L'EUROPE RHENANE

Introduction
L’Europe rhénane est constituée par l’ensemble des pays et des régions du nord de l’Europe occidentale traversés par le Rhin. Elle concerne donc 5 états : 3 états entiers (Belgique, Pays Bas, Luxembourg), 3 régions françaises (Nord-pas-de-Calais, Alsace et Lorraine), 5 länders allemands et 20 cantons suisses. Le sujet déborde donc de l'UE avec la partie suisse. Comporte également une partie de la dorsale européenne (sans Londres, Paris ou Milan). A été tour à tour frontière et axe économique dans l'histoire. C'est le coeur démographique, économique et même politique de l'Europe ==> Concentre les 3 capitales de l'UE : – Bruxelles (Commission : Pouvoir exécutif) – Strasbourg (Parlement : Pouvoir législatif) – Luxembourg (Cour européenne de justice : Pouvoir judiciaire) Et même Francfort (pouvoir financier) PBLT : Malgré ce morcellement, qu'est qui fait l’unité de l’Europe Rhénane et la distingue des autres espaces européens ? Cette particularité repose-t-elle, par exemple, sur la contribution de ce cœur économique à la puissance de l’UE ? Compte tenu de sa position et du nombre des Etats qui la constituent, on peut se demander également si cette dorsale est une interface maritime et terrestre active ? Enfin, on peut s’interroger sur l’organisation de cet espace. Comment est-il structuré ? Est-il homogène ? Est-il continu ?

I Une artère majeure en Europe.
a) Un axe fluvial à l’origine.
Le Rhin et les fleuves du bassin rhénan ont très tôt canalisé les trafics des régions qu’ils traversaient. Le Rhin qui est long de 1380 km, n’est navigable que sur 883 km (de Bâle (Suisse) à Rotterdam (Pays-Bas)) mais par des convois de 3000 à 16000 tonnes. C’est la première voie de communication de l’Europe occidentale. Le trafic sur le Rhin a atteint, en effet, 324 millions de tonnes en 2001. Le Rhin est la voie fluviale la plus fréquentée au monde. Sa gestion est internationalisée au sein de la CCNR (Commission Centrale pour la Navigation du Rhin : Son siège est à Strasbourg. Elle associe les Pays-Bas, l'Allemagne, la France, la Suisse et la Belgique. Son objectif est double : favoriser la navigation rhénane mais aussi garantir la sécurité et le respect de l'environnement.) Sur ce fleuve, 30000 bateaux circulent chaque année. L'essentiel des marchandises transportées est constitué par les produits de l'industrie lourde vers l'amont et par les matériaux de construction (sables, graviers) vers l'aval, mais également par les véhicules (transroulage : Technique permettant à un véhicule routier d'entrer et sortir par ses propres moyens d'un navire, ou dans le cas de la « route roulante » d'un train) et conteneurs dont la part dans le trafic rhénan (8%)

TR : L’axe rhénan est donc un axe majeur européen d’orientation méridienne qui relie l’Europe méditerranéenne à l’Europe du Nord-Ouest. • Plate-forme multimodale : Plate-forme qui associe plusieurs modes de transport. le bassin hydrographique rhénan représente 180000 km2. Plus de 200 trains de marchandises et autant de voyageurs longent quotidiennement le fleuve. Le transport de conteneurs représente 1. L'axe rhénan n'est pas seulement fluvial. routier. Colmar-Neuf Brisach. Mulhouse-Ottmarsheim. active et densément peuplée qui constitue un centre économique de l’Europe Occidentale. aéroport) b) C’est aussi un axe de communication complet. L’intensité du trafic de l’axe rhénan s’explique. Au total. fluvial. ferroviaire. Des ports majeurs : Duisburg en Allemagne est le premier port fluvial mondial avec un trafic supérieur à 50 millions de tonnes de marchandises. Cologne. . Unité de charge correspondant à un conteneur de 6 mètres de long et d'une capacité de 20 tonnes. réunis dans un même lieu (port. Des autoroutes longent le cours du fleuve et ses affluents. Ainsi.va croissant. Karlsruhe. les autoroutes parallèles au Rhin entre Mannheim et la Ruhr supportent un trafic supérieur à 70000 véhicules par jour. Cet axe est complété par les autres voies d’eau du bassin hydrographique rhénan comme la Meuse. Ludwigshafen. par le fait qu’il draine une région riche. Bâle (15 % du commerce extérieur Suisse) sont les ports secondaires. Les flux les importants de marchandises et de voyageurs parcourent cet espace en dehors de la voie fluviale. Les aéroports d'Amsterdam et de Zurich se classent respectivement aux 4ème et 5ème rangs européens. entre autres. Des aéroports desservent aussi l'espace rhénan : Francfort est ainsi le 3ème aéroport d'Europe après Londres et Paris mais le 1er pour le fret. tandis que le ferroutage (transport des camions sur des trains adaptés) appelé «Rhin d'acier» s'effectue entre la Ruhr et Rotterdam. Comment expliquer le dynamisme de cet axe de communication ? II Le cœur de la puissance européenne. • Bassin hydrographique : territoire drainé par un cours d'eau et l'ensemble de ses affluents.43 million d’EVP *. Certains de ces ports comme Duisburg constituent des plates-formes multimodales*. Strasbourg. maritime. • EVP : équivalent vingt pieds.

On peut distinguer au moins deux grandes phases : . 60 ont plus de 100 000 habitants et 25 plus de 500 000 habitants. Dans le chapelet de villes le long du Rhin et de ses affluents. L’urbanisation et le développement économique de l’Europe rhénane est ancien. par exemple. Cette situation s'explique par le morcellement politique qui a longtemps caractérisé l'Europe rhénane (petits Etats ou Etats ayant une unité tardive : Allemagne en 1871)) . avec environ 80 millions de citadins. Ludwigshafen.. • Ligue hanséatique : Organisation commerciale qui regroupait à partir du 13ème siècle plus de 150 villes de la Baltique et de la mer du Nord. certaines villes (comme Cologne en Allemagne) étaient le siège de grandes foires commerciales où s'échangeaient les produits venus du Bassin méditerranéen et de la mer Baltique. Aucune ville ne domine véritablement l'espace rhénan et cette région ne comporte pas de ville-monde. Hambourg. bille princière moderne comme Mannheim.. Un semis urbain d’une exceptionnelle densité.) et l'automobile (Stuttgart. Le réseau urbain prend la forme d'une multitude de villes moyennes et de métropoles dont le rayonnement est simplement régional. En effet. pour la Rhénanie du NordWestphalie une densité moyenne de 531 habitants au Km2.) faisaient partie de la ligue hanséatique et se situaient ainsi au coeur des échanges commerciaux du continent européen. minerai de fer. Le développement économique a profité d’un peuplement dense et celui-ci a lui-même permis un peuplement fort. Certains ports de la mer du Nord (Bruges.  Un peuplement fort. dès le Moyen-Age. Cette région est en effet riche de matières premières (charbon. potasse) et elle constitue le berceau de certaines innovations technologiques majeures comme le moteur à explosion à la fin du 19ème siècle. . la chimie (Bâle.Le XIXéme siècle : L'Europe rhénane est un foyer majeur des révolutions industrielles du 19ème siècle. Elles sont régulièrement supérieures à la moyenne européenne ( 117 habitants au Km2) avec. chaque grande période de l'histoire ayant laissé sa trame urbaine : ville garnison romaine comme Cologne. B) Une concentration de population et de villes..Le Moyen-Age qui correspond à une phase de développement du commerce dans les villes flamandes et les régions de la ligue hanséatique*.. présente des densités moyennes de 550 hab/km². ville de la révolution industrielle comme Essen (Ruhr).A) Une puissance économique ancienne. Les densités sont en effet élevées. (Le réseau urbain rhénan n'est pas hierarchisé. Centre de la mégalopole européenne. Les grandes industries se développent dans cette région comme la sidérurgie et la métallurgie dans la Ruhr. ville marchande médiévale comme Amsterdam. à l'image de Paris ou Londres. siège de Mercedes).

Les deux autres conurbations rhénanes allemandes sont celle du RhinMain.B. Si la Haye accueille le siège du gouvernement et la cour Pénale internationale. Anvers. Nairobi et Vienne). La Haye (Tribunal international de l’ONU) . . Francfort. . d’activités et de pouvoirs. Des concentrations urbaines.). Bruxelles. ( Zurich. Ces métropoles concentrent des fonctions économiques et politiques. • Conurbation : région urbaine comprenant plusieurs villes dont les banlieues se rejoignent. On a deux puissantes conurbations : . elle forme une conurbation en anneau avec un centre d'espaces verts. Amsterdam) et européennes : Bruxelles (commission européenne et sessions du parlement européen).5 millions) autour de l'agglomération de Stuttgart. On observe également la formation de plusieurs conurbations*. tandis que Bonn fut longtemps la capitale du pays jusqu'à son transfert à Berlin en 2000. Exemples . mais c'est Düsseldorf qui accueille le parlement du Land. Elle constitue une partie de la mégalopole* qui s’étend de Londres à Milan. Luxembourg. Avec 6 millions d'habitants (40% de la population des P. On trouve dans l’Europe Rhénane un grand nombre de métropoles* • Métropole : pôle urbain majeur doté de fonctions de commandement et d’activités de niveaux nationale et international et exerçant un rayonnement sur un vaste territoire. • Mégalopole : aire urbaine géante en général de plus de 10 millions d’habitants plus ou moins continue aboutissant à une exceptionnelle concentration de personnes. Essen et Dortche sont des villes industrielles dynamiques et Bochum.Des centres politiques de dimensions nationales (Bruxelles. avec plus de 3 millions d'habitants et celle du Rhin-Neckar (2. rassemble plus de 11 millions d'habitants répartis dans une centaine de communes souvent rivales. Strasbourg (parlement européen) Luxembourg ( cour de justice et secrétariat permanent de l’UE) et internationale : (Bruxelles (OTAN) . un grand centre de recherche. Amsterdam. Cologne est la ville la plus peuplée. Les fonctions des grandes villes rhénanes peuvent être complémentaires entre elles : Si Duisbourg est un port fluvial de niveau international.la conurbation Rhin-Ruhr en Allemagne : Dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westaphalie. Genève ( une des capitales de l’ONU avec New York. Ses trois plus grandes villes prétendent toutes au commandement de la région. autour de Francfort. Amsterdam est la capitale officielle et Rotterdam la première place économique du pays.  La constitution d’un réseau de métropoles.La Randstad Holland: organise le delta du Rhin.Des centres économiques majeurs.

Ces bassins où se sont pendant longtemps développés des industries comme la sidérurgie. C’est donc aussi un espace d’une grande richesse. qui concentre également richesse et population. Le Rhin lui-même a pu constituer l’enjeu de conflits majeurs. c’est un contre sens). C) Un espace qui contribue à la puissance européenne. la Suisse. III Une zone de contact majeure en Europe a) De nombreux nœuds de communication et une interface terrestre active. Les grandes métropoles sont reliées par des réseaux de communication transfrontaliers. L'agriculture. connaissent d’importantes crises et sont en cours de reconversions. Si une grande partie de la sidérurgie et de la métallurgie a dû se reconvertir dans les années 1970 et 1980 du fait de la concurrence internationale. Les mouvements pendulaires transfrontaliers de main d’œuvre sont nombreux de la France vers l’Allemagne et la Suisse. la Sarre et la Lorraine. les pays du BENELUX. TR: L’Europe Rhénane est donc bien un cœur économique qui contribue à la puissance de l’Union européenne. Grâce à la présence de gisements minéraliers et houillers on trouve dans cette région d’importants bassins industriels comme la Ruhr. On voit également émerger des régions économiques transfrontalières comme la SAR-LOR-LUX ( Sarre-Lorraine-Luxembourg) ou la Regio Balensis ( Bâle-Mulhouse). Aujourd'hui l’Europe Rhénane est une interface terrestre active marquée par de nombreuses relations transfrontalières. Amsterdam ou Cologne. Bruxelles. les industries de pointe (électronique) et les services ont largement pris le relais. de biens de services et d’informations. L’Europe rhénane est depuis longtemps marquée par de nombreuses frontières. Ce cœur économique est le lieu d’échanges nombreux et constitue l’arrière-pays d’une façade maritime très puissante. de la chimie et de la haute technologie avec les sièges de grandes entreprises comme BASF. Le Thalys (TGV) par exemple. La grande intensité de l’activité industrielle. est intégrée à une industrie agro-alimentaire puissante. organisée autour de très grandes exploitations dans la plaine germano-polonaise. le textile et la chimie lourde.Luxembourg) sont des métropoles financières majeures. L’Europe rhénane reste un espace industriel majeur dans le domaine de la mécanique. On trouve de part et d’autre de cette Europe Rhénane de nombreux nœuds de . par exemple. Mercedes (Stuttgart). les régions rhénanes d'Allemagne et de France représenteraient 30 % du RNB de l’Union européenne ( attention la Suisse ne fait pas partie de l’UE). Ces métropoles forment un réseau urbain polycentrique relié par de nombreuses voies de communication et par des flux de capitaux. ( Ne parlez surtout pas de migrations journalières. relie Paris ( Hors Europe Rhénane).

Amsterdam est le 5ème port européen. A Francfort se croisent. autour duquel s’est constitué un réseau de communication au maillage étroit reliant des métropoles de dimension nationale. On constate que . Bâle est également un point de rupture de charge majeur en amont du Rhin. Assure plus de la moitié du trafic maritime européen. L’importation de pétrole représente 40 % de son trafic. Cependant. Arrière-pays : (Hinterland) partie continentale en arrière d’un port maritime constituant son aire d’approvisionnement et de desserte. On peut en donner deux exemples grâce aux transports. Anvers est le deuxième port européen avec plus de 160 millions de tonnes de marchandises en 2006.c’est le troisième port au monde. C’est la cas de l’Aéroport international de Bâle-Mulhouse. C’est également une zone ouverte sur ses espaces périphériques. Cet espace est structuré par un axe majeur. En effet. En Suisse. Un arrière-pays drainé par des axes de communication majeurs donc l’axe rhénan constitue la colonne vertébrale. le nord-est de la France par la Meuse et l’Europe Danubienne par le canal Rhin-Main-Danube sont reliés à l’Europe rhénane. l’ensemble des ports constitue le Range nord-européen. Simplon) en Suisse. Tous ces ports sont en concurrence pour servir un même arrière-pays : l’Europe rhénane. Constituent des relais de Rotterdam. Du Havre en France ( Hors Europe rhénane) à Hambourg en Allemagne. l’axe rhénan. Conclusion : L’Europe rhénane est donc un espace relativement homogène et quasi continu marqué par la densité de son peuplement et de son semis urbain. peuplé et productif qui importe et exporte beaucoup. Une façade portuaire relié à l’axe maritime le plus fréquenté au monde. b) Au nord. Enfin certains de ces nœuds de communication sont partagés. en effet. Le long de ce range sont transbordés 600 million de tonnes de marchandises chaque année.communication:Francfort est le premier carrefour autoroutier allemand. malgré le développement d’infrastructures de ferroutage et de franchissement ( St Gothard. Francfort est le premier aéroport européen pour le fret et le deuxième pour le transport de passagers. on note tout de même que cette dorsale est moins ouverte au sud du fait des contraintes liées au relief qu’au nord où elle bénéficie d’une façade maritime importante. Les facteurs de ce dynamisme sont multiples : Un arrière-pays ou hinterland riche. une interface maritime ouverte sur le monde. européenne et mondiale. l’axe Hambourg-Bâle et l’axe Bonn-Berlin. Les principaux ports de la fenêtre maritime de l’Europe Rhénane sont les suivant : Rotterdam : avec un trafic de 378 millions de tonnes transbordées en 2006. On a donc là l’une des façades maritimes les plus actives au monde. La mégalopole qui s’est ainsi constituée est également caractérisée par l’intensité de son activité économique. Point de passage entre la Northern Range et l'Europe continentale.

). . pesticides et eaux usées domestiques polluent le Rhin. L’élargissement à l’est de l’Union européenne peut-il avoir un impact sur le poids économique et politique de cet espace et peut il avoir des répercutions sur son organisation territoriale ? Préoccupations environnementales : L'espace rhénan est congestionné et pollué : + de 25 000 camions/jour sur les autoroutes les plus fréquentées (contre une moyenne de 3000 pour l'ensemble de l'UE. Proposition d’élargissement du sujet : Jusqu’en 2004. Des efforts en vue d'une gestion durable du Rhin sont réalisés. Par ailleurs. L'Allemagne a mis en place une taxe sur les poids lourds qui empruntent ses autoroutes pour favoriser le ferroutage. Les Pays-Bas doivent renforcer les digues et l'ensemble des systèmes de protection pour éviter l'inondation des polders (espace protégé par des digues et situé sous le niveau de la mer) lorsque la combinaison de hauts coefficients de marée et de tempêtes augmente la menace. le programme Rhin 2020 prévoit l'amélioration de la qualité de l'eau du Rhin ainsi que la restauration de son écosystème. à l’ouest et à l’est qu’au sud.l’Europe rhénane est une interface très active plus ouverte au nord. Décidé en 2001 par la CIPR (Commission Internationale pour la Protection du Rhin). l’Europe Rhénane était grosso modo au cœur de l’Union européenne. Le delta du Rhin est menacé par la remontée du niveau des mers consécutive au réchauffement climatique. les rejets d'usines mais aussi les engrais.