Domenech confirme l’info du Buteur

«Oui, il y a eu rapprochement avec la Fédération algérienne»
Halilhodzic «Je rencontrerai
Raouraoua ce vendredi»
Guy Roux : «Je vous conseille de nommer Saïb adjoint du nouveau sélectionneur»

MCA
MARDI 14 JUIN 2011 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1594 PRIX 20 DA

La colère de Derrag
«On a été ingrat envers moi»
q«Personne q«Dès que jʼai été blessé, on nʼa demandé de mes nouvelles» m'a lâché»
JSK

«Je suis prêt à retourner à la JSK»
Maïza, la nouvelle piste des Kabyles
WAT-JSK, aujourd'hui à 17h

Chaouchi

La JSK sans son coach à Tlemcen
Belhout : «Je suis resté à Tizi car il y a des choses urgentes à régler avec Hannachi»
CRB Gamondi : «Je n’ai rien signé ailleurs» USMH
De notre envoyé spécial en Afrique du Sud

Laïb : «Contacter Benabderrahmane est un manque de respect envers mon club»

Mazouzi : «Si c’est pour rester encore sur le banc, je quitterai l’USMA à la fin de la saison»

02
N° 1594 MARDI 14 JUIN 2011

C il a dit lui
omme

«Mon objectif, c’est l’équipe d’Algérie»
Mehdi Kerrouche, joueur en attente d’un club

Avec toi, la boucle est bouclée !

Saâdane

trop cher Chaouchi
pour Al Nahdha
A en croire nos confrères du journal saoudien Al Riadh, la direction du club d’Al Nahdha, nouveau promu en deuxième division du championnat d’Arabie Saoudite, a décidé de s’attacher les services d’un technicien tunisien, Nacer El Nafzi, alors qu’elle avait pour ambition d’enrôler… Rabah Saâdane. Des négociations auraient même été entamées avec l’ex-sélectionneur national, mais finalement les deux parties ont buté sur l’aspect financier. Si l’on se réfère à ce journal, Saâdane aurait affiché des prétentions financières dépassant les prévisions des dirigeants de ce club qui espéraient bénéficier de son expérience.»

Ce n’est pas de la langue de bois
«J’ai ma place dans cette équipe et chauffer le banc ne fait pas partie de mes projets»
Sofiane Harkat, défenseur du MCA

«Je suis prêt à
signer pour trois ans à la JSK si…»
Le gardien de but de l’ESS, Fawzi Chaouchi, nous a révélé hier qu’il n’a, pour le moment, pas été contacté officiellement par les responsables de la JSK. Néanmoins, Chaouchi n’a pas caché son désir de revenir chez les Canaris, même pour une durée de trois ans, comme l’aurait déclaré le président Hannachi : «Je vous assure que pour le moment, je n’ai pas encore reçu de contact concret de la part des dirigeants de la JSK. Certes, j’ai entendu dire que mon nom a été cité parmi les potentielles recrues de cet été à la JSK, mais pour le moment, il n’ y a rien d’officiel. Me concernant, si on arrive à trouver un terrain d’entente, je ne refuserai pas de retourner à la JSK», a donc indiqué Chaouchi qui a tenu aussi à commenter la durée de contrat que Hannachi aurait évoquée, c’est-à-dire trois ans : «Je n’ai reçu aucun signe concernant mon éventuelle venue à la JSK, encore moins sur la durée du contrat. Néanmoins, je vous assure que je suis prêt à négocier un contrat de 3 années, pourvu qu’on m’estime à ma juste valeur. Aussi, je sais que même si j’ai un contact de l’étranger, Hannachi est connu pour être quelqu’un qui ne bloque jamais ses joueurs.» A. S.

Visitez Madrid avec Ronaldo, Kaka, Segio Ramos, Xabi Alonso, Marcelo, Benzema, Di Maria, Ozil, Khedira
Ronaldo, Kaka, Segio Ramos, Xabi Alonso, Marcelo, Benzema, Di Maria, Ozil, Khedira…les publicitaires des grandes marques du monde entier rêveraient de réunir cette pléiade de stars pour un spot de publicité. Finalement, c’est la ville de Madrid qui a réussi à convaincre ces joueurs d’apparaître dans une publicité pour la ville : «Visit Spain, Visit Madrid». On y voit par exemple Benzema qui mange des tapas, un plat espagnol, tout ceci pour donner envie aux touristes de venir visiter la capitale ibérique.

Le président de l’AEK
poursuit ses attaques contre Djebbour le présiDécidément,
dent de l’AEK, Stavros Adamidis, ne veut pas laisser tranquille Rafik Djebbour. Après l’avoir critiqué lorsqu’il avait décidé de porter les couleurs du club ennemi, l’Olympiakos, il est revenu à la charge cette semaine en qualifiant Djebbour comme l’un des épisodes les plus négatifs de sa carrière en tant que président. Il estime qu’il a déboursé une fortune pour le transférer de Panionios, sans parler de ses frais durant les années où il a joué à l’AEK, alors qu’en échange, le club n’a rien gagné lors de son transfert vers l’Olympiakos, puisque le joueur était libre.

La FIFA fête

Belhadj

Nedjma remet des bus luxueux au MC Oran, à l’USM Annaba et au MC El Eulma
Dans le sillage de la mise en œuvre de sa politique de soutien au football algérien, Wataniya Telecom Algérie-Nedjma a remis, ce mois de juin à Alger, des bus luxueux au MC Oran, à l’USM Annaba et au MC El Eulma, habillés aux couleurs de leurs clubs respectifs. L’ASO Chlef recevra également son bus drapé de ses

Rooney chante

les Beatles !
Ils formeront certainement le duo d’attaquants vedettes de la sélection aux Trois Lions pour les années à venir. Histoire de mettre en place dès maintenant quelques automatismes, Wayne Rooney et Andy Carroll ont donc choisi de passer ensemble leurs vacances d’été. Peu coutumiers du soleil durant l’année, les compères ont décidé de mettre quelques jours les voiles sur l’île de la Barbade. Et pendant que Steven Gerrard tuerait pour du Phil Collins, les deux terreurs de la Premier League, eux, se défoncent sur les hits des Beatles. Shrek s’est même essayé à sept reprises sur des titres du défunt John, pendant que Carroll, lui, s’amusait à faire les chœurs. Visiblement heureux depuis son opération du cuir chevelu, Rooney a tenu à partager son bonheur sur Twitter : «Passe une bonne soirée à la Barbade. Dans un piano-bar avec Coleen et des amis. Au micro, sept chansons durant, je me suis senti comme une rock star.» Les autres clients du bar ont dû être contents.

Beckenbauer attaqué par une
ONG pour une affaire de corruption
Les temps sont durs pour les dirigeants de la FIFA. L’organisme international est plongé dans une grave affaire de corruption, après que Mohamed Bin Hamman eut tenté d’acheter plusieurs votes pour en gagner la présidence. Mais le Qatari pourrait ne pas être le seul à y laisser des plumes. L’ONG «Transparence internationale» en veut également à Frank Beckenbauer qu’elle accuse de n’avoir rien dit pendant plusieurs années, alors qu’il se trouvait au cœur du scandale. «Beckenbauer n’a jamais ouvert la bouche pendant les quatre années qu’il a passées comme membre du comité exécutif de la FIFA. Il est de fait co-responsable de la situation», a déclaré Silvia Schenk, membre de l’ONG. L’Organisation a demandé à ce que l’Allemand ne participe pas à la commission d’experts qui doit traiter le cas de la corruption au sein de la FIFA, pour que cela ne se reproduise pas.

Comme à son habitude, le site de la FIFA publie, en début de semaine, la liste des joueurs qui fêteront leur anniversaire. Hier, parmi les sept joueurs cités (Diego Milito, Florent Malouda, Massimo Oddo, Oliver Kahn, Cobi Jones et Carlos Alberto) on retrouve l’international algérien Nadir Belhadj qui fêtera son anniversaire le 18 de ce mois. Les rédacteurs du site de la FIFA ont eu des mots élogieux à l’égard de Belhadj : «Nadir Belhadj (29 ans) est de la génération des joueurs algériens qui ont contribué à redorer le blason de l’Equipe nationale, en se qualifiant pour la Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. L’arrière gauche a fait ses armes sur les pelouses françaises. Il a débuté avec les jeunes du RC Lens, avant de passer par Guingamp, Sedan et l’Olympique Lyonnais. Belhadj est ensuite revenu au RC Lens, puis a signé à Portsmouth où il a remporté la FA Cup. Après deux saisons, il a pris la direction du Golfe et arbore désormais les couleurs d’Al Sadd, au Qatar.»

Le grand-père de Milosevic tue son fils
En Bosnie, on ne rigole pas forcément à propos de la propriété et ce, même entre membres d’une même famille. Savo Milosevic, ancien attaquant d’Aston Villa ou encore d’Osasuna, vient d’en faire la douloureuse expérience. Vendredi, une dispute éclate entre le grand-père, Savo Senior et son père, Sevo. Hors de lui, le vieil homme prend son fusil et envoie une balle en pleine poitrine du père du joueur. Gravement blessé, Sevo est transporté à l’hôpital le plus proche... où il décède. Dévasté, le joueur a publié un communiqué demandant de «laisser notre famille en paix, le temps de gérer cette tragédie». Le grand père de 83 ans, lui, s’est fait coffrer par la police.

couleurs avant la fin du mois de juin courant. Ainsi, Nedjma honore son engagement d’offrir un bus luxueux aux clubs de football qu’elle sponsorise. Engagement pris, le 22 septembre 2010, date de renouvellement des contrats de sponsoring avec des clubs du championnat de football de Ligue I professionnelle pour la saison sportive 2010/2011. Pour rappel, d’autres équipes de football sponsorisées par Nedjma, à savoir le CR Belouizdad, la JS Kabylie, la JSM Béjaïa et le CA Bordj Bou Arréridj ont déjà reçu leur cadeau.

Footaises
s’est auto

o ’inf L

s éliminée ! Saâyoud adore le s Zoo Hanifi…Hamiti, s c’est kif kif
s L’ESS s s

p eo ple

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil Equipe Nationale
Domenech confirme l'info du Buteur

03

Guy Roux : «Je
souhaite que Saïb soit l’adjoint du nouvel entraîneur»
Concernant les candidatures qui parviennent à la FAF pour prendre en main les Fennecs, nous avons pris attache avec Guy Roux, l’exentraîneur d’Auxerre, pour avoir son avis sur le profil de quelques entraîneurs qui se sont portés candidats à la succession de Abdelhak Benchikha. L’actuel consultant à Canal+ a d’abord fait savoir qu’il lui est difficile de donner un avis à ce sujet, car «je ne connais pas très bien le fond du problème du football algérien, surtout après le surprenant 4 à 0 face au Maroc, et je ne sais même pas si la solution étrangère soit la plus indiquée. Mais il est sûr qu’un entraîneur étranger de renom, quelle que soit sa nationalité, peut apporter beaucoup de choses à n’importe quelle sélection. Je souhaite, toutefois, si l’Algérie fait appel à un entraîneur étranger, qu’il soit aidé par un entraîneur local, et je vois bien dans ce poste Moussa Saïb que je connais assez bien pour dire qu’il est le mieux indiqué pour épauler le prochain sélectionneur de la sélection algérienne», a-t-il expliqué.

«Oui, il y a un rapprochement avec la Fédération algérienne»
omme rapporté en exclusivité par nos soins, lors de notre édition de dimanche, Raymond Domenech demeure une piste plausible pour la succession d’Abdelhak Benchikha, à la tête des Verts. Cela s'est passé vendredi dernier, en fin d'après- midi. Cette information a fait la une notamment de l'autre côté de la mer, où la presse française a évoqué le sujet. La presse locale s'est même avancée à dire qu'il a de fortes chances d'être le nouveau sélectionneur algérien, succédant à Benchikha qui a claqué la porte, après la débâcle de Marrakech. Seulement, cette information a fait beaucoup de bruit. Cela a poussé Raymond Domenech à réagir de manière officielle. En effet, un communiqué a été rendu public, hier, par l'agence Laminak Conseil qui s'occupe du volet communicatif de l'ancien sélectionneur des Bleus. Domenech n'a fait que confirmer l'information parue en exclusivité sur nos colonnes. Dans ce communiqué, il a annoncé qu'il existait des contacts avec la Fédération Algérienne de Football : «M. Domenech a bien été approché afin de mesurer les possibilités d'un rapprochement avec la Fédération Algérienne de Football.» Cette même agence a même tenu à préciser que Domenech n'a jamais présenté de candidature à la fédération : «Il n'a en aucun cas fait acte de candidature», précise ladite agence dans ce communiqué. «On confirme son attachement

C

à l'Algérie» Dans notre livraison de dimanche dernier, nous avons insisté sur le fait que Raymond Domenech soit attaché à l'Algérie. Il y a deux ans, l'ancien sélectionneur des Bleus avait reçu Le Buteur dans son bureau au siège de la FFF où il nous a surpris en disant : «Je veux un match France-Algérie. Je suis attaché à l'Algérie, un sentiment que je veux garder au secret.» Hier, lorsque ce communiqué a été rendu public par l'ancien sélectionneur des Bleus, il a confirmé cela via ses conseillers en communication : «Raymond Domenech confirme son attachement à l'Algérie.» Une déclaration qui ne fera que réjouir le peuple algérien. Certains le craignait pour son caractère qu’on dit difficile, mais il s'avère finalement que c'est quelqu'un qui est attaché à notre pays. Un atout de plus en faveur du coach finaliste de la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Une rencontre DomenechRaouraoua devrait avoir lieu Alors qu'il était prévu qu'il se rende en France, précisément à Paris, dimanche, finalement ce ne fut pas le cas. On ignore ce changement de programme, mais une source bien informée nous a confirmé que le parton de la FAF se rendra en France, après-demain mercredi. Pour rappel, une première rencontre est déjà programmée entre Raouraoua et Vahid Halilhodzic, pour vendredi prochain, dans un lieu

tenu au secret par les deux parties. Une deuxième rencontre devrait aussi avoir lieu entre le président de la Fédération Algérienne de Football, Mohamed Raouraoua, et l'ex-sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech. On n’en sait pas davantage sur ce tête-à-tête qui pourrait avoir lieu soit jeudi, soit après le RDV qu’aura eu Raouraoua avec Halilhodzic, prévu vendredi. Il veut coacher l'EN, pourquoi ne pas profiter alors de ses compétence ? Domenech a confié à ses proches : «Entraîner l'Algérie m'intéresse beaucoup.» C'est un de ses proches qui nous l’a confirmé. L'intéressé lui-même a confirmé aussi son attachement à l'Algérie. Cela dit, il est très intéressé par cette idée. D’ailleurs, il a confirmé ses contacts avec la FAF qui doit profiter des compétences de ce coach qui a un grand vécu en tant qu’entraîneur, que ce soit avec les U20, U 23 et l’équipe de France A. Il a réussi à qualifier la France en finale de la Coupe du monde. Contacté il n'y a pas si longtemps par le Qatar et la Syrie, Domenech a refusé les deux propositions de manière diplomatique, mettant en avant le fait qu’il soit pris par son litige avec la FFF pour le dédommagement, après avoir été licencié. Pour l'Algérie, il n'a pas évoqué ce prétexte. Cela veut dire qu'il veut réellement coacher les Verts. Hamza Rahmouni

«Il ne faut pas juger Domenech par rapport au dernier Mondial»
Concernant la candidature de Domenech, Guy Roux pense que «l’ex-sélectionneur des Bleus a l’expérience qu’il faut dans le haut niveau, particulièrement avec les sélections où il a entraîné l’équipe de France Espoirs, comme il ne faut pas oublier qu’il a qualifié les Bleus au Mondial d’Allemagne où il avait atteint la finale qu’il avait perdue aux tirs au but. Il ne faut pas le juger par rapport au dernier Mondial où il avait d’énormes problèmes et de conflits à l’intérieur de l’équipe de France. Je pense qu’il peut être l’homme de la situation pour l’équipe d’Algérie».

«Vahid est mon ami, mais je ne veux pas vous l’imposer»
Pour l’autre principal candidat, le Bosniaque Vahid Halilhodzic, l’ex-entraîneur d’Auxerre n’a pas tari d’éloges sur l’ex-sélectionneur de la Côte d’Ivoire en disant : «Vahid est connu pour sa compétence, c’est un entraîneur qui a prouvé sur le terrain qu’il est l’un des meilleurs, mais je ne veux pas vous l’imposer. Ils sont tous mes amis, et je sais que le président Raouraoua est le mieux placé pour connaître les besoins de l’équipe d’Algérie. Moi, je ne suis pas au courant des détails.» H. M.

L’Algérie n’est pas la priorité de Halilhodzic
a date de la rencontre entre Mohamed Raouraoua est Vahid Halilhodzic est connue : le 17 juin, soit vendredi prochain. Il s’agit, au moment où nous écrivons ces lignes, du seul rendez-vous confirmé entre le patron de la FAF et un candidat pour le poste de sélectionneur des Verts. Les deux hommes ont convenu de se voir à Paris, dans un lieu tenu secret, bien que Halilhodzic réside à Lille, ville où il avait exercé il y a quelques années. Raouraoua s’envolera demain pour Paris dans la perspective de cette rencontre. Les contacts remontent à décembre dernier En fait, les contacts entre Raouraoua et Halilhodzic datent de plusieurs mois, plus exactement du mois de décembre dernier. Le président de la FAF a beau affirmer que ses discussions cycliques avec l’entraîneur franco-bosniaque étaient dénuées d’arrière-pensées, il y a de quoi en douter. Quand des contacts sont ré-

L

currents, ils cachent quelque chose. Ces contacts seront donc enfin sanctionnés par une rencontre en tête-àtête afin d’explorer la possibilité de voir Halilhodzic prendre en main la sélection nationale. Son ambition : une équipe qui joue la Ligue des champions Contrairement à ce qu’on pourrait supposer, Halilhodzic n’est pas très chaud pour coacher la sélection algérienne. Son ambition principale est de prendre en main une équipe qualifiée pour la Ligue des champions européenne la saison prochaine, mais, apparemment, il n’y a aucune offre à l’horizon. Concernant les Verts, il est sceptique car il n’a toujours pas digéré son limogeage de la sélection de Côte d’Ivoire pour avoir perdu un match -justement face à l’Algérie, en quart de finale de la CAN-2010-, alors qu’il avait pris l’équipe dans un contexte difficile avec laquelle il a réalisé une série d’une dizaine de matchs sans défaite.

Il est réticent à encore jouer au pompier avec les Verts et de devoir peutêtre payer pour une élimination dont il ne serait pas responsable. Si c’est pour 2 matchs, il ne viendra pas A ce titre, Halilhodzic compte se montrer clair vendredi prochain : si on compte le juger sur les 2 derniers matchs des éliminatoires de la CAN2012, il n’acceptera pas le poste de sélectionneur. Son unique préalable sportif –indépendamment de ses conditions financières- est de pouvoir travailler sur le moyen terme. Ce sera donc à Raouraoua de le convaincre qu’il ne sera pas un pompier et que, s’il viendrait, ce serait pour viser une qualification pour la Coupe du monde 2014. Tout dépendra donc du discours que tiendra le patron de la FAF lors de la rencontre. Halilhodzic n’est pas un «grand nom», comme promis par Raouraoua Ce qui est certain, c’est que Vahid Halilhodzic n’est pas de l’envergure

Halilhodzic annonce une rencontre avec Raouraoua pour vendredi

«J’ai 1000
questions à lui poser»
ans une déclaration au site footafrica365.fr, Vahid Halilhodzic a confirmé la rencontre programmée avec le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua. Il a même révélé la date : «Oui, je confirme ma rencontre vendredi prochain à Paris avec le président Raouraoua.» Dans sa déclaration, il a fait une autre révélation : «Je sais que je fais partie de ses priorités. Il m’appelle régulièrement depuis des mois. J’ai bien évidemment mille questions à lui poser. On ne prend pas une décision comme cela à la légère, car il faut ensuite en assumer la responsabilité.»

D

internationale dont avait parlé Mohamed Raouraoua dans son intervention à la Chaîne III vendredi passé. Il a peut-être la cote en France (et encore, il n’y a plus exercé depuis février 2005) et en Afrique, mais il ne fait pas partie du gotha mondial des entraîneurs, vu que son palmarès compte seulement un titre continental (Coupe d’Afrique des clubs champions avec le Raja Casablanca en 1997) et quelques titres avec des clubs, dont le dernier est celui de champion de Croatie à la tête du Dinamo Zagreb il y a un mois. Pas de quoi faire un «grand nom». F. A.-S.

«Moi, je n’appelle pas» Cependant, il a tenu à démentir le fait que ce soit lui qui ait postulé pour prendre en mains les Verts, comme s’il était à la recherche d’un emploi. «Je sais que l’Algérie est courtisée et que beaucoup de gens se proposent, mais tout le monde sait qui est coach Vahid. Moi, je n’appelle pas», a-t-il martelé. Une manière de dire que c’est Raouraoua qui court après lui. Et de conclure : «L’Algérie ? Inch’Allah, comme vous dites.» Halilhodzic declaration

04

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil Equipe nationale
De tous les joueurs algériens ayant joué contre le Maroc à Marrakech, Karim Matmour a été l’un des rares à ne pas avoir essuyé des critiques après la rencontre. Ayant été longtemps absent de la sélection il effectuait son retour à l’occasion de ce match, dont il a disputé la seconde mi-temps. Avec du recul, il revient sur cette rencontre et sur sa perception de l’avenir des Verts.

Matmour crois toujours !» «La qualification, j’y
nous aurions encaissé des buts dès les premières minutes. Qu’en est-il de certaines informations faisant état d’une supposée virée nocturne que des joueurs aurait effectuée deux jours avant le match ? Alors là, c’est une pure inven-

q «C’est comme pour Mönchengladbach, il faut y croire jusqu’à la fin»
quelques mois, alors qu’il n’était pas du tout titule Mondial. C’est le même noyau de laire au Real Madrid et qu’il ne faisait joueurs et, avec exactement le même que de brèves apparitions en fin de traitement dont ils bénéficient acmatch, avait été quand même sétuellement, il s’était qualifié pour «Je préfèrerai lectionné par Laurent Blanc et il la Coupe du monde et était jouer contre la Tus’était montré décisif avec la séparvenu en demi-finale de la nisie en Algérie» lection de France. On peut donc Coupe d’Afrique des nations. manquer de temps de jeu en club Ceci d’une part. D’autre part, il tout en étant efficace en sélection. n’est pas certain qu’en ayant utilisé Cela a été le cas de Merouane Chamakh, les insultes ou des jets de pierre, le réremplaçant à Arsenal, mais qui nous a marqué un sultat aurait été meilleur. Pour tout joueur, c’est but à Marrakech. une question de respect de soi et des couleurs avant tout et non pas une question d’être gâté ou Vous avez insulté. travaillé avec «Benzema et Abdelhak N’ayant pas joué en sélection nationale Chamakh jouent peu Benchikha durant presqu’une année, vous avez été durant un seul épargné par les critiques vu que vous n’avez dans leurs clubs, stage, celui de la pas été impliqué dans les contremais ils marquent Manga Club, et performances des Verts depuis l’été dernier. en sélection, non ?» pour un seul Vous sentez-vous quand même solidaire de match, celui de vos coéquipiers ? Marrakech Nous sommes une équipe. Nous gagnons en contre le Maroc. équipe et nous perdons en équipe. Je ne suis pas «Je garde une Quelle de ceux qui tirent la couverture sur eux. Je suis bonne impression vous impliqué dans la défaite tout comme les autres et impression de a-t-il laissée ? j’ai été mauvais tout comme mes coéquipiers. Benchikha» C’est vrai que je Pensez-vous que cette élimination virtuelle n’ai pas beaucoup de la CAN-2012 est un mal pour un bien, Plus d’une semaine est passée depuis la travaillé avec lui, afin de préparer dès maintenant la CANdébâcle de la sélection nationale à tion ! J’étais à l’hôtel et je n’ai vu personne de mes mais il m’a laissé une bonne impression. C’est un 2013 et le Mondial-2014 ? Marrakech. Avez-vous digéré cette cuisante coéquipiers sortir. Si vraiment cela était arrivé, je entraineur qui communique bien avec ses Que je sache, nous ne sommes pas encore ofdéfaite ? l’aurais su et j’aurais été le premier à rappeler les joueurs, volontaire, désireux de bien faire. Il y a ficiellement éliminés de la CAN-2012. Certes, C’est difficile de digérer facilement une aussi coupables à l’ordre. Or, rien de cela n’est arrivé. un respect mutuel entre nous deux. Il portait cer- nous sommes dans une position défavorable, grosse défaite. Ça m’a fait beaucoup réfléchir et ça Cela se serait su car ce ne sont pas des choses qui tainement un grand projet pour les Verts, mais il mais nous ne sommes pas encore éliminés. Tant m’a rendu très triste. Il s’agit quand même du drase cachent. Vous pouvez le vérifier au- faut dire qu’il n’a pas eu le temps pour appliquer qu’il y a de la vie, il y a encore de l’espoir. La saipeau national. Même si le football est ainsi fait et près de tous ceux qui étaient avec nous ses idées. En tout cas, je garde une bonne im- son passée, au Borussia Mönchengladbach, des qu’il faut désormais penser à l’avenir, c’est difficile à l’hôtel. Donc, ces informations sont un pression de lui. médias répétaient durant plusieurs mois à digérer. pur mensonge. Son successeur devrait être un entraineur que nous étions relégués en deuxième diFranchement, à la mi-temps, étiezOn a parlé d’un changement étranger de grande envergure, selon vision et qu’il n’y avait plus aucun espoir vous confiants quant à la d’état d’esprit chez certains l’engagement fait par Mohamed pour nous. J’étais l’un de ceux qui ré«Faux ! Aucun possibilité de revenir dans le joueurs qui auraient pris Raouraoua, président de la FAF. pondaient que, tant qu’il y avait des joueur n’est sorti match ? la grosse tête depuis la Partagez-vous cette option ? points à prendre, nous n’étions «Non, nous ne veiller avant le Je ne sais pas ce qui s’est dit dans Coupe du monde. Vous Je n’ai pas à m’exprimer sur pas relégués. Finalement, sommes pas des match» le vestiaire à la mi-temps car j’étais à êtes bien placé pour cette question. Cela relève exclunous sommes arrivés à nous enfants gâtés» ce moment-là sur le terrain à m’échaufdétecter un éventuel sivement des prérogatives de la maintenir. Donc, la qualificafer en compagnie de Ryad Boudebouz. changement puisque vous FAF. Nous n’avons pas à donner tion pour la CAN-2012, j’y crois Pour ma part, j’étais confiant car, dans le football, n’aviez été convoqué et vous n’avez plus joué notre avis sur le choix du sélectionneur. toujours. Dans le football, on ne sait tout va vite. Déjà, juste avant la mi-temps, Rafik en sélection depuis le dernier match disputé L’essentiel est qu’il soit quelqu’un de compétent. jamais ce qui peut arriver. Je me refuse donc Djebbour avait mis une tête sur le poteau. Donc, par l’Algérie au Mondial face aux Etats-Unis, à penser à la CAN-2013 ou au Mondial-2014. Je Des voix s’élèvent pour appeler le futur il suffisait d’inscrire rapidement un but pour que jusqu’au match de Marrakech. Avez-vous sélectionneur à ne plus convoquer les cadres suis encore concentré sur les éliminatoires pour la le match soit relancé. Nous étions donc très senti, en revenant dans le groupe, un CAN-2012. actuels de la sélection au motif qu’ils sont confiants à la mi-temps. Malheureusement, le changement dans les mentalités ? arrivés en fin de cycle et qu’ils sont bons En évoquant le Borussia Mönchengladbach, troisième but nous a scié les jambes. Il y a eu un changement, ce n’est pas parce que pour la retraite. Etes-vous de cet avis ? allez-vous quitter le club ? les joueurs ont changé en eux-mêmes. C’est tout Quelle a été la consigne que vous a donnée Je comprends parfaitement la frustration du Tout ce que je peux vous dire est que je suis simplement parce que le groupe a changé. Ce n’est peuple et le désir de changement qui va avec, mais toujours sous contrat avec le Borussia. Il me reste Benchikha ? Etait-ce de remplacer Foued pas le même groupe d’il y a un an ou plus et cela ce n’est pas raisonnable d’envoyer à la retraite des encore une année et, jusqu’à preuve du contraire, Kadir poste pour poste, c’est-à-dire jouer suppose qu’il y ait des mentalités différentes. Ce joueurs dont le plus âgé a 29 ans. C’est du n’im- je suis toujours joueur de ce club. comme milieu droit, ou bien soutenir Rafik sont les changements qui ont perturbé la dyna- porte quoi ! Au contraire, dans le football interDjebbour à la pointe de l’attaque ? Le prochain rendez-vous des Verts sera un C’était d’appuyer Djebbour en attaque, tout en mique du groupe et qui ont fait que nous soyons national, c’est l’âge de la maturité et de la plénitude match amical face à la Tunisie le 10 août. soutenant le milieu en cas de perte du ballon. Le nous-mêmes perturbés et à la recherche de nos dans la performance. Il y a des joueurs qui ont enPensez-vous que c’est bien que ce soit dans repères. coach m’a demandé de percuter et de créer le surcore beaucoup à donner pour la sélection et ce quelques semaines, afin de plier la page de nombre en attaque. C’est dire que nous étions reVu la faiblesse dont a fait montre la défense, serait une erreur que de tomber dans le piège des Marrakech ? venus en deuxième mi-temps avec des intentions des voix se sont élevées pour remettre en règlements de compte et des purges. Il suffit juste Peu importe la date du prochain match. Le plus offensives. cause le choix de Abdelhak Benchikha de ne de voir ce qui n’a pas marché et d’y remédier. important est que nous travaillons pour nous respas avoir convoqué Rafik Halliche au Quand on voit certaines sélections dans le saisir. C’est ça, l’essentiel : nous remettre en cause La prestation des Verts a fait l’objet de prétexte qu’il ne joue pas au sein de son monde, on en trouve qui sont épanouies et travailler. Que le match se joue demain ou dans critiques très vives, au point où les joueurs club, Fulham. Vous avez également en ayant des effectifs dont la moyenne un an n’a aucune importance s’il n’est pas préparé ont été accusés d’avoir la tête ailleurs et de longtemps fait les frais de ce choix du d’âge tourne autour de la trentaine. Ren- comme il se doit. L’urgence, c’est de se remettre penser aux vacances plus qu’au match. Etaitsélectionneur. Pensez-vous qu’un voyer des joueurs n’est pas la solution, au travail sérieusement. ce vraiment le cas ? joueur qui peut apporter à mon avis. Je démens catégoriquement que le groupe ait Ce match amical est annoncé à Florence, en quelque chose à l’équipe doit «L’état d’esprit été déconcentré avant le match. Que ce soit aux Etes-vous d’accord pour Italie. Est-ce une bonne chose pour vous que être pris, même s’il ne joue a changé parce entrainements, durant les repas ou dans nos disdire que les joueurs ont été de jouer en Europe afin d’éviter la pression pas souvent en club ? que le groupe a cussions à l’hôtel, nous étions très impliqués par trop gâtés et qu’il aurait et la colère du public algérien ? Ces choix relèvent de la seule changé» rapport à ce match. Nous sommes des profespeut-être été mieux Personnellement, j’aurais préféré jouer en Alsionnels et le football est notre gagne-pain. Dans compétence du sélectionneur et il indiqué d’être méchants avec gérie car c’est dans notre pays que nos matches faut les respecter. Mon humble avis le regard de chacun de mes coéquipiers, je lisais eux ? doivent être domiciliés. Je n’ai pas peur d’affronde la détermination. C’est absolument faux d’af- sur la question est qu’il faut prendre les Ce n’est pas une question d’être gâté ou pas. ter le public algérien. Cela dit, si la FAF a fait le joueurs suivant leur talent, leur potentiel et leur Cela se passe dans la tête des joueurs. Je ne pense firmer que nous avions la tête aux vacances. Pour choix de faire jouer ce match en Europe, je le respreuve, nous avions fait une très bonne entame apport pour la sélection. Il y a eu un exemple en pas que les joueurs aient plus de privilèges main- pecterai et m’y soumettrai sans aucun problème. la matière, celui de Karim Benzema qui, il y a tenant qu’ils en avaient avant la qualification pour de match. Si nous étions psychologiquement out, Entretien réalisé par Farid Aït Saâda

q «Si on nous avait insultés et jeté des pierres, ce n’est pas sûr que nous aurions fait mieux»

Coup d’œil Equipe Nationale

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

05

qui ont découché ? C’est complètement irresponsable !»
Quel est votre commentaire ? Pour tout vous dire, je n’ai rien reçu de concret. Depuis ma dernière entrevue avec le président Lacombe, où on s’est mis d’accord pour que je reste pour une autre saison à Sochaux, je suis déconnecté de tout. Après, d’ici là, si les choses changent, on verra bien. Le prochain sélectionneur sera étranger, croyez-vous que ce soit une bonne chose ? Excusez-moi, mais cela relève exclusivement des prérogatives des dirigeants de la FAF et du président. «J’ai toujours assumé Merci pour ces éclaircissements mes déclarations et je Ryad, on s’excuse de vous avoir n’ai jamais voulu dénidérangé et on vous laisse savourer vos vacances. grer personne» Non, il n’y a aucun problème et à bientôt Inch’Allah. me fait très mal. Entretien réalisé par Moumen A. Il paraît que vous avez déclaré que vous n’avez jamais accordé Après L’OL, L’OM et le d’entretien après le match du Maroc… Non, jamais de la vie. Moi je suis Borussia Dortmund Le Paris Saint quelqu’un qui assume ses dires. L’unique interview que j’ai donnée Germain lorgne du après la défaite face au Maroc est celle côté de Boudebouz que je vous ai accordée le lendemain Ryad Boudebouz figure sur les de la rencontre perdue à Marrakech. tablettes du club parisien du Après, on m’a appelé d’Alger, je crois PSG. Samedi passé, Alain que c’est un journal arabophone, et j’ai Roche, le responsable du rerépondu à ses questions. C’est tout. crutement du club de la capiAprès, je tiens à dire qu’en donnant tale française, n’a pas confirmé mon avis sur la défaite de Marrakech, l’intérêt porté sur Boudebouz, je n’ai jamais voulu dénigrer ni heurmais il ne l’a tout de même pas ter la sensibilité de quiconque. J’espère démenti. il s’est contenté de que c’est clair maintenant, car j’ai eu nous dire que pour l’heure, il échos qu’on a mal interprété mes pron’avait pas envie d’aborder le pos et je ne sais pour quel intérêt. sujet. Même réponse essuyée Maintenant on aimerait avoir lorsqu’on l’avait abordé au votre avis sur cette histoire de sujet de Marvin. : «Vous savez, joueurs qui seraient sortis la veille on est ici pour notre ami Berdu match de leurs chambres… nard, franchement, j’ai besoin De grâce, évitez moi cette question d’aller me reposer, ce n’est pas s’il vous plaît, surtout que je trouve le moment d’en parler» a-t-il cette histoire de joueurs qui ont dédit. Ainsi, on peut imaginer couché sordide, sincèrement. que l’intérêt existe bel et bien D’accord, on va parler alors à sinon l’ancien stoppeur des votre avenir. On croit savoir que le Bleus aurait directement réchampion d’Allemagne, le Boruspondu par la négative. sia Dortmund, aimerait vous enM.A. rôler, on parle aussi de Newcastle. Alors Ryad, on imagine que vous profitez bien de ces quelques jours de vacances après une saison bien remplie… Effectivement, j’essaye un peu de décompresser même s’il n’est pas facile de digérer ce revers subi à Marrakech. Franchement, une défaite pareille gâche tout. Mais bon, il faut bien se remettre et penser à l’avenir. On a déçu le peuple et croyez-moi que cela

Boudebouz «Des joueurs

Aimé Jacquet «Pour former une grande
équipe, il faut aussi de bons joueurs»

L

e milieu de terrain international algérien, Ryad Boudebouz, s’est dit consterné par cette histoire, il faut le dire absurde et sordide, de joueurs qui auraient découché le soir du match perdu à Marrakech face au Maroc quatre buts à zéro. Joint par nos soins pour en savoir plus sur cet intérêt affiché par le Borussia Dortmund, rapporté notamment par quelques organes de presse allemands, le meneur de jeu du FC Sochaux Montbéliard, qui se trouve en vacances, et qu’on annonce aussi en Angleterre et plus exactement de Newcastle, a bien voulu répondre à nos brèves questions concernant son avenir cet été.

Medjani : «Par respect à mes amis,
je m’abstiens de toute déclaration»

L

e défenseur central algérien de l’AC Ajaccio, Carl Medjani, s’est toujours montré disponible à toutes nos sollicitations. Seulement, hier, il s’est excusé de ne pouvoir émettre la moindre déclaration à propos du match perdu face au Maroc le 4 juin dernier à Marrakech sur le score de quatre buts à zéro pour des raisons bien évidentes et tout à fait compréhensives. Carl, qui a répondu avec beaucoup de sympathie à notre communication, dira : «J’ai reconnu votre numéro, c’est pourquoi j’ai répondu au téléphone parce que j’ai toujours eu une relation correcte et professionnelle avec vous, mais je ne peux faire la moindre déclara-

tion. J’espère que vous allez comprendre ma position. Je n’ai pas joué la moindre minute dans ce match, donc, dans de pareilles situations, il est facile de jouer aux analystes et donner des explications techniques. Par respect à mes amis et à mes dirigeants, je m’abstiens de toute déclaration. Et puis c’est le même discours que j’ai tenu à vos confrères en France qui ont voulu savoir plus sur ma future destination. Je tiens à ce que vous éclairiez tout cela s’il vous plait.»

«Je n’ai jamais accordé d’interview à personne»
Carl Medjani que nous avons voulu interroger sur

la déroute du Maroc, s’est déclaré stupéfait d’apprendre qu’on lui a attribué des déclarations qu’il n’a jamais faites. «Je vous ai bien dit que lorsque je serai en mesure de parler, je vous appellerai pour le faire. Et je tiens à ce que vous sachiez que je n’ai parlé à personne et tout ce qui m’a été attribué comme déclarations est faux et mensonger», nous a-t-il dit avant d’ajouter : « Je suis à présent en vacances avec ma famille donc, je préfère ne rien dire. Hier, (dimanche) lorsque je m’apprêtais à partir en vacances, j’ai croisé quelques Algériens à Paris, mais je n’ai jamais fait de déclarations, j’ai pris quelques photos avec des admirateurs sans plus !» M. O.

Rencontré en marge du ju- grandir et réaliser de belles bilé Bernard Lama, qui a eu choses. Donc, parfois en footlieu samedi au Parc des ball, ce genre de résultat doit Princes, l’entraîneur emblé- servir de leçon pour mieux matique de l’équipe de France rebondir. championne du Monde 1998, En Algérie, on voudrait Aimé Jacquet, a bien voulu recruter un entraîneur de répondre aux questions du grande envergure pour diButeur à propos de la riger la sélection, déroute de l’Algérie à croyez-vous que Marrakech. Interrogé «Il faudrait ce soit une bonne sur les solutions qu’il que la chose ? faudra apporter pour nouvelle Ecoutez, les dirique la sélection algé- génération de geants algériens rienne retrouve son joueurs sont mieux placés niveau, Jacquet, qui algériens pour en juger, mais s’est déclaré surpris intègre la je dois dire qu’il de la claque adminissélection» faut bien cerner le trée par le Maroc à vrai problème car l’équipe algérienne, parfois la faute n’incombe pas pense que le salut viendra de seulement à l’entraîneur. Pour la nouvelle génération qui former une grande équipe, il doit vite intégrer la sélection. faut aussi de bons joueurs. Par ailleurs, réagissant à cette Selon vous, quelle sera la affaire de quotas qui a failli solution pour dépasser la casser ce noyau dur de crise ? l’équipe de France 98, il avoue Il faut se remettre en cause que la réunion tenue entre les et travailler continuellement. cadres de ce groupe aura été Après cette Coupe du monde fructueuse et qu’ils demeure- jouée en Afrique du Sud, il ront unis et indivisibles. faut que les nouvelles généraContent d’être présent au tions de joueurs algériens arjubilé de Bernard Lama ? rivent à intégrer la sélection Oui bien sûr, je suis content et, avec de l’expérience qui pour Bernard. C’est viendra au fil des matchs, quelqu’un de bien qui a réa- vous pourrez refaire surface. lisé une carrière, il Ça vous fait quoi faut le dire, exemde retrouver cette plaire. Il fête son ju«Le groupe 98 belle génération bilé et ses copains de de 98 ? reste uni et 1998, dont il faisait C’est toujours un solidaire et on partie, l’ont honoré de sera toujours plaisir de se retrouleur présence. On est là pour discu- ver, cela prouve que tous heureux d’être là. ce groupe de coter et unir Il le mérite bien franpains reste uni et notre voix» chement. C’est un solidaire. grand professionnel Oui, mais il paraît et j’espère qu’il va qu’il y avait divergence poursuivre son cheminement dans le groupe 98 à prodans le football. pos de l’affaire des quoUn mot sur la débâcle de tas… l’Algérie face au Maroc ? Non, il y a plutôt une diPour être franc, je n’ai pas versité d’idées par rapport à suivi ce match, mais cela ne l’analyse de certains événem’empêchera pas de dire que ments sportifs qui touchent j’étais très surpris par l’am- au football en France, mais il pleur du score. Quatre à zéro n’y a jamais eu de cassure. c’est quand même lourd. C’est la presse qui a un peu Mais bon, il faut savoir se re- amplifié les choses. On s’est lever. réunis et on a bien débattu Perdre sur un tel résultat, sur l’importance de resserrer ça fait mal quand même… les rangs. De toute façon, on Oui, mais il y a des matchs sera toujours présents pour où ça ne se passe pas du tout discuter des avis des uns et bien. Vous n’êtes pas sans sa- des autres afin de préserver voir que nous aussi en équipe notre voix et garder notre de France on avait pris communion. quelques claques comme celle Entretien réalisé à Paris par Moumen Ait Kaci Ali essuyée par l’Algérie avant de

Félicitations
Un très joli poupon prénommé Khalil est venu égayer le foyer de notre frère Abdelkader Benameur. En cet heureux événement, son beau-frère Moumen Ait Kaci et sa sœur le félicitent, souhaitent un prompt rétablissement à la maman et une longue vie au bébé.

06

N° 1594 Mardi 14 juin 2011N° 1573 Mardi 24 mai 2011

De notre envoyé spécial en Afrique du Sud
Achour Aït Ali

Coup d’œil EN Olympique La sélection entame sa deuxième partie du stage

Place à la mise en place !
tous les indices penchent vers une défense à trois. Un système sur lequel la sélection A s’est appuyé durant la campagne qualificative à la CAN et Mondial 2010. C’est une stratégie à laquelle songe sérieusement Aït Djoudi, sachant que ça lui permettra d’étoffer son milieu de terrain qui aura à décharger la défense du poids du match. «C’est très possible. Sincèrement, j’hésite encore entre une défense plate à quatre ou à trois dans l’axe. Je vais voir. Je pense qu’on a encore un peu de temps pour trancher à ce sujet», a-t-il confié.

A peu près le même onze qu’à l’aller
La sélection espoirs a bouclé sa première semaine de stage de préparation à Johannesburg par un match d’opposition, au cours duquel les 18 joueurs ont usé d’un engagement physique à la limite de la correction. Un comportement que Azeddine Aït Djoudi a expliqué par l’ambition de chaque joueur d’être retenu dans le onze de départ. Dimanche, sans doute pour rompre avec le microcycle de la semaine consacré exclusivement à l’acclimatation, Aït Djoudi a accordé au groupe un jour de repos. Une sortie au Pretoria Zoo a été programmée avec le concours de l’ambassade d’Algérie, permettant aux joueurs de prendre du bon temps après une semaine de stage bloqué, jalonnée par le train-train du « resto-boulotdodo ». A compter d’hier, le staff des Verts a attaqué le deuxième volet de la préparation. La mise en place ou le volet tactique, si l’on veut user d’un langage courant. Azeddine Aït Djoudi qui nous dit ne pas avoir encore tranché définitivement sur la stratégie à adopter (lire l’entretien) compte mettre à profit les cinq dernières séances restantes (dont deux à Ndola) pour travailler son plan de jeu. Quoi qu’il en soit, le match d’opposition de samedi a levé un peu le voile sur les intentions du coach de s’appuyer sur un double rideau défensif. «C’est le milieu de terrain qui doit faire le boulot. Il faut presser haut de manière à ne pas faire subir à la défense le poids du match. On va être attentif à l’évolution de l’adversaire dans un premier temps. S’il fait preuve de patience, fait circuler d’abord le ballon, on cherchera à lui couper ses circuits de jeu, s’il attaque d’entrée, on jouera le contre», a fait savoir le sélectionneur. A propos de la composante, il ne devrait pas y avoir beaucoup de changement comparé au onze aligné lors du match aller à Alger (3-0). Aït Djoudi devrait reconduire la même équipe à deux éléments près. «Le onze-type est dans ma tête. Jusqu’à neuf joueurs, c’est tranché. Après, j’attends de connaître l’évolution des blessés, leur niveau de préparation. C’est en fonction de cela qu’on décidera», explique encore Aït Djoudi, en faisant allusion aux cas Daoud et Bedbouda qui soignent encore des blessures, tous deux à la cheville. La participation des deux Mouloudéens n’est pas remise en cause, disent les médecins, ce qui nous laisse croire qu’Aït Djoudi va reconduire le même onze qu’à l’aller avec Daoud comme titulaire.

Deux stratégies en tête
Bien qu’il annonce ne pas être à 100% sûr du système à adopter, on sait néanmoins que Aït Djoudi va chercher à mettre en place une organisation résolument défensive qui permette de gérer le score. Ce mot, cependant, ne semble pas convenir au sélectionneur qui préfère parler de prudence.

« J’hésite entre une défense plate à quatre ou un axe à trois »
Jusqu’à preuve du contraire

A.A. A.

Aït Djoudi : « A deux éléments près, j’ai l’équipe type en tête»
Petit point avec Azeddine Aït Djoudi. Le sélectionneur dresse dans l’entretien qui suit un premier bilan du stage. Il dit franchement ses convictions, ses doutes et ses aspirations. Fin du premier microcycle de préparation, quel bilan en tirez-vous ? Je pense que dans l’ensemble le bilan est positif. Ça s’est très bien passé et ce à tous les niveaux. On ne s’attendait pas à ce qu’on s’acclimate aussi rapidement. Il y avait beaucoup de fraîcheur les quatre premiers jours et ça nous a beaucoup aidés. Je suis très satisfait, d’autant plus que nous avons récupéré tous nos joueurs. Après, il va falloir garder cette sérénité jusqu’au match. Ça nous permettra d’aborder le volet tactique avec un bon état d’esprit. Quels étaient les objectifs de la première semaine de stage ? C’était d’abord de s’acclimater, mais aussi récupérer tous nos joueurs. Comme vous le savez, on a enregistré des retards pour des raisons que tout le monde sait. Après, on entamera le volet mise en place à partir de cette deuxième semaine. Avez-vous déjà une idée précise sur la stratégie à adopter ? Approximativement. Nous avons commencé le travail à Alger. On a beaucoup insisté sur la conservation du ballon. Ça va être un chapitre important. Nous avons un gros potentiel au milieu du terrain. C’est là où réside notre force et nous devons l’exploiter. C’est donc en fonction de ces deux atouts que nous allons adopter notre plan de jeu. On a l’impression que vous êtes entrés dans le match dès votre arrivée à Johannesburg, où il y a eu des séances pratiques mais aussi théoriques avec des projections vidéo… En fait, pour la projection c’était plus de l’autocritique. Il y avait quelques imperfections que nous avons relevées lors du match aller et nous avons tenu à les montrer aux joueurs de manière à ce qu’ils les corrigent, sans pour autant se focaliser sur le match. Quel est le mot d’ordre à cinq jours du match ? Se qualifier tout simplement. C’est-à-dire gérer le score… Gérer mais tout en étant concurrents. En fait, tout dépendra du début du match. On va attendre de voir la stratégie que l’adversaire adoptera. S’il se contente de développer, on va chercher à le presser haut. S’il nous accule, il faudra chercher à sortir vite et jouer le contre. Quel sera pour vous le meilleur scénario ? Ne pas encaisser tout simplement. Ou du moins tenir le joueur sur qui on compte plus longtemps possible tout beaucoup. en cherchant à marquer pour se mettre définitivement à On parle de l’arrivée l’abri. imminente de Florian Makhdjouf (Sedan), qu’en A quoi devrait ressembler est-il au juste ? votre onze de départ ? Sincèrement, je ne veux pas On verra bien. J’hésite enparler de ce dossier maintecore entre une défense plate à nant. Nous sommes à présent quatre ou à trois dans l’axe. concentrés sur le match retour. Tout dépendra en fait de l’évoNous avons une qualification à lution de mes joueurs. J’attenjouer. Concernant Makhdjouf, drai jusqu’à mercredi pour j’en parlerai au moment opportrancher. Car, autant nous avons de bons joueurs derrière tun. qui peuvent tenir leur rôle, auConfirmez-vous au moins tant notre noyau ou base réavoir discuté avec lui ? side au milieu. On verra bien. Oui, mais comme je l’ai dit, ce sujet n’est pas à l’ordre du Si l’on comprend bien, vous jour. Il n’y a rien d’autre qui hésitez entre étoffer la m’intéresse pour le moment à défense ou renforcer le part ce match face à la Zambie. milieu, c’est bien cela ? Entretien réalisé par Approximativement, oui… Achour Ait Ali Avez-vous en tête votre équipe-type, ou bien préférez-vous attendre Boutadjine, encore un peu ? Boutenoune et le Oui, c’est fait… cuisinier depuis hier à Ressemblera-telle à celle du Ndola match aller ? Salah Boutadjine, Nabil Boutenoune et Oui, à deux Farid le cuisinier se trouvent depuis hier joueurs près, ce après-midi à Ndola. Ce trio a quitté Johannessera la même composante. burg en début d’après-midi pour s’envoler à destination de Ndola (Zambie) dans le but de Vous avez enregistré préparer l’arrivée de la délégation. Il s’agit l’arrivée de entre autres de récupérer les visas, s’enquérir Saayoud ce des conditions d’hébergement, du terrain matin, que d’entraînement et faire les achats nécespourra-t-il vous saires pour la cuisine. Le reste du apporter de groupe est attendu sur place plus ? jeudi en fin de journée. On est contents de l’avoir parmi nous. C’est un

Condoléances
Très attristé par le décès de Asmani Farid, Azeddine Aït Djoudi tient à présenter ses condoléances à la famille du défunt et l’assure de sa profonde sympathie. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Ma

uzi zo

Coup d’œil EN Olympique

07

««Si c’est pour passer une saison Si c’est pour passer une saison encore sur le banc,je quitterai l’USMA à la fin de l’exercice»
Comment le groupe prépare-t-il ce match retour face à la Zambie ? Sereinement. On est mis dans d’excellentes conditions. Il n’y a rien à dire. Je dirais même que nous n’avons aucune raison de ne pas revenir avec la qualification dans ce contexte. Allez-vous oublier les trois buts marqués à l’aller et jouer un autre match ? Il le faut. On ne doit pas trop se dire qu’on est bien avec cette avance de trois buts. Les choses pourraient vite prendre une autre tournure si on ne fait pas preuve d’abnégation et de concentration du début à la fin. On a déjà vu des scénarios incroyables se produire. Cela suffit pour être vigilant. L’objectif sera-t-il de ne pas encaisser ? Dans un premier temps, oui. Je ferai mon possible pour garder mes buts vierges. C’est la mission principale. Après, on part là-bas en concurrents. Nous devons rester attentifs et profiter de la moindre occasion qui s’offrira à nous pour être définitivement à l’abri. Vous avez revu le match aller, étudié certaines phases lors d’une projection vidéo, qu’avezvous retenu de cet adversaire ? Il est très coriace. Ce n’est pas parce qu’on l’a battu chez nous qu’il est forcément faible. Croyez-moi, cette équipe a un gros potentiel. Il faudra vraiment s’en méfier. Votre coach à l’USMA, Hervé Renard, vous a-t-il filé des tuyaux sur cette équipe de Zambie ? Oui, naturellement. Il connaît parfaitement le football zambien pour avoir été sélectionneur des A durant quelques années. Oui, on en a parlé. Que vous a-t-il dit par exemple ? (Gêné.) Si vous le permettez, je préfère garder ça pour moi. Je n’ai pas envie d’étaler cette discussion ici. Vous êtes remplaçant en club, titulaire à part entière en sélection, n’estil pas difficile pour vous de retrouver vos marques avec un temps de jeu très faible ? C’est très difficile. Un gardien de but a besoin de jouer pour se sentir en confiance, c’est très important. Malheureusement, je suis doublure en club. Cela pèse un peu, mais j’essaye quand même de compenser ça par ma volonté. Je bosse beaucoup aux entraînements, que ce soit en club ou avec la sélection. Cela doit être dur pour vous d’être confiné dans ce rôle de doublure en club, alors que vous avez déjà fait vos preuves en sélection… Cela fait deux ans que je vis ça. Et encore, la saison dernière j’étais doublure de la doublure. Je ne pense pas pouvoir attendre indéfiniment. Vous allez partir ? Si la situation n’évolue pas, j’irai ailleurs. Je compte demander audience au président pour parler de mon avenir. Si on ne compte pas me faire jouer, je demanderai à ce qu’on me libère pour un club qui m’offrira la chance de jouer. Car cette situation n’arrange personne. Ni moi ni mon club. Allez-vous discuter avec Renard pour connaître ses projets vous concernant ? Oui ! Oui ! J’attends juste le bon moment pour tirer tout ça au clair. J’espère seulement qu’on se montrera compréhensif à mon égard. Quel sera le meilleur plan de carrière pour vous ? Etre titulaire à l’USMA. C’est quand même mon club de cœur. J’y ai mes repères. Ce plan me convient parfaitement (rires), mais cela ne dépend pas que de moi. Les dirigeants connaissent mon attachement au club. Mais à côté, il y a ma carrière. Je dois aussi penser à mes intérêts. Pensez-vous pouvoir bousculer la hiérarchie si on vous demandait de rester ? Je pense avoir déjà prouvé ma valeur. Les gens savent ce que je vaux. Ce n’est pas du tout de la prétention, mais j’ai ma place dans n’importe quelle équipe de Ligue 1. Ça, ce n’est pas moi qui le dit. C’est pour cette raison que je veux bénéficier de temps de jeu. Rester confiné encore une année ou deux sur le banc ne fera nullement mes affaires. Entretien réalisé par Achour Ait Ali

Rafik Mazouzi, le gardien attitré des U23, vit une expérience diamétraleme nt opposée en club. Barré par Merouane Abouni, il peine à faire son trou. Raison suffisante pour aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. L’Usmiste ne cache pas ses envies d’ailleurs. Il le dit en toute simplicité, sans polémique.
Tout va bien pour Bedbouda

Aouadj ne s’est pas entraîné
qqSidAhmed Aouadj ne s’est pas entraîné avec le groupe. Pris par un léger malaise, l’Oranais a dû stopper net son footing. Ayant apparemment eu du mal à dormir, la fatigue a fini par se faire ressentir chez le joueur qui, frissonnant, a dû se réfugier dans le bus pour dormir au moment où le reste du groupe continuait l’entraînement. Avant, Mourad Aït Tahar, le médecin lui a administré un traitement qui semble l’avoir soulagé.

qqLes choses semblent aller du mieux au meilleur pour Brahim Bedbouda qui a pu reprendre les entraînements avec le groupe après avoir soigné durant la semaine une blessure à la cheville. Le milieu de terrain mouloudéen a pris part à l’intégralité de la séance d’hier, même si, selon les médecins, il devra ne pas trop forcer sur sa cheville, d’autant plus qu’il ressent encore une petite douleur. Rien de méchant en gros, mais comme on dit, vaut mieux prévenir que guérir.

hier le groupe avec l’aval du staff médical. Il était prévu dans un premier temps de tâter le terrain, mais comme le Mouloudéen n’a ressenti aucune douleur, il a été autorisé à terminer la séance. Sa participation au match de samedi devrait être confirmée sous peu, d’autant qu’Aït Djoudi semble beaucoup compter sur lui au milieu.

d’entraînement à 15h, soit à l’heure du match. Par deux fois, le groupe s’était entraîné à 10h.

L’Egypte est passée par là !
qqLe centre d’entraînement qui accueille les U23 à Johannesburg présente la particularité d’avoir reçu aussi la sélection… égyptienne durant la Coupe des Confédérations. En guise de souvenir, les Pharaons ont laissé un maillot dédicacé par tous les joueurs à la direction que celle-ci exhibe non sans fierté dans l’un des bureaux. Preuve en image.

Les défenseurs avec le coach
qqComme nous l’écrivions cicontre, le staff technique s’attelle depuis hier à faire répéter aux joueurs la stratégie de jeu à adopter face à la Zambie. Hier, le sélectionneur a pris à part ses défenseurs pour leur faire faire un exercice de couverture visant à corriger les lacunes décelées lors de la projection vidéo de mercredi. Azeddine Aït Djoudi a beaucoup insisté sur le replacement et la couverture, car conscient que l’adversaire pourra profiter du moindre espace laissé par la défense pour chercher à trouver la faille. Pour les besoins de cet exercice, il a fait participer ses deux latéraux et les quatre défenseurs axiaux.

Les gardiens de but en marge
qqLes gardiens de but se sont isolés avec Omar Hamenad dans une partie du terrain à la fin de l’échauffement pour un travail spécifique. Comme il n’y avait pas de sixte, Hamaned a pu disposer de ses trois protégés durant toute la séance. Au menu, des exercices variés.

Daoud réintègre le groupe
qqBonne nouvelle. Farid Daoud qui a dû soigner durant les deux premiers jours de son arrivée à Johannesburg une blessure à la cheville, a pu réintégrer

Entraînement à 15 h
qqLe staff technique a décidé de programmer de nouveau les séances

08

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil Ligue 1
Ultime séance hier matin q La dern i è r e séance d’entraînement avant le match face au WAT a eu lieu hier matin. Ne voulant pas trop forcer sur le groupe qui vient d’accéder aux poules de la CAF, et pour éviter toute surcharge sur le groupe en ce temps de chaleur, le staff technique n’a pas jugé utile de charger le programme.

WAT-JSK aujourd’hui à 17h

q

en touristes
près avoir décroché le billet qualificatif pour la phase des poules de la Coupe de la CAF, les joueurs de la JSK ont repris, avant-hier, le chemin des entraînements, en prévision du match contre le WAT. Une partie sans enjeu pour les Kabyles qui ont pratiquement assuré leur maintien en Ligue 1, contrairement aux Zianides qui auront plus que jamais besoin des trois points de la partie pour garder leurs chances intactes de rester parmi l’élite. Autrement dit, les coéquipiers de Belghari profiteront certainement du manque d’effectif de la JSK pour glaner ces trois points, ô combien précieux. Côté kabyle, le staff technique, qui ne se base plus sur le championnat local, accordant plutôt une importance particulière à la Coupe de la CAF, n’a pas convoqué huit joueurs qui seront mis au repos, afin de se ressourcer. Parmi ces cadres, on trouve Rial, Tedjar, Younès, Yahia-Cherif, El Orfi, Saïdi, Asselah et Remache. Cela dit, la composante kabyle verra la participation des éléments qui n’ont pas beaucoup de temps de jeu, à l’image de Ibrahim Amada, Choukri Ouail, Nabil Yalaoui et Jugurtha Meftah. Le premier responsable du club, que nous avons sollicité après la qualification à la phase des poules face au Jaraaf, n’a pas manqué de déclarer pour la énième fois que son équipe ne pourra pas gérer autant de matchs, car ses joueurs étaient épuisés. Et puis livrer un match tous les trois jours était pratiquement impossible. «Cette programmation n’est pas étudiée. Mes joueurs ne sont pas des robots

Les Kabyles à Tlemcen

affichent complet depuis plusieurs mois, en raison des manifestations culturelles qui se déroulent actuellement dans la ville, hier, les Kabyles ont été plus ou moins rassurés d’avoir trouvé l’hôtel Stambouli disponible où l’équipe devait séjourner jusqu’à aujourd’hui. Remache rappelé pour le WAT qLibéré pour des raisons personnelles à rejoindre son domicile au Khroub juste après le match de Coupe de la CAF, le latéral droit Imad Remache a été finalement rappelé, hier, par ses dirigeants. Remache, qui a pris part à l’entraînement d’hier, a même fait partie de l’effectif qui a rallié la ville de Tlemcen.

A

pour livrer un match chaque trois jours. Dorénavant, on jouera nos matchs à l’extérieur avec les juniors, en se contentant de faire le plein à domicile pour assurer le maintien», avait-il dit. Si cette partie contre le WAT n’est pas importante pour la JSK qui a quasiment assuré son maintien en Ligue 1, elle l’est pour les joueurs remplaçants. Ces derniers, qui n’ont pas eu leur chance de montrer ce dont ils sont capables de faire sur un terrain, auront devant eux quatre matchs pour annoncer de nouveau la couleur et convaincre par la même occasion le staff technique. Parmi ces éléments, on cite ceux qui se trouvent en fin de contrat, à l’image de Nabil Yalaoui et Billel Naïli. Ces derniers affichent une belle forme ces derniers temps, mais leur avenir avec la JSK n’est toujours pas clair. Donc, ce sera une opportunité Oussalah : «On pour eux de convaincre leur coach, sapourra revenir avec chant qu’ils un bon résultat» cherchent la Il est vrai que la JSK a rallié la ville de Tlemcen, stabilité qu’ils hier, avec un effectif amoindri de plusieurs joueurs tine trouve- tulaires, mais cela ne signifie nullement que ceux qui ront pas ail- joueront ne seront pas capables de tenir tête au WAT leurs qu’à la qui traverse des moments pénibles en championnat. Contacté par nos soins, l’arrière gauche, Nacim Oussalah, JSK. affirme que les joueurs convoqués pour cette partie Saïd D. pourront retourner à Tizi avec un bon résultat : «Nul
doute que notre mission sera difficile contre le WAT, sachant que nous serons amoindris de plusieurs joueurs titulaires. Toutefois, cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas capables de tenir tête à cette formation tlemcénienne. Au contraire, nous avons les moyens de les surprendre chez eux.»

q

Départ hier à midi pour Tlemcen par route

qUne fois la qd’entraînement séance terminée, le staff technique a annoncé la liste des joueurs retenus pour la rencontre face au WAT. Les concernés ont rejoint directement le restaurant du club, avant de prendre la route de Tlemcen par bus. Hébergement à l’hôtel «Stambouli» qSi en début de semaine, les responsables de la JSK ont éprouvé d’énormes difficultés pour trouver un hôtel à Tlemcen dont les établissements

q

Yalaoui prolonge à Tlemcen q Le milieu de terrain de la JSK, Nabil Yalaoui, que l’administration du club a autorisé à rejoindre Tlemcen juste après le match de la CAF, n’a pas regagné Tizi. Il s’est vu accorder la possibilité de prolonger d’autant plus que ses camarades le rejoindront sur place. Il a rejoint le groupe hier sur place N’ayant pas effectué de séance d’entraînement avec le groupe hier et avant-hier, Yalaoui devait rejoindre l’équipe hier soir à Tlemcen.

q

D’ici à la fin de saison…

Les Kabyles joueront 6 matchs en 20 jours !
a saison est loin d’être close pour les Canaris. La JSK, qui disputera aujourd’hui, en fin d’aprèsmidi, un match contre le WAT, devra livrer six autres rencontres d’ici à la fin de la saison. Les joueurs de la JSK, qui ont espéré avoir quelques jours de repos avant l’entame de la saison prochaine, n’auront finalement rien. Et pour cause, après avoir disputé le match retour de la Coupe de la CAF face à l’ASC Jaraaf et assuré le billet qualificatif pour la phase des poules, ils auront une autre mission à accomplir : assurer le maintien parmi l’élite. Il est vrai que le club comptabilise 35 points,

S. D.

L

mais pour se mettre à l’abri, il faudra gagner les trois rencontres qui restent à Tizi, respectivement contre le MCS, l’USMB et le MCA. Il faut signaler toutefois que la mission des coéquipiers de Malik Asselah ne sera pas de tout repos du moment qu’il s’agira d’équipes qui joueront leur survie en Ligue 1. Cela veut dire que ces derniers viendront à Tizi avec l’espoir d’accrocher la JSK dans son fief et devant ses supporters. Lors de ces trois confrontations, le premier responsable de la barre technique comptera certainement sur tout son effectif, plus particulièrement les joueurs titulaires afin d’arracher les 9 points possibles. Alors que le dernier

match est prévu le 8 juillet prochain, les joueurs kabyles n’auront que quelques jours de repos, avant de rallier le Maroc pour défier le MAS de Fès dans une rencontre qui entre dans le cadre du premier match de la phase des poules de la Coupe de la CAF. Saïd D. Voici le programme pour le reste de la saison q JSK-MCS le 18 juin (17h) q ESS-JSK le 21 juin (19h) q JSK-USMB le 25 juin (17h) q USMA-JSK le 28 juin (17h) q MCEE-JSK le 1er juillet (17h) q JSK-MCA le 8 juillet (17h)

Belgheri ménagé qSouffrant de la cheville ces derniers temps, le milieu de terrain Rabie Belgheri n’a pas pu finir la rencontre face au MCEE, en ayant dû quitter le terrain dans le temps additionnel de la première période. Malgré son poids dans l’échiquier de Amrani, Rabie devra, malgré tout, rater le match d’aujourd’hui, afin de bien soigner sa blessure, avant le choc face au MCA à Bologhine.

q

Boulahia pour le remplacer q Comme c’était le cas face au MCEE, le joueur polyvalent Amine Boulahia aura la lourde tâche de remplacer Belgheri au milieu du terrain, même si les deux joueurs n’ont pas vraiment les mêmes caractéristiques, avec un jeu plus physique pour Boulahia, contrairement au natif de Maghnia qui est plus technique en jouant le rôle de chefd’orchestre de l’équipe tlemcénienne sur le rectangle vert.

q

Samer et Chaïb, aptes pour le service q Sorti sur blessure lors de la réception du MCEE, le duo Samer-Chaïb a pris part normalement à la séance d’avanthier avec le reste du groupe, en confirmant ainsi qu’il sera prêt à prendre de nouveau sa place parmi le onze rentrant, cette après-midi. L’argent avant le MCA ? qC’est la bonne nouvelle de la semaine ! En effet, le club phare des Zianides devra bénéficier d’une subvention de l’APC et de la Wilaya de l’ordre de 1,3 miliard de centimes, ainsi que 200 millions de l’AFIT. Un total donc de 1,5 milliard qui devra renflouer les caisses du WAT durant les heures à venir et qui permettra aux dirigeants widadis de payer une partie des arriérés des joueurs très prochainement, et notamment avant le match capital face au MCA à Bologhine.

q

q

Sidhoum : «Gagner pour s’extirper de la zone
Avec de parler de la réception de la JSK, un commentaire sur la récente victoire face au MCEE ? Nous sommes très contents de renouer avec la compétition officielle en ayant remporté une victoire, après trois semaines de trêve. Ce n’était nullement une partie de plaisir, même si nous avons fait de notre mieux pour accomplir correctement notre mission. Comment abordez-vous aujourd’hui la réception des Canaris ? Comme un match très important. Si nous prenons trois nouveaux points, nous pourrons quitter déjà la zone rouge. Cependant, nous sommes avant tout des compétiteurs et nous avons aussi envie de regarder vers l’avant, et ne plus jouer avec la peur au ventre. Tous les joueurs sont concentrés et concernés. Nous avons envie de faire quelque chose de bien en fin de saison. Selon vous, sur quoi va se jouer ce match ? Si nous mettons la même détermination, la même envie et la même agressivité que face au MCEE, je pense que nous pouvons faire un bon résultat, quelle que soit l’identité de l’équipe adverse. Face à une équipe de la JSK totalement remaniée, cela ajoute de la pression sur vos épaules, dans le sens où tout autre résultat qu’une victoire ne serait pas toléré par les supporters ? C’est sûr. Gagner ce match est la chose la plus importante. Perdre ou faire match nul, nous n’y pensons même pas. Il faudra faire beaucoup d’efforts pour prendre le meilleur sur cette équipe de la JSK. Je pense que tous les joueurs en sont conscients. A quel genre de match peut-on s’attendre ? Je ne sais pas trop dans quel état d’esprit ils vont venir. De notre côté, nous devons tenir le ballon et les faire courir. Nous essayerons de faire la différence le plus rapidement possible. Vous disiez ne pas savoir comment va jouer la JSK. Est-ce un problème d’affronter une équipe qui change souvent de système et de joueurs entre les matches ces derniers temps ? Non, ce n’est pas un problème. Nous devons nous concentrer sur notre propre jeu. Nous devons nous procurer des occasions et surtout, mettre le ballon au fond, afin d’ajouter trois précieux points à notre compteur. En cas de victoire, vous aurez fait un nouveau pas vers le maintien. Est-ce une source de motivation supplémentaire ? Je n’aime pas trop regarder en bas. Par rapport au parcours que nous faisons, que ce soit la JSK ou n’importe quelle autre équipe, il faut gagner à domicile, car cela ne sert à rien de faire des calculs actuellement, alors qu’il faut empocher le maximum de points avant de faire le bilan général en fin de saison. C’est aussi une bonne occasion de consolider vos relations très tendues avec le public, non ? Il ne faut pas oublier que nous restons sur deux victoires à domicile. Maintenant, le public n’est pas vraiment nombreux dans les tri-

bunes pour nous soutenir, mais je pense qu’ils seront présents en force aujourd’hui et l’idéal serait de remporter une victoire avec la manière, pour les pousser à se déplacer en force durant nos deux prochaines sorties à Bologhine face au MCA et à Oran face au MCO. Othmane Riyad Baba Ahmed

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Asselah, Rial, Yahia-Cherif, Saïdi, Tedjar,
El Orfi, Younès, Ziti

Coup neuf WAT - JSK
Il devrait officialiser la semaine prochaine

09

ménagés

Maïza, l’autre
cible des Canaris
près avoir officialisé avec l’attaquant Hanifi, la JSK est désormais le premier club algérien à avoir entamé officiellement le recrutement estival. Il apparaît clairement que les responsables kabyles vont passer la vitesse supérieure lors des prochains jours, compte tenu du temps très réduit qui sépare le dernier match de championnat face au MCA et le premier de la phase des poules, face au MAS de Fès (Maroc). Hier,

A

nous avons appris d’une source sûre, très au fait du dossier recrutement de la JSK, que l’axial béjaoui, en l’occurrence Adel Maïza, constitue lui aussi l’autre cible des Kabyles. Se trouvant en fin de contrat avec les Vert et Rouge, l’ex-Annabi Maïza, que la JSK a souhaité faire signer la saison dernière, est officiellement relancé. Notre source atteste que des proches de Hannachi ont contacté le joueur pour lui renouveler l’intérêt que

lui porte la JSK. Le joueur aurait même fait savoir à ses interlocuteurs qu’il était lui aussi emballé par l’idée de jouer enfin en Kabylie. Un accord de principe aurait même été conclu entre les deux parties, reste maintenant l’étape suivante. Les heures qui viennent nous en dirons plus. L. A.

Ziad contacté
Convoité par plusieurs formations de la Ligue une, le meneur de jeu du CAB, en l’occurrence Ziad, ce dernier qui vient d’accéder avec son équipe en ligue une professionnelle est contacté par la JSK. Selon une source digne de foi, le joueur est sur le point de rejoindre la JSK, un souhait qu’il n’a d’ailleurs pas caché sauf que son manager préfère patienter encore la fin de saison pour trancher. Nous y reviendrons.

N’ayant pas accompagné leur équipe à Tlemcen

Belhout et Hannachi entament
C
omme attendu, le staff technique va devoir accorder plus de temps de récupération aux joueurs qui ont joué le plus grand nombre de matchs depuis que la JSK a entamé la compétition officielle au mois de juillet dernier. C’est ainsi que le staff technique, comme ce fut le cas pour les deux déplacements à Khroub et Annaba, il y a de cela quelques semaines, a décidé hier encore de laisser pas moins de huit joueurs au repos et retenir d’autres qui semblent être plus frais. Les joueurs qui n’ont pas été du voyage hier après-midi sont : Asselah, Rial, Yahia-Cherif, Saïdi, Tedjar, El Orfi, Younès, Ziti. Entraînement ce matin à 9h30 Les huit joueurs qui n’ont pas effectué hier après-midi le déplacement à Tlemcen ne seront pas au repos total. En effet, ils devront se présenter ce matin au stade du 1er-Novembre pour une séance d’entraînement qui sera d’ailleurs dirigée par Belhout. Les juniors Hikem, Oumoukhtar et Sekran retenus Afin de disposer d’un effectif complet face au WAT et comme l’a déclaré Hannachi après le dernier match de la CAF, trois juniors ont été appelés hier à s’entraîner avec le groupe et faire partie de la délégation. Les concernés sont les deux milieux récupérateurs Sekran et Hikem. Ce dernier pourrait même occuper le rôle d’un axial en cas de besoin ainsi que le jeune Oumoukhtar qui évolue en défense. Tedjar et Ziti absents Le staff technique a travaillé, hier, sans les services de deux de ses poulains, en l’occurrence le latéral droit Ziti et le milieu offensif Tedjar. Pour rappel, le premier souffre d’une entorse à la cheville contractée face à la JSMB, le privant du précédent match de Coupe de la CAF, le second n’est pas encore totalement rétabli. Le staff technique, ne voulant pas prendre de risque, a préféré le ménager, après avoir joué quelques minutes vendredi dernier face au Jaraaf. Tours de piste pour Rial, Saïdi et Yahia-Cherif Rial, Saïdi et Yahia-Cherif ne se sont pas entraînés, hier, avec le groupe. N’ayant pas encore repris totalement, les trois joueurs se sont contentés de quelques tours de piste, avant de quitter le stade plus tôt que les autres. Lyès A.

les choses sérieuses P
our la première fois depuis qu’il a été installé à la barre technique de la JSK l’hiver dernier, Rachid Belhout ne sera pas cet après-midi sur le banc pour diriger son équipe face au WAT, une équipe dont huit titulaires ont été dispensés du déplacement et ce, pour leur permettre une meilleure récupération en cette fin de saison. Ainsi, et selon les informations en notre possession, l’absence de Belhout face au WAT n’a rien d’anormal puisqu’il est question d’entamer aujourd’hui une série de réunions restreintes avec le président de la JSK Moh Cherif Hannachi et probablement ses proches collaborateurs, des réunions qui touchent directement à l’actualité du club.

Le recrutement, les libérés et le stage, les principaux points à étudier
Il n’échappe à personne que pour la JSK, il est important de terminer la saison sur une bonne note, le championnat notamment

qu’ils veulent terminer honorablement. En fait, après une consécration en Coupe d’Algérie et une qualification aux poules de la CAF, les responsables kabyles affirment que la JSK a réussi un bilan positif. Toutefois et pour mieux se préparer aux échéances futures quicommenceront d’ici peu, puisque la première sortie en Coupe de la CAF est prévue dans un mois au Maroc, les responsables kabyles veulent prendre le taureau par les cornes et accélérer les choses, c’est ce qui a même poussé Belhout à faire l’impasse sur le déplacement de Tlemcen pour pouvoir s’entretenir avec Hannachi sur plusieurs questions qui se résument en ce qui suit : le recrutement estival que Belhout débattra en détails avec Hannachi, autrement dit préciser les compartiments qui nécessiteront un renforcement de qualité, mais aussi ils évoqueront les noms de joueurs qui ne seront pas là la saison prochaine. Un autre point qui n’est pas des moindres : le stage. En effet, la JSK n’aura pas suffisamment de temps pour se préparer pour le premier match de la phase des poules de la

CAF, sachant que le dernier match du championnat se jouera le 8 juillet. Les deux hommes, Belhout et Hannachi, devraient d’ailleurs étudier la possibilité de rester au Maroc, après le match face au MAS de Fès, et poursuivre le travail jusqu’au deuxième match de la CAF prévu à domicile, à la fin juillet.

L’avenir du coach sera aussi évoqué Tout le monde sait que beaucoup d’encre a coulé ces derniers temps à propos de l’avenir de

Belhout à la barre technique. En effet, le concerné, que nous avons sollicité avant-hier, nous a assurés qu’il ne se sentait point perturbé et qu’il continuera à assumer pleinement ses fonctions d’entraîneur en chef. Toutefois, il est certain que lors de la rencontre Hannachi-Belhout, les deux hommes évoqueront ce point. On croit savoir que même Belhout tient vraiment à clarifier certains points avec son premier responsable. Lyès A.

Belhout : «Il y a des choses urgentes à régler avec le président»
fin d’en savoir un peu plus sur les raisons exactes qui l’ont poussé à faire l’impasse sur le déplacement avec son équipe à Tlemcen, l’entraîneur en chef de la JSK, Rachid Belhout, nous a révélé : «Je ne sais pas pourquoi toute cette polémique à mon sujet en cette fin de saison. Je pense avoir toujours dit qu’il n’existait aucun problème d’ordre administratif entre ma hiérarchie et moi. Je me devais de rester à Tizi pour plusieurs raisons, notamment les points importants que je dois discuter avec le président Hannachi concernant la préparation de l’équipe pour le premier match de Coupe de la CAF, et bien entendu l’opération recrutement. J’ai confiance en mes assistants à la barre technique qui seront chargés cet après-midi de diriger l’équipe.

A

Pas plus tard que ce matin (entretien réalisé hier après-midi, ndlr) je me suis entretenu avec eux, après le déjeuner pour leur expliquer quelques détails à prendre en considération face au WAT, notamment la meilleure stratégie à adopter en fonction de la nature du match et de l’effectif disponible.» «Ce matin, j’assurerai l’entraînement normalement» Répondant à toute cette polémique à propos de son avenir à la barre technique, née depuis le dernier match perdu face au CRB, l’entraîneur Belhout est catégorique : «C’est faux, tout ce qui se dit relève de la pure supputation et je considère que c’est anormal qu’on s’acharne autant sur la stabilité du groupe, quelques jours seulement

Félicitations
Toute la famille Naït Djoudi félicite sa fille Hind à l’occasion de sa réussite à l’examen de 6e et lui souhaite beaucoup d’autres succès à l’avenir.

avant la fin du championnat. Ce matin, je serai le premier à me présenter au stade pour conduire la séance d’entraînement réservée aux joueurs ménagés face au WAT. Je pense vous l’avoir révélé après le match de la CAF que plusieurs joueurs ont besoin de repos pour mieux récupérer et préparer le premier match de la CAF.» «Si nous avons décidé de ménager certains éléments, c’est pour éviter des cas Belkalem bis» Et à propos de la décision de

ménager huit joueurs face au WAT, Belhout ajoute : «La raison est limpide, nous ne voulons pas connaître d’autres cas Belkalem. Nos joueurs sont arrivés à un certain degré de saturation, la multiplication des matchs en cette fin de saison pourrait engendrer des conséquences graves sur leur santé. C’est justement ce qui nous a amenés à leur accorder plus de temps pour récupérer et les utiliser moins souvent.» Lyès A.

10

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil WAT-JSK

Il s’exprime sur MAS- JSK de juillet prochain

Après le MAS de Fès

Les Sunshine Stars du Nigeria, second adversaire de la JSK
A présent qu’ils connaissent l’identité du second qualifié du groupe B en Coupe de la CAF, en l’occurrence le MAS de Fès, les Kabyles ont appris, dans la soirée d’avant-hier, le 3e qualifié du groupe. Il s’agit de la formation nigériane Sunshine Stars. Ce club a affronté la formation libyenne Al Ittihad à domicile, et s’est imposé sur le score d’un but à zéro. Pour rappel, les deux équipes se sont affrontées en une seule manche, contrairement à l’ensemble des clubs qualifiés pour ces 8es de finale bis. La raison est liée à la situation sécuritaire que connaît actuellement la Libye. Le match, qui s’est déroulé à IjebuOde, a connu le succès des locaux, mais sans trop convaincre. De ce fait, la JSK a une meilleure idée sur l’adversaire qui n’est pas un foudre de guerre. Suivant la programmation, les Kabyles accueilleront les Nigérians le 29, 30 ou 31 juillet prochain en Algérie, avant de s’envoler pour le Nigeria vers le 14 septembre pour le match retour. Nigérians ; il a été transformé avec succès par le capitaine Godfrey Oboabona. Par la suite, les joueurs de l’Ittihad ont failli égaliser à la 83’ suite à un coup franc direct qui a heurté le poteau. L’Ittihad aurait pu revenir au score n’était son infériorité numérique, après l’expulsion d’un joueur. La JSK jouera le dernier match au Nigeria comme en septembre dernier Quel hasard! La JSK jouera ses rencontres lors de la phase des poules de la Coupe de la CAF presque de la même manière que l’été dernier en Ligue des champions. En effet, la première rencontre était face à l’Ismaïly à l’extérieur. Une programmation identique que cette saison, du moment que la JSK évoluera à l’extérieur face à la formation marocaine du MAS de Fès. Aussi, le hasard a voulu que le dernier match des poules se joue au Nigeria, soit comme au mois de septembre dernier. Pour rappel, la JSK avait affronté lors de la dernière journée du groupe B de la Ligue des champions le Heartland. Donc, le club kabyle jouera lors de cette nouvelle édition de la CAF dans le même groupe B, et de façon similaire que l’an dernier. Quand on voit toutes ces similitudes, on peut espérer un parcours en Coupe de la CAF aussi exceptionnel que celui de la précédente édition en Ligue des champions. 2e au classement, à 1 point du leader Tout comme le MAS de Fès qui a fini second au classement du championnat marocain de première division, la formation nigériane occupe la place de dauphin. Toutefois, le championnat n’est toujours pas terminé au Nigeria. Sunshine Stars est un sérieux prétendant au titre du moment qu’il est à un point du leader, Dolphin Port Harcourt. Avec un total de 51 points, le futur adversaire de la JSK devra gérer 13 matchs pour espérer terminer champion. Actuellement, il en est à la 25e journée du championnat. Simba (Tanzanie) 1 DCMP (RDC) 0 Pour connaître le dernier adversaire de la JSK dans ce groupe B, il faudra attendre le résultat du match retour entre le DCMP de la RDC et son homologue le Simba de Tanzanie. Toutefois, les deux clubs ont disputé, avanthier, le match aller en Tanzanie soldé par la victoire des locaux sur le score de 1 but à 0. Le Simba Sporting Club de Dar Es Salem s’est imposé difficilement en inscrivant un but dans les dernières minutes, plus précisément à la 83’, grâce à l’attaquant Hassan Musa sur une passe de Emmanuel Okwi. Avec un retard d’un seul but, le Daring Club Motema Pembe est bien parti pour renverser la vapeur au match retour qui se disputera à Kinshasa, le 26 juin. Pour rappel, les Tanzaniens, qui ont remporté 17 fois le championnat, veulent être le premier club dans l’histoire du pays à se qualifier pour la phase des poules. Abdelatif A.

Taoussi
(entraîneur MAS de Fès)

«Comme Maroc-Algérie, ce sera un match empreint de fraternité»
technique de la JSK ? Actuellement non, mais je connais Djamel Menad qui à l’époque était à la JSK. Mais je ne sais pas ce qu’il est devenu aujourd’hui. Il a récemment démissionné de la tête du staff technique de la JSMB… Ah, d’accord. Je ne l’ai pas vu depuis un bon bout de temps. C’est un bon ami. Je saisi l’occasion pour lui passer le plus grand bonjour à travers Le Buteur. Vous attendiez-vous à cette qualification historique aux poules ? Oui, du moment que cela fait un bon bout de temps qu’on fait un travail remarquable au sein du staff technique. Je dirai que cette qualification est le fruit d’un travail de longue haleine. Tout le monde a une part du mérite, que ce soit les joueurs, le staff ou les dirigeants. Maintenant, il va falloir poursuivre le travail dans cette voie. On sera appelés à disputer notre phase des poules sous forme de mini championnat. Le plus important est d’empocher le maximum de points et de se mettre à l’abri. Satisfait de la place de dauphin en championnat ? Oui. Là aussi, un gros travail a été fait durant toute la saison. Cette 2e place nous permettra de participer à la prochaine édition de la Ligue des champions. C’est dire que ces phases de poules ne seront qu’une expérience de plus à mes joueurs. Je souhaite qu’on ira le plus loin possible. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Un seul but marqué sur penalty litigieux
D’après le compte-rendu du match Sunshine Stars-Ittihad de Tripoli, les locaux n’ont pas vraiment convaincu. Une seule grosse occasion fut enregistrée à la 11’ grâce à l’attaquant nigérian Ukeyima Akombo, qui a vu son ballon repoussé par la barre. Le score à la pause était vierge zéro partout. Il a fallu attendre la seconde période, plus précisément à la 49’, pour que l’arbitre accorde un penalty litigieux aux

Toutes nos félicitations pour votre qualification historique à la phase des poules de la Coupe de la CAF… Je vous remercie beaucoup. Pour ma part, je félicite la formation algérienne de la JSK pour son succès face au Jaraaf. On aimerait aborder avec vous le prochain MAS-JSK, pour le compte de la première journée de la phase des poules. Quelle a été votre réaction en apprenant que vous allez affronter un club algérien ? Ça m’a fait un grand plaisir de croiser un club frère, arabe et musulman. C’est agréable de rencontrer en Coupe de la CAF un club comme la JSK, un mois après Maroc-Algérie. Ce sera vraiment très disputé, mais ce qui est certain c’est que ce match sera emprein de fraternité. Quelle est votre idée sur la JSK ? La JSK est une équipe qui n’est plus à présenter. Elle a fait un parcours remarquable en Ligue des champions, en ayant tenu tête aux plus grandes formations africaines. Il est clair que la JSK, qui représente toute la région de la Kabylie, fait partie depuis plusieurs années des grands. L’affronter en deux fois sera vraiment une mission très complexe. Le fait d’être en pleine période transitoire est-il un avantage pour vos joueurs, qui auront suffisamment de temps de récupération contrairement à ceux de la JSK ? C’est vrai. De ce côté-là, je ne peux pas me plaindre. J’ai accordé à mes joueurs quelques jours de repos avant d’entamer la préparation d’intersaison. Je sais que le championnat algérien prendra fin en juillet. Ce sera difficile de récupérer rapidement. Connaissez-vous un membre du staff

Recruté la saison dernière, le milieu de terrain de la JSK, Younès Sofiane, qui se trouve en fin de contrat, s’est dit prêt à renouveler son bail avec la JSK pour une autre saison. Il nous a même fait savoir qu’il a donné son accord de principe au président Hannachi pour rempiler. Tout d’abord, vous figurez parmi les huit joueurs qui ont été laissés à Tizi. Donc, vous ne serez pas concerné par le match de demain contre le WAT, (entretien réalisé hier) un commentaire ? C’est une bonne décision que les dirigeants de la JSK ont prise. Après un parcours honorable en Coupe de la CAF, on avait besoin d’un petit repos. Le fait que le staff nous ait dispensés de ce déplacement à

de principe àenHannachi de rien à la rempiler» pour Tlemcen est une bonne chose, at- quiet, car je ne manque
tendant le prochain match que nous devons livrer face au MCS à Tizi Ouzou. Selon vous, cette décision vous permettra-t-elle de récupérer convenablement ? Effectivement, ce repos nous permettra de récupérer nos forces et par la même de bien préparer les prochaines rencontres, à commencer par le match du MCS. Je ne vous le cache pas, on cherche à récolter le maximum de points afin d’améliorer notre classement et assurer une place confortable. Comme les joueurs souffrent d’un surmenage après l’enchaînement des matchs, le fait qu’on n’ait pas été convoqués est une sage décision. Vous êtes en fin de contrat. Avezvous l’intention de continuer l’aventure avec la JSK au moins pour une autre saison ? Il est vrai que je me trouve en fin de contrat, mais je ne suis pas trop inJSK. J’ai déjà donné mon accord de principe à Hannachi pour renouveler. Maintenant, mon manager s’occupera du reste, car je lui ai déjà dit que je me sens très à l’aise à la JSK. Le plus important est que je sois prêt à remplir. Vous allez affronter le MAS de Fès lors du premier match de la phase des poules. D’après vous, le fait que la rencontre soit programmée au Maroc est-il un avantage pour vous ? C’est un grand avantage, car nous ne nous serons pas dans l’obligation de nous envoler en Afrique noire à partir de la première rencontre. Le fait de jouer le match aller au Maroc nous arrange beaucoup. Pour le moment, on doit d’abord gérer favorablement les matchs restants en championnat avant de se pencher sur la Coupe de la CAF. J’espère qu’on sera à la hauteur. Entretien réalisé par Lyès A.

Younès «J’ai déjà donné mon accord
Hamiti aurait exigé 2 milliards pour rempiler

En fin de contrat d’ici quelques jours, l’attaquant de la JSK, Farès Hamiti, aurait exigé 2 milliards de centimes pour rempiler. Toutefois, les dirigeants de la JSK, qui ne peuvent pas satisfaire la demande du joueur, ne seraient pas très chauds pour le garder. Concernant les départs, on a appris d’une source digne de foi que Amada, Choukri et Douicher pourraient être les premiers à quitter le club à partir du prochain mercato. Par ailleurs, on parle aussi des deux Meftah, Jugurtha et Chaâbane qui seraient prêtés à un autre club où ils pourront bénéficier de plus de temps de jeu. A. Y.

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup du sort

11
Chaouchi attendu à Sétif
qqAbsent volontairement lors des deux derniers matchs de l’Entente et surtout lors du déplacement au Nigeria, le portier Fawzi Chaouchi semble mesurer l’ampleur de sa décision de bouder le club en cette période de la saison, au point d’appeler récemment le président Hammar l’informant de sa décision de venir prochainement à Sétif et trouver une issue favorable à cette affaire qui risque d’être assez compliquée, surtout que la direction possède un dossier très lourd à déposer à la Ligue contre l’ex-Canari.

Après l’élimination en Coupe de la CAF

Bon ou mauvais pour l’Entente ?
Une très mauvaise communication au sein du club
Si certains regrettent le comportement inadmissible de Djabou et Yekhlef qui ont reçu un carton rouge chacun durant le match retour en contribuant activement à la large victoire des Nigériens, allant jusqu’à dire que les Sétifiens n’ont nullement appris de leur riche expérience en Afrique, d’autres pointent du doigt le discours controversé de la direction qui a affirmé vouloir jouer le jeu à fond, alors qu’elle espérait une élimination dans cette Coupe de la CAF.

Quatrième expulsion de Yekhlef cette saison !

Des décisions bizarres concernant la programmation des déplacements
Autre facteur qui a surpris les supporteurs mais surtout les joueurs, ce sont les conditions de voyage au Nigeria, où la direction a tenu à programmer le déplacement de la bande à Abassen cinq jours avant ce rendez-vous nullement capital aux yeux des dirigeants, alors que l’Entente a quitté la Ligue des champions durant le tour précédent, après un voyage catastrophique à Garoua la veille d’une rencontre importante. De quoi remettre en cause les compétences des décideurs de ce genre de déplacement à l’étranger au sein de la maison sétifienne.

qqN’ayant été jamais expulsé depuis quatre ans qu’il joue à l’Entente, le latéral gauche Mohammed Yekhlef est en train de battre tous les records en matière de cartons rouges reçus durant une seule saison. Il vient, en effet, de recevoir un quatrième durant le match retour face à Kaduna, ce qui confirme que le natif de Tlemcen n’arrive plus à contrôler ses nerfs.

Abassen n’a pas hésité à le critiquer publiquement

M

ême si ce n’est pas encore le moment de dresser un bilan général et définitif de la saison actuelle de l’Entente, nous avons tenu à revenir sur la récente élimination de l’Aigle noir en Coupe de la CAF, après la lourde défaite 3-0 enregistrée avant-hier à Kaduna. Si du côté administratif, cette élimination pourrait être salutaire pour le club phare de Aïn Fouara, ce n’est pas forcément le même son de cloche du côté des supporteurs qui regrettent une saison totalement ratée, en dépit d’un effectif qui a coûté plus de 40 milliards aux caisses du club.

lue d’aller chercher la seconde place en se qualifiant à la prochaine Ligue des champions.

Deux étés chargés sans sacre au final
Malgré des saisons assez chargées, les coéquipiers de Slimane Raho n’ont bénéficié que rarement d’une véritable période de vacances en fin de saison, à cause des matchs de la phase des poules, que ce soit durant la Coupe de la CAF 2009 ou même l’an dernier en LDC qui débutent trop tôt et en plein été. Ce qui nuit forcément à la bonne préparation du groupe avant même l’entame de la saison suivante, surtout en sortant bredouilles au final.

africaines, encore moins à l’heure de recruter, surtout qu’elle songe à certains éléments de la JSK et du MCA.

La direction pourra bâtir une nouvelle équipe
C’est donc presque une bonne nouvelle pour la bande à Hemmar d’apprendre l’élimination de l’Entente à Kaduna, tout en évitant la sanction d’une année blanche en cas de refus des Sétifiens de jouer le match retour. Ainsi, la direction aura la possibilité de bâtir une nouvelle équipe en écartant plus de 70 % de l’effectif actuel.

qqDépité par l’expulsion de son défenseur, 33 minutes après le coup d’envoi du match retour au Nigeria, l’entraîneur Abassen a affiché son mécontentement vis-à-vis du joueur sur les ondes de radio Chaîne I. Il estime que Yekhlef a provoqué l’arbitre pour l’exclure, alors qu’il possédait déjà un carton. Il ne devait en aucun cas se comporter de la sorte, pénalisant ses équipiers les laissant évoluer à dix durant presque une heure.

Rater la CAF sans pour autant gagner aucune LDC
Avant de conclure notre analyse et laisser le soin aux lecteurs de savoir de quel côté il faut pencher après l’élimination des Sétifiens, il faut juste rappeler que le fait de prendre à la légère une compétition de la CAF n’est nullement acceptable, surtout que l’ESS est encore loin d’assurer pour la première fois le sacre en Ligue des champions durant sa prochaine participation, vu qu’à l’heure actuelle, les Ententistes sont très loin d’atteindre le sommet du football africain.

Yekhlef : «Je ne suis pas du genre à choisir mes matchs»

Se concentrer dorénavant sur la fin de la saison
En quittant d’ores et déjà cette Coupe de la CAF, la bande à Abassen ne devra plus se prendre la tête avec ses futurs adversaires en phase des poules qui débutera en plein milieu du mois de juillet, mais se concentrer totalement sur la fin de la saison en championnat, avec comme obligation abso-

Pas le moindre problème de licences africaines
En plus de ne pas dépenser plus d’argent que de recevoir durant la Coupe de la CAF, comme c’était le cas en 2009 malgré le statut de finaliste, la direction ne devra plus calculer le nombre de joueurs à préserver pour l’an prochain qui possèdent des licences

Une élimination reste toujours un échec
Malgré tous ces points positifs, il ne faut pas nier non plus que cette élimination, de surcroît sur une lourde défaite (3-0), restera un véritable échec en plus durant une saison chargée de déceptions pour les Sétifiens qui assistent, impuissants, à la chute de l’Aigle noir, incapable de dicter sa loi sur la scène étrangère, voire locale.

qqRefusant d’admettre le fait qu’il ait cherché l’expulsion pour quitter rapidement ses coéquipiers lors du match à Kaduna, Yekhelf a tenu à affirmer qu’il n’était pas du genre à choisir les matchs et que s’il n’avait pas envie de disputer cette rencontre, il n’aurait pas effectué ce long déplacement, mettant en cause l’arbitrage vicieux qui l’a poussé à se comporter de la sorte. A noter que l’Entente collectionne les cartons rouges cette saison avec pas moins de douze expulsions depuis le début de saison, ce qui représente un véritable record dans l’histoire du club. qqDès lors que Aigle noir aura forcément besoin de la nomination d’un vrai staff technique au lieu de laisser Abassen s’occuper seul de la préparation du groupe, sans oublier l’entraînement spécial des portiers, on parle de plus en plus de la possibilité de voir l’actuel entraîneur de l’ASO, Meziane Ighil, prendre les commandes du club l’an prochain, surtout que Serrar veut contacter le technicien après l’éventuel sacre des Chéliffiens, en cas de victoire face à l’USMAn.

Samir B.

La direction lorgne Ighil

Hemani : «Les dirigeants ne doivent pas lâcher le club !»
Un commentaire à chaud, suite à l’élimination en Coupe de la CAF ? Sincèrement, nous avons bien entamé la rencontre en nous procurant même quelques bonnes occasions, avant l’expulsion de Yekhelf en fin de première période. Cela nous a quelque peu perturbés, mais nous sommes restés concentrés et bien en place, avant de tout gâcher en début de seconde période. Pouvez-vous être plus explicite ? L’arbitre a faussé totalement nos plans en accordant un but entaché d’une faute flagrante sur Zaâboub, au point même d’obliger le juge de touche de descendre son drapeau et se diriger vers le centre, avant d’exclure directement Djabou….Après, tout le monde connaît la suite du scénario. Mais les conditions, dès le départ, n’étaient nullement encourageantes… Il est vrai que nous avons fait le déplacement dans des conditions catastrophiques, car il suffit juste de voir douze joueurs seulement au Nigeria et avec un seul portier pour sombrer moralement, même si le groupe a fait de son mieux pour se qualifier, sans la présence du moindre membre dirigeant pour une rencontre africaine d’une telle envergure. Qui est le responsable selon vous ? Tout le monde connaît comment le club est géré ces derniers temps. Des dirigeants assez loin des joueurs, des changements récurrent d’entraîneurs, au point de se trouver au final avec Abassen qui ne pourra en aucun cas assumer à lui seul les tâches dévolues normalement à tout un staff technique. Je profite donc de l’occasion pour m’adresser à la direction en lui conseillant de ne pas abandonner le club. Quelle est la solution idoine dans ce genre de situation ? La direction devra être plus que jamais proche du groupe et des joueurs, car même si nos objectifs cette saison n’ont pas été atteints, il faut faire honneur à ce grand club jusqu’au bout, car c’est dans les moments difficiles qu’on reconnaît les hommes. Après avoir tout perdu, il ne vous reste que la deuxième place en championnat, non ? Il nous reste six rencontres dont quatre à domicile et il faut donc profiter de cet avantage pour récolter le maximum de points possibles et atteindre cet objectif, car lors de mon arrivée à l’Entente en 2008, j’ai trouvé le club qualifié à la Coupe arabe et en Coupe d’Afrique. C’est pour cela qu’il faut qu’il soit toujours présent sur la scène internationale. Songez-vous à quitter l’Entente en fin de saison ? Non, c’est encore trop tôt de parler de ce sujet, car j’ai l’habitude d’honorer mon contrat jusqu’au bout et jusqu’au dernier match de la saison. Pour preuve, j’étais même prêt à assumer le rôle de gardien de but au Nigeria, en cas de forfait de Benhamou face à Kaduna. Mais je voudrais ajouter autre chose. Laquelle ? La gestion actuelle de l’Entente devra pousser beaucoup de joueurs à partir et c’est pour cette raison que la direction devrait intervenir pour consolider les liens, préserver nos chances de finir à la deuxième place et assurer une présence à la prochaine Ligue des champions avant de faire le tri en fin de saison. Un dernier mot sur le prochain match face à l’ASK, malgré votre absence pour cause de suspension… J’ai reçu malheureusement un troisième carton jaune face au MCEE, ce qui va me priver de prendre part à cette rencontre. J’ai totalement confiance en mes coéquipiers pour gagner cette partie qui va nous pousser à croire encore plus à nos chances de finir la saison sur la deuxième marche du podium. Kheireddine R.

Francis songe à la retraite

qqNe parvenant pas à retrouver son meilleur niveau, après son retour de blessure, le milieu offensif camerounais, Francis Ambane, songe sérieusement à mettre fin à sa carrière de footballeur, à la fin de l’exercice actuel.

qqMême si rien n’est encore officiel à l’heure actuelle, le président Hassan Hemmar, qui a rencontré hier le manager Merabat, a tout conclu concernant la venue du polyvalent Nassim Oussalah à l’Entente, affirmant qu’il va jouer son dernier match avec la JSK face à l’Aigle noir, le 21 juin prochain, avant de parapher un contrat de deux ans. A noter que la direction songe aussi à plusieurs éléments tels que Boumechra et Sennouci, alors qu’on ignore du côté sétifien les déclarations du portier mouloudéen Slimani concernant ce soi-disant contact avec l’Entente, alors que personne à Sétif ne l’a sollicité.

Oussalah pour 2 ans à l’Entente ?

12
Après la déclaration de Ghrib à propos du cas Derrag

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup flou MCA

Coup osé MCA

13

Avec quel effectif le Mouloudia
Dans notre édition de dimanche dernier, Omar Ghrib n'a pas été tendre avec Mohamed Derrag, l’attaquant du Mouloudia d'Alger, lequel a affiché son intention de quitter le club à l'issue de cette saison. Le motif avancé par l'enfant de Bou Ismaïl est que les dirigeants du club se sont montrés ingrats envers lui. Au moment où le joueur a constaté que sa blessure était grave, il a décidé de s'arrêter carrément de jouer. Mais depuis, aucun dirigeant ne s’est manifesté, y compris Omar Ghrib qui entrenait avec lui d'excellents rapports l'an dernier, lorsqu'il faisait la différence à lui seul sur le terrain. Le dirigeant mouloudéen n'a pas bougé le petit doigt pour demander au moins des nouvelles de son joueur, blessé depuis l'entame de la saison. Selon certains au fait des affaires du club, Ghrib s'est retourné contre son joueur, comme il l'a fait avec d'autres, à l’instar de Smaïl Chaoui et de Azzedine. Ce dernier a été écarté à la dernière minute du match face à l'USMAn. La direction du club n'a même pas pris la peine de prendre en charge les 70 millions de centimes occasionnés pour les soins du joueur qui avait largement contribué au titre obtenu l'an dernier. Pour revenir à la déclaration de Ghrib, ce dernier avait dit : «Si Derrag veut partir, je ne le retiendrai pas contre son gré. D'ailleurs, je ne retiendrai aucun joueur qui veut partir.» Autrement dit, Ghrib voulait sans doute dire aux joueurs : «Bon débarras !», mais on se demande s'il a les moyens financiers pour en recruter d'autres. On en doute fort ! Avec quel effectif le Mouloudia prendra part à la phase des poules, si on continue à prôner cette politique, surtout que par le passé, le déplacement en Afrique noire lors du premier tour s’est fait avec parfois 13 ou 14 joueurs. Un deuxième point important est que Derrag, qui sera sur pied l'an prochain, sera un atout très important pour les Vert et Rouge, s'ils se qualifient à la demi-finale de la C1.

disputera la Ligue des champions ?
pourrait se rétablir. En outre, en cas de qualification de l'équipe aux demi-finales, il pourra jouer puisque d'ici là, il se sera complètement rétabli.

Amroune
«Que les Chnaoua se rassurent, je marquerai dans les moments difficiles»
D’abord, quel commentaire faites-vous sur le point du nul arraché à Béjaïa ? Nos intentions étaient claires lorsqu’on s’est déplacés à Béjaïa, malgrè le scepticisme de certains. On a joué avec détermination et hargne pour prouver le contraire et c’est ce que nous avons réussi. Après notre défaite à domicile face à l’ASO, un autre faux pas était interdit pour nous. On voulait donc rendre le sourire à nos supporters qui étaient présents au stade de l’Unite-maghrébine. Et si on se focalise sur votre rendement personnel lors de cette rencontre, que diriez-vous ? Je pense que je me suis défoncé lors de ce match. C’est ce que je fais d’ailleurs dans tous les matches que je joue. J’ai essayé d’inquiéter les défenseurs béjaouis, surtout que l’entraîneur m’a donné beaucoup de conseils dans ce sens. En réalité, je ne peux pas me juger, ce sont les supporters qui devraient le faire. Justement, plusieurs d’entre eux n’étaient pas satisfaits de votre niveau lors des deux derniers matches contre l’ASO et la JSMB, qu’en pensez-vous ? Non, au contraire, plusieurs supporters m’ont abordé à l’issue de la rencontre face à l’équipe de Chlef et m’ont assuré que j’ai été à la hauteur. Cela ne veut pas dire que je l’ai vraiment été. Mais les supporters ne doivent pas oublier que je suis resté loin de la compétition pendant un bon moment. Ce sont mes deux premiers matches après une longue absence et j’ai donné tout ce que je pouvais. Malheureusement, l’efficacité n’était pas au rendez-vous et je n’ai pas pu marquer. Le Mouloudia est en mauvaise posture et il a besoin d’un attaquant capable de marquer… (Il nous coupe). Oui, c’est vrai, mais ce n’est pas moi qui n’ai pas voulu marquer. Tout le monde a vu lors de la rencontre contre la JSMB que j’étais bien positionné, j’ai tiré, mais la chance ne m’a pas souri. Le manque d’efficacité inquiète justement les supporters, car ce ne sont pas les occasions qui manquent à chaque match. Quel est votre avis ? Ils ont raison de s’inquiéter. Moi aussi je le suis, mais je les rassure et je leur affirme qu’Amroune retrouvera son efficacité et marquera dans les moments difficiles. J’espère retrouver le chemin des filets le plus vite possible. Vous allez affronter la formation de Tlemcen samedi prochain. Sera-t-il le match du déclic pour Amroune qui n’a pas marqué depuis le match aller contre cette même équipe du WAT ? Ce ne sera pas une mission facile face au WAT, mais nous allons essayer de gagner et s’éloigner de la zone rouge. Je pense que c’est une occasion pour moi de confirmer ce que j’ai dit aux supporters. J’espère qu’ils seront patients avec moi. Qui sait ? Peut-être que le WAT me portera encore bonheur et je marquerai une fois de plus. Entretien réalisé par Billal G.

Le maintien passe par

Bologhine
Le Mouloudia d'Alger, qui lutte pour se maintenir parmi l'élite, sera mis à rude épreuve à partir de samedi prochain, à l'occasion de sa rencontre face au WA Tlemcen, au stade de Bologhine. Dans une position inconfortable depuis sa défaite à Annaba, puis celle face à l'ASO à Bologhine, le nul ramené de Béjaïa est d'une très grande importance. En premier, il aura un impact psychologique sur les matchs à venir, à commencer par celui de la semaine prochaine face aux Zianides. Il est clair que les supporters du club s'inquiètent actuellement de cette situation, mais au vu du calendrier qui attend les Vert et Rouge, le maintien passe carrément par la réussite lors des matchs qui se déroulent à Bologhine. Trois matchs restent à disputer au stade Omar-Hamadi. Le premier, un match en retard face au Widad de Tlemcen. Le second, un derby face à l'USM El-Harrach. Enfin, le dernier sera très indécis et décisif face à l'USM Blida qui lutte, lui aussi, pour se maintenir parmi l'élite. pionnat national sera déterminant. La victoire permettra aux Vert et Rouge de souffler un peu et de se concentrer dans la sérénité la plus totale.

Les supporters contre le départ de leur chouchou
De leur côté, les supporters sont catégoriques. Ils sont tous contre le départ de leur chouchou, surtout que selon des indiscrétions, il est en contact très avancé avec le voisin usmiste. Au vu de la rivalité qui existe entre les deux galeries, les inconditionnels des Vert et Rouge ne le pardonneront jamais aux dirigeants du club, si le joueur venait à rejoindre les Noir et Rouge. Déjà, le scénario de Salim Boumechra est dans toutes les mémoires, lorsqu'il avait été poussé vers la porte de sortie. Le comble est que cette saison, les pensionnaires de la villa de Chéraga lui font les yeux doux pour qu'il revienne.

On pense déjà à l’USMH
Par ailleurs, les supporters du Mouloudia commencent déjà à penser au match contre l'USM El-Harrach. Ce derby sera très chaud, du fait que les Harrachis jouent pour le haut du tableau, contrairement aux Mouloudéens qui jouent leur survie. Les supporters ont déjà commencé à préparer cette rencontre. Il faut donc s'attendre à un match explosif entre les deux galeries. Hamza R.

Il sera opéré dimanche prochain
Par ailleurs, Mohamed Derrag sera opéré dimanche prochain par le professeur Zemmouri, à la clinique Saâda, à El Madania. C'est le joueur lui-même qui nous a confié cette information. Le joueur a pris lui-même en charge les frais de cette intervention chirurgicale, après que les dirigeants l'eurent délaissé. H. R.

Le club doit 1,4 milliard à Babouche
Il n'est un secret pour personne que le capitaine mouloudéen, Rédha Babouche, a prêté de l'argent au club depuis l'entame de la saison. Selon une source bien informée, cette somme serait de l’ordre de 1,4 milliard de centimes. Omar Ghrib lui a promis de lui restituer son argent incessamment.

La direction doit tout faire pour le retenir
Dans tout ça, la direction du club doit se rendre à l'évidence qu'elle va perdre les services d'un joueur très important et qui pourra rendre d'énormes services au club dans les saisons à venir. Le joueur ne souffre pas d'une grave blessure et il

Une victoire face au WAT sera très importante
Le virage décisif, c'est la prochaine rencontre face au WA Tlemcen. Le match comptant pour la mise à jour du cham-

«On a été ingrat envers moi»
Mohamed Derrag s’est dit très déçu parle comportement des dirigeants du club à son égard. Joint par nos soins hier, le joueur nous dira : «La direction a été ingrate envers moi. Personne n'a bougé le petit doigt pour demander de mes nouvelles. L'an dernier, lorsque j'étais en forme, on était correct avec moi, mais cette saison, dès que j’ai été blessé, on m'a lâché. On n'a même pas pris le soin de prendre attache avec moi pour demander de mes nouvelles. Cela m'a beaucoup touché. C'est de l'ingratitude !»

Hamid «Essori» veut devenir actionnaire majoritaire
Hamid Messaoudi, dit «Essori» est connu dans les rouages du club pour avoir aidé le club sur le plan financier, depuis deux saisons. Ce dernier était hier à la villa de Chéraga où il s'est entretenu avec les dirigeants pour acquérir la majorité des actions de la société sportive. Il nous a même déclaré qu'il était prêt à acheter 54% des actions du club pour devenir actionnaire majoritaire. Il compte faire cette proposition lors de l'assemblée générale de vendredi prochain qui aura lieu à la villa de Chéraga.

Trois joueurs n’ont pas encore reçu une partie de la 1re tranche

dia cette saison, il y a trois joueurs qui n'ont pas encore reçu la totalité de la première tranche. Il reste, en effet, une petite partie que la direction du club a promise il y a un bout de temps aux joueurs qui n'ont rien vu venir. Néanmoins, ces derniers temps, ils n'ont pas caché leur inquiétude sur la situation qu'ils vivent actuellement. Ils ont eu tous les trois une discussion franche avec le coordinateur de la section, Omar Ghrib, pour lui demander de leur verser ce qu'il reste de la première tranche. De son côté, le dirigeant mouloudéen leur a promis, dans un premier temps, de leur verser ce qu'il reste de la première tranche de la prime de signature, juste après le match de l'USM El Harrach qui aura lieu au stade de Bologhine, avant de changer d'avis. La date exacte n'a pas été révélée, mais une chose est sûre, selon les dires de Omar Ghrib, ils percevront leur argent après le derby qui attend le Mouloudia face au voisin harrachi, comme il l'a déclaré à nos confrères d'El Heddaf : «Il y a des joueurs à qui le club doit de petites sommes, on va les régulariser après le match de l'USMH, en leur versant même la deuxième tranche.»

Ghrib promet de les payer après l'USMH Parmi les joueurs composant l'effectif du Moulou-

«Ce n'est pas l'argent qui m'intéresse»
L'attaquant mouloudéen estime que son objectif n'est pas de gagner beaucoup d'argent comme beaucoup le pensent : «L'argent ne m'intéresse pas, comme le pensent beaucoup de

gens. L'an dernier, j'ai eu des propositions avec 4 et 5 milliards que j'ai refusées pour rester au Mouloudia en signe de fidélité. En plus de ça, je ne leur ai pas demandé de prendre en charge les frais de mes soins. C'est leur geste qui m'a beaucoup touché. Actuellement, je suis concentré sur ma blessure. Une fois l'opération faite, que j'effectuerai dimanche prochain, je me pencherai sur mon avenir.» H. R.

ASO

précédentes éditions, les clubs des Ligues I et II ont bénéficié d'une somme d’un milliard de centimes pour l'achat d'un bus luxueux. Le Mouloudia en fait partie. Le club phare de la capitale a bel et bien reçu cette somme, seulement les dirigeants du club ont préféré ne pas acquérir ce bus. Soucieux pour l'avenir du club en Ligue I, les pensionnaires de la villa de Chéraga ont pris la décision de payer les joueurs. Ils ont, en effet, octroyé aux joueurs la somme de 30 millions de centime chacun en guise de récompense, après la qualification à la phase de poules de la Ligue des champions africaine. Fayçal Badji, l'ancien capitaine d'équipe,

Le MJS réclame la facture du bus 260 millions de centimes on ne connaît pas l'expéditeur de laet la carte grise a reçu les Comme annoncé dans l'une de nos
que le club lui devait. Selon nos sources, les instances fédérales n'ont pas apprécié le comportement des dirigeants mouloudéens, puisque cet argent était destiné à l'acquisition d'un bus, surtout que tout un tapage médiatique a entouré cette affaire. L'on se souvient que les clubs des Ligues I et II avaient menacé de boycotter le reste du championnat, si cet argent ne venait pas à leur être distribué. Notre source nous a révélé que les autorités concernées n'ont pas dû apprécier le geste des Mouloudéens. Une correspondance aurait même été adressée à la direction du Mouloudia d'Alger, dimanche passé, la veille du match face à l'ASO. Officiellement,

dite correspondance du fait qu'à la villa, on a entretenu le secret, mais des personnes très proches du club nous ont fait savoir qu'il s'agit du MJS. Dans ce courrier, on exige de la direction du Mouloudia la facture de l'achat et la carte grise du bus, afin de justifier la somme octroyée par l'Etat. Or, les dirigeants du Mouloudia d'Alger ont procédé au payement des joueurs. A la villa, on se pose actuellement mille et une questions sur la manière avec laquelle ils pourront justifier cette somme dépensée, à moins qu'ils présentent au MJS, une copie des chèques remis aux joueurs ! Hamza R.

Zaouche : «Impatients d’en finir pour faire la fête»
Belle victoire face à l’ASK, n’est-ce pas ? Absolument, nous avons pu arracher les trois points en seconde mi-temps et sans la présence de nos supporters. C’était très pénible pour nous, mais on a montré encore une fois que nous étions solides sur tous les plans et notre volonté de gagner le match et le titre dépasse les ambitions de tout le monde et personne ne nous privera de savourer la victoire, même sans la présence des supporters. Vous n’avez pas douté après la fin de la première période achevée sur le nul vierge ? Non, on rencontre de telles difficultés dans la plupart des matches qu’on dispute à domicile, car l’adversaire vient pour jouer le match nul et il se contente de rester derrière. Ce qui nous complique la tâche, mais on finit toujours par trouver la faille en seconde période où nous profitons des consignes de l’entraîneur qui, après la lecture du jeu de l’adversaire, nous montre toujours la meilleure façon d’arriver à marquer, comme ce fut le cas lors du dernier match que nous étions d’ailleurs sûrs de gagner. Vos supporters ont commencé à faire la fête en ville, juste après avoir le second but… C’est vrai. D’ailleurs, même s’ils étaient absents, on entendait le bruit qu’ils faisaient autour du stade où ils n’ont pas cessé de faire la fête et on n’avait pas le droit de les décevoir. Même nous, on est sortis pour faire la fête avec eux juste après la fin du match, car on sentait qu’on était déjà champions, même si ça reste à officialiser. Il vous reste un point pour l’être, allez-vous vous contenter de l’arracher ou bien comptez-vous maintenir cet écart conséquent jusqu’à la fin de la saison? On ne jouera que pour les trois points lors des matches qui nous restent, car on veut aussi battre tous les records et être peut- être le premier club algérien qui sera champion avec le plus grand écart sur le second. C’est aussi un pari qui nous intéresse, alors on ne se relâchera pas, mais il faut aussi officialiser les choses dès le prochain match pour jouer libérés lors des trois rencontres suivantes qui nous resteront, donc on jouera face à Annaba pour les trois points et non pas pour un seul. Vous êtes impatients de terminer avec cet exercice, n’est-ce pas ? C’est tout à fait normal, on a souffert de la pression du titre durant plusieurs mois et à travers de longues trêves où il fallait tenir le coup. On veut à tout prix en finir et arracher officiellement le titre de champion d’Algérie pour le premier championnat professionnel du pays et entrer ainsi dans l’histoire du football algérien. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

qqAprès avoir benéficié de 48 heures de repos, les joueurs chéliffiens seront appelés à reprendre le chemin des entraînements, demain soir, au stade de Boumezrag. Pour cette séance de reprise, Ighil ne devrait pas forcer la dose en soumettant ses poulains à des exercices de décrassage, dans la mesure où ils n’auraient pas de match de championnat ce weekend.

Reprise demain soir

qqLe Camerounais Paul Biyaga reviendra demain au travail, mais en solo, avant de voir s’il pourra rentrer en groupe. Le joueur ne veut pas précipiter les choses, sachant que son équipe ne jouera que dans deux semaines. Il devra reprendre le travail collectif dès la semaine prochaine pour se préparer en prévision du prochain match de championnat qu’aura à livrer son équipe face à l’USM Annaba.

Biyaga en solo

Il est passé hier devant la commission de discipline Ali Hadji, verdict aujourd’hui

qqL’attaquant Karim Ali Hadji devait comparaître hier devant la commission de discipline de la Ligue nationale, pour se défendre du carton rouge qu’il a reçu lors du match du MCA. Il devra connaître sa suspension aujourd’hui ou demain, en espérant vivement revenir lors du prochain match face à Annaba.

qqLes supporters de l’ASO, qui préparent déjà la réception, le 25 juin prochain, de l’USMAn, vont être très déçus d’apprendre que pour la première fois cette saison, leur équipe ne jouera pas en nocturne puisque la Ligue a programmé la rencontre à partir de 17h00. Les joueurs aussi n’ont pas aimé ça, surtout qu’il fait très chaud à cette heure de la journée. D’ailleurs, nous avons appris que la direction de l’ASO compte saisir la Ligue pour avoir la permission de jouer ce match à 19h00, surtout que les supporters veulent fêter le titre sous les feux des projecteurs. Toutefois, il faut dire que cette requête n’a que peu de chances d’aboutir, puisque la Ligue nationale a programmé tous les matchs à la même heure.

Au moment où Chlef s’apprête à faire la fête face à Annaba La Ligue oblige l’ASO à jouer en diurne

14

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup louche USMH
Il a envoyé un arrêt de travail de dix jours

Un bon défenseur central

L’urgence dans le recrutement
Si la présence de plusieurs attaquants dans le compartiment offensif rassure déjà le coach harrachi, ce n’est le cas derrière. Le départ probable de Benabderahmane devrait laisser un grand vide, qu’il faudra impérativement combler. Ce poste est celui qui inquiète le plus les dirigeants, car aucune doublure valable n’est disponible actuellement parmi les joueurs en place. Certains sont là, mais ne possèdent pas les capacités ni l’expérience pour jouer ce rôle ; Cela dit, l’axe de la défense doit donc être renforcée.

Benabderrahmane, une fin de saison prématurée
arès Benabderrahmane sera absent pour une durée de dix jours. C’est ce qu’on vient d’apprendre d’une source proche de la direction du club. En effet, celle-ci vient d’être informée par le père du joueur qui a remis à un dirigeant un certificat médical pour justifier l’absence de son fils aux entraînements pour les dix prochains jours. En fait, cela ressemble beaucoup plus à une dérobade de la part du joueur qui veut juste mettre fin prématurément à ses trois ans de contrat avec le club harrachi, après avoir tout conclu avec la JSK.

La piste Ziad réactivée
Sitôt les contacts de Benabderahmane avec la JSK confirmés, les dirigeants de l’USMH ont décidé d’entamer des pourparlers avec certains éléments susceptibles de renforcer le compartiment défensif de l’équipe, en perspective de la saison prochaine. Parmi les joueurs convoités, on citera Ziad le défenseur et milieu de terrain du MSPB. En fait, ce joueur a failli signer l’année dernière à l’USMH mais faute de libération son transfert a été remis à plus tard. Il s’agit donc d’une vieille piste que les responsables de l’USMH ont voulu réactiver. Pour l’instant rien n’est encore sûr, mais la probabilité de voir Ziad le joueur du Mouloudia de Batna endosser le maillot de l’USMH est grande.

F

tout de même avisé la direction de l’USMH de son absence pour les dix prochains jours. Il a envoyé un certificat médical délivré par un médecin privé où il est mentionné que le joueur souffre d’une angine nécessitant un arrêt de travail de dix jours. Joint par nos soins pour vérifier la véracité de cette information, Laïb, le président de l’USMH, a confirmé : «En effet, Benabderahmane a envoyé un certificat médical de dix jours pour justifier ses absences. Mais je ne comprends pas comment un joueur dont l’état de santé nécessite un repos de dix jours puisse faire 100 km pour aller négocier avec le président d’un autre club.»

Laïb : «C’est un manque de respect envers l’USMH»
Mohamed Laïb, le président de l’USMH, que nous avons rencontré lors de la cérémonie organisée en l’honneur de Hafid Derradji, nous a fait part également de sa déception vis-à-vis du président de la JSK : «Même si rien n’est encore officiel concernant les contacts de Benabderahmane avec la JSK, je trouve incorrect qu’un président prenne langue avec un joueur avant la fin du championnat d’autant plus que ce joueur est engagé avec son club pour arracher une place au podium. C’est vrai que Benabderahmane est en fin de contrat, mais il ne faut pas oublier qu’il est toujours engagé avec l’USMH. Ce qui me déçoit le plus, c’est que cela arrive à un moment où l’équipe est en pleine préparation en perspective de ses prochains rendez-vous dont les résultats sont décisifs pour l’avenir du club qui veut atteindre ses objectifs. Personnellement, je n’oserai pas contacter un joueur d’un quelconque club avant la fin du championnat. Je me demande quelle serait la réaction de Hannachi si demain j’inviterai un des joueurs de la JSK à négocier. Je ne le fais pas par respect à la JSK mais par rapport à sa personne. Pour moi, Hannachi devrait faire preuve de plus de retenue par respect à l’USMH et à la décence.» N.R.

Hannachi déçoit les Harrachis
Les contacts du président de la JSK avec le défenseur de l’USMH Farès Benabderahmane n’ont pas été du goût des supporters harrachis dont une grande majorité nous ont fait part de leur déception vis-à-vis du premier responsable du club kabyle. En effet, les fans des Jaune et Noir ne sont pas autant déçus par les contacts que du moment choisi par Hanachi pour négocier avec Benabderrahmane. Il est vrai que ces contacts avec le joueur de l’USMH arrivent à un moment où le club harrachi est toujours engagé dans la course pour une place au podium.

Laïb : «On ne peut pas faire 100 km pour aller négocier quand on est malade»
Absent aux dernières séances d’entraînement, le défenseur central harrachi, Farès Benabderrahmane, qui apparemment a tout conclu avec la JSK, a

Match amical
qq L’USMH poursuit son programme de préparation en perspective du derby qui la mettra aux prises avec le Chabab de Belouizdad. Après avoir donné la réplique à la

USMH - OMR ce matin à 10 h
formation de Zéralda, les poulains de Charef seront confrontés ce matin à l’équipe de l’OMR ; une rencontre amicale qui servira au coach harrachi de mettre en application son plan de bataille en prévision du match contre le Chabab de Belouizdad. Cette rencontre aura lieu au stade Lavigerie, ce matin à partir de 10 h.

Hafid Derradji honoré comme il se doit

Layatide«On doit savoir gérer les matchs cette fin de saison»
Votre équipe réalise des résultats appréciables en cette fin de saison, vous devez être satisfait... Je pense que notre parcours jusque-là est très honorable. Toutefois, notre équipe est capable de mieux faire à l ’a v e n i r. N’étaient les points qu’on a perdus à domicile, o n serait aujourd’hui en tête du classement. Parfois, durant le championnat, on a fait des faux pas, mais je pense qu’actuellement la confiance est retrouvée, surtout après nos derniers résultats Comment voyez-vous la suite du parcours ? Nous avons des objectifs à atteindre. Il nous reste encore quelques matchs à jouer. Il faut surtout savoir gérer ces matchs de fin de saison en gardant le même rythme et glaner le maximum de points. Nous avons des engagements à honorer et notre groupe est vraiment décidé à finir cette saison en beauté. Donc, on doit faire le plein à domicile, à commencer par la rencontre face au CRB prévue dans une semaine. Certains de vos supporters disent que le CRB réussit très bien à l’USMH depuis longtemps maintenant, et c’est pour cette raison qu’ils exigent la victoire. Partagezvous cet avis ? Nos supporters ont le droit de rêver et même d’exiger des résultats. Mais je raisonne en tant que joueur, à savoir que nous devons respecter cette équipe du CRB que nous avons battue à domicile lors du match aller. Il faudra prendre ce match très au sérieux afin d’éviter toute mauvaise surprise. La rencontre se jouera sur le terrain et durant 90 minutes. C’est donc là qu’il faudra assurer si on veut vraiment remporter ce match. Sur le plan personnel, beaucoup d’observateurs pensent que vous fournissez un grand travail au milieu et que vos prestations sont en nette progression. Comment jugezvous votre rendement ? Je ne peux pas porter un jugement sur moi-même, mais si l’entraîneur continue à m’aligner, c’est que mes prestations sont bonnes. La confiance du coach et celle du public m’aident beaucoup sur le plan psychologique. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni qq C’est dans une ambiance conviviale et avec une assistance d’une centaine de personnes que la cérémonie en l’honneur de Hafid Derradji a eu lieu dimanche après-midi à la salle des conférences de l’APC d’El Harrach. Le wali délégué de la circonscription d’El Harrach et quelques personnalités parmi les autorités locales ont témoigné leur reconnaissance et leur fierté envers cet enfant de la ville. Hafid est issu du quartier «Cours de France» situé en plein centre d’El Harrach où ont grandi Mahmoud Guendouz, Abdelkader Méziani, Lounici, des figures qui ont réussi à marquer de leur empreinte le milieu sportif tout comme Derradji dans son métier de journaliste sportif. En cette occasion, des cadeaux et des titres de reconnaissance lui ont été offerts.

Derradji : «J’ai déjà été honoré dans des cérémonies, mais pour moi celle-ci est particulière»
Visiblement très ému de se retrouver au milieu des siens, Hafid Derradji a déclaré : «D’abord je tiens à remercier tout ceux qui ont pensé et contribué à cette initiative. Tout comme je remercie les autorités de la circonscription d’El Harrach dont la présence ici à cette cérémonie est un honneur pour moi. Je suis doublement satisfait de me

retrouver au milieu de mes anciens amis et copains de mon quartier avec qui j’ai grandi, avec qui j’ai partagé les plus beaux moments de mon enfance et adolescence. La présence de cette grande assistance est pour moi un témoignage de reconnaissance et de fierté de la part de toute la population d’El Harrach, ma ville natale dont je suis fier. J’ai déjà été honoré dans des cérémonies grandioses mais, pour moi, celle-ci est particulière car elle me donne l’occasion de me retremper dans une ambiance semblable à celle de ma jeunesse, au milieu des anciens copains avec qui j’ai participé aux matchs inter-quartier et avec lesquels on a connu l’école populaire.

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup franc CRB

15

«Je n’ai rien conclu et j’attends une offre concrète de la direction»
le CRB veut me garder et je suis prêt à rester, mais j’attends toujours une offre concrète car pour l’instant il n’y a rien de nouveau», a dit Gamondi.

Gamondi
«On prépare le derby dans des conditions difficiles»

Le manager de Gamondi l’a confirmé

L

Ahmed Chlida «Nous attendons
une proposition de Kerbadj»
Afin d’avoir plus de détails sur l’avenir de Gamondi, nous avons pris attache avec son manager, en l’occurrence le Marocain Ahmed Chlida, qui nous a déclaré : «Nous avons plusieurs offres pour Gamondi, mais pour le moment il n’y a rien de concret. Il se peut qu’il reste au CRB, mais nous attendons une proposition de Kerbadj.»

Bessa pressenti pour succéder à Kerbadj
A l’approche des élections de la LFP, on se pose la question dans l’entourage du Chabab sur le président qui succédera à Kerbadj, si ce dernier est élu à la tête de cette nouvelle structure. Une source digne de foi nous a confié que M. Bessa était pressenti pour le poste et qu’il sera appuyé par des hommes d’affaires, à l’image de Boukeroucha et Gana.

’avenir de Gamondi est toujours d’actualité au CRB, bien que Kerbadj se montre rassurant à travers son discours et crie à qui veut l’entendre que le technicien argentin restera avec l’équipe la saison prochaine. Le coach n’a pris aucune décision pour l’instant, et se dit prêt à rempiler au Chabab même s’il a reçu des offres du Qatar et des Emirats arabes unis. En effet, Kerbadj devait rencontrer son entraîneur dimanche dernier pour entamer les négociations, mais le rendez-vous a été annulé, du fait que le président du CRB était pris par des obligations d’ordre personnel. «Oui, j’ai des offres à l’étranger mais pour l’instant, je n’ai rien conclu. Certes,

Gamondi, et même s’il ne continue pas l’aventure avec le Chabab, s’est engagé à rester jusqu’à la dernière journée du championnat et ira donc au bout de sa mission. A commencer par le match face à l’USMH qu’il prépare dans des conditions difficiles. «En plus de l’enjeu de la rencontre et de la pression qui pèse sur nous, on se prépare sous une forte chaleur, ce qui n’est pas pour nous faciliter la tâche. Sincèrement, on prépare le derby dans de difficiles conditions», affirme Gamondi

sur cette programmation, et sur quelle base on l’a établie. Comment voulez-vous qu’on termine le championnat au mois de juillet, et juste après commencer la préparation de la saison prochaine, c’est vraiment aberrant. Pensezvous que les joueurs peuvent se préparer sous une forte chaleur et en plein mois de Ramadhan ? Ce sera vraiment très difficile.»

«Le cas de Bourekba est similaire à celui de Aoued»
A noter que Saïbi n’a toujours pas repris les entraînements, ainsi que Bourekba. L’entraîneur du CRB garde tout de même espoir de pouvoir récupérer Saïbi, même si ce dernier reste incertain pour le match. «Saïbi souffre d’une blessure aux adducteurs. J’espère le récupérer, même pour qu’il soit sur le banc des remplaçants face à l’USMH. Pour Bourekba je dirai que son cas est similaire à celui de Aoued et on était privés de ses services presque durant toute cette phase retour du championnat», noua a fait savoir Gamondià propos de ceux deux joueurs. K. M.

«Je me pose une fois de plus la question sur la programmation»
Quant à cette programmation qui laisse une fois de plus à désirer, l’entraîneur du Chabab n’a pas manqué à y revenir en disant : «Je me pose une fois de plus la question

Fin de saison pour ?

Bourekba
n mois et demi après la blessure qu’il a contractée face à l’ASK, Ramzi Bourekba n’a toujours pas repris la compétition. Il s’est remis à courir une semaine avant le match qui a opposé son équipe à l’ASO, étant presque certain d’être apte à jouer. Malheureusement pour lui, il avait rechuté. Un vrai coup dur. Depuis, il s’est contenté de soigner sa blessure et il était prévu qu’il reprenne les entraînements en ce début de semaine. Finalement, Bourekba est toujours aux abonnés absents, et il est d’ores et déjà sûr que la saison est terminée pour lui. L’attaquant du Chabab pourra reprendre les entraînements avant la fin de la semaine en cours, mais il doit être soumis à un programme spécifique. Comme il ne reste que trois semaines pour la fin du championnat, on voit mal comment il pourra retrouver la compétition dans ce très court laps de temps.

U

retour de Bourekba aux entraînements, que dire alors de son retour à la compétition.

forfait pour le derby
ttendu hier dimanche en fin d’après-midi, à l’occasion de la reprise des entraînements, l’attaquant Youcef Saïbi a brillé par son absence. Du côté belouizdadi, on croyait qu’il ne s’agissait que d’un contretemps qui l’a empêché de se présenter au stade du 20-Août. Finalement, le joueur a informé le staff médical qu’il ressentait toujours des douleurs à la cuisse, ce qui explique aussi son absence hier à l’entraînement. A une semaine de la rencontre de son équipe face à l’USMH, Saïbi déclare forfait pour le derby. La nouvelle est tombée comme un couperet pour le Chabab, du fait qu’on croyait dur comme fer que le joueur allait être rétabli, notamment après le report de cette confrontation.

Saïbi déclare
championnat. Cette surprenante absence est venue au mauvais moment pour le CRB, car le derby face à l’USMH représente tout simplement un virage décisif pour l’équipe qui est en course pour décrocher une place qualificative à la Ligue des champions ou la Coupe de la CAF. Le Chabab a donc besoin plus que jamais de son attaquant, dans cette phase cruciale de la compétition.

Chaque saison, il souffre de blessures
Avec dix réalisations à son actif, Bourekba était le meilleur buteur de son équipe à l’issue de la phase aller de la compétition. L’attaquant du Chabab était même en course pour le titre du meilleur buteur du championnat, avec Hillal Soudani. Malheureusement pour lui, il fut victime d’une méchante blessure aux adducteurs qui l’a éloigné de la compétition durant deux mois durant lesquels il a raté toute la préparation de son équipe effectuée lors de la trêve hivernale. Après quelques matchs joués avec l’équipe, depuis qu’il avait repris la compétition, Bourekba a participé à quelques rencontres avant de rechuter et rester indisponible pour une longue durée. En effet, ce n’est pas la première fois que le joueur est confronté à cette situation. Bourekba rencontre souvent ce genre de problème de blessure que ce soit avec la JSK ou l’USMH. C’est pour cette raison qu’à l’intersaison, certains étaient contre son recrutement et leur appréhension s’est avérée fondée, car Bourekba a tout simplement manqué cette phase retour du championnat, ce qui n’a pas profité au CRB. K. M.

A

Le coach garde espoir pour l’avoir même sur le banc
Même si Saïbi ne pourra pas être prêt pour le derby, Gamondi garde toujours espoir de le voir même sur le banc des remplaçants le jour de la rencontre. Le staff médical fera de son mieux pour qu’il soit rétabli. L’attaquant du Chabab ne pourra jouir de tous ses moyens, car il revient d’une blessure, mais le fait qu’il soit sur le banc servira sans aucun doute de joker pour son coach. Mais jusqu’à preuve du contraire, Saïbi n’a même pas repris les entraînements, et il y a peu de chances de le voir sur le banc le 21 juin, comme le souhaite Gamondi. Il est à rappeler que Bourekba et lors du match qui a opposé son équipe au MCO au stade de Zabana, il était incertain pour cette rencontre, mais Gamondi a tenu à ce qu’il fasse le déplacement avec l’équipe à Oran, et il a pris place sur le banc, sans qu’il ne fasse son rentrée même en cours du jeu. En somme, et sauf revirement de situation de dernière minute, Saïbi manquera à l’appel pour le derby et n’affrontera pas, de ce fait, son ancienne équipe. K. M.

Il accuse un flagrant manque de compétition
Le joueur, qui était contraint de faire l’impasse sur plusieurs rencontres, accuse un déficit flagrant en compétition, mais aussi du retard sur le plan physique. Sportivement parlant, il lui est impossible de retrouver tous ses moyens en cette fin de saison. Mais face à la programmation démentielle à laquelle sera soumise l’équipe, Gamondi souhaite même le récupérer pour un ou deux matchs du fait qu’il lui sera impossible de compter toujours sur les mêmes joueurs, au risque qu’ils soient épuisés. Cependant et jusqu’à preuve du contraire, le staff médical n’est pas encore fixé sur le

Un coup dur pour le Chabab
Par son absence, Saïbi mettra son entraîneur dans une situation embarrassante, lui qui misait sur lui pour cette fin de saison. Lorsqu’on sait que le CRB jouera ses cinq dernières rencontres en l’espace de dix-huit jours seulement. Gamondi n’est pas le genre de technicien à se plaindre pour l’absence d’un ou deux joueurs. Seulement, cette fois-ci et pour le derby face à l’USMH, il ne disposera que d’un seul attaquant de métier, à savoir Islam Slimani. Bourekba, qui est depuis longtemps blessé, manquera, lui aussi, à l’appel, en jouant qu’une poignée de rencontres en cette phase retour du

16

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil JSMB

Les raisons
ontre toute attente, la JSMB rechute sur son terrain et devant son nombreux public contre une équipe qui n’a rien démontré durant toute la partie. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce recul ? Les raisons sont nombreuses, mais la plus importante demeure, aux yeux de tous, cette démotivation des joueurs qui avaient la tête ailleurs, malgré les efforts déployés. Les joueurs, notamment ceux qui ont participé aux dernières rencontres, ont du mal à chasser de leur esprit certains problèmes. Personne ne sait jusqu’à maintenant quelles sont vraiment les vraies raisons ce cette déroute. «Pourtant, les joueurs sont tous payés, ils ont été mis dans les meilleures conditions», déclarait un groupe de supporters très déçu par les résultats de son équipe qui n’arrive pas à relever la tête, même sur son antre. Cette situation irrite plus d’un dans l’entourage de la JSMB. Le doute dorénavant s’installe quant aux chances de terminer la saison sur le podium. «Ce n’est pas normal ce qui arrive à notre équipe, on sait bien qu’on pouvait gagner tous nos matches à domicile, notamment le dernier face au MCA. Notre équipe n’a rien démontré et, en plus, elle n’a rien fait pour gagner ce match», ajoute le même groupe.

d’une déroute
C
certainement profiter de cette première séance de la semaine pour réunir ses poulains. Il reviendra avec ses hommes sur le match de la dernière journée dans un premier temps. Par la suite, le driver béjaoui expliquera le programme de cette trêve imposée par la LNF à ses joueurs. En effet, le championnat observera un arrêt de 15 jours encore une fois afin de permettre à quelques équipes, qui ont des matches en retard, d’apurer leur situation avant la reprise de la compétition, à l’image de l’ESS et de la JSK. Bref, Bouali compte profiter de l’opportunité de cette trêve pour mettre les joueurs dans les meilleures dispositions en prévision de la suite du parcours. La JSMB qui, faut-il le dire, a raté ses dernières rencontres à domicile, n’a pu renverser la vapeur et se ressaisir la semaine dernière face au Mouloudia à domicile, se contentant d’un match nul. Ainsi, cette trêve sera certainement bénéfique pour le club phare de la Soummam à condition, bien sûr, que le staff technique en profite. Cela dit, il reste encore presque deux semaines devant le staff technique pour préparer son groupe pour le prochain rendez-vous en championnat, celui du 24 juin prochain qui mettra aux prises la JSMB avec l’ASK chez elle.

Quatre jours de repos
Avant-hier, la formation béjaouie a effectué une toute dernière séance de décrassage au stade de l’Unité maghrébine après le match face au MCA joué samedi dernier. A l’issue de cette énième séance dirigée par le coach Bouali, le staff technique des Vert et Rouge a libéré ses joueurs. Ces derniers ont bénéficié donc de quatre journées de repos. Comme le prochain rendez-vous face à l’ASK se jouera finalement le 24 du mois courant, le staff technique n’a pas jugé utile de reprendre le travail au début de la semaine. Il a donc donné rendezvous à ses poulains pour après-demain à 18h. Ces derniers reprendront le chemin des entraînements au stade de l’Unité maghrébine pour préparer le match qui les attend face à l’ASK. Bouali devra donc profiter de cette trêve pour revoir certaines lacunes et essayer d’apporter les correctifs nécessaires afin de permettre à ses protégés une préparation qui lui permettra de faire bonne figure lors des quatre dernières rencontres du championnat. S. A.

La trêve pour recoller les morceaux
Après quatre jours de repos, ce qui va leur permettre de faire le vide autour d’eux, de récupérer de leurs efforts et surtout de digérer le dernier faux pas subi à domicile devant le MCA, les coéquipiers de Boukemacha reprendront le chemin des entraînements après-demain dans la soirée. Comme de coutume, le coach Bouali va

Plus le droit à l’erreur !
Ayant raté leur dernière sortie, les Béjaouis n’ont plus le choix que de se racheter lors de la prochaine journée devant l’ASK. Pour cela, les protégés de Bouali savent que la mission, même si elle est difficile, reste, néanmoins, dans leurs cordes même si, dans l’intérêt du club, des sacrifices sont nécessaires, aussi bien de la part des joueurs, du staff administratif ou des supporters. Le compte à rebours semble bien déclenché du côté du

Béjaïa où, actuellement, on ne parle que de cette rencontre. Un match où l’échec n’est pas du tout permis aux Vert et Rouge s’ils veulent éviter cette crise qui se profile. La mobilisation doit être de mise du côté des joueurs qui veulent faire de ce match face aux Khroubis celui de la réconciliation avec leur public. Dans ce sens, les Hamlaoui and Co ont donné leur parole de se racheter et de faire de leur mieux pour récupérer les points perdus sur leur terrain lors de la prochaine sortie. Une victoire qui ramènera à coup sûr une grosse bouffée d’oxygène dans le groupe et apaisera, un tant soit peu, la tension et le stress engendrés après le derniers semi-échec. S. A.

Boukmacha
«On n’a plus le droit à l’erreur»
Vous avez été accrochés à domicile par le MCA, un commentaire ? Personnellement, je regrette énormément les trois points de la victoire car nous étions sur le point de les empocher. Notre équipe mérite mieux qu’un match nul, car nous avons accompli un bon travail lors de cette rencontre et, surtout, nous avons dominé de bout en bout la partie. Comment expliquez-vous ce résultat ? C’est vrai que nous avons réalisé un très bon match et je pense que le MCA n’a pas été impressionnant. J’estime que nous avons manqué de réussite lors de cette rencontre. La chance nous a tourné le dos ce jour-là. Dommage qu’on n’ait pas pu offrir une victoire à nos fans qui se sont déplacés en grand nombre. Ce faux pas ne risque-t-il pas d’affecter le moral du groupe ? Oui, c’est toujours difficile de perdre des points chez nous surtout à ce stade de la compétition où nous sommes obligés de récolter le maximum de points pour réaliser notre objectif, celui de décrocher une place au podium avant la fin de l’exercice actuel. Désormais, on doit oublier ce match et penser plutôt à l’avenir. On a perdu deux points à domicile, donc on doit faire de notre mieux pour les récupérer. Peut-on dire que la leçon est retenue ? Oui, certainement. Ce dernier faux pas va certainement nous servir pour l’avenir. Je pense que nous avons bien retenu la leçon, alors à nous d’éviter les mêmes erreurs lors des prochaines rencontres. Une équipe qui veut décrocher une place au podium ne doit pas enchaîner deux contre-performances. J’estime que la JSMB recèle de joueurs de valeur qui peuvent relever ce défi et repartir de bon pied. On a besoin de beaucoup de concentration et d’encouragements et tout s’arrangera. Votre prochain adversaire, c’est l’ASK. Comment appréhendezvous ce match ? Tout d’abord, on doit se préparer convenablement durant cette trêve pour corriger nos lacunes et être fin prêts pour cette confrontation. Ce sera certainement un match difficile devant une équipe qui lutte pour son maintien. Mais cette fois-ci, on n’a pas plus le droit à l’erreur. On doit aller chercher le meilleur résultat possible au Khroub. C’est la seule solution si on veut terminer la saison sur le podium. Entretien réalisé par S. A.

Bouali «Cette trêve
ne nous arrange pas»
Interrogé sur cette trêve qu’observera le championnat, le driver de la JSMB estime que cette dernière n’est pas tombée au bon moment bien qu’elle permette à ses joueurs de souffler un peu après avoir livré plusieurs matches en l’espace de quelques jours seulement : «Certes, cet arrêt permettra à mes joueurs de récupérer un peu de leur efforts fournis lors des dernières rencontres, mais je pense aussi qu’il pourrait casser le rythme de la compétition. On aurait aimé jouer le plus tôt possible pour rester toujours dans le bain mais on n’a pas vraiment le choix, on doit faire avec. On a intérêt donc à mettre à profit cette trêve pour mieux se préparer pour le reste du parcours.» son équipe ne pouvait espérer mieux. «C’est vrai qu’on a perdu deux précieux points, mais vu la physionomie de la partie, on peut dire que notre équipe a bel et bien dominé le MCA et mérite mieux qu’un match nul. D’ailleurs il suffit juste de voir toutes les occasions nettes ratées au cours de cette rencontre pour se rendre compte que notre équipe mérite nettement que ce résultat nul. Malgré tout cela, je pense que notre situation n’est guère inquiétante comme le pensent certains, ce n’est qu’un faux pas. Je pense vraiment qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer.»

«Une place au podium est toujours dans nos cordes»
Même si son équipe est en train de compliquer un peu sa situation pour décrocher une place au podium avant la fin de saison en perdant des points sur son jardin à chaque fois, le driver béjaoui estime toutefois qu’une place au podium est jouable et que l’équipe fera de son mieux pour préserver cette troisième place jusqu’à l’ultime journée. «Il reste encore quatre matchs à jouer, soit douze points à récolter. C’est dire que rien n’est encore joué et tout est possible. Donc, on jouera nos chances à fond car je pense cette place au podium est toujours dans nos cordes.» S. A.

«Il n’y a pas lieu de s’alarmer»
Très déçu comme tous les Béjaouis du piètre nul concédé samedi dernier face au MCA, l’entraîneur de la JSMB, Fouad Bouali, estime que ce n’est qu’un faux pas et il n’y a pas lieu de s’alarmer. Le coach estime que son équipe a fait un bon match dans l’ensemble et les joueurs ont tout donné mais vu que l’équipe adverse s’est regroupée en défense et a refusé le jeu,

Il a déjà établi son programme
Afin de permettre à ses joueurs de garder le même rythme de compétition et de leur permettre une meilleure préparation durant cette période de trêve en prévision de la prochaine rencontre devant l’ASK, Bouali a décidé d’établir un programme bien étudié susceptible de répondre à la situation. Le coach ne va pas tout revoir car il ne reste que quatre journées avant la fin de la compétition, mais il compte quand même gérer convenablement cet arrêt. Ayant sûrement décelé quelques lacunes lors des dernières rencontres disputées par ses poulains, il va faire de son mieux pour corriger les erreurs commises par l’équipe et tentera de préparer un commando pour le reste du parcours, en commençant par le prochain match face au Khroub en déplacement où la JSMB tentera de se racheter de son dernier faux pas enregistré à domicile contre le MCA.

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup gagnant USMA

17
Les juniors ont fait un grand pas vers le titre
Actuel leaders du championnat, les juniors de l’USMA se rapprochent après chaque journée un peu plus du titre, qui semble leur tendre les bras. En effet, faciles vainqueurs face au CABBA samedi passé, les protégés de Abdennour Bousbia, qui ont neuf points d’avance sur leur dauphin qui compte un match en moins, n’ont besoin que de deux victoires pour pouvoir fêter le sacre. En concurrence avec l’ESS, les Usmistes pourraient bien faire d’une pierre deux coups. En plus de terminer champions, ils pourront prendre leur revanche sur les Sétifiens qui les ont privés du même titre lors de l’exercice précèdent.

Khoualed : «Nous avons joué avec le feu, mais l’essentiel c’est d’avoir pris les trois points»
uteur du premier but de son équipe face au CABBA, Necer Eddine Khoualed, qui a été aligné cette fois-ci en défense, s’est présenté après le coup de sifflet final de la rencontre à la salle de conférences du stade Omar-Hamadi pour répondre aux questions des journalistes. A propos de la victoire acquise par son équipe, le natif de Biskra a avoué qu’elle fut difficile à décrocher face à une équipe qui joue elle aussi pour sa survie : «On n’avait pas le droit à l’erreur. Une grande pression était sur nos épaules, mais Dieu merci, nous avons fini par prendre les trois points et c’est l’essentiel.» Ayant raté plusieurs occasions, ce qui aurait pu leur coûter cher, Khoualed a avoué que lors de cette partie, les joueurs ont joué avec le feu : «Oui, nous avons joué avec le feu mais comme je vous l’ai dit, l’essentiel est d’avoir gagné.»

A

«Mon but est le fruit des efforts fournis par tout le groupe»
A propos de son but, Necer Eddine Khoualed nous a déclaré : «Je le dédie à l’entraîneur ainsi qu’à mes coéquipiers qui ont beaucoup souffert. Ce but est le fruit des efforts fournis par tout le groupe. Il n’est pas le mien uniquement.» Une belle manière pour prouver qu’il y a un esprit de groupe à l’USMA, et que le plus important, c’est la victoire et non pas le nom du buteur.

nos résultats mais aujourd’hui nous avons réagi. A présent, nous devrons faire tout notre possible pour gagner nos deux prochains rendez-vous à domicile.» Pour finir en beauté bien sûr.

Il a été un des meilleurs joueurs de son équipe
Necer Eddine Khoualed ne fait pas les choses à moitié. En effet, en plus du but inscrit, il a été tout simplement l’un des meilleurs joueurs de son équipe en effectuant son rôle défensif, mais aussi en faisant de son mieux pour donner un coup de main à ses coéquipiers de l’attaque. Elément indispensable dans le onze de Hervé Renard, Khoualed a prouvé une nouvelle fois qu’il est un pion essentiel dans l’échiquier du technicien français qui a affirmé à maintes reprises son admiration pour son protégé. A. C.

«Gagner nos deux prochains matchs à domicile»
De retour en force dans les tribunes à l’occasion de la réception du CABBA, le défenseur polyvalent des Rouge et Noir a tenu à offrir ce succès aux supporters : «Il est pour eux. Ils se sont déplacés en masse pour nous soutenir, et nous ne les avons pas déçus. Certes, à une certaine période, ils nous ont mis une grosse pression. Ils n’étaient pas contents des

Yettou : «Hâte de l’offrir à nos supporters !»
Nassim Yettou, le jeune milieu de terrain des Rouge et Noir, arrivé au club lors de la précédente intersaison, a accepté de nous parler de la nouvelle victoire remportée, mais également du titre de champion qu’ils sont à six points de décrocher : «Face au CABBA, nous avons fait ce qu’il fallait. Ça n’a pas été un match facile, mais nous avons quand même su faire la différence. C’est clair qu’une telle victoire ne nous fera que du bien. Nous y sommes presque, et pour être franc, nous avons hâte d’offrir le titre au club, à nos supporters et à tous ceux qui nous ont soutenus.» Reversé en junior après avoir fait la préparation hivernale avec l’équipe première au Maroc, Yettou ne désespère pas de revenir : «C’est mon rêve de jouer en seniors. Pour le réaliser, je sais qu’il faut que je continue à fournir des efforts car, au final, seul le travail paye.»

Encore une trêve à gérer !
Après avoir disputé un match de championnat samedi, les Rouge et Noir devront rester loin de la compétition officielle pendant deux semaines, soit jusqu’au 25 juin prochain date de leur derby face au CRB. Du coup, Hervé Renard et ses protégés auront une nouvelle trêve à gérer. Une trêve à double tranchant puisqu’il y aura des inconvénients et des avantages. Sur une lancée de quatre matchs sans défaite, les Usmistes semblent avoir retrouvé la confiance et la stabilité. A quelques points d’assurer leur maintien parmi l’élite, le mieux aurait sans doute été de disputer ces rencontres afin d’en découdre une fois pour toutes. A plus de dix jours de leur rendez-vous face aux Belouizdadis, les gars de Soustara peuvent s’estimer heureux. Pourquoi ? Pour la simple raison que cette trêve, ils vont la passer tranquillement et c’est ce qui n’aurait pas été le cas en cas de faux pas contre le CABBA.

Mansourititularisation de suite, Smain Mansouri a réussi gagne des galons Pour sa troisième
sa mission en participant activement à la victoire décrochée par son équipe contre le CABBA. Préféré à Abdouni pour la quatrième fois depuis le début de la saison, le jeune portier, qui avait été cantonné à la troisième place dans la hiérarchie, a su saisir sa chance quand elle s’est présentée enchaînant les bonnes prestations au grand bonheur des membres du staff technique qui ont ainsi réussi leur pari même s’il était risqué en écartant l’ancien Mouloudéen pour lancer Mansouri. Samedi, celui qui a été prêté la saison passée au WA Rouiba, a fait quelques arrêts décisifs qui lui ont valu les applaudissements des présents, et c’est ce qui ne devrait que lui donner plus de confiance lors des prochains rendez-vous.

Un match amical pourrait être programmé
Leur prochain match de championnat n’étant prévu que pour le 25 du mois en cours face au CRB, les Usmistes pourraient bien programmer un match amical lors des jours à venir pour meubler ce vide. En tout cas, c’est ce que nous avons appris d’une source généralement bien informée. Pour le moment, rien n’est encore décidé et tout devrait être clair dans les jours à venir. Pour rappel, les joueurs sont au repos et ne reprendront du service que le jeudi.

Bien préparer le sprint final
Après deux déplacements à El Eulma et au Khroub, cette trêve pourrait avoir des effets positifs. En effet, pendant les jours à venir, les membres du staff technique pourront bénéficier de cet arrêt du championnat pour mettre en place un programme qui permettra aux joueurs de préparer le sprint final de la meilleure des manières surtout lorsqu’on sait que les matchs vont s’enchaîner après celui de la vingt-septime journée avec notamment trois rencontres en une semaine. A. C.

Le retour de Mazouzi rendra la concurrence plus rude
En pleine ascension, Mansouri, qui est en train de réussir sa mission avec brio, se bat chaque jour pour garder cette place, mais sa mission pourrait bien se compliquer davantage avec le retour de Rafik Mazouzi de Zambie. En effet, l’international espoirs, qui a, lui aussi, gardé sa cage inviolée lors de son unique apparition, fera probablement tout son possible pour tenter de rejouer, et c’est ce qui ne devrait que rendre la concurrence plus rude à la grande joie de Renard qui pourra ainsi choisir celui qui sera le plus en forme pour garder les bois de l’USMA. A. C.

Meklouche purge
Non concerné par le dernier match de son équipe pour cause de suspension, Mouaouia Meklouche pourra renouer avec la compétition dès la prochaine sortie de son équipe le 25 juin prochain à l’occasion du derby face au CRB au stade du 20-Août. A. C.

18

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup fort MCO
Tahar «Je suis à 100% de mes moyens»
qq Loin des terrains pendant un mois déjà à cause d’une blessure à la cuisse, le milieu récupérateur du Mouloudia d’Oran, Mohamed Tahar qui a repris l’entraînement il y a de cela deux semaines, se dit prêt pour la compétition officielle. En effet, le joueur se prépare pour prendre part aux derniers matchs du championnat. Il faut dire que l’entraîneur Sid Ahmed Slimani va compter sur les services de Tahar, dans la mesure où Benattia boude l’équipe durant les matchs officiels. «Je me sens au mieux de ma forme. Je suis prêt à prendre part à la compétition. Je n’attends qu’un signe de l’entraîneur», affirme Mohamed Tahar qui avait réussi à s’imposer dans l’équipe-type avant sa blessure.

El Ghoul «Prêt à rempiler
au Mouloudia»
Ayant repris sa place de titulaire en jouant les quatre derniers matchs du championnat, Houari El Ghoul qui sera en fin de contrat cet été laisse entendre qu’il va rempiler au Mouloudia.
Votre équipe est passée complètement à côté durant ce match contre l’USMAn, que s’est-il passé au juste ? Il n’y a pas d’autre explication à cette défaite que le fait que les joueurs se sentent déjà en vacances. Personne ne s’est montré motivé à l’idée de réaliser un match plein ce jour-là. Je pense que l’adversaire du jour qui jouait son va-tout au cours de ce match a montré plus de détermination que nous ; et la défaite était inévitable. L’équipe a toutefois très mal entamé le match… On était très déconcentrés au début du match, contrairement à l’équipe locale qui a entamé en trombe cette partie. On a failli encaisser dès le coup d’envoi du match. Ce ne fut que partie remise puisque leur domination a fini par payer. Ensuite, on s’est montrés incapables de revenir au score. Selon vous, pourquoi les joueurs se sentent démotivés ? Je pense que le fait d’avoir assuré notre maintien permet aux joueurs de se relâcher. C’est tout à fait normal, car on était très concentrés depuis plus de huit mois. La pres- tiens à rassurer nos fans en leur disant que les sion est montée de plusieurs crans durant la joueurs sont décidés plus que jamais à battre phase retour. Le fait d’avoir gagné face à l’ASO et cette équipe tlemcenéenne. Certains éléments l’ESS a été une délivrance pour la plupart des ayant pris part à la rencontre de 2008 jurent de joueurs. En plus, cette programmation nous a se donner à fond pour gagner ce match, car le beaucoup perturbés car s’entraîner en pleine ca- Widad ne leur avait pas fait de cadeaux. Même nicule est démotivant pour n’importe quel la saison passée, on a dû suer pour ramener le joueur. point du match nul de Tlemcen. On était menés deux buts à zéro avant d’égaliser. Donc, nous alVoulez-vous dire que l’équipe est déjà en lons nous surpasser pour faire taire la rumeur. vacances ? Non, pas encore car il nous reste quatre J’aimerai dire une autre chose… Allez y … matchs à jouer. On doit les gérer convenableJ’espère que la direction va nous motiver par ment pour au moins rester à cette sixième place, ou passer à la cinquième position. On doit im- une prime spéciale pour ce match. Une victoire nous permettra d’avancer au classement, mais pérativement gagner nos aussi de démentir les rumeurs. matchs à domicile pour esReprise pérer réaliser cet objecLe championnat tire à sa fin, avezaujourd’hui tif. vous songé à votre avenir ? La reprise des entraîneA vrai dire pas encore, mais je Justement, beauments devra avoir lieu auvais donner la priorité à mon club coup de choses se jourd’hui au stade Zabana. Les employeur. Je dois négocier avec disent à propos Mouloudéens qui ont bénéficié les dirigeants avant de prendre du match contre de deux jours de repos seront une décision concernant mon avele WAT et les appelés à se concentrer sur le nir. Mais il est fort probable que je supporters apprématch contre le Widad rempile au Mouloudia. hendent la comde Tlemcen. Entretien réalisé par bine… Personnellement, je Amine L.

Mehiaoui en colère contre Benattia
qq Non content de la nouvelle sortie de son joueur qui a décidé de boycotter le déplacement de Annaba, le président du Mouloudia s’est montré très en colère. Ainsi, Benattia risque une lourde suspension de la part de la direction du club puisque Mehiaoui affirme que le compte du joueur a été alimenté à l’instar de ses coéquipiers. En tous les cas, le président devra convoquer Benattia dès qu’il sera de retour au pays pour lui demander des explications concernant son absence à Annaba, mais aussi au sujet de son comportement lors de la dernière réunion où le joueur avait réclamé ouvertement son argent devant le chef de la daïra et le P/APC d’Oran. A. L.

Des négociations en catimini avec les cadres de l’équipe
ans la plus grande discrétion, les responsables du MCO auraient entamé les négociations avec les cadres de l’équipe afin de les convaincre à rempiler cette saison. Ainsi, quelques éléments qui sont actuellement en fin de contrat auraient donné leur accord de principe pour rester au Mouloudia. Aussi bizarre que celui puisse paraître, ceux qui ont entamé ces négociations avec les joueurs leur ont demandé de garder secrètement le sujet, en attendant la fin du

D

championnat.

10 joueurs seront gardés
Selon une source proche de la direction du club, 10 joueurs seulement seront retenus dans l’effectif du Mouloudia qui sera renforcé par de nouveaux éléments. Les responsables du club songent à conclure avec certains joueurs de la Ligue 1, mais aussi promouvoir quelques éléments de la catégorie juniors pour compléter l’effectif de la saison prochaine. Aucun nom des

dix éléments qui seront gardés pour la saison prochaine n’a filtré. Les responsables du club attendent la fin de saison pour rendre publique la liste des joueurs que le club va garder en perspective du prochain exercice.

Et si Slimani sera reconduit ?
Bien que son contrat arrivera à son terme cet été, Slimani a de fortes chances d’être reconduit à la tête de la barre technique du MCO. Il est mentionné noir sur blanc

que le contrat du technicien durera jusqu’à la fin de saison avec possibilité de prolongation en cas de résultats positifs. Toutefois, la complicité qui existe entre le coach Slimani et le président Mehiaoui va pousser ce dernier à lui faire confiance pour le nouvel exercice. A moins que les données ne changent d’ici la fin de saison, puisque certains responsables du club ne sont pas très chauds à l’idée de garder Slimani pour la saison prochaine. A. L.

Voilà pourquoi la mise à l’écart de Ouasti a été maintenue
’affaire Ouasti continue à alimenter les débats chez les supporters du MCO. Beaucoup se demandent pourquoi la décision d’écarter Ouasti a été vite entérinée par la direction, alors que le joueur n’a même pas eu l’occasion de se défendre devant le conseil de discipline. Il faut dire que la mise à l’écart du joueur par ses dirigeants a tardé à être officialisée, puisque Ouasti a dû attendre quatre jours avant de recevoir le document qui stipule la décision prise par la direction du club qui a statué selon le rapport présenté par l’entraîneur en chef. Le coach, qui a mentionné le comportement du joueur lors de la séance d’entraînement après le match contre l’ESS, s’attendait à recevoir des excuses pour pouvoir passer l’éponge. Mais rien de cela n’est arrivé, puisque Ouasti avait repris l’entraînement sans avoir adressé la parole à son coach. Irrité par le comportement de Ouasti, Slimani a décidé de ne pas intervenir pour le repêcher.

L

ou une autre personne. «C’est moi qui est lésé dans cette affaire. Donc, je ne pense pas que c’est à moi de faire des excuses. Non convoqué pour le match de Sétif sans aucune explication, et écarté du groupe sans qu’on me donne l’occasion de me défendre, et on veut que je m’excuse… C’est du n’importe quoi», a dit Ouasti qui n’a pas l’intention de laisser l’affaire passer comme si de rien n’était : «C’est la justice qui tranchera, pour me donner mes droits. Je ne négocierai désormais avec personne.»

A la recherche d’un match amical
Contraints à rester deux semaines inactifs à cause du déroulement des matchs en retard, les Hamraoua se sont mis dès maintenant à la recherche de sparringpartners pour meubler cette trêve. Cet arrêt du championnat représente une véritable catastrophe pour le Mouloudia dont les joueurs se sentent déjà en vacances ; en témoigne leur prestation de samedi passé face à l’USMAn. Les responsables oranais ainsi que l’entraîneur sont appelés à programmer des matchs amicaux pour cette fin de semaine. Mais comme les équipes des différentes divisions ont déjà terminé leur championnat, trouver un sparring-partner s’annonce très compliqué en cette période de la saison.

Benminoun «On parlera du recrutement après le derby»
le manage D ’aprèsdu r général Mouloudia d’Oran, la direction entamera les négociations avec les cadres de l’équipe et les joueurs susceptibles à renforcer les rangs des Rouge et Blanc après le match de Tlemcen. «Nous avons fait quelques démarches pour l’opération recrutement. On attendra le retour du président pour commencer officiellement cette opération», a dit Habib Benmimoun avant d’enchaîner : «Nous n’avons encore rien décidé en ce qui concerne les joueurs à retenir ou à libérer. Une réunion devra être tenue entre les dirigeants et le président pour mettre un organigramme pour la préparation de la saison prochaine. En tous les cas, c’est après le derby face au WAT qu’on va s’occuper de ce volet.»

«Je ne m’excuserai auprès de personne»
Le libero du Mouloudia ne pense pas avoir fauté au point de faire des excuses à son entraîneur

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil USMB

19

Cherche

buteur

question d’abdiquer»

Defnoun «Pas

désespérément

ême s’il nous a confié être très déçu par la défaite concédée face à Saïda, samedi passé, le défenseur central blidéen nous a dit éprouver très peu de regrets, car lui et ses coéquipiers sont allés au bout d’eux-mêmes dans ce match. Il ne veut pas, par ailleurs, que cet échec ait des conséquences sur la suite du parcours de son équipe : «J’éprouve beaucoup de tristesse et beaucoup de déception surtout pour nos supporters qui étaient présents à Saïda. Il y a aussi les énormes efforts que nous avons fournis au cours de ce match et qui, au final, se sont avérés inutiles puisque nous avons perdu.» Pour ce qui est des causes de cette défaite, Defnoun explique : «La chance était plutôt du côté de nos adversaires car je ne pense pas que nous ayons fait un mauvais match. Nous n’avons pas cessé d’attaquer après les deux buts encaissés, et cela prouve que nous avions un excellent mental. Ce match s’est joué sur un rien et là il n’y a pratiquement rien à faire car c’est le hasard et la chance qui décident.» Defnoun ajoutera pour ce qui est de l’avenir : «Il nous faut beaucoup parler entre nous après ce genre d’échec, et c’est ce que nous allons faire pour évacuer le doute et repartir sur de bonnes bases avant la suite du championnat. Il y a un certain nombre de points à prendre pour assurer notre maintien en L1 et nous sommes parfaitement capables de le faire. Nous ne voulons pas nous résigner.» Slimane B.

M

Djemaoune ou la solitude du buteur
«Marquer un but est souvent l’aboutissement d’un travail collectif», diront les connaisseurs. Djemaoune, le buteur attitré de cette équipe de Blida, nous dira qu’il éprouve une grande déception quand ça passe à côté. Lors de certains matchs, surtout à l’extérieur, cela devient exténuant de courir après des ballons qui n’arrivent jamais. C’est exactement ce que fait Djemaoune depuis maintenant plusieurs journées, et c’est vraiment la galère.

C

omment ne pas enrager, pour les joueurs de Blida, après la première mi-temps face au MC Saïda. En effet, alors qu’on ne cessait de répéter qu’il était très difficile de s’imposer du côté des hauts plateaux, on pouvait craindre le pire à la pause puisque l’USMB avait vendangé trop d’occasions durant les 45 premières minutes et en se faisant surprendre juste avant la pause. Ainsi, au quart d’heure de jeu, grâce à un magnifique jeu en triangle, Harizi centrait en retrait pour Djemaoune qui réussissait à tirer en pivot. Mais l’attaquant de Blida butait sur Kial qui détournait in extremis le ballon sur le poteau. Des occasions similaires se succèderont sans qu’elles aboutissent et ce seront, au contraire, les Saïdis qui seront en réussite.

cène sentira le vent tourner. Il en profitera donc pour changer de schéma et repasser à deux vrais milieux récupérateurs, le jeune Touahri remplaçant un Illoul pas à son avantage. Ce changement faillit une nouvelle fois payer puisque c’est sur une accélération de ce jeune joueur que Blida allait réduire la marque.

est prêt à prendre tous les paris du côté du kop blidéen : l’USMB se maintiendra en L1, cela ne fait aucun doute…

Deux victoires impératives à Hadjout
Pour revenir justement aux deux confrontations prévues à Hadjout face respectivement au MCEE et à l’ASK, statistiquement parlant et après la fameuse défaite contre Saïda, les partenaires de Harizi n’ont strictement pas le droit à l’erreur et ils le savent très bien. Ils savent aussi que le plus dur reste à faire durant les quatre derniers matchs du championnat. Normalement, la dernière défaite aurait dû vraiment piquer au vif les hommes de l’entraîneur Ifticène qui ont d’ailleurs, bien compris, que, désormais, l’objectif principal est de glaner les 10 points manquants pour le maintien en Ligue 1. Et cela, selon les connaisseurs, indépendamment des résultats déjà réalisés par tous les clubs concernés par la lutte féroce pour la survie parmi l’élite nationale.

Erreur de placement et de jeunesse
A force de ne pas concrétiser, l’USMB allait le payer cher ! Et comme le soulignait Younès Ifticène, c’est une erreur de jeunesse qui amena le premier but de Saïda. Sur un nouveau coup de pied arrêté, l’USMB parvenait à dégager le ballon qui retombait dans les pieds de Akkouche qui ne laissera aucune chance au jeune Khelladi.

qq Ceux parmi les joueurs qui ont pr samedi dernier se sont entraînés légèr is part au match de ement. C’est sous la houlette de Abdelaz iz, l’adjoint d’Ifticè adonnés à des exer ne, qu’ils se sont cices d’ séance se terminer étirement et d’assouplissement. La a par un léger trava il avec ballon.

Stretching et a ssoupliss pour les uns… ement

our les autres qq Les éléments été pris en charge pa qui n’ont pas participé à la rencontre on r que ce dernier ne les Ifticène. Le moins que l’on puise dire t es a pas ménagés. De ux heures durant, il t soumettra ses poul ains à un travail ha rassant. derniers se trouvaie nt Aliouène et NaâmParmi ses ani. dra demain... qq Le gardien bli dé été accordé par son en a décidé d’écourter le repos qui lu chemin des entraîn médecin traitant. Il devait reprendr i a e le em son entraîneur qu’il ents jeudi prochain. Gaouaoui a info rmé sera sur le terrain de demain et cela afin Oued El Alleug dè de périlleux déplacem se préparer avec ses coéquipiers po s ur ent à Tizi Ouzou po ur le match de repr le ise. emouchi… qq Un autre joueu r important, qui éta dernier match, sera it blessé lors du s’agit du défenseur au stade dès demain pour s’entraîner. central Zemouchi, Il qui est complètem ent rétabli. htari qq Il en sera de m ême pour le jeune attaquant Mokhtar Ce dernier est total i. emen Une excellente nouv t remis de sa blessure au thorax. elle pour Ifticène qu incorporant Mokht i pourra, en ari, do d’attaque pour le m nner plus de percussion à une ligne oins muette ces de rniers temps. … et Mok ... de même qu e Z Gaouaoui repre n

... travail foncie r

p

Un dispositif tactique efficace
Cette première période pouvait donc laisser énormément de regrets, mais elle permettait au moins de constater que le schéma tactique mis en place par Ifticène était très efficace. Ainsi, si Djemaoune était seul en pointe, un premier rideau de quatre joueurs se dressait devant les Saïdis, quatre joueurs à vocation offensive, à qui Ifticène avait demandé un gros travail défensif. D’ailleurs, Harizi, tout comme Rouag, se payait même le luxe de se replacer par moment sur la même ligne que Belloucif, ce qui permettait finalement à l’USMB d’avoir une véritable emprise sur le milieu du terrain.

Et maintenant se remettre au travail
La sempiternelle phrase revient donc après cette défaite : «On va se remettre au travail.» Si seulement ce satané travail pouvait finir par payer… Car à force de rater le coche à chaque journée, l’USMB se retrouve encore à devoir cravacher dur pour atteindre son seul et unique objectif qui est le maintien en L1. Il faudra ainsi s’imposer à domicile, enfin… à Hadjout, et réussir à empocher des points en déplacement. Pour cela, Ifticène veut que la maladresse de Djemaoune laisse place à l’habileté du buteur que l’on connaît. Au passage, on

Rendez-vous donc le 21 juin prochain
On suivra de très près la nouvelle sortie des Blidéens qui auront la lourde tâche d’aller défier une équipe réputée intraitable at home. Il s’agit tout simplement de la JSK qui ne lâche toujours pas prise concernant l’une des places d’honneur. Pour les joueurs de Blida, les choses vraiment sérieuses commenceront avec ce déplacement à Tizi Ouzou où l’USMB ne doit sous aucun prétexte rater sa sortie. S. B.

Des fins de match beaucoup moins tranchantes
L’entame de la seconde mitemps fut beaucoup moins à l’avantage des Blidéens, et Ifti-

Ifticène a privilégié jusque-là un dispositif défensif
«Contre Saïda, je savais que ça allait être compliqué.» Placé seul en attaque, Djemaoune savait qu’il ne passerait pas le plus bel après-midi de sa carrière. Après le match, Younès Ifticène a assumé et expliqué, avec la franchise qu’on lui connaît, son système défensif (4-51). «Je n’avais pas d’autre solution que celle-là», déclarait l’entraîneur blidéen avant d’ajouter : «Un moment, il faut être logique et aligner une équipe en fonction de l’effectif disponible.» Djemaoune avait donc compris très vite que s’il voulait débloquer son compteur buts, comme il nous l’avait confié la semaine dernière, il devrait réaliser un exploit personnel. Mais sans véritable soutien, sans un bon ballon à exploiter, l’attaquant ne s’est procuré aucune occasion en 90 minutes. Dans ces conditions, que le match semblait long : «C’est vrai que seul devant, ce n’était pas évident. Mais c’est comme ça... J’aurais aimé avoir une ou deux occasions, pour essayer d’en mettre une au fond. Je pensais quand même qu’on aurait pu être plus dangereux.» Ce constat d’échec et cet aveu d’impuissance illustrent la situation des Blidéens aujourd’hui. Relativement solides derrière et au milieu, les hommes d’Ifticène n’ont trouvé aucune solution devant. La faute à une maîtrise technique qui a fait défaut, mais aussi à des blessures en cascade. Et non des moindres. Pour ne citer qu’eux, Bennemra et Mokhtari sont aux soins. Mais au-delà de ces soucis d’effectif, c’est dans la conservation du ballon et l’animation offensive que Blida doit monter en puissance. «Il faut qu’on progresse dans la maîtrise, analyse avec lucidité Ifticène. Il faut sortir le ballon plus vite, faire des décalages, trouver des situations de centres... C’est comme ça qu’on se procurera des occasions.» S. B.

Il veut un match amical
qq C’est le vœu du coach blidéen pour donner du temps de jeu à ses joueurs lors de ce petit arrêt de championnat. Ifticène a précisé aux dirigeants que peu importait le palier où évolue l’équipe qui aura à donner la réplique à ses poulains en amical.

20
USMAn

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil Ligue 1

Marre de jouer le maintien
rimentés, ainsi que deux milieux, mais aussi un duo d’attaquant capable de faire la différence sur la moindre occasion qui se présente à lui. Le président de l’USMAn affirme aussi qu’il tient au recrutement d’un arrière gauche confirmé, afin de permettre à Mekkaoui de monter d’un cran, et évoluer comme ailier pour aider davantage l’attaque. seur central Benchergui, mais aussi d’un autre ancien de la maison, Hemami qui joue actuellement au MCEE.

ASK
es jours se suivent et les scénarios se ressemblent à l’ASK, qui enchaîne les faux pas et reste toujours hors de danger. Ainsi, la bande khroubie n’en finit pas de recevoir des cadeaux de la part des autres clubs du haut du tableau. Ces derniers mettant des battons dans les roues des formations en danger, chose qui se répercute positivement sur les Khroubis. Ce dénouement heureux s’est encore, une fois, répété le week-end dernier. Tous les résultats des autres poursuivants étaient en faveur de l’ASK. Le CABBA, l’USMB et le MCA continuent de manger leur pain noir, au grand bonheur des diables Rouges. L’ASK qui a perdu la bataille chélifienne reste à sa 11e place avec ces 28 unités au compteur, intouchable et loin de la zone de turbulences. En d’autres termes, le maintien court derrière les Khroubis. Le seul souhait des gars de Massinissa, est que cela puisse perdurer jusqu'au 8 juillet, date de fin de championnat.

Menadi vise les premiers rôles l’an prochain
Menadi a évoqué le cas Aksas avec Kerbadj
Voulant renforcer l’axe de sa défense par des joueurs chevronnés, le président Menadi n’a pas hésité à contacter Kerbadj concernant le défenseur Aksas. Sauf que le président du CRB lui a affirmé que son joueur sera libre à la fin de saison, et donc accessible en cas d’une offre alléchante de la part du boss annabi.

L

Les Khroubis hors de danger malgré les faux pas

Hadiouche, le nouveau buteur annabi ?

E

n se montrant assez confiant à l’instar de la plupart des amoureux du club bônois en cette fin de saison, le président Aïssa Menadi semble sûr de voir la bande à Biskri assurer le maintien du club parmi l’élite. L’homme fort de la direction annabie pense déjà à l’avenir, et surtout au meilleur moyen de renforcer l’équipe. Menadi veut monter une écurie capable de rivaliser avec les grands ténors du championnat dès l’exercice 201112.

fuse de vivre cette même situation l’an prochain. Le président de l’USMAn va prendre les décisions nécessaires en matière de recrutement, afin de rivaliser de nouveau pour les premiers rôles.

Pas plus de sept nouveaux joueurs
Pour renforcer l’effectif actuel par des joueurs de qualité, le président annabi affirme qu’il ne va pas recruter pour la simple raison d’apporter du sang neuf au groupe présent, mais plutôt d’étudier minutieusement chaque profil. Menadi refuse de faire appel à plus de sept joueurs, lui qui avait l’habitude de multiplier les dépenses à chaque fin de saison.

L’une des priorités des Annabis durant le prochain mercato estival est bel et bien l’attaquant du Mouloudia de Saïda, Hadiouche. Ce joueur était tout prêt de rejoindre le club bônois l’été dernier, avant de choisir le MCS.

D’autres joueurs dans le viseur
En plus de tout ce beau monde la direction a une liste assez longue actuellement, à l’instar du milieu de terrain du CRB, Khellaf, ainsi que d’autres éléments moins connus. Il ne faut pas oublier les propositions des managers pour des joueurs émigrés, qui n’ont que rarement, rappelons-le, réussi à s’imposer à l’USMAn malgré de nombreuses expériences par le passé.

Boulemdaïs pisté
La direction du club songe aussi à l’attaquant eulmi, Boulemdaïs, pour venir animer le front d’attaque de l’USMAn. En effet, en cas de relégation du MCEE cela précipitera forcement le départ de l’ex-joueur du MOC.

Il faut une victoire face à l’ESS pour rester intouchable
Quand on jette un coup d’œil au programme des matchs restants pour les cinq clubs menacés par le spectre de la relégation qui sont, le CABBA , l’USMB, le WAT, le MCA, le MCEE et bien sûr l’ASK. Avec des calculs simples, on notera que les Khroubis peuvent se retrouver derniers du classement à n’importe quel moment. Surtout que l’écart de points qui sépare le 11e du 16e est de trois seulement. Le risque du purgatoire est toujours présent. Comme l’a dit Bougherara, le destin de l’ASK est entre ses mains, elle est obligée de gagner les deux matchs qui lui restent sur son terrain Abed-Hamdani face à la JSMB et le MCS. Mais cela risque de ne pas suffire aux Khroubis, car parmi les équipes menacées, il y a celles qui recevront trois fois sur leurs bases. D’autre part, l’ASK se déplacera lors de la dernière journée à Blida pour affronter l’USMB, l’occasion de réaliser un bon résultat qui lui permettra de se maintenir parmi l’élite. Pour cela elle doit battre tout d’abord l’ESS samedi prochain, surtout avec le retour de Naït Yahia et Gil.

Le CAB songe à Ammari
Auteur d’une saison honorable, malgré une concurrence féroce avec Toubal pour une place de titulaire sur le côté droit de la défense annabie, le latéral Ammari a tapé dans l’œil des dirigeants du nouveau promu parmi l’élite, le CAB. La direction batnéenne voudrait le recruter pour renforcer son équipe l’an prochain. Haddou H.

Il refuse de vivre de nouveau le maintien
A quelques journées de la fin de saison, les Hooligans espèrent juste voir la bande à Biskri assurer le maintien parmi l’élite, qui est devenu l’objectif majeur des Rouge et Blanc après un parcours très décevant. Aïssa Menadi re-

Vers le retour de Benchergui et Hemami
Comme c’était le cas durant le mercato hivernal, la direction annabie semble toujours nostalgique à certains anciens joueurs. A l’USMAn on parle de nouveau d’un probable retour du défen-

Mekkaoui ne jouera pas en défense
Concernant les priorités absolues à renforcer à l’avenir, Menadi affirme qu’il faut conforter l’axe de la défense par deux joueurs expé-

CABBA

Zekri et les joueurs y croient encore
algré une défaite amère, Zekri et ses joueurs croient encore au maintien, ce qui est à première vue surprenant sachant que sa mission sera très difficile pour ne pas dire impossible vu le calendrier démentiel qui l’attend avec notamment un déplacement périlleux chez un autre prétendant au même objectif, l’USMAn en l’occurrence qui ne veut pas déposer les armes, comme en témoigne son dernier regain de forme. Avant ce match en déplacement, les coéquipiers de Ferradji recevront l’ESS à huis clos. Les Bordjiens doivent impérativement gagner les 4 matchs restants (deux à domicile et deux à l’extérieur), mais ils doivent aussi espérer un faux pas des autres compagnons d’infortune au bas du tableau pour trancher sur leur avenir. Une mission ardue pour une équipe qui a complètement raté sa saison et qui serait en train de faire ses adieux à la Ligue 1 à moins d’un miracle.

M

son début de pubalgie. Pour les 4 joueurs sus-cités, la trêve leur donnera l’occasion d’être prêts pour le derby contre le voisin sétifien qui a priori n’aura rien à espérer de cet exercice.

Bellagraâ et Boussoufienne n’ont pas déçu
Bellagraâ et Boussoufienne ont été titularisés samedi dernier face aux Chélifiens, les deux éléments cités ont démontré de belles choses face à l’ASO. Ils se sont donnés à fond et démontré une fois de plus leur potentiel et leur qualité par rapport aux autres éléments, utilisés ces derniers temps par le coach khroubi. Ces deux joueurs sont la carte joker sur qui Bougherara pourra compter, le reste du parcours.

Kraïmia et Oudni ont purgé
Ces deux joueurs qui n’ont pas participé au match contre l’USMA à cause d’une suspension automatique après cumul de cartons jaunes ont purgé leur sanction. Le retour d’Oudni surtout sera bénéfique pour l’équipe au milieu de terrain vu son abattage remarqué lors des derniers matchs qu’il avait joués au poste de récupérateur.

Une relâche salutaire
En repoussant le match face à l’ESS au 25 juin prochain, la Ligue a fait le bonheur des Bordjiens dont l’effectif est actuellement amoindri par les nombreuses absences dues essentiellement aux blessures de Benchaïra, Loucif, Bensaïd, Lemouadaâ alors que Belahouel ne serait pas remis de

Ferradji, le seul rescapé du naufrage
«Nous nous battrons jusqu’à l’ultime seconde»
Le gardien Ferradji aura été lors du match livré face à l’USMA le seul élément qui a tiré son épingle du jeu, en sauvant son équipe d’un véritable carton. Non seulement il arrêté un penalty à la 71’

mais a été aussi un rempart infranchissable pour les attaquants algérois, qui avaient retrouvé la joie de jouer devant leur public venu nombreux en la circonstance. «Je n’ai fait que mon travail, et je dois avouer que je ne suis pas satisfait car nous avons perdu les 3 points. Il est vrai que l’équipe était sérieusement amoindrie, néanmoins on aurait pu surprendre l’adversaire sur les quelques occasions qu’on a eues. Malgré cette défaite, nous continuerons à jouer le jeu et espérer jusqu’à l’ultime seconde de la dernière rencontre du championnat. Il est clair que mathématiquement nous ne sommes pas encore relégués, par conséquent, nos chances de maintien demeurent intactes», a déclaré Ferradji.

Belkheir rechute
N’étant pas encore remis d’une blessure, Zekri l’a quand même aligné contre l’USMA. Au bout d’une demi-heure de jeu, le coach avait remarqué que son joueur traînait la patte et évitait surtout les contacts. C’est alors qu’il l’a remplacé par Benlouhem qui a joué au milieu de terrain. Belkheir a semblé en tout cas ne pas comprendre ce changement intervenu en première période mais son équipe, menée par 2 buts d’écart avait besoin d’un élément frais capable de gagner les duels et non pas le contraire. C’était sans nul doute l’idée de Zekri que le joueur n’avait pas comprise à chaud. A. B.

Bellagraâ : «Je me suis bien défoncé»
Le Franco-algérien n’a pas tari d’éloge sur sa forme actuel, l’ex-FC Naval n’a pas pu visiter les filets de Ghalem, mais a apporté un plus a l’attaque khroubi samedi dernier. Avec son jeu rapide et en profondeur qui a beaucoup inquiété Zaoui et consorts, Bellagraâ avait un manque d’efficacité, il dira sur ce point : «Je commence à retrouver la confiance du coach qui me donne des ailes pour me surpasser. Malheureusement, les deux occasions franches que j’ai eues n’ont pas fini au fond des filets, la défaite reste amère. En voyant l’armada chélifienne et la qualité de ces joueurs, on se dit qu’on regrette rien au final car on a tout donné ce jour-la devant un adversaire très coriace. A présent on pense à l’ESS où on doit réagir et mettre fin a notre stérilité offensive.».Abdou H

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil Ligue 2

21

NAHD

Vers l’implosion du bureau

RCK
Les professionnels déposent leurs contrats
Après la guerre de la présidence du club et les différents manœuvres de sabotage et de gâchage, les choses ne semblent pas avoir retrouvé leur cours au sein du RCK. Plusieurs affaires se profilent à l’horizon et risquent encore de compromettre la fin de l’actuel exercice et même le début de la saison prochaine. Comme annoncé auparavant, le non- assainissement de la situation financière du club a engendré un grand malaise au sein de l’équipe et il a été derrière la mauvaise posture du RCK malgré l’énorme travail accompli par l’ex-driver Nabil Medjahed. Dernièrement, certains joueurs ont décidé de prôner un autre recours et aller ainsi jusqu’au bout de leur menace. Après les 16 anciens joueurs amateurs qui ont déjà passé à l’action la saison passée en déposant leurs contrats au niveau de la LNF, ce qui a privé le club de recrutement lors du mercato hivernal, c’est au tour des nouveaux de suivre leurs traces. En effet, pas moins de six joueurs professionnels ont exécuté leur menace et ont déposé leurs contrats afin d’arracher leur dû. Le Raed se retrouve, une nouvelle fois, dans la même situation de la saison précédente et risque pas mal de sanctions. Si les joueurs ne feront pas machine arrière, ou plutôt les pseudo dirigeants ne règlent pas ce différend dans les meilleurs délais, le club ne pourra pas s’engager dans la compétition officielle. En présence des gens opportunistes et incompétents, à l’image de Mecheri et Mokrani, l’école koubéenne est en voie de disparition. La FAF ne devrait pas attendre le prochain exercice pour sanctionner le club. Le premier responsable de cette institution devrait sévir d’ici le début du mois de juillet. Le bureau fédéral étudiera attentivement le dossier de la SSPA-RCK ainsi que tous les autres clubs qui n’ont pas respecté le cahier de charges. Le problème c’est que la crise financière au sein du RCK a atteint son paroxysme et les caisses demeurent entièrement vides. Donc, il n’y a pas de quoi payer un seul contestataire, sauf si « les membres du conseil d’administration » mettent la main dans la poche. Allez, chiche. Ce n’est pas évident car ces gêneurs n’ont pas le moindre courage… Youcef M.

C

ontre toute attente, la situation au sein du bureau directeur n’est plus au beau fixe et ce, malgré l’accession réalisée par l’équipe qui retrouve ainsi l’élite une année après sa relégation. En effet, on apprend que le bureau directeur est au bord de l’implosion. C’est du moins ce qui ressort de la dernière réunion (dimanche) des membres du bureau au siège d’un dirigeant. Une réunion au cours de laquelle les responsables du club ne semblent pas manœuvrer dans le même sens. Lors de cette réunion, marquée par un discours franc et électrique, le président de section football, Sofiane Bouderouaya, a annoncé officiellement sa démission et son retrait de la gestion du club. Bouderouaya, membre très actif, n’a pas donné d’explication à son départ, se contentant seulement de dire : « Je suis très fatigué. Je pars la conscience tranquille après le retour de l’équipe parmi l’élite ». Il reste que la décision de Bouderouaya est liée aux problèmes financiers que vit le club depuis deux années et l’immixtion de certains dirigeants dans le domaine technique en fai-

sant circuler une liste de joueurs à recruter pour la saison prochaine. Espérons seulement que la décision de Bouderouaya n’est pas définitive car, le club a besoin de son apport et de son dynamisme. Dans le même registre, on apprend aussi que l’autre dirigeant actif, Mahfoud Ould Zmirli, pourrait lui emboîter le pas et quitter la direction du club, annonce notre source. Ce dernier devait quitter l’équipe la saison passée, mais sous l’insistance des fans et proches de l’équipe, il est resté pour aider le club dans son objectif qu’est l’accession.

La priorité au maintien du groupe
La Direction compte régulariser les joueurs et entamer les négociations avec eux, notamment ceux qui sont en fin de contrat, pour les convaincre à rempiler ou prolonger. Cette décision permettra à la Direction de conserver son effectif avant de songer à son renforcement par de nouveaux éléments. Les responsables semblent avoir retenu la leçon puisqu’ils ne veulent pas commettre les mêmes erreurs de la première année où il a été procédé au recrutement de seize joueurs sans parvenir à maintenir le club en Ligue 1.

Le recrutement commence le 20 juin
L’opération recrutement au sein du Nasria commencera le 20 juin, soit au premier jour de la date des mutations, fixée par la FAF. Le NAHD ne veut pas rater le train au départ commence cela a été le cas il y a deux années où l’équipe était contrainte de recruter ce qui restait sur le marché. Cette fois, la Direction a déjà ciblé quelques éléments susceptibles de donner le plus escompté au club en Ligue 1, certains d’entre eux ont déjà affiché leur souhait de porter les couleurs et n’attendent que l’officialisation et d’autres, sous contrats, leur

transfert passe par les négociations avec leur président et le rachat de leur contrat.

Vers la régularisation des joueurs
La Direction a décidé lors de la réunion de dimanche passé de régulariser tous les joueurs et leur verser les primes et les salaires qu’ils réclament avant le départ en vacances. A noter que les joueurs seront libres à partir de vendredi à l’occasion du dernier match contre le CSC. Toutefois, la Direction du Nasria attend l’apport financier de l’Etat et l’aide pour le projet du professionnalisme afin d’aplanir la situation et commencer à préparer sereinement la prochaine saison.

Hebri pressenti à titre de prêt
Le jeune émigré de l’ES Sétif Hebri pourrait être prêté au Nasria, apprendon de source proche du club. Hebri qui a été formé en France, a signé à l’Entente de Sétif pour trois saisons, mais il n’a pas eu beaucoup de chance d’où le souhait des dirigeants sétifiens de le prêter pour lui permettre d’être compétitif. Hebri évolue, rappelons-le, comme latéral gauche ou milieu de terrain récupérateur. S. H.

PAC

ASMO
Belkaroui en route vers l’ESS
uteur d’un bon parcours cette saison avec son équipe, le défenseur latéral arrière gauche de l’ASM Oran Belkaroui Hichem est sur les tablettes de la direction de l’ES Sétif. Après le MC Oran, le WA Tlemcen, le CA Bordj Bou Arreridj, le MC Alger et la JSM Béjaïa, c’est au tour de la formation d’Ain Fouara de se montrer très intéressée par le recrutement du jeune défenseur oranais. Présent récemment à Oran pour superviser quelques joueurs, le boss sétifien Abdelhakim Serrar a profité de l’occasion

match décisif pour son avenir en ligue 2. Un match que la bande à Bouhellal abordera avec beaucoup de rigueur tactique et de volonté, pour espérer revenir avec un résultat positif qui lui permettra d’assurer son maintien sans calculs. Pour ce match important, les coéquipiers d’Ouhedda ont entamé les préparations hier au stade d’Hydra avec beaucoup de sérénité. De son côté, le coach doit sûrement jouer la prudence pour éviter d’encaisser d’emblée et opter pour une tactique offensive, car les Pacistes savent que le MSPB ne va pas leur offrir de cadeaux, tout le monde se rappelle le fameux match de l’an passé en D1 entre le MSPB et le CAB. Le PAC doit fermer toutes les issues aux attaquants batnéens, les Jaune et Bleu d’Hydra doivent aussi appliquer leur jeu. Un style de jeu qui est en train de surprendre quelques-uns depuis quelque temps déjà. Si le PAC pourra le développer et aura la même efficacité comme celle contre le CRT, il est certain qu’aucune équipe ne fera face, les camarades de Tiboutine n’auront qu’à suivre les consignes du coach afin d’être au top lors de cette rencontre.

L

Le Paradou à la recherche du maintien prochain le MSP Batna dans un à Batna e PAC affrontera vendredi

A

pour rencontrer le défenseur de l’ASMO. Selon les informations en notre possession, les deux hommes se sont rencontrés à l’hôtel Sheraton d’Oran. Emballé par l’idée de porter le maillot blanc et noir de l’ESS, Belkaroui n’a pas mis beaucoup de temps pour donner son accord au président Serrar. A21ans, l’international militaire veut donner une autre dimension à sa carrière de footballeur en optant pour une équipe ambitieuse qui joue chaque année les premiers rôles. Riad O.

Serrar l’a rassuré à propos
de sa lettre de libération

Les ambitions du PAC dépassent la Ligue deux
Même si le PAC est un nouveau club, puisqu’il a été créé en 1994, ses ambitions dépassent la Ligue deux. Les responsables songent à rendre le club en Ligue Une à partir de la saison prochaine. Pour rappel, le PAC a déjà joué en Ligue 1 même si c’est un club nouveau au moment où d’autres plus anciens que lui de 50 ans n’y ont jamais mis les pieds.

S

Doghmani dément
« Je n’ai pas eu de dispute avec Zetchi »
Le défenseur central de la formation du PAC nie avoir eu une dispute avec Zetchi et son absence est due suite à son expulsion qui a entraîné trois matchs de suspension, ce qui signifie la fin de saison pour lui. « Je démens tout ce qu’on raconte sur ma dispute avec Zetchi, c’est quelqu’un que je respecte, il m’a blâmé après mon expulsion et c’est quelque chose de normale, j’ai fauté dans un match décisif, d’un autre côté, les véritables raisons de mon absence sont claires, j’ai écopé d’un carton rouge qui signifie la fin de saison pour moi, je m’entraîne régulièrement avec Khemis El-Khechna en attendant les débuts des préparations.»

K.Y.Menasri

i Belkaroui est déterminé à porter le maillot blanc et noir de l’ES Sétif la saison prochaine, un détail risque de faire tomber à l’eau ce transfert à savoir, l’engagement du joueur pour deux autres saisons avec l’ASMO. Considéré comme l’un de leurs meilleurs joueurs actuellement, Belkaroui craint d’être bloqué par ses dirigeants. Mais de ce côté là, l’homme fort de l’ESS, Abdelhakim Serrar, a rassuré le joueur en lui promettant de faire son possible pour convaincre les dirigeants de l’ASMO de le libérer. Ainsi, le manager général de l’Entente, Rachid Redjradj, devait rencontrer hier soir à Oran les dirigeants de

l’ASMO pour évoquer une nouvelle fois le sujet de Belkaroui. Selon nos informations, le transfert du défenseur latéral arrière gauche de l’ASMO à l’ESS est en très bonne voie. Belkaroui a de fortes chances d’endosser la saison prochaine la tunique blanc et noire.

Belkaroui : «L’ESS ne se refuse pas»
Joint par téléphone, Belkaroui nous a confirmé l’intérêt du président de l’ESS à son égard : «Effectivement, j’ai rencontré le président de l’ESS, Abdelhakim Serra, qui m’a proposé de rejoindre son équipe la saison prochaine. Je dois avouer que c’est un honneur pour

moi d’être convoité par un aussi grand club tel que l’Entente de Sétif», dira l’international militaire et d’ajouter : «Une équipe comme l’ESS ne se refuse pas et je pense que tous les joueurs rêvent de porter son maillot. Bien sûr que je veux jouer à l’Entente mais comme tout le monde le sait, cela ne dépend pas uniquement de moi puisque je suis encore sous contrat avec l’ASMO. Si les dirigeants de l’ESS trouvent un accord avec ceux de l’ASMO, je n’hésiterai pas à signer pour l’Entente. Maintenant, on en n’est pas encore là, donc je préfère attendre pour voir la suite des événements». Affaire à suivre. Riad O.

22

N° 1594 Mardi 14 juin 2011

Coup d’œil International
Manchester City Barça Real Madrid

Une offre surréaliste pour Ronaldo
Prêt à tous les sacrifices pour enrôler Cristiano Ronaldo, le Cheick Mansour préparerait son offensive, d’après le Sunday Mirror de dimanche. L’attaquant portugais aurait ainsi été contacté par Manchester City pour connaître ses exigences salariales. Meilleur buteur de Liga la saison passée avec 40 réalisations, l’ancien Mancunien aurait ainsi réclamé 23,5 millions d’euros par an ! Une requête qui n’effraierait pas le dirigeant émirati...

Keirrison envoyé au Betis ?
Recruté par le FC Barcelone en 2009 contre 14 M€, Keirrison est loin de répondre aux attentes des Blaugrana. Prêté successivement au Benfica, à la Fiorentina puis à Santos, l’attaquant brésilien ne parvient pas à exploser. Du coup, le champion d’Europe cherche une nouvelle fois à s’en débarrasser. Et selon le journal andalou Estadio Deportivo c’est du côté du Betis Séville que Keirrison pourrait rebondir.

Özil aurait refusé Man utd
Le milieu de terrain du Real Madrid, Mesut Özil (22 ans, 36 matchs et 6 buts en Liga cette saison), aurait été contacté par Manchester United, selon le journal Marca. Mais l’international allemand aurait poliment repoussé les avances des Diables Rouges et n’envisage pas de quitter la maison blanche cet été. Rien d’étonnant puisque l’ancien joueur du Werder Brême ne porte les couleurs madrilènes que depuis un an et que José Mourinho compte toujours sur lui.

Un transfert estimé à 170 millions
Outre un salaire pharaonique, Ronaldo aurait indiqué vouloir récupérer le numéro 7, ainsi que le brassard de capitaine. Toujours selon le journal, les Citizens seraient également disposés à offrir 170 millions d’euros au club madrilène pour recruter le Portugais. «Cristiano est vraiment très touché par la proposition des dirigeants de Manchester City, aurait confirmé un de ses proches dans les colonnes de l’hebdomadaire britannique. Ils lui ont dit qu’ils feraient le nécessaire pour qu’il soit un joueur de City cet été.»

Valence Joaquin tout proche de Malaga
Après cinq saisons passées à Valence, Joaquin va très certainement bientôt changer d’air. D’après AS, le transfert du joueur vers Malaga serait même imminent. Celui qui a inscrit 18 buts en 158 matches de Liga avec Valence aurait même supplié ses dirigeants, qui ont déjà refusé cette semaine une offre de 2,5 millions d’euros de la part de Malaga, d’accepter la nouvelle, chiffrée à 3,5 millions. Celui qui aura 30 ans dans un mois est sous contrat jusqu’en juin 2012.

Adebayor retourne à City
L’attaquant Emmanuel Adebayor (27 ans, 14 matchs et 5 buts en Liga cette saison) ne portera plus le maillot du Real Madrid la saison prochaine. Prêté par Manchester City depuis l’hiver dernier, l’international togolais est de retour en Angleterre. Les dirigeants madrilènes n’ont en effet pas levé son option d’achat de 16 millions d’euros, qui s’est expirée hier.

Chelsea

Essien pas intéressé par le Real Madrid ? Alors que la presse espagnole faisait sa une du jour en annonçant un intérêt du Real Madrid pour Michael Essien, l’agent du joueur, Fabien Piveteau, s’est exprimé dans les colonnes de France Football. «Michael va rester à Chelsea où il a encore quatre ans de contrat. Il est très bien là-bas, dans une belle ville et un très bon club qui affronte chaque semaine de très bonnes équipes. Il a régulièrement José Mourinho au téléphone mais c’est parce qu’ils se connaissent bien et s’apprécient depuis que le Portugais a dirigé Chelsea. Le Real ne l’a jamais trop branché.» Voilà qui est clair.

Santos

Juventus
35 millions proposés à Tevez !
Décidément, la Juventus de Turin est prête à tout pour redorer son blason et atteindre de nouveau les sommets de la Serie A la saison prochaine. Alors que la piste menant à Alexis Sanchez ou Giuseppe Rossi semblent avoir pris du plomb dans l’aile, la Vieille Dame aurait décidé de porter toute son attention sur un joueur : Carlos Tevez. Le Corriere dello Sport de dimanche a affirmé en effet que le directeur sportif piémontais Beppe Marotta s’apprêterait à formuler une offre de 35 millions d’euros à Manchester City pour tenter de récupérer “L’Apache”, qui répète à cor et à cri son intention de quitter les Eastlands. Mais pas sûr que les Citizens acceptent cette offre, l’Argentin étant évalué au moins à 45 millions d’euros...

Chelsea sort l’artillerie lourde pour Neymar ! Souhaitant renouveler une
attaque vieillissante, Chelsea veut frapper un grand coup sur le marché des transferts en tentant de recruter la nouvelle pépite du football brésilien, Neymar. Et selon les informations du très sérieux Sunday Telegraph, les Blues seraient déjà passés à l’action en proposant pas moins de 35 millions d’euros au FC Santos pour récupérer l’international auriverde de 19 ans ! Et pour tenter de convaincre le petit génie, Roman Abramovitch, qui en fait une de ses priorités, serait enclin à verser un salaire de 90 000 euros par semaine. Des chiffres qui donnent le tournis mais peut-être insuffisants pour convaincre Neymar, qui a indiqué vouloir rester encore quelques années avant de prendre son envol vers le Vieux Continent. De plus, avec tous ses contrats de sponsoring, l’international brésilien touche sensiblement les mêmes émoluments...

Sturridge, c’est 23 millions d’euros !
Prêté cette hiver à Bolton pour s’aguerrir, l’attaquant international Espoirs anglais Daniel Sturridge a réalisé une deuxième partie de saison remarquable avec les Wanderers. Ce dernier a en effet inscrit 8 buts en 12 apparitions, de bien belles statistiques pour cet élément de 21 ans. Aussi, Chelsea, qui songeait à le vendre, s’est quelque peu ravisé et a augmenté son prix être sûr de le conserver. Selon les informations du Sunday People, la barre a été fixée à 23 millions d’euros pour repousser les potentiels acheteurs.

AC Milan
Mexès : «Fier de porter ce maillot»
Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche en avril dernier, le défenseur central Philippe Mexès (29 ans, 22 matchs et 1 but en Serie A cette saison) est revenu sur son arrivée au Milan AC, en provenance de l’AS Rome. «Le Milan aujourd’hui, c’est le club le plus titré au monde. C’est une référence pour les enfants, pour tout le monde. C’est une grande fierté de porter ce maillot et je vais essayer de l’honorer du mieux que je peux afin de revenir très vite en équipe de France», a déclaré l’ancien Auxerrois, dans des propos rapportés par RMC. Mexès a signé pour quatre ans en faveur du club lombard.

Manchester United

OM

Vidic torpille la de Manchester Unirumeur Capitaine
ted, le défenseur serbe Nemanja Vidic était envoyé en Italie par la presse transalpine, mais ce dernier ne semble pas du tout intéressé par cet optique, doux euphémisme... Et son agent a mis les points sur les i sur les ondes de la radio transalpine Radio Sportiva : «J’ai parlé avec lui d’un éventuel transfert et il ma répondu : «Je suis le capitaine de Manchester United, je gagne bien ma vie, j’ai presque tout remporté... Pourquoi irai-je en Italie au moment où le football italien passe par une période de turbulences ?» Voilà qui a le mérite d’être clair...!

Deschamps veut retenir Lucho !
Son désir de quitter Marseille ne fait aucun doute. Mais Lucho Gonzalez pourrait-il changer d’avis ? C’est ce que Didier Deschamps semble espérer. Selon Le Parisien, l’entraîneur de l’OM aurait appelé son joueur, actuellement en vacances en famille à Miami, pour le convaincre de rester dans le club phocéen. Il lui aurait parlé de ses projets pour l’équipe, de la nouvelle feuille de route donnée par l’actionnaire. Pour rappel, l’ancien meneur de jeu du FC Porto est pisté par Fenerbahçe, Galatasaray, Wolfsburg, ainsi que Malaga en Espagne.

Benfica
Coentrao au Real la semaine prochaine
Dans l’air depuis quelques semaines, le transfert de Fabio Coentrao au Real Madrid devrait rapidement aboutir. Selon Marca, le défenseur du Benfica Lisbonne va s’engager dans le courant de la semaine prochaine en faveur des Merengue.Ezequiel Garay et Pablo Sarabia devraient être inclus dans la transaction et prendre la direction de la Liga Zon Sagres.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com lebute jeux-santé@

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Horaires des prières Mardi
12 Radjeb 1432

Le Buteur n° 1594 Mardi 14 juin 2011 Prévisions météo pour Alger et ses environs

23

MARDI
LARGEMENT DÉGAGÉ

MERCREDI
LARGEMENT DÉGAGÉ

«A force d'aller mal, tout va bien»
(proverbe français )

Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk

: 12h48 : 16h39 : 20h13 : 21h51 : 3h37 : 5h26

Mercredi

Matin : 19 °C A-M : 28 °C Vent : 11 km/h Direction : N.

Matin : 18 °C A-M : 28 °C Vent : 11 km/h Direction : N.

Ins

Sarah Burge, autoproclamée "Barbie humaine", a 50 ans et est accro à la chirurgie esthétique. Elle a offert à sa fille un "bon" pour des implants mammaires en cadeau d'anniversaire pour ses 7 ans. A 50 ans, elle vit dans une maison de 500 000 livres (plus de 562 000 euros) à Cambridgeshire en Grande-Bretagne, et a déjà dépensé cette même somme... pour subir diverses opérations de chirurgie esthétique. Aujourd'hui, elle fait partager son addiction à sa fille. La maman de Poppy avait déjà fait parler les médias l'an dernier en offrant des cours de pole dance (danse sexy) à sa fille qui avait alors 6 ans. Aujourd'hui, elle va plus loin encore en lui payant des implants mammaires à 6000 livres (presque 7000 euros).

Elle offre des implants mammaires à sa fille... pour son 7e anniversaire

O

3 EXERCICES SPECIAL

lites

TAILLE FINE
Il est parfaitement possible d'affiner sa taille et de garder une silhouette jeune et féminine. Voici quelques exercices complémentaires pour assouplir, tonifier et affiner votre taille. Quelques précautions préalables q Attention, certaines techniques à base de rotations sont à réaliser avec précaution si l'on souffre de déformations vertébrales, d'atonie musculaire ou de fragilité des vertèbres. Mieux vaut alors demander l'avis de son médecin au préalable. q Les mouvements de rotation réalisés brusquement peuvent distendre un ligament, voire déplacer une vertèbre. Pour tous, il est primordial de débuter les exercices lentement et sans atteindre l'amplitude maximale. Cette simple précaution lors des dix premiers mouvements (pour chaque type d'exercice) tient lieu d'échauffement. en poussant le bassin vers l'avant. Réalisez 30 flexions en alternance à droite et à gauche, 4 fois par semaine. Astuces :  Adoptez le rythme qui vous convient.  Expirez par la bouche lors de la flexion et inspirez par le nez lors du relevé de buste.  Si vous avez les articulations des genoux fragiles, pensez à conserver les pieds parallèles et non dirigés vers l'extérieur.  Au lieu de placer vos mains sur vos hanches : prenez dans chaque main un haltère (0,5 à 2 kilos), bras souple le long du corps. Exercice n°2 : Rotations A réaliser tout en douceur et à éviter en cas de scoliose. Debout, jambes écartées et semi-fléchies, pieds parallèles, bras parallèles au sol, réalisez des rotations du buste à droite et à gauche en alternance. Attention, votre bassin ne bouge pas. Il doit rester de face. Votre dos ne se cambre pas non plus. S'il est fragile, arrondissez le bas de votre dos. Répétez une quarantaine de rotations de chaque côté en alternance, à répéter 5 fois par semaine.

Re ce tte s
Langue de veau

aux olives

q

q

Ingrédients :
1 langue de veau de 1 kg, bien lavée, blanchie et coupée en petits dés 500g de grosses olives vertes coupées en rondelles 1 bouquet de persil 2 tomates fraîches 1 cuillère à café de concentré de tomates 6 gousses d'ail 1/4 cuillère à café de poivre noir 1/4 cuillère à café de poivre rouge 1/4 cuillère à café de cumin 1/2 cuillère à café de sel 2 litre d'eau tiède 3 cuillères à soupe d'huile

Préparation :
Préparer la "dersa" : écraser l'ail, le sel, le cumin, le poivre noir et le poivre rouge dans un creuset, à l'aide du pilon. Dans une cocotte, faire revenir les morceaux de langue de veau pendant 10 minutes. Ajouter la dersa, la tomate râpée, le concentré de tomates et l'eau tiède. Fermer la cocotte et laisser mijoter pendant environ 30 à 35 minutes. Au moment de servir, saupoudrer de persil finement haché.

Le Fonds monétaire international (FMI) a été la cible d'une attaque informatique, a confirmé samedi un porte-parole du FMI, qui vient s'ajouter à la liste des institutions de premier plan victimes d'une cyber-attaque. D'après un expert en sécurité informatique qui a travaillé avec le FMI et la Banque mondiale, l'objectif était d'installer un logiciel espion dans le système informatique du FMI qui aurait permis à un Etat d'avoir une 'présence numérique interne' sur le réseau. «C'était une attaque ciblée. Le code informatique a été mis au point et diffusé dans ce but», a dit Tom Kellerman, qui travaille pour l'International Cyber Security Protection Alliance. Jeff Moss, un hacker qui travaille pour le département de la sécurité intérieure, estime que l'attaque a été menée pour le compte d'un Etat désireux d'obtenir des informations sensibles sur les stratégies du FMI ou de nuire à la réputation de l'institution internationale. Des agents fédéraux du FBI participent aux investigations en cours pour remonter à la source de l'attaque, a annoncé une porte-parole du département américain de la défense. Mais les spécialistes des questions de sécurité informatique estiment qu'il pourrait être difficile d'établir avec certitude quel pays est à l'origine de cette intrusion.

Le FMI victime d'une attaque informatique

Exercice n°1 : Flexions latérales Debout, jambes écartées et très légèrement fléchies, tête bien droite, mains sur les hanches, fléchissez latéralement le buste alternativement à droite et à gauche, en vous redressant à la verticale à chaque fois. Votre bassin ne bouge pas et attention de ne pas cambrer votre dos. Si vous avez le dos fragile, arrondissez le bas de votre dos

Astuces :  Expirez par la bouche lors de la rotation maximale et inspirez par le nez lorsque le buste revient de face.  Faites une pause de 5 ou 6 secondes toutes les 20 flexions avant de continuer afin d'éviter d'avoir le tournis.  Adoptez le rythme qui vous convient, soit lent ou très lent.  Cet exercice peut aussi se réaliser avec un bâton sur les épaules.

Question

En cas de brûlure, Du plâtre contre les cafards et les blattes ! il faut mettre du beurre
Moustiques
Plutôt que dʼessayer toute sorte de produits chimiques en vue dʼexterminer définitivement les blattes et les cafards, optez pour le plâtre ! Un, cʼest un moyen naturel et sans risque pour la santé et lʼenvironnement. Deux, cʼest une solution radicale et rapide. Comment lʼutiliser : Mélanger 1 cuillère à café de plâtre à 1 cuillère à café de farine blanche et 1 cuillère à café de sucre en poudre. Verser le mélange sur le lieu de passage des insectes. Poser à côté une assiette plate avec de lʼeau. En sʼabreuvant, ils seront victimes dʼocclusion intestinale. Recommencer jusquʼà disparition complète des blattes et des cafards. Appliquer un corps gras (beurre, huile, pommade...) ne fait quʼaggraver la brûlure. Le premier réflexe à avoir devant une brûlure est de refroidir la lésion avec de l'eau ; ce geste simple permet de diminuer la chaleur locale, dʼôter l'agent à lʼorigine de la brûlure et de limiter l'approfondissement de la lésion. Utilisez la règle des 15 : une eau à 15°C, à 15 cm de la brûlure, pendant environ 15 min.

FAUX !

S

Angelina Jolie et Brad Pitt font un don de 500 000 dollars
Angelina Jolie et Brad Pitt ont encore mis la main à la poche. Le couple glamour vient de faire un don de 500 000 dollars pour aider les victimes des tornades qui ont frappé Joplin, dans le Missouri en mai dernier. «Avec la perte de près de trente pour cent de la ville, la communauté de Joplin a des épreuves difficiles à traverser. Comme j'ai grandi dans ce coin, je sais que ces personnes sont des travailleurs, et des gens humbles», a déclaré l'acteur qui a passé toute son enfance à Springfield, près de Joplin. Et il a ajouté : «Nous espérons que d'autres actes généreux viendront aider les résidents pour reconstruire la ville». Angelina Jolie a tenu a adresser un message aux sinistrés en déclarant : «Nos pensées vont vers toutes les familles qui ont tant perdu».

T ars

Demain : Du cèdre contre les mites !

N ew s S an t é

EN BONNE SANTÉ AVEC LE FENOUIL
confirmer lʼhypothèse selon laquelle le fenouil diminuerait également la tension artérielle. Faites cependant attention aux petites allergies de la gorge ou de la bouche si vous êtes sensibles. Cuisiné en salade, en accompagnement ou même en infusion, le fenouil peu calorique (20 Kcal pour 100 grammes) reste un atout minceur à consommer toute lʼannée.

Faire partir une verrue avec de l’ail
Les verrues peuvent disparaitre avec plusieurs produits ou toutes seules avec le temps. Si on veut aller vite, il faut utiliser de lʼail. Tous les matins, il faut couper une lamelle dʼail frais et mettre cette dernière sur la verrue. Il faut ensuite la maintenir pendant vingt-quatre heures avec un pansement et changer ce dernier jusquʼà disparition totale de la verrue.

A

stuce du jour

Légume au goût anisé, le fenouil peut passer pour un aliment un peu fade, cʼest sans compter sur ses vertus nutritionnelles. Très riche en vitamine C et en fibres, il facilite le transit. Il a également des propriétés antioxydantes et réduirait les risques cardiovasculaires et les maladies liées à lʼâge. Des études cliniques devraient bientôt

Le

Les chiffres du cancer explosent : Plus de 30 millions de morts en 2030 !
Malgré les nombreux progrès enregistrés ces derniers temps, l'incidence des cancers au niveau mondial, va exploser au cours des prochaines années. Sous l'impulsion de l'Union for International Cancer Control (UICC) et de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), les cancérologues appellent à «un effort mondial pour répondre à l'épidémie, qui affecte particulièrement les pays en développement». Au total, 460 associations et sociétés savantes du monde entier, demandent aux chefs d'Etats des pays industrialisés d'inscrire les cancers à l'agenda du prochain Sommet des Nations-Unies sur les Maladies non-transmissibles (MNT). C'est demain : il se tiendra en effet les 19 et 20 septembre 2011 à New York, au siège des Nations-Unies. Chaque année dans le monde, les cancers font 7,6 millions de morts. «C'est plus que le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose combinés», enchaine le Pr nouveaux cas recensés actuellement chaque année, le tribut payé aux cancers pourrait atteindre les… 30 millions par an vers 2030. Soit une augmentation de 136% ! «Les pays en développement seront de loin les plus touché», insiste Eduardo Cazap. Les manques aux niveaux humain, thérapeutique et diagnostique ne sont pas seuls en cause.

C hiffre du jour

30 milions

Cazap. Chaque année donc, l'équivalent d'un pays comme la Suisse est rayé de la carte ! Et les projections ne sont guère rassurantes. De 12,7 millions de

014:15 Comment ça va bien ! 15:15 Le Renard 16:10 Côté Match 16:15 En toutes lettres 16:50 CD'aujourd'hui 17:00 On n'demande qu'à en rire 17:55 N'oubliez pas les paroles 18:46 Et si on changeait le monde 18:50 Soyons clairs avec la retraite 19:00 Journal 19:35 Madame Sans-Gêne 21:50 Tirage de l'Euro millions 21:55 Ma maison de A à Z 22:00 La grande traque 23:15 L'aveu 01:15 Toute une histoire 02:15 Envoyé spécial : la suite

12:45 Météo 12:55 Les feux de l'amour 13:50 Mère avant l'heure 15:30 Parenthood 16:25 Ghost Whisperer 17:20 Une famille en or 18:00 Le juste prix 18:50 Impossible n'est pas français 18:55 Météo 19:00 Journal 19:35 C'est ma Terre 19:40 Météo 19:45 Dr House 20:30 Dr House 21:25 Dr House 22:15 Familles sous le seuil de pauvreté 23:20 C'est quoi l'amour ? 01:25 Reportages 02:00 Des parcs et des hommes 02:55 Très chasse, très pêche 03:25 Musique

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:00 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:45 La colère de Sarah 14:40 L'amour au grand large 16:30 Pékin express : carnet de voyage 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:45 X Factor 22:30 Nouveau look pour une nouvelle vie 23:30 Burn Notice 00:30 Météo 00:35 Turbo 01:45 M6 Music

13:00 Les bébés du zoo 13:45 Mosquito Coast 15:40 Laszlo 15:45 Birmanie, quand dauphins et hommes collaborent 16:35 X:enius 17:05 Chapeau melon et bottes de cuir 18:00 Arte journal 18:30 Globalmag 18:55 Les côtes de la Baltique 19:39 Iran, les images interdites 19:40 Chroniques d'un Iran interdit 21:05 Iran, les images interdites 21:35 Twin Peaks 22:20 Twin Peaks 23:05 Twin Peaks 23:45 Agenda coup de coeur «Arte culture» 23:50 ARTE Lounge 00:55 Marathon Boy

N° 1594 MARDI 14 JUIN 2011

PUBLICITÉ

Anep : 859923 - Le Buteur du 14-06-2011