You are on page 1of 26

RÉPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION & DE LA FORMATION
DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE

Direction des Programmes & des Manuels Scolaires

PROGRAMMES DE TECHNOLOGIE
3ème année & 4 ème année de l’Enseignement secondaire Section Sciences Techniques

Septembre 2008

Statut de la matière .................................................................................... 03 Présentation de la matière
Spécificités des sciences techniques (S.T.).............................................. 04 Objectifs généraux.............................................................................................. 04 Démarche pédagogique de la discipline.................................................... 05

Génie mécanique
Architecture du programme............................................................................ 08 Programme de 3e année .................................................................................... 09 Programme de 4e année .................................................................................... 13

Génie électrique
Architecture du programme............................................................................ 18 Programme de 3e année .................................................................................... 19 Programme de 4e année .................................................................................... 23

2/26

d’échange. Le degré de développement des nations est aujourd’hui le reflet de leur maîtrise de la technologie. le sens critique. la créativité et la capacité d’initiative. l’enseignement de la technologie recherche l’épanouissement des élèves en développant chez eux l’ouverture d’esprit. Prenant appui sur des situations signifiantes de l’environnement quotidien.STATUT DE LA MATIÈRE L’évolution technologique a provoqué des mutations profondes et rapides dans la société d’aujourd’hui. Il en a découlé de nouveaux modes de vie. Son apprentissage permet d’aborder les principales technologies mises en œuvre dans des systèmes ou projets pluri technologiques d’actualité. On utilise à cette fin les méthodes d’analyse et de conception assistées par ordinateur. de nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage. 3/26 . La technologie est une discipline à part entière dans l’enseignement secondaire. de nouveaux modes de production. de divertissement et de services. Dans notre système éducatif l’enseignement de la technologie devient de plus en plus important. Il constitue actuellement l’une des composantes principales et permanentes dans la formation du jeune Tunisien. associées à l’application concrète des savoirs scientifiques et techniques.

Objectifs généraux L’enseignement de « la technologie » dans la section sciences techniques aborde les domaines du génie électrique et du génie mécanique. de sous systèmes ou de composants. esprit critique et constructif. L’outil informatique est omniprésent aussi bien dans le fonctionnement des produits de notre environnement quotidien que dans les activités d’apprentissage (représentation. 4/26 . o Mettre en œuvre un système automatisé. o Mesurer. Il fait largement appel aux outils informatiques pour modéliser. de conception. compétences scientifiques et compétences techniques. aptitude à affronter en autonomie des problèmes réels. représenter et étudier des solutions constructives existantes ou conçues. systèmes d'échange de données. ainsi que les flux d’énergie et d’information. tels que :  L’étude des systèmes pluritechnologiques qui intègre diverses solutions technologiques en interaction fonctionnelle. un sous-système ou un composant.RESENTATION DE LA MATIÈRE I. communication interne et externe). II. Il vise également à faire acquérir à l’apprenant les éléments d’une culture adaptée au monde actuel et prenant en compte sa dimension technologique. temporel et structurel. o Utiliser des outils informatiques actualisés : de traitement de données. pour calculer des paramètres déterminants et pour simuler des comportements de systèmes. Il s’appuie sur l’étude et la mise en œuvre de tout ou partie de systèmes pluritechnologiques. à maîtriser des techniques. o Analyser des fonctionnements et leur associer des modèles. sous systèmes ou constituants et d’en déterminer les principales performances.Spécificités des sciences techniques Les sciences techniques sont caractérisées par la diversité de leurs champs d’application. Ce qui implique la connaissance du problème et l’utilisation de critères précis.  La créativité dans la conception totale ou partielle de solutions technologiques Les sciences techniques mobilisent autour du réel technologique non seulement des modèles de comportement mais également des modèles fonctionnel. Cet enseignement contribue à l’accès aux différentes voies de l’enseignement supérieur. Il développe des savoir-être essentiels pour l’éducation de l’homme moderne : goût du concret et de l’action. o Exploiter le réseau INTERNET en vue de rechercher de l’information associée aux domaines technologiques étudiés. de mise au point et d’utilisation des systèmes. o Participer aux différentes phases de conception. de calcul et de simulation. caractériser et déterminer les différentes grandeurs physiques associées aux diverses fonctions d’un système. Les programmes disciplinaires visent à former un élève capable de / d’ : o Identifier l’organisation fonctionnelle et structurelle d’un produit ou d’un système pluritechnologique. Cet enseignement vise à donner aux élèves des connaissances de base dans les domaines précités. à travailler en équipe et à respecter l’environnement. de représentation. simulation.  Le choix de la solution technologique adéquate répondant à une fonction technique. L’enseignement de la technologie en sciences techniques permet ainsi aux élèves d’acquérir progressivement une formation associant de manière équilibrée.

 La conduite de calculs simples relatifs à des fonctions techniques. 5/26 . d’appliquer. structurelle et comportementale. Du point de vue de la méthodologie d’apprentissage. Le travail en autonomie est favorisé afin de permettre à l’élève de découvrir.III.Programmes : L’enseignement de la technologie dans la section « sciences techniques » utilise les approches : fonctionnelle.Organisation de l’enseignement : L’enseignement de la technologie dans la section « Sciences Techniques » s’appuie sur une approche concrète fondée sur l’observation. Elles visent :  La manipulation de systèmes pluritechnologiques. sous-systèmes ou constituants. Cet enseignement est assuré par deux enseignants (Bac + 4 ans au moins) : un enseignant de génie électrique pour l’électricité et un autre de génie mécanique pour la mécanique. Les activités pratiques nécessaires à l’appropriation des acquis technologiques seront menées dans des laboratoires (de mécanique et d’électricité) autour d’équipements et systèmes pluritechnologiques. Le cours est basé essentiellement sur des activités et des manipulations. de consolider et d’intégrer les nouveaux savoirs et savoir-faire.Démarches pédagogiques : 1.  La conception et/ou la modification de solutions pluritechnologiques. temporelle et structurelle de ces systèmes. induit les acquis technologiques nécessaires et l’exerce aux raisonnements et à la conception de produits. 2. chez l’élève. les compétences d’analyse d’un système. l’enseignement se base sur l’analyse de produits et de systèmes réels associés à des dossiers techniques permettant l’émergence des concepts relatifs aux différents apprentissages. des activités de synthèse seront prévues à la fin de chaque trimestre. sous-systèmes ou maquettes et sur la production de documents pour décrire ou valider des solutions constructives. L’approche conjointe structurelle et comportementale met en évidence les effets notamment physiques et mécaniques qui apparaissent à la suite de l’étude structurelle des produits et permet à l’élève de quantifier ces effets et de les comparer. qui permettent de caractériser et valider des solutions constructives des produits étudiés. Ces activités permettent de structurer les connaissances et de vérifier les concepts. L’approche conjointe fonctionnelle et structurelle développe.  La description et l’analyse fonctionnelle. l’expérimentation des systèmes pluritechnologiques.  Le dimensionnement de composants à partir de calculs simples ou de logiciels. Dans un objectif de consolidation et/ou de remédiation.

un composant ou une méthode . des règles. de synthèse et de transfert. . évoquer un phénomène sans nécessairement le replacer dans son contexte. (L’élève a compris le principe et il est capable de l’expliquer). expliquer et représenter un schéma. effectuer un dimensionnement.Niveau 3 : Maîtrise d'outils "je sais faire" A ce niveau l’élève apprend à appliquer. manipuler des principes. Il devient capable de résoudre un problème. 6/26 . . faire fonctionner une machine. Il devient capable de/d’ : identifier. citer un élément. avec une vue d'ensemble. (Effectuer une analyse. concevoir une démarche de résolution et effectuer une synthèse guidée).Les niveaux d’acquisition : Le caractère systémique de la technologie. représenter et simuler un fonctionnement. désigner. .Niveau 2 : Expression "je sais en parler" A ce niveau l’élève comprend et exprime le nouveau savoir dans les termes de la discipline. il sait utiliser. en vue d'un résultat à atteindre.Niveau 1 : Information "je sais" A ce niveau l’élève apprend l’existence d'un sujet. de bien délimiter l'ampleur des développements théoriques (ou pratique) souhaitables. pour l'analyse scientifique des comportements et la modélisation. Il permet en outre. Il devient capable de décrire. Il devient capable de maîtriser le savoir-faire associé au savoir (l'élève peut mettre en œuvre un modèle simple. et enfin de préciser le niveau de l'évaluation.Niveau 4 : Maîtrise méthodologique : "je sais choisir" A ce niveau l’élève acquiert une capacité d'analyse. Ces niveaux sont limités au nombre de quatre et classés dans un ordre croissant des compétences visées : . réaliser une opération technique).3. sa pluridisciplinarité et son évolution permanente exige une définition des niveaux d’acquisition dans les apprentissages.

7/26 .

Les liaisons mécaniques et les transmissions de mouvements : L’enseignement de ce chapitre vise essentiellement à faire découvrir à l’élève différentes solutions technologiques assurant une fonction donnée et à l’amener à en proposer.ARCHITECTURE DU PROGRAMME A . B . La représentation des solutions constructives et des schémas sera abordée en respectant les normes en vigueur et prendra compte de l’évolution croissante des logiciels de conception (CAO). Il vise aussi à faire découvrir à l’élève les différents moyens de génération de surfaces par enlèvement de matière sur des machines traditionnelles et sur des micromachines à commande numérique et les modes d’obtention de pièces sans enlèvement de matière afin de susciter sa motivation et d’améliorer ses pratiques de conception. hiérarchiser les fonctions de services) et à la synthèse (Organisation d’un système technique). caractériser. à différentes étapes du cycle de vie d’un produit ou d’un système. et la représentation graphique des solutions constructives constituent des outils de communication indispensables aux techniciens. 2. C . 8/26 . des machines d’essai et en utilisant les logiciels de calcul et de simulation appropriés. sous diverses formes. Définition des éléments d’un produit : Les schémas. L’élève peut ainsi s’initier à l’analyse (recenser. Cette approche permet à l’élève de disposer d’une bibliothèque lui permettant d’optimiser ses conceptions et de les justifier.ANALYSE FONCTIONNELLE D’UN PRODUIT : L’objectif de ce chapitre est d’introduire l’analyse fonctionnelle et son rôle structurant dans la conception d’un produit.ANALYSE COMPORTEMENTALE : L’enseignement de ce chapitre vise à faire appréhender par l’élève des notions simples de dimensionnement d’un composant ou de vérifier sa résistance à des sollicitations simples à travers des activités pratiques en exploitant des systèmes.ANALYSE STRUCTURELLE : 1. aux ingénieurs et aux utilisateurs.

9/26 .

 Ajustements.Utiliser un logiciel de DAO. Tolérances dimensionnelles et géométriques  Tolérances de formes et de positions. .Dessin de définition : d’une pièce extraite d’un système.Prévoir le matériel didactique adéquat afin de faciliter à l’élève la lecture d’un dessin d’ensemble.  Caractérisation des fonctions . .Utiliser le matériel du dessinateur.Prévoir des activités pratiques en tenant compte des moyens disponibles.Interpréter la désignation normalisée des matériaux. du matériau d’une pièce.Rappeler les étapes du cycle de vie d’un produit.Définition des éléments d’un produit. .Prévoir des activités autour d’ :  Hiérarchisation des fonctions.Caractériser des fonctions de service.  Perspectives d’une pièce.Se limiter au tracé d’une chaîne de cotes simple. pour étudier la faisabilité.  calcul d’une cote fonctionnelle. simulation de son fonctionnement. . .Définir le rôle des pièces principales . OS B12.Exploiter l’outil informatique pour représenter le dessin d’une pièce. OS A12 .Préciser les différentes pièces constituant ce système.Les matériaux ne font pas l’objet d’un cours. OS A14 . .Partir d’un cas simple afin de rappeler la .ANALYSE STRUCTURELLE B1.Interpréter la désignation normalisée . produit . B. . Un système étant fourni et / ou défini par son dossier technique : OSB11.Multiplier et diversifier les exemples d’application.Hiérarchiser des fonctions de service.Utiliser l’outil informatique pour la représentation des perspectives . .Cotation fonctionnelle:  recherche d’une cote fonctionnelle. Contenus Recommandations Niveau H 1 2 3 4 A.Etude de la faisabilité : démarche entreprise pour valider le besoin et  Recensement des fonctions de service .Respecter la norme en vigueur. OS A13 . OS B13. . sections.  un produit réel en état de fonctionnement. .ANALYSE FONCTIONNELLE A1. . . OS B14 .Analyse fonctionnelle externe d’un . .Etablir le dessin de définition . 10/26 16 h 6h . .Objectifs A partir d’un besoin validé : OS A11 -Recenser des fonctions de service.Désignation normalisée des matériaux usuels.  Coupe simple . Ils seront traités pendant les séances de conception.Lecture d’un dessin d’ensemble.Lire et compléter une nomenclature. .Etablir une cotation fonctionnelle.Compléter la rédaction d’un cahier des charges fonctionnel d’un produit (CdCF).  Rédaction du cahier des charges  une représentation d’un produit et/ou une fonctionnel.

son dossier technique : .Fonction assemblage : OS B22 . . Niveau H 1 2 3 4 Un système étant fourni et / ou défini par B2.Choisir les éléments standard dans une bibliothèque pour compléter la représentation d’une solution. OS B23 . . . OS B32 – Déterminer les caractéristiques d’une transmission 11/26 8h 20 h .Les liaisons mécaniques.Multiplier et diversifier les exemples d’application.  révèlent des applications de la technologie actuelle (systèmes grand public / systèmes industriels). Un système étant fourni et / ou défini par son dossier technique. environnement étant précisé avec le CdCF OS B31 – Définir les constituants d’une .  rapport de transmission.Schéma cinématique. chaîne de transmission de mouvement.Fonction guidage en rotation :  par glissement : relative à une liaison.règles de montage.Dresser un schéma conventionnel d’un montage de roulements et valider ce dernier par rapport aux solutions standard et en faire une approche critique. .  par roulement : .Fonction guidage en translation :  par glissement. .Pignon et chaîne. . . vitesse angulaire. . .différents types de roulements et les efforts admissibles pour chaque type. OS B24 .Roues de friction. .Etudier les grandeurs physiques liées à un mécanisme :  vitesse linéaire. couple et rendement. . .Analyser des solutions construcdémontables.désignation des roulements usuels.contact direct. .Exploiter les logiciels de calcul.Objectifs Contenus Recommandations .Multiplier et diversifier les exemples d’application. .Poulies et courroies.Représenter partiellement ou tota. vitesse de rotation.Transmission de mouvement.  puissance.Fonctions lubrification et étanchéité (à traiter à partir d’études de cas). OS B21 .Utiliser le matériel du dessinateur.Compléter un schéma cinématique Solutions constructives des assemblages. par roulement. . . .Modéliser une liaison. tives assurant une liaison.Exploiter des logiciels de DAO et de CAO appropriés. lement une solution constructive . son domaine et son B3. .Se limiter à l’étude technologique des montages de roulements du type BC.coussinets.Choisir des systèmes qui :  présentent plusieurs familles de solutions.

Utiliser essentiellement la méthode de résolution graphique. films. .Principe fondamental de la statique. .Obtention des pièces par moulage.Initier les élèves à la mise en œuvre des machines C3.Utiliser les logiciels appropriés de calcul.ANALYSE COMPORTEMENTALE Recommandations Niveau H 1 2 3 4 C1-comportement indéformable.Tournage : Dressage.  efforts tranchants.Déterminer les actions mécaniques appliquées sur un composant isolé. . OS C22. .Ce chapitre est abordé à partir de mécanismes réels  définition.Obtention des pièces.Conduire les apprentissages sous forme d’activités de .Perçage.Actions de contact et à distance.Utiliser les moyens audio-visuels (vidéo. .  Mesure par comparaison. .Métrologie dimensionnelle :  Mesure directe. OS C23. chariotage. pour C32.  contraintes. chanfreinage.Se limiter à l’étude des poutres reposant sur deux  condition de résistance.Réaliser manuellement l’opération du filetage avec pièce extraite d’un système : de matière. alésage.comportement du solide déformable. Un système étant fourni et / ou défini par son dossier technique : OS C21. .Se limiter aux pièces soumises à deux ou trois forces.Fraisage : Surfaçage.Utiliser les prérequis des élèves en sciences physiques. . travaux pratiques. . A partir du dessin de définition d’une C31.Se limiter à l’étude statique de mécanismes en négligeant le frottement .Principe du moulage en sable. Contenus C. .Identifier la sollicitation subie par un solide de type poutre. statique du solide . 10 h 6h . . .Prévoir des activités pratiques en tenant compte des moyens disponibles. OS C32 . OS C12.Dimensionner un composant.la flexion plane simple. . . les moyens disponibles. . C33.Préciser les procédés . lamage.Contrôler une pièce.Objectifs Un système étant fourni et / ou défini par son dossier technique OS C11. .Identifier les actions mécaniques appliquées sur un composant isolé. et /ou à travers des activités de travaux pratiques. .Principe du moulage en coquille. .Métrologie géométrique :  Contrôle des conditions géométriques. .Vérifier la résistance d’un composant. OS C31. 12/26 14 h d’obtention utilisés réaliser une pièce. C2.Obtention des pièces par enlèvement .Intégrer l’étude statique pour aborder la flexion plane simple. . rainurage.Multiplier et diversifier les exemples d’application.  Contrôle de la rugosité.Métrologie. filetage.  moments fléchissant. . appuis.Se limiter à l’étude des charges localisées. réalisation d’une entaille. animations…) pour présenter le moulage.Exploiter un logiciel de calcul. outils traditionnelles.

13/26 .

Les notions de tolérances de forme de position et des états de surfaces seront traitées sous forme d’application. .Définition des éléments d’un produit.  ajustements. OS B12 .Identifier les éléments assurant une fonction technique. B. OS A13 .Identifier et ordonner les fonctions techniques qui contribuent à la satisfaction des fonctions d’usage.Cotation fonctionnelle :  conditions fonctionnelles. OS B 14 .  composants assurant une fonction . demi coupe.  chaînes de cotes. . . fonctions de service. 14/26 12 h 06 h .Utiliser le diagramme de décomposition fonctionnelle (FAST).Organisation fonctionnelle d’un produit.ANALYSE STRUCTURELLE B1.  calcul d’une cote fonctionnelle. coupes brisées).Représentation d’un produit fini. Un système étant fourni et / ou défini par son dossier technique: OS B11 .Lecture d’un dessin d’ensemble. . Contenu Recommandations Niveau H 1 234 A.Objectifs Un système étant fourni et / ou défini par son dossier technique.Dégager les surfaces fonctionnelles.Exploiter l’outil informatique. son domaine et son environnement étant précisé avec le CdCF : OS A11 .Identifier les différentes pièces constituant un mécanisme.Prévoir des activités autour d’un produit réel et /ou de son dossier technique en vue de produit : repérer les solutions constructives associées .  tolérances géométriques.Exploiter l’outil informatique (DAO).Situer une cote condition sur un dessin d’ensemble.ANALYSE FONCTIONNELLE A1. . technique. .Déterminer une cote fonctionnelle OS B 15 . . .  coupes particulières (sections.Traiter des chaînes simples et des chaînes unilimite.Multiplier et diversifier les exercices d’application. aux fonctions techniques qui contribuent à la  fonctions techniques associées aux réalisation de la fonction d’usage.Décomposer un produit en chaînes fonctionnelles. .Réaliser ou compléter le dessin de définition d’une pièce.Analyse fonctionnelle interne d’un .Traiter les coupes particulières à travers des applications. OS A12 . OS B13 .

 engrenage conique.Choisir les éléments standards dans une bibliothèque pour représenter une solution.  puissance et couple. vitesse angulaire.Fonction transmission de mouvements son dossier technique. .Prévoir des conceptions partielles de mécanismes simples.  système roue et vis sans fin.Etablir ou compléter un schéma . OS B31 – Définir les constituants d’une  avec modification de vitesse angulaire : chaîne de transmission de engrenages (types fonction.  cames.Exploiter les outils de CAO.Fonction assemblage : environnement étant précisé avec le  solutions constructives des assemblages CdCF : démontables.  pignon – crémaillère 15/26 22 h 16 h .Prévoir des calculs de prédétermination ou de vérification adapté aux mécanismes étudiés excepté le calcul de roulements.  excentriques. .  rendement.Ne pas aborder les trains épicycloïdaux . .Les systèmes étudiés doivent présenter plusieurs familles de solutions. Un système étant fourni et / ou défini par B3. .Limiter le calcul des caractéristiques de la denture aux engrenages cylindriques à denture droite.  rapport de transmission.  bielle manivelle. . Niveau H 1 2 3 4 Un système étant fourni et / ou défini par B2.liaisons mécaniques son dossier technique. . embrayages. .Utiliser la méthode graphique pour faire l’étude cinématique des systèmes de transformation ayant des mouvements plans. son domaine et son .Objectifs Contenu Recommandations . d’une solution constructive tolérances des portées des roulements).Multiplier et diversifier les applications. règles de montage.Compléter la représentation oblique (efforts. .Justifier le choix d’une solution type BC. .Sans transformation de mouvement : environnement étant précisé avec le  sans modification de vitesse angulaire : CdCF : accouplements.Etudier des grandeurs physiques liées à un mécanisme :  vitesse linéaire.  courses . (rappel) constructive.  pignon et crémaillère.  guidage par roulements à contact OS B23 . . . vitesse de rotation. rapport de mouvement.Avec transformation de mouvement :  système vis écrou.Prévoir des conceptions partielles de mécanismes simples. transmission).Se limiter aux types d’engrenages suivants :  engrenage cylindrique à denture droite et hélicoïdale. son domaine et son .Révéler des applications de la technologie actuelle (systèmes grand public / systèmes industriels).  guidage en rotation par roulements de OS B22 . limiteurs de couples et freins. . OS B21 . OS B32 – Déterminer les caractéristiques d’une transmission.Fonction guidage en rotation : cinématique.Exploiter les logiciels de calcul.

 condition de résistance. . un solide de type poutre. A partir du dessin de définition d’une pièce C2.Programmer : le langage de programmation ne fait pas l’objet d’un cours.Exploiter des logiciels de calcul. .Réalisation des surfaces élémentaires sur une micromachine.Dimensionner un composant.  contrainte. . 16/26 08 h 12 h . toutefois la modification d’un ou plusieurs paramètres d’un programme d’usinage peut être demandée à l’élève .Torsion simple :  définition. OSC12.Vérifier la résistance d’un  moments fléchissants.Comportement d’un solide déformable dossier technique : . composant. .Réaliser des expériences afin de mettre en évidence le phénomène de torsion.Objectifs Contenu Recommandations .Usiner.  condition de rigidité.  condition de résistance OS C13.Obtention des pièces extraite d’un système : . . OS C21 .Rappeler à partir d’un exemple l’étude de la flexion d’une poutre soumise à des charges localisées. .Mettre en œuvre les micromachines pour usiner une pièce.Flexion plane simple :  définition. OS C11.Traiter des cas de poutres soumises à des charges uniformément réparties reposant sur deux appuis.Identifier la sollicitation subie par  contraintes. .Intégrer l’étude statique pour aborder la flexion plane simple.  efforts tranchants.Simuler.Traiter des cas de poutres encastrées à une seule extrémité et soumise à une charge localisée.Préciser les procédés d’obtention utilisés pour réaliser une pièce. Mettre en œuvre les micro-machines (Micro tour et micro fraiseuse) pour réaliser des pièces simples : . OS C22. Niveau H 1 2 3 4 C-ANALYSE COMPORTEMENTALE Un système étant fourni et / ou défini par son C1.

17/26 .

maquettes et/ou constituants. L’apprentissage fait appel à l’utilisation de l’outil informatique. revues techniques ou autres) est indispensable à la réussite des apprentissages. La spécificité de la section sciences techniques privilégie une démarche le plus souvent inductive. La validation des acquis des élèves est assurée par des activités d’évaluation périodiques et continues.  l’automatique. sous-systèmes.  favoriser chez l’élève la maîtrise des nouvelles technologies . des outils de programmation graphiques.  l’électrotechnique. 18/26 . d’activités structurantes et/ou d’activités de synthèse organisées autour de systèmes. La mise à la disposition des élèves d’une zone de documentation (INTERNET. sans pour autant délaisser la démarche déductive parfois nécessaire pendant les moments d’évaluation formative. Cédérom.  aider l’élève à communiquer avec des langages appropriés . mémotech. On utilisera de manière préférentielle. L’enseignement du génie électrique vise à :  développer chez l’élève un esprit de raisonnement et de recherche .ARCHITECTURE DU PROGRAMME Les savoirs et savoir-faire en génie électrique et les compétences qui leurs sont associées relèvent des domaines de :  l’électronique. L’appropriation des acquis se fait systématiquement à partir de mise en situation significative. Les langages et logiciels évolués ne feront pas l’objet d’une étude particulière.  faire acquérir à l’élève une capacité de choix des composants (électroniques ou autres) en réponse à un besoin exprimé par un cahier des charges.

19/26 .

Pour les codes binaires « pur » et « Gray » se limiter à un format de 4 bits.Se limiter à la logique câblée. . décodage.Prévoir des applications sur la commande d’un système.conversion du binaire naturel en binaire réfléchi et inversement. simulateurs et/ou PC. . .Méthode de résolution :  identification des entrées/sorties. maquettes. sous systèmes. 20/26 8H 8H .Applications : codeurs. un nombre OS A12 -Décoder un nombre. . BCD / décimal. décodeurs (décimal / BCD. BCD / afficheur 7 segments).Définition d’un système combinatoire. OS A13 -Transcoder un nombre. .code binaire pur. .Réaliser des activités pratiques sur systèmes réels. décodeurs (décimal / BCD.Se limiter à 4 variables d’entrée pour le tableau de Karnaugh.Exploiter un didacticiel approprié. . Recommandations Niveau H 12 34 OSA11 -Coder décimal.Codes :  codes numériques .Systèmes de numération :  définition  base d’un système de numération: binaire. BCD / décimal.  table de vérité. BCD / afficheur 7 segments) et transcodeurs.Evoquer les circuits intégrés combinatoires : codeurs.simplification algébrique.  schémas électriques et logigrammes.code à barres. . Code Gray et Code BCD. . A2. octale et hexadécimale  codage. . .Simplification graphique.Résoudre un problème de . . OS A14 . se limiter aux normes de représentation. logique combinatoire.Logique combinatoire.Objectifs Contenu A– AUTOMATIQUE A1 – Système de numération et codes.  codes alphanumériques : . transcodage .Coder une information dans un format numérique ou alphanumérique. .code ASCII. .  équations simplifiées : OS A21 . .Pour le code à barres.

.Implanter et mettre en oeuvre un GRAFCET sur séquenceur.Présentation générale. A32 .Les bascules : RS. . identifier les différents types de bascules. logigramme et chronogrammes.Mettre en oeuvre un système technique et/ou une maquette à base de microcontrôleur.GRAFCET : . OSA33 .GRAFCET à séquence unique (rappel). . compteur en mode asynchrone de modulo ≤ 2n ou diviseurs de fréquences.Mise en équations d’une étape d’un GRAFCET.Applications à base de bascules: chenillard.Applications à base de microcontrôleurs.  saut d’étapes et reprise de séquence. OS A43 .Exploiter un logiciel approprié. . D et T : symbole.Décrire par un GRAFCET le fonctionnement d’un système automatisé. A31 – Les Bascules : . A4. Recommandations Niveau H 1 2 3 4 OSA31.Mettre en œuvre les outils d’aide à la programmation graphique.GRAFCET à séquences multiples.Séquenceurs pneumatiques et/ou électroniques.Utiliser les kits (logiciel et matériel) appropriés.  schéma de câblage. .Mise en œuvre : programmation graphique des microcontrôleurs.Se limiter à la logique câblée.À partir d'un schéma structurel.  Simuler la solution réalisée . maquettes et logiciels appropriés. . . OSA32 Analyser le fonctionnement d'un système séquentiel. brochage… .Principales familles des microcontrôleurs. JK. .  Valider la solution sur maquette et/ou par simulation.  chronogramme. convergence en ET.Réaliser des applications à base de microcontrôleurs. convergence en OU.  Mettre en œuvre un logiciel adéquat de programmation .  divergence. RSH. OS A42 . . .Microcontrôleurs .Microcontrôleurs usuels : présentation.  Transférer le programme obtenu vers le microcontrôleur . .  divergence. OSA41 -Identifier un microcontrôleur.  exploitation des algorigrammes. table de vérité. désignation.Exploiter un logiciel de programmation graphique de microcontrôleur. . équation.Se limiter à l'utilisation pratique des séquenceurs pneumatiques et électroniques à séquence unique disponibles au laboratoire. simulateurs.On traitera aussi le cas des compteurs asynchrones en cycles incomplets.Définition d’un système séquentiel (Rappel sur la fonction mémoire). 21/26 12 H . .  logiciels d’aide à la mise en œuvre des microcontrôleurs.Objectifs Contenu A3 – Logique séquentielle. . 20H .Réaliser des activités pratiques sur systèmes réels.L’élève est amené à :  Lire un cahier des charges . OSA34 . .  Transcrire la solution sous forme d’un GRAFCET et/ou d’un algorigramme. .

idéal.Schéma fonctionnel d’un système asservi :     chaîne directe. .Objectifs Contenu A5 – Notions d’asservissement linéaire.Polarisation. .  Pour l’étude des montages fondamentaux. . maquette et outil informatique). non inverseur.L.L.I.I.schéma équivalent.Moteur pas a pas a aimant permanent .Applications. B1 – Moteur a courant continu . un logiciel et des maquettes d’expérimentation. maquettes et/ou sur µ-ordinateur.I idéal. .Etudier expérimentalement le comportement des systèmes asservis (système réel. sommateur.Nécessité de procédés de démarrage. mode de fonctionnement. .  Appliquer la loi des mailles et la loi des nœuds. OS B21 – Identifier un moteur pas à pas dans un système.Montages fondamentaux : inverseur. .Constitution . chaîne de retour.Tracer des schémas fonctionnels à partir d’équations.Définition d’un système asservi. .  en vitesse. OSA52Représenter le schéma fonctionnel d'un système asservi.L. .Décrire le fonctionnement d’un système asservi. suiveur et comparateur simple seuil. nombre de phases. . nombre de pôles.ELECTRO TECHNIQUE OS B11 – Modéliser un moteur à courant continu.Commande du moteur :  par circuits intégrés appropriés.Fonctionnement d’un système asservi :  en position.  caractéristiques : commutation. grandeurs d’entrée et de sortie. OS C13 – Réaliser des montages à base d’A. B2. C.Réaliser des activités pratiques autour de systèmes réels. B. principe de fonctionnement réversibilité et inversion du sens de rotation. OS B12 – Déterminer les grandeurs électriques et mécaniques d’un moteur à courant continu.Propriétés d’un A. .Se limiter à l’étude des moteurs à excitation séparée et à aimant permanent. se limiter à l’A. Recommandations . soustracteur.  Symbole.  Exploiter un système réel.  bilan énergétique et rendement.I.Etablir des équations à partir d’un schéma fonctionnel. OS B22 – Mettre en œuvre un moteur pas à pas et simuler son fonctionnement .équations.ELECTRONIQUE OS C11 – Identifier les différents types de montages mettant en œuvre des A. fonction de transfert. .Etude du moteur :  constitution et principe de fonctionnement. . OS C12 – Choisir à partir d’un document constructeur un A. . 22/26 12 H 4H 8H 8H .I.L. pas angulaire.Exploiter des maquettes et/ou l’outil informatique.Fonctionnement à flux constant :  modélisation.Se limiter à l’étude expérimentale du démarrage. C1.L. Niveau H 1 2 34 OS A51 . . .Utiliser la règle des trois doigts.Les amplificateurs linéaires intégrés .

23/26 .

Réaliser des applications à base de bascules. comparateur et leur mise en cascade. .Objectifs Contenu A – AUTOMATIQUE A1 – Opérations arithmétiques binaires.Réaliser des activités pratiques sur systèmes réels.Simuler toutes les opérations arithmétiques.Mettre en œuvre un circuit arithmétique OS A31. . . .Les circuits arithmétiques :  Additionneur : demi additionneur et additionneur complet en binaire naturel et en BCD.Se limiter à la logique câblée.Multiplication. simulateurs.  UAL : fonction. 24/26 8H 8H OS A21 . . A31 Les compteurs : .Soustraction.Evoquer les circuits intégrés : additionneur. .Division.Compteur / décompteur à base de bascules en mode synchrone.Addition.Résoudre un problème de logique combinatoire.Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. . . .  Comparateur : 4 bits. .Donner des exemples du domaine d’utilisation de chaque circuit. architecture et mise en œuvre.Réaliser des activités pratiques sur systèmes réels.Représentation des nombres entiers relatifs :  binaire signé. .Pour l' UAL se limiter à la mise en œuvre.Se limiter aux nombres entiers relatifs et au format à huit bits (y compris le bit de signe). . 4H OS A11 .Choisir et mettre en œuvre un compteur/décompteur OS A33. A3 – Logique séquentielle.  en complément à 2.Décrire le fonctionnement d’un système automatisé à l’aide de l’outil GRAFCET. A2 – Logique combinatoire. .Traiter les opérations arithmétiques en binaire naturel et en BCD. . Recommandations Niveau H 12 34 OS A12 . . maquettes.Compteur/ décompteur synchrons et asynchrons à base de circuits intégrés. OS A32.Traiter les deux types de circuits : circuits programmables et circuits non programmables. maquettes et PC. . simulateurs et PC.Représenter un nombre entier relatif OS A22 . A32 GRAFCET (Rappel) .Exploiter des maquettes didactiques. . .

I. décrire le fonctionnement à l’aide d’un GRAFCET et le traduire en langage API. modifier ou compléter un programme et l’implanter sur un API.Architecture.Rappel sur la programmation graphique.  performances des systèmes asservis : . OS A43 . . Utiliser un éditeur approprié pour saisir le programme.Applications : implantation d’un programme sur API.Stabilité. maquette et outil informatique).Microcontrôleurs .  SFC (GRAFCET). . . .Vérifier en vu d’améliorer.Tracer des schémas fonctionnels à partir d’équations.Exploiter le type d’API disponible au laboratoire et son langage approprié.D.Régulateur : P. .Objectifs Contenu Recommandations . Exploiter les prérequis des élèves en informatique.Précision. . OS A52 . 25/26 8H 20H A41.PID  applications. OS A44 .Traiter les différents régulateurs (P. Mettre en oeuvre un KIT didactique.Schéma fonctionnel :  fonctions de transfert et gain en boucle fermée.PI. . .L’étude du comportement des systèmes asservis se fera de façon purement expérimentale (système réel. OS A42 . OS A45 .Automate Programmable Industriel API : . Mettre en œuvre une application à base de microcontrôleurs. . OS A53 . Utiliser un compilateur adéquat pour produire un fichier exécutable relatif à l’application. Présenter les autres langages selon le matériel disponible. Insister sur le langage mnémonique. A42 .Identifier les fonctions de rétroaction.Identifier les éléments de dialogue d’un système automatisé piloté par API.Amélioration des performances.Traduire un GRAFCET en langage automate.Identification des entrées et des sorties.Outils de développement d’applications à base de microcontrôleur. .  LD (schéma à contacts).Evoquer la nécessite de la programmation. .Décrire le fonctionnement d’un système asservi.Différents langages :  IL (liste d’instructions). . A5.Rapidité.Analyse d’un système asservi en position.  ST (langage structuré).Etablir des équations à partir d’un schéma fonctionnel. les performances d’un système asservi.Microcontrôleurs (rappel).Identifier à partir d’une application industrielle et/ou de son dossier technique un microcontrôleur. Exploiter un logiciel approprié pour simuler le fonctionnement. Niveau H 12 3 4 OS A41 . .Notions d’asservissement linéaire . .Ecrire. A partir d’un système en fonctionnement avec logique câblée.) permettant l’amélioration des performances d’un système asservi linéaire. OS A51. . Evoquer les critères de choix d’un API Exploiter la documentation technique relative aux microcontrôleurs utilisés. .Analyse d’un système asservi de vitesse. . .Programmation :  structure d’un programme : alternative et itérative  instructions spécifiques au compilateur utilisé.Elaborer un programme spécifique à une application à base de microcontrôleur A4 Logiques programmées.

Puissances P . B . OS C11 .. symbole.Identifier des éléments d’une chaîne de . API.Mettre en œuvre un moteur asynchrone à cage.  d'un seul wattmètre.L. OS C12 .Identifier les différents types de montages mettant en œuvre des A. . 26/26 6H 6H 8H . . . maquettes d’expérimentation. chaîne de pour un et deux sens de marche. .L.Expliciter les indications portées sur la plaque B2 – Moteur asynchrone triphasé.Se limiter au démarrage direct.Déterminer les grandeurs électriques d'un récepteur triphasé équilibré.L. soustracteur.Exploiter un système réel. symbole.Réaliser et mettre en œuvre des montages à base d’A. continu à excitation indépendante constante.Rappel.I.Pour l’étude des montages fondamentaux.Applications (CNA à résistances symétrique.Tracer les caractéristiques d’un moteur à courant continu. . tension.Commande par variateur de vitesse.Visualiser les différentes tensions. . .Déterminer les grandeurs électriques d'un réseau triphasé.bilan énergétique et rendement. OS B12 .Mettre clairement en évidence.Identifier un moteur asynchrone triphasé à cage. rapport cyclique et expression et calcul de la valeur moyenne de la . . se limiter à l’A.Couplage des enroulements.I.Bilan énergétique et rendement (rappel).Mesure des puissances à l'aide : . le lien : circuits de commande et de puissance GRAFCET de commande.Tension simple et tension composée.Se limiter à l’étude d’un hacheur série simple : .Se limiter au comparateur à double seuils .Déterminer le point de fonctionnement pour une charge donnée. à 2 seuils. . OSB32. . n = f(I).I idéal. . pondérées…. commande (contacteurs). .ELECTRONIQUE C1 – Les amplificateurs linéaires .Inversion du sens de rotation. . commande et de protection : désignation.Constitution et principe de signalétique du moteur et justifier le choix de ce fonctionnement du moteur asynchrone type de moteur pour le système technique.Se limiter aux récepteurs équilibrés. rôle et .Objectifs OS B11 .  de deux wattmètres.Point de fonctionnement. dérivateur et intégrateur. .Montages fondamentaux : comparateur .). 8H .Couplage étoile couplage triangle.Caractéristiques :T= f(I). Q et S. OS B31 . C. triphasé à rotor en court-circuit. grandeurs. Contenu Recommandations Niveau H 1 2 3 4 OS B21 OS B22 .Chaîne de commande et de protection : . T=f(n) .Vérifier expérimentalement les différentes .ELECTROTECHNIQUE B1 – Système triphasé : . un logiciel et des intégrés. sur un schéma structurel. . définition. .On traitera le cas du moteur à courant continu à aimant permanent et le cas du moteur à courant B3 – Moteur à courant continu. machine asynchrone.