Rapport de stage de formation Juillet - 2011

Sommaire:
Chapitre I : Présentation et organisation de l’organisme d’accueil : ...................................................... 3 I – Présentation de la centrale laitière : .............................................................................................. 3 1 – Fiche signalétique : .................................................................................................................... 3 2 – Historique : ................................................................................................................................ 4 3 - Principaux actionnaires de la Centrale Laitière : ........................................................................ 4 4 - Les différentes unités de production : ....................................................................................... 4 II – L’usine de Salé : ............................................................................................................................. 5 1 – Présentation de l’usine : ........................................................................................................... 5 2 – Structure de l’usine :.................................................................................................................. 6 3 – Plan 3D de l’usine : .................................................................................................................... 6 4 – Historique de l’usine de Salé : ................................................................................................... 7 5 – Les produits fabriqués au sein de l’usine de Salé : .................................................................... 8 5 – Organigramme de l’usine de Salé : .......................................................................................... 10 Chapitre II : Le processus de production : ............................................................................................. 11 I – Plan général du processus de production : .................................................................................. 11 II – Explication des différentes étapes : ............................................................................................ 12 1 – Réception et poudrage : .......................................................................................................... 12 2 – Traitement des Mix :................................................................................................................ 14 3 – Conditionnement : ................................................................................................................... 15 Chapitre III : Ordonnancement et Planification de la Production au sein de l’usine de Salé :.............. 18 I – Capacité de l’usine de Salé : ......................................................................................................... 18 1 – Capacité globale de l’usine de Salé :........................................................................................ 18 2 – Capacité de la ligne de fabrication : ........................................................................................ 18 3 – Capacité en terme de la main d’œuvre : ................................................................................. 18 II – Description de la planification au sein de la Centrale Laitière : .................................................. 19 1 – Plans de planification existants : ............................................................................................. 19 2 – Description détaillé de l’élaboration du programme journalier : ........................................... 20 Chapitre IV : Amélioration de l’élaboration du programme journalier par une application Informatique :........................................................................................................................................ 22 I – Brève présentation du VBA : ........................................................................................................ 22 1 – application dans Excel : ........................................................................................................... 22 II – Données nécessaires au développement de l’application : ........................................................ 23

Amélioration de la planification de la préparation de la matière première

Rapport de stage de formation Juillet - 2011 1 – Les machines et leurs cadences :............................................................................................. 23 2 – Durées de préparation et de maturation relatives à chaque produit : ................................... 24 3 – Calculs effectués par le contremaître fabrication : ................................................................. 24 III – Explication de l’application : ....................................................................................................... 25 1 – Interface :................................................................................................................................. 25 2 – Les sorties de l’application : .................................................................................................... 27 3 – Le programme journalier : ....................................................................................................... 30

Amélioration de la planification de la préparation de la matière première

Rapport de stage de formation Juillet - 2011

Chapitre I : Présentation et organisation de l’organisme d’accueil :
I – Présentation de la centrale laitière :
Créée en 1940, Centrale Laitière est une société anonyme qui opère dans le secteur agroalimentaire et qui a pour activité la fabrication, le conditionnement et l’expédition de produits laitiers et dérivés. Filiale du Groupe ONA depuis 1981 et en partenariat avec le Groupe Danone, la société dispose d’une gamme de produits diversifiée qu’elle commercialise sous sa marque ainsi que celle de DANONE, comprenant : lait pasteurisé, lait stérilisé UHT, lait en poudre, lait fermenté, yaourt, beurre, fromage frais et desserts lactés. Avec plus de 2900 collaborateurs, 4 sites de production(Salé, El-Jadida, Fekih Ben Saleh et Meknès), 120 000 éleveurs regroupés en 930 centres de collecte répartis en 6 zones et ses 65 000 points de ventes desservis quotidiennement par 550 camions de distribution, la Centrale Laitière est le premier producteur national du lait conditionné et de produits laitiers frais. Le succès de la Centrale Laitière et sa prépondérance s’appuie sur un savoir-faire reconnu, une innovation continue en matière de produits laitiers, une connaissance des attentes des consommateurs, la compétence de ses ressources humaines et la modernisation continue de son outil de production ainsi qu’une contribution avec le centre de recherche et développement de Danone qui lui a permis une expertise dans le domaine de la nutrition.

1 – Fiche signalétique :

Amélioration de la planification de la préparation de la matière première

2011 2 – Historique : 1940 : Création de La Centrale Laitière par la compagnie continentale du Maroc . Ainsi : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . 1988 : Acquisition de Halib Tadla-Fquih Ben Salah .usine d’El Jadida . 1982 : Démarrage de l’usine de Salé .Principaux actionnaires de la Centrale Laitière : 4 . 1944 : Démarrage de l’usine d’Ain Borja { Casablanca (lait) . 1981 : Intégration au groupe ONA . 1985 : Démarrage de l’usine de Meknès . 2003 : Transfert de l’atelier « UHT » { El Jadida et fermeture de l’usine d’Ain Borja. 3 .Rapport de stage de formation Juillet .Les différentes unités de production : Chaque unité de production est bien entendu spécialisée dans une gamme de produits. 1989 : Acquisition de la laiterie des Doukkala . 1998 : Participation de Danone dans le capital de la Centrale Laitière . 1993 : Premier franchisé Mondial de Danone .

Il a aussi récupéré tout le volume du yaourt pour qu’il y ait concentration de l’expertise de la fabrication du yaourt en un seul site. en effet. C'est un site qui est opérationnelle 24h/24 et 7j/7 grâce au relais de trois équipes de travail (plus connu sous le nom de «trois fois huit»).3 Millions de pots. Ce site possède une capacité de stockage de 400 000 L et environ 3. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . L’usine de Salé a été reconnue comme le plus grand site de traitement de lait en Afrique. Le site de Salé est connu comme étant le site pilote en termes de productivité et de compétitivité. II – L’usine de Salé : 1 – Présentation de l’usine : Le site de production de Salé a été construit en 1982.5 millions de pots sont produits quotidiennement. 220 ouvriers et 23 techniciens et agents de maîtrise.4 et 5.Rapport de stage de formation Juillet .2011 •lait pasteurisé •Dessert "Danette" •fromages frais portant les noms "Danino" et "Yawmi" Ayant cependant effectué notre stage { l’usine de Salé nous nous intéresserons dans ce qui suit à ladite unité. Cette implantation confirme le souhait de la Centrale Laitière de doubler son chiffre d’affaire d’ici 2012 . ce résultat ne peut être atteint que par une augmentation considérable de la production et une amélioration de la productivité. Le record de production a été enregistré en 20 mai 2011 et il est de 6. il a de plus connu courant 2008 l’implantation de 3 nouvelles lignes qui sont ARCIL 3. il a connu une restructuration avec le transfert de production de fromage frais { l’usine de Meknès en 1992. Le site comprend environ 256 employés dont environ 13 cadres.

brassés et des Drinks. La première zone qui est l’amont de l’usine. Quant { la deuxième zone qui constitue l’avale de l’usine. c’est l{ où se déroule l’opération de réception et de préparation du lait. L’usine de Salé est répartie en deux zones principales. est nommée « le Conditionnement ». 3 – Plan 3D de l’usine : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .2011 2 – Structure de l’usine : Le site de Salé s’étend sur une superficie de 20 hectares et contient toutes les installations nécessaires pour assurer une production en continu des yaourts étuvés et brassés ainsi que celle des drinks. est nommée « le Process ». et c’est { cet endroit que s’effectue la fabrication et le conditionnement des produits étuvés.Rapport de stage de formation Juillet .

Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . light aromatisé.Rapport de stage de formation Juillet . maxi crème aromatisé et aux fruits. 1992 •Lancement de Dan'up. 2000 •Lancement de la gamme des yaourts brassés aromatisés. 2006 •Lancement d’Activia aromatisé. lancement Raibi.2011 4 – Historique de l’usine de Salé : 1982 •Création de l'usine de Salé. 2004 •Lancement Moufid 60g. light aux fruits.000 tonnes de yaourts fermes et brassés en 2005. 2005 •Lancement Activia Brassé aux fruits (Pruneaux. 1991 •Lancement des gammes Passion et Velouté. 1992 •La première phase de restructuration industrielle de l'usine a eu lieu. Fruix et Moufid biscuit. •Mise en place du système Sécurité Alimentaire (HACCP) sur les deux lignes étuvées et brassées. Yawmy sans sucre et Moufid à boire 120g •L’usine de Salé a fabriqué 95. 2001 •extension de l'usine par la construction d'une nouvelle chambre froide et lancement de passion crème de Yaourt aromatisé. La capacité de fabrication annuelle est ainsi passée de 50000 à 90000 tonnes. 1985 •L'usine de Salé a assuré le lancement de la gamme "fromage frais". nature sucré et aux fruits. 2007 •Lancement des produits velouté et Yawmi 0%(Rénovation complète de la gamme des brassés). ce qui a permis à l'usine de Salé de prendre en charge l'activité de fabrication du Raibi qui était réalisée par l'usine de Casablanca. L’usine de Salé a obtenu la certification selon la norme ISO 9002 Version 94 en juin 1999. 1998 •Le projet de certification ISO 9002 Version 94 a été entamé. 1996 •La deuxième phase de restructuration industrielle a été engagée. Elle a connu le transfert de la ligne "fromage frais" à l'usine de Méknes et la prise en charge totale de la fabrication des "yaourts traditionnels" qui étaient encore fabriqués en partie à l'usine de Casablanca. ou nature sucrés (Mamzouj). céréales) et Activia ferme nature. 2002 •Lancement du projet de certification suivant la norme ISO 9001 Version 2000 obtenue en juin 2002. 2003 •Relancement du yaourt brassé aromatisé et nature sucré dans le cadre du projet Moufid et arrêt de la fabrication Passion aromatisé.

2011 5 – Les produits fabriqués au sein de l’usine de Salé : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .Rapport de stage de formation Juillet .

Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .2011 L’usine de Salé a connu dernièrement le lancement d’une nouvelle gamme de produits brassés à savoir « Fruix » en plusieurs arômes.Rapport de stage de formation Juillet .

Rapport de stage de formation Juillet .2011 5 – Organigramme de l’usine de Salé : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .

Rapport de stage de formation Juillet .2011 Chapitre II : Le processus de production : I – Plan général du processus de production : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .

a . l’heure de l’arrivée et le tonnage annoncé. le n° du bon. On procède immédiatement au dépotage du lait.2011 II – Explication des différentes étapes : 1 – Réception et poudrage : La Centrale Laitière de Salé est approvisionnée quotidiennement en beurre. en poudre de lait écrémé et la crème par l’usine d’EL Jadida.  Le dépotage et refroidissement : Au cours du dépotage. le sucre (sauf pour le yaourt étuvé nature) . Le lait réceptionné est ensuite enrichi par la matière sèche en ajoutant : la poudre du lait écrémé. nom et matricule du chauffeur.Rapport de stage de formation Juillet . la tournée (la ville d’origine). Lors des périodes de haute lactation. Le mélange obtenu est dit Mix. Quand tous les tests physicochimiques sont négatifs. ensuite il effectue le premier contrôle de routine. l’amidon et la gélatine pour les yaourts brassés. la propreté de la citerne et il prélève un échantillon de chaque compartiment après une agitation de ce dernier . Le lait écrémé et la crème thermisée sont envoyés par l’usine de FQUIH Ben Salah ou de Meknès. qui dépend de l’extrait sec du lait reçu . Une agitation est nécessaire pendant 5 à 10 min avant le début du traitement pour uniformiser la quantité générale. la préparation du mix se fait en utilisant le lait comme solvant (formule lait) et la crème comme un moyen de standardisation de la teneur en matière grasse. afin d’éviter le risque d’encrasser le refroidisseur. Le lait filtré est refroidi dans un refroidisseur à une température de 4°C puis pompé vers les Tanks de réception .Réception : Dès l’arrivée du camion-citerne plein de lait frais. le lait cru passe par le séparateur d’air. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . grâce à une pompe. le lait écrémé sera stocké dans les TR (Tanks de Réception) à une température (5°C+/-1°C) et la crème sera conservée dans une cuve (5°C+/-1°C). Une pompe centrifuge soutire le lait du dégazeur { travers des filtres qui piègent les objets étrangers. La nature et la quantité du lait reçu par jour varie selon qu’il s’agisse de période de haute ou de basse lactation.  Prélèvement : L’opérateur vérifie le plombage des compartiments.  Le rituel de la réception :  Arrivage de la citerne : Dès l’arrivée de la citerne l’opérateur mentionne le n° de la citerne. ce lait est stocké pendant 1 { 2 h avant d’être traité. dans les « Tanks » réfrigéré de 4 à 5°C.

Rapport de stage de formation Juillet . Séparateur d’air Filtre Camion-citerne Débitmètre Pompe Le contrôle : « Se constitue de 2 tests » : Tests de stabilité aux alcools (68°C et 74°C) : Le lait subissant un traitement thermique élevé doit être de très bonne qualité . il est particulièrement important que les protéines du lait cru n’entraînent pas d’instabilité thermique. agent de texture.2011 . Une fois ces ingrédients ajoutés au lait. poudre de lait écrémé. La salle de poudrage assume la réalisation de 3 tâches principales : La réception de la matière première (c’est-à-dire le lait écrémé et la crème (ou le beurre)). b – Poudrage : Le lait est pompé vers la salle de poudrage où il y aura un ajout de différents ingrédients (sucre. Extrait Sec Dégraissé (ESD). L’opérateur qui s’occupe de gérer ces opérations par ordinateur est appelé : conducteur. Les opérations de réception et de poudrage sont totalement assistées par ordinateur. A partir Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . La stabilité { la chaleur des protéines peut se déterminer rapidement { l’aide d’alcool éthylique : Plus la concentration de la solution d’alcool est élevée – sans qu’il se produise de floculation – plus la stabilité thermique du lait est bonne. vitamines …). Puis dans le laboratoire le lait cru subit les analyses suivantes : Test de charme (présence ou absence des antibiotiques). on obtient ce qu’on appelle le Mix auquel sera ajouté par la suite l’arôme ou le fruit pour obtenir les produits étuvés. brassés ou les Drinks. la matière Grasse (MG). L’usine de Salé possède 3 lignes de poudrage qui peuvent assurer l’enrichissement de 60 000 l/h simultanément. La préparation du milieu de culture des ferments lactiques. Test d’ébullition (le cas où le test d’alcool { 68° est positif). préalablement préparé. La préparation du Mix et la fonte du beurre. depuis la salle de poudrage et ce grâce { l’automatisation du processus qui a été adoptée par l’usine depuis deux ans.

la purge des tanks pour échantillonnage. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . pendant au moins 30min avant démarrage machine. l’amorçage et la marche des pompes. Injection ferment : En étape finale : o Pour étuvés : la phase refroidissement à 4°C. le mix est pompé { partir des TR vers le pasteurisateur où l’on fait passer le lait dans un tube parallèle à un autre tube de vapeur chaude à 95° pendant 5min. où l’on fait mélanger en agitant les deux cellules (lait + crème) entre eux : le mix entre à une faible pression et se fait projeter à une grande pression de 180 bars grâce à une puissante pompe.Pasteurisation : Après l’opération du poudrage. b . 2 – Traitement des Mix : a . puis on recueille le lait pasteurisé dans un cuve hermétique de même température afin de respecter le normes requises pour la pasteurisation.Rapport de stage de formation Juillet . Tout en agitant doucement { l’aide d’un agitateur situé au milieu du Tank.Homogénéisation : Ainsi pasteurisé.2011 de son poste il peut commander l’ouverture des vannes électroniques. le lait passe directement dans la machine d’homogénéisation. on fait passer le lait dans des Tanks de Etuves (TE) tout en ajoutant du Ferment progressivement (ensemencement).

Rapport de stage de formation Juillet . le tunnel puis par la chambre froide. avec une Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .2011 Pour brassés : la phase refroidissement à 42°C. 3 – Conditionnement : Le conditionnement est le dernier maillon de la chaine de fabrication des produits finis avant leur passage par la chambre étuve (pour les produits étuvés). à moitié lettrage. a. on fait passer le lait dans des Tanks de Maturation (TM) tout en ajoutant du ferment progressivement. dont les bouteilles feront l’objet du conditionnement. Les Yaourts fabriqués sont conditionnés dans des pots en plastique. Le conducteur de la machine sélectionne le silo. qui sont gérées par des conducteurs. L’opération de conditionnement est assurée par 14 automates appelées conditionneuses. Conditionnement de Yawmi à boire : Les bouteilles fabriquées dans l’atelier de l’activité soufflage sont ensuite véhiculées vers les 4 silos qui se trouvent dans le magasin tampon au service conditionnement.

le décor est éjecté dans le moule par des pistons avant le soufflage. on détaillera ces étapes pour un produit : Le conditionnement de RAIBI. Yawmi velouté. Vient après l’opération du thermoscellage { 193°C dont le rôle est de souder et d’adhérer l’opercule { la bouteille. Celle-ci se refroidit après chaque formage par de l'eau froide avant de recueillir les prochains décors. produits étuvés et brassés) passent pratiquement par les mêmes étapes de conditionnement avec quelques différences près. suivi d’un jet d’air comprimé pour éliminer les traces du peroxyde. Moufid et Activia. Le dosage s'effectue par un doseur constitué d'une trémie et de buses chargées d'injecter du mix mélangé au préalable avec de l’arôme ou avec la préparation de fruit dans les pots. des courroies. Le décor (appelé sleeve) épouse la forme de la bouteille par l’effet de la température. Les bouteilles continuent leur chemin vers la sleeveuse qui se charge de la décoration. ensuite. les rouleaux de l’aluminium pour les opercules et les rouleaux de papier du décor dans le cas des Yawmi. Les flacons subissent une finition grâce { un système de presse et passent ensuite sous un capteur de niveau qui détecte les fuites et les défauts. en vue de les désinfecter. b. Cette étape consiste { former le pot entouré de son décor (dans le cas de RAIBI il n’y a pas de décor). les bouteilles sont transportées au convoyeur élévateur { l’aide du de deux autres convoyeurs. il se subdivise en 2 sous-étapes :  Le préformage qui consiste à marquer la surface à former par un poinçon. Les bouteilles sont ensuite remplies par le doseur.2011 boite de commande. 2. Cette opération de datage se fait par un jet d’encre très rapide. une chaine de transfert. Les Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . Elles poursuivent leur chemin vers le redresseur où elles seront préparées { l’introduction machine.Rapport de stage de formation Juillet . Les opercules sont posés sur les bouteilles en vue de les fermer. Yawmi. Moufid et Activia céréales passe par les étapes suivantes : 1. La mise en place des rouleaux de polystyrène pour les pots. Elles sont ensuite mises dans la trémie d’alimentation de la conditionneuse. 3. Le redresseur comporte des vérins. 4. En parallèle une chambre à décor (le moule) se met en place pour prendre les décors. Un vérin doté de ventouses se chargent de transférer les opercules qui sont de même désinfectés par du peroxyde et de l’air comprimé. Le principe du mélange du mix avec l’arôme ou avec la préparation de la céréale est la même que RAIBI. invisible { l’œil nu. un jet de peroxyde a lieu dans les bouteilles. En effet. Dans ce qui suit. Yawmi étuvé. Raïbi. ainsi il adhère au pot au moment du formage par le biais d’une colle spéciale (la paraffine) sous l’effet de la température.  Le formage se fait par un soufflement d'air stérile et comprimé du polystyrène dans la boîte à décor. il est ensuite acheminé vers une boîte de chauffe d'une température de 250°C à 300°C dont le rôle est de rendre le plastique plus malléable pour le préparer au formage. Les bonnes bouteilles passent après par un dateur pour inscrire la date. des maintientbouteilles et des photocellules. Le rouleau en polystyrène passe en premier lieu par un aspirateur afin de le dépoussiérer. Moufid et Activia Les autres produits (Raïbi.

La soudure des opercules par un thermoscellage à une température de 250°C à 260°C. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . 8. L’opérateur se charge après de la palettisation.2011 buses doivent être stérilisées chaque 4 heures par un désinfectant (Oxonia) pour éviter toute contamination. cette opération se fait par des sortes de tampons et un chariot d’encre qui passe { travers les caractères après chaque formage.Rapport de stage de formation Juillet . Les opercules passent ensuite par un flash-couvercle (lampe UV) pour la désinfection. L’encaissage se fait par des ventouses de préhension. Le découpage pour avoir des blocs soit de 4 ou 6 unités. Le datage les opercules avant de les souder. 7. 6. 5.

Rapport de stage de formation Juillet . La capacité et le produit fabriqué par chaque conditionneuse sont résumés dans le tableau suivant : Conditionneuses ARCIL5 RK3 ARCIL2 ARCIL6 RK1 TP1 ARCIL3 CMA2 RK1 ARCIL4 ARCIL1 CMA1 ERMI REMY Produits Moufid Cadence (l / h) 2500 1500 4000 4000 2000 2400 4000 2200 2000 4000 2500 2000 3200 1200 Capacité (u / h) 44000 27000 44000 40000 24000 24000 44000 24000 24000 44000 24000 17000 25000 12000 Velouté Yawmi Drinks 3 – Capacité en terme de la main d’œuvre : Le site comprend environ 256 employés dont environ 13 cadres. De sa part l’usine de Salé réalise une production moyenne qui s’élève { 4 millions de pots par jour avec un record de production réalisé le 20 mai 2011 s’estimant { 6.2011 Chapitre III : Ordonnancement et Planification de la Production au sein de l’usine de Salé : Le travail qui nous a été confié lors de notre période de stage est l’amélioration de la planification de la préparation de la matière première. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . nous traiterons les différents aspects de l’ordonnancement au sein de l’usine de Salé. 220 ouvriers et 23 techniciens et agents de maîtrise. 2 – Capacité de la ligne de fabrication : L’usine de Salé dispose de 14 lignes de fabrication au niveau du conditionnement appelées conditionneuses et 3 lignes de fabrication au niveau du soufflage des bouteilles qui entrent dans la fabrication de « Yawmi Moov » (ou Dan’Up). Desserts et Boissons). I – Capacité de l’usine de Salé : 1 – Capacité globale de l’usine de Salé : La centrale laitière réalise une production qui dépasse les 626 631 tonnes/an de lait de produits laitiers ultra frais (Yaourts.3 millions pots. Fromages. Afin de bien cerner le sujet. L’usine de Salé est opérationnelle 24h/24 et 7j/7 grâce au relais de trois équipes de travail qualifiées chacune travaille 8h/j (plus connu sous le nom de «trois fois huit») et prend un repos de 2 jours chaque semaine (7j).

Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .  Un plan à moyen-court terme : il permet de prévoir sur un horizon de deux semaines et il est actualisé deux fois par semaine chaque lundi et vendredi selon les variables (ventes. Pour élaborer le plan journalier de fabrication. Standards de fabrication.M fabrication a besoin des documents suivants : o o o Previsions de vente. le C. le C.  Un plan à long terme : il permet de prévoir sur un horizon de trois mois et plus et il est mis à jour périodiquement chaque semaine. Règles. Stocks: stocks usines et stocks agences. les dates de début des opérations d’un ordre (OT = Ordre de Travail . OA = Ordre d’achat …).Rapport de stage de formation Juillet . Un planificateur fabrication se charge de l’élaboration de deux plans de fabrication qui permettent déterminer le besoin en matières premières. OF = ordre de fabrication. fabrication…). o Tout cela contribue { l’élaboration d’un planning journalier bien précis. Le responsable approvisionnement se charge d’élaborer un plan d’approvisionnement périodique mensuel à point de commande tout en tenant compte de trois critères :  Le délai de livraison  Le stock de sécurité Point de commande  Le stock cible (pour le calculer il fait appel à trois valeurs : Quantité économique de commandes. Au sein de l’usine de Salé : Au niveau du service conditionnement. Lors des pannes machines c’est l’équipe de la maintenance corrective qui intervient. quantités minimales fournisseur et enfin le nombre de lots de commande). tandis que la maintenance préventive se fait après une période bien déterminée.2011 Le bon fonctionnement de chaque machine est assurer par un conducteur machine. II – Description de la planification au sein de la Centrale Laitière : 1 – Plans de planification existants : L’élaboration des plans de planification est assurée au niveau du département opérations au siège à Casablanca. OM = Ordre de maintenance. emballage…. par référence. afin que celles-ci soit terminées dans les délais prévus.M fabrication entre en contact d’une façon journalière avec le planificateur fabrication qui travaille au sein du siège à Casablanca pour élaborer un plan journalier de fabrication.

Rapport de stage de formation Juillet . Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . d – Pistes d’amélioration : Ce que nous avons constaté lors de l’élaboration du programme journalier et qui a attiré notre attention est le calcul manuel que fait le contremaître fabrication.2011 2 – Description détaillé de l’élaboration du programme journalier : a – Quelques définitions : TR : Tank de réception. Drinks et Velouté qui comprend les produits Velouté. Il lui prend beaucoup de temps et peut engendrer des erreurs des calculs qui peuvent fausser la production journalière. c – procédure de l’élaboration du programme journalier : Chaque matin et dès son entrée à l’usine. La durée de ces opérations diffère selon le type du produit. les tanks de maturation et les tanks tampon selon le produit. il reçoit un ainsi les prévisions de vente et les demandes du marché depuis le siège à Casablanca ainsi au service concernée les machines opérationnelles durant la journée et qui vont être utilisées pour le conditionnement Après la collecte des données. Ce calcul manuel se fait dans un brouillon. le contremaître fabrication collecte toutes les données concernant les quantités du lait qui se trouvent dans les tanks de réception. La durée de cette opération diffère selon le type du produit. de pasteurisation et de fermentation. (Ces durées seront détaillées ultérieurement) TM : Tank de maturation. une fois terminé le contremaître entre les données qu’il a calculées dans un fichier Excel et qui représente le programme journalier et l’imprime finalement. le contremaître fabrication rejoint son poste dans la salle de contrôle et commence l’élaboration du programme journalier par un calcul manuel des temps pendant lesquels la préparation et la pasteurisation du MIX doit commencer pour chaque produit à savoir Yawmi. elle désigne la quantité du lait qui se trouve dans les tanks tampon et qui est prête à être utilisée dans les machines conditionneuses (bien évidemment après avoir subi les opérations de poudrage. elle désigne la quantité du lait qui se trouve dans les tanks de réception et qui subit en même temps l’opération de préparation { savoir le poudrage. l’heure de début de la préparation. Activia et 00%. Moufid. (Ces durées seront détaillées ultérieurement) TT : Tank tampon. elle désigne la quantité du lait qui se trouve dans les tanks de maturation et qui subit en même temps les opérations du traitement du MIX (Lait préparé et ayant subi le poudrage) à savoir la pasteurisation et la fermentation. b – Contenu du programme journalier : Chaque jour le contremaître fabrication se charge de l’élaboration d’un programme qui détermine les quantités du lait qui vont être préparées durant la journée. les quantités qui vont être pasteurisées ainsi que l’heure de début de la pasteurisation et cela en respectant les capacités des tanks de préparation et les tanks de maturation. Nature.

Rapport de stage de formation Juillet . Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .2011 Ce que nous avons proposé comme une amélioration est de développer une application informatique qui va se charger des calculs manuels et de la génération du programme journalier afin de faciliter la tâche au contremaître fabrication.

mais ne peut normalement qu'exécuter du code provenant d'une application hôte (et non pas d'une application autonome). C'est la meilleure méthode pour apprendre à se servir de VBA si on ne connait rien. I – Brève présentation du VBA : Visual Basic for Applications (VBA) est une implémentation de Microsoft Visual Basic qui est intégrée dans toutes les applications de Microsoft Office. VBA est fonctionnellement riche et extrêmement flexible. ainsi qu'une gestion des erreurs archaïque. dans quelques autres applications Microsoft comme Visio et au moins partiellement dans quelques autres applications comme AutoCAD. mais il possède d'importantes limitations. Notre choix a été basé sur le fait que le VBA est un outil de programmation très fort. Même si ces limitations rendent ce langage très peu utilisé par les développeurs informaticiens soucieux d'utiliser des outils avant tout performants. et ensuite on peut l'exécuter pas à pas (touche F8) dans l'outil VBA afin de savoir les actions effectués par chaque ligne de code.Rapport de stage de formation Juillet . efficace et simple à manipuler. Comme son nom l'indique.2011 Chapitre IV : Amélioration de l’élaboration du programme journalier par une application Informatique : Pour développer cette application informatique. Il remplace et étend les capacités des langages macro spécifiques aux plus anciennes applications comme le langage WordBasic intégré à une ancienne version du logiciel Word. WordPerfect et MicroStation. et peut être utilisé pour contrôler la quasi-totalité de l'IHM des applications hôtes. utilisation de handler d'erreurs en lieu et place d'un mécanisme d'exceptions. Il peut cependant être utilisé pour contrôler une application à partir d'une autre (par exemple. 1 – application dans Excel : L'enregistreur de macro sous Microsoft Excel (Outils / Macro / Nouvelle Macro) permet de générer facilement du code VBA dans une procédure. ce qui inclut la possibilité de manipuler les fonctionnalités de l'interface utilisateur comme les menus. qui pourra être réexécutée à l'identique. nous avons opté pour l’utilisation de l’onglet développeur dans Microsoft Excel en l’occurrence nous avons utilisé le Visual Basic for Applications (VBA) . Toute la séquence d'action effectuée entre le début et la fin de l'enregistrement est enregistré dans une procédure VBA. Tout d'abord on enregistre une séquence en appuyant sur le bouton rouge d'enregistrement. sa simplicité et sa facilité d'accès ont séduit certaines professions notamment dans la finance. VBA est très lié à Visual Basic (les syntaxes et concepts des deux langages se ressemblent). Sheets (feuille de calcul) et Range (cellules). créer automatiquement un document Word à partir de données Excel). Les principales collections d'objets du tableur Excel sont WorkBook (classeur). comme son support limité des fonctions de rappel (callbacks). les barres d'outils et le fait de pouvoir personnaliser les boîtes de dialogue et les formulaires utilisateurs. Il est possible de modifier ce code ou de programmer directement dans la VBE (Visual Basic Editor : Outils / Macro / Visual Basic Editor). Elles sont utilisables selon une hiérarchie descendante : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .

Sheets("Mars").Range("B2") désigne la cellule B2 de la feuille Mars du classeur Année2006 Sheets("Mars")..pour plus haut) et une colonne à gauche (+ pour à droite) de la cellule active. Value (valeur d'une cellule).Propriété) peuvent être consultées ou modifiées (affection NomObjet.2011    Workbooks("Année2006"). Les références aux cellules peuvent être :   absolues : Range("B2") désigne la cellule B2 de la feuille active relatives à la cellule d'origine : ActiveCell. avec une valeur par défaut (Argument3 cidessus).(actions programmées) NomFonction = valeur renvoyée End Function Ces fonctions peuvent recevoir des arguments en entrée. appliqué (NomObjet..).Range("B2") du classeur actif (ouvert et affiché) Range("B2") de la feuille active Une fois un objet désigné :   une méthode peut lui être sélectionne la cellule B2. Microsoft Excel permet de créer des fonctions personnalisées programmées en code VBA et placées dans un module. de feuilles de classeur. des propriétés courantes sont Visible (à utiliser avec True et False pour afficher ou masquer)...Rapport de stage de formation Juillet .-1) désigne la cellule située 2 lignes plus bas (. Optional Argument3=valeur_defaut) . nous avons eu besoin des données suivantes : 1 – Les machines et leurs cadences : Le tableau suivant résume les machines conditionneuses existantes et opérationnelles dans l’usine de Salé ainsi que leurs cadences et les produits qu’ils fabriquent : Conditionneuses ARCIL5 RK3 ARCIL2 ARCIL6 RK1 TP1 ARCIL3 Produits Moufid Cadence (l / h) 2500 1500 4000 4000 2000 2400 4000 Velouté Yawmi Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .Propriété=valeur) .NomMéthode) : Range("B2"). Count (nombre de cellules d'une page. dont le type peut être spécifié (Argument2 ci-dessus) ou qui peuvent être optionnel. Argument2 As TypeDonnées.Offset (2.Select ses propriétés (NomObjet... Elles sont ensuite accessibles dans la bibliothèque de fonction (Insertion / Fonction / Personnalisée) : Function NomFonction (Argument1. II – Données nécessaires au développement de l’application : Pour développer notre application.

00% : Produits Moufid Temps de Fermentation (en heure) 6 6 11 7 5 3 Temps de préparation (en heure) 5 5 4 5 4 5 Velouté Yawmi Drinks 8 6 3 – Calculs effectués par le contremaître fabrication : Les calculs effectués par le contremaître fabrication sont simples et peuvent être très facilement programmés. Activia. en fait le produit Velouté comprend 4 sous-produits à savoir Velouté. ce qui nous a aidés à les manipuler et à les comprendre rapidement.2011 CMA2 RK1 ARCIL4 ARCIL1 CMA1 ERMI REMY 2200 2000 4000 2500 2000 3200 1200 Drinks 2 – Durées de préparation et de maturation relatives à chaque produit : Le tableau suivant résume les durées de préparation et de maturation (ou fermentation) relatives à chaque produit. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . nous avons suivi pendant une semaine et chaque matin le contremaître fabrication lorsqu’il faisait ses calculs. Nature.Rapport de stage de formation Juillet . Afin de bien cerner tous les côtés des calculs.

09 :00 … TT : Cette case désigne la quantité du MIX traité qui se trouvent dans les tanks tampon. { titre d’exemple : 08 : 15. Yawmi et Drinks. Par exemple on prépare 40000 Kg pour moufid et 65000 Kg pour Yawmi. Afin de simplifier les calculs.2011 III – Explication de l’application : 1 – Interface : L’interface de notre application se présente comme suit : Produit : Dans la case produit. l’opérateur choisit le produit pour lequel il veut faire ses calculs. Sous-produit : Cette case n’est fonctionnelle que lorsque le choix du produit est fixé en Velouté.Rapport de stage de formation Juillet . Cette approximation est basée sur les calculs que fait le contremaître fabrication. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . En conséquence. Ce sont les calculs qui se faisaient manuellement. Velouté. l’opérateur doit entrer dans cette case la somme des TT et TM existantes en l’heure de début de la production du produit choisi. Les produits à choisir sont : Moufid. l’opérateur entre l’heure de début de la production du produit choisi. Date Début : Dans cette case. Les sous-produits à choisir sont : Velouté. Nature. on confondra TM et TT. Capacité : dans cette case l’opérateur entre la quantité du lait avec laquelle on prépare pour un produit précis. Zero. L’heure doit être écrite comme suit : hh : mm. Activia.

Rapport de stage de formation Juillet .2011 Les autres cases désignent les machines qui vont être opérationnelles pour chaque produit. L’opérateur clique sur le bouton OK que lorsqu’il remplit toutes les autres cases. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . Par conséquent l’opérateur doit cocher les machines qui fonctionneront durant la journée et cela selon le produit choisi au début. S’il veut annuler l’action. il devra cliquer sur le bouton Annuler.

2 : Dans cette cellule s’écrit le produit que l’opérateur a choisi dans la fenêtre de l’interface pour faire les calculs. 3 : La ligne correspondante à la case tT désigne l’heure exacte où les TT doivent être prêts pour être versés dans les machines conditionneuses. 4 : La ligne correspondante à la case tM désigne l’heure exacte où la phase de la maturation (fermentation et pasteurisation) doit commencer pour respecter les tT et cela selon la durée de fermentation relative à chaque produit. L’explication de cette sortie peut se formuler comme suit : 1 : Le bouton Show permet d’inviter la fenêtre de l’interface et de la réinviter lorsque l’opérateur veut faire des calculs pour un autre produit.Rapport de stage de formation Juillet . elle se présente dans une feuille Excel où les tableaux sont identiques à ceux que le contremaître fabrication trace dans son brouillon avant d’établir son programme journalier avec tous les calculs qu’il effectue pour un produit.2011 2 – Les sorties de l’application : a – Première sortie : 2 8 1 4 3 5 6 7 La première sortie de l’application se présente comme ci-dessus. Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .

l’opérateur obtient la deuxième sortie de l’application qui se présente comme suit : Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .Rapport de stage de formation Juillet . 6 : Le bouton actualiser permet de réinitialiser l’application et de vider les cases dans les autres feuilles (Qu’on verra ultérieurement).2011 5 : la ligne correspondante à la case tR désigne l’heure exacte où la préparation du lait doit commencer afin de respecter les tM et par conséquent les tT et cela selon la durée de préparation relative à chaque produit. 8 : Le bouton OK a pour mission de copier le tableau de calculs dans une autre feuille afin de générer le programme journalier. b – Deuxième sortie : En réitérant le processus cité dans la fin du paragraphe précédent pour chacun des produits. 7 : Ce tableau résume toutes les données (Date début. dès l’ouverture du fichier Excel l’opérateur clique sur le bouton Show pour inviter la fenêtre de l’interface. il entre alors les données (produit. Cadence. …) clique sur le bouton OK pour que la feuille ci-dessus s’affiche. TT) que l’opérateur a entrées dans la fenêtre de l’interface. date début. Il affiche aussi les durées de préparation et de fermentation relatives au produit choisi. En somme. Capacité. TT. Il clique enfin sur le bouton OK de la feuille pour copier le tableau de calculs dans une autre feuille.

Rapport de stage de formation Juillet .2011 3 1 2 Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .

Il se présente comme suit : PN (O) EN 6005 Service Ordonnancement TR TR TR TR TR TR TR TR TR TR TR TR Planning journalier de préparation des mix Version:C Amélioration de la planification de la préparation de la matière première . ils aident à ordonner les heures.Rapport de stage de formation Juillet . c’est la dernière étape avant l’élaboration du programme journalier. ils constituent en quelques sortes le brouillon que fait le contremaître fabrication. 2 : Ces tableaux sont des moyens intermédiaires indispensables pour nos calculs. Ils nous aident à établir le programme journalier. 3 – Le programme journalier : Comme nous l’avons déj{ dit le programme journalier se génère automatiquement en cliquant sur le bouton Entrer de la deuxième feuille. Plus précisément.2011 1 : Ces tableaux sont le résultat de la réitération du processus déjà cité. 3 : En cliquant sur le bouton Entrer le programme journalier se génère automatiquement.

2011 Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .Rapport de stage de formation Juillet .

Rapport de stage de formation Juillet .2011 Amélioration de la planification de la préparation de la matière première .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful