REALISATION DE MODULES TECHNIQUES DE STERILISATION POUR LES FORMATIONS SANITAIRES DE CAMPAGNE DU SSA

ALMERAS David1 - PIERRAT Jean-Alexandre2 1 : Pharmacien, Chef de service adjoint de l’HIA Desgenettes (Lyon) - 2 : IBODE, Cadre de l’Unité Centrale de Stérilisation Hospitalière de l’HIA Sainte-Anne (Toulon) Experts en stérilisation hospitalière auprès de la DAPS

CONTEXTE
La nécessité de la réalisation de modules techniques de stérilisation pour les FSC du SSA est justifiée par : - les évolutions réglementaire et normative de l’activité de stérilisation, - l’inadéquation (autoclave de paillasse) ou l’obsolescence des matériels en dotation (remorque de stérilisation), - Plan stratégique du SSA 2006-2007 (Qualité de prise en charge des patients selon les standards de métropole) La procédure d‘achat mise en œuvre est celle du marché par dialogue compétitif associant la DAPS et des experts (Ingénieur biomédical, pharmacien hospitalier, IBODE). Le marché a été notifié auprès de la société CEGELEC Sud-Ouest.

CONTRAINTES
REGLEMENTAIRES - Stérilisation par la vapeur d’eau - Respect de la marche en avant et conditionnement des dispositifs médicaux le plus précocement après le nettoyage - Maîtrise de la qualité de l’air (Classe ISO 8 de la norme NF EN ISO 14644-1 en zone de conditionnement des dispositif et en sortie d’autoclave, cascade de pression entre les différentes zones et l’extérieur) - Maîtrise du traitement et de la qualité de l’eau (eau adoucie et osmosée) OPERATIONNELLES - 2 + 1 conteneurs 20 pieds - Transport tout vecteur - Recyclage de l’eau (eau de production du vide) - Conditions climatiques (-20 à +50° 10 à 90% d’hy grométrie) C, - Maintenance des équipements (installation sur des racks)

LE PROTOTYPE

Bac souple de 3000 litres, Rafraîchisseur et bac à sel

2 Laveurs désinfecteurs de 10 paniers 2 Autoclaves 9 paniers à système Venturi

DIFFICULTES RENCONTREES

Au-delà des exigences déjà exposées, les difficultés rencontrées pour ce projet sont les suivantes : - Pas de solution identique dans les autres armées, pas de possibilité de s’inspirer d’une solution existante, - Intégration de matériels du commerce ayant nécessité des renforts (pas de données disponibles chez les fabricants) - Pas de connaissance en stérilisation de la part du titulaire du marché

CONCLUSION
Ce projet a nécessité un investissement important et constitue une structure unique dans les armées. La résistance des matériels intégrés au regard des contraintes de mobilité peut constituer le point faible de ce projet comme en témoigne l’absence du module pour cette journée suite aux difficultés rencontrées aux essais de roulage à l’ETAS d’Angers. Il a nécessité un haut niveau de technicité dans la définition et la réalisation : association de plusieurs réseaux, objectif en terme de résultats obtenus. Son déploiement nécessitera un niveau de connaissance approprié afin d’obtenir les résultats attendus.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful