You are on page 1of 2

Applications pour

caméras infrarouges

Applications pour caméras infrarouges Détection des déséquilibres et des surcharges électriques Les thermogrammes permettent d’identifier aisément

Détection des déséquilibres et des surcharges électriques

Les thermogrammes permettent d’identifier aisément les différences de température apparentes dans des circuits électriques triphasés industriels, par rapport à leurs conditions normales de fonctionnement.

Note d’application

En inspectant les gradients thermiques des trois phases côte à côte, les techniciens peuvent rapidement repérer les anomalies de chaque branche dues à un déséquilibre ou à une surcharge.

Applications pour caméras infrarouges Détection des déséquilibres et des surcharges électriques Les thermogrammes permettent d’identifier aisément

Un déséquilibre électrique peut survenir de plusieurs manières :

problème de distribution d’énergie, faible tension sur une branche ou claquage de la résistance d’isolement dans les enroulements moteur. Le moindre déséquilibre de tension peut provoquer la détérioration des connexions et donc réduire la tension fournie, tandis que les moteurs et autres charges absorbent le courant en excès, produisent un couple plus faible (associé à des contraintes mécaniques) et finissent par tomber en panne. Un déséquilibre important peut faire sauter un fusible et entraîner un fonctionnement monophasé. Le courant déséquilibré revient dans le neutre, entraînant une consommation d’énergie maximale au niveau de l’installation. Dans la pratique, il est impossible d’équilibrer parfaitement les tensions entre les trois phases. Pour aider les opérateurs à déterminer des niveaux acceptables de déséquilibre, la

Applications pour caméras infrarouges Détection des déséquilibres et des surcharges électriques Les thermogrammes permettent d’identifier aisément

NEMA (National Electrical Manufacturers Association) a élaboré un ensemble de spécifications s’appliquant à plusieurs appareils. Ces lignes directrices constituent un point de comparaison utile pour les opérations de maintenance et de dépannage.

Que contrôler ?

Capturez des thermogrammes de tous les tableaux de distribution et autres points de connexion à charge élevée, comme des transmissions, des interrupteurs, des commandes, etc. Aux points présentant des températures relativement élevées, suivez le circuit et examinez les branches et charges associées. Contrôlez les tableaux et autres connexions, après avoir retiré leurs couvercles. Idéalement, vous devez contrôler les dispositifs électriques lorsqu’ils sont chauds et stables, fonctionnant à une puissance d’au moins 40 % de la charge habituelle. Ainsi, vous pourrez évaluer correctement les mesures et les comparer à celles des conditions de fonctionnement normales.

Que rechercher ?

Des charges égales doivent présenter les mêmes températures. Dans une situation de charge déséquilibrée, les phases aux charges les plus élevées apparaîtront plus chaudes que les autres, en raison de la chaleur générée par la résistance. Cependant, une charge déséquilibrée, une surcharge, une mauvaise connexion ou un déséquilibre d’harmoniques peut engendrer une situation similaire. Il est nécessaire de mesurer la

Les connexions de cette pompe d’évaporation présentent un excès de 50 degrés à la phase 3.
Les connexions de cette pompe d’évaporation présentent un excès de 50 degrés à la phase 3.

Les connexions de cette pompe d’évaporation présentent un excès de 50 degrés à la phase 3.

Attention :

Seul le personnel autorisé et qualifié, utilisant les équipements de protection personnelle appropriés, peut retirer les couvercles des tableaux de distribution.

charge électrique afin de diagnostiquer correctement le problème.

Remarque : Un circuit ou une branche moins chaud(e) que la normale peut également être le signe d’un composant défectueux. Il est judicieux d’inspecter régulièrement toutes les connexions électriques clés.

À l’aide du logiciel fourni avec la caméra infrarouge, enregistrez toutes vos images sur ordinateur et

À l’aide du logiciel fourni avec la caméra infrarouge, enregistrez toutes vos images sur ordinateur et assurez régulièrement le suivi de vos mesures. Ainsi, vous disposerez toujours de thermogrammes de référence. Cette procédure peut vous aider à déterminer si un point chaud est inhabituel ou non. Après réparation, de nouvelles images vous permettront de garantir le bon déroulement des réparations.

de moteur. Le coût total associé tient compte du coût du moteur, du coût de la main-d’œuvre nécessaire pour changer le moteur, de la perte de production, du coût de fonctionnement de la chaîne et des pertes de revenus liées au temps d’arrêt de la chaîne. Supposons que le coût de rempla-

cement d’un moteur 50 cv soit de

  • 5 000 euros par an, main- d’œuvre comprise. Supposons

  • 4 heures de temps d’arrêt par an

Que signifie une « alerte rouge » ?

La sécurité (état de l’équipement, doit être la raison prioritaire

)

... d’une réparation, suivie de l’importance de l’équipement et de l’étendue des hausses de température. Les directives de la NETA (Inter- National Electrical Testing Association) stipulent que des réparations immédiates doivent être effectuées lorsque la diffé- rence de température (ΔT) entre des composants électriques similaires dans des conditions de charge semblables excède 15 °C, ou lorsqu’elle excède 40 °C entre un composant électrique et l’air ambiant. La NEMA (NEMA MG1- 12.45) met en garde contre l’utilisation de tout moteur dont le déséquilibre de tension dépasserait 1 %. Elle recommande d’ailleurs de réduire la puissance des moteurs dont le déséquilibre est supérieur à ce pourcentage. Ce pourcentage de sécurité varie d’un équipement à l’autre.

Quel est le coût potentiel d’une panne ?

Les déséquilibres de tension engendrent souvent des pannes

avec une perte de revenus de

  • 6 000 euros par heure.

Coût total : 5 000 2 + (4 x 6 000 2) = 29 000 2 par an

Actions de suivi

Lorsqu’un thermogramme révèle qu’un conducteur est plus chaud que les autres composants du circuit, cela peut signifier que ce conducteur est sous-dimensionné ou surchargé. Pour le savoir, il suffit de vérifier les caractéristiques du conducteur et sa charge réelle. Utilisez un multimètre avec une pince de courant, une pince multimètre ou un ÉnergiMètre pour vérifier l’équilibre de courant et la charge sur chaque phase. Au niveau de la tension, contrôlez la protection et le disjoncteur en cas de chute de tension. En général, la tension de la ligne doit se situer dans la limite des 10 % de la tension renseignée sur la plaque signalétique. La tension entre le neutre et la terre reflète le niveau de la charge d’un système et vous permet de suivre la trace des courants contenants des harmoniques. Si cette tension est supérieure à 3 %, il convient d’approfondir l’examen. Les charges varient et une phase

Conseil en matière d’imagerie

La principale utilisation de la thermographie consiste à détecter les anomalies électriques et mécaniques. Contrairement à ce que l’on croit, la température d’un appareil (y compris sa température relative) n’est pas toujours le meilleur indicateur d’une panne imminente. Beaucoup d’autres facteurs doivent être pris en compte, dont les variations de la température ambiante et les charges mécaniques ou électriques, les indications visuelles, l’importance des composants, l’historique de composants similaires, les indications résultant d’autres tests, etc. Tout ceci prouve que la thermographie doit être partie intégrante d’un programme complet de surveillance et de maintenance prédictive.

peut baisser brusquement de 5 % sur une branche, si une charge monophasée relativement forte survient sur la ligne. Les chutes de tension au niveau des fusibles et des commutateurs peuvent également être synonymes d’un déséquilibre au niveau du moteur et d’un excès de chaleur au point de départ du problème. Avant de tirer des conclusions, contrôlez

une nouvelle fois les mesures prises avec la caméra infrarouge

et le multimètre ou la pince multimètre. Ni les circuits

d’alimentation ni les circuits de dérivation ne doivent être soumis à une charge maximale. Les équations de charge d’un circuit doivent également autoriser les harmoniques. La solution la plus courante aux problèmes de surcharge consiste à redistribuer les charges entre les circuits ou à les gérer tout au long du processus. À l’aide du logiciel fourni avec la caméra infrarouge, vous pouvez documenter chaque problème en intégrant un thermogramme et une image numérique de l’équipement. C’est la meilleure façon de transmettre les problèmes identifiés et de suggérer des réparations.

Fluke. Soyez à la pointe du progrès avec Fluke.

Fluke France S.A.S.

Paris Nord II 69, rue de la Belle Etoile-Bât.D B.P. 50236 Roissy en France 95956 ROISSY CDG CEDEX

Téléphone: (01) 48 17 37 37

Fax:

(01) 48 17 37 30

E-mail: info@fr.fluke.nl

Web: www.fluke.fr

N.V. Fluke Belgium S.A.

Langveld Park – Unit 5 P. Basteleusstraat 2-4-6

1600

St. Pieters-Leeuw

Tel. 02/40 22 100 Fax. 02)/40 22 101 E-mail: info@fluke.be

Web: www.fluke.be

Fluke (Switzerland) GmbH

Industrial Division

Grindelstrasse 5

8304

Wallisellen

Tel:

044 580 75 00

Fax: 044 580 75 01

E-mail: info@ch.fluke.nl

Web: www.fluke.ch

© Copyright 2005, Fluke Corporation. Tous droits réservés. Imprimé aux Pays Bas. Fluke se réserve le droit de modifier les données sans préavis. 10/05 Pub_ID: 10984-fre Rev. 01