.

Château de Versailles
Château de Versailles (Versailles château appelé, en français Chateau de Versailles) est un château royal construit à Versailles, France. La France a été la résidence des rois Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Ce château est l'un des monuments les plus remarquables de France, non seulement la beauté mais aussi en termes d'événements dont le théâtre était. Devient permanente résidence royale depuis 1682, lorsque le roi Louis XIV, déplaça sa cour de Paris, jusqu'en 1789, quand la famille royale a été forcé de retourner à la capitale, sauf pour les quelques années durant la Régence. Château de Versailles est un symbole de la monarchie absolue adoptée par Louis XIV. Dans ce château, la galerie des Glaces, a été signé le Traité de Versailles. En 1837, le palais est devenu le premier musée de l'histoire de France.

Origines
1038 : apparaît la première mention de Versailles dans une charte de l'abbaye Saint-Père de Chartres. Hugo de Versaillis est l'un des signataires. Au Xe siècle, des moines défrichent le terrain et fondent l’église prieuré de Saint-Julien. 1429 : deux seigneurs, Guy et Pierre de Versailles, sont mêlés à la vie de Jeanne d'Arc. Pierre était à Bourges, quand on examina la Pucelle ; quant à Guy, chanoine de Tours, il participa au procès de Jeanne d’Arc. À la fin de la guerre de Cent Ans, le petit bourg se présentait dans un triste état : ses maisons pillées et dévastées sont abandonnées, et le château est en ruine. C’est la famille de Soisy qui relève les bâtiments détruits qui sont composés d'un corps de logis principal et d'une aile en retour, précédés d'un portail encadré de deux tourelles. 1472 : apparaît dans un texte le nom d’un petit bourg : Versaille-aux-bourg-de-Galie. Les seigneurs de Versailles relevaient directement du Roi. Leur modeste château dominant l'église et le village se dressait sur la pente méridionale de la butte sur laquelle sera construit le futur château. 1475 : Gilles de Versailles, seigneur de Versailles, cède ses droits sur Trianon à l’abbé de Saint-Germain. L’acte de vente est la première mention de ce nom. Trianon était un village acheté puis détruit par Louis XI dans le but de construire sur ces nouvelles terres du domaine royal une maison à collationner. Cherchant à fuir en famille le protocole trop pesant de Paris, le roi était à Trianon plus proche des siens. Premier caprice royal de Versailles, Trianon, comme plus tard Marly, demeure un lieu de détente, loin de l'étiquette et des fatigues du pouvoir. 1561 : le domaine est vendu à Martial de Loménie, secrétaire des finances de Charles IX, qui l’agrandit pour atteindre 150 hectares. 1573 : Albert de Gondi (baron de Marly), comte de Retz, l'un de ces Florentins qui suivent la fortune de Catherine en France, devient propriétaire du château et de la seigneurie de Versailles en rachetant le domaine pour 35 000 livres. 1589 : un mois avant qu'il ne devienne roi de France, le roi de Navarre séjourne à Versailles. Revenant de Blois, il s’y arrête du 7 au 9 juillet et est reçu par Albert de Gondi ; il y retourne encore en 1604 et 1609.

1

le 11 novembre. le cardinal de Richelieu se rendit secrètement à Versailles dans le but de convaincre le roi qu’un complot était fomenté par la reine-mère. La disposition de ses pavillons. sous le nom de Journée des Dupes. Le premier "château" de Versailles s'élevait au fond de l’actuelle cour de marbre. Versailles sous l'Ancien Régime Louis XIII Le château vieux. Le nouveau château reçut sa première décoration florale . Elles ne faisaient qu’y passer sans jamais y coucher. Louis XIII bâtit cette nouvelle habitation sur un terrain qu'il acheta à Jean de Soisy. le père de Louis XIV. les jardins furent agencés « à la française par Boyceau et Menours. Louis XIII. 1623. 1630. rappelait encore certaines constructions féodales. un modeste logis en brique. 1616 : Albert de Gondi cède la seigneurie à son fils Jean-François de Gondi. venaient quatre pièces dont les murs étaient couverts de tapisseries. les travaux se terminaient et Louis XIII pris possession de ses nouveaux appartements. construisit au milieu des forêts et au sommet d'une butte cernée par des marais insalubres. 1634.1607 : le dauphin qui deviendra Louis XIII fait sa première chasse à Versailles. Puis. Le corps de logis principal mesurait 24 mètres de long sur six de profondeur et se limitait de chaque côté à deux ailes basses. et des fossés qui l'entouraient. L’appartement du roi comprenait une petite galerie où était accroché un tableau représentant le siège de La Rochelle. Cet événement sera connu. S'il constituait son rendez-vous de chasse favori. emplacement qui correspondra par la suite avec celui du lit de Louis XIV. il ne formait pourtant qu'une construction rustique et purement utilitaire. La chambre du roi occupait le centre de l'édifice. le roi multiplia ses séjours et profita du confort de sa nouvelle maison ainsi que de l’agrément de ses jardins. dont la famille était propriétaire depuis le XIVe siècle. À partir de 1636. Richelieu resta Premier ministre et la reine-Mère fut exilée. Louis XIV 2 . Dans sa petite demeure. pierre et ardoise. Louis XIII recevait de temps à autre sa mère Marie de Médicis et son épouse Anne d’Autriche. décorés d’arabesques et d’entrelacs. plus tard.

Les extrémités des anciens communs reçurent un péristyle de colonnes surmonté de statues. Louis XIV ne trouva aucune maison royale qui le satisfasse pleinement. Durant la même période. Noailles. Regnaudin. Sa majesté laissa ainsi paraître son intention de fixer sa résidence à Versailles. 1668 à 1670. pour la construction des installations hydrauliques. Mansart dut élaborer des projets pour l’installation de la Cour. Les façades s'ornaient de colonnes de marbre de Rance. de balcons en fer forgé et doré. Dirigeant personnellement les affaires du royaume et centralisant l'administration.Au début de son règne. De part et d'autre de l'ancien château. Les nouvelles constructions triplaient la superficie du château. le 25 octobre. au Nord. le Roi effectua sa première visite à Versailles. Une vaste terrasse. face aux jardins. la reine MarieThérèse. de bustes posés sur des balustrades. le bâtiment des communs fut surélevé et relié au château Louis XIII par une suite de pavillons pour former la Cour Royale que ferme une grille dorée. édification du Trianon de porcelaine. 1651. 3 . 1670. les premières statues sont installées dans le jardin et la grotte de Téthys construite. 1660. et pour pallier leurs incommodités. s'étendait entre les deux. 1665. C’est alors que se produisit le coup de foudre. 1677. le Grand Appartement du Roi. Il habita Paris : le Palais-Royal. Le palais s’étendra aux dimensions que nous lui connaissons. furent placés symétriquement. 1667. Le Nôtre conçoit l'élargissement de l'allée centrale et prend en charge les jardins et les aménagements extérieurs. le Louvre. les Tuileries. Marsy et Tuby) rappellent la Grotte de Téthys. y entreprit d’importants travaux. Du côté ville. Le Vau entreprit la construction de l'Enveloppe. et de la Reine. les courtisans firent bâtir leurs hôtels à proximité de la résidence préférée du roi. La création de Versailles répond à un souhait politique et économique. Louis XIV rêvait de construire un palais qui marquerait son époque. Louis XIV conduit à Versailles sa jeune épouse. (sculptés par Girardon. mais dans aucun ne se sentit à l’aise. 1670—1671. fils d'ingénieurs italiens. 14 grands hôtels (Luxembourg. Les palais du Louvre et des Tuileries étaient limités par l'œuvre de ses prédécesseurs. Guise ou encore Bouillon et Gesvres) étaient construits. Momentanément conservé. Il collabore avec les Francine. eut lieu le creusement du Grand canal. Cette Enveloppe consistait en un second bâtiment qui encerclait le premier château. la Ménagerie et la Grotte de Téthys ne résistèrent pas à l’épreuve du temps. au sud. il essaya de se fixer à Vincennes et à Saint-Germain-en-Laye et séjourna à Fontainebleau. La première Orangerie. le Roi souhaitait regrouper auprès de lui les ministres et leurs services. Les toits portaient des ornements et la cour fut dallée de marbre. Seuls le groupe d’« Apollon et les nymphes » et « Les chevaux du Soleil ». Le roi compara les avantages et les inconvénients de ses châteaux. le château de brique et de pierre s'embellissait.

seules nous sont resté les deux portes qui ouvraient dans le Grand Appartement. du côté de la Cour de marbre. encadrant le château de Le Vau au nord et au sud. 1678 • • • • • • Pose des premières pierres de l’Aile du Midi destinées à loger les courtisans. Deux cuves allongées. Les travaux se poursuivirent dans les jardins qui s’enrichissaient de statues et de nouveaux bosquets. Dès l’achèvement des Ailes des Ministres. est surmonté d'un étage. la galerie de Mansart avait ébloui tous les visiteurs. Le Roi avait fait installer la Galerie d’Apollon au Louvre. Les perspectives furent élargies. et en retrait par rapport à celui-ci. 4 . du Louvre et de Fontainebleau : lieux de passage et moyens de communication entre les appartements. le Salon de la Guerre et de la Paix remplacent la terrasse et les Cabinets du Roi et de la Reine. Louis XIV avait sans doute apprécié les longues galeries des Tuileries. en marbre blanc enrichi de bronzes dorés furent ajoutées dans le cabinet des bains. et dans le palais qu’il avait élevé à Clagny. La façade sur les jardins est remaniée. La maçonnerie sera terminée en 1684. elles se prêtaient par leurs surfaces aux grandes décorations. la Galerie des Glaces.1678 à 1684. 1679 • • • • La Galerie des Glaces. 1681 • • • Charles Le Brun acheva la décoration des Grands Appartements. pour Madame de Montespan. Mansart prévoyait la construction de deux immenses bâtiments. Décès de l’architecte François d’Orbay qui sera remplacé par Jules HardouinMansart. le buste de Louis XIV et le Silène antique. Un très grand miroir au cadre en bronze doré ciselé par Cucci fut placé dans la chambre des bains. La machine de Marly commença à pomper l'eau de la Seine. De l’Escalier des Ambassadeurs. Une horloge encadrée de statues de Mars par Marsy et d'Hercule par Girardon ornent la nouvelle façade. Le bâtiment central. symbole de la puissance du monarque absolu fut élevée sur l'ancienne terrasse du château neuf. La décoration fut confiée à l'équipe de Charles Le Brun. on entreprit la construction des Grandes et des Petites Écuries. Mansart commença la construction d’un second escalier destiné à faire pendant à l’Escalier des Ambassadeurs : L’escalier de La Reine. Début des travaux de la Pièce d’Eau des Suisses et du Bassin de Neptune. Depuis longtemps le roi rêvait de construire à Versailles une de ces grandes galeries alors très à la mode. ainsi que les terrassements nécessaires au doublement du Parterre du Midi et à la construction de la Nouvelle Orangerie.

le Cabinet aux tableaux. L'un des grands problèmes de Versailles sera toujours le logement des courtisans. Louis XIV n’aura pas la patience d’attendre la fin des travaux. et pour la traverser. de jade.• • Excavation du Grand Canal et de la pièce d'eau des Suisses. ce dernier était éclairé par des lustres de cristal de roche et on pouvait y admirer : • • • • • • • • • • des vases de grande taille garnis d’or et de diamants. La Galerie des Glaces était encombrée par les échafaudages de Charles Le Brun. par ordre de Louis XV. etc. dans un appartement. de turquoise. d’émeraude. des miroirs. des statues d'animaux antiques. des figures grotesques de perles. D'après la description de Mademoiselle de Scudéry. La cour pressentit les projets du roi et feignit d'y croire. le Cabinet aux coquilles on exposa toutes sortes d’objets d’art et de riches curiosités. de pierre d’étoile. une Nef d’or garnie de diamants et de rubis (c’est la grande Nef de Louis XIV qu’on voit peinte au plafond du Salon de l’Abondance). 1682. de girasol. il ne faut pas perdre de vue que ce n'est qu'à 44 ans qu'il s'y établit définitivement. les architectes et les décorateurs aménagèrent des salons et des cabinets destinés à recevoir des chefs d’œuvres et les collections du roi. le reste fut dispersé pendant la Révolution. Le roi s’installa dans une demeure en chantier où les travaux de décoration allaient bon train. cornaline. des vases d'agate.) ainsi que de petits groupes de bronze. Les plus grands sculpteurs du temps décorèrent ces espaces avec des statues de marbre et de bronze. L'inauguration de l’aile du midi a lieu. Pourtant. le 6 mai le roi quitte Saint-Cloud et s’installe définitivement à Versailles. une grande quantité de vases de conques de perles. 1683. de jaspe d’Allemagne et d’Orient. un grand vase de jaspe dont la figure est une espèce d’ovale irrégulier qui servit au baptême de Charles Quint. au Cabinet des médailles de la Bibliothèque de Paris. Si Versailles est le symbole de la puissance de Louis XIV. C'est ainsi que naissaient les jardins à la Française. a recueilli quelques très belles pièces des collections de Louis XIV : vases en cristal de roche ou en matières précieuses (jaspe. de cornaline. il fallait emprunter un passage pratiqué entre les poutrelles. des porcelaines de Chine et du Japon. les murs portaient des tableaux de la collection royale. interdit à toute personne non autorisée. Multiplication des bosquets ainsi que des fontaines dans les jardins au prix de longs travaux d'adduction d'eau. La galerie d’Apollon. d’émeraude. Ces pièces faisaient partie de l’appartement des Collectionneurs qui se terminait par le Cabinet des Médailles. des tableaux. Dans le Salon ovale. Versailles devint officiellement la résidence du roi de France. de rubis et d’agate. de crisolite. au Louvre. des bustes et des figures antiques. Une partie de ces trésors fut transportée. 5 .

au Grand Commun. aux Écuries. les trois bâtiments distincts composaient un ensemble harmonieux. les murs étaient tendus d’étoffes somptueuses. il décora également les plafonds des deux petits salons de la galerie. 22 000 à 30 000 ouvriers (selon la disponibilité des régiments) et 6000 chevaux s'affairaient sur les différents chantiers de Versailles. Les 5000 courtisans érigeaient en ville des hôtels où furent logés leurs serviteurs et leurs équipages. La surintendance des Bâtiments passera entre les mains de Louvois qui n’aime pas Le Brun et qui introduira Mignard à Versailles. les services généraux et le logement des domestiques. En cas d'accident de travail. La façade se développait sur une longueur de 670 mètres. La construction des ailes Nord et du Midi prolongea le développement des façades de Le Vau. transformé en une petite galerie que décora Mignard qui trouva dans cette galerie l’occasion de rivaliser avec Le Brun. Comme cette collection de chefs d’œuvre était considérable. à l’aile nord des courtisans. Des tavernes et des auberges contribuaient à l'animation de la ville dont la population. atteindra 70 000 habitants à la veille de la révolution. le roi s’attardait à contempler la Joconde. On érigea une colline afin de porter les 680 mètres de longueur du château. Les deux nouveaux bâtiments accueillaient les Princes et les courtisans. Jules Hardouin-Mansart coordonnait l'immense chantier. La facture totale s'élèvera à environ 80 millions de livres. les carrosses. Dans ce cadre précieux. on accrochait les tableaux par roulement. 1684. Elle fournissait 3000 arbustes et 150 000 plantes florales chaque année. les écuries. qui ne cessait de croître. une véritable fièvre constructrice donna naissance : • • • • à l'Orangerie qui remplaça celle de Le Vau. Une forêt entière fut plantée. Deux ans après l'installation de la Cour. Mignard peignit le plafond en s’inspirant du thème d’Apollon et de Minerve. Le sol était un parquet de bois précieux. l’appartement des collectionneurs s’agrandit par l’annexion de l’ancien appartement de Montespan.L’année 1683 fut endeuillée par la mort de la reine Marie-Thérèse et par celle de Colbert. 60 livres pour un œil crevé. 1686 6 . des dédommagements suivants furent prévus : • • • 30 à 40 livres pour un bras ou une jambe cassé. 1685 à 1689. 40 à 100 livres pour la veuve en cas de mortalité. Le village de Versailles se transforma en véritable ville qui se construisait dans l'axe du château et des jardins. Vus des jardins. C’est dans cette pièce que Louis XIV exposa les pièces maîtresses de sa collection de tableaux. La Grotte de Téthys fut détruite.

le Grand Cabinet et la Chambre qui donnait dans le Salon de la Paix. Louis XV 1715. ensuite venaient l’Antichambre. L’Appartement du Roi se composait de sept pièces. 1689. Cet ensemble se développait sur la façade sud de l’enveloppe de Le Vau. Les proportions du château et sa décoration en font un des joyaux de son règne. 1687.• • Fin de la décoration de la Galerie des Glaces par Le Brun. Hardouin-Mansart érigera sur le même emplacement un petit palais de marbre et de porphyre avec jardins. Les nouveaux appartements du roi se développaient autour de la Cour de Marbre. Louis XIV surveilla de si près les travaux qu'il semblait le véritable architecte du lieu. la septième formant la jonction avec l’Appartement Intérieur. le nouveau roi n'étant qu'un enfant. L’Antichambre des Bassan et la Chambre (de 1689) furent réunis pour former la Chambre à l’œil-de-bœuf. son tuteur Philippe d'Orléans (dit le Régent. cousin de Louis XV) quitta Versailles le 9 septembre et s'installa dans sa résidence 7 . le roi se lasse du Trianon de porcelaine. Sa mort mettait fin au Grand Siècle que Voltaire appellera celui de Louis le Grand. Au centre du château fut installé le Salon du Roi (future Chambre de Louis XIV). Il avait vécu 77 ans et régné sur la France 72 ans. 1710. le 1er septembre. l'accès aux appartements de la Reine se faisait par l’escalier de marbre. La Cour de France venait assister à la mort de son roi et l’entourer pour une ultime cérémonie. Louis XIV vêtu d’un habit de satin constellé de diamants reçoit les ambassadeurs de la Perse dans la Galerie des Glaces. Ces pièces furent magnifiquement meublées et tendues d’étoffes très riches. à la fin du mois d’août. Le palier s’ouvrait dans les deux Salles des Gardes du Corps. le roi Soleil s’éteignit. transformation des Appartements du Roi. achèvement de la construction de la Chapelle Royale par Robert de Cotte qui marquera la fin du règne de Louis XIV. à huit heures du matin. L’appartement officiel dit « Appartement du Roi » occupait les ailes sud et ouest du château de Louis XIII et l’« Appartement Intérieur » était installé dans l’aile nord. les plafonds non peints formèrent de vastes calottes blanches. 1715 • • • le 19 février. l’appartement se terminait par le Cabinet du Conseil et le Cabinet des Termes ou des Perruques (deux pièces situées à l’emplacement de l’actuel Salon du Conseil). une foule inaccoutumée se répandit en silence dans les appartements du souverain. Dans le nouveau Versailles. Audience des ambassadeurs du roi de Siam. le Grand Trianon . 1701. appelé l’Escalier de la Reine. La chambre du Roi se place au centre du château.

Louis XV accorde audience à Saïd Méhemet Pacha. fit procéder à l’achèvement du Bassin de Neptune . Charles François Paul Le Normant de Tournehem succéda à Philibert Orry. Philibert Orry.parisienne du Palais-Royal et la Cour aux Tuileries. achèvement des travaux de renouvellement du décor de la chambre de la Reine par Gabriel père et fils 1736. âgé de 12 ans Louis XV se réinstalla à Versailles dans les appartements Louis XIV. 1735. Pierre le Grand. 1717. Les premières transformations consistaient en : • • • la démolition de l'Appartement des Bains et l'Escalier des Ambassadeurs. 1745. inauguration du Salon d'Hercule. tzar de Russie. le duc de Noailles proposa de raser le château. 1722. Durant cette Régence. il séjourna au Trianon. à la tête de l’Administration des Bâtiments du Roi. il se réfugiait souvent dans les Petits Appartements dans les attiques. grâce à l'influence de sa pupille – peutêtre même sa fille naturelle – Madame de Pompadour. de l'Opéra et du Petit Trianon. Le nouveau souverain se montra soucieux de faire respecter les traditions de Versailles. Lemoyne). ou encore dans de petites résidences à proximité de Paris. à Compiègne ou à Fontainebleau. ambassadeur extraordinaire du Grand Seigneur. les constructions du salon d'Hercule (au plafond de F. 1742. 8 . Quand il s'y trouvait. à Marly. Les travaux commencèrent en 1738 par la création de la Chambre à Coucher privée du Roi. Mais la plupart du temps. qui avait remplacé le duc d’Antin. 1741. 1729. la transformation des Appartements du Roi. au-dessus de ses Grands Appartements. les pièces de l’appartement de collectionneurs de Louis XIV furent constamment remaniées. Ange-Jacques Gabriel prendra en charge ces modifications. début des travaux de renouvellement du décor de la chambre de la Reine. visita Versailles et résida au Grand Trianon. et se stabilisèrent vers 1760. L’ère des grandes constructions était révolue et le château ne retrouva plus le lustre des années Louis XIV — Louis XV n'appréciait pas particulièrement Versailles. Robert de Cotte fournit les dessins des nouvelles boiseries. 1738 à 1760. de la Reine et des princes de la famille royale progressivement transformés pour s'adapter aux goûts de l'époque et rendus plus confortables.

Sous ses directives vont se révéler : l’architecte Ange-Jacques Gabriel. Jules Antoine Rousseau sculpta les boiseries dorées. Les deux pièces importantes de l’appartement intérieur étaient la nouvelle chambre du roi et son cabinet intérieur (cette dernière formant la plaque tournante entre les anciens salons et les « Salles Neuves » de l’appartement d’Adélaïde. 1761 à 1768 Ange-Jacques construit le Petit Trianon 1769. mariage du dauphin (futur Louis XVI) avec Marie-Antoinette de Lorraine. Seule l'aile droite. Des couleurs vives et variées égayaient les statues. L’élément essentiel de cet appartement était une petite galerie éclairée sur la Cour de Marbre. Louis XV introduisit un nouveau type de pièces dans les appartements royaux : la Salle à Manger des retours de chasse.1750. Verbeckt et Rousseau. 1771 Gabriel présenta au roi son « Grand Projet » de reconstruction de toutes les façades côté ville. décès de Tournehem qui fut remplacé par le marquis de Marigny. frère de Madame de Pompadour. le 16 mai. Carle Van Loo. la seconde transformation consistait à réunir l’ancien Cabinet du Roi (ou du Conseil) avec le Cabinet des Thermes (ou des Perruques) pour former le grand salon du Conseil. Le roi donna son agrément à ce projet. Des tableaux de Boucher. 1752. l’inventeur du fameux « vernis Martin ». On reprochait aux murs de Le Vau leurs matériaux et leur disposition. Gabriel réutilisa une partie des anciens panneaux pour décorer les murs. célébré dans la chapelle royale. Au second étage se développaient les cabinets intérieurs du roi. Dans la seconde partie du règne de Louis XV des projets de reconstruction des façades en regard de la ville vont prendre corps. C’est l’appartement de Marie Leczinska qui fournit à Gabriel et à Verbeckt l’occasion de travailler ensemble. Avec son pavillon à colonnes. 1751. les règles de l'architecture classique furent respectées. Comme l’argent manquait dans les caisses royales. 1755. peintes selon les techniques élaborées par Martin. et deux sculpteurs de boiseries. Lancret.Madame du Barry se chargea de réunir les fonds à cette opération. qui menaçait ruine. elle marque le sommet de l’art de Gabriel. 1770. destruction de l’Escalier des Ambassadeurs. Dans cette partie du château aucune dorure ne colorait les boiseries. fut édifiée. Ces témoins glorieux du règne de Louis XIV furent détruits pour la création d’un appartement destiné à l’aînée des Filles de France : Madame Adélaïde. archiduchesse d’Autriche. de la Petite Galerie et du Cabinet des Médailles. Pater et Parrocel étaient accrochés sur les boiseries colorées. Dans un même temps aura lieu l’inauguration de l’Opéra Royal à l’occasion du festin royal. la princesse Adélaïde déménagea et son appartement fut réuni à celui de Louis XV. 9 .

Napoléon songea un temps à en faire son palais impérial. L'absence de commodités (salle de bains. Par la suite. Ils y restèrent dans le gigantesque hémicycle aux fauteuils couleur bordeaux jusqu'en 1879. les travaux du grand escalier dit Grand Degré débute. A l'intérieur de l'aile. en devenant une coquille vide de sens. et fuie par les courtisans aussi bien que par la famille royale. l'industrie et la paix. mais aussi sa chute : c'est à Versailles que se tinrent les États généraux de 1789. pendant la guerre de 1870.1772. mais Versailles resta inutilisé jusqu'au retour de la monarchie. En 1792. Louis XVI Sous Louis XVI. le château se révéla un gouffre financier. Ainsi. Louis-Philippe confia à son ministre Camille Bachasson. mais ne sera achevé qu’en 1785. voire anecdotique. Louis XV fut responsable de la destruction d’ensembles splendides du temps de Louis XIV. il fut même pillé par des vandales. mais il avait su créer à l’intérieur du palais de magnifiques décorations. la vie de cour à Versailles continua à décliner. émaillée de bals et de fêtes. dit Traité de Versailles qui mit fin à la Première Guerre mondiale y fut signé le 28 juin 1919. le palais sera la résidence royale la plus luxueuse de toute l'Europe. lors de la chute de la monarchie. Les travaux du « Grand Projet » débutèrent et ne furent jamais achevés mais donnèrent naissance à l’Aile Louis XV. Versailles depuis la Révolution Versailles vit l'apogée de la France des Bourbons. À cette date. Versailles fut vide. Pendant que Gabriel poursuivait son œuvre la vie de la cour continuait. le commerce. le château devient le quartier général de l'armée prussienne lors du siège de Paris. puis ce fut le cadre de l'élection des présidents de la IIIe et IVe République. Enfin. Mais le manque d'argent fit remettre le projet jusqu'à la Révolution française. De plus. Dès lors. toujours brillante et luxueuse. l'agriculture. Le traité de paix. comte de Montalivet la tâche de transformer le château en musée : c'est de cette époque que date la dédicace « À toutes les gloires de la France ». jusqu'au 6 octobre. Versailles ne revint plus sur le devant de la scène que de façon épisodique. chauffage) dans les appartements rendit de plus en plus sensible la nécessité d'une rénovation profonde des bâtiments. Thiers et son gouvernement s'y réfugièrent. À la fin de l'Ancien Régime. L'Empire allemand fut proclamé dans la galerie des Glaces le 18 janvier 1871. Durant la Commune. On appréciait Voltaire pour ses tragédies et sa prose. la cour suivit le roi qui rentrait à Paris. Il est décoré de grandes fresques allégoriques évoquant la guerre. Madame de Pompadour donnera une grande impulsion à ce mouvement. 10 . La distraction favorite de ce siècle fut le théâtre. Les jardins et en particulier Trianon s’étaient enrichis du Pavillon Français et du Petit Trianon.

comme Élisabeth II en 1972. 11 . Versailles sert de lieu de réunion du Congrès du Parlement. Pour les exposer. mais le tourisme. président de l'Assemblée nationale. notamment en ce qui concerne ses immenses toitures. D'autre part. propose la restitution de ces locaux à l'établissement public du musée et du domaine National de Versailles. Les Assemblées disposent d’une trentaine d’appartements de fonction représentant une surface de près de 7 000 m2 dans l'aile du Midi. situés principalement dans l'aile du Midi (y compris la galerie des batailles).De nos jours. il servit de lieu de réunion au G7. ainsi que des dons. Le musée contient une collection de tableaux rassemblés ou commandés par Louis-Philippe. En mai 2005. considérée comme un « lieu de mémoire de l'histoire parlementaire de notre pays ». Mikhaïl Gorbatchev en 1985 ou Boris Ieltsine en 1992. le château de Versailles est l'objet d'un attentat en juin 1978. En 1982. Toutefois le Sénat a refusé par amendement la restitution de la salle des séances du Congrès. les appartements privés et ceux de la famille royale ont été restaurés tels qu'ils l'étaient lorsqu'ils étaient occupés. avec leurs 18 000 m² le plus grand musée d'histoire du monde. viennent compléter les subventions de l'État pour permettre de le mener à bien. À l'heure actuelle. sont affectés au Parlement. Les musées Les musées du château de Versailles. certains appartements ont été transformés en salles de musée. contenant les Grands Appartements. environ 25 000 m² de locaux. Versailles est un palais national à la disposition de la présidence de la république. comte de Montalivet sur ordre de Louis-Philippe sous le nom de « Musée d'histoire de France ». une proposition de loi émise par JeanLouis Debré. constituent. Cette réaffectation est cohérente avec le programme en cours de rénovation du château dit « projet du Grand Versailles ». La bombe posée par des nationalistes bretons endommage une dizaine de salles. Il sert à accueillir des chefs d'État étrangers. créés en 1837 par Camille Bachasson. Restitution des locaux affectés au Parlement Depuis 1875. et organisés en séries historiques. puis par l'ordonnance n° 58-1100 du 17 novembre 1958. le Shah d'Iran en 1974. L'entretien de Versailles est difficile. Cette affectation a été formalisée par une loi du 22 juillet 1879 relative au siège du pouvoir exécutif et des chambres à Paris. le musée d'histoire de France se situe dans les ailes. Lieu symbolique. depuis la IIIe République. tandis que la partie centrale (à l'exception du rez-de-chaussée). les deux tiers à l'Assemblée nationale et un tiers au Sénat.

Les travaux ont commencé en 2004 et devraient s'achever en 2008. les plus grands sont le Grand Canal. Un programme de rénovation. le « projet du Grand Versailles ». et la pièce d'eau des Suisses. 67 escaliers. et deux jardins à la française : le Petit Parc. A côté de l'État de nombreux mécènes financent les restaurations. Bibliographie 12 . Le parc couvre 800 hectares. 2513 fenêtres. 483 miroirs (répartis dans la Grande galerie. Cet établissement public emploie 900 personnes. Les trois objectifs principaux sont de sécuriser le château. et la société Vinci finance celle de la « Galerie des Glaces » à hauteur de 12 millions d'euros. Il comprend trois châteaux : Versailles. Il compte 20 km de murs de clôture et 42 km d'allées. Grand Trianon et Petit Trianon. inauguré en juin 2004. dont 400 affectés à la surveillance. Parmi les 55 bassins. conseiller d'État. 24 ha et 500 000 m3. château et parc. hôtel des Menus-Plaisirs. ainsi que plusieurs bâtiments situés en ville : grandes et petites écuries. 70 % des visiteurs sont des étrangers. il s'étalera sur 17 ans et concernera l'ensemble du domaine. Il reçoit 3 millions de visiteurs par an dans le château et 7 millions dans le parc.Quelques chiffres Le château de Versailles est géré depuis 1995 par l'établissement public du musée et du domaine National de Versailles. le Grand Commun… Le château de Versailles compte 700 pièces. dont 300 ha de forêt. Ainsi la fondation « American Friends of Versailles » vient de donner 4 millions de dollars (soit les 2/3 du coût total) pour la restauration du « bosquet des trois fontaines ». 180 000 m3. a été lancé en 2003. salle du Jeu-de-Paume. Il y a 372 statues. Leurs contributions représentent 5 % du budget de l'établissement public. le Salon de la guerre et le Salon de la Paix) et 13 hectares de toitures. Doté d'une subvention de l'État de 135 millions d'euros pour les sept premières années. 80 ha. et le Trianon. 352 cheminées (1 252 sous l'ancien régime). 50 ha. poursuivre les restaurations et créer de nouveaux espaces pour l'accueil du public. dont la présidente est Christine Albanel. On compte 600 jets d'eau et 35 km de canalisations. La superficie totale est de 67 121 m² dont 50 000 sont ouverts au public.

1965. 1987. anul I 13 . L'espace du roi. coll. La Cour de France au château de Versailles. 1682—1789. La Cour de France.• • • Jacques Levron. Fayard. William R. La vie quotidienne à la cour de Versailles. Jean-François Solnon. « Références ». Newton. Hachette. Hachette-Livre de Poche. 2000 Cristina Chiper Engleză-Franceză.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful