TUTORAT BIOCELL

Année 2006-2007

Séance n°1
Séance du 28/02/2007

Trafic intracellulaire (1) - Dr. M. Chambon
QCMs Julien. A (PCEM2)

QCM n°1

A: a, e

B: a, d

C: c, e

in e.
D: b, e

bl

a) - La synthèse des protéines débute toujours dans le cytosol. b) - Toutes les protéines synthétisées dans le cytoplasme passent dans la lumière du RE. c) - La synthèse de toutes les protéines cytosoliques se fait dans le cytoplasme. d) - Seule une partie des protéines du nucléoplasme ont une synthèse qui débute dans le cytosol. e) - Toutes les protéines membranaires ont un signal d’adressage spécifique aux membranes.

QCM n°2

a) - Les signaux d’adressages des protéines sont spécifiques de chaque compartiment. b) – Ce serait l’adressage de leurs ARNt qui permettrait aux protéines du cytosquelette de ne pas être distribuées au hasard dans le cytosol. c) - La séquence d’adressage située à l’extrémité N-ter est constituée de uniquement 3 à 4 acides aminés. d) - La séquence d’adressage située au milieu de la chaîne peptidique n’est jamais clivée. e) - Toutes les protéines à plusieurs domaines transmembranaires nécessitent un signal d’adressage au RE.

A: a, b

co

B: c, e

ur

sd

em

A propos des modifications post-traductionnelles des protéines, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :

C: a, d

ed

ec

D: b, c

QCM n°3
A propos des modifications post-traductionnelles des protéines, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :
a) - La C-glycosylation a lieu dans les citernes de l’appareil de Golgi. b) - La structure secondaire dépend de l’interaction entre les acides aminés voisins de la séquence peptidique. c) - Toutes les modifications post traductionnelles sont profondes et irréversibles. d) - La O-glycosylation à lieu sur l’oxygène porté par la sérine ou la thréonine. e) - La N-glycosylation se fait sur des séquences contenant de la sérine ou de la thréonine.

A: a, e

B: b, d

C: c, d

D: a, b

2006-2007

Tutorat Biocell - Séance n°1

og

sp ot

E: autre choix

E: autre choix

E: autre choix

.c

Concernant le lieu de synthèse des protéines, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :

om

1 /3

QCM n°4
A propos des protéines de choc thermique et des protéines chaperonnes, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :
a) - L’ubiquitine est une HSP inductible absente des cellules à l’état normal. b) - Les HSP 70 et 90 appartiennent aux protéines chaperons de types I. c) - Les chaperonines assistent au repliement des protéines notamment dans les mitochondries. d) - L’HSP 70 est indispensable à l’enlèvement de la clathrine et des coatomères. e) - La poly-ubiquitinylation est un phénomène réversible.

A: b, c

B: a, d

C: c, e

D: c, d

E: autre choix

QCM n°5
Au sujet du transport des protéines vers le noyau, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :
a) - Le pore nucléaire comporte un orifice central et six canaux latéraux. b) - Les protéines N-glycosylées sont ancrées dans l’enveloppe nucléaire et synthétisées dans le nucléole. c) - La séquence NLS ne comporte pas de proline. d) - RAN couplée au GDP va du cytosol vers le nucléoplasme. e) - Le tétramère [protéine-importine α-importine β-RAN/GDP] passe du cytosol au nucléoplasme à travers le transporteur central.

QCM n°7
Concernant le transport des protéines dans la mitochondrie, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :
a) - Le signal d’adressage aux mitochondries peut être situé à l’extrémité C terminale, il est alors constitué de 3 à 4 acides aminés. b) - La protéine HSP 90 facilite la translocation de la protéine. c) - Le transport de la protéine à travers les deux membranes nécessite qu’elles soient accolées. d) - Le clivage de la séquence d’adressage se fait dans l’espace inter membranaire. e) - L’insertion de la protéine dans la membrane interne se fait grâce à une séquence hydrophobe qui joue le rôle de peptide signal.

A: a, c

co

A: b, d

B: a, c

ur

sd

a) - Dans le cytosol, l’importine β n’est pas toujours associée à RAN-GDP. b) - L’exportine se retrouve dissociée de la protéine RAN uniquement lors de son passage dans le cytosol. c) - L’importine α doit être liée à une exportine pour passer dans le cytosol. d) - Dans le cytosol, la libération de l’importine α se fait par échange du GTP avec du GDP. e) - Dans le cytosol, l’importine β se lie directement à la protéine à importer.

em

C: a, e

ed

ec

Au sujet du transport des protéines vers le noyau, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :

in e.
D: c, d D: d, e

QCM n°6

bl
E: autre choix B: b, d C: c, e E: autre choix
Tutorat Biocell - Séance n°1

2006-2007

og

A: b, d

B: a, c

C: c, d

D: d, e

sp ot

E: autre choix

.c

om

2 /3

QCM n°8
A propos du transport des protéines vers les péroxysomes, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :
a) - PTS1 constitue un signal d’adressage situé à l’extrémité C terminale. b) - Les protéines enzymatiques matricielles peuvent posséder un signal d’adressage localisé dans une boucle matricielle reliant 2 domaines trans-membranaires. c) - La protéine AAA est nécessaire au fonctionnement du récepteur au PTS. d) - Comme pour la mitochondrie, l’importation de la protéine nécessite un complexe d’importation ainsi que des HSP matricielles. e) - Comme pour la mitochondrie, les signaux d’adressage sont clivés.

A: a, c

B: d, e

C: c, e

D: a, e

E: autre choix

QCM n°9

A: d, e

B: a, b

C: a, c

in e.
D: b, c D: b, c

bl

a) - Le transport d’une protéine du cytosol vers la matrice de la mitochondrie nécessite un complexe récepteur et deux complexes de transport. b) - Les protéines chaperons ont entre autre pour rôle de favoriser la formation d’agrégats de protéines, les compactant et favorisant ainsi leurs transports. c) - L’ubiquitinylation est un des signaux déclenchant l’endocytose des protéines de la membrane plasmique. d) - Une protéine à deux domaines transmembranaires à obligatoirement son extrémité N-ter du coté cytosolique. e) - Les derniers acides aminés constituent un facteur prépondérant de contrôle de la durée de vie d’une protéine.

Au sujet des signaux, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :
a) - La régulation des échanges nucléo cytoplasmiques se fait notamment par NES et phosphorylation du NLS. b) - Le signal d’importation nucléaire est un long peptide riche en acides aminés chargés négativement. c) - Le peptide signal de la protéine à importer dans le noyau n’est pas toujours clivé. d) - Les péroxines jouent un rôle de récepteur uniquement au PTS2. e) - les mécanismes d’adressage et de rétention des protéines sont indispensables au maintien des caractéristiques de chaque compartiment.

A: b, d

co

B: a, e

ur

sd

em

C: b, e

ed

QCM n°10

ec

2006-2007

Tutorat Biocell - Séance n°1

og

sp ot

E: autre choix

E: autre choix

.c

om

Concernant le trafic intra-cellulaire des protéines, quel est le couple de propositions vraies ou fausses :

3 /3

Faux : La séquence d’adressage situé à l’extrémité C-ter est constituée de uniquement 3 à 4 acides aminés.Faux : Le pore nucléaire comporte un orifice central et HUIT canaux latéraux. bl og sp ot .Faux : La séquence NLS se compose de 4 à 8 AA dont l’arginine.Faux : L’ubiquitine est une HSP CONSTITUTIVE donc présente dans la cellule à l’état normal. E a) .Vrai c) .Vrai 2006-2007 co ur a) . La C-glycosylation à lieu dans le RE b) . A (PCEM2) QCM n°1 C. où X est tout AA sauf la proline.Vrai b) .c om 1 /2 .Vrai e) . C a) .Faux : La O-glycosylation à lieu dans les citernes de l’appareil de golgi.Faux : la synthèse de certaines protéines mitochondriale ne débute pas dans le cytosol b) . d) .Vrai QCM n°2 A.Faux : C’est l’adressage de leurs ARNm qui permet aux protéines du cytosquelette de ne pas être distribuées au hasard dans le cytosol.Vrai e) . c) .Faux : le signal d’adressage au RE est facultatif pour certaines protéines à plusieurs domaines trans-membranaires in e.Vrai c) . QCM n°5 B.Vrai d) . le signal est de 20 à 30 AA . M.Faux : toutes les protéines du nucléoplasme ont une synthèse qui débute dans le cytosol.Faux : les modifications peuvent être limitées et réversibles.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n°1 Séance du 28/02/2007 Trafic intracellulaire (1) – Dr. e) . La mono ubiquitinylation est en revanche un phénomène réversible. en N term.Vrai e) . Chambon QCMs Julien. b) .Vrai c) . D.Faux : HSP 70 n’assiste jamais dans l’enlèvement du coatomère e) .Vrai d) . E a) . b) . la lysine et également la proline.Vrai : La N-glycosylation se fait sur l’arginine d’une séquence consensus Arginine-X-Sérine ou Arginine-X-Thréonine. d) . d) .Faux : la polyubiquitinylation constitue la liaison de plusieurs molécules d’ubiquitine de manière covalente et irréversible.Faux : les protéines sans signal d’adressage ne passent dans le RE c) . sd em Tutorat Biocell – Correction Séance n°2 ed ec a) . C QCM n°4 B. D QCM n°3 A.

Faux : la libération se fait par HYDROLYSE du GTP en GDP.Faux : l’extrémité N et C-ter sont du même coté (cytosolique ou matriciel). e) .Faux : Les premiers acides aminés constituent un facteur prépondérant de contrôle de la durée de vie d’une protéine. D.Vrai d) . c) .Faux : Le signal d’importation nucléaire est un court peptide riche en Acides aminés chargés positivement.Faux : il n’y a pas de HSP dans la matrice des peroxysomes e) . C a) .Vrai b) . c) . b) .Faux : il n’y a pas de signal d’adressage aux mitochondrie à l’extrémité C-ter.Vrai d) . (elle à une activité ATPasique) c) .QCM n°6 A.Faux : La protéine HSP 70 facilite la translocation de la protéine. d) .Vrai b) .Vrai b) . e) .Faux : La protéine à importer se lie à une importine α qui se lie à l’importine β QCM n°7 C. c) .Vrai em Tutorat Biocell – Correction Séance n°2 ed QCM n°10 A.Faux : PTS1 et PTS2 ne sont pas clivés QCM n°9 A.Faux : Le peptide signal de la protéine à importer dans le noyau n’est jamais clivé. E a) . C 2006-2007 co ur sd a) .Vrai d) .Faux : Le clivage de la séquence d’adressage se fait dans la Matrice.Vraie : Quand l’importine β sort du noyau elle est associée à RAN-GTP qui se transforme alors en RAN-GDP sous l’action de Gap (dans le cytosol). bl og sp ot . E ec in e.Faux : Les protéines membranaires peuvent posséder un signal d’adressage localisé dans une boucle matriciel reliant 2 domaines trans-membranaires c) .Vrai QCM n°8 B.c om 2 /2 .Faux : La péroxine est un récepteur de PTS1 ET de PTS2 e) . (Uniquement N-ter et dans la protéine) b) . E a) .Faux : Les protéines chaperonnes EMPECHENT la formation des agrégats. e) .Faux : L’exportine N’EST JAMAIS dissociée de la protéine RAN. a) .Vrai d) .

la protéine doit subir l’action d’une glycosydase et d’une glycosyl-transférase c) . e bl A: a.Après la fixation de la SRP sur son récepteur. e ed ec Concernant le rôle du RE dans le transport des protéines. e 2006-2007 Tutorat Biocell . e D: b. e B: a.A la fin de la translocation. e B: a.La relation entre le Golgi et le RE se fait par des canalicules ou des vésicules recouvertes de clathrine A: a. d C: c.Les éléments synthétisés par le RE diffusent librement vers la membrane plasmique b) . M.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°2 Séance du 07/03/2007 Trafic intracellulaire des protéines – Dr.Le signal d’adressage au RE se situe à la partie C terminale de la protéine d) . QCM n°1 QCM n°2 A: a. et un chaperon membranaire (calnexine) b) . quel est le couple de propositions fausses : in e. tandis que d’autres possèdent des signaux de rétention (KDEL) liés à l’extrémité C terminale d) . e QCM n°3 Concernant le rôle du RE dans le transport des protéines. 9 mannoses et 2 glucoses e) . le translocon commence à s’ouvrir du côté cytosolique b) .La N-glycosylation se fait par l’ajout à la protéine de 3 N-acétylglucosamines. toute la protéine passe dans la lumière du RE d) .L’importation de protéines dans le RE est co-traductionnelle e) . d C: c.Le signal d’adressage est reconnu par une ribonucléoprotéine SRP à activité ATPasique sp ot E: autre choix E: autre choix E: autre choix .Pour être correctement repliée.Le RE est le lieu de biosynthèse de toutes les protéines secrétées c) .La séquence KDEL est reconnue par une protéine transmembranaire ERD qui possède la séquence KKXX e) . D: b.Séance n°2 og a) . un chaperon soluble (BIP).Le repliement des chaînes polypeptidiques est assuré par une PDI. d D: b.Les molécules chaperons dont la BIP aident au passage de la protéine dans la lumière du RE à travers le translocon sd em C: c. quel est le couple de propositions vraies : 1 /3 .Certaines protéines sont sécrétées dans des vésicules.c om Concernant le rôle du RE dans le transport des protéines. d co B: c.La C-glycosylation s'effectue par l’accrochage de résidus mannoses sur le carbone du 1er tryptophane d’une séquence consensus c) . quel est le couple de propositions fausses: a) . Chambon QCMs de Thierry N. d ur a) .

e QCM n°7 Concernant le transport des protéines de sécrétion. les grains de sécrétion immatures peuvent fusionner en conservant leur revêtement d) . d C: c. A: a.Les vésicules recouvertes de cavéoline contiennent du cholestérol et glycoprotéines. quel est le couple de propositions vraies : a) .L’addition de nouveaux résidus glucidiques est spécifique des protéines sécrétées c) .Les vésicules de transport formées au niveau du Golgi trans et recouvertes ne peuvent avoir que 3 destinations : membrane plasmique. c co B: a. e ed ec in e.Séance n°2 og E: autre choix sp ot E: autre choix .Les protéines arrivant du RE vers le Golgi cis ont la même structure oligosaccharidique (2NAG et 8 mannoses) d) . e E: autre choix QCM n°5 Concernant le rôle de l’appareil de Golgi dans la modification post-traductionnelle des protéines. quel est le couple de propositions fausses : a) .La phosphorylation n’est pas indispensable au transport des enzymes lysosomales solubles c) . ou par la sulfatation des glucides b) . Ces vésicules.Les protéines de la sécrétion constitutive sont recouvertes de coatmères. quelles sont les propositions vraies : bl QCM n°6 2006-2007 Tutorat Biocell .Le phagosome est une cellule capable de phagocytose d) .Un récepteur lie les enzymes lysosomales au niveau du Golgi trans b) . d ur sd a) . le récepteur M6P reste dans la membrane de l’endosome e) . des tyrosines sulfatées.La NAG phospho-transferase retire le NAG terminal pour former le récepteur M6P e) . e Concernant le transport des protéines lysosomales vers les lysosomes.QCM n°4 Concernant le rôle de l’appareil de Golgi dans la modification post-traductionnelle des protéines. A: a.La sécrétion constitutive apporte son contenu à la membrane plasmique et à la matrice extra cellulaire c) .Les protéines lysosomales membranaires et le récepteur M6P n’ont pas de peptide signal b) . c B: a. D: b.c om 2 /3 . c B: a.L’action d’une mannosidase II permet à l’endo H d’attaquer les protéines sécrétées d) . endosomes et lysosomes ou vésicules de sécrétion. quel est le couple de propositions fausses : a) . elles sont transportées par défaut de sélection b) .Un nombre variable d’unités trisaccharidiques est ajouté par des glycosyl transférases au niveau des Golgi cis et median e) .La sécrétion des protéines concentrées dans des vésicules recouvertes de clathrine et de protéines d’adaptation est dépendante d’un stimulus extérieur e) .Après avoir libéré les enzymes solubles dans un endosome tardif. e D: b.Les vésicules contenant les enzymes lysosomales solubles conservent leur manteau de clathrine et de protéines d’adaptation jusqu’à leur fusion avec un endosome précoce c) . comme les autres.Les modifications des protéines par l’appareil de Golgi peuvent se faire par des O-glycosylations.Il existe dans la membrane du lysosome des récepteurs M6P em C: c. d C: c. e D: b. doivent enlever leur revêtement avant de fusionner.Une mannosidase I du golgi médian enlèvent 2 mannoses A: a.Contrairement aux autres phénomènes de fusion.

d D: b. bl og sp ot E: autre choix . quel est le couple de propositions vraies : a) .Les protéines recyclées se concentrent dans des vésicules recouvertes de coatmères pour rejoindre le compartiment endosomal e) . e C: c. lysosomes.c om 3 /3 .Le flux vectoriel permanent est celui de l’endocytose d) .Le flux membranaire peut être divisé en 4 étapes pour tous les types de vésicules b) . e E: autre choix QCM n°9 Concernant les flux membranaires. soit de coatomère A: a.Le flux vectoriel permanent se fait comme ceci : RE Golgi endosomes.La transcytose est un phénomène de recyclage des protéine du pôle basolatéral vers le domaine apical A: a. ça ne veut pas dire grand chose) d) . d C: c. quel est le couple de propositions vraies : a) . d B: a.QCM n°8 Concernant le transport des protéines de la membrane plasmique.Séance n°2 ed ec in e. soit de clathrine et de protéines d’adaptation. e D: b. membrane plasmique. grains de sécrétion. les protéines sont transmises via la sécrétion constitutive à la surface de la cellule b) . e 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell .Le flux membranaire rétrograde peut faire intervenir des canalicules entre le Golgi et le RE e) – Le flux membranaire rétrograde débute avec des vésicules recouverte soit de cavéoline. c) .Dans les cellules non polarisées. c B: a.L’adressage des protéines au différents pôles peut se faire par adressage direct à partir du RE c) – Le pivot du phénomène de transcytose est représenté par l’appareil de Golgi (sinon.

Faux : le phagosome permet l’internalisation de particules du milieu extérieur.Faux : le transport se fait par les vésicules b) . d) a) .Faux : GTPasique QCM n°2 B QCM n°3 D QCM n°4 A a) . c’est la mannosidase II qui enlève 2 mannoses QCM n°5 E (c.Faux : le signal d’adressage reste dans le membrane d) . la BIP ne s’en va que lorsque la grosse SU du ribosome recouvre le translocon b) .Vrai c) .Vrai : le cytosol est le point de départ c) .Faux : c’est la phospho-glucosidase e) .Vrai b) .Vrai b) .Faux : l’action de la mannosidase II permet la résistance à l’endo H d) . a) .Faux : pour fusionner avec l’endosome.Vrai e) .Vrai QCM n°6 e a) . M.Vrai c) .Vrai.Vrai 2006-2007 co ur sd a) .Faux : elle est indispensable c) .Faux : au niveau des Golgi médian et trans e) .c om 1 /2 .Vrai b) .TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n°2 Séance du 07/03/2007 Trafic intracellulaire des protéines – Dr.Faux : des canalicules ou des vésicules recouvertes de coatomères em Tutorat Biocell – Correction Séance n°2 ed ec in e.Vrai d) . il faut que la vésicule ait déjà perdu son revêtement c) . Chambon QCMs de Thierry N.Faux : 3 mannoses.Faux : ils possèdent un peptide signal à l’extrémité C cytosolique b) .Vrai d) .Faux : il est recyclé vers le RTG dans des vésicules recouvertes de clathrine et de protéines d’adaptation e) .Faux : à la partie N terminale d) . elle nécessite l’action de la glycosyl-transférase c) . (PCEM 2) QCM n°1 E (b.Vrai e) . 9 mannoses et 3 glucoses e) .Vrai bl og sp ot . ce n’est pas une cellule d) .Faux : si la protéine est mal repliée.Faux : 2 NAG. d) a) .

Vrai c) .Vrai b) .Faux : elles conservent leur revêtement QCM n°8 B a) . bl og sp ot .Faux : pas de coatomère 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell – Correction Séance n°2 ed ec in e. d) a) .Faux : ils doivent aussi être déshabillés d) .Vrai c) .Vrai e) .Faux : les vésicules recouvertes de cavéoline ne se déshabillent pas b) .c om 2 /2 .Faux : recouvertes de clathrine e) .Faux : c’est un endosome d) .Vrai b) .Vrai e) .Vrai QCM n°9 E (b.Faux : exocytose d) .QCM n°7 C a) .Faux : à partir du Golgi c) .

b) . d) .Ils sont visualisés au M.Les métabolites issus de cette dégradation passent dans le cytosol via des perméases dans la membrane. b) . seulement par cytoenzymologie de la phosphatase acide. entre autres.Ils peuvent former les corps résiduels. c) .L'amantadine est une protéine de type canal ionique utilisée avec succès en thérapeutique humaine. une toxine se fixe sur PA clivée. c) .Leur acidité peut favoriser les infections virales.Ils contiennent des hydrolases capables d'hydrolyser l'ensemble des familles de molécules biologiques. quel est le couple de propositions fausses : a) .Elle utilise une endoprotéase et un récepteur au niveau de la membrane endosomale. par endocytose et phagocytose. quel est le couple de propositions fausses : QCM n°2 Concernant la bactérie du charbon. Chambon QCMs de Marie G. b) .C'est seulement à ce moment là que PA se fixe sur la membrane. c) .La phagocytose frustrée peut consister en la digestion de la matrice osseuse par l'exocytose du contenu lysosomal.L'autophagie consiste en la fusion d'un lysosome et du R.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°3 Séance du 21/03/2007 Digestion cellulaire / Relation avec le milieu extérieur – Dr. sp ot .Les molécules à dégrader y accèdent. QCM n°3 Concernant les lysosomes. e) .Ils hydrolysent la totalité des molécules endocytées.Séance n°3 ed E:autre choix E:autre choix ec in e. quel est le couple de propositions vraies : a) . (PCEM2) Concernant les endosomes. d) . b) . A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix bl og a) .Après le clivage. e) . e) .c om 1 /3 QCM n°1 .Le pH acide permet un changement de conformation du complexe et le passage des toxines dans le cytosol.L'hydrolyse des différentes molécules se poursuit dans les lysosomes.E. 2006-2007 em Tutorat Biocell . A:b-e B:a-d co A:b-e B:a-d C:c-d ur sd D:c-e C:c-d D:c-e QCM n°4 Concernant le devenir des lysosomes.Il se forme un complexe heptamérique de Récepteur + PA clivée + toxine qui permet l'endocytose.E. d) .Les molécules peuvent provenir directement du cytosol via des perméases membranaires lysosomales. M. quel est le couple de propositions fausses : a) .

c) – Les lysosomes viellis sont recyclés dans le R. sd D:a-c QCM n°8 Concernant les transports nécessitant des mouvements de la membrane.Ils concernent l'endocytose.Elles sont alors exocytées par le macrophage qui est détruit par la suite. d) .Renouvellement des molécules membranaires.Elimination complète de toutes les molécules qui y rentrent.L'inhalation de fibres d'amiante détruit le parenchyme pulmonaire. c) . c) .Ce sont des molécules minérales ou quasi minérales qui se retrouvent dans les lysosomes par exocytose.E d) .L’absence ou l’anomalie fonctionnelle d'une ou plusieurs enzymes. A:b-c B:c-e C:a-b D:a-e QCM n°9 Concernant la pinocytose. b) . quel est le couple de propositions vraies : 2006-2007 em Tutorat Biocell . l'exocytose et l’apocrinie.Une anomalie des perméases qui empêchent l'arrivée d'une molécule spécifique dans les lysosomes. d) . e) . c) .Elles provoquent la rupture de la membrane lysosomale et les enzymes libérées digèrent le contenu cellulaire des macrophages. A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix QCM n°5 Concernant les fonctions lysosomales. quel est le couple de propositions fausses : a) .Ils utilisent des vésicules ou des vacuoles. e) .Ils utilisent le cytosquelette. b) . quel est le couple de propositions fausses : a) .La présence de matériaux non biologiques. b) . quel est le couple de propositions fausses : in e. e) .Nutrition cellulaire par passage des enzymes lysosomales dans le cytoplasme. e) . bl Quel est le couple de propositions fausses : A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix og sp ot .Un lysosome inactif est réactivé par fusion avec un lysosome actif.Le cytosol est une étape intermédiaire du transport des molécules.Séance n°3 ed E:autre choix E:autre choix ec Concernant le cas de l'hydrolyse de matériaux non biologiques. A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix QCM n°6 L’accumulation de molécules non dégradées dans le lysosome peut être due à : a) .Une trop forte acidification du pH lysosomal. d) . c) .Un défaut d'adressage des enzymes lysosomales au niveau du golgi cis d) .Défense par sécrétion des enzymes dans la MEC ou après endocytose de l'agent pathogène.c om 2 /3 . cytosoliques et des organites.Dégradation des molécules en constituants élémentaires. b) .La phagocytose frustrée est réalisée en particulier par les ostéoclastes et les macrophages. e) . la phagocytose. QCM n°7 A:a-e B:b-c C:d-e co ur a) .Ils utilisent des gradients de concentration comme moteurs principaux.C'est l'acide urique qui est responsable de la libération des enzymes lysosomales dans la goutte.

Elle prennent naissance à n'importe quel endroit sur la membrane plasmique de cellules en déplacement . équilibre la surface membranaire.Il y a pincement puis dépression de la membrane.L'exocytose constitutive concerne des produits de sécrétion. qui piège les particules à ingérer.Le milieu endosomal acide entraîne la dissociation ligand / récepteur. A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix QCM n°10 Concernant l’endocytose par intermédiaire de récepteurs. quel est le couple de propositions vraies : om 3 /3 . b) .Séance n°3 ed ec in e.c Concernant l’endocytose et l’exocytose. bl a) .Les vésicules dont la membrane renferme de la cavéoline ne fusionnent pas avec les endosomes mais avec des cavéosomes. og sp ot .a) .Elle utilise le glycocalyx. c) . puis formation d'une vésicule de pinocytose. d) . b) .Elle se produit par l'intermédiare de récepteurs dans des vésicules dont la membrane renferme de la cavéoline.Elles utilisent seulement des protéines membranaires c) .C’est un phénomène intermittent à la surface cellulaire. b) . d) . e) . e) . e) . QCM n°11 A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell .En ce qui concerne les vésicules dont la membrane renferme de la cavéoline elle se produit seulement dans des microdomaines spécifiques c) .Le revêtement de clathrine peut se former sur toute la membrane plasmique. quelles sont les propositions vraies : a) .Le balancement entre les deux. d) .Elles peuvent être à l’origine de pathologies.Elle constitue l'exocytose d'un faible volume liquidien.Les ligands se fixent sur des récepteurs spécifiques qui entrainent la formation de puits recouverts de cavéoline.

faux.vrai in e. e) . il existe d'autre perméases spécifiques à différentes familles de molécules dans la membrane du lysosome em Tutorat Biocell .faux.faux. car elle est nécessaire à la désorganisation de l'enveloppe virale et à celle de la nucléocapside.vrai c) . mais « découpées » en constituants élémentaires b) . mais par réutilisation des constituants élémentaire provenant de la digestion lysosomale e) . la fixation de PA sur son recepteur correspond à la toute première opération. ni réactivés! e) . les ostéoclastes et les chondroclastes sont les macrophages du tissu osseux ou cartilagineux.vrai. ils commencent l'hydrolyse de certaines molécules endocytées.vrai b) .vrai c) .vrai 2006-2007 co QCM n°4 C ur sd a) .faux.Correction séance n°3 ed QCM n°3 E (a. bl og sp ot a) .faux.vrai e) .vrai d) . nutrition cellulaire oui.vrai c) . c) a) . les lysosomes usagés ne sont pas recyclés! d) . c) .vrai.faux.faux. l'amantadine est un inhibiteur du canal ionique du virus de la grippe. Chambon QCMs de Marie G. la vacuole autophagique se constitue à partir d'une citerne spécialisée du golgi.faux. e)-vrai QCM n°2 E (a. au niveau de la membrane plasmique b) .c om QCM n°1 B 1 /2 .faux.faux.c) ec a) .faux.vrai c) . les molécules ne sont pas totalement dégradées.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n°3 Séance du 21/03/2007 Digestion cellulaire / Relation avec le milieu extérieur – Dr. ils sont visualisés sans réaction au M. d) .vrai d) . d) .O. QCM n°5 B a) . et avec réaction au M. b) . M. .E.vrai b) .

vrai b) . continuel sp ot . c'est l'inverse : dans l'endocytose par des récepteurs il y a formation de puits recouverts de clathrine et de vésicules recouvertes de clathrine ou de cavéole dont la membrane renferme de la cavéoline d) .faux.faux. endocytose d'agent pathogène e) .QCM n°6 E (b.vrai e) .faux. au contraire c) .faux.vrai e) .faux. les produits de sécrétion sont concernés uniquement par l'exocytose provoquée 2006-2007 co ur sd QCM n°11 B em a) . l'enzyme est alors absente des lysosomes.faux. on parle ici d'accumulation des métabolites donc de matériel dégradé! e) . e bl og a) .vrai b) . endocytose à l'extrémité postérieure et exocytose au front de locomotion d) .vrai QCM n°7 D a) . qui empêche la sortie d'une molécule particulière.vrai c) .c om 2 /2 . d) a) . elles ne sont pas exocytées.faux. endocytose b) . QCM n°10 a.vrai.faux.vrai c) . c) . aussi cytosoliques c) .vrai d) . ce n'est pas un intermédiaire mais le point de départ ou d'arrivée des opérations! c) .vrai e) .faux.faux.Correction séance n°3 ed ec in e. c'est un phénomène permanent.faux.) b) . d) . par phagocytose( qui peut être considérée comme un endocytose. mais libérées car le macrophage a été digéré par les enzymes d) .vrai b) .vrai QCM n°8 A a) .vrai Tutorat Biocell . d.faux.vrai b) .vrai. la cavéoline concerne l'internalisation par des récepteurs liés à la membrane par un groupement GPI.faux. or ces mouvements de membrane en consomment d) .vrai e) .vrai QCM n°9 C a) . b. les gradients de concentrations n'utilisent pas d'énergie.

c) – L'ARN eucaryote est dit polycistronique. ribosomaux et de transfert sont retrouvés au niveau des cellules eucaryotes et procaryotes.Séance n°4 og A: c-d-e B: c-e C: a-b-e D: b-d sp ot . N. bl D: a-b-c-d E: autre choix Tutorat Biocell . c) – Les ARN messager. d) – Seul l'ARN messager est dit "codant".TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°4 Séance du 28/03/2007 La Transcription . snoARN et miARN sont spécifiques aux cellules procaryotes. e) – Les snARN. QCM n°1 Concernant les généralités de la transcription : a) – Elle s'effectue au niveau du brin codant dans le sens 3'-5'. QCM n°2 Concernant les différences de transcription entre Procaryotes et Eucaryotes : a) – La transcription eucaryote est plus finement régulée que la transcription procaryote. QCM n°3 On sépare par électrophorèse des ARN totaux de mammifère marqués par fluorescence. Après amplification. d) – On compte 3 types d'ARN Polymerases chez la cellule eucaryote. c'est-à-dire capable de coder pour plusieurs protéines différentes. Boulle QCMs de Jérémy R. b) – L'ADN Polymérase est chargée de réaliser la transcription de l'ADN en ARN. b) – L'ADN procaryote possède une plus grande proportion d'ADN codant que l'ADN eucaryote. les résultats confirment une forte proportion d'un type d'ARN donné. De quel type s'agit-il : a) – snARN et snoARN b) – ARN transfert c) – miARN d) – ARN ribosomaux e) – ARN messagers 2006-2007 co ur A: a-d-e B: a-b-d-e sd em C: a-b-d ed ec in e.Dr. e) – C'est la partie 5' de l'ARN qui est synthétisée en premier.c om E: autre choix 1 /3 . contre une seule chez la cellule procaryote.

c om E: autre choix E: autre choix C: a-c E: autre choix 2006-2007 Tutorat Biocell . c) – Le complexe d'initiation de la transcription est formé de l'ARN Pol II et de 6 protéines différentes dénommées TFII. b) – La boîte TATA ne se situe jamais en aval du site d'initiation de la transcription. e) – Seules quelques protéines suffisent pour initier et réguler la transcription eucaryote. c) – Le lactose. e) – Le TFII-D phosphoryle de façon extensive le CTD de l'ARN Pol II. C: d-e in e. d) – Les cofacteurs peuvent interagir par interaction protéine-ADN. b) – Certains facteurs généraux de la transcription de la cellule procaryote sont dotés de capacités enzymatiques. lorsqu'il est présent. lorsqu'il est présent. l'absence de Tryptophane entraîne l'activation de la transcription des enzymes essentielles à la fabrication de cet acide aminé. se fixe sur l'activateur "CAP". QCM n°6 Concernant la transcription eucaryote : a) – Les séquences cis-régulatrices (RE) se situent à quelques dizaines de paires de bases en amont du site d'initiation de la transcription. c) – Le phénomène d'épissage de la cellule procaryote permet de tronquer l'ARN immature pour le rendre apte à la traduction.QCM n°4 A propos de la transcription procaryote : a) – Elle se singularise de la transcription eucaryote par l'absence de facteur sigma. c) – La régulation génique par les facteurs trans peut dépendre du tissu auquel appartient la cellule. se fixe sur l'activateur "Lac". A: a-c-d-e co ur Concernant la transcription eucaryote et sa régulation : sd QCM n°7 B: c-d em A: a-c-e B: a-b ed ec a) – La quasi-totalité des ARNr est synthétisée par l'ARN Pol I b) – L'ARN Pol II ne peut effectuer son rôle sans participation des facteurs généraux de la transcription. d) – "CAP" et "Lac" sont des facteurs trans e) – La synthèse de l'enzyme s'effectue en cas de présence de glucose et d'absence de lactose. bl og sp ot D: c-e D: b-c A: a-d B: a-b-d-e C: b-c-d-e D: a-b-c . d) – L'ARN Pol II possède une séquence TATAAA qui se reconnaît et se fixe sur la séquence TBP de l'ADN. e) – Concernant l'opéron Tryptophane.Séance n°4 2 /3 . A: a-d B: b-d C: c-d D: d-e E: autre choix QCM n°5 Concernant l'opéron lactose : a) – Le gène LacZ est responsable de la synthèse d'une enzyme responsable du métabolisme du lactose. d) – La cellule procaryote a la capacité de moduler sa transcription en fonction de son milieu. b) – Le glucose.

Séance n°4 QCM n°10 om 3 /3 . elles-même détruites dans le cytosol.QCM n°8: Soit la séquence suivante issue du brin codant d'un gène : 5' GAT TTG CCA TCG GCC 3' Quelle est la séquence de l'ARN correspondant? a) –5' CTA AAC GGT AGC CGG 3' b) –5' GAT TTG CCA TCG GCC 3' c) – 5' CUA AAC GGU AGC CGG 3' d) –5' GAU UUG CCA UCG GCC 3' e) – 5' GGC CGU UGG CAA UTC 3' QCM n°9 A propos de la maturation des ARNm : a) – La machinerie de maturation transcriptionnelle se situe au niveau des facteurs généraux de la transcription. c) – L'épissage différentiel correspond à la faculté d'un ARNm immature donné de former différents ARNm matures (donc différentes protéines). d) – Le spliceosome est composé de 5 snRNPs associé à de nombreuses SM protéines. d) – L'ajout d'une extrémité polyA correspond à l'ajout de la séquence AAUAAA au niveau de la dernière extrémité synthétisée de l'ARNm e) – La coiffe et l'extrémité polyA interviennent toutes les deux dans le passage de l'ARNm du noyau vers le cytosol. il est responsable du caractère polycistronique des protéines.c E: autre choix 2006-2007 co ur sd A: a-b B: a-c em C: a-d ed a) – Il peut être co-transcriptionnel b) – Chez les procaryotes. A: a-c B: b-d C: c-e D: a-c-e sp ot . e) – L'exon est éliminé sous forme d'un lasso. bl D: a-e A propos de l'épissage : og E: autre choix Tutorat Biocell . ec in e. b) – Les ARNm incorrectement maturés sont traduits en protéines. après deux réactions de trans-estérifications successives. c) – L'addition d'une coiffe en 5' permet de distinguer les ARNm des autres ARN.

c) – VRAI d) – VRAI : "codant" signifie "code pour une protéine". celui-ci va activer un répresseur inhibant la transcription de ces enzymes (devenues alors inutiles). d) . Tutorat Biocell . 2006-2007 co ur QCM n°3: D sd em a) – VRAI : elle fait intervenir de très nombreux facteurs de régulation géniques (cis) ou protéiques (trans) b) – VRAI : L'ADN codant représente environ 90% chez E. b) – FAUX : c'est l'ARN Polymerase qui est chargée de la transcription. miARN) ne représentent qu'une fraction mineure de l'ARN total. Ce facteur sigma a pour rôle de reconnaître le promoteur. c) – FAUX : l'épissage ne concerne que les cellules eucaryotes. Concernant les différences de transcription entre Procaryotes et Eucaryotes : bl QCM n°2: C og sp ot . snoARN. b) – FAUX : les FGT concernent la transcription eucaryote. QCM n°1: A Concernant les généralités de la transcription : a) – FAUX : elle s'effectue sur le brin matriciel (mais bien dans le sens 3'-5'). c) – FAUX : eucaryote = monocistronique. la cellule (qui en a besoin) va le synthétiser. De quel type s'agit-il : Il s'agit des ARN ribosomaux représentant environ 85% des ARN totaux. La définition de polycistronique est bonne.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°4 CORRECTION Séance du 28/03/2007 La Transcription . Les autres ARN non codants (snARn.c om 1 /2 . Les autres ARN sus-cités sont donc dits "non-codants" e) . procaryote = polycistronique. Si l'acide aminé est présent en quantité suffisante. Boulle QCMs de Jérémy R. e) – FAUX : spécifiques aux cellules eucaryotes. Badia. L'ADN Polymerase est chargée de la réplication de l'ADN lors de la phase S. Coli (bactérie) contre environ 1-2% chez l'Homme. les résultats confirment une forte proportion d'un type d'ARN donné. Après amplification. d) – VRAI : et pour recouper avec le cours de M.Séance n°4 . on peut compter également 9 types d'ADN Polymerases chez l'Homme contre seulement 3 chez la bactérie. Cela permet une meilleure protection contre les mutations et un plus grand potentiel de régulation.VRAI e) – VRAI : ce qui est logique : puisqu'il n'y a pas de Tryptophane dans le milieu. Viennent ensuite les ARN transfert (environ 15%) puis les ARN messagers.VRAI On sépare par électrophorèse des ARN totaux de mammifère marqués par fluorescence. QCM n°4:D A propos de la transcription procaryote : a) – FAUX : par sa présence.Correction ed ec in e. N.Dr.

d) – FAUX : Pol II possède une séquence TBP qui se fixe sur la "TATA Box" de l'ADN e) – FAUX : c'est le TFII-H QCM n°7: D Concernant la transcription eucaryote et sa régulation : a) – FAUX : en amont ou en aval.VRAI b) – VRAI c) – FAUX : CIT = Pol II + FGT (qui sont eux-mêmes des complexes multiprotéiques).Séance n°4 . Le tout forme un complexe de plus de 200 protéines. b) – FAUX : c'est la baisse de glucose qui augmente la concentration en AMPc. b) – VRAI : à environ 25-30 nucléotides en amont du site d'initiation de la transcription. c) – VRAI : remarque : "Epissage différentiel" est synonyme d' "épissage alternatif" (dixit N. e) . QCM n°6: B a) . En temps normal. En cas de carence en glucose.c om Concernant la transcription eucaryote : 2 /2 . Ainsi l'opéron lactose est activé en cas de carence en glucose + présence en lactose. d) –VRAI e) – FAUX : Explication : Le gène LacZ est responsable de la synthèse de bêta-galactosidase clivant le lactose en galactose + glucose. c) – VRAI d) – FAUX : par intéraction protéine-protéine. 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell . e) – FAUX : il en faut plusieurs centaines! QCM n°8 : D QCM n°9 : C A propos de la maturation des ARNm : a) – FAUX: au niveau du CTD de Pol II uniquement.ou post-transcriptionnel b) – FAUX : l'épissage n'existe que chez les cellules eucaryotes.QCM n°5: A Concernant l'opéron lactose : a) – VRAI : c'est l'enzyme bêta-galactosidase. et peuvent être très distantes (>1 kb). Elle va donc synthétiser la bêta-galactosidase et ainsi pouvoir utiliser à nouveau le glucose nouvellement disponible. Elle n'a donc nul besoin d'enzymes métabolisant le lactose dans un environnement glucosé. bl og sp ot . la cellule se nourrit de glucose. il lui faut donc trouver une nouvelle source en glucose qu'elle va trouver au niveau du lactose (= galactose + glucose). Ce sont les facteurs trans qui intéragissent par ce type d'intéraction.Correction ed ec in e. c) – VRAI d) – FAUX : c'est l'ajout d'une séquence d'environ 200 bases "A" en 3'. b) – FAUX : ces ARNm sont dégradés dans le noyau avant de pouvoir être exportés dans le cytosol.VRAI QCM n°10: B A propos de l'épissage : a) – VRAI : co. donc bien au niveau de la dernière partie synthétisée. qui lui se fixe sur l'activateur "CAP" c) – FAUX : "Lac" est un répresseur. Boulle) d) – FAUX : le spliceosome est composé de 5 snRNPs (= 5 ARN + SM protéines) + de nombreuses protéines (>150) e) – FAUX : les exons sont "soudés" après l'élimination de l'intron intermédiaire.

c) .Toutes les mutations des gènes du cycle cellulaire chez la levure empêchent sa prolifération.La cellule sous l’influence des signaux de contrôles ne possède que deux destinées l’apoptose ou la division cellulaire.Une mutation inactivatrice de cdc25 accélèrera le cycle cellulaire et les divisions de la levure. d) . Boulle QCMs de Pierre M.La mitose ou phase M est la phase la plus courte qui se subdivise en 3 sous phases (Prophase Anaphase et Télophase) suivi par la cytodièrese.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n° 5 Séance du 04/ 04/2007 Le cycle cellulaire– Dr.Les mécanismes fondamentaux sont spécifiques de chaque espèce.L’interphase dont la durée dépend essentiellement de G2 prépare la phase M. propositions vraies : a) . b) .Séance n°5 ec QCM n°2 in e.Le cycle cellulaire peut être divisé en deux phases : La mitose et L’interphase. propositions vraies : . c) . b) .La réplication de l’ADN a lieu pendant l’interphase durant la phase S entre les phases G1 et G2. e) .c om 1 /4 . d) . quelles sont les propositions fausses : a) . e) .La durée du cycle cellulaire est très variable et dépend du type de cellules. b) . d) . e) .Les levures sont utilisées dans l’étude du cycle cellulaire car leur génome déjà séquencé rend facile l’introduction et la délétion de matériel génétique. A:a-b-d-e B:a-d co ur C:a-b-c-d sd em a) ed D:b-c-e QCM n°3 Les différentes phases du cycle cellulaire. E:autre choix A:a-b-e B:a-d C:c D:a-e E:autre choix bl og sp ot . Méthodes d’études du cycle cellulaire. les signaux à distance et la MEC (matrice extra cellulaire) via des signaux prolifératifs et antiprolifératifs.Le cycle cellulaire d’une cellule est contrôlé par les cellules voisines. N.L’utilisation de l’ovocyte de Xénope à permis de mettre en évidence le rôle majeur du MPF dans l’entrée de la cellule en phase mitotique. QCM n°1 Généralités.Le contrôle du cycle cellulaire permet une adaptation des organismes eucaryotes unicellulaires aux conditions environnementales.Le cycle cellulaire concerne uniquement la réplication de l’ADN. A:b-e B:a-b-e C:b-c-d D:e E:autre choix 2006-2007 Tutorat Biocell . c) .Il est possible d’analyser les cellules dans les différentes phases du cycle cellulaire par cytométrie de flux en marquant l’ARN cellulaire puis en triant les cellules en fonction de leur contenu.

En cas d’hépatectomie (ablation d’une portion du foie) des hépatocytes qui étaient en phase G0 vont entrer en phase G1 et débuter leur cycle cellulaire afin de permettre la régénération du foie.La phase G1 prépare la phase S par synthèse d’ARN(m. la cdk.Les cyclines assurent la spécificité de substrat du complexe cycline/cdk a) A:a B:b-d-e C:c-d D:a-c-e 2006-2007 Tutorat Biocell .QCM n°4 Les différentes phases du cycle cellulaire.La synthèse des cyclines de la phase G1 est induite par les facteurs de croissance. En cas d’anomalie le cycle cellulaire est arrêté et ne reprendra qu’après les réparations effectuées. bl A:b-e B:a-c-d C:c-d D:c-e E:autre choix og sp ot .c om 2 /4 . cette phase est dépendante de l’environnement.La durée du cycle cellulaire peut être raccourci dans les cellules cancéreuses à fort pouvoir prolifératif.Durant la phase S la synthèse d’ADN s’effectue par paliers successifs de 2n à 4n ADN à cause de la faible quantité de bases présentes dans la cellule. b) . b) . propositions vraies : .La progression des différentes étapes du cycle cellulaire est assurée par des complexes cycline/cdk agissant dans le noyaux et composés de 2 sous unités. d) .La répartition suivant les phases du cycle cellulaire d’une population de cellules normales grâce à un cytomètre en flux est la suivante : a) QCM n°5 a) A:b-e B:a-d-e co . c) . propositions vraies : E:autre choix in e.Les cyclines activent les cdk en permettant leur méthylation. e) . b) .La phase de quiescence ou Go présente une durée variable de quelques jours à définitive.Les cyclines sont régulées uniquement par leur synthèse et leur dégradation.Au-delà du PR seul un signal prolifératif en très grande quantité aura un effet sur le cycle cellulaire. c) .t. e) . C:c-d-e ur sd em D:c-e QCM n°6 Les effecteurs du cycle cellulaire. une activatrice la cycline et l’autre catalytique à activité sérine thréonine kinase. d) . propositions fausses : .r) et de Protéines. e) .Le contrôle du cycle cellulaire prend en compte l’environnement et le matériel génétique. c) .Les signaux prolifératifs activent le passage direct de G1 à G2 si les cellules sont quiescentes ou bien permettent d’atteindre le PR quand les cellules sont déjà en phase G2.Séance n°5 ed E:autre choix ec Cycle cellulaire et environnement.La phase G2 toujours présente dans le cycle cellulaire survient après la phase S et prépare la cellule à la mitose par la synthèse de nombreux facteurs notamment de condensation des chromosomes. d) .

d) .Les cellules fusionnent entre elles ce qui explique l’augmentation de l’ADN dans les cellules. d) .Un excès de signaux de prolifération du à un excès de facteurs de croissance ou un excès de récepteurs aux facteurs de croissance peut entraîner une augmentation des complexes cycline/cdk de la phase G1 qui vont entraîner une hyper déphosphorylation du Rb.La drogue n’à aucun effet sur le cycle cellulaire.La forme déphosphorylée est la forme active tandis que la forme phosphorylée est la forme inactive. . propositions vraies : . On obtient le résultat suivant. b) . c) .Les CKI inhibent l’activité kinase des cdk en se fixant toujours au cdk seul.c om 3 /4 . e) .Autre réponse 2006-2007 co QCM n°10 ur Tutorat Biocell .Les cellules sont bloquées dans la phase S c) .Les autres complexes Cycline/cdk possèdent de nombreux substrats aux rôles divers.Donner la bonne réponse : a) .La protéine Rb (verrou du cycle cellulaire) est activée en phase G1 (partie terminale) S. le rendant hyper actif et donc responsable d’une prolifération excessive. exemple l’Histone H1 intervenant dans le déroulement de la mitose. . propositions fausses : a) b) c) d) e) .La concentration des cdk à l’inverse de celle des cyclines varie au cours du temps.Séance n°5 ec in e.Il existe 2 grandes familles de CKI : les CKI de phase G1 ou bien les CKI à large spectre d’inhibition. A:a-c B:a C:b-d-c D:a-c-e E:autre choix QCM n°8 Substrats des complexes Cycline/cdk. a) A:a-b-c-d-e B:d-e C:a-b-c D:aucune E:autre choix A:b-c-e B:a-b-c-d-e sd C:c em a) -Tous les organismes multicellulaires peuvent présenter un cancer. e) . b) . G et M et inactivé en phase G1 (partie initiale). b) .Le facteur E2F est nécessaire à la transcription de gènes de la phase G1. D:a-c-e ed Des cellules sont traitées par une drogue puis analysées par cytométrie de flux. propositions vraies : og QCM n°9 sp ot . . . d) .La cellule tumorale devient insensible aux signaux environnementaux et peut proliférer de façon excessive.Un déficit ou une mutation pathologique de P53 entraîne toujours un dérèglement du cycle cellulaire.La cellule tumorale peut accumuler des anomalies génomiques par déficience de son système de réparation et de contrôle. e) .Une cellule à plus de 4n ADN est toujours pathologique.L’activité des cdk est régulée par une balance Kinase/Phosphatase.QCM n°7 Régulation des cdk.La protéine Rb inactive séquestre et inhibe un facteur de transcription E2F bloquant ainsi le passage de G1 à S. c) .Le CKI p21est spécifique de la phase G1. (Remarque : le nombre de cellule est resté constant au cour du temps). E:autre choix bl Cycle cellulaire et cellules cancéreuses.

B normale et C cancéreuse .Séance n°5 ed ec in e. Associer le profil au type cellulaire.Autre réponse 4 /4 . une seule bonne réponse : 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell .QCM n°11 On cultive 2 types cellulaires (cellules normales et cellules tumorales).D normale et B cancéreuse .B normale et A cancéreuse .c om a) b) c) d) e) . Le milieu de culture est un milieu complet avec sérum (facteur de croissance). bl og sp ot . On les déprive alors en sérum pendant 24h. Les cellules sont ensuite analysées par cytométrie en flux.D normale et C cancéreuse .

N.Vrai. .Faux : Il est possible d’analyser les cellules dans les différentes phases du cycle cellulaire par cytométrie de flux en marquant l’ADN cellulaire puis en triant les cellules en fonction de leur contenu. . : le gène wee). c) . .Vrai. .Faux : La cellule sous l’influence des signaux de contrôles peut également s’engager dans la voie de la différenciation. Boulle QCMs de Pierre M.Vrai. . d) . . e) . in e. b) . .Vrai. QCM n°1 A a) b) c) d) e) .Séance n°5 ed ec a) b) c) d) e) .Vrai.Vrai.Faux : Au-delà du PR la cellule devient insensible à tous signaux exogènes.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n° 5 Séance du 04/04?/2007 Le cycle cellulaire– Dr..Faux : Le cycle cellulaire concerne également la réplication des organites la synthèse des ARN et des protéines.Faux : La durée de l’interphase dépend essentiellement de G1. ur sd em QCM n°3 B Tutorat Biocell .c om Page 1 sur 3 .Vrai . .Vrai . a) 2006-2007 co a) b) c) d) e) .Faux : certaines mutations vont accélérer le cycle cellulaire en inactivant certains gènes (cf.Faux : La synthèse d’ADN est continue.c) a) b) c) d) e) . . . . .Faux : Les mécanismes fondamentaux ont été conservés au cours de l’évolution.Faux : La mitose se subdivise en 4 sous phases (Prophase Métaphase Anaphase et Télophase) suivi par la cytodièrese.Vrai.Vrai. bl og QCM n°2 B sp ot . .Faux : Les signaux prolifératifs activent le passage direct de G0 à G1 si les cellules sont quiescentes ou bien permettent d’atteindre le PR quand les cellules sont déjà en phase G1. . QCM n°5 C . QCM n°4 E (a.Vrai.Faux : La phase G2 est parfois absente du cycle cellulaire normal de certaines cellules.Faux : Une mutation inactivatrice de cdc25 ralentira le cycle cellulaire et les divisions de la levure.Vrai : Adaptation des organismes surtout à la concentration des nutriments.Vrai : le foie est un organe à fort pouvoir régénératif.

.Faux : exemple le mégacaryocyte précurseur des plaquettes.Vrai. c) . a) e) QCM n°10 E a) .Faux : Tous les organismes multicellulaires présentant des tissus adultes renouvelables peuvent présenter un cancer.c om Page 2 sur 3 .d.Faux : La protéine RB (verrou du cycle cellulaire) est inactivée en phase G1 (partie terminale) S.Vrai. ec in e.QCM n°6 D a) b) c) d) e) . .Vrai.Faux : Pas de cellules entre 2n et 4n.Vrai.Faux : Les cyclines sont régulées également par leur localisation. .Vrai : la protéine P53 est le gardienne indispensable du cycle cellulaire. à large spectre d’inhibition. . .Faux : Les cyclines activent les cdk en permettant leur Phosphorylation.il s’agit d’une drogue bloquant la caryocinèse entraînant donc une augmentation de la quantité d’ADN nucléaire. b) .Faux : La protéine RB active séquestre et inhibe un facteur de transcription E2F bloquant ainsi le passage de G1 à S d) .Faux : Le cycle cellulaire est modifié. G et M et activée en phase G1 (partie initiale). . e) . bl QCM n°9 A og sp ot . d) .Faux : La quantité des cdk est stable au cour du temps.Vrai.e) . 2006-2007 co Des cellules sont traitées par une drogue puis analysées par cytométrie de flux. c) . . e) .Faux : Le CKI P21.Vrai. c’est un phénomène d’endoreduplication. inhibe cdk4 à cdk6 et cdk 1. On obtient le résultat suivant ur sd em Tutorat Biocell .Faux : si les cellules fusionnaient entres elles le nombre de cellules ne serait pas constant au cour du temps. .Vrai. le rendant hyper inactif et donc responsable d’une prolifération excessive. . .Vrai.Vrai.Faux :Un excès de signaux de proliférations du à un excès de facteurs de croissances ou un excès de récepteurs aux facteurs de croissances peut entraîner une augmentation des complexes cycline/cdk de la phase G1 qui vont entraîner une hyper phosphorylation du RB.Vrai. b) . QCM n°8 E (b.Séance n°5 ed a) b) c) d) . QCM n°7 D a) b) c) d) e) .Faux : Les CKI inhibent l’activité kinase des cdk en se fixant soit au cdk seul soit au complexe cycline/cdk. . .

Population de cellules à cycle cellulaire très court.c Page 3 sur 3 om A.Population de cellules bloquées en phase G1/G0 . og sp ot .Séance n°5 ed ec in e. Le milieu de culture est un milieu complet avec sérum (facteur de croissance).Population de cellules bloquées en phase S . . On les déprime alors du sérum pendant 24h.Population de cellules bloquées en phase G2/M . associer le profil au type cellulaire.Population de cellules « normales » avec sérum . D. C. Une seule bonne réponse : 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell . B. E. .QCM n°11 a On cultive 2 types cellulaires (cellules normales et cellules tumorales). Les cellules sont ensuite analysées par cytométrie en flux. bl Réponse juste : population de cellules « normales » D et population de cellules cancéreuse B car : avec absence de facteurs de croissance les cellules normales se bloque en G1 tandis que les cellules cancéreuses indépendantes de l’environnement continuent de proliférer.

Maudelonde QCMs de Brice C. le Tuto t'offre le p'tit déj' dimanche! C'est-y pas beau? Alors. c) -Les divers niveaux de régulations permettent d’amplifier de façon très importante le nombre de protéines par rapport au nombre de gènes d) -L'accessibilité de l’ADN n’est pas un problème dans les phénomènes de régulation. bl D:a-d-e og E:autre choix On traite. e) -La méthylation au niveau des gènes est une régulation pré-transcriptionnelle ed C:c-d-e ec in e.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°6 Séance du 18/04/2007 Régulation génique et Apoptose – Pr. l'inscription au concours blanc ne leur vaudra que la modique somme de 5€! Pour t'inscrire au Concours Blanc. On hybride cet ADN avec des sondes de gènes actifs et inactifs marqués radioactivement. Oyé. e) – Les régions régulatrices et promotrices sont les moins exposées à l'action de la DNAse I. de la DNAse I à faible dose. place une croix à côté de ton nom sur la liste affichée en permanence.c om D: a-c-e E: autre choix 2006-2007 Tutorat Biocell . d) – Le traitement de l'ADN avec de très faibles doses de DNAse I détruit préférentiellement les gènes inactifs. quelle(s) conclusion(s) peut-on tirer de cette expérience? a) – La DNAse I s'attaque préférentiellement aux sondes des gènes actifs.Séance n°6 1 /4 . T. et Jérémy R. c) – La destruction privilégiée des gènes actifs par la DNAse I est due à leur plus grande accessibilité par rapport aux gènes inactifs. cela facilitera notre organisation! …Et en plus. réponses fausses : A:a-b-d B:a-b-e em a) -Les gènes de ménage sont dits tissu-spécifiques b) -La perte de patrimoine génétique n’est pas définitive chez les lymphocytes engagés. jeune inscrit au Tutorat! Le troisième Concours Blanc aura lieu les samedi 28 et dimanche 29 Avril! Réserve donc ton week-end! Au programme. deux journées dans les strictes conditions du vrai concours pour un prix misérable. après extraction de l'ADN d'une cellule de grenouille. oyé. puisqu'il est gratuit pour toi! N'oublie pas d'en parler à tes amis non-inscrits. Voici les résultats de l'hybridation obtenue : Cellule non traitée Cellule traitée Sondes de gènes actifs 98% d'hybridation 35% d'hybridation Sondes de gènes inactifs 97% d'hybridation 93% d'hybridation D'après ce tableau et d'après vos connaissances. dépêche-toi : cours en permanence!! QCM n°1 Généralités sur l’expression génique. b) – L'hybridation des sondes n'est pas liée à l'activité des gènes. A: a-b-c-d co ur QCM n°2 sd B: c-d-e C: c sp ot .

Séance n°6 om Lapin Grenouille Héron pourpré 2 /4 . Voici les résultats de l'hybridation obtenue : Cerveau + Coeur + + + QCM n°5 Soit les expériences suivantes : .Transfection des plasmides contenant les gènes "A". quelle conclusion peut-on affirmer? 2006-2007 Tutorat Biocell . "C" : signal peu important Que peut-on conclure? a) – Le gène "A" ne se suffit pas à lui-même pour être transcrit b) – Le gène "A" associé au gène "C" est suffisant pour transcrire de façon efficace le gène "A" c) – Le gène "B" est un inhibiteur de la transcription de "A" d) – Le gène "C" transfecté seul ne donne aucun signal e) – Le gène "C" est un activateur du gène "A" A: a-b co B: a-b-c ur sd On souhaite analyser l'efficacité de la transcription d'un gène A dans la levure. on peut transfecter dans la levure les 3 plasmides suivants: . b) – Elle est réversible lors de la gamétogénèse suivante.Transfection des plasmides contenant les gènes "A" et "C" : signal important .Transfection des plasmides contenant les gènes "A" et "B" : pas de signal . en présence de protéines B et C. "B".Un plasmide comprenant le promoteur du gène A suivi d'un gène rapporteur (gène de la luciférase émettant un signal luminescent que l'on peut mesurer) . bl a) – L'ARNm est présent au niveau tu tissu cérébral de héron pourpré b) – Ces 3 espèces animales possèdent le même gène au niveau du tissu cardiaque c) – Le tissu cardiaque exprime le même transcriptome. c) – Elle correspond à une expression bi-allélique des gènes qui y sont soumis. dans des cellules de grenouille. quelque soit l'espèce étudiée parmi les trois.un plasmide comprenant le gène B avec tous les éléments permettant sa transcription . le traçage d'un ARNm. e) – Elle s'établit lors de l'embryogénèse et est réversible lors de l'embryogénèse suivante. e) – Le cri du héron pourpré est semblable à celui du héron cendré.un plasmide comprenant le gène C avec tous les éléments permettant sa transcription em C: a-b-c-d ed ec in e.Transfection du plasmide contenant le gène "A" : pas de signal . QCM n°4 On pratique à l'aide d'une sonde spécifique. dont la séquence est connue. d) – Il est impossible de prouver l'existence d'un mécanisme d'épissage alternatif qui expliquerait l'absence de l'ARNm dans les tissus cérébraux de lapin et de héron pourpré. d) – Un gynogénote se caractérise par la présence d'un placenta hypertrophique.c E: autre choix D'après ce tableau. quelle est la proposition juste : a) – Elle se transmet chez les individus de façon héréditaire.QCM n°3 A propos de l'empreinte parentale. Pour cela. de lapin et de héron pourpré au niveau du cerveau et du coeur. mais plus haut-perché og sp ot D: a-b-c-d-e .

Épissage alternatif – Décalage de phase . c) – L'absence de signal chez la grenouille correspond à un exon 4 de type cassette. e) – Le décalage de phase est un moyen pour l'ARNm de subir une transcription différentielle.Transfert de l’ARN vers le cytoplasme .. bl QCM n°7 og D:d-a-b-c-e sp ot . c) – La phosphorylation de l'ARNm est un moyen de régulation transcriptionnelle. e) – L'ARNm n'est pas synthétisé chez la grenouille. Soit l'electrophorèse suivante réalisée sur des cellules de souris et de grenouille : Souris : Grenouille : Parmi les propositions suivantes. QCM n°8 A propos de la régulation post-transcriptionnelle eucaryote. laquelle peut-on affirmer d'après l'expérience? a) – L'apparition d'un signal dans la cellule de souris implique la présence d'un ARNm comprenant au minimum les exons 1 à 4. c) – L'absence de fer cause une production accrue de récepteurs à la transferrine.QCM n°6 Soit la partie de gène suivant. b) – Il est impossible de savoir si l'absence de signal chez la grenouille est due à un exon 4 de type cassette. e) – Le cortisol est indispensable à l'activation du récepteur membranaire aux glucocorticoïdes. b) – Les sites accepteur/donneur internes au niveau d’un exon sont responsables d'un intron d'ARNm mature tronqué. b) – Le domaine en doigt de gant de zinc correspond à un facteur cis-régulateur. le lymphocyte subit une recombinaison génétique avec perte d'ADN. d) – Le fer en se fixant au niveau des boucles de l'ARNm de la ferritine. d) – Un site de poly-adénylation éventuel situé après l'exon 3 montrerait un schéma électrophorétique identique à celui de la souris. QCM n°9 Classez dans l’ordre chronologique les étapes pour arriver à une protéine mature et fonctionnelle unique: a) b) c) d) e) . active sa traduction. dans laquelle les promoteurs éventuels ne sont pas marqués : Exon 1 Exon 2 Exon 3 Exon 4 Exon 5 La partie correspondant à l'exon 4 de l'ARNm est marqué à l'aide d'une sonde fluorescente. quelle est la proposition juste : a) – L'extrémité 5' de l'ARNm lui confère sa demi-vie. quelle est la proposition juste : a) – Après rencontre avec un antigène. d) – Les protéines fos et jun interviennent dans la différenciation de la cellule. A propos des modifications transcriptionnelle et génique eucaryote.Utilisation d’un promoteur différentiel –Initiation de la traduction A:a-b-c-d-e co B:a-d-e-c-b ur sd em ed ec C:d-a-c-e-b in e.Séance n°6 3 /4 .c om E:autre choix 2006-2007 Tutorat Biocell . ou encore d'une simple absence de transcription de ce gène. au choix d'un promoteur alternatif.

a) b) c) d) e) – On utilise un analogue de structure inactif du TNF-α. – Ces 2 phénomènes peuvent entraîner une mort cellulaire diffuse. le NAIP (Neuronal Apoptosis Inhibitor Protein) et le gène bak sont tous trois considérés comme des IAP (Inhibitor Apoptosis Proteins). d) – Apaf-1 permet la sortie du cytochrome c. Il se complexe en heptamère. – L’apoptose intervient lors de l’embryogénèse. – Elle nécessite la sortie du RE d’un certain nombre de facteurs tels que Endo-G ou AIF. c) – L’équilibre Bax/Bcl-2 peut être modifié en faveur de Bcl-2 en présence d’oestradiol. – Le cytochrome C se lie au domaine WD40 de Apaf-1 ce qui permet la constitution du heptamère (l'apoptosome). propositions vraies : a) b) c) d) e) – Dans l’apoptose. On se propose d’essayer plusieurs techniques pour essayer d’arrêter l’évolution de sa pathologie.Séance n°6 QCM n°14 Concernant les mécanismes et la régulation de l’apoptose. réponses fausses: a) b) c) d) e) – C’est une voie moins liée à la mitochondrie que la voie extrinsèque.c E:autre choix E:autre choix B:e C:a-c-d-e E:autre choix Tutorat Biocell . A:a-b-c-d 2006-2007 om A:b-d-e B:a-b C:c-d D:a-e E:autre choix 4 /4 . Ils sont entourés de membrane plasmique. – Cette voie est dite intrinsèque car le signal de mort est perçu directement dans la cellule et ne passe pas par les récepteurs membranaires. bl D:c-e og Un patient présente un syndrôme hyper-apoptotique dans l'un de ses tissus. b) – Les caspases 2 et 8 appartiennent à la voie extrinsèque. réponses fausses: a) – Les Cystéine ASPpartaASES (caspases) initiatrices s’auto-activent par protéolyse de leur domaine en Nt au contact de facteurs d’assemblage comme la sous unité NOD de Apaf-1. – La mise en place d'autophagosomes dénote l’intervention des cellules phagocytaires dans le phénomène d’apoptose. – On administre un analogue de structure du cytochrome c mais inactif. – On inhibe l’auto-activation de la caspase 3 qui est initiatrice. A:a-b-e B:a-d C:c D: a-b-e E:autre choix QCM n°11 Les mécanismes de l’apoptose. les mitochondries demeurent morphologiquement normales. A:b-e B:a-c-d C:c-d ec in e. – Les restes (débris cellulaire) sont ensuite éliminés grâce aux cellules phagocytaires dans les deux phénomènes. – Cette voie met en jeu la caspase9 qui sera clivée alors par la caspase 3. A:b-e B:a-b-d co ur sd em QCM n°13 ed C:a-b-c-d-e D:a-b-c-e . Lesquelles pourraient théoriquement avoir cet effet ? sp ot D:b-e QCM n°12 Concernant la voie intrinsèque de l’apoptose. donner les réponses exactes : a) b) c) d) e) – La nécrose favorise les phénomènes inflammatoires. – Les corps apoptotiques sont des morceaux fonctionnels de cellules.QCM n°10 Apoptose vs nécrose. – La chromatine se condense contre la membrane plasmique. – On stimule les cellules avec des substances comme des facteurs de croissance. – On donne au patient un inhibiteur du gène Bcl-2 pour éviter une réponse aux signaux de mort. ce qui permet l’auto activation de la caspase 9. – Les organites conservent une morphologie normale lors de la nécrose. – L’apoptose est un système actif déclenché par des signaux servant uniquement à éliminer les cellules potentiellement cancéreuses. capable de pénétrer dans les cellules. e) – La survivine.

détruit préférentiellement les sites hypersensibles. La transmission n'est donc pas héréditaire. il faut d’ailleurs mettre en jeu des protéines pour dérouler l’ADN. QCM n°1: A a) – Faux. e) – Vrai. quelle(s) conclusion(s) peut-on tirer de cette expérience? bl QCM n°2: C og sp ot . quelque soit sa nature. Maudelonde QCMs de Brice C. les gènes de ménage assurent la vie de la cellule. réponses fausses : 1 /3 . mono-allélique d) – Faux. c) – Vrai. mais est réversible lors de la gamétogénèse suivante. e) – Faux : on ne eut pas le conclure à partir du tableau mais cela reste vrai… 2006-2007 co ur QCM n°3: B sd em a) – Faux.. et Jérémy R. après action de la DNAse I. quelle est la proposition juste : a) – Faux. le patrimoine perdu est perdu définitivement lorsqu’un lymphocyte s’engage.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction Séance n°6 Séance du 18/04/2007 Régulation génique et Apoptose – Pr. on ne peut affirmer chez les 3 espèces que l'expression de l'ARN étudié. fœtus hypertrophique e) – Faux. les gènes les plus exposés (les gènes actifs) sont détruits en premier.000 protéines grâce aux diverses alternatives offertes par les différentes régulations. d) – Vrai. Ils sont toujours présents quelque soit le type cellulaire b) – Faux. environ 25. T. elle s'attaque l'ADN. autre que l'épissage (protéines régulatrices inhibant l'expression du gène par exemple). l'hybridation s'effectue surtout sur les gènes inactifs c) – Vrai. A propos de l'empreinte parentale. d) – Faux.Séance n°6 ed ec in e. e) – Faux. b) – Faux. la transmission se transmet au fil des divisions cellulaires (transmission génétique). quelle conclusion peut-on affirmer? a) – Faux. ex : l’empreinte parentale.000 gènes pour plus de 250. D'après ce tableau et d'après vos connaissances. et les sondes complémentaires ne peuvent donc plus s'hybrider. d) – Faux. il est absent puisqu'il l'hybridation ne s'effectue pas. cela peut venir d'un autre système de régulation tissu-spécifique. b) – Vrai c) – Faux. b) – Faux. ce sont les sites les plus exposés (= sites hypersensibles) Tutorat Biocell .c om Généralités sur l’expression génique. On peut avoir des gènes différents entre les 3 espèces mais avoir une sonde reconnaissant une séquence hautement conservée entre les gènes des 3 espèces (présente dans l'ARN messager des 3 espèces) c) – Faux. et non la totalité des ARNm. lors de la gamétogénèse QCM n°4: D D'après ce tableau. il ne peut plus revenir en arririère et devient spécifique d’un seul antigène.

Le gène "C" est peutêtre soumis à une transcription. il faut qu’il mature (cf. e) – Faux. quelle est la proposition juste : og QCM n°7 : A sp ot . même si cela reste possible. puisque c'est le gène "A" qui est suivi du gène rapporteur (qui permet d'acquérir le signal). trans-régulateur c) – Faux. QCM n°8 : C QCM n°9 : C Classez dans l’ordre chronologique les étapes pour arriver à une protéine mature et fonctionnelle unique: d) . 3' b) – Faux. Le gène "A" est suivi d'un gène rapporteur permettant de connaître (par émission d'un signal fluorescent) le succès de la transcription de "A" . b) – Vrai. d'un exon tronqué c) – Vrai d) – Faux. l’ARN peut rejoindre le cytosol (20% seulement)… e) -…pour y être traduits en protéine. Humeau).cours Mme Boulle). l’utilisation de facteurs trans (protéines liant l’ADN au niveau de régions cis) et de cofacteurs. ur sd A propos de la régulation post-transcriptionnelle eucaryote. le récepteur est cytoplasmique. la phosphorylation s'effectue sur les protéines d) – Faux.Séance n°6 ed a) – Vrai. b) – Faux.Une fois mature. une traduction différentielle. 2006-2007 co a) – Faux. bl A propos des modifications transcriptionnelle et génique eucaryote. ec in e. Soit les expériences suivantes : Que peut-on conclure? a) – Vrai. laquelle peut-on affirmer d'après l'expérience? a) – Faux.c om 2 /3 . L'exon 4 ne serait donc pas transcrit et on ne détecterait donc pas de signal. il y a encore des astuces pour permettre une adaptation et une diversité protéique comme par exemple décaler le cadre de lecture. le signal est diminué d) – Vrai. le fer détache les protéines régulatrices en 5' de l'ARNm de la ferritine. le gène "A" ne donne aucun signal b) – Vrai. puisque transfectés ensemble. puisque transfecté seul. le site de poly-adénylation est un signal de fin de transcription.D’abord il faut transcrire l’ARNm. on ne peut l'affirmer. c) . d) – Faux. l'ADN est définitivement perdu. QCM n°6: B Parmi les propositions suivantes. les gènes "A" et "C" donnent un signal optimal c) – Vrai. La cellule possède de nombreuses protéines permettant cette régulation fine. de la division cellulaire e) – Faux. Le gène "C" peut correspondre à un gène épistatique qui régule positivement la transcription de "A" (voir cours de Cl. puisque transfecté en plus de "A" et "C". e) – Faux. c) – Faux.Lors de cette traduction. on ne peut l'affirmer. a) . un co-activateur correspond à une protéine qui agit avec une autre protéine.QCM n°5: D On transfecte dans une cellule de levure 3 gènes "A". b) .Une fois l’ARN transcrit. pour cela il faut une régulation TRANCRIPTIONNELLE stricte avec le choix de promoteurs. "B" et/ou "C". il peut y avoir exclusion de l'un ou de plusieurs des 3 premiers exons par l'intervention de promoteurs alternatifs. l’épissage alternatif permet de sélectionner les exons. f) – Faux. mais l'absence de gène rapporteur ou d'un marqueur quelconque ne nous permet pas d'avoir un signal. retirer ou pas les introns…En gros c’est un remaniement de l’ARN natif. tous ces exemples montreraient une absence de signal. ce qui favorise sa traduction. quelle est la proposition juste : em Tutorat Biocell . même si cela reste possible.

Faux : C’est une voie très liée a la mitochondrie notamment avec la sortie de facteurs tels que Endo-G. -Faux: La capase3 est exécutrice et est activée par clivage par la caspase 9. bl e) og a) b) c) d) -Vrai: TNF-α est un facteur pro-apoptotique. -Faux: bcl-2 est antiapoptotique. 2006-2007 co ur sd em Note de Mme.Vrai. il y a effectivement des anticorps neutralisants contre le TNF α ou des formes solubles du TNF α qui bloquent le récepteur du TNF α (testés dans l'arthrite rhumatoïde ou la maladie de Crohn). arthrite rhumatoïde…) ou des inhibiteurs de la perméabilisation mitochondriale (voie intrinsèque) (maladie de Huntington. la cellule gonfle.Faux : en fait c’est la sortie du cytochrome c qui entraîne l’activation d’apaf-1 et sa heptamérisation. c) . S.C. QCM n°13 B a) Concernant la voie intrinsèque de l’apoptose. -Vrai:cet analogue de structure pourra se fixer sur Apaf-1 et occuper le site réellement utilisé par le cytochrome.Séance n°6 ed ec in e. la cellule n’a plus aucune fonction métabolique.Vrai : La membrane devient perméable à l’eau. .Faux : bak = proapoptotique. la nécrose est bien souvent un phénomène touchant un grand nombre de cellules entraînant des lésions tissulaires. .. A. c) . HTAAL.d.c QCM n°12 E (a-d-e) om 3 /3 .Vrai.Faux : Sortent de la mitochondrie.Faux: les autophagosomes concernent l'autophagie.Faux : Une fois la phase d’exécution entamée. e) .QCM n°10 : D ou A (c’est pareil) Apoptose vs nécrose.e) Concernant les mécanismes et la régulation de l’apoptose. propositions vraies : a) b) c) d) e) . a) QCM n°11 : E (a. les organites sont lysés et tout le contenu du cytoplasme est répandu dans le tissu alentour. e) – Vrai.Vrai . Un inhibiteur permet donc de ralentir cet effet. d) . b) – Vrai : notamment lors de la régression de la glande mammaire après l’allaitement ou lors de certaines infections virales. polynucléaires. En plus. réponses fausses: a) b) c) d) e) .I. .F. la régression de la glandes mammaire après allaitement.L’apoptosome ne pourra pas se constituer.A. d) – Faux : la caspase 9 s'auto-active (caspase initiatrice) au sein de l'apoptosome.Vrai . la croissance du fœtus.Faux : La chromatine se condense en « mottes » contre la membrane NUCLEAIRE. .c) Les mécanismes de l’apoptose. mastocytes…).Vrai .Faux: ils gonflent. -Vrai: Si la cellule reçoit des signaux de croissance cela constitue pour elle un signal de survie et de prolifération/métabolisation.Faux : L’apoptose existe dans un grand nombre de métabolismes physiologique comme la maturation des lymphocytes.M. sp ot Lesquelles pourraient théoriquement avoir cet effet ? ..Faux : les facteurs d’assemblage peuvent être le cytochrome C ou la partie CAAD de Apaf-1 . donner les réponses exactes : . maladie de Parkinson) Tutorat Biocell .Vrai. des inhibiteurs des caspases (hépatite C. le cytochrome C sort de la mitochondrie à cause des signaux de mort que subit la cellule. QCM n°14 E (a. Boulle : Dans les thérapeutiques actuellement testées. réponses fausses: . cela entraîne le recrutement de cellules de l’inflammation (macrophages. Cytochrome c b) ..

4.Insertion de ARF-GTP dans la membrane.3.ARF est une protéine G monomérique associé au golgi.2 C: 2. Chambon QCMs Julien. d) . quel est le couple de propositions vraies ou fausses : ec in e.La bréfeldine A inhibe les protéines GAP bloquant l’hydrolyse du GTP. 4) .Dr.4 og sp ot E: autre choix E: autre choix .Les protéines G monomériques sont actives en permanence.Un même compartiment donneur peut produire des vésicules porteuses de revêtement différent. c) .4 E: autre 2006-2007 Tutorat Biocell .Activation de ARF.Recyclage de la protéine G.3. c QCM n°3 Concernant le bourgeonnement et le détachement des vésicules recouvertes de coatmère. e ur a) .2.5. 5) .TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°7 Séance du 25/04/2007 Trafic et adressage des vésicules .5.3.Hydrolyse du GTP. b) .La protéine GAP stimule l’activité GTPasique de la protéine G. d) . A: 2.Séance n°7 1 /3 . 2) .1. sd em C: a. une protéine ne peut être toujours transportée que dans des vésicules ayant le même type de revêtement.c om D: 5.4.Polymérisation des COP.1 choix B: 3. b) .L’acide gras porté par ARF-GTP ne sera démasqué qu’après l’hydrolyse du GTP. A (PCEM2) QCM n°1 Concernant le bourgeonnement et le détachement des vésicules.1. M. d C: b.Le remplacement du GTP par du GTPγS n’empêche pas le bourgeonnement de la vésicule à partir du compartiment donneur. e bl QCM n°2 A: a. b co B: c.1. D: b.Le remplacement du GTP par du GTPγS n’empêche pas la fusion de la vésicule avec le compartiment receveur. classez dans l’ordre chronologique ces différentes étapes : 1) . e B: a. c D: b.Tout au court de son cycle de vie. c) . d ed A propos du bourgeonnement et du détachement des vésicules recouvertes de coatmère. quel est le couple de propositions vraies ou fausses : a) . A: a. 3) . e) .Les COP sont des protéines cytosolique de revêtement.5. e) .

A: 4. e D: c. d B: a.1 choix B: 2. D: c.Le matériel transporté par le flux vectoriel permanant n’utilise que la kinésine.3. mitochondries…).1. c co QCM n°7 B: b. d) .Formation d’un filet de mailles hexagonales.4.Les kinésines transportent vers l’extrémité +.2.4. e) . quel est le couple de propositions vraies ou fausses : a) .L’extrémité .Le GTPγS empêche l’isolement de la vésicule à partir de la membrane. C: a. quel est le couple de propositions vraies ou fausses : a) .Les dynéines transportent le matériel vers l’extrémité . e ed ec in e.QCM n°4 A propos du revêtement de clathrine et du déshabillage de la vésicule recouverte. d D: d. classez dans l’ordre chronologique ces différentes étapes : 1) .La dinéine assure le transport du génome viral jusque dans le nucléoplasme. c) . d E: autre choix QCM n°5 Concernant le revêtement de clathrine. e) .des microtubules. e Au sujet du transport des protéines vers le noyau.3.Activation de la protéine ARF 1.5 sp ot .Les MAP sont constitués de 2 têtes pouvant s’accrocher a une vésicule. c) .4.Une même kinésine peut transporter tous types de matériels (vésicules. 2006-2007 Tutorat Biocell . 4) . b) .du microtubule est dirigée vers le centrosome. d C: c.Etranglement de la vésicule.3.Action de l’HSP 70.5 C: 2.1. e QCM n°8 Concernant le cytosquelette corticale. 2) . 3) . l’intervention des dynéines entraînent la concentration du matériel endocyté dans l’aire golgienne. c) . proximale. d B: a.3. b) . d) . c sd em a) .5 om E: autre QCM n°6 A: b.Les microtubules permettent le transport des virus dans le cytosol.c D: 2.1. e) . b) . A: a.Relargage de la dynamine. d ur C: a.Le bourgeonnement de la vésicule est provoqué par la formation d’un filet de mailles hexagonales et pentagonales.Les MAP ont une activité ATPasique.Séance n°7 og E: autre choix E: autre choix 2 /3 . A: b. ARF fait partie du revêtement de clathrine.Comme pour la vésicule recouverte de coatmère. quel est le couple de propositions vraies ou fausses : bl Concernant le transport du matériel par les microtubules.La vésicule perd son revêtement sous l’action du d’une HSP70 qui consomme le GTP.La myosine 1 est activée par l’hydrolyse de l’ATP. d) .5. des microtubules. 5) .La dynamine n’est utile que pour le détachement de la vésicule.Après endocytose. quel est le couple de propositions vraies ou fausses : a) .

e) . e) . d) . e B: a.L’insertion de la protéine G de la famille de Rab la membrane de la vésicule entraîne son activation. c) . la vésicule s’éloigne de la membrane sous la poussée d’une queue produite par polymérisation d’actine d) .b) . c E: autre choix 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell .Séance n°7 ed ec in e. c D: a. la tête de myosine se fixe successivement sur des molécules d’actine espacé d’une distance d’environ 15 molécules.Le complexe SNAP participe à l’amarrage entre la vésicule et le compartiment receveur.Lors du déplacement. quel est le couple de propositions vraies ou fausses : a) .Lors de l’exocytose.Certaines bactéries sont capables d’utiliser l’actine de la cellule pour se déplacer. b C: b. b D: a. b) . A: a. e E: autre choix QCM n°9 Concernant le trafic intra-cellulaire des protéines. il y a intervention de myosines courtes et de microfilaments d’actine radiaires.Lors de l’endocytose. A: d.c om 3 /3 . b B: d. c) .La fusion puis l’exocytose au niveau de la membrane plasmique nécessite la présence d’ions calcium. e C: c.La NSF est une ATPase. bl og sp ot .Le NEM facilite la fusion des vésicules avec le compartiment receveur.

Vrai e) . M.Faux : La bréfeldine A inhibe la protéine GEF bloquant l’échange entre GDP et la GTP. bl og QCM n°2 E (c.Faux : Le remplacement du GTP par du GTPγS empêche la fusion de la vésicule avec le compartiment receveur.Vrai 2006-2007 co a) .Faux : La vésicule perd son revêtement sous l’action du d’une HSP70 qui consomme le ATP.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n°7 Séance du 25/04/2007 Trafic et adressage des vésicules – Dr. e) .Faux : Les têtes sont sur le microtubule et elle sont reliées à une tige à l’extrémité de laquelle se fixe le matériel transporté.Vrai b) .e) a) .Faux : Les kinésines transportent vers l’extrémité +.Faux : L’acide gras porté par ARF-GTP ne sera démasqué qu’après l’échange de GDP en GTP. (vrai pour les protéines de la sécrétion constitutive) c) . in e.Vrai c) . ur sd em Tutorat Biocell – Correction Séance n°7 ed ec a) . d) . distale. Car cette fusion nécessite l’hydrolyse du GTP. A (PCEM2) QCM n°1 E (b.Faux : ARF ne fait pas parti directement du revêtement mais il est indispensable à l’activation des protéines d’adaptation. c) . une même protéine est retrouvé dans des vésicules porteuses de revêtements différents. QCM n°7 E (c. b) . b) .Vrai : Les COP sont des protéines cytosolique de revêtement d) .Vrai b) .Faux : La dynamine participe également à la constitution du revêtement de clathrine.Faux : Les MAP différentes appartenant soit à la famille des kinésines soit à la famille des dynéines sont spécifiques du matériel transporté. des microtubules.Faux e) .Vrai d) .Vrai QCM n°3 C QCM n°4 A QCM n°5 B QCM n°6 B a) .c om 1 /2 .Faux : a des moment différents de son cycle de vie. d) a) . Chambon QCMs Julien.Vrai e) . d) sp ot .Vrai d) . c) .

Vrai 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell – Correction Séance n°7 ed ec in e.Vrai : Elles sont capables de provoquer la polymérisation de l’actine. d) .Vrai c) .Vrai e) .Faux : Lors du déplacement.c om 2 /2 .Faux : La protéine G est activé avant son accrochage à la membrane.b) .Faux : il utilise la dynéine du RE vers le golgi et la kinésine du Golgi a la membrane.Vrai e) .Vrai d) .Faux : La dynéine permet le transport jusqu'à l’enveloppe nucléaire et le passage dans le nucléoplasme est assuré par des protéines associées au génome viral possédant un signal NLS QCM n°8 A a) . QCM n°9 D a) . bl og sp ot . c) .Faux : Il est un inhibiteur du complexe NSF. b) . En sa présence.Vrai e) .Faux : C’est la phosphorylation de la myosine qui est indispensable à son activation. la tête de myosine se fixe successivement sur des molécules d’actine espacé d’une distance d’environ 8 molécules.Vrai c) . d) . b) . les vésicules ne peuvent pas fusionner avec le compartiment receveur.

e sd D:b. quel est le couple de propositions fausses : ur QCM n°3 QCM n°4 Concernant les CAMs.c om . la migration cellulaire. quel est le couple de propositions vraies : a) – L’adhérence d’une NCAM à une intégrine est Ca2+ indépendante car la NCAM est Ca2+ indépendante b) – Les NCAMs ont plusieurs rôles physiologiques comme l’agrégation cellulaire. QCM n°1 Concernant les intéractions par contact direct entre cellules.c B:c.c C:b.Séance n°8 1 /2 em E: autre choix E: autre choix ed a) – La classification des molécules d’adhérence (MA) se fait uniquement sur le fait que l’adhérence nécessite ou non des ions Ca2+ b) – Les intégrines sont présentes dans la membrane plasmique et toujours directement fonctionnelles c) – Certaines MA n’apparaissent qu’après stimulation de la cellule d) – Chaque type cellulaire possède à peu près les mêmes types de MA e) – Une CAM peut jouer le rôle de SAM dans un autre type cellulaire et vice-versa ec in e.M.b B:b. et pathologiques comme être récepteur pour certains agents pathogènes c) – Les cadhérines sont présentes dans toutes les jonctions intercellulaires et sont Ca2+ indépendantes d) – Les cadhérines comportent 2 sites spécialisés à l’extrémité NH2 : le site de liaison au Ca2+ et le site d’adhérence à une autre cadhérine e) – Le domaine cytoplasmique des NCAMs comprend des sites de phosphorylation et de jonction avec d’autres protéines A:a.e D:b.d 2006-2007 B:a.d a) – La mise en jeu des CAMs et des SAMs déclenche la production de signaux intracellulaires b) – Lors d’un cancer les MA ne sont pas modifiées ce qui permet à la cellule de métastaser plus facilement c) – Les MA peuvent être utilisées par des virus ou des bactéries pour pénétrer les cellules d) – Les NCAMs ont une fonction à peu près semblable à celle des Ig car elles ont des homologies de séquence e) – L’adhérence d’une NCAM peut être homophilique ou hétérophilique A:a.c D:b. quel est le couple de propositions vraies : a) – Les CAMs servent à l’adhérence cellule/cellule alors que les SAMs servent à l’adhérence cellule/MEC b) – La superfamille des Ig fait partie des CAMs Ca2+ dépendant c) – Les cadhérines sont toujours des SAMs Ca2+ dépendant d) – Les SAMs interviennent dans le contrôle de la migration cellulaire ou axonale e) – Les sélectines sont des CAMs Ca2+ indépendant A:a.Chambon QCMs de Thierry N.d co Concernant les intéractions par l’intermédiaire des molécules d’adhérence.d E: autre choix QCM n°2 A:a.d B:b. bl Concernant les intéractions par contact direct entre cellules.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°8 Séance du 02/05/2007 Les molécules d’adhérence – Dr.c D:b.d E: autre choix Tutorat Biocell .e C:a. quel est le couple de propositions vraies : og sp ot .e C:b.e C:a.

comme les autres MA. quel est le couple de propositions vraies : a) – Elles jouent le rôle de SAM dans tous les tissus b) – Les intégrines sont composées de 2 chaînes reliées par des ponts dissulfures c) – L’intéraction entre les molécules de la matrice et les molécules cytosoliques se fait via les intégrines d) – Les intégrines ont une adhérence hétérophilique e) – Les intégrines ont seulement un rôle d’adhérence A:a.c A:b.c C:c. quel est le couple de propositions vraies : a) – Pour les cellules mobiles (leucocytes.d E: autre choix QCM n°6 Concernant les cadhérines.e D:d.Séance n°8 2 /2 co ur sd QCM n°8 em ed ec a) – Différentes sélectines se retrouvent dans différents tissus exemple : E-sélectine pour l’endothélium.c B:b.e D:b. quel est le couple de propositions vraies : A:b.e E: autre choix QCM n°9 Concernant la superfamille des intégrines.e D:b.e E: autre choix om . Ce dernier comprend le site de reconnaissance pour le Ca2+ QCM n°7 Concernant les sélectines.b C:c. le cœur et le cristallin b) – L’absence de Ca2+ dans le milieu extracellulaire ne permet pas une organisation stratifiée de kératinocytes dissociés en culture c) – L’adhérence homophilique signifie par exemple qu’une cadhérine peut s’associer à une intégrine d) – La stabilité des cadhérines dépend de leur état de phosphorylation e) –Il peut y avoir une liaison entre les cellules si les cadhérines ne sont pas liées au cytosquelette A:a.e D:b. transmembranaire et extracellulaire.d E: autre choix Concernant la superfamille des intégrines.c B:a.b C:b. quel est le couple de propositions vraies : a) – Les E-cadhérines se trouvent dans le placenta et les N-cadhérines dans les neurones.c C:b. quel est le couple de propositions vraies : a) – On ne les retrouve pas souvent au niveau des épithéliums b) – Elles sont responsables du phénomène d’inhibition de contact dans les phénomènes cancéreux c) – La phosphorylation des E et des N-cadhérines et des caténines entraîne la diminution de l’adhérence cellulaire d) – Ce sont toujours des SAMs Ca2+ dépendant e) – Elles possèdent 3 domaines : intracellulaire.QCM n°5 Concernant les cadhérines. elles sont surexprimées de façon à augmenter le recrutement des globules blancs in e.e D:b.c 2006-2007 B:b.c B:a. plaquettes). P-sélectine pour le plasma et L-sélectine au niveau des lymphocytes b) – Elles sont présentes en grande quantité dans les jonctions cellulaires c) – Elles dirigent les lymphocytes et autres globules blancs dans l’organisme d) – Ces molécules sont toujours présentes au niveau de la membrane plasmique e) – Lors d’une inflammation par exemple. les intégrines sont rassemblées en des points localisés pour avoir des points d’appui dans leurs mouvements b) – Les cellules fixes possèdent des intégrines qui peuvent être liées directement au cytosquelette c) – Lors de la diapédèse les intégrines doivent d’abord être activées pour être fonctionnelles d) – Dans les cellules épithéliales cancéreuses l’augmentation de la mobilité cellulaire entraîne l’augmentation de l’expression des intégrines pour une mobilité plus grande e) – Les intégrines.c C:c.e E: autre choix Tutorat Biocell .d B:a. bl og sp ot . peuvent jouer un rôle de porte d’entrée des agents pathogènes dans la cellule A:a.

quel est le couple de propositions fausses : a) – Faux : cette adhérence entre une NCAM et une SAM nécessite du Ca2+ b) – Vrai c) – Faux : elles sont dépendantes de Ca2+ d) – Vrai e) – Faux : ce sont les cadhérines QCM n°5 D Concernant les cadhérines.M. exemple : les NCAM c) – Faux : elles peuvent aussi être des CAMs Ca2+ dépendant d) – Vrai e) – Faux : Ca2+ dépendant Concernant les intéractions par contact direct entre cellules. quel est le couple de propositions vraies : a) – Faux : les E-cadhérines se trouvent au niveau de l’épithélium 2006-2007 co ur sd Concernant les interactions par l’intermédiaire des molécules d’adhérence. bl og QCM n°2 B sp ot . quel est le couple de propositions vraies : a) – Vrai b) – Faux : Ca2+ indépendant. QCM n°1 A Concernant les intéractions par contact direct entre cellules.Chambon QCMs de Thierry N. quel est le couple de propositions fausses : em QCM n°3 D Tutorat Biocell – Correction Séance n°8 ed ec in e.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n°8 Séance du 02/05/2007 Les molécules d’adhérence – Dr. quel est le couple de propositions vraies : a) – Faux : elle se fait aussi sur la présence ou non de la molécule dans la membrane plasmique b) – Faux : cadhérines pas intégrines c) – Vrai d) – Faux : chaque type cellulaire possède des MA différentes e) – Vrai a) – Vrai b) – Faux : il y a des modifications importantes qui diminuent les MA ou leur adhérence et permettent les métastases c) – Vrai d) – Faux : elles ont des fonctions très différentes e) – Vrai QCM n°4 E Concernant les CAMs.c om 1 /2 .

d) QCM n°9 C Concernant la superfamille des intégrines. soit par l’intermédiaire d’autres protéines comme les caténines QCM n°6 C Concernant les cadhérines. e) Concernant les sélectines. quel est le couple de propositions vraies : (Désolé pour l’erratum) a) – Faux : plaquette et non pas plasma b) – Faux : ce sont les cadhérines c) – Vrai d) – Faux : elles sont stockées et insérées dans la membrane plasmique par exocytose sous l’effet d’une stimulation e) – Vrai QCM n°8 E (c. quel est le couple de propositions vraies : sp ot . Les intégrines sont composées de 2 sous unités alpha et bêta transmembranaires c) – Vrai d) – Vrai e) – Faux : elles sont aussi capable d’induire des signaux de transduction contrôlant le cycle cellulaire in e. quel est le couple de propositions vraies : a) – Faux : elles ont une répartition diffuse b) – Faux : elles sont liées au cytosquelette via la taline et la vinculine c) – Vrai d) – Faux : il y a diminution de l’expression des intégrines e) – Vrai 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell – Correction Séance n°8 ed ec a) – Faux : suivant les tissus elles jouent le rôle de SAM ou de CAM b) – Faux c’est la fibronectine. bl og Concernant la superfamille des intégrines. quel est le couple de propositions vraies : a) – Faux : au niveau des jonctions intercellulaires b) – Faux : il n’y a plus d’inhibition de contact c) – Vrai d) – Faux : elles peuvent aussi être des CAMs Ca2+ dépendant e) – Vrai QCM n°7 E (c.b) – Vrai c) – Faux : homophilie : entre molécules de même famille d) – Vrai e) – Faux : elles doivent être liées aux cytosquelette et elle peuvent le faire de 2 manières : soit directement.c om 2 /2 .

bl og sp ot . 2006-2007 Tutorat Biocell . couple de réponses fausses: a) -Transports de vésicules et protéines. c) -Migrations d’amas cellulaires lors de l’embryogenèse. sd D:a-e QCM n°3 Les contacts focaux. c) -Les voiles de hyaloplasme sont des agrégats de filament d’actines en relation avec des SAMs. e) -Les filaments intermédiaires jouent un grand rôle dans ce phénomène notamment en distribuant les monomères d’actine dépolymérisés. e) -Les fibres de stress sont contractiles. A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix QCM n°2 A:e-b B:b-c co C:a-b ur a) -Les monomères d’actines sont transportés dans le sens du front d’avancée de la cellule. couple de propositions vraies: a) -Persistent une fois formés et cela tout au long du déplacement cellulaire. e) -Les cellules pourvues de flagelles utilisent un remaniement spécifique du cytosquelette d’actine pour former ce flagelle. c) -Le réseau sous-corticale de microtubules est modifié de manière très importante au cours de cette migration. c) -La liaison de l’actine avec les molécules d’adhérence se fait grâce à la taline et la fibronectine. Chambon QCMs de Brice C. notamment des microfilaments d’actine. M.c om . b) -Ce sont des protéines G monomériques qui assurent la transduction des signaux de remaniement du cytosquelette. d) -De nombreuses protéines comme les protéines associées au cytosquelette mais aussi les molécules d’adhérence interviennent dans ces phénomènes. d) -Le fait de diminuer la concentration d’une protéine G en culture augmente la mobilité cellulaire car elle inhibe la polymérisation de l’actine. quel est le couple de propositions fausses : a) -La migration dépend du cytosquelette.Séance n°9 1 /3 em ed E:autre choix E:autre choix ec Concernant les modifications du cytosquelette quel est le couple de proposition vraies : in e. QCM n°1 Généralités sur la migration cellulaire. b) -Constitués de faisceaux d’actine sous forme de fibres de stress interagissant avec des CAMs sur la membrane cellulaire. b) -L’actine est ancrée à la membrane antérieure en réseau radiaire.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n°9 Séance du 09/05/2007 La migration cellulaire – Dr. b) -Élimination de cellules en surface d’un épithélium pour le renouvellement cellulaire par exemple. d) -Les protéines G favorisent la réorganisation en faisceaux large et parallèle des contacts focaux. A:d-e B:a-d C:c-d D:b-c QCM n°4 Les buts de la migration cellulaire.

e) -Le phénomène de rolling se produit par la liaison lâche entre CAM-Ig et intégrine des 2 cellules. c) -La CAM-Ig est portées par le polynucléaire et assure la transduction du signal (ouverture de la jonction) quand elle se lie avec l’intégrine de la cellule endothéliale . A:a-e B:a-d C:c-d D:a-c E:autre choix QCM n°5 Remettre dans l’ordre les étapes intracellulaires permettant la migration. quel est le couple de proposition fausse: om 2 /3 .c Généralités sur la diapédèse. e) -Recrutement et passage des cellules inflammatoires au niveau tissulaire. par exemple. d) -Prise charge par une myosine courte. de l’ARRIÈRE de la cellule vers L’AVANT: a) -La vésicule s’éloigne du centrosome via les MT. b) -Exocytose la vésicule. b) -La cellule endothéliale possède des sélectines exocytées lors de la collision avec le polynucléaire. b) -Met jeu plusieurs types de molécules d’adhérence de famille différente. A:b-e B:a-d co C:c-d ur sd D:c-e QCM n°8 Concernant les molécules d’adhérence de la cellule endothéliale et du polynucléaire impliquées dans la diapédèse qu’elle est le couple de propositions exactes: a) -Le polynucléaire possède des adressines se liant aux intégrines de la cellule endothéliale.Séance n°9 ed QCM n°7 E:autre choix E:autre choix ec in e. d) -4: Liaison des molécules d’adhérence du polynucléaire à celle de la cellule endothéliale. A:e-c-a-d-b B:e-c-d-a-b C:a-c-e-b-d D:d-e-c-a-b E:autre choix QCM n°6 A:b-e B:a-e C:c-d D:c-e E:autre choix Parmi les étapes de la diapédèse lesquelles sont ERRONEES OU PAS DANS LE BON ORDRE: a) -1: Collision du polynucléaire avec la paroi vasculaire b) -2: Exocytose des intégrines contenues dans le cytosol du polynucléaire avant la collision. c) -3: Passage du polynucléaire à travers la LB. d) -Les intégrines du polynucléaire s’activent après le rolling. e) -C'est un phénomène hyper-courant dans l’organisme permettant la re-circulation permanente des cellules immunitaires notamment des lymphocytes. og sp ot . bl a) -Concerne les phénomènes physiologiques (passage cellules inflammatoire) et pathologique (cellules cancéreuse). c) -Arrivée de la vésicule au niveau du centrosome via les MT.d) -Migrations des adipocytes. d) -Après passage d’un polynucléaire. A:b-e B:b-d C:c-d D:c-e 2006-2007 em Tutorat Biocell . il persiste une lésion au niveau de la cellule et de la lame basale. e) -5: La CAM-Ig endothéliale se lie à l’intégrine du polynucléaire induisant l’ouverture des jonction et passage du polynucléaire. c) -Se produit surtout au niveau des veinules post-capillaires. e) -Une queue d’actine pousse la vésicule vers l’extrémité + des MT.

QCM n°9 Concernant les phénomènes cancéreux quel est le couple de proposition vrai: a) -La tumeur originelle peut donner des tumeurs dites primaires via les métastases.C mais aussi d’induire leur destruction.Séance n°9 ed ec in e.c om 3 /3 . A:b-e B:c-d C:a-d D:b-d E:autre choix 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell .E. b) -La cellule tumorale a la capacité de détruire les lames basales et la M. bl og sp ot . c) -L'extravasation est le fait de passer de la tumeur primaire vers le flux sanguin. d) -Les organes de prédilection sont le foie puis le poumon puis le cœur à partir du foyer primaire. e) -Les molécules d’adhérence des cellules tumorales assurent tout autant leur rôle que dans les cellules normales.

d) -Faux: Cela diminue la mobilité cellulaire e) -Faux: ce sont de microtubules in e.c om 1 /2 . c) -Faux:les microtubules qui se polymérisent plus rapidement entre le centre et l’avant qu’entre le centre et l’arrière.Correction séance n°9 ed ec a) -Vrai: pour que la cellule puisse envoyer des expansions cytoplasmiques. b) -Vrai c) . ce sont les MT et le MF d’actine. de faisceaux serrés . c) -Faux: les voiles hyaloplasmiques interviennent dans l’endocytose et la phagocytose et n’ont pas de SAMs. Ce sont les fibres de stress. QCM n°5 A QCM n°6 E(cd) a) -Vrai. d) -Faux: les adipocytes ne sont pas des cellules mobiles et sont entourés d’une lame basale.. la migration est assurée par les molécules d’adhérences. bl og sp ot . e) -Faux: les FI ne jouent aucun rôle dans les mécanisme de migration. 2006-2007 co ur a) -Faux: phénomène transitoire. b) -Vrai:elles assurent les signaux cellulaire agissant sur les protéines d’association au cytosquelette. et elles interviennent avec les contacts focaux. dans la matrice.Fausse. e) -Vrai (cf schéma 9/31 p294) (différentes des faisceaux parallèles des microfilaments d’actine) sd em QCM n°3 A Tutorat Biocell . b) -Vrai: par exemple lors de la migration des cellules intestinales au sommet des villosités et leur élimination en surface. QCM n°1 D a) -Vrai. QCM n°2 C QCM n°4 B a) -Faux:les vésicules sont transportées en intracellulaire et cela par le cytosquelette. les sélectines ne sont pas dans la membrane et l’intégrine n’est pas active. c) -Vrai: par exemple les cellules des crêtes neurales. e) -Vrai: mécanisme de diapédèse.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction séance n°9 Séance du 09/05/2007 M. b) -Faux: avec les SAMs de la membrane c) -Faux: taline et vinculine…pas la fibronectine qui est extracellulaire. il y a alors la création de voiles hyaloplasmiques.Chambon QCMs de Brice Chanez.. d) -Faux: ce mécanisme physiologique se produit sans laisser de trace et ne lèse en aucun cas l’endothélium vasculaire. e) -Vrai. ils se créent puis se défont alternativement. b) -Vrai. d) -Vrai. d) -Vrai. de fibres de stress.

c om 2 /2 a) -Faux: liaison PN via adressine aux sélectines de la CE b) -Vrai. e) -Vrai.QCM n°7 E(bc) a) -Vrai. mais aussi les intégrines og sp ot QCM n°9 D(bd) . b) -Faux:ce sont les sélectines qui sont exocytées dans la cellule endothéliale. c) -Faux: c’est la toute dernière étape. c) -Faux: l’extravasation c’est le fait de passer du sang dans un nouveau tissu ou organe. d) -Vrai. d) -Vrai. d) -Vrai.Correction séance n°9 ed ec in e. e) -Faux: ce sont surtout les cadhérines qui sont touchées et leur expression diminue. c) -Faux: la CAM-Ig a bien ce rôle mais est portée par la CE. QCM n°8 B(bd) POLYNUCLÉAIRE (PN) : adressine : intégrines :sélectines : CAM-Ig CELLULE ENDOTHÉLIALE (CE) 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell . . bl a) -Faux: la tumeur originelle = tumeur primaire et les métastases forment à distance une tumeur secondaire b) -Vrai: elle peut aussi former une basale anormale. les intégrines sont activées dans le polynucléaire. e) -Faux:la liaison lâche est entre l’adressine du PN et la sélectine de la CE.

L’hyperplasie.c.c.d B: a.e D: a.Les cellules communiquent entres elles sur de très grandes distances par des signaux chimiques. quelles sont les propositions vraies : .c.c.c om E: autre choix 1 /2 .e D: a.Ces récepteurs sont des facteurs de transcription car ils se lient directement à l’ADN et influencent sa transcription.L’activation d’un oncogène peut être due à une mutation ponctuelle.e sd em C: a. quelles sont les propositions vraies : a) .Un oncogène est un gène dont le produit d’expression protège du cancer.Un cancer peut être induit par un agent physique.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Séance n° 10 Séance du 16/05/2007 Dr Pujol et Solassol QCMs de Marie-B G. QCM n°1 Base cellulaire du Cancer.Les messagers hydrosolubles ne diffusent pas librement au travers de la bicouche phospholipidique de la membrane permettant ainsi une régulation du message au niveau des récepteurs membranaires. une amplification génique ou une translocation.d. 2006-2007 sp ot .Séance n°10 QCM n°4 Récepteur nucléaire et ligand.d ed ec in e. D: b. . . . synonyme de cancer est une prolifération de cellules anormales. .c. et Pierre M.Les cellules cancéreuses sont capables de se diviser à l’infini tout en conservant leur inhibition de contact. . A: a.e E: autre choix Tutorat Biocell .Les jonctions intercellulaires comme les gap junction sont des moyens de transmission d’informations.b. .d.b.d.b.Le cancer du poumon fait partie des quatre types de cancer les plus fréquents. quelles sont les propositions vraies : a) b) c) d) e) . b) .Tous les récepteurs ont la même structure formée uniquement d’un domaine de liaison à l’ADN et un domaine de liaison au lipide.e B: c.e ur A: a. .e C: a. .c QCM n°2 bl E: autre choix C: a. . A: a. QCM n°3 a) b) c) d) e) Les systèmes de communication intercellulaire.c.Certaines cellules en mouvement peuvent interagir entres elles par des CAM.Les proto-oncogènes peuvent intervenir dans l’apoptose ou le cycle cellulaire. quelles sont les propositions vraies : a) b) c) d) e) .e og Base moléculaire du Cancer. .d co B: b. . .d.Le malade atteint d’un cancer meurt principalement du cancer primitif et non des métastases.Un cancer n’est jamais du à une prédisposition génétique.Les cellules cancéreuses ont perdu le contrôle de leur prolifération.Les messagers liposolubles ont des récepteurs intracellulaires ou nucléaires.b.d.

- Ces récepteurs sont classés en trois grandes catégories (ligand stéroïde connu, non stéroïde connu et Récepteur orphelin) d) - Les récepteurs orphelins ont été trouvés lors du séquençage du génome, comme des régions ressemblant à des structures de récepteurs connus. e) - Les minéralocorticoïdes, les glucocorticoïdes et les androgènes sont des ligands non stéroïdes.

c)

A: c

B: d,c

C: a,d

D: b,c,d

E: autre choix

QCM n°5
Mécanisme d’action des récepteurs nucléaires, remettre les propositions dans l’ordre chronologique :
a) b) c) d) e) - Fixation sur le récepteur cytoplasmique ou nucléaire - passage de l’hormone, libérée par la cellule sécrétrice, au travers de la bicouche phospho lipidique - réponse cellulaire - activation du récepteur - fixation du dimère récepteur lipide à l’ADN.

A: b,a,c,d,e

B: a,b,c,d,e

C: b,d,e,a,c

D: b,a,d,c,e

E: autre choix

QCM n°6
Les cofacteurs, quelles sont les propositions vraies :

a) - Une mutation non fonctionnelle du récepteur à la vitamine D entraîne un rachitisme et un retard de croissance. b) - Le traitement de ce rachitisme consiste en l’administration par voie orale de vitamine D. c) - Une mutation constitutionnelle au gène du récepteur androgénique entraîne toujours un syndrome de résistance aux androgènes. d) - Le blocage de la fixation d’oestrogènes sur les cellules cancéreuses du sein peut permettre d’éviter une récidive. e) - Le tamoxifene employé en hormonothérapie présente des effets secondaires négatifs tel que la baisse de la masse osseuse.

A: a,b,c

co

B: d

ur

sd

em

Récepteur nucléaire et pathologie humaine, quelles sont les propositions vraies :

C: a,c,d

ed

QCM n°7

ec

A: a,c,b

B: d,e

C: a

in e.
D: a,b,e

a) - Il en existe deux types, les co-activateurs activant la transcription et les co-répresseurs réprimant la transcription. b) - Les cofacteurs possèdent souvent une activité enzymatique permettant la modification de la conformation spatiale de l’ADN. c) - La désacetylation des histones par des cofacteurs active la transcription. d) - La réponse cellulaire se déroule toujours en 3 étapes : une réponse primaire, une réponse secondaire retardée et une réponse tertiaire de rétrocontrôle. e) - Le passage de la réponse I à la réponse II via les protéines cibles permet une amplification du signal.

bl

og

D: b,c,d,e

QCM n°8
Méthodologie en biologie cellulaire, quelles sont les propositions vraies :
- Le génome est l’ensemble du matériel génétique, quelque soit la cellule eucaryote il est toujours constitué uniquement par l’ADN chromosomique et l’ADN mithochondrial. b) - Le génome s’étudie par PCR, caryotype… c) - Le transcriptome est spécifique d’un type cellulaire. d) - Un génome avec une mutation dominante entraîne forcement un transcriptome différent. e) - Le protéome est l’ensemble des protéines exprimées dans une cellule ou dans tout le corps, il est étudié par puce a ADN. a)

A: a

B: d,e

C: a,d,e

D: b,c

E: autre choix

2006-2007

Tutorat Biocell - Séance n°10

sp ot

.c
E: autre choix E: autre choix

om
2 /2

TUTORAT BIOCELL
Année 2006-2007

Correction séance n°10
Séance du 16/05/2007

Dr Pujol et Solassol
QCMs de Marie-B et Pierre M.

QCM n°1 C
a) b) c) d) e) - Vrai - Faux : les cellules cancéreuses ont perdu l’inhibition de contact. - Faux : les métastases sont les principales causes du décès. - Faux : l’hyperplasie à la différence du cancer est une prolifération de cellules normales - Vrai : cf. cours

QCM n°4 D
a) b) c) d) e) - Faux : ils possèdent en plus un domaine de régulation de la transcription. - Vrai - Vrai - Vrai - Faux : Ceux sont des stéroïdes.

QCM n°5 E (b,a,d,e,c)

2006-2007

co

a) b) c) d) e)

- Vrai - Vrai - Vrai - Vrai - Vrai

ur

sd

em

QCM n°3 E

Tutorat Biocell – Correction Séance n°10

ed

ec

a) b) c) d) e)

- Vrai : exemple les rayons X, les UV - Faux : cela peut être parfois le cas. - Faux : Un oncogène favorise l’apparition d’un cancer. - Vrai - Vrai

in e.

bl

og

QCM n°2 B

sp ot

.c

om

1 /2

QCM n°6 D
a) b) c) d) e) - Vrai - Vrai - Faux : c’est l’acétylation des histones par le cofacteur qui active la transcription. - Faux : Il n’y a pas de troisième étape. - Vrai : exemple avec une hormone stéroïde : la réponse I active 6 gènes qui induisent une réponse II impliquant plus de 100 gènes cible.

QCM n°7 C
a) b) c) d) e) - Vrai - Faux : C’est un rachitisme vitamino-résistant !!! - Vrai - Vrai - Faux : au contraire il augmente la masse osseuse luttant ainsi contre l’ostéoporose.

QCM n°8 D
a) b) c) d) e) - Faux : il faut également ajouter l’ADN chloroplastique - Vrai - Vrai - Faux : de nombreux gènes ne sont pas exprimés dans le transcriptome. - Faux : il s’étudie par électrophorèse.

2006-2007

co

ur

sd

em

Tutorat Biocell – Correction Séance n°10

ed

ec

in e.

bl

og

sp ot

.c

om
2 /2

e) .Le signal d’adressage situé à l’extrémité C terminale est constitué de 3 à 4 acides aminés. c bl A: a. c C: a. b) .Comme dans la matrice mitochondriale. d) .L’HSP 90 est nécessaire à l’infection par l’hépatite B.c om Concernant les modifications post-traductionnelles des protéines.Le signal d’adressage aux péroxysomes PTS1 est constitué de 3 acides aminés à la partie C-terminale. e) .TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Concours Blanc n°3 QCM n°1 QCM n°2 A: b. la matrice des péroxysomes contient des HSP facilitant le repliement de la protéine. b) .Les HSP 70 et 90 sont aussi appelées les chaperonines. c) .La structure tertiaire dépend de l’interaction entre les acides aminés proches dans la séquence peptidique. d) . quel est le couple de propositions vraies : in e.La N-glycosylation se fait sur l’asparagine dans le golgi.Pour faciliter le transport à travers le noyau. c) . quel est le couple de propositions vraies : 1 /8 .Les molécules chaperons favorisent le transport des protéines dans différents compartiments. b) . d) . c) . c B: d. b D: a.Le signal de rétention permet l’importation d’une protéine vers un compartiment.Concours Blanc n°3 og sp ot a) . la protéine RAN interagit avec les nucléoporines au niveau du canal central. em C: a.Les chaperons de classe 1 se fixe sur la région hydrophile de la séquence peptidique. quel est le couple de propositions vraies : a) . e) . d 2006-2007 Tutorat Biocell . c QCM n°3 Concernant le transport des protéines vers les différents compartiments. D: a. d D: b. c B: a.L’ubiquitine est une HSP inductible. e ur sd a) . e C: a.Lors de l’importation d’une protéine dans le nucléoplasme l’importine alpha est lié à RAN-GDP. A: a. d ed ec A propos des molécules chaperons.Les signaux d’adressages aux mitochondries sont situés soit à l’extrémité N-terminale soit dans la séquence peptidique. e co B: b. E: autre choix E: autre choix E: autre choix .La fixation d’un acide gras se fait de manière covalente.

quel est le couple de propositions vraies : a) .QCM n°4 Concernant le transport des protéines.Une mannosidase 2 du golgi retire 3 mannoses A: b. 9 mannoses et 3 glucoses b) .Endosomes. bl D:a-c QCM n°6 og E:autre choix QCM n°7 Transports membranaires.Dans le cas d’une infection par le bacille du charbon.L’importation des protéines dans le réticulum endoplasmique (RE) est co-traductionnelle b) .d C:a.Une protéine soluble passe entièrement dans le RE c) . la N-glycosylation consiste en l’accrochage d’une arborisation sucrée composée de 2 N-Acétyl glucosamines. quel est le couple de propositions vraies : a) .Une fois les enzymes lysosomales libérées dans un endosome. dans des vésicules recouvertes de coatomères e) .C A:a-e B:b-c sd em ed C:d-e ec in e.Dans le RE. le complexe tri (récepteur spécifique-protéine PA clivée-toxine) heptamérique endocyté ne subit aucun changement de conformation dans l’endosome.E. le macrophage est digéré par ses propres enzymes qui le détruisent ainsi que la M.Toutes les protéines qui arrivent au niveau du golgi ont le même oligosaccharide e) .Toutes les familles de molécules biologiques sont dégradées dans les lysosomes en leurs constituants élémentaires b) . A:b-e co B:a-d ur C:c-d sp ot D:c-e . d) . soit vers le Golgi avant d'aller dans le cytosol. et lysosomes possèdent un pH acide nécessaire à la digestion des molécules qui y rentrent c) . les particules à ingérer sont piégées au niveau du glycocalyx.E. donc sur toute la surface membranaire.La conformation définitive de la protéine dépend seulement d’un chaperon soluble (BIP) c) .Dans le RE.Le phénomène d'endocytose par l'intermédiaire de récepteurs concerne l'endocytose de ligands présents en forte concentration dans le mileu extra cellulaire.La O-glycosylation consiste en l’ajout d’un N-Acétylglucosamine d) .d E: autre choix QCM n°5 Concernant les modifications des protéines.L'absence ou l'anomalie fonctionnelle d'une ou plusieurs enzymes lysosomales provoque l'accumulation de métabolites dans les lysosomes d) . la protéine BIP possède un signal de rétention KKXX situé à son extrémité C cytosolique d) .c B: b.Le matériel apporté aux cavéosomes peut être ensuite dirigé soit vers le R. quel est le couple de propositions vraies: a) . b) .L'endocytose par l'intermédiare de vésicules dont la membrane renferme de la cavéoline font intervenir 2 types de récepteurs : membranaires et transmembranaires. e) .c E: autre choix 2006-2007 Tutorat Biocell .c D: c.Concours Blanc n°3 om E:autre choix 2 /8 .e B: a. quel est le couple de propositions vraies: a) .d D: a. le récepteur M6P libre est recyclé vers le golgi trans et le réseau trans golgien.Lors de la pinocytose. c) . le phénomène de transcytose a pour compartiment pivot les endosomes A: b. cavéosomes.Lors de la goutte.e C: b.Les transports se déroulant à l'échelle moléculaire ne nécessitent ni mouvements membranaires ni l'intervention du cytosquelette. e) .e Concernant la digestion cellulaire.Concernant l’adressage indirect des protéines de la membrane plasmique.

Concernant les vésicules recouvertes de coatomère : le remplacement du GTP par un analogue structural non hydrolysable empêche le bourgeonnement de la vésicule à partir du compartiment donneur A: a. phagocytose.e B: b.e 2006-2007 Tutorat Biocell .Les vésicules recouvertes de clathrine possèdent aussi des protéines d’adaptation non activées c) . b) –La fusion des vésicules avec la membrane plasmique ne nécessite que des protéines membranaires.Le bourgeonnement des vésicules recouvertes de clathrine nécessite des protéines COP d) . quel est le couple de propositions fausses : bl QCM n°10 og D: c. quel est le couple de propositions fausses: a) .QCM n°8 Endocytose/exocytose.e in e. endocytose par l'intermédiaire de récepteurs. A:b-e B:a-c C:b-d D:a-b E:autre choix QCM n°9 Concernant le trafic et l’adressage des vésicules.La nucléocapside de nombreux virus utilise les microtubules et leurs myosines I pour atteindre l’enveloppe nucléaire c) .Concours Blanc n°3 om E: autre choix E: autre choix E: autre choix 3 /8 .Chaque compartiment membranaire possède son propre revêtement pour la formation de vésicules b) . le détachement des vésicules de cavéoline nécessite l’hydrolyse du GTP par la dynamine em ed ec C: b.c B: a.Certaines bactéries peuvent utiliser le cytosquelette pour se déplacer plus rapidement à l’intérieur des cellules e) . e) . quel est le couple de propositions vraies : a) . des microtubules b) .d ur sd a) .Les kinésines à activité ATPasique transportent les vésicules vers l’extrémité +.Les rôles de l'endocytose/exocytose sont : capture de molécules pour la physiologie cellulaire/transcytose/mouvements cellulaires/infections cellulaire par bactéries ou virus.Dans l'apocrinie.2 protéines G participent à la polymérisation du revêtement de clathrine c) ..Lors de la perte du revêtement de coatomère par la vésicule. quel est le couple de propositions fausses : a) .e C :b.3 types d'endocytose sont décrits : pinocytose.b D: d.Comme les vésicules recouvertes de clathrine.La cavéoline est une protéine ancrée à la membrane plasmique par 2 domaines transmembranaires et un résidu d’acide gras e) . le matériel à exporter est situé au pôle apical et est contenu dans de très petites vacuoles ou granulations. l’hydrolyse du GTP est indispensable b) .c co B : c.La brefeldine A inhibe GAP d) .e sp ot . d) .Lors de l’amarrage d’une vésicule à un compartiment.Le cortex cellulaire peut aider le phénomène d’endocytose en formant une queue d’actine et gêner le phénomène d’exocytose en constituant une barrière empêchant la fusion de la vésicule avec la membrane plasmique d) .d C: a. un complexe protéique SNARE sert de lien entre les protéines SNAP vésiculaires (v-SNAP) et membranaire (t-SNAP) A: a.e A: a.Les mouvements membranaires effectués lors de l'endo/exocytose nécessitent l'utilisation du cytosquelette et donc aussi de l'énergie. c) .Concernant les vésicules recouvertes de coatomère : la protéine G ARF est activée par le GEF e) .d D: d.c QCM n°11 Concernant le trafic et l’adressage des vésicules. distale. Concernant le trafic et l’adressage des vésicules.

Les follicules en milieu liquide et sous agitation sont capables de synthétiser la thyroglobuline.Placées sur un film de collagène les cellules constituent une monocouche non polarisée. les cellules dissociées ne reconstituent que les desmosomes et sont incapables de produire les hormones thyroïdiennes. c) . b) .le collagène I et la fibronectine sont spécifiques de la lame basale..La lame basale de la jonction neuro-musculaire contient des agents favorisant l’agrégation des récepteurs. A: b. sd em C: c. A:b-c B:c-e C:a-b og E: autre choix D:a-e E:autre choix Tutorat Biocell .. e) . d) .Cultivées en milieu liquide et sous agitation. c) .Placées en culture à la surface d’un film plastique (dans un milieu contenant du calcium). d) .Les MT interviennent dans le déplacement des cellules pourvues de flagelles.Des MF organisés en réseau radiaire ancrés dans la membrane plasmique par leur extrémité + permettent l’endocytose de vésicules.Les MT participent à l'expansion cellulaire en poussant le cytosquelette cortical et la membrane plasmique vers l'avant. seule persiste la lame basale qui les entoure.Le maintien de la polarité cellulaire est uniquement dû à des messages intracellulaires liés à l’activité du génome de la cellule considérée. mais sont incapables de l’ioder. b ur a) . d A: a.Il existe plusieurs types de jonctions intercellulaires comme les zonulas occludens.Les desmosomes sont associés à des microfilaments d’actine e) .Les contacts focaux sont des domaines de membrane plasmique où les intégrines sont agrégées par leur liaison aux faisceaux de filaments intermédiaires. c) . quel est le couple de proposition vraies : a) .L’immersion de follicules à polarité inversée dans une matrice de collagène entraîne une reprise de leur polarité normale.c om 4 /8 . quel est le couple de propositions fausses : a) .Les protéines G induisent des organisations de MF d'actine variées ce qui se répercute au niveau de la membrane plasmique par différentes formes (voiles hyaloplasmiques. e) . les cellules dispersées reconstituent des follicules clos mais à polarité inversée.Il y a des claudines Ca++ dépendantes dans une jonction de type Zonula Occludens d) . ainsi que dans le transport de vésicules et d'organites.L’intégrine peut se lier au collagène et à la fibronectine.Après section d’une fibre musculaire squelettique et de son nerf moteur. quel est le couple de propositions fausses : a) . d) .Une jonction GAP possèdent des molécules d’adhérences A:a-b B:a-e C:c-d D:b-e E:autre choix QCM n°13 A propos de la polarité cellulaire. e B: a.). d co B: a. b) . e) . c D: a. les hémidesmosomes et les engrènements b) .Concours Blanc n°3 2006-2007 sp ot E: autre choix .QCM n°12 Les jonctions intercellulaires. D: c. b C: b. e ed ec in e. b) . d On réalise une série d’expériences sur des follicules thyroïdiens ayant leurs cellules dissociées et cultivées dans un milieu dépourvu de calcium.Ce sont les protéines G périphériques présentes au niveau par exemple de la plaque dense des desmosomes qui interviennent dans les phénomènes de transduction du signal c) . quel est le couple de propositions fausses: bl QCM n°14 QCM n°15 En ce qui concerne la mobilité et la migration cellulaire.

c C: b. Concernant les molécules d’adhérence. c) .d sp ot D: b.Les NCAM font partie des intégrines b) . e) – L’intervention du deuxième promoteur et du site de poly-adénylation conduit à la transcription d’un seul exon.Une molécule d’intégrine est composée de trois sous-unités trans-membranaires A: a.Les sélectines possèdent un rôle immunitaire non négligeable e) .La superfamille des intégrines est la seule famille de CAM Ca++-indépendant b) .c C: b.Après avoir traverser la LB des vaisseaux sanguins de la MEC.b B : b.QCM n°16 En ce qui concerne la migration cellulaire. après hybridation avec les sondes représentées sur le schéma ci-dessus.Les cellules tumorales synthétisent une lame basale normale b) . c) . quel est le couple de propositions vraies : bl QCM n°18 og 5 /8 .La méthylation est un facteur de régulation des cadhérines d) . c) – Une absence de signal.La LB peut servir de voie de migration pour les cellules de l'épithélium intestinal. ces cellules peuvent retraverser la paroi des vaisseaux et coloniser un autre organe.Concours Blanc n°3 ed ec in e.Les sélectines sont surexprimées lors de lésions tissulaires ou d’accidents vasculaires d) .e .La fibronectine est une molécule cytosolique e) . On marque les exons 3 et 4 de l'ARNm transcrit à partir de ce gène avec deux sondes spécifiques. ce qui permettrait une «extravasation spécifique» de la cellule tumorale et donc les métastases.e E: autre choix em a) . e) . quel est le couple de propositions vraies : a) . 2006-2007 co ur sd A: a.d D: b. Quelle est la proposition fausse ? a) – L’intervention du deuxième promoteur implique forcément l’absence de transcription de l’exon 1. le cytosquelette est désorganisé Tutorat Biocell . correspond forcément à la non-transcription de ce gène.Une même molécule peut jouer successivement pour une cellule donnée et à des moments différents le rôle de CAM puis de SAM (ou vice-versa).Chez les cellules stationnaires (ou fixes).Les cadhérines sont responsables du phénomène d’inhibition de contact c) . A:b-e B:a-d C:c-d D:c-e E:autre choix QCM n°17 Concernant les molécules d’adhérence. b) – Un exon 2 de type cassette implique forcément la transcription de cet exon. d) – La collision du polynucléaire avec cellule endothéliale provoque l’exocytose des intégrines par la cellule endothéliale.Il y aurait une reconnaissance spécifique entre cellules tumorales migrant dans les vaisseaux sanguins ou lymphatiques et les molécules d'adhérence cellulaires exprimées par les cellules endothéliales. quel est le couple de propositions vraies : a) -.b B : b.c Exon 4 om E: autre choix QCM n°19 Soit la partie d'un gène suivant : Exon 1 Exon 2 Exon 3 Exon 5 Les cercles représentent 2 différents promoteurs. le carré noir représente un site possible de polyadénylation. d) – Des exons 3 et 4 mutuellement exclusifs impliquent la formation d’un ARNm mature ne pouvant fixer qu’une seule des deux sondes.

b) .c. a) b) c) d) e) – Gel ne contenant aucun fragment d'ADN – Gel avec quelques grands fragments d’ADN. A: c. quel est celui qui permet la transcription d'un ARNm de plus grande taille que la simple combinaison des exons entre eux : a) .Conservation d'un intron b) .QCM n°20 A propos des modifications transcriptionnelles et post-transcriptionnelles eucaryotes.d. quelle est la proposition juste : a) – Le degré de stabilité des ARN messagers eucaryotes dépend toujours de l'extrémité 5'.Exons mutuellement exclusifs A: b.e sd em Concernant les généralités de la transcription.C’est au niveau de site AAUAAA que s’effectue le clivage de l’ARNm avant l’adjonction de l’extrémité polyA.c. d) . e) – Les facteurs fos et jun facilitent la différenciation de la cellule dans les cellules musculaires.c.d in e. QCM n°21 Parmi les phénomènes de régulation suivants.e co a) -Toutes les étapes de la transcription se passent dans le noyau. – Gel contenant de l’ADN non fragmenté.b.e 2006-2007 Tutorat Biocell .Site accepteur interne au niveau d’un exon c) .Elle aboutit dès le dernier nucléotide transcrit à un ARN monocistronique et réutilisable.Un ARN messager est identique au brin matrice. aussi bien pour les eucaryotes que pour les procaryotes.Toutes les polymérases ont besoin d’avoir leur extrémité C-terminale phosphorylée de manière extensive. propositions vraies : ed QCM n°23 ec C: b.Concours Blanc n°3 . – Gel avec des fragments d’ADN mitochondrial échappé des organites lors du phénomène apoptotique.c.Le promoteur proximal est toujours la TATA box.c QCM n°22 om E: autre choix D: a.d.d. b) .e E: autre choix 6 /8 QCM n°24 Les étapes de la transcription eucaryote. d) – Le domaine Leucine Zipper est riche en acides aminés acides. On fait migrer leur ADN et on obtient les résultats suivants. – Gel avec une échelle d’ADN contenant de très nombreux fragments. les cellules en cours d'apoptose.Site de poly-adénylation prématuré e) . les réponses fausses: a) .e C: c. e) . bl og sp ot D: b.Les 2 brins peuvent être transcrits mais à des moments différents. c) – Les co-facteurs protéiques peuvent agir par liaison à l'ADN.L’ARN polymérase de type II transcrit tous les ARNm et tous les snoARN.e On se propose de mettre en évidence dans un ensemble cellulaire. d) . sauf pour les U.d B:a.TFII-H possède une activité enzymatique importante pour la maturation et la transcription de l’ARNm.Choix d'un promoteur situé plus en aval du gène d) . b) – La liaison d'une protéine régulatrice en 5' d'un ARNm inhibe la traduction eucaryote. ur B: b. c) . Lequel de ces profils est compatible avec celui d’une cellule apoptotique ? . e) . c) .La transcription est régulée chez les eucaryotes grâce à des interactions protéine-protéine et ADN-protéine.

Les séquences d’épissage sont contenues dans les exons. elles sont conservées dans l’ARNm mature b) . c) .d. Profil des cellules témoins non traitées par la substance X (T0 T1 T2 T3) bl og sp ot . A: a. Au bout de 24 heures.c B:a. Les cellules sont alors étudiées par cytométrie en flux à différents temps (T0 juste après le retrait de la substance X).e E: autre choix QCM n°26 Une population de cellules lymphoblastiques est mise en culture.L’épissage est un phénomène tissu-spécifique et pouvant varier dans le temps. Voici les profils obtenus à différents instants. la substance X est remplacée dans le milieu par un facteur de croissance. quelles est la proposition vraie : 3’-ATG ATA GTG ATG CAT TAG CAC GTC ACC TGA TTT TCC AAA-5’ a) .L’ARNm mature pourrait être 3’-AUG AUA CAC GUC ACC UGA UUU UCC AAA-5’ e) . Quelles sont les propositions vraies : 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell .U1 reconnaîtrait le site GU par interaction protéine-ARN.d D: b.b. Une substance X est ajoutée au milieu pendant 24 heures. De ce fait.c C: b.Concours Blanc n°3 ed ec in e.L’ARNm mature pourrait être 3’-AUG AUA GUA GCA AGT CAC CUG AUU UUC CAA A-5’ d) .QCM n°25 Concernant l’épissage de l’ARNm natif produit à partir du brin sens suivant.c om 7 /8 .

Une mutation inactivatrice de wee accélèrera le cycle cellulaire et les divisions de la cellule.d co B:a. d) . les fractions A et C seraient confondues e) . e E: autre choix QCM n°27 Généralités sur le cycle cellulaire.Définition de la pléïotropie : un même messager entraîne différents types de réponses pour différents types cellulaires .La substance X n’a pas d’effet sur le cycle cellulaire.a) . c. c QCM n°28 Communication cellulaire.De T0 à T3 il s’est écoulé 3 cycles cellulaires.Les fractions F et E ont le même point isoélectrique. d) .Il n’existe qu’un seul type de vecteur : le plasmide c) .La fraction B contient la protéine de plus faible poids moléculaire. d C: a.Le clonage bactérien utilise des plasmides dans lesquels le gène d’intérêt est inséré. b) .La réplication de l’ADN a lieu pendant la phase de synthèse durant l’interphase.La transgénèse est le transfert du gène d’intérêt à une seule cellule par une ouverture de la membrane.La substance X a synchronisé les cellules dans la même phase du cycle cellulaire. A: a. d D: b.c C: a.La fraction A renferme la protéine la plus acide.e D: b.c. e) . quelles sont les propositions vraies : QCM n°29 a) . c.c om E: autre choix 8 /8 . A: a.Le récepteur aux hormones stéroïdes (intra cellulaire et nucléaire) est non effecteur et nécessite un 2nd messager e) . c) . E: autre choix E: autre choix bl og D: a.e 2006-2007 Tutorat Biocell .d em ed A: a. même un signal prolifératif en très grande quantité n’aura aucun effet sur le cycle cellulaire. e C: b.Concours Blanc n°3 sp ot E: autre choix .Le transfert de gène regroupe la transfection.d D: b. d.d in e. e) . A: a. c) . ne déclenchant pas d’effet secondaire indésirable. e B: b.La fraction C contient la protéine de plus faible poids moléculaire. A: a. la transgénèse et la thérapie génique d) . b) . d. d) .Au-delà du point de restriction.Dans une électrophorèse classique. quelles sont les propositions vraies : C: c.Le cycle cellulaire d’une cellule est contrôlé uniquement par des signaux à distance (prolifératifs ou anti-prolifératifs). e) .Une hormone est une molécule protéique ou glycoprotéique déversée dans la circulation sanguine et capable d’agir à distance sur une cellule cible QCM n°30 Le clonage quelles sont les propositions vraies : a) .b. c) .Les hépatocytes en phase G0 peuvent rentrer en phase G1 en cas de pertes d’une partie du foie.Le messager est commun à tous les types cellulaires alors que la réponse induite est spécifique du messager.La thérapie génique a été utilisée avec succès pour soigner le syndrome des enfants bulle.c B:a.c C: b. e B: a.b B:b. b) .La communication intercellulaire s’effectue via des signaux chimiques ou bien un contact cellulaire.c ur sd Le proteome. d) . b) . c) .c. b.La substance X permet de mieux étudier les cellules spécifiquement dans chaque phase du cycle.e ec a) . c.Le cycle cellulaire des cellules après retrait de la substance X est classique.c. d. c e D: b. b) . quelles sont les propositions vraies : a) .

Faux : une fois la protéine complètement synthétisée. c) .Vrai b) . et non de métabolites.Faux : Elle dépend d’un chaperon soluble (BIP) et d’un transmembranaire (calnexine) et la PDI c) .Correction Concours Blanc ed ec QCM n°3: E(c. c) . b) .Vrai Tutorat Biocell . d) .Faux : Les cavéosomes n'ont pas de pH acide.Faux : Les chaperons de classe 1 se fixe sur la région hydrophobe de la séquence peptidique.TUTORAT BIOCELL Année 2006-2007 Correction concours blanc n°3 QCM n°1 : C a) .Faux : La N-glycosylation se fait sur l’asparagine dans le REG d) .Faux : La structure tertiaire dépend de l’interaction entre les acides aminés éloignés dans la séquence peptidique.Vrai e) . c) . c) .e) a) .Faux : Seule l’importine β interagit avec les nucléoporines.Faux : Elle correspond à l’ajout d’un NAG et d’un nombre variable de résidus glucidiques d) . QCM n°2: E (d.c om 1 /5 .Vrai e) .Faux : son signal de rétention est KDEL car c’est une protéine soluble du RE d) .e) in e.Faux : Le signal de rétention permet la rétention d’une protéine dans un compartiment. 2006-2007 co ur QCM n°4: B sd em a) . a) . puis est coupé par une péptidase et détruit par une protéase ou réutilisé : donc la protéine ne passe pas entièrement dans la lumière.Faux : Les HSP 60 et 10 sont aussi appelé les chaperonines.Vrai b) .Faux : Elle retire 2 mannoses QCM n°6: A a) .Faux : constitutive b) . c) .Vrai bl og sp ot .Vrai e) .Faux : Lors de l’importation d’une protéine dans le nucléoplasme l’importine β est lié à RAN-GDP.Vrai QCM n°5: C a) .Faux : Il n’y a pas d’HSP dans la matrice du péroxysome.Vrai b) .Faux : les vésicules sont recouvertes de clathrine et de protéines d’adaptation e) . e) .Vrai b) . son peptide signal reste enchassée dans la membrane du RE.Vrai d) .Faux : L’absence ou l’anomalie fonctionnelle d’une ou de plusieurs enzymes lysosomales entraîne l’accumulation de produits non métabolisés dans les lysosomes.

Faux : les desmosomes sont reliés au filaments de cytokératine.Faux : La brefeldine A inhibe GEF d) .Vrai e) . engrènements.Vrai e) .Vrai d) . a) .Vrai (cf.Faux : jonctions : toutes à savoir engrènement.Vrai 2006-2007 co ur sd a) . ce qui entraîne la formation d’un canal qui laisse sortir les toxines dans le cytosol. c) . c) .Faux : soit RE puis cytosol soit Golgi puis RE puis cytosol QCM n°8: D a) . QCM n°13: B a) .Faux : les claudines possèdent des boucles extracellulaires Ca++ INDEPENDANTE d) .Vrai b) .Vrai b) .c om 2 /5 . b) .Faux : en faible concentration d) . c) – Vrai d) .Vrai d) .Vrai e) – Vrai bl og sp ot .Vrai e) .Vrai QCM n°9: C a) – Faux : un même compartiment peu donner des vésicules avec des revêtements différents b) –Vrai c) – Faux : vésicules recouvertes de coatomère. b) .Faux : Seuls la laminine et le collagène IV sont spécifique de la lame basale. schéma 9/43 p304) ces protéines sont libérées des jonctions lors de l’adhérence des CAM et vont vers le noyau et agissent comme facteur de régulation de la transcription c) .d) .Faux : un complexe protéique SNAP sert de lien entre les protéines SNARE vésiculaire (v-SNARE) et membranaires (tSNARE) em Tutorat Biocell .Faux : Changement de conformation du complexe heptamérique sous l’action du pH acide de l’endosome.Faux : seulement au niveau de certaines régions de la membrane plasmique c) . e) .Faux : Elle est également dû à des messages extracellulaires provenant des interactions avec d’autres cellules et avec des composants de la matrice extracellulaire.Faux : Les protéines d’adaptation doivent être activées pour constituer le revêtement.c) QCM n°12: D a) .Vrai : les jonctions GAP sont formées par deux hexamère de connexine (chaque héxamère= un connexon).Correction Concours Blanc ed QCM n°11: E(b.e) ec in e. gap jonctions : jonctions INTERCELLULAIRES toutes SAUF hémidesmosomes b) .Faux : ils utilisent les microtubules et leurs dynéines c) . e) . desmosomes (et hémi). mais dans l’espace intercellulaire il y a des cadhérines.Faux jamais de vacuoles dans l'apocrinie.Vrai e) .Faux aussi grâce aux protéines cytosoliques. d) – Vrai e) – Faux : l’hydrolyse du GTP n’est pas nécessaire au bourgeonnement des vésicules recouvertes de coatomère QCM n°10: E(b.Vrai b) .Vrai QCM n°7: B a) .

Vrai d) .Faux : Immunoglobulines b) .Faux : le réseau radiaire et le cortex cellulaire sont deux choses différentes. e) . Un exon cassette est transcrit mais peut être enlevé ou non lors de l'épissage.Vrai QCM n°16: D a) .Vrai : elles contrôlent la répartition des lymphocytes circulants et leur affectation dans les ganglions lymphatiques e) . du moins pas directement. b) – Vrai.Faux : exocytose des sélectines et activation des intégrines.Faux : c’est la phosphorylation d) .d) a) .Faux : molécule extracellulaire e) . b) .Vrai : d) . c) – Faux.Vrai c) .Vrai: pas de mouvement de domaines de la membrane plasmique. puisque soit l’exon 3.QCM n°14: E(b. agissent par liaison protéines-protéines. c) . dépend de l'extrémité 3’ b) – Vrai c) – Faux.Faux : La monocouche de cellule es polarisée.Faux : c’est la SF des immunoglobines b) . la division cellulaire (c’est MyoD1 qui assure entre autre la différenciation de la cellule) QCM n°21: A 2006-2007 co ur Soit la partie d'un gène suivant.c om 3 /5 . basiques e) – Faux. d) – Vrai. Cela peut correspondre à l’intervention du site de poly-adénylation.Vrai: Ils sont capable de synthétiser la thyroglobuline mais sont incapable b) .Vrai c) . QCM n°15: E(b.Correction Concours Blanc ed ec in e. Pas endocytose mais exocytose c) . QCM n°20: B A propos des modifications transcriptionnelles et post-transcriptionnelles eucaryotes. e) .Vrai e) . ou encore à l’absence de transcription du gène. puisque la transcription commence à partir du deuxième exon. Quelle est la proposition fausse ? sd QCM n°19 : C em Tutorat Biocell .Vrai d) .Faux : Lame basale anormale.e) a) .Faux : Elle synthétise les hormones thyroïdiennes (T3 et T4). l’absence de signal correspond à une non-fixation des sur les exons 3 et 4 de l’ARNm.Faux : il est organisé a) – Vrai. d) – Faux.Faux : pas FI mais MF. soit l’exon 4 est transcrit (mais les 2 ne peuvent être transcrits en même temps) e) – Vrai : le 2ème exon. b) . contrairement aux MF.Faux : uniquement deux sous-unités og sp ot .Vrai QCM n°17: C QCM n°18: B a) .Vrai c) . elle est donc capable d’ioder la thyroglobuline. à des exons 3-4 « cassettes ».Vrai d) . bl a) . quelle est la proposition juste : a) – Faux.

Vrai : les facteurs trans interagissent directement sur l’ADN (responding elements) et les cofacteurs agissent sur d’autres protéines de la régulation. c) .Faux: identique au brin matriciel a “u” près QCM n°24: B QCM n°25: E (b) ed a) .Vrai : Grâce à la synchronisation des cellules les chercheurs ont pu travailler sur de nombreuses cellules toutes dans la même phase.Correction Concours Blanc em 3’ATTTTCCAAAATGATAGT5’ 4 /5 . La conservation d'un intron permet d'augmenter la taille de l'ARNm.Vrai . par une autre technique. d) .Faux: dans tout les cas il faut une maturation et dans l’immense majorité des cas un épissage.Faux: les procaryotes n’ont pas de noyau.Vrai : Au-delà du point de restriction la cellule devient insensible aux signaux extérieurs. les cellules ont repris un cycle cellulaire normal.Vrai .Faux : Les messagers sont spécifiques de quelques types cellulaires . ce qui permet de phosporyler le C-terminal de la polymérase pour permettre la maturation (accroche des protéines de maturation) et d’assurer le début de la transcription. . b) .Vrai : il peut varier d’1 tissu à l’autre mais aussi d’1 moment de la vie d’une cellule à l’autre c) . QCM n°23: C a).Parmi les phénomènes de régulation suivant. sinon l’affirmation est vraie pour les eucaryotes puisque seulement les ARNm mature et contrôlés sortent du noyau. On peut également. quel est celui qui permet la transcription d'un ARNm de plus grande taille que la simple combinaison des exons ente eux.) QCM n°26: C a) . .Vrai : la communication peut s’effectuer également via la matrice. b) .Vrai. mais le clivage s’effectue plus loin au niveau d’un site CA (cf schéma du poly du cours).e) a) b) c) d) . les 2 brins codent pour des protéines et la cellules choisit le brin à transcrire en fonction de ses besoins. bl a) .Faux : Les cellules ont été bloquées dans une phase du cycle cellulaire. ainsi qu'un site de poly-adénylation placé plus en aval du site à transcrire.Faux : le nombre de cellules ayant doublé il ne s’est écoulé que 1 seul cycle cellulaire. QCM n°27: B a) b) c) d) e) . On peut aussi citer l’utilisation un promoteur situé plus en amont du gène.Vrai .Faux : elles sont dans les introns et donc sont éliminées avec celui-ci b) .Faux : il existe d’autres motifs tels que la CAAT box ou la GC box. c) .c om ARN mature serait e) .Faux : ce phénomène n’existe qu’au niveau de la Pol-II car seuls les ARNm nécessitent une maturation.Vrai b) . e) . . puis visualiser ces extrémités 3' de l'ADN marquées au microscope optique. QCM n°22 C L’apoptose entraîne une fragmentation importante de l’ADN. 2006-2007 co ur sd Tutorat Biocell . de kinase avec activité ATPasique.Vrai. c) . dévoiler le processus apoptotique par marquage des extrémités 3’ de l'ADN extrêmement nombreuses (engendrée par cette fragmentation de l’ADN). QCM n°28: E (a. .Faux.Faux : la transduction du signal est directe et le récepteur agit comme un facteur de transcription. ce motif AAUAAA est en fait un signal indiquant la “fin” de l’ARNm. og sp ot .Faux : les interaction sont de type ARN-ARN (ce sont les snARN des ribonucléoprotéines qui reconnaissent les sites d’épissage.Vrai : À partir du moment où la substance X a été retirée.Faux : cf a) d) Faux :car le spliceosome lit l’ARN de 5’ vers 3’ de ce fait le seul bon ec in e.Vrai : C’est le haut pouvoir régénératif du foie.b. d) .Vrai: TFII-H a une activité d’hélicase.Faux : Le cycle cellulaire est également contrôlé par la MEC ainsi que le contact de cellules voisines. d) . e) . e) .

Faux : les protéines sont différentiées selon leur PM lors de la 2nd électrophorèse.Vrai . e) .c om 5 /5 . les protéines migrant le plus vite sont les plus petites (B).Vrai .Faux : les phages les virus et les cosmides sont également des vecteurs potentiels .Faux : Suite à la thérapie génique de nombreux cancers sont apparus.Vrai.e) . QCM n°30: B a) b) c) d) . cours.. De plus pour intégrer le gène on utilise la technique des lyposomes ainsi que des virus.Correction Concours Blanc ed ec in e.Vrai : dans une électrophorèse classique il n’y aurai pas eu la première séparation suivant le point isoélectrique.Faux : c’est la transfection et non la transgénèse. d) . bl og sp ot . c) .Vrai : cf. mais effectivement il existe aussi des hormones stéroïdes QCM n°29: C a) .Faux : les deux fractions E et F n’ont pas le même point isoélectrique car elles ont été séparées lors de la première électrophorèse dans un gradient de pH. 2006-2007 co ur sd em Tutorat Biocell . Dans la seconde électrophorèse les deux fractions ayant migrées à la même distance elles seraient confondues e) .Faux : l’acidité n’a pas d’influence sur la charge de la protéine (+ ou -) b) .