You are on page 1of 7

251, Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél. 04 91 02 34 54 – Fax. 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam.com - http://www.serflam.

com

LA PURIFICATION DE L'EAU Méthodes de purification de l'eau
• • • •

Distillation Echange d'ions Osmose inverse Adsorption sur charbon actif

• • •

Filtration par microporosité Ultra-filtration Photo-oxydation

Distillation
La distillation est un procédé établi de longue date pour purifier l'eau, qui consiste à la chauffer jusqu'à ce qu'elle s'évapore. La vapeur est ensuite condensée puis collectée. L'équipement requis est relativement économique, mais demande beaucoup d'énergie (typiquement 1kW d'électricité par litre d'eau produite). En fonction de la conception de l'alambic, l'eau distillée peut présenter une résistivité aux environs de 1 MΩ-cm. Lorsqu'elle est fraîchement produite elle est stérile si l'équipement est construit à cet effet, mais elle ne peut le rester sans précautions de stockage. De plus, des impuretés volatiles comme le gaz carbonique, la silice, l'ammoniaque ainsi qu'une variété de composés organiques vont "accompagner" la vapeur et se retrouver dans le distillat. Quels sont les inconvénients de la distillation? • La distillation ne produit l'eau purifiée que lentement. Ce procédé ne fonctionne pas à la demande. De ce fait, il faut distiller et stocker une quantité d'eau pour pouvoir l'utiliser ultérieurement. • Le stockage doit être spécifiquement conçu pour protéger l'eau distillée de toute recontamination par les impuretés véhiculées dans l'air ambiant. En outre, les matériaux utilisés lors du stockage doivent être inertes afin d'éviter toute contamination ionique et organique par les parois du contenant. • Troisième problème : les bactéries prolifèrent bien dans une eau qui a reposé quelque temps. Pour maintenir la stérilité, on utilise des bouteilles de stockage stériles et on passe l'eau collectée à l'autoclave, mais une fois la bouteille ouverte elle se retrouve exposée aux bactéries et la contamination débute. • Enfin, dans les zones où l'eau est dure, le tartre se forme et il faut fréquemment nettoyer à l'acide, à moins que l'eau d'alimentation ne soit prétraitée par adoucissement ou osmose inverse.

SARL au capital de 15 245.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R.C. : 83b339 – N° T.V.A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32

il convient d'utiliser les résines en association avec des filtres si l'on recherche une eau exempte de toute particule. De minuscules fragments de matériaux de résines échangeuses peuvent se trouver lessivés et entraînés hors de la cartouche par la circulation d'eau qui la traverse. car les régénérants chimiques sont de puissants désinfectants. Invariablement.V. sont soit retournées à une station de régénération. L'eau est mise à disposition lorsqu'elle est requise. Comme les bactéries prolifèrent rapidement dans l'eau stagnante. les agents cationiques par des ions hydrogène.com . tous les constituants ioniques seront efficacement éliminés de l'eau d'alimentation pour donner une résistivité maximale de 18. Les anions et cations présents dans l'eau d'alimentation sont capturés par les résines échangeuses d'ions et remplacés par des ions hydrogène et hydroxyle qui proviennent de la résine.C.http://www. c'est un processus très souple d'utilisation qui répond à la demande.serflam. Le problème est atténué si l'on met en œuvre une recirculation fréquente pour inhiber la formation des bactéries. soit mises au rebut. si l'on utilise des matériaux de résines de grande pureté. L'échange d'ion ne pourra éliminer de l'eau que les composés organiques polarisés électriquement. l'échange d'ions présente de nombreux avantages. et les agents anioniques par des ions hydroxyle.A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32 . et les impuretés organiques dissoutes peuvent venir colmater les lits de perles • • • • SARL au capital de 15 245.2 MΩ-cm (à 25ºC). Comment fonctionne l'échange d'ions ? • L'échange d'ion fonctionne en échangeant les agents de contamination présents dans l'eau d'alimentation. 04 91 02 34 54 – Fax.251. • En premier lieu. • Au bout d'un certain temps. et si l'on remplace ou régénère les cartouches à intervalles réguliers.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R. lorsqu'elles sont épuisées. Les ions hydrogène et hydroxyle se combinent pour former des molécules d'eau. les cations et les anions auront remplacé presque tous les sites hydrogène et hydroxyle des résines et les cartouches devront être remplacées ou régénérées. Quels bénéfices apporte l'échange d'ions ? Pour la production d'eau purifiée. : 83b339 – N° T.com Echange d'ions L'échange d'ions est largement utilisé dans les laboratoires pour fournir de l'eau purifiée à la demande. les déioniseurs de laboratoire intègrent des cartouches de résines échangeuses d'ions à lits mélangés qui. • Les lits de résines échangeuses d'ions sont constitués de minuscules perles de forme sphérique aux travers desquelles passe l'eau d'alimentation. les cartouches peuvent se trouver contaminées si elles ne sont par régulièrement utilisées. 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam. Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél. En second lieu. Aussi.

évitant de ce fait le besoin de les ré-activer chimiquement. De même. • • • Le procédé ADEPT (Advanced Deionization by Electrical Purification Technology) utilise aussi bien des lits séparés de résines cationiques et anioniques qu'un lit de résines intimement mélangées. Le résultat net est un mouvement d'ions entre les compartiments. Ceci présente des avantages en termes de souplesse de conception et de simplicité mécanique à l'échelle d'un laboratoire. Les cations peuvent traverser la membrane perméable aux cations. produisant des ions hydrogène et hydroxyle. Un bénéfice supplémentaire de l'EDI est qu'un processus permanent d'électrolyse de l'eau se produit au sein de la cellule. Ce procédé fournit en grandes quantités de l'eau de préparation de réactifs de laboratoire sans nécessiter de cartouches de dé ionisation. mais pas la membrane anionique.com échangeuses d'ions.251. Electrodéionisation L'électrodéionisation (EDI) est un procédé de purification électrique mettant en jeu une combinaison de résines échangeuses d'ions et de membranes sélectives aux ions. 04 91 02 34 54 – Fax. dégradant ainsi leur capacité.V. ainsi que les coûts de remplacement des cartouches.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R.http://www. Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél. Le volume relativement élevé des résines dans les cellules procure un effet tampon qui compense les variations de qualité de l'eau d'alimentation.C. Comment fonctionne l'électrodéionisation ? L'EDI a évolué à partir de l'électrodialyse (ED).serflam. • Les résines offrent alors un chemin conducteur au flux des ions en migration. L'EDI. Ceci est particulièrement efficace dans les installations à grande échelle pour des applications pharmaceutiques ou autres. avec pour résultat une production d'eau de pureté élevée. constitue une alternative utile aux autres méthodes de purification. 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam. la combinaison de l'osmose inverse suivie par l'échange d'ions est particulièrement efficace. La qualité de l'eau produite est ensuite encore améliorée par un lit de résines mixtes.A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32 . Les résines utilisées dans les systèmes EDI peuvent comporter soit des compartiments séparés de perles anioniques et cationiques. • Lorsqu'on applique une tension continue aux bornes de la cellule.placées entre une deux d'électrodes. : 83b339 – N° T. Si l'on recherche une eau exempte d'impuretés organiques et minérales. l'eau se trouvant déionisée dans un compartiment tandis que dans un autre elle se concentre. normalement associée à l'osmose inverse. les cations présents dans l'eau sont attirés vers la cathode polarisée négativement et les anions vers l'anode polarisée positivement. SARL au capital de 15 245. Ces ions maintiennent les résines dans un état très régénéré. l'ED ne peut être utilisée dans des conditions économiques que pour produire de l'eau de conductivité relativement élevée (200 µS/cm ou plus) en raison des tensions électriques prohibitives requises pour déplacer les ions au travers d'une eau de pureté toujours plus élevée. Certains systèmes EDI comportent des lits mélangés de résines dans de multiples et étroites cellules.perméable aux cations et perméable aux anions . soit des perles de chaque type dans un compartiment unique. les anions peuvent traverser la membrane perméable aux anions. en remplissant les espaces entre membranes avec des résines échangeuses d'ions. mais pas la membrane cationique.com . Ce problème est résolu avec la technologie EDI. Cette approche évite la baisse de qualité de l'eau résultant de l'épuisement progressif des cartouches. permettant une déionisation quasiment complète. En pratique. Les lits séparés de résines cationiques et anioniques sont abrités dans de grandes cellules qui offrent un chemin de passage aux ions en transit. soit un mélange intime de perles cationique et anioniques. Le principe de l'ED consiste à purifier l'eau dans une cellule contenant deux types de membranes sélectives aux ions .

examinons d'abord l'osmose. sous l'effet d'une force causée par la différence de concentration .A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32 . L'OI est un processus dans lequel l'eau se trouve débarrassée de ses agents de contamination au passage d'une membrane. C'est un processus naturel. Le flux d'eau se poursuit jusqu'à ce que la solution concentrée se retrouve diluée et que la pression inverse empêche tout flux complémentaire au travers de la membrane (équilibre osmotique).http://www.serflam. Osmose inverse L'osmose inverse est un procédé qui résout bien des insuffisances de la distillation et de l'échange d'ions. SARL au capital de 15 245. passe au travers de la membrane et se dirige vers la solution concentrée.C. d'un lit d'échange d'anions et d'un lit de résines mixtes. Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél. Typiquement.V. L'eau. Cependant l'OI n'élimine pas toutes les espèces ioniques et ne peut éliminer les espèces dissoutes comme le gaz carbonique.251. 04 91 02 34 54 – Fax.la pression osmotique -. 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam.com . en les ionisant et en leur faisant passer la membrane. Les niveaux bactériologiques sont minimisés du fait que les conditions chimiques et électriques au sein du système inhibent la prolifération des micro-organismes. l'eau produite a une résistivité de 10 à 18 MΩ-cm (à 25°C) et un contenu en carbone organique total de moins de 20 parties par milliard.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R. qui se produit chaque fois qu'une solution diluée se trouve séparée d'une solution concentrée par une membrane semi-perméable.com • Le procédé à passes multiples dans lequel l'eau d'alimentation pré-purifiée par osmose inverse circule au travers d'un lit d'échange de cations. • L'EDI est un complément efficace à l'osmose inverse (OI). est semblable à bien des systèmes de purification produisant à grande échelle de l'eau de pureté élevée. Pour expliquer l'osmose inverse. : 83b339 – N° T. L'EDI peut aussi bien éliminer le gaz carbonique que les autres espèces faiblement ionisables comme la silice.

L'eau purifiée passe au travers de la membrane pour former le "perméat". qui est continuellement vidangé. L'osmose inverse tend à protéger le système contre les bactéries et les pyrogènes.251. Elle est normalement utilisée pour remplir un réservoir. appelée le "concentrat". SARL au capital de 15 245. La dernière génération de membranes d'osmose inverse à film composite fin. En pratique. et en même temps quasiment tous les agents de contamination non-ioniques de grande taille et les molécules organiques de poids moléculaire supérieur à 100.serflam.C. Les gaz dissous ne sont pas éliminés.com . Toutefois sa vitesse de production est relativement lente. Elle est souvent combinée avec l'échange d'ions pour améliorer considérablement la qualité de l'eau produite.http://www. préalablement à son utilisation ou à la poursuite de sa purification. qui ont remplacé les anciennes membranes cellulosiques.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R. 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam. on pompe l'eau d'alimentation vers un récipient sous pression contenant une spirale ou des fibres creuses à membranes semi-perméables. : 83b339 – N° T.com Si l'on exerce du côté haute concentration de la membrane une pression plus forte que la pression osmotique. Les agents de contamination s'accumulent dans l'eau résiduelle. la direction normale du flux osmotique se trouve inversée. et l'eau pure passe au travers de la membrane en quittant cette fois la solution concentrée et ce faisant elle se sépare de ses agents de contamination. C'est le principe de base de l'osmose inverse (parfois également appelée "hyper filtration"). 04 91 02 34 54 – Fax. éliminent 95 à 98% des ions minéraux.V. l'osmose inverse est une technologie très économique pour un système de purification d'eau. Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél.A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32 . En raison de cette exceptionnelle efficacité de purification.

colloïdes généralement bien plus petits que la taille des pores des membranes. et les bactéries. à moins qu'elles ne soient remplacées par un ultra-filtre. pour éliminer les impuretés organiques présentes à l'état de traces. préparé par pyrolyse de noix de coco. Les membranes microporeuses sont généralement considérées comme indispensables dans un système de purification d'eau. mais ils peuvent également être disposés de façon qu'une petite portion de l'eau d'alimentation produise un effet SARL au capital de 15 245. les pores d'un ultra-filtre doivent avoir un diamètre inférieur ou égal à environ 0.com Substrats adsorbants Le charbon actif. 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam. de 0. et pour prévenir toute recontamination du système par des bactéries qui emprunteraient ces chemins. Filtration par microporosité Les membranes de filtration par microporosité établissent une barrière physique au passage des particules et micro-organismes d'un calibre aussi petit que 0. 04 91 02 34 54 – Fax.251.02 micron. élimine le chlore par un mécanisme catalytique. Le filtre sub-micronique peut être installé au point de sortie de façon à constituer le dernier filtre avant l'utilisation. et il est souvent présent à deux emplacements dans un système de purification. Ils capturent les agents de contamination. comme les acides humique et fulvique.002 micron. Il convient aussi d'installer des filtres submicroniques à des points critiques pour une protection absolue. qui attirent et retiennent ces colloïdes apparaissant naturellement.A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32 . excepté le fait que les pores sont légèrement plus grands. de charbon ou de perles de résine.2 micron sont largement utilisés dans les systèmes de traitement d'eau. Les ultra-filtres peuvent être utilisés d'une manière analogue aux membranes microporeuses. Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél. les particules de résines des cartouches échangeuses d'ions. les filtres à charbon actif sont aussi installés dans la boucle d'affinage des systèmes de purification de l'eau. porteurs d'une faible charge négative (mesurée par le potentiel Zeta).V.com .serflam. : 83b339 – N° T. La plupart des eaux brutes contiennent des colloïdes. et exclure toute molécule de poids atomique égal ou supérieur à 5000.C. Pour éliminer les pyrogènes. Des résines macroporeuses échangeuses d'anions (habituellement exploitées dans une forme chlorure). Des microfiltres d'une taille absolue de pore de 0. avant un échange d'ions final. il existe une large gamme de substrats d'adsorption. Souvent. y compris les fines de carbone émanant des cartouches d'adsorption organique.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R. on place souvent le charbon actif avant les membranes OI pour éliminer ces agents de contamination. Outre le charbon actif.001 to 0. Ultra-filtration L'ultra-filtration utilise une membrane très similaire par sa conception à celle de l'osmose inverse. colmatées par les impuretés organiques dissoutes. Il est possible d'améliorer les performances des filtres en utilisant des micro filtres modifiés en surface. et. Une approche alternative consiste à placer le filtre sub-micronique dans la boucle de recirculation pour éliminer en permanence les bactéries de l'eau purifiée.http://www. Le carbone peut être utilisé sous forme de granules ou plus commodément en blocs. Certains systèmes intègrent aussi des "filtres ultra-micro" d'un calibre de 0. sont particulièrement efficaces pour éliminer les agents de contamination organiques de grande taille qui apparaissent naturellement.05 micron. et les impuretés organiques dissoutes par adsorption. Comme les membranes d'osmose inverse composites à film fin pourraient être endommagées par une exposition excessive au chlore.1 micron. à un moindre degré.

com de chasse tangentielle sur la membrane pour minimiser l'accumulation d'agents de contamination et la prolifération bactérienne.251. Photo-oxydation La photo-oxydation utilise un rayonnement ultraviolet de haute intensité pour détruire les bactéries et les autres micro-organismes. Mais également pour couper et ioniser tous les composés organiques en vue de leur élimination ultérieure par les cartouches échangeuses d'ions.00 € – N° SIRET : 32683391000028 – R. Le rayonnement présente une action bactéricide d'efficacité maximale à une longueur d'onde de 254 nm.A : FR 37/326833910 – NAF : 516L5 Banque : SMC Marseille Cpte N° : 30077/01000/0000256182 S/32 . 04 91 02 37 04 e-mail : serflam@serflam.V.serflam.com . : 83b339 – N° T.http://www. 04 91 02 34 54 – Fax. SARL au capital de 15 245. tandis que des longueurs d'onde plus courtes (185 nm) sont les plus efficaces pour l'oxydation des impuretés organiques. L'ultra-filtration est une excellente technologie pour assurer une qualité d'eau ultra-pure homogène au regard des particules. Chemin de Ste Marthe 13014 Marseille Tél. des bactéries et des pyrogènes.C.