2008, l’année de « l’ouverture » !

Isobois étoffe son réseau

23/05/08 1 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

SOMMAIRE

 Communiqué de presse :
Isobois déploie son savoir-faire dans l’Ouest p3 p 4/6

 Un produit simple… mais tout est dans la pose !
• Le secret d’Isobois … • 10 bonnes raisons pour choisir la solution Isobois • Pour mieux comprendre • Une solution appréciée par les Bâtiments de France

 2008, le virage du développement
• 2005, l’année pivot • Un couverture géographique qui s’étend via la franchise • Une nouvelle cible : le marché de la porte d’entrée • Un nouveau siège social écologique à Saint-Divy

p 7/8

 Un marché immense segmenté et atomisé
Une TVA incitative

p9 p 10/11 p 12 p 13

 Un siège social écologique  L’entreprise est prête à accueillir ses futurs
concessionnaires

 Fiche d’identité du Groupe

23/05/08 2 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

Communiqué de presse

Mai 2008

ISOBOIS DÉPLOIE SON SAVOIR-FAIRE DANS L’OUEST
Créée en 1999 par Frédéric Menanteau, Isobois s'impose, aujourd’hui, sur le marché de la rénovation des fenêtres anciennes en bois. Un déploiement amorcé en 2005 avec l'arrivée d'un nouvel associé, Stéphane Dalis. Aujourd'hui, la petite entreprise artisanale a gagné ses galons de PME. Elle déploie ses agences dans l'Ouest, embauche, double son chiffre d'affaires chaque année et se prépare à s'installer dans son nouveau siège social à Saint-Divy. La direction à deux têtes réussit bien à cette entreprise créée en 1999 par Frédéric Ménanteau, ancien commercial d'une entreprise nationale spécialisée dans le sur-vitrage et les poses de menuiseries neuves. Avec l'arrivée de Stéphane Dalis, spécialiste de la communication, mais aussi commercial et gestionnaire dans l'âme, Isobois va véritablement être dopée. Sous son impulsion l'entreprise se structure, les outils s'organisent, le marché s'ouvre. Désormais Isobois séduit les particuliers soucieux d'isoler et de rénover leurs menuiseries en bois avec du bon sens (pourquoi jeter des fenêtres en bois parfaitement réutilisables?). Mieux, le produit convainc même les exigeants architectes des Bâtiments de France avec un argument de poids : aussi efficaces que des fenêtres neuves, la rénovation ne modifie pas les façades. Très vite, les premières concessions se mettent en place à Guingamp et à Nantes. Parallèlement des agences commerciales voient le jour à Quimper, Lorient, Brest. Ce n'est pas fini : Vannes ouvrira en 2008 et d'autres suivront, dans les 5 départements bretons… et sans doute au-delà. Les dirigeants sont prêts à accueillir des professionnels désirant s'installer sur ce créneau porteur. Dans le même temps, à l'étroit dans ses locaux de Kersaint-Plabennec, Isobois lance la construction de son siège social à Saint-Divy, de l'autre côté de la voie express. Un siège « économique et écologique », à l'image de l'entreprise. Il sera inauguré en septembre 2008.

23/05/08 3 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

UN PRODUIT SIMPLE… MAIS TOUT EST DANS LA POSE
Tout le secret d'Isobois réside dans sa maîtrise de la mise en œuvre par des professionnels de la menuiserie. Le principe consiste à conserver les anciennes fenêtres, à enlever l'ancien vitrage non isolant, à faire fabriquer à la dimension de la fenêtre un double vitrage qui viendra remplacer le simple vitrage qui a été retiré.  Entre les deux verres, la miroiterie insuffle un gaz inerte, l'argon. Plus stable que l'oxygène, il améliore la performance thermique de 0.2 watts par rapport aux doubles vitrages isolés à l'air.  Un adaptateur en résine (qui peut se peindre) permet de fixer le double vitrage. Il se présente comme un profilé en U doté d'une aile de recouvrement qui cache les vis de fixation en inox et enveloppe l'ancienne feuillure. L'art des menuisiers permet de rendre cet adaptateur quasiment invisible.  Pour finir, Isobois ajoute un joint d'étanchéité autour de la fenêtre… en faisant attention de conserver une circulation d'air afin de laisser la maison respirer naturellement. Cette précaution permet d'éviter les moisissures que l'on trouve autour des fenêtres mal posées.  Isobois remet en jeu les menuiseries existantes, revise toutes les parties mécaniques, ponce et peint.  Isobois propose un grand choix de couleurs pour répondre au maximum des attentes des clients : blanc, sipo acajou, chêne doré, rouge, vert, bleu, bois naturel, avec aussi la possibilité de peindre à la couleur de son choix. 10 BONNES RAISONS POUR CHOISIR LA SOLUTION ISOBOIS 1. Les équipes interviennent en une journée, sur site, avec des camions-ateliers sur les fenêtres, les fenêtres de toit (type velux) et les portes d'entrées vitrées. 2. Rien n'est cassé. Si besoin, l'existant est rénové à l'identique. Les travaux ne nécessitent pas de dégradation à l'intérieur du logement.
23/05/08 4 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

3. Seule la partie ouvrante est modifiée. Le dormant est conservé (ou restauré) et non recouvert : il ne pourrira pas en 10 ans ! 4. Le bois possède une meilleure transmission thermique que les autres matériaux (voir encadré). Sa performance d'isolation est donc meilleure, y compris pour l'isolation phonique. 5. Le double vitrage est strictement le même que celui utilisé pour les fenêtres neuves (un verre de 4mm d'épaisseur, 16 mm d'argon et un second verre de 4 mm d'épaisseur) 6. Isobois restaure les fenêtres abîmées, s'occupe des poignées et des mécanismes, peut peindre les fenêtres ou les préparer à la peinture (ponçage). 7. La sécurité est totale puisqu'on ne change rien à la structure 8. Le bois a une durée de vie exceptionnelle. Ainsi les fenêtres en bois du château de Versailles n'ont été remplacées qu'au bout de 300 ans ! Le double vitrage a une durée de vie de 25 ans. A ce moment là, si nécessaire, il pourra être changé et la fenêtre en bois à nouveau rénovée. Ce qui est impossible avec les autres matériaux qui nécessitent un remplacement total. 9. C'est écologique et naturel, contrairement au PVC qui posera prochainement des difficultés de recyclage en masse : il n'est pas réparable, il est difficile à détruire car il contient du plomb, il est dangereux en cas d'incendie car il dégage du monoxyde de carbone. 10. La rénovation est recommandée par les Bâtiments de France et bien acceptée dans les sites classés.
Le coefficient U sert à comparer les performances thermiques des produits entre eux. C'est l'unité de mesure de la transmission thermique en une heure sur un m². Pour le bois U = 0.18 watts/heure/m² Pour le PVC U = 2.50 w/h/m² (soit 13 fois plus que le bois) Pour l'aluminium U = 5 w/h/m² (soit 23 fois plus que le bois)

23/05/08 5 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

POUR MIEUX COMPRENDRE
A l'heure où la protection de l'environnement est devenue une des préoccupations essentielles des décideurs, la démarche d'Isobois prend toute sa valeur. C'est parce qu'il s'est posé des questions sur le PVC -matière des fenêtres qu'il commercialisait alors- que Frédéric Menanteau, professionnel de la menuiserie et ardent défenseur de l'environnement a choisi de travailler sur la rénovation des fenêtres en bois. En effet, le PVC (polychlorure de vinyle) comporte bien des qualités sur le plan du traitement industriel, mais il est fabriqué à partir de pétrole, de chlore et d'une cinquantaine d'additifs chimiques. Autant dire qu'il n'est guère écologique et peut même s'avérer extrêmement dangereux en cas d'incendie puisqu'il émet des gaz toxiques contenant notamment de la dioxine. De plus, comme pour les fenêtres en aluminium, le fait de recouvrir l'ancien dormant de bois des fenêtres par ces matières qui ne les laisseront pas respirer, c'est s'exposer à un pourrissement de la structure en une décennie environ. Pour Frédéric Menanteau, une autre solution s'imposait, mais il fallait trouver laquelle ! Une visite au salon Batimat de Paris sera le déclencheur. Il y rencontre l'inventeur d'un adaptateur (un profilé en résine) pour installer le double vitrage. Une invention déjà ancienne et utilisée dans le métier, mais dont il décide de faire le produit essentiel de son activité. « La différence c'est la prestation de pose. Nous ne vendons pas sans poser » explique le dirigeant. Ainsi, traitées par des professionnels hyper spécialisés, les fenêtres rénovées sont aussi efficaces que des fenêtres neuves. Mieux, grâce à leur grande maîtrise de la menuiserie, les spécialistes d'Isobois restaurent également les éventuelles parties abîmées des fenêtres.

UNE SOLUTION ADOPTÉE PAR LES BÂTIMENTS DE FRANCE
La force d'Isobois c'est de s'appuyer sur ses équipes de menuisiers professionnels formés au travail du bois mais aussi à la restauration de menuiseries. Autant dire qu'ils sont capables de remettre à neuf montants et traverses, même très abîmés. Leur savoir-faire a d'ailleurs séduit les architectes des Bâtiments de France. Ces derniers refusent l'utilisation de PVC ou d'aluminium dans les sites protégés, en revanche ils avalisent régulièrement la réfection des fenêtres existantes qui ne modifie pas l'aspect des façades.

23/05/08 6 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

2008, LE VIRAGE DU DEVELOPPEMENT
Créée en 1999 par Frédéric et Patricia Menanteau, Isobois connaît un développement exponentiel depuis 2005. Aujourd'hui l'entreprise se structure pour faire face à une demande croissante poussée par une triple préoccupation des clients : trouver une solution efficace pour s'isoler du bruit et du froid, réaliser des économies d'énergie et ne pas faire exploser le budget consacré aux travaux de la maison. À l'origine, Frédéric Ménanteau, professionnel du secteur des menuiseries, détecte le marché. Commercial dans une grande entreprise de pose de fenêtres isolantes neuves, il constate en effet que bien souvent les ouvrants que l'on remplace sont en bois, datent de vingt ou trente ans et pourraient parfaitement être rénovés. Son côté défenseur naturel de l'environnement fait le reste. Aujourd'hui l'entreprise rencontre son marché. Le souci du développement durable, la prise de conscience des gaspillages et la recherche de solutions efficaces plus économiques incitent les consommateurs à s'informer. La facilité de mise en œuvre, la qualité des réalisations et le bouche à oreille ont assuré un démarrage d'Isobois. Mais c'est en 2005, avec l'arrivée de Stéphane Dalis que l'entreprise commence à prendre sa vraie dimension. 2005, L’ANNÉE PIVOT Cette année là, devant le succès, Frédéric Menanteau ressent l’urgence de s’organiser. La rencontre avec Stéphane Dalis est l'occasion de doper l'entreprise. Ce Lorrain venu faire ses études en Bretagne y est resté ! Entré dans l'affaire comme salarié, il en devient co-gérant en novembre 2006. Il apporte sa connaissance de la gestion, de l'organisation et du marketing. Son arrivée va marquer le véritable démarrage d’Isobois. UNE COUVERTURE GÉOGRAPHIQUE QUI S’ÉTEND VIA LA FRANCHISE Ainsi épaulée, Isobois se décline sur le territoire. Les premières concessions (Guingamp et Nantes) sont mises en place. Parallèlement, Isobois décline ses propres agences commerciales : Quimper, Lorient, Brest et Vannes (fin 2008) se mettent en place. Un développement est prévu dans d'autres villes et les dirigeants n'excluent pas de dépasser un jour les frontières de l'Ouest. Isobois souhaite conserver ainsi 50% de la maîtrise du marché. « Les agences nous permettent de garder un contact direct avec la réalité des attentes des clients » précisent les gérants. Le groupe est prêt à accueillir des professionnels désirant s'installer sur ce créneau porteur. Seules exigences : respecter les valeurs de l'entreprise (notamment éthiques et celles liées à l'environnement) et la qualité du travail. « Si les fenêtres ne sont pas réparables, nous envoyons les clients vers des collègues spécialistes de la fenêtre neuve car nous voulons rester dans le domaine de la rénovation restauration » précise Frédéric Menanteau.

23/05/08 7 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

UNE NOUVELLE CIBLE : LE MARCHÉ DE LA PORTE D’ENTRÉE Sur le plan des techniques d'isolation, les produits proposés par Isobois sont exactement les mêmes que ceux utilisés par les professionnels de l'isolation. Comme eux, Isobois commande ses doubles vitrages verres chez des miroitiers (SaintGobain, Pilklington…). Le savoir faire de l’entreprise est la remise en état des menuiseries en bois qui ont souvent entre 30 et 50 ans. Ensuite, grâce à un adaptateur, les techniciens les équipent de doubles vitrages répondant aux exigences du client en termes d'isolation thermique et phonique. Ils peuvent bien sûr poser des doubles vitrages verres anti-effraction ou même de couleur. « Nous n'avons pas de produit fini, nous faisons du sur-mesure et nous ne vendons pas sans poser » explique Frédéric Ménanteau qui voit s'ouvrir devant lui un nouveau marché, celui de la porte d'entrée vitrée sécurisée. UN NOUVEAU SIÈGE SOCIAL ÉCOLOGIQUE À SAINT-DIVY En mai 2008 Isobois intégrera son nouveau siège commercial à Saint-Divy. Un bâtiment de bois et de verre construit dans un souci de respect de l'environnement avec des matériaux bioécologiques. « Pas pour recevoir des médailles, souligne le dirigeant, mais par conviction ancienne et bien enracinée ». L'entreprise qui compte aujourd'hui 75 salariés va embaucher dans ses différentes structures. A terme chaque agence comptera 10 à 12 salariés. Quelques dates : Septembre 1999 : naissance d'Isobois, une entreprise en nom propre, dans un petit atelier à La Forêt Landerneau (29) Janvier 2000 : embauche du premier salarié 2001 : Isobois s'installe dans un bâtiment de 500m² à Kersaint-Plabennec Septembre 2005 : Stéphane Dalis entre à Isobois comme salarié. L'entreprise passe sous le statut juridique de SARL Décembre 2005 : Mise en place des premières concessions en Bretagne Novembre 2006 : Stéphane Dalis devient actionnaire et co-gérant d'Isobois avec Frédéric Ménanteau. Mai 2008 : Installation sur le nouveau site de Saint-Divy

23/05/08 8 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

UN MARCHÉ IMMENSE SEGMENTÉ ET ATOMISÉ
Il existe en France un parc de près de 200 millions de fenêtres dans des bâtiments datant d'avant 1980 (1). La rénovation représente 70% du marché global de la fenêtre. C'est dire le potentiel qui s'ouvre devant Isobois. Il s'agit d'un vaste marché qui a augmenté de 8% par an entre 2004 et 2006 et dont la hausse s'accélère (elle était en moyenne de 3.53% par an entre 2000 et 2004). Mais il s'agit d'un marché atomisé (de nombreux artisans) et segmenté (bois, alu, PVC). Au total 12.5 millions de fenêtres sont changées chaque année. Le PVC représentait en 2006 64.7% des ventes, l'aluminium 18.6% et le bois 14.5%. Mais les maisons datant de plus de 20 ans ont essentiellement des ouvrants en bois. C'est aux propriétaires de ces logements que s'adresse Isobois. On estime en effet à près de 30% les déperditions thermiques dues à une mauvaise isolation des portes et des fenêtres. C'est dire que le retour sur investissement peut être rapide… Mais au-delà du simple raisonnement économique, pourquoi en effet utiliser des matières issues de la pétrochimie quand on peut restaurer, avec une garantie d'efficacité aussi grande, voire meilleure, les anciennes fenêtres en bois ? A une époque où l'on parle économie et écologie, l'entreprise met ses valeurs en avant et s'inscrit clairement sur ce marché baptisé "écono-écologique". « L'environnement doit être une réalité de marché » estime Frédéric Ménanteau. Une TVA incitative Le marché de la rénovation bénéficie également de mesures gouvernementales, notamment d'une TVA à 5,5%.

(1) Source: Batim Etudes, juillet 2007. Etude réalisée pour les organisations professionnelles (SNFA, SNFMI,UCMP,UFPVC).

23/05/08 9 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

UN SIEGE SOCIAL ECOLOGIQUE
Situé à Saint-Divy (29), en bordure de la voie express, le bâtiment (400m²) construit par Isobois accueillera le siège social d'Isobois Groupe ainsi que l'agence commerciale du Finistère nord et une salle de formation. La nouvelle construction jouxtera un ancien bâtiment (1500m² couverts) en se connectant à l’extrémité des constructions existantes avec la volonté d’unifier un ensemble à ce jour disparate. Cette disposition a pour avantage de créer une vraie façade (vitrine) accueillant les visiteurs tout en protégeant le coeur de la parcelle des vents dominants. Ce nouveau bâtiment accueillera la fabrication, l'atelier de menuiserie, le stockage, le garage des véhicules (une trentaine). Le site (7000 m² au total) est à lui seul un résumé de l'architecture industrielle contemporaine puisque l'ancien bâtiment industriel de séchage d'herbes aromatiques, reconverti par Isobois, voisine avec l'édifice voulu par les dirigeants pour abriter le nouveau siège social. Les principes de conception retenus jouent, à ce titre, directement avec l’activité de l’entreprise : la forme même du bâtiment constitue une grande « fenêtre en bois » rectangulaire scrutant les environs encore champêtres du site.

Des matériaux performants Les matériaux ont étés choisis pour leur capacité à être performants dans leur état naturel. Ayant subis peu de transformation, ils sont très peu énergivores jusqu’à la construction et seront facilement démontables et recyclables lorsque le bâtiment parviendra en fin de vie. Le bois est ici décliné sous toutes ses formes : - La structure est en panneaux de bois massif (Epicéa) de type KLH. Ce type de panneau assure une très bonne étanchéité à l’air de l’enveloppe tout en restant perspirant (à l’image de la peau humaine, il permet les échanges hygrothermiques
23/05/08 10 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

entre l’intérieur et l’extérieur sans bloquer de l’humidité dans le mur). Les panneaux KLH sont également conservés en parement intérieur fini. - l’isolation est en laine de bois : cet isolant est produit à partir de fibres de bois que l’on a humidifiées et pressées. Le produit s’agglomère grâce à la lignine naturellement contenu dans le bois et ne nécessite pas l’ajout de liant synthétique. L’isolation se pose à l’extérieur, ce qui permet de laisser la structure KLH apparente à l’intérieur (pas de plaques de plâtre à ajouter) et d’éliminer tous les ponts thermiques en enveloppant la construction dans un « manteau » isolant continu. - le bardage extérieur est en pin « Douglas » qui ne nécessite aucun traitement chimique pour résister à l’extérieur. Il sert essentiellement à la protection mécanique du « manteau » de laine de bois. Il va se griser avec le temps et se fondre peu à peu dans le paysage. Pour des raisons architecturales, le bardage de la façade Sud a reçu du noir de Falun, teinte traditionnellement employée dans les pays nordiques à base de pigments naturels liés par une colle à la farine de blé renforcée par de l’huile de lin. Elle se pose sur un bois brute et le laisse respirer. - Les menuiseries extérieures (fenêtres) sont en pin maritime peint et sont équipées d’un triple vitrage. Pour compléter le dispositif éco-écologique Le toit sera couvert de panneaux photovoltaïques chargés de produire de l'électricité … qui sera revendue à EDF. L'eau de pluie sera récupérée et servira notamment à l'arrosage des espaces verts et lavage des véhicules. Investissement nouveau bâtiment : 400 K €

Architecte DPLG : Yannick Jégado

23/05/08 11 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

L'ENTREPRISE EST PRÊTE À ACCUEILLIR SES FUTURS CONCESSIONNAIRES
Dans les années à venir, Isobois entend développer les concessions et les agences dans l'Ouest. L'entreprise est prête à épauler des professionnels intéressés par l'aventure. « Nous faisons gagner entre 3 à 5 ans à un concessionnaire qui s'installe » explique Stéphane Dalis.  Le concessionnaire achète le droit de développer la marque et s'engage à n'utiliser que la technique et les produits Isobois.  Ils ne s'occupe que du commercial et de la pose chez le client.  Il n'y a pas de risque puisque Isobois ne vend pas un produit fini, mais un produit sur-mesure. Le groupe achète le vitrage après la signature du contrat par le client. Il n'y a donc pas stock.  Isobois Groupe se charge de la fabrication centralisée à Saint-Divy et de la formation du personnel.  La livraison est également assurée par Isobois Groupe.

23/05/08 12 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

FICHE D'IDENTITÉ DU GROUPE
Nom du Groupe : ISOBOIS Adresse : ZA de Goarem Goz 29860 KERSAINT-PLABENNEC Nouvelle adresse à partir de septembre 2008 : ZA de Penhoat 29800 SAINT DIVY Activité : Entreprise spécialisée dans l’isolation et la rénovation de menuiseries en bois. Tel : 02 98 40 10 59 Fax : 02 98 40 10 74 E.mail : contact@isobois.fr Site internet : www.isobois.fr Dirigeants : Frédéric MENANTEAU (créateur) Stéphane DALIS (co-gérant) Date de création : 1999 Statut juridique : Sarl (depuis juillet 2005) Chiffre d'affaires : 6,8M€ consolidé en 2007 (CA prévu en 2008: 10M€) Nombre de salariés : 75 Nombre de double vitrages par mois : 2400 La couverture géographique en 2008 : 5 départements bretons (Côtes d'Armor (22), Finistère (29), Ille-et-Vilaine (35), Loire Atlantique (44), Morbihan (56). L'implantation territoriale dans l'Ouest :  2 concessions exclusives (entreprises distribuant et exploitant les produits et savoir faire de la marque Isobois sur un secteur géographique défini) : Guingamp (22) et Nantes (44)  4 agences commerciales (sociétés juridiquement indépendantes mais contrôlées par Isobois) : Quimper (29), Brest (29) Lorient (56), Vannes (56).

23/05/08 13 Dossier de presse ISOBOIS Contact presse : Agence Communiqués – 02 99 79 60 89 – infos@communiques.fr _ www.communiques.fr (visuels et dossier en ligne)

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful