You are on page 1of 112

Copyright © Esri France

Copyright © 2010 Esri France Tous droits réservés. Imprimé en France. Les informations contenues dans ce document sont la propriété exclusive d’Esri France. Cet ouvrage est protégé par les lois du Copyright en vigueur en France et par les accords et conventions de Copyright internationaux. Sauf autorisation expresse et écrite d’Esri France, les propriétaires de cet ouvrage en interdisent la reproduction et la communication, totales ou partielles, sous quelque forme, par quelque moyen et sur quelque support que ce soit, électronique, mécanique, photocopie, enregistrement ou stockage sur système d’informations. Toute demande est à adresser à : Service Juridique, Esri France, 21 rue des Capucins, 92195 MEUDON Cedex, France. Les informations que contient ce document sont passibles de modification sans préavis. Esri, le logo de la mappemonde Esri, ArcGIS, www.Esri.com et @Esri.com sont des marques commerciales, des marques déposées, des marques de service d’Esri et des marques de service d’Esri France aux Etats-Unis, dans la Communauté européenne ou dans certaines autres juridictions. Les noms des autres sociétés et produits cités sont susceptibles d’être des marques commerciales ou des marques déposées de leurs propriétaires respectifs.

Esri Trademarks
@Esri.com, 3D Analyst, ACORN, Address Coder, ADF, AML, ArcAtlas, ArcCAD, ArcCatalog, ArcCOGO, ArcData, ArcDoc, ArcEdit, ArcEditor, ArcEurope, ArcExplorer, ArcExpress, ArcGIS, ArcGlobe, ArcGrid, ArcIMS, ARC/INFO, ArcInfo, ArcInfo Librarian, ArcInfo— Professional GIS, ArcInfo—The World's GIS, ArcLessons, ArcLocation, ArcLogistics, ArcMap, ArcNetwork, ArcNews, ArcObjects, ArcOpen, ArcPad, ArcPlot, ArcPress, ArcQuest, ArcReader, ArcScan, ArcScene, ArcSchool, ArcScripts, ArcSDE, ArcSdl, ArcSketch, ArcStorm, ArcSurvey, ArcTIN, ArcToolbox, ArcTools, ArcUSA, ArcUser, ArcView, ArcVoyager, ArcWatch, ArcWeb, ArcWorld, ArcXML, Atlas GIS, AtlasWare, Avenue, Business Analyst Online, BusinessMAP, CommunityInfo, Data Automation Kit, Database Integrator, DBI Kit, EDN, Esri, Esri—Team GIS, Esri—The GIS Company, Esri—The GIS People, Esri—The GIS Software Leader, FormEdit, GeoCollector, Geographic Design System, Geography Matters, Geography Network, GIS by Esri, GIS Day, GIS for Everyone, GISData Server, JTX, MapBeans, MapCafé, MapData, MapIt, Maplex, MapObjects, MapStudio, ModelBuilder, MOLE, MPS—Atlas, NetEngine, PC ARC/INFO, PC ARCPLOT, PC ARCSHELL, PC DATA CONVERSION, PC STARTER KIT, PC TABLES, PC ARCEDIT, PC NETWORK, PC OVERLAY, PLTS, Rent-a-Tech, RouteMAP, SDE, Site•Reporter, SML, Sourcebook•America, Spatial Database Engine, StreetEditor, StreetMap, Tapestry, the ARC/INFO logo, the ArcAtlas logo, the ArcCAD logo, the ArcCAD WorkBench logo, the ArcCOGO logo, the ArcData logo, the ArcData Online logo, the ArcEdit logo, the ArcEurope logo, the ArcExplorer logo, the ArcExpress logo, the ArcGIS logo, the ArcGIS Explorer logo, the ArcGrid logo, the ArcIMS logo, the ArcInfo logo, the ArcLogistics Route logo, the ArcNetwork logo, the ArcPad logo, the ArcPlot logo, the ArcPress for ArcView logo, the ArcPress logo, the ArcScan logo, the ArcScene logo, the ArcSDE CAD Client logo, the ArcSDE logo, the ArcStorm logo, the ArcTIN logo, the ArcTools logo, the ArcUSA logo, the ArcView 3D Analyst logo, the ArcView Data Publisher logo, the ArcView GIS logo, the ArcView Image Analysis logo, the ArcView Internet Map Server logo, the ArcView logo, the ArcView Network Analyst logo, the ArcView Spatial Analyst logo, the ArcView StreetMap 2000 logo, the ArcView StreetMap logo, the ArcView Tracking Analyst logo, the ArcWorld logo, the Atlas GIS logo, the Avenue logo, the BusinessMAP logo, the Community logo, the Data Automation Kit logo, the Digital Chart of the World logo, the Esri Data logo, the Esri globe logo, the Esri Press logo, the Geography Network logo, the GIS Day logo, the MapCafé logo, the MapObjects Internet Map Server logo, the MapObjects logo, the MOLE logo, the NetEngine logo, the PC ARC/INFO logo, the Production Line Tool Set logo, the RouteMAP IMS logo, the RouteMAP logo, the SDE logo, The Geographic Advantage, The Geographic Approach, The World's Leading Desktop GIS, Water Writes, www.Esri.com, www.geographynetwork.com, www.gis.com, www.gisday.com, and Your Personal Geographic Information System are trademarks, registered trademarks, or service marks of Esri in the United States, the European Community, or certain other jurisdictions. Other companies and products mentioned herein may be trademarks or registered trademarks of their respective trademark owners.

Auteur: Gaëtan LAVENU - Esri France Version: 1.4 – Septembre 2010

Copyright © Esri France

Table des matières
Introduction............................................................................................................................................. 6 Documentation et support technique ....................................................................................................... 7 Gestion des données ................................................................................................................................ 8 Nouveaux types SQL ......................................................................................................................................... 8 Couches basées sur des requêtes SQL ............................................................................................................. 8 La Géodatabase .............................................................................................................................................. 10 Mise à jour des données................................................................................................................................. 12 Gestion des données Raster ........................................................................................................................... 15
Mosaïques de Raster ................................................................................................................................................... 15 ArcGIS Desktop ........................................................................................................................................................... 15 ArcGIS Server .............................................................................................................................................................. 20

Gestion des tables et des données attributaires ............................................................................................ 21 Gestion des données CAO/DAO ..................................................................................................................... 25 Gestion des métadonnées .............................................................................................................................. 27 Projections et Systèmes de coordonnées ...................................................................................................... 30 Affichage des données et cartographie ....................................................................................................31 Ergonomie générale ....................................................................................................................................... 31
Icônes et menus déroulants ........................................................................................................................................ 31

Accès aux données ......................................................................................................................................... 35 Partager ses cartes et ses données ................................................................................................................ 38
Accéder à la plateforme de partage ArcGIS Online .................................................................................................... 38 Paquetages de couche ................................................................................................................................................ 39

Symboles et styles .......................................................................................................................................... 41 Affichage et navigation ................................................................................................................................... 43
Notion de Basemap Layer ........................................................................................................................................... 43 Le mode QuickPan ...................................................................................................................................................... 44 Gestion des échelles ................................................................................................................................................... 44

Représentations.............................................................................................................................................. 45 Mises en pages et bloc de données................................................................................................................ 46
Pages dynamiques ...................................................................................................................................................... 46 Textes dynamiques ..................................................................................................................................................... 47 Options des blocs de données .................................................................................................................................... 48

Automatisation des fonctions de cartographie .............................................................................................. 51 Gestion des données temporelles .................................................................................................................. 52

Les nouveautés d'ArcGIS 10

Page 3

................................................................................................................................................. 62 Outils de gestion de données .................................................................................................................................... 61 Outils de conversion ............ 61 Outils de cartographie .............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................58 Principales évolutions de l'environnement de Géotraitement .............................................................................. 64 Outils de statistiques spatiales.............................................................................................................. 53 Génération de Diagrammes ... 64 ModelBuilder ........................0 .....................................................................................................................75 Evolutions générales.......................................................................................................................................... 78 Autres évolution sur les services ............................................................................................................................... 56 Géotraitements et Analyses .................................... 65 Elément d'itération ....................... 81 L'API Rest ........................................................................ 77 Optimized Map Services ................................................................................ 76 Les "Search Services" ............................................................................................................................................................ 78 Services de Géocodage ...............................................................73 ArcGIS sur le web (ArcGIS Server) ..... 70 Nouvelles fonctionnalités .................................................................................................... 82 Les APIs Web 2....................................................................................Copyright © Esri France Animations..........................................................................................................................................................69 Un SDK ArcObjects intégré ............................................................................................................ 66 Outils spécifiques à ModelBuilder ....................................................... 69 Modifications d'architecture ......................................................................................................................................................................... 68 ArcGIS 10 pour les développeurs .............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. 64 Outils de géocodage............................................................................................................................................................................................ 69 Plateformes supportées ...................................................................................................................................................................................................................................................................................... 70 ArcGIS 10 pour les développeurs Java .............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. 83 API JavaScript 2.......... 77 Service de carte et couches temporelles ........................................................................................................................................................................................................................................................ 75 Les Services ...... 78 Evolutions sur les services OGC ................................................................................................................................................................................................................................................. 61 Outils d'analyse .......................... 53 Outils de sélection ............... 58 Nouveaux outils et améliorations ..........................................................................Net ......................................................................................... 76 Les "Feature Services" ............................. 67 Autres évolutions dans ModelBuilder .............................................................................................................................................................................................................................................................................................................. 54 Génération de Rapports ..........................................................................................................................................................0 .......... 62 Outils de mise à jour ........................... 79 Gestion des caches ........................................................................... 84 ...................................................................

. 97 Algèbre d'image ........................................................................................... 104 Etendre les applications ArcGIS Mobile avec ...................................................................... 107 ArcGIS for iOS ....................................................................................89 ArcGIS 3D Analyst ................................................................................................................................................................................ 84 API Silverlight/WPF 2.................................................................................... 99 Classification d'images ..................... 101 ArcGIS Mobile ......................................................................................................................................................................................................................................................................Copyright © Esri France API Flex 2...................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... 102 Une application standard ArcGIS Mobile pour Windows.............................................................................. 96 ArcGIS Spatial Analyst................ 97 Nouveau outils de Géotraitement ....... 92 Utilisation de l'extension ............................................... 109 L'application ArcGIS for iOS .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... 91 Maplex .............. 99 ArcGIS Tracking Analyst ........................................ 90 Autres évolutions ........................................ 109 L'API ArcGIS for iOS........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................ 106 Gestion des projets avec Mobile Project Center ................................................................................................................................ 85 Web ADFs .............................................................................................................................................. 94 ArcGIS Schematics .................................................................................................................. 110 Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 5 ..... 87 Les extensions ArcGIS........................................... 90 Assistant de Géostatistique .......................................................................................................0 ............................................................................. 102 Evolutions l'application standard ArcGIS Mobile pour Windows Mobile ...................................................................................................................................... 89 ArcGIS Geostatistical Analyst................................... 86 Intégration avec SharePoint .........................................................................................................................................0 ........................................................................................................................... 98 La barre d'outils Spatial Analyst .....................................................................................................................................Net ........................................................................... 89 Amélioration des performances d'affichage ........................................... 100 ArcScan for ArcGIS .......................................................................................................................................................................................................................................................................................... 99 Lecture/Ecriture native des données ................................................... 85 Amazon EC2 ...................................................................................................................................................... 92 Options de placement des étiquettes ... 92 ArcGIS Network Analyst.................................................................................................................................................................................................. 90 Nouveaux outils de Géotraitement......................

Si telle était le cas. nous vous prions de nous excuser par avance de la gêne occasionnée par ces éventuels défauts ou l'aspect non-exhaustif de ce document. ce document peut contenir des inexactitudes ou des erreurs provenant du caractère non définitif de la version d'ArcGIS utilisée lors de sa rédaction. Rédigé en mai/juin 2010.Copyright © Esri France Introduction Ce document a pour objectif de lister les différentes évolutions techniques et fonctionnelles de la plateforme ArcGIS en version 10. . Il s'adresse tout particulièrement aux utilisateurs ArcGIS qui souhaitent disposer d'un panorama des nouveautés apportées par cette nouvelle version.

 La documentation a été largement réorganisée et enrichie. …). Moins volumineuse une fois installée sur le poste de l'utilisateur. vidéos. elle propose cependant plus de contenu (textes. tutoriaux.Copyright © Esri France Documentation et support technique  Un nouveau site unique resources. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 7 .com regroupe désormais le centre de ressources et le site du support.arcgis. Plus de 75% de la documentation en ligne a été réécrite (ou mise à jour) en version 10.

le type natif "XML" pour les SGBD IBM DB2.   . . Les informations de localisation des données peuvent être stockées dans un type spatial ou dans des attributs de la table (par exemple: X/Y ou Lat/Long). Oracle. PostgreSQL et Microsoft SQL Server."Varbinary(max)" et "DateTime2" sont maintenant supportés dans Microsoft SQL Server.  Une couche de requête possède les mêmes propriétés que les autres couches d'entités (symbologie. L'expression SQL définissant une couche de requête peut contenir tous les opérateurs SQL supportés par le SGBD sous-jacent.Copyright © Esri France Gestion des données Nouveaux types SQL  Les Géodatabases Enterprise proposent 3 nouveaux types SQL : . étiquetage."ST_Raster" pour le stockage de données raster. Elles peuvent être enregistrées en fichier de couche (. Celle-ci peut être modifiée à tout instant via l'onglet "Source" des propriétés de la couche. . sélection. …). La requête SQL définissant la couche de requête est exécutée à chaque rafraichissement de la couche ce qui donne un accès direct et instantané au contenu de la base de données.lyr) ou en paquetage de couche (. Couches basées sur des requêtes SQL  Une nouvelle notion de couche de requêtes (Query Layers) permet d'afficher sur une carte des données stockées dans des bases de données (Géodatabase ou non) en définissant une requête SQL.lpk) et peuvent également être publiées via ArcGIS Server. ensemble de définition.

Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 9 .Copyright © Esri France  Les données d'une couche de requête sont accessibles en lecture seule.

Les Géodatabases en version 10 permettent le stockage de lignes verticales (dans des classes d'entités contenant des coordonnées Z).3) sont inclus en standard dans ArcGIS 10. Les réseaux géométriques (geometric networks) et les jeux de données réseaux (network datasets) peuvent désormais être gérés en 3D (x. Ainsi les commandes d'administration ArcSDE "sdegcd" et "sdelocator" ont été supprimées ainsi que leur équivalent dans l'API ArcSDE. Workgroup ou Enterprise). Possibilité de mettre en place un mécanisme de réplication monodirectionnelle (one-way) entre deux Géodatabases en utilisant l'historisation (archiving) et non plus le versionnement (versioning). . A partir de la version 10. L'installation d'ArcGIS Engine inclus également en option ces composants si nécessaire. Un nouvel assistant permet désormais de créer plus rapidement des réseaux géométriques (geometric networks).Copyright © Esri France La Géodatabase  La création et l'administration des géocodeurs en version 10 ne se fait plus dans les Géodatabases Enterprise mais dans ArcGIS Desktop et ArcGIS Server. Access.y et z). Vous pouvez désormais utiliser la commande d'administration ArcSDE "sdemon" pour supprimer (kill) les connexions directes aux Géodatabases Enterprise. Cette commande permet désormais de limiter (ou de bloquer) les connexions via le service ArcSDE et les connexions directes à la Géodatabase Enterprise. Les drivers permettant la connexion directe d'un client ArcGIS 10 à une Géodatabase Workgroup ou Enterprise plus ancienne (9.            Possibilité de spécifier des mots-clés de stockage pour les Géodatabases Fichier afin de stocker les géométries et/ou les champs Blob dans des tables (fichiers) distincts. cette remontée peut se faire du réplica enfant vers le réplica parent.2 ou 9. Ceci permet d'automatiser l'opération de mise à niveau sur un ensemble de Géodatabase (File. La réplication monodirectionnelle permet la remontée des mises à jour du réplica parent vers le réplica enfant. Une nouvelle commande "Geometric Network Incremental Loader" a été ajoutée pour charger plus rapidement un volume important de données dans un réseau géométrique existant. ArcGIS Desktop et Server sous Windows sont installés avec le SQL Server Native Client pour permettre la connexion directe à SQL Server. La mise à jour (migration) des Géodatabases d'une version plus ancienne vers la version 10 peut désormais se faire à l'aide d'un outil de Géotraitement ou d'un script Python.

3) Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 11 .Copyright © Esri France  Les tables systèmes internes de la Géodatabase ont été réorganisées et simplifiées en 6 tables exploitant largement des colonnes XML pour stocker les données liées aux tables et classes d'entités de la Géodatabase (File. Access.  Possibilité de créer des Géodatabases (File ou Access) dans des versions plus anciennes (9.2 et 9. Workgroup et Enterprise).

Copyright © Esri France Mise à jour des données  Simplification et amélioration de l'expérience utilisateur pour les opérations de mise à jour à l'aide d'une barre d'outils "Editeur" complètement réorganisée. fonctions de construction.  Nouvelles fenêtres contextuelles en cours de saisie d'entité pour un accès rapide aux fonctions de saisie (accrochages. symbologie. navigation. valeurs par défaut. .  L'ajout de nouvelles entités est considérablement simplifié grâce à l'utilisation des modèles d'entité (Feature Templates) qui définissent les informations nécessaires à la création des entités (libellé de l'objet. outil de saisie par défaut. attributs à mettre à jour. …) et permettent ainsi une approche thématique des objets de l'utilisateur. …).

Copyright © Esri France  Les fonctions d'accrochages ont été réorganisées et placées dans une barre d'outils contextuelle pour un accès simplifié. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 13 .  La sélection d'entités et la modification des segments et des sommets a été largement simplifiée par l'ajout de mini-barres d'outils.

. Ces règles sont:  Les fenêtres de propriétés des coordonnées et des attributs ont été repensées pour plus de productivité. Pour disposer des nouvelles règles votre Géodatabase doit être en version 10.Copyright © Esri France  ArcGIS 10 introduit 6 nouvelles règles de topologie de Géodatabase.

la création de mosaïques nécessite le niveau de licence ArcEditor ou ArcInfo. Access. l'usage des différentes sources de données raster se fait essentiellement via les librairies GDAL. Ceci permet la prise en charge d'un nombre encore plus important de formats raster en lecture / écriture. En revanche.   La publication de Mosaïques avec ArcGIS Server nécessite l'extension "Image Server". paramètre de prise de vue. …) ce qui permet de faire des filtrages plus ou moins avancés. Les images constituant la mosaïque restent dans leur format d'origine et ne sont donc pas obligatoirement stockées dans la Géodatabase. Celui-ci permet de référencer et de traiter à la volée un grand nombre d'images (potentiellement dans des formats différents) que l'utilisateur va manipuler comme une source de données unique. Workgroup et Enterprise).Copyright © Esri France Gestion des données Raster Mosaïques de Raster  Un nouveau modèle de données raster (Les Mosaïques) est proposé pour les Géodatabases (File. date d'acquisition. Les mosaïques peuvent être visualisées avec tous les niveaux de licences ArcGIS. ArcGIS Desktop  A partir d'ArcGIS 10. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 15 . La mosaïque maintient de nombreuses métadonnées sur chaque image (étendue.

   Possibilité de créer un fichier CLR (Color Scheme) à partir d'une symbologie par valeur unique afin de l'appliquer comme Colormap sur une source de données raster à l'aide du nouvel outil de géotraitement "Add Colormap". Des paramètres d'environnement peuvent être définis pour préciser le type de stockage par défaut et le type de compression des pyramides à utiliser pour les nouvelles sources de données raster. Des nouveaux outils de géotraitement sont disponibles pour traiter des sources de données raster comme. l'outil "Split Raster" ou l'outil " Build Pyramids And Statistics".  Une nouvelle option d'étiquetage est disponible pour les couches raster lorsque ces dernières sont représentées avec une symbologie de type étalement des valeurs (Stretched). Cette option permet . par exemple.Copyright © Esri France  Toutes les pyramides de raster créées en version 10 sont stockées dans des fichiers OVR (à l'exception du format ERDAS IMAGINE®) plus souples et plus performants pour l'ensemble des formats supportant la notion de pyramide. Les fichiers OVR peuvent en outre être compressés ce qui permet des économies intéressantes d'espace de stockage.

 De nouvelles options sont proposées pour gérer les paramètres par défaut d'affichage des jeux de données raster. Quatre nouveaux onglets sont disponibles dans les options des applications ArcGIS Desktop. des catalogues de raster.  Nouvelle notion de Fonctions (Functions) qui permettent de réaliser des traitements à la volée sur les couches raster (issues de mosaïques ou de jeux de données raster simples). Ces fonctions peuvent être enchainées permettant ainsi de réaliser des traitements complexes. des couches raster et des mosaïques de raster. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 17 .Copyright © Esri France d'afficher certaines valeurs intermédiaires dans la légende de la couche.

…) mais aussi les traitements à la volée (Fonctions) réalisés sur chaque couche raster. contraste. . découpage. combinaison des bandes. La fenêtre permet de paramétrer l'affichage (ré-échantillonnage.Copyright © Esri France  Une nouvelle fenêtre "Analyse d'image" permet désormais d'accéder à l'ensemble des fonctionnalités disponibles sur des couches de données raster.

 Une nouvelle fenêtre "Color Correction" propose des options très évoluées pour modifier la balance des couleurs des Mosaïques et des autres types de couche raster. Le jaune est réservé aux sources de données fichiers. Entre autres. le gris pour les Géodatabases et le bleu pour les Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 19 . vous avez la possibilité d'exclure des zones particulières difficiles à ajuster en termes de balance de couleurs (surfaces en eau. nuages. …).Copyright © Esri France  Un nouvel onglet "Color Correction" dans les propriétés des catalogues de raster vous permet de définir un ajustement évolué des balances de couleurs entre les différentes images de votre catalogue.  De nouveaux icônes sont utilisés pour représenter les différents types de source de données raster.

 ArcGIS Desktop propose un affichage accéléré pour les couches raster. De nouveaux paramètres sont désormais accessibles sur les services d'images. le nombre d'enregistrements. vous pouvez contrôler le volume de données. ArcGIS Server permet de servir les mosaïques des Géodatabases afin de diffuser de larges volumes d'images vers différents type d'applications clientes (web.Copyright © Esri France services web. bureautique.   . En version 10. Par exemple. ArcGIS Server  Les mosaïques sont optimisées pour être servies sur le web. un tiers client spécifique est nécessaire. Dans ce cas.…). Pour accélérer l'affichage d'une couche raster il suffit de faire un clic-droit sur la couche depuis la fenêtre "Analyse d'image". mobile. Ce nouveau mode d'affichage exploite les capacités d'affichage haute-performance de votre carte graphique pour vous permettre une navigation continue dans l'image. ArcGIS Server prend en charge le streaming en JPIP (JPEG 2000 Interactive Protocol) pour les services d'images basés sur des données JPEG 2000. Vous contrôler aussi la méthode de mosaïquage ou encore le type de compression qui peuvent être demandés. ArcGIS Server 10 est également capable d'enregistrer un serveur JPIP provenant d'ITT VIS. le nombre de téléchargements ou encore les attributs qu'un utilisateur peut demander dans une requête. Ce protocole est particulièrement intéressant dans les contextes avec de faibles bandes passantes.

l'utilisateur peut activer puis interagir avec une des tables ouvertes.Copyright © Esri France Gestion des tables et des données attributaires  Une nouvelle fenêtre unique permet d'afficher les tables attributaires dans ArcGIS Desktop 10. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 21 .  Plusieurs tables peuvent être mises cote-à-cote en faisant simplement glisser un onglet vers l'emplacement choisi. A l'aide d'un système d'onglets.

la calculatrice de valeurs des champs a été améliorée pour proposer à l'utilisateur les fonctions associées au langage Python. sélections et requêtes. .  Une barre d'outils permet désormais de manipuler très rapidement les enregistrements sélectionnés ou mis en surbrillance. rapports.  En version 10.…). diagrammes. recherches. mises en relation.Copyright © Esri France  Un menu unique permet de réaliser toutes les opérations courantes sur les tables (jointures.

Vous pouvez notamment définir des champs qui seront mis en surbrillance. les valeurs par défaut mais aussi les champs qui seront en lecture seul dans ArcMap.Copyright © Esri France  Une nouvelle commande permet de valider les paramètres d'une jointure avant de l'exécuter. Il suffit pour cela de définir une expression. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 23 . les noms d'alias.  Toutes les propriétés d'affichage et d'accès aux champs sont regroupées dans les propriétés de la table (ou de la couche) via l'onglet "Champs" entièrement repensé en version 10. Les points suivants sont contrôlés préalablement au calcul de la jointure  La définition du champ principal (Primary Field) peut maintenant être la combinaison de plusieurs champs.

La liste des entités identifiées peut s'afficher à gauche ou au dessus de la fiche des attributs. La fenêtre propose également un accès aux pièces attachées (Attachments) des entités.Copyright © Esri France  La fenêtre d'identification a été modifiée pour rendre l'accès plus rapide aux différentes entités cliquées. .

Le chargement en masse de données CAO/DAO dans une Géodatabase est désormais plus simple avec le nouvel outil de géotraitement "CAD To Geodatabase". DGN ou DXF sont rendus automatiquement invisibles par défaut. En particulier. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 25 .Copyright © Esri France Gestion des données CAO/DAO  Une nouvelle commande permet. les champs non-essentiels issus du fichier DWG. les annotations CAO/DAO dans des classes d'annotations de la Géodatabase. L'outil importe. en même temps que les autres classes d'entités.    Les entités de type SPLINE des fichiers CAO/DAO sont supports dans ArcGIS 10. à partir du menu contextuel sur une couche CAO/DAO. de convertir les données de cette couche vers une Géodatabase et d'ajouter ces nouvelles données dans votre document ArcMap. L'affichage des tables attributaires des classes d'entités d'un fichier CAO/DAO dans ArcMap est plus clair. Cet outil automatise une série de procédures de conversion réalisées auparavant en passant par une Staging Geodatabase.

. Tous les outils de géotraitement acceptant des classes d'entités ou des couches en entrée peuvent désormais utiliser directement les classes d'entités d'un fichier CAO/DAO.Copyright © Esri France  La représentation des fichiers CAO/DAO dans le catalogue se traduit maintenant par un simple jeu de classes d'entités (plus d'icône blanc).   ArcGIS 10 supporte les fichiers DWG et DXF AutoCAD 2010.

Celle-ci se compose d'un titre. d'une description.  Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 27 . Le fait de modifier le style de métadonnées par défaut ne supprime par les métadonnées déjà saisies. Dans les options d'ArcGIS Desktop.  Les informations de description "Item Description" sont automatiquement utilisées par le nouveau moteur de recherche d'ArcGIS 10. vous pouvez choisir différents styles de métadonnées parmi: .Item Description .INSPIRE Metadata Directive . L'utilisateur peut également saisir des métadonnées en utilisant des styles correspondants à des normes ou des standards de métadonnées plus exhaustifs. de crédits.Copyright © Esri France Gestion des métadonnées  En version 10.ISO 19139 .North America Profile of ISO 19115 2003 La présentation des métadonnées s'adapte au contenu et au style de métadonnées choisi. de restrictions d'usage et d'une vignette d'aperçu. toutes les sources de données reconnues par ArcGIS ont une description simple et standardisée dénommée "Item Description". d'un résumé. de mots-clés.

Copyright © Esri France  Selon le style choisi. Dans la toolbox "Conversion tools". l'éditeur de métadonnées s'adapte automatiquement pour proposer à l'utilisateur les éléments à renseigner. vous trouverez par exemple les . Des nouveaux outils de géotraitement font leur apparition en version 10 pour assurer les processus de conversion de métadonnées.

"Validate Metadata" et "Upgrade Metadata"  ArcGIS 10 est également capable d'afficher directement vos fichiers XML de métadonnées. Par exemple. un fichier XML contenant des métadonnées ISO 19139 (généré avec ArcGIS ou un autre outil) sera reconnu et présenté avec la feuille de style adaptée. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 29 .Copyright © Esri France outils "Export Metadata". "Synchronize Metadata".

 .1. en particulier les 9 systèmes locaux du Lambert 93. ArcGIS intègre les évolutions des paramètres géodésiques ajoutés à la base de données EPSG entre la version 6.Copyright © Esri France Projections et Systèmes de coordonnées  ArcGIS 10 intègre une série de nouvelles projections et de nouveaux systèmes de coordonnées. Environ 180 transformations géodésiques et plus de 280 systèmes de coordonnées ont été ainsi ajoutés dans ArcGIS 10. ArcGIS 10 intègre en standard (sans supplément français) la totalité des systèmes de projections usuels sur le territoire métropolitain et outremer.15 et 7.

   Les commandes permettant de générer des diagrammes et celles permettant de générer des rapports anciennement dans le menu "Tools" sont désormais dans les sous-menu déroulant "Graphs" et "Reports" dans le menu "View". Engine et Server ont été recréé pour une meilleure homogénéité. tous les icônes d'ArcGIS Desktop.Copyright © Esri France Affichage des données et cartographie Ergonomie générale Icônes et menus déroulants  En version 10. pour tirer profit de plus de couleurs et pour les rendre plus lisibles. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 31 . Les commandes de géocodage et d'ajout de données X/Y anciennement dans le menu "Tools" sont désormais dans un sous-menu déroulant "Add Data" dans le menu "File". Le menu déroulant "Tools" a été remplacé par un menu déroulant "Customize" orienté sur la personnalisation de l'application.

"Clip". Ce menu donne notamment accès à ArcToolbox. à la Fenêtre Python ou encore aux paramètres de l'environnement de géotraitement.  Un nouveau menu "Geoprocessing" regroupe désormais toutes les commandes et outils liés à l'environnement de géotraitement. … ont été placés dans ce menu.Copyright © Esri France  La commande "My Places" a été déplacée dans la barre d'outils "Data Frame Tools". . Par défaut certains outils comme "Buffer". au ModelBuilder.  Le menu "Geoprocessing" est entièrement personnalisable et l'utilisateur peut y ajouter n'importe quel outil ArcToolbox afin d'y accéder plus rapidement.

"Add Basemap…" pour ajouter directement un service en ligne de fond carte fourni gratuitement par Esri Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 33 .Copyright © Esri France  Le bouton "Add Data" donne désormais accès à trois commandes: ."Add Data…" qui reste la commande classique pour jouter des données dans son document .

 De nombreuses fenêtres peuvent désormais être ancrables ou auto-déployables afin de laisser un maximum d'espace à la carte. de la fenêtre de recherches ou encore la fenêtre des tables. . de la fenêtre ArcToolbox."Add Data from ArcGIS Online…" pour ajouter des données et services partagés par d'autres utilisateurs sur la plateforme ArcGIS Online. C'est le cas par exemple de table des matières de la carte. La commande vous donne accès directement aux fonctions de recherche de la plateforme.Copyright © Esri France .

de créer et de gérer les différentes sources de données de votre catalogue sans avoir à utiliser en parallèle l'application ArcCatalog (qui existe toujours en version 10). Accès aux données  A partir de la version 10. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 35 . les applications ArcMap.Copyright © Esri France  La table des matières de la carte a été totalement repensée pour plus de productivité de l'utilisateur lors des opérations de manipulation des couches : accès aux sources de données. Cette fenêtre permet d'accéder. ArcGlobe et ArcScene proposent un accès direct au catalogue de données à partir de la fenêtre "Catalog". gestion des visibilités et gestion des sélections.

chaque document cartographique possède une géodatabase par défaut.Copyright © Esri France  La fenêtre de catalogue présente automatiquement le dossier d'accueil (Home) qui correspond à l'emplacement dans lequel sont stockés les différents fichiers de votre projet (fichiers . ArcGIS propose un moteur de recherche permettant d'indexer les ressources SIG stockées sur votre poste. pour toutes les opérations produisant des nouvelles données.  En plus du répertoire d'accueil. Par défaut.  A partir de la version 10.lyr. …). les fichiers de données locales. Celle-ci est définie dans les propriétés du document ("File" > "Map Document Properties"). les documents cartographiques. sur des disques réseaux partagés. le dossier d'accueil est celui dans lequel est stocké le document cartographique actuellement ouvert. Cette géodatabase par défaut est utilisée. dans des Géodatabases . par défaut.

une nouvelle fenêtre de recherche (Search) est disponible dans toutes les applications d'ArcGIS Desktop 10. Services. L'utilisateur peut paramétrer les dossiers et les connexions devant être indexés par ce moteur de recherche. Données. les ressources ArcGIS (Outils. Cette fenêtre permet de rechercher. …) indexées. à l'aide de mots-clés.  Pour exploiter ce nouveau moteur de recherche. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 37 .Copyright © Esri France distantes ou via le web sur des serveurs SIG (Search Services d'ArcGIS Server). Cartes.

une fois identifié vous pourrez en plus visualiser les données et les cartes que vous partagez avec les autres groupes d'utilisateurs et consulter les groupes auxquels vous appartenez.Copyright © Esri France Partager ses cartes et ses données Accéder à la plateforme de partage ArcGIS Online  Vous pouvez désormais ajouter très facilement des données ou des cartes partégées sur la plateforme ArcGIS Online. . Pour cela la commande "Add Data from ArcGIS Online…" vous permet d'accéder à une interface vous permettant de vous identifier et de faire vos recherches. Les résultats (paquetage de couche. Cependant. paquetage de carte ou service de carte) peuvent ensuite être ajoutés directement dans la carte courante.  La fenêtre ArcGIS Online permet de réaliser vos recherches sur la plateforme ArcGIS Online sans aucune authentification.

1 (sauf pour les types de données non supportés en 9. les données sous-jacentes et les métadonnées associées.mxd) et les couches qu'il référence.    Paquetage de cartes  Dans ArcGIS 10. la notion de paquetage de carte (fichier . Elle permet d'encapsuler dans un fichier unique les propriétés d'affichage d'une couche.1. En version 10. en une seule manipulation. l'utilisateur peut.3. Ceci permet de fournir des modèles de données sur lesquels d'autres utilisateurs peuvent s'appuyer pour construire de nouveaux jeux de données. le processus de création a été amélioré avec des contrôles de validité plus complets permettant de s'assurer du bon fonctionnement du paquetage de couche une fois publié.lpk Layer Package) a été introduite en version 9. le paquetage de cartes est également un moyen Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 39 .1 comme les couches de requêtes). Dans le même esprit que les paquetages de couches. Les paquetages de couche générés en version 10 sont compatibles avec ArcGIS 10 et 9.3. Moyen idéal pour partager une carte complète avec les données sous-jacentes.mpk Map Package) fait son apparition. Vous pouvez désormais créer des paquetages de couche n'incluant que le schéma des données qu'elles référencent.3.Copyright © Esri France Paquetages de couche  La notion de paquetage de couche (fichier *. créer le paquetage de couche et l'envoyer automatiquement sur la plateforme de partage ArcGIS Online. elle permet d'encapsuler dans un fichier unique le document cartographique (. En version 10. Ceci permet de partager très facilement une couche entre différents utilisateurs.

les paquetages de cartes peuvent être créés et partagés sur la plateforme ArcGIS Online en une seule manipulation.  Comme pour les paquetages de couches.Copyright © Esri France intéressant de sauvegarder l'état de son travail à un instant donné. .

 L'utilisateur peut désormais associer des mots-clés (Tags) aux différents symboles.Copyright © Esri France Symboles et styles  Le sélecteur de symboles évolue en version 10 pour permettre facilement à l'utilisateur de faire une recherche sur le nom ou les mots-clés des symboles. Cela permet de mieux décrire chaque symbole et de faciliter ainsi leur recherche. Ces mots-clés sont spécifiés lors de l'enregistrement du symbole dans le sélecteur de symbole (Symbol Selector) ou dans le gestionnaire de style (Style Manager) Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 41 . Cette recherche peut s'effectuer dans tous les fichiers de styles même si ces derniers ne sont pas chargés.

il est possible de définir une liste de styles qui seront automatiquement utilisés par défaut dans tous vos documents.Copyright © Esri France  La liste des styles référencés dans votre document contient par défaut le style Esri et votre propre style (portant le nom de l'utilisateur actuellement connecté). En version 10. Cette boîte de dialogue est désormais redimensionnable pour pouvoir . Cette liste peut être modifiée à tout moment à l'aide de la boîte de dialogue "Style References".  La boîte de dialogue Gestionnaire de styles ("Style Manager") est désormais directement accessible à partir du menu "Customize".

Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 43 .Copyright © Esri France visualiser un nombre plus grand de symboles à la fois. mise à jour. sélection. une fois créé il suffit d'y faire glisser les couches qui vont constituer votre fond de carte. Une "Basemap Layer" se comporte comme un groupe de couche. Ceci permet une navigation continue et très fluide qui rendra votre travail dans ArcMap très confortable.  La boîte de dialogue "Style Reference" est accessible à partir du sélecteur de symbole "(Symbol Selector") ou à partir du gestionnaire de styles ("Style Manager"). Les autres couches sont les couches métiers qui évoluent plus régulièrement (symbologie. analyse. L'affichage des couches des "Basemap Layers" est optimisé par l'utilisation des accélérations matérielles de votre machine mais aussi par un mécanisme de mise en cache fonctionnant en avance de phase sur l'affichage. Affichage et navigation Notion de Basemap Layer  ArcGIS 10 introduit un nouveau moteur d'affichage haute performance pour les couches ArcMap via les "Basemap Layers". …). Une "Basemap Layer" regroupe les différentes couches qui sont relativement statiques et qui constituent le fond de carte.

une nouvelle option vous permet désormais de forcer l'affichage de la carte aux échelles définies dans la liste des échelles. Pour cela utiliser conjointement l'outil "Pan" ou les outils "Zoom" avec la touche "Q" du clavier. Bing Maps et Google Maps (qui sont tous les trois identiques).  Dans la boîte de dialogue "Scale Settings".Copyright © Esri France Le mode QuickPan  Lorsque vous avez créé une "Basemap Layer" ou lorsque vous avez activé l'accélération d'affichage sur une couche raster vous pouvez tirer profit du mode "QuickPan". . Ce mode permet de vous déplacer ou de zoomer en continue.  Gestion des échelles  La boîte de dialogue "Scale Settings" évolue en version 10 et vous permet de charger les différentes échelles des schémas de cache des services de carte d'ArcGIS Online. Vous pouvez également utiliser la touche du milieu de votre souris si vous disposez d'une telle configuration matérielle.

 Une nouvelle propriété "Position" est désormais disponible pour les effets géométriques qui permettent de répéter un motif.Copyright © Esri France Représentations  ArcGIS 10 propose des nouveaux effets sur les représentations d'entités linéaires. L'effet "Jog" permet d'obtenir une ligne dynamique en "zig-zag" en spécifiant un angle. Cette propriété permet de ne pas démarrer la répétition d'un motif linéaire ou surfacique à partir de l'unité 0.  Lors que votre couche est basée sur des représentations. L'effet "Arrow" permet d'obtenir une flèche en spécifiant un style et une épaisseur. une position et une épaisseur de ligne. l'onglet "Symbologie" des propriétés de la couche informe l'utilisateur sur le nombre d'entités assignées à chaque représentation. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 45 .

de lignes ou de polygones appelée couche d'index.noms des pages .système de coordonnées de la carte Les pages dynamiques sont prises en charge par les fonctions d'impression et d'export d'ArcMap. Ainsi.échelles de la carte -angle de rotation de la carte .Copyright © Esri France Mises en pages et bloc de données Pages dynamiques  ArcGIS 10 introduit la notion de mise en pages dynamiques (Data Driven Pages) pour permettre aux utilisateurs de générer des cartes en série basées sur une même mise en page et plusieurs itérations sur différentes étendues géographiques. Les attributs de cette couche peuvent être utilisés pour renseigner automatiquement certaines caractéristiques des différentes pages produites: . l'utilisateur peut imprimer ou exporter (en PDF par exemple) tout ou partie des pages produites.numéros des pages .  Les étendues utilisées pour la création des mises en page sont issues d'une couche de points.  .

Copyright © Esri France

Textes dynamiques
 Les éléments textuels des mises en page ArcMap ont été largement améliorés en version 10 avec la prise en charge de balises dynamiques permettant d'afficher des informations système telles que: la date, l'heure, des propriétés de la carte, le chemin d'accès du document, des propriétés des mises en page dynamiques, …

Les éléments textuels dynamiques sont accessibles à partir du menu "Insérer".

Les nouveautés d'ArcGIS 10

Page 47

Copyright © Esri France

Comme n'importe quel élément textuel, le contenu des éléments textuels dynamiques peut être modifié par un simple double-click sur l'emplacement du texte. Plusieurs balises dynamiques peuvent être combinées.

Options des blocs de données
 Les indicateurs d'étendue entre les blocs de données ont été modifiés pour prendre en compte la notion de pages dynamiques et permettre l'affichage de la forme plutôt qu'un simple rectangle d'emprise. Selon le contexte et les options spécifiées, différents rendus sont possibles: Exemple de mise en page simple avec un indicateur d'étendue de type "Rectangle simple"

Copyright © Esri France

Exemple de mise en page simple avec un indicateur d'étendue de type "Forme de l'entité"

Exemple de page dynamique avec un indicateur d'étendue de type "Forme de l'entité"

De nouvelles options permettent de gérer la synchronisation des étendues entre différents bloc s de données. Par exemple, vous pouvez indiquer qu'un bloc de données se cale automatiquement sur l'étendue d'un autre bloc de données avec, éventuellement, une zone tampon autour de cette étendue. Le bloc de données fournissant les étendues peut être un bloc de données possédant des pages dynamiques. La commande "Découpage selon une entité" sur un bloc de donnée dispose désormais d'une option permettant d'exclure des couches de ce découpage. Ainsi dans l'exemple suivant, l'ensemble des couches est découpé selon les contours de la région Auvergne à l'exception de la couche MNT:

Les nouveautés d'ArcGIS 10

Page 49

Copyright © Esri France .

En combinant ces nouvelles fonctions de scripting et la notion de pages dynamiques. elles sont également exploitables dans des applications Web via ArcGIS Server. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 51 . Par exemple. des pages de rapports.Copyright © Esri France Automatisation des fonctions de cartographie  L'environnement de géotraitement d'ArcGIS 10 a été complété de nouveaux outils pour gérer les cartes. vous pourrez produire un atlas complet en PDF en combinant une page de titre. …  Le nouveau module Python arcpy. Ces fonctions permettent. des pages de cartes. Puisque ces fonctions sont intégrées à l'environnement de géotraitement. par exemple. les mises en page et les couches au travers des scripts Python. d'ouvrir des documents ou des couches puis d'interroger ou de modifier leur contenu. l'utilisateur peut mettre en place des processus évolués et automatisés de production de cartes.mapping est un ensemble de fonctions Python qui permet de manipuler les fichiers MXD (Documents ArcMap) et les fichiesr LYR (fichiers de couches).

l'utilisateur dispose d'outils spécifiques pour afficher ou filtrer ces données selon une échelle chronologique. la couche pourra être affichée à différent instant ou même animée grâce à une barre d'outils "Time Slider" contenant un curseur chronologique paramétrable. un pas de temps. une heure. …). Une fois les paramètres temporels définis sur une couche. une année. Un nouvel onglet "Temps" dans les propriétés des couches permet de définir le ou les champs contenant les données temporelles. L'utilisateur peut y définir l'étendue chronologique (min-max) et le pas de temps à utiliser pour parcourir la chronologie. . Une vidéo peut également être exportée à partir de cette barre d'outils.Copyright © Esri France Gestion des données temporelles  ArcGIS 10 propose de nouvelles options pour intégrer et exploiter les couches contenant des données temporelles (une date. une période.   Une fois paramétrée.

 Dans ArcGIS 10. les animations peuvent suivre l'évolution des données dans le temps tout en ayant. Outils de sélection  Au-delà de l'outil classique de sélection d'entités par rectangle. Le service de carte ainsi publié conserve les informations temporelles associées à la carte et permet à l'application cliente de les exploiter. depuis la version 10. une ligne ou une forme à main levée (Lasso). La série d'images ainsi générée peut être complétée (par un titre ou des informations annexes par exemple) puis dans un deuxième temps être transformée en une vidéo grâce au nouvel outil de Géotraitement "Raster vers vidéo". En effet. Silverlight et Flex) proposent des fonctions et des contrôles spécifiques pour afficher.Copyright © Esri France  Les couches pour lesquelles des informations temporelles ont été paramétrées peuvent être publiées via ArcGIS Server. sur une autre piste du gestionnaire d'animation. vous pouvez désormais exporter une animation sous la forme d'une séquence d'images au format JPEG ou BMP. Par exemple. un cercle. les animations permettent d'aller plus loin dans l'animation de la séquence. Similaire à ce que permettent de faire les couches temporelles. requêter et filtrer ce type de couche. les API Web (JavaScript. 4 nouveaux outils font leur apparition en version 10 pour réaliser des sélections en dessinant un polygone. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 53 . Animations  Les animations constituent un moyen intéressant pour visualiser l'évolution de ses données au cours du temps. un déplacement du point de vue (trajet d'une caméra par exemple) pour rendre encore plus dynamique la séquence.

 Génération de Diagrammes  Le sous-menu "Diagramme" est désormais accessible à partir du menu "Visualiser"  ArcGIS 10 introduit 3 nouveaux types de diagramme : . Pour cela.Copyright © Esri France  L'outil de sélection par cercle peut être utilisé en définissant précisément le rayon du cercle souhaité. la touche R permet de saisir la valeur du rayon. Les outils de sélection respectent désormais les paramètres de captures.

Copyright © Esri France Les diagramme de type "Bulles" qui permettent de représenter un nuage de points mais avec la possibilité d'utiliser une troisième variable pour la taille du ponctuel. Les diagrammes de type "Polaire" qui permettent essentiellement la représentation de différentes variables en fonction d'un angle (ou d'une direction) comme des vitesses de vent. … Les diagrammes de type "Barre Min et Max" permettent de représenter sous forme de barre. des rendements agricoles selon l'exposition. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 55 . des pentes. pour chaque entités de la couche la valeur minimum et maximum.

Les diagrammes sont alors enregistrés à l'extérieur du document (*. Génération de Rapports  Le sous-menu "Rapports" est désormais accessible à partir du menu "Visualiser"  A partir de la version 10 d'ArcGIS. il permet de construire en quelques étapes un rapport sur vos données. les utilisateurs peuvent créer leurs diagrammes dans ArcMap mais aussi dans ArcScene et Arcglobe. l'assistant "Cristal Reports" est remplacé par un assistant de rapport interne à ArcGIS. .grf)  A partir d'ArcGIS 10.grf) ou dans le document ArcScene ou ArcGlobe.Copyright © Esri France  Deux nouveaux outils de Géotraitement ("Make Graph" et "Save Graph") permettent désormais de créer des diagrammes basés un des types supportés par ArcGIS puis de les ajouter à la session courante ou de le sauvegarder dans un fichier (*. Plus intuitif et intégré.

Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 57 . les formules de calcul ainsi que tous les autres éléments du rapport. XLS.  Les rapports ArcGIS 10 peuvent être imprimés.Copyright © Esri France  Un rapport peut être modifié pour faire évoluer les paramètres de regroupement. RTF ou TXT. Vous pouvez également ajouter le rapport dans la mise en page courante ou l'enregistrer en tant que rapport ou modèle de rapport. TIF. exportés en HTML. PDF.

 En version 10. La nouvelle fenêtre de recherche permet en effet de visualiser l'ensemble des boîtes à outils et rechercher plus rapidement l'un d'entre eux par un ou plusieurs mots-clés. la fenêtre ArcToolbox n'est plus le point d'entrée à privilégier pour rechercher et exécuter un outil de Géotraitement. .  Un autre moyen performant pour retrouver et exécuter un outil consiste à utiliser la nouvelle fenêtre de catalogue en ouvrant la partie "Toolboxes".Copyright © Esri France Géotraitements et Analyses Principales évolutions de l'environnement de Géotraitement  Les outils de Géotraitement peuvent désormais s'exécuter en arrière plan afin de permettre à l'utilisateur de continuer à travailler dans son application.

Pour chaque Géotraitement. Ce menu donne accès à l'ensemble des options liées à l'environnement de Géotraitement.Copyright © Esri France  Un nouveau menu "Géotraitement" fait son apparition dans l'interface des applications. par Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 59 . Ceci permet très facilement de rejouer un Géotraitement en modifiant.  Une nouvelle fenêtre "Résultats" permet de visualiser la liste des Géotraitements exécutés ou en cours d'exécution. l'ensemble des paramètres d'exécution ainsi que les messages sont conservés.

 Cette fenêtre Python remplace la fenêtre de commandes présente dans les versions précédentes. . boucles. arcpy.ga). …)   ArcGIS 10 installe Python version 2.  Vous pouvez désormais ajouter directement n'importe quel outil de Géotraitement dans les menus des applications d'ArcGIS Desktop. import de librairies externes. il vous suffit de vous placer dans le mode "Personnaliser" puis de faire glisser l'outil dans le menu souhaité. Ceci permet d'accéder plus rapidement aux outils que vous utilisez le plus souvent.6. Toutes les fonctions de Géotraitement d'ArcGIS sont désormais déployées en Python sous la forme d'un site-package (nommé "ArcPy") composé de différents modules (arcpy. La fenêtre Python est une nouvelle fenêtre qui permet d'exécuter les outils sous forme de ligne de commandes.Copyright © Esri France exemple. arcpy.mapping.sa et arcpy. Elle permet de faire beaucoup plus que l'exécution des outils puisqu'elle peut exécuter des blocs d'instructions Python (variables. Pour cela. certains de ses paramètres. opérateurs conditionnels.

Copyright © Esri France  A partir d'ArcGIS 10.  Outils de cartographie  Un nouveau jeu d'outils "Annotation" est disponible. Erase et Identify supportent désormais les entités linéaires verticales. Nouveaux outils et améliorations Outils d'analyse  Les outils Clip. Erase et Identify supportent désormais les analyses de superposition de type "Point sur Point" et "Ligne sur Ligne". Il contient des outils pour préparer les couches d'index utilisées pour la génération des pages dynamiques (Data Driven Pages)."Thin Roads Network" Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 61 . il est possible de protéger vos modèles et vos scripts par des mots de passe afin d'assurer la propriété intellectuelle et sécuriser ainsi des déploiements industriels de vos travaux. Il contient des outils pour améliorer la production d'annotations à partir d'étiquettes notamment en préparant des couches d'index contenant les polygones d'emprises basés sur un schéma de tuilage de cache ArcGIS Server.  Le jeu d'outils "Generalization" regroupe désormais 7 anciens outils préalablement situés dans la boîte à outils "Data Management Tools" et a été complété par 3 nouveaux outils: . Les outils Buffer. Clip."Merge Divided Roads" ."Aggregate Points" .  Un nouveau jeu d'outils "Data Driven Pages" est disponible.

  Les outils "Esri Metadata Translator" et "XSLT Transformation" ont été améliorés en particulier sur la prise en charge du format depuis (et vers) le format XML ISO 19139. Fichier. Cette mise à jour peut donc désormais se faire de manière automatisée (par un script ou par un modèle) sur plusieurs .    Outils de conversion  Un nouvel outil "KML To Lyer" est desormais disponible pour convertir un fichier Google KML/KMZ en une série de classes d'entités et de fichiers de couches (*.Copyright © Esri France  Le jeu d'outils "Grids and Graticules" contient deux nouveaux outils permettant de créer et de supprimer des quadrillages et des carroyages. Un outil "Upgrade Metadata" permet de mettre à jour les métadonnées créées avant la version 10. l'import ou la validation des métadonnées. il a été remplacé par l'outil "Calculate Grid Convergence Angle" qui inclut un nouvel algorithme mathématique plus précis. 8 nouveaux outils ont été ajoutés dans le jeu d'outil "Metadata" pour permettre la synchronisation. Le jeu d'outils "Graphic Quality" a été renommé en "Graphic Conflicts".lyr). Ces outils permettent de détecter et de résoudre des conflits entre les entités en prenant en compte leur symbologie à une échelle donnée. Workgroup ou Enterprise). l'export. Les scripts et les modèles utilisant l'ancien outil continuent de fonctionner. Le jeu d'outils "Symbolization Refinement" a été renommé en "Cartographic Refinement". Outils de gestion de données  Le jeu d'outil "Database" propose un nouvel outil "Upgrade Geodatabase" afin de mettre à jour la version de vos Géodatabases (Access. L'outil "Calculate Geodesic Angle" n'existe plus en version 10.

mxd) et les données associées dans un Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 63      . . . Cet outil permet d'utiliser des champs contenant des coordonnées X/Y ou Lat/long avec une notation particulière en une classe d'entités de points. .Copyright © Esri France Géodatabases à la fois.Outil "Delete Identical": supprime les entités identiques d'une classe d'entités sur la base de leur géométrie et/ou d'une valeur d'attribut.Outil "Consolidate Layer": permet de copier une couche (*. Le jeu d'outils "Workspace" propose un nouvel outil "Create ArcSDE Connection File" qui permet de générer un fichier de connexion *.Outil "Table To Ellipse": permet de convertir une table contenant des champs des coordonnées et d'autres éléments en une classe d'entités d'ellipses. Direction et Distance en une classe d'entités de lignes (en 2 points). Le jeu d'outils "Versions" propose un nouvel outil "Change Version" qui permet de modifier la version à laquelle est connectée une couche ou une vue tabulaire.lyr) et les données associées dans un dossier spécifié par l'utilisateur .Outil "XY To Line": permet de convertir une table contenant des XY de départ et d'arrivée en une classe d'entités de lignes (de 2 points).Outil "Split Line At Point": découpe des lignes à partir d'entités ponctuelles. . Le jeu d'outils "General" propose les 3 nouveaux outils suivants: .  Le jeu d'outils "Features" propose les nouveaux outils suivants: . .Outil "Find Identicals": génère un rapport sur les entités identiques d'une classe d'entités sur la base de leur géométrie et/ou d'une valeur d'attribut. . CIRCLE et RECTANGLE.Outil "Bearing Distance To Line": permet de convertir une table contenant des champs X.  Le jeu d'outils "Generalize" propose un nouvel outil "Eliminate Polygon Part".Outil "Point To Line": pour générer des entités linéaires à partir de points.Outil "Sort": stocke les entités d'une classe d'entités (ou les enregistrements d'une table) dans une nouvelle classe d'entités (ou table) en les triant par un critère spatial ou un critère attributaire. Le jeu d'outils " Projections and Transformations" propose un nouvel outil " Convert Coordinate Notation".sde Un nouveau jeu d'outils "Package" est disponible avec les 4 outils suivants: . Différents types de géométries sont disponibles comme CONVEX HULL. Y. . .Outil "Consolidate Map" : permet de copier une carte (*.Outil "Minimum Bounding Geometry": calcule la géométrie englobante minimum permettant de recouvrir les entités d'une classe d'entités en entrée. Les polygones ainsi modifiés sont stockés dans une nouvelle classe d'entités.Outil "Unsplit Line": fusionne les lignes qui ont des extrémités coïncidentes et optionnellement une valeur d'attribut identique.Outil "Dice": découpe des lignes extrêmement longues ou des polygones extrêmement complexes en entités plus petites et plus faciles à gérer. . Cet outil permet de supprimer certaines parties de polygones en fonction de critères de taille.

Les 7 outils suivants sont désormais disponibles: Densify.Outil "Package Layer": permet de copier une couche et les données associées vers un fichier de paquetage de couche (*. Extent Line.Outil "Package Map": permet de copier une carte et les données associées vers un fichier de paquetage de carte (*. Trim Line.Copyright © Esri France dossier spécifié par l'utilisateur .mpk)   L'outil "Make XY Event Layer" permet désormais d'exploiter un champ Z en plus des champs X et Y. Flip Line. Les variables en sortie contiennent dorénavant à la fois la distance moyenne aux voisins attendue et celle observée.lpk) . Generalize. L'outil "Average Nearest Neighbor" a été amélioré.(NNExpected et NNObserved). Outils de géocodage  Deux nouveaux outils "Create Composite Address Locator" et "Reverse Geocode" ont été ajoutés dans la boîte à outils "Geocoding" Outils de statistiques spatiales  La boîte à outils "Spatial Statistics" propose un nouvel outil "Median Center" permettant de calculer le centre médian d'un ensemble d'entités.  . Snap.. L'outil "Select Layer By Location" a été optimisé sur les gros volumes de données en particulier avec l'ajout de l'option de relation spatiale WITHIN_A_DISTANCE L'outil "Feature Vertices To Point" propose de nouvelles options pour générer uniquement les sommets situés aux extrémités des segments pendants (DANGLES)  Outils de mise à jour  Une nouvelle boîte à outil "Editing" a été ajoutée en version 10 pour permettre aux utilisateurs d'exécuter des opérations de nettoyage sur les données à partir d'un script ou d'un modèle de Géotraitement. Erase Point.

Elle est donc plus facile à exploiter dans la fenêtre des résultats de Géotraitements et plus facile à incorporer dans un rapport. et "Spatial Autocorrelation (Global Morans I)" est maintenante produite sous la forme d'un fichier HTML.  Les éléments des modèles disposent d'info-bulles permettant de visualiser directement leurs paramètres sans avoir à les ouvrir. L'option d'affichage graphique pour les outils "Average Nearest Neighbor".Copyright © Esri France   L'outil "Multi-Distance Spatial Cluster Analysis (Ripley's K Function)" a été amélioré.  Les opérations réalisées dans le ModelBuilder peuvent être Annulées ou Rejouées." High/Low Clustering (Getis-Ord General G)". Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 65 . L'option d'affichage graphique génère maintenant un diagramme par lignes et une sortie image en fichier BMP. Les icônes ont été actualisées et homogénéisées avec le reste des applications ArcGIS. ModelBuilder  La barre d'outils et la barre de menus a été mise à jour.

En particulier.3 place automatiquement l'option "Iteration" de ce modèle à la valeur -1. Les nouveaux "Iterators" sont les suivants:  .  L'usage des "Iterators" dans un modèle ArcGIS 9.Copyright © Esri France  De nouveaux outils spécifiques au ModelBuilder ont été ajoutés. Ces "Iterators" remplacent la notion de "Series" introduite dans les versions précédentes d'ArcGIS. ces outils concernent les deux catégories suivantes: "Iterators " et "Model Only Tools" Elément d'itération  12 nouveaux outils "Iterators" ont été ajoutés en version 10 pour réaliser plus facilement des boucles et des répétitions de tâches dans un modèle.

d'un chemin d'accès.Outil "Workspace" permet d'itérer sur les différents espaces de travail d'un dossier. .Outil "Field Value" permet d'itérer sur toutes les valeurs d'un champ.Outil "Files" permet d'itérer sur les différents fichiers d'un dossier. Il existe 7 outils de ce type dont 4 ont été ajoutés en version 10: . . .Outil "Collect Values": collecte les valeurs en sortie d'un "Iterator".Copyright © Esri France .Outil "Rasters" permet d'itérer sur les différents rasters d'un espace de travail.Outil "Get Field Value": récupère la valeur d'un champ à partir de n'importe quelle source de données en entrée. .Outil "Tables" permet d'itérer sur les différentes tables d'un espace de travail. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 67 .Outil "Multivalue" permet d'itérer sur une liste de valeurs spécifiées par l'utilisateur. . . . si la source contient plusieurs enregistrement seule la première est utilisée.Outil "For" permet d'itérer à partir d'une valeur de départ et d'arrivée et d'un pas d'itération .Outil "Parse Path": transmet l'élément en entrée sous la forme d'un fichier.Outil "Calculate Value": retourne une valeur basée sur une expression Python spécifiée par l'utilisateur.Outil "While" permet de réaliser une itération tant qu'une condition est à TRUE.Outil "Feature Classes" permet d'itérer sur les différentes classes d'entités d'un espace de travail ou d'un jeu de classes d'entités. . .Outil "Row Selection" permet d'itérer sur les enregistrements d'une table. . . .Outil "Feature Selection" permet d'itérer sur les entités d'une classe d'entités. d'un catalogue raster ou d'une mosaïque raster.Outil "Datasets" permet d'itérer sur les différents jeux de données d'un espace de travail ou d'un jeu de classes d'entités. . . Outils spécifiques à ModelBuilder Les "Model Only tools" sont des outils qui ne peuvent être utilisés que dans le contexte du ModelBuilder.Outil "Merge Branch": agrège plusieurs branches du modèle en une seule.

l'export d'un modèle en Python est toujours possible. En revanche.  La fonctionnalité d'export d'un modèle en JavaScript ou en VBScript n'est plus disponible dans ArcGIS 10. la boîte de dialogue de la commande "Save" propose de créer une nouvelle boîte à outils avant de sauvegarder le modèle. .Outil "Stop": permet d'arrêter l'exécution d'un modèle en sortant d'une boucle si la valeur en entrée est à True ou False. Autres évolutions dans ModelBuilder  Pour les modèles créés directement à partir du bouton "ModelBuilder Window".Copyright © Esri France d'un nom ou d'une extension. . .Outil "Select Data": permet de sélectionner un élément particulier dans un ensemble d'éléments parents.

Cette nouvelle aide en ligne concerne donc les développeurs souhaitant construire des Add-ins pour ArcGIS Desktop.arcgis. L'objectif est d'encourager le développeur à recompiler et tester ses applications ArcObjects pour une version spécifique. les répertoires d'installation sont désormais dissociés: .0/arcobjects_net/conceptualhelp/index.ArcGIS Desktop : Emplacement spécifié par l'utilisateur>\ArcGIS\Desktop10.0 En version 10.RuntimeManager.Pour ArcGIS Desktop: EsriRegAsm /p:desktop "C:\Test\MyCustomAssembly. Une rubrique dédiée dans l'aide en ligne décrit les points notables pour une bonne migration de vos codes ArcObjects 9. Cette prise en charge est réalisée avec ce type de code: [C#] //Insert this line before invoking any ArcObjects to bind Engine runtime Esri.Copyright © Esri France ArcGIS 10 pour les développeurs .ArcGIS Engine Runtime :<Emplacement spécifié par l'utilisateur>\ArcGIS\Engine10.Pour ArcGIS Engine: EsriRegAsm /p:engine "C:\Test\MyCustomAssembly.0 . Pour cela.ArcGIS Server :<Emplacement spécifié par l'utilisateur>\ArcGIS\Server10. vous pouvez utiliser l'utilitaire "EsriRegAsm" avec ce type de syntaxe: . une seule et même aide en ligne est disponible pour les développeurs ArcObjects.Engine).ArcObjects SDK :<Emplacement spécifié par l'utilisateur>\ArcGIS\DeveloperKit10.ArcGIS.ProductCode.Bind(Esri.Net.dll" Autres évolutions liées à l'autonomie des différents produits ArcGIS. les fichiers de règle pour la redirection vers les nouvelles versions des assemblies .0 .dll" .com/en/sdk/10.html Modifications d'architecture  ArcGIS 10 inclut plusieurs évolutions d'architectures notables.0 .ArcGIS. Concrètement.3 vers la version 10: Page 69   Les nouveautés d'ArcGIS 10 . l'enregistrement sur une machine d'un composant COM personnalisé doit se faire auprès d'ArcGIS Desktop ou d'ArcGIS Engine. http://help. Une application autonome développée avec ArcGIS Engine peut être prise en charge par ArcGIS Desktop ou par le Run-Time ArcGIS Engine.Net Un SDK ArcObjects intégré  En version 10. construire des applications SIG bureautiques autonomes ou encore étendre les fonctionnalités de leur serveur SIG en développant avec ArcGIS Server. Une des plus importantes concerne l'autonomie d'ArcGIS Desktop et du Run-Time ArcGIS Engine.   De la même manière. Cette aide combine à la fois l'aide du SDK ArcObjects d'ArcGIS Desktop et Engine mais également l'aide concernant la partie spécifique du SDK relative aux développements ArcGIS Server. vous pouvez désormais installer ArcGIS Desktop et ArcGIS Engine à des emplacements différents et gérer l'installation des Services Packs de manière indépendante.

En version 10.Notion de "Query Layer" pour créer des couches directement basées sur des bases de données spatiales . .Version pour obtenir ces informations.Copyright © Esri France http://help. L'utilisateur peut désormais gérer la liste des outils et des extensions personnalisés qui sont installés sur sa machine avec l'Add-in Manager.0/arcobjects_net/conceptualhelp/index. Windows Vista et Windows 7 Ultimate.Exécution en tâche de fond des Géotraitements. IHM.Net est supporté sur les systèmes d'exploitation Windows XP. Accrochage…) .com/en/sdk/10. les palettes d'outils. Plateformes supportées  Le SDK ArcObjects . un paquetage de plusieurs fichiers) qu'il suffit de déposer dans un répertoire spécifique d'ArcGIS Desktop pour qu'ils se déploient automatiquement sans nécessiter de privilèges Administrateur.Prise en charge des paramètres de temps sur les couches ("Time Aware Layers") . Vous pouvez également utiliser l'assembly Esri. .Net hérite des nouveautés fonctionnelles d'ArcGIS Desktop évoquées dans le reste de ce document.html#//0001000002m200 0000  ArcGIS 10 introduit une série de nouvelles clés de registre pour connaitre l'emplacement des différents produits ArcGIS sur la machine.5 SP1. On pourra citer rapidement: . les outils. ArcGIS 10 permet désormais de déployer les Run-Time Engine en licence flottante en utilisant un gestionnaire de licence similaire à celui des produits ArcGIS Desktop. .Utilisation de la notion de "BaseMap Layer" pour accélérer de le temps d'affichage des fonds de carte complexes.arcgis. Les Add-ins se présentent sous la forme d'un seul et unique fichier (en réalité.ArcGIS. les fenêtres ancrables.Automatisation des processus cartographiques avec Python.Nouvel environnement de mise à jour (Feature Templates. le SDK ArcObjects . Le déploiement des applications développées avec le SDK ArcObjects .Net 3. Les Add-ins s'échangent très facilement entre différents utilisateurs. Esri introduit la notion d'Add-ins pour ajouter des nouvelles fonctionnalités dans les applications ArcGIS Desktop. Il peut ajouter ou supprimer des Add-ins selon ses besoins    . Les Add-ins fournissent une approche simple et légère permettant de créer et de déployer des composants personnalisés comme les boutons. les menus. les barres d'outils. les liste déroulantes. les listes multiéléments ou encore les extensions d'application ou les extensions de l'éditeur.Net 10 nécessite le Framework . Nouvelles fonctionnalités  Comme pour chaque nouvelle version d'ArcGIS.Nouvelle organisation et fonctionnalités de la TOC.

De nouveaux assistants sont disponibles pour créer très rapidement des Add-ins.  Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 71 . toutes les PIAs (Primary Interop Assemblies) ArcObjects sont ciblées X86. Ceci permet l'exécution sécurisé des applications ArcObjects sur des machines 64 bits.  De nouvelles classes d'objets sont disponibles au travers de l'API "GraphicTracker" pour gérer l'affichage d'objets mobiles devant être positionnés dynamiquement en toute fluidité sur une carte 2D (mxd) ou un globe 3D (3dd) avec un minimum de rafraîchissement des autres couches de la carte En version 10.Copyright © Esri France sans aucune manipulation système. ce qui indique que chaque assembly ne peut s'exécuter qu'en tant que processus 32 bits (y compris sur une machine 64 bits).Net version 10.  Visual Studio 2008 et 2010 sont supportés pour le SDK ArcObjects .

Copyright © Esri France  En version 9.arcgis. Esri recommande aux utilisateurs (depuis la version 9. Les développements personnalisés réalisés pour ArcGIS Desktop ne peuvent plus être enregistrés auprès d'ArcGIS Desktop 10. les développements VB6 étaient "deprecated".3) de privilégier le développement de scripts Python ou d'Add-ins (.html#//000100000407000 000 En version 10 le développement de macro VBA est "deprecated".  .3. Une rubrique dédiée de l'aide en ligne explique les étapes de migration de vos codes VB6 vers .com/en/sdk/10.Net: http://help.0/arcobjects_net/conceptualhelp/index.Net ou Java) pour personnaliser ou automatiser leurs traitements. A partir de la version 10. les applications VB6 ne sont plus supportées.

Une nouvelle architecture interne de prise en charge de l'interopérabilité Java-COM est proposée en version 10.Esri. les menus.jar pour déterminer si il faut tenter (ou pas) un wrapping des proxies ArcObjects vers les classes Java correspondantes. Les Add-ins fournissent une approche simple et légère de créer et de déployer des composants personnalisés comme les boutons. ArcGIS n'utilise plus le mécanisme de Marshalling COM pour synchroniser les accès aux ArcObjects hébergés dans la STA ArcGIS. http://help. construire des applications SIG bureautiques autonomes ou encore étendre les fonctionnalités de leur serveur SIG en développant avec ArcGIS Server.com/help/9. un paquetage de plusieurs fichiers) qu'il suffit de déposer dans un répertoire spécifique d'ArcGIS Desktop pour qu'ils se déploient automatiquement sans nécessiter de privilèges Administrateur. Esri introduit la notion d'Add-ins pour ajouter des nouvelles fonctionnalités dans les applications ArcGIS Desktop et développées en Java. une seule et même aide en ligne est disponible pour les développeurs ArcObjects. les outils. Celle-ci est due en partie aux évolutions d'architecture résumées ci-dessus mais également à l'introduction de l'option "optimized mode of casting". Cete option permet d'utiliser les métadonnées du fichier arcobjects.0/java_ao_adf/conceptualhelp/engine/index. Les Add-ins s'échangent très facilement entre différents utilisateurs. Cette aide combine à la fois l'aide du SDK ArcObjects d'ArcGIS Desktop et Engine mais également l'aide concernant la partie spécifique du SDK relative aux développements ArcGIS Server.3/arcgisengine/java/doc/cfcbbfa3-4a45-4469-bdc4486c0d81f9ca.arcgis.html  En version 10. Ceci permet une plus grande stabilité des communications Java-COM et surtout une meilleure performance des applications Visual Beans.htm Une amélioration significative des performances a été réalisée en version 10 pour l'exécution des ArcObjects en Java. Les Addins se présentent sous la forme d'un seul et unique fichier (en réalité. les fenêtres ancrables ou encore les extensions d'application.   Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 73 . les palettes d'outils.com/en/sdk/10. Pour plus d'informations: http://resources.Copyright © Esri France ArcGIS 10 pour les développeurs Java  En version 10. Cette nouvelle aide en ligne concerne donc les développeurs souhaitant construire des Add-ins pour ArcGIS Desktop.

Pour plus d'informations: http://help. En version 10. Une SOE (Server Object Extension) est un composant personnalisé qui peut être développé en . .Net. en Java ou en C++pour étendre les fonctionnalités des objets serveurs d'ArcGIS Server.2.com/en/sdk/10.html#/what_s_new_ at_arcgis_10_/0001000003n1000000/   . 4 nouveaux assistants sont donc désormais proposés: . Désormais 3 variables d'environnement sont disponibles pour déterminer l'emplacement des différents produits potentiellement présents sur la machine: .1. ArcGlobe Add-In Project .arcgis.html#/what_s_new_ at_arcgis_10_/0001000003n1000000/  Des nouveaux plug-in ont été ajoutés dans l'IDE Eclipse pour pouvoir facilement créer des Add-ins pour ArcGIS Desktop.4. Une SOE est créée et initialisée lors du démarrage de l'instance de l'objet serveur et fait partie du contexte de l'objet serveur et peut donc ainsi être utilisée par les différentes requêtes portant sur cet objet serveur.DEVKITHOME94 – Emplacement du Developer Kit Engine. ArcScene Add-In Project Dans les versions précédentes d'ArcGIS.DESKTOPJAVA94 – Emplacement d'ArcGIS Desktop. ArcCatalog Add-In Project .0/java_ao_adf/conceptualhelp/engine/index.0/java_ao_adf/conceptualhelp/engine/index. plusieurs évolutions majeures permettent un usage encore plus large de cette méthode de personnalisation d'ArcGIS Server. la variable d'environnement ARCGISHOME était utilisée pour déterminer l'emplacement du Run-Time ArcGIS.arcgis. ArcMap Add-In Project .com/en/sdk/10. .Copyright © Esri France Pour plus d'informations: http://help.ENGINEJAVA94 – Emplacement d'u Run-Time ArcGIS Engine.3.

exe est exécuté sur chaque machine hébergeant des Server Object Containers (SOC) pour gérer directement l'état des processus SOC. Une nouvelle option permet de spécifier le nombre maximum de fichiers de Logs à conserver sur le serveur. L'aide en ligne d'ArcGIS Server a été très largement enrichie et l'onglet "Search" fournit désormais des résultats hiérarchisés avec des scores de pertinence. Quelques unes de ces évolutions sont évoquées ci-dessous. Evolutions générales  Le processus d'installation d'ArcGIS Server est désormais plus souple avec deux setup distincts: "GIS Services Setup" et "Web Applications Setup". les Logs les plus anciens sont supprimés. Cette nouvelle approche permet d'être plus souple et plus dimensionnable dans l'évolution de son architecture.exe.Copyright © Esri France ArcGIS sur le web (ArcGIS Server) ArcGIS Server 10 inclut un nombre important d'améliorations de performance et d'ajouts en termes de fonctionnalités. Si nécessaire. L'administrateur peut modifier le fichier de configuration du service pour changer l'intervalle de temps de cette vérification (par défaut 30 minutes). l'application web Manager ou ArcObjects permettent de consolider ces différents fichiers de Log en un unique fichier.   Un nouveau processus système ArcSOCMon.     Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 75 . La boîte à outils "Server Tools" propose un jeu d'outils "Data Extraction" pouvant servir de modèle à la création de services d'extraction de données. Les fichiers de Logs sont désormais maintenus sur chaque machine SOC par le processus ArcSOCMon. Lorsque cette limite est dépassée. ArcGIS 10 propose une nouvelle option sur les "Map Service" qui permet de contrôler automatiquement et régulièrement si les connexions ArcSDE aux données sont toujours valides. En cas de problème ArcGIS Server corrige le problème en redémarrant automatiquement les instances. Ce nouveau mode de gestion des SOC permet un redémarrage plus rapide en cas de restauration du Server Object Manager (SOM) suite à un arrêt non planifié.

Les "Feature Services" conservent les informations de symbologie des entités.  Les "Feature Services" sont publiés à partir d'un document ArcMap contenant des classes d'entités d'une Géodatabase ArcSDE (Workgroup ou Enterprise). Flex ou Silverlight. Dans certaines limites.Copyright © Esri France Les Services Les "Feature Services"  ArcGIS Server 10 introduit un nouveau type de service web: les "Feature Services". Ces services exposent l'accès aux géométries et aux attributs des entités vectorielles d'une carte.  Un des grands bénéfices des "Feature Services" est de permettre des mécanismes simples de mise à jour des données du serveur SIG au travers d'application Web JavaScript.  . ces symbologies peuvent être utilisées dans les applications clientes.

 L'utilisation des "Search Services" est particulièrement intéressante dans les organisations disposant de données dispersées sur de nombreux serveurs. Couches. En version 10.1 pour permettre la publication de services de cartes dynamiques haute-performance. Optimized Map Services  Les fichiers Map Services Definition (MSD) ont été introduits en version 9.3. Ces services permettent d'indexer les contenus du SIG (Géodatabases. Les "Optimized Map Services" sont publiables directement à partir d'ArcMap à l'aide de la barre d'outils "Map Service Publishing". les MSD supportent maintenant les représentations cartographiques et les étiquetages Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 77 . Cartes. Rasters.Copyright © Esri France Les "Search Services"  ArcGIS Server 10 introduit un nouveau type de service: les "Search Service". dans nombre de dossiers ou de Géodatabases. …) et de pouvoir faire des recherches dans ce catalogue de données via le web à partir de clients comme ArcGIS Desktop. Ces services permettent aux utilisateurs d'accéder à un catalogue unique toujours à jour.

Copyright © Esri France Maplex. heures. Evolutions sur les services OGC  Un style spécifique peut être appliqué aux informations retournées par une requête" getFeatureinfo" sur un service WMS. Cette évolution est pris en charge par les "Geocode Services" d'ArcGIS Server 10 y compris via l'API Rest. Ainsi. les "Mosaic Layers" et les tables. Service de carte et couches temporelles  Depuis la version 10. Les couches d'un service WMS peuvent désormais être désignées par leur nom et plus uniquement par leur numéro d'index. … Ce paramétrage se fait dans ArcMap au niveau des propriétés de la couche et donc sauvegardé dans le document cartographique. Il reste toujours plus intéressant d'envisager le calcul de caches dans le cas de cartes riches en représentations et étiquetages complexes. les représentations et les étiquetages sophistiqués de Maplex sont consommateurs de temps de calcul. Lorsque la carte est publiée. Ceci permet de pouvoir afficher l'état de la couche selon différentes dates. Un style SLD peut être spécifié lors des requêtes "getMap" afin de modifier dynamiquement le rendu de la carte renvoyée au client. Par nature. Services de Géocodage  ArcGIS 10 propose dorénavant à l'utilisateur de saisir une adresse en une seule ligne comme par exemple : "21 rue des Capucins Meudon France". les MSD supportent également les "Query Layers". ArcGIS offre la possibilité de paramétrer des informations temporelles sur les couches. il convient donc de les utiliser de manière judicieuse dans le contexte de cartes dynamiques.  En version 10. L'administrateur peut ajouter plus d'information sur les CSR dans le fichier de configuration du service qui est lu lors de la réponse au "getCapabilities". ces informations temporelles sont conservées et accessibles au travers du service de carte.    . les applications web peuvent afficher la carte selon des paramètres chronologiques et réaliser des requêtes basées sur ces informations temporelles. périodes.

L'opération "QueryRasterValue" de l'API Rest sera alors utilisée pour récupérer l'image dans l'application cliente. si vous disposez d'une couche des monuments historiques protégés sur votre région et qu'une photo soit stockée dans un champ de la table. ArcGIS Server 10 supporte également les SLD pour la représentation des couches raster. ArcGIS prend en charge l'ajout dans l'URL d'un argument /RasterID pour préciser le raster souhaité. le nombre d'enregistrements maximum retournés par un service ArcGIS Server est désormais de 1000 (contre 500 dans les versions précédentes). Les noms des couches du service WMS sont ceux définis dans la table des matières du document ArcMap. modifiées ou supprimées via ArcGIS Desktop mais également via ArcGIS Server. Elles sont alors accessibles en lecture/écriture par les applications clientes. Les "Map Services" exposent désormais les valeurs des domaines et sous-type associées à chaque couche. Les services WFS respectent les noms d'alias. les ensembles de définition et les propriétés de visibilité des champs définis dans le document ArcMap. Les "Map Services" exposent les "Attachments" dès lors que la capacité "Feature Access" est activée.Copyright © Esri France  Lorsqu'un "Image Service" est basé sur une mosaïque de rasters. Ceci permet d'utiliser ces informations dans l'application cliente pour afficher les entités vectorielles sur votre carte. Les "Map Services" supportent désormais les requêtes sur les champs de type Raster. il est possible d'accéder individuellement à chaque image en utilisant des requêtes WMS /WCS.       Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 79 . Pour cela. Les "Map Services" exposent désormais les informations de symbologie des entités de chaque couche. vous pourrez consulter cette image à partir de l'application cliente. Les "Map Services" exposent désormais les tables autonomes ainsi que les relations définies entre ces tables (ou couches). d'interrogation et de mise à jour des données dans l'application cliente. Ceci permet de conserver les règles d'intégrité lors des opérations d'affichage. Ainsi les applications clientes peuvent requêter des données tabulaires via des classes de relation via l'API SOAP ou Rest par exemple. La version 10 d'ArcGIS permet d'associer très facilement des pièces jointes ("Attachments") aux entités d'une couche.   Autres évolution sur les services  Les couches des services de carte WMS peuvent dorénavant être référencées par leur nom et non plus uniquement par leur numéro d'index. Par défaut. Par exemple. Stockées dans la Géodatabase ces pièces jointes peuvent être ajoutées.

Reshape. l'administrateur peut maintenant définir les paramètres suivants: .Allowed fields     . Union). Intersect. Ce nouveau type de données peut être publié directement en tant qu' "Image Service" ou au travers d'un "Map Service" ou d'un "Globe Service". Difference. En particulier.Allowed compressions .Copyright © Esri France  Le nombre d'enregistrements maximum retournés par un service ArcGIS Server peut désormais être modifié dans le Manager ou dans ArcCatalog. Les "Images Services" publiant des mosaïques de rasters offrent des capacités de requête et d'interaction supplémentaires comme par exemple la possibilité de visualiser différents niveaux de métadonnées sur les rasters de la mosaïque ou encore de télécharger les rasters de la mosaïque.Allowed mosaic methods . Les mosaïques référencent une multitude d'images et les traite à la volée pour les présenter à l'utilisateur comme une seule et unique couche raster. Cut.Maximum number of rasters per mosaic . Densify. Les propriétés des "Images Services" ont été largement améliorées avec la possibilité de contrôler beaucoup plus de paramètres. Distance. Generalize.Maximum image size per request . Les "Network Analyst Services" offrent désormais les fonctionnalités "Closest Facility" et "Service Area" en plus de "Find Route".Metadata level .  Les "Geometry Services" prennent en charge 12 nouvelles opérations sur les géométries (Convex Hull.Default resampling method . ArcGIS 10 introduit un nouveau modèle de données raster nommé "Mosaic Datasets". Trim / Extend. Offset. Une mosaïque contient des métadonnées sur chaque image permettant de réaliser différents types de filtrages et traitement d'imagerie à la volée. Autocomplete. Ceci permet de s'affranchir de la création d'un modèle de Géotraitement pour les calculs de proximité et les calculs d'isochrones.Maximum number of records returned per request .

 ArcGIS 10 permet désormais de mélanger plusieurs formats d'image au sein d'un même cache. un service de carte sur une orthophoto pourra être traité au format JPEG pour les tuiles centrales et au format PNG32 en périphérie pour les tuiles nécessitant de la transparence. Les opérations "Query". Ces derniers sont accessibles via L'API SOAP. Les caches mixtes permettent d'utiliser. "Add" et "Download" ont été ajoutées.Copyright © Esri France . Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 81 . Ce nouveau mode de stockage des caches permet de regrouper (concaténer) les différentes tuiles dans un même fichier (plus volumineux) plutôt que de les stocker individuellement. L'avantage des "Compact caches" est donc de réduire énormément le nombre de fichiers (de 100 à 10000 fois moins de fichiers) facilitant ainsi leur gestion et en particulier les déplacements de caches d'un serveur à un autre. L'opération "Export Image" a été améliorée pour permettre de préciser les règles et les propriétés de mosaïquage. le format d'image le plus adapté pour optimiser la taille des tuiles mais aussi pour gérer au mieux les problèmes de transparence lors de la superposition de différents services de carte.  Gestion des caches  ArcGIS Server 10 introduit le format de stockage "Compact caches" pour les caches de carte. Selon la taille moyenne des tuiles. les "Compact caches" peuvent réduire légèrement la taille globale du cache mais ce n'est pas l'argument principal justifiant le choix de cette option. selon la zone géographique ou selon le niveau d'échelle. "Vehicule Routing Problem" et "Location-Allocation". Par exemple. Les "Network Analyst Services" exposent désormais 3 nouveaux solvers : "OD cost matrix".Maximum number of downloads per request  Les "Image Services" proposent plus d'opérations en version 10. le Web ADF et l'API ArcObjects.

les caches peuvent être ajoutés directement dans ArcMap ou ArcGlobe comme une source de données raster en utilisant le bouton "Add Data". Ceci permet de mettre en place des processus collaboratif de production des caches entre différentes entités de l'organisation ou entre différents membres d'une communauté utilisant le même schéma de tuilage. Si vous travaillez dans un contexte avec plusieurs machines SOC. De nouveaux outils de Géotraitement d'import et d'export de cache ont été ajoutés pour extraire ou insérer des morceaux d'arborescence du cache. Les opérations "Query" supportent les requêtes basées sur les ObjectIDs et retournent les ObjectIDs des entités pour permettre l'affichage des résultats dans des tableaux multi-pages. à la fin de la création des tuiles sur chaque machine.  . …. vous pouvez optimiser la création de cache (de type "Compact cache" uniquement) en demandant que les tuiles soient créées dans un répertoire local. Vous pouvez donc servir des clients ArcGIS 2D et 3D avec un seul service de carte.Copyright © Esri France  En version 10. La taille par défaut proposée pour les tuiles des caches est dorénavant de 256 X 256 pixels. ce dernier peut être exploité directement en 3D avec ArcGIS Explorer ou ArcGlobe avec des performances qui seront supérieures à celle obtenues avec un cache de globe. Cette solution permet de se rendre indépendant du service de carte correspondant à ce cache et constitue une solution intéressante pour embarquer un fond de carte dans un contexte de mobilité.     L'API Rest  L'API Rest donne l'accès aux nouveaux services "Feature Services" d'ArcGIS Server et aux fonctions associées comme les opérations associées comme Update. Add. Delete. Ainsi. il suffit simplement de consolider le cache par simple copie. Lorsque vous générez des caches 2D avec le schéma de tuilage ArcGIS Online/Bing Maps/Google Maps.

     Les "Server Object Extensions" permettent d'ajouter des nouvelles fonctionnalités à des services ArcGIS Server en utilisant du code ArcObjects.0 de chaque APIs Web ArcGIS (JavaScript. En version 10. vous pouvez exposer les fonctionnalités de votre SOE via l'API Rest (pour les "Map Services" uniquement). Ce format binaire est intéressant pour le développement d'application Flash/Flex. la mise à jour des entités (attributs et géométries). Les APIs Web 2. Update et Delete.Copyright © Esri France  L'API Rest donne accès aux pièces jointes des entités ("Attachments") et propose les opérations suivantes: Add. Basées sur les "Feature Services" d'ArcGIS Server 10. la définition d'expression de filtrage et les requêtes (y compris sur les tables reliées).0  Une nouvelle version 2. Flex et Silverlight) est proposée pour prendre en charge les nouveautés offertes par ArcGIS Server 10. Les nouveaux opérateurs des "Geometry Services" sont exposés via l'API Rest. Les opérations "Identify" et "Find" prennent en compte les ensembles de définition (filtrages) définis sur les couches.  Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 83 . elles étendent la notion de "Graphic Layer" et permettent la gestion des sélections. Les APIs Web prennent en charge un nouveau type de couche: les "Feature Layers". Les opérations "Closest Facility" et "Service Area" des "Network Analyst Services" sont désormais exposées via l'API Rest. L'API Rest d'ArcGIS 10 supporte le format AMF (Action Message Format) comme format de sortie de requêtes Rest. Performant. ce format est recommandé notamment pour le traitement des résultats des requêtes et des Géotraitements.

. l'API Rest autorise la spécification des systèmes de coordonnées avec les deux méthodes. .Les nouvelles opérations des "Geometry Services". L'API fournit des composants d'IHM prêts à l'emploi pour les fonctions de mise à jour. . Désormais. Le SDK Adobe Flash 4 et Flash Player 10 sont désormais requis pour développer avec l'API Flex ArcGIS et exécuter les applications. Les référence de l'API Flex ArcGIS est maintenant disponible à l'intérieur de Flash Builder en tant qu'info-bulles et dans l'onglet "ASDoc".Les nouvelles tâches des "Network Analyst Services" ("Find Closest Facility" et "Service Area").L'accès aux systèmes de coordonnées par un Well-Known Text. .Une nouvelle notion de "FeatureLayer" pour consulter et mettre à jour les entités d'une couche à partir d'un "Feature Service". Ce cache doit être vidé occasionnellement ou régulièrement pour prendre en compte les changements apportés aux services. celle-ci utilise un cache contenant toutes les informations sur les services publiés.0  La version 2. . . . les systèmes de coordonnées peuvent être définis par un code numérique (Well-known ID) ou par une chaîne de texte décrivant ses paramètres (Well-known text). . L'API fournit des composants d'IHM prêts à l'emploi pour les fonctions de mise à jour.  API JavaScript 2.Les nouvelles opérations des "Geometry Services".Les couches temporelles (Time-aware Layers).0 de l'API JavaScript ArcGIS prend en charge toutes les nouveautés de l'API Rest d'ArcGIS 10. . notamment: .Une nouvelle notion de "FeatureLayer" pour consulter et mettre à jour les entités d'une couche à partir d'un "Feature Service". . notamment: .Les nouvelles tâches des "Network Analyst Services" ("Find Closest Facility" et "Service Area"). Désormais. .   . Pour améliorer les performances de l'API Rest.0 de l'API Flex ArcGIS prend en charge toutes les nouveautés de l'API Rest d'ArcGIS 10.Support des tables autonomes et des tables reliées.Copyright © Esri France  Dans ArcGIS. . il peut maintenant être vidé par programmation. API Flex 2.Support des tables autonomes et des tables reliées.Les couches temporelles (Time-aware Layers).L'accès aux systèmes de coordonnées par un Well-Known Text.Les nouvelles fonctionnalités sur les "Images Services".0  La version 2.Les nouvelles fonctionnalités sur les "Images Services".

Net avec le Manager.    Web ADFs  De nouvelles options ont été rajoutées à la tâche d'impression du Web ADF .Les nouvelles tâches des "Network Analyst Services" ("Find Closest Facility" et "Service Area"). . .Net et Java supportent complètement les domaines et les sous-types pour toutes les opérations de consultation et de mise à jour des données.Net pour permettre à l'utilisateur de l'application d'imprimer la carte en choisissant soit de préserver l'échelle soit de préserver l'étendue.Support des tables autonomes et des tables reliées. Le "Data binding" des attributs des éléments graphiques ne nécessite plus l'usage d'un "DictionaryConverter".L'accès aux systèmes de coordonnées par un Well-Known Text.Net et Java supportent désormais les tables autonomes (sans géométrie) ainsi que les relations pour les opérations de consultation et de requête Il est désormais possible.0 de l'API Silverlight/WPF ArcGIS prend en charge toutes les nouveautés de l'API Rest d'ArcGIS 10.Les nouvelles opérations des "Geometry Services". . . Silverlight 4 est désormais requis pour développer avec l'API Silverlight/WPF ArcGIS.Copyright © Esri France  Il est désormais possible de spécifier le format AMF (ActionScript Message Format) à la place de JSON pour le résultat des requêtes Rest envoyées au serveur. notamment: . . API Silverlight/WPF 2. Un facteur d'échelle peut se définir dans le Manager du Web ADF .Les nouvelles fonctionnalités sur les "Images Services". lors de la création d'une application . les Web ADFs . de spécifier le Map Service associé à la carte de la fenêtre "Magnifier". Les "GraphicsLayer" supportent désormais la notion de sélection.0  La version 2.     Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 85 . Les Web ADFs . .Les "FeatureLayer" sont maintenant accessibles en mise à jour à partir d'un "Feature Service".Les couches temporelles (Time-aware Layers).Net lors de l'affichage de résultats de tâches ne retournant qu'un seul point. En version 10. L'API fournit des composants d'IHM prêts à l'emploi pour les fonctions de mise à jour. Visual Studio 2010 et Expression Blend 4 sont également nécessaires pour utiliser cette nouvelle version.

Amazon EC2  ArcGIS Server 10 est disponible sous la forme d'une Amazon Machine Image (AMI). Ceci vous permet de ne payer que pour la configuration matérielle dont vous avez besoin.Net dispose en standard d'un outil de cadrage par X/Y ainsi qu'un outil de zoom à une échelle saisie par l'utilisateur.Copyright © Esri France  L'application Web Map . Outre la souplesse dans le redimensionnement très simple et très souple de ce type de plateforme. l'installation et postinstallation sont déjà réalisées sur la machine. Vous pouvez paramétrer votre machine virtuelle Amazon avec la configuration requise. . d'hébergement et d'administration de l'infrastructure. l'autre avantage de ce mode de déploiement d'ArcGIS Server est l'économie d'acquisition. vous permettant de déployer ArcGIS Server sur la plateforme de Cloud Computing d'Amazon : Amazon Elastic Compute Cloud (EC2). Lorsque vous déployez ArcGIS Server dans le Cloud.

Cette nouvelle version inclut des Web Parts qui permettent d'accéder à la cartographie.0. L'administrateur peut         Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 87 . En version 2. Ceci permet aussi aux développeurs SharePoint d'exploiter cette infrastructure pour écrire des composants personnalisés qui affiche et filtre les données cartographiques. le géocodage et les géotraitements d'ArcGIS Server.com s'intègre en ligne à SharePoint en permettant aux utilisateurs SharePoint de rechercher. l'utilisateur à également la possibilité de choisir entre différentes adresses candidates et de choisir la meilleure. Les services de Géotraitement d'ArcGIS Server peuvent être consommés dans SharePoint pour réaliser des analyses spatiales avancées dans le contrôle de carte. Par exemple.0 propose un nouveau "look and feel" en cohérence avec l'interface "Ribbon" de SharePoint 2010.Copyright © Esri France Intégration avec SharePoint  La version 10 d'ArcGIS Server s'accompagnera très rapidement d'une nouvelle version (2. En version 2.0 supporte les connexions SharePoint. les voir et les manipuler dans la carte.0. Ceci veut dire que l'utilisateur peut connecter le "Map Web Part" aux Web Parts standard de listes et de filtres de SharePoint pour les appliquer aux couches. ArcGIS. l'utilisateur SharePoint peut sélectionner différents fonds de carte parmi ceux disponibles sur ArcGIS.com y compris les fonds Microsoft Bing Maps. il est désormais possible d'automatiser le géocodage dès lors qu'un élément est modifié ou ajouté dans une liste. En particulier le contrôle de carte peut désormais basculer en mode "Maximize". Un nouveau processus de localisation par adresse permet de géocoder plus facilement les listes SharePoint. d'ouvrir et d'enregistrer des cartes sur la plateforme en ligne d'Esri. Le "Map Web Part" supporte maintenant les couches GeoRSS comme source de données pour votre carte. Le "Map Web Part" version 2. ArcGIS. Il est désormais possible d'appliquer des thèmes au "Map Web Part" personnalisant ainsi la carte et les éléments d'IHM associés dans la même chartre graphique que le reste de votre portail SharePoint.0) d'ArcGIS Mapping for SharePoint. ArcGIS Mapping for SharePoint 2.com propose désormais un centre de ressource dédié à ArcGIS Mapping for SharePoint.

.Copyright © Esri France également configurer des fonds de carte issus de n'importe quel service de carte ArcGIS Server.

Copyright © Esri France Les extensions ArcGIS ArcGIS 3D Analyst Amélioration des performances d'affichage  Le rendu des caches 2D dans ArcGlobe est beaucoup plus rapide rendant moins souvent nécessaire la création de cache 2D et 3D sur le même service de carte Amélioration des performances d'affichage des textes 3D via l'utilisation de fonctions internes de détection de conflits permettant de ne pas afficher les textes se chevauchant.    Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 89 . Ces paramètres désormais persistants dans le fichier *. Amélioration des fonctions de saisie d'éléments graphiques 3D dans ArcGlobe. Amélioration de la gestion des paramètres d'allocation mémoire stockés dans le document ArcGlobe. Affichage plus rapide des vecteurs 3D texturés via l'utilisation de fonctions OpenGL de mise en mémoire tampon pour le drapage des objets sur les surfaces.   Affichage plus rapide des entités "multipatch" texturées via l'utilisation de fonctions internes de réduction automatique de la qualité des textures.3dd permettent de configurer chaque carte 3D de manière différente afin d'optimiser l'usage de la mémoire individuellement pour chaque projet cartographique 3D.

IDW .Copyright © Esri France ArcGIS Geostatistical Analyst Nouveaux outils de Géotraitement  11 nouveaux outils ont été ajoutés dans Geostatistical Analyst en version 10. 4 outils correspondent à des nouvelles fonctionnalités et 7 correspondent à des fonctions de l'assistant de Géostatistique qui ont été ajoutés en tant qu'outils de Géotraitement: .Local Polynomial Interpolation . Ce dernier a été largement modifié en version 10 pour faciliter son usage. L'utilisateur dispose désormais d'une validation croisée pour optimiser ces paramètres.Extract Values to Table . La fenêtre globale de l'assistant de Géostatistique peut désormais être redimensionnée ainsi que chaque page individuellement. Parmi ces outils.Radial Basis Functions .   .Densify Sampling Network .Diffusion Interpollation with Barriers . Une nouvelle boîte de dialogue est proposée pour la définition des paramètres du modèle.Create Spatially Balanced Points .Cross Validation .Subset Features Assistant de Géostatistique  L'assistant de Géostatistique est un ensemble de pages dynamiques permettant de guider l'utilisateur dans la construction de son analyse géostatistique.Global Polynomial Interpolation .Kernel Interpollation with Barriers .

Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 91 . ci-dessous le résultat d'une interpolation de l'épaisseur de la couche de limon sur un lac en intégrant les limites de ce lac dans les recherches et calculs de voisinage. une valeur moyenne par groupe de valeurs rejetées ou encore une courbe lissée montrant les corrélations sur les différents axes. Autres évolutions  Différentes vues ont été ajoutées lors de l'affichage du semi-variogramme comme: les valeurs originales rejetées. Par exemple.Copyright © Esri France  Chaque paramètre de l'assistant de Géostatistique dispose d'une aide contextuelle complétée par une information enrichie dans l'aide en ligne.  La prévisualisation de la surface interpolée a été modifiée de telle sorte que l'utilisateur puisse désactiver cette prévisualisation.  Deux nouvelles méthodes d'interpolation "Diffusion Interpolation with Barriers" et "Kernel Interpolation with Barriers" pour permettre la prise en compte des barrières ou des limites au phénomène analysé.

 De nouvelles options de placement ont été ajoutées pour créer des étiquettes de part et d'autre des limites communes de deux polygones. ArcGIS supporte Maplex en lecteur-seule ce qui veut dire qu'un document contenant des étiquetages basés sur le moteur Maplex peut être ouvert sur des postes ne disposant pas de la licence Maplex.Optimize Model (Bandwidth.  Options de placement des étiquettes  Le paramètre "Repeat Label" a été étendu aux entités polygonales pour permettre de répéter une étiquette à l'intérieur d'un même polygone.Copyright © Esri France  La fonciton d'interpolation "Local Polynomial Interpolation" est améliorée en version 10 pour prendre en compte les paramètres complémentaires suivants: . Différentes options permettent de préciser l'emplacement des . Les étiquettes sont alors affichées en conservant les propriétés de placement de Maplex (et non plus basculées en étiquetage standard) mais elles ne peuvent pas être modifiées par l'utilisateur.Prediction Standard Errors . Spatial Condition Number et Neighborhood) L'outil "Gaussian Geostatistical Simulations" propose un nouveau paramètre "Condition measurement error field" permettant d'introduire une notion d'erreur de mesure variable sur chaque point d'échantillonnage. Le moteur d'étiquetage Maplex est désormais utilisable dans les services de cartes optimisés d'ArcGIS Server (Optimized Map Services).Condition numbers .   Maplex Utilisation de l'extension  En version 10. Geostatistical Analyst en version 10 permet la prise en charge de volumes de données beaucoup plus importants avec certaines méthodes d'interpolation. L'administrateur ArcGIS Server peut donc profiter des services de cartes haute-performance pour la création de caches à partir de documents ArcMap contenant des étiquetages Maplex.

 Les algorithmes de positionnement des étiquettes sur les courbes de niveau et sur les rivières (lignes ou polygones) ont été améliorés pour obtenir une meilleure qualité de placement. Il est désormais possible d'indiquer si les étiquettes peuvent (ou non) chevaucher les trous d'un polygone. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 93 .Copyright © Esri France étiquettes le long de la limite et de préciser l'orientation de l'étiquette de chaque coté de la limite.  Une nouvelle option de placement des étiquettes a été ajoutée pour gérer l'étiquetage des polygones à trous.

Une nouvelle option pour le calcul d'itinéraires (ou le calcul de tournées) permet d'associer aux points d'arrêt la possibilité (ou pas) de faire demi-tour. où dois-je implanter mon nouvel entrepôt pour avoir une proximité optimale ? . lors du chargement des points d'arrêt. lignes ou polygones Les interruptions peuvent désormais interdire totalement le parcours ou simplement ajouter un surcout. Le solveur de calcul de tournées (VRP Solver) permet désormais de définir plusieurs pauses pour chaque itinéraire (tournée). quel magasin dois-je fermer pour maintenir le meilleur chiffre d'affaire global ? Network Analyst supporte désormais des interruptions (barriers) de type points. de ne pas placer les points situés sur des emplacements inatteignables en raison des différentes restrictions.une pause liée à une limite de temps de trajet (par exemple avant d'atteindre 2h de conduite) .Etant donnée la localisation des mes clients. Les feuilles de route de Network Analyst proposent de nouvelles options pour faire pivoter les cartes de changement de direction dans le sens du trajet et pour mettre en surbrillance les flèches de  . Ainsi.une pause liée au temps maximum de travail (par exemple avant d'atteindre 8h de travail) Un nouveau paramètre " ArriveDepartDelay" peut être ajouté lors de calcul de tournée afin de spécifier le temps nécessaire pour accélérer et décélérer à l'approche d'un point de visite.une pause à prendre dans une certaine période (par exemple entre 12:00 et 14:00) . patients. Trois types de pause peuvent être spécifiés: .      Une nouvelle option permet. Ceci permet d'indiquer qu'après avoir visité un point d'arrêt (avec l'option d'approche par la gauche ou par la droite de la rue). le véhicule ne peut pas faire immédiatement demi-tour.Copyright © Esri France ArcGIS Network Analyst  Un nouveau solveur "Location-allocation" est proposé dans Network Analyst 10 afin de rechercher une implantation optimum vis-à-vis de mes points de demande (clients. Cette nouvelle fonction permet de répondre à des questions du type: .Si je dois réduire mon nombre de points de vente. Ceci permet de ne compter qu'une seul fois ce coût si plusieurs points de visite se trouvent au même endroit (sur le même point). cela évite d'envoyer trois tournées différentes vers un même immeuble si une seule tournée peut visiter ces trois points. …).

  Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 95 . ce dernier a besoin d'être reconstruit pour prendre en compte les évolutions géométriques et sémantiques. Désormais. modifiez ou supprimez des entités qui participent à un jeu de données réseau." location-allocation" et "OD cost matrix" afin de pouvoir les exploiter comme les solveurs "Route".  La pertinence dans les calculs de trajets peut devenir toute relative si on ne prend pas en compte le trafic à certaines heures de la journée ou certains jours de la semaine. Ceci permet de réaliser des calculs d'itinéraires à l'intérieur de bâtiments ou même entre des réseaux intérieurs et des réseaux extérieurs. Un nouvel outil "Dissolve Network" permet de fusionner les lignes d'un réseau pour en réduire le nombre d'entités et obtenir un réseau plus performant. ArcGIS 10 permet désormais de les exploiter en les intégrant au modèle de données de la Géodatabase et permet ainsi le calcul d'itinéraires et de tournées plus précis.   Lorsque vous créez. L'API SOAP d'ARcGIS Server a été améliorée pour proposer les coclasses "Server parameter" et "Server Results" pour les solveurs "VRP". les bases de données routières commencent à disposer de ce type d'information d'historique permettant de fournir des moyennes de temps de parcours en fonction des heures et des jours. "Closest Facility" et "Service Area". Les jeux de données réseau de Network Analyst 10 peuvent désormais être modélisés. la reconstruction du réseau se fait de manière incrémentale uniquement sur la zone modifiée (Dirty area) et non plus sur l'ensemble du jeu de données réseau. stockés et analysés en 3D.Copyright © Esri France manœuvre. Aujourd'hui.

Copyright © Esri France  L'API Rest d'ArcGIS Server 10 supporte désormais les solveurs "Closest Facility" et "Service Area ArcGIS Schematics ArcGIS 10 est une version majeure pour l'extension ArcGIS Schematics. L'ancien moteur de schématique a été supprimé et remplacé par des fonctionnalités implémentées dans le noyau ArcGIS.    . Les principales évolutions sont les suivantes:  Les Diagrammes sont maintenant stockés en tant qu'entités dans la Géodatabase ce qui signifie que la symbologie et les étiquetages se font avec les fonctionnalités standards d'ArcGIS. La mise à jour des diagrammes se fait maintenant avec un système de verrouillages des entités. Cela veut également dire que la procédure de publication de diagrammes schématiques avec ArcGIS Server est considérablement simplifiée. Un champ "UpdateStatus" permet désormais de visualiser facilement les éléments du diagramme qui ont été mis à jour. Le processus de gestion des diagrammes basés sur des données versionnées a été amélioré.

Les représentations hiérarchiques peuvent maintenant avoir plusieurs nœuds racine. Ces valeurs sont ajoutées dans la table attributaire de la classe d'entités en entrée. Basées sur la théorie des ensembles.Copyright © Esri France  Une nouvelle interface utilisateur est disponible en version 10 pour la configuration des propriétés de la schématique.   ArcGIS Spatial Analyst Nouveau outils de Géotraitement  Un nouvel outil "Extract Multi Values to Points" permet d'extraire en une seule opération les valeurs de plusieurs couches raster en entrée (y compris des rasters multi-bandes). Sud Ouest. Deux nouveaux outils "Fuzzy Membershipé et "Fuzzy Overlay" permettent de faire des croisements multicritères pour calculer des cartes de potentialité. Un nouvel outil d'analyse "Iso Clustered Unsupervised Classification" a été ajouté pour la prise en charge de classifications non-supervisées. elles constituent une alternative aux méthodes "Weighted Overlay" et "Weighted Sum" déjà disponibles Page 97   Les nouveautés d'ArcGIS 10 . …).  Un nouvel algorithme "Geo-compression" permet maintenant d'afficher sur un diagramme concentré des entités qui sont très éloignées dans la réalité tout en maintenant leur position géographique relative (Nord Est. La plupart des règles de schématique permettent désormais l'usage des attributs.

L'outil "Zonal Statistics as Table" a été modifié pour permettre à l'utilisateur de choisir les paramètres qu'il souhaite calculer. les fonctionnalités de calcul sur les couches raster (l'algèbre d'image) ont été intégrées à l'environnement Python pour vous permettre d'aller encore plus loin dans l'analyse et la modélisation. La syntaxe des expressions est restée globalement la même mais la combinaison avec le langage Python offrent d'innombrables possibilités. Cet outil remplace l'ancienne calculatrice Python et ne peut être utilisé que dans ArcGIS Desktop en tant qu'outil ou dans un modèle de Géotraitement.  Un nouvel outil "Raster Calculator" permet de définir et d'exécuter une expression d'algèbre d'image (Map algebra). .Copyright © Esri France dans Spatial Analyst.  Algèbre d'image  En version 10. La syntaxe des expressions est similaire à celle des versions précédentes. Vous pouvez donc désormais utiliser cette fonctionnalité dans les modèles de Géotraitement et dans les scripts Python.  Un nouvel outil "Zonal Histogram" a été ajouté en remplacement de la fonctionnalité présente auparavant dans la barre d'outils "Spatial Analyst".

A partir de la version 10. c'est le Shapefile qui était utilisé. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 99 . de limitation de taille et de contraintes de nommage des données. De la même manière. le moteur de Spatial Analyst travaille directement avec les formats natifs (en lecture et en écriture). Avec cet ensemble d'outils.Copyright © Esri France La barre d'outils Spatial Analyst  Etant donnés les nombreux avantages de l'environnement de Géotraitement et le peu d'outils restant dans la barre "Spatial Analyst". La spécification de format de données en entrée ou en sortie se traduisait (en interne) par une conversion à partir/vers ce format. Classification d'images  Une nouvelle barre d'outils "Classification d'image" a été introduite dans Spatial Analyst en version 10. pour les formats vecteur. Lecture/Ecriture native des données  Historiquement. ces outils ont été transformés en outils de Géotraitement sauf pour les deux outils "Create contour" et "Histogramme" qui sont des outils interactifs nécessitant de rester dans cette barre d'outils. l'utilisateur peut réaliser des classifications sur des rasters multibandes avec des outils interactifs ou via des outils de Géotraitement. les opérations de traitement de rasters de Spatial Analyst se faisaient sur le format Esri Grid. Les bénéfices sont nombreux notamment en termes de temps de traitement.

Ces dernières détermineront ensuite la signature statistique de chaque classe.Copyright © Esri France  L'outil "Training Sample Manager" permet de gérer (créer. agréger. supprimer. …) les zones d'échantillonnage.     Un nouveau type de trigger "Departing trigger" permet d'exécuter une action lorsque l'objet suivi ressort d'une zone déterminée par un polygone. ArcGIS Tracking Analyst  Un nouveau service d'action est disponible pour envoyer un e-mail personnalisé dès que le trigger est déclenché. modifier. Un nouveau type de trigger "Arriving trigger" permet d'exécuter une action lorsque l'objet suivi entre dans une zone déterminée par un polygone. . Un nouveau service d'action est disponible pour modifier des valeurs des données envoyées dans le message dès que le trigger est déclenché. Un nouveau service d'action est disponible pour générer à un intervalle régulier un rapport récapitulatif sur les données envoyées dans les messages.

Vous devrez donc activer l'accrochage classique avant de démarrer vos opérations vectorisation. Les documents ArcMap contenant des couches Tracking peuvent maintenant être publiés avec ArcGIS Server.   ArcScan for ArcGIS  ArcScan a évolué pour prendre en compte les nouveaux modèles d'entités (Feature templates) d'ArcGIS 10. les couches Tracking continuent à utiliser leurs propres mécanismes d'affichage temporel. En version 10. ArcScan utilise l'environnement d'accrochage classique d'ArcGIS afin de pouvoir s'accrocher sur des pixels dans des couches raster. vous devez sélectionner préalablement le modèle d'entités à créer.  Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 101 .Copyright © Esri France  Un nouveau type de trigger "Track Crosses trigger" permet d'exécuter une action lorsque l'objet suivi entre. ressort ou simplement traverse une zone déterminée par un polygone. Pour cela. Vous pouvez néanmoins les exploiter avec les nouvelles options de gestion du temps d'ArcGIS 10 en toute compatibilité.  Les couches Tracking était traditionnellement stockées en cache (en mémoire). Il est désormais possible en version 10 de spécifier une règle de stockage afin de suivre des volumes d'objets plus importants. Avant de démarrer une opération de vectorisation interactive. ArcScan 10 propose des nouvelles fonctions d'accrochage.

cette application peut être déployée très rapidement et permet de répondre aux besoins de collecte et de consultation de données sur le terrain. . la technologie ArcGIS Mobile continue d'évoluer avec toujours d'une part des applications standards configurables et d'autre part un SDK permettant aux développeurs de créer leur propres applications personnalisées pour étendre le SIG sur le terrain. Esri améliore l'ergonomie de cette application en faisant évoluer la taille des menus.Améliorer l'ergonomie del'application ArcGIS Mobile standard sur les appareils de poche (smartphone. .Etendre sur support des plateformes des applications ArcGIS Mobile (standard et personnalisées) en incluant notamment les appareils à écran tactiles sous Microsoft Windows.3. l'utilisateur dispose d'une application standard ("out-of-the-box") fonctionnant sur les appareils équipés de Windows Mobile.Copyright © Esri France ArcGIS Mobile En version 10. des options et des boutons pour une meilleure expérience avec de petits écrans tactiles et en simplifiant l'accès à certaines fonctionnalités. Les évolutions d'ArcGIS Mobile se concentrent autour des thèmes suivants: .Ouvrir les possibilités de personnalisation aux développeurs autour des applications ArcGIS Mobile standard. Evolutions l'application standard ArcGIS Mobile pour Windows Mobile  Depuis la version 9. Orientée sur la notion de tâche et configurable. .Simplifier la gestion des projets à l'aide d'une nouvelle application "Mobile Project Center". …). PDA. . En version 10.

Copyright © Esri France  L'application ArcGIS Mobile standard pour Windows Mobile inclut également des nouvelles fonctionnalités. Elles sont alors enregistrées dans le projet ArcGIS Mobile et pourront être ré-exécutée ultérieurement. Lors de la collecte des attributs de l'entité. ArcGIS Mobile peut maintenant contenir des fonds de carte basés sur des caches de carte ArcGIS Server (connectés ou déconnectés). La tâche "Collect Features" a été simplifiée et améliorée. modifiée ou supprimée. Par exemple. Ainsi.  Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 103 .      Lors de l'utilisation de la tâche "Recherche" (Search). Il est également possible de décaler la géométrie saisie par rapport à la position réellement capturée. Un nouveau mode "GPS Streaming" permet de collecter des positions pour construire des polylignes et des polygones. il est désormais possible d'enregistrer ses critères. La tâche "Synchronisation" (Synchronize) peut maintenant se configurer pour poster automatiquement les mises à jour vers le serveur. l'activation/désactivation du GPS se fait désormais par un seul bouton et l'état des positions GPS peut rester visible en plus de la carte durant la phase de collecte des données. il est également possible de répéter ou de copier des valeurs d'attribut d'une entité vers une autre. Lorsqu'une valeur non-nulle est obligatoire. Dans ce mode. chaque champ est présenté en mode pleine page pour faciliter la saisie des informations. La tâche "View Map" prose désormais des outils de mesures pour les entités linéaires et surfaciques. Pour accélérer cette saisie. l'utilisateur peut filtrer les positions en spécifiant une distance ou un intervalle de temps. l'utilisateur en est désormais informé. vous pouvez demander à synchroniser vos données à chaque fois qu'une entité est ajoutée.

Copyright © Esri France

Une nouvelle tâche "Equipe terrain" (Field Crew) permet à chaque opérateur d'envoyer automatiquement sa position et de permettre ainsi aux autres opérateurs de voir sa position sur la carte. Chaque opérateur peut alors l'appeler directement (par simple click sur la carte), lui envoyer un SMS ou un e-mail.

Une application standard ArcGIS Mobile pour Windows
 En version 10, une application standard ("out-of-the-box") est désormais disponible pour les appareils sous Windows (XP, Vista et 7).

Copyright © Esri France

Optimisée pour un accès via des écrans tactiles, elle contient les mêmes fonctionnalités que l'application standard ArcGIS Mobile pour Windows Mobile.

L'application ArcGIS Mobile pour Windows possède aussi quelques fonctionnalités spécifiques comme le clavier-écran, les modes d'affichage jour/nuit et une capacité de paramétrage du contraste spécifique à l'application.

Les nouveautés d'ArcGIS 10

Page 105

Copyright © Esri France

Les couches de fond de carte d'ArcGIS Mobile peuvent être atténuées pour mettre plus en évidence les couches opérationnelles.

Etendre les applications ArcGIS Mobile avec .Net
Les applications ArcGIS Mobile pour Windows et pour Windows Mobile peuvent être configurées sans aucune programmation. Vous pouvez ajouter ou supprimer des tâches, changer les comportements ou les capacités des tâches existantes et choisir les couches qui constituent la carte de l'utilisateur sur le terrain. Cependant, il est parfois nécessaire d'étendre les fonctionnalités de l'application standard pour mieux s'adapter aux processus et aux données de votre métier.

De manière générale. les développeurs peuvent également s'appuyer sur les applications standards ArcGIS Mobile. en personnalisant/étendant les tâches existantes ou en construisant leurs propres tâches personnalisées sans avoir à redévelopper une application complète.3 utilisant l'application Web ArcGIS Server Manager. les tâches et fonctionnalités utilisées pour traiter les processus métiers sur le terrain. Gestion des projets avec Mobile Project Center  Mobile Project Center est une nouvelle application d'ArcGIS 10 qui permet de créer et de gérer les projets pour ArcGIS Mobile.  Depuis la version 10. le SDK tire profit de toutes les améliorations apportées aux applications standards ArcGIS Mobile. Cette application remplace la procédure de création et de déploiement utilisée de la version 9. Ces projets décrivent les cartes. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 107 . le développeur dispose toujours du SDK ARcGIs Mobile pour développer en .Copyright © Esri France  En version 10.Net une application (Windows ou Windows Mobile) exploitant pleinement toutes les capacités d'ArcGIS Mobile.

En version 10. la mise à jour. elles sont directement accessibles dans le Mobile Project Center pour être sélectionnées (ou non) pour le projet courant. vous pourrez ainsi distribuer les projets par transfert de fichiers ou sous la forme de services web par une connexion intranet/extranet sur vos serveurs SIG ou sur des serveurs dans le Cloud (notamment ArcGIS. Le Mobile Project Center est également l'application qui permet de déclarer les extensions et les tâches personnalisées que vous souhaitez utiliser dans le projet. les projets ArcGIS Mobile peuvent contenir plusieurs couches opérationnelles issues de différents services web ArcGIS Server. de caches ArcGIS Server stockés en local ou encore de services de fond de carte tuilés d'ArcGIS.Copyright © Esri France  Les projets ArcGIS Mobile peuvent être déployés sur des répertoires locaux. …) et les couches de fond de carte. En fonction de la stratégie de déploiement souhaitée pour votre organisation. Compilées et placées dans un répertoire spécifique. sur des serveurs SIG (ArcGIS Server .Net ou Java) ou sur ArcGIS. Les fonds de cartes ArcGIS Mobile peuvent être issus de fichiers SDC. de données StreetMap.com (ou issus de vos propres serveurs SIG).    . L'application Mobile Project Center est une application interactive qui permet de définir facilement la liste des couches opérationnelles (utilisées pour les requêtes. la consultation.com.com).

ArcGIS for iOS c'est également une API que les développeurs peuvent utiliser pour construire une application totalement personnalisée. Esri propose une nouvelle plateforme cible (iPhone.Copyright © Esri France ArcGIS for iOS En version 10.com ou des cartes publiées sur vos propres serveurs SIG. La technologie ArcGIS for iOS c'est tout d'abord une application prête à l'emploi ("out-of-the-box") configurable et téléchargeable gratuitement sur l'Apple Store. vous pouvez créer des cartes web qui combinent différents services de carte puis les partager avec d'autres personnes de votre organisation ou plus largement auprès d'autres communautés d'utilisateurs. En utilisant ArcGIS. L'application ArcGIS for iOS L'application ArcGIS for iOS permet d'utiliser des cartes ArcGIS. Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 109 .com. iPad et iPod Touch) pour étendre encore la portée du SIG.

D'autres .Copyright © Esri France Les fonctionnalités principales d'ArcGIS for iOS sont les suivantes: . L'API ArcGIS for iOS est composée de librairies natives Objective C pouvant être utilisées dans l'IDE (Integrated Development Environment) XCode.Recherche de lieux et localisation par adresse . …). attributs et pièces jointes) . requête attributaire.com L'API ArcGIS for iOS L'API ArcGIS for iOS est une API téléchargeable gratuitement () permet de construire des applications iPhone/iPad qui utilisent la puissance fonctionnelle d'ArcGIS Server (cartographie. requête spatiale. géotraitement.Exécuter des Géotraitement ArcGIS .Recherche et partage de cartes à partir d'ArcGIS.Affichage de cartes web . géocodage.Collecte de données (géométrie.identification d'entités et requêtes sur les couches SIG .

com/en/arcgismobile/10.arcgis.  Vous pouvez télécharger l'API ArcGIS for iOS à partir de la page suivante: http://resources.html Les nouveautés d'ArcGIS 10 Page 111 .0/apis/iPhone/concepts/index. exemples de code.com/content/iphone-sdk  L'aide en ligne (concepts. référence.arcgis. …) est disponible à partir de la page suivante: http://help.Copyright © Esri France outils de développement comme Interface Builder peuvent également être utilisés pour le développement de vos applications SIG sur iPhone/iPad.

Copyright © Esri France .