You are on page 1of 11

Département SRC

Cours Réseaux

L'ADSL

1. INTRODUCTION

L'ADSL, Asymmetric Digital Subscriber Line, en français Réseau de Raccordement Numérique Asymétrique,
est une technologie permettant d'augmenter les capacités de transmission des lignes téléphoniques actuelles afin
que les données numériques puissent transiter plus rapidement. Ainsi l’ADSL permet des débits beaucoup plus
important qu'une connexion RTC. L’affichage des pages Internet, des photos ainsi que les téléchargements sont
désormais beaucoup plus rapides. Ces nouveaux débits ont permis de voir arriver de nouvelles applications,
comme la téléphonie sur IP, ou encore la TV sur Internet.

Le but de ADSL est d'utiliser le réseau téléphonique filaire déjà existant, un des seul réseau avec le réseau
électrique qui soit disponible dans la quasi totalité des foyers français. On évite ainsi la mise en place d'un
nouveau réseau onéreux. L'opérateur ne touche pas les fils de cuivre déjà installés. En Utilisant un réseau câblé il
y a très peu de pertes de données. Bien maîtrisée l'ADSL est une technologie fiable.

2. ELEMENTS DE RACCORDEMENT

Chaque foyer est raccordé à un central téléphonique (également appelé répartiteur) de France Télécom. L'abonné
est relié au répartiteur grâce à une paire de cuivre et peut ainsi bénéficier du téléphone.



Sur la ligne téléphonique, les fréquences basses transmettent la voix. Les fréquences hautes véhiculent les
données. Les deux informations, voix et données, sont acheminées simultanément sur un même support : la ligne
téléphonique. Ces deux informations étant acheminés sur des fréquences différentes, vous pouvez surfer à Haut
Débit grâce à la technologie ADSL tout en conservant la disponibilité de votre ligne téléphonique.

Pour bénéficier de l'ADSL les centraux téléphoniques doivent être équipés d'un multiplexeur ADSL, appelé
DSLAM (DSL Access Multiplexer) par au moins un opérateur téléphonique. Côté abonné, la ligne doit être
dotée de filtres ayant pour but de séparer la voix des données.

3. TECHNOLOGIE xDSL

xDSL regroupe l’ensemble des technologies mises en place pour un transport numérique de l’information sur
une simple ligne de raccordement téléphonique. Les technologies xDSL sont divisées en deux grandes familles,
celle utilisant une transmission symétrique et celle utilisant une transmission asymétrique.

A. Les solutions symétriques

La connexion s’effectue au travers de paires torsadées avec un débit identique en flux montant comme en flux
descendant.

HDSL (High bit rate DSL) est la première technique issue de DSL et a vu le jour au début des années 1990.

Cette technique consiste à diviser le tronc numérique du réseau, T1 en Amérique et E1 en Europe sur 2 paires de
fils pour T1 et 3 paires de fil pour E1.

Avec cette technique, il est possible d’atteindre un débit de 2Mbps dans les 2 sens sur trois paires torsadées et
1,5 Mbps dans les 2 sens sur deux paires torsadées. Il est possible que le débit, s’il est à 2 Mbps, puisse tomber à
384 kbps secondes par exemple en fonction de la qualité de la ligne et de la distance de la ligne sur le dernier
kilomètre (entre 3 et 7 km suivant le diamètre du fil, respectivement entre 0.4mm et 0.8mm).

La connexion peut être permanente mais il n’y a pas de canal de téléphonie disponible lors d’une connexion
HDSL. Le problème actuel de cette technologie est que sa standardisation n’est pas encore parfaite.

SDSL (Single pair DSL, ou symmetric DSL) est le précurseur de HDSL2 (cette technologie, dérivée de HDSL
devrait offrir les mêmes performances que ce dernier mais sur une seule paire torsadée).


Downstream : [Kbit/s] Upstream : [Kbit/s] Distance : [km]
128 128 7
256 256 6.5
384 384 4.5
768 768 4
1024 1024 3.5
2048 2048 3
Distances et débits d’une liaison SDSL

B. Les solutions asymétriques

En étudiant différents cas de figure, on s’est aperçu qu’il était possible de transmettre les données plus
rapidement d’un central vers un utilisateur mais que lorsque l’utilisateur envoie des informations vers le central,
ceux-ci sont plus sensibles aux bruits causés par des perturbations électromagnétiques (plus on se rapproche du
central, plus la concentration de câble augmente donc ces derniers génèrent plus de diaphonie).

L’idée est donc d’utiliser un système asymétrique, en imposant un débit plus faible de l’abonné vers le central.

ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) au même titre que l’HDSL existe depuis une dizaine d’années et
a tout d’abord été développé pour recevoir la télévision par le réseau téléphonique classique. Mais le
développement d’Internet a trouvé une autre fonction à cette technologie, celle de pouvoir surfer rapidement sur
le net et sans occuper une ligne téléphonique.

ADSL est aussi actuellement une des seule technologie disponible sur le marché qui offre le transport de la
TV/vidéo sous forme numérique (MPEG1 ou MPEG 2) en utilisant un raccordement téléphonique.

L’ADSL permet notamment le transport de données TCP/IP, ATM et X.25.

Le standard ADSL a été finalisé en 1995 et prévoit :

Un canal téléphonique avec raccordement analogique.
Un canal montant avec une capacité maximale de 800 kbits/s
Un canal descendant avec un débit maximal de 8192 kbits/s
Comme pour toutes les technologies DSL, la distance de boucle entre le central et l’utilisateur ne doit pas
dépasser certaines échelles afin de garantir un bon débit des données (voir tableau).

Downstream : [Kbit/s] Upstream : [Kbit/s] diamètre du fil : [Mm] Distance : [km]
2048 160 0.4 3.6
2048 160 0.5 4.9
4096 384 0.4 3.3
4096 384 0.5 4.3
6144 640 0.4 3.0
6144 640 0.5 4.0
8192 800 0.4 2.4
8192 800 0.5 3.3
Débits en fonction de la distance et du diamètre du câble

RADSL (Rate Adaptive DSL) est basée sur l’ADSL. La vitesse de transmission est fixée de manière
automatique et dynamique en recherchant la vitesse maximale possible sur la ligne de raccordement et en la
réadaptant en permanence et sans coupure.

RADSL permettrait des débits ascendants de 128kbps à 1Mbps et des débits descendants de 600kbps à 7Mbps,
pour une longueur maximale de boucle locale de 5,4 km.

VDSL (Very High Bit Rate DSL) est la plus rapide des technologies DSL et est basée sur le RADSL. Elle est
capable de supporter, sur une simple paire torsadée, des débit de 13 à 55.2 Mbps en downstream et de 1,5 à 6
Mbps en upstream ou, si l’on veut en faire une connexion symétrique un débit de 34Mbps dans les 2 sens. Donc
à noter que VDSL est utilisable en connexion asymétrique ou symétrique.

VDSL a principalement été développé pour le transport de l’ATM (Asynchronous Transfer Mode) à haut débit
sur une courte distance (jusqu’à 1,5 km). Pour le transport des données, l’équipement VDSL est relié au central
de raccordement par des fibres optiques formant des boucles SDH à 155 Mbps, 622 Mbps ou 2,5 Gbps. Le
transport de la voix entre l’équipement VDSL et le central de raccordement peut également être assuré par des
lignes de cuivre.

4. ADSL2+

L'ADSL2+ est une simple évolution de l'ADSL tel que nous le connaissons.

La technologie ADSL2+ utilise une gamme de fréquence supérieure à l'ADSL standard et permettra d'atteindre
des débits bien supérieurs. En effet France Telecom annonce des débits descendant allant jusqu'à 25Mbps !

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'ADSL2 ne permet pas de rallonger la limite de distance entre
l'abonné et le répartiteur. En d'autre terme ce qui ont un affaiblissement trop élevé pour avoir l'ADSL ne
bénéficie pas non plus de la technologie ADSL2+. Bien au contraire, le "très haut débit" n'est disponible qu'à
ceux se situant proche de leur central téléphonique.



Afin de disposer de la technologie ADSL2+, il faut que les DSLAMS installés soient compatibles pour cette
technologie. Certains devront être remplacés et d'autres subir une mise à jour.

5. Le READSL 2 : ADSL Etendu

Jusqu’au printemps 2005, il était presque impossible d’obtenir un abonnement ADSL quand son foyer se situait à
plus de 4 à 5 Km d’un central France Telecom. La raison invoquée était un trop grand affaiblissement du signal.
En effet les cartes électroniques qui équipaient jusqu’alors les DSLAM des zones peu denses en population ne
pouvaient accepter une perte de signal dépassant 60 à 62 dB.

Cette innovation peut étendre le champ d’application du haut débit aux foyers éloignés des répartiteurs par une
distance pouvant atteindre 8 km.

En France, L'autorité des télécommunications a autorisé la mise en oeuvre de la technique Reach extended
ADSL2 sur les lignes caractérisées par un affaiblissement maximum de 78 dB. Nombre d’abonnés compris entre
5 et 8 Km ont de ce fait pu souscrire à une offre ADSL 512 Kbps. Cette innovation peut étendre le champ
d’application du haut débit aux foyers éloignés des répartiteurs par une distance pouvant atteindre 8 km.


6. CONDITIONS D'ACCES

Avant de choisir un abonnement, il vous faut préalablement savoir si vous avez accès à l'ADSL. En effet, tout le
monde ne peut bénéficier de cette technologie. Voici les conditions pour pouvoir bénéficier d'un accès ADSL :

A. Avoir une ligne analogique chez France Télécom ou en dégroupage total

Afin de bénéficier de l'ADSL, la première chose est de posséder une ligne analogique chez France Télécom.
L'ADSL ne fonctionne pas sur des lignes numériques en France et n'est pas compatible avec un abonnement
Numéris Itoo ou Duo. L'ADSL n'est disponible que sur une ligne téléphonique commutée analogique.

Vous pouvez maintenant choisir d'opter pour le dégroupage total. Cette solution permet de vous affranchir de
l'abonnement téléphonique chez France Telecom. La ligne téléphonique sera donc gérée par l'opérateur tiers
choisi.

B. Le répartiteur auquel vous êtes raccordé doit être équipé.

il faut que le central dont vous dépendez (Attention, ce n'est pas toujours le plus proche de votre domicile) ait
reçu et installé l'équipement nécessaire. Le raccordement d'un nouveau central par un opérateur implique
l'installation et la configuration de matériel lourd (DSLAM, Routeurs etc...).


C. Evaluation de la distance au central.

Il y a une troisième condition à remplir pour pouvoir profiter de l'ADSL. En effet la technologie ADSL est
soumise à une sévère limitation en terme de distance entre l'abonné et le central. France Télécom indique qu'au
de là de 4-4,5 kms du répartiteur, l'accès n'est plus assuré, cela dépendra de la qualité de votre ligne. Ainsi donc,
même si le répartiteur dont vous dépendez est équipé, vous ne pourrez peut être pas bénéficier de l'ADSL si vous
être trop éloigné de ce répartiteur.

Dans tous les cas, même si vous êtes situés à moins de 4km du fameux répartiteur proposant l'ADSL, le
fournisseur d'accès effectuera des tests de conformité de votre ligne (en termes d'affaiblissement qui dépend de la
qualité de la paire de cuivre et de la longueur) avant de vous proposer le service.

Le résultat de ce test est donné sous forme d'un taux d'affaiblissement mesuré en dB (décibels). Selon la valeur
de ce taux, vous pourrez bénéficier de l'ADSL ou pas. On estime aujourd'hui qu'au delà de 60-62dB le signal est
trop faible pour pouvoir être raccordé en ADSL.

Grâce à la technologie READSL, la limite a été repoussée à 78Db permettant ainsi à ceux qui étaient jusqu'à
maintenant trop éloignés, de bénéficier d'une connexion ADSL 512K.



7. DEGROUPAGE

Le dégroupage de la boucle locale est un processus qui permet aux concurrents de France Télécom d'accéder aux
lignes téléphoniques (la « paire de cuivre ») y compris jusqu'à l'abonné et mettant ainsi fin au monopole de
l'opérateur historique sur les communications locales. L'opérateur concurrent qui le désire peut donc sous-louer à
France Télécom tout ou partie d'une ligne téléphonique et proposer ses propres services parmi lesquels on trouve
le service téléphonique local traditionnel, mais aussi les accès haut débit DSL.

La notion de dégroupage cache en fait deux possibilités. En effet les opérateurs alternatifs ont la possibilité de
réaliser un dégroupage total ou un dégroupage partiel.

A. Le dégroupage partiel

Le dégroupage partiel permet à un opérateur d'avoir accès à la bande de fréquence "haute" (fréquences non
vocales) de la paire de cuivre. Cette solution moins coûteuse que le dégroupage total permet aux opérateurs de
proposer et de gérer de bout en bout la connexion ADSL. La partie téléphonie (qui utilise les fréquences
"basses") reste exclusivement gérée par France Télécom.

B. Le dégroupage total

Le dégroupage total quant à lui permet à un opérateur de disposer de la totalité de la bande de fréquence de la
paire de cuivre. L'ensemble des services Internet et téléphonie sont alors exclusivement géré par l'opérateur
alternatif et non plus par France Télécom

En optant pour une solution de dégroupage total, votre ligne téléphonique est totalement prise en charge par le
nouvel opérateur que vous avez choisi. L'ensemble des prestations téléphoniques et Internet vous est donc
facturé par l'opérateur alternatif.


8. DEBITS

La plupart des opérateurs ADSL communiquent sur le débit de leur offre ADSL. 1Méga 2Méga 8Méga ? A quoi
ces chiffres correspondent-ils ? Comment interpréter ces débits ?

L'utilisation d'Internet repose sur l'échange de fichier de données. Le débit est ce qui permet en quelque sorte
d'évaluer la vitesse à laquelle ces données vont être transférées. L'ADSL est très souvent appelé technologie
Haut débit car elle permet une vitesse de transfert de données bien plus rapide qu'une connexion Internet
classique bas débit.

A.. Bits et octets

Chaque fichier possède ce que l'on appelle une "taille" ou un "poids". L'unité de mesure pour définir la taille d'un
fichier est en informatique appelée Bit. Comme tout est toujours très simple en informatique, une autre unité de
mesure est employée pour définir la taille d'un fichier, il s'agit de l'Octet.

Ainsi lorsque l'on parle de la taille d'un fichier, elle sera toujours exprimée en Octet et non pas en Bit.

Si le Bit n'est donc jamais utilisé pour définir la taille d'un fichier, on se sert de cette unité de mesure pour
calculer la vitesse de transmission des données. Ainsi pour évaluer la vitesse de transfert d'un fichier, on parlera
de Bits par secondes.

Exemple : Un fichier qui a pour taille 640 octets sera transféré en 10 secondes si votre débit est de 512 Bits par
seconde. Le calcul à réaliser est le suivant : (Taille de mon fichier / taux de transfert) x 8 : (640 / 512) x 8 = 10s


B. Voie montante et voie descendante

Lorsque vous êtes sur Internet, vous avez deux débits à prendre en compte :

Le débit descendant (download) de L'Internet vers votre machine
Le débit montant (upload) de votre machine vers L'Internet
Le débit descendant est le plus important car la plupart des applications que nous utilisons (le téléchargement,
l'affichage des pages web, le mail etc.) utilisent essentiellement le débit descendant. C'est pour cela que les débits
montant sont rarement communiqués par les différents fournisseurs d'accès. Les informations concernant les
débits montant sont quelquefois difficiles à trouver chez certains fournisseurs d'accès... Et pourtant cela peut-être
très utile. Lorsque vous envoyez un fichier par mail par exemple, le débit va de votre machine vers Internet. C'est
donc le débit montant qui est alors sollicité.

Exemple de débits ADSL :

1024 Kbps / 128 Kbps
2048 Kbps / 256 Kbps


C. Limites techniques de l'ADSL

Techniquement, l'ADSL permet des débits allant jusqu'à 8Mbps en voie descendante et 1Mbps en voie montante.
L'ADSL2+ permet d'atteindre 25Mbps en voie descendante. En voie montante le débit reste sensiblement le
même, soit 1 Mbit/s maximum.

La technologie ADSL permet donc un débit descendant maximum de 8Mbps. Toutefois la technologie ADSL est
soumise à une sévère limitation liée à la distance qui sépare l'abonné et le central téléphonique dont il dépend.
Ainsi donc, même si vous êtes éligible à l’ADSL, vous ne pourrez peut être pas bénéficier du débit maximum de
8Mb quand vous êtes trop éloigné de ce répartiteur.

Rappelez vous qu'à moins d'habiter très près du répartiteur, vous avez très peu de chances d'obtenir les débits
maximums qui vous sont proposés par les différents fournisseurs d'accès !!! Ceci est valable pour l'ADSL et
l'ADSL2+

D. Exemple de transferts

Voici quelques exemples qui montrent l'importance du débit :


Fichier

Taille

56Kbps

512K

1Mbps

2Mbps

8Mbps

16Mbps
- Une chanson (Mp3) 5Mo 12mn 78sec 39sec 20sec 5sec 2.5sec
- Un antivirus 20Mo 47mn 5mn 2,30mn 80sec 20sec 10sec
- Une Vidéo 1.5Go 59H 6H30 3H15 97mn 24mn 12mn


9. LES FOURNISSEURS D'ACCES

Avant de souscrire à une offre, vous devez obligatoirement vérifiez l'éligibilité de votre ligne téléphonique.
Quelques adresses Internet pour vérifier votre ligne :

http://www.dslvalley.com/
http://www.adsl-facile.com/
http://www.degrouptest.com/
http://www.journaldunet.com/adsl/


Il est important de ne pas confondre le fournisseur d'accès et l'opérateur. Il est très facile de faire l'amalgame
entre les deux car certains acteurs du marché sont à la fois opérateur et fournisseur d'accès. L'opérateur est celui
qui installe les équipements dans les centraux téléphonique. Le fournisseur d'accès lui "utilise" le réseau de
l'opérateur pour vous fournir un accès ADSL. Lorsque vous souscrivez à une offre ADSL votre contrat est
souscrit auprès d'un fournisseur d'accès. La partie opérateur est transparente pour vous.

L'opérateur principal est bien sur France Telecom. L'opérateur historique possède le plus grand réseau et couvre
environ 85% de la population en France. Cegetel, 9Telecom , Alice et Free sont les trois opérateurs les plus
actifs dans le dégroupage. Ils sont généralement présents dans les grandes et moyennes villes.
Les acteurs comme Tele2 ou AOL ne font "que" fournisseur d'accès et utilisent donc le réseau d'un ou plusieurs
opérateurs.

Voici une liste (non exhaustive) des réseaux d'opérateurs utilisés par les principaux fournisseurs d'accès.

FOURNSSEURS D'ACCES RESEAUX D'OPERATEURS UTILISES
9Telecom 9TELECOM
AOL
CEGETEL TD
FRANCE TELECOM
Cegetel
CEGETEL TD
FRANCE TELECOM
Club Internet
9TELECOM
FRANCE TELECOM
Free haut débit
FREE TELECOM
FRANCE TELECOM
Nerim
9TELECOM
FRANCE TELECOM
TELE2 9TELECOM
ALICE
TELECOM ITALIA
NEUF TELECOM
FRANCE TELECOM
Wanadoo FRANCE TELECOM

Vous pouvez vérifiez le niveau d'éligibilité de votre ligne directement chez le fournisseur d'accès et connaître
ainsi quelles sont les offres proposées. Pour information, vous trouverez ci-dessus la carte de couverture ADSL
de France Télécom à Décembre 2005.














10. LA TELEPHONIE SUR IP

Grâce aux débits proposés par la technologie ADSL, la voix peut désormais transiter via le réseau Internet. On
parle maintenant communément de " Téléphonie sur ADSL "

Cette technologie nouvelle permet d'utiliser sa connexion Internet pour ses communications téléphoniques. Nous
parlons d'un véritable combiné téléphonique qui vous permet de recevoir des appels ou d'appeler tout numéro de
téléphone (national, mobile, International, numéros spéciaux etc.), tout comme si vous utilisiez votre ligne
classique.

La voix sur ADSL permet d'utiliser son téléphone comme on le ferait sur le réseau téléphonique commuté. Seule
la technologie qui permet de transférer la voix diffère. Dans le cas de la téléphonie par ADSL, la voix "
numérisée " transite sur le réseau IP Internet sous forme de paquets de données puis sera restituée en signal
analogique avant d'arriver à son destinataire.

Pour avoir accès à votre ligne VoIP, il faut brancher votre combiné téléphonique sur un terminal spécifique
(fourni par le prestataire en location, vente ou prêt). Le terminal qui vous est remis est en fait un modem ADSL "
amélioré " possédant la fonction appropriée pour la téléphonie sur IP.

Aujourd'hui, plusieurs fournisseurs d'accès proposent une offre de téléphonie sur IP. On distingue deux types
d'offres :

Les offres totalement dégroupées permettent de s'affranchir totalement de l'abonnement téléphonique reversé par
France Télécom. En optant pour une offre totalement dégroupée, vos lignes téléphoniques classiques deviennent
inopérantes. Seule la ligne de téléphonie par ADSL fonctionne.

Les offres non dégroupées ou partiellement dégroupées. Dans ce cas, votre prestataire vous attribue un numéro
de téléphone en plus de votre numéro existant chez France Télécom. La voix étant acheminée par Ie réseau
Internet et non par le réseau commuté de France Télécom, vos deux numéros de téléphone fonctionnent
indépendamment l'un de l'autre. En clair, vous pouvez envoyer et recevoir des appels téléphoniques
simultanément sur les deux numéros bien que ceux-ci dépendent d'une seule et même ligne.

Avantages et inconvénients

L'intérêt d'une telle offre réside dans son coût. En effet, cette technologie permet aux opérateurs alternatifs de
proposer des tarifs bien plus intéressants que ceux habituellement pratiqués dans le cas des offres de téléphonie
classique. De plus, ce service permet d'avoir un second numéro de téléphone sans coût supplémentaire.

La téléphonie sur IP comporte quelques inconvénients :

Pour bénéficier de la téléphonie sur IP, Il faut bien sûr utiliser le téléphone branché sur le terminal. Tous les
appels passés avec des appareils branchés sur une prise téléphonique seront facturés par votre opérateur
téléphonique. Ce service ne permet de faire passer que la voix. Les appareils tels que le Fax ou le Minitel ne
fonctionnent donc pas.

11. LA TELEVISION SUR ADSL

Il ne s’agit pas d’un simple flux vidéo que l’on visionne sur son écran d’ordinateur (Streaming). En effet, la
télévision par ADSL permet de bénéficier de nombreux bouquets de chaînes télévisées directement sur son poste
de télévision.

La connexion à l’Internet et même l’acquisition d’un ordinateur n’est d’ailleurs pas obligatoire pour pouvoir
profiter d’une offre télévision sur ADSL. Les deux services sont indépendants l’un de l’autre même s’ils utilisent
tous deux la ligne téléphonique et la technologie ADSL. Ils peuvent d’ailleurs faire l’objet de deux abonnements
distincts.

La télévision sur ADSL devient donc une véritable alternative aux offres proposées sur le câble ou sur le
Satellite avec une qualité de réception équivalente ainsi que des bouquets de chaînes télévisés très variées.




A. Explications de la technologie

Tout comme pour le câble et le satellite, le flux vidéo est un flux numérique. Avant d’arriver jusqu’à l’utilisateur
final, ce flux est compressé au format MPEG 2 (le même format que pour les DVDs). Cette compression au
format MPEG 2 est obligatoire car sans cela le flux serait trop volumineux par rapport au débit que l’ADSL
permet d’obtenir (8 Mbps dans le meilleur des cas).

Une compression trop importante peut bien sur entraîner une perte de qualité d’image ou de fluidité. Afin
d’éviter cela, les opérateurs réservent environ 4 à 5 Mbps de bande passante pour le flux vidéo. Cette bande
passante allouée à la télévision sur ADSL devrait ainsi permettre d’obtenir une qualité d’images très correcte.

Afin de garantir une parfaite qualité d'image et de son, il n'est possible, pour l'instant, de ne recevoir qu'un seul
programme à la fois. Il n'est donc pas possible de regarder deux chaînes simultanément ou encore d'enregistrer
une chaîne sur son magnétoscope pendant que vous regardez une autre chaîne.

Toutefois la bande passante pour la télévision est spécifiquement allouée et vous pourrez donc utiliser l'Internet
sans baisse de débit tout en regardant la télévision par ADSL.

B. Installation & Utilisation

Lorsque vous souscrivez à une offre télévision ADSL, vous recevez tout le matériel nécessaire, c'est-à-dire :

Un modem ADSL (permettant de gérer cette technologie)
Un décodeur numérique + une télécommande
Câbles + filtres
L’installation est dans la théorie beaucoup plus simple que pour une installation satellite qui implique de poser
une parabole. Les branchements d’un pack Télé sur ADSL sont simplissimes.

Le décodeur est relié à la télévision grâce à un câble péritel Le décodeur est ensuite relié au modem grâce à un
câble RJ45

Le modem est ensuite relié à la prise téléphonique (mettre le filtre sur la prise). Votre installation est terminée.










Le principal avantage de la télévision sur ADSL réside dans la facilité d’installation. Pas besoin d’être
informaticien ou électricien pour installer son pack. La télévision sur ADSL n’est soumise à aucune contrainte
d’installation. La télévision sur ADSL ne nécessite pas d’antennes ni de paraboles. Vous n’aurez donc pas de
problème de réception « Hertzienne » du à un mauvais positionnement de l’antenne.

La qualité de la réception dépendra de la qualité et la gestion du réseau. Au vu des quelques problèmes que l’on
rencontre encore parfois avec l’ADSL, principalement sur les réseaux dégroupés, on peut s’attendre à ce que la
qualité de service ne soit pas encore équivalente à celle proposée par le Satellite et le câble déjà bien rôdés.

A l’heure actuelle, les offres TV ADSL ne sont disponibles que dans certaines villes.
Une autre contrainte vient s’ajouter, celle de la distance qui sépare l’abonné du central téléphonique dont il
dépend. Il faut être situé à (environ) 2-2.5Km du central afin de pouvoir bénéficier de l’offre Télévision sur
ADSL



Les bouquets sont aujourd’hui liés à des contrats passés avec des opérateurs. Cela implique quelques contraintes
en terme de choix d’opérateur pour sa connexion Internet ADSL



Département SRC
Cours Réseaux

ADSL - QUESTIONS

Que signifie ADSL ?



Citez 2 normes de liaisons DSL symétriques :



Citez 2 normes de liaisons DSL asymétriques :



Quelle est la principale contrainte de la technologie ADSL ?



Quels sont les apports de la technologie ADSL2+ ?



Quels sont les apports de la technologie RADSL ?



Quels sont les éléments matériels nécessaires à une connexion ADSL ?



Quelles sont les trois conditions à remplir pour raccorder votre ligne à l'ADSL ?



Quel est la différence entre un dégroupage total et un dégroupage partiel ?



Citez un des inconvénients des offres de téléphonie sur ADSL.



Citez un des avantages des offres de télévision sur ADSL

5 Mbps dans les 2 sens sur deux paires torsadées. celle utilisant une transmission symétrique et celle utilisant une transmission asymétrique. ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) au même titre que l’HDSL existe depuis une dizaine d’années et a tout d’abord été développé pour recevoir la télévision par le réseau téléphonique classique. Les solutions symétriques La connexion s’effectue au travers de paires torsadées avec un débit identique en flux montant comme en flux descendant. Le problème actuel de cette technologie est que sa standardisation n’est pas encore parfaite. L’idée est donc d’utiliser un système asymétrique. Le standard ADSL a été finalisé en 1995 et prévoit : Un canal téléphonique avec raccordement analogique. Les solutions asymétriques En étudiant différents cas de figure. plus la concentration de câble augmente donc ces derniers génèrent plus de diaphonie). ceux-ci sont plus sensibles aux bruits causés par des perturbations électromagnétiques (plus on se rapproche du central. Distances et débits d’une liaison SDSL B. Les technologies xDSL sont divisées en deux grandes familles. HDSL (High bit rate DSL) est la première technique issue de DSL et a vu le jour au début des années 1990. A. Il est possible que le débit. T1 en Amérique et E1 en Europe sur 2 paires de fils pour T1 et 3 paires de fil pour E1. respectivement entre 0. TECHNOLOGIE xDSL xDSL regroupe l’ensemble des technologies mises en place pour un transport numérique de l’information sur une simple ligne de raccordement téléphonique. puisse tomber à 384 kbps secondes par exemple en fonction de la qualité de la ligne et de la distance de la ligne sur le dernier kilomètre (entre 3 et 7 km suivant le diamètre du fil.3. dérivée de HDSL devrait offrir les mêmes performances que ce dernier mais sur une seule paire torsadée). Cette technique consiste à diviser le tronc numérique du réseau. ATM et X. Un canal montant avec une capacité maximale de 800 kbits/s Un canal descendant avec un débit maximal de 8192 kbits/s .25. ADSL est aussi actuellement une des seule technologie disponible sur le marché qui offre le transport de la TV/vidéo sous forme numérique (MPEG1 ou MPEG 2) en utilisant un raccordement téléphonique.8mm). en imposant un débit plus faible de l’abonné vers le central. Mais le développement d’Internet a trouvé une autre fonction à cette technologie. L’ADSL permet notamment le transport de données TCP/IP. on s’est aperçu qu’il était possible de transmettre les données plus rapidement d’un central vers un utilisateur mais que lorsque l’utilisateur envoie des informations vers le central. La connexion peut être permanente mais il n’y a pas de canal de téléphonie disponible lors d’une connexion HDSL. ou symmetric DSL) est le précurseur de HDSL2 (cette technologie. SDSL (Single pair DSL. s’il est à 2 Mbps.4mm et 0. il est possible d’atteindre un débit de 2Mbps dans les 2 sens sur trois paires torsadées et 1. Avec cette technique. celle de pouvoir surfer rapidement sur le net et sans occuper une ligne téléphonique.

Débits en fonction de la distance et du diamètre du câble RADSL (Rate Adaptive DSL) est basée sur l’ADSL. La vitesse de transmission est fixée de manière automatique et dynamique en recherchant la vitesse maximale possible sur la ligne de raccordement et en la réadaptant en permanence et sans coupure. RADSL permettrait des débits ascendants de 128kbps à 1Mbps et des débits descendants de 600kbps à 7Mbps. la distance de boucle entre le central et l’utilisateur ne doit pas dépasser certaines échelles afin de garantir un bon débit des données (voir tableau). ADSL2+ L'ADSL2+ est une simple évolution de l'ADSL tel que nous le connaissons. 622 Mbps ou 2.5 Gbps. si l’on veut en faire une connexion symétrique un débit de 34Mbps dans les 2 sens. Bien au contraire. La technologie ADSL2+ utilise une gamme de fréquence supérieure à l'ADSL standard et permettra d'atteindre des débits bien supérieurs. 4.Comme pour toutes les technologies DSL.5 à 6 Mbps en upstream ou. Pour le transport des données.5 km). l’équipement VDSL est relié au central de raccordement par des fibres optiques formant des boucles SDH à 155 Mbps. le "très haut débit" n'est disponible qu'à ceux se situant proche de leur central téléphonique. VDSL a principalement été développé pour le transport de l’ATM (Asynchronous Transfer Mode) à haut débit sur une courte distance (jusqu’à 1. Elle est capable de supporter. VDSL (Very High Bit Rate DSL) est la plus rapide des technologies DSL et est basée sur le RADSL. En d'autre terme ce qui ont un affaiblissement trop élevé pour avoir l'ADSL ne bénéficie pas non plus de la technologie ADSL2+.4 km. Donc à noter que VDSL est utilisable en connexion asymétrique ou symétrique. Le transport de la voix entre l’équipement VDSL et le central de raccordement peut également être assuré par des lignes de cuivre. pour une longueur maximale de boucle locale de 5. l'ADSL2 ne permet pas de rallonger la limite de distance entre l'abonné et le répartiteur. En effet France Telecom annonce des débits descendant allant jusqu'à 25Mbps ! Contrairement à ce que l'on pourrait penser. des débit de 13 à 55. . sur une simple paire torsadée.2 Mbps en downstream et de 1.

il vous faut préalablement savoir si vous avez accès à l'ADSL. L'ADSL ne fonctionne pas sur des lignes numériques en France et n'est pas compatible avec un abonnement Numéris Itoo ou Duo.). La ligne téléphonique sera donc gérée par l'opérateur tiers choisi. Le résultat de ce test est donné sous forme d'un taux d'affaiblissement mesuré en dB (décibels). vous ne pourrez peut être pas bénéficier de l'ADSL si vous être trop éloigné de ce répartiteur. 6. il était presque impossible d’obtenir un abonnement ADSL quand son foyer se situait à plus de 4 à 5 Km d’un central France Telecom. En effet la technologie ADSL est soumise à une sévère limitation en terme de distance entre l'abonné et le central. France Télécom indique qu'au de là de 4-4. ce n'est pas toujours le plus proche de votre domicile) ait reçu et installé l'équipement nécessaire. Le READSL 2 : ADSL Etendu Jusqu’au printemps 2005. même si le répartiteur dont vous dépendez est équipé. Certains devront être remplacés et d'autres subir une mise à jour. On estime aujourd'hui qu'au delà de 60-62dB le signal est trop faible pour pouvoir être raccordé en ADSL. l'accès n'est plus assuré. En effet les cartes électroniques qui équipaient jusqu’alors les DSLAM des zones peu denses en population ne pouvaient accepter une perte de signal dépassant 60 à 62 dB. Cette innovation peut étendre le champ d’application du haut débit aux foyers éloignés des répartiteurs par une distance pouvant atteindre 8 km. de bénéficier d'une connexion ADSL 512K. CONDITIONS D'ACCES Avant de choisir un abonnement. Le raccordement d'un nouveau central par un opérateur implique l'installation et la configuration de matériel lourd (DSLAM. la limite a été repoussée à 78Db permettant ainsi à ceux qui étaient jusqu'à maintenant trop éloignés. Evaluation de la distance au central. Avoir une ligne analogique chez France Télécom ou en dégroupage total Afin de bénéficier de l'ADSL. Le répartiteur auquel vous êtes raccordé doit être équipé. vous pourrez bénéficier de l'ADSL ou pas. Routeurs etc. Dans tous les cas. cela dépendra de la qualité de votre ligne. Grâce à la technologie READSL. Nombre d’abonnés compris entre 5 et 8 Km ont de ce fait pu souscrire à une offre ADSL 512 Kbps.. 5.Afin de disposer de la technologie ADSL2+. L'ADSL n'est disponible que sur une ligne téléphonique commutée analogique. tout le monde ne peut bénéficier de cette technologie. Ainsi donc. La raison invoquée était un trop grand affaiblissement du signal. Cette solution permet de vous affranchir de l'abonnement téléphonique chez France Telecom. Vous pouvez maintenant choisir d'opter pour le dégroupage total. la première chose est de posséder une ligne analogique chez France Télécom. . En effet. En France.. le fournisseur d'accès effectuera des tests de conformité de votre ligne (en termes d'affaiblissement qui dépend de la qualité de la paire de cuivre et de la longueur) avant de vous proposer le service. B. Il y a une troisième condition à remplir pour pouvoir profiter de l'ADSL. Voici les conditions pour pouvoir bénéficier d'un accès ADSL : A. C. Selon la valeur de ce taux. Cette innovation peut étendre le champ d’application du haut débit aux foyers éloignés des répartiteurs par une distance pouvant atteindre 8 km. L'autorité des télécommunications a autorisé la mise en oeuvre de la technique Reach extended ADSL2 sur les lignes caractérisées par un affaiblissement maximum de 78 dB.5 kms du répartiteur. il faut que les DSLAMS installés soient compatibles pour cette technologie. il faut que le central dont vous dépendez (Attention. même si vous êtes situés à moins de 4km du fameux répartiteur proposant l'ADSL.

Le calcul à réaliser est le suivant : (Taille de mon fichier / taux de transfert) x 8 : (640 / 512) x 8 = 10s B. 8. Comme tout est toujours très simple en informatique. L'opérateur concurrent qui le désire peut donc sous-louer à France Télécom tout ou partie d'une ligne téléphonique et proposer ses propres services parmi lesquels on trouve le service téléphonique local traditionnel.. DEBITS La plupart des opérateurs ADSL communiquent sur le débit de leur offre ADSL. L'ensemble des prestations téléphoniques et Internet vous est donc facturé par l'opérateur alternatif. Le débit est ce qui permet en quelque sorte d'évaluer la vitesse à laquelle ces données vont être transférées. Le dégroupage total Le dégroupage total quant à lui permet à un opérateur de disposer de la totalité de la bande de fréquence de la paire de cuivre. Exemple : Un fichier qui a pour taille 640 octets sera transféré en 10 secondes si votre débit est de 512 Bits par seconde. L'ensemble des services Internet et téléphonie sont alors exclusivement géré par l'opérateur alternatif et non plus par France Télécom En optant pour une solution de dégroupage total. on se sert de cette unité de mesure pour calculer la vitesse de transmission des données. La notion de dégroupage cache en fait deux possibilités. mais aussi les accès haut débit DSL. Le dégroupage partiel Le dégroupage partiel permet à un opérateur d'avoir accès à la bande de fréquence "haute" (fréquences non vocales) de la paire de cuivre. La partie téléphonie (qui utilise les fréquences "basses") reste exclusivement gérée par France Télécom. Ainsi pour évaluer la vitesse de transfert d'un fichier. Cette solution moins coûteuse que le dégroupage total permet aux opérateurs de proposer et de gérer de bout en bout la connexion ADSL. Voie montante et voie descendante Lorsque vous êtes sur Internet. une autre unité de mesure est employée pour définir la taille d'un fichier. votre ligne téléphonique est totalement prise en charge par le nouvel opérateur que vous avez choisi. DEGROUPAGE Le dégroupage de la boucle locale est un processus qui permet aux concurrents de France Télécom d'accéder aux lignes téléphoniques (la « paire de cuivre ») y compris jusqu'à l'abonné et mettant ainsi fin au monopole de l'opérateur historique sur les communications locales. Ainsi lorsque l'on parle de la taille d'un fichier. 1Méga 2Méga 8Méga ? A quoi ces chiffres correspondent-ils ? Comment interpréter ces débits ? L'utilisation d'Internet repose sur l'échange de fichier de données. L'unité de mesure pour définir la taille d'un fichier est en informatique appelée Bit.7. L'ADSL est très souvent appelé technologie Haut débit car elle permet une vitesse de transfert de données bien plus rapide qu'une connexion Internet classique bas débit. on parlera de Bits par secondes. En effet les opérateurs alternatifs ont la possibilité de réaliser un dégroupage total ou un dégroupage partiel. elle sera toujours exprimée en Octet et non pas en Bit. Si le Bit n'est donc jamais utilisé pour définir la taille d'un fichier. Bits et octets Chaque fichier possède ce que l'on appelle une "taille" ou un "poids". B. il s'agit de l'Octet. A. A. vous avez deux débits à prendre en compte : Le débit descendant (download) de L'Internet vers votre machine Le débit montant (upload) de votre machine vers L'Internet .

Ils sont généralement présents dans les grandes et moyennes villes. L'ADSL2+ permet d'atteindre 25Mbps en voie descendante.com/adsl/ Il est important de ne pas confondre le fournisseur d'accès et l'opérateur. 9Telecom . Exemple de transferts Voici quelques exemples qui montrent l'importance du débit : Fichier . Le fournisseur d'accès lui "utilise" le réseau de l'opérateur pour vous fournir un accès ADSL. Lorsque vous souscrivez à une offre ADSL votre contrat est souscrit auprès d'un fournisseur d'accès. vous devez obligatoirement vérifiez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. La partie opérateur est transparente pour vous.com/ http://www.com/ http://www. Il est très facile de faire l'amalgame entre les deux car certains acteurs du marché sont à la fois opérateur et fournisseur d'accès. vous avez très peu de chances d'obtenir les débits maximums qui vous sont proposés par les différents fournisseurs d'accès !!! Ceci est valable pour l'ADSL et l'ADSL2+ D. L'opérateur est celui qui installe les équipements dans les centraux téléphonique. Limites techniques de l' ADSL Techniquement.5sec 80sec 20sec 10sec 97mn 24mn 12mn 9.Le débit descendant est le plus important car la plupart des applications que nous utilisons (le téléchargement. vous ne pourrez peut être pas bénéficier du débit maximum de 8Mb quand vous êtes trop éloigné de ce répartiteur.dslvalley. LES FOURNISSEURS D'ACCES Avant de souscrire à une offre. L'opérateur historique possède le plus grand réseau et couvre environ 85% de la population en France. même si vous êtes éligible à l’ADSL. .) utilisent essentiellement le débit descendant. Ainsi donc. le débit va de votre machine vers Internet.5Go 59H 2Mbps 8Mbps 16Mbps 20sec 5sec 2. l'affichage des pages web. le mail etc.30mn 6H30 3H15 20Mo 47mn 1. C'est pour cela que les débits montant sont rarement communiqués par les différents fournisseurs d'accès. Quelques adresses Internet pour vérifier votre ligne : http://www. La technologie ADSL permet donc un débit descendant maximum de 8Mbps. En voie montante le débit reste sensiblement le même. C'est donc le débit montant qui est alors sollicité. l'ADSL permet des débits allant jusqu'à 8Mbps en voie descendante et 1Mbps en voie montante..journaldunet.Une chanson (Mp3) .. Et pourtant cela peut-être très utile.Une Vidéo Taille 56Kbps 512K 1Mbps 5Mo 12mn 78sec 39sec 5mn 2.degrouptest. Exemple de débits ADSL : 1024 Kbps / 128 Kbps 2048 Kbps / 256 Kbps C. Lorsque vous envoyez un fichier par mail par exemple.com/ http://www. Toutefois la technologie ADSL est soumise à une sévère limitation liée à la distance qui sépare l'abonné et le central téléphonique dont il dépend. Rappelez vous qu'à moins d'habiter très près du répartiteur.Un antivirus . Alice et Free sont les trois opérateurs les plus actifs dans le dégroupage. soit 1 Mbit/s maximum. Les informations concernant les débits montant sont quelquefois difficiles à trouver chez certains fournisseurs d'accès.adsl-facile. Cegetel. L'opérateur principal est bien sur France Telecom.

. Pour information. vous trouverez ci-dessus la carte de couverture ADSL de France Télécom à Décembre 2005. Voici une liste (non exhaustive) des réseaux d'opérateurs utilisés par les principaux fournisseurs d'accès. FOURNSSEURS D'ACCES RESEAUX D'OPERATEURS UTILISES 9TELECOM CEGETEL TD FRANCE TELECOM CEGETEL TD FRANCE TELECOM 9TELECOM FRANCE TELECOM FREE TELECOM FRANCE TELECOM 9TELECOM FRANCE TELECOM 9TELECOM TELECOM ITALIA NEUF TELECOM FRANCE TELECOM FRANCE TELECOM 9Telecom AOL Cegetel Club Internet Free haut débit Nerim TELE2 ALICE Wanadoo Vous pouvez vérifiez le niveau d'éligibilité de votre ligne directement chez le fournisseur d'accès et connaître ainsi quelles sont les offres proposées.Les acteurs comme Tele2 ou AOL ne font "que" fournisseur d'accès et utilisent donc le réseau d'un ou plusieurs opérateurs.

LA TELEPHONIE SUR IP Grâce aux débits proposés par la technologie ADSL. il faut brancher votre combiné téléphonique sur un terminal spécifique (fourni par le prestataire en location. International. Aujourd'hui. ce service permet d'avoir un second numéro de téléphone sans coût supplémentaire. Le terminal qui vous est remis est en fait un modem ADSL " amélioré " possédant la fonction appropriée pour la téléphonie sur IP. La téléphonie sur IP comporte quelques inconvénients : Pour bénéficier de la téléphonie sur IP. cette technologie permet aux opérateurs alternatifs de proposer des tarifs bien plus intéressants que ceux habituellement pratiqués dans le cas des offres de téléphonie classique. numéros spéciaux etc. Seule la technologie qui permet de transférer la voix diffère. Les offres non dégroupées ou partiellement dégroupées. Seule la ligne de téléphonie par ADSL fonctionne. Les appareils tels que le Fax ou le Minitel ne fonctionnent donc pas. En effet. On parle maintenant communément de " Téléphonie sur ADSL " Cette technologie nouvelle permet d'utiliser sa connexion Internet pour ses communications téléphoniques. la voix peut désormais transiter via le réseau Internet. Tous les appels passés avec des appareils branchés sur une prise téléphonique seront facturés par votre opérateur téléphonique. votre prestataire vous attribue un numéro de téléphone en plus de votre numéro existant chez France Télécom. la voix " numérisée " transite sur le réseau IP Internet sous forme de paquets de données puis sera restituée en signal analogique avant d'arriver à son destinataire. LA TELEVISION SUR ADSL Il ne s’agit pas d’un simple flux vidéo que l’on visionne sur son écran d’ordinateur (Streaming).). La télévision sur ADSL devient donc une véritable alternative aux offres proposées sur le câble ou sur le Satellite avec une qualité de réception équivalente ainsi que des bouquets de chaînes télévisés très variées. vos lignes téléphoniques classiques deviennent inopérantes. vos deux numéros de téléphone fonctionnent indépendamment l'un de l'autre. En optant pour une offre totalement dégroupée. Pour avoir accès à votre ligne VoIP. La voix étant acheminée par Ie réseau Internet et non par le réseau commuté de France Télécom. Nous parlons d'un véritable combiné téléphonique qui vous permet de recevoir des appels ou d'appeler tout numéro de téléphone (national. Dans le cas de la téléphonie par ADSL. vente ou prêt). En effet. plusieurs fournisseurs d'accès proposent une offre de téléphonie sur IP. vous pouvez envoyer et recevoir des appels téléphoniques simultanément sur les deux numéros bien que ceux-ci dépendent d'une seule et même ligne. La connexion à l’Internet et même l’acquisition d’un ordinateur n’est d’ailleurs pas obligatoire pour pouvoir profiter d’une offre télévision sur ADSL. Avantages et inconvénients L'intérêt d'une telle offre réside dans son coût. On distingue deux types d'offres : Les offres totalement dégroupées permettent de s'affranchir totalement de l'abonnement téléphonique reversé par France Télécom. De plus. . Les deux services sont indépendants l’un de l’autre même s’ils utilisent tous deux la ligne téléphonique et la technologie ADSL. Ils peuvent d’ailleurs faire l’objet de deux abonnements distincts. la télévision par ADSL permet de bénéficier de nombreux bouquets de chaînes télévisées directement sur son poste de télévision. 11. Ce service ne permet de faire passer que la voix. tout comme si vous utilisiez votre ligne classique. Il faut bien sûr utiliser le téléphone branché sur le terminal. mobile. Dans ce cas.10. En clair. La voix sur ADSL permet d'utiliser son téléphone comme on le ferait sur le réseau téléphonique commuté.

Avant d’arriver jusqu’à l’utilisateur final. Explications de la technologie Tout comme pour le câble et le satellite. de ne recevoir qu'un seul programme à la fois. . Toutefois la bande passante pour la télévision est spécifiquement allouée et vous pourrez donc utiliser l'Internet sans baisse de débit tout en regardant la télévision par ADSL. Il n'est donc pas possible de regarder deux chaînes simultanément ou encore d'enregistrer une chaîne sur son magnétoscope pendant que vous regardez une autre chaîne. ce flux est compressé au format MPEG 2 (le même format que pour les DVDs). Cette bande passante allouée à la télévision sur ADSL devrait ainsi permettre d’obtenir une qualité d’images très correcte. Afin d’éviter cela. B. Les branchements d’un pack Télé sur ADSL sont simplissimes. pour l'instant.A. Le décodeur est relié à la télévision grâce à un câble péritel Le décodeur est ensuite relié au modem grâce à un câble RJ45 Le modem est ensuite relié à la prise téléphonique (mettre le filtre sur la prise). Une compression trop importante peut bien sur entraîner une perte de qualité d’image ou de fluidité. Votre installation est terminée. Cette compression au format MPEG 2 est obligatoire car sans cela le flux serait trop volumineux par rapport au débit que l’ADSL permet d’obtenir (8 Mbps dans le meilleur des cas). le flux vidéo est un flux numérique. les opérateurs réservent environ 4 à 5 Mbps de bande passante pour le flux vidéo. il n'est possible. c'est-à-dire : Un modem ADSL (permettant de gérer cette technologie) Un décodeur numérique + une télécommande Câbles + filtres L’installation est dans la théorie beaucoup plus simple que pour une installation satellite qui implique de poser une parabole. Afin de garantir une parfaite qualité d'image et de son. Installation & Utilisation Lorsque vous souscrivez à une offre télévision ADSL. vous recevez tout le matériel nécessaire.

La télévision sur ADSL n’est soumise à aucune contrainte d’installation. les offres TV ADSL ne sont disponibles que dans certaines villes.Le principal avantage de la télévision sur ADSL réside dans la facilité d’installation. Au vu des quelques problèmes que l’on rencontre encore parfois avec l’ADSL. principalement sur les réseaux dégroupés. La télévision sur ADSL ne nécessite pas d’antennes ni de paraboles. celle de la distance qui sépare l’abonné du central téléphonique dont il dépend. La qualité de la réception dépendra de la qualité et la gestion du réseau. Cela implique quelques contraintes en terme de choix d’opérateur pour sa connexion Internet ADSL . Vous n’aurez donc pas de problème de réception « Hertzienne » du à un mauvais positionnement de l’antenne. A l’heure actuelle. Il faut être situé à (environ) 2-2. Une autre contrainte vient s’ajouter. on peut s’attendre à ce que la qualité de service ne soit pas encore équivalente à celle proposée par le Satellite et le câble déjà bien rôdés. Pas besoin d’être informaticien ou électricien pour installer son pack.5Km du central afin de pouvoir bénéficier de l’offre Télévision sur ADSL Les bouquets sont aujourd’hui liés à des contrats passés avec des opérateurs.

Citez un des avantages des offres de télévision sur ADSL .Département SRC Cours Réseaux ADSL .QUESTIONS Que signifie ADSL ? Citez 2 normes de liaisons DSL symétriques : Citez 2 normes de liaisons DSL asymétriques : Quelle est la principale contrainte de la technologie ADSL ? Quels sont les apports de la technologie ADSL2+ ? Quels sont les apports de la technologie RADSL ? Quels sont les éléments matériels nécessaires à une connexion ADSL ? Quelles sont les trois conditions à remplir pour raccorder votre ligne à l'ADSL ? Quel est la différence entre un dégroupage total et un dégroupage partiel ? Citez un des inconvénients des offres de téléphonie sur ADSL.