You are on page 1of 8

LA CULTURE FRANÇAISE

“La vérité de parole, je l'ai dite sans hésiter la guerre contre l'image -le monde-image-, pour la présence”. Yves Bonnefoy

Índice
- Caractéristiques générales............................ page 4 - Traditions culturelles françaises..................... page 4 - Langue française ............................ .................. page 4 - Politique culturelle de l'État ........................... page 4 - Ministère de la culture ............................ ........ page 5 - Délégation générale à la langue française et aux langues de France ............................ .................. ..................page 5 - Les académies nationales ........ .......................... page 5 - Académie française ............................ ......... ....page 5 - Éducation nationale ............................ ......... ....page 5 - Ministère des Affaires étrangères .................. page 6 - Diffusion de la culture française .................. ...page 6 - La francophonie ............................ ..................... page 6 - Bibliothèques et lieux de culture .................. page 6-7 - Un enjeu : la Toile ............................ ...................page 7
..

Unidad 1

La culture française est la culture propre au peuple français. Elle fait l'objet en France d'un département ministériel, le Ministère de la culture, qui succède depuis André Malraux à l'ancien Secrétariat d'État aux Beaux arts, dépendant du Ministère de l'éducation. C'est à cette époque que le mot " culture ", qui est à l'origine une notion allemande, a remplacé et pris le sens plus général du concept de civilisation, en réunissant le domaine des Beaux arts, à celui étudié par l'ethnologie, en particulier le folklore et la mythologie. La culture française est l'expression héritée, partagée, créée et renouvelée du peuple français. L'ancienneté et la sédentarité prépondérante de ce peuple se découvre à travers l'histoire des populations et des événements qui l'ont construit dans un espace géographique à l'ouest de l'Europe, le long de l'Atlantique, caractérisé au nord, à l'est et au sud par des frontières qui ont varié au cours des conflits de l'histoire. La richesse de la culture française est marquée par sa diversité, reflet des cultures de ses régions, des nombreux emprunts qu'elle a faits à d'autres peuples et de la grande stabilité géographique, ethnique et politique qui lui ont permis de la perfectionner sur la longue durée. Ses régimes politiques successifs ont promu de façon récurrente une volonté d'unicité de la nation française et souvent perçu la diversité culturelle et religieuse comme un risque de conflits et de guerre civile qu'ils se sont fait un devoir de combattre ou d'empêcher. Ces efforts n'ont pas empêché l'histoire de France d'être traversée par des antagonismes souvent longs et violents, entre le Nord et le Sud, entre l'Ouest et l'Est, entre différentes factions religieuses ou 4

politiques. La France est, depuis la fin du XIIe siècle, un des lieux où se sont développées de nombreuses universités (voir histoire des universités françaises), crée et gouvernée par l'Église catholique jusqu'à la Révolution française. L'université de Paris est l'une des plus anciennes universités d'Occident, avec un corps de savoir qui tire ses sources des humanités de la tradition greco-latine. Avec les Temps Modernes et la Réforme, ces

universités devinrent ensuite des lieux où germèrent des courants intellectuels qui se voulurent s'affranchir de la foi, pour se refonder sur la Raison. La culture française telle qu'elle existe aujourd'hui s'est pour une grande part constituée également par le rayonnement de la France en Europe au XVIIe et XVIIIe siècles, alors que la langue française établissait ses lettres de noblesse par rapport au latin (voir Histoire de France au XVIIe siècle) et que les européens cultivés se flattaient de parler. Aujourd'hui ce rayonnement tend à laisser la place à une résistance culturelle face à l'emprise grandissante de la mondialisation, culture nouvelle souvent assimilée en France à

Unidad 1

l'influence américaine. Des musées consacrés à une grande variété de thèmes, dont le musée du Louvre, de riches bibliothèques, comme la Bibliothèque nationale de France et tout un patrimoine immobilier, artisanal et industriel témoignent du développement de la culture française. La France est depuis le XIIe siècle au moins un foyer culturel important et influent : sa littérature et ses philosophes ont influé et influent encore sur des courants de pensée du monde entier, bien qu'elle se situe actuellement en retrait derrière la pensée anglo-saxonne. Sa culture officielle est générée par les médias nationaux et son fonctionnement par des organismes contrôlés. Caractérisée par un art de vivre, elle maintient des valeurs traditionnelles, parmi lesquelles une gastronomie reconnue, marquée notamment par ses fromages et ses vins, et des domaines comme la haute couture et la haute joaillerie. Mais la France est avant tout un État qui défend la diversité culturelle et linguistique, sauf à l'intérieur de son territoire où les autres langues que le français sont interdites dans l'administration et la justice,

et l'ont longtemps été dans l'éducation, ainsi que la laïcité, dans le respect mutuel des valeurs et des traditions. Par exemple, la culture française s'oppose au communaut arisme. D'après la grille d'évaluation de Geert Hofstede, l es composante s d'individualis me et de distance hiérarchique dans la culture française présentent de plus grandes valeurs que la moyenne européenne. Le français, langue officielle de la France, est une langue romane. Cette langue s'est construite par l'usage, à partir de l'ancien français et du moyen français. La littérature médiévale dans ces langues est abondante. Depuis la Renaissance, la langue française a intégré des néologismes (de Rabelais aux néologismes techniques actuels). Les Académies (voir notamment l'Académie française) ont permis de normer le vocabulaire et la grammaire. Outre les dialectes locaux, les apports anciens proviennent essentiellement du latin et du grec. Le français comporte de nombreux mots communs avec l'anglais, certains ayant pris un sens différent. Historiquement, le français est, en France, la langue officielle du droit et de l'administration, depuis l'ordonnance de Villers-Cotterêts signée par le roi François 5

Unidad 1

Ier en 1 539. Le français est une langue parlée dans les milieux diplomatiques, à l'international. Au XVIIIe siècle, le rayonnement de la France a valu à la langue française son statut de langue officielle dans les cours européennes. La création de l'Académie française et de nombreuses autres académies aux XVIIe et XVIIIe siècles, a renforcé le rôle unificateur de la langue française dans la culture, quelquefois au détriment des cultures régionales. Aujourd'hui, outre la diplomatie, la langue française est une langue officielle dans la plupart des organisations internationales (avec l'anglais), notamment : - Le français est l'une des six langues officielles reconnues par les Nations unies, avec l'anglais, le russe, le chinois, l'arabe et l'espagnol, et l'une des deux langues de travail. - Le français est une langue officielle et une langue de travail à l'UNESCO. - Le français est l'une des deux langues officielles de l'OCDE (où existe une des plus grandes bases de données en occident), et l'une des trois langues de travail, - Le français est également une langue officielle de l'OTAN. Le français est concurrencé par l'anglais dans la finance, les sciences, l'informatique et le monde du divertissement (cinéma, musique...). C'est la raison pour laquelle les autorités publiques adoptent des mesures visant à protéger le patrimoine linguistique : - en France, l'article 2 de la Constitution de 1 958, la loi Toubon, et le décret du 3 juillet 1 996 relatif à l'enrichissement de la langue 6

française, - au Québec, la charte de la langue française. L'une des singularités françaises est liée à l'existence d'une politique publique de la culture, conduite par un ministère et de nombreuses institutions nationales, en particuliers des académies, des musées nationaux, et plusieurs départements ministériels. Héritage de l'Ancien régime et de la décennie révolutionnaire, la politique culturelle française s'amplifie à l'aube de la Ve République avec la création d'un ministère des Affaires culturelles à l'instigation de l'écrivain André Malrauxqui en prend le premier les rênes. Cette politique publique culturelle en France se démarque par la forte présence de l'État, qui peu à peu laisse une place grandissa nte aux collectivité s territoriales, par sa longue histoire, et par la continuité des institutions. Depuis la fin des années 1 990, la France s'est affichée comme fer de lance de la défense du secteur artistique face à la mondialisation, à travers l'affirmation d'une exception culturelle et de la diversité culturelle. Le ministère de la culture traite des questions directement en rapport avec la culture sur le territoire national: - Architecture et patrimoine,

Unidad 1

- Archives de France, - Développement des médias, - Livre et lecture, - Musique, danse, théâtre et spectacles, - Musées de France, - Centre national de cinématographie.

7

GLOSARIO

Bibliographie

­ Jean-Paul Aron, Qu'est­ce que la culture française ?, Denoël, 1975 ­ Fernand Braudel, Grammaire des civilisations, Fammarion, 1963. ­ Collectif, Encyclopédie de la culture française, Eclectis, 1991

­ Fernand Braudel, L'Identité de la France, Arthaud­Fammarion, 1986, 3 volumes. ­ Manuel de Diéguez, Essai sur l'universalité de la France, Fayard, 1991. ­ Dominique Lecourt, Claude Nicolet, Michelle Perrot, Émile Poulat, Paul Ricoeur, Aux sources de la culture française, éditions La Découverte, 1997 ­ Margaret Mead, Thèmes de culture de la France, 1986. France (4 tomes), Paris, Seuil, 1997­1998.

­ Jean-Pierre Rioux et Jean-François Sirinelli (dir.), Histoire culturelle de la ­ Olivier Donnat, Les pratiques culturelles des Français à l'ère numérique, enquête 2008, éditions La Découverte, (ISBN 978­2­7071­5800­0) ­ Collectif, L'état de la France, éditions La Découverte, édition 2009­2010