CAHIER TECHNIQUE

ASSAINISSEMENT AUTONOME
Document extrait du Guide méthodologique de restauration et d’entretien des zones humides. Juillet 2001

Copyright © La Maison du Patrimoine - 2001

Ingénieur en chef du Service Eau et Environnement Viengpeth VIENGCHALEUN. Responsable du Service Eau et Environnement Thong PILAVAN.S ER V I C E E A U ET E N V I R O N N EM EN T BP 993 Luang Prabang RDP DU LAOS tel : +856 71 252 251 fax : +856 71 252 250 email : guedant@laotel.com La Maison du Patrimoine Ce document a été réalisé par le Service Eau et Environnement de la Maison du Patrimoine Conception : Pierre GUEDANT. Ingénieur au Service Eau et Environnement Arnaud VONTOBEL. Stagiaire Validation technique : Michel BACCHI. expert en charge du suivi méthodologique du programme de restauration des zones humides de Luang Prabang .

L’assainissement collectif : le principe est de collecter l’ensemble des rejets et de les diriger vers un lieu de traitement collectif (station d’épuration. toutes les prescriptions techniques seront donc axées sur un traitement in situ des effluents par le biais d'un assainissement autonome individuel (pour une habitation) ou un assainissement autonome semicollectif (pour un petit groupe d’habitations). L’obtention d’un permis de construire pour toute construction nouvelle sera subordonné à la mise en en place d’un assainissement conforme aux prescriptions techniques du présent fascicule.l’épuration et la dispersion de ces rejets. Dans le cas où l'épuration n'est pas envisageable in situ (essentiellement par absence de terrain disponible). Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides . puis. en sortie de fosse. Ces solutions impliquent. cuisines. d'assurer l'épuration et la dispersion des eaux par le sol naturel ou reconstitué.la collecte des rejets. station de lagunage…).L’assainissement autonome (individuel ou semi-collectif) : le principe est de collecter les eaux usées dans une fosse dite "toutes eaux" où le temps de séjour doit osciller entre 3 et 6 jours (pour assurer la liquéfaction des effluents). En l'absence d'un tel réseau. il est proposé des solutions de collecte des eaux vannes dans des fosses fixes étanches vidangeables.fosse toutes eaux Traitement secondaire : . la création d'un service public de vidange des fosses.lit filtrant à flux vertical ou . . lessives) et des eaux vannes (toilettes) Traitement primaire : . La ville de Luang Prabang n’est pour l’instant pas équipée de réseau d’égout permettant la collecte systématique des eaux usées.CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME DONNEES GENERALES FICHE No 01 Rejet des eaux ménagères (douches. La Maison du Patrimoine Luang Prabang. Deux type d’assainissement sont utilisés pour traiter les eaux usées : .lit filtrant à flux horizontal Exutoire : évacuation de l'eau épurée L’assainissement des eaux usées comporte deux étapes principales : . .tranchées drainantes ou . à plus ou moins long terme.

3 4.9 4. Moustiquaire PVC 10 @ 10 cm PVC 50 mm 100 mm 1 0 Détail de l'extrémité de l'évent PVC 100 mm A 10 @ 10 cm 1 05 10 20 C 20 10 COUPE LONGITUDINALE 10 20 10 40 B A 20 10 10 20 C 20 10 10 20 20 10 10 B VUE EN PLAN COUPE TRANSVERSALE Volume utile (m3) Volume intérieur Volume à creuser Dimensions (m) (m3) (m3) A 10 15 20 25 11.5 5.4 11.2 2 2.4 1.5 20 28 35 42 B C 1.9 La Maison du Patrimoine Luang Prabang.4 5. c’est à dire quand la surface disponible est inférieure à 30 m². Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides .9 2.9 27. Elle ne peut receuillir que les eaux vannes.5 1.CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME FOSSE FIXE ETANCHE FICHE No 02 Contexte de mise en place : la fosse fixe étanche est utilisée dans tous les cas où l’assainissement sur site est impossible.7 21. uniquement.5 1.8 2.

8 11 13.2 1.8 15. PVC 10 @ 10 cm PVC 50 mm 100 mm 10 20 Moustiquaire Détail de l'extrémité de l'évent PVC 100 mm 2/5 A A 2/3 A 10 @ 10 cm 10 5 10 20 C 10 F D 10 E 20 10 COUPE LONGITUDINALE 10 20 10 2/5 A A 40 B 20 10 10 20 C 10 D 10 E 20 10 10 20 B/4 B/2 B/4 20 10 10 F B VUE EN PLAN COUPE TRANSVERSALE Dimensions (m) Nombre de personnes Volume d'eau journalier (m3) Volume utile (m3) Volume intérieur Volume à creuser Hauteur sortie (m3) (m3) de fosse (m3) A 1.2 1.6 1.7 1.2 1. Le volume utile est alors égale au volume d'eau usée reçu au cours d'une journée.9 1.4 La Maison du Patrimoine Luang Prabang.5 1.3 1.7 2. Pour les fosses de capacité supérieure à 10 m3.7 6.5 1.7 1.7 1.8 1.3 2 0.3 28 35.75 2.6 1.7 1. c’est à dire quand la surface disponible est supérieure à 30 m².5 7 10 12 15 20 3 7.CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME FOSSE TOUTES EAUX FICHE No 03 Contexte de mise en place et fonctions de la fosse toutes eaux : La fosse toutes eaux est utilisée dans tous les cas où l’assainissement sur site est possible.5 1.5 C D E F 0-5 6-15 16-60 61-80 81-100 101-130 0.8 1.7 0. Remarque : pour les fosses de petite capacité.9 2 2 0.25 9 12 15 20 2.5 4.4 B 1. le volume utile de la fosse est égal à trois fois le volume entrant journalier.7 5.9 5.9 0.1 20 23.3 4. Ceci correspond à un temps de séjour de trois jours.3 0.5 1 1.2 0.9 1.1 2 2.4 1. La fosse toutes eaux sera obligatoirement suivie d'un élément d'épuration (tranchées drainantes ou lit filtrant).2 6.2 16.3 21.1 0.3 2.6 2. Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides . il n'est pas utile de faire séjourner l'eau plus d'une journée dans la fosse.

.CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME DRAINS ENTERRES FICHE No 04 Contexte de mise en place : l'épuration des eaux usées par drains enterrés ne peut être utilisée qu’en présence d’un sol drainant (ayant un coefficient de perméabilité supérieur ou égal à 5 mm/h). dalle de béton..éviter le plus possible la création de zones imperméables.les drains devront être posés selon une pente comprise entre 0.une fois les drains posés.) afin que l'épuration biologique puisse se faire. qui servira ensuite de matériau de remblais. et éviter le lissage des parois des tranchées. . Mise en oeuvre du chantier : . Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides . . le remblais devra être fait de manière à éviter tous tassements du sol pouvant déstabiliser les drains mis en place. si possible à la fin des travaux de construction ou de restauration du bâtiment en question.le site d'épuration ne devra être imperméabilisé d'aucune façon (bâche plastique. le tassement de la terre excavée.5 et 1 %. Regard de répartition Herbe Terre végétale Géotextile Drain de diffusion PVC 100 mm Graviers (10mm < < 40mm) Tampon de nettoyage 20 30 10 à 20 m COUPE LONGITUDINALE Tampon de nettoyage Terre végétale Géotextile Drain de diffusion PVC 100 mm (10mm < Graviers < 40mm) Herbe 50 100 Regard de répartition 50 100 50 10 à 20 m VUE EN PLAN 50 100 50 100 50 COUPE TRANSVERSALE La Maison du Patrimoine Luang Prabang.le chantier doit être réalisé sur un terrain préalablement nettoyé. ..

le remblais devra être fait de manière à éviter tous tassements du sol pouvant déstabiliser les drains une fois mis en place . Regard de collecte Regard de répartition Terre végétale Géotextile Drain de diffusion PVC 100 mm Graviers (10mm < < 40mm) Sable Drain de collecte PVC 100 mm Tampon de nettoyage Sortie vers le milieu naturel 30 30 40 15 10 m COUPE LONGITUDINALE Regard de répartition Tampon de nettoyage Herbe Terre végétale Géotextile Sable 150 50 150 50 Tampon de nettoyage Drain de diffusion PVC 100 mm Géotextile (10mm < Graviers < 40mm) Drain de collecte PVC 100 mm Regard de collecte 10 m VUE EN PLAN 30 30 40 15 150 50 150 150 150 50 150 COUPE TRANSVERSALE La Maison du Patrimoine Luang Prabang.5 et 1 %. .CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME LIT FILTRANT A FLUX VERTICAL FICHE No 05 Contexte de mise en place : ce mode d'épuration est utilisé lorsque le sol est peu drainant (ayant un coefficient de perméabilité inférieur ou égal à 5 mm/h) et lorsque le terrain présente une faible pente (inférieure à 2 %). Mise en oeuvre du chantier : .une fois les drains posés.éviter le plus possible la création de zones imperméables..) afin que l'épuration biologique puisse se faire..les drains devront être posés selon une pente comprise entre 0. .le chantier doit être réalisé sur un terrain préalablement nettoyé. Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides .le site d'épuration ne devra être imperméabilisé d'aucune façon (bâche plastique. qui servira ensuite de matériau de remblais. dalle de béton. si possible à la fin des travaux de construction ou de restauration du bâtiment en question. le tassement de la terre excavée. . et le lissage des parois des tranchées.

.5 m 300 50 COUPE TRANSVERSALE Herbe Terre végétale Géotextile Sable Graviers (10mm < < 40mm) Drain de collecte PVC 100 mm Regard de collecte Tampon de nettoyage Regard de répartition Sortie vers le milieu naturel 13 m Drain de diffusion PVC 100 mm 200 5. Mise en oeuvre du chantier : ..le site d'épuration ne devra être imperméabilisé d'aucune façon (bâche plastique. Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides ..) afin que l'épuration biologique puisse se faire. le tassement de la terre excavée. qui servira ensuite de matériau de remblais.éviter le plus possible la création de zones imperméables.5 et 1 %.5 m 300 50 VUE EN PLAN La Maison du Patrimoine Luang Prabang.le chantier doit être réalisé sur un terrain préalablement nettoyé. le remblais devra être fait de manière à éviter tous tassements du sol pouvant déstabiliser les drains une fois mis en place. . . Regard de répartition Regard de collecte Drain de diffusion PVC 100 mm Terre végétale Graviers (10mm < < 40mm) Géotextile Sable Herbe Drain de collecte PVC 100 mm Sortie vers le milieu naturel 30 35 200 5.une fois les drains posés. dalle de béton. . si possible à la fin des travaux de construction ou de restauration du bâtiment en question.les drains devront être posés selon une pente comprise entre 0. et le lissage des parois des tranchées.CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME LIT FILTRANT A FLUX HORIZONTAL FICHE No 06 Contexte de mise en place : l'épuration des eaux usées par lit filtrant à flux vertical est utilisée lorsque le sol est peu drainant (ayant un coefficient de perméabilité inférieur ou égal à 5 mm/h) et lorsque le terrain présente une faible pente (supérieure à 2 %).

CAHIER TECHNIQUE ASSAINISSEMENT AUTONOME EQUIPEMENTS DIVERS FICHE No 07 Joint d'étanchéité en caoutchouc Tampon non scellé 8 20 10 5 10 30 10 10 30 10 REGARD DE VISITE fentes de 2 mm 15 15 15 15 15 15 15 15 15 DRAIN DE DIFFUSION ET DE COLLECTE La Maison du Patrimoine Luang Prabang. Ville du Patrimoine mondial de l'UNESCO GUIDE METHODOLOGIQUE D'ENTRETIEN ET DE RESTAURATION DES ZONES HUMIDES Extrait du Guide méthodologique d'entretien et de restauration des zones humides .