LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES JEUNES PRATIQUANT(E)S La préparation physique du jeune

:
Le jeune joueurs est il concerné par la préparation physique ? A son niveau et en regard de son âge, le jeune joueurs et en effet concerné par la préparation physique. Cependant : l enfant en période de croissance va devoir développer des qualités multiples inhérentes à sa pratique mais aussi à assurer sa propre croissance physiologique. L éducateur devra toujours avoir présent à l esprit que le développement individuel (intellectuel, physique, social) du joueur devra à tout moment être prioritaire sur la pratique. La croissance de l enfant procède par étapes.

Les étapes de la croissance :
· La petite enfance, de la naissance à deux ans et demi · La moyenne enfance, de deux ans et demi à sept ans · La grande enfance, de sept ans à la première apparition de la puberté (dix ou onze ans chez les filles, douze-treize ans chez les garçons), · L adolescence qui dure cinq à six ans et se subdivise en pré-pubertaire et pubertaire · Le début de l âge adulte, qui se situe de la fin de la puberté à vingt et un ans chez les filles et vingt quatre ans ou vingt cinq ans chez les garçons. Le rythme de croissance est variable d un enfant à l autre, chaque enfant possède en effet son propre rythme de croissance. Nous pouvons cependant observer qu il existe un période dite de croissance rapide qui se situe entre 12 et 15 ans durant laquelle l éducateur devra se montrer particulièrement vigilant! Les catégories concernées par cette période de croissance rapide sont donc de U11 à U 14.

1

LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES JEUNES PRATIQUANT(E)S
Il est bien évident que des différences interindividuelles existent ; elles entraînent donc une demande de vigilance accrue de la part de l entraineur, qui sera dans l obligation de tenir compte des différences pour analyser les réponses qu il est en mesure d attendre de la part des jeunes joueurs. Certains joueurs ont, ce qu il est connu d appeler, une maturité de croissance précoce, d autre une maturité plus tardive. Toute compréhension des performances de joueur devra donc tenir compte de ces paramètres.

Croissance et entraînement :
L entrainement ne va-t-il pas avoir des implications qui vont se rajouter à la croissance ? C est une évidence, et il faudra donc bien veiller à ce que les dépenses énergétiques engendrées par la pratique sportive ne se fassent au dépend des métabolismes de construction (besoins du corps pour la croissance). Cela veut dire que tout entrainement a un coût énergétique et puise une énergique nécessaire à son accomplissement dans les réserves en substrats. Or, il faut savoir que le métabolisme de l enfant en période de croissance peut être de 20 à 30 fois plus grand que chez l adulte. Il faudra donc que nous nous attachions à contrôler les charges d entrainement et à équilibrer les besoins et les dépenses énergétiques.

BESOINS ENERGETIQUES

DEPENSES DE CROISSANCE + ENTRAINEMENT

2

LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES JEUNES PRATIQUANT(E)S LES CAPACITES DE PERFORMANCE ET L AGE :
En règle générale, les capacités de performance augmentent avec l âge du jeune joueur. On peut alors remarquer que l inflexion des différentes courbes représentatives des capacités physiques se situant assez souvent au moment de la période de croissance rapide, avec le décalage que l on connait entre les deux sexes. La coordination : Au maximum de ses potentialités entre 7 et 10 ans, il est nécessaire de poursuivre son entretien lors de l adolescence, de façon à la stabilisé, sachant qu elle participe directement à un meilleur rendement énergétique (une meilleure gestuelle économise le coût énergétique d une action motrice) La force : Pour le travail de la force chez les jeunes, il est préconisé de bien initier les gestes avant de se lancer dans des programmes de renforcements. L augmentation du nombre des méthodes utilisés suit l avancement de l âge du pratiquant (catégories d âges) La vitesse : L âge d or du développement de la vitesse se situe généralement entre la septième et la treizième année, lorsque le système nerveux est encore modulable. Les améliorations ultérieures seront le fait de l amélioration des paramètres de force vitesse et, plus tard encore, d un travail technique de qualité. Il est compréhensible de concevoir que la réalisation d un geste technique à vitesse élevée n est possible qu à haut niveau Le développement de la filière aérobie : L amélioration des capacités aérobies des joueurs se fait par des exercices avec ballons, sous forme de jeux ou circuit afin d améliorer simultanément les différents aspects, physique, technique.

3

LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES JEUNES PRATIQUANT(E)S PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DES CAPACITES PHYSIQUES EN RAPPORT AVEC L AGE :
Le développement des différentes capacités physiques se fait dépendamment de l âge des pratiquants. Un tableau récapitulatif suit : Légende :
++++ IMPORATNT ++ MOINS IMPORTANT A NE PAS FAIRE

Ages U7 U8 U9 U10 U11 U12 U13 U14 U15 U16 U17 U18

Vitesse ++ ++ ++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++

force

+ + + ++ ++++ ++++ ++++

Capacité aérobie ++ ++ ++ ++ ++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++ ++ ++

Puissance aérobie

coordination ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++ ++ ++ ++ ++

souplesse ++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++ ++ ++ ++ ++

++ ++++ ++++ ++++ ++++ ++++

Ø Le jeune footballeur devra acquérir au fil du temps, la parfaite maitrise de ses déplacements et de ses appuis car une bonne technique nécessite une bonne motricité et bonne maitrise du corps.

4