You are on page 1of 84

LE CYBERLOBBYING

Ou les nouvelles logiques d'influence sur Internet
L’industrie des biotechnologies a parfaitement compris le message et a modifié en conséquence sa stratégie de communication sur les OGM. Le site Internet « 217 » répond aux interrogations de l’opinion publique.

Mots clés
Influence, Lobbying, Cyberlobbying, Internet, OGM

03/2003 Auteurs : C4iFR, Antoine Violet-Surcouf
Le(s) auteur(s) de ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a autorisé l'AEGE à enregistrer l'article dans la base de données, dénommée : bdc.aege.fr. La diffusion, publication subséquente est aussi autorisée par l'(es) auteur(s) sur toutes formes de support écrit, électronique à l’ensemble des utilisateurs de cette base de données. Aucune autre forme de diffusion n'est autorisée. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps. Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres concernés pas ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs. Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association AEGE, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Le(s) auteurs ont expressément cédés les droits patrimoniaux subséquents à l'insertion de ce(s) document(s) dans la base de données bdc.aege.fr. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction, en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.

Base de Connaissance AEGE : http://www.bdc.aege.fr

DA 201
LES DOSSIERS D’ ANALYSE

Le cyberlobbying ou Les nouvelles logiques d’influence sur Internet
Etude de cas : le débat sur les OGM

C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Copyright C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Mars 2003

« Aujourd’hui, la clé du pouvoir des dirigeants réside dans l’influence et non plus dans l’autorité. »
Kenneth Blanchard1

« Les influences qu’on n’arrive pas à discerner sont les plus puissantes. »
Gustav Meyrink2

Mars 2003

1 2

Chef d’entreprise américain. Philosophe et romancier allemand.

-2-

Copyright C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Mars 2003

- SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE 1- LA PRESENTATION DES FAITS PAR LE SITE 9 1. Comment mettre en confiance les internautes ? 1.1 L’attractivité
A/ L’architecture du site B/ Les couleurs, la police et les illustrations

1.2 Discréditer et diaboliser pour diviser
A/ Le discrédit et les incohérences B/ Le fractionnement en camps opposés C/ L’isolement de l’adversaire principal

47 47 49 52

11 11 11 14 18 18 21

1.2 Crédibilité et neutralité
A/ La crédibilité du site B/ La neutralité du site

2. Comment désamorcer les critiques des internautes ? 2.1 Devancer les critiques

2. Comment influencer selon les audiences privilégiées ? 2.1 Le choix des audiences privilégiées
A/ Le monde éducatif B/ Le monde médical

54

24 24

A/ Protéger les liens invisibles et la démarche adoptée 24 B/ Annoncer les failles de son discours 26

55 55 57 2.2 L’emploi de supports spécifiques 59 A/ Le Journal des instituteurs 59 B/ Le test pour les élèves 62

2.2 Occuper le terrain de la connaissance

28

PARTIE 3 - LA RESONANCE DU
DEBAT HORS DU SITE

A/ Délimiter et contrôler les points 28 de polémique B/ Simplifier le débat et inverser les causalités 33

70

PARTIE 2 - LA STRUCTURATION DU
DEBAT PAR LE SITE

1. Comment s’appuyer sur un réseau ? 1.1 Comment cartographier un réseau ?
A/ Etape 1 : identifier les acteurs B/ Etape 2 : rechercher les connivences C/ Etape 3 : créer du sens

70 70 70 71 71 71

40

1. Comment influencer les internautes ? 1.1 Les processus d’acceptation des OGM par les internautes

40 40

1.2 Comment identifier les acteurs derrière les sites Internet ?

A/ L’évolution temporelle naturelle 40 B/ L’amoindrissement des 42 risques C/ Les perspectives et encerclements des OGM 43

A/ Etape 1 : interroger les bases de données d’enregistrement 71 B/ Etape 2 : rechercher des compléments d’information 74 C/ Etape 3 : rechercher les liens éventuels entre ces structures 75

CONCLUSION ANNEXES

-3-

assurés de leurs connaissances scientifiques. Et en laissant ensuite l'opinion se déterminer librement. Le débat sur les OGM a été souhaité par les autorités publiques. dans une démarche qui relève de leur responsabilité devant la société. Les organisations militantes l'appelaient de leurs vœux. Librement.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 .COM OGM : L'ÉVOLUTION DU DÉBAT PUBLIC Le débat public sur les OGM a commencé dans la polémique. toutes les questions qui touchent à l’alimentation humaine inquiètent surtout depuis l’affaire des farines animales et des cas avérés d’ESB. et en connaissance de cause. Cette obsession collective est entretenue par un manque de clarté des discours politiques et scientifiques qui ne trouvent pas le vocabulaire approprié pour rassurer les consommateurs. L'intention de ces types de comportements est toujours de réveiller la polémique. affirmaient des convictions que l'opinion publique.Copyright C4iFR . Le deuxième est de dénoncer comme partiale toute recherche scientifique qui vise à améliorer la connaissance des faits. souhaite poursuivre en toute clarté le travail exigeant de réponse aux questions du public en diffusant des informations vérifiées. autant sur la forme que sur le fond du sujet. En outre. Et ainsi d'empêcher ou de retarder la clarification du débat. DEBA. Les industriels. Elle refuse que des positions soient prises " à sa place " par qui que ce soit. Depuis l’arrivée en 1996 du maïs transgénique de la société Novartis en Europe. donc à recevoir de l'information. Les leçons de l'expérience Devant toute option concernant un choix pour l'avenir. On retrouve ainsi la possibilité d'examiner la question des OGM en donnant la parole à chacun. Si l'on veut continuer à nourrir ce débat. prise à témoin pour obtenir des autorités publiques autorisations ou interdictions.OGM-DEBATS. l’opinion publique française entretient une grande méfiance à l’encontre des plantes génétiquement modifiées (OGM) utilisées dans l’alimentation animale et humaine du fait principalement d’un manque d’information concernant l’identification et la nature des risques potentiels. comme les opposants. La demande de comprendre s'impose à tout citoyen qu'il soit industriel. et en connaissance de cause. fidèles à leur vocation militante. militant ou autorité publique. au-delà des expertises exigées par la réglementation. il convient de se garder de trois comportements qui constituent des régressions. chacun a compris que la priorité est à l'information sur les faits. C'est pourquoi l'association DEBA a été créée. En effet. Un nouveau contexte Aujourd'hui. en toute transparence sur la vocation de DEBA. les OGM représentent de formidables enjeux -4- . toute sincérité. Objectif : apporter des informations sur les biotechnologies végétales en s'appuyant sur les compétences des entreprises qui l'animent. sans laquelle aucun débat n'est possible. Les industriels se sont mis en mesure d'y répondre en dehors de toute considération de concurrence entre eux. Le troisième est de qualifier de " manipulations occultes " toute initiative de diffusion de l'information dans le public.Avant-propos POPUP DE PRESENTATION PRESENT SUR LE SITE WWW. Le premier consiste à tenter systématiquement de disqualifier celui que l'on considère comme " l'adversaire " en lui déniant. par principe. était appelée à endosser sans les comprendre. l'opinion demande aujourd'hui à savoir et à pouvoir choisir. dans le respect des thèses face auxquelles il appartient à chacun de se déterminer. avec les industriels qui l'ont chargée de cette mission. L'échange d'invectives et d'affirmations péremptoires ne créait pas les conditions propices à répondre au besoin essentiel d'une opinion qui demandait avant tout à savoir.

4 Cf note 6. « l’interprétation erronée des perceptions du public ont eu une influence déterminante sur les stratégies de communication et les décisions des organismes publics et privés ainsi que des associations de protection des consommateurs ou de l’environnement.Copyright C4iFR .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 économiques qui. rapport du projet de recherche PABE financé par la commission des Communautés Européennes . » L’industrie des biotechnologies a parfaitement compris le message et a modifié en conséquence sa stratégie de communication sur les OGM. presque toutes les opinions courantes de l’homme de la rue s’avèrent être de simples mythes. soutenus par la mondialisation libérale. Ainsi ces acteurs ne réussissent pas à répondre de façon adéquate aux attentes du public et donc ne contribuent pas à faire avancer le débat4. imposent aux plus déshérités de la planète le renoncement à une agriculture ancestrale.Mai 2002. Perceptions publiques des biotechnologies agricoles en Europe . Cette controverse forte et durable a néanmoins fait l’objet d’une étude qui a abouti à un rapport officiel3 qui conclut ainsi : « la plupart des acteurs ont mal compris les réactions du public et ceci représente une des causes fondamentales de l’impasse actuelle de ce débat . Le site Internet « 217 » répond aux interrogations de l’opinion publique en proposant des informations précises et rassurantes sur les techniques actuelles de modification génétique ainsi que sur leurs différentes applications en insistant sur le droit à l’information. en recherchant et en associant les internautes à un débat contradictoire. » D’une manière générale. 3 -5- .

un contact direct et permanent avec la société et plus précisément avec ceux qui la composent : les individus. 7 Guerre économique et information. s’attache à modifier les principes de représentation mentale des individus . Le doute existe bel et bien et ne peut être levé ou du moins supposé. Cette dernière doctrine définie par le Département de la Défense américain (DoD) a été adaptée aux nouveaux champs conflictuelles de la géoéconomie. décideurs. la mémoire. la résolution des problèmes. Ces stratégies d’influence se doublent d’une manipulation de la connaissance parfois très difficile à démontrer. ces actions consistent à influencer les évaluations officielles. Ces informations. le langage et l’apprentissage font l’objet d’actives recherches dont certaines applications apparaissent déjà dans les domaines civils et militaires : les doctrines de conflits cognitifs5 et du Perception Management6 (ou PM pour la suite de l’étude). Cette stratégie qui repose essentiellement sur la maîtrise des mécanismes psychologiques adaptés aux exigences de la société de l’information. qu’à l’issue d’une analyse prudente et objective permettant d’aboutir à une information élaborée.7 5« Toute forme d’affrontement de perception entre agents économiques. font parfois l’objet de critiques. mais de quelques unes étrangères entre elles qui constituent néanmoins un ensemble représentatif dans des domaines importants comme les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). leurs motivations et leurs raisonnements objectifs – Pour les organismes de renseignement et les décideurs de tous niveaux.Copyright C4iFR . L’étude des représentations et des stratégies mentales des individus (consommateurs. pour parvenir en finale à rendre les comportements et les agissements officiels étrangers favorables aux objectifs de l’émetteur. elle devrait bientôt ne plus être ignorée du commun des mortels pour que ce dernier puisse à son tour acquérir une information plausible sous peine d’être « mal-informé » ou « dés-informé ». 6 « Perception Management » . Alain Tiffreau Ellipses. la perception du monde et de leur environnement s’en trouvent alors transformé. Paris 2001. acteurs…) comme la perception. Cependant ce souhait résiste difficilement à la réalité des faits à supposer que l’on puisse effectivement établir cette réalité car nous entrons ici dans le domaine des sciences de la cognition qui couvrent aujourd’hui un vaste domaine de recherche interdisciplinaire.Introduction Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) permettent aujourd’hui d’entretenir au moyen d’un grand nombre d’informations de toutes natures. Elle met en œuvre des stratégies d’influence modifiant considérablement la perception que l’on pourrait avoir des enjeux économiques. civils et/ou étatiques » cours de Philippe Baumard à l’Ecole de Guerre Economique dans Suprématies cognitives et opérations informationnelles.Actions consistant à fournir et/ou à camoufler une information sélectionnée et des indices à des audiences étrangère de façon à influencer leurs émotions. Didier Lucas. mais personne ne se risque à penser qu’elles peuvent être manipulées dans un but précis. L’objectif réside dans l’acceptation non pas de plusieurs variables cohérentes. les stratégies de subversion.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 . -6- . Si cette démarche est actuellement effectuée par des spécialistes. principalement véhiculées par le réseau Internet.

C’est un site d’information et d’échanges afin de donner accès à des données actualisées. Cette action délibérée destinée à emporter la conviction doit le plus souvent s’accompagner d’une démarche d’influence indirecte faisant intervenir des organisations ou des individus . de répondre à des questions légitimes et de susciter un dialogue constructif sur les plantes transgéniques9. Pourvus de faibles moyens.174. Afin de faciliter la lecture nous dénommerons ce site « site 217 ». Bayer CropScience. médiatiques).propagande. l’analyse des comportements humains prend ici une grande importance et nous rejoignons le domaine de la psychologie cognitive et plus particulièrement son application dans les sciences sociales. n’est pas de nous substituer aux scientifiques mais d’essayer de montrer par un exemple concret qu’il existe une prise en compte réelle des recherches effectuées en sciences humaines. dans le but de placer en position de dépendance les destinataires d’influence c’est à dire les internautes. Dow AgroSciences. culturels. Ce déroulement commence par présenter les faits à l’état brut.ogm-debats. Ce vocable cyberlobbying agrège la notion de lobbying qui au sens large est une démarche effectuée par un groupe d’intérêts dénommé lobby dont la mission est de convaincre de la justesse de leur projet. économiques. Le réseau Internet est aujourd’hui l’un des moyens les plus appropriés. puis modifie la perception de la population cible pour enfin la rendre elle-même émettrice du message. ces groupes contestataires exerçaient de fortes pressions sur leurs objectifs afin d’essayer d’imposer leurs revendications . au moyen d’une agit-prop8 efficace. » Jusqu’à présent cette pratique était le fait principalement d’acteurs issus de la société civile. L’analyse que nous vous présentons porte sur un site Internet mis en ligne le lundi 7 octobre 2002 : http://www. ce déroulement cognitif prendrait la forme suivante : 8 9 Agitation .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Le cyberlobbying est « la mise en œuvre d’une dynamique d’influence au moyen du Réseau. les personnes ayant un pouvoir de décision. sociaux. Notre propos en l’espèce. Schématiquement. par des acteurs d’influence (institutionnels. se réclamant d’une ingérence citoyenne.194. -7- . Ce site a été créé par l’association DEBA (Débats et Echanges sur les Biotechnologies en Agriculture) à l’initiative de cinq majors de l’agroalimentaire BASF Agricultural Products. en utilisant des relais d’influence (journalistes. il convient bien entendu de différencier les réelles associations de consommateurs des groupes d’activistes chevronnés qui. DuPont-Pioneer Semences.Copyright C4iFR . Le texte en italique est extrait du site.com ou IP : 217. Une opération de Perception Management sur un site Internet suit ce que l’on peut appeler un déroulement cognitif. entretiennent un climat de subversion. particulièrement au plan des dynamiques d’influence dans le but d’exercer une influence sur l’opinion publique. Monsanto et Syngenta et se propose d’être un lieu d’échanges de qualité permettant de faire avancer le débat sur les OGM. scientifiques…).186.

Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Présentation des faits Structuration de la polémique Résonance de la polémique Le site 217 suit le même déroulement.Copyright C4iFR . -8- . elle répond à ces deux questions préalables : • Comment mettre l’internaute en confiance ? • Comment désamorcer les critiques des internautes ? La phase de structuration du débat répond ensuite à deux autres questions : • Comment influencer les internautes ? • Comment influencer selon les audiences privilégiées ? L’ensemble des réponses à ces questions distillées dans le site conduit l’internaute à devenir luimême à son tour une source d’influence en se faisant l’écho du débat. A la présentation des faits suit la structuration du débat par le site pour obtenir une résonance du débat par les internautes du site. La présentation des faits étant la première phase. Présentation des faits Structuration du débat Résonance du débat Chacune des phases du déroulement cognitif doit permettre de répondre aux questions nécessaires à cette opération d’influence.

et nécessite donc une mise en oeuvre plus longue dans le temps.Copyright C4iFR . soit totalement. Faits manipulés Faits réels Vision intacte de la cible Prise de décision Ces techniques sont particulièrement efficaces sur les populations qui n’ont pas les moyens ou la volonté de vérifier les informations.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 1 La présentation des faits par le site Les opérations psychologiques regroupent de nombreux procédés comme la désinformation. Ces derniers diffèrent des opérations de PM car ils n’agissent pas sur les mêmes composants des faits. Elles ont également l’avantage d’influencer plus rapidement les décisions des populations cibles. ils sont constitués de deux aspects : l’information en elle-même et la vision de cette information. En effet. l’efficacité de ces opérations ne peut être mesurée que dans le temps puisque cette technique modifie le cœur du processus de raisonnement de la cible. ces techniques restent spécialement valables dans des pays dirigés par des pouvoirs forts ou dans lesquelles les populations sont faiblement éduquées. La désinformation. Ainsi. l’intoxication et la déception agissent sur l’information en elle-même pour la corrompre soit partiellement. -9- . Cependant. l’intoxication ou encore la déception. Ainsi. Faits intacts Faits réels Vision manipulée de la cible Prise de décision Cette technique agit sur les prises de décision des populations sur le long terme. La gestion des perceptions utilise quant à elle des faits véridiques et vérifiables dont elle modifie le sens et la vision. ces techniques restent plus délicates à utiliser auprès des populations qui ont accès aux informations ou qui ont les capacités intellectuelles pour les contester.

.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Les doses « homéopathiques » d’influence du PM sont distillées dans une masse d’informations réelles. Puis une fois la population attirée. en occupant le terrain de la connaissance et en éliminant les points sensibles du débat. 2. crédible et neutre .10 - . DESINFORMATION PERCEPTION MANAGEMENT Information Action directe Action sur le court terme Pays en voie de développement Effets facilement mesurables Action sur un événement isolé Opération facilement détectable Action sur la surface du système « Antibiotiques » Vision Action indirecte Action sur le long terme Pays développés Effets difficilement mesurables Action sur le mode de pensée Opération difficilement détectable Action au cœur du système « Homéopathies » La présentation des faits remplit deux objectifs prioritaires à ce stade du déroulement cognitif : 1. Le premier objectif est d’attirer la population cible à écouter son message grâce à un discours attractif. ce qui rend ces opérations d’influence difficilement identifiables comme telles. C’est pourquoi cette technique d’influence reste l’une des plus pertinentes dans les sociétés développées dans lesquelles les populations ont accès à l’information et au savoir. Le tableau ci-dessous reprend les différences fondamentales entre les techniques de type désinformation et le Perception Management. le second objectif est de désamorcer les éventuelles critiques en les anticipant.Copyright C4iFR .

et enfin les données en tant que telles dans le corps central de la page (3). l’internaute n’est pas confronté à un système nouveau .Copyright C4iFR .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 1. les sites Internet utilisent des techniques faisant appel au visuel. la crédibilité et la neutralité. Le site 217 ne déroge pas à la règle et propose aux internautes une lecture familière des données présentées. il a l’impression d’être maître de sa navigation. et par les couleurs. dossiers…) dans une ou deux bandes verticales (2). polices et illustrations utilisées. son attention est d’abord attirée par la disposition des informations (l’architecture du site). A/ L’architecture du site A l’heure actuelle. les sites Internet qui mènent une campagne de PM utilisent trois techniques étroitement liées qui sont l’attractivité. les différentes rubriques (comme les liens. C’est ce sentiment de familiarité que les sites de PM cherchent à obtenir pour mettre l’internaute en confiance pour qu’il baisse la garde de son esprit critique. en se présentant sous une architecture de type B. . Comment mettre en confiance les internautes ? Pour mettre en confiance les internautes. Grâce à ces types d’architectures.11 - . 10 Alors que le plus souvent. les enjeux présentés par des sites de PM dépassent complètement l’internaute qui s’est laissé piéger. Quand un internaute parcourt un site. la plupart des sites Internet sont structurés sous les formes suivantes : 1 1 2 3 2 3 2 Type A Type B >> La familiarité du site L’internaute a l’habitude de retrouver le titre et le logo du site dans une bande horizontale en haut de son écran (1). 1. Pour attirer cette audience.1 L’attractivité Le premier objectif d’une opération de PM est de réunir une audience aussi large que possible. et même de connaître les enjeux du site10.

caricaturale ou parcellaire. il baisse sa garde et accepte beaucoup plus facilement les éléments nouveaux qui lui sont présentés. pourquoi les autres qu’il ne connaît pas ne le seraient-ils pas également ? Les auteurs les glissent ensuite dans leur site de manière récurrente dans différentes pages du site pour entretenir la confiance de l’internaute. et qui semblent donc maîtrisés. . puisque ceux qu’il connaît sont vrais. donc d’internautes potentiels.Copyright C4iFR . l’internaute se sent renforcé dans ses capacités à comprendre la suite de la polémique. Flatté dans son ego. En effet.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Le titre du site Les partenaires Un bandeau défilant Un court descriptif des objectifs du site Les différentes rubriques Des rubriques diverses Le propriétaire du site Des exemples de témoignage Les points du débat sur les OGM >> La familiarité de l’information Pour renforcer la confiance de l’internaute. les sites de PM utilisent cette technique de la « familiarité » dans le corps du texte.12 - . A la lecture de ces faits connus. connaît la teneur surtout s’ils sont présentés de manière simplifiée. Les auteurs du site identifient les éléments de la polémique dont ils sont certains qu’un très grand nombre d’individus.

peut-on imaginer une nourriture composée d’aliments plus diététiques. L’internaute est mis en confiance et peut poursuivre plus en avant dans la lecture d’autres pages.augmente avec la proportion d’acides gras saturés… » Même si l’internaute n’a que de vagues et lointaines notions de ces thèmes. en demeurant sourd à tout élément contradictoire. » Il mentionne ensuite les acides gras « saturés » et « désaturés » dont la population a pris connaissance lors des nombreuses campagnes de sensibilisation menées dans les années 1990 en France. l’internaute peut lire deux témoignages qui s’opposent sur les OGM.Copyright C4iFR . mieux « contrôlés ». Au final. cette technique redoutable ambitionne un double objectif : le premier. enrichis en telle ou telle substance ? Je me pose alors la question de savoir si un intérêt pour le consommateur serait de manger plus sain ?12… » Le professeur tient un discours scientifique tout en prenant garde à rester compréhensible par l’internaute.13 - . ce sont les auteurs du site qui en bénéficient puisque le professeur se présente favorable aux OGM. Il rappelle ce que le grand public sait déjà. Ces témoignages sont censés représenter le débat qui a lieu sur ce site. Qui peut affirmer que le consommateur n’a pas intérêt à manger plus sainement ? . L’internaute peut ainsi constater dès la première page que le site lui propose bien un débat dans lequel chaque camp a la parole. en voici deux exemples : Exemple 1 : Dès la page d’accueil11. Exemple 2 : Une des contributions provient d’un professeur de l’Université de Strasbourg datée du 23 juillet 2002. Le premier témoin est pharmacien et met en avant le principe de précaution face au danger potentiel que représentent les OGM. Le second témoin est étudiant en commerce et affirme que les biotechnologies représentent l’avenir et qu’il consomme lui-même des aliments contenant des OGM sans pour autant être malade. Ces deux témoignages sont donc vitaux puisqu’ils évitent les blocages psychologiques des défenseurs d’un camp ou de l’autre. Le second objectif va bien au-delà de cette simple prise d’information. consiste à attirer l’internaute dans le site pour qu’il le parcourt et pour qu’il prenne connaissance des éléments favorables aux auteurs du site. noter que la question contient déjà la réponse. il a pourtant le sentiment de les connaître et de pouvoir valider ces affirmations.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Le site 217 utilise tout au long de ses pages ce procédé. « Or le risque d’artériosclérose -dû au dépôt de cholestérol et d’autres lipides dans les vaisseaux sanguins. mais indispensable pour la suite de l’opération de PM. Jacques-Henry Weil. Ce dernier répond à une question postée en ligne par une étudiante en médecine : « Dans des populations normalement alimentées. Pour résumer. à savoir que les « maladies cardiovasculaires […] sont la première cause de mortalité dans le monde occidental. 11 12 A Cf « Page d’accueil » présente à la fin octobre 2002. élémentaire. En confirmant ce que les internautes croient savoir. l’internaute doit faire siens ces éléments comme s’il les avait lui-même élaborés et devenir ainsi un fervent défenseur et promoteur de la cause des concepteurs du site. le professeur obtient leur confiance et devient ainsi une source valide d’information pour la suite de l’opération.

popaganda.defense.14 - .com www. En général. les sites institutionnels (ou qui se veulent institutionnels) ont un fond blanc et utilisent une police de type Arial. rouge…) avec des polices diverses. les polices et les illustrations >> La perception des couleurs et des polices Les couleurs agissent directement sur la perception que se fait l’internaute sur les sites.com . www.Copyright C4iFR .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 B/ Les couleurs.michaelmoore.fr Les sites contestataires utilisent quant à eux des couleurs plus symboliques et agressives (noir. www.gouv.

.fr Le site 217 reprend en grande partie cette codification.foei.Copyright C4iFR . www.greenpeace. . On y retrouve plusieurs variations de vert (couleur de la nature).org www.) et des polices classiques (Arial. du jaune (symbole du soleil et du maïs) et des nuances d’orange.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Les sites « écologiques » utilisent le plus souvent des couleurs pastel symbolique de la nature (vert. jaune. La police utilisée est l’Arial. Times…).15 - .

réagissez sur ce forum. Le soleil se transforme à nouveau en œil. et le ciel bleu cède la place à un épis de maïs et à un individu qui se pose des questions. .. L’illustration de cet individu se retrouve sur la page d’accueil à côté d’un texte récapitulatif des objectifs et des enjeux de ce site. En transition.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 L’utilisation de ces couleurs et de la police Arial est révélatrice de la volonté des concepteurs du site 217 de rapprocher ce dernier des autres sites écologiques et environnementaux.16 - . 13 sic. Cet individu qui prend une pose dubitative représente l’internaute qui se pose des questions et qui va chercher ses réponses dans le site. L’internaute y retrouve un soleil.Copyright C4iFR . l’animation revient au soleil rayonnant. >> Le renfort visuel des animations et des illustrations Cette symbolique est renforcée par l’animation de la partie supérieure de la page. dont s’échappent des rayons.. symbole de vie.. Le soleil laisse la place à un ciel bleu et à des plants de maïs qui semblent naître de la terre (mouvement vertical de bas en haut). Vous ne trouvez pas de réponses à vos questions ? Vous avez une opinion sur le sujet ? Quelque soit votre position.. « Vous vous sentez concerné13 par les implications des OGM en terme d'alimentation et de santé. Le soleil se transforme en œil « de la connaissance » dont s’échappent les rayons « de la clairvoyance ». » Les concepteurs du site ont nommé cette image : « penseur ». exprimez-vous.

Cette illustration pourrait évoquer la jeunesse. Cette image est censée représenter les « enseignants ».17 - . . ce jeune curieux doit trouver les réponses à ses questions sur ce site. c’est à dire poursuivre plus en avant dans le site. la phrase « Participez au débat » qui se déplace au centre de la page d’accueil est une invitation (voire un ordre) à l’action. Si celle du « penseur » correspond au grand public. Comme pour l’homme dubitatif. Enfin. De plus. >> Réussir à attirer l’internaute à lire le débat du site dépend également de la crédibilité que l’internaute accorde au site. la bonne santé et la nature.Copyright C4iFR .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 A chaque catégorie d’audience visée correspond une illustration. on retrouve également celles-ci : Cette petite fille qui mâche un épis de blé correspond au dossier pour les « médecins ». Les illustrations sont utilisées ici comme des renforts visuels pour conforter le message véhiculé. cette dernière représente un « jeune » qui semble vouloir poser une question.

De plus. Qu’est-ce qu’un site crédible ? Il doit contenir des informations pertinentes. les concepteurs de sites de PM doivent les rendre crédibles. le site dédié ne doit absolument pas être identifié comme militant. c’est à dire dans un maillage de site. émanant de sources reconnues. Nous aborderons plus loin dans l’étude la possibilité qu’il fasse partie d’un plan pré-établi. chaque internaute peut devenir éditeur de sa propre information sur Internet . Le site de PM doit néanmoins réussir à convaincre les sites du réseau à créer des liens pointant vers lui. le site doit paraître neutre. la neutralité apparente revêt une importance capitale. gain en notoriété. les internautes assimileront immédiatement ce dernier à la catégorie des sites militants pour leur camp. à aucun moment l’internaute ne doit sentir une prise de position de la part des concepteurs du site . Pour que les internautes aillent plus en avant dans les sites. augmentation de la publicité…). Pour mener à terme l’opération de PM. C’est pourquoi. Le nouveau site de PM devient ainsi le « partenaire » d’autres sites aux notoriétés plus importantes. technique pour occuper le terrain de la connaissance. les concepteurs d’opération de PM font souvent appel à des sources externes déjà crédibles. Le site 217 a bien pris soin de s’inscrire dans un réseau de sites traitant des biotechnologies : . L’insécurité face à l’information rend les internautes de plus en plus méfiants vis à vis des données présentes sur Internet. Si le site donne des signes de parti pris.Copyright C4iFR . les apprentis journalistes qui ne recoupent pas l’information y côtoient les désinformateurs professionnels. vérifiées et vérifiables. soit des ententes spéciales sont passées de site à site… Ceci n’est valable que si le site est indépendant et bien distinct des autres sites du réseau. A/ La crédibilité du site Pour crédibiliser leur site.18 - . Soit ces derniers y trouvent naturellement leur intérêt (renforcement du réseau.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 1. >> Le réseau de sites Internet La première étape consiste à ancrer le site dans un réseau.2 Crédibilité et neutralité De nos jours.

abeurope.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 www. Pourtant. terme fort qui renforce l’image d’une communauté où le nombre constitue une force.19 - .org www. seul le site OGM. .bio-scope.Copyright C4iFR .ogm. et aucun des trois sites ne le considère comme un « partenaire ».org pointe un lien vers le site 217.org Le site 217 les présente comme des partenaires. Le message est clair : le site 217 n’est pas seul dans sa démarche d’information auprès du public sur les OGM.info www.

Pour renforcer l’idée de sécurité des OGM. Commission de Génie Biomoléculaire (CGB) . une opération de PM s’appuie sur un réseau de compétences reconnus. plus ses adversaires doivent faire face à un large front. prend la parole pour défendre les perspectives de bienfait des OGM. allergologue à l’Université Poincaré Nancy I. Jacques-Henry Weil. Pour couper court aux éventuelles critiques sur le choix d’une source américaine. Comité Technique Permanent de la Sélection des Plantes Cultivées (CTPS)…) renforcent indéniablement le caractère institutionnel et sérieux donné à la question des OGM. Cette position lui permet d’éviter les attaques directes en se retranchant derrière un tiers. Ces compétences vont de l’expert aux scientifiques en passant par les universitaires et les institutions. professeur à l’Université de Strasbourg.NDLR) la culture. le site prend soin d’évoquer des sources européennes. Le site 217 mentionne Albert Sasson qui a été un conseiller spécial auprès du directeur général de l’UNESCO.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 >> Le réseau de compétences Au-delà du réseau de sites. le premier réseau sollicité est celui des universités. Les institutions internationales constituent un autre réseau de compétences que le grand public critique difficilement. Plus le site de PM multiplie les tiers. Pour jouer complètement ce rôle de 14 15 Cf « Comment l’innocuité des plantes et aliments transgéniques est-elle évaluée ? ». Cette liste de commissions aux noms scientifiques (Commission de Génie Génétique (CGG) . . Le site 217 relate les résultats de 7 expériences réalisées par l’INRA15 et destinées à « tester la valeur alimentaire et la toxicité éventuelle de 41 plantes transgéniques… ». le site 217 fait également appel à cette technique de « réseau de compétences ». De même. L’internaute grand public n’a aucun moyen de contrôler le travail et le rôle réel de ces commissions. les résultats d’enquêtes ou d’expériences réalisées par des tiers crédibilisent fortement les sites de PM puisque ces derniers sont perçus comme de simples relais d’informations validées. A plusieurs reprises.Copyright C4iFR . Le site de PM cherche à s’assurer des cautions morales qui le placent dans une position de simple relais. Pour assurer sa crédibilité. INRA : Institut National de Recherche Agronomique. le site 217 n’hésite pas à préciser que « c’est la Commission européenne qui autorise (ou refuse…. Naturellement il pense que la question des OGM est traitée en plus haut lieu par une multitude d’acteurs institutionnels. Les concepteurs du site 217 citent The Pew Initiative on Food and Biotechnology de l’Université de Richmond aux Etats-Unis pour promouvoir la modification de la composition en acides gras du soja et du colza pour protéger les consommateurs contre les infarctus. le site mentionne un extrait d’une intervention de Denise-Anne Moneret-Vautrin.20 - . l’importation et la mise sur le marché des plantes et aliments transgéniques… »14 et liste ensuite un certain nombre de commissions et d’agences compétentes sur les OGM. Le débat portant sur un secteur lié à la recherche. et non d’émetteur premier de l’information. Enfin. Une telle carte de visite est difficilement critiquable au premier abord et force à l’écoute.

Dans le cas contraire. 16 17 AFSSA : Agence française de sécurité sanitaire des aliments. d’un site présentant toute l’information sur un sujet… Dans tous les cas. Le site 217 est un cas typique en la matière. Rien que sur la page d’accueil. Cf « Comment le consommateur est-il informé de la présence d’OGM dans un aliment ? ». Dans le même esprit. >> La crédibilité d’un site qui se veut polémique et sans parti pris dépend aussi énormément de sa neutralité apparente… B/ La neutralité du site Un site de PM doit être perçu comme présentant une opinion neutre.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 simple relais. l’internaute retrouve 8 fois le mot « débat ». le site doit apparaître comme un lieu de rencontre des positions diverses. . il perdrait l’audience opposée à l’opinion exprimée. à savoir l’AFSSA16. Pour renforcer cette prise de position. en commençant par le nom du site : ogm-debats. les concepteurs du site mentionnent autant qu’ils le peuvent le terme « débat » qui est censé représenter un gage de neutralité. le site doit apparaître comme un simple support qui ne fait que relayer de l’information brute. le site signale le lien vers le détail des expériences sur le site de la source première.21 - . Il peut ainsi prendre la forme d’un site forum. >> La neutralité dans sa présentation Pour prétendre être neutre.Copyright C4iFR . le site 217 utilise un sondage IPSOS17 qui démontre que les consommateurs sont prêts à consommer des produits transgéniques si ces derniers protègent l’environnement en réduisant les quantités de pesticide utilisées.com Il se positionne clairement dans la catégorie du forum en tant que lieu de débat sur les OGM.

il est indispensable de retrouver les arguments des deux camps. mais qui restent facilement démontables. Exemple 1 : Le témoin qui intervient le 19 juin 2002 fait un bilan de la société française en assimilant le refus des OGM à une volonté de retour à l’agriculture du début du siècle19. 18 19 Cf « Qui sommes-nous ? ». Certains témoignages du site 217. alors qu’en réalité les arguments adverses au site de PM sont souvent de faible importance. Ce témoin gagne en crédibilité aux yeux de l’internaute. Toute la difficulté à ce niveau de l’opération est de distiller de manière dosée des arguments défavorables aux concepteurs du site. Cf Maryse Salinieri. Même si. contre-balancent aussitôt leurs arguments en nuançant leurs propos. il nuance ses propos en affirmant « Par contre je trouve bien de faire une pause dans le progrès en se posant des questions ». sans pour autant être autiste aux arguments adverses. alors qu’il ne sera présenté qu’une information partiale et partielle. >> La présence des arguments des différents camps Au-delà des concepteurs et des gérants du site. l’internaute y voit un individu lucide et rationnel qui expose ses idées. Il amoindrit cependant la partialité de ces groupes en les définissant comme des « sociétés actives dans le domaine des biotechnologies végétales »18. et surtout. Ce flou est nécessaire pour préserver une neutralité d’apparence. son discours pro-OGM passe beaucoup mieux. contrôleur de gestion.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Même l’association DEBA (« Débats et Echanges sur les Biotechnologies en Agriculture ») qui a mis en ligne ce site joue sur l’ambiguïté de son appellation. L’utilisation du terme « sociétés actives » permet de rester dans le vrai tout en étant vague. .22 - . Ces dernières sont évidemment pour la culture et la commercialisation des OGM. L’art des concepteurs de l’opération de PM sera de sembler présenter aux internautes une tribune équilibrée présentant l’ensemble des arguments. Ce témoin apparaît clairement pro-OGM dans son témoignage. Si le site de PM devient une plate-forme d’échange sur un sujet donné. L’internaute a l’impression que les deux camps sont présents. DuPont ou Monsanto. Tous les efforts sont focalisés pour véhiculer l’idée de la neutralité. Il adopte ainsi une stratégie de diffusion d’information non-récupérable par le camp adverse . qui paraissent trop partisans d’une opinion. Néanmoins. le contenu doit également apparaître neutre. ce que nous développerons au chapitre suivant. Le site se devait d’afficher ses fondateurs pour éviter que d’éventuelles révélations de connivence avec de grands groupes industriels du secteur ne ruinent la confiance des internautes. Alors que ses fondateurs sont d’un parti pris. elle préconise une pause dans le « progrès » et non pas dans le développement des OGM.Copyright C4iFR . Il est toujours difficile pour un site de justifier son indépendance vis à vis d’intérêts extérieurs. le site tente néanmoins de convaincre l’internaute de la neutralité de son contenu. C’est justement le cas ici pour le site 217 qui affiche clairement que les membres fondateurs de l’association DEBA sont de grands industriels agroalimentaires comme Bayer CropScience.

il défend le principe de précaution.23 - . l’internaute retient beaucoup de paroles. mais plat. Le premier témoin qui est pharmacien est crédité d’une compétence puisqu’il représente un professionnel de la santé. son ton nettement plus agressif à l’encontre des anti-OGM rend son discours plus vivant . >> Devenir un site de référence pour attirer les internautes est une des tactiques des sites de PM pour occuper le terrain de la connaissance. Ceci doit conduire au second objectif qui est de fidéliser l’internaute en quête de réponses sur cette question. La soi-disant présence des deux camps concourt au sentiment de neutralité que le site cherche à dégager. Le corps humain est extrêmement complexe et les effets secondaires… » Après lecture. mais peu de solutions apportées. L’internaute termine la lecture de la page d’accueil par ce témoignage et en retient naturellement plus d’éléments. Comme l’attractivité qui remplissait une double fonction (mettre en confiance l’internaute dans un premier temps. puis le transformer en diffuseur d’information). la crédibilité et la neutralité remplissent également un double objectif. Sans être contre les organismes transgéniques. je ne peux m’empêcher de faire le parallèle entre OGM et médicaments.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Exemple 2 : Les deux témoignages de la page d’accueil du site 217 sont très révélateurs de cette volonté de paraître présenter les arguments des uns et des autres. Le premier objectif de la crédibilité et de la neutralité d’un site est de mettre en confiance l’internaute pour qu’il prenne connaissance des informations présentées. La crédibilité et la neutralité sont indispensables pour qu’un site devienne un site de référence. est presque moralisateur. . Bien qu’il soit moins crédible puisque jeune étudiant. « En tant que pharmacien. Le second témoin en école de commerce rompt totalement avec le discours précédent et concourt à faire ressortir le ton moralisateur du précédent. alors qu’une analyse plus approfondie permet de mettre en lumière la réalité des perceptions des internautes. Son style fourni. l’internaute est plus réceptif à ses arguments.Copyright C4iFR .

La première consiste à dissimuler les initiateurs du site. et révèle combien ces opérations de PM sont difficiles à dénoncer comme telles. Comment désamorcer les critiques des internautes ? Après avoir acquis la confiance de l’internaute.1 Devancer les critiques Deux types d’attaque menacent les opérations de PM. elle ne l’est pourtant pas puisqu’une fois ces liens établis. Pour cela. ce qui décrédibilise complètement la démarche et peut la réduire à néant. l’information est irrécupérable par les adversaires. Cette approche marque une évolution importante par rapport à la politique du secret qui dominait les actions d’influence. Cela consiste à désamorcer les offensives adverses visant les failles de leur propre discours. . Dans le cadre de notre étude. les concepteurs doivent protéger les liens qui unissent le site Internet aux commanditaires réels. il s’agit des sites Internet. tout en en simplifiant les problématiques. 2. C’est pourquoi. ils perdraient considérablement de leur influence. il y a toujours un risque que ces liens soient découverts. celle-ci les affiche clairement. puis à contrôler le terrain de la connaissance en le délimitant à leur avantage. Longtemps perçue comme suicidaire.24 - . Cependant. La deuxième démarche prend le contre-pied total par rapport à la précédente. les unes portent sur la « forme » et les autres sur le « fond ». les concepteurs d’opérations de PM sont amenés à neutraliser les critiques en les anticipant. les concepteurs de site doivent à présent verrouiller l’information présentée. il existe deux approches. >> Les acteurs derrière l’opération Les sites de PM tentent d’apparaître dans un rôle qui est différent de celui qu’ils jouent réellement. les sites ont le plus souvent recours à des intermédiaires qui cloisonnent l’émission des ordres. Pour y parvenir. Si cependant ces derniers venaient à être dénoncés auprès des populations cibles.Copyright C4iFR . ils cherchent bien évidemment à camoufler leurs objectifs réels.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 2. Pour éviter que ces liens ne soient visibles et deviennent une faille. Pour y parvenir. Pour simplifier. ce qui permet de cacher les objectifs recherchés. A/ Protéger les liens invisibles et la démarche adoptée La « forme » d’une opération de PM correspond au système mis en place pour véhiculer le message destiné à contrôler les perceptions de l’audience cible. Alors que la première attitude consistait à dissimuler les liens entre le site et les donneurs d’ordre.

toute sincérité. Pour verrouiller cette faille. Ainsi en anticipant les accusations d’opération d’influence. Ces derniers sont immédiatement diabolisés s’ils ne respectent pas les directives données (nous aborderons la diabolisation plus loin dans l’étude). elle récapitule l’enjeu du site. DuPont-Pioneer Semences.Copyright C4iFR . et surtout indique à l’internaute quelle attitude adopter à l’égard de ce site. Le site dicte très clairement la « bonne » conduite que les internautes sont tenus de respecter. • Le premier consiste à tenter systématiquement de disqualifier celui que l'on considère comme « l'adversaire » en lui déniant. autant sur la forme que sur le fond du sujet. En adoptant cette démarche. . un risque pèse sur la démarche en elle-même. « Si l'on veut continuer à nourrir ce débat. Ce que le site appelle « manipulations occultes » peut précisément correspondre à une opération de PM. Le site accuse explicitement ceux qui oseraient induire une quelconque opération d’influence sousjacente comme les ennemis du libre débat.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Le site 217 a adopté la deuxième démarche en affichant très explicitement ses liens avec « des sociétés actives dans le domaine des biotechnologies végétales »20. Le site 217 fait de même et anticipe dans un « avant-propos ». • Le deuxième est de dénoncer comme partiale toute recherche scientifique qui vise à améliorer la connaissance des faits. Dow AgroSciences. >> Protéger la démarche adoptée Au-delà des liens entre les différents acteurs. » Le troisième comportement cité ci-dessus nous intéresse particulièrement ici. le site 217 se protège des éventuelles attaques sous cet angle. une fenêtre indépendante apparaît. » En révélant ces liens. Et ainsi d'empêcher ou de retarder la clarification du débat. le site fournit une information non récupérable et anticipe les attaques de ses adversaires qui auraient cherché à révéler ces connivences contre nature pour une plate-forme de débat qui se veut neutre. Quand l’internaute arrive sur la page d’accueil du site 217. Le simple fait d’initier une telle action peut être perçu comme une volonté d’influence de la part du site. le site recourt à l’anticipation en annonçant les critiques des adversaires concernant la démarche. L'intention de ces types de comportements est toujours de réveiller la polémique. par principe. Cette dernière remplit différentes fonctions. • Le troisième est de qualifier de « manipulations occultes » toute initiative de diffusion de l'information dans le public. Les concepteurs de site de PM limitent déjà considérablement ce risque potentiel en insistant sur la neutralité du site. Monsanto et Syngenta. 20 Cf « Qui sommes-nous ? ». le site 217 gagne en crédibilité en semblant jouer la carte de l’honnêteté et de la transparence. L’association DEBA va même jusqu’à indiquer ses membres fondateurs qui sont « Bayer CropScience.25 - . il convient de se garder de trois comportements qui constituent des régressions.

>> Annoncer ses propres failles… Dans les opérations de propagande classique. si l’on peut dire. Il va donc falloir arbitrer entre les intérêts et les risques. le site 217 anticipe plusieurs failles : la nocivité potentielle des OGM et le principe de précaution . Toute la difficulté de ces opérations consiste à donner l’impression d’une écoute des arguments adverses. 21 Cf « Accueil ». je ne peux m’empêcher de faire le parallèle entre OGM et médicament. Le système laisse expressément ouvertes certaines failles pour contribuer à ce semblant d’équilibre qui valorise sa neutralité et sa crédibilité. le site donne le ton avec le témoignage du pharmacien. Le corps humain est extrêmement complexe et les effets secondaires d’un médicament ne sont révélés qu’après la mise sur le marché (AMM). voire même d’une certaine valorisation. Au final.Copyright C4iFR . Même avec la meilleure volonté nous n’en connaîtrons jamais tous les paramètres ni leurs régulations. La diabolisation et le refus d’écoute de l’autre dans cette propagande classique dégage un sentiment de « bon » et de « mauvais » camp. « En tant que pharmacien. »21 Dans ce témoignage. seul un humain qui a employé le médicament peut être victime des effets secondaires. Heureusement. La propagande dénonce violemment les failles adverses tout en rejetant les attaques de ces derniers visant leurs propres failles. à savoir les arguments en présence. le premier témoin. Il serait contreproductif de donner des armes trop puissantes à ses adversaires. En se présentant comme un site de débat. . les liens entre la culture des OGM et les intérêts financiers.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 B/ Annoncer les failles de son discours Les autres risques qui pèsent sur les sites de PM reposent sur le « fond ». quand des milliers de personnes ont testé la molécule. cette « guerre » devient stérile et aucun camp ne l’emporte réellement sur l’autre. Les opérations de PM dépassent ce clivage de « bon » et de « mauvais » camp. le site de PM anticipe sur ses adversaires en les empêchant de prendre l’initiative grâce à des arguments pertinents.26 - . Dans le cas des OGM. annoncer ses propres failles est un exercice périlleux. Ces deux failles. >> …tout en les minimisant Cependant. il semble simplement présenter les arguments de ceux qui doutent des OGM. Il est indispensable de prendre grand soin des failles qui sont mis en lumière et à la manière dont elles le sont. sont celles qui reviennent le plus souvent et qui sont les plus virulentes. En annonçant ses propres failles. les possibilités d’exposition sont tellement ouvertes que les effets négatifs seront plus difficilement maîtrisables. on retrouve deux camps qui s’opposent. sanitaire et économique. Cette anticipation emprisonne les adversaires dans une position ou un discours les condamnant à terme. Le site 217 laisse volontairement des failles dans son argumentaire. sans contribuer de manière constructive à l’évolution du débat. Dès la page d’accueil. Ces derniers sont condamnés à répéter sans cesse ces arguments.

affirmer ensuite que ces critiques n’ont aucun fondement. voire moralisateurs qui n’ouvrent guère de perspectives aux problèmes qu’il évoque. >> Ainsi les sites de PM. Dans cette page. Il met simplement en avant le principe de précaution qui veut que l’on attende les résultats d’études scientifiques et les effets secondaires sur la santé avant de commercialiser de nouveaux produits.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Les sites de PM prennent d’importantes précautions sur le contexte qui entoure l’annonce des failles. le site canalise les critiques en se réservant le droit de conclure sur le niveau réel de danger. le site admet qu’il existe des risques de dissémination. et conclure enfin en précisant que si la critique a une raison d’être. Contrer dans un premier temps les arguments adverses en anticipant les critiques. en parfaite contradiction avec la phrase précédente. Une lecture plus poussée permet de nuancer ce sentiment. les concepteurs du site font pourtant une généralité. ce témoin n’apparaît pas comme un farouche opposant aux OGM. Pour compléter le dispositif d’anticipation. à l’image du site 217. le site s’empresse d’affirmer que « chaque espèce végétale doit être étudiée au cas par cas… » Le site poursuit en tentant de rassurer les internautes inquiets sur les risques liés aux OGM. structurent les processus d’anticipation en trois phases successives. que ce soit sur le ton ou le style employé. 22 Cf « La dissémination des gènes de plantes transgéniques présente-t-elle un risque pour l’environnement ? ». « La dispersion du pollen a été étudiée pour un grand nombre d’espèces cultivées. » Il va même plus loin en diluant complètement les risques qu’il avance quand il affirme que « les possibilités d’exposition sont tellement ouvertes […] Même avec la meilleure volonté nous n’en connaîtrons jamais tous les paramètres… » Au final. » En admettant ce risque. Exemple 1 : Prenons l’exemple du pharmacien du site 217 qui apparaît après une lecture rapide comme un anti-OGM. car son auteur avec un ton général défaitiste emploie des termes négatifs. Exemple 2 : Abordons à présent un autre exemple d’anticipation par le site : la dissémination des plantes transgéniques22. mais s’empresse aussitôt d’ajouter que « la probabilité […] est très faible.Copyright C4iFR . seul un humain (sur des milliers ? NDLR) qui a employé le médicament peut être victime des effets secondaires.27 - . Tout d’abord. les concepteurs du site commencent par expliquer le processus de dissémination des gènes des espèces végétales. Pour éviter que les adversaires ne puissent opérer un amalgame entre les plantes transgéniques et les autres végétaux. Il minimise même dans son discours les risques en expliquant qu’ « heureusement. . l’internaute retiendra de ce témoignage un sentiment négatif. si l’on peut dire. ce qui a permis aux commissions d’évaluation de définir des distances d’isolement pour les essais OGM… » Pour ce faire. son impact serait très limité ou sans conséquence.

De telles modifications. Bien que la définition de ces termes parait neutre. Cette volonté est d’autant plus marquée qu’une autre page dédiée aux définitions reprend la même idée.Copyright C4iFR . En dictant sa propre définition des idées et des termes employés dans une polémique. La deuxième étape du processus de désamorçage total des critiques est l’orchestration de l’occupation du terrain de la connaissance. ce qui revient finalement à définir des systèmes de normes internationales. le général cherche à connaître les armes de ses adversaires et à combattre sur un terrain qu’il maîtrise. cette pratique peut prendre la forme de conventions sur l’emploi de certaines armes (mines anti-personnelles. >> La définition des termes Dans le milieu économico-financier. Cette appréciation orientée des définitions contribue à désamorcer les offensives 23 24 Nous aborderons plus loin les aspects sémantiques dans la gestion des perceptions. les concepts et les mots différemment selon sa culture et son passé personnel. Celui qui parvient à définir les règles du « jeu » en devient quelque part un des arbitres clés. il obtient un avantage certain sur ses ennemis. C’est pourquoi. « OGM » ? ». Il l’associe donc avec un terme connoté positivement : la nature. la démarche reste la même. Le site 217 fournit un glossaire afin de donner sa propre définition des termes qu’il emploie. L’association d’un terme neutre à un autre positif ou négatif peut par exemple servir un objectif sémantique23. très fréquentes dans la nature. on peut cependant s’attarder sur celle de « mutation ». Si ce dernier réussit à définir des règles de combat qui lui sont favorables et à les faire accepter par la majorité. le site de PM se protège des offensives adverses.2 Occuper le terrain de la connaissance En avançant ses propres critiques et failles.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 2. A/ Délimiter et contrôler les points de polémique Pour remporter la victoire.28 - . « biotechnologies ». Cette définition des règles commence avec le sens même des mots employés. Chaque individu comprend les idées. le site de PM permet de rallier ces individus à sa vision de la problématique énoncée puisque tous parlent et comprennent à présent le même langage. au moins inconsciemment. »24 L’internaute en lisant à plusieurs reprises cette association « positive » dédramatise. Cela peut revêtir différentes formes. « Modification soudaine de la séquence ADN. Cf « Qu’entend-on par « sélection ». armes chimiques. le terme « mutation » qui lui apparaît désormais inscrit dans l’évolution naturelle de l’humanité. « croisement ». transmissible à la descendance. . de nos jours. le site veut le dédramatiser. peuvent aussi être provoquées en laboratoire » Le terme « mutation » fait généralement peur. bactériologiques…). et est souvent assimilé aux OGM. « Tous les végétaux cultivés sont issus de mutants naturels qui apparaissent de manière spontanée et que l’homme a su retenir en raison de leurs propriétés. Par exemple.

Ces sites fixent les limites et les points de la polémique. elles sont de la même famille. les concepteurs facilitent la tâche de l’internaute en glissant quelques indices : « Aujourd’hui. Il cherche à assimiler les techniques transgéniques aux techniques traditionnelles d’agriculture. Toutefois.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 futures fondées sur ces termes. « OGM » ? » 28 PNAS. croisements) ou actuels (culture in vitro. l’amalgame est également largement employé dans les opérations de PM. « croisements ». la culture in vitro. la technique de l’amalgame va bien plus loin. Le Petit Larousse. La seconde quant à elle crée des espèces transgéniques en apportant un gène externe à l’alimentation de l’homme (par exemple. les auteurs du site utilisent le terme « classique ». » « La méthode de croisement « classique » se limite aux plantes interfécondes et vise à cumuler dans la plante les variables les plus performantes de gènes d’intérêt agronomique. et créent ces nouveaux fronts tout en prétendant toujours traiter des fronts classiques. »26 Dans ces deux extraits. Fréquemment utilisé en politique. les croisements créent des espèces nouvelles (c’est le cas du « choufleur. le sélectionneur dispose en effet de toute une palette d’outils permettant d’améliorer considérablement les productions végétales.29 - . Alors qu’associer signifie « mettre ensemble ».Copyright C4iFR . du brocoli ou du chou de Bruxelles »27) sans qu’il n’y ait une intervention sur les gènes (figure 1). Le site 217 mène une telle stratégie avec l’utilisation de l’amalgame. 25 26 . Cette « famille » qui souffre moins de la polémique devient un ancrage fort pour les OGM. le site présente les cultures transgéniques comme l’évolution normale des techniques agricoles traditionnelles. Pour éviter que l’amalgame ne soit trop flagrant. coli dans une variété de riz basmati pour obtenir un riz transgénique résistant au froid et à la sécheresse28) (figure 2). >> L’emploi de l’amalgame Bien que l’association de termes concoure à juguler les critiques. Elle comprend la sélection. amalgamer veut dire « mélanger des choses très différentes »25. Il ne prend pas le risque de justifier cette appartenance. Par exemple. les croisements. la localisation de gènes… Chacun des membres de cette famille a une crédibilité positive grâce aux résultats passés (sélection. il la sous-entend et laisse le soin à l’internaute d’établir lui-même la relation. « biotechnologies ». Cf « Qu’entend-on par « sélection ». localisation de gènes). « biotechnologies ». L’utilisation de l’amalgame par des sites de PM leur permet de progressivement et insensiblement sortir du cadre strict du débat pour mener la polémique sur d’autres fronts qui leur sont plus favorables. « biotechnologies ». Il existe pourtant de grandes différences entre les membres de cette famille et les techniques transgéniques. La perception de l’internaute sur la mutation peut ainsi changer pour qu’il devienne lui-même hostile à tout discours axé sur les risques de mutation. en plus des croisements « classiques ». « croisements ». comptes-rendus de l’Académie américaine des sciences du 25 novembre 2002. « croisement ». introduction d’un gène préalablement modifié issu de la bactérie E. comme la sélection naturelle. « OGM » ? ». L’internaute doit comprendre que bien que les techniques transgéniques ne soient pas « classiques ». « OGM » ? » 27 Cf « Qu’entend-on par « sélection ». les croisements… principalement dans la page « Qu’entend-on par « sélection ».

Copyright C4iFR . Les techniques pour susciter les émotions chez l’internaute seront abordées plus loin dans l’étude. les concepteurs du site souhaitent brouiller les frontières entre les systèmes pour que l’internaute ne distingue plus les techniques transgéniques des techniques traditionnelles. ils obtiennent une plus grande marge de manœuvre et de l’importance pour ensuite constamment minimiser l’ancien système dans lequel sont enfermés leurs adversaires. . l’économie… Ceux qui mènent des opérations de PM cherchent à transférer la polémique du système actuel vers un autre qui leur est plus favorable.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Aliments comestibles sans risque par l’homme A B C Aliment comestible sans risque par l’homme figure 1 Aliment comestible sans risque par l’homme A D Elément non présent dans l’alimentation de l’homme E Risques pour l’homme ? figure 2 A terme. et donc des limites de la polémique. les concepteurs du site utilisent les émotions des internautes.30 - . la culture. Les polémiques naissent vis à vis de grands systèmes comme la société. Une fois la polémique menée dans ce nouveau système. Il est admis que le transfert est un succès quand la cible ne réalise pas que la polémique ne tourne plus autour du système initial. >> Le transfert de la polémique Ce flou entre les systèmes. L’internaute ne doit donc par réagir à ce détournement. Pour ce faire. la sécurité. contribue au transfert de cette même polémique vers un système moins sensible aux critiques des adversaires.

c’est si les OGM permettront de développer de nouvelles variétés de cultures résistantes aux conditions difficiles comme le manque d’eau.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Pour interpeller une audience aussi vaste et diverse que possible. j’ai constaté qu’au Mali l’alimentation était peu variée […] car peu de choses poussent en raison du climat […] et les denrées importées sont rares et trop chères pour la plupart des habitants. mais elles sont une solution intéressante parmi d’autres. sans oublier celui de l’évolution de la « société » face aux OGM. humanitaires. Plus de 5 millions d’agriculteurs cultivent des OGM et les trois quarts vivent dans les pays du Sud… » Cet extrait met en opposition les pays du Sud et l’Europe dont le titre « Les pays du Sud en avance sur l’Europe ? » est volontairement provocateur.Copyright C4iFR . ancien conseiller spécial auprès du directeur général de l’UNESCO30. Elle fait indirectement l’apologie des OGM avec une question qui en réalité n’en est pas une. cette liste de conditions difficiles de ce pays concourt à renforcer les émotions de l’internaute qui se projette pour un instant dans ces pays. « Personne ne prétend que les plantes transgéniques vont résoudre tous les problèmes. elle est quasiment sûre de rallier un grand nombre d’internautes à ses idées. notamment en France. de l’ « industrie/économie » et de l’ « environnement/écologie ». En abordant ce thème. >> Le témoin Marie Debord. ce qui inscrit à première vue sa question dans l’axe du débat. les attaques d’insectes. >> Les difficultés économiques. et pour développer l’élevage. détourne le débat sur le terrain de l’humanitaire. L’axe économique est très important dans la problématique des OGM. Elle fait part de son expérience lors d’un voyage au Mali et de la famine qu’elle a pu y constater. Pourtant. « Lors d’un voyage. Elle établit une causalité entre l’alimentation et les maladies. Le site évoque l’extrait d’un article d’Albert Sasson. Ce que j’aimerais savoir.31 - . sanitaires… des pays du Tiers-monde sont des viviers de systèmes exploitables par les concepteurs de site de PM. cadre dans la chimie. » La famine et les inégalités dans le monde sont des thèmes fortement mobilisateurs. le site présente très clairement les différents systèmes liés aux OGM vers lesquels les auteurs du site cherchent à détourner les internautes29 : « La transgénèse trouve des terrains d’application dans des domaines aussi vastes que la médecine. 29 30 Cf « Quelle est l’utilité des plantes transgéniques pour ceux qui ne sont pas agriculteurs ? » Cf « Les pays du Sud en avance sur l’Europe ? » . pour introduire d’autres céréales ou des fruits et légumes nouveaux dans l’alimentation. la pauvreté des terres… » De plus. Sa question liste tout ce que les OGM ouvrent comme perspectives de développement dans l’agriculture. l’environnement ou l’industrie. » Le site présente ainsi les thèmes de la « médecine/santé/humanitaire ». Une alimentation aussi déséquilibrée favorise forcément les maladies. elle évince totalement la question des liens entre les OGM dans l’alimentation et la santé. les attaques d’insectes. « Les OGM permettront de développer de nouvelles variétés de cultures résistantes aux conditions difficiles comme le manque d’eau. la pauvreté des terres.

Par exemple. De plus. le site présente l’information sous la forme suivante33 : « Aujourd’hui. comporte pourtant de nombreux points d’ombre. au moins dans le principe. >> L’environnement est un thème qui fédère. 33 Cf « Comment le consommateur est-il informé de la présence d’OGM dans un aliment ? » 34 Cf la page d’accueil. Pourtant. et ne rentrent plus dans le débat des OGM et de l’alimentation/santé. Le site utilise ici ce thème à plusieurs reprises.32 - . près d’une personne sur deux accepte d’acheter ces aliments si on lui garantit que les plantes OGM en question permettent de mieux préserver les sols. et la généralisation à l’ensemble de la population française sans aucune précision sur la population test est contestable. très favorable aux OGM et cautionné par l’institut IPSOS. l’air et l’eau en réduisant la quantité de pesticides utilisée. « Le nombre d’agriculteurs cultivant des plantes transgéniques est passé de 3. « Quand on voit que les militants anti sont souvent des citadins qui fument clope sur clope. Celui-ci est présent dès la page d’accueil avec le témoignage de l’étudiant34. il est intéressant de noter qu’en changeant de système les auteurs du site se focalisent sur certains points et en atténuent d’autres. A cet égard. le plus grand nombre. qui ne supportent pas de pucerons dans leur salade (en sachet d’ailleurs) et qui respire de la pollution à longueur de journée… Ils feraient mieux [[de . » Cf « Quel est le développement des cultures transgéniques dans le monde ? » Nous aborderons ce point plus loin avec la technique de l’encerclement. les trois quarts des Français seraient « ouverts » à la consommation d’aliments transgéniques. la présence massive et internationale des OGM dans les cultures32. les enjeux économiques sous-jacents seront immenses.NDLR] réfléchir à leur hygiène de vie plutôt que d’empêcher les chercheurs de faire leur travail. si les OGM deviennent une norme. Ce sondage. » Selon ces calculs. Pour donner l’impression d’un large soutien de la population française. l’Argentine et le Canada qui représentent ensemble 96 % des superficies de cultures transgéniques31.Copyright C4iFR . le terme « ouvert » reste très ambigu.5 millions en 2001. Plus des trois-quarts de ces agriculteurs sont des fermiers qui cultivent du coton génétiquement modifié résistant aux insectes… » Ces chiffres impressionnants renforcent un des axes majeurs du site. les OGM doivent permettre aux pays du Sud de nourrir leurs populations. les auteurs du site appuient le développement des cultures transgéniques dans le monde avec de nombreux chiffres. de se développer et d’atteindre une meilleure qualité de vie. un français sur deux est ouvert à la consommation d’aliments contenant des OGM autorisés en France.5 millions en 2000 à 5. Signifie-t-il « favorable » aux OGM (comme le laisse sous-entendre le site) ou « être au courant » de l’existence de produits transgéniques dans l’alimentation ? >> L’exemple précédent rejoint le thème de la société. Ce résultat ne concerne que la population qui a été sondée. De l’autre.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 D’un côté. ils insistent sur les pays du Sud en tant que concurrents sérieux dans cette course agricole (« Plus de 5 millions d’agriculteurs cultivent des OGM et les trois quarts vivent dans les pays du Sud… »). ces chiffres font surtout références aux cultures non alimentaires comme le coton. ce qui constitue à nouveau un transfert dans un système favorable. mais ne mentionnent que très rarement les Etats-Unis. Parmi les personnes réticentes. 31 32 . Dans cette même page.

L’opposition aux plantes transgéniques ne viendrait donc pas des dangers sanitaires. . Dans l’exemple du pharmacien. Le site 217 utilise bien entendu cette technique à plusieurs reprises. […] Depuis l’exode rural et le travail des femmes. il délimite de lui-même le débat aux quelques points qu’il a énoncés. Le site induit que les remises en question des OGM viennent des positions de repli d’une certaine partie de la population française. Il dispose pour ce faire d’autres techniques. D’autres témoignages appuient cette idée35 : « Cela fait des années que les français (sic) ne savent plus ce qu’ils mangent. Si un adversaire des OGM avance les raisons de sa méfiance envers les cultures transgéniques. les auteurs du site parviennent à canaliser le débat en le simplifiant aux seuls points avancés. >> La simplification du débat La première de ces techniques est la simplification des débats.33 - . renverser les causes et les conséquences Après avoir délimité et contrôlé les points de polémique. autant d’atouts pour persuader l’internaute et le convaincre du bien-fondé de ses arguments. […] Par contre je m’effraie de voir des jeunes vouloir revenir à l’agriculture de l’avant guerre. c’est la société même qui est à l’origine des réactions.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 En transférant le débat sur le système sociétal. ce qui empêche le débat d’évoluer. Les polémiques prennent naissance dans la complexité des causes. le site distille un message clair : c’est en réalité une partie de la société française qui est réfractaire aux biotechnologies. ils font de ces points des éléments incontournables. le site de PM doit continuer à occuper le terrain de la connaissance. » Par ces témoignages. se nourrir c’est devenu quelque chose dont ils s’occupent à la va-vite. Pour parfaire leur stratégie. mais de son ancrage dans la société. Les partisans d’une thèse le sont généralement parce que certains points ont plus d’importance que d’autres à leurs yeux. raccourcir la logique des enchaînements. En mettant en avant un témoin (ou en en créant un…) qui n’aborde qu’un nombre restreint d’axes de polémique. évidemment beaucoup plus importants que ceux du camp adverse. Les leaders d’opinion jouent de ces points particuliers en les mettant en valeur pour soutenir leur camp. B/ Simplifier les faits.Copyright C4iFR . ils simplifient indéniablement l’ensemble de la polémique. des enjeux et des scénarii possibles. Dès la page d’accueil. Cf la page d’accueil. et non plus les questions d’ordre sanitaire. ce dernier justifie sa prise de position36 : 35 36 Cf « Les contributions internautes : Maryse Salinieri ». C’est impossible et en plus j’ai l’impression qu’ils se font une idée fausse de la qualité d’autrefois. Par conséquent. chaque camp explique via des témoins ses arguments pour ou contre les OGM. les auteurs du site évincent une fois de plus les enjeux sanitaires des OGM dans l’alimentation. En majorant certains éléments par rapport à d’autres.

Copyright C4iFR . ».34 - . Ce n’est donc pas un hasard si les concepteurs d’opérations de PM sur Internet cherchent à contenir la polémique dans les limites qu’ils désirent dès la première page du site. Il va donc falloir arbitrer entre les intérêts et les risques. Ainsi le processus normal voudrait qu’une cause entraîne une réaction qui déboucherait sur une conséquence. les auteurs du site construisent leur argumentaire dans les autres pages web en préservant cette vision simplifiée de la polémique. En enfermant leurs adversaires dans cet axe. Le corps humain est extrêmement complexe et les effets secondaires d’un médicament ne sont souvent révélés qu’après la mise sur le marché […] Dans le cas des OGM. »38 37 « Par contre je m’effraie de voir des jeunes vouloir revenir à l’agriculture de l’avant guerre. » Selon cet adversaire des OGM qui met en avant le principe de précaution. les consommateurs demandent à être informés au moment de choisir… et les législateurs l’ont bien compris ! Depuis 1998. la Commission européenne exige en effet de mentionner la présence d’OGM sur les étiquettes pour les produits alimentaires dont les ingrédients contiennent plus de 1 % d’OGM. >> L’inversion des causes et des effets Une autre technique pour occuper le terrain de la connaissance et de promouvoir des arguments consiste à inverser les causes et les conséquences. les possibilités d’exposition sont tellement ouvertes que les effets négatifs seront plus difficilement maîtrisables. Exemple 1 : « Confiants ou méfiants. C’est impossible et en plus j’ai l’impression qu’ils se font une idée fausse de la qualité d’autrefois. On retrouve également les arguments vus précédemment qui assimilent les adversaires des OGM à des individus méfiants de l’avenir qui cherchent à retrouver un pseudopassé sécurisé37. Même avec la meilleure volonté nous n’en connaîtrons jamais tous les paramètres ni leurs régulations.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 « En tant que pharmacien. Cause Réaction Conséquence Or les opérations d’influence sur les perceptions modifient ce processus en persuadant leur audience que les causes sont en fait des conséquences. Ce manque de certitude devient ainsi l’argument principal des adversaires des OGM qui craignent des effets indésirables dans le futur. je ne peux m’empêcher de faire le parallèle entre OGM et médicament. Un fait quel qu’il soit peut être la cause ou la conséquence d’un autre événement. Voyons des exemples concrets pour mieux comprendre cette technique difficilement détectable. 38 Cf « Comment le consommateur est-il informé de la présence d’OGM dans un aliment ? » . la menace principale des organismes transgéniques vient du manque de certitude vis à vis des effets secondaires.

des risques sanitaires de l’alimentation transgénique du débat. Cet aveu de risques d’allergies à cause des OGM (qui va à l’encontre de tous les témoignages précédents démontrant qu’ils existent bel et bien. En inversant les causalités. à savoir les risques potentiels que représentent les cultures transgéniques. et concluent sur la suppression des risques des OGM. bientôt. le site de PM parvient à éliminer la question. dans le cadre de la législation européenne. les concepteurs du site font de cette faiblesse une force. Risques potentiels Etiquetage Dans la version du site. Ainsi cette loi va conduire au risque nul des OGM. le site qui apporte de l’information aux consommateurs.35 - . pourtant centrale. Exemple 2 : « Cependant. définitivement abandonnée : la directive 2001/18 préconise d’éliminer progressivement les marqueurs de résistance aux antibiotiques qui sont susceptibles d’avoir des effets préjudiciables sur la santé humaine et l’environnement. mais comme dans tous les produits) pourrait être perçu comme une faille.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Selon les auteurs du site. En posant le raisonnement en ces termes. Pourtant avec cette inversion de causalité. les « risques potentiels » en sont la cause. Ils posent le processus de réflexion de la manière suivante : Recherches d’information Etiquetage Ils évincent ainsi une autre cause qui pourtant paraît légitime. l’utilisation des gènes de résistance aux antibiotiques dans la production d’OGM sera.Copyright C4iFR . tandis que dans l’autre version. la cause de ce processus est la « recherche d’information ». se place dans une démarche citoyenne « positive ». les auteurs du site affirment que la loi va conduire à la suppression des gènes responsables de la résistance aux antibiotiques. »39 Dans cette page. 39 Cf « Les aliments transgéniques vont-ils favoriser la résistance aux antibiotiques ? » . la demande en informations de la part des consommateurs a conduit à l’étiquetage des produits contenant des organismes transgéniques.

étudiant en médecine.Copyright C4iFR . Le site se positionne ensuite en affirmant qu’il est en mesure de la fournir. « Les OGM entraînent-ils de nouveaux risques d’allergies ? Certains prétendent qu’ils les augmentent. leurs manières de réfléchir. Cette technique est d’autant plus insidieuse qu’elle inscrit dans le raisonnement du lecteur une certaine manière de penser. . dont les risques liés aux OGM sont une fois de plus à l’origine : Risques Loi Suppression Cette technique d’inversion des causes et des conséquences est difficile à dénoncer car les raisonnements restent logiques. celle voulue par les concepteurs du site. aborde le problème des allergies et des OGM. Damien Vidal. Cette méthode est un exemple flagrant de l’action directe des opérations de gestion des perceptions sur les individus.36 - . d’autres qu’ils peuvent les diminuer ! Qu’en est-il vraiment ? »40 40 Cf « Les contributions des internautes ». >> La promotion de LA vérité La dernière technique consiste à véhiculer l’idée que LA vérité existe malgré la polémique en cours. le site écarte une fois de plus une autre chaîne de causalité possible.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Loi Suppression Aucun risque En établissant ce raisonnement. de poser les problèmes et d’appréhender les concepts. Un des témoins.

« Dans la mesure où les OGM seront une part nécessaire de l’alimentation du futur proche. par exemple les partisans des cultures 41 42 Idem. Pourtant l’étudiant présente les deux versions comme si ce point n’était qu’un de plus dans la polémique. . La figure 1 présente l’émetteur (en rouge). tolérants à un herbicide et permettant de créer des colzas hybrides. « J’aimerais aussi avoir des réponses claires de scientifiques sur nos connaissances actuelles sur les risques des plantes transgéniques sur notre santé… »41 Cette désignation des détenteurs ou non de l’autorité renforce indéniablement le professeur d’Université qui est intervenu juste avant elle pour atténuer considérablement les liens entre OGM et allergies. les adversaires n’ont pas réellement de droit de réponse. bénéficient d’une décision positive de la Commission européenne. il est légitime d’examiner les précautions nécessaires pour réduire le risque allergénique. Cependant. deux dossiers relatifs au colza […]. Si le site de PM parvient à répondre en premier à ce genre de question. » Cette phrase est l’une des plus marquantes du site car elle affirme explicitement que les OGM font de toute façon partie de l’avenir. C’est ainsi que le site 217 accuse directement la France d’être responsable du rejet des OGM contre l’avis de la Commission européenne. La question n’est plus de savoir s’il faut ou non autoriser les cultures transgéniques. ce qui est le cas dans le site 217 en la personne d’un professeur de biochimie de l’Université de Strasbourg. De plus. et en appelle directement à ce qui est pour elle l’autorité en la matière : les scientifiques. Cette dernière soulève également la question des allergies et du transgénique. »42 Les schémas suivants résument les différentes phases d’une opération d’occupation du terrain de la connaissance. sa version sera retenue comme LA vérité. sans que la France ne puisse répondre à ces affirmations : « Enfin.Copyright C4iFR . Elle dilue ensuite la résonance des adversaires en diminuant leur place pour enfin prendre une place incontournable dans le débat. il est intéressant de noter que le témoignage de Marie-Laurence Autard renforce l’ensemble du dispositif. Cf « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? ». Ceci est d’autant plus vrai si la réponse est formulée par un expert. c’est à dire LA vérité sur ce sujet. en l’occurrence la France. Cette affirmation est d’autant plus forte qu’elle émane d’un témoin qui dénonce les allergies des OGM et qui se positionne plutôt comme leur adversaire. En ajoutant un « vraiment » à sa question : « Qu’en est-il vraiment ? ».Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 L’allergie est un des axes principaux d’attaque des anti-OGM. cette décision n’a jamais fait l’objet d’un consentement écrit de la part de l’Etat membre rapporteur. la précision « réponses claires » réclame également une réponse de type vérité unique et infaillible. En devenant un site de référence. A cet égard. il attend une réponse qui soit dans le « vrai ». mais plutôt comment les améliorer pour préparer l’avenir. >> L’ensemble de ces techniques concourt à occuper le terrain de la connaissance dans le but d’éliminer les points de polémique ou de les attirer dans une enceinte qu’elle peut maîtriser et canaliser.37 - . avant de s’intéresser aux bénéfices attendus d’OGM dans la prévention ou le traitement d’affections allergiques.

Ce relais prend l’apparence d’un adversaire ou d’un neutre. Cette diffusion massive en fait un émetteur de référence. figure 1 La figure 2 schématise la phase actuelle du site de PM.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 transgéniques. Cette tactique rompt l’encerclement pour encercler à son tour. Une fois que l’émetteur est devenu une référence. L’émetteur crée un relais sans en apparaître comme l’initiateur (en gris foncé avec pointe rouge).Copyright C4iFR . De plus. et diffuse de la connaissance (flèches rouges) pour rompre indirectement l’encerclement. .38 - . figure 2 La figure 3 conceptualise les objectifs recherchés par cette démarche. certaines audiences sont acquises à la cause de l’émetteur grâce à cette logique d’influence et deviennent à leur tour des relais de connaissance (flèches rouges). encerclé par des adversaires (en gris foncé) qui diffusent de la connaissance aux différentes audiences (en gris clair). les adversaires sont contraints de communiquer par elle pour toucher les audiences.

Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 figure 3 .39 - .Copyright C4iFR .

thème central de ce dossier.Copyright C4iFR . 3.40 - . Un des témoins l’annonçait même clairement en : .. A/ L’évolution temporelle naturelle La sécurité liée aux OGM est un des points les plus nuisibles aux cultures transgéniques. 1. l’étude de la structuration du débat.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 2 La structuration du débat par le site Comme nous l’avions abordé au début de cette étude. abordons à présent la suivante : la structuration du débat par le site. La crainte du « nouveau » et des manipulations des gènes freine de nombreux consommateurs. Si la présentation des faits obéit à des techniques générales quelque soit le thème abordé. Tout en soutenant leurs thèses par une stratégie défensive. 2. La structuration du débat par le site . La résonance du débat hors du site. Comment influencer les internautes ? Pour convaincre les internautes.1 Les processus d’acceptation des OGM par les internautes La stratégie défensive recherche l’adhésion des internautes en présentant un ensemble de techniques destinées à défendre et à promouvoir les OGM. Nous venons d’achever l’analyse de la première phase. La présentation des faits par le site . les sites de cyberlobbying pratiquent une double stratégie : offensive et défensive. ces sites appliquent envers leurs contradicteurs et leurs commentaires une stratégie offensive. montre comment se développe une stratégie d’influence qui se veut à la fois offensive et défensive. 1. l’analyse des opérations d’influence sur les perceptions via les sites Internet se décompose en trois phases : 1.

14/06/2002.41 - . Parmi les techniques qu’il a développées à cet effet. Alors que les OGM sont contestés. 14/06/2002. la sélection et les biotechnologies n’ont cessé de se perfectionner à travers les âges pour finalement se rejoindre grâce au génie génétique. Cf « Les contributions internautes » Anne Tiercelin. les auteurs du site n’hésitent pas à affirmer. »45 Les OGM font ainsi partie de l’Histoire de l’Homme et de son agriculture. le site insinue tout simplement que les OGM et les cultures transgéniques existent depuis les débuts de l’agriculture. et représente une technique comme les autres et parmi d’autres. »44 L’idée que les OGM sont le résultat d’une évolution temporelle naturelle de l’agriculture se retrouve à de nombreuses pages du site : « Depuis toujours.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 « La nouveauté fait peur. Une fois rattachés au passé. et cette appréhension est grandie lorsqu’il s’agit de notre santé… »43 >> L’héritage du passé Pour pallier ces peurs du « nouveau ». Elle est devenue l’aboutissement de siècles d’évolution agricole. « biotechnologies ». Ces affirmations ont l’avantage d’humaniser les manipulations de gènes et de rassurer face aux craintes de certains. que les OGM sont l’avenir de l’agriculture. mais elles sont une solution intéressante parmi d’autres.Copyright C4iFR . s’inscrivent donc dans la lignée d’une évolution millénaire des modes de sélection et d’amélioration. Les moyens techniques utilisés à cet effet par les semenciers. il y a près de 12 000 ans. l’homme cherche à sécuriser ses récoltes et à améliorer son alimentation. >> La solution d’avenir L’ancrage des OGM dans le passé et dans l’évolution naturelle des techniques agricoles permet également d’ouvrir les portes de l’avenir. « OGM » ? » 45 Cf « Pourquoi un agriculteur choisit-il des plantes transgéniques ? » 46 Cf « Limiter les risques d’allergie » 47 Cf « Les contributions internautes » Anne Tiercelin. « Depuis les origines de l’agriculture. « Dans la mesure où les OGM seront une part nécessaire de l’alimentation du futur proche… »46 La transgénèse n’est plus une technique isolée. « Personne ne prétend que les plantes transgéniques vont résoudre tous les problèmes. via des témoignages. Cf « Qu’entend-on par « sélection ». 43 44 . dont la transgénèse. les OGM puisent une nouvelle légitimité positive. »47 « Noyer » la transgénèse avec d’autres techniques reconnues du grand public permet aux auteurs du site de réduire aux yeux des internautes les risques que constituent les OGM. « croisement ». les agriculteurs cherchent à obtenir les variétés les plus performantes possibles.

une technique consiste à mépriser ses affirmations. Les auteurs prennent l’exemple (bien connu du grand public) de l’utilisation massive d’antibiotiques qui favorisent des résistances. 50 Cf « Les pays du Sud en avance sur l’Europe ? ». >> Le mépris du débat Pour diminuer l’impact d’une critique d’un adversaire. Là où il pourrait avoir deux causes de résistance aux antibiotiques. »48 >> La généralisation des risques Les auteurs du site cherchent à généraliser les risques afin de diminuer la portée émotionnelle négative de ces derniers. Les auteurs utilisent également les mentalités et les connaissances des internautes pour remplir leurs objectifs. il s’agit de s’appuyer sur des faits qui ont déjà une connotation. »50 Cf « Les contributions internautes » Jacques-Henry Weil. « Oui le risque d’allergie existe avec les OGM. Comme pour mettre en confiance les internautes. Bien que l’inverse (l’absence de résistance aux antibiotiques via les OGM) n’ait pas été prouvé non plus. Sans aller directement jusqu’au mépris. « Ils [les pays du Sud . Le site cherche ensuite à détourner l’attention sur une autre cause responsable. comme d’ailleurs avec tout produit non issu d’OGM. le site affirme clairement que la résistance aux antibiotiques via des OGM n’a jamais été prouvée. 26/06/2002.42 - . leur emploi en médecine humaine et vétérinaire sont reconnus comme la source majeure du développement des résistances aux antibiotiques. Plus concrètement. […] L’utilisation d’antibiotiques comme facteurs de croissance en nutrition animale. celle dont il est déjà sûr. d’autres attitudes remplissent un rôle similaire. »49 Contrairement aux risques allergiques. Cf « Les aliments transgéniques vont-ils favoriser la résistance aux antibiotiques ? ».Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 B/ L’amoindrissement des risques Pour amoindrir les risques que peuvent soulever les OGM. les concepteurs du site continuent à fondre les OGM dans une masse plus large. cette affirmation en début de phrase marque les esprits. Les internautes sont pour la plupart sensibilisés à la question des antibiotiques et ne contestent pas le bien fondé de l’affirmation. Leur approche sur la question sécuritaire revient à consentir qu’il existe des risques potentiels. mais comme ailleurs. l’internaute n’en retient qu’une. 48 49 . Ils ne cherchent pas à nier les risques des OGM car cela entraînerait une polémique et la révélation de leur parti pris. analysons l’exemple suivant : « Le risque de favoriser la résistance aux antibiotiques par l’intermédiaire des OGM n’a jamais été prouvé scientifiquement.Copyright C4iFR . et plus globalement.NDLR] pourraient bien négocier ce tournant tandis que nous en serons encore à épiloguer sur d’hypothétiques risques.

De telles affirmations se retrouvent sous diverses formes tout au long des pages du site et cherchent à rabaisser l’importance du débat ainsi qu’à diminuer son impact. >> Des perspectives positives Le thème des bénéfices retirés par les cultures transgéniques est omniprésent sur le site. « biotechnologies ». Cela revient à dire que ce débat est avant tout mené par des contestataires et qu’il est inutile. mieux équilibrée. « Epiloguer » signifie « trouver à redire sur toutes choses ». Pour justifier les perspectives annoncées. 27/06/2002. qu’il soit environnemental. Une fois l’internaute sensibilisé sur ces points. le verbe « épiloguer » à une connotation négative . les OGM semblent être la solution pour diminuer la mortalité. les OGM sont présentés comme la solution pour les résoudre. « OGM » ? » Cf « Les contributions internautes ». »53 Exemple 2 : Toujours dans le registre de l’alimentation. « Epiloguer » est la marque d’un certain dédain affiché envers des risques définis comme « hypothétiques ». Des phrases du type « la transgénèse constitue un outil complémentaire qui ouvre de nouvelles perspectives… »51 se retrouvent sur la quasi-totalité des pages. Exemple 1 : La mauvaise alimentation des sociétés occidentales est souvent mise à mal dans plusieurs témoignages. « Il s’agit là de travaux en cours de réalisation. Face à ce fléau des sociétés modernes. Jacques-Henry Weil. C/ Les perspectives et encerclements des OGM Une autre attitude qui va de pair avec celle de l’évolution temporelle naturelle consiste à mettre en valeur les perspectives liées au développement des biotechnologies. « Dans des populations normalement alimentées. la dialectique du site fait souvent référence aux perspectives qu’ouvrent les OGM pour résoudre les famines dans le monde. Caroline Dusseauge. enrichis en telle ou telle substance ? » 52 Les maladies cardio-vasculaires sont mises en avant comme axe émotionnel dans cet exemple car elles sont l’une des premières causes de mortalité (si ce n’est la première) des pays occidentaux. humanitaire. économique ou social. 51 52 . mieux « contrôlés ». et qui ont bien pour objectif de proposer une alimentation plus saine. peut-on imaginer une nourriture composée d’aliments plus diététiques. « croisements ».43 - . 23/07/2002. Différents témoignages s’accordent pour dénoncer tel ou tel problème. j’ai constaté qu’au Mali l’alimentation était peu variée […] car peu de choses Cf « Qu’entend-on par « sélection ». 53 Cf « Les contributions internautes ». « Lors d’un voyage. et pourquoi pas moins calorique.Copyright C4iFR .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Dans cette phrase. les auteurs promeuvent un ensemble d’émotions.

L’association positive des biotechnologies à la guérison de MST gratifie les OGM d’une légitimité et d’une crédibilité très importante aux yeux des internautes. en particulier l’herpès génital. » En réalité cette question contient déjà la réponse car d’autres témoins et documents démontrent que tout cela est ou sera bientôt possible grâce aux cultures transgéniques. c’est si les OGM permettront de développer de nouvelles variétés de cultures résistantes aux conditions difficiles comme le manque d’eau. pour introduire d’autres céréales ou des fruits et légumes nouveaux dans l’alimentation. pour lequel on est très démuni. ils sont pour la plupart préventifs ou ne soignent que les crises. Le site 217 évoque ces MST. la pauvreté des terres. Dans le site. la transgénèse est présentée comme une solution prometteuse pour soigner le paludisme. D’autres maladies proviennent du manque d’hygiène ou de la transmission de virus. »56 Quasiment tous les internautes associent immédiatement les MST au Sida. et pour développer l’élevage.44 - . nous avons opté pour une production dans les plantes.Copyright C4iFR . Cf « Les contributions internautes ». les maladies découlent très souvent d’une mauvaise ou insuffisante alimentation. »54 Le témoin pose une question par la suite: « Ce que j’aimerais savoir. Exemple 4 : Les maladies sexuellement transmissibles (MST) sont une autre catégorie de maladies qui fait des ravages aussi bien parmi les populations du Nord que dans celles du Sud. mais n’éliminent jamais le microbe. les attaques des insectes. Les médicaments restent encore très limités . Le paludisme est l’un des principaux facteurs de mortalité parmi les populations de ces pays qui n’ont pas accès aux médicaments. « Lorsque nous avons décidé de nous concentrer sur la production d’anticorps contre les maladies sexuellement transmissibles. »55 La précision dans cet extrait de « pour lequel on est très démuni » renforce l’idée que la transgénèse est la meilleure solution à ce jour pour lutter contre le virus. 14/06/2002. Des recherches sont en cours pour des applications à l’hépatite et au paludisme.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 poussent en raison du climat (sécheresse dans une grande partie du pays. Marie Debord. « Il y a actuellement beaucoup d’engouement pour les vaccins oraux pouvant être fabriqués par des végétaux transgéniques. la banane. tels la tomate. C’est le cas du paludisme qui se transmet à l’homme par les moustiques. Exemple 3 : Dans les pays du Tiers monde. la carotte ou encore la pomme de terre. Le potentiel de projection émotionnel des MST sur les populations est très important compte tenu des nombreuses campagnes médiatiques de prévention et d’information. Cf « Quelles perspectives pour les aliments-vaccins ? » 56 Cf « Une façon peu onéreuse de produire des médicaments » 54 55 . situé en Afrique subsaharienne) et les denrées importées sont rares et trop chères pour la plupart des habitants.

Tout au long des pages du site. L’Indonésie a commercialisé du coton transgénique pour la première fois en 2001. par des millions d’agriculteurs…sauf en France. c’est un encerclement temporel. l’Allemagne autorise depuis 5 ans la mise en culture de quelque centaines d’hectares Cf « Pourquoi un agriculteur choisit-il des plantes transgéniques ? » Cf « Les plantes transgéniques sont-elles utilisées dans l’alimentation humaine ? » 59 Cf « Consomme-t-on des OGM lorsqu’on mange des produits issus d’animaux ayant consommé des plantes génétiquement modifiées ? » 60 Cf « Quel est le développement des cultures transgéniques dans le monde ? » 57 58 . où elle sont utilisées. L’autre encerclement mis en avant par le site est de nature géographique. diminution de la pollution et des insectes résistants PROGRES SANITAIRE ET ECOLOGIQUE Moins de temps consacré à l’agriculture Moins de carburant Amélioration de la vie agricole PROGRES SOCIAL Réalisation d’économies.45 - . « Des plantes transgéniques sont cultivés dans de nombreux pays. Elles peuvent se présenter sous la forme du tableau suivant : Ce qui est dit Sécurisation des récoltes Ce qui en est induit.Copyright C4iFR . La technique de l’évolution naturelle en fait partie puisque les OGM apparaissent présents depuis les débuts de l’agriculture .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 >> Pour conclure. puis affirmé Réduction des famines dans le monde PROGRES ALIMENTAIRE Moins de pesticides Amélioration de l’alimentation . est largement répandue dans le monde »59 « Si 4 pays […] cultivent 99 % de la surface totale des plantes transgéniques. l’Espagne fait figure d’exception avec presque 30 000 hectares de maïs transgéniques […] Néanmoins. d’autres pays comme le Mexique et l’Afrique du Sud montrent des progressions notables. dans l’alimentation humaine ou animale. moins de pollution PROGRES ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE >> Un encerclement global Il existe encore une autre technique pour influencer les internautes et leur faire accepter les cultures transgéniques. »60 « En Europe. notamment le soja et maïs. Elle consiste à démontrer que les OGM sont présents à tous les niveaux. »58 « La culture des OGM. ses auteurs ont distillé le sentiment que les OGM sont cultivés sur tous les points du globe. le site résume de lui-même les perspectives qu’offrent les cultures transgéniques57. souvent après transformation.

Copyright C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Mars 2003

de maïs transgéniques […], et au Royaume-Uni ce sont les pouvoirs publics qui encadrent l’implantation de plusieurs milliers d’hectares de cultures génétiquement modifiées […] La Bulgarie et la Roumanie cultivent 40 000 hectares de soja et de maïs tolérant à un herbicide, à des fins commerciales. »61
Les auteurs citent fréquemment de nombreux pays cultivant des plantes transgéniques. Bien que le site affirme lui-même que seulement quatre pays représentent 99% de la surface totale (les Etats-Unis représentant à eux seuls 68 % des cultures transgéniques mondiales), cette énumération associée à de nombreux chiffres volontairement impressionnants marquent tout de même les esprits des internautes. « Plus de 5 millions d’agriculteurs cultivent des OGM et les trois quarts vivent dans les pays du Sud. »62 « En 2001, la surface mondiale totale de cultures transgéniques dépasse les 50 millions d’hectares, plus du double de la surface agricole française… »63 « Selon le rapport annuel de l’ISAAA sur les cultures transgéniques dans le monde, la surface totale de ces dernières a atteint 52,6 millions d’hectares en 2001, soit l’équivalent de la surface de la France. »64 Ces deux derniers extraits poursuivent un même objectif : marquer l’imaginaire des internautes par les chiffres. Bien que dans les deux cas les comparaisons ne soient techniquement pas valables (Que représentent deux fois la surface agricole française ou même de la France face à une surface agricole mondiale ?), elles le sont néanmoins d’un point de vue émotionnel car elles renforcent le sentiment d’implantation massive des OGM dans le monde. Les cultures transgéniques apparaissent ainsi comme le nouveau modèle agricole repris quasiment mondialement. A cette présence géographique prétendue globale s’ajoute l’encerclement par les produits transgéniques déjà commercialisés. Les auteurs citent les plantes transgéniques déjà autorisées en Europe et en France, ce qui renforce l’incompréhension de nombreux internautes qui pensaient que tous les OGM étaient bannis de France. Dans une page intitulée « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? », les auteurs du site énumèrent les plantes transgéniques dont la culture a reçu une autorisation avant le moratoire. Le titre de la page induit que les OGM sont déjà commercialisés, la liste appuie ensuite ce sentiment. Une autre page65 vient compléter ce dispositif avec des liens vers deux sites institutionnels qui dressent des listes complètes de plantes transgéniques autorisées en France et en Europe.

>> Ces éléments coordonnés cherchent à persuader l’internaute que les OGM sont cultivés dans de nombreux pays du monde, même en Europe et en France. Cette approche est déstabilisante pour l’internaute qui ne comprend plus pourquoi de nombreux pays, y compris des voisins de la France (Espagne, Allemagne, Royaume-Uni), cultivent des plantes transgéniques et que ce ne soit toujours pas le cas en France, exceptées pour certaines. Ces incohérences apparentes marquent le passage de la stratégie défensive à la stratégie offensive.

Cf « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? » Cf « Les pays du Sud en avance sur l’Europe ? » 63 Cf « Quel est l’impact économique des OGM ? » 64 Cf « Quel est le développement des cultures transgéniques dans le monde ? » 65 Cf « Les plantes transgéniques sont-elles utilisées dans l’alimentation humaine ? »
61 62

- 46 -

Copyright C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Mars 2003

1.2

Discréditer et diaboliser pour diviser

Pour compléter le dispositif défensif que nous venons d’étudier dans la partie précédente, les sites de PM lancent parallèlement des actions offensives.

Une fois que les sites ont défendu leurs arguments et leur camp, ils cherchent ensuite à saper les thèses adverses. Pour ce faire, ils s’attaquent à l’identité même de l’adversaire. A/ Le discrédit et les incohérences

Il existe différents niveaux d’attaque « identitaire ». Au premier niveau, on retrouve le doute et le discrédit. Le PM évite la désinformation et la diffamation, les attaques doivent porter sur des faits vérifiés et vérifiables pour prendre toute leur portée. Une technique utilisée pour surmonter des arguments ou des obstacles ne présentant aucune faille consiste à semer le doute dans les esprits et à jeter le discrédit sur les partis adverses. Dans le cas du dossier des OGM, le moratoire de 1999 empêchait l’autorisation de mise sur le marché de nouvelles plantes génétiquement modifiées tant que l’Union européenne ne se munirait pas d’une législation complète sur l’étiquetage et la traçabilité des OGM. Ce moratoire constitue un des obstacles majeurs en Europe. Au lieu de l’attaquer frontalement, les concepteurs du site 217 agissent sur l’image et la crédibilité du moratoire. Plusieurs techniques ont été mises en œuvre pour le décrédibiliser tout au long des pages du site.

>> Une « guerre sémantique »
Les concepteurs du site glissent des termes négatifs qui accolés au moratoire lui nuisent, sans que cela constitue pour autant des attaques qualifiées. « Depuis 1999, du fait du moratoire imposé par 6 pays européens dont la France, le processus d’autorisation de mise en marché de nouveaux OGM est gelé en Europe. »66 Le moratoire est ici qualifié d’ « imposé », terme à forte connotation négative. On l’associe généralement à la force qui « impose » aux plus faibles. En quelques sortes, les défenseurs des OGM deviennent des victimes qui « subissent » sans avoir leur mot à dire. Revenons un instant sur cette « guerre sémantique ». L’usage des mots revêt une importance capitale dans les opérations de PM. La finesse dans le choix des mots fait la richesse de la gestion des perceptions. Chaque mot est plus ou moins connoté dans l’esprit des internautes. La « guerre sémantique » touche directement cet imaginaire sollicité le plus souvent de manière inconsciente par les internautes. Les internautes retrouvent cette manipulation sémantique à de très nombreuses reprises dans le site 217. Il s’agit d’associer des émotions qui sont soit positives, soit négatives à des phrases ou arguments.
66

Cf « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? »

- 47 -

Copyright C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Mars 2003

Par exemple, pour les biotechnologies et les OGM, la sémantique positive ne manque pas. « La transgénèse constitue un outil complémentaire qui ouvre de nouvelles perspectives… »67 « Dans ce contexte, les OGM contribuent à la fois : à mieux comprendre la biologie végétale, à concevoir des aliments répondant aux aspirations des consommateurs, à développer des procédés particulièrement économiques ou écologiques. »68 « Nouvelles perspectives », « contribuent », « mieux comprendre », « répondant aux aspirations des consommateurs »… tous ces termes connotés positivement entourent les OGM d’un environnement perceptif favorable. Parfois, la démarche va même plus loin en adoptant une position clairement partisane. « Mais elles offrent plus encore… »69 Dans cet exemple, le terme « offrir » projette les plantes transgéniques dans le domaine de la générosité. L’opposition sémantique prend encore plus d’importance si l’internaute peut comparer les éléments entre eux. C’est le cas ci-dessous, quand les auteurs du site démontrent que la transgénèse dépasse les techniques agricoles traditionnelles de sélection et de croisements. « La méthode de croisement « classique » se limite aux plantes interfécondes […] Les améliorations obtenues sont le fruit d’un long processus d’observation […] parfois aussi celui du hasard… »70 « Beaucoup plus rapide, la transgénèse permet d’améliorer les plantes… »71 Dans le premier extrait, les méthodes classiques sont affublées de termes plutôt négatifs (« se limite », « fruit d’un long processus », « celui du hasard ») qui laisse un sentiment d’isolement et d’incertitude. Dans le second extrait, la lenteur des méthodes classiques est dépassée par la vitesse d’exécution de la transgénèse (« beaucoup plus rapide ») qui « améliore les plantes » de manière plus certaine et constante que le hasard. Cet exemple reflète bien l’opposition sémantique qu’il est possible d’appliquer à des concepts ou à des faits pour renforcer ou diminuer la perception que l’internaute s’en fait.

>> Les incohérences
Pour continuer à décrédibiliser leurs adversaires, les concepteurs d’opérations de PM examinent les incohérences et orchestrent leur divulgation. Pour donner l’illusion d’incohérences, les concepteurs de sites de PM simplifient souvent la situation en présentant les faits à leur avantage.

« Avant le moratoire de fait que nous connaissons aujourd’hui, certains OGM ont reçu l’agrément de l’Union Européenne, au terme de procédures extrêmement rigoureuses. […] En France, les plantes transgéniques dont la culture a reçu une autorisation avant le moratoire sont les suivantes… »72

Cf « Qu’entend-on par « sélection », « croisement », « biotechnologies », « OGM » ? Cf « Quelle est l’utilité des plantes transgéniques pour ceux qui ne son pas agriculteurs ? » 69 Cf « Pourquoi un agriculteur choisit-il des plantes transgéniques ? » 70 Cf « Qu’entend-on par « sélection », « croisement », « biotechnologies », « OGM » ? 71 Cf « Qu’entend-on par « sélection », « croisement », « biotechnologies », « OGM » ? 72 Cf « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? »
67 68

- 48 -

Copyright C4iFR - Antoine Violet-Surcouf

Mars 2003

L’idée véhiculée est la suivante : le moratoire n’a aucune raison d’être puisque des cultures transgéniques ont été autorisées en France et en Europe avant son application. Il est incohérent d’interdire « maintenant » ce qui était autorisé « avant ». Pourquoi est-ce que les OGM étaient autorisés et ne le sont plus ? Représentaient-ils un risque pour la santé et l’Etat n’a pas pris les mesures nécessaires pour protéger les consommateurs, ou bien est-ce qu’ils n’étaient pas dangereux et ne le sont toujours pas ? C’est bien évidemment cette seconde idée que le site tente de transmettre aux internautes. Pour compléter le dispositif, le site répète fréquemment ses arguments. Rédigés sous des formes légèrement différentes, la répétition des idées permet de les ancrer dans l’esprit des internautes. La phrase suivante reprend sous des termes à peine différents la même idée que l’extrait précédent. « En Europe, un moratoire de fait gèle depuis 1999 le développement de nouvelles plantes transgéniques. Cependant, des autorisations ont été délivrées avant cette date… »73 Ces répétitions renforcent le sentiment d’incohérence de la politique européenne en matière d’OGM. Les cultures et les échanges de plantes transgéniques paraissent déjà, même partiellement, en place. Cela donne l’impression que le moratoire n’a pas lieu d’être puisque tout le système est déjà en place et fonctionnait bien par le passé. Cette idée est reprise par l’extrait suivant qui tente de démontrer que les animaux se nourrissent déjà de plantes transgéniques. « Les tourteaux de soja, l’ensilage de maïs entrent pour une large part dans l’alimentation animale, et comme notre pays fait commerce avec de gros producteurs d’OGM (USA, Argentine, Brésil…), les rations des animaux d’élevage sont loin d’en être exemptes, même si un moratoire en interdit la culture. »74 Une fois de plus, le moratoire paraît ne servir à rien puisque les consommateurs mangent des aliments issus des OGM depuis longtemps via les animaux, et que nuls ne semblent en être affectés. Cela rejoint la technique de l’encerclement. Les OGM sont partout, dans l’histoire agricole de la France, dans l’alimentation animale, et même dans les autres pays européens. « En Europe, l’Espagne fait figure d’exception avec presque 30 000 hectares de maïs transgénique […] L’Allemagne autorise depuis 5 ans la mise en culture de quelques centaines d’hectares de maïs transgéniques […] au Royaume-Uni ce sont les pouvoirs publics qui encadrent l’implantation de plusieurs milliers d’hectares de cultures génétiquement modifiées… »75 La France semble ainsi mener une politique agricole et sanitaire incohérente face aux autres pays de l’Europe qui pour certains ont adopté les OGM dans leur agriculture.

B/

Le fractionnement en camps opposés

Semer le doute et le discrédit sur l’adversaire préparent le terrain pour pousser plus loin l’offensive. Cela a permis d’affaiblir les forces adverses et a servi d’introduction à la division en
Cf « Les plantes transgéniques sont-elles utilisées dans l’alimentation humaine ? » Cf « Consomme-t-on des OGM lorsqu’on mange des produits issus d’animaux ayant consommé des plantes génétiquement modifiées ? » 75 Cf « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? »
73 74

- 49 -

il serait temps de leur dire avant qu’ils rasent tous les champs d’essais. L’exemple précédent tendait à présenter les anti-OGM comme des militants qui agissent violemment au-lieu de réfléchir.NDLR] ne savent pas que les biotechnologies vont permettre de synthétiser les médicaments et les plastiques de l’avenir. fidèles à leur vocation militante. comme les scientifiques par exemple. Le premier qui délimite dans l’esprit des internautes les contours des camps à son avantage gagne un avantage considérable. Les concepteurs du site confinent les anti-OGM dans cette image souvent répandue dans l’opinion publique.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 camps. assurés de leurs connaissances scientifiques. >> La diabolisation de l’adversaire La diabolisation de l’adversaire est l’étape qui suit le discrédit. « Les industriels. Plus radicale et moins nuancée.Copyright C4iFR . les concepteurs de site de PM peuvent recourir à la diabolisation de l’adversaire et/ou à l’imposition d’une vision dualiste de la situation. prise à témoin pour obtenir des autorités publiques autorisations ou interdictions. Cette technique est facilement détectable et révélatrice de sa position sur un sujet. François Le Gall.50 - . nous pouvons relever une tentative principale de diabolisation que les concepteurs du site ont entouré de précautions. Ils se permettent une telle allusion car elle émane d’un jeune qui a volontairement un langage libéré. Cette représentation dualiste de scientifiques contre des militants se retrouve très clairement dans la page qui apparaît en même temps que la page d’accueil. alors que les opérations de PM cherchent à paraître le plus possible neutres aux yeux de leur audience cible. cette technique s’applique moins facilement aux opérations de PM qui se jouent des nuances et de la modération. Le discrédit et la diabolisation sont des moyens qui concourent ensemble à atteindre l’objectif recherché : la division en camps pour isoler la France. comme les opposants. >> Une représentation dualiste Les sites de PM recherchent la conceptualisation de camps ayant de fortes connotations émotionnelles. »76 Cette diabolisation se ressent avec l’emploi de « raser tous les champs d’essais » qui évoque fortement un intégrisme primaire. Dans le site 217. Cette matérialisation peut devenir un théâtre d’action pour modifier la perception que l’internaute se fait des camps. Elle se trouve sur la page d’accueil dans le témoignage de l’étudiant en école de commerce. La diabolisation est donc plus rare pour les opérations de PM que pour celles de désinformation. »77 76 Cf la page d’accueil. Pour y parvenir. était appelée à endosser sans les comprendre. . du moins en façade. « S’ils [les anti-OGM . Cela permet également d’éviter de mentionner tous les « rationnels » qui sont contre les OGM. affirmaient des convictions que l'opinion publique. celle de militants agressifs qui ne s’expriment que par des actions médiatiques d’arrachage de cultures.

« Quand on voit que les militants anti sont souvent des citadins qui fument clope sur clope. détenteurs dans l’imaginaire des réponses. je m’effraie de voir des jeunes vouloir revenir à l’agriculture de l’avant-guerre. 79 Cf « Les contributions internautes ». mais comme un refus de se tourner vers le futur et d’accepter le changement. cette dernière permet de couper les anti-OGM de toute légitimité rurale. Même s’il est facile de contester un tel argument (beaucoup d’internautes ont dans leur esprit l’image d’un José Bové rural. « Par contre. Cette affirmation est très forte puisqu’elle insinue que les opposants aux cultures transgéniques sont les mêmes qui s’opposent à tout. l’action à la réflexion… Cette vision dualiste se retrouve aussi dans le témoignage de l’étudiant de la page d’accueil. S’ils ont la « vocation militante ». Ils sont ainsi perçus comme des anti-modernistes. Maryse Salinieri. cela signifie bien qu’ils se sont opposés à d’autres projets dans le passé. Ils sont désignés par le terme « anti » qui reprend l’idée précédente qu’ils sont opposés à tout.51 - . Malgré le caractère excessif de cette affirmation. Les ruraux sont perçus proches de la terre. tandis que les anti-OGM sont uniquement considérés comme des militants qui s’opposent par « vocation ». La « vocation » des militants s’oppose ici à la « raison » des scientifiques. 19/06/2002. leur action n’est pas présentée comme une volonté de se protéger d’éventuels risques sanitaires. L’internaute découvre également que les opposants aux OGM sont « souvent des citadins qui fument clope sur clope ».Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Cette page est comme un avant-propos au site en présentant les forces en présence et les règles du débat. de l’agriculture et des produits de la terre. 77 78 . et donc plus légitimes pour juger les cultures transgéniques. qui ne supportent pas de pucerons dans leur salade (en sachet d’ailleurs) et qui respire de la pollution à longueur de journée… »78 Les anti-OGM sont présentés sous un autre angle toujours aussi peu avantageux.Copyright C4iFR . C’est impossible… »79 Pour compléter le tableau noir des anti-OGM. arrêté pour ses arrachages de cultures transgéniques). Cf la page d’accueil. François Le Gall. Les industriels qui sont derrière le site s’associent aux scientifiques. anti-OGM. de nombreux internautes peuvent acquiescer qu’il y a un certain snobisme intellectuel à se déclarer anti-OGM. La dualité des camps peut ainsi se représenter sous la forme du tableau suivant : ANTI-OGM Militants Vocation Action Citadins Mauvaise hygiène de vie Repli sur le passé PRO-OGM Scientifiques Raison Réflexion Ruraux Bonne hygiène de vie Ouverture sur l’avenir Mal Bien Cf « OGM : L’évolution du débat ».

la France paraît protégée et jouit même d’une certaine légitimité. Ce processus se déroule en trois phases : Phase 1 : L’Europe et la France « Depuis 1999. » La France et d’autres pays européens réussissent à imposer leurs vues au reste de l’Europe en matière de réglementation des cultures transgéniques. puis y inscrit ensuite la France. le processus d’autorisation de mise en marché de nouveaux OGM est gelé en Europe. de la superficie ou de la population. la France mène une coalition de sept pays80 qui soutiennent le moratoire de 1999. Belgique et Luxembourg.Copyright C4iFR . Frapper la France devrait permettre d’ébranler la coalition anti-OGM. C’est le cas ici de la France qui est progressivement pointée du doigt comme principale responsable de la situation actuelle. Les auteurs du site mentionnent d’abord « 6 pays européens ». « En Europe. l’Allemagne et le Royaume-Uni. Cf « Quelles sont les plantes transgéniques autorisées à la culture en France ? » .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 C/ L’isolement de l’adversaire principal Les camps matérialisés et définis servent de cadre de confinement pour les adversaires. les concepteurs d’opérations de PM peuvent cibler un adversaire en particulier pour l’isoler du reste du groupe et l’affaiblir. et explique bien le passage progressif d’un groupe d’adversaires à un adversaire : la France. seule la France est mentionnée. l’Espagne au Sud et l’Allemagne à l’Est.52 - . Le RoyaumeUni au Nord. Danemark. et explique peut-être l’apparition de ce site exclusivement en français. 80 81 France. Autriche. Une fois leurs adversaires classés dans cet « axe du mal ». du fait du moratoire imposé par 6 pays européens dont la France. les auteurs ajoutent la Roumanie et la Bulgarie qui ont demandé leur adhésion à l’Union européenne. Ils citent trois pays de l’Union européenne qui curieusement encerclent la France. Prémices d’une focalisation spécifique sur la France. Grèce. Dans ce groupe. La France fait partie d’un groupe assez puissant pour instaurer un moratoire à l’ensemble de l’Union européenne. Farouchement opposée aux OGM. l’Espagne fait figure d’exception avec presque 30 000 hectares de maïs transgénique […] L’Allemagne autorise depuis 5 ans la mise en culture de quelques centaines d’hectares de maïs transgéniques […] au Royaume-Uni ce sont les pouvoirs publics qui encadrent l’implantation de plusieurs milliers d’hectares de cultures génétiquement modifiées… » Plus loin dans le texte. Phase 2 : L’Europe et la France contre l’Espagne. Ils ne précisent pas les noms des autres pays appartenant à cet ensemble anti-OGM. les auteurs du site fissurent le camp européen en précisant (cette fois) quels sont les pays qui ont adopté les cultures transgéniques. Tous les trois représentent un certain poids que ce soit au niveau de l’économie. A ces pays. Italie. Le processus d’isolement de la France se visualise très clairement dans une des pages du site81.

Les auteurs du site donnent les noms des pays « pro-OGM ». >> Toute la stratégie offensive élaborée par les concepteurs du site atteint son paroxysme avec l’isolement de la France de cette dernière phrase. Phase 3 : La France contre le reste de l’Europe « Enfin. » Cet extrait se trouve dans le dernier paragraphe de la page. puisque les pro-OGM semblent désormais être majoritaires. ces colzas ne peuvent pas être commercialisés. qui ne sont pas nommés. ce qui leur confère un poids plus important que les pays « anti-OGM ».Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 L’image d’une France physiquement encerclée par les OGM renforce la perception d’isolement du pays. tolérants à un herbicide et permettant de créer des colzas hybrides. Le rapport de force s’est totalement inversé au cours de la page Internet puisque maintenant la France paraît seule à s’opposer aux OGM. Ce sentiment est le dernier que l’internaute retiendra s’il lit l’intégralité de la page.Copyright C4iFR . les cultures transgéniques ne sont pas autorisées en Europe à cause de l’Etat membre rapporteur. Or il est fréquent. en l’occurrence la France. La Commission européenne qui représente l’ensemble des pays européens apparaît ici favorable à des cultures transgéniques. que les concepteurs d’opérations de PM réservent des messages. bénéficient d’une décision positive de la Commission européenne. cette décision n’a jamais fait l’objet d’un consentement écrit de la part de l’Etat membre rapporteur. Les techniques décrites précédemment sont destinées à tous les internautes qui parcourent les sites de PM. comme pour le site 217. pourtant plus nombreux.53 - . deux dossiers relatifs au colza […]. Pourtant malgré cette majorité. La dernière phrase « tant que le consentement n’a pas été donné » insiste bien sur le rôle de la France qui est désignée comme la seule responsable de la situation actuelle. Cependant. Tant que ce consentement n’a pas été donné. Or cet Etat rapporteur n’est autre que la France. Cette affirmation marque un retournement de la situation. des arguments et des techniques spécifiques pour certaines audiences particulières. .

L’étude des langues présentes sur un site est révélatrice des publics que ce dernier cherche à toucher en priorité. >> Rendre le site réactif En ce qui concerne la réactivité du site. chapeau. de la mise en page et de l’actualisation des liens des documents.Copyright C4iFR . Ce langage permet en effet de mettre facilement et rapidement en ligne des témoignages d’internautes. des articles ou de répondre très rapidement à toute attaque adverse. les auteurs n’ont plus qu’à remplir des fiches questionnaires82 qui se chargent de l’édition.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 2. C’est le cas des sites d’information qui utilisent quasiment tous ce langage. des enseignants et des étudiants que l’on peut grouper en deux classes : le monde médical et le monde éducatif. le site 217 est uniquement écrit en français. Son utilisation connaît une importante croissance. auteur. Comment privilégiées ? influencer selon les audiences Les sites Internet rencontrent plusieurs contraintes techniques dont deux particulièrement intéressantes dans l’étude d’opérations de PM. une fois la structure du site élaborée. Ces rubriques sont destinées à des catégories précises de la population francophone. notamment pour les sites nécessitant des réactualisations fréquentes. Les concepteurs doivent créer chaque page et les modifier eux-mêmes. Cependant. il existe deux types principaux de langage informatique pour la construction de sites Internet. Le langage HTML est actuellement celui qui est encore le plus utilisé. Les sites de PM peuvent être traduits en plusieurs langues si l’objectif de leurs concepteurs est de toucher des audiences de pays différents. rubrique affiliée. >> Rendre le site compréhensible Quand le réseau Internet s’est développé. un des objectifs premiers était de diffuser le maximum de données à un maximum d’individus dans le monde. C’est pourquoi. mots-clés qui définissent l’article… . la plupart des sites qui remplissent une vocation de large diffusion ont leur site traduit en plusieurs langues. L’avantage de ce langage réside dans sa facilité d’accès et d’utilisation par le plus grand nombre si le site ne change pas souvent d’aspect. Toutefois.54 - . Il nécessite un minimum de prise en main pour en comprendre le fonctionnement. texte. 82 Titre du document. Il s’agit de la capacité à réagir en temps réel par la réactualisation des données. ce qui implique une forte réactivité potentielle. tout en considérant que la traduction en anglais biaise cette analyse. Le site 217 fonctionne sous le langage PHP. Il s’agit des médecins. Le site 217 a été conçu de telle manière que certaines rubriques sont accessibles à tout moment. Le langage PHP est l’autre type possible. Cette information revêt une importance toute particulière puisqu’elle limite les audiences cibles aux seules populations francophones. et de la capacité à rendre compréhensible le contenu du site à des audiences internationales.

On peut considérer cette démarche comme une dynamique d’infiltration perceptive de la société. contrairement aux classes de collège/lycée. ils seraient beaucoup moins réceptifs aux arguments présentés par le site. A/ Le monde éducatif >> Les enseignants Ce sont les enseignants des écoles. • « L’espace enseignants » . Ces catégories fonctionnent selon le principe « diffuseurs-récepteurs ». et pas les professeurs d’université. • « L’espace jeunes ». Ces espaces « dédiés » correspondent à réelle stratégie de pénétration des couches sociales représentatives pour mener à bien une réelle politique de communication/éducation sur les OGM. Les universités sont déjà des lieux de polémique dans lesquels la parole du professeur est plus facilement remise en question. Monde éducatif Diffuseur Récepteur Enseignants Etudiants Monde médical Médecins Patients Les concepteurs du site 217 ont effectué un travail précis d’identification des « caisses de résonance »83 les plus sensibles sur le sujet des cultures transgéniques. Elles correspondent à des « espaces » qui sont spécialement prévus pour des audiences visées. notamment en terme d’informations médicales.1 Le choix des audiences privilégiées Ces rubriques sont toujours accessibles aux internautes car elles se trouvent dans le bandeau en haut de la page.55 - . 83 On appelle « caisses de résonance » les individus ou groupes d’individus qui ont la volonté et les capacités de donner de la résonance à un débat ou à un fait auprès de l’opinion publique.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 2. collèges et lycées qui sont visés dans le site. L’internaute retrouve : • « L’espace médecins » . . Ces derniers étant le plus souvent en même temps chercheurs. Ces deux mondes (médical et éducatif) correspondent à des catégories clés de la société française en matière de diffusion d’information.Copyright C4iFR .

84 Toujours pas en ligne en mars 2003. mais aussi ceux d’Economie et Géographie. mais surtout les consommateurs de demain. Le site utilise une de leurs faiblesses qui est cette recherche de gain de temps pour véhiculer leurs messages perceptifs. Les enseignants des collèges/lycées.56 - . de la Géographie et de l’Education civique. . Le site 217 propose d’aider les enseignants à préparer leurs cours en leur fournissant des documents et des exercices déjà rédigés. et forment des générations entières. les documents du site influencent directement la perception des générations futures sur les OGM. par exemple. En devenant un outil pédagogique. notamment les professeurs chargés de l’Histoire. >> Les étudiants/élèves Les étudiants sont les générations futures.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Les concepteurs du site 217 ont du répondre à cette première question : Quels sont les professeurs qui sont amenés à parler des OGM dans leurs cours ? Evidemment il y a les professeurs de Biologie. En influant directement sur ces derniers. Ces documents que l’on étudiera par la suite permettent d’occuper le terrain de la connaissance et de disposer de fortes caisses de résonance. enseignent un chapitre intitulé « Nourrir les Hommes » en Seconde qui aborde la question des cultures transgéniques.Copyright C4iFR . Les professeurs enseignent à une centaine d’élèves par an. manquent souvent de temps pour préparer leurs cours et leurs exercices. Ces derniers. Il s’agit du « Journal des instituteurs et des professeurs des écoles » déjà en ligne et de cinq fiches pédagogiques bientôt disponibles en ligne84. le site cherche à modifier à son avantage la perception de cette population sur les OGM.

cette éventualité à terme n’est pas à exclure.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Pour toucher cette population. les jeunes représentent pour les concepteurs du site l’audience la plus importante à traiter car les jeunes sont les consommateurs de demain. Le but étant de susciter la curiosité des plus jeunes. on puisse encore douter que les médecins utilisent fréquemment Internet comme source d’information. En effet. le site joue la carte de l’attractivité et du ludique. C’est pourquoi la page qui leur est réservée est volontairement plus interactive que le reste du site.57 - . Une visite virtuelle d’un laboratoire de recherche génétique85 leur est proposé. Les informations qu’ils apportent alors ont un impact positif. Comme pour les enseignants. les relations qu’ils entretiennent avec leurs patients (médecins) ou leurs clients (pharmaciens) en font souvent des interlocuteurs privilégiés et fiables car ce sont des professionnels de la santé. B/ Le monde médical Le corps médical jouent un rôle d’information important auprès de l’opinion publique. Les médecins sont donc contraints d’effectuer des recherches en permanence pour compléter leurs connaissances et rester au courant de l’actualité. Idem. Le site 217 semble avoir mis en place cet espace pour les médecins de la nouvelle génération plus à l’aise avec l’outil Internet. Un test de connaissance disponible en ligne leur est également présenté. Cette démarche vers le monde éducatif est voulue.Copyright C4iFR . . Généralement plus sensibles aux progrès et aux démonstrations concrètes. 85 86 Toujours pas en ligne en mars 2003. les auteurs du site communiquent avec les étudiants à l’aide de documents. illustrée par des photos commentées86. Le jeu et les connaissances sont associés aux OGM pour rendre ces derniers attractifs et positifs. agrémenté de dessins. Bien qu’à l’heure actuelle.

les familles reçoivent des informations identiques de sources différentes. Les patients diffusent à leur entourage les informations que les médecins leur ont communiquées. l’espace « médecins » propose de télécharger des documents « OGM et santé…parlons-en ». Les élèves reçoivent un enseignement de leurs enseignants qu’ils communiquent à leur tour à leur famille et entourage. l’un à destination des médecins. les opérations de PM pénètrent le système de prise de décision de l’opinion publique. Le schéma suivant présente les canaux utilisés par le site 217 pour persuader l’opinion publique. En pénétrant ces espaces de flux d’informations. Ces documents présentent un faible intérêt en soi puisqu’ils reprennent les arguments principaux présentés dans le site.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Comme pour les espaces étudiants et enseignants. en utilisant les différentes techniques de PM analysées précédemment. >> Les mondes éducatif et médical représentent des milieux d’importants échanges d’informations. et modifient leur perception des OGM.58 - .Copyright C4iFR . Progressivement. l’autre pour les patients. PERCEPTION MANAGEMENT Professeurs Médecins Etudiants Opinion publique .

2 L’emploi de supports spécifiques Les concepteurs d’opérations de PM adaptent les supports de leurs discours selon les audiences auxquelles ils s’adressent. des carburants plus économiques…). Dès la première phrase du paragraphe. Dans le dernier paragraphe intitulé « Pourquoi la polémique autour des OGM ? ».Copyright C4iFR . On peut imaginer que les enseignants des petites classes vont résumer ces deux pages pour l’enseigner à leurs élèves qui ensuite pourront répondre aux fiches questionnaires. « Des plantes transgéniques sont ainsi cultivées sur une cinquantaine de millions d’hectares dans le monde. Il ne s’agit pas ici de revenir en profondeur sur les techniques déjà étudiées dans les autres pages du site. en Argentine. Les documents du site 217 contiennent également d’autres techniques de gestion des perceptions pour approcher le débat sur les OGM sous de nouveaux angles. L’environnement et la santé ont déjà été traités de manière « très positive » 87 Technique particulière du génie génétique permettant d’intégrer un ou plusieurs gènes nouveaux dans un organismes. » Le thème des perspectives ouvertes par la transgénèse87 est largement repris dans ce journal. les titres des paragraphes sont des questions : il s’agit bien de donner des réponses et d’apporter la vérité sur ce sujet. surtout aux Etats-Unis. Cette liste qui ne dresse qu’un bilan positif des OGM est importante pour pouvoir répondre aux questions à la fin du document. en Chine. en Afrique du Sud ou en Australie. A/ Le Journal des instituteurs Ce document de huit pages se compose d’une première partie qui fait un point rapide sur les OGM. de nouveaux produits médicaux. le site limite volontairement le débat aux « conséquences et risques de ces nouvelles techniques. La première page donne les définitions de base sur les cultures transgéniques. . et fixe ainsi les limites du débat et les « règles du jeu ». et d’une seconde partie qui sont des fiches « connaissances/test » pour les élèves. Comme pour les autres pages du site.59 - . Le document continue à insinuer que les OGM sont déjà cultivés sur l’ensemble de la planète comme pour sous-entendre le retard pris par l’Europe et la France. >> Un résumé de la situation Ces deux pages d’information sur les OGM sont un condensé des arguments que l’on retrouve à travers le site. en terme environnemental et en terme de santé publique ». Son objectif officiel est d’apporter des éléments de réponse les plus objectifs possibles pour que les jeunes puissent se forger leur propre opinion et comprendre les enjeux du débat. au Canada. mais simplement de donner quelques éléments d’analyse. C’est également un condensé des techniques de gestion des perceptions étudiées précédemment. une augmentation de la valeur nutritive. puis ils énumèrent longuement ces perspectives (une meilleure agriculture et qualité des produits. l’augmentation de la durée de conservation.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 2. les auteurs rappellent que « les possibilités offertes par la transgénèse sont nombreuses ». Référence glossaire du site.

L’élève peut même inconsciemment constater que le maïs transgénique (à droite) est plus performant que le maïs classique (à gauche) car il est plus grand et produit plus d’épis de maïs. + Enfin la dernière fiche.Copyright C4iFR . Dès l’introduction. Ce journal est l’émanation de l’association DEBA qui prétend présenter les deux visions opposées au sein d’un débat. Celle-ci explique comment fabriquer les OGM. la fiche explique les « règles du jeu » : les anti-OGM sont les « opposants » (terme négatif). vrai-faux.60 - . Or ce site n’a été activé qu’en octobre 2002… >> Les fiches élèves Les fiches destinées aux élèves se présentent toujours (sauf pour la dernière) de la même manière. Ce journal est daté de décembre 2001 et mentionne l’adresse du site 217.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 précédemment. un point technique reste non résolu. Pour y répondre. dessins à entourer…) permettent de contrôler les connaissances acquises. Enfin. Les questions de la fiche reprennent les mêmes idées (« On peut rendre une plante plus résistante aux attaques des insectes grâce au génie génétique »). Les élèves de ces classes . Or le lecteur est ici confronté à des questions soulevées par des opposants aux OGM (Y a-t-il risque de dissémination de gènes par croisements inopinés entre espèces proches ?…). Un court texte introduit des connaissances. les auteurs n’y consacrent pas de paragraphes pour y répondre. mérite une attention particulière car elle illustre bien l’utilisation des questions dans les opérations de PM. mais contrairement aux précédentes questions. Prenons par exemple la fiche 2. la fiche a recours à un syllogisme : L’insecte est nuisible au maïs Le gène est résistant à l’insecte Le gène est introduit dans le maïs contre l’insecte Le gène (sous-entendu les OGM) est devenu l’allié du « gentil » maïs contre le « méchant » insecte. tandis que les pro-OGM en sont les « défenseurs » (terme positif). la fiche 5. puis des exercices ludiques (mots-croisés..

on peut en induire un certains nombre de points. Pour conclure. Anti-OGM = faux. elles n’induisent que des arguments positifs. ces fiches portent systématiquement la mention « Photocopie autorisée… ». Questions 6 7 9 Induction Propagation des OGM à l’Homme = FAUX Mélange de gènes d’animaux et de végétaux = FAUX Cette question est en totale contradiction avec les questions pro-OGM 1 et 13 qui affirment que les OGM protègent l’environnement = FAUX « Les consommateurs sont mal informés » = FAUX car les élèves sont informés par cette revue 12 En fait. Les élèves réalisent bien que les arguments des anti-OGM sont contraires à ce qu’ils ont pu lire et apprendre dans les fiches précédentes.61 - . ce qui facilite leur diffusion alors que la plupart des livres et des manuels luttent contre le photocopillage. Les auteurs jouent dessus pour favoriser l’amalgame dans l’esprit des élèves de type : Pro-OGM = vrai . Si on liste les arguments des pro-OGM. . ils savent qu’il s’agit des arguments des anti-OGM. Ils en déduisent donc simplement que les arguments des anti-OGM sont faux. Questions 1 3 5 8 10 13 15 Induction Protection de l’environnement Augmentation des rendements Amélioration de la qualité des produits Perspectives nouvelles en médecine Diminution des famines dans le monde Protection de l’environnement Carburant plus économique Ces questions résument l’ensemble du document .Copyright C4iFR . dès que les élèves lisent des phrases négatives.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 sont plus habitués à répondre à des exercices de type VRAI/FAUX.

Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 B/ Le test pour les élèves Un autre document destiné aux élèves est disponible sur le site. Sur les douze questions. on peut considérer qu’il y en a sept d’« orientées »88. par génie génétique. l’Homme a commencé à choisir les plus belles plantes. Ce test est un condensé des axes prioritaires déclinés dans le reste du site. Les jeunes sont moins enclins à lire les pages du site. N° de la question 1 2 3 4 5 Question Pourquoi l’homme ne peut-il pas vivre sans les plantes ? Quelle est l’unité responsable du codage et de la transmission d’un caractère héréditaire ? A quoi servent les gènes ? Comment le génie génétique peut-il améliorer l’environnement ? Quel est le produit qui n’est pas issu des biotechnologies ? Comment peut-on. c’est pourquoi ce test leur est destiné du fait de sa démarche ludique. pourquoi ? Quelle est la structure de l’ADN ? Comment peut-on identifier la fonction d’un gène ? Pourra-t-on à l’avenir réduire l’utilisation des engrais par génétique ? Comment assurer l’alimentation. inscription temporelle…).62 - . Ces dernières reprennent les principaux arguments (environnement.Copyright C4iFR . Il s’agit d’un test de douze questions auxquels les internautes doivent répondre en ligne question par question. diminuer les allergies de l’homme dues aux plantes ? Dès le début de l’agriculture. les questions qui induisent des messages sous-jacents qui servent les intérêts des concepteurs du site. sachant que la population mondiale augmente de 80 millions de personnes par an ? Comment produit-on de l’insuline pour les diabétiques ? Type de question Question classique Question classique Question classique Question orientée Question orientée 6 Question orientée 7 8 9 10 Question orientée Question classique Question classique Question orientée 11 Question orientée 12 Question orientée 88 On appelle questions « orientées ». . allergies…) ou emploient des techniques de modification des perceptions (encerclement.

Copyright C4iFR . thème que l’on retrouve tout au long du site. Les jeunes sont très accessibles aux dessins. Cette question joue sur les émotions des jeunes internautes qui placent les OGM aux côtés de l’environnement. le débat est orienté sur les terrains (ce que nous avions appelés « Systèmes ») favorables aux OGM. L’axe écologique est considéré si pertinent par les concepteurs du site qu’il est réutilisé à la question 10. cette question n’aborde absolument pas les OGM sous l’angle de la sécurité sanitaire dans l’alimentation.63 - . les personnages-gènes nettoient les sols pollués. . et donc concrétisent dans l’esprit des jeunes la dépollution annoncée par la question. donc du Bien. Il est connoté très positivement auprès des jeunes qui l’appréhendent de manière très duale : l’environnement c’est « Bien ».Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Analysons à présent plus précisément en quoi chacune de ces questions est « orientée ». tout ce qui va contre est « Mal ». Sur le dessin ci-dessous. Les dessins sont un support visuel aux questions et remplissent un rôle important. Une fois de plus. c’est pourquoi ils sont volontairement humoristiques afin de rendre sympathiques et attractifs les OGM. La question 4 : Comment le génie génétique peut-il améliorer l’environnement ? Cette question positionne les OGM sur le thème de l’environnement. Cependant.

C’est justement sur une autre technique. les jeunes pensent que ces produits courants de consommation sont composés d’OGM. Tous les produits présentés dans la liste sont des aliments courants.Copyright C4iFR . Les auteurs du site profitent clairement du flou sémantique entre les OGM. l’amalgame.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 La question 5 : Quel est le produit qui n’est pas issu des biotechnologies ? Cette question reprend la technique de l’encerclement. Les OGM sont implicitement identifiées aux biotechnologies. le génie génétique. Cette question frappe l’esprit du jeune qui doit faire un choix parmi des aliments qu’il consomme tous les jours et dont il ignorait leur nature « biotechnologique ». que cette question puise sa force. sans que le site ne désinforme.64 - . Ainsi. les biotechnologies… .

Ils inversent totalement cette idée en affirmant qu’au contraire les OGM peuvent justement préserver des allergies. par génie génétique. diminuer les allergies de l’homme dues aux plantes ? Il est souvent reproché aux OGM de favoriser les allergies. Enfin.65 - . Les dessins jouent encore pour cette question un rôle important. . Cependant. Les concepteurs du site utilisent cette faiblesse pour contre-attaquer et modifier cette idée dès le plus jeune âge.Copyright C4iFR . l’image de la présence internationale des cultures transgéniques.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 La question 6 : Comment peut-on. même imperceptiblement. Cette situation comique reste dans les cadres des clichés français qui assimilent immédiatement le riz aux populations asiatiques. un trait contre le riz non transgénique en l’appelant « riz toubêt ». dans un jeu de mot pour enfants. Il est en effet plus difficile de remettre en question les idées que l’on connaît depuis son enfance et avec lesquelles l’on s’est construit. cela renforce. Les personnages représentés sont des Asiatiques. les auteurs du dessin ont glissé. L’un d’entre eux mange du riz transgénique tandis que l’autre éternue en mangeant du riz classique.

pourquoi ? Cette question reprend la technique de l’inscription temporelle des OGM dans l’évolution de l’agriculture. .66 - . aucune explication explicite n’est donnée entre « les plus belles plantes » et les OGM. l’Homme a commencé à choisir les plus belles plantes.Copyright C4iFR . mais étant donné le contexte et les allusions des questions précédentes les jeunes sont incités à établir les liens d’eux-mêmes. les OGM sont assimilés aux techniques agricoles classiques que peuvent être la sélection naturelle ou les croisements.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 La question 7 : Dès le début de l’agriculture. Bien sûr. Une fois de plus.

Ils sont ainsi confortés dans leurs connaissances tandis que la répétition de ces idées finit par ancrer dans leurs esprits l’idée que les OGM seront un outil futur de l’écologie. Question 4 : « Par la création de plantes utilisant moins d’intrants (engrais ou pesticides) ».Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 La question 10 : Pourra-t-on à l’avenir réduire l’utilisation des engrais par génie génétique ? Cette question se fait l’écho de la question 4 en abordant à nouveau la question des OGM et de l’environnement. Un type de réponse par « oui » ou « non » ne laisse pas de place à la polémique ou au doute. Une telle affirmation concourt à l’effort général de persuasion.Copyright C4iFR . Les jeunes peuvent facilement répondre à cette question puisqu’ils l’ont déjà vue précédemment. l’utilisation du terme « envisage » dans la réponse nuance cette stricte réponse. . Pourtant.67 - .

sachant que la population mondiale augmente de 80 millions de personnes par an ? Cette question est très clairement construite pour marquer/choquer l’imaginaire du jeune. il vient uniquement du manque de ressources alimentaires89. les OGM sont la solution puisqu’ils « limitent les pertes des cultures dues à des parasites » et « améliorent la conservation des récoltes ». La question propose de répondre à un problème délicat. Le chiffre annoncé de « 80 millions de personnes par an » sert à créer des émotions. Avec ce postulat de départ. occulte tous les facteurs économiques ou sociaux pour expliquer les famines.68 - .Copyright C4iFR . Ainsi. quitte à effrayer.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 La question 11 : Comment assurer l’alimentation. et donc il faut réussir à produire plus. si nous trouvons la solution pour produire plus. nous pourrons alimenter la population mondiale et éliminer les famines. Cette question qui est un débat à elle seule. Dès lors. Les auteurs jouent sur les perspectives offertes par les OGM et notamment en terme d’humanitaire : les OGM peuvent épargner des vies et assurant l’alimentation mondiale ! 89 Les auteurs de la question n’abordent pas dans cette question les destructions des surplus en stock des paysans européens. pays dans lequel les greniers de l’Etat sont pourtant pleins. ou la famine en Inde. celui de l’alimentation dans le monde. s’il existe un problème d’alimentation. .

et ainsi remonter le système des flux d’information. >> Les concepteurs du site 217 ont repris des illustrations provenant du GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants). Cette révolte est un premier stade pour les rendre actifs. . voire militants en faveur des cultures transgéniques.Copyright C4iFR .69 - . et à les révolter face à tant de gâchis. car le GNIS milite activement en faveur de la culture des OGM en France. Nota : Ces références à d’autres acteurs ainsi que quelques recherches Internet permettent de reconstituer la cartographie des connexions entre groupes. associations ou entreprises. Ce détail est intéressant à noter.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Les nombreux chiffres reproduits dans la réponse servent également à marquer les esprits des jeunes. individus.

La réussite de ces dernières tiendra surtout aux capacités d’activation des individus clés. Même s’il présente l’association DEBA comme son initiatrice. ces réseaux remplissent différentes fonctions. le site affiche très clairement les membres fondateurs de cette dite association. Cette cartographie une fois réalisée présente l’avantage de mieux appréhender le rôle et le fonctionnement des différents acteurs impliqués dans ces opérations d’influence. 90 Samuel Huntington. Un de leur principal objectif est d’assurer la diffusion de l’information désirée par différents relais.Copyright C4iFR . Dans des opérations de PM.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 3 La résonance du débat hors du site 1. A/ Etape 1 : identifier les acteurs La première étape consiste à relever toutes les références à d’autres acteurs. Cette transparence présente un double avantage. Prenons pour exemple le site 217. Ces relais coordonnés concourent à encercler la population cible avec l’information choisie. Dans le cas des opérations de gestion des perceptions. il est plus ou moins facile de cartographier le réseau de soutien. puis à identifier ces derniers. Nous pourrions nuancer en parlant plutôt de « choc des réseaux ». Comment s’appuyer sur un réseau ? Les zones et les techniques d’influence sont souvent perçues sous l’angle du « choc des civilisations »90. L’information dévoilée est non récupérable par les adversaires (un des principes du Perception Management). de coordination des différents réseaux et de paralysie des éventuels réseaux adverses. . car ces derniers sont évidemment indispensables pour mener à bien de telles opérations. 1.70 - .1 Comment cartographier un réseau ? Ce site ne cherche pas à dissimuler son réseau de soutien. mais selon les cas. elle permet aussi de les leurrer en ne révélant que les connivences apparentes pour mieux dissimuler un réseau beaucoup plus profond.

Copyright C4iFR . rapide. ce qui implique de disposer de suffisamment de temps ainsi que d’importantes capacités de recoupement d’informations. le test des douze questions est directement extrait de documents du GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants).Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Dans le site 217. 1. Une fois les connivences établies. Il existe plusieurs sites qui proposent ces services. C’est dans l’étude approfondie de l’ensemble de ces acteurs que les connivences du réseau vont pouvoir apparaître. Monsanto et Syngenta.71 - . il est indispensable d’en connaître la nature. un processus d’identification est mis en œuvre afin de connaître les organisations ou les personnes qui contrôlent directement ou indirectement ce type de site . il est nécessaire d’effectuer un travail d’investigation plus poussé. donc favorables aux cultures transgéniques. Cette méthodologie se déroule en trois étapes. A cette fin.2/ Comment identifier les acteurs derrière les sites Internet ? La méthodologie d’identification des acteurs qui suit n’est que la première phase de l’investigation. L’internaute y retrouve Bayer CropScience. Toutes ces entreprises sont actives dans le secteur des biotechnologies. BioScope et OGM.. Les autres acteurs que l’on retrouve sont les trois « partenaires » cités dans les liens : ABEurope. les incidences sous-jacentes… Pour cela. Dow AgroSciences. DuPontPioneer Semences.org. C/ Etape 3 : créer du sens La troisième étape consiste à extraire du sens de ces liens. B/ Etape 2 : rechercher les connivences La deuxième étape consiste à rechercher les connivences et les liens entre les différents acteurs identifiés lors de l’étape 1. Dans la rubrique réservée aux jeunes. Cet acteur français milite également en faveur de la mise en culture des OGM. comme nous le vérifierons par la suite. les membres fondateurs de DEBA (donc les instigateurs réels du site) sont cités et sont très importants. et il est 91 Cf « comment identifier les acteurs derrières les sites Internet » ? . cette méthode91 permet de dresser une cartographie des acteurs en présence. elle n’est en aucun cas suffisante en elle-même pour prétendre réaliser une cartographie exhaustive d’un réseau dans son ensemble. la première étape consiste à interroger les bases de données d’enregistrement des adresses Internet. A/ Etape 1 : interroger les bases de données d’enregistrement A partir des adresses de sites relevés. les limites.

Agence des Médias Numériques internic@amen.Tél : +49 61 51 15 38 13 Créé le : 25 août 1999 .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 utile d’en interroger plusieurs pour recouper les informations et obtenir des détails supplémentaires.Copyright C4iFR .allwhois.org). Nous pouvons ainsi utiliser All Who Is (www.fr . 6 Frankfurt am Main. nous obtenons les informations suivantes sur le site 217 : Registrant : AEB Multimedia .com En utilisant cette méthode.ORG Registrant : BioLinX GmbH .fr . Dominik .72 - .Expiration le : 1er octobre 2003 Site Bio-scope. Site Ogm-debats.Tél : +33 1 46 51 95 60 Créé le : 7 octobre 2002 .de .de .com) ou encore le site de l’ICANN92 (www. D-60596 Allemagne Contact administratif : Gabriele Sachse gsachse@biolinx.Fr .Tél : +49 69 63 14 640 Contact technique : Samuelis. .Steinlestr.icann. rue Président Wilson à Levallois-Perret France Contact administratif : AEB Multimédia abourdoux@concept-consulting.org Site Bio-Scope.EDV-Consulting Dominik dominik@samuelis.86.Expiration le : 25 août 2003 92 L’ICANN est le régulateur international de l’Internet.Tél : +33 1 49 68 64 07 Contact technique : Amen.

info Registrant : Contact administratif : Contact technique : Créé le : 6 janvier 2002 Jan Andersen .fr . Registrant : Contact administratif et technique : . rue du Louvre 75004 Paris France Jacques Thomas.Tél :+45 70 26 38 38 .info Site ABEurope.Expiration le : 8 avril 2003 Le « registrant » correspond généralement au propriétaire du site.email : sw@mannov.44.Vanl se 2720 Danemark Jan Andersen .Tél : +45 70 26 38 38 . le « contact administratif » et le « contact technique » fournissent des précisions sur les individus ou les sociétés à contacter pour obtenir de plus amples informations.email : sw@mannov.org Site OGM.Copyright C4iFR . Azur Multimédia jacto@azur-multimedia.org GNIS .73 - .dk Site Ogm.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Site Abeurope.Tél : +33 4 92 79 50 05 Créé le : 8 avril 1998 .dk Jan Andersen .

. Quant à l’agence conseil en communication Azur Multimédia qui a réalisé le site OGM.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Cependant. c’est à dire qu’aucun contrôle n’est effectué par ces registres pour en vérifier la véracité.org pour le GNIS. il s’agit d’obtenir de plus amples informations les concernant. B/ Etape 2 : rechercher des compléments d’information Une fois que l’ensemble des noms a été relevé. Quelles est la raison sociale des sociétés citées ? Dans quels pays sont-elles localisées ? Cette localisation a-t-elle une incidence sur l’opération ?… Toutes ces informations doivent permettre de mieux appréhender le rôle de chaque acteur ainsi que leurs relations et leurs interactions afin de démonter la stratégie employée. AEB Multimédia est une émanation de Concept Consulting Multimédia qui est basée dans la proche banlieue de Paris. des sociétés de communication ont systématiquement été utilisées comme intermédiaires. Le recoupement des informations par d’autres biais est donc indispensable.Copyright C4iFR . Le site d’Azur Multimédia permet de recouper ces informations recueillies et confirmer qu’il a réalisé le site OGM.74 - . elle est dirigée par Jacques Thomas et se trouve dans le sud de la France. il est important de noter que les informations présentes dans ces bases de données ne sont pas contraignantes. Dans le cas du site 217 et de ses partenaires.org.

Enfin pour le site ABEurope. une simple recherche par des moteurs de recherche sur sw@mannov.org qui mentionne le site 217 dans ses liens. une entreprise chargée de la communication sur les biotechnologies. Chaque site partenaire a un lien avec le site 217.Copyright C4iFR . Le plus évident est celui du site OGM. Biolinx pourrait n’être qu’un intermédiaire et n’avoir pas initié d’elle-même cette démarche.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Ce sont des sociétés allemandes qui ont conçu le site Bio-Scope. et a chargé le cabinet allemand EDV Consulting de la réalisation technique. C/ Etape 3 : rechercher les liens éventuels entre ces structures Cette étape est l’aboutissement de la phase de collecte d’informations. .75 - .dk permet d’identifier une agence de communication danoise : GCI Mannov Public Relations. apparaît à l’origine du site. Biolinx. Il s’agit de donner du sens à ces données en les recoupant afin de découvrir les liens de ce réseau.

Dow Agrosciences. » Voici à présent le texte du site 217 : « Ces entreprises sont convaincues que les biotechnologies peuvent être des sources de progrès pour demain. Bayer CropScience. » Les auteurs du site ont même poussé la similitude jusqu’à citer les membres fondateurs des associations dans le même ordre. We recognise that the introduction of crops produced with biotechnology and the use of these crops in foods have raised concerns in Europe.76 - . […] DEBA compte cinq membres fondateurs : Bayer CropScience. Dow AgroSciences. filiale allemande de Monsanto qui est l’un des cinq membres fondateurs du site 217. Dans la page des clients. La mise sur le marché de cultures transgéniques et leur utilisation à des fins alimentaires suscitent des inquiétudes en France. […] The following companies are members of ABE: BASF. Monsanto and Syngenta. De futures innovations ne pourront être développées avec succès que si le consommateur estime qu’il a suffisamment d’informations pour faire un choix éclairé. and that future introductions can be made successfully only once consumers feel they have sufficient information to make an informed choice. la connexion est à trouver sur le site de Biolinx. DuPont-Pioneer Semences. Voici le texte de ABEurope : « The companies involved with the development of agricultural biotechnology believe strongly that biotechnology has the potential to be of great value to the agricultural and food industries.Copyright C4iFR . . Monsanto et Syngenta. DuPont. l’internaute retrouve Monsanto Agrar Deutschland GmbH.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Le site ABEurope a un curieux lien avec le site 217. Quant au site Bio-Scope. Sa page d’accueil présente de très forte similitude avec la présentation de l’association DEBA.

77 - . il est possible de réaliser une première cartographie du réseau qui soutient le site 217 : .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Au terme de ces recherches initiales.Copyright C4iFR .

le premier témoin est professeur. soit un spécialiste. La suite est nettement plus perplexe vis à vis .Copyright C4iFR . Comme son prédécesseur. Car le problème. il met en avant le principe de précaution vis à vis des OGM. ce n’est pas une raison pour empêcher l’expérimentation. Sur la page d’accueil de décembre 2002. Est-ce qu’on ne va pas mettre en danger la diversité des espèces végétales ? D’autant que les croisements. en rendant les plantes résistantes aux insectes parasites. c’est ce côté incontrôlable des OGM. pas besoin de lui donner un coup de pouce… En plus. » Comme sur la page d’accueil d’octobre. si elle est sécurisée : tant qu’on n’en saura pas plus. on ne trouvera aucune solution. Il est évident que le site 217 connaîtra de nouvelles modifications au cours des mois à venir. la nature sait les faire toute seule. En tout cas. sans aucune garantie de rétablir la situation de départ.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 . certaines rubriques ont été déplacées et certains ajouts ont été réalisés. La première partie de son témoignage semble défendre les cultures transgénèses en pointant du doigt l’emploi d’une sémantique négative de la part des anti-OGM.Conclusion >> Les modifications du site Cette étude a été réalisée lors du dernier trimestre 2002 en s’appuyant sur le site en ligne à ce moment. comme ce fut déjà le cas en décembre 2002. Prenons l’analyse des deux nouveaux témoignages : 1er témoin : Des organismes incontrôlables ? par Claire Lécluse . « affectent » les cultures classiques (quand on ne les appelle pas « saines »…) et j’en passe. Page d’accueil du site en décembre 2002 Cependant cette page d’accueil réactualisée reprend les grands points de notre analyse. mais ne les condamne pas totalement en laissant une voie de sortie via l’expérimentation.78 - . notamment un historique qui remplace les partenaires sur la colonne de gauche.professeur de biologie « C’est quand même curieux de voir à quel point on assimile les OGM à une maladie : ils « contaminent » les champs voisins. on menace aussi de bouleverser le monde animal.

Par contre. je suis sûre de ne pas vouloir boire de l’eau ou manger des légumes pollués par des pesticides en excès. Si son avis n’est pas encore tout à fait tranché sur la question. . il ne manquera pas de réagir s’il remarque une digression de ce type. Les nuances et les différents points de vue présentés rendent le site attractif aux internautes qui cherchent des réponses et un lieu de débat. pourquoi pas) et la société en acceptant des pommes avec un ver de temps en temps. il prendra des positions contre les adversaires des OGM. Si ça n’est pas une preuve !! Vu l’état des connaissances. ou de l’autre. Une fois que les concepteurs des opérations sont assurés que l’ensemble de la population cible est atteinte par l’information désirée. je ne suis pas encore sûre de vouloir manger des OGM à tous les repas. Ainsi les modifications apportées sur le site donnent raison à la première analyse qui avait été faite sur les techniques employées pour conduire cette opération d’influence sur les perceptions. il est indispensable d’identifier les autres relais susceptibles de la toucher et d’y conduire d’autres opérations de gestion des perceptions. Toutefois.79 - . plus par réaction que par conviction. Pour cela.contrôleur qualité dans l'industrie « Je profite de votre site pour pousser un coup de gueule. Comme pour le premier témoignage d’octobre. l’opération doit toucher l’ensemble de la population visée. l’emploi des biotechnologies et des OGM préservant de ces pesticides. malgré les preuves. Ainsi progressivement. en les coordonnant ensemble afin d’encercler l’audience cible. » En octobre : « La prise de tête sur les OGM moi ça me fait un peu rigoler. » Ce second témoin adopte un ton similaire au jeune qui témoignait en octobre 2002 : En décembre : « Je profite de votre site pour pousser un coup de gueule.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 de la sécurité qui entoure ces cultures. Ces deux nouveaux témoignages remplissent exactement les mêmes fonctions que ceux d’octobre. les cultivateurs ne pulvérisent presque plus d’insecticides alors qu’avant ils traitaient au moins 10 fois. Ce témoin réduit le débat à une simple alternative : d’un côté. Mon souhait est que chacun fasse un effort. En Chine. >> Le site Internet n’est qu’un des relais dans une opération de PM Les sites Internet touchent une certaine catégorie de la population cible. il est indispensable de multiplier les messages offensifs. 2ème témoin : Une agriculture plus propre avec les OGM ? par Nathalie Durasse . il y a des gens qui affirment encore le contraire. même si je ne suis pas adepte du bio. l’internaute est dorénavant beaucoup plus alerte à l’emploi d’une sémantique négative de la part des anti-OGM. les agriculteurs en réfléchissant plus avant de traiter.Copyright C4iFR . Pour être efficace. l’internaute garde l’impression que ce témoin ne défend pas les OGM et se rangerait plutôt dans la catégorie des neutres sceptiques. une agriculture utilisant massivement des pesticides nuisibles pour l’environnement et la santé. grâce au coton OGM. » Tous les deux axent leur témoignage sur la responsabilité de la société et les perspectives prometteuses des cultures transgéniques. Les plantes transgéniques permettent de diminuer les traitements pesticides et je ne comprends pas pourquoi. les chercheurs en prenant le temps nécessaire pour étudier des traitements « propres » (de la lutte biologique. des pesticides plus pointus ou des OGM.

ce dernier étant moins ou pas du tout habitué aux pièges tendus par l’espace virtuel en général. sans en surestimer le rôle. bandes dessinées…) La coordination des relais dans une opération de PM Cette coordination des relais d’information permet d’occuper le terrain de la connaissance et de parler à la place de l’adversaire. les opérations via ce nouveau vecteur semblent plus efficaces du fait de sa nouveauté et du manque de référence pour l’internaute.Productions artistiques (films.80 - . affiches… .Télévision .Tracts. conférences… Vecteurs indirects .Copyright C4iFR . .Colloques.Rumeurs .Presse . Chat… . et ses perceptions sont ainsi influencées. Newsgroups.Presse spécialisée .Sites Internet .Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Espace virtuel . Cependant.Marketing viral Populations cibles Médias traditionnels . Dans cette optique. les sites Internet doivent être perçus comme un relais parmi d’autres. Face à ce dispositif. la population cible ne reçoit que les informations issues des opérations de PM. ni la portée.Forums. dessins animés.Radio . listes de diffusion.

5 milliards de dollars (2000) 14 700 BASF AG Bayer CropScience Syngenta Site Internet Activités Chiffre d’affaire Nombre d’employés Concurrents . Lindbergh Blvd. Louis.com Monsanto est une entreprise mondiale présente dans 90 pays répartis sur plusieurs continents.Etats-Unis http://www. Deuxième acteur de l’agrofourniture dans le monde en 1999. elle représente 8 % du marché mondial des semences et 10 % du marché des produits phytosanitaires. St. MO 63167 .monsanto..Annexes Présentation des entreprises qui ont créé l'association DEBA Nom de l’entreprise Localisation Monsanto 800 N. 5. Elle se positionne comme le leader mondial de la recherche et des applications en matière de biotechnologies végétales.

3 milliards de dollars (2001) 22 791 BASF AG Bayer CropScience Monsanto Site Internet Activités Chiffre d’affaire Nombre d’employés Concurrents . tomates…) et des fleurs. fait partie des plus importants fabricants chimiques au monde. des produits agricoles (protection des semences et des animaux).Allemagne http://www.de Bayer. 6.syngenta. Syngenta et Myriad Genetics a décodé le gène du riz. équipements de diagnostique…).Copyright C4iFR . des semences de légumes (maïs.Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Nom de l’entreprise Localisation Bayer Werk Leverkusen 51368 Leverkusen . herbicides.com Syngenta est la plus grosse entreprise mondiale d’agrochimie. Elle fabrique des produits de protection des semences (insecticides. fungicides).bayer-ag. 25. caoutchouc synthétique). des produits chimiques et polymère (plastiques.8 milliards de dollars (2001) 116 900 ATOFINA BASF AG Novartis Site Internet Activités Chiffre d’affaire Nombre d’employés Concurrents Nom de l’entreprise Localisation Syngenta Schwarzwaldalle 215 4058 Basel . Cette entreprise fabrique des produits de santé (pharmacie. ce qui permet à créer un riz plus résistant aux maladies. qui créa l’aspirine dans les années 1890.Suisse http://www.

Antoine Violet-Surcouf Mars 2003 Nom de l’entreprise Localisation Dow Chemical 2030 Dow Center Midland.dow. En France. des herbicides et des pesticides. de maïs grain humide et d'herbe. Au 1er rang mondial en matière de recherche. Pioneer sélectionne. de tournesol et de Colza. Non renseigné 220 Chiffre d’affaire Nombre d’employés . MI 48674 .Etats-Unis http://www.com Dow Chemical est un des leaders mondiaux dans la production de plastiques.Copyright C4iFR .pioneer. produit et commercialise des semences de maïs. Pioneer fait partie du groupe DuPont de Nemours. Elle est la plus grande compagnie aux Etats-Unis. de production et de commercialisation de semences pour l'agriculture. (Etats-Unis) Site Internet Activités http://www. Pioneer Semences est présente en France depuis 1962. 27. d’hydrocarbones.France Filiale de Pioneer Hi-Bred International Inc.htm Filiale de Pioneer Hi-Bred International (Etats-Unis).com/france/default. Pioneer met aussi en marché des conservateurs d'ensilage de maïs plante entière. de produits chimiques.8 milliards de dollars (2001) 52 689 BASF AG Bayer AG DuPont Site Internet Activités Chiffre d’affaire Nombre d’employés Concurrents Nom de l’entreprise Localisation Pioneer Semences Chemin de l'Enseigure 31 840 Aussonne .