You are on page 1of 24

JSK

De nos envoyés spéciaux au Maroc

Opération recrutement :

ce n’est pas fini !
Hannachi : «Encore deux joueurs et c’est bon !»
Saïb : «Pas question de prendre ce match à la légère»
Equipe nationale

Saâdane
«En Algérie, on a
VENDREDI 15 JUILLET 2011 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1625 PRIX 20 DA

commis trop d’erreurs

après le Mondial»

Il signera son contrat ce dimanche

Chaouchi, c’est OK ! Ghrib : «Chaouchi est 100 fois
meilleur que Zemmamouche»

Babouche forfait face à l’ES Tunis
USMA

Meftah : «Haddad m’a fait une offre qu’aucun joueur n’aurait refusée»
«J’espère que Hadj Aïssa et Lemmouchia me rejoindront»

Cheklam partant
CRB USMH

JSMB

Le Chabab Charef re 1 re recrue veut Ighil reste 1 recrue
ASO
ESS

Ouali re re
Laïfaoui rempile

Ambane a signé

02

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil Equipe nationale
Kyriakos Dourekas (directeur sportif Olympiacos) au Buteur

De notre envoyé spécial en Autriche : Farid Aït Saâda

«Djebbour a été exemplaire sur et en dehors des terrains»
Nous sûrs qu’il convient à ce club. L’Olympiacos a toujours eu des joueurs de grande qualité et des battants comme l’est Rafik. Tout le monde reconnaît les qualités de joueur de Djebbour, mais certains lui reprochent son caractère un peu spécial. Est-ce vrai et, si oui, avez-vous trouvé des difficultés à le gérer ? Non, ce n’est pas vrai. Jusqu’à maintenant, Rafik a eu un comportement exemplaire avec l’équipe, sur le terrain et en dehors. Il coopère très bien avec l’ensemble du staff technique et avec tous les joueurs. Il a de très bons rapports avec tout le monde. Comment expliquez-vous qu’avec l’Olympiacos, il est efficace et marque des buts alors qu’avec la sélection algérienne, il n’en est pas de même ? A l’Olympiacos, il a des automatismes avec les joueurs. Depuis qu’il est au club, il apporte une contribution indéniable en attaque. J’espère qu’il sera tout aussi efficace et décisif avec la sélection algérienne dans le futur. Quelles sont vos attentes concernant la Ligue des champions que l’Olympiacos disputera cette saison ? Nous espérons faire de très bons matches en Ligue des champions. Notre objectif est d’essayer de passer le premier tour et nous qualifier pour les huitièmes de finale, puis on verra. Ce qui est certain, c’est que nos objectifs principaux sont le championnat et la Coupe de Grèce. Passer le premier tour de la Ligue des champions, c’est possible ? Il faudra d’abord voir quelles équipes seront dans notre poule. Les résultats dépendront de beaucoup de paramètres. Par le passé, il nous est arrivé de fournir de belles prestations sans pour autant pouvoir passer. Il nous est aussi arrivé de jouer mal et d’avoir des résultats. Donc, c’est difficile de prévoir ce qui va se passer. Rafik Djebbour nous a déclaré que la perspective de jouer la Ligue des champions est ce qui l’a motivé à rester à l’Olympiacos… C’est vrai et c’est également la motivation de tous les joueurs de l’équipe et de tous les clubs en Europe. La Ligue des champions est un grand challenge car c’est une excellente vitrine pour chaque joueur évoluant en Europe. Que manque-t-il à l’Olympiacos pour être un grand d’Europe ? Olympiacos a l’expérience, le talent, un public merveilleux, un stade magnifique et de nombreux supporters à travers le monde entier. Il lui manque juste la régularité dans les prestations. Dans un avenir proche, il sera certainement un grand d’Europe. Entretien réalisé à Seefeld par Farid Aït Saâda

A l’Olympiacos Le Pirée, Rafik Djebbour, pourtant arrivé l’hiver dernier alors que l’équipe tournait déjà bien et était leader du championnat grec, a réussi à s’imposer en trois mois seulement, devenant un joueur important. Le directeur sportif de l’équipe, Kyriakos Dourekas, nous le confirme dans cet entretien qu’il nous a accordé à Seefeld (Autriche) où le champion grec effectue sa préparation d’intersaison. Lors du mercato d’hiver, l’Olympiacos Le Pirée était leader de championnat de Grèce, mais il n’avait pas hésité à recruter un nouvel attaquant, Rafik Djebbour. Etiez-vous convaincu, à ce moment-là, que Djebbour pourrait apporter une contribution à la conquête du titre ? Oui. Nous savions que Rafik joue depuis quelques années en Grèce et qu’il pouvait nous aider à gagner le titre parce que nous le suivons depuis quelque temps et nous avons eu la conviction que c’est un très bon attaquant. Effectivement, il nous a aidés pour remporter le championnat. Son profil convient donc à un club comme l’Olympiacos ?

qq Comme indiqué par le site officiel de son club, l’attaquant algérien Abdelkader Ghezzal a repris l’entraînement avec Bari qui a, pour rappel, racheté son contrat de Sienne, cet été. En contact avec quelques clubs russes et d’autres formations de Serie A, à l’instar de Chievo Vérone qui s’apprête à proposer une offre pour bénéficier des services de l’Algérien sous forme de prêt, Ghezzal s’entraîne à présent à Bari.

Ghezzal a repris avec Bari

Il a repris l’entrainement avec le groupe

Ouali se distingue avec Le Mans
qq L’autre Algérien du Mans, Idir Ouali est en train de confirmer la belle fin de saison réalisée dernièrement avec son équipe. Ainsi, décisif contre Créteil, le 3 juillet, Ouali a très bien joué mardi contre le Paris FC. Après s’être dépensé pendant plus de 65 minutes, Ouali, qui pourrait constituer un bon renfort pour la sélection olympique, a cédé sa place à son camarade, Belfort.

Benyamina d’attaque face à ses ex-partenaires
Parti cette saison au FSV Frankfurt, l’attaquant algérien Karim Benyamina ne ratera pas son premier match de la saison face à son ancien club, l’Union de Berlin, prévu ce soir à 17h (heure algérienne). Blessé récemment au cours de l’échauffement, Benyamina qui se soignait d’une blessure aux adducteurs (ischio-jambier) a repris les entraînements avec son club. Il est même pressenti pour commencer le match. pour avoir évolué ensemble pendant deux saisons.

Boysen (entraîneur FSV Frankfurt) : «Content du retour de Benyamina»
L’entraîneur du FSV Frankfurt, Hans-Jürgen Boysen, s’est réjoui du retour de son attaquant algérien, Karim Benyamina. «Les nouveaux ont énormément envie de prouver ce qu’ils valent. Franchement, je suis content de constater le retour assez rapide à l’entraînement de Karim Benyamina et Alexander Huber. Le médecin a donné son feu vert pour les utiliser et c’est agréable de pourvoir compter sur eux dans ce match très difficile face à une équipe bien rodée comme l’Union de Berlin», déclare Boysen. Moumen A.

Il aura Madouni comme adversaire direct
Contrairement à Benyamina qui a préféré changer d’air pour connaître d’autres sensations, le défenseur central algérien de l’Union de Berlin, Mohamed Réda Madouni, est allé au bout de son contrat avec le club berlinois. L’ancien joueur du Bayer Leverkusen et de Dortmund, qui a brillé lors des matchs amicaux de préparation, commencera la saison comme titulaire. Son duel algéroalgérien face à Benyamina s’annonce palpitant lorsqu’on sait que ces deux joueurs se connaissent parfaitement

qq Alors qu’il était annoncé partant, l’Algérien Yacine Bezzaz devrait continuer l’aventure avec son club de Troyes pour une saison. Ainsi, après avoir cru un moment qu’il ne faisait plus partie des plans de Jean Marc Furlan, l’exattaquant de Valenciennes a été retenu pour le match amical joué hier face au club belge de Lierse. Donné signataire à l’USM Alger, Bezzaz a joué son premier match de préparation depuis qu’il a repris avec le club troyen.

Bezzaz a joué son 1er match avec Troyes, hier

Makhedjouf prend le dessus sur Saïfi
qq Florian Makhedjouf s’est imposé au sein de l’effectif sedanais comme une pièce maîtresse de cette équipe qui aspire à jouer l’accession la saison prochaine. Décisif face au Standard de Liège, il y a quelques jours, l’ex-capitaine de l’équipe réserve du PSG, a joué toute la rencontre mercredi face au SC Amiens de Rafik Saïfi. Titulaire, Saïfi a aussi pris part à ce duel qui s’est soldé par une nette victoire de Sedan (4-1).

Matmour commencera la saison ce soir
qq Le championnat allemand de seconde division reprendra ses droits aujourd’hui avec, au menu, trois rencontres avancées. Relégué cette année en Bundesliga 2, l’Eintracht Frankfurt sera en déplacement délicat à Fürth. Karim Matmour, qui a rejoint Frankfurt cet été en provenance du Borussia Mönchengladbach, devrait effectuer son entrée ce soir. Quant à Bellaïd, même si sa participation à ce premier match reste improbable, il demeure qu’il fait toujours partie du groupe qu’Armin Veh compte emmener avec lui aujourd’hui à Fürth.

qq Le meilleur buteur du championnat algérien, Hilal Soudani, n’est pas encore fixé sur son avenir professionnel. Toujours sous contrat avec l’ASO Chlef, Soudani est très courtisé par des clubs évoluant en France et au Portugal. Ainsi, après Le Mans, Arles-Avignon et Bastia, c’est au tour du club portugais de première division Vitoria Guimarães de vouloir l’engager. Une information publiée sur le site internet du club Guimarães Digital et confirmée par le très sérieux journal local A Bola.

Guimarães sur Soudani

Coup d’œil Équipe nationale

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

03

Kourichi supervisera

Bedbouda et Chalali
le coup d’envoi des championnat français et grec en vue d’une sélection future.

Bedbouda, premier ciblé
Selon nos sources, Noredine Kourichi aurait couché sur son calepin le nom de plusieurs joueurs évoluant en Europe susceptibles de venir renforcer le groupe des Verts. Le nom de Brahim Bedbouda qui, comme nous le disons s’est engagé pour les trois prochaines saisons au Mans, figurerait en haut de cette courte liste. Kourichi devrait suivre l’évolution de l’ex-Mouloudéen dans son nouveau club en vue de l’intégrer chez les A.

himi et Benzia qui font toujours saliver du monde à la FAF en dépit du fait qu’il y a très peu de chances de les voir opter pour l’Algérie. A plus forte raison Benzia, le jeune prodige de l’OL, qui a déclaré à France Football cette semaine qu’il se voyait «en équipe de France pour longtemps». Qu’à cela ne tienne, cela n’a pas empêché le sélectionneur et son assistant de l’intégrer dans sa liste des joueurs à superviser.

Chalali, une vraie solution offensive
L’autre joueur susceptible de renforcer les Verts est Mohamed Chalali, le jeune attaquant de Panionios et de la sélection olympique. Il constitue même une solution très sérieuse pour la sélection qui présente une stérilité qui tend à devenir longue dans le secteur offensif. L’ex-joueur du Havre, qui fréquente les sélections algériennes depuis son jeune âge, pourrait constituer une option intéressante. Sa jeunesse, son sérieux, sa capacité d’adaptation et son talent sont autant de facteurs qui plaident pour son intégration chez les A. Noredine Kourichi devrait en tous les cas l’avoir à l’œil dans le futur dans le dessein de le sélectionner. M. H.

e nouveau sélectionneur des Verts a laissé entendre qu’il y aura de nouvelles têtes lors des prochains stages des Verts. Il annonce même une liste élargie à vingt-six joueurs pour le prochain stage qui se déroulera à Marcoussis du 7 au 11 août prochain. Parmi les joueurs susceptibles de venir, l’on parle avec forte insistance de Brahim Bedbouda et Mohamed Chalali. L’exdéfenseur du MCA, qui s’est engagé la semaine dernière pour trois ans au Mans, et l’attaquant de Panionios (Grèce), Chalali, figureraient dans les petits papiers du Franco-Bosnien qui aurait, si l’on croit une source sûre, chargé son assistant, Noredine Kourichi, de superviser les deux joueurs dès

L

Tafer, Brahimi et Benzia dans le viseur
D’autres noms figureraient dans la liste du nouveau sélectionneur. Tout comme Bedbouda et Chalali, ce sont des jeunes espoirs au talent avéré. Il s’agit particulièrement de Tafer, Bra-

Voilà pourquoi Halilhodzic a choisi Marcoussis
omme révélé hier, le choix de la Fédération algérienne de football, qui a opté pour le Centre national de la Fédération française de rugby à Marcoussis afin d’abriter le stage qu’effectuera la sélection algérienne du 7 au 11 août prochain, répond exactement aux critères tracés par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Ce dernier a tenu à rassembler un maximum de joueurs sélectionnables à Paris afin qu’il puisse leur expliquer le règlement intérieur qu’il compte mettre en vigueur dès le prochain regroupement des Verts. Halilhodzic entend aussi profiter de ces trois jours de stage pour mieux connaître la mentalité de ses capés et discuter avec eux des défis qu’ils auront à relever ensemble lors des prochaines échéances.

on a commis trop d’erreurs après le Mondial»
Joint par nos confrères marocains de Radio Mars pour en savoir plus sur les raisons de cette mauvaise passe que traverse la sélection algérienne depuis un peu plus d’une année, l’ex-sélectionneur Rabah Saâdane n’a pas trop voulu s’étaler sur le sujet, mais il a quand même bien accepté de répondre : «On a commis trop d’erreurs après le Mondial. Je ne peux pas vous parler maintenant de ces erreurs parce que je trouve que le moment est inopportun.» dans des clubs. Un poste de directeur technique national ou de manager général pourrait bien m’intéresser. J’aimerais travailler sur un projet sérieux, que ce soit en Algérie ou à l’étranger.»

Saâdane «En Algérie,

C

de rugby, est comparé à Clair Fontaine où l’équipe de France de football prépare ses échéances internationales. Il est composé de 85 chambres, de plusieurs salles de conférences, une piscine avec sauna et jacuzzi et une salle de musculation.

maintenir ses joueurs en forme et probablement se fixer sur l’état de forme de ses éléments.

Paris arrange les professionnels
C’est dans le souci d’éviter tout retard de rejoindre le lieu du stage de l’EN à ses joueurs que le coach Halilhodzic a décidé de programmer ce regroupement dans la banlieue parisienne. Les Fennecs qui évoluent dans les différents championnats européens n’auront aucune difficulté à rallier l’aéroport de Paris en provenance des autres villes européennes.

Il dispose d’une grande salle
Le coach national Vahid Halilhodzic a notamment exigé une grande salle afin qu’il puisse réunir ses joueurs quotidiennement. C’est même un critère essentiel mentionné par Halilhodzic qui entend multiplier les réunions avec ses joueurs dans le but bien sûr de les remobiliser et leur inculquer sa manière de travailler.

«Le Maroc possède l’un des meilleurs effectifs d’Afrique»
Invité par notre confrère de Radio Mars à donner son avis sur la sélection marocaine, Rabah Saâdane a déclaré : «Le Maroc est en nette accession. L’effectif est assez riche avec des joueurs que je considère comme les meilleurs en Afrique à l’heure actuelle. C’est vrai que collectivement, il reste un travail énorme à faire.»

Le coach Vahid entend changer les mentalités
L’entraîneur national entend changer les mentalités au moindre détail en sélection. Ayant remarqué quelques anomalies dans la gestion du groupe de l’EN, il a décidé de remettre de l’ordre afin de favoriser un climat de respect au sein de son effectif. C’est ainsi par exemple qu’il a décidé de séparer la table des repas en deux. La première sera occupée par les joueurs et la seconde sera occupée par les membres du staff technique, médical et administratif.

L’accès est interdit aux étrangers
En optant pour ce centre où l’accès est interdit aux étrangers, Vahid Halilhodzic a surtout chercher à protéger ses joueurs et pourvoir du coup communiquer et étaler sa méthode de travail à ses capés en toute discrétion. Ce n’est donc pas pour rien qu’il a choisi ce centre qui dispose d’un seul portail d’accès où il est pratiquement impossible de déjouer les services de sécurité, réputés vigilants et infaillibles. Chose qui permettra au staff technique national de mener sa mission en toute tranquillité.

Pas de séances techniques en perspective
Selon nos informations, le coach national ne compte pas programmer des séances techniques durant ce stage qui sera donc exclusivement consacré à l’aspect sociologique et mental des choses. Bien entendu, le coach Vahid va certainement improviser quelques séances légères avec ballons qui seront exécutées sur les terrains de rugby dont dispose ce centre de préparation, histoire de

«Voilà pourquoi j’ai décliné l’offre des clubs marocains»
L’ancien driver des Verts, Rabah Saâdane, a confirmé les contacts qu’il a eus avec des clubs marocains. Lors de son intervention hier sur Radio Mars, Saâdane a expliqué la raison pour laquelle il a décliné ces offres : «Effectivement, j’ai reçu des propositions de clubs évoluant au sein du championnat marocain de première division. Agadir, le WAC et le Raja de Casablanca m’ont sollicité. Ces offres m’honorent mais comme je l’ai dit, travailler dans un club ne m’intéresse plus.»

«Le problème en Algérie réside dans la formation»
D’autre part, Saâdane persiste et signe : le football en Algérie est malade de sa formation qui laisse à désirer. En effet, à la question de connaître la raison qui empêche le football algérien de retrouver son véritable niveau, l’ex-sélectionneur explique : «En Algérie, il existe un réel potentiel humain, c’est l’un des plus intéressants au monde, seulement le problème chez nous réside dans la formation. C’est malheureusement le cas dans plusieurs pays même si je dois dire que le Maroc et la Tunisie sont en avance par rapport à l’Algérie. C’est donc dans ce volet-là qu’on doit investir.» Moumen A.

Mourad Hachemi

Parme ne veut pas lâcher Mesbah

Selon plusieurs sites italiens, la direction de Parme AC ne veut pas lâcher l’international algérien de Lecce, Djamel Mesbah. Parme, qui était à Le Centre national de la Fédération deux doigts de finaliser le transfert de Mesbah, française de rugby (sis à Marcoussis) compte proposer une autre offre aux dirigeants de où aura lieu le stage des Verts le mois Lecce. Par ailleurs, selon les spécialistes du merd’août prochain est l’un des meilleurs cato, il en serait pas dans l’intérêt de Lecce de en France. Equipé de moyens de rés’opposer au départ de Mesbah sachant qu’il sera cupérations très modernes, ce centre libre de tout engagement le mois de juin prode stage, réservé exclusivement pour la préparation des équipes de France chain.

Toutes les commodités sont réunies au CNFFR

«Un poste de DTN ou de manager général m’intéresserait»
Poursuivant son intervention, Rabah Saâdane a clairement affiché son intention de revenir sur les terrains, mais non sans poser des conditions : «Je ne suis pas intéressé à travailler

04

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup triple JSK
La fatigue, l’axe défensif et le manque de cohésion

De nos envoyés spéciaux au Maroc Abdelatif Azibi Mourad Lahlah

Zahir Lahlah

Les trois craintes de la JSK
n’est apparemment pas le seul point noir des Kabyles, puisque même sur le plan tactique, Saïb n’a pas vraiment le choix. En effet, le premier souci réside dans le compartiment défensif, avec deux absences de poids. La première, c’est celle du capitaine Ali Rial suspendu pour cumul de cartons. La seconde, c’est celle de Sofiane Khelili, qui se trouve en ce moment même à Rio où il dispute la Coupe du monde militaire avec la sélection. Moussa Saïb alignera donc un nouvel axe défensif composé de Camara et Assami, deux joueurs qui évolueront pour la première fois ensemble. Ainsi, il est clair que l’autre point qui fait défaut est le manque de cohésion entre les joueurs, car en plus de l’axe, plusieurs compartiments seront mis à l’épreuve pour la première fois. Ziad, Hezil, Hanifi et Boulemdaïs seront, eux aussi, mis à l’essai. Toutefois, et même si la JSK est confrontée à plusieurs obstacles, ce n’est pas une raison de baisser les bras. C’est d’ailleurs ce que nous ont signifié la plupart des joueurs à la veille de ce rendezvous africain. Quelles que soient les circonstances, les joueurs sont conscients que la JSK a une réputation à défendre. Abdelatif A.

C
A

e n’est une surprise pour personne. La JSK s’est déplacée avant-hier au royaume chérifien avec un effectif réduit, composé de deux gardiens et treize joueurs de champ. Parmi les joueurs présents, six éléments sont de nouvelles recrues et s’apprêtent à jouer pour la première fois ensemble. Il faut dire que l’entraîneur en chef, Moussa Saïb, se trouve confronté à pas mal de paramètres à quelques heures du coup d’envoi de la phase des poules

du groupe B face au MAS de Fès. Parmi les joueurs, on évoque le manque de fraîcheur physique. D’un côté, le championnat, qui vient tout juste de prendre fin, a privé les joueurs d’un temps de repos suffisant afin de se ressourcer. Une situation qui a mis le staff dans l’embarras en vu du premier match du groupe B. Même si Moussa Saïb ne veut pas trop évoquer le volet physique, la réalité est bien là. Les joueurs sont loin de leur rythme de croisière. D’après certains observateurs, le manque de préparation

Saïb : «Demain, ce sera mon premier test d’évaluation»
la fin de la séance de décrassage de mercredi soir, nous nous sommes entretenus avec l’entraîneur de la JSK, Moussa Saïb, qui nous a expliqué en gros ce qu’il a l’intention de faire lors des deux séances d’entraînement précédant le match, ainsi que du onze de départ qu’il mettra en place face au MAS de Fès pour le compte du premier match du groupe B. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, le responsable du staff technique s’est aussi étalé sur certains points délicats, tels que le manque de l’effectif et l’insuffisance sur le plan physique. Il nous a aussi donné pour la première fois son point de vue sur l’adversaire en nous faisant savoir par la même occasion que le match de demain sera le premier vrai test physique technique et tactique pour son équipe. «Les conditions d’hébergement et climatiques sont excellentes» Dans un premier temps, Moussa Saïb a brièvement parlé des conditions d’hébergement et d’accueil qui ont été réservées à son équipe dès son arrivée à l’aéroport international de Fès. Le coach nous dira : «Les Marocains nous ont toujours bien accueillis. Ils n’ont rien changé à leur tradition. Les conditions d’hébergement sont excellentes. Le climat est, lui aussi, extra. Pourvu qu’il en soit ainsi jusqu’à samedi. Pour l’instant, on ne se plaint de rien». «Avec 13 joueurs de champ, je n’ai vraiment pas le choix» Par la suite, Moussa Saïb a parlé technique en évoquant la forme de ses joueurs. En premier lieu, il estime que son équipe est amoindrie lors de ce premier match de Coupe de la CAF avec des joueurs suspendus, à l’image de Rial et Douicher : «A vrai dire, nous nous sommes déplacés avec un effectif réduit à Fès. Parmi les 15 éléments présents, 13 sont des joueurs de champ. Je n’ai vraiment pas le choix. Au risque de me répéter, je vais aligner le onze avec les moyens du bord. C’est difficile mais c’est comme ça. Maintenant que nous sommes ici, on fera en sorte d’honorer les couleurs de la JSK.» «Ce n’est que ce soir que je mettrai en place mon onze de départ» Interrogé par la suite sur le onze de départ qui sera aligné demain face au MAS, Moussa Saïb s’est montré quelque peu distant par rapport à cela, estiment qu’il doit avant tout attendre la dernière séance d’entraînement prévue ce soir afin de se faire une meilleure idée sur le niveau de chaque élément : «Je ne peux pas trop m’avancer à ce sujet. Il nous reste encore deux séances d’entraînement le soir avant d’y voir plus clair (entretien réalisé mercredi soir). Ce n’est que vendredi soir que j’aurai ma propre idée sur le onze.» «Si on évoque le professionnalisme, les joueurs ne doivent plus parler de fatigue physique» A une question sur le manque de fraîcheur physique auquel sont confrontés ses joueurs, Moussa Saïb rétorque : «Vous savez, l’Algérie s’apprête à entamer sa deuxième année dans le championnat professionnel. Je dois dire qu’on ne doit plus parler de fatigue physique. Les joueurs sont les premiers concernés par cela. Ils sont là pour jouer au football et sont payés pour ça. Maintenant, il est clair que le cumul de matchs est une chose difficile à gérer, mais ils doivent s’y faire. Nous avons effectué une séance de décrassage afin de permettre aux joueurs de mieux récupérer. Maintenant, on doit penser au match.» «Pas besoin de deviner le niveau de l’adversaire, puisqu’il a terminé 2e au classement» Même s’il se focalise beaucoup plus sur le rendement de ses joueurs, Moussa Saïb nous parlera de l’adversaire. Il estime que le MAS de Fès est une équipe qui a effectué une excellente saison et que sa place de dauphin en championnat derrière le Raja est révélatrice : «Nous n’avons pas besoin de deviner le niveau de l’adversaire. Le MAS de Fès s’est classé 2e au classement en championnat derrière le Raja, champion. Il est donc qualifié pour la prochaine édition de la Ligue des champions. C’est par conséquent une équipe qui n’est plus à présenter. Toutefois, je ne me focalise pas trop sur ça, car le plus important est le rendement de mes joueurs». «N’oublions pas qu’il nous reste encore cinq journées» Ce premier match du groupe B n’est que le premier et ce ne sera qu’un test à ses yeux. C’est ce que nous a dit le coach kabyle dans la déclaration qui suit : «N’oublions pas que le match de samedi n’est que le premier et que nous aurons cinq autres à jouer. Je considère ce match comme étant le premier vrai test pour mon équipe. Ce sera un test physique et tactique, car sur le plan de la cohésion, je sais qu’un gros travail nous attend». «Je serai exigeant avec mes joueurs» En dernier lieu, l’entraîneur des Canaris nous a fait savoir que ce n’est pas une raison pour ses joueurs de verser dans la facilité, bien au contraire : «Je serai très exigeant envers mes joueurs. Ce match sera un test pour moi, et mes joueurs doivent se donner à fond. Ce n’est pas une raison d’aborder le match avec facilité. On a une réputation à défendre.»

Abdelatif A.

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup double JSK

05
El Orfi avec le groupe
Pour cette première séance de décrassage, le milieu récupérateur, Hocine El Orfi, s’est entraîné normalement. A vrai dire, Guillou l’a autorisé à rejoindre le groupe du moment qu’il ne s’agissait que d’une simple séance de décrassage. Quant à sa participation, elle se décidera ce soir. Tout dépendra de l’évolution de sa blessure.

Camara – Assami, une paire new look

C

omme nous l’avons annoncé précédemment, la JSK entamera le match de demain avec une équipe complètement relookée. Cela commence par le compartiment défensif. En effet, en l’absence de Rial, Khelili et Berchiche et suite au départ de Ziti au CSC, Moussa Saïb ne dispose que d’un joueur axial de métier, en l’occurrence Noureddine Assami. C’est la raison qui a poussé l’entraîneur de la JSK à revoir sa copie et trouver un autre joueur polyvalent susceptible d’être aligné au côté de l’ex-joueur de Gap. L’élément le plus en vue est incontestable-

ment l’Ivoirien Madani Camara. En effet, ce joueur avait occupé à plusieurs reprises le poste de défenseur central au MCEE. Une polyvalence qui offre plus de choix a Moussa Saïb pour combler les absences de ses deux joueurs clés, Rial et Khelili. Toutefois, un seul point noir subsiste : ces doublures ne sont pas au top de leur forme. Le Franco-Algérien est depuis près d’un mois à l’arrêt tandis que l’Ivoirien compte une vingtaine de jours de repos actif. Dans l’entretien qu’ils nous ont accordé, les deux nouvelles recrues estiment que pour combler le manque de cohésion, il va falloir beaucoup se parler sur le terrain.

15 minutes de footing au niveau de l’hôtel
Pour cette première séance de décrassage, le staff technique a prévu un programme très léger pour les joueurs. Ces derniers ont débuté par une course légère d’une quinzaine de minutes dans l’enceinte de l’hôtel qui dispose d’un gazon naturel. Par la suite, les camarades de Malik Asselah ont enchaîné par quelques exercices d’échauffement et d’accélération sur le court de tennis de l’hôtel Volubilis.

Ziad pourrait entrer en course
D’après certains observateurs, le milieu récupérateur Hamza Ziad pourrait lui aussi faire l’affaire au poste de défenseur central. Même si ce n’est pas son poste de prédilection, le joueur y dispose de bons repères. Tout comme Camara au MCEE, Ziad a joué à plusieurs reprises dans l’axe lorsqu’il portait les couleurs du MSPB. Une variante qui donne encore plus de choix a Moussa Saïb pour composer sa charnière défensive. Abdelatif A.

Bonne ambiance au sein du groupe
Même si la préparation n’a pas été suffisante, cela n’a pas empêché les joueurs de garder le moral. Pour preuve, une ambiance détendue règne au sein du groupe. Les joueurs étaient souriants mercredi soir. La plupart d’entre eux qui étaient assis au bord de la piscine dégageaient une grande sérénité à quelques heures de la rencontre.

« J’ai occupé ce poste à plusieurs reprises à El Eulma »

« Il va falloir qu’on se parle beaucoup sur le terrain, Camara et moi »

Des conditions d’hébergement satisfaisantes
Visiblement, l’hôtel Volubilis, un établissement de 5 étoiles, a satisfait les joueurs. La plupart d’entre eux nous ont affirmé que les chambres disposaient de toutes les commodités nécessaires. La plus grande particularité de cet hôtel c’est qu’il est connu pour son calme, ce qui permet aux joueurs de récupérer au mieux.

Savez-vous que vous êtes pressenti pour jouer dans l’axe face au MAS de Fès ? Oui. C’est ce que j’ai entendu dire. Je sais que nous avons deux défenseurs absents pour ce match, en l’occurrence Khelili et Rial. Mais je tiens à dire que pour l’instant, l’entraîneur ne m’a rien signifié. Je vais attendre la dernière séance d’entraînement pour en savoir davantage. Cela vous pose-t-il un souci d’évoluer à ce poste, vous qui êtes un milieu récupérateur de métier ? Même si je me sens à l’aise en milieu de terrain, j’ai l’habitude de jouer défenseur central. J’ai occupé à plusieurs reprises ce poste lorsque j’étais

au MCEE. Maintenant, je me tiens prêt à jouer là où le coach me le demande, pour l’intérêt du club. Le fait de jouer probablement au côté de Assami ne vous pose pas de problème, apparemment… Le seul problème qui risque de se poser est celui de la cohésion. Mais je dirais qu’on en parle souvent en dehors du terrain. Le fait que chacun est conscient de la tâche qui l’attend est un bon signe de réussite dans cette mission. Il va falloir faire en sorte de ne pas encaisser de but et revenir à Alger avec un bon résultat. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Il est fort probable que vous débutiez dans l’axe face au MAS de Fès, un commentaire ? Je me tiens prêt pour ce match. Si l’entraîneur décide de m’aligner d’entrée, cela ne me pose aucun problème. Bien au contraire, c’est un honLes responsables de la neur de jouer mon premier CAF et les dirigeants du match avec la JSK en phase des « Ce match MAS ont rendu visite poules de cette prestigieuse est l’occasion coupe de la CAF. aux Kabyles de prouver Dans la soirée de mercredi, le secréDisputer un match de taire général du MAS de Fès accompacoupe d’Afrique comme tiaux dirigeants gné de quelques dirigeants, a rendu tulaire lors d’une première qu’ils n’ont visite à la délégation kabyle à l’hôtel apparition ne vous rend Volubilis afin de s’assurer du bon dépas eu tort de pas quelque peu anxieux ? roulement du séjour de la délégation. Non. Je pense qu’il ne faut me recruter » Ils n’étaient pas les seuls puisque un repas trop penser à ça, afin présentant de la CAF était lui aussi préd’éviter de se mettre une sent. Les personnes en question ont eu pression supplémentaire. Ce une discussion avec le président Hannane sera qu’un match de footchi qui leur a déclaré que ses joueurs ne ball. Il est clair que ce n’est manquaient de rien. pas le même niveau que celui du championnat, mais on est La réunion technique ce là pour se défoncer. Jouer au côté de Camara, un soir à 19h Comme d’habitude, la réunion techjoueur que vous connaissez si peu nique d’avant-match entre les responsapourrait être un handicap, non ? bles des deux clubs en présence des officiels Oui, c’est vrai. Mais je pense que si et du commissaire du match, se tiendra ce soir l’entraîneur décide de nous aligner tous vers 19h. C’est ce que nous a confié une source deux dans l’axe, il va falloir qu’on se parle proche du club marocain. Elle devrait avoir lieu beaucoup. Pour ma part, ce match au siège du MAS de Fès. compte beaucoup pour moi, car ce sera l’occasion de prouver aux dirigeants qu’ils n’ont pas eu tort de me recruter. Je suis moDîner à 20h30 tivé pour me donner à fond dans ce match Le staff technique a établi un programme et réussir ma première apparition sous les pour l’ensemble des joueurs. Après la séance de couleurs de la JSK. décrassage de mercredi dernier, les joueurs ont Entretien réalisé par été invités à passer à table vers les coups de Abdelatif Azibi 20h30. A partir de ce soir, le dîner sera décalé vers 22h car les joueurs s’entraîneront à 20h30, soit à l’heure du match.

06

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil JSK

De nos envoyés spéciaux au Maroc Abdelatif Azibi Mourad Lahlah

Zahir Lahlah

Hannachi «Ce premier match
n’est qu’un test, rien de plus»
«Le plus important débutera après le MAS»
Le président Mohand Cherif Hannachi considère que le plus important débutera après le match de Fès : «A notre retour à Tizi, on aura 15 jours pour préparer le prochain match. L’avantage est de jouer deux matchs à domicile. Cela nous évitera un voyage en Afrique. C’est la raison pour laquelle j’estime que le plus important débutera après le match de Fès». bon parcours en Coupe de la CAF. Maintenant, on ne mettra pas de pression sur eux. S’il elle vient, c’est bien, le cas contraire, on se rabattra sur la prochaine édition», nous confia-t-il. Afin de mettre moins de pression sur ses joueurs, le président Mohand Cherif Hannachi estime que le match de demain n’est pas aussi important que ça, du moment que la préparation n’a pas été suffisante et qu’il reste cinq rencontres des poules. Il estime alors que «ce match n’est qu’un test pour les joueurs, rien de plus. Ils doivent simplement jouer comme ils ont l’habitude de le faire. Ce sera difficile, je le sais, car on n’a pas eu le temps de se préparer. Mais on tentera de revenir à Tizi avec un résultat positif». rocains bénéficieront du même traitement en Algérie.»

«Encore deux joueurs et le recrutement sera clos»
En dernier lieu, le premier responsable du club s’est exprimé brièvement sur l’opération recrutement : «Nous allons recruter encore deux autres éléments avant de boucler l’opération. Avec les joueurs que nous avons déjà enrôlés, deux éléments et le tour est joué. Par contre, il y aura beaucoup de départs. La liste risque d’être plus longue que prévue. Tout sera plus clair juste après le match face au MAS de Fès». Abdelatif A.

«Les Marocains nous ont mis dans les meilleures conditions qui soient»
Quant à l’accueil qui a été réservé à sa délégation, le premier responsable du club et chef de délégation nous dira : «Nous avons toujours eu de bonnes relations avec nos frères marocains. Je remercie les responsables du MAS de Fès pour cet accueil. Les conditions d’hébergement sont excellentes. On a été mis dans les meilleures conditions qui soient. Les Ma-

«Les joueurs se donneront à fond»
«Comme ils l’ont fait lors des matchs de qualification, je sais que les joueurs se donneront à fond lors de cette phase des poules. J’ai confiance en eux. Ils sont motivés pour réaliser un

Il disputera pour la première fois la phase des poules

Boulemdaïs «Inscrire mon 1er but
serait mon meilleur départ à la JSK»
MCEE ont commenté votre venue à la JSK ? Je pense qu’ils se sont montrés compréhensifs avec moi, car je n’ai pas changé le MCEE pour une formation d’un même niveau. J’ai quitté le MCEE pour la JSK, l’une des plus grosses formations en Algérie. D’ailleurs, les responsables du MCEE m’ont souhaité bonne chance à la fin du dernier match face à l’USMH. En parlant de ce match, une rumeur a circulé que la rencontre était arrangée. Quel est votre sentiment à ce sujet ? Non, le match n’a pas été arrangé. Ce ne sont que des rumeurs infondées. L’USMH jouait pour le podium. Il leur était donc impossible de nous céder le point du nul. Nous avons arraché comme il se doit notre maintien. Comment le MCEE s’est retrouvé dans une telle situation, alors que vous étiez dans le haut du tableau en début de saison ? C’est vrai que cela peut paraître surprenant. Nous avions bien débuté la saison, car on gagnait nos matchs à domicile. Mais lors de la phase retour, c’est le contraire qui s’est produit. D’une part, on perdait nos matchs, et, de l’autre, les équipes qui jouaient le bas du tableau gagnaient à l’extérieur, à l’image de ce qu’à fait le WAT à Bordj. Vous êtes pressenti pour débuter comme titulaire face au MAS de Fès. Vous sentez-vous prêt pour ce match ? Bien sûr que je le suis. L’avantage s’est d’avoir terminé le championnat au même titre que les cadres de l’équipe. C’est dire que je suis toujours compétitif. Je me sens bien physiquement. Je ne vous cache pas que l’idéal serait de marquer mon premier but lors de ma première apparition en phase des poules. Ce serait mon meilleur départ sous les couleurs de la JSK. Comment comptez-vous combler ce manque de cohésion vu que vous allez jouer pour la première fois aux côtés de Tedjar, Younès et Nessakh ? Il est vrai que nous n’avons jamais évolué ensemble, mais on se connaît parfaitement bien pour la simple raison que je les croise pas moins de deux fois par an. Que ce soit avec la JSMB ou le MCEE. Même s’il faut plus de temps, je sais qu’on se comprendra sur le terrain au moindre regard. Contrairement à votre adversaire, vous n’avez eu qu’un laps de temps très court pour préparer le match. Cela ne risque-t-il pas de compromettre vos chances de revenir avec un résultat positif ? Non, du moment que nous sommes déjà sur la lancée. La plupart des joueurs sont compétitifs. Le seul point noir est la cohésion entre nous, les joueurs. Mais comme je vous l’ai dit, on essayera de beaucoup parler sur le terrain. Connaissant les joueurs, ce sera plus facile. Je pense que nous devons penser beaucoup plus au rendement du groupe qu’au résultat final de la rencontre. En affichant du beau jeu, ce sera plus facile pour nous, car on reprendra confiance. Que signifie pour vous la venue de Nabil Hemani ? Je trouve que c’est une bonne chose, car à la JSK, il doit y avoir plusieurs attaquants vu les nombreuses compétitions. Je lui souhaite la bienvenue avec beaucoup de succès à la JSK. Pour ma part, je dirais que la concurrence est une bonne chose. Elle a toujours été saine là où je suis passé. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi La veille du premier match de Coupe de la CAF, nous nous sommes entretenus avec l’attaquant le plus en forme de la JSK. Il s’agit de la nouvelle recrue Hamza Boulemdaïs. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, l’ex-attaquant du MCEE nous a fait savoir qu’il est très motivé à l’idée de jouer pour la première fois la phase des poules de la Coupe de la CAF. On vous voit tout le temps aux côtés de Camara. Apparemment, vous aviez de bons rapports avec lui lorsque vous étiez au MCEE… (Sourire) Ah, ça oui ! Madani est quelqu'un de très calme. Il ne parle pas beaucoup, et ça j’aime bien. On a de bons rapports. Je ne me sens pas dépaysé en l’ayant à mes côtés. Quelle relation avez-vous avec le reste des joueurs ? D’excellentes relations. On communique entre nous souvent. Ce que j’aime le plus ici, c’est la jeunesse de l’effectif. Tout le monde est souriant. On m’a intégré facilement dans l’équipe. Ce qui prouve que la JSK est un club professionnel au sens propre du terme. J’ai déjà oublié que je suis une nouvelle recrue. Comment les supporters du

q«Hemani est le bienvenu et la concurrence ne me fait pas peur»

q«Non, USMH-MCEE n’a pas été arrangé»

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil JSK

07
Entraînement hier à 19h10
Après une première séance de décrassage qui s’est déroulée à l’hôtel, peu après leur arrivée à l’hôtel Volubilis, les joueurs se sont encore exercés hier vers 19h10. Le stade où s’est déroulée la séance d’entraînement est à 10 minutes de l’hôtel Volubilis où sont hébergés les Canaris.

Au lendemain de l’arrivée de la JSK à Fès

Les néo-Canaris découvrent
e coup de starter du recrutement estival à la JSK avait été donné le 12 juin dernier, soit un mois avant la fin du championnat. La première nouvelle recrue à avoir paraphé son contrat de deux ans aura été l’ex-attaquant du MCEE, Hamza Boulemdaïs, mais sans poser officiellement avec le maillot de la JSK, lui qui devait terminer d’abord la saison avec son équipe d’El Eulma. Le premier à l’avoir fait, c’est Hanifi (ex-RCK) qui s’est présenté le 12 juin dernier au siège du club à Tizi Ouzou pour donner le coup de starter à l’opération recrutement de cet été. La veille de leur déplacement à Fès, les responsables kabyles ont tout réglé avec le retour de Hemani qui n’aura toutefois pas le privilège de jouer cette Coupe de la CAF en raison de sa qualification durant l’exercice écoulé à cette même épreuve avec l’ESS. En tout et pour tout, ils sont cinq nouveaux joueurs à Fès qui seront aptes à prendre place ce samedi soir dans l’échiquier de Saïb sans compter Mâayouf qui, même s’il n’est pas

L

les poules
qualifié, est présent à Fès dans le but de faire un peu plus connaissance avec sa nouvelle équipe. Ainsi, la JSK se présentera ce samedi face au MAS de Fès avec un effectif remanié à plus de 50 % par rapport à celui qui a terminé la saison face au MCA. Si pour l’instant le staff technique accorde beaucoup plus d’importance à l’aspect psychologique et à la remise en forme du groupe appelé à reprendre la compétition, il est aussi vrai que Saïb veille minutieusement à ce que le volet de la cohésion soit bien réglé en prévision de la première sortie en terre marocaine. Ce samedi, des changements il y en aura à coup sûr et ce sont les supporters kabyles qui attendent avec beaucoup d’impatience la nouvelle JSK qui devra profiter de cette compétition afin de bien préparer la saison prochaine, car les nouvelles recrues n’attendent que le signal pour saisir leur chance et prouver que leur venue à la JSK est méritée et qu’ils sauront bien se défendre. A. A.

El Orfi réintègre le groupe
Il ne manquait aucun joueur à l’appel hier à l’entraînement de la JSK, même le milieu de terrain kabyle, qui s’est contenté uniquement d’un léger travail en solo lors de la séance de décrassage mercredi dernier, a réintégré le groupe lors de la deuxième séance. Sa participation reste tributaire de l’avis du staff médical et de Saïb. La décision sera prise aujourd’hui à l’ultime séance.

La pelouse, impraticable, laisse à désirer...
La séance d’hier soir a eu lieu sur un terrain impraticable, une pelouse naturelle qui laisse à désirer. Même le staff technique a eu du mal à mettre en œuvre son programme évitant aux joueurs le risque de blessures de dernières minutes. Ce soir-là, JSK s’entraînera sur la pelouse en synthétique du terrain principal.

Hanifi : «L’opportunité de prouver aux Kabyles

qu’ils n'ont pas eu tort de me recruter»
attaquant Hanifi attend depuis longtemps cette rencontre face au MAS de Fès qui est l’occasion pour lui de prouver tout son talent et démontrer sur le terrain que les responsables kabyles n’ont pas eu tort de le faire venir. A

L’

ce propos, il dira modestement : «Je ne vous cache pas que cela fait très longtemps que j’attendais ce moment, même lorsque je jouais encore pour le RCK je me voyais à la JSK et c’est un vœu qui ne m’a jamais quitté jusqu’au 12 juin dernier, date de ma signature officielle dans ce club. A mon apparition sur

le terrain, je ne suivrai qu’un seul chemin, celui des filets. Je tâcherai ainsi de prouver aux dirigeants qui, je dois le rappeler, me font beaucoup confiance, qu’ils n’ont pas eu tort de me contacter. Je me sens déjà chez moi et je vous assure que je trouve de plus en plus mes repères dans le groupe.»

... travail de balles arrêtées
La pelouse n’étant pas en bon état, le staff technique s’est contenté de quelques exercices avec ballon avant d’enchaîner pas une série de balles arrêtées.

Hezil : «L’occasion de convaincre»
our ce qui est du latéral gauche Hezil, la direction a songé à lui bien avant la confirmation du départ du plus ancien au poste, à savoir Nassim Oussalah. A 23 ans, en optant pour la JSK, Okba estime que c’est le moment de donner une autre dimension à sa carrière et pouvoir vivre ce qui lui manquait dans son ancien club, le MSPB, à savoir le privilège de prendre part à une

P

compétition africaine. Le départ de Oussalah sera pour lui une occasion à saisir pour confirmer dans le poste et arracher sa place de titulaire. C’est ce qu’il nous a révélé d’ailleurs une fois à Fès : «Ce match, le premier que je disputerai officiellement depuis que j’ai opté pour la JSK, sera vécu avec un sentiment spécial. Je sais déjà à quoi m’attendre et je ferai tout pour m’imposer. Ce sera l’occasion de faire mon appari-

tion avec la JSK où je sais que je gagnerai beaucoup en matière d’expérience et je donnerai le meilleur de moi-même pour convaincre. Je n’ai pas à me plaindre, j’ai trouvé autour de moi des anciens qui m’ont permis l’intégration rapide dans le groupe, les joueurs sont sympas et le staff technique communique beaucoup avec les joueurs. Notre mission ce samedi face au MAS est de réaliser un résultat positif.»

Arriadia présente à l’entraînement…
La chaîne de télévision sportive marocaine Arriadia était hier présente à l’entraînement des Kabyles. Plusieurs séquences ont été filmées et devait être transmises dans la soirée.

Ziad : «J’ai hâte de découvrir la compétition africaine»
our le milieu récupérateur, Ziad, lui aussi venu du MSPB, il estime que la présence de Hezil l’a beaucoup aidé dans ses premiers pas à la JSK et ce premier voyage au Maroc avec sa nouvelle équipe, restera gravé dans sa mémoire. Il y a à

P

peine quelque temps, Hezil ne jouait qu’en championnat national et dans quelques heures il devra découvrir d’autres sensations : «Je me sens déjà des fourmis dans les jambes, j’ai vraiment hâte de découvrir la compétition africaine. Je fais de mon mieux pour être prêt le jour J et je n’attendrai qu’un signe du

coach pour faire valoir mes qualités, je suis très content de figurer dans le groupe et je ferai en sorte que ma présence en son sein apportera un plus. Être à la hauteur des attentes est pour l’heure ce qui me préoccupe le plus.» A. A.

… Elle a réalisé une interview avec Saïb
Profitant de l’occasion, le journaliste de la chaîne marocaine Arriadia a réalisé une interview avec Saïb qui a évoqué la nature de la rencontre et les objectifs du déplacement de la JSK au Maroc.

08

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup de théâtre MCA
Les Mouloudéens au Hilton
C’est devenu une habitude au Mouloudia d’effectuer le regroupement d’avant-match à l’hôtel Hilton. Ce sera le cas aujourd’hui après la dernière séance à l’annexe du 5-Juillet. Les camarades de Koudri rallieront aussitôt le Hilton pour la mise au vert.

Le MCA renonce
à Abdouni et opte pour Chaouchi
lors que Merouane Abdouni était annoncé du côté du Mouloudia, les pensionnaires de Chéraga ont totalement changé d’orientation en jouant la carte Chaouchi. Ce dernier s’est entretenu avant-hier en fin de soirée avec Omar Ghrib, lequel a su convaincre le héros d’Oum Dourmane de rejoindre les rangs du Doyen. Pour relancer sa carrière, lui qui est actuellement au creux de la vague, Chaouchi n’a pas hésité à donner son accord car le Mouloudia constitue une aubaine pour retrouver toutes ses sensations. Aussitôt les négociations terminées, Chaouchi a pris la route de sa ville natale, Bordj Menaïel.

A

couleurs du Mouloudia. Une marque de soutien et de confiance qui a beaucoup touché Chaouchi lequel espère donner un nouvel élan à sa carrière en rejoignant les rangs du Doyen.

Daniel Bennett hébergé au Sheraton
Le trio arbitral sud-africain mené par le célébrissime Daniel Bennett, a rallié hier Alger. Le corps arbitral élira domicile durant son court séjour, à l’hôtel Sheraton. Habituellement, c’est au Mercure que les arbitres sont hébergés, mais le fait que les Tunisiens de l’Espérance éliront domicile dans l’établissement précité, il était logique que les arbitres soient logés au Sheraton

Il devra signer ce dimanche un contrat d’une année
La direction mouloudéenne nous a confirmé que l’ancien portier des Verts devra rallier de nouveau ce dimanche Alger, pour signer un contrat d’une année au profit du Mouloudia.

Il ne peut pas jouer la C1
Le seul hic en recrutant Chaouchi c’est que le Mouloudia ne pourra pas bénéficier de l’expérience du portier lors des matches de C1. Et pour cause, le natif de Bordj Menaïel dispose déjà d’une licence africaine avec l’Entente de Sétif. Chaouchi devra attendre le coup d’envoi du championnat prévu le 10 septembre pour faire ses débuts officiels avec les Vert et Rouge. T. Che

Il a été accosté à sa sortie de la villa par les Chnaoua
Décidément, au Mouloudia, on ne peut faire un pas sans attirer les regards des supporters. Avant-hier, malgré l’heure tardive, Chaouchi, à sa sortie de la villa de Chéraga, a été accosté par une poignée de supporters qui lui ont fait savoir qu’ils se réjouissaient à l’idée de le voir porter les

Habbache : «J’ai été sollicité par le MCA et je suis très séduit par l’idée de porter les couleurs d’un club aussi prestigieux»
Le demi défensif de l’USMA, Abdessamad Habbache, est très convoité par le CSC et le WAT sans oublier le Mouloudia qui veut faire venir le joueur dans le but de pallier le départ de Nacim Bouchema. N’ayant pas pu disposer d’un grand volume de jeu à cause de Karim Ghazi qui a accaparé le poste, Habbache vient de voir son contrat résilié par l’USMA. «J’ai été effectivement sollicité par le MCA et je ne vous cache pas que je suis séduit par l’idée de porter les couleurs d’un club aussi prestigieux. Je ne vous cache pas aussi que j’ai d’autres propositions. Je veux de ce fait prendre le temps qu’il faut avant de trancher», nous a confié l’exHusseindéen qui a de très grandes chances d’opter pour le MCA qui lui offre l’opportunité de monnayer ses talents dans un club de la capitale tout près de sa famille. Pour rappel, sous la coupe de l’Argentin Luis Oscar Fullone, Habbache était un titulaire indiscutable. D’ailleurs, le technicien argentin lui avait prédit un avenir très prometteur au vu de ses qualités et son talent. T. Che

Ghrib : «Nous allons recruter Chaouchi qui est cent fois meilleur que Zemmamouche»
u milieu de toute cette tourmente médiatique qui entoure les départs de certains cadres de l’équipe et du match de C1 contre l’EST, le responsable de section, Omar Ghrib, a accepté de revenir sur les derniers événements qui ont marqué la vie du club. L’homme fort du Doyen nous a confirmé avoir trouvé un accord avec Fawzi Chaouchi qui sera le futur portier du Mouloudia à la place de Mohamed Amine Zemmamouche. Ghrib n’a pas hésité a égratigner au passage son ancien portier qui s’en est retourné à l’USMA après deux saisons passées au Mouloudia : «Je peux d’ores et déjà vous dire que Chaouchi sera avec nous la saison prochaine. On s’est entendus sur tous les aspects du transfert et il devra signer son contrat ce dimanche. Chaouchi a été recruté pour jouer le championnat et je considère qu’il est cent fois meilleur que Zemmamouche. Chaouchi est sans conteste le meilleur gardien de but en Algérie. Et je suis convaincu qu’il réussira une très grande saison avec le Mouloudia.»

A

radji, Gaouaoui, Ouaddah et autres Fellah. On tâchera de faire venir l’un d’eux sous forme de prêt le temps de disputer la Ligue des champions. C’est faisable, sauf si Azzedine ne se montre pas à la hauteur», nous a déclaré Ghrib.

«Aïssaoui signera ce dimanche alors que Yalaoui a donné son accord»
Dans le volet des nouvelles recrues, Ghrib a tenu à nous confirmer la venue prochaine de Aïssaoui et Yalaoui, qui seront, selon lui, mouloudéens la saison prochaine : «Aïssaoui devra signer son contrat ce dimanche. Yalaoui, pour sa part, a donné son accord pour rejoindre nos rangs. Les deux joueurs que je viens de citer seront au Mouloudia pour la saison prochaine.»

Chnaoua s’interrogent sur le nom de celui qui drivera le Mouloudia lors du prochain exercice. Au moment où nous mettons sous presse, c’est Boualem Charef qui tient la corde même si celui-ci n’a toujours pas rendu de réponse aux pensionnaires de Chéraga. Dans le cas où le très controversé coach de l’USMH ne donnerait pas une réponse favorable, le Mouloudia réactivera la piste Meziane Ighil, qui est devenu le technicien le plus convoité du championnat : «Concernant celui qui drivera l’équipe, nous attendons une réponse de Boualem Charef. Dans le cas ou celui-ci refuse notre proposition, on réactivera la piste Meziane Ighil.»

moi je vais vous dire qu’on réussira un meill e u r recrutement que celui de Ali Haddad.»

«Ce match contre l’EST est un défi qu’on saura relever»
Après avoir fait le tour de la question, nous avons voulu avoir l’avis de Ghrib sur le match de Ligue des champions contre l’EST. A ce propos, il nous déclarera en conclusion avec beaucoup d’optimisme : «Certes, nous aurons face à nous une solide équipe tunisienne, qui vient de remporter le championnat. Mais nous aussi nous avons des arguments à faire valoir et nous l’avons démontré à maintes reprises lors des tours préliminaires. Ce sera un match de défi pour nous qu’on saura relever comme nous l’avons fait précédemment. J’ai confiance en Azzedine et Assali qui, je suis persuadé, nous sortiront un grand match.»

«On réussira un meilleur recrutement que Haddad»
Le fait de voir le club voisin rafler les meilleurs joueurs du championnat n’a pas pour autant démoralisé Ghrib qui, lui, a une autre version des faits. Il nous lancera cette déclaration lourde de sens : «On parle beaucoup, ces derniers temps de l’USMA, mais

«Nous sommes en contact avec Habbache»
Toujours dans le même registre, Ghrib nous a fait savoir que son club était aussi en contact avec le milieu de terrain de l’USMA, Abdessamad Habbache, qui vient de voir son bail, qui expire en 2014, résilié par son employeur : «Nous sommes en contact avec Habbache que nous voulons aussi recruter. Il ne faut pas croire qu’on est en train de dormir. Nous déployons de gros efforts pour renforcer notre équipe afin qu’elle soit très compétitive, que ce soit en Ligue des champions ou en championnat.»

«En cas de défaillance de Azzedine contre l’EST, on se fera prêter Gaouaoui, Ouaddah ou Ferradji pour jouer uniquement la C1»
Le fait d’aligner Sofiane Azzedine pour disputer la Ligue des champions ne rassure pas tout le monde en raison de son manque de compétition. Bien que Ghrib ait confiance en les capacités de son gardien, il a déjà en tête une solution palliative en cas de défaillance de Azzedine contre l’Espérance de Tunis. «J’ai confiance en Azzedine qui, j’en suis persuadé, saura se montrer à la hauteur. Dans le cas contraire, car on ne peut jamais être sûr à 100 %, j’ai une liste de gardiens de but qui contient les noms de Fer-

T. Che

Un joueur du MCA bachelier

«Nous attendons une réponse de Charef, sinon nous relancerons Ighil»
Au chapitre des entraîneurs, tous les

Dépité par tout ce qui se passe au niveau du club, plus de quatre cent supporters du Mouloudia se sont rendus hier vers 17 h 30 au siège du club sis à Chéraga pour manifester pacifiquement leur désarroi et leur mécontentement. Munis de banderole anti-Ghrib, les fans du club ont tout simplement réclamé le départ du responsable de section qu’on juge coupable de tous les maux. Les départs de certains cadres de l’équipe, à l’image de Zemmamouche et Bouchema, qui ont rejoint les rangs du club rival, n’a pas été du goût des supporters qui exigent du changement à la tête du club. Et pour permettre aux supporters de s’exprimer de vive voix, la direction n’a autorisé qu’un nombre très restreint d’entre eux à renter au siège pour manifester leur revendication. Le message des supporters a été clair, l’actuel bureau doit démissionner pour laisser place aux personnes qui ont les compétences et surtout les moyens financiers pour diriger un club aussi prestigieux.

Les supporters ont réclamé le départ de Ghrib

A. Y.

Voilà un jeune qui allie parfaitement sport et étude. Il s’agit de Khamer Abdenour qui a réussi à décrocher son bac avec brio tout en accomplissant une belle saison avec son club le MCA. Abdenour devra par conséquent s’acquitter d’une dette envers son paternel qui est un fervent supporter du Chabab et lui promettre de jouer un jour sous les couleurs du CRB. Mais d’ici là, Abdenour doit redoubler d’efforts pour assurer son avenir et faire honneur à sa famille en général et à son papa en particulier. Bonne continuation

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup difficile MCA

09
Babouche forfait
En dépit de la volonté de Réda Babouche de retrouver la compétition à l’occasion du match de C1 contre l’EST, question de venir en aide à son équipe plus que jamais en difficulté, il est plus que probable qu’il ne puisse pas jouer. La douleur est trop grande et fait donc beaucoup souffrir le capitaine mouloudéen qui s’entraîne actuellement avec le groupe, surtout pour un certain apport psychologique à ses partenaires qui en ont bien besoin. Souffrant d’une blessure au ménisque du genou gauche, Babouche ne semble pas du tout en mesure de répondre aux attentes des Chnaoua demain. Le joueur est malheureusement contraint de déclarer forfait pour une rencontre qui lui tenait pourtant à cœur. Ce n’est pas tous les jours qu’on affronte les vicechampions d’Afrique en phase des poules de la C1 au 5-Juillet.

Un seul gardien et douze joueurs pour affronter les champions de Tunisie
près le départ de plusieurs cadres à l’image de Zemmamouche, Bouchema, Bedbouda et Mokdad et la blessure de Babouche, le Mouloudia se retrouve avec treize éléments pour affronter demain l’Espérance de Tunis. Treize guerriers déterminés à déjouer tous les pronostics, car pour ce rendez-vous il est clair que le MCA partira dans la peau d’un outsider face à des Tunisiens archifavoris. Une nouvelle fois, comme ce fut le cas contre le Réal de Bangui, le Dynamos de Harare et l’InterClube, le Mouloudia abordera le match de C1 avec un seul gardien de but.

A

affrontera les champions de Tunisie.

Azzedine dans les buts
C’est Sofiane Azzedine qui sera aligné demain dans les bois avec l’objectif de garder sa cage vierge malgré le calibre des attaquants adverses. La production de Sofiane sera décortiquée à la loupe par la direction et les supporters, qui savent que leur salut passe par une performance de haut niveau du dernier rempart mouloudéen.

Zeddam, Megherbi et Mobintong en défense centrale
Pour ne donner aucune opportunité aux Tunisiens, le MCA évoluera avec trois défenseurs centraux. Zeddam sera donc associé à Megherbi et le joueur camerounais Mobintong qui disputera demain son premier match sous les couleurs de son nouveau club.

la place de meneur de jeu. Affichant une très belle forme lors des derniers matchs du championnat, Billel Attafen serait en pole position pour entamer la partie dans le onze de départ.

Assali en pointe de l’attaque
En l’absence de Amroune et Laref, c’est le Burkinabé Assali qui aura pour mission de scruter le franc de l’attaque en quête de la moindre opportunité pour marquer. En manque de repères avec sa nouvelle équipe, Assali devra se surpasser pour être à la hauteur de l’évènement car on attend beaucoup de lui lors de ce rendez-vous historique.

Daoud et Koudri à la récupération
C’est devenu un classique au Mouloudia d’évoluer avec deux milieux récupérateurs, qui sont Daoud et Koudri qui auront fort à faire avec Derradji et consorts.

Il prendra place sur le banc de touche
Pour donner plus d’allure à l’équipe qui manque cruellement d’effectif, Réda Babouche, bien qu’il ne puisse pas jouer, prendra place sur le banc de touche, histoire de remplir la feuille de match. Cela permettra à ses camarades de bénéficier de son soutien.

Bensalem en latéral gauche
Zinedine Bensalem descendra d’un cran pour évoluer au poste de latéral gauche à la place de Réda Babouche. C’est le match de la confirmation pour Zinou, devenu un élément incontournable au sein de l’équipe.

Voilà les onze guerriers qui affronteront demain l’EST
N’ayant pas un très grand choix avec un effectif aussi réduit, le staff technique mouloudéen n’aura que deux remplaçants opérationnels sur le banc de touche. Face à cette situation alarmante, c’est avec une tactique ultra défensive avec un 4-5-1 que le MCA

Douadi en catalyseur
Avec sa technique atypique, El Eulmi Douadi sera le catalyseur de cette équipe mouloudéenne qui compte beaucoup sur son meilleur passeur pour créer le surnombre devant.

Besseghier sur le côté droit
Bien que souffrant d’un petit bobo à la cheville, Abdelkader Besseghier tiendra sa place sur le flanc droit de la défense.

Harkat en joker
Sofiane Harkat, qui n’a pas beaucoup joué ces derniers temps, pourrait être le grand perdant lors de ce match contre l’Espérance. Bien que rompu à ce type d’affiche, Harkat devra se contenter d’un statut de remplaçant.

Attafen et Berramla pour une seule place
Billel Attafen et Tayeb Berramla seront donc en concurrence pour

Hier, séance à 18h30 sur le terrain principal

T. Che

Plus de peur que de mal pour Besseghier qui s’est blessé à la cheville
Décidément, le mauvais sort semble s’acharner sur le Mouloudia d’Alger qui a connu avanthier un nouveau coup dur avec la blessure de Abdelkader Besseghier. En effet, le latéral droit, suite à un contact violent avec Hamza Koudri, a contracté une blessure à la cheville, ce qui a créé un vent de panique au sein du staff technique et chez les joueurs qui voient leur groupe rétrécir à vue d’œil. Face à la violence du choc, l’enfant de Mascara a dû écourter la séance pour ne prendre aucun autre risque pouvant hypothéquer ses chances de jouer face à l’EST.

Koudri : «On respecte l’Espérance, mais on ne la craint pas»
Le capitaine mouloudéen, Hamza Koudri, se dit déterminé à réussir à déjouer tous les pronostics alors que beaucoup de spécialistes ne donnent pas cher du Mouloudia : «Nous savons que notre mission ne sera pas facile. On sera face aux champions de Tunisie et surtout face au finaliste de l’édition précédente. On respect l’Espérance mais on ne la craint pas, car nous aussi avons des atouts à faire valoir sur le terrain. Et on fera le maximum pour sortir victorieux de ce match qui est déterminant pour la suite de notre parcours.»

Les Tunisiens depuis hier à Alger

qqC’est à bord d’un vol spécial de la compagnie tunisienne que la formation de l’Espérance est arrivée hier, vers 19h, à Alger. Dès leur arrivée, les hommes de Nabil Maloul ont pris le chemin de l’hôtel Mercure où ils éliront domicile.

Aujourd’hui, séance à l’heure du match sur le terrain principal

qqSachant que vendredi, le terrain sera occupé par l’équipe tunisienne, les gars du Mouloudia devaient eux s’entraîner hier après-midi à l’heure du match, soit 18h30 sur le terrain principal. Cela a permis aux camarades de Zeddam de retrouver leurs repères sur une pelouse qu’ils n’ont plus foulée depuis le 30 novembre 2010. C’était à l’occasion du match derby face à l’USMA qui s’était soldé par un score vierge. C’est donc avec beaucoup d’application que les Mouloudéens peaufinent leur préparation lors de ces dernières heures avant le rendezvous.

Assali : «Je suis déterminé à marquer et permettre à mon équipe de s’imposer»
Pour les Chnaoua ce match face à l’EST sera l’occasion de découvrir le joueur burkinabé Assali qui aura pour tâche de jouer sur le franc de l’attaque : «Je sais qu’on attend beaucoup de moi lors de ce match de Coupe d’Afrique. Je vais découvrir le 5-Juillet et les supporters du Mouloudia. J’ai été recruté pour marquer des buts et je prie Dieu afin que je puisse marquer et permettre à mon équipe de s’imposer.»

Il sera d’attaque contre l’ES Tunis
Finalement, plus de peur que de mal pour Besseghier qui sera opérationnel pour l’affiche de demain face à l’EST. Selon le staff médical, le joueur souffre d’une légère contusion, qui ne remet pas en cause sa participation au match de Ligue des champions. T. Che

qqComme l’exige la réglementation, les camarades de Derradji effectueront aujourd’hui une séance d’entraînement à l’heure du match sur le terrain principal. Ce sera l’occasion pour Nabil Maloul de redécouvrir le stade olympique qui a été le tombeau des Aigles de Carthage en 1985, face aux Fennecs de Rabah Madjer.

Le dossier de Berradja envoyé à la CAF

N’djeng a été qualifié
qqL’ex-joueur de la JSMB, N’djeng, pourra jouer ce samedi contre le MCA. En effet, le Camerounais a été qualifié par la CAF ce qui lui octroie le droit de jouer ce premier match de poule de C1.

qqDès l’officialisation de la venue de Seddik Berradja au Mouloudia, les responsables du club ont aussitôt entamé la procédure en envoyant le dossier du joueur dans l’espoir de le voir qualifié pour le match de Ligue des champions. Même s’il est très peu probable que l’ex-joueur du MCO obtienne en un laps de temps aussi court une licence africaine, il pourra l’avoir pour le rendez-vous contre le WAC, programmé avant la fin du mois à Casablanca.

10

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil USMA
Vers la dissolution de la commission
de suivi, de prospection et de recrutement
ise en place depuis presque une année, la commission de suivi, de prospection et de recrutement pourrait bien être dissoute dans les prochains jours. D’ailleurs, son premier responsable, Ali Fergani aurait été demis de ses fonctions, lui qui avait effectué son come-back quelques semaines seulement après que Ali Haddad, l’actionnaire majoritaire, a été nommé P-DG de la SSPA. Sévèrement critiqué après le mercato hivernal au moment où nombreux ont jugé que le recrutement a été raté, Ali Fergani et ses collaborateurs, qui ont longtemps été annoncés sur la sellette, payent donc le prix des mauvais choix puisque quatre des cinq renforts sont, au moment où nous mettons sous presse, sur la liste des libérés. Probablement insatisfait des choix faits au mois de janvier, Ali Haddad aurait ainsi pris la décision de mettre fin à la mission de l’ancien sélectionneur de la Mauritanie qui en aurait même été informé par les dirigeants. Ses collaborateurs, quant à eux, ont été appelés à d’autres fonctions. avant de renforcer le staff technique après la nomination de Kamel Mouassa, puis Noureddine Saâdi. Zeghdoud, qui a fait un passage éclair chez les seniors, pourrait, lui aussi, retrouver bientôt le banc de touche.

Un différend financier pousse
arid Cheklam est l’un des joueurs que Hervé Renard a décidé de maintenir dans l’effectif qui défendra les couleurs rouge et noir la saison prochaine. En fin de contrat, le défenseur central, qui a libéré tous les Usmistes lors du dernier match du président exercice en marquant un but qui vaut de l’or face à l’USM Annaba, a été appelé en toute logique pour renouveler son contrat. C’est donc hier en début d’après-midi que l’ancien joueur de l’ASO Chlef, qui a bouclé récemment sa deuxième année à l’USMA, s’est présenté au siège du club où il a trouvé les dirigeants à son attente. Une fois dans le bureau, un nouveau bail a été proposé au natif de Relizane qui semblait être chaud à l’idée de continuer l’aventure du côté de Soustara, mais à la grosse surprise un accord n’a pas été trouvé

Cheklam à partir M

F

pour qu’il rempile. La raison de ce désaccord n’est autre qu’un différend financier. En effet, les responsables du club lui ont demandé de baisser son salaire mensuel pour qu’il puisse parapher un nouveau contrat, et c’est ce qui n’a pas été du goût du joueur qui a refusé catégoriquement cette idée. Cheklam n’a donc pas renouvelé et pourrait même prendre la décision de tenter une nouvelle expérience ailleurs.

Un même scénario avec Aït Ouamar
En plus de Cheklam, un autre joueur devra passer dans les jours à venir pour négocier un nouveau contrat. Ce joueurlà n’est autre que Hamza Aït Ouamar. Le milieu de terrain des Rouge et Noir, dont une information a circulé hier affirmant qu’il est libéré, pourrait bien vivre le même scénario que Cheklam. En tout cas, c’est ce que nous avons appris d’une source généralement bien informée. Un scénario peut être pour pousser les deux éléments vers la sortie. A. C.

Zeghdoud et Meftah vers les jeunes catégories
Si Ali Fergani doit quitter le club, ce ne sera pas le cas de ses adjoints. En effet, à croire une source signe de foi, Mounir Zeghdoud et Mahieddine Meftah ne connaîtront pas le même sort que leur ancien entraîneur puisque eux pourraient bien hériter de postes dans les jeunes catégories. Pour rappel, Meftah s’est déjà acquitté d’une telle mission, lui qui a été entraîneur des cadets

Mekhazni serait nommé conseiller
Mohamed Mekhazni qui, lui aussi, avait quitté le staff technique, a intégré cette commission, il y a quelques mois, mais toujours selon notre source, le jeune technicien n’y fera pas de vieux os. A ce sujet, et toujours selon notre source, l’ancien adjoint de Hervé Renard, celui qui est derrière la plupart des bons coups réalisés par les Rouge et Noir cet été, est en pole position pour occuper le poste de conseiller du patron de l’ETRHB. Adel C.

La présence de Bouazza motive Yekhlef
Mohamed Yekhlef serait fort probablement le futur arrière latéral gauche des Rouge et Noir. Le natif de Tlemcen qui a porté la saison passée les couleurs de l’ESS, pourrait tenter dans quelques jours une nouvelle expérience. Ayant longtemps hésité avant de signer son contrat, la présence à l’USMA de Fahem Bouazza, son ex-coéquipier à Sétif, l’a encouragé en fin de compte à opter pour le club de Soustara.

Laïfaoui ne rejoindra pas l’USMA
Sur les tablettes des Usmistes, Abdelkader Laïfaoui ne sera pas Usmiste en fin de compte. En effet, le défenseur central de l’Entente de Sétif a renouvelé son contrat avec le club phare des hauts plateaux, et c’est qui veut dire qu’il ne pourra pas emboîter le pas à Bouazza. Son désormais ex-coéquipier. L’ancien international qui a rencontré Abdelhakim Serrar n’a pas trouvé beaucoup de peine pour trouver un accord avec l’ancien président de la SSPA qui a réussi ainsi à garder son protégé qui était dans le viseur des dirigeants de l’USMA.

Bezzaz trop gourmand
Pas trop utilisé à Troyes, Yacine Bezzaz a été annoncé du côté de Soustara à l’image de son ancien coéquipier en sélection, à savoir Yazid Mansouri, mais en fin de compte le natif de Grarem ne portera pas le maillot rouge et noir de l’USMA la saison prochaine. C’est en tout cas ce que nous avons appris. En effet, toujours selon les informations que nous disposons, celui qui a été formé au CSC aurait été trop gourmand. C’est donc ses exigences financière qui ont contraint les responsables du club de prendre une décision, celle d’écarter la piste qui mène à celui qui est passé par Valenciennes et Strasbourg.

«Ne me parlez plus de l’USMA !»
Voulant connaître sa version des faits, Yacine Bezzaz, que nous avons tenté de joindre, n’a décroché qu’en fin d’après-midi. L’ex-international nous a déclaré : «Je faisais la sieste, c’est pour ça que je n’ai pas décroché. Je m’apprête à disputer un match amical avec mon équipe, et c’est qui veut dire que ma tête est à Troyes. Pour l’USMA, je vous, en prie, ne me parlez plus de ce club ! Si vous voulez des informations, il faut voir avec les responsables de cette équipe.» A. C.

«Je reste à Sétif»
Sollicité, Abdelkader Laïfaoui nous a confirmé cette information en nous déclarant : «Oui, j’ai bel et bien trouvé un accord avec Serrar. Ceci me laisse dire que le suis à l’ESS. Je reste à Sétif, et je n’irai nulle part ailleurs.» Voilà qui est désormais clair. A. C.

Mazouzi proche du MCO
Le départ de Rafik Mazouzi se confirme de jour en jour. En effet, le jeune gardien de but usmiste qui n’est pas chaud à l’idée de chauffer le banc de touche chez les Rouge et Noir, a décidé de prendre son envol pour espérer garder son statut de numéro 1 en équipe nationale Olympique, mais surtout progresser, et c’est ce qui ne se réalisera qu’en cumulant du temps de jeu. Pour se relancer, Mazouzi, qui est toujours lié au club, pourrait bien être prêté au MCO. A croire une source digne de foi, l’international espoir, qui n’a été aligné qu’à une seule reprise cette saison, serait même proche de rejoindre l’équipe phare d’El Bahia. Pour rappel, parmi les formations qui veulent s’offrir les services du talentueux portier des Verts, nous pouvons citer la JSMB et le CABBA.

Djallit : «J’ai RDV ce samedi»
C’est demain que Mustapha Djallit rencontrera les dirigeants de l’USMA. C’est d’ailleurs lui-même qui nous l’a révélé dans cet entretien qu’il nous a accordé hier alors qui se trouvait chez lui à Bechar. Nous avons appris que vous êtes proche de l’USMA. Le confirmezvous ? Disons plutôt qu’il y a un intérêt. Ils m’ont officiellement approché mais pour le moment rien n’est fait. Il y aussi d’autres clubs qui s’intéressent à moi. Il faut donc attendre quelques jours avant que je tranche quant à ma prochaine destination. Cette destination pourrait-elle être l’USMA ? Oui. On ne sait jamais où les destin nous mène. Les Usmistes se sont intéressés à moi il y a plusieurs semaines, et c’est un honneur pour moi vu qu’il s’agit d’un grand club. Actuellement, je suis à Bechar, ce qui prouve que rien n’est encore fait, mais sachez que j’ai un rendez-vous avec les dirigeants de ce club samedi. C’est à l’issue de cette rencontre que tout sera clair dans ma tête. L’USMA sera le premier club avec qui je vais négocier. Si nous tombons sur un accord, je serai ravi et heureux. Si ce ne sera pas le cas, je vais voir ailleurs. La présence de Bouazza et Yekhlef, et peut-être même celle de Lemmouchia et Hadj Aïssa, pourrait influencé votre choix ? Je suis content pour eux. Ce sont des bons joueurs. Je suis sûr qu’ils pourront apporter le plus souhaité. En ce qui me concerne, je serai content de les retrouver. Le WAT, votre ancien club, veut vous récupérer. Allez-vous lui donner la priorité ? Oui. Les dirigeants du WAT me veulent, mais ils ne sont pas les seuls. Il y a aussi le MCA et la JSM Béjaïa. Seulement, il faut savoir qu’avant que je discute avec les responsables du WAT, je dois voir ceux de l’USMA. Comme je viens de vous le dire, j’ai un rendez-vous pour le samedi. J’ai donné ma parole, donc ils seront les premiers avec qui je négocierai. Personne n’a jusqu’à présent résisté aux offres de Haddad… (Rires) oui, c’est ce que j’ai constaté vu la façon que les Usmistes ont frappé une fois le championnat terminé. Moi, de mon côté, je vais voir ce qu’ils vont m’offrir. Une fois que j’aurais leur proposition, on verra. L’USMA s’est renforcé, et c’est intéressant de faire partie d’un tel club mais comme vous le savez, c’est au mektoub que le dernier mot revient. Entretien réalisé par A. C.

Il a négocié hier
Nous avons appris d’une source proche du joueur que ce dernier, officiellement approché par les dirigeants du MCO, se trouvait hier à Oran où il a rencontré Mehiaoui avec qui il a négocié. Mazouzi, qui aurait demandé un temps de réflexion avant de prendre sa décision, devra donner sa réponse aux Oranais dans les heures, voire les jours à venir.

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup sûr USMH
Après avoir trouvé un accord avec le président

11

Charef reste à El Harrach
Dans la nuit de mercredi à jeudi, la situation de l’USMH a connu plusieurs rebondissements. Mercredi soir, à El Harrach, on redoutait le pire après l’annonce du départ de Charef et celui du président Laïb qui devait remettre sa démission aux membres du conseil d’administration. Finalement, tout est rentré dans l’ordre hier en début d’après-midi. Laïb, qui était sur le point de quitter son poste de président, a changé d’avis suite à l’insistance de certains responsables qui ont tout fait pour le convaincre à rester. Sitôt après, le premier responsable de l’USMH a appelé Charef pour une réunion concernant son avenir à la tête de la barre technique. Après plusieurs heures de discussion, les deux hommes ont trouvé un accord définitif qui permet à Charef de poursuivre sa mission à la tête du staff technique.

Laïb s’en va… puis revient
Devenu ces dernières semaines la cible de ses opposants, le président Laïb a cédé à la pression que lui font subir certains dans le milieu sportif harrachi. Déjà qu’il était fatigué par une longue et harassante saison, Laïb a annoncé mercredi soir sa démission à certains membres parmi les actionnaires. Sitôt mis au courant de cette information, quelques- uns parmi ces membres se sont

dépêchés de rejoindre le domicile du président afin de le convaincre à changer d’avis. Selon notre interlocuteur, qui est en fait membre du conseil d’administration, Laïb avait même rédigé sa lettre de démission et devait la présenter aux dirigeants jeudi matin. Finalement, il est revenu sur sa décision suite à l’insistance de certains dirigeants qui ont passé plusieurs heures avec lui dans la nuit de mercredi à jeudi. N. R.

Ziane-Cherif attend sa libération
qq La direction du club harrachi n’a toujours pas concrétisé le recrutement de ZianeCherif, le défenseur de l’OM qui attend sa lettre de libération. Cet ex-joueur de l’ASO qui a porté déjà les couleurs de l’USMA se trouve aujourd’hui confronté à un problème administratif avec la direction de l’OM, avec laquelle il est lié par un contrat de 18 mois qu’il a signé en janvier 2011. Après avoir porté les couleurs de l’USMA lors de la phase aller de la saison 2010/2011, ZianeCherif avait par la suite rejoint l’O Médéa où il a joué la phase retour. Cet été, ce joueur a été contacté par l’USMH mais comme il est lié par contrat avec la direction de l’OM il est soumis à la lettre de libération. Selon nos sources, Ziane-Cherif attend de rencontrer le président de l’OM pour une discussion concernant sa libération. En fait, le joueur aurait déjà parlé avec les dirigeants de l’OM qui lui ont promis sa lettre de libération, mais il doit avoir l’accord du premier responsable du club, qui est absent

Laïb : «Nous allons recruter en fonction des besoins de l’équipe»
qq Concernant le renforcement de l’équipe, le premier responsable de l’USMH nous a déclaré que le recrutement ne fait que commencer et que le club pourrait concrétiser la venue d’un ou deux autres joueurs : «Tant que la période du marché des transferts n’est pas close, nous allons recruter d’autres éléments en fonction des besoins de l’équipe. Je dois rencontrer Charef au plus tard ce week-end pour avoir son avis sur les joueurs et les postes à pourvoir. Nous sommes en contact avec plusieurs éléments dont certains se sont entraînés déjà avec nous. Pour l’instant, il n’y a rien de concret. Mais on essayera de conclure au plus vite avec ceux qui auront retenu l’attention du coach.»

Kahouadji
«Je suis convaincu d’avoir fait le bon choix»
Finalement votre transfert à l’USMH s’est concrétisé, mais vous êtes l’un des joueurs à n’avoir pas subi des tests. Quelle en est la raison ? Je n’en sais rien, mais Charef doit sûrement avoir ses raisons. Pour moi cela n’aurait posé aucun problème si on me l’avait demandé. Quand on connait ses capacités on n’a pas peur de passer des tests. Mais le coach avait déjà une idée sur moi pour m’avoir vu jouer à plusieurs reprises. A présent, vous êtes officiellement Harrachi. Peut-on connaître vos sentiments ? Que voulez-vous que je ressente si ce n’est une grande fierté. L’USMH est un grand club et c’est donc un plaisir pour moi de porter ses couleurs, que je vais défendre avec grande volonté. Je suis donc très heureux que mon transfert à El Harrach se concrétise. Avant d’opter pour l’USMH, vous avez eu quelques contacts croit-on savoir. Qu’est-ce qui a motivé votre choix pour ce club ? C’est vrai que d’autres formations m’ont sollicité, mais le destin a voulu que c’est à El Harrach que je jouerai. Au fond, je ne vous cache pas que l’USMH a été toujours été mon souhait. En optant pour ce club, avezvous des projets ? En effet, je pense sincèrement que c’est dans ce club que je pourrai atteindre mes objectifs, à savoir relancer ma carrière. L’USMH est connue pour avoir été à l’origine de l’émergence de beaucoup de grands joueurs qui ont donné beaucoup au football national. Je suis convaincu d’avoir fait le bon choix. A présent que votre transfert est réalisé, qu’est-ce qui vous semble important de faire ? D’abord, le plus urgent est que je dois m’adapter au style de jeu de l’équipe et à l’environnement afin de pouvoir m’imposer. Pour cela, il m’est impératif de convaincre aussi les supporters qui attendent beaucoup de moi. Je ne dois pas les décevoir. Entretien réalisé par NacerEddine Ratni

Stade 1er-Novembre

Les matchs en nocturne ce n’est pas pour demain
Les travaux de réfection au stade Lavigerie se poursuivent à une allure qui fait dormir. Presque toutes les tâches entamées par les équipes de travail sont en cours de réalisation. Concernant l’éclairage au stade Lavigerie, rien n’a été encore fait. Si l’on se fie à ce qui se dit, d’anciennes factures de la Sonelgaz datant de plus de onze ans n’ont pas encore été payées et l’APC locale ne semble pas prête à prendre en charge le payement de ces lourdes factures. Si l’on se réfère à cette hypothèse, on peut dire que les matchs en nocturne au stade du 1er -Novembre, ce n’est pas pour demain.

Attafen veut se relancer à El Harrach
qq L’attaquant Bilal Attafen fait partie des joueurs convoités par la direction de l’USMH. Tout ce que l’on peut dire à propos de ce joueur, c’est qu’il est pour l’instant le seul venant d’un club de première division, à savoir le MCA où il n’a pu s’imposer de façon définitive. Son envie de porter les couleurs de l’USMH est motivée par le fait qu’il veut relancer sa carrière au sein de la jeune équipe harrachie. Même s’il semble loin de sa forme Attafen a, selon l’avis de plusieurs observateurs, retrouvé son niveau compétitif.

A quand le lancement des travaux de la nouvelle tribune ?
Par ailleurs, la réalisation d’une tribune dont on parle depuis des mois au niveau de la direction du stade fait toujours partie des projets de l’APC. A chaque fois qu’on interroge le responsable du stade, ce dernier se plaît à expliquer que l’étude et les appels d’offres ont été faits et qu’il ne reste que le lancement des travaux.

Benmeghit sur la liste d’attente
Le jeune attaquant Benmeghit, qui évoluait sous les couleurs de l’USMA, a été proposé à l’USMH. Il devra patienter avant de connaître la décision de l’entraîneur Charef. En effet, le coach doit donner son accord pour le recrutement de tous les joueurs convoités par la direction du club. Selon une source proche du staff technique, on apprend que Charef ne veut pas s’encombrer des joueurs dont il n’est pas sûr qu’ils peuvent apporter un plus à son équipe. Il veut certes s’attacher les services d’un attaquant, mais comme il a déjà sous la main plusieurs attaquants, il préfère temporiser avant de faire un choix définitif.

Loudjani, un émigré proposé
qq Un joueur qui évolue comme milieu du terrain, et qui répond au nom de Saïd Loudjani, a été proposé par son manager. Il devrait être supervisé par Charef. Pour en savoir plus concernant Loudjani, nous l’avons joint et avons appris qu’il a fait sa formation au Paris Saint-Germain avant de rejoindre une équipe qui évolue en CFA. Profitant de la période du mercato, son manager l’a proposé aux dirigeants harrachis qui attendent la décision de Charef qui n’a toujours pas clos la liste des nouveaux joueurs. En effet, le coach préfère donner encore l’occasion à certains éléments qui auront montré des capacités à porter les couleurs de l’USMH.

avoir subi des Recruté après s) Kerbane (18 an e, tests, le jeune ublique tchèqu venu de la Rép rmi l’effectif de sera retenu pa . C’est ce que ière l’équipe prem endre d’une l’on vient d’appr staff techhe du source proc H. nique de l’USM

Kerbane retenu

12

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil Entretien

Cherfa
Walid
Walid Cherfa veut jouer en Algérie la saison prochaine. Pour rebondir en club, mais surtout pour intégrer enfin les Verts. Son agent est en négociations avec un grand club de la capitale. Il ne le dit pas encore, mais c’est sans doute l’USM Alger.

«Je veux jouer chez moi, en Algérie»
qq «Je veux jouer dans le club qui a le meilleur projet sportif» qq «Voilà pourquoi Albacete a raté sa saison»

«Ce n’est pas une régression d’aller jouer en Algérie»

moi, pour montrer ce dont je suis capable. J’estime qu’on ne me connaît pas assez chez moi. J’ai envie que le sélectionneur national soit proche de mes prestations afin de taper aux portes de l’Equipe naRacontez-nous un peu votre saison à tionale. Si je signe en Algérie, c’est pour me relanAlbacete ? cer, mais c’est surtout pour atteindre mon rêve de J’ai signé en janvier parce que j’étais signataire à jouer pour mon pays. J’estime qu’en Espagne, on ne Gironna dont le président a démissionné en plus m’a pas assez vu, j’étais comme caché. En Algérie, je du coach et du directeur sportif. C’était devenu inserai bien exposé et ce sera à moi de montrer ce que gérable, puisque c’est eux qui m’ont fait signer mon je sais faire sur le terrain. Et puis, ce n’est pas dévacontrat. C’est eux qui m’ont fait venir. Après leur dé- lection, j’étais tellement proche du Mondial qu’en a vu tous les joueurs. J’ai vibré avec l’équipe comme lorisant comme on peut le croire de jouer en Algépart, je me suis retrouvé avec un nouvel entraîneur apprenant que je n’avais pas été retenu, j’avais senti tous les Algériens. rie. C’est un championnat professionnel qui est qui n’avait aucune envie de me garder, sans même comme si le ciel me tombait sur la tête. certes à ses débuts, mais qui va finir par s’organiser Avec quels joueurs aviez-vous parlé en m’avoir vu m’entraîner. Il a eu la correction d’être de mieux en mieux à l’avenir. Racontez-nous les contacts que vous avez eus Afrique du Sud ? clair dès le départ en me disant qu’il a ramené un avec la FAF avant le Mondial ? A vrai dire, quand on vu les joueurs, je me suis Vous ne serez pas le seul à venir d’Europe autre latéral gauche avec lequel il voulait travailler. Le coach Saâdane m’avait appelé avec Zoheir fait tout petit. Je me suis mis à l’écart, dans un coin jouer en Algérie… Il m’a donc demandé de me préparer à Djelloul et ils m’ont dit que Djel- pour ne pas trop déranger. Mais à C’est sûr ! Les exemples ne manchercher un autre club. A ce moloul allait se déplacer pour me un moment donné, j’ai vu Anthar quent pas. Lemmouchia a comment, il ne me restait plus assez de voir jouer. J’étais très heureux de Yahia venir vers moi pour me sermencé et d’autres ont suivi et ça temps pour trouver un autre club. pouvoir enfin être si proche de rer la main. Je me suis présenté à leur a bien réussi. Le cas d’Ismael C’était le 31 août, si nos l’EN. Mais quand il est venu, par lui en lui disant. «Je suis Walid Bouzid est édifiant dans ce sens. Il malheur, le coach ne m’a pas fait Cherfa.» Anthar m’a regardé dans souvenirs sont bons, n’est-ce a eu l’humilité d’aller jouer au jouer pour les raisons que j’ai les yeux et a souri. Il m’a répliqué Mouloudia d’Alger et aujourd’hui, pas ? évoquées. Djelloul m’a appelé en me disant : «Mais je sais parfaiil est sollicité en Europe et il est Exactement ! J’ai résilié mon après le match pour me dire de tement qui tu es. Je te connais bien toujours international. On ne doit contrat précisément le 31 août à 23 continuer à travailler et ne pas moi aussi.» J’ai tout de suite apprépas être complexés d’aller jouer en heures ! Est-ce que j’avais le temps baisser les bras. Quand j’avais cié l’homme qu’il est. Il a joué Algérie. Il faut savoir faire de faire autrement à une heure «Anthar vu la liste des 23 pour le parfaitement son rôle de preuve d’humilité et se rede la fin du mercato ? Bien «Raouraoua Mondial, je ne vous capitaine. Il m’a donné mettre en cause. Parfois, Yahia est venu me évidemment non. Et radjel ounass, il cache pas ma frustra- son numéro de téléil est bon de reculer pourtant, j’avais des voir et m’a dit qu’il ne m’a pas laissé tion alors… J’en vou- phone et on a gardé pour mieux sauter. C’est contacts sérieux avec Reims me connaissait» tomber» lais à mort aux contact à ce jour. ce que j’ai envie de faire, qui voulait me faire signer ; dirigeants de Tarragone. inch’Allah, même si le fait de mais le 31 aout à 23 heures… Saâdane ? Ils m’ont fait beaucoup de mal en jouer en Algérie ne signifie pas un c’était vraiment compliqué. Je me suis (Il le dit en arabe). H’chemt mennou. Je me privant du Mondial. recul en soi. Moi, j’ai besoin de retrouver toutes mes donc mis à m’entraîner tout seul à Toulouse, penn’ai pas osé aller lui parler, tout comme aux autres. sensations. Rejouer un maximum de matchs, une dant quatre mois. C’était dur à vivre, surtout quand Qui vous a appelé pour vous inviter en Je leur ai juste serré la main. saison pleine et chargée pour retrouver les autoon voit que les championnats étaient bien lancés. Afrique du Sud ? L’arrivée de Vahid Halilhodzic, un matismes. Personnellement, je n’ai aucun complexe C’est El hadj Raouraoua en personne. Vous ne Pourquoi le choix d’Albacete au mercato commentaire ? à jouer en Algérie. Mieux encore, je serai fier de pouvez pas imaginer le bien que ça m’avait fait de d’hiver ? C’est un coach qui a prouvé, il est respecté en l’entendre me parler au téléphone. Je me suis senti France, il a l’image d’un dur, mais la rigueur est im- jouer chez moi. Si je signe cet été avec un club alMon manager m’a appelé pour me dire qu’il avait gérien, sachez que je serai très heureux d’y être. Car deux offres sérieuses pour moi. C’était le Recreativo renaître. C’est là que j’avais mesuré combien cet portante dans ce métier. Il veut rebondir pour ne j’aime trop le pays. La preuve, c’est que j’y vais trois homme avait de la classe. Il aurait pu laisser le soin pas rester sur un échec en terre d’Afrique. Il a envie Huelva et Albacete. J’avais donc le choix entre ces ou quatre fois dans l’année. deux clubs, mais au final, j’ai décidé d’opter pour à sa secrétaire ou à quelqu’un d’autre de la FAF. de rebondir comme les Verts, ça tombe bien. Mais je suis sûr qu’il avait mesuré la douleur et la Quelle serait votre préférence, la JSK, Albacete pour la simple raison que c’est celui qui Quel sera votre avenir cet été, sachant qu’il y a l’USMA, l’ESS, le MCA ou l’ASO ? m’avait montré le plus d’envie de me faire signer. frustration dans laquelle je me trouvais. très peu de chances de vous voir encore à Sincèrement, je n’ai pas de préférence. Que ce soit Avec le Recreativo, j’avais compris que j’allais être Tant que ça ? Albacete ? la JSK, l’USMA, le MCA, l’ESS, le MCO ou l’ASO un second choix pour le coach. C’est ce qui m’a fait Oui, et bien plus encore ! J’avais longtemps esOui, la reprise était pour mercredi passé, après qui vient de gagner le titre, tous ces clubs sont resdécider de signer à Albacete. péré être de la partie. Toute ma famille et mes on a convenu avec l’agent que je n’y vais pas. Je suis pectables et je sais parfaitement que chacun d’eux Et pourquoi ça n’a pas marché avec Albacete ? proches avaient espéré avec moi, en vain. Vous jusqu’à juin 2012. On s’est mis d’ac- est capable de gagner le championnat. Qui aurait Arrivé à Albacete, j’ai joué quatre matchs avec savez quoi ? Le coup de fil de Moncord que je parte sans indemnités pensé que le Mouloudia d’Alger allait jouer sa surl’entraîneur Antonio Calderon qui a fini par être sieur Raouraoua m’a effacé la doude transfert. vie en fin de saison après avoir gagné le titre l’année leur de la frustration. viré. J’ai encore joué trois matchs avec le nouveau dernière ? C’est pareil pour l’ESS qui a lâché prise Vous qui venez fréquemment qui s’appelle David Vidal et qui m’avait fait totaleQue vous a dit Raouraoua au devant la grosse envie affichée par Chlef. La JSM ment confiance, comme son prédécesseur. Mais là en Algérie, ne seriez-vous pas téléphone ? Béjaïa aussi progresse, tout comme le CRB qui a encore, il a été viré à son tour. On a épuisé trois ententé par une aventure d’une Il a eu l’incroyable gentillesse de réalisé un bon parcours. Vous voyez donc bien que traîneurs en l’espace de cinq mois. Du jamais vu ! me dire : «Inch’Allah, tu accepteras ou deux saisons avec un des toutes les équipes se valent. Arrive enfin le troisième entraîneur, Mario Simon, que je t’invite venir vivre l’aventure grands clubs algériens, histoire Par quoi allez-vous être le plus tenté ? qui s’occupait jusque-là, de l’équipe réserve. A sa avec nous en Afrique du Sud.» Je l’ai de vous relancer et de vous Le projet sportif du club passera bien avant toute nomination, le club était quasiment sûr de descen- remercié vivement pour ce geste faire connaître surtout du autre considération. J’ai envie de vivre une très belle dre en deuxième division. Il a donc écarté les qua- de seigneur et par la suite je «Quand sélectionneur national ? aventure avec un club algérien. Dans ma tête, je tre joueurs qu’il savait certains de quitter Albacete. lui ai dit que je devais j’a vu Saâdane en Oui, c’est intéressant, rêve de jouer des matchs passionnants et de vivre J’en faisais partie bien sûr. d’abord voir avec mon après, j’irai pour me re- l’ambiance des stades d’Algérie et toute la ferveur Afrique du Sud, h’chemet agent si j’allais avoir le Comment expliquez-vous cette stagnation au lancer et pourquoi pas qu’il y a autour. Je sais que ce sera un bon tremplin mennou et je n’ai pas temps de m’absenter avant niveau de votre carrière ? gagner un titre, ça dé- pour atteindre les Verts. osé lui parler» la signature de mon nouJ’aurais pu aller au Deportivo et tout se serait pend du projet sportif du Il y a donc des chances de vous voir dans le passé autrement. Je ne suis pas mytho, car je les ai veau contrat. Il s’est montré très club. Oui, je serai enchanté de compréhensif. Je l’ai rappelé donc une championnat d’Algérie cet été ? eus moi-même au téléphone. J’ai discuté avec le dijouer en Algérie. Oui, il y a des gens qui discutent avec les dirirecteur sportif du club. Ce n’est pas quelqu’un qui semaine plus tard pour lui demander si l’invitaN’est-ce pas une régression de venir jouer en geants de certains clubs algériens et j’attends de voir m’a raconté cela. Mais les changements d’entraî- tion tenait toujours et j’ai accepté d’y aller avec Algérie alors que vous avez encore la ce que cela va donner. Si ça avance, tant mieux, neurs m’ont fait encore entrave. Le contact était réel, grand plaisir. Sincèrement, j’étais très fier que Raousinon il y a d’autres contacts en Europe. ils me suivaient, mais comme je n’ai pas rejoué avec raoua, Saâdane et Djelloul m’aient appelé. Après le possibilité de rebondir dans un club en Tarragone, ça devenait encore plus compliqué. C’est Mondial, j’ai appelé El hadj Raouraoua pour le reEurope ? Votre priorité, c’est l’Algérie ou l’Europe ? Tarragone qui m’a encore bloqué dans cette histoire. mercier d’avoir pensé à moi. C’était la moindre des Vous savez, l’humilité est une des valeurs formiSincèrement, au fond de moi, c’est l’Algérie qui politesses. Je n’oublierai jamais son geste. Lui, c’est dables qu’on a en Islam. C’est vrai que je pourrais me tente cette saison. J’ai envie de jouer devant mes N’est-ce pas frustrant de ne pas sortir la tête un radjel ounass ! trouver facilement un club en France, en Grèce, en compatriotes pour pouvoir convaincre d’abord les de l’eau, alors que vous auriez pu jouer le Ecosse, en Espagne, en Turquie ou ailleurs ; mais miens. Après, je sais que c’est une question de mekComment aviez-vous vécu la Coupe du Mondial ? j’ai envie cette fois d’être dans un environnement fa- toub. C’est Dieu qui décidera au final de tout. monde 2010 ? Et comment ! J’avais tellement espéré de cette séJ’y étais avec les familles des joueurs, et donc on vorable pour me relancer. J’ai envie de jouer chez Entretien réalisé par Nacym Djender

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup par coup MCS

13
Rouabah : «Je suis partant pour une deuxième saison»
qq Vu que l’entraîneur Rouabah a réalisé une bonne saison avec Saïda, il a été ciblé par plusieurs clubs de Ligue 1. Ayant décliné la proposition de diriger une équipe du Golfe, Rouabah a aussi refusé les offres de clubs de notre championnat. Il nous apprendra que normalement il est partant pour une autre saison avec le MCS. «Certes, tenter une expérience dans un pays étranger me tente, mais normalement je suis partant pour une autre saison avec le MCS car je ne trouverai pas mieux en Algérie. Il faut dire que la saison dernière, j’ai passé de bons moments avec le MCS et toutes les conditions ont été réunies afin que j’accomplisse une bonne saison. Nous avons réussi notre pari. Donc, si je reste en Algérie, ce sera avec le MCS.»

Kouamé qualifié à Saïda
Le joueur ivoirien recruté lors du dernier mercato hivernal, et qui n’a pas été qualifié du fait que son dossier était en instance au niveau de la Fifa, attendant d’être complété, a finalement reçu l’aval de l’instance mondiale. Le problème a été résolu vu que la période des transferts a été ouverte et la Fifa a transmis et validé le certificat du transfert international. Kouamé, donc, est qualifié au MCS pour une durée de 24 mois, le contrat courant jusqu’à juin 2013. Ainsi, le club va enfin pouvoir utiliser ses deux internationaux, le Guinéen Scylla et l’Ivoirien Kouamé

Khaldi négocie avec les cadres

Son contrat avec l’ESS est caduc
Avant même la fin de saison, Kouamé a pris le contre-pied des dirigeants de Saïda en demandant à faire le déplacement à Alger pour régler quelques affaires personnelles. En vérité, en compagnie d’un manager, il a pris la route de Sétif où il a négocié avec les dirigeants ententistes. Le joueur ivoirien, trouvant un terrain d’entente avec ce club, a signé pour les deux prochaines saisons, encaissant même quelques mois de salaire d’avance du moment qu’il s’est cru libre. Nul doute que la récente décision de la Fifa de qualifier Kouamé au MCS, pour les deux prochaines saisons, va mettre l’ESS devant le fait accompli, le contrat avec ce club devenant caduc. Les dirigeants sétifiens, s’il veulent recruter Kouamé, doivent tout d’abord négocier avec leurs homologues saïdis et convaincre le président Khaldi. Et encore ! Faudrait-il que ce dernier accepte de s’asseoir à la table des négociations. En somme, Kouamé et son manager ont fait de mauvais calculs.

L

e président du MCS a entamé les négociations avec les cadres de l’équipe. Chaque jour, quelques joueurs passeront dans son bureau pour négocier et éventuellement rempiler pour une deuxième saison. Les premiers joueurs qui ont été reçus sont ceux encore sous contrat avec le club.

une bonne saison.

Se renforcer avec huit joueurs
Pas moins de huit joueurs devraient signer lors des prochains jours, ce qui serait le renfort attendu en cette intersaison. Rouabah veut ramener deux attaquants de pointe, deux milieux de terrain (dont un meneur de jeu), trois défenseurs et un gardien de but. Le coach de Saïda privilégierait une doublure à chaque poste afin d’éviter les difficultés de la saison passée quand il peinait à aligner son onze rentrant, suite à la défection de quelques éléments pour causes de blessures et de suspensions.

Il veut garder l’ossature
Même si le président Khaldi veut réussir un bon recrutement cette saison, il veut aussi renforcer le groupe avec de bons joueurs. Il souhaite tout d’abord persuader quelques éléments en fin de contrat de rester encore une autre saison. Il s’agit de Kial, Bendahmane et Akkouche. Nous avons appris que les deux premiers aimeraient bien continuer l’aventure avec le MCS du fait surtout qu’ils y ont passé

Les libérés ont été avisés
Nous avons appris d’une source proche de la direction du club que

les quelques joueurs non retenus pour la saison prochaine, ont été informés de leur situation par les dirigeants. Il s’agit des deux joueurs émigrés ; du gardien de but Houha, qui est arrivé blessé et qui n’a pas joué le moindre match ; Mezli, arrivé lors du mercato hivernal mais dont le niveau est loin de la Ligue 1. Le club ne veut pas garder non plus le milieu offensif Louzaï qui, lui aussi, n’a pas joué le moindre match officiel. Cependant, nous apprenons que cette liste n’est pas exhaustive, plusieurs autres joueurs vont s’y ajouter du fait que le président Khaldi, en concertation avec l’entraîneur Rouabah, ne voudrait retenir que les joueurs qui donneront un plus à l’équipe la saison prochaine. Amar Bensadek

Assemblée générale ordinaire dimanche prochain
qq La société sportive par actions du MCS envisage d’organiser une assemblée générale ordinaire. Le président de la SPA, Khaldi, a adressé des invitations à tous les actionnaires pour assister à cette AG ordinaire dont l’ordre du jour comportera le bilan moral et financier de la SPA ainsi que la préparation de la saison prochaine et ses défis.

Le Buteur du 15/07/2011

14

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup réussi JSMB A part Meftah, tous les cadres ont rempilé
Bouali sur le départ
Selon une source crédible, le coach Fouad Bouali qui a pris les commandes de la barre technique du club béjaoui après le départ de Menad Djamel, ne sera pas l’entraîneur de la JSMB la saison prochaine. Cela n’a pas de relation avec la licence CAF, puisque Bouali est désormais autorisé à coacher une équipe à partir du banc après avoir réussi l’examen du 3e degré. D’après notre interlocuteur, c’est à cause de quelques problèmes qui ont surgi ces derniers jours que la direction compte se séparer de Bouali, qui s’était engagé seulement pour les deux derniers mois. Pour le moment il n’a pas encore prolongé son contrat, ce qui prouve la détermination de la direction de Tiab de se passer de l’ancien coach du WAT.

Mission accomplie pour le président Tiab
le recrutement en l’occurrence qui tarde encore puisque jusqu’à présent la JSMB n’a assuré aucune nouvelle recrue. Selon l’entourage du club béjaoui, Tiab compte en finir avec ce volet dès la semaine prochaine en faire signer tous les joueurs qui ont été contactés dernièrement.

Bouraba rempile pour une saison
Le président Tiab a reçu hier après-midi l’attaquant Tahar Bouraba dans son bureau. Après donc un petit différend sur la durée et le montant de la prime de signature, le chairman béjaoui a fini par convaincre l’ex-Asémiste qui a décidé de s’engager avec la JSMB pour une durée d’une année. Bien qu’il n’ait pas trop joué cette saison avec son équipe, Bouraba, qui a marqué deux buts lors des rares matchs où il a été aligné, a préféré quand même poursuivre l’aventure avec le club béjaoui dans l’espérance de décrocher une place de titulaire la saison prochaine. Ainsi Bouraba est le dernier joueur à avoir rempilé à la JSMB après Si Mohamed, Djebaret, Boukemacha, Bellakhdar, Gasmi, Maïza et Maroci qui ont tous paraphé de nouveaux contrats avec leur club employeur. S. A.

On parle déjà de Belhout à Béjaïa
Ces jours-ci le nom de Rachid Belhout revient avec beaucoup d’instance à Béjaïa. D’après nos informations, l’ancien entraîneur de la JSK intéresse sérieusement les dirigeants de la JSMB qui auraient déjà pris attache avec Belhout pour le lui proposer. Certains sont allés jusqu’à dire que le présidant Tiab aurait déjà tout conclu avec lui, lors de son séjour à Tunis où se trouve actuellement Belhout. Pour le moment rien n’est officiel, mais d’après l’entourage du club, Belhout pourrait bien être le coach des Vert Rouge la saison prochaine.

yant entamé le début de la semaine par le renouvellement du gardien franco-algérien Si Mohamed Cédric, qui était le premier à avoir paraphé son contrat en faveur de la formation béjaouie, l’opération du renouvellement des contrats s’est poursuivie avant-hier par la signature des autres joueurs qui ont fait le déplacement à Béjaïa. Il faut retenir de cette opération que mis à part Rabie Meftah qui a opté pour l’USMA, vu l’offre faramineuse de Haddad, tous les autres joueurs que la JSMB avait l’intention de garder pour le prochain exercice ont renouvelé leurs

A

contrats. Cela grâce au président Tiab qui a la réputation d’un homme de confiance, honnête et sincère et qui a su trouver les mots pour convaincre ces éléments à jouer la saison prochaine à la JSMB. Malgré que ces derniers aient reçu des offres alléchantes d’autres clubs, ils ont préféré rester à la JSMB qui leur a donné tous les moyens et les conditions de travail nécessaires, et qui a surtout toujours répondu favorablement à leurs exigences.

Le départ de Meftah, seul point noir
Tiab n’a pas pu retenir Rabie Meftah qui a signé à l’USMA alors

qu’il avait donné auparavant sa parole au président de renouveler à la JSMB. C’est donc le seul point noir dans cette opération de renouvellement des contrats. «Meftah était sur le point de renouveler avec nous mais l’offre de l’USMA l’a vraiment motivé. Même lui ne croyait pas qu’il allait gagner autant d’argent. Il était libre, il a choisi sa nouvelle destination, on doit accepter», explique le manager général du club béjaoui. Toutefois, il faut dire que malgré cela le dossier est presque clos dans les délais. Le président Tiab a réussi son pari en gardant toute l’ossature de l’équipe, en attendant l’autre dossier qui reste toujours dans le flou,

La piste Garzzito réactivée
Ayant été déjà approché auparavant par le président Tiab, la piste de l’ex-entraîneur de TP Mazembé et du WA Casablanca Diego Garzzito est réactivée. D’après nos informations, l’entraîneur français de 61 ans est devenu la priorité de Boualem Tiab. Le président de la JSMB avait affirmé au Buteur qu’il l’avait déjà rencontré en France pour parler de son éventuel transfert à Béjaïa, avant l’arrivée de Bouali à la barre technique du club. On croit savoir donc que les dirigeants veulent vraiment recruter Garzzito qui pourrait servir leur équipe en Ligue des champions la saison prochaine, sachant qu’il a déjà eu une expérience avec le TP, le champion d’Afrique, et le WAC. S. A.

Prêté pour un an à la JSMB

Ouali première recrue
C’est officiel, le désormais ex-milieu de terrain du Paradou AC, Bilal Ouali est béjaoui pour la saison prochaine. Le joueur a signé hier un contrat le liant à la JSMB pour une année à titre de prêt avec la possibilité de rachat du contrat la saison prochaine car le joueur est lié jusqu’au mois de juin 2013 avec le PAC. Comme annoncé dans notre édition d’hier, Ouali était depuis mardi à Béjaïa, pour négocier son transfert au club de Yemma Gouraya. C’est le président Tiab qui a reçu le joueur hier au siège du club et qui a finalisé la transaction. Après quelques minutes de négociations, les deux parties ont pu trouver un accord sur le plan financier. Malgré quelques difficultés entre les deux parties dans ce volet auparavant, Tiab a pu finalement convaincre le joueur. Après les tractations, Ouali a signé pour une saison et devient ainsi la première recrue béjaouie.

Il portera le n° 7
À l’instar de toutes les nouvelles recrues et comme ça se passe depuis des années à la JSMB, le néo-milieu de terrain a choisi le numéro de son dossard qu’il devra porter lors du prochain exercice. Parmi ceux qui lui ont été proposés, le joueur a opté pour le chiffre 7. Pour rappel, ce numéro était celui de Kouider Boukessassa qu’il a porté durant trois saisons. S. A.

« Brahim-Chaouch m’a dit beaucoup de bien de ce club »
Le milieu de terrain du Paradou a enfin choisi sa nouvelle destination. Après plus de deux semaines de négociations, les deux parties ont trouvé un terrain d’entente. Hier, le désormais ex-joueur du PAC a paraphé son contrat pour une saison. Ouali a promis de faire parler de lui dès sa première saison sous le maillot vert et rouge.

«La JSMB est le club qui me convient»
été réglé. Peut-on connaître les raisons qui vous ont poussé à signer dans ce club ? Cette formation béjaouie ambitionne toujours de jouer les premiers rôles, et donc c’est tout naturellement qu’est née chez moi l’envie d’évoluer dans un groupe pareil. En plus, à la JSMB, j’en suis persuadé, je vais donner une autre dimension à ma carrière surtout que le club jouera aussi la C1 la saison prochaine, voilà encore ce qui a motivé mon choix. En plus de cela, mon coéquipier au PAC, Brahim-Chaouch, m’a dit beaucoup de bien de ce club et m’a vraiment encouragé à venir, surtout que lui est déjà passé par là. Donc je pense que j’ai fait le bon choix car la JSMB est le club qui me convient parfaitement. Mais il y a aussi le vœu des responsables béjaouis de vous voir dans leur équipe la saison prochaine… Exact, c’est un honneur pour moi d’être estimé comme ça, et c’est avec grand plaisir que j’ai signé. Par ailleurs, j’ajoute qu’étant un homme de parole, j’ai promis il y a belle lurette aux responsables béjaouis de venir. Aujourd’hui cette promesse je l’ai tenue, alors que plusieurs clubs me voulaient. Quels sont ces clubs ? J’avais des contacts officiels et j’ai même reçu des offres alléchantes de pas mal de clubs de notre championnat. Je ne vois pas l’intérêt de les citer maintenant car j’ai fait mon choix, surtout que dans ma tête, je me voyais déjà à la JSMB, une équipe où je n’aurai certainement pas de problèmes pour m’intégrer et m’imposer. La JSMB ambitionne de jouer les premiers rôles la saison prochaine, êtes vous prêt pour cette mission ? En toute confiance, je dirais oui, mais il faut se battre pour un tel objectif. Avec cette culture de viser toujours plus haut, je pense qu’on peut y arriver, il suffit juste qu’on se mette dans la tête qu’on est capable. Entretien réalisé par S. A.

Vous avez signé un contrat d’une année avec la JSMB, êtesvous content d’avoir opté pour ce club ? Effectivement, j’ai paraphé mon contrat d’une année à titre de prêt car je suis lié avec le PAC jusqu’en 2013. Je suis très heureux de rejoindre un club comme la JSMB. Actuellement tout joueur ambitieux souhaite de porter le maillot vert et rouge et je ferai le maximum pour être à la hauteur de la confiance des Béjaouis. Comment se sont déroulées les négociations ? Comme prévu, je me suis déplacé à Béjaïa pour négocier. C’était très court, puisque en quelques minutes seulement tout a

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup bas JSMB Il a opté pour l’EST

15

Les Portugais s’acharnent

ESS
Kouamé, Ivoirien à Saïda, Burkinabé à surpris hier Sétif Les dirigeants de l’ESS ont été
d’apprendre que le Burkinabé Kouamé Valentin, qui vient de signer un contrat avec l’Entente, est plutôt qualifié au Mouloudia de Saïda. Une correspondance de la FIFA est parvenue en effet au siège du MCS confirmant la qualification du joueur chez les Mouloudéens, alors que ce dernier, pour les responsables de l’ESS, fait officiellement partie de l’effectif de la nouvelle saison. Kouamé Valentin, après avoir signé son contrat avec l’Entente, a même encaissé 27 000 euros, l’équivalent de cinq mois de salaire. C’est ce qui va compliquer davantage cette histoire à laquelle les Sétifiens ne s’attendaient guère. L’on se demande par ailleurs comment les responsables de l’Entente ont pu conclure avec un joueur sans se renseigner sur sa situation. Car ils sont les premiers responsables de cette aberration même si le joueur et son agent ont tenté de faire tourner tout le monde en bourrique en présentant deux passeports de nationalité différente à chaque club. Kouamé aurait, en effet, la double nationalité ivoirienne et burkinabée. A Saïda, il a signé en tant qu’Ivoirien, et à Sétif, il a présenté un passeport burkinabé.

sur N’djeng A
pparemment, les Portugais, notamment les Vimaranenses du Vitoria Guimarães, n’ont pas apprécié le faux bond de Yannick N’djeng qui a passé la visite médicale la semaine dernière dans le but de signer à Guimarães avant d’opter pour l’ES Tunis dans la même semaine. Les dirigeants du club portugais ainsi que leurs supporters n’ont pas caché leur colère vis-à-vis de cet acte jugé un peu inopportun. Cela n’a pas laissé indifférent l’attaquant de 21 ans qui a voulu apporter certains éclaircissements sur cette affaire pour se défendre et expliquer aux Portugais ce qui s’est réellement passé. portugaise, le Camerounais s’explique : «L’Espérance a fait une offre plus importante que celle de Guimarães. Et je n’étais pas l’unique décideur dans cette histoire. J’ai fait des pieds et des mains pour aller au Portugal mais c’est la JSMB qui tranche au final.» Les 400.000€ payables en trois fois par les Portugais n’avaient aucune chance face aux 700. 000€ cash des Tunisiens.

«Je comprends la déception de Guimarães»
Et le joueur compatit : «Je comprends la déception de Guimarães. Ils sont venus me voir en Algérie, ils m’ont accueilli chez eux… Mais, encore une fois, je n’étais pas le seul à décider. » Et il tient à calmer les plus folles rumeurs : «Hakim Medane (manager général de la JSM Béjaïa) m’a dit qu’il avait lu et entendu que je n’avais pas signé là-bas parce que ma visite médicale se serait mal passée. Je ne suis ni blessé ni malade. Je tiens à ce que ce soit clair.»

«Je n’étais pas le seul à décider»
Le néo-attaquant de l’ES Tunis raconte son départ raté pour le Portugal. Ce fut la nouvelle de l’été, à Guimarães. Yannick N’djeng devait quitter Béjaïa pour le Vitoria. Il le voulait. Pour cela, il avait même séché une mise au vert et menacé de boycotter les matchs de la JSMB. Il sera allé jusqu’à pousser ses dirigeants à se rendre, avec lui, dans la cité-berceau. Mais contre toute attente, il s’est engagé avec l’Espérance de Tunis. Interrogé par la presse

«Tout n’est pas fini !»
En signant à l’Espérance, le buteur de 21 ans garde l’espoir de rejoindre l’Europe, son rêve : «Tout n’est pas fini ! Je n’ai que 21 ans et j’ai toujours envie d’y aller.»

Qualifié, N’djeng se laisse donc une porte ouverte vers le Portuil sera présent gal : «Pourquoi pas un jour ? J’ai beaucoup aimé Guidemain face au MCA marães. La ville est maYannick Joseph N’djeng, la nouvelle gnifique. Je tiens recrue de l'Espérance, pourrait faire partie d’ailleurs à remercier de l'équipe lors du match de la première les dirigeants et les gens journée de Ligue des champions contre le qui m’ont très bien MC Alger, ce samedi à Alger. En effet, le reçu.» Chez les Sang et joueur a obtenu sa qualification de la part Or, il aura l’opportunité de briller : «Je vais de la CAF avec l’Espérance de Tunis, qui jouer la Ligue des champourrait déjà compter sur Yannick depions d’Afrique avec une main au stade du 5-Juillet contre grande équipe.» N’djeng est le MCA qu’il connaît très loin mais reste un joueur à bien. suivre... de près.
S. A.

L’Entente veut négocier sa lettre de libération
Maintenant que le joueur est officiellement qualifié à Saïda, il se peut que le président du MCS accepte de négocier avec son homologue sétifien pour régler ce problème. C’est ce qu’espèrent les responsables de l’ESS qui comptent se rapprocher de Khaldi afin de négocier la lettre de libération. C’est loin d’être acquis car le président saïdi n’est apparemment pas prêt à lâcher Kouamé, d’autant qu’il serait très en colère contre les dirigeants sétifiens qui auraient dû, selon lui, au moins l’appeler pour connaître sa situation.

L’autre solution, demander à Kouamé de rembourser
L’autre solution, c’est de demander au joueur de restituer l’argent encaissé et oublier cette histoire au lieu de rentrer dans un conflit perdu d’avance avec le Mouloudia de Saïda K. H.

Gasmi : «Je n’ai jamais songé à quitter la JSMB»
Ayant signé son nouveau contrat d’une année mercredi dernier, l’attaquant Ahmed Gasmi nous explique dans cet entretien les raisons qui l’ont poussé à renouveler son bail à la JSMB malgré les offres qu’il a reçu des autres clubs.
Fini le suspense, puisque vous venez de rempiler… Pour moi, il n’y a pas eu du suspense car dans ma tête je n’avais nullement l’intention de quitter la JSMB surtout après avoir donné ma parole au président à qui j’ai promis de rempiler sans problème. Donc, vous n’aviez jamais songé à quitter votre club… Je ne vois pas de raisons valables pour changer de club alors que je suis à l’aise, surtout après avoir passé une très belle première saison à la JSMB. Certes, j’ai eu des contacts de plusieurs clubs de notre championnat, mais j’ai préféré accorder la priorité à mon équipe. Dieu merci, on est parvenus, les dirigeants et moi, à un accord qui me permet de poursuivre l’aventure à la JSMB. Vous semblez satisfait de l’accord conclu … Bien sûr, sinon pourquoi renouveler. Franchement, de ce côté il n’y a aucun problème et je n’ai jamais eu de soucis auparavant. La direction ne laisse jamais la place au doute, elle nous a toujours mis à l’aise. D’ailleurs, ce sont ces raisons-là qui m’ont motivé à renouveler au profit de ce club . On vous a annoncé du côté du Mouloudia d’Alger … Le MCA est parmi les clubs qui m’ont sollicité, j’avais des contacts de partout mais j’ai décliné leurs offres. Je sais que certains vont dire que j’étais en train de faire de la surenchère, mais ce n’est pas vrai. Je ne suis pas le genre à choisir cette voie pour augmenter ma cote. J’ai voulu jouer pour la JSMB, mon club et qui a manifesté clairement ses intentions de me garder pour le prochain exercice. Et pour vous dire la vérité je ne regrette pas d’avoir fait ce choix. Avez-vous parlez avec la direction des objectifs du club la saison prochaine ? Certes, le football n’est pas une science exacte, mais les ambitions de notre club sont grandes cette fois-ci. D’ailleurs, comme vous l’aurait remarqué les dirigeants affichent leur désir de jouer les premiers rôles, sans pour autant nous mettre la pression. On compte faire de notre mieux afin d’être meilleurs que la saison écoulée. Surtout que le club jouera la C1 aussi… Exactement, d’abord je tiens à dire que c’est un honneur pour moi et pour toute la région de Béjaïa de participer à cette prestigieuse compétition pour la première fois dans l’histoire du club. Notre objectif sera donc d’aller le plus loin possible dans cette compétition, et représenter dignement le football algérien. Quels sont vos projets personnels pour la saison prochaine ? Evidement, un bon parcours avec mon équipe et une place de titulaire dans l’effectif ; et surtout de marquer plus de buts que la saison écoulée. Entretien réalisé par S. A.

Serrar a convaincu Belkaïd
Avant que Serrar ne s’entretienne hier avec Laïfaoui, il avait rencontré Farouk Belkaïd avec lequel il s’est entendu pour lui renouveler son contrat pour une autre saison. Le premier responsable de l’ESS a tenu en effet à ce que son joueur reste encore à l’Entente en dépit de ce qui s’est passé la saison dernière. De son côté, Belkaïd a demandé à ce que la direction lui prépare le plus vite possible son contrat pour le signer. Il veut régler sa situation pour aller tranquillement en vacances. Ainsi, Belkaïd est bien parti pour une quatrième saison avec l’Entente.

Delhoum va renouveler
En plus de Laïfaoui et Belkaïd, Delhoum va également renouveler son engagement avec l’ESS. Lui aussi a rencontré le président Serrar en prévision d’un nouveau contrat.

Accord avec Yalaoui
On apprend également que Yalaoui, l’ex-attaquant de la JSK, serait sur le point de signer à l’Entente. Son manager était hier à Sétif et il paraît, selon nos informations, qu’un terrain d’entente aurait été trouvé entre les deux parties, notamment sur le plan financier. Et Yalaoui ne devrait pas se déplacer jusqu’à Sétif pour signer son contrat. C’est son manager qui va le lui apporter jusqu’à Alger ou Tlemcen pour le parapher.

On attend Hadj Aïssa et Chaouchi
Par ailleurs, on apprend que les dossiers de Hadj Aïssa et Chaouchi sont encore en attente. La direction du club, même si les dossiers sont prêts pour les déposer à la commission des litiges, attend un signe des deux joueurs pour régler cette histoire à l’amiable. Il est à noter que les responsables de l’ESS ont jusqu’au 1er octobre pour déposer les dossiers en question, et ils espèrent que d’ici là, les deux joueurs seraient revenus à de meilleurs sentiments. Il est à rappeler qu’un huissier de justice avait été dépêché avant la fin du championnat pour constater l’absence des deux joueurs qui avaient, faute de non régularisation de leur situation financière, décidé de ne plus revenir. K. H.

16

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup de vent CRB

Ighil, futur entraîneur du Chabab ?
L’ancien sélectionneur national Meziane Ighil, auteur d’un parcours époustouflant avec son club de l’ASO, couronné par le titre de champion d’Algérie, est le technicien le plus demandé en ce mercato. Le CRB, qui ne s’est pas encore fixé sur l’entraîneur qui dirigera sa barre technique a, semble-t-il, jeté son dévolu sur Ighil. Les hésitations quant à un prolongement avec l’ASO ont toutefois encouragé les dirigeants du Chabab à exploiter à fond cette piste. Il est vrai qu’aucun contact n’a pour l’instant été établi, mais le technicien sera approché par des amis communs pour connaître d’abord sa situation avant d’entamer officiellement les pourparlers. Le choix porté sur Ighil n’est pas totalement fortuit, les dirigeants du Chabab devront nommer un entraîneur au moins d’égale valeur que le prédécesseur, à savoir Gamondi, si toutefois l’Argentin déciderait de quitter le club. Les nouveaux actionnaires du CRB attendent une réponse définitive de Gamondi avant que Kerbadj ne se déplace au Maroc pour tenter de le convaincre.

Mekhout et Aksas n’ont pas signé à Al Qadissia
qq Les deux Belouizdadis sont de retour au pays après une virée non concluante en Arabie Saoudite. En effet, Mekhout et Aksas ont été priés de subir des tests, une manière diplomatique de les pousser vers la sortie, ce qui n’a pas été convenu au départ et a fortement déplu aux deux éléments. Leur retour au Chabab n’est pas d’actualité comme nous l’a affirmé un dirigeant : «Le CRB a déjà fait son marché en recrutant des éléments évoluant dans le même registre, particulièrement dans l’axe de la défense. Mais concernant Mekhout, les dirigeants n’attendront pas plus de 24 heures, c’est le temps de réflexion qui lui a été donné, faute de quoi il devra aller chercher un club.» Djamel A.

Rebih Les libérés «Quitter le
club, jamais !»
Le joueur qui a tenu en haleine tous les supporters du Chabab a finalement prolongé son contrat. Pour lui, la décision de rester était déjà prise et n’avait nullement l’intention de changer d’air, il l’explique : «Quoique ma décision de prolonger au CRB soit certaine, cela m’a permis toutefois de connaître ma véritable place dans le cœur des supporters du Chabab. Cette marque de sympathie des fans m’a réconforté dans la décision que je devais prendre. Ajouter à cela, la confiance incommensurable des dirigeants. Pour moi, l’idée de quitter le CRB ne m’a pas effleuré car je suis redevable envers ce club et ses supporters. Cela aurait été une trahison, si j’avais accepté les offres qui me sont parvenues.» Le gaucher poursuit : «La stabilité de l’équipe a également pesé car en voyant mes coéquipiers renouveler, j’ai su que le CRB a réussi dans sa mission de conserver ses meilleurs atouts.»

sont connus
Le Chabab de Belouizdad a officiellement annoncé la liste des joueurs à libérer. Si la libération de certains, à l’image de Saïbi, Harrouche, Sellimi, Khellef et Ghoul était sans surprise, celle de Maâziz, en revanche, a surpris plus d’un. Le défenseur central était dans un passé récent le grand espoir de son équipe en parvenant à porter le brassard de la sélection nationale des U20, mais au fil du temps sa progression fut inexplicablement stoppée et ses démêlés avec l’administration se multiplient pour devenir insupportables. Sous la houlette de l’entraîneur Gamondi, Maâziz n’a pas eu de réelles opportunités de prouver ses qualités mais le peu de matchs auxquels il a pris part auraient incité le technicien argentin de le mettre à la disposition de la direction. Maâziz devra par conséquent trouver un autre club pour relancer sa jeune carrière. Lui qui est passé par toutes les jeunes catégories du CRB sera contraint d’aller monnayer son talent ailleurs.

Bey soumis à la lettre de libération
Encore un enfant du club qui va quitter le CRB. En effet, Mahmoud Bey est aussi sur la liste des libérés mais le joueur ne sera pas cédé gratuitement. Les clubs intéressés devront passer à la table des négociations pour avoir sa lettre de libération, et dans le cas où cela n’aboutirait pas, la direction sera dans l’obligation de le céder encore une fois à titre de prêt. Le cas de Bey ressemble étrangement à celui de son coéquipier Maâziz. Les problèmes conflictuels que le staff technique a eu beaucoup de peine à gérer durant la saison écoulée sont à l’origine du renvoi de ces deux éléments qui, pourtant, ne manquent pas de qualités et de talent. C’est insuffisant, car en football le côté mental est un facteur aussi déterminant que vital. Djamel A. les couloirs se font de plus en plus rares, raison pour laquelle la direction du club devra rapidement ramener un latéral de métier. L’exjoueur du MCA, après une saison pleine avec le Raed, pourrait en effet apporter son expérience à la formation belouizdadie.

Les actionnaires se réuniront aujourd’hui
qq Les actionnaires du club se retrouveront aujourd’hui pour élire le nouveau président du conseil d’administration. L’intronisation de Gana Azzedine à la présidence sera effective à l’issue de la réunion. Avant son installation officielle, L’homme d’affaires Gana a montré sa disponibilité et est prêt à investir et s’investir davantage. Pour lui, il est indispensable de pouvoir compter sur l’ensemble de la famille belouizdadie. Sans l’ombre d’un doute, Gana sera le futur président de la SSPA/CRB. Djamel A.

qq Dine Cherif, la surprise du chef
Un attaquant puissant et imposant répondant au nom de Dine Cherif, un international espoirs ghanéen sera incontestablement la surprise des Belouizdadis pour la saison à venir. L’attaquant évolue au sein de la formation de son pays Hearts AOK Accra. Le joueur, nous dit-on, est une force de la nature, doté d’un sens de but inouï. Il est d’ailleurs le meilleur buteur de son équipe. Un dirigeant proche du dossier a confié en ces termes : «Cet attaquant n’est pas bon, il est excellent. La direction du club a déjà envoyé une invitation au joueur qui devra rejoindre l’Algérie à la fin de ce mois. L’international olympique ne viendra pas pour des miettes, raison pour laquelle le CRB s’emploie à casser sa tirelire en investissant énormément sur lui.» Le joueur ressemblerait énormément à Eneramo, l’ex-attaquant de l’USMA. La même source ajoute : «Pour le joueur, sa venue au CRB ne sera qu’un tremplin, le CRB lui permettra de rejoindre le Vieux Continent pour une aventure professionnelle.» Ainsi, Les Belouizdadis avec cette autre recrue boucleront définitivement le dossier recrutement qui coïncidera aussi avec la reprise des entraînements.

attendu au siège du club où il sera question de trouver un accord permettant la finalisation des pourparlers entamés depuis belle lurette. En effet, Mahfoud Kerbadj a longuement discuté avec l’ex-Canari avant son départ à l’Hexagone avec l’intention de se revoir et concrétiser. Libre de tout engagement, le meilleur passeur du championnat 09/10 avec le MCA ne veut plus entendre parler d’un éventuel retour suite à la manière peu cavalière de ses dirigeants à son égard. Le Chabab possède toutefois des chances évidentes pour convaincre le joueur et ce dernier dans la transaction aura tout à gagner, puisque les Belouizdadis lui permettront, outre l’aspect pécuniaire, donner un coup d’accélérateur pour relancer sa carrière particulièrement. Derrag a souvent réitéré son envie de tenter une aventure professionnelle précédée par une présence soutenue en sélection. Les responsables de la commission de recrutement sont optimistes et persuadés que Derrag portera les couleurs rouge et blanc. Le joueur lui-même s’est montré hautement intéressé à l’idée de rejoindre le Chabab tout en rassurant ses interlocuteurs quant à sa prochaine destination.

qq La direction lorgne qq Larbi Hosni proposé Djallit, Youssef Sofiane qq Derrag, signature Le latéral droit du RCK, Larbi Hosni, a imminente une piste à explorer été proposé aux Comme annoncé ce précédemment, dirigeants du CRB Mustapha Djallit sera qui seraient intéressés dimanche sans aucun doute l’autre par le profil du
L’attaquant du Mouloudia Mohamed Derrag, de retour au pays après s’être déplacé en Espagne, sera dossier sur lequel la commission de recrutement aura bien des efforts à déployer pour lui arracher un éventuel accord. joueur. Le CRB, confronté durant la saison au problème d’arrière latéral, n’a pas encore apporté la solution adéquate car les joueurs évoluant dans

Messieurs Gana et Belaïd seront encore une fois appelés à être convaincants et traiter avec autant d’intérêt et d’abnégation ce dossier que les prédécesseurs. Les dirigeants belouizdadis se préparent à lui soumettre une proposition irrésistible qui ne devrait pas le laisser insensible. En harmonie avec son plan de recrutement, le CRB voudrait, à travers cette offre, attirer Djallit vers la capitale. Ayant un profil similaire, le Franco-Algérien Youssef Sofiane a été également convoité par les responsables du Chabab, avec lesquels il a discuté sur un probable transfert au CRB mais dans l’entourage du club, il semblerait que la piste de Djallit soit la plus plausible et ce pour des raisons indéniables : l’ex-Tlemcénien connaît déjà la majorité des joueurs du Chabab et ne devrait aucunement être dépaysé et facilitera son adaptation. Ajouter à cela, sa marge de progression est édifiante par rapport à son jeune âge. Contrairement à Youssef Sofiane, qui n’a pas véritablement marqué son passage au Mouloudia, auteur de trois buts durant le dernier exercice, l’attaquant a souvent souffert de sa blessure au genou qui lui a fait rater beaucoup de rencontres. En d’autres termes, le choix serait porté sur le produit local.

qq Naïli au CRB, réponse du berger à la bergère
Les dirigeants kabyles ont été surpris et déçus par leurs homologues du CRB concernant la concrétisation du milieu de terrain Naïli. Les accusations sont principalement destinées au président Mahfoud Kerbadj mais au CRB depuis son élection à la LFP, le nouveau patron de cette instance s’est automatiquement déchargé de ses fonctions au niveau du club léguant ainsi les pleins pouvoirs à la commission de recrutement, seule habilité à négocier. A ce propos, le duo Gana-Belaïd a été l’unique interlocuteur aussi bien avec Naïli, Benabderrahmane et les autres. L’ancien chairman n’est intervenu qu’une seule fois dans le dossier de prolongement parce que les joueurs en fin de contrat ont exigé la présence de Kerbadj pour finaliser. Les dirigeants kabyles ont-ils la mémoire courte ? Le cas de Younès est encore vivace, le milieu de terrain a opté pour la JSK, alors qu’il avait donné au préalable son accord au CRB de prolonger. Le Chabab d’ailleurs s’apprêtait à disputer une joute internationale au Mali. Djamel Abed

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil Ligue 1

17

ASO

Il a signé pour deux saisons

Francis Ambane, première recrue de l’ASO
Sa fiche technique Nom : Ambane Moubourou Idriss Francis Pays : Cameroun Age : 26 ans Né le : 8/11/1984 à Yaoundé Poste : milieu offensif Taille : 1,82 cm Poids : 76 kg Carrière 2008-2011 : ES Sétif (D1) 2007-2008 : Union Douala (D1, Cam.) 2006-2007 : Impôts FC (D1, Cam.) 2003-2004 : Lokeren (D1, Bel.) 2002-2003 : Canon Yaoundé (D1, Cam.)
e président Medouar, qui se trouve toujours à Alger, a profité de son séjour dans la capitale pour essayer de finaliser avec les joueurs qu’il avait préalablement ciblés. Ainsi, il a convaincu le Camrounais Francis Ambane, exjoueur de l’Entente de Sétif, à porter le maillot du champion

CAB
Attendu hier pour négocier un éventuel contrat

Ould Téguidé n’a
l était prévu qu’Ould Téguidé, l’ancien joueur du Mouloudia de Saïda, arrive hier à Batna pour entamer les négociations avec les dirigeants du CAB. Finalement, le Mauritanien n’a pas été au rendezvous. On ne connaît pas les raisons de cette défection, mais il paraît que les dirigeants du CAB ont été informés de l’annulation du rendez-vous de la part de l’agent du joueur qui s’est excusé de ne pouvoir arriver à temps en raison d’un empêchement personnel du joueur. On nous fait savoir toutefois qu’un autre rendez-vous aurait été pris entre les deux parties dans les jours qui viennent.

pas été au rendez-vous

I

L

d’Algérie en titre. Le joueur s’est présenté hier matin au siège du club où l’attendait le secrétaire de l’équipe, avec tous les documents nécessaires pour la signature du contrat à laquelle le Camerounais a tôt fait de satisfaire en optant pour l’ASO pour une durée de deux ans. Ambane est ainsi officiellement la première recrue de Medouar qui a précisé qu’il ne ra-

mènerait pas plus de quatre ou cinq nouveaux joueurs cette saison.

Il a passé les examens médicaux
Après avoir paraphé son contrat, le Camerounais Francis Ambane s’est dirigé vers le clinique où se trouvait le staff médi-

cal du club qui lui a fait passer la visite médicale afin de compléter son dossier pour le qualifier au sein de l’équipe. Le joueur a quitté par la suite Chlef pour retourner passer quelques jours chez lui au Cameroun avant de revenir dans deux semaines pour prendre part à la préparation d’intersaison. Ahmed Feknous

Rahem pourrait partir
Le joueur Rahem, qui s’est entraîné avec l’équipe durant toute la phase retour, a signé cette saison un contrat avec le club, mais il n’est pas sûr qu’il reste pour autant. Rahem a eu, en effet, un entretien avec le président du CAB durant lequel il lui a demandé une partie de sa prime de signature, mais le premier responsable du CAB lui a demandé de patienter jusqu’à ce que l’argent rentre dans les caisses du club. Une réponse qui n’a pas convaincu Rahem d’autant que ce dernier a eu vent que tous les éléments qui ont renouvelé ont encaissé une partie de leur dû. Le joueur songerait même à quitter le CAB, selon nos informations.

Djediat et Hadj Aïssa,
«les 2 travaux de Medouar»
Le président Medouar garde toute son énergie pour le dernier round prévu pour le début de la semaine prochaine où il attendra avec impatience le retour au pays de Lamouri Djediat ainsi que celui de Lazhar Hadj Aïssa. Le boss chélifien aura à jouer serré pour convaincre les deux joueurs, l’un à rempiler et l’autre à opter pour l’ASO, sachant que tous les deux sont fortement sollicités par l’USMA dont le président Haddad est en train de se comporter en vrai nabab sur le marché des transferts où pour l’heure, et de l’avis de tous les observateurs, il a réalisé les meilleures affaires et rien ne dit qu’il en est à son dernier coup. En somme, du pain sur la «planche à billets» pour Medouar s’il ne veut pas voir s’envoler les deux oiseaux rares pour une cage dorée dans la maison des Rouge et Noir.

Ambane : «Pour une grande saison

sous les couleurs du champion»
Personne ne s’attendait à vous voir atterrir à Chlef… C’est vrai, tout s’est passé très vite, et il faut dire aussi que les négociations sont restées secrètes jusqu’à leur aboutissement. Je dois aussi reconnaître que l’offre était intéressante autant que j’ai pu être rassuré par le discours du président Medouar qui a su me convaincre et voilà. Et puis c’est toujours un honneur de porter les couleurs du club qui vient de remporter le championnat ce qui fait que je dois à présent me montrer à la hauteur de cet intérêt et ne pas décevoir les Chélifiens. Pourtant il était dans vos intentions de retourner au Cameroun croyait-on savoir, non ? C’est vrai, j’avais pensé à cette perspective à la fin de la fin de la saison écoulée, surtout que j’avais eu plusieurs offres de clubs là-bas mais il y a eu cette proposition de l’ASO qui m’a fait changer d’avis. Etant de nature ambitieux, je ne pouvais rester insensible à cette option de rallier les rangs du club champion d’Algérie qui m’offre aussi la chance de participer au challenge de la Ligue des champions qui est une compétition que tout joueur aimerait disputer. Donc la Champions League n’y ai vu aucun inconvénient à m’engager pour cette période au cours de laquelle j’espère bien donner satisfaction. Vous allez faire partie d’un groupe qui renferme de grands noms, n’avezvous pas peur de la concurrence ? Absolument pas ! J’ai joué au sein de grands clubs où la concurrence a toujours battu son plein et j’ai, à chaque fois, su tirer mon épingle du jeu pour gagner ma place dans l’équipe type. De toute façon, je ne vous cache pas que ce paramètre va m’être très utile pour me pousser à me donner à fond afin de revenir à mon meilleur niveau et rebondir de plus belle en relançant ma carrière. Quel message voudriezvous éventuellement transmettre aux supporters chélifiens qui vous connaissent bien ? Je leur dis que c’est un honneur pour moi de porter le maillot de l’ASO et je suis là pour leur donner un coup de main afin d’atteindre d’autres objectifs et gagner d’autres titres. Tout comme je compte sur eux pour m’aider à me fondre dans l’équipe et et je leur promets une grande saison. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Benamokrane, Mhaïa, Messali et Hemmami ne sont pas venus
Il n’y a pas qu’Ould Téguidé qui a fait faux bond hier aux dirigeants du CAB. D’autres joueurs étaient attendus en effet dans le bureau du président, à l’image des quatre joueurs d’El Eulma, Benamokrane, Mhaia, Messali et Hemmami notamment, mais aucun d’entre eux n’a franchi la porte du bureau. Pourtant, mardi passé, lorsque Benamokrane et Mhaïa ont discuté avec le président, ils lui ont promis de lui rendre la réponse hier jeudi. A Batna, on ne comprend pas trop cette absence, pour le moins curieuse.

Ighil toujours indécis
Le président de l’ASO, Abdelkrim Medouar, est revenu hier matin à Chlef sans pouvoir avoir l’accord final de son entraîneur Ighil Meziane. Medouar, qui a rencontré le coach deux fois de suite à Alger, a tout fait pour avoir son accord mais Ighil reste toujours indécis concernant son avenir. Le boss chélifien, qui ne veut pas encore prendre de mesure concernant la barre technique, attendra jusqu’à samedi où normalement il devrait avoir une réponse définitive de la part de Ighil et ce ne sera qu’en fonction du «verdict» qu’il aura à aviser. A. F.

a pesé dans votre choix ? Comme je viens de vous le dire, chaque joueur espère participer à cette prestigieuse compétition qui réunit les meilleurs clubs du continents, mais ce n’est pas seulement ça, car il y a plusieurs autre raisons qui m’ont poussé à venir d’autant que beaucoup de joueurs en Algérie m’ont conseillé l’ASO où il y a une grande stabilité à tous les niveaux. De plus, l’équipe ambitionne de toujours jouer encore les premiers rôles conformément à son nouveau statut et ça m’a beaucoup motivé pour venir. Vous avez signé pour combien de temps ? J’ai signé un contrat de deux saisons avec l’ASO. J’ai trouvé que c’était une période suffisante pour réussir quelques chose avec ce club surtout que le président Medouar lui aussi a beaucoup insisté pour me voir signer pour plus d’une saison et comme il a su se montrer convaincant, alors je

Suspension des négociations
Le fait qu’aucun joueur du championnat de Ligue 1 n’a signé jusque-là au CAB intrigue plus d’un. Mais on croit savoir, selon une source proche du club, que le président Nezzar aurait suspendu toutes les négociations avec les éventuelles recrues en raison de la réunion prévue dans les jours qui viennent entre les membres de la nouvelles société du CAB. Ce n’est qu’après avoir tiré tout au clair que l’opération recrutement reprendra, nous dit-on.

Est-ce la crise ?
Mais il se peut que la principale raison qui fait que les choses traînent au CAB est la crise financière qui frappe le club de plein fouet, et c’est la raison pour laquelle le président Nezzar aurait appelé les membres de la société du CAB à une réunion d’urgence, d’autant qu’aucun d’entre eux n’a encore versé les 250 millions que chacun d’entre eux devait verser. A. S.

18

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil Ligue 1

NAHD

Harrouche et Benyahia

Natèche : «J’ai décidé de rester»
Le gardien de but du Nasria, Abderraouf Natèche, a décidé de rempiler pour une autre saison. Après avoir discuté avec le président de section, Sofiane Bouderouaya, il a été convaincu de prolonger son contrat d’une saison. «J’ai été convaincu par le discours du président de section, Sofiane Bouderouaya, et j’ai décidé donc de prolonger mon contrat d’une saison», a déclaré en substance le portier husseindéen. Concernant les contacts entrepris par la direction avec d’autres gardiens de but et les objectifs du Nasria après son retour parmi l’élite, Natèche dira : «Je n’ai pas peur de la concurrence. Au contraire, c’est une bonne chose pour le club. Moi, j’ai décidé de rempiler par conviction et la direction est libre de contacter les joueurs qu’elle juge en mesure d’apporter le plus escompté. Pour ce qui des objectifs de l’équipe cette saison, je pense qu’il serait plus logique de parler du maintien. Cela ne veut pas dire qu’on doit se contenter du rôle de simple faire valoir, mais plutôt de jouer à fond nos matches. Si on voit qu’on peut faire mieux, alors pourquoi ne pas voir plus grand ?»

signent au Nasria
Le désormais ex-milieu de terrain du Paradou AC, Hocine Harrouche, et le jeune prodige koubéen, Zakaria Benyahia, ont officiellement signé au profit du Nasria. Harrouche, qui a déjà porté les couleurs sang et or, revient après un bref passage infructueux au CR Belouizdad. Il a paraphé hier pour une saison à titre de prêt dans la mesure où le président du PAC, Kheireddine Zetchi, ne voulait pas le libérer et aurait exigé une somme exorbitante. Toutefois, le jeune Hocine Harrouche se dit très satisfait de revenir au Nasria, surtout qu’il a laissé une bonne impression chez les supporters lors de son premier passage. Son expérience au CRB n’a pas été fructueuse sachant qu’il n’a pas beaucoup joué car il ne faisait pas partie des plans de Gamondi. De son côté, Zakaria Benyahia s’est engagé mercredi soir pour trois saisons. La direction du Nasria a opté pour des contrats à long terme dans le but d’assurer la stabilité et construire une équipe compétitive. Ainsi, Benyahia est la troisième recrue koubéenne du Nasria après Boussaïd et Madi, sans parler de Khedis (ancien joueur du club) et de l’entraîneur Medjahed. Madi a, pour sa part, signé un contrat de deux années et demi.

S. H.

Souakir pour deux ans au NAHD
Après Ahmed Benyahia et Hocine Herrouche, un troisième joueur s’est engagé pour deux ans au Nasria. Cet élément là n’est autre que Hichem Souakir, l’ancien attaquant de l’USMH qui tentera une nouvelle expérience dans un club de la capitale. Le natif de Sétif renforce ainsi la ligne offensive des Sang et Or en prévision du prochain exercice.

Les dirigeants sont unanimes sur la destitution de Manâa
es dirigeants du Nasria sont unanimes et bien convaincus que le président Kenfoud Manâa n’est plus à la tête de la SPANAHD après sa destitution par le conseil d’administration et donc ne peut plus agir ou signer un quelconque document. Selon eux, Manâa est désormais un simple membre du conseil. Les réfractaires au nombre de quatre (la majorité), à leur tête Ould Zmirli, ont déjà entamé les démarches nécessaires. Ils ont déposé le nouveau statut de la SPANAHD chez le notaire et la réponse sera rendue au plus tard lundi. Ould Zmirli se dit optimiste quant à une réponse favora-

La direction perd la subvention de l’APC Les cadets remportent le tournoi de Guelma

L

ble au dossier déposé chez le notaire et que le document final sera ensuite déposé au niveau de la LFP, la banque et tous les partenaires du club. De son côté, Kenfoud Manâa affirme qu’il est toujours le seul et unique président de la SPANAHD et que toute opération menée sans son accord est passible de poursuites judiciaires.

Manâa réagit
Dans un communiqué transmit à notre rédaction, Kanfoud Manâa a tenu à réagir par rapport à la situation qui prévaut au niveau de la direction du NAHD. La SSSPA/NAHD informe l’ensemble

WAT

Selon notre source, le Nasria aurait perdu la subvention de l’APC qui serait de l’ordre de 3 milliards de de ses partenaires que le présicentimes. La moitié dent de conseil d’administradevait être accordée tion Kenfoud Manâa est seul à l’association Les cadets du Nasria ont remporté récemamateur (les autres habilité à représenter la soment le tournoi de Guelma qui a été organisé à ciété et ce conformément au Foudjoudj par l’équipe locale. Ce tournoi, qui a vu disciplines), mais celle-ci n’a PV d’installation du la participation de plusieurs équipes, dont l’Acadé- toujours pas 08/07/2010 devant le nomie de Constantine et celle d’Oran, a vu les poulains d’agrément taire avec toutes les prérode Kamel Benabid et Noureddine Madi s’imposer aux puisqu’elle travaille avec un gatives tout changement se tirs au but lors de la finale disputée contre l’équipe récépissé, alors fera auprès du notaire iniorganisatrice, Foudjoudj de Guelma. Ainsi, après ce que selon notre tournoi, l’opération de promotion a débuté au tial. source, l’APC ne sein de cette catégorie puisqu’on apprend que A cet effet, tout engagepeut pas l’entraîneur Madi s’est entretenu avec son subventionner une ment en dehors de la légalité société par actions homologue des juniors, Omar Mechta, statutaire sera poursuivi en jussous peine d’ouvrir une au sujet des joueurs susceptibles tice. brèche pour les autres d’être promus la saison proS. H. entreprises.

chaine.

Yahla : «Près de 100 joueurs m’ont été proposés, mais je ne vais pas refaire les erreurs du passé»

T

rès occupé ces derniers jours par les préparatifs de la prochaine saison, le président tlemcénien, Abdelkarim Yahla, n’a pas hésité à nous consacrer une bonne partie de son temps pour évoquer l’actualité au sein de la maison widadie. Ainsi a-t-il bien voulu éclairer plusieurs zones sombres surtout au moment où les rumeurs vont bon train à propos du mercato du club tlemcénien.

Amrani avec l’espoir de le voir récolter de probants résultats l’an prochain.

prochain, surtout que le portier n’est nullement contre l’idée de rester au club.

«Les cadres de l’équipe sont prêts à rempiler»
Comme nous l’avons annoncé dans nos précédentes éditions, la direction s’est réunie avant-hier avec quelques cadres de l’équipe afin de discuter sur leur avenir. Même si rien de concret n’a été conclu, Yahla nous a affirmé que les leaders du groupe sont prêts à poursuivre l’aventure sans le moindre problème.

«Sameur doit prolonger son contrat, sinon…»
Devenu un élément important dans l’échiquier de Abdelkader Amrani, le meneur de jeu Sameur qui a rejoint le WAT durant le mercato hivernal, est lié au club jusqu’en juin 2012. Mais pas question pour Yahla de se contenter de ce simple bail, le boss tlemcénien exigeant du joueur de prolonger son contrat d’un an, afin de ne pas partir gratuitement à l’issue de l’exercice suivant, alors que c’est grâce au WAT qu’il a pu se faire un nom sur la scène nationale.

«Le bilan de la saison écoulée est positif»
Si pour les amoureux du WAT, la saison dernière est à mettre aux oubliettes, vu le parcours très décevant des Bleu et Blanc qui n’ont assuré le maintien que de justesse à la dernière journée du championnat, Yahla affirme, malgré tout, que le bilan reste positif. Ceci vu qu’après le départ de la plupart des cadres de l’équipe durant l’été dernier et le changement d’entraîneur, cela n’a pas été facile avant de miser sur Amrani et un recrutement massif durant le mercato hivernal. C’est ce qui a permis à l’équipe de redresser la situation, tout en finissant la saison en force avec notamment trois victoires de suite qui ont permis au club de sauver sa place parmi l’élite.

«La balle est dans le camp de Boussehaba»
Celui qui sera vraisemblablement le nouveau feuilleton dans la rubrique du WAT et du CRB durant les prochains jours est sans le moindre doute le milieu offensif Brahim Boussehaba. Toujours lié au CRB, le joueur affirme qu’il souhaite rester au WAT, mais en laissant le soin aux dirigeants de s’occuper de sa lettre de libération. Yahla, qui a évoqué ce sujet avec Kerbadj avant-hier au téléphone, nous a affirmé que l’ex-président du CRB refuse de céder le joueur, et que Boussehaba devra donc convaincre la direction du club belouizdadi de le libérer au WAT, et c’est pour cela que la balle est dans le camp du joueur.

«Le recrutement, doucement mais sûrement»
Si plusieurs clubs font la une des journaux ces derniers jours en affichant quotidiennement les nouvelles recrues à leurs supporteurs, ce n’est pas encore le cas du WAT qui n’a pas enregistré la venue officielle du moindre nouveau joueur. Pour Yahla, c’est une stratégie adoptée par la direction qui ne veut en aucun cas se précipiter mais plutôt recruter intelligemment afin de ne pas rééditer les nombreux flops des précédentes années, surtout que les managers se bousculent pour proposer de nombreux joueurs au quotidien. Ceci au point d’avoir une liste d’environ 100 éléments, sauf que le WAT ne devra recruter que ceux qui veulent vraiment apporter un plus à l’équipe. rection n’a pas encore dévoilé la liste définitive des éléments à libérer en collaboration avec Amrani. Mais selon les dires du président tlemcénien, pas moins de 10 joueurs seront libérés durant les heures à venir, avec la présence de quelques surprises de tailles, ce qui risque de surprendre plus d’un à Tlemcen.

«Les supporteurs devront être le douzième homme et non le douzième dirigeant»
Avant de finir, l’homme fort de la direction tlemcénienne regrette le manque de soutien des supporteurs, puisque la plupart d’entre eux veulent s’immiscer dans la gestion du club et même dans les choix tactiques du staff technique. Un comportement qui ne sera plus toléré dorénavant, vu que chacun doit assumer sa propre mission et que les supporteurs devront aider le WAT et non dicter leur point de vue, en exerçant une pression hostile sur l’entourage du club.

«Amrani est à 90% avec nous»
Très satisfait par le travail effectué par l’entraîneur Amrani depuis sa nomination à la tête de l’équipe première, le président tlemcénien nous a confié que le maintien du coach tlemcénien est assuré à 90%, et qu’il ne reste que quelques petits détails à régler. Yahla, qui prévoit un plan de travail à moyen terme, affirme qu’il mise sur la continuité en préservant

«Les joueurs devront toucher deux mois de salaire dimanche ou lundi»
Concernant le volet financier, Abdelkarim Yahla nous a affirmé que les joueurs devront empocher deux mois de salaire ce dimanche ou au plus tard le lendemain lundi, et que ceux qui devront rester pour l’an prochain, auront une autre part de leurs arriérés avant l’entame de la préparation d’avant-saison.

«Djemilli restera bel et bien avec nous»
L’un des dossiers qui ont marqué la fin de saison des Widadis, c’est bel et bien le cas du portier Houari Djemilli. Annoncé partant à la JSMB, pour le président Yahla, Djemilli, qui a certes commis une faute face au CRB, sera bel et bien Widadi l’an

«On pourra libérer environ 10 joueurs»
Si la case des arrivées reste vide jusqu’à l’heure actuelle, celle des départs est aussi vierge, vu que la di-

Othmane Riyad Baba Ahmed

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup dur MCO

19

Slimani «Le départ de
Berradja est une grande perte pour le club»
près une fin de saison difficile, marquée par une grosse pression de la part des supporters, l’entraîneur Sid Ahmed Slimani est en train de savourer ces moments de repos avant de reprendre le travail dans les tout prochains jours. Ayant pris la barre technique du MCO dans un moment délicat, le très expérimenté technicien tlemcénien a réussi à résister à la pression en apportant un plus au club d’El Hamri. Lorsque nous l’avons joint par téléphone avant-hier soir, Slimani était au bord de la mer en compagnie de sa petite famille. Cependant, c’est avec une énorme courtoisie qu’il a accepté de répondre à nos questions : «Je suis en train de me reposer auprès de ma famille au bord de la mer. C’est important de bien se ressourcer après une saison de travail.» Evoquant par la suite l’actualité de son équipe, Slimani s’est montré surpris en apprenant la signature de Berradja au Mouloudia d’Alger : «Vous êtes sûr qu’il a signé au MCA ?», nous a-t-il demandé avant d’ajouter lorsque nous lui avions confirmé l’information : «Pourtant, il était présent avec nous lors de la dernière réunion qui s’était tenue au siège du club. Le président lui avait fait une bonne proposition et Berradja avait donné son accord de principe pour rempiler au MCO, il a juste demandé d’en parler d’abord avec ses parents. Nous l’avions même impliqué dans le recrutement en demandant son avis sur les éléments que nous avions ciblés pour la saison prochaine.

A

Franchement, c’est une mauvaise nouvelle. Le départ de Berradja constitue une grosse perte pour le Mouloudia car il s’agit d’un très bon joueur. Il était en tête de liste des joueurs maintenus pour l’exercice 2011/2012.»

Ferradji, Gaouaoui, Belkhaiter, Gharbi, Belkaroui, Mohamed Rabah, Boumechra, Bouazza, Boushaba et Slimani.»

«J’ai remis au président la liste des joueurs maintenus et celle des joueurs à recruter»
L’entraîneur du Mouloudia d’Oran est revenu sur la dernière réunion qui l’a regroupé avec le président, Mehiaoui. «Je me suis entretenu dernièrement avec le président Mehiaoui. Cette réunion a connu la présence du président de la section football Abdelilah, du manager Benmimoun ainsi que du joueur Berradja. Nous avions fait un tour d’horizon concernant le parcours du club la saison dernière. Sans pour autant oublier de discuter de l’avenir du MCO ainsi que de l’opération recrutement», a dit Slimani avant d’ajouter : «J’ai remis au président la liste des joueurs retenus pour la saison prochaine. Il s’agit des éléments qui ont donné entière satisfaction et qui ont eu beaucoup de temps de jeu. Je lui ai également remis la liste des joueurs à recruter pour donner un plus au Mouloudia.» Slimani nous a même révélé les noms des éléments qu’il veut dans son effectif la saison prochaine : «Nous avions établi une longue liste de joueurs à recruter pour la saison prochaine, avec deux joueurs dans chaque poste. Il y a les noms de

«Désormais, tous les clubs doivent attendre que Haddad close l’opération recrutement pour recruter»
Mais, plusieurs de ces joueurs ont déjà signé ailleurs, c’est le cas de Boumechra et Bouazza qui se sont engagés avec l’USM Alger. Au moment où le richissime patron de l’USMA, Ali Haddad, est en train de mettre le paquet pour recruter les meilleurs éléments du championnat, l’entraîneur du Mouloudia d’Oran, Slimani, estime que tous les autres clubs de la Ligue1 doivent attendre la fin de l’opération recrutement de la formation de Soustara pour commencer la leur. «Aujourd’hui, je ne pense pas qu’il existe un président de club qui peut rivaliser avec Haddad. Ce dernier est en train de recruter les meilleurs joueurs du pays en leur proposant de grosses sommes d’argent qu’aucun autre responsable ne peut leur offrir. Ça me rappelle les époques de Menadi à l’USM Annaba, Serrar à l’ES Sétif ou bien Zehaf à l’USM Blida», dira Slimani qui a tenu à préciser : «Pourtant, j’ai entendu dire que Mehiaoui a fait une très bonne proposition à Boumechra ainsi qu’à Bouazza. Je ne sais vraiment pas ce qui leur a fait changer d’avis. J’aurais voulu les avoir dans mon équipe.» Riad O.

Mehiaoui : «Nous sommes en contact avec plusieurs joueurs»
Au moment où les supporters du Mouloudia d’Oran sont de plus inquiets en ce qui concerne l’avenir de leur équipe après le départ de certains joueurs cadres de l’équipe, et le non recrutement d’aucun nouvel élément, le président Tayeb Mehiaoui ne s’est pas montré du tout inquiet affirmant qu’il est en contacts très avancés avec de nombreux joueurs : «Pour le moment, le plus important est de garder nos joueurs cadres. Nous allons nous réunir avec certains d’entre aujourd’hui (ndr, hier) pour tenter de les convaincre de poursuivre l’aventure avec le MCO la saison prochaine. Pour ce qui est de l’opération recrutement, nous sommes en contacts très avancés avec de nombreux éléments. Nous renforcerons notre équipe par d’autres joueurs dès les prochains jours.» Voilà qui devra rassurer les inconditionnels d’El Hamri.

Bengoreine et Fellah rempilent
Le président du MCO, Mehiaoui a réussi hier à convaincre deux cadres de l’équipe de prolonger leur aventure avec le Mouloudia. Il s’agit de Sofiane Bengoreine et Ahmed Fellah. Les deux éléments en question ont rempilé hier pour une autre saison.

Bengoreine : «Je n’avais aucun problème pour rester»
C’est hier que les dirigeants du Mouloudia d’Oran devaient entamer les négociations avec les joueurs cadres de leur équipe pour tenter de les convaincre de poursuivre l’aventure au MCO la saison prochaine. Parmi ces joueurs, le défenseur latéral arrière gauche Bengoreine Sofiane : «Je suis prêt à rempiler au Mouloudia pour une autre saison, à condition bien évidemment de trouver un accord avec mes dirigeants. Si tout se passe comme prévu, je poursuivrai sans aucun problème l’aventure avec le Mouloudia la saison prochaine.»

Le manager d’Alain Michel affirme

«On ne ferme pas la porte au Mouloudia d’Oran, mais…»
qq Comme annoncé par Le Buteur dans l’édition d’hier, on parle avec insistance à Oran de l’exentraîneur du Mouloudia d’Alger, Alain Michel, pour prendre les rênes de la barre technique du MCO. Mais le manager du technicien français, en l’occurrence le Tchadien Abouna, a affirmé n’avoir reçu pour l’instant aucune proposition de la part de la direction du MCO : «Ce qui est sûr est que nous sommes prêts à étudier toutes les propositions qui nous seront faites. On ne ferme pas à la porte aux dirigeants du Mouloudia d’Oran. Mais je doit dire que nous n’avions rien reçu pour le moment.» Mais, à encore une source autorisée, les responsables du MCO ont envoyé récemment une invitation au coach Michel pour venir à Oran négocier avec les responsables du Mouloudia d’Oran.

Nedjma récompense les meilleurs points de vente et co-distributeurs

Tahar suspendu 3 matchs
qq Expulsé lors du dernier match de championnat de la saison dernière face au MC Saïda, le milieu de terrain du Mouloudia d’Oran, Tahar Mohamed, a écopé d’une lourde suspension de trois matchs par la commission de discipline de la Ligue nationale de football. L’accrochage qu’il a eu avec le joueur du MCS, Bendahmane, a valu cher à l’ex-sociétaire de l’ASMO. Donc Tahar devra faire l’impasse sur les trois premiers matchs du championnat de la saison prochaine. En plus, Tahar a écopé d’une amende de 30 000 DA alors que le MCO a écopé d’une amende de 20 000 DA en raison de la conduite incorrecte de l’équipe lors de ce derby face au MC Saïda.

Maâzouzi et Hachemi convoités
qq Le gardien de but de l’USM Alger, Maâzouzi, et l’attaquant du CS Constantine, Hachemi, intéressent les responsables du MCO. Selon nos informations, ces deux joueurs étaient attendus hier du côté d’El Bahia pour négocier avec les dirigeants du Mouloudia et certainement parapher leurs contrats.

Kouriba a signé
qqPur produit du MCO, le jeune Kouriba avait tenté une expérience à l’ESS avant de revenir à la maison. En effet, ce joueur a signé hier un contrat au profit de Mouloudia. R. O.

Wataniya Télécom Algérie-Nedjma a organisé, le mercredi 13 juillet 2011, à l’hôtel Sheraton-Club des Pins à Alger, la cérémonie de remise des cadeaux aux meilleurs points de vente (PDV) et meilleurs co-distributeurs de chaque région (Est, Centre, Ouest et Sud) lauréats du challenge « Noudjoum El Wilayate Printemps 2011 » lancé en leur direction du 1er mai au 30 juin 2011. Le meilleur PDV et le meilleur co-distributeur gagnants de chaque région soit huit au total, ont été sélectionnés parmi ceux ayant cumulé le plus grand nombre de points dans le rechargement électronique Storm et la vente et rechargements des différentes offres Nedjma (Star Hala et Nedjma Plus et Option 2000) et ce durant les deux mois de ce grand défi. Ainsi, les quatre meilleurs PDV et les quatre meilleurs co-distributeurs ont été récompensés chacun par un Renault Kangoo et un Renault Master respectivement. Le même jour, les 5 meilleurs points de vente et les cinq meilleurs co-distributeurs des wilayas de la région centre, ont également été récompensés dans le cadre du challenge « Noudjoum El Wilayate Prin-

temps 2011 » par des cadeaux prestigieux tels que des voyages, des ordinateurs portables, des téléviseurs écran plasma, des téléphones portables multimédia et des appareils photos de marque Samsung. S’adressant aux représentants des PDV et des co-distributeurs présents à cette cérémonie, le Directeur Général de Wataniya Télécom Algérie-Nedjma, M. Joseph Ged a notamment déclaré : « Vous avez contribué grâce à votre sérieux et à votre dévouement à consolider notre position, d’acteur incontournable et à assurer une plus grande présence de Nedjma sur le marché national des télécommunications.

Avec vous, nous partageons les mêmes objectifs de performance et de qualité de service exemplaire qui font notre particularité. Nous sommes très fiers de vous compter au sein de notre réseau de distribution et je vous remercie d’être les meilleurs ambassadeurs de votre entreprise. » Dans le cadre de ce même challenge d’autres cérémonies seront organisées le 16 juillet à Oran, le 20 juillet à Ghardaïa et le 24 juillet à Constantine pour récompenser les cinq meilleurs PDV et les cinq meilleurs codistributeurs de chaque wilaya issues des régions Ouest, Sud et Est du pays.

20

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil Ligue 2

Harizi temporise
Après avoir fait faux bond au président Mohamed Zaïm, mardi dernier, le milieu de terrain offensif de l’équipe, Abdelkader Harizi, n’a pas daigné se déplacer hier à Blida pour rencontrer le boss blidéen, et régler sa situation visà-vis du club. En effet, le joueur, qui profite de ses vacances, n’a pas encore répondu à la proposition de Zaïm de prolonger son contrat. D’après nos informations, Harizi préfère patienter avant de trancher. En fait, il attend qu’une proposition venant d’un club de L1, (on parle du MCA ou du CRB) lui soit officiellement présentée ces jours-ci, avant de prendre une décision. De son côté, le président du club ne semble pas trop préoccupé par le cas Harizi. Il reste confiant et aurait même déclaré à certains proches que le joueur n’ira nulle part et prolongera très prochainement son contrat avec l’USMB.

USMB
Une rencontre a eu lieu avanthier soir entre le président du club, Mohamed Zaïm, et le joueur Abdenour Belkheïr. Ce rendez-vous fut fructueux puisque le joueur, qui avait un temps exprimé son souhait de quitter le club et aller tenter une expérience aux Emirats arabes unis, a fini par se rétracter et se mettre d’accord avec le boss blidéen pour rester une saison de plus à Blida et contribuer à sa remontée en Ligue 1. Il faut dire que Zaïm a usé de beaucoup de philosophie pour convaincre Belkheïr de rempiler et ne pas répondre aux nombreuses solli-

Belkheïr OK
citations qu’il a reçues de la part des clubs de Ligue 1. Ainsi, après avoir réussi à convaincre Gaouaoui de poursuivre l’aventure avec l’USMB, voilà le président blidéen qui maintient un autre joueur cadre parmi l’effectif pour cette nouvelle saison, qui ne s’annonce pas de tout repos. nour Belkheïr n’a cependant pas touché la première tranche de sa prime de signature pour la nouvelle saison. D’après nos informations, Zaïm l’a rassuré qu’il encaissera son chèque dès que les subventions des autorités locales seront débloquées. K. A.

Telbi officiellement de retour
L’arrière gauche Hassan Telbi sera de retour dans l’effectif de l’USMB la saison à venir, après avoir trouvé un accord avec le président Zaïm avant-hier. Le joueur, qui avait été, rappelonsle, écarté de l’équipe au cours de la saison écoulée après qu’il a été accusé d’avoir levé le pied lors du match face au MCO, revêtira donc à nouveau le maillot vert et blanc. D’après ce qu’on croit savoir, Telbi arrivera à Blida la semaine prochaine, où il devrait rencontrer Zaïm pour renouveler son contrat qui a pris fin à l’issue de la saison passée.

pour une autre saison

Le joueur n’a pas touché la première tranche
Même s’il a tout conclu avec le président et négocié l’ensemble des points de son nouveau contrat, on a appris que Abde-

«Je reste à Blida»
L’attaquant Abdenour Belkheïr qu’on a joint hier au téléphone nous a affirmé qu’il avait bel et bien trouvé un accord avec le président et qu’il allait rester à l’USMB. Son objectif ainsi que celui du club est de jouer l’accession.
On a appris que Zaïm vous a convaincu de rester à l’USMB pour une autre saison. Vous confirmez ? Oui, c’est vrai. J’ai rencontré Zaïm hier et on a discuté du club et de mon avenir. Je dois dire qu’il a su me convaincre de poursuivre l’aventure avec l’USMB, malgré les nombreuses sollicitations que j’ai eues récemment notamment du MCO, du CSC et surtout d’un club émirati qui évolue en troisième division. Avez-vous parlé de ses contacts avec le président ? Evidemment. Je lui ai appris que je devais rallier les Emirats arabes unis le 20 juillet pour signer au profit du club qui m’avait sollicité, mais il m’a déconseillé, tout comme mes proches, à tenter une expérience dans ce championnat, surtout que ça concerne un club de D3. Il vaut mieux pour moi de rester en Algérie pour progresser davantage. Est-ce que vous avez senti à travers le discours du président qu’il visait l’accession la saison prochaine ? Je dirai oui. A l’entendre, j’ai senti qu’il voulait remettre les choses au point et mettre en place une équipe compétitive qui jouera l’accession. Il m’a assuré que la place de l’USMB n’était pas en Ligue 2, et qu’il fera tout pour que le club revienne parmi l’élite. Pensez-vous qu’il pourra convaincre les cadres de l’équipe de la saison passée de rester ? Zaïm a les moyens de persuader les joueurs de rester, c’est clair. D’après ce que j’ai su, il a déjà dissuadé Gaouaoui de quitter le club et réussi à faire revenir Telbi. Je suis le troisième sur la liste et les joueurs restants viendront par la suite. Quels seront vos objectifs pour la saison prochaine ? Mon objectif principal est de contribuer au retour du club en Ligue 1. J’espère marquer le plus de buts possible et faire plaisir à nos fans. Entretien réalisé par Kamel A.

Zemmouchi pas inquiet
Même si la décision de la direction blidéenne de libérer le défenseur central Abderraouf Zemmouchi fut une grande surprise, le joueur, quant à lui, ne semble pas trop s’en faire quant à cette décision, assez surprenante. En effet, Zemmouchi aurait assuré à ses proches que la sortie des dirigeants du club, même si elle l’a affecté un peu, ne l’a pas pour autant attristé. Il estime que sa carrière n’allait pas s’arrêter en quittant Blida et qu’il trouvera sans problème un club à la mesure de son talent. A ce propos, on apprend que Zemmouchi devrait très prochainement rencontrer le président Mohamed Zaïm pour discuter de son avenir, et surtout récupérer sa lettre de libération. Zemmouchi espère que le boss blidéen ne le privera pas de ce précieux sésame, puisqu’il est devenu indésirable au club de la ville des Roses.

Belocif et Defnoun attendus aujourd’hui pour négocier
Nous avons appris que la direction de l’USMB a contacté récemment Belocif et Defnoun et les a appelés à se déplacer à Blida pour négocier leur prolongement de contrat. On croit savoir que Mohamed Zaïm se chargera personnellement de les convaincre de rempiler. Un rendez-vous est prévu pour aujourd’hui en fin d’après-midi. De notre côté, on a essayé de joindre les deux joueurs pour confirmer cette information, en vain cependant, puisque leurs téléphones portables étaient éteints.

USMAn
Guechi : «Je veux rester à Annaba, même si je risque de perdre ma place en sélection»
Ali Guechi affirme qu’il souhaite rester à Annaba et l’aider à retrouver l’élite la saison prochaine, même si cela risque de lui coûter sa place au sein de la sélection nationale olympique : «Croyez-moi, je veux rester à Annaba pour une saison de plus. J’ai une dette envers les supporters et je veux vraiment me racheter. Je suis un enfant du club, et le voir dans cette situation, ça serait vraiment lâche de ma part de le laisser. Même si je sais que je pourrai perdre ma place en sélection olympique, en évoluant en Ligue 2, cela ne me fait pas peur, car j’aime le club.» H. Haddou

Les joueurs inquiets pour leur argent
Les joueurs de l’USM Annaba sont dans l’expectative depuis quelques jours et cela en raison du grand retard que prend la direction à régulariser leur situation financière. L’inquiétude des joueurs est devenue encore plus grande après la relégation du club en L2 et le départ annoncé du président Aïssa Menadi et ses assesseurs. Pour l’instant, ils ne voient rien de positif venir et certains d’eux menacent même de recourir à la Ligue nationale ou bien à la FAF pour revendiquer leurs droits et obtenir leur argent. Il est à souligner que les joueurs annabis doivent à la direction les salaires des quatre derniers mois, plus les primes de victoires des deux rencontres face au MCO et l’ESS. Si la situation reste telle quelle est, il n’est pas à serai obligé de plier bagage.»

«Les accusations de Menadi sont fausses»
En ce qui concerne les accusations portées à son encontre par le président du club, Aïssa Menadi, qui lui reproche d’avoir levé le pied face au CABBA lors de la 28e journée (le match s’est terminé sur un score de parité 0-0), d’autant que la veille, il avait passé toute la nuit à discuter avec Mansour, le joueur bordjien, Bekrar dira : «Tout d’abord, il faut que vous sachiez que Mansour est un bon ami à moi et il jouait avec nous avant qu’il quitte le club en janvier dernier. Donc, les accusations de Menadi sont fausses et mensongères.» H. Haddou

écarter un départ massif des joueurs, puisque comme le stipule le règlement de la FIFA, tout joueur qui ne perçoit pas son salaire durant trois mois, est libre de quitter le club et sans aucune indemnisation. Voilà qui pourrait noircir davantage le tableau de la saison, déjà calamiteuse du club bônois.

Bekrar : «Si on me régularise, je ne pars pas»
Parmi les joueurs qui exigent d’être régularisés pour rester au club la saison prochaine, on retrouve le milieu droit, Bekrar, qui nous dira à ce propos : «Je ne peux pas quand même

jouer gratuitement. Le football, c’est ma source de revenus et la direction ne doit pas prendre ça à la légère. Je vais être clair avec tout le monde, si on me régularise, je reste sans aucun souci à l’USMAn. Je veux être stable et contribuer à la remontée du club, mais les dirigeants doivent réagir. Dans le cas contraire, je

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil Ligue 2

21

RCK

Mecheri «Messani est
officiellement de retour»
du moment que l’ex-Paciste n’exige pas une équipe composée uniquement de stars pour travailler. Toutefois, il avait prouvé à plusieurs reprises que c’est un bon coach. mera son travail le 20 ou 25 juillet. Tout le monde se demande pourquoi il a choisi deux dates. C’est simple, le nouveau coach est toujours en convalescence après avoir été opéré au niveau du genou et que l’entame de la saison est programmée pour le mois de septembre.

SAM
Une grosse somme d’argent disparaît de la voiture du président C’était avant-hier, en fin d’aprèsmidi, alors que le président du SAM négociait avec de nouveaux joueurs, au siège du club, sa voiture, garée près dudit siège, a fait l’objet d’un vol. En effet, les vitres ont été fracassées et, selon le président, une grosse somme d’argent a été dérobée. On parle de 140 millions de centimes qu’il a retirés d’une banque à Sig, en venant sur Mohammadia. Cet argent allait servir à éponger quelques dettes, malheureusement, le ou les voleurs se sont servis avant de prendre la poudre d’escampette. Une enquête a été ouverte par les services de la police et une plainte a été déposée par le président.

«Hamada et Kebir seront ses adjoints»
Les adjoint de Kamel Bouhellel sont désormais, connus. Il s’agit de Hamada et Kebir qui avaient assuré convenablement leur boulot la saison passée. Un rendez-vous était programmé pour aujourd’hui entre Bouhellel et ses adjoints pour dévoiler la liste des joueurs à libérer.

«Benyahia n’aura pas sa lettre de libération»
Ayant donné son accord de principe pour emboîter le pas à son coéquipier Aymen Madi au NAHD, Mecheri était clair dans ses déclarations que la loi était simple comme bonjour. Selon lui, Benyahia ne pourra pas joueur au NAHD comme il le croit du moment qu’il est toujours sous contrat avec le RCK. Autrement dit, la situation de Benyahia se complique davantage, lui qui a mis dans sa tête qu’il a tout réglé. H. Y.

Benyettou au CAB ?
L’attaquant Benyettou Mohamed, pisté par plusieurs clubs de la Ligue 1, a jeté son dévolu sur l’est du pays où il a atterri à Batna, plus précisément au CAB. Aux dernières nouvelles, ce dernier a signé un contrat de principe, en attendant de finaliser son contrat. Pour rappel, il est toujours lié par contrat au SAM, reste à savoir si les dirigeants actuels laissent partir une valeur sûre de leur équipe, car les négociations risquent d’être très chaudes, au cas où… Après le départ de Barbari vers l’ES Mostaganem, Benyettou au CAB, la saignée risque de se poursuivre. On parle avec insistance du départ de Gharriche Riad à l’USMH, Bahri Abdelhamid au MCO, Haoua au GCM et de Gharriche Kada au CRBAET.

C

omme rapporté dans notre précédente édition, Salim Messani est de retour au RCK. En effet, le président actuel, Sofiane Mecheri, a pris attache avec Messani afin de le convaincre de revenir à la présidence du club algérois sachant que la société koubéenne traverse des moments pénibles

ces derniers temps. Malgré tout ça, Messani était prêt à reprendre les commandes pour aider le club à sortir de ce pétrin qui aura duré plusieurs mois. Par ailleurs, les deux hommes étaient d’accord à débuter l’opération négociation avec les joueurs qui n’ont toujours pas perçu leur argent, à l’image de Benyahia. Selon eux, tout le monde sera régularisé

au milieu de la semaine en cours.

«Bouhellel nouvel entraîneur»
D’autre part, Mecheri nous a révélé qu’il a tout conclu avec l’ex-entraîneur de la JSK et du Paradou Kamel Bouhellel pour diriger l’effectif du RCK. Choisir Bouhellel est une sage décision, selon le président actuel,

«La préparation débutera entre le 20 et 25 juillet»
Concernant le début du stage de préparation en prévision de la saison prochaine, Mecheri nous a révélé que l’équipe enta-

CABBA

Gare à la saignée chez les juniors !
avenir du club risque d’être anéanti à long terme car si les «seigneurs» ne suscitent aucune attention de la part des recruteurs même de la Ligue 2 sachant que la plupart viennent d’enrichir leur triste CV par une nouvelle relégation, les juniors par contre n’ont pas laissé indifférents certains présidents de club qui veulent profiter de l’opacité qui règne comme à chaque fin de saison à Bordj pour remplir leurs paniers. A titre d’exemple, le spécialiste de la formation, Zetchi en l’occurrence, qui est originaire de Bordj, donc qui est mis automatiquement au courant mieux que quiconque de tout ce qui se passe au CABBA, a l’intention d’accaparer les services de quelques juniors qui ont attiré son attention. D’ailleurs, ce n’est pas par hasard qu’il a invité l’équipe de cette catégorie de sa ville natale à plusieurs reprises pour des matches amicaux à Hydra et il leur avait même gracieusement offert des primes

L’

symboliques, ce qui est à son honneur, néanmoins c’est une preuve qu’il a flairé le bon coup. D’après nos informations, l’un d’eux, Mihoubi en l’occurrence, a déjà reçu une offre alors que d’un autre côté Bensaâdi, qui n’est qu’à sa deuxième année juniors, est convoité par le NAHD et l’USMH. On ne peut reprocher à Zetchi de vouloir agir pour l’intérêt de son équipe, toutefois il serait vraiment désolant de voir partir des jeunes qui sont considérés comme étant l’avenir du club. D’autre part, les parents des joueurs convoités ne sont pas contre l’exil de leurs «enfants prodiges» s’ils continuent à être ignorés au profit d’éléments «expérimentés» sachant qu’à chaque intersaison, on préfère recruter pour le plaisir et pour les affaires que cette opération procure que de garder un jeune qui ne coûte rien aux caisses du club. Même si ces jeunes sont encore liés, les responsables sont tenus à garder un œil vigilant sur cette cuvée qui est en train de mûrir loin des regards et qui pourrait

Les travaux du stade concernant la pose du tartan 5e génération toujours en veille A qui profite ce retard ?
Annoncés juste après la dernière journée du championnat, les travaux du stade Ouali concernant la pose du tartan 5e génération sont toujours au point mort jusqu'à ce que la majorité des amoureux du SAM se demandent si cette nouvelle n’était pas un leurre. Après l’installation des pylônes des projecteurs, tout le monde croyait que les travaux sont en bonne voie, malheureusement, le constat est amer pour ces dizaines de supporters qui viennent au stade s’enquérir de l’état d’avancement des travaux où pas même l’ombre d’une pelle n’existe. A chaque fois on annonçait une date, le 30 ensuite c’était le 6 juste après la fête de l’indépendance et enfin au début de cette semaine, oualou, rien et encore rien, toujours des promesses non crédibles qui alimentent les rumeurs les plus folles. La reprise du championnat 2011/2012 débutera après le mois sacré de Ramadhan, quand on sait que les travaux de la pose du tartan durent au moins 45 jours. Si tout se passe comme prévu, le SAM entamera le prochain exercice hors de ses bases, à coup sûr mais pour combien de temps ? Ce retard portera préjudice au club surtout le côté financier, vu que la situation ne s’est toujours pas améliorée, ce qui fragilisera davantage le club qui n’a pas fini de panser ses blessures. Un appel est lancé aux responsables locaux afin d’assainir cette situation qui perdure et semble faire partie du quotidien de cette formation. Allam Athmane

valoir beaucoup de satisfactions dans un proche avenir.

Rendez-vous avec Ifticène
Le président Messaoudène devait en principe rencontrer hier après midi à Alger l’ex-entraîneur de l’USMB pour lui proposer de prendre en main son équipe la saison prochaine. Au cours des négociations, les deux hommes auraient abordé l’objectif à atteindre et qui n’est autre que l’accession ainsi que le volet financier. Si un accord est trouvé, le recrutement devrait alors être leur prochain sujet des dis-

cussion avant de passer au concret. Il faut préciser qu’Ifticène n’est pas le seul technicien que Messaoudène a contacté, puisque Bougherara, Khezzar et Bouali ont eux aussi été approchés.

Boutrig a donné son accord
Abderrahmane Boutrig envisage sérieusement son retour au CABBA après l’avoir quitté pour rejoindre le MCEE. En effet, le même manager qui l’avait fait venir du WAB il y a trois saisons de cela, l’a contacté et Boutrig qui n’a jamais coupé le lien avec Bordj, a fait un petit saut pour

s’entretenir avec lui. Dans le même registre, deux joueurs de l’ASMO, à savoir Belkaroui et Bentaleb, ont donné leur accord aux recruteurs bordjiens même s’il y a un bémol du fait qu’ils sont encore liés avec leur équipe qui pourrait toutefois les céder à titre de prêt pour une saison. Ces deux joueurs se trouvent actuellement au Brésil pour y disputer la Coupe du monde militaire et dès leur retour on devrait donc en savoir plus à propos de cette perspective de les voir débarquer du côté de Bordj. A. B.

N° 1625 Vendredi 15 juillet 2011

Coup d’œil International
Atletico Madrid Barça

Agüero piégé lors de ce mercato
Sergio Agüero (23 ans, 32 matches de Liga en 2010/2011, 20 buts) veut impérativement tirer un trait sur son aventure à l'Atletico Madrid. L'attaquant argentin a martelé qu'il est temps pour lui d'aller voir ailleurs. «J'ai besoin d'un changement de décor ! Mes représentants négocient actuellement mon départ du club. Je ne sais pas quand l'accord interviendra mais ce sera sûrement une fois que la Copa America sera terminée», a confié le "Kun" lors d'un entretien relayé sur la chaîne de Télévision ESPN. D'après Marca, l'ex-joueur d'Independiente serait coincé dans une toile d'araignée épaisse pendant ce marché des transferts. En effet le FC Barcelone ne mise plus sur lui, la Juventus Turin ne semble pas avoir les moyens requis pour l'engager et le Real Madrid a fait de Neymar (Santos) sa cible numéro un.

Jeffren monnaie d'échange pour

Alexis Sanchez
On pensait que tout était réglé concernant le transfert d'Alexis Sanchez vers le FC Barcelone. C'était sans compter sur la détermination des dirigeants du club italien, comme l'expose Marca. Qualifié pour les quarts de finale de la Copa America avec la sélection chilienne, Alexis Sanchez doit sans doute en avoir assez de tous ces rebondissements sur son dossier. Selon la presse espagnole, Quique Pina, représentant de l'Udinese en Espagne, aurait fait part de son envie d'inclure l'ailier gauche catalan, Jeffren, dans la transaction pour l'attaquant chilien. A 23 ans, le joueur du Barça n'a été aligné qu'à 8 reprises en Liga la saison dernière. Rappelons qu'un accord avait pourtant été annoncé comme officiel entre les deux clubs, sur la base d'un transfert juteux de 40 millions d'euros.

Bayern Munich

Ribéry veut imiter le pilote Vettel
La réussite de Sebastian Vettel en Formule 1 donnerait-elle des idées à Franck Ribéry ? A priori oui, puisque le milieu international français du Bayern Munich souhaite s'inspirer du parcours du pilote allemand.«Nous devons démarrer la nouvelle saison comme Vettel par plusieurs victoires, pour devenir rapidement premier (du Championnat), affirme l'ancien Marseillais dans Bild. C'est très important pour nous de redevenir champion.» Par ailleurs, le numéro 7 bavarois a indiqué se sentir au «top de sa forme».

Xavi : «Fabregas souffre»
Malgré les espoirs d'Arsène Wenger de conserver son joueur, Cesc Fabregas (24 ans, 25 matchs et 3 buts en Premier League en 2010-11) souhaite bien quitter Arsenal pour rejoindre le FC Barcelone. Xavi (31 ans, 31 matchs et 3 buts en Liga en 201011) sait à quel point le milieu de terrain espagnol souhaite évoluer au Barça. «J'ai parlé avec Cesc à Ibiza, en vacances, a confié le capitaine des Blaugrana à El Mundo Deportivo. Il m'a dit qu'il souffrait parce qu'il veut venir. Il souhaite qu'Arsenal le laisse partir et signer pour le Barça. C'est ce qu'il désire. Il fait tout pour venir.» Tout à commencer par ne partir en stage avec le reste des Gunners.

AS Rome

Schalke 04

De Rossi n'est pas à vendre
Daniele De Rossi (27 ans, 28 matchs et 2 buts en Serie A en 2010-2011) n'est plus lié avec son club, l'AS Rome, que pour une saison, et l'international italien est suivi de près par quelques grosses écuries. Chelsea et les deux clubs de Manchester sont en effet très intéressés par son profil. Mais les dirigeants romains n'ont pas du tout prévu de céder leur joueur. «La vente de De Rossi n'est pas à l'ordre du jour, tout comme les négociations pour une prolongation de son contrat ne sont pas à l'ordre du jour tout de suite (...). Je ne peux pas affaiblir l'équipe. J'ai parlé à Daniele, nous allons parler avec son agent et faire une offre», a livré le directeur sportif Walter Sabatini à la Gazzetta dello Sport. Un départ de De Rossi serait en plus très mal vécu par les supporters du club de la capitale italienne...

Le club ne veut pas prolonger Raul
L'aventure dans la Ruhr se terminera vraisemblablement en juin 2012 pour Raul. Lié à Schalke 04 jusqu'à l'été prochain, l'international espagnol ne devrait pas prolonger avec le club de Gelsenkirchen. Selon les informations de Sport Bild, les dirigeants n'en ont tout simplement pas envie malgré le bon rendement du joueur, auteur de 13 buts en 34 matches de Bundesliga la saison passée. Toujours selon le journal allemand, il n'entrerait plus vraiment dans les plans de Ralf Rangnick.

Liverpool

Kjaer et Heinze, objectifs de Luis Enrique
A la recherche de renforts défensifs, l'AS Rome fait de l'international danois Simon Kjaer (ex-Palerme, 22 ans), sous contrat au VfL Wolfsburg, sa priorité. Walter Sabatini, le directeur sportif giallorosso, l'a confirmé aux médias mercredi à Trigoria, le centre d'entraînement du club romain. D'autres pistes sont explorées, dont celle menant à l'ancien Marseillais Gabriel Heinze (33 ans), libre de tout contrat. Matias Silvestre (26 ans), l'arrière central de Catane, figure également sur les tablettes de l'équipe entraînée par Luis Enrique.

Accord avec Villa pour Downing
Le recrutement de Stewart Downing (26 ans, 38 matchs et 7 buts en Premier League en 2010-11) par Liverpool se précise. Les Reds ont annoncé sur leur site officiel avoir trouvé un accord avec Aston Villa au sujet du transfert de l'international anglais et devraient maintenant entamer des négociations avec le joueur. Le montant de la transaction serait de 23 millions d'euros. Le nouvel entraîneur Kenny Dalglish procède donc à une recomposition importante de son milieu de terrain : Downing est la troisième recrue dans ce secteur, après les arrivées de Jordan Henderson et Charlie Adam.

Lazio

Zarate n’est pas intransférable...
Mauro Zarate fera-t-il de vieux os à la Lazio Rome ? Si le joueur a fait part de sa volonté de rester dans la ville éternelle, le président des Celestes, Claudio Lotito, a avoué que nul dans son équipe n’était intransférable dans un entretien accordé à Sky Sport 24. «Dans notre équipe, il ne doit y avoir aucune idole. L’intérêt du groupe doit primer. Ils sont tous des joueurs importants pour la Lazio, et ça concerne également Zarate. C’est pour ça que je ne l’ai pas mis sur le marché. Mais lorsque des offres importantes arriveront, nous les évaluerons et les transmettrons à l’intéressé. Tous sont utiles, mais personne n’est indispensable.»

Arsenal

Wenger répond à Xavi
Le milieu de terrain du FC Barcelone Xavi (31 ans, 31 matchs et 3 buts en Liga en 2010-2011) a déclaré que son compatriote et ami Cesc Fabregas (24 ans, 25 matchs et 3 buts en Premier League en 20102011) souffrait parce qu'il souhaitait rejoindre les Catalans, et a indiqué que le Gunner espérait voir son club, Arsenal, le laisser partir. Des propos qui n'ont pas plu du tout à Arsène Wenger. «Je crois que le respect mutuel entre clubs ne devrait pas autoriser ce genre de commentaire. S'il a vraiment dit ça, alors c'est un manque de respect, et ce ne serait pas la première fois que Xavi manquerait de respect à Arsenal», s'est emporté le manager français. Rappelons que Wenger espère conserver son capitaine et que les deux clubs s'opposent encore sur le montant du transfert.

Standard Witsel file au Benfica
Annoncé depuis plusieurs jours, le transfert du milieu de terrain du Standard de Liège, Axel Witsel (22 ans, 37 matchs et 10 buts en Jupiler Pro League en 2010-2011), au Benfica Lisbonne est désormais officiel. Le Standard a confirmé avoir trouvé un accord avec le club portugais et l'international belge s'est engagé pour cinq ans en faveur du Benfica.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Santos
Chelsea et le Milan sur deux pépites brésiliennes
Etre à l’affût sur les jeunes pépites, voilà l’un des points forts des grands européens grâce à leurs nombreux émissaires qui sillonnent la planète. Si cela ne marche évidemment pas à tous les coups, ils ont souvent une longueur d’avance sur la concurrence. Selon nos informations, Chelsea, l’AC Milan, Liverpool et un club espagnol seraient très intéressés par deux jeunes Brésiliens qui évoluent à Santos. L’un se nomme Victor Hugo Camargo (17 ans) et joue attaquant, l’autre se nomme Mateus Rosario da Souza (16 ans) et est milieu de terrain offensif. Les stars de demain ?
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com lebute jeux-santé@

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1625 Vendredi 15 juillet 2011
Horaires des prières Vendredi
13 Chaâbane 1432

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs

VENDREDI
LARGEMENT DEGAGE

SAMEDI
BEAU TEMPS

«Carnaval s'en va, il faut manger du pain»
(Proverbe gascon)

Dohr Asr Maghreb Icha

: 12h54 : 16h45 : 20h12 : 21h47 : 3h54 : 5h39

Samedi
Fedjr Chourouk

Matin : 25°C A-M : 33°C Vent : 14 km/h Direction : N. W.

Matin : 19°C A-M : 30°C Vent : 141 km/h Direction : N.

3 solutions naturelles pour

En Islande, le tabac vendu sur ordonnance

calmer un coup de soleil
d'huile sur le bout de vos doigts et massez très doucement la zone de votre coup de soleil. Si c'est sur le visage, évitez le contour des yeux. Laissez agir toute la nuit. 3. Un cataplasme d'argile Pas étonnant que les animaux aiment se rouler dans la boue ! L'argile est un puissant anti-inflammatoire et cicatrisant. En une nuit, votre coup de soleil aura disparu. Choisissez une argile verte concassée ou de la terre argileuse. Mode d'emploi : mélangez un peu d'argile avec de l'eau pour obtenir une pâte épaisse, peu fluide. Étalez la pâte sur un linge de coton. Appliquez l'argile à même la peau et laissez poser 2 heures, minimum. Le mieux, est de laisser poser toute une nuit. Le lendemain, rincez à l'eau tiède.

Riz à la tunisienne
Ingrédients :  300g de viande dʼagneau hachée  200g de foie dʼagneau  300g de riz  2 carottes  1 oignon  1 petite pomme de terre  2 tomates  1 branche de céleri  1 botte dʼépinards  1 bouquet de persil  1 bouquet de coriandre  Une poignée de menthe séchée  1 cuillerée de concentré de tomate  6 beaux poivrons doux verts  1 cuillerée à café de paprika  1 pincée de safran  Sel  Poivre  1 cuillerée à soupe de ras-el-hanout  50g de beurre  1 dl dʼhuile dʼolive Préparation : Préparer les légumes, les couper en tout petits dés, réserver. Laver soigneusement les épinards, le céleri, le persil, la coriandre les hacher menu et réserver. Cuire le riz à la méthode pilaf, mettre un peu dʼhuile, et un peu de beurre à chauffer dans une petite cocotte en fonte, ajouter le riz sans le laver, le colorer avec le paprika et le faire revenir jusquʼà ce quʼil prenne une coloration tout en le remuant avec une cuillère en bois. Mouiller le riz avec 2 fois et demi son volume en eau ou avec un bouillon de volaille préalablement chauffé. Assaisonner de sel. Laisser cuire le riz à couvert et à petit feu jusquʼà ce quʼil absorbe toute son eau. Découper le foie dʼagneau en petits dés, le faire saisir dans une poêle

Dans 10 ans, il n'y aura plus que les volcans qui auront le droit de fumer sur l'ile islandaise. En effet, une loi en projet du parlement de Reyjavik pourrait interdire la vente de tabac dans le commerce et l'usage de la cigarette dans les lieux publics. Même dans les parcs et dans sa voiture en présence d'un enfant... ce qui est le simple bon sens. Les fumeurs seraient alors considérés comme des malades toxicomanes et devraient, pour consommer l'herbe à Nicot, se fournir dans les pharmacies, seules autorisées à vendre du tabac. Pire, les cigarettes seraient vendues uniquement sur ordonnances médicales, prescrites par un médecin qui aura d'abord encourager son patient (de plus de 20 ans) à arrêter de fumer. D'autre part une augmentation de 10% par an du prix des cigarettes, devrait achever de convaincre l'accroc à la nicotine d'arrêter de jouir de son vice.

Un coup de soleil ? Saviez-vous qu'il existe des solutions naturelles très efficaces pour le soulager ? Notre ordonnance. 1. Un cataplasme de yaourt Si votre coup de soleil est assez léger, votre peau a simplement besoin d'être apaisée et rafraîchie. Et le meilleur médicament se trouve dans… votre frigo ! (D'ailleurs, on vous donne aussi 8 cosmétiques sortis du frigo dans notre article) On pique un pot de yaourt frais et on suit les consignes. Mode d'emploi : appliquer une couche épaisse de yaourt na-

Au Turkmé nistan, c’ est le pré sident qui choisit la destination de vacanciers
Le président du Turkménistan, Gourbangouly Berdymoukhamedov, a annoncé via la presse locale qu'il autorisait les fonctionnaires à prendre leur vacances du 13 au 22 juillet. «J'autorise tous les dirigeants des ministères, des services d'Etat, les rédacteurs en chef des journaux et magazines, les dirigeants des télévisions et des radios et des organisations dans la société civile à se reposer du 13 au 22 juillet», relaie l'AFP. Bien qu'ils soient autorisés à partir, les fonctionnaires ne peuvent néanmoins pas aller bien loin. En effet, le Turkménistan est l'un des pays les plus fermés de la planète, et les employés ne seront autorisés qu'à aller dans les stations balnéaires du pays. Gourbangouly Berdymoukhamedov est la tête du pays depuis 2006. Il a institué un culte de la personnalité, en rebaptisant notamment les jours de la semaine et les mois en son honneur.

ture sur la peau. Laisser reposer 15 minutes. Nettoyez ensuite avec un peu d'eau fraîche et pulvérisez une eau florale Boriquée. 2. De l'huile de Calendula Habituellement, on utilise l'huile végétale de Calendula pour traiter les peaux fragilisées et irritées. Dans le cas d'un coup de soleil, on fait appel à ses propriétés cicatrisantes et apaisantes. Sa teneur en carotène et en vitamine A vont permettre de restructurer la peau. Mode d'emploi : déposez une petite perle

avec un peu de beurre saler et poivrer. Faire revenir à part la viande hachée, lʼassaisonner de sel de poivre, ajouter une pincée de Ras-el-hanout. Dans une cocotte, mettre la moitié de lʼhuile dʼolive à chauffer, ajouter lʼoignon haché faire revenir, joindre les autres légumes en petits dés, faire revenir doucement tous ces petits légumes, ajoutez le reste (épinards, céleri, persil, coriandre, la menthe séchée), ajouter les tomates émondées et concassées, le concentré de tomate, remuer le tout. Laisser cuire doucement. Incorporer le foie et la viande hachée, assaisonner de sel et poivre, et poursuivre la cuisson doucement pendant 30 minutes. Après le temps de cuisson, joindre le riz cuit. Rectifier lʼassaisonnement, poursuivre la cuisson à feu doux pendant 15 minutes et éteindre le feu. Par ailleurs faire frire les poivrons rapidement, les éplucher et réserver. Verser le riz garni dans un grand plat en terre cuite, le dresser en motte, le décorer avec les poivrons grillés, verser en filet un peu dʼhuile dʼolive par dessus.

10 astuces anti nausée
Mal des transports, repas copieux, stress, migraine, gastro-entérite... Les causes de la nausée sont nombreuses. Les 10 astuces de Medisite pour éviter ou soulager rapidement cette sensation très désagréable!

Question
La mauvaise haleine est souvent d'origine digestive
Dans la majorité des cas (environ 85% ) la mauvaise haleine est d'origine bucco-dentaire. Si vous voulez souffler le frais, une hygiène irréprochable est indispensable : un brossage des dents méthodique après chaque repas et des visites régulières chez votre dentiste. Pour certains, l'halitose (le nom savant pour mauvaise haleine) peut aussi être la conséquence de troubles digestifs (inflammation de l'œsophage, ulcère de l'estomac), des sinusites à répétition ou encore une insuffisance rénale.

S

Arnold Schwarzenegger veut voir son fils illégitime
Depuis que le secret de sa nouvelle vie a été dévoilé, Arnold Schwarzenegger peut enfin voir son fils illégitime Joseph, né de sa relation extra conjugale avec son ancienne gouvernante ; et il essaie de trouver un arrangement avec elle. Des proches de l'acteur et de son ancienne maîtresse ont révélé au site TMZ qu'ils ont gardé contact, et qu'ils ont discuté au téléphone plusieurs fois depuis que le scandale a éclaté. Mais, contrairement aux dernières rumeurs, Arrnold Schwarzenegger et Mildred «Patty» Baena ne se sont pas encore vus face à face. L'ancienne femme de ménage du couple Schwarzenegger n'est pas retournée chez eux, ni même chez elle à Bakersfield à cause de toute l'attention des médias depuis le début de l'affaire. Cela dit, elle devrait revoir l'acteur très bientôt, puisque les sources ont ajouté : «Les deux familles sont ouvertes à une rencontre, c'est juste que ça n'est pas encore arrivé.»

T

ars

Du citron en toute occasion!
Repas copieux, voyages en bateau, en avion… Pour éviter les nausées en toute occasion, rien de mieux que le citron ! «Dʼune manière générale il favorise les fonctions digestives en augmentant les sécrétions», souligne Christine CieurTranquard, pharmacienne. Comment lʼutiliser: Ajouter 1 à 2 cuillères à café de jus de citron (au maximum dʼun citron entier) dans un demi verre dʼeau (chaude si on préfère). Boire la citronnade plusieurs fois par jour. A noter : «La saveur acide du citron nʼinduit pas dʼacidité pour lʼorganisme (sauf si on consomme son jus avec du sucre ou du miel). Oxydé pendant la digestion, il donne au final des carbonates et bicarbonates permettant de neutraliser lʼacidité présente», explique la spécialiste. Attention: Mieux vaut consommer le jus immédiatement après extraction pour ne pas perdre ses propriétés

Vrai !

Demain : Mal des transports: essayez la menthe poivrée

Ne ws
Sant é

Vivre en ville aurait un impact négatif sur certaines régions du cerveau
meur étaient plus élevés chez les citadins que chez les habitants des zones rurales. La vie en zone urbaine augmenterait de 29% les risques de troubles de l'anxiété, de 39% les risques de troubles de l'humeur, tandis qu'elle multiplierait par deux les risques de schizophrénie. "Nous savions que vivre en milieu urbain augmente les risques de détresse psychologique, mais ce qui se passe précisément dans le cerveau était inconnu. Notre étude montre que certaines régions de cerveau sont sensibles à la vie en ville, même si on n'y vit plus, mais qu'on y a été élevé" explique Jens C. Pruessner, chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale Douglas et principal auteur de l'étude.

Victoria Beckham maman d’une petite fille
La fille de David et Victoria Beckham est née ce lundi dans un hôpital de Los Angeles, a confirmé un porte-parole du couple à lʼédition en ligne du magazine People. Cet enfant, une fille, première fille du couple britannique déjà parents de trois enfants, est en effet née lundi à Los Angeles. «Heureuse et en bonne santé, elle est arrivée à 7h55 ce matin à lʼhôpital Cedars Sinai de Los Angeles et pèse 3,45 kilos. Brooklyn, Romeo et Cruz sont ravis dʼaccueillir leur petite sœur dans la famille», a déclaré le porte-parole dans un communiqué. La rumeur de cette naissance avait commencé à circuler depuis samedi soir lorsque David Beckham sʼest rendu à un événement public seul.

Des chercheurs allemands ont mené une étude sur l'impact que peut avoir la vie en ville sur le cerveau humain. Publiés dans la revue Nature, ces travaux ont été réalisés sur 159 personnes saines, sans aucun antécédent de maladie mentale, âgées de 18 à 80 ans. Chacune avait précisé son lieu de naissance et l'environnement dans lequel elle avait passé les quinze premières années de sa vie. Pour identifier les régions cérébrales affectées par l'environnement urbain, les chercheurs ont utilisé la technique d'imagerie par résonance magnétique. Ils ont ainsi pu observer l'activité cérébrale des participants et ont découvert que les risques de troubles anxieux et de l'hu-

Faire bien monter des blancs doeufs en neige
Quand on doit faire monter des blancs dʼoeufs en neige, il faut que ces derniers soient le plus durs possible pour les préparations culinaires. Pour cela, il faut toujours y mettre une pincée de sel et lʼéquivalent dʼune petite cuillère de vinaigre blanc avant de battre les blancs dʼoeufs.

A

stuce du jour

Le
Le taux de résolution des homicides reste dramatiquement bas au Brésil, indique une étude commandée par le ministère de la Justice dans le cadre du plan national visant à améliorer la sécurité. Dans l'Etat de Rio de Janeiro, qui compte près de 15 millions d'habitants, plus de 60.000 meurtres irrésolus se seraient accumulés au cours des 10 dernières années. Pis, 24. 000 victimes n'ont même jamais

Plus de 60.000 meurtres non résolus à Rio depuis 10 ans
pu être identifiées. Pour enrayer ce phénomène, la ville de Rio avait créé une division spéciale consacrée aux homicides. Mais elle n'a que légèrement fait progresser le taux de résolution des meurtres, de 11 à 14%. Au niveau national, seuls 8% des meurtres sont résolus au Brésil. En comparaison, les Etats-Unis ou les pays européens affichent des taux de 70 à 80%.

C hiffre du jour

60.000

12:45 Consomag 12:50 Toute une histoire 13:55 Cyclisme 16:40 L'après Tour 17:50 Côté Match 17:55 Mot de passe 18:45 Météo des plages 18:50 Image du Tour 18:55 Emission de solutions 19:00 Journal 19:35 Sherlock 21:05 Tirage de l'Euro millions 21:09 Et si on changeait le monde 21:10 Les livres qui tuent 22:45 Dans quelle éta-gère 22:50 Journal de la nuit 23:00 Carnet de voyage d'Envoyé spécial

12:40 L'été au vert 12:45 Au coeur des Restos du coeur 12:50 Météo des plages 12:54 Trafic info 12:55 Les feux de l'amour 13:55 Le secret d'une soeur 15:35 Parenthood 16:20 Ghost Whisperer 17:10 Secret Story 18:00 Le juste prix 19:00 Journal 19:35 L'été au vert 19:37 Toi toi mon toit 19:38 Courses et paris du jour 19:40 Trafic info 19:45 Les experts : Miami 20:30 Les experts : Miami 21:20 Secret Story 23:15 Secret Story 23:55 C'est quoi l'amour ? 02:10 Trafic info

14:20 La malédiction du pharaon 15:45 Un gars, une fille 16:40 Un dîner presque parfait 17:45 L'été de «100% Mag» 18:45 Le 19.45 19:05 Soda 19:45 NCIS : enquêtes spéciales 20:35 NCIS : enquêtes spéciales 21:25 NCIS : enquêtes spéciales 22:15 NCIS : enquêtes spéciales 23:00 Sons of Anarchy 23:50 Sons of Anarchy

16:00 Flash info 16:05 J'ai vu changer la Terre 17:00 TV5MONDE, le journal 17:30 L'invité 17:40 Les Boys 18:05 Mixeur, les goûts et les idées 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 19:55 Le film du Tour 20:00 Les chefs ! 20:45 Les chefs ! 21:30 TV5MONDE, le journal 21:40 Journal (TSR) 23:05 TV5MONDE, le journal Afrique 23:25 Un village français

A

la manière d’un meneur de jeu habile avec un ballon, Rabie Meftah a mené seul les négociations avec l’USMA, signé son contrat sans que l’affaire ne soit ébruitée. Du moins pas avant qu’il ne pose, tout sourire, avec le maillot du club aux côtés de Rabouh Haddad et

Meftah
Mohamed Mekhazni. La nouvelle de son arrivée à l’USMA a ravi certains, surpris d’autres, mais surtout déçu bien du monde à Béjaïa. Déçu parce que Meftah avait miroité, ici même, son intention de rempiler. Mais Bougie ne va quand même pas s’éteindre après son départ. Illuminée en ces beaux jours d’été, elle restera telle qu’elle est. La ville qui l’a recueilli et adopté. Ce n’était pas sans contrepartie. Cet accueil, le joueur le lui a rendu, par son talent et son abnégation. Exit la tartuferie qui a entouré son départ, chacun a rempli sa part du marché. C’est en tous les cas le ressenti du joueur qui est revenu patiemment sur son transfert à l’USMA. Il s’explique.

N° 1625 VENDREDI 15 JUILLET 2011

«L’USMA m’a fait une offre
qu’aucun joueur n’aurait refusée»
Incontestablement, vous avez pris tout qq votre monde à contre-pied en allant signer à l’USMA, mesurez-vous le degré de surprise que votre transfert a suscité ? Je n’en doute pas. Mais comme on dit, la vie un grand club, l’USMA présente un projet d’un footballeur est ainsi faite. Un jour tu es sportif très emballant. Le club veut se donner là, un jour tu ne l’es plus. C’est comme ça. Je les moyens de jouer le titre la saison prodirais que c’est le mektoub. Et c’est sincère. En chaine. Il n’y a qu’à voir les noms qu’on a fait football, ça va tellement vite que parfois on signer pour s’en rendre compte. Il y a un est soi-même surpris par la tournure des évé- grand entraîneur en place, un staff très comnements. pétent, des moyens matériels considérables. Quel est le joueur qui dirait non à un tel proVous n’allez pas nous faire croire que jet ? vous en êtes vous-même surpris ? Non, non, ce n’est pas ça. Même s’il y a Une offre financière faramineuse, nous quelques mois, je n’aurai pas imaginé les dit-on aussi… choses ainsi… Oui, même si ça n’a jamais été un facteur déterminant dans Vous les imaginiez mon choix. Comme je comment ? Décrocher un contrat profes- «L’USMA présente un projet l’ai dit, c’est le projet sportif très emballant. Le global en lui qui est sionnel. L’idée de partir aux club veut se donner les emballant. Emirats ou au Qatar germait moyens de jouer le titre la dans ma tête. J’y avais pensé séIl y a une semaine, saison prochaine. Il n’y a rieusement. Après, à côté, il y qu’à voir les noms qu’on a jour pour jour, vous avait la JSMB, un club où je ne fait signer pour s’en rendre aviez déclaré n’avoir manquais de rien. Rester là-bas compte. Il y a un grand enrien signé à l’USMA. traîneur en place, un staff était aussi une option qui se poVous aviez même très compétent, des moyens émis l’éventualité de sait très sérieusement. matériels considérables. renouveler votre Pour que vous signiez à Quel est le joueur qui dirait contrat à la JSMB, à l’USMA, il y a non à un tel projet ?» ce moment-là, votre certainement choix était-il fait ? des convicDisons que ça cogitait fort à ce momenttions chez vous. Si c’est le là. Les choses se sont accélérées, il y a deux, cas, quelles sont-elles ? Il y a beaucoup de pa- trois jours, seulement. Lorsqu’on en a parlé, ramètres qui sont en- j’avais plus la tête à terminer la saison. Nous trés en jeu. Au-delà du avions un objectif à atteindre, je ne voulais fait que par conséquent pas m’en détourner. Une fois c’est le championnat terminé et la deuxième place assurée, j’avais plus de temps pour y réfléchir.

«Je suis fier d’avoir contribué à la réalisation de l’objectif du club»

A quand remontent les contacts ? A quelque deux, trois mois… Votre cousin Mahieddine qui a joué, puis entraîné à l’USMA, vous a-t-il conseillé ? A-t-il influencé votre choix ? Assurément. Mahieddine, c’est la famille. On en a naturellement parlé. Je pense que je n’avais pas à chercher loin une référence. Mahieddine est un exemple à suivre. Avec la carrière qui est la sienne, il fait bien des émules. J’en suis un. J’aspire à faire au « Mahieddine, c’est la moins la moitié de ce qu’il a réafamille. On en a lisé. naturellement parlé. Je On imagine que son dispense que je n’avais pas cours a été motivant… à chercher loin une Absolument. Il m’a dressé un référence. Mahieddine tableau plus que flatteur de est un exemple à suivre. l’USMA. Avec la carrière qui est la sienne, il en fait bien Que vous a-t-il dit par exemdes émules. J’en suis un. ple ? J’aspire à faire au moins la Que c’est un club accueillant moitié de ce qu’il a réalisé» et qu’on s’y sent comme chez soi. La preuve, il y est encore même après avoir raccroché. Ils m’ont appelé, mais à ce moment-là j’avais A croire que c’est une histoire de famille, déjà signé à l’USMA. il y a eu Mahieddine, puis Rahim et Que vous ont-ils dit ? maintenant vous… Rien de spécial. Ils m’ont souhaité bon couAbsolument… rage. Voilà tout… Avez-vous le sentiment d’avoir déçu des Et à Tizi, comment les gens ont-ils pris gens à Béjaïa ? votre transfert à l’USMA ? Peut-être… Moi, je pars la conscience tranLe plus normalement du monde. Les gens quille. J’ai honoré mon contrat jusqu’au bout, m’ont félicité. Ils m’ont souhaité aussi bon donné le meilleur courage. Tizi, c’est chez moi. Même lorsque de moi- j’étais parti de la JSK, ils n’ont pas émis de ré«Je quitte la JSMB la serve. On ne m’a jamais tenu rigueur. Ils me tranq c jusqu’au uille. J’ai honor onscience connaissent bien. La preuve, je suis en train é mon bout e même. J de me balader dans la rue. Je n’ai vraiment pas ’ai mêm t donné le meil contrat attaquan leur de e marqu de problème avec ça. ts n m é à la deu ’ont pas fait. J sept buts, ce q oiQuels sont vos projets futurs ? e u x Ligue de ième place ave pars en laissan e des M’imposer à l’USMA. Gagner des tic cette q t la JSM s champ B ions. J’a u devoir a tres. C’est mon objectif. i plutôt alification en ccom fierté d’ pli. Je pars ave le sentiment d Quels sont les joueurs que vous espéu avoir co ntribué c une certaine riez à l’USMA ? à la réus du club» site Il y a déjà une belle brochette. Ceux qui y sont déjà ne sont pas mal. Mais si on vous demandait votre avis ? Bah, j’aimerais bien Hadj-Aïssa et Lemmouchia. Ce sont des joueurs qui peuvent apporter vraiment beaucoup au club. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

même. J’ai marqué même sept buts, ce que des attaquants n’ont pas fait. Je pars en laissant la JSMB à la deuxième place avec cette qualification en Ligue des champions. J’ai plutôt le sentiment du devoir accompli. Je pars avec une certaine fierté d’avoir contribué à la réussite du club. Vous avez peut-être déçu des gens en faisant miroiter la fausse promesse de rempiler… Je ne l’ai jamais promis. Je pense que tout joueur à ma place aurait fait le même choix. Je n’ai trahi personne. Les dirigeants de la JSMB n’ont-ils pas essayé de vous retenir ?

«J’espère que Hadj-Aïssa et Lemmouchia nous rejoindront»