You are on page 1of 22

Djebbour fait plier

Olimpiacos 3 - Dortmund 1

Kadir «Halilhodzic a
métamorphosé notre

le champion d’Allemagne

manière de jouer»

«Boudebouz et moi nous sommes promis de nous revoir au prochain stage»
«Cette fois, je veux jouer un Mondial en participant

aux éliminatoires»
Il s’est imposé avec Al Sadd 0-2 en Corée du Sud

Belhadj, un pied en finale de la Ligue des champions asiatique JSK

JEUDI 20 OCTOBRE 2011 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1720 PRIX 20 DA

Il évolue avec la sélection

du Nigeria des U23

Ajani Ibrahim sera
supervisé au Maroc
Vers la non-convocation
de Camara face à El Eulma
USMA

Djediat et Meftah incertains face au WAT

Il passera une échographie ce matin à Tizi

face au MCEE
MCA
Ils ont failli en venir aux mains à l’entraînement
MCA - ASO

Tedjar out

Accrochage
CRB

superviseur

Menad en

Solinas accuse

Amroune-Mobitang

ses dirigeants Demou
Aoudia

«Je vous ai demandé Raho, vous ne me l’avez pas ramené»

ESS USMH

boude
«Geiger a libéré Djabou»
un e-mail à Pellicano pour le dissuader d’investir au Mouloudia»

Aouf «Certains ont envoyé

02
Il dit tout au Buteur

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Tout comme son camarade international, Ryad Boudebouz, le milieu de terrain algérien de VA FC, Foued Kadir, dit tout au Buteur à propos de ses retrouvailles avec son pote et camarade en sélection, dimanche au stade du Hainaut de Valenciennes. Désigné meilleur joueur du dernier Algérie-RCA et homme du match Valenciennes-Sochaux, Foued nous parle de cette folle semaine qu’il a vécue. Il revient avec détails sur sa production contre la République centrafricaine et ce succès qu’il qualifie d’important pour l’avenir des Verts. Le natif de Martigues nous parle aussi des chances de l’EN dans les prochaines éliminatoires CM 2014 et son rêve de disputer un autre Mondial avec la sélection nationale de son pays.

Kadir «Halilhodzic a métamorphosé notre manières’est promis de de jouer» «Avec Boudebouz on
se revoir dès le prochain stage»
«Cette fois, je veux jouer un Mondial en participant

aux éliminatoires» «Ce n’est jamais compliqué de jouer avec de bons joueurs comme Metref et Mesbah»
décide. Moi, je suis là pour appliquer les consignes du sélectionneur. Après, quel que soit le rôle qu’il m’attribue, je aussi, vous terminez bien vos matchs… C’est vrai, physiquement, je me sens très bien, la preuve que j’ai repris ma place de titulaire dans l’équipe. Avez-vous eu des moments de doute lorsque le coach ne vous faisait pas trop confiance ? Non, et c’est ce qui fait ma force. Partout où je suis passé, j’ai toujours été au pied du mur et puis après, j’ai toujours su travailler et gagner ma place. Je suis un bosseur, je ne lâche rien, c’est mon tempérament. Dans ma tête, j’ai toujours été fort et cela m’a permis de rebondir. Tant que la concurrence est saine, je ne doute jamais. Vous avez refusé poliment de vous adresser à la presse au 5-Juillet, pouvez-vous revenir sur ce match contre la RCA ? Sincèrement, depuis l’arrivé de Halilhodzic, ça bosse énormément sur le plan technique à l’entraînement. On travaille beaucoup les combinaisons à deux et à trois offensivement. Et cela s’est bien ressenti lors du match face à la RCA. Voilà aussi ce qui explique un peu cette bonne entente sur le terrain et cette meilleure organisation offensive de notre équipe. J’espère que ça va continuer dans ce sens-là. Le public du 5-Juillet vous a aussi adopté, les fans présents ont scandé votre nom, cela vous fait quoi ? Franchement, ça m’a fait chaud au cœur, sachant que le public du 5-Juillet était très exigeant et difficile à conquérir. Ce sont des supporteurs connaisseurs et le fait qu’ils aient scandé mon nom prouve qu’ils se sont rendus compte que j’ai bien mouillé le maillot et c’est, pour moi, la plus belle des reconnaissances. Une performance à confirmer contre la Tunisie et le Cameroun en amical en novembre prochain… Voilà, ça reste certes des matchs amicaux, mais il faut vraiment continuer à préparer l’avenir de la sélection. L’équipe est en plein renouveau et avec le nouveau coach on est reparti de zéro. On a franchi un palier, il faudra continuer à en franchir d’autres pour devenir plus performants en prévision des prochaines qualifications. En abordant les qualifications, il y aura les éliminatoires de la CAN 2013 et celles du Mondial 2014, vous rêvez toujours de disputer un autre Mondial ? Tout à fait. Qui ne rêve pas de disputer une autre Coupe du monde ? Le dernier Mondial joué avec l’Algérie reste la plus belle compétition et le plus beau souvenir de ma carrière de footballeur, donc aujourd’hui l’objectif est clair, j’espère vraiment participer à la qualification de mon pays au prochain Mondial. Aussi, il ne faut pas perdre de vue qu’on doit aller à la CAN 2013. En sélection, la concurrence fera rage, il y a beaucoup de joueurs performants qui évoluent au milieu comme Boudebouz, Ziani ou Abdoun qui sont hors liste… D’abord, c’est une très bonne chose pour l’EN. Et, en sélection, c’est différent. Quel que soit le joueur qui sera aligné, l’essentiel est que l’Algérie gagne ses matchs. On restera tous des supporteurs de la sélection. C’est vrai qu’on est nombreux à briguer le même poste, mais le coach est là, et je pense qu’il est le mieux placé pour faire jouer les meilleurs et surtout ceux qui méritent de jouer. Aujourd’hui c’est moi, demain ce sera Ryad Boudebouz et après, un autre. On doit l’accepter, il n’y aura aucun problème là-dessus. Le Mali sera l’adversaire direct de l’EN pour les prochaines éliminatoires de la CM 2014, quel est votre avis ? Je pense que le Mali est redoutable, lui qui possède entre guillemets les meilleurs joueurs en ce moment qui évoluent tous dans des grands championnats européens. C’est vrai qu’on doit se méfier du Bénin qui reste une équipe difficile à manœuvrer. Il faudra aussi rester bien sur nos gardes face aux autres adversaires qui auront à cœur de jouer les trouble-fête. Sincèrement, en Algérie, on est unanimes à dire que vous êtes talentueux, certains se demandent ce que vous faites à Valenciennes… (Il rit franchement). Je ne sais pas, c’est le Mektoub, mais il est vrai aussi que l’année dernière a été une saison pénible pour moi. Comme vous le savez, j’ai eu cette grosse blessure au genou qui m’a rendu indisponible pendant sept mois. Donc, en jouant dix matchs seulement, c’était difficile de se montrer et trouver un club plus huppé que Valenciennes même si je me sens très bien ici. Cette année, j’espère vraiment réaliser une saison pleine, avec de bonnes statistiques et, pourquoi pas, attirer les convoitises d’un grand club. Dans quel championnat aimeriez-vous évoluer à l’avenir ? J’aime bien le championnat espagnol. Il est le plus approprié pour moi. Ça se joue vers l’avant avec deux, trois touches de balle, donc c’est le plus adapté pour moi. En l’espace de deux matchs, vous êtes devenu une coqueluche en Algérie, le public parle de vous comme le meneur de jeu tant attendu, vous vivez cela comment ? Vous savez, je garde la tête froide. D’ailleurs, je ne suis pas du genre à trop attendre la presse le lendemain des matchs. Maintenant, si le public algérien m’a adopté, tant mieux, je n’ai pas à me plaindre, j’en suis même très fier. En tout cas, je ne m’enflamme pas, moi je reste concentré sur le terrain et c’est la seule vérité qui compte. Le public algérien a trop attendu une réaction aussi large que complète de votre part, qu’avez-vous à lui dire pour clore cet entretien ? Comme je l’ai dit depuis que je suis en sélection, même bien avant que je sois convoqué puisque j’étais un supporter de l’EN, notre public est extraordinaire. Je lance un appel à nos fans de rester derrière notre Equipe nationale et Inch’Allah on va écrire une nouvelle page autrement plus passionnante ensemble. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

«Il n’y a pas meilleure reconnaissance que celle du public du 5-Juillet»

Tout d’abord, félicitations pour cette belle victoire face à Sochaux, un mot sur ce succès ? Ça fait énormément de bien, on avait besoin de ce succès. On savait qu’en gagnant ce match, on allait grimper trois, voire quatre places au classement et c’est chose faite après cette victoire contre Sochaux. Bon, maintenant, on va passer directement au sujet qui intéresse les Algériens, à savoir vos retrouvailles avec Ryad Boudebouz, ça s’est passé comment ? Ça s’est très bien passé comme d’habitude avec Ryad, depuis qu’on se connaît on a toujours eu de bons rapports. Franchement, c’était un plaisir de le retrouver, dimanche. On croit savoir que vous vous entendez bien avec Boudebouz… On est amis depuis bien longtemps, c'est-àdire qu’on se connaissait même bien avant la Coupe du monde. Après, on a fait le Mondial ensemble et notre amitié est devenue plus solide. On s’appelle souvent pour prendre des nouvelles et ça se passe très bien. Vous vous êtes vus avant et après le match, donc vous avez certainement abordé plusieurs sujets, notamment celui de la sélection… Absolument, on a discuté avant le match, on a refait un peu le monde. On a discuté de tout et de rien. Bien sûr, comme d’habitude, on a parlé essentiellement football, de nos performances et de l’Equipe nationale. En fin de rencontre, on s’est revu et on s’est échangé les maillots. Avant de se quitter, on s’est souhaité bonne chance, avec la promesse de se revoir bientôt en sélection Inch’Allah. Ryad nous a appris que vous avez sorti un match énorme, il n’a pas tari d’éloges sur votre prestation. Un commentaire ? Sincèrement, Ryad est un garçon très gentil. Ça m’a fait chaud au cœur d’apprendre cela. En fin de match, il m’a félicité et, franchement, j’ai bien apprécié la discussion qu’on a eue. Et vous l’avez trouvé comment dans ce duel ? Boudebouz reste égal à lui-même. Sur le plan technique, il est trop fort, nettement au-dessus même. Sur ce match de dimanche, ce n’était pas évident pour lui. Il manquait énormément de monde dans cette équipe de Sochaux, il était un peu seul, donc ce n’était pas facile pour lui. Les internautes et les lecteurs du Buteur vous ont désigné homme du match Algérie-RCA, une réaction par rapport à cette distinction ? Ça fait plaisir et c’est réconfortant d’être reconnu par les siens. Après, c’est tout le groupe qui est à féliciter. Cette victoire est le fruit d’une très bonne semaine d’entraînement qu’on a effectuée tous ensemble durant ce stage à Alger. Buteur et passeur décisif, d’aucuns estiment que le grand mérite vous revient… Le mérite revient à toute l’équipe. On s’est bien préparés pour ce rendez-vous. Ce match face à la RCA, je ne l’ai pas joué tout seul, donc je tiens à féliciter tous mes camarades qui ont montré une grande motivation dans le travail et une solidarité sans faille du début du stage jusqu’à sa fin. Vous avez animé le jeu de l’EN face à la RCA, est-ce le poste que vous aimez occuper en sélection ? Ecoutez, c’est le coach qui fait ses choix. C’est lui qui

qui lui st e e ce ort rtant e» p po agn u’im «Q e, l’imérie g jou l’Alg que

me donne toujours à fond. Oui, mais tout le monde s’accorde à dire que vous avez le profil le mieux indiqué pour être le meneur de jeu des Verts… Sincèrement, quand je viens en Equipe nationale, je fais tout pour remplir ma mission comme il se doit. Pour revenir à votre question, c’est vrai que mon poste de prédilection est d’être derrière les attaquants. Après, je m’adapte à toutes les situations, il n’y a aucun problème, l’important c’est d’être là, présent, pour servir la sélection. Face à la RCA, on vous a vu très à l’aise sur le flanc gauche. Avec Metref et Mesbah, vous avez constitué un trio fluide et très dangereux, l’entente est parfaite entre vous trois on dirait... Oui, c’est exactement cela. De toute façon, vous savez, ce n’est jamais compliqué d’évoluer avec de très bons joueurs comme Hocine (Metref) et Djamel (Mesbah). Je veux dire qu’on n’a pas besoin de se connaître pour parler le même langage footballistique sur un terrain. Je crois que cela s’est vérifié face à la RCA puisqu’on a réussi quelques belles combinaisons ensemble. Des combinaisons que vous avez travaillées à l’entraînement… Exactement, et ça fait plaisir, franchement, d’enchaîner les mêmes mouvements qu’on a réalisés avec le coach. D’ailleurs, c’est là notre grande satisfaction. Avec Vahid, on avance à grands pas et surtout de manière très sûre. Homme du match Algérie RCA et, juste après, meilleur joueur de la rencontre Valenciennes Sochaux, c’est une belle semaine que vous avez vécue là... Oui, El Hamdoulilah, mon travail et ma persévérance dans l’effort ont fini par payer. Deux buts en une semaine, c’est bien, j’espère que ça va continuer Inch’Allah. Après un début difficile, peut-on dire que Foued est en grande forme ? Dieu merci, ça marche bien pour moi. C’est vrai, j’ai eu quelques difficultés en début de saison où le coach Sanchez ne me faisait pas trop confiance, il ne m’accordait pas un temps de jeu assez conséquent pour pouvoir m’exprimer, mais ça va nettement mieux pour moi depuis quelques semaines. La roue a tourné et je ne vais rien lâcher. Quoi qu’il arrive, je vais continuer à bosser. Physiquement vous êtes bien

« atta Evolu de quant er der jou prédi s est rière era l i là ectionmon ples le d où le , ma oste is em andcoach je me e»

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil Equipe nationale

03
Ojogo.pt lui a attribué des propos qu’il n’a jamais tenus

Fin du calvaire

pour Meghni
lessé il y a plus de cinq semaines maintenant, à l’occasion de la première journée du championnat qatari, le milieu de terrain algérien d’Umm Salal, Mourad Meghni, semble voir enfin le bout du tunnel. Annoncé de retour à la compétition à plusieurs reprises ces derniers jours, le joueur a été contraint, néanmoins, de prolonger sa convalescence de trois semaines, étant donné que sa blessure aux ischio-jambiers ne s’était pas cicatrisée à temps. Ce contretemps avait quelque peu agacé le joueur qui peine énormément à enchaîner les rencontres depuis deux ans maintenant, à cause de ses blessures à répétition. Toutefois, soutenu et aidé par ses dirigeants et son entraîneur surtout, Meghni a pris son courage à deux mains et a continué à se soumettre aux soins pour pouvoir ainsi retrouver les terrains le plus tôt possible. Selon nos informations, l’ancien sociétaire de la Lazio de Rome, qui a repris l’entraînement en solo, il y a quatre jours de cela, a réussi toutefois, avant-hier, à accélérer ses mouvements et faire quelques exercices physiques, sans ressentir la moindre douleur. Une bonne nouvelle pour Meghni qui voit ainsi son calvaire prendre enfin fin.

Soudani : «Je n’ai jamais parlé à ce journal»

B

Il ne défiera pas Ziani demain
Voulant savoir si Meghni avait des chances de retrouver les terrains à l’occasion de la rencontre comptant pour la cinquième journée du championnat, qui va opposer la formation d’Umm Salal à son homologue d’Al-Jaïsh, demain soir, Harmatallah a répondu : «Non, je crois qu’il ne sera pas possible pour Meghni de rejouer dès ce vendredi. Il n’est pas encore prêt à reprendre la compétition, même si je dois préciser que l’IRM qu’il a passée dernièrement n’a rien révélé. Le joueur va poursuivre son programme d’entraînement en toute sérénité et on verra la semaine prochaine s’il sera sur le banc ou pas. Je reste cependant optimiste.» D’après les conclusions du premier responsable du volet technique d’Umm Salal, Meghni n’aura donc pas l’occasion de croiser son ex-coéquipier en sélection, Karim Ziani.

pour ainsi les voir à l’œuvre, aurait affirmé cependant à ses collaborateurs que le cas

Peu de chances qu’Halilhodzic le retienne pour le prochain stage
Non retenu pour la précédente rencontre face à la République centrafricaine, en raison bien évidemment de sa blessure, Mourad Meghni espère retrouver au plus vite la compétition avec son club pour ainsi avoir la possibilité de voir son nom sur la prochaine liste que dévoilera le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic pour les deux rencontres amicales face à la Tunisie et au Cameroun. Cependant, et selon une source proche du coach bosniaque, on apprend que celui-ci ne compte pas adresser de convocation à Meghni, sous prétexte qu’il n’est pas à 100% de ses moyens et souffre d’un manque flagrant de compétition. Halilhodzic, qui avait annoncé pourtant son intention de faire appel à un maximum de joueurs, à l’occasion de ces deux rencontres amicales,

Il a retapé dans le ballon hier
Après quelques séances d’entraînement en solo, marquées beaucoup plus par des footings et quelques exercices physiques, Mourad Meghni a, pour la première fois depuis sa blessure, retapé dans le ballon lors de la séance d’hier après-midi. Il a aussi effectué quelques accélérations. D’après son entraîneur, Hassan Harmatallah, qu’on a eu au bout du fil hier en début de soirée, le milieu algérien retrouvera l’entraînement avec le reste du groupe, normalement en début de semaine prochaine.

Meghni lui posait quelque peu problème. En effet, au moment où le sélectionneur rendra publique sa liste (le 25 ou le 26 octobre prochain), le natif de Paris n’aura pas encore repris la compétition. Conformément à sa ligne de conduite observée jusque-là, il n’est pas question pour lui qu’il le retienne pour ne pas faire de différence avec le reste des joueurs. Cela dit, Halilhodzic veut surtout profiter de ces tests amicaux pour jauger le niveau actuel du prodige algérien et voir s’il pourra ainsi compter sur lui en tant que patron de l’Equipe nationale lors des prochaines échéances officielles. Saïd F.

ilal Soudani s’est dit étonné des propos qui lui ont été attribués par un site d’un quotidien sportif portugais spécialisé, Ojogo.pt, qui avait publié un article dans lequel l’Algérien aurait annoncé qu’il a bel et bien gagné sa place de titulaire, après sa belle production sortie en Coupe de Portugal. Dans une déclaration parue sur le site officiel du club, l’attaquant de Vitoria Guimarães a apporté un démenti à tout ce qui a été rapporté à son sujet : «Je veux que tout le monde sache que je suis concentré à fond avec mon équipe. Je travaille fort à l’entraînement pour justement rendre les performances de l’équipe encore meilleures. C’est mon devoir envers mon club employeur. Je ne sais pas d’où on a sorti ces propos. D’ailleurs, je n’ai jamais déclaré des choses pareilles à ce journal.»

H

«Ces déclarations ne me perturbent pas»
Poursuivant sa mise au point faite sur le site de son club, Soudani ne s’est pas contenté de nier ces propos du journal Ojogo. L’ex-buteur de l’ASO s’est aussi engagé à faire de son mieux pour améliorer les performances de son équipe. Humble et gardant la tête bien sur les épaules, il a aussi déclaré qu’il restait à la disposition de son entraîneur, sans jamais montrer la moindre prétention de sa part, après son exploit réalisé en Coupe du Portugal en ayant qualifié son équipe au prochain tour grâce à son joli doublé : «Ce n’est pas parce que j’ai marqué deux buts que je vais dire que je vais revendiquer ou dire que c’est bon, j’ai gagné ma place à Guimarães. Je sais que je dois encore travailler pour devenir plus utile à mon équipe. C’est la chose la plus importante. Mon expérience à Guimarães se déroule très bien. Je veux tout donner pour laisser une bonne impression dans ce club. Croyez-moi, les déclarations qui m’ont été attribuées ne me perturbent nullement. Je reste serein et imperturbable.» M. A.

Il s’est rétabli de sa blessure

Yahia prêt à tenir sa place face à l’Ittifak

T

ouché au pied suite à un méchant tacle d’un joueur adverse, samedi dernier, lors du précédent match de championnat face à Hajr, le défenseur international Anthar Yahia, qui avait dû quitter précipitamment le terrain au bout de 33 minutes de jeu seulement, semble s’être remis de cette blessure qui ne fut finalement pas aussi grave qu’on le croyait au tout début. Pour être fixé de manière plus précise sur la nature de cette blessure, le joueur avait passé une IRM qui n’a

rien révélé de grave. Cela a beaucoup soulagé l’ancien pensionnaire du VFL Bochum qui, selon nos informations, devrait, sauf surprise, tenir sa place demain pour le match de la sixième journée du championnat saoudien face à la formation de l’Ittifak. Il faut dire que l’entraîneur d’Al-Nassr, le Brésilien Costas, compte énormément sur l’apport du défenseur algérien pour ce choc face au leader du championnat. Un match qu’il faudra gagner pour les coéquipiers de Yahia, s’ils espèrent réellement jouer les premiers rôles cette saison.

courent dans tous les sens ces derniers jours pour trouver une solution à ce problème qui perdure et éviter ainsi toute possibilité de grève. Faut-il rappeler que le manque de liquidités à AlNassr a failli entraîner l’annulation de certains contrats de joueurs en début de saison, dont celui de l’ancien capitaine de l’EN.

Avis de décès
Monsieur Aït Chabane Salem a l’immense douleur d’annoncer le décès de sa mère Oumamar Fetta, rappelée à Dieu, hier, à l’âge de 93 ans. L’enterrement aura lieu aujourd’hui, 20 octobre 2011, au cimetière du village Bouadnane Iboudrarène, Tizi Ouzou. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Yahia : «Ma blessure n’était pas grave»

Revoilà le problème des salaires à Al-Nassr !
Dans un autre registre et à en croire certains médias saoudiens, le problème des salaires des joueurs a refait surface au sein de cette formation d’Al-Nassr, puisqu’on apprend que les Yahia and Co n’ont pas encore encaissé leurs salaires des deux derniers mois. Les responsables du club

Dans des déclarations accordées aux médias saoudiens, Anthar Yahia s’est voulu rassurant quant à sa blessure, en affirmant qu’il sera très probablement prêt à jouer la rencontre de demain face à l’Ittifak. «Ma blessure MM. Aouimer Ali, Nabil Amra, directeur du journal Le n’était pas aussi grave. Elle ne Buteur, Ahmed Lakrout, Kassel, les docteurs Hamimed et Abdessamed Anik, profondément peinés par la disparition prête pas à inquiétude. En principe, je serai bien prêt pour la pro- de Oumamar Fetta, mère de M. Aït Chabane Salem, ravie à l’affection des siens, hier, à l’âge de 93 ans, présentent à ce chaine rencontre. Je poursuis dernier ainsi qu’à toute la famille de la défunte leurs actuellement la dernière phase du condoléances les plus attristées et les assurent, en cette programme que m’a prescrit le douloureuse circonstance, de leur profonde sympathie. médecin du club. Je rassure les Puisse Dieu le Tout-Puissant lui accorder Sa Sainte Miséricorde et faire du Paradis son éternelle demeure. fans, je vais bien.» A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons. S. F.

Condolèances

04
er

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Bonne entrée

Il a marqué son 1 but en Ligue des champions

Du grand Djebbour
face à Dortmund !
près deux revers de suite concédés face à Marseille et Arsenal, l’Olympiacos Le Pirée a signé son premier succès en Ligue des champions, hier, en venant assez aisément de la formation championne d’Allemagne, le Borussia Dortmund. Une victoire rendue possible grâce notamment à une belle réalisation pleine d’opportunisme marquée par l’Algérien Rafik Djebbour, auteur du second but de son équipe, quelques instants avant la pause (40’). Un qui but a permis à ses camarades de regagner les vestiaires avec une bonne dose de confiance, avant de pouvoir consolider cet avantage en deuxième

en jeu de Feghouli

A

mi-temps par Modesto (78’). Ainsi, à la faveur de ce succès obtenu trois buts à un, les poulains du coach Ernesto Velverde préservent leurs chances de passer au prochain tour dans ce groupe F, dominé par Marseille et Arsenal. Il a enflammé le Stadio Karaiskakis Refroidis par le but égalisateur des Allemands, survenu à la 27’, l’attaquant international algérien de l’Olympiacos, Rafik Djebbour, qui a déjà marqué deux buts en Super League grecque, a eu le mérite d’enflammer de nouveau le chaudron du stade Karaiskakis. En effet, Rafik Djebbour, qui a ouvert son compteur buts en Ligue des champions d’Europe, hier, face au Borussia Dortmund, a

tout simplement guidé ses camarades vers un succès mérité. A la réception d’un centre de l’un de ses camarades, Djebbour contrôle bien le ballon, évite deux adversaires et place le cuir hors de portée du gardien de Dortmund, au prix d’une magnifique frappe croisée du droit. Djebbour aurait même pu être passeur décisif si son coéquipier Mirales avait su transformer cette lumineuse passe de l’Algérien à la 64’. Son coach lui a offert une standing-ovation Au top physiquement, Rafik Djebbour a sorti un match plein, hier soir. Ce dernier, qui s’est toujours bien comporté dans un système de jeu offensif comme celui adopté hier

par son entraîneur l’Espagnol Ernesto Velverde, a fait voir de toutes les couleurs aux défenseurs allemands de Dortmund. Très habile et assez pesant techniquement, Djebbour, qui s’est défoncé dans ce match, a été remplacé par son coach qui a voulu offrir à son international algérien une standing-ovation. Il a cédé sa place à son coéquipier Pantelic, à la 87’. C’est sous un tonnerre d’applaudissements qu’il a quitté le stade Karaiskakis. Les fans de l’Olympiacos ont longuement scandé son nom à sa sortie. Le sympathique Rafik a répondu par un large sourire, avant d’aller serrer la main à son entraîneur et à ses équipiers assis sur le banc. Moumen A.

Du déplacement avec Valence FC, hier à Leverkusen, en Ligue des champions, l’Algérien Sofiane Feghouli a débuté la partie sur le banc, contre le Bayern local. Incorporé en seconde période, à la place de son coéquipier Pablo (65’), Feghouli s’est bien distingué durant les 25 minutes qu’il a passées sur le terrain. Très remuant, il aura été un danger permanent pour la défense allemande. Malheureusement, ces passes chirurgicales n’ont pas été bien exploitées par ses coéquipiers attaquants. M. A.

Grâce à leur succès (2-0) à l’extérieur

Belhadj et Al-Sadd,
un pied en finale de l’AFC

Boudebouz opérationnel
Victime d’un méchant coup au niveau du tendon d’Achille, lors du dernier match joué à Valenciennes, le milieu de terrain offensif du FC Sochaux, Ryad Boudebouz, qui est allé au bout de cette rencontre perdue trois buts à zéro, a repris normalement les entraînements avec le groupe. Après une journée de repos, lundi, Boudebouz est opérationnel. Il sera, sauf complication de dernière minute, du groupe face à Evian Thonon.

A

l’occasion de la demi-finale aller de la Ligue des champions d’Asie, la formation qatarie d’Al-Sadd, où évolue l’international algérien, Nadir Belhadj, a réussi un retentissant exploit, hier, en parvenant à revenir de son périlleux déplacement en Corée du Sud, pour son match face au club du Suwon Samsung Bluewings, avec un précieux succès (2-0). Un résultat qui lui permet de prendre une sérieuse avance pour accéder en finale, avant le match retour prévu dans 15 jours, au Qatar. Le bourreau de cette formation sudcoréenne se nomme Mamadou Niang qui, par deux fois, aura réussi à crucifier son adversaire du jour, tout d’abord à la 71’, d’un joli tir dévié, puis à la 81’, après avoir remporté son duel face au gardien adverse. L’Algérien a fourni une excellente prestation Aligné comme souvent au poste d’arrière gauche, l’international algérien, Nadir Belhadj, a sorti une très belle prestation lors de cette demi-finale. Son rendement sur le plan défensif notamment aura été très précieux et important dans ce beau succès arraché. Il faut dire aussi que les consignes du coach étaient claires pour Belhadj, puisque ce dernier s’est contenté, durant la majeure partie du match, de défendre et d’éviter les montées en attaque, comme il le fait

Classement FIFA

L’Algérie grimpe la sélection algérienne, grâce à sa de 11 places Après plusieurs mois de régression,
belle victoire enregistrée le 9 octobre dernier face à la République centrafricaine (2-0), est parvenue à grimper de 11 places au classement FIFA de ce mois d’octobre, qui a été rendu public hier sur le site de l’instance footballistique mondiale. En effet, le succès obtenu face à la RCA, le premier sous l’ère Halilhodzic, a énormément contribué dans cette belle progression des Verts dans ce classement et lui permet donc de se retrouver à la 35e place. Avec ses 713 points, l’Algérie pointe désormais aussi au quatrième rang sur le plan continental. Elle conserve sa deuxième place, après l’Egypte, dans le classement des nations arabes. S. F.

très souvent. Le joueur a disputé l’intégralité du match. Une bagarre générale a failli arrêter la rencontre La fin de cette demi-finale fut très houleuse entre les deux équipes. Une bagarre générale a éclaté entre certains joueurs des deux camps, à la 81’, après le second but de Niang. Les choses ont failli dégénérer, n’était l’intervention du service d’ordre. Il faut dire que le second but inscrit par le sénégalais a mis dans une colère noire les joueurs sud-coréens. En effet, alors que Suwon s’attendait à ce que le ballon lui soit rendu, après l’avoir volontairement sorti auparavant pour permettre à un joueur d’Al-Sadd de reprendre son souffle, après un contact avec son vis-à-vis, Abdelka-

der Keita, l’international ivoirien d’AlSadd, ne respectant guère les règles du fair play, en a décidé autrement, et a continué l’action, jusqu’à donner une belle passe en profondeur à Niang qui n’a éprouvé aucune difficulté à doubler la mise. Ce manque de fair-play a poussé même certains supporters du club hôte à accéder sur le terrain et s’accrocher avec l’Ivoirien notamment. Ripostant aux insultes des fans, Keita s’est vu infliger un carton rouge direct par l’arbitre. Les choses ne se sont pas arrêtées là pour Al-Sadd puisque à la 90’, Mamadou Niang, à son tour, s’est vu expulser. Les deux joueurs, qui seront automatiquement suspendus pour la rencontre retour, pourraient très probablement rater la finale aussi. S. F.

JO
Groupe A
26/11/2011 26/11/2011 29/11/2011 29/11/2011 02/12/2011 02/12/2011

2012
Programme des rencontres du tournoi final des éliminatoires qualificatives aux prochains Jeux Olympiques 2012 qui auront lieu au Maroc

Heure Lieu
Nigeria - Maroc Algérie - Sénégal Maroc - Algérie Sénégal - Nigeria Nigeria - Algérie Maroc - Sénégal 17h30 20h30 17h30 20h30 19h00 19h00 Tanger Tanger Tanger Tanger Marrakech Tanger

Groupe B
27/11/2011 27/11/2011 30/11/2011 30/11/2011 03/12/2011 03/12/2011 Égypte - Gabon South Africa - Côte d’Ivoire Gabon - South Africa Côte d’Ivoire - Égypte Egypte - South Africa Gabon - Côte d’Ivoire Date

Heure
17h30 20h30 17h30 20h30 19h00 19h00

Lieu
Marrakech Marrakech Marrakech Marrakech Marrakech Tanger Lieu Tanger Tanger

Alors que Ziaya est sorti blessé

L’Ittihad de Djeddah s’éloigne de la finale
L’Ittihad de Djeddah a sérieusement compromis ses chances de passer en finale de la Ligue des champions d’Asie, après avoir été battu en demi-finale aller à domicile par la formation sud-coréenne de Jeonbuk Hyundai Motors sur le score de trois buts à deux. L’attaquant algérien de l’Ittihad, Abdelmalek Ziaya, a commencé la partie comme titulaire. Touché dans ce match, Ziaya a dû céder sa place au bout de 33 minutes seulement, en raison de blessure. Sa sortie aura été préjudiciable pour son club.

Demi-finales
13 14 1er Groupe A - 2e Groupe B 1er Groupe B -2e Groupent A

Heure 17h30 20h30

07/12/2011 07/12/2011

Match de classement
15 perdant 13 - perdant 14 10/12/2011 17h30 Marrakech

Finale
16 vainqueur 13 v vainqueur 14 10/12/2011 20h30 Marrakech

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup sur coup JSK
Alors que le joueur a été autorisé à réintégrer le groupe

05
Deux séances d’entraînement avant El Eulma

Ighil veut maintenir la sanction

à l’encontre de Camara

q C’est avant-hier que les joueurs de la renoué avec qentraînements.JSK ontsoir de cette les Au cours séance de reprise, la charge de travail fut très légère. Au début, les joueurs ont débuté par le jeu habituel d’échauffement avec ballon avant le footing. Par la suite, Meziane Ighil a fait augmenter le rythme pour ses joueurs durant une dizaine de minutes. La charge a baissé une nouvelle fois en enchaînant avec du tennis-ballon. Un match d’application sans gardien a été programmé en fin de séance, mais qui n’a pas duré longtemps. Mais, avant de quitter la pelouse les joueurs ont effectué un travail de renforcement musculaire. Ainsi, il ne reste aux Kabyles que deux séances avant d’affronter le MCEE. Meziane Ighil axera certainement son travail sur le technico-tactique afin de combler les lacunes enregistrées face à l’ASK, notamment dans le compartiment offensif.

L’

incident qui s’est produit jeudi dernier entre Ighil et Camara n’a échappé à personne. Pour rappel, Ighil avait expulsé Camara des entraînement après que ce dernier ne se soit pas excusé auprès de son entraîneur pour son retard à rallier Tizi Ouzou. Aussitôt le premier responsable du club, Mohand Cherif Hannachi, a pris la décision de traduire le joueur en conseil de discipline. Dans un

entretien avec Camara, Hannachi aurait lessivé le joueur. La sanction ne s’est pas arrêtée là, puisque Camara s’est vu soustraire la somme de 50 millions de centimes du prochain salaire. Ighil a pour sa part sanctionné le joueur à son tour en l’écartant durant trois jours de l’équipe. Mais d’après certaines indiscrétions, il semblerait que l’entraîneur en chef ait gardé rancune envers son joueur. Aux dernières nouvelles,

Camara ne sera pas aligné face au MCEE, et cela au moment où ce dernier s’entraîne le plus normalement du monde.

Quelle sera la réaction des dirigeants ?
Dans le cas où la mise à l’écart de Camara sera maintenue, on aimerait bien voir la réaction des dirigeants kabyles à ce sujet. Car

d’après certains il n’est plus nécessaire de sanctionner le joueur une nouvelle fois. Camara a reconnu sa faute. Il a été sanctionné d’une amende de 50 millions et mis à l’écart de l’équipe pour une durée de trois jours...ce qui est amplement suffisant. L’écarter une nouvelle fois face au MCEE, serait un risque et une pénalité pour l’équipe. Ighil changera t-il d’avis ? Réponse samedi après-midi. A.C.

Biquotidien pour la journée d’hier…

légère séance mardi soir, Meziane a q q Aprèslaune Ighil depris la décision d’augmenter charge travail dès le lendemain. Pour la journée d’hier, les camarades de Ali Rial ont été soumis à du biquotidien. La première séance de la journée, programmée à 10h, a été consacrée au renforcement musculaire en salle. Celle de la soirée a été axée principalement sur un travail spécifique avec ballon.

q Cela fait plus de trois jours que les dirigeants de la JSK préparent le déplacement pour El Eulma, et qui concerne deux catégories, les U-21 et les seniors. Finalement, les Kabyles ont pris la décision de passer la nuit de vendredi (veille du match) dans la wilaya de Sétif. A ce sujet, le déplacement en direction de la ville des Hauts-Plateaux s’effectuera demain en fin de matinée. La liste des joueurs concernés par le match de samedi sera dévoilée ce soir.

Les Kabyles prendront la route de Sétif demain

Il se rendra en France aujourd’hui

Hannachi s’est réuni avec son staff technique
Hier soir, quelques instants avant le coup d’envoi de la deuxième séance d’entraînement de la journée, le président Hannachi a tenu une réunion avec les membres du staff technique. Selon les quelques informations qui ont filtré de cette rencontre interne, on a appris que Hannachi a beaucoup insisté sur l’aspect organisationnel du groupe et il aurait même évoqué le prochain mercato hivernal en rassurant le staff technique qu’il est prêt à mettre le paquet pour que la JSK s’attache les services de joueurs pouvant apporter un grand plus dès l’ouverture du mercato hivernal prochain. Il y a lieu justement de rappeler que la commission qui sera chargée de ce volet sera bientôt installée. Au cours de cette rencontre, le président Hannachi s’est dit satisfait que l’équipe eut repris le moral et souhaite que la régularité dans les résultats soit assurée.

… et une seule séance pour ce soir
Pour aujourd’hui, la charge baissera à nouveau. D’après les observateurs, c’est cette séance du jeudi qui sera le tournant de la préparation. En effet, après s’être attaqué au volet physique place au technico-tactique. D’ailleurs, le staff technique a prévu un match d’application pour tester la forme de chaque joueur et sa capacité d’assimiler le schéma tactique qui sera mis en place.

q

q Contrairement aux habitudes, les joueurs de la JSK ne s’entraîneront pas la veille du match à Tizi avant de voyager, pour la simple raison que les dirigeants ont réussi à se procurer un créneau au stade du 8-Mai-45 de Sétif. Une fois sur place les Kabyles s’y entraîneront, dans la soirée.

Entraînement au stade du 8-Mai-1945

q

Vous venez d’effectuer une séance dans une excellente ment à El Eulma. Les joueurs reambiance. Peut-on dire que joindront directement le stade. c’est dû à l’effet de la victoire Quant au retour, il se fera comme de samedi dernier face à d’habitude juste après le l’ASK ? match. Les dirigeants Le Bien sûr. La séance de match de la JSK ont pris la reprise est toujours amical annulé décision de se préagréable après un sucPrévoyant initialement de parer à Sétif programmer un match amical dans cès. Je ne vous cache après avoir la journée d’hier, le staff technique a pas que cette amtrouvé toutes finalement pris la décision de l’annuler afin de ne prendre aucun risque biance nous a manles commodiavec les joueurs. A J-2 de la rencontre qué après trois faux tés, surtout le de championnat, le risque est trop pas de suite. Auterrain d’entraî- grand. Meziane Ighil se contentera jourd’hui, le groupe de matchs d’application aux ennement. gagne en confiance et traînements. A. A. c’est important de ressentir cela en ce début de

Ce n’ st que match, que la q qsoit leejour dusamedi matin, délégation effectuera le déplace-

Déplacement à El Eulma le jour du match

Après une saison passée au MCEE, le destin a fait que Boulemdaïs atterrisse à la JSK l’été dernier. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Hamza n’a pas oublié les bons moments passés à El Eulma, surtout lorsque le club a assuré le maintien à la toute dernière journée. Toutefois, il nous a expliqué qu’il laissera ses sentiments de côté pour la rencontre de samedi prochain, même s’il aura un pincement au cœur.

laisserai les sentiments au vestiaire»
championnat. Il nous reste pas mal de journées à jouer et on doit retrouver le haut du tableau le plus vite possible. Il ne faut pas s’enflammer car le plus dur reste à faire. N’avez-vous pas de regrets vu le nombre d’occasions ratées ? Il est clair que nous avons raté beaucoup de buts, moi en particulier. Mais je dirais que si nous nous créons beaucoup d’occasions devant les buts, c’est déjà un bon signe. Pour l’efficacité, elle viendra avec le temps. La volonté et la détermination sont là. Pour le résultat final, je dirais que le plus important était de gagner et de remporter les 3 points. On se focalisera avec le temps sur la manière. Vous allez affronter votre exformation ce samedi, quel est votre sentiment ? J’ai passé de bons moments à El Eulma. Après une dure saison, on a assuré le maintien à la toute dernière journée face à l’USMH. Ça n’a vraiment pas été facile. Pour le reste, je dirais que je laisserai mes sentiments de côté. Je suis à la JSK et je dois défendre les couleurs de ma nouvelle formation. Si l’occasion se présente, bien évidement que je marquerais sans hésiter. Que pouvez-vous nous dire sur cette formation eulmie ? Avant toute chose, je dirais que pas mal de cadres ont quitté l’équipe l’été dernier. Il y eu aussi pas mal de joueurs qui sont arrivés. Le MCEE se défend bien en ce début de championnat. Pour preuve, il a battu l’USMA. C’est une équipe à prendre très au sérieux. On jouera de façon intelligente dans l’espoir de revenir avec un bon résultat. La JSK n’a plus gagné à l’extérieur depuis le mois d’octobre 2010, pensez-vous pouvoir mettre fin à cette série noire ? C’est ce que je souhaite de tout cœur. Vous savez, si on veut retrouver le haut du tableau,il faudra non seulement gagner à domicile mais aussi dénicher quelques points à l’extérieur. Notre premier objectif samedi est de ne pas perdre. Maintenant, si l’occasion se présente pour gagner on doit la saisir. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Boulemdaïs : «Face au MCEE, je

06

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’essai JSK
Il a passé une échographie hier matin à Ben Aknoun

omme déclaré par le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, puis confirmé par le manager général de l’équipe, Youcef Ladjadj, la JSK fait du recrutement d’un véritable chasseur de buts sa principale priorité et qui sera d’un apport précieux pour l’équipe, en prévision de la suite du parcours. Ainsi, l’on croit savoir d’une source proche de la direction kabyle que plusieurs attaquants africains sont déjà ciblés et que la commission de recrutement, qui sera bientôt installée, se chargera de renforcer l’ossature actuelle. Les membres du staff technique qui étaient du déplacement au Nigeria en septembre dernier, lors du dernier match livré par la JSK face au Sunshine Stars, gardent assurément en tête la prestation de l’attaquant international olympique de cette équipe, en l’occurrence Ajani Ibrahim. En plus

Encore cinq jours Une occasion de superviser de travail spécifique le Nigérian Ajani Ibrahim pour

Il affrontera nos U23 au Maroc le 3 décembre prochain

C

d’être l’auteur de l’unique but de la victoire qui a permis à son équipe d’être dans le carré d’as en Coupe de la CAF, l’avant-centre international nigérian, Ajani Ibrahim, a été un véritable poison pour la défense kabyle, s’étant offert plusieurs occasions de doubler la mise. Alliant technique et rapidité d’exécution, le joueur a séduit plus d’un. L’international olympique Ibrahim Ajani affrontera les U23 de Azzedine Aït Djoudi, le 3 décembre prochain, au Maroc, dans le cadre de la phase finale des qualifications aux JO de Londres 2012. Ce sera une belle occasion pour les responsables de la JSK, ceux qui composeront bien entendu la commission de recrutement, de suivre de près le joueur et, pourquoi pas, envisager son transfert à la JSK l’hiver prochain. Le joueur serait même tenté de vivre d’autres aventures dans les pays du Maghreb. L. A.

Maâyouf

P

Saïdi «Maintenant, c’est au
Complètement rétabli, il s’entraîne avec le groupe

staff de décider de mon retour à la compétition»
Le milieu récupérateur kabyle, Saïdi, qui a subi une intervention chirurgicale au début du mois en cours, a réintégré le groupe. Après avoir été soumis à une bonne semaine de rééducation sous la coupe de Guillou, suivie d’un programme de renforcement musculaire, Saïdi s’est complètement débarrassé de sa blessure et n’attend que le signal du staff technique pour reprendre la compétition. Entretien. Cela fait plus de 15 jours que vous vous êtes fait opérer du ménisque. On suppose qu’après avoir repris avec le groupe, vous vous sentez mieux maintenant, le confirmez-vous ? Dieu merci, je me sens mieux maintenant et je suis très content d’avoir repris avec le groupe en un si court laps de temps. D’ailleurs, c’est ce que Guillou m’avait «prédit» lorsque j’ai quitté l’hôpital. Il m’a assuré que je serai sur pied dans moins de vingt jours, me citant l’exemple de plusieurs anciens joueurs de la JSK qui ont contracté la même blessure et que lui-même a soignée. Donc je vous le confirme, je ne ressens plus de douleur. Etes-vous concerné par le match de samedi face au MCEE ? D’abord, j’ai suivi intégralement le programme de rééducation qui m’a été tracé et ce, pendant une bonne semaine. Par la suite, j’ai observé scrupuleusement un autre programme de préparation physique. Là en ce moment, je me sens au mieux de ma forme, et mon retour à la compétition reste du seul ressort du staff technique, de l’entraîneur en chef Ighil qui est seul habilité à décider de mon retour. Moi, personnellement, je me sens prêt. Avouez que vous avez vécu des moments difficiles loin des terrains… Je vous assure qu’aucun joueur ne souhaire se retrouver loin du groupe au moment de la compétition, surtout en début de saison. Lorsque j’ai été mis au courant que je devais passer sur le billard, j’ai quand même eu quelques appréhensions, surtout que j’ignorais la durée de ma convalescence, mais les assurances du staff médical m’ont beaucoup conforté et je tiens aussi à ajouter une chose. Allez-y ? Je tiens à vous dire qu’au lendemain de ma sortie d’hôpital, j’ai fait de mon mieux pour écourter la durée de ma convalescence, je me suis efforcé à travailler deux fois par jour avec Guillou. Aussi, j’ai évité de prendre du poids, ce qui aurait pu aussi retarder mon retour. La JSK se déplacera à El Eulma décidée à confirmer la dernière victoire à domicile, comment se présente ce match à votre avis ? Je ne vous cache pas que la dernière victoire face à l’ASK a eu des retombées positives sur le moral du groupe. La reprise des entraînements s’est faite dans un climat de sérénité totale où chacun de nous fait de son mieux pour donner le meilleur de lui-même. Nous travaillons dur pour que le jour du match nous soyons prêts. Il est évi-

artiellement rétabli, il y a quelques jours, le milieu de terrain kabyle Maâyouf a rechuté, ce qui a donc retardé son retour aux entraînements avec le reste de ses partenaires. se contentant de soins chez Guillou. Avant-hier soir à la reprise des entraînements, l’ex-joueur de Boufarik, formé au MCA, a été ménagé. Il a tout simplement travaillé en solo. Par ailleurs, le staff médical a demandé au joueur d’effectuer une échographie de contrôle que le joueur a passée hier matin chez le Pr Yaici, à Ben Aknoun. Le joueur est ressorti de la clinique plutôt satisfait des résultats, car même si ce n’est pas encore le moment opportun de reprendre, Maâyouf a devant lui quatre à cinq jours supplémentaires pour se rétablir définitivement et reprendre avec le groupe. On ne parle plus de déchirure Après avoir effectué l’échographie, le professeur Yaici a rassuré le joueur lui faisant savoir wue son état s’est nettement amélioré par rapport aux jours précédents et qu’il n’y a plus lieu de parler de dé-

chirure au niveau de la cuisse. Ne pas trop forcer avant la reprise Par ailleurs, le milieu de terrain kabyle n’a pas quitté la clinique sans que le professeur lui recommande de ne pas s’impatienter à reprendre avant son rétablissement total. Hier, Maâyouf devait se contenter de travailler avec Guillou et ce programme se poursuivra jusqu’à la semaine prochaine. Son retour se fera progressivement, avons-nous appris du staff médical de la JSK. Ighil l’a rassuré avant-hier soir Même s’il n’a pas pris part, avec le groupe, à la séance de reprise, Maâyouf a quand même travaillé en salle de musculation, avant de descendre sur la pelouse suivre le reste de la séance. L’entraîneur en chef, Ighil, a eu une conversation avec le joueur à propos de son état de santé. Ighil lui a demandé s’il se sentait mieux et l’a invité à ne pas trop s’inquiéter. Il lui fera aussi savoir que dès qu’il sera complètement rétabli, il reprendra avec le groupe. Un discours qui a beaucoup soulagé le joueur qui sait désormais que son entraîneur comptera sur lui.

Maâyouf « Je ne reprendrai que
dent que la victoire face à l’ASK devra impérativement être suivie d’un autre bon résultat, c’est très important d’assurer la régularité dans les résultats. Avec l’absence de Remache pas totalement rétabli, il se pourrait que votre retour ait lieu face au MCEE, pensez-vous être d’attaque d’ici à samedi prochain ? Mon retour est du ressort de l’entraîneur. Moi, je suis à la disposition du staff technique et je suis apte à répondre présent là où le besoin s’en fera sentir. Mon rôle est de donner pleine satisfaction, voilà tout. Entretien réalisé par Lyès A.

lorsque je me sentirai d’attaque»
our en savoir plus sur les résultats de l’échographie effectuée hier matin, nous nous sommes entretenus avec le jeune milieu de terrain, Maâyouf, qui nous dira : «Je ne devais pas reprendre avec le groupe, avant d’effectuer une échographie de contrôle. Il est vrai que je me sens mieux, mais croyez-moi que je ne voulais pas m’aventurer. C’est ce que Guillou m’a recommandé. Concernant les résultats, le professeur qui m’a examiné ce matin (hier, ndlr) m’a rassuré en me disant que mon état s’est beaucoup amélioré. Toutefois, je dois encore patienter quatre jours de plus avant de reprendre avec le groupe. D’ici à là, je suivrai un programme sous les

P

ordres de Guillou.»

«Le discours d’Ighil m’a aussi soulagé»
A propos de ce que lui a dit son entraîneur Ighil, avant-hier, à la reprise des entraînements, Maâyouf a tenu à nous ajouter ceci : «J’ai beaucoup apprécié que mon entraîneur s’adresse à moi pour s’enquérir de mon état de santé. Il m’a assuré que je reviendrai bientôt dans le groupe et qu’il comptera aussi sur moi dès que je foulerai de nouveau la pelouse. Je ne vous dis pas à quel point cela m’a encouragé et je vous assure que rester loin de mes partenaires me perturbe beaucoup.» L. A.

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup réussi JSK

07

Zarabi sera qualifié C’ face au MCEE
est une certitude, la nouvelle recrue de la JSK, Abderraouf Zarabi, aura sa licence avant samedi. C’est ce que nous a confié une source proche de la maison kabyle. A ce sujet, le président Mohand Cherif Hannachi, qui a eu une discussion téléphonique avec Boualem Laroum, a expliqué à son interlocuteur que le dossier de son joueur était complet et qu’il se trouve au niveau de la Ligue depuis dimanche dernier. Aussi, le président de la LNFP a été très clair dans sa déclaration en assurant que si la lettre de sortie arrive au niveau de la LNFP Zarabi sera aussitôt qualifié. Des garanties à tous les niveaux qui rassurent le joueur et le staff technique.

Il passera une échographie ce matin à Tizi

Tedjar out
face au MCEE
Le milieu de terrain international de la JSK, Saâd Tedjar, qui a écourté la séance d’entraînement de reprise avanthier soir, en raison d’une légère douleur à la cuisse, a dû faire l’impasse sur la séance d’hier soir. Tedjar, qui s’est pourtant préparé à fouler la pelouse, a dû rebrousser chemin, en raison de la persistance de la douleur, raison pour laquelle le staff médical a décidé de le ménager jusqu’à connaître la nature exacte de la blessure. D’ailleurs, Tedjar devra, ce matin, effectuer une échographie à Tizi Ouzou. Selon une source proche du staff technique, il est fort probable que le joueur ne soit pas du déplacement ce vendredi à El Eulma. Cette blessure tombe au mauvais moment pour Tedjar qui retrouve ses sensations et pour l’équipe qui aura beaucoup besoin de ses services. L. A.

Ighil veut le titulariser
D’après certaines indiscrétions, Meziane Ighil veut lancer Zarabi le plus vite possible dans le bain de la compétition locale. Il faut dire que les avis divergent à ce sujet. Certains observateurs se demandent si l’ex-Nîmois est vrai-

ment prêt à entamer le championnat, lui qui est depuis plus de quatre mois sans club. Le joueur étant en manque flagrant de compétition, Ighil ne devrait pas prendre le risque de l’aligner d’entrée. Toutefois, le coach est le seul à décider de sa participation, du moment qu’il assumera les conséquences en cas d’un mauvais

choix. Pour l’instant, on attend juste le feu vert de la Ligue p o u r c o mp t e r sur les services de Zarabi à la JSK. A. A.

Rééducation pour Remache
Belkacem Remache a lui aussi poursuivi les soins chez le kiné du club. Toutefois, il est clair que sa blessure est plus complexe que celle de Tedjar. Le latéral droit kabyle ressent toujours des douleurs au niveau du péroné. Il devra intensifier les soins pour se remettre sur pied au plus vite.

Le coach s’informe sur leur état de santé A la fin de la séance de reprise, l’entraîneur en chef Meziane Ighil a eu une brève discussion avec Tedjar, Remache et Maâyouf. Il a voulu en savoir davantage sur leur état de «Je ressens quelques douleurs, santé. Ighil les a réconfortés vu qu’ils sont les plus sérieusemais je ne m’impatiente pas» ment touchés. Belkacem Remache nous a fait savoir qu’il ressent
toujours des douleurs au niveau de la jambe. En poursuivant les soins intensifs, il s’attend à rechausser ses crampons le plus vite possible. Il nous dira à ce sujet : «J’effectue quotidiennement des soins chez Guillou. Je ne vous cache pas que je ressens toujours des douleurs au péroné, mais je ne m’impatiente pas. Je vais suivre soigneusement les consignes pour revenir au plus vite.» A. A.

ASO
Départ aujourd’hui pour Alger

Saâdi joue
«déjà» sa tête

Comment avez-vous trouvé votre rendement après deux titularisations ? En nette progression, ce n’est pas facile de retrouver ses marques juste après deux pas sombrer dans un passage à vide, surtout matchs mais je fais tout mon que les supporters ont changé de ton à l’enpossible afin de progresser et Mellouli traînement et ne veulent voir une équipe qui hier l’ASO, Farid donner le plus attendu de is pratique un beau football avec à la clé de bons a reprstoppeur de raîne- moi, car je dois montrer raqLe repris l’ent s’est pidement mon meilleur virésultats. La rencontre de demain sera donc Mellouli, a où il atin très importante pour la suite du parcours, car ment en solo hier m g avant de re- sage vu que je suis nouveau joggin l’entraîneur a vécu une sale journée lors de la contenté d’un pe dans l’après-midi. dans l’équipe. s indre le grou reprise où plusieurs supporters ont demandé joinjoueur, qui a subi des soin rces Vous avez peut-être beLe e ses fo son départ le désignant comme principal res- tensifs pour reprendr la semaine soin d’un premier but maladie de ponsable des mauvais résultats de cette saison. suite à san’est pas sûr de pouvoir pour vous libérer... udernière, mis pour po Cette rencontre sera pour lui donc une occasion Exactement, un premier ètement re ch être compl ochain mat e part au pr pour relever la tête en même temps que l’équipe voir prendr CA. Tout dé but me fera le plus grand ce au M à laquelle on attend qu’il apporte sa touche, pour de son équipe fa rme aujourd’hui où bien sur le plan moral et sa fo erpendra de cision conc qu’on puisse réellement parler d’une ère Saâdi. technique aussi. Mon dra une dé pas, même Saâdi pren ou d’avant-centre Ahmed Feknous nant sa participation s choses il n’a poste actuel de r si en l’état ces de joue m’oblige à marquer des up de chan pas beauco re. buts, c’est ma principale ai Maâmar Youcef maintenu comme titul mission sur le terrain et qL’international militaire Maâmar Youcef sera à j’attends avec impatience nouveau dans le onze à l’occasion de ce match de le faire à la première spension face au Mouloudia. Le retour tardif de Mellouli et sa Une su réelle occasion que j’aui c baisse de forme ont incité Saâdi à lui faire encore pour Senlou t Benziane Se- rais. Il faut rester droi confiance lors de ce match où Maâmar devra jouer aux qLe latéra opé d’un match de concentré et savoir pacôtés de Zaoui dans l’axe défensif demain à Bologhine. nouci a éc rton rouge tienter. après le ca suspension ce à l’Entente. Son re fa au Pensez-vous le faire qu’il a reçu match face Dernier entraînement à Alger u lors du ur est prév suspension qL’équipe s’entraînera une dernière fois cet après- to B, vu qu’il purgera saC’est Sabri face au Mouloudia ? CA . udia C’est mon souhait et midi une fois arrivée à Alger. Saâdi devrait en pro- face au Moulomplacera dans son re je ferai tout pour marfiter pour apporter les dernières touches tactiques sur la Gharbi qui le quer à Bologhine afin composante qui jouera demain face au Mouloudia. Cette poste. de donner à mon séance verra la participation des seuls joueurs convoéquipe l’avantage et qués.

l’équipe es qL’e par jeter ta, a fini poirs, Toui après la tte semaine l’éponge ce essuyée le week-end ite . Un revers lourde défa à l’Entente a fait dédernier face goutte qui Après une semaine difficile, Saâdi et ses qui aura été la , sachant que depuis éle vase poulains prendront cet après-midi la route border t de la saison les espoirs chre. victoi le débu alisé aucune oposés pour Alger où ils passeront la nuit la veille lifiens n’ont ré s sont pr du match. Un match qui sera très important Beaucoup de nom e catégorie dont r cett aî pour eux car il intervient après une défaite à pour entrl’aneuel entraîneur des juct tour au celui de Sétif, ce qui fait que l’équipe doit présenter niors, Habbar, qui est de re on. cette fois-ci un tout autre visage si elle ne veut club cette sais

e Touita jett ge l’éponraîneur de nt

q

Bourahli «Une victoire
pour redresser la barre»
l’aider à ramener un bon résultat. Ce sera une mission très difficile mais je suis confiant en mes moyens de pouvoir le faire. J’espère seulement que la chance sera de mon côté cette fois-ci. L’équipe a fait preuve de beaucoup de fragilité défensive, cela ne risque-t-il pas de vous déstabiliser lors du prochain match ? Chaque rencontre a sa propre physionomie et ce n’est pas à cause d’un match que ça va devenir une habitude. On essayera de ne pas commettre les mêmes erreurs et de paraître plus solides derrière et plus efficaces devant, une formule qui devrait être suffisante pour réaliser une belle performance. Etes-vous au courant de la forme de votre adversaire du jour ? On n’attache pas d’importance à la forme de l’adversaire, tout ce qui nous importe c’est la nôtre. Le Mouloudia reste une grande équipe avec des joueurs de talent et le match sera très difficile. Nous devons faire le maximum afin de ’réaliser un bon résultat. Notre façon de jouer sera déterminante sur le score final. Les supporters n’étaient pas contents de votre dernier résultat, que leur diriez-vous ? On est conscients de cette responsabilité, mais ils doivent nous aider et être patients car on traverse une période difficile. Ils verront que l’équipe reviendra très fort dans les matchs suivants. Il ne faut pas mettre trop de

q

q q

q

pression sur le groupe car on essaye toujours de donner le meilleur de nous-mêmes. Les choses ne sont pas faciles en ce début d’exercice mais on essayera de redresser la barre dès ce vendredi. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

08

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil MCA
Derniers réglages cet après-midi à Aïn Benian
Les gars du Mouloudia auront cet après-midi (17h) une dernière séance de travail à négocier au complexe sportif de Aïn Benian. Ce sera l’occasion pour les Mouloudéens d’affûter leurs armes en prévision du match choc MCA-ASO.

Chaouchi entendu aujourd’hui par la
commission de discipline
a lourde suspension dont vient d’écoper Fawzi Chaouchi continue de faire beaucoup de remous dans les milieux du football. Estimant la sanction injustifiée, les responsables du Mouloudia ont fait un recours pour que la suspension de dix matchs soit allégée. D’ailleurs, nous avons appris que Chaouchi doit se rendre aujourd’hui en compagnie du coordinateur de section, Omar Ghrib, à la

Mise au vert à l’hôtel Dar Diaf
Dès la fin de la cession de travail, les partenaires de Azzedine entreront en mise au vert à l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui, qui a souvent porté chance aux Mouloudéens.

L

Ligue nationale afin qu’il soit entendu par la commission de discipline présidée par Abdelhamid Haddadj. Le héros d’Oum Dourmane aura donc l’opportunité de se défendre avec l’espoir de convaincre ladite commission à revoir sa sanction à la baisse.

La vidéo du match comme axe de défense
C’est muni du CD de la rencontre face à la JSMB que

Ghrib et Chaouchi devront se rendre au siège de la LNF. Il sera question de prouver avec des images à l’appui que c’est le geste antisportif de Aouraf qui a provoqué Chaouchi sans que l’arbitre ne lui inflige la moindre sanction. C’est grâce à la vidéo que Chaouchi compte convaincre la commission qu’il a été victime de l’excès de zèle de l’arbitre de la rencontre. T.Che

Menace sur le match de vendredi à Bologhine
La série de mauvais résultats enregistrés par le Mouloudia en ce début de saison n’a pas laissé les Chnaoua indifférents. Dans les fiefs du MCA, l’heure est à la mobilisation et on se donne le mot d’envahir ce vendredi le stade de Bologhine, pour se faire entendre et manifester leur ras-le-bol. Ceux qui connaissent bien le Mouloudia, et même dans les années de disette, peuvent vous dire que jamais le club ne fut tellement en danger, touchant même le fond. Dans la rue l’optimisme a laissé place à la colère. Les supporters ne veulent plus assister impuissants à la descente aux enfers de leur équipe ; il y a donc une réelle menace sur le match de vendredi car la situation risque de dégénérer à tout moment, et même le pire est à craindre. dien de ce prestigieux club. Le public du Mouloudia est convaincu de la nécessité d’un changement radical pour que le club renaisse de ses cendres, car il ne reste de ce grand club que le nom et les Chnaoua qui font sa fierté. Ils veulent donc lancer un message ce vendredi aux pensionnaires de Chéraga pour quitter le club, qui est devenu otage des luttes intestines entre des dirigeants qui ne peuvent rien apporter au MCA.

ace à l’urgence de la situation, les pensionnaires de Chéraga sont en train de multiplier les contacts avec des techniciens susceptibles de prendre les rênes du club. C’est dans ce but que Omar Ghrib est en train d’insister auprès de Djamel Menad qui possède un charisme et un vécu à même de lui permettre de diriger une équipe aussi populaire que le Mouloudia. Face à cette volonté de le recruter, Menad a fini par donner son accord, mais a conditionné sa venue par la nomination d’un nou-

F

ri less Menad conditionne sa venue Ghegbuellatiive M caus de par un nouveau staff technique et Malek àdiscipelines arts de

Un fort dispositif sécuritaire attendu
Face à la colère de la rue et l’intention des Chnaoua de se faire entendre, un très fort dispositif sécuritaire est attendu ce vendredi à Bologhine. Les services de sécurité vont prendre toutes les mesures nécessaires afin que le match se déroule dans de bonnes conditions, et éviter tout dérapage. La rencontre se déroulera donc sous haute surveillance, et on essaye dans le camp des supporters de lancer un appel à la vigilance et à la sagesse pour éviter que les choses prennent une autre tournure et que le MCA soit pénalisé. Toutefois, les pensionnaires de Chéraga doivent de leur côté prendre conscience de la volonté de la base qui réclame leur départ, au lieu de s’accrocher à leurs postes et continuer à mener une politique défaillante.

veau staff technique. Ce qui éc x sous- entend que Ghrib devra des joueurs au ts se défaire de Meguellati et entraînemen scipline de di Face à une Rachid Malek. Ce qu’a refusé e problémaoupe devenu bien évidemment le coordi- gr ue au Mouloudia, Ghrib tiq rant nateur de section qui tient à s’est réuni, hier soir dumie, e et de ès une heur pr garder ses deux techniciens. Malek guellati et

Il devrait superviser le match de demain Par ailleurs, nous avons appris que Menad pourrait se rendre, demain à Bologhine, pour superviser l’équipe, en attendant de se mettre d’accord sur tous les aspects du transfert. T.Che

avec Me points sur les pour mettre les staff techReprochant au i. avoir la maîque de ne pas ni é pe, Ghrib a ét trise du grou avec Meguelfranc et direct i en ont eu qu lati et Malek ssi ade. Il a au pour leur gr ce une victoire exigé d’eux re Chlef qui de vendredi cont ur le club. vient vitale po

Le départ de l’actuelle équipe dirigeante est la principale revendication

Yanis forfait à cause d’une entorse à la cheville
écidément, le mauvais sort semble s’acharner sur le Mouloudia d’Alger qui connaît des fortunes diverses depuis le début du championnat. Les mauvais résultats, la valse des entraîneurs et les blessures en cascades sont devenus le quotidien des Vert et Rouge. Alors que le

D

staff médical du club est en train de tout mettre en œuvre pour récupérer Babouche, Attafen et Cherfa pour le match de ce vendredi contre l’ASO voilà que Youcef Yanis se blesse à la cheville droite. Aux soins depuis avant-hier, l’ex-Blidéen sera forfait pour le rendez-vous de demain à Bologhine. Le demi défensif mou-

Si chaque supporter a sa propre manière de voir les choses, la principale revendication de tous c’est le départ de l’actuelle équipe dirigeante, qui est derrière l’échec de l’équipe sur le plan sportif mais aussi des scanloudéen ne veut prendre aucun risque, dales qui font le quoti-

d’où la décision de faire l’impasse sur l’affiche contre les champions en titre. Une blessure qui met fin aux rumeurs qui faisaient état du boycott de Yanis suite à sa non incorporation lors du match perdu contre la JSMB.

K. M.

«Je n’ai pas boycotté les entraînements,
c’est une blessure qui m’a contraint au repos»
comme une forme de boycott suite à votre non incorporation lors du match face à la JSMB… Justement, vous me donnez l’occasion de remettre les choses dans leur contexte. Je tiens à préciser que je n’ai jamais boycotté une séance d’entraînement. Je suis quelqu’un de professionnel qui était seulement déçu et frustré de ne pas avoir joué contre la JSMB. Je n’ai aucun problème ni avec mes partenaires ni avec le coach. J’avais envie de jouer ce match afin d’apporter mon aide à l’équipe qui était en difficultés, un point c’est tout. Mais à aucun moment je n’ai contesté les choix du coach que je respecte beaucoup. Avez-vous parlé de votre situation à Meguellati ? J’ai parlé avec le coach de ma situation. Il m’a fait savoir que la sortie de Babouche et Sayeh pour blessures ont complètement faussé ses calculs et qu’il n’avait aucun souci avec moi. L’affaire Zaïm a une nouvelle fois resurgi avec le chèque sans provision qui a été déposé au niveau du tribunal de Blida. Qu’en pensez-vous ? A présent, je suis au Mouloudia. J’ai beaucoup à faire avec mes soucis physiques que je n’ai pas le temps de m’intéresser à autre chose. Pour moi, le conflit que j’avais avec Zaïm fait partie de l’histoire ancienne. Un mot sur la lourde suspension de Chaouchi qui a fait un tollé général auprès des Chnaoua ? Je ne comprends pas pourquoi on veut coller à Chaouchi cette image de bad boy. Personnellement, j’ai eu l’occasion de le connaître au Mouloudia et je peux vous assurer que c’est un très chic type et qu’il est très sensible. Je trouve que cette lourde sanction va pénaliser le joueur et le club. Nous, les joueurs, devons tout faire Pouvons-nous connaître les raisons de votre absence à la séance d’hier ? Je souffre d’une blessure à la cheville droite qui nécessite quelques jours de repos. Pour le moment je suis soumis à des soins. C’est ce qui explique mon absence à l’entraînement. C’est une blessure que j’ai contractée depuis trois semaines et que je traîne depuis. Et en forçant sur ma cheville j’ai provoqué une enflure qui m’empêche de travailler. Est-ce que vous serez rétabli à temps pour le match choc contre l’ASO ? Non, je ne le pense pas. Je vais suivre des soins tout en effectuant des séances de footing pour maintenir la forme. Je ne peux prendre le risque de précipiter les choses alors que je sais pertinemment que je ne serais pas à 100% de mes moyens pour ce match. Votre absence à l’entraînement a été interprétée par certaines personnes pour remonter le moral de Chaouchi. On espère seulement que cette sanction soit allégée car il a été victime de l’hostilité du public de Béjaïa qui ne l’a pas ménagé en le traitant de tous les noms d’oiseau. Personnellement, je suis convaincu que Chaouchi est victime de sa grande popularité. Au milieu de toute cette tourmente médiatique votre équipe doit réagir contre l’ASO, pensez- vous parvenir à prendre la mesure des champions en titre ? Bien évidement que je le pense. Nous avons un problème au niveau psychologique car nous sommes envahis par le doute. Et pour retrouver de la sérénité il n’y a pas mieux qu’une victoire pour remettre l’équipe dans le sens de la marche. Entretien réalisé par Tarek-Che

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup de bec

09

Amroune et Mobitang

à l’entraînement
écidément, la tension a atteint son paroxysme au Mouloudia. Hier matin et à l’approche de la fin de la séance d’entraînement, deux joueurs ont failli en venir aux mains. Il s’agit de Amroune et Mobitang. Sur une balle disputée entre les deux joueurs, Amroune s’est plaint de l’intervention de son coéquipier, une attitude qui a déplu à Mobitang du fait que ce dernier a joué tout simplement le ballon. Si Amroune redoutait que ce genre d’intervention lui porte préjudice, alors qu’il revient d’une blessure, c’est beaucoup plus cette réaction qui a déplu à Mobitang. Les deux joueurs se sont expliqués verbalement et les choses ont failli prendre une autre tournure, n’était l’intervention du staff technique et de leurs coéquipiers. Cette situation illustre parfaitement le climat de tension qui règne au Mouloudia, car la veille, Besseghir et Yalaoui se sont échangés quelques mots aigres doux.

s’accrochent

D

sans qu’ils ne soient inquiétés. Des joueurs se sont manifestés par leur absence injustifiée lors du stage de préparation à Tipasa durant toute une semaine, mais ils ont repris les entraînements comme si de rien n’était, alors qu’ils devaient s’expliquer devant la commission de discipline, avant d’être autorisés à réintégrer le groupe. La discipline n’est donc qu’un mot vain au Mouloudia, du moment que les joueurs font la loi en l’absence de l’autorité des dirigeants qui ferment les yeux sur ce genre d’incident. Ces derniers ne peuvent en aucun cas rappeler aux joueurs leur devoir, lorsqu’on sait qu’ils sont incapables d’honorer leurs engagements.

Les dirigeants ne font rien pour aider le coach

Si certains pensent que Meguellati manque d’autorité, le rôle d’un entraîneur consiste à mettre en oeuvre son plan de travail sur le terrain et non de faire le gendarme. Aucun entraîneur ne pourra La discipline, un vain mot au MCA instaurer une ligne de conduite digne de ce nom, s’il Toutefois, ce n’est pas la première fois que ce n’est pas aidé dans sa mission par les dirigeants du genre d’incident se produit au Mouloudia. En l’abclub qui, malheureusement au MCA, brillent par leur sence d’une ligne de conduite digne de ce nom, et absence. Ainsi, ils ne font rien pour aider Meguellati face à l’impunité, les joueurs font comme qui a accepté de relever le défi au moment où beaucoup d’autres techniciens ont décliné l’offre du bon leur semMeguellati MCA, alors que Benchikha a tout simplement ble «Ce sont des choses préféré quitter le naqui arrivent dans 6 millions en vire. n’importe quelle équipe » cas de victoire AbidK.M «Il ne faut pas dramatiser, ce sont Les joueurs du MoulouCharef des choses qui arrivent dans n’imLes déstabilisateurs dia toucheront une prime de au sifflet porte quelle équipe. Il ne s’est rien ont sévi une nouvelle fois 6 millions de centimes, en cas C’est Abid-Charef qui a passé donc entre Amroune et Mobide victoire demain, face à été désigné par la commistang, c’est juste un malentendu qui «Ils ont envoyé l’ASO. C’est du moins la sion fédérale d’arbitrage s’est produit à la fin de la séance un e-mail à Pellicano somme promise par la d’entraînement», dira Mepour diriger le match guellati. direction du club. entre les deux derniers pour le dissuader hachampions d’Alfois on se Le Mouloudia est dans une situation d’investir au Mouloudia» bitué à ce gérie. retrouve avec un délicate, comment préparez-vous Après avoir mené une Amrous et Zedek. C’est vous genre de situation et je pense effectif amoindri. On tâchera donc de votre prochain match face à l’ASO dire qu’on a essayé de le dissuacampagne de discréditation que la pression sera beaucoup plus sur rectifier le tir lors des prochains qui s’annonce très difficile ? dans le but de faire obstacle à la der à tout prix d’investir au notre adversaire. Ce match sera très matchs, à commencer par celui face à On ne s’attendait pas à se retrouver MCA qu’ils ont qualifié de club venue des Italiens au MCA, les important pour nous, car on n’a pas le l’ASO qui sera très difficile dans une pareille situation, et nous à problèmes. Toutefois, j’ai tenu déstabilisateurs ont sévi, une droit de décevoir nos supporters. avons laissé filer des points Vous allez jouer pour la première à lui expliquer la situation qui nouvelle fois, au moment où qui étaient à notre porVous êtes l’un des joueurs les plus fois à Bologhine, le stade fétiche du prévaut au club et le contexte Sid Ali Aoud a tout conclu tée. Je pense aussi que estimés par les supporters, mais Mouloudia, en présence des suppordu football algérien qui diffère avec Francesco Pellicano qui a la chance n’est pas de vous n’arrivez pas à trouver le chede celui d’Italie ainsi que le donné son accord définitive ters qui sont en colère contre leur notre côté, car à chaque mode de gestion des associapour investir au MCA. En min du but… équipe… tions sportives», a ajouté Aouf. effet, hier matin, lorsque Aoud Je remercie les supporters pour la J’ai déjà joué à Bologhine face à a rencontré une nouvelle fois confiance qu’ils m’accordent, mais je l’ESS, mais le match s’était déson interlocuteur, ce dernier l’a «Il m’a demandé de lui dirais que nous n’arrivons pas à nous roulé à huis clos. J’ai hâte éclaircir la situation informé qu’il a été destinataire créer beaucoup d’occasions. Aussi, on donc de découvrir qui prévaut au club» d’un e-mail à partir d’Alger à l’ambiance de ce stade manque de soutien devant. Je tâcherai Sachant que ces parties maltravers lequel ont l’a décontoutefois à faire de mon mieux pour en présence des supporveillantes veulent faire capoter seillé de prendre en main le marquer face à l’ASO. ters. Je sais qu’ils sont en le projet des Italiens, Sid Ali MCA. «Je suis vraiment outré colère contre nous, car les réCe qui pourra constituer un déclic Aouf, dans tous ses états, dira : par tout ce qui s’est produit. sultats enregistrés jusqu'à pour vous… «Au moment où on essaye de Francesco Pellicano m’a surpris présent ne sont pas à la hauJe souhaite que la réussite soit de doter le Mouloudia de gros lorsqu’il m’a informé qu’on l’a teur de la réputation du MCA. mon côté, car je veux aider mon équipe moyens pour en faire un grand dissuadé d’investir au MoulouA quoi attribuez-vous cette si- à sortir de cette situation. Je lance un club professionnel, on essaye de dia. Moi, je voudrais savoir à appel à tous les supporters d’être dertuation ? tout faire pour que cela n’abouqui profitent ces agissements rière nous et on saura les satisfaire. A vrai dire, cette situation tisse pas. Toutefois, Pellicano, dont les auteurs ne cherchent Entretien réalisé par était attendue par rapport à ce qui viendra prochainement en qu’à nuire au MCA», dira Aouf K. M. que nous avons enduré à cause Algérie, m’a demandé de lui de notre participation en Ligue éclaircir la situation dans les «On lui a dressé un des champions. Je suis toutejours à venir», a conclu Aouf. tableau noir sur le fois persuadé qu’on réussira à K. M. MCA et il a voulu réaliser les résultats souhaités. s’informer sur le Il est convoité Toutefois, nous avons besoin problème entre par Hassania d’Agadir Francesco du soutien de nos supporAmrous et Zedek» Il n’est un secret pour personne Pellicano ce ters qui doivent nous enque Hervé Oussalé pourrait quitter le Décidément, les auteurs mardi à Alger courager dans ces MCA dès le mercato, puisque la direction de cet e-mail sont décidés Alors qu’il devait se déplacer à du club est entrée en contact avec plusieurs moments difficiles. à arriver à leur objectif Alger en compagnie de Sid Ali Aouf, attaquants étrangers. Une source digne de foi de nuire au MCA en en fin de semaine, le patron de la firme Vous pensez donc que nous a confié que le Burkinabé est convoité bloquant le projet d’initalienne Francesco Pellicano a reporté la pression sera terripar le club de Hassania Agadir qui aurait pris son voyage à Alger à mardi prochain, car vestissement de la ble à Bologhine… attache avec son manager. Toutefois, Oussalé, l’un des joueurs de son équipe, en l’ocfirme italienne : «On a avec lequel nous avons évoqué le sujet, La pression fait parcurrence Hertigenio, subira une interdressé un tableau noir à nous a confié qu’il n’était pas au courant tie du quotidien d’un vention chirurgicale. Reste à savoir Pellicano sur le MCA. Il a de ces contacts et que pour le mofootballeur, même lorsque maintenant quelle sera sa réacmême voulu s’informer sur ment, il est concentré uniqueson équipe joue les premiers tion par rapport à son projet ment sur son travail au le problème qui existe entre rôles du championnat. Je suis donc d’investissement au

droit de décevoir nos supporters»

Oussalé «On n’a pas le

Aouf

Mouloudia.

MCA.

10

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup double ESS

Afin de motiver la bande à Geiger

Vers une double prime face au Khroub
Départ demain après-midi
Si la bande à Geiger effectue une dernière séance d’entraînement au 8-Mai-45 durant la matinée de vendredi, elle devra faire le voyage de Constantine l’après-midi par bus, tout en passant la nuit de vendredi à l’hôtel Arc-en-ciel.

Megueni incertain
Forfait face à l’ASO, le défenseur Mokhtar Megueni, était de retour hier d’Alger, après avoir pris part au stage bloqué avec les U23, où il s’est contenté uniquement de soigner ses bobos physiques. De quoi remettre en cause sa participation à la prochaine rencontre face à l’ASK, surtout que le coach suisse pourra compter sur sa paire expérimenté Diss-Belkaïd.

Il devra reprendre aujourd’hui avec Djahnit
Malgré tout, l’ex-joueur du MCS devra reprendre dès aujourd’hui sa place dans le groupe, en compagnie de l’autre international espoirs, Djahnit, qui aura de fortes chances de conserver sa place dans le onze de départ, après sa probante prestation face à l’ASO.

L

e succès face à l’ASO samedi dernier à domicile a fait énormément du bien aux Noir et Blanc. La direction sétifienne veut profiter de la bonne dynamique actuelle pour enchaîner avec un second succès ce samedi, chez le voisin khroubi, songeant même à promettre une coquette prime aux coéquipiers de Nadji en cas de victoire.

Après la crise qui a secoué l’Entente, avec notamment trois défaites de suite, le président sétifien s’est rendu avant-hier au stade afin de rassurer les joueurs ainsi que le staff technique qu’il fera de son mieux pour verser la prime de l’ASO durant la journée d’aujourd’hui.

noir à l’extérieur cette saison, la direction veut apparemment doubler la prime de la victoire prévue (5 millions de centimes). Il faudra attendre la réunion de Hemmar avec ses collaborateurs pour confirmer aux joueurs cette information.

… mais il risque d’attendre après l’ASK
Le président Hemmar devra rassembler pas moins de 220 millions pour le payement d’une simple prime de match, remporté pourtant à domicile. Il a aussi prévenu les Ententistes qu’il pourra retarder cette opération à 48 heures au maximum, après la rencontre de l’ASK.

Il faut profiter des maux des Khroubis

Hemmar offrira la prime de l’ASO ce soir...
Afin de préserver la bonne ambiance qui règne actuellement au sein du groupe sétifien, le président Hassan Hemmar a décidé d’offrir la prime de la victoire face à l’ASO, estimée à dix millions de centimes.

... il s’est rendu aux entraînements pour rassurer les joueurs...

On songe à doubler la prime en cas de victoire
Comme c’était le cas avant les deux premières sorties de l’Aigle

Aoudia
On imagine que le groupe est encore en train de savourer le succès face à l’ASO… Nous avons tourné la page de ce succès dès la séance de reprise de lundi, car il faut dorénavant penser à la prochaine rencontre face à l’ASK. Le plus important dans notre victoire face à l’ASO, c’est que nous ayons chassé le doute puisqu’à part notre prestation sombre face à la JSMB à domicile, ne nous méritions nullement la défaite face à l’USMH et le MCA. Contre l’ASO, nous avons gagné avec l’art et la manière en offrant à nos supporteurs un beau spectacle avec trois jolis buts en plus. Beaucoup de choses ont changé depuis la venue de Geiger, non ? C’est sûr. J’ai déjà évoqué avec vous durant notre stage bloqué en Tunisie la probante participation de cet entraîneur suisse dans l’excellent parcours de la JSK durant la Ligue des champions 2010. Où réside essentiellement sa force ? C’est un très fort tacticien, il travaille beaucoup ce registre durant les séances d’entraînement sans oublier qu’il fait totalement confiance à ses

Les coéquipiers de Mourad Delhoum se préparent dans les Boulahdjilat, meilleures conditions possibles avant de se déplacer nouvel entraîneur au Khroub pour affrondes U21 ter l’ASK qui souffre Après la proposition faite par la direcd’une crise interne. tion à Boulahdjilat de prendre les commandes de l’équipe espoir sétifienne, qui a Geiger avertit ses joueurs du mal débuté la saison avec de nombreux résultats décevants, le technicien a finalematch piège ment accepté l’offre, en attendant de L’Entente est en train rencontrer le président Hemmar aujourd’hui, afin de régler les derniers détails, avant de prendre ses fonctions dès le match face à l’ASK.

de chercher son véritable rythme de croisière en ce début de saison. Le coach Alain Geiger a tenu à rappeler à ses poulains la nécessité de prendre ce match au sérieux, et ne pas croire que la victoire va leur tendre les bras malgré la situation délicate du club. D’où l’importance de garder la même détermination de se surpasser comme c’était le cas face à l’ASO. Samir B.

La DJSL adresse un troisième et dernier avertissement aux dirigeants

A défaut d’une réponse de la direction sétifienne concernant la date du déroulement de l’AG, afin de valider les bilans moral et financier de l’exercice 2010-11, la direction de la DJSL de la ville de Sétif a décidé d’envoyer hier matin un troisième et dernier avertissement au club.

Dernier délai le 23 octobre courant

Exaspérée par la nonchalance de la direction dans le traitement de ce dossier, la DJSL a insisté dans son troisième et dernier avertissement sur la nécessité de programmer cette AG avant le 23 octobre, à savoir dimanche prochain.

«On va jouer pour le nul»
joueurs. A l’Entente, il a réussi à connaître dans un court laps de temps les qualités et défauts de chaque élément ; sans oublier qu’il a libéré le groupe de la forte pression, en témoigne le but inscrit par Djabou. Vous êtes donc optimiste pour l’avenir du club avec lui... Je vais laisser au temps et aux résultats parler de son travail, car je suis sûr et certain que les résultats enregistrés à la JSK n’étaient nullement le fruit du hasard. C’était le cas aussi lors de notre victoire face à l’ASO. Parlez-nous de la rencontre de ce samedi au Khroub face à l’ASK ? La situation actuelle très délicate à l’ASK, avec notamment la démission de l’entraîneur, va sûrement compliquer notre tâche et rendre notre mission encore plus difficile. Pourquoi ? Entre Khroub et Sétif, c’est un petit derby. Mais vu tout ce qui s’est passé à l’ASK ces derniers temps, chaque joueur khroubi va débuter le match sans trop de calcul, vu qu’il n’a pas grand-chose à perdre, contrairement à nous. Quel sera le résultat à espérer durant cette sortie ? On va viser un résultat positif, sans pour autant dire qu’on va ramener les trois points afin de ne pas exciter encore plus notre adversaire. Nous misons sur le point du match nul, sauf que si nous avons l’occasion de remporter le gain complet de la partie, on ne va pas se priver d’ajouter trois unités à notre compteur points. A vous le soin de conclure… J’espère juste un second résultat positif de suite, ce qui devra nous aider dans la bonne préparation de la réception du MCEE. On tient à produire la même qualité de jeu que face à l’ASO, afin d’être à la hauteur des espérances de nos supporteurs. Entretien réalisé par Samir B.

Le club risque de perdre la subvention de l’Etat

Lassée d’attendre le déroulement de cette AG, la DJS a haussé le ton dans ce dernier avertissement, menaçant même la direction d’appliquer la réglementation, ce qui pourra priver l’Entente de la subvention des autorités locales, celle de la wilaya et de la mairie, ce qui n’est pas souhaitable pour un club qui souffre d’une forte crise financière en ce début de saison.

Contrairement à la nomination de l’arbitre Houassnia pour la rencontre de l’ASO, qui a suscité beaucoup de crainte chez les Sétifiens, la décision Les joueurs de la ligue de désigner toujours hébergés l’arbitre Amalou e pour la rencontr à l’hôtel Zidane de ce samedi face Alors que la direction sétifienne à l’ASK a beauavait promis de régler définitivement le coup satisfait les problème de l’hébergement, qui coûte Ententistes, vu une véritable fortune au club à l’hôtel Zi- que ce dernier est dane, en louant des appartements tout juste et correct dans ses décisions. en aménageant la villa, les joueurs A noter que la rensont pourtant toujours hébergés contre entre l’Endans cet hôtel, ce qui fera grimtente et l’ASK ne sera per l’addition au fil des pas retransmise sur le jours. petit écran.

La désignation de l’arbitre Amalou rassure les Sétifiens

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup risqué USMA
A la veille du déplacement à Tlemcen

11

«Je respecte Fehaml’entraîneur» Djediat et Meftah les choix de

risquent de ne pas jouer

Tout le monde pense que Feham Bouazza n’est pas très à l’aise à l’USMA du fait de son nouveau statut de remplaçant. Le joueur dément en indiquant qu’il respecte les choix de son entraîneur.
Votre équipe effectuera ce week-end son deuxième déplacement en championnat pour affronter le WAT, comment se présente ce match pour vous ? Comme tous les autres, un match difficile mais qu’il va falloir gagner. Nous le préparons le plus normalement du monde, avec sérénité, mais dans une bonne ambiance. Sachant que vous avez échoué lors de votre première sortie en dehors de vos bases, à El Eulma, ne pensezvous pas qu’il est temps de s’imposer à l’extérieur ? Oui, c’est sûr, mais il faut voir comment nous avons perdu face au MCEE. Les conditions étaient très difficiles, il pleuvait et l’état du terrain était très mauvais. Il était impraticable, impossible de faire circuler le ballon. D’ailleurs, deux buts ont été marqués sur balles arrêtées. Nous avons encaissé le deuxième but dans le temps additionnel (93’). Nous espérons que ce match contre le WAT se déroule dans de meilleures conditions et nous sommes motivés pour revenir avec le meilleur résultat possible. Ne faut-il pas, selon vous, prendre plus de risque sur le plan offensif à l’extérieur ? Je ne suis pas habilité à parler tactique. Ce volet concerne uniquement l’entraîneur, c’est lui qui peut répondre à ces questions. Mais je pense que Renard joue à chaque fois avec une équipe très offensive. Il y a toujours quatre joueurs à vocation offensive devant. Sur le plan personnel, comment se passent les choses pour vous ? Très bien, je n’ai pas à me plaindre. Vous vous êtes retrouvé remplaçant à l’USMA, ça ne vous inquiète pas ? Non, je respecte le choix de l’entraîneur. En signant à l’USMA, je savais à quoi m’attendre. C’est vrai, chaque joueur veut jouer, mais j’attends ma chance. Je suis souvent parmi les 18 et à part le premier match, j’ai pris part à toutes les autres rencontres. J’ai joué cinq minutes lors du deuxième match et je suis monté crescendo jusqu’à jouer vingt minutes contre le CRB. Je travaille pour gagner ma place, je ne suis pas inquiet. Est-il vrai que vous avez été approché par le CRB ? Non, je n’ai eu aucun contact de ce club. Entretien réalisé par Basset M.

es Rouge et Noir pourraient faire le déplacement à Tlemcen amoindris de trois éléments clés. En plus de Mohamed Yekhlef, suspendu pour cumul de cartons, l’équipe de Renard risque de déplorer deux autres défections, celles de Lamouri Djediat et de Rabie Meftah. Les deux joueurs sont blessés et demeurent incertains pour la rencontre de ce samedi.

L

d’une petite entorse à la cheville, et depuis la reprise, Pour le meneur de jeu des jusqu’à hier en tout cas, il Usmistes, il est encore tôt de n’avait pas réintégré le groupe. se prononcer sur son cas. DjeIl avait la cheville enflée au diat a été viclendemain du match contre le time CRB, ce qui l’a contraint hier de s’entraîner en Déplacement marge du groupe. à Tlemcen Même s’il ne s’agit vendredi par route pas d’une grave Le voyage à Tlemcen, en prévision du blessure, sa partimatch contre le WAT, s’effectuera par cipation au match route, apprend-on hier auprès de la direc- contre le WAT est tion du club. Le départ est prévu demain remise en quesmatin à partir du complexe olympique tion. Mohamed-Boudiaf. Il est à noter que la Meftah direction de l’USMA, en concertation a rechuté avec le staff technique, aurait déEn ce qui concerne cidé de faire tous les déplaceRabie Meftah, ce derments de cette saison par nier semble avoir rechuté route.

Djediat blessé à la cheville

après avoir pris part au derby de samedi dernier. Le défenseur des Rouge et Noir a, en effet, ressenti une nouvelle fois des douleurs à la cuisse, au même endroit où il souffrait avant le match contre le CRB. Meftah semble avoir rechuté après qu’il eut pris part à cette rencontre. Est-ce qu’il va se donner cette fois-ci le temps nécessaire pour qu’il s’en remette définitivement ? Rien n’est sûr pour le moment. Hier, le latéral droit de l’USMA a été ménagé et s’est contenté uniquement d’une séance de soins. Selon le staff médical, on ne se prononcera sur ces deux cas, ceux de Djediat et Meftah, que demain vendredi. B. M.

Branci : «Les derbys ne nous feront pas gagner le titre»
«La cohésion ne viendra pas du jour au lendemain, mais l’équipe progresse»
A la question de savoir pourquoi l’équipe ne produit pas encore un jeu assez convaincant, Branci a dit : «Depuis le début de la compétition, il n’y qu’un seul joueur sur le terrain issu de l’ancien effectif de l’USMA. C’est Khoualed. Tous les autres sont venus cette saison de divers horizons. Il n’est pas facile dans ces conditions de trouver tout de suite une parfaite cohésion et le juste équilibre. On y travaille, mais il va falloir du temps pour mettre en place tous les réglages nécessaires. Cela dit, l’équipe s’améliore de match en match et on constate tous les jours une nette progression.» profit de notre statut, celui de l’équipe que tout le monde veut vaincre», répond Boukhalfa Branci.

Meftah et Aggar à la tête des U19
Le championnat professionnel des U19 a démarré le weekend dernier avec une victoire pour les Rouge et Noir qui se sont imposés par deux buts à zéro en accueillant l’USM Blida. L’équipe est dirigée par Mehieddine Meftah et l’ancien entraîneur des juniors Mohamed Aggar. Le deuxième match est prévu samedi prochain à Béjaïa contre le MOB. Il est à noter que ce championnat des U19 se compose de trois groupes : Centre, Est et Ouest.

«Nous allons chercher à Tlemcen notre premier succès à l’extérieur»

ervé Renard, l’entraîneur de l’USMA, n’a pas souhaité encore une fois s’exprimer hier face aux journalistes à l’occasion du point de presse tenue à la salle des conférences du stade Omar-Hamadi. Il a délégué Boukhalfa Branci, l’entraîneur des gardiens, pour s’exprimer au nom du staff technique. Les premières questions des journalistes avaient toutes relation avec les gardiens de but des Rouge et Noir, pensant que Branci n’était là que pour s’exprimer sur ce sujet. Mais après que l’ex-gardien de l’USMA des années 60 et 70 ait abordé d’autres

H

volets, certains furent surpris par sa qualité d’analyse. Abordant le prochain défi de l’équipe, Branci a fait savoir qu’à quelques jours du déplacement de Tlemcen «les choses se passent le plus normalement du monde, avec une meilleure motivation bien sûr. Nous le répétons toujours, nous serons attendus partout. Nous sommes conscients qu’aucun match ne sera facile pour nous, dont celui de Tlemcen où on ne nous fera certainement aucun cadeau. Nous nous préparons dans de bonnes conditions, avec une bonne dynamique, et je pense que tout le groupe est déterminé à re-

venir avec un bon résultat.» Branci estime que l’équipe a bien régi après la dernière défaite concédée à El Eulma et a montré une grande volonté de se surpasser. «C’est une victoire importante, elle nous a fait beaucoup de bien», dit-il, mais il tient à souligner : «Les derbys ne nous font pas gagner le championnat comme on le laisse entendre. Pour être champion, il faut avoir plus de soixante points. Nous avons huit derbys à jouer, faites vos comptes et vous verrez que ce n’est pas suffisant, encore faut-il les gagner tous.»

«Il faut tirer profit de notre nouveau statut»
Comment sera le match WAT-USMA ? «Nous le répétons toujours, nous serons attendus partout. Nous sommes conscients qu’aucun match ne sera facile pour nous, dont celui de Tlemcen où on ne nous fera aucun cadeau. Aujourd’hui l’USMA est l’équipe à battre, ce qui constitue une motivation et un défi de plus pour nos adversaires, mais d’un autre point de vue cette situation est également bénéfique pour nous car elle nous pousse à être tout le temps sur nos gardes et à aborder tous nos matchs avec le même degré d’importance. Il faut tirer

Quant à cette première victoire à l’extérieur que tout le monde attend, l’entraîneur des gardiens de l’USMA tient à souligner d’abord qu’il ne faut pas faire le lien avec les dernières années, car «le contexte n’est pas le même». «On ne peut pas revenir en arrière ; cette saison il s’agit de notre deuxième déplacement seulement. En ce qui concerne notre dernière défaite à El Eulma, il fallait voir dans quelles conditions nous avions perdu ce match. C’était impossible de jouer au football, on ne peut pas prendre ce match comme Halte référence. Il y a une chose qu’il faut savoir, à Oran c’est que notre Les Usmistes devront équipe aborde tous faire une halte aux alentours ses matchs pour les gagner et c’est bien de la ville d’Oran pour dîner et se reposer, avant de reprendre la notre intention route vers Tlemcen. En tout, ce pour ce déplacesont 600 km que les Rouge et ment à Tlemcen.»

Synthèse réalisée par B. M.

Noir vont parcourir avant d’arriver à destination.

14

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup de manivelle JSMB
Bé a Ultime séance ce matin ,à 10h, jaï que inée à
qqC’est aujourd’hui dans la mat leur dernière les camarades de Zafour vont effectuer éntraînement au stade de l’Unité-maghr séance d’e matin, à destination bine avant leur départ, demain ce samedi, au de Batna pour affronter le CAB local, Ce sera donc, stade 1er-Novembre à partir de 16h. e dans sa comme d’habitude, une séance consacré t technico-tactique, et il faut dire majorité au vole t programmer aussi que le coach ne va pas vraimen viter la fatigue à ses poulains, à grand-chose afin d’é ch face aux quelques encablures seulement du mat d’entraînement, le coach Batnéens. Après cette séance iquer la liste béjaoui, Fouad Bouali, devra commun voyage et les lides vingt joueurs qui effectueront le ous pour ce bérer ensuite en leur donnant rendez-v ent e OPOW de Béjaïa pour le déplacem matin au stad à Batna.

Les joueurs veulent
refaire le coup de Sétif

8h Déplacement demain à les Béjaouis, s,

près avoir battu le MCA la semaine dernière à domicile, les Béjaouis occupent désormais la deuxième place avec 10 points. Après cette victoire, certes, difficile, mais méritée, la JSMB semble progresser chaque fois un peu plus, après chaque match, comme nous le confia Bouali, qui pense que le groupe est en train de prendre de l’envergure. L’objectif pour le club béjaoui au cours de cette semaine c’est de prendre toutes les dispositions pour cet énième déplacement à Batna pour affronter le CAB local, et le mot d’ordre est de continuer sur la lancée et de revenir à Béjaïa avec le meilleur résultat possible. La JSMB enchaînera donc face à une équipe qui reste sur une victoire à l’extérieur devant le NAHD mais qui a raté ses

A

deux premières rencontres jouées à domicile. C’est dire que le CAB a toujours du mal à s’imposer sur son jardin. Ce match face aux Cabistes constituera donc une bonne occasion pour le club phare de la Soummam de confirmer sa bonne santé malgré la difficulté de la tâche. Les Vert et Rouge, qui restent sur une belle victoire acquise face au Mouloudia, ne comptent surtout pas s’arrêter en si bon chemin ; ils entendent réaliser d’autres bonnes performances, et ce, à partir de ce week-end, face au CAB, chez lui. Certes, le CAB n’est pas un ogre comme le disait le coach, Fouad Bouali, mais cela reste toutefois une formation difficile à manier sur son terrain. De leur côté, les Vert et Rouge de la JSMB, qui veulent faire de ce match celui de la confirmation, ne jurent que par un bon résultat avant d’aborder cette ren-

contre qui s’annonce déjà palpitante entre deux bonnes équipes. Le staff technique béjaoui a basé son travail sur le plan psychologique pour motiver ses poulains et les amener à engranger, pourquoi pas, leur quatrième victoire de la saison et la seconde à l’extérieur, ce samedi à Batna.

Le coach secoue ses attaquants
La dernière séance d’entraînement a vu le secteur offensif sollicité davantage car le problème de l’équipe, notamment lors des deux dernières rencontres, résidait dans ce compartiment qui a raté plusieurs occasions nettes de scorer. Mais d’un autre côté, l’entraîneur a donné des consignes strictes à ses joueurs, en particulier les latéraux à qui il a conseillé de ne pas trop s’aventurer en attaque, au

risque de déserter leur poste, afin de ne laisser aucun espace à l’adversaire. Ce qui, d’ailleurs, n’a pas empêché Bouali de travailler avec les attaquants sur lesquels il compte le plus puisque face à Batna, il compte jouer la carte défensive, comme l’équipe à l’habitude de le faire à l’extérieur, mais sans pour autant négliger le compartiment offensif qui est sommé de se réveiller. «Notre objectif est de défendre nos couleurs sans calcul ni prétention pour confirmer notre dernière victoire. Nous sommes contraints de réussir notre sortie afin d’éviter de nous casser la tête dans des calculs qui ne nous intéressent point», tient à dire Boulaïncer, le jeune attaquant béjaoui qui semble très optimiste. S. A.

qqComme annoncé par nos soin d’entraînement à qui effectueront une dernière séance demain, dans la matiBéjaïa ce matin, se déplaceront ion la ville de née à partir de 8 h, par route, à destinat déroulement de Batna où ils passeront la nuit avant le local. Concernant le rela rencontre contre le CAB gneront Béjaïa tour, les gars de Yemma Gouraya rega cette empoijuste après le coup de sifflet final de de la Soumgnade. Pour leur mise au vert, les gars domicile, comme d’habitude, à l’hôtel mam éliront dès demain soir. Chélia qui sera leur quartier général

Un entraînement programmé sur place poursuivre la

qqUne fois sur les lieux, et afin de importante depréparation pour cette rencontre très nique béjaoui, qui a modifié vant le CAB, le staff tech semaine pour les horaires des entraînements cette à l’heure du dépermettre aux joueurs de s’adapter s cinq rencontres roulement de la rencontre, 16h, aprè dernière jouées en nocturne, a programmé une déroulera demain sur séance d’entraînement qui se Ce sera une ocplace à l’heure du match, soit à 16h. correctifs nécescasion pour le coach d’apporter les importante saires, avant le déroulement de cette nt les Cabistes. rencontre deva

Déchirure pour Bouraba
Après avoir raté la dernière séance de travail avec son équipe, l’attaquant de la JSMB, Tahar Bouraba, qui a contracté une blessure de sa cuisse avant-hier, est en train de traverser une période un peu délicate en ce début de saison. Après quelques minutes seulement, le joueur a dû quitter le terrain plus tôt que prévu suite aux douleurs qu’il a ressenties à la cuisse. Pour être fixé sur la nature de ces douleurs, le staff médical béjaoui a jugé utile que le joueur passe une échographie. En effet, Tahar Bouraba a été examiné hier dans l’après-midi par un médecin spécialiste, avant de passer une échographie. Les résultats ont bien révélé que le joueur souffrait d’une déchirure de la cuisse. Une blessure qui le privera officiellement du prochain match face à Batna. «Je viens juste de passer une échographie. Le médecin m’a confirmé que je souffrais d’une déchirure. Il m’a prescrit cinq jours de repos avant de reprendre le travail. Ainsi, je dois faire l’impasse sur la prochaine rencontre face au CAB», a dit Bouraba.

Il s’exprime pour la première sur sa situation

Bouraba : «En tant que jeune élément ambitieux, il est normal de vouloir jouer»
«Je n’ai aucun problème, ni avec Bouali ni avec un autre dirigeant»
Annoncé partant au prochain mercato hivernal, l’attaquant Taher Bouraba a tenu à s’exprimer sur tout ce qui a été dit à son sujet durant la semaine. L’ex-attaquant du MCA et de l’ASMO a affirmé qu’il ne cherche qu’à augmenter son temps de jeu et apporter un plus à l’équipe. Il a aussi tenu à mettre fin à la rumeur qui l’annonçait partant au prochain mercato.
Parlez-nous de la blessure que vous venez de contracter… J’ai contracté une blessure à la cuisse à l’entraînement, j’ai passé une écographie pour en savoir davantage sur ma blessure. Quelle est la nature de cette blessure ? C’est une déchirure au niveau de la cuisse. D’après le médecin, je devrais débuter la rééducation dès demain. Je serai indisponible pour une semaine au maximum. Revenons à votre situation à la JSMB. Nombreux sont ceux qui vous ont annoncé partant au prochain mercato hivernal. Qu’en estil au juste ? Je n’ai jamais songé à quitter la JSMB. Il est vrai que je ne suis pas satisfait de mon statut de remplaçant, mais je suis un jeune ambitieux qui souhaite apporter un plus à son équipe. On a entendu dire que votre statut de remplaçant est dû à une mésentente avec Bouali… C’est ce que j’ai entendu dire aussi. Je tiens à dire ouvertement que je n’ai aucun problème avec l’entraîneur Bouali qui me connaît depuis que j’étais à l’ASMO. Maintenant s’il ne me fait pas jouer, c’est qu’il a ses raisons. Je n’ai aucun souci ni avec l’entraîneur, ni avec les autres dirigeants d’ailleurs. Avez-vous été sanctionné par la direction ? Au moment où je vous parle, per-

sonne ne m’a signifié quoi que ce soit. J’ai repris les entraînements avec l’ensemble de mes partenaires le plus normalement du monde. Dans le cas où la situaIl a déjà entamé les soins tion persiste, seriezPour espérer une guérison totale et rapide, vous prêt à quitter la le joueur a préféré, sur requête du staff méJSMB ? dical, arrêter les entraînements pour le Non, je vais attendre moment et se consacrer uniquement aux ma chance comme le soins, avant de reprendre le travail. Le cas reste de mes partenaires. de Bouraba est pris en charge par le staff En venant à la JSMB, je médical qui est en train de faire de son savais que cela allait être Mebarakou mieux pour le remettre sur pied le plus dur, car ce n’est pas aussi vite possible. Il faut dire aussi que le réintègre le groupe facile de s’imposer dans médecin n’a pas voulu prendre de Comme annoncé par nos soins, le jeune un grand club, mais j’ai axial de la JSMB, Zidane Mebarakou, a été enrisque afin d’éviter des complicaaccepté le challenge. tendu avant-hier dans l’après-midi par la directions, ce qui pourrait coûter très Je ne baisserai pas les tion, suite à son refus de jouer avec les Espoirs cher au joueur qui n’est pas gâté bras. Le courant samedi dernier face au Mouloudia. Après avoir repar le sort en ce début de saison. gretté son comportement et s’être excusé auprès de la passe très bien et il C’est pour cette raison que le direction et son staff technique, Mebarakou a été aun’y a pas lieu de torisé à reprendre le travail avec le groupe. C’est ainsi staff médical lui a ordonné d’archanger d’air au prorêter les entraînements jusqu’à à que s’est présenté chain mercato. Je suis donc dansle jeune défenseur béjaouipart à la prece qu’il ne ressente plus aucune hier la matinée pour prendre sous contrat et je mière séance d’entraînement avec le groupe, douleur. Ce qui lui permettra de compte aller au bout afin d’entamer la préparation, en prévireprendre le travail sans aucun de ma mission. sion du match de ce samedi contre risque. le CAB. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup sûr JSMB

15
Les U21 joueront à Sefouhi

Bouali : «Pour le moment, je m’occupe

de la préparation de mon équipe»
e driver de la JSMB n’a pas voulu trop parler du prochain rendez-vous de son équipe. Pour lui, le plus important était d’abord de préparer son équipe pour affronter le CAB ce samedi : «Durant toute la semaine, je me suis attelé à bien préparer tous les joueurs sur tous les plans afin qu’ils puissent aborder ce match avec leurs meilleurs atouts. J’ai essayé donc de les mettre dans de très bonnes conditions. Moi je n’aime pas trop parler avant un match. Mon but est de faire mon travail puis, le jour du match, je devrai aussi gérer la partie sur le terrain pour réaliser un bon résultat car, de ma vie, je n’ai vu une équipe qui jouait pour perdre», a-t-il ajouté, confiant.

Tout comme leurs aînés, les Espoirs de la JSMB, qui disputeront également une rencontre ce samedi face à aux U21 du CAB, se déplaceront demain matin par route. Toutefois la rencontre se jouera au stade Sefouhi, ce samedi, à partir de 11h. Les poulains de Ghimouz, qui n’ont pas goûté à la défaite depuis le début de saison, auront à cœur de poursuivre leur bon chemin et d’enchaîner avec un sixième succès de suite.

L

mieux pour tout le monde», dira le coach de la JSMB. «Boulaïncer est un bon élément mais il doit travailler encore plus» En parlant de son attaquant qui a fait un bon match face au MCA avec, à la clé, un premier but à son actif qui a permis à la JSMB de gagner ce match, Bouali estime que Rafik Boulaïncer a été à la hauteur mais qu’il doit travailler encore plus afin d’être plus performant. «Boulaïncer est un bon jeune élément. Face au MCA, il a sorti un grand match. Il a été efficace, ce qui nous a permis de remporter cette rencontre grâce à son joli but. Mais il doit toutefois garder les pieds sur terre et travailler encore davantage afin d’améliorer plus ses moyens physiques et techniques», a-t-il dit à propos du joueur. «Si Mohamed a su garder sa cage vierge» Concernant le gardien, Si Mohamed Cédric, qui a joué son premier match de la saison face au MCA, le coach de la JSMB nous a fait cette déclaration : «Cédric est un bosseur. Il n’arrêtait pas de redoubler d’efforts aux entraînements. Il a attendu sa chance et le jour où il l’a eue, il a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui. Pour une première, je dirai que Si Mohamed a été à la hauteur aussi du moment qu’il n’a pas encaissé de but et, à mon avis, cela veut tout dire.» «Il n’y pas de cas Mebarakou, donc je n’ai rien à dire à ce sujet» Interrogé sur le jeune Mebarakou, le coach de la JSMB s’est contenté de répondre : «Mebarakou ? Qu’est-ce qu’il a ce joueur ? Non, je n’ai rien à vous dire sur ce sujet. Et pour vous dire aussi, il n’y a pas de cas Mebarakou. Je n’ai pas l’habitude d’enfoncer mes joueurs dans les journaux. En plus, s’il y a quelque chose, je dois le régler avec mon joueur, non pas à travers la presse», a-t-il conclu. S. A.

Hier, entraînement à l’heure du match
Après une première séance d’entraînement qui s’est déroulée dans la matinée au stade de l’Unité-maghrébine, le coach de la JSMB a décidé donc de convoquer ses joueurs pour une seconde séance de travail dans l’après-midi. Contrairement à la journée de mardi, cette séance s’est déroulée à 16h et non pas à 18h. Le coach a voulu surtout permettre une adaptation à cet horaire pour ses capés qui joueront leur premier match cette saison à 16h.

Sixte au menu
Pour cette seconde séance de la semaine, le staff technique béjaoui est rentré directement dans le vif du sujet. Il n’a pas voulu perdre de temps, afin de permettre à ses capés une meilleure préparation pour le match prochain contre le CAB. Comme d’habitude, le staff a fait augmenter la cadence dès cette première journée de la semaine. Les camardes du gardien, Djebaret, ont effectué quelques tours de piste suivis d’exercices d’échauffement. Par la suite, les Vert et Rouge ont été soumis à des exercices techniques avec ballon avant de boucler par un sixte où ils se sont donné à fond sous le regard attentif de Bouali et ses assistants qui n’hésitaient pas à apporter les correctifs nécessaires.

«J’essaye toujours d’éviter la pression inutile» En déplacement à Batna pour affronter le CAB local, ce week-end, la formation béjaouie sera devant un vrai test. A ce titre, l’entraîneur, Fouad Bouali, nous a signifié qu’il ne veut pas mettre la pression sur ses poulains. «Je ne focalise pas mon attention sur le résultat, je ne veux pas trop parler de ce match que nous n’avons pas encore joué pour éviter toute pression inutile sur mes joueurs, mais notre objectif reste bien sûr de récolter le maximum de points, même à l’extérieur, car nous jouerons de la même manière que ce soit à domicile ou en déplacement. Autrement dit, face au CAB, on essayera aussi de réaliser un grand match mais sans faire trop de calcul, car l’autre objectif c’est de pratiquer un bon football aussi», a déclaré Bouali. «On possède 26 joueurs, les défections ne m’inquiètent pas» Concernant la stratégie qui sera adoptée ce soir, Bouali reste toutefois confiant de trouver la meilleure formule malgré les absences afin d’assurer une meilleure prestation de ses capés, surtout qu’il a vraiment l’embarras du choix du moment qu’il possède 26 joueurs aptes à jouer aussi le rôle de doublure dans chaque postes. «J’ai mon idée sur la variante que je vais choisir contre le CAB et, comme je vous l’avais déjà déclaré, la stratégie dépendra de l’adversaire. Je pense que, face à Batna, on fera de notre mieux pour trouver la meilleure variante. Certes, on sera amoindris par rapport à la dernière journée, mais il faut dire qu’on a un effectif très riche et des joueurs qui peuvent pallier les absences sans aucun souci» a-t-il précisé. Nous aurions aimé en savoir plus sur cette variante qui sera mise en place le jour du match mais Bouali n’a pas voulu divulguer sa stratégie. «Je n’ai jamais fait ça et je ne pense pas le faire aujourd’hui, c’est vrai que j’ai mon idée, mais je la garde pour moi car c’est

Match d’application au menu de la seconde séance
Après une première séance dans la matinée consacrée au travail technico-tactique, le coach Bouali a décidé, toutefois, d’organiser un match d’application hier dans l’après-midi, à l’occasion de la seconde séance de travail programmée au stade de l’Unité-maghrébine. Le coach béLa commission fédérale a communiqué, jaoui estime toutefois que bien que ce ne hier, les noms des arbitres qui dirigeront les rensoit qu’une opposition entre ses joueurs, contres du championnat professionnel des Ligues cette dernière pourrait être aussi très bé1 et 2 seniors et U21 ainsi que celles du championnat de Division nationale amateurs programmées néfique pour eux, dans la mesure où cela lui permettra aussi de faire tourner son vendredi 21 et samedi 22 octobre. Pour ce qui effectif. concerne la rencontre du CAB contre la JSMB, S. A. qui se jouera ce samedi dans l’après-midi au stade du 1er-Novembre, c’est M. Haïmoudi, assisté par les deux juges de touche, Etchiali et Bachirène, qui l’officiera.

Haïmoudi pour officier la rencontre

Ouali : «Battre le CAB chez lui, c’est possible»
Le jeune milieu de terrain de la JSMB, Billal Ouali, qui est en train de réaliser un bon début de saison avec sa nouvelle équipe, estime que son équipe, qui reste sur une belle victoire, doit impérativement enchaîner avec un bon résultat ce samedi face au CAB, car selon lui, son équipe n’a pas le droit de perdre ce match même si la tâche sera difficile. Le joueur s’est montré très optimiste pour cette rencontre lors de cet entretien, lui qui table sur un remake du match de l’ESS à Sétif où son équipe est revenue avec les trois points dans ses bagages.
Comment se déroule la préparation du match de ce week-end devant le CAB ? Dans de très bonnes conditions. Les gars ont bien travaillé, surtout que le moral est beau fixe, après la dernière victoire acquise face au MCA. Je pense que toutes les conditions et tous les moyens sont réunis pour faire un grand match ce samedi face à Batna. On a bien travaillé durant la semaine, les joueurs sont déterminés et très motivés à réussir un grand match. Certes, on n’a pas le temps d’effectuer une préparation spéciale, mais il faut dire que le coach a apporté les correctifs nécessaires avant cette rencontre. On comprend par là que la dernière performance a fait beaucoup de bien aux joueurs, n’est-ce pas ? Exactement, après notre défaite en déplacement face à l’ASO, je dirais que le doute a failli gagner un peu les joueurs, mais après notre belle victoire face au MCA, je peux vous assurer qu’on a retrouvé la confiance, l’efficacité et nos sensations. Il faut dire que cette victoire nous a fait énormément de bien et nous a mis dans le droit chemin en vue des échéances à venir, à commencer par celle devant le CAB, ce weekend. Comment se présente pour vous ce match contre le CAB ? Ce sera un match très difficile pour les deux équipes. Le CAB, qui a réalisé un parcours honorable jusqu’à présent, essayera de rester sur la lancée. Pour notre part, nous sommes sur la bonne voie, il faudra surtout confirmer ce samedi. Les joueurs sont tous conscients de la tâche qui les attend et on fera tout pour revenir au bercail avec le meilleur score possible. Je dirais donc que lors de cette rencontre, je pense que nous n’avons pas d’autre alternative que de réaliser un bon résultat pour rester sur cette dynamique et préserver notre statut actuel, car nous devrons récolter le maximum de points pour atteindre cet objectif. Certains de vos supporters disent que le CAB réussit bien à la JSMB à Batna, et c’est pour cette raison

qu’ils exigent la victoire. Partagez-vous cet avis ? Nos supporters ont le droit de rêver et même d’exiger des résultats, mais je pense en tant que joueur que nous devons respecter cette équipe du CAB, qui reste sur un bon résultat, et prendre ce match très au sérieux afin d’éviter toute mauvaise surprise. La rencontre se jouera sur le terrain et durant 90 minutes et c’est donc là qu’il faut assurer si on veut vraiment remporter ce match. Ce sera difficile, certes, mais je pense qu’on a largement les moyens de revenir à la maison avec un résultat positif. Mais il faut dire aussi que le CAB reste sur une belle vicIl devait reprendre le toire ramenée de l’extétravail hier en solo rieur… Comme je viens de vous le Après avoir passé une échogradire, le CAB est une bonne phie, hier, dans la matinée, Megatli équipe. Elle est à prendre au sé- a été autorisé à reprendre le travail, rieux. Il faut donc garder les mais en solo. Il devait donc se prépieds sur terre, rester mobilisés senter hier dans l’après-midi au et surtout concentrés. Certes, ce stade de l’Unité-maghrébine pour ne sera pas facile devant cette effectuer quelques tours de piste équipe qui pratique un bon footseulement, pendant que ses caball, mais on ne se focalise pas mardes disputaient un match d’aptrop sur cela. Ce qui nous intéplication. L’entraînement d’hier et resse, c’est de faire un bon match celui d’aujourd’hui seront détermiet, pourquoi pas, rééditer l’exploit nants quant à la décision du staff médical qui devra révéler aude Sétif face à l’ESS en revenant d’hui si Megatli sera du voyage jour victorieux. à Batna ou non. S. A.

En plus de Bouraba qui ratera officiellement la rencontre de ce samedi face au CAB, le défenseur latéral de la JSMB, Amine Megatli, qui a raté les trois dernières séances de son équipe suite à des douleurs aux reins, pour déclarer forfait pour la serait aussi conde fois cette saison après avoir déjà raté le match de la deuxième journée face au NAHD, à domicile, pour cause de suspension. Pour le moment, rien n’est officiel car le joueur, qui ressent toujours des douleurs, ne peut vraiment pas prendre part à ce match, si les choses en restent là. Autrement dit, l’enfant de Médéa devra avoir le feu vert du staff médical pour renouer avec la compétition.

Megatli incertain

S. A.

16

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup flou USMH
Depuis le week-end, il n’a plus donné signe de vie

Doukha, Limane ou Boukacem

Qui gardera les buts Y a-t-il une affaire

face au NAHD ? Demou ?

zeddine Doukha n'est pas certain de faire partie du onze harrachi ce samedi face au NAHD. C’est du moins ce que l’on peut déduire si l’on tient compte de la titularisation de Limane avec les habituels titulaires lors du match amical face au CRBBK, mardi soir. La grande forme

A

qui caractérise Limane et Boukacem, les deux concurrents de Doukha, fait que les deux joueurs méritent que la chance leur soit donnée. Haniched, le coach des gardiens, s'est occupé des goals et plus spécialement de Limane. Apparemment, c'est ce dernier qui sera titularisé ce weekend. Mais pour l’instant rien n’est encore sûr concernant le

nom du portier qui gardera les bois de l’USMH face au NAHD. Le choix revient à l’entraîneur des gardiens qui doit, au plus tard demain, donner son avis à Charef. En tant qu’entraîneur en chef, il est le premier décideur quant au choix des éléments qui débuteront la partie face aux Nahdistes.
Nacer-Eddine Ratni

Bien que son congé maladie d’une semaine ait pris fin depuis plus trois jours, le jeune défenseur Abdelghani Demou n’a pas encore repris les entraînements. L’enfant de Mohammadia était attendu lundi passé, jour de la reprise des entraînements, mais il a brillé par son absence. Les responsables du club pensaient que ce n’était qu’un retard. «Comme il a bénéficié d’un prolongement de son congé maladie, Demou est rentré chez lui à Mohammadia pour passer quelques jours avec sa famille. Il devait être là aujourd’hui mais il n’est pas venu. Avec la grève des cheminots, il a peut-être un problème de transport pour rallier Alger», nous dira un dirigeant de l’USMH. Le lendemain (mardi soir), le jeune international a encore une fois été signalé absent. Quelque peu inquiets et voulant connaître les raisons de cette éclipse, les dirigeants ont décidé de le joindre au téléphone, mais il ne répondait pas. Malgré plusieurs tentatives, Demou est resté injoignable. Cela n’a pas été sans susciter une grosse polémique chez les inconditionnels de l’USMH, surtout parmi les abonnés présents au stade Lavigerie. Du côté des dirigeants, c’est l’inquiétude. Eux qui connaissent les dessous de cette affaire et les raisons de l’absence du joueur ne veulent rien déclarer à la presse tant que le joueur ne s’est pas manifesté. Mais par rapport à ce que l’on vient d’apprendre, il s’agirait d’un mécontentement du joueur qui attend depuis quelques mois sa régularisation financière.

Aïssaoui : «J’ai envie de jouer cette rencontre»
Parmi tous les joueurs que nous avons interrogés hier à la fin de la séance d’entraînement, seul Aïssaoui nous a avoué qu'il avait une grosse envie de prend part à cette empoignade contre le NAHD. Prié de nous donner les raisons qui sont derrière cette ferveur, l'enfant d’El Bayadh nous dira : «Si je veux jouer ce match, c’est surtout par rapport à l'ambiance que procurent les derbies algérois lorsqu'ils ont lieu en nocturne au 5-Juillet. J'ai toujours eu une préférence pour jouer un match en nocturne plutôt qu'en après-midi.»
faut dire que ce supporter ne s’est pas arrêté à trois ou quatre mots, mais il a fait entendre des vertes et des pas mûres au milieu de terrain harrachi. Furieux, Aïssaoui a répliqué aux injures du fan de l’USMH. Les antagonistes se sont calmés après l’intervention de certains sages et de Charef qui a ordonné au joueur de se taire et de reprendre le travail.

Malgré l’absence de Bounedjah, pas de problème en attaque

Il s’accroche avec un supporter
Lors du match amical contre le CRBBK, le meneur de jeu Aïssaoui a eu un accroc avec un supporter qui lui a reproché son faible rendement depuis le début de saison. Il

qqBoualem Charef, qui s’était inquiété pour le compartiment offensif après la suspension de Bounedjah, est maintenant rassuré. En effet, il pourra compter sur les services de Benyettou et Hanitser. Ces deux éléments, qui ont évolué ensemble lors du match amical contre Bordj El Kiffan, ont laissé apparaître une belle forme.

s’ils veulent arracher un résultat positif. Même s’ils semblent confiants, les camarades de Ziane Cherif sont appelés à sortir le grand jeu pour ne pas se faire surprendre. qqLa rencontre amicale disputée hier matin au stade Lavigerie entre l’USMH et le CRB Bordj Kiffan s’est achevée par la victoire du club harrachi par un score de 4 à 2. Ce match a été dans sa majeure partie dominé par les pensionnaires de la Ligue 1 qui pourtant étaient menés au score (0-2) avant de reprendre l’avantage en seconde mi-temps. Yachir est l’auteur du premier but de l’USMH. Après la pause, les camarades de Limane ont pu concrétiser à trois reprises, par Benyettou et Hanitser. C’est Tatem qui a clôturé la marque dans les dernières minutes de la partie, d’un tir puissant.

USMH 4 - CRBBK 2

Messaoudi : «On comptera sur l’appui de nos supporters»
Vous êtes concentrés sur le match de demain, n’est-ce pas ? Effectivement, c’est un match qui ne manque pas d’intérêt aussi bien pour nous que pour notre adversaire. Nous devons gagner pour consolider l’état d’esprit acquis et asseoir notre force. Je pense que le climat qui règne a un bon répondant sur le groupe. Comment voyez-vous ce match ? Pour nous, cette rencontre n’a rien de particulier par rapport aux autres. Nous allons donc affronter le NAHD comme nous avons l’habitude de le faire avec les autres clubs. C’est vrai que c’est une bonne équipe composée de jeunes éléments encadrés par des joueurs expérimentés, mais nous avons autant d’atouts que notre adversaire. Donc, je pense que le match sera équilibré. Pensez-vous que l’expérience risque d’être déterminante, car il s’agit-là d’un derby ? Justement, les derbys ont toujours eu un cachet particulier. Ce n’est pas toujours le plus fort qui gagne. A mon avis, nous partons à chances égales avec notre adversaire et l’équipe la plus déterminée l’emportera. Le public harrachi sera au rendez-vous, qu'est-ce que cela vous fait ? Nous avons des supporters très fidèles qui soutiennent toujours leur équipe, quelles que soient les difficultés. On souhaite être à la hauteur pour leur faire plaisir. Vous êtes arrivé à l’USMH l’été dernier en provenance de l’USMA. Après un début sur le banc, vous avez cette saison pu arracher une place parmi le onze type, cela devrait vous mettre plus confiance… En fait, malgré un début sur le banc, je n’ai jamais douté de mes capacités. Un joueur doit toujours croire en ses capacités tout en continuant à travailler avec comme seul objectif arracher une place de titulaire. Mais on n’est jamais sûr de pouvoir s’imposer. Vous devez être satisfait de votre réussite… Quand on se sacrifie pour atteindre un objectif et qu’à la fin on réussit, il est normal qu’on soit satisfait. Maintenant, je dois tout faire pour être à la hauteur de la confiance qui a été placée en moi par l’entraîneur. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Charef apporte les dernières retouches
qqIl ne reste aux Harrachis que deux jours pour bien préparer leur confrontation avec le NAHD, au stade du 5-Juillet. Les poulains de Charef, qui ont repris les entraînements avant-hier avec une seule séance par jour, poursuivront leur programme de préparation jusqu’à demain matin. Deux jours que le coach mettra à profit pour apporter les dernières retouches nécessaires avant cette empoignade. Les poulains de Charef semblent avoir le même état d’esprit qui les caractérisait en début de saison. La reprise des entraînements s'est d'ailleurs déroulée sous les regards de quelques fidèles supporters soucieux de voir leur équipe retrouver son véritable niveau.

Bechouche : «Contre le Nasria, on doit être vigilants»
qqA travers ce que l'on a pu voir hier, le groupe est apparemment prêt pour le derby et il ne reste que quelques petits détails à régler, ce que Chalef tentera de faire rapidement. Ce constat nous a été confirmé par Nacer Bechouche à qui nous avons demandé son avis sur ce qui reste à faire pour que l'équipe soit prête : «Je pense que les joueurs sont prêts bien qu’il reste des imperfections que l'on doit corriger pour s'améliorer. Par rapport à ce que nous venons d'effectuer, je reste optimiste quant aux capacités du groupe. Concernant la prochaine confrontation prévue contre le NAHD, les joueurs doivent se montrer plus vigilants pour éviter une mauvaise surprise.»

Beaucoup de volonté chez les joueurs

qqPar rapport à la volonté que les joueurs ont laissé apparaître lors des dernières séances d’entraînement, on peut s’attendre à un sursaut d’orgueil de la part des Harrachis. Mais attention, les choses ne seront pas simples face une équipe du Nasria en quête de rachat. Les Jaune et Noir devront donc se transcender et rester très concentrés tout au long du match

N° 1718 Mardi 18 octobre 2011

Coup franc CRB Cela s’est passé lors de son audition par les dirigeants

17

Solinas se défend : «Comment battre l’USMA alors qu’elle a de meilleurs joueurs que nous ?»
«J’ai demandé Raho, je ne l’ai pas eu…»

L

e C habab de Belouizdad affrontera, sur son sol, le Mouloudia de Saïda, pour le compte de la sixième journée du championnat de Ligue 1. Si pour le Chabab cette rencontre est synonyme de rachat après sa dernière défaite dans le derby face à l’USMA (0-2), les Saïdis viendront en revanche au stade du 20-Août pour confirmer leur dernier résultat à domicile face au Mouloudia d’El Eulma (1-0). Les débats pourraient paraître plus ou moins déséquilibrés, le club recevant, qui n’a concédé qu’une seule défaite, devra en accueillant le MCS effacer l’affront subi au 5-Juillet. Le manque de réalisme en a été une preuve éclatante car même si les coéquipiers de Rebih ont eu à posséder le ballon plus que leurs adversaires, ne sont pas néanmoins parvenus à concrétiser les nombreuses occasions dans les moments forts de leur domination. Mais le Chabab est bien évidemment capable de passer l’écueil saïdi d’autant que s’il a connu la défaite précédemment, il a toutefois réussi à glaner le point du match nul à Tlemcen et s’imposer dans son antre en restant solide et costaud avec trois succès. Le CRB jouera pour la passe de quatre, d’une part, et pour se réconcilier avec les supporters, de l’autre, parce qu’un autre revers, surtout à domicile, ne fera pas les affaires de l’équipe et du staff technique. Le Chabab devra profiter de l’instabilité des résultats du MCS pour se refaire une santé avant de croiser le fer une semaine plus tard avec le Milaha dans un derby qui s’annonce chaud. Les poulains de Rouabeh se cherchent encore dans cette compétition en enregistrant jusque-là deux victoires et trois défaites, dont une à domicile devant

les Harrachis. Le groupe de Saïda reste cependant imprévisible et est capable lui aussi de causer des ennuis aux Belouizdadis. Outre la victoire salvatrice recherchée par les locaux et qui serait d’un grand secours pour Solinas, son équipe aura l’avantage du terrain et de sa galerie pour sortir victorieuse, mais faut-il avoir de la confiance ? Certainement, mais de la crainte également car le revers au derby ne sera pas oublié de sitôt et le staff technique devra préparer ses troupes sur le plan mental.

L’attaque doit se ressaisir
La 2e meilleure attaque du championnat (8 buts), précédée d’une unité par l’ESS, devra se réveiller et retrouver toute sa verve pour débloquer le compteur qui est resté muet face à l’arrière-garde usmiste, avec ses deux latéraux qui participent activement aux offensives et la paire axiale montrant ses limites dans les duels aériens et dans la complémentarité. Le Chabab aurait pu opérer par des contres rapides en jouant avec trois attaquants, la vivacité de Kherbache, la puissance de Dine Cherif et l’opportunisme de Slimani ou Bourekba auraient changé beaucoup de choses, mais Solinas, qui disposait d’attaquants pourtant au mieux de leur forme, a reconduit l’équipe qui a battu le MCO. Une victoire du Chabab lui permettra de consolider sa position de dauphin et espérer reconquérir la première loge en cas d’échec des Usmistes qui se déplaceront à Tlemcen pour tenter de confirmer leur excellent début de saison.

Solinas nie tout en bloc et accuse
Pour justifier son échec face «aux meilleurs joueurs du championnat», comme il ne cesse de le déclarer haut et fort, l’entraîneur italien, lors de son audition par les dirigeants du club, a répondu que son équipe s’était bien préparée pour cette confrontation et évoqué la pression soutenue à l’approche du derby. «Mais hélas, ils ont de

meilleurs joueurs que nous», a-t-il lancé. «Manque de personnalité sans doute», a argumenté sans aucune retenue Solinas, qui a également vanté les moyens dont dispose l’USMA. Or le niveau technique des deux formations est presque similaire avec un léger ascendant pour le collectif du Chabab. La bande à Renard a cependant fait la différence tactiquement en prenant son courage à deux mains pour remporter la victoire en profitant des erreurs de placement (but de Djediat) et un second académique, qui n’est pas venu du flanc droit, Solinas a tenu à le rappeler, mais construit du côté dégarni de Boukedjane. La défaillance tactique est répétitive et criante et ce ne sont certainement pas les journalistes traités par le coach de manipulateurs qui endosseront les frais de ce revers, l’entraîneur italien a enfoncé davantage le clou en accusant à tort et à travers tout le monde sans pour autant reconnaître ses erreurs. Quant aux choix de joueurs, l’entraîneur du Chabab s’est défendu en mettant en cause le recrutement raté de Raho, et Aouameur qui, durant les deux saisons à l’USMH, s’est imposé en titulaire indiscutable, ne peut prétendre à une titularisation et n’a pas assez de capacités pour occuper convenablement le flanc droit du Chabab, selon Solinas. Mais que dire du milieu de terrain Aït Ouamar, indétrônable depuis le début du championnat malgré des prestations mitigées et qui jouit toujours de la confiance du coach qui a d’ailleurs insisté à l’intersaison pour l’avoir dans son effectif alors que les deux hommes n’ont jamais travaillé ensemble auparavant. Solinas dirigeait la barre technique de l’Entente de Sétif avant de la quitter à la dixième journée et pendant ce temps-là, le joueur défendait les couleurs usmistes avec des apparitions sporadiques. Les choix dépréciés de Solinas suscitent toujours moult interrogations. Djamel Abed

Abdat : «Le manque d’un latéral droit de métier fragilise notre défense»
Le CRB visera toujours hautaré
L’entraîneur italien a décl récemment que le Chabab n’est pas en mesure de disputer le titre de champion et ne peut rivaliser avec des équipes de gros calibre, illusion faite à l’USMA et son armada de joueurs. Ne donnant aucune chance à son équipe de rêver, Solinas devra savoir que des clubs de moindre envergure, au budget des plus restreint, affichent leurs intentions dans cette compétition en tentant de jouer à fond leurs chances. Le Chabab de la saison passée était néanmoins moins nanti financièrement et l’effectif remanié à 80 %, mais grâce à la foi du staff technique et des joueurs, il est resté collé au podium jusqu’aux ultimes journées du championnat. Le CRB a toujours ambitionné de jouer pour un titre et cette saison ne fera pas exception car les joueurs, confiants en leurs capacités, sont unanimes et s’accordent à dire que le CRB fera un meilleur parcours que la saison dernière.

Le défenseur axial du Chabab, Fayçal Abdat, est l’élément le plus régulier et le plus constant de son équipe, gagnant ses galons pour devenir incontournable dans la charnière centrale. Connu pour son tempérament calme, et généreux dans l’effort, Abdat a réussi à débloquer la situation face au MCO en ouvrant le score sur une tête imparable et, manque de chance, sur une action similaire, sa balle a heurté le poteau face à l’USMA.
Avez-vous digéré la défaite du derby ? Face à l’USMA, le Chabab a réalisé une excellente partie et on ne méritait pas de perdre car on s’était créé beaucoup d’occasions sans toutefois parvenir à inscrire le moindre but qui aurait pu changer la physionomie et l’issue de la rencontre. Le but inscrit contre le cours du jeu nous a évidemment abattus. De retour des vestiaires, on a essayé tant bien que mal de

revenir au score, mais encore une fois, le ballon ne voulait pas rentrer, le poteau et le gardien ont repoussé toutes nos tentatives. Votre adversaire n’a eu besoin que de deux occasions pour l’emporter, un commentaire ? Il y a un autre paramètre non négligeable, en l’occurrence l’état défectueux de la pelouse. L’USMA a certes mérité sa victoire en matérialisant deux occasions en but, la réussite et l’efficacité étaient ce jour-là de leur côté. En revanche, le Chabab a fait l’essentiel dans le jeu, mais pas le nécessaire. Ce revers aura-t-il des conséquences pour la suite du championnat ? Non, il faut maintenant tourner la page du derby en tirant les enseignements pour que certaines erreurs ne se reproduisent plus, on a perdu trois points, mais il est encore tôt pour dramatiser car on n’est qu’au début du championnat, la défaite pourra également nous servir. Prochain rendez-vous, le MCS. Une victoire est-elle dans vos cordes ? Sans diminuer de la valeur de cette équipe, le Chabab n’a d’autre alternative que de gagner parce qu’on ne se permet pas un second échec d’affilée et de surcroît à domicile, non, au contraire, on doit profiter de la réception de notre

adversaire pour renouer avec la victoire. Le MCS est une coriace formation qui se déplacera dans la capitale pour confirmer son dernier résultat, on est, par conséquent, contraint de le battre et, pour y parvenir, il faudra être concentrés, efficaces devant et costauds derrière. En défense, le flanc droit poset-il toujours problème ? Il est vrai que le manque d’un latéral droit de métier fragilise le compartiment défensif, mais lors du derby, Naïli a été époustouflant en donnant beaucoup d’assurance à l’assise

défensive bien que son poste de prédilection soit milieu récupérateur. Pourquoi Aouameur, selon vous, ne jouit pas de la confiance du coach ? Je ne saurai vous répondre car c’est le choix de l’entraîneur, mais Aouameur, qui est un excellent latéral, devra patienter et saisir la moindre opportunité qui lui sera offerte. Même vous, vous êtes passé par là, non ? Effectivement, je suis malheureusement passé par là, mais ne voulant nullement polémiquer ou remuer le couteau dans la plaie, j’ai toujours préféré répondre sur le terrain et grâce à mon travail et la confiance du staff technique, j’ai pu surmonter tous les problèmes pour gagner ma place et je travaille davantage pour la préserver. Entretien réalisé par Djamel A.

18

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup de cœur MCO

Henkouche

Il est pressenti pour le poste d’entraîneur adjoint
Laoufi : «Le Mouloudia d’Oran ne se refuse pas»
A la question de savoir avec quel staff technique il allait travailler au Mouloudia d’Oran, Henkouche nous a fait savoir que les responsables du club lui ont proposé d’avoir Laoufi Salem comme adjoint. Henkouche, qui a déjà travaillé avec ce technicien par le passé à l’ASMO, n’a pas trouvé d’inconvénient affirmant qu’il est prêt à travailler avec Laoufi. Joint par téléphone hier matin, ce dernier nous a déclaré être prêt à travailler au sein du staff technique du Mouloudia d’Oran : «Je suis prêt à travailler au sein du staff technique du Mouloudia d’Oran. Le MCO est un club qui ne se refuse pas. Henkouche est un entraîneur compétent avec qui j’ai déjà travaillé par le passé et je suis prêt à collaborer à nouveau avec lui. Cependant, je dois préciser qu’à l’heure où je vous parle (Ndlr : hier en fin de matinée) je n’ai pas encore été contacté par les responsables du Mouloudia d’Oran. Donc je ne peux parler davantage sur le sujet.»

«Je ne pouvais pas

tourner le dos au MCO»

Mansour Hadj attend encore d’être régularisé

C

omme rapporté dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’hier, Mohamed Henkouche est le nouvel entraîneur du Mouloudia d’Oran. La direction du club phare de l’Ouest, par le biais de Labri Abdelilah, P-DG de la SSPA/MCO, Kalaidji Hassen, DG de la SSPA/MCO, et Belhadj Mohamed dit Baba, actionneur majoritaire de la société, s’est réunie avec l’ancien driver de l’USM Annaba. Les deux parties n’ont pas mis beaucoup de temps pour trouver un terrain d’entente. Henkouche a accepté de prendre en main la barre technique du Mouloudia et c’est hier qu’il devait parapher un contrat de 8 mois, soit jusqu’à la fin de l’actuel exercice sportif. Joint par téléphone hier en fin de matinée, Henkouche nous a déclaré que c’est toujours avec un immense honneur qu’il revient à la tête de la barre technique du Mouloudia d’Oran : «C’est toujours avec un immense honneur et un grand plaisir que je reviens pour entraîner le Mouloudia d’Oran. Il s’agit d’un grand club avec lequel j’ai déjà réalisé de grands résultats par le passé. J’ai réussi à offrir au MCO ses deux derniers titres nationaux en 1996 à savoir une Coupe d’Algérie et une Coupe de la Ligue. Au vu de la situation difficile qu’il vit actuellement, je ne pouvais pas tourner le dos au Mouloudia d’Oran» nous

a déclaré Henkouche et d’ajouter : «Les négociations avec les responsables du Mouloudia d’Oran se sont bien déroulées. Nous avons évoqué plusieurs points relatifs aux conditions et aux moyens de travail et nous avions trouvé un terrain d’entente sur tous les points. Je dois me rendre aujourd’hui (Ndlr : hier) au siège du club pour parapher mon contrat avec le MCO. Ce contrat durera jusqu’à la fin de l’actuel exercice sportif. J’espère être à la hauteur et apporter un plus à ce grand club qu’est le Mouloudia d’Oran.»

«Mon premier objectif est de faire sortir l’équipe de sa dernière place»
Le Mouloudia d’Oran va mal. Après 5 journées de championnat, le club occupe la dernière place au classement avec seulement deux petites unités. Cette situation a fait fuir beaucoup d’entraîneurs, mais pas Henkouche qui a décidé de prendre ses responsabilité pour tenter de redresser la barre et de faire sortir le club de la dernière place où il se trouve : «Il est trop tôt pour parler d’objectif dans la mesure où l’équipe vit une très mauvaise situation. Aujourd’hui, le Mouloudia d’Oran occupe la dernière place au classement général. Il n y’a donc rien de plus mauvais que cette dernière place. J’estime que mon premier

objectif est de faire sortir l’équipe de sa dernière place. En acceptant de prendre main la barre technique du Mouloudia, je sais que j’ai pris un énorme risque, mais les risques font partie de la vie d’un entraîneur. Personne n’a voulu entraîner le club et nous ne pouvons pas alors laisser l’équipe dans une telle situation. J’ai accepté de prendre cette responsabilité et j’espère que tout les enfants de ce club vont m’aider dans ma tâche» dira Henkouche et d’évoquer la situation du Mouloudia d’Oran : «Ça fait vraiment mal au cœur de voir le Mouloudia d’Oran vivre une telle situation. Le MCO est un grand club qui mérite beaucoup mieux. Ses enfants et ses amoureux doivent s’unir et mettre la main dans la main pour le sauver. Aujourd’hui, il est grand temps pour que les Mouloudéens s’unissent pour sauver ce grand club.»

«Je ne peux pas changer grandchose en seulement trois jours»
Le hasard a voulu que le premier match de Henkouche à la tête de la barre technique du Mouloudia d’Oran l’oppose à son ancienne équipe, à savoir le CS Constantine. Henkouche reconnaît la difficulté de la mission de son équipe face au gars de l’Antique Cirta : «Ça va être un match difficile dans la mesure où nous allons affronter une solide

joueurs et les préparer équipe du CSC qui a le vent en poupe ces derniers pour le match du weekend face au CSC.» temps. C’est vrai que les Constantinois ont mal entamé le championnat «Il faut mettre mais ils reviennent en les querelles force ces dernières sepersonnelles de maines comme en técôté et penser à moigne leur dernier large succès face à l’USM Harl’intérêt de rach. Ça sera un match l’équipe» difficile mais nous Enfin, le nouvel entraîsommes dans l’obligation neur du Mouloudia de le gagner afin de se resd’Oran, Mohamed Hensaisir et de reprendre kouche, a tenu à lancer confiance en soi.» L’anun appel à tous les encien entraîneur du CR fants du club pour mettre Belouizdad n’aura que leurs querelles persontrois petits jours pour nelles de côté et penser à préparer son équipe pour l’intérêt du Mouloudia ce match. Une période d’Oran : «Je demande à jugée trop courte par tous les enfants du club de Henkouche : «Comme s’unir et de ne penser qu’à tout le monde le sait, j’ai l’intérêt général du Mouhérité d’une situation trop loudia d’Oran. Notre difficile. Les joueurs ont équipe vit une très mauperdu confiance en euxvaise situation et il est même. L’équipe n’a pas grand temps pour les engagné le moindre math fants de ce club de mettre après 5 journées de chamleurs querelles personpionnat et je n’aurai que nelles de côté. Je demande trois jours pour préparer aux supporters de venir le match du CSC. Je ne nombreux au stade ce sapeux pas changer grandmedi afin d’encourager chose en trois jours. Je l’équipe car les joueurs ont vais axer mon travail sur plus que jamais besoin de le plan psychologique leur aide.» afin de remonLe Riad ter le O. RC Relizane moral des voulait le recruter Avant de rencontrer les responsables du Mouloudia d’Oran, Mohamed Henkouche était sur le point de rejoindre le RC Relizane, pensionnaire de la division deux amateur. En effet, les dirigeants du RCR avaient pris attache avec Henkouche. Ce dernier s’était même rendu à Relizane où il avait rencontré les responsables du Rapid. Mais à la dernière minute, l’ancien driver du CRB a changé d’avis surtout après l’entrée en course des responsables du Mouloudia d’Oran qui ont réussi finalement à le recruter. R. O.

Démis de ses fonctions d’entraîneur du Mouloudia d’Oran après la cinglante défaite concédée par son ancienne équipe face au CRB (41), Mansour Hadj attend encore d’être régularisé par son ancienne direction. Même s’il possède un contrat de deux ans qui lui garantit de toucher son argent jusqu’au dernier centime, Hadj Mansour veut trouver une solution à l’amiable avec ses ex-employeurs en acceptant de faire des concessions en ne touchant que quelques mois de mensualités. Mais à l’heure actuelle, les responsables du Mouloudia d’Oran n’ont pas encore régularisé l’entraîneur palestinien. Selon les informations en notre possession, Henkouche risque de ne pas avoir de licence au Mouloudia d’Oran tant que l’affaire Mansour Hadj n’est pas réglée définitivement.

Belaïli, Hichem Cherif et Bengoreine de retour face au CSC
Pour son prochain match face au CSC, la formation du Mouloudia d’Oran bénéficiera du retour de trois de ses joueurs qui avaient raté le dernier derby face au WA Tlemcen. Il s’agit de Belaïli et Hichem Cherif qui ont tous les deux purgé leur suspension d’un match, de même que l’on enregistrera le retour de Bengoreine qui s’est rétabli de sa blessure. Le retour de ces trois éléments fait les affaires de l’entraîneur Henkouche qui veut avoir l’intégralité de son groupe entre les mains pour ce match face au CSC. R. O.

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil Ligue 1

19

MCS

Zaoui : «On doit confirmer face au CRB»
Quel commentaire faites-vous sur votre victoire face au MCEE ? Elle est venue au bon moment car nous étions dans l’obligation de renouer avec le succès. Notre équipe a fait l’essentiel lors de cette rencontre face au MCEE où notre objectif était d’arracher les trois points qui nous ont fait beaucoup de bien sur le plan comptable et surtout moral, puisque la confiance est revenue. Même si la mission a été très difficile, nous avons réussi à relever le défi. Après ce succès, peut-on dire que l’équipe a mis fin à cette mauvaise série ? Cette victoire était le tournant de notre parcours, elle nous a permis de mettre fin à cette mauvaise série qui n’a que trop duré. La sérénité est revenue au sein de notre effectif et la confiance retrouvée, Dieu merci, tout s’est bien passé pour nous. Avouez que vous avez souffert durant les 90 minutes... C’est vrai que c’était un match très difficile, notre équipe a trouvé d’énormes difficultés pour arriver à bout de notre adversaire. Il ne faut pas oublier que nous avons affronté une solide équipe du MCEE qui est venue à Saïda pour arracher les trois points. Après l’ouverture du score, nous nous sommes repliés en défense pour préserver cet acquis, car on voulait à tout prix éviter un autre faux pas. Le coach, à plusieurs reprises, nous a demandé de sortir de notre camp mais on a joué avec la peur au ventre. C’est ce qui nous a contraints à rester en défense et supporter la pression jusqu’à la fin. La prestation du groupe n’a pas été du goût des supporters, un commentaire ? Certes, notre prestation n’a pas été à la hauteur lors de cette rencontre, je peux même dire que nous avons joué notre plus mauvais match depuis le début de la saison, mais que nos supportes ne nous jugent pas pour cette mauvaise prestation face au MCEE, car nous avons joué sous une grande pression. Notre objectif principal était de renouer avec la victoire après trois matchs perdus. Donc, la mission n’était pas du tout facile, surtout sur le plan moral. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Pour le moment, le plus important c’est qu’on ait renoué avec le succès, notre moral est au beau fixe, cela nous permet de poursuivre notre parcours dans une grande sérénité. On devra arracher le maximum de points pour s’assurer une place confortable. Samedi, vous allez affronter le CRB, comment se présente cette rencontre ? C’est une rencontre qui sera sûrement serrée entre deux équipes qui veulent à tout prix gagner. Pour ce qui nous concerne, on ira à Alger pour confirmer notre dernier bon résultat face au MCEE, quant à notre adversaire, après sa défaite face à l’USMA, il voudra se racheter à tout prix chez lui, donc les débats seront très chauds. Donc, ça sera une mission difficile pour vous ? Le match ne sera pas facile pour nous car il y aura de l’autre côté une équipe, comme je vous l’ai dit, qui jouera chez elle et devant son public. C’est pourquoi ça ne sera pas du tout facile. Le CRB misera beaucoup sur cette rencontre pour se ressaisir devant ses supporters mais cela ne veut pas dire que nous irons pour limiter les dégâts, loin de là. On fera tout pour revenir avec un bon résultat. Nous avons les moyens d’aller surprendre le CRB chez lui. Entretien réalisé par Amar Bensadek

Match amical : MCS 1 - MBH 2 Une défaite bénéfique
L’entraîneur Rouabah, qui a programmé un match amical mardi dernier, a vu juste puisque son équipe a affronté une solide formation du MBH qui a réussi à battre les camarades d’El Hadjari. Cette joute amicale a permis au coach Rouabah de constater que beaucoup de choses restent à faire au niveau des trois compartiments. Les coéquipiers de Cheraïtia n’ont pas montré grand-chose du moment que c’est le MBH qui a dominé les débats durant les 90 minutes. Le plus important pour les Saïdis c’était de bien se préparer avant d’affronter le CRB.

La rencontre s’est déroulée en trois mi-temps
Avant le début de la partie, les deux coachs se sont mis d’accord pour que le match se déroule en trois mi-temps de 30 minutes chacune.

Seiko et Oukrif ont joué les 90 minutes
L’entraîneur Rouabah, qui a fait une revue d’effectif, a incorporé presque la totalité des joueurs. Toutefois, deux joueurs ont pris part à toute la rencontre : le Malien Seiko et Oukrif.

Rouabah en colère
Même si c’était une rencontre amicale, le coach Rouabah était en colère après la prestation de ses joueurs, le rendement n’était pas à la hauteur d’une équipe de Ligue 1. Il l’a fait savoir aux camarades de Atek.

Sahnoune a entamé la rééducation
L’attaquant Sahnoune, éloigné des terrains depuis plus d’un mois à cause d’une blessure au pied, a entamé mardi dernier la rééducation sous la conduite du médecin et du kiné du club. Il sera encore absent pour quelques semaines.

Tours de piste pour Mokdad
L’arrière gauche Mokdad, qui revient de blessure au niveau des adducteurs, n’est pas encore prêt pour rependre la compétition puisqu’il n’a pas été convoqué pour le match amical que son équipe a disputé mardi dernier face au MBH , mais était présent au stade. Il s’est contenté des tours de piste.

A. B.

WAT

Quel visage aura le public tlemcénien face à l’USMA ?

Un facteur très important à ne pas négliger
auparavant dans son jardin fétiche de Zabana et la réception des Usmistes, autant d’arguments qui pousseront n’importe quel mordu du football de se rendre ce samedi au stade Birouana pour suivre cette formation widadie assez transformée ces derniers temps. Le stade sera bel et bien garni, avec notamment une présence en force prévue des supporteurs usmistes qui ont toujours eu de bons rapports avec leurs homologues tlemcéniens. Mebarki.

S

i l’idée pourrait paraître un peu bizarre de s’appuyer sur le rôle du public tlemcénien à l’aube de recevoir la formation usmiste ce samedi, c’est bel et bien parce qu’il pourrait être un facteur mais aussi un acteur très important dans le résultat final de cette partie. Les supporteurs widadis auront ainsi un grand rôle à jouer pour espérer voir la bande à Amrani sortir vainqueur de cette confrontation en enchaînant avec une troisième victoire de suite en ce début de saison.

Tiza se sont contentés de deux simples matches nuls en présence de leur galerie avant de remporter le match de la JSK qui s’est déroulé, rappelons-le, en l’absence du public. De quoi donc évoquer l’hypothèse d’une mauvaise gestion des joueurs de la pression pesante des supporteurs à chaque sortie officielle au stade Birouana.

Le public tlemcénien devra se montrer à la hauteur de l’affiche
Pour assister à un grand match, il faut deux grandes équipes. C’est une règle connue dans le monde du football, sauf que pour ajouter du piment à la sauce et rendre la soirée encore plus belle, une ambiance des grands jours ne pourrait que rendre cette affiche encore plus agréable. Si les Widadis devront faire face probablement à la meilleure équipe en ce début de saison, les supporteurs tlemcéniens devront eux aussi élever le niveau pour marquer de leur empreinte cette soirée.

fois-ci, Amrani est plus que jamais dans une position de force après deux succès de suite, et qu’il ne faut pas donc réclamer sa tête en cas de défaite, plutôt motiver à fond les Bleu et Blanc quelle que soit la physionomie de la rencontre.

Cela fait partie des défauts du recrutement
Là aussi, c’est une véritable évidence et le coach Amrani ne rate jamais l’occasion de rappeler que le groupe est assez jeune et qu’il faudra lui donner du temps pour faire son apprentissage dans le haut niveau, sauf que dans ce genre de matches, le public ne va pas calculer l’âge de tel ou tel joueur, exiger plutôt les trois points de la victoire. Ce qui veut dire que le facteur expérience pèsera lourdement dans la balance au moment du décompte final.

Ceux qui désirent les stars usmistes devront se rendre à Bologhine !
Face aux Umistes et leur armada de stars, les vestiaires seront remplis de gens venus spécialement pour croiser la route des Bezzaz, Daham ou Boualem, sauf que les véritables amoureux du WAT devront se rendre en force à Birouana ce samedi pour soutenir les coéquipiers de Bencherif avant mais surtout durant l’intégralité de la rencontre, avant d’applaudir sportivement les deux équipes après le coup de sifflet final quel que soit le score comme font partout les véritables fervents du ballon rond. Othmane Riyad Baba Ahmed

Deux victoires à huis clos !
Le WAT n’a pas connu le goût de la victoire jusqu’à la quatrième journée et la réception de la JSK à huis clos, avant d’enchaîner par un second succès de suite face au MCO, lors du grand derby de l’Ouest, encore et toujours sans la présence des supporteurs, suite à la sanction de huis clos infligée aux Oranais.

Certains éléments seront dans une situation embarrassante
Si Benmeghit et Mazouzi prêtés par l’USMA au WAT auront forcément un sentiment assez particulier à l’heure d’affronter leurs ex-coéquipiers, d’autres joueurs seront par contre tétanisés par l’enjeu mais aussi l’ambiance qui devrait régner. D’où l’obligation d’une bonne préparation psychologique de la part du staff technique, mais aussi des conseils à donner aux jeunes par les cadres de l’équipe sur le terrain et là on pense à Boudjakdji, Belgheri ou

Pas besoin de chercher rapidement la tête de Amrani !
C’est devenu presque une obligation pour les présents au stade Birouana de chercher la petite bête au coach Amrani, vu que même une occasion ratée ou un but encaissé est forcément la faute de l’entraîneur tlemcénien qui subit une très forte pression. Mais cette

Les Widadis savent-ils gagner sous la pression ?
C’est une question qui mérite d’être posée. Les coéquipiers de

Le stade Birouana sera forcément bien garni
Deux victoire de suite, une véritable raclée au MCO une semaine

20

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil Ligue 1

CSC

constante progression»
e milieu de terrain, Gil N’Gomo, a montré un meilleur visage dans la dernière rencontre devant l’USM Harrach. De l’avis de ceux qui le connaissent, le joueur était loin de sa véritable valeur depuis sa venue au CS Constantine. Avec le sérieux dont il a fait preuve, il a réussi à retrouver un tant soit peu ses capacités de récupérateur et de solide défenseur au milieu du terrain. Chose que l’intéressé lui même admet : «En effet, j’ai mis assez de temps à me fondre dans le groupe et pourtant ce n’est

Gil N’gomo «Je suis en
pas par manque d’envie de faire du mieux que possible. Le travail finit toujours par porter et je me sens en pleine possession de mes qualités pour apporter le plus tant escompté par tous. Il fait tellement bon d’évoluer dans une formation pareille et mes coéquipiers sont toujours disponibles à apporter leur aide. La solidarité est l’une des forces principale de l’équipe. Cela se répercute sur nos résultats qui commencent à venir et le dernier match devant une très bonne formation d’El Harrach est là pour confirmer bien des choses. N’oublions pas que

Doute autour de la participation de Messali

une vive le défenseur central Messali a pris un peu plus de temps de récupération. Il qqAyant ressentise mettre douleur musculaire,tre définitivementa voulu ainsi éviter de en danger avant d’ê fixé sur son état. L’on s’attend à sa reprise de travail pour les séances de préparation à venir et le staff médical est vraiment derrière lui. Bouarata, de son côté, suit ses blessés avec beaucoup d’intérêt afin d’éviter toute mauvaise surprise au niveau du groupe à aligner. Dans sa tête, il se prépare à toutes les éventualités surtout au niveau du réseau défensif connaissant des contraintes pour l’heure.

L

nous avions eu une préparation assez particulière et dans des conditions spécifiques. D’où le retard enregistré à certains niveaux. Pour l’heure, le train est remis sur rails et l’avenir nous appartient.» Evoquant la rencontre de ce samedi, il dira en substance : «Il n’y a pas lieu de faire telle ou telle fixation sur l’adversaire car il va falloir mettre les bouchées doubles et pratiquer notre jeu. L’objectif étant de revenir avec quelque chose de positif et garder ainsi la belle dynamique du groupe.»

La prime du match d’El Harrach perçue

du club n’a pas tardé régler la prime de la dernière victoire El Harrach. Une manière qqL’administrationdevant mettre ainsi leàgroupe dansde rester proche de ses promesses et de les meilleures dispositions psychologiques pour continuer sur sa belle lancée.

Grosse pression sur Efossa

Tahar Aggoune

le milieu terrain est en train de vivre quelque En effet, jouit d’une telle qqEfossa,chose d’assezdeparticulier.clubiste,paril moment même réputation auprès des Sanafirs et cela le gène en en dehors du stade. Le joueur lui-même avait reconnu qu’il n’était pas insensible à cette reconnaissance mais que cela le fatiguait par moments. Il a besoin d’un minimum de temps de récupération. D’où les efforts de certains proches de faire comprendre aux milliers de supporters cet état de fait. Tout semble aller dans le bon sens et c’est tant mieux pour le joueur en particulier lequel devrait garder ses ressources physiques quand il est sur l’aire de jeu. Il est même question de lui assurer un autre lieu d’hébergement plus discret et difficilement accessible pour les fans.

Intenses préparatifs des Sanafirs

porte à croire que les en train de préparer en déplacement avec leur équipe qqToutforce pour len’eprochainSanafirsàsontengouementsequi a vuà Oran. L’actuel parcours st pas étranger cet

Bouarata adapte le programme selon le plan de vol sur Oran
Le programme de préparation du match face au Mouloudia d’Oran a connu certains réaménagements et ce, en fonction du départ effectif de la délégation sur la ville d’Oran. Afin de garder le volume de préparation nécessaire, l’entraîneur a dû décaler certaines séances de travail. L’essentiel, devrait-il dire, c’est que le déplacement du groupe puisse se faire sans trop de contraintes et de fatigue pour les joueurs. D’où l’importance accordée à certains facteurs relatifs aux horaires et autre plan de vol. Une certitude, c’est que les camarades de Hadjadj rejoindront Oran dans la journée de demain et seront logés à l’hôtel Raïs au centre-ville. Face à un adversaire en butte à des difficultés, il serait intéressant de saisir ses chances pour revenir avec quelque chose de concret et pourquoi pas les trois points de la victoire. Personne ne tombe dans la facilité mais chacun admet que tout pourrait arriver. De son côté, le coach ne manque pas de mettre en garde son groupe contre tout excès de confiance car, pour lui, le Mouloudia d’Oran est capable de bien réagir, même dans les moments difficiles qu’il traverse à l’heure actuelle.

le jour après la victoire d’El Harrach. On commence à croire en les possibilités d’un collectif qui développe un jeu de qualité et avec beaucoup de sérieux et de rigueur. Pour les supporters, l’essentiel reste le fait de voir leurs joueurs mouiller le maillot sur le terrain. Et c’est ce qui se passe actuellement. En tout état de cause, l’équipe ne sera pas seule à Oran car les Sanafirs ont promis la grande ambiance.

Le message de Bouarata
Après avoir tenu à féliciter ses éléments pour les efforts consentis dans leur dernier match, l’entraîneur Bouarata a vite fait de changer de ton à leur adresse : «Mettez un trait sur le match passé car d’autres urgences nous attendent.» Un message bien reçu par les joueurs qui savent qu’ils ont une bonne opportunité cette semaine.

L’effectif pas encore connu

technique, et en particulier entraîneur Bouarata, est le moindre signe ffectif devant qqLe staffloin d’avoir donnéoranaise. Ill’devraitsur l’een chefl’ultime faire le déplacement en terre attendre séance d’entraînement pour faire part à ses éléments de ses choix. Va-t-il reconduire sensiblement le même onze ou opérera-t-il à des changements tactiques ? La réponse se trouve à son niveau. T. A.

T. A.

ASK

Zemamta dirigera l’ASK face à l’ESS ce samedi
une Entente sétifienne pas très coriace en ce début de parcours.

Abdelaâli ne fera pas machine arrière et Bedala en rassembleur
Après ce désastreux lundi, le président de la société, Abdelaâli, a juré de ne plus revenir à ses fonctions au sein du club, alors qu’il y a des tentatives de la part de hautes personnalités de la ville pour faire revenir le surnommé Moghou sur sa décision de démission, mais vu la situation, on a eu des échos selon lequels la famille de Abdelaâli refuse carrément l’idée du retour du père à la présidence de l’ASK. D’un autre côté, le secrétaire de l’équipe, Bedala, joue le rôle de rassembleur et essaye de calmer les esprits afin d’éviter la débandade et l’anarchie au niveau de l’équipe, à quelques heures d’un match important face à l’ESS.

ardi dernier, le calme a regagné du terrain, la majorité des joueurs ont pris leurs responsabilités et se sont entraînés dans la matinée sous la houlette du directeur sportif de l’équipe, Zemamta. Ce dernier, qui est responsable surtout des catégories jeunes de l’ASK, va occuper le poste d’entraîneur en chef de l’ASK momentanément, en attendant la désignation d’un nouvel entraîneur dans les jours qui

M

viennent. Comme l’équipe des Rouges a un match difficile et important, Zemamta s’occupera de tout et dirigera l’équipe, ce samedi, face à l’ESS. Il faut dire que le coach intérimaire a une grande d’expérience et il a déjà drivé l’équipe khroubie comme ce fut le cas au début de l’année dernière ou en fin de saison avec l’entraîneur partant, Boughrara. Tout cela pour dire que l’ASK est entre de bonnes mains et Zemamta pourra faire quelque chose de positif, ce samedi, contre

Les 5es journées ont toujours été maudites pour l’ASK !
Depuis des années déjà, les 5es journées n’ont jamais souri aux

Khroubis. Elles étaient toujours négatives et noires pour l’ASK. Cette saison aussi, le Khroub fait les frais de cette journée maudite. Voilà quelques exemples pour rafraîchir les mémoires. On commencera par la plus fraîche, celle de samedi dernier, une défaite amère face à la JSK qui a ramené avec elle une démission collective de la direction et de l’entraîneur en chef, Boughrara. En 2010, le CRB est venu affronter l’ASK sur son terrain de AbedHamdani. Ce jour-là, l’ASK s’est fait accrocher par un match nul de 1-1, un match où Naït Yahia a raté un penalty et qui a failli coûter la vie au même joueur, juste après le match, à cause d’un accident de la circulation à la sortie du Khroub après la fin de la rencontre. En 2009 aussi, on était au mois de Ramadhan, les Khroubis accueillaient le MSPB. Ce jour-là, l’ASK s’est fait accrocher par un score de 1-1 après l’égalisation de Dahouène à la fin de la rencontre. Après le match, l’entraîneur de l’ASK, à l’époque Belaâribi, a quitté et lâché l’équipe à cause d’un manque de soutien du président de l’époque, Milia. On se contentera de

cela pour le moment et dire que, malgré tous ces soucis, l’ASK a toujours sorti la tête de l’eau et réalisé les objectifs tracés. Reste à savoir si les choses vont se dérouler de la même manière cette saison aussi… L’avenir nous le dira.

Ce n’est pas le climat idéal pour attirer Nedjma et les autres sponsors
Après le sale lundi qui n’a causé que des dégâts au club de Massinissa, on se pose la question de savoir si ce climat électrique au Khroub va ramener les sponsors et convaincre Nedjma de sponsoriser l’ASK… Sans réfléchir, la réponse est déjà connue, c’est un non catégorique. Effectivement, le moment de la guerre contre Abdelaâli et Boughrara est mal choisi par ces artisans, car au lieu de chercher le calme et travailler sérieusement, certains supporters ont voulu voir l’ASK exploser avec l’ère du changement qui fait d’elle une équipe qui ne vit qu’avec des problèmes. Abdou H.

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil USMB

21
Ce sera finalement Tchaker
Les membres du staff technique blidéen ne savent plus où donner de la tête. Dimanche passé, ils ont été informés que la rencontre qui opposera leur équipe à celle de Mostaganem allait se dérouler à Tchaker. Deux jours plus tard, revirement de situation, le match est délocalisé à Hadjout pour que finalement la direction du club ne réceptionne hier un fax qui l’informe que l’OPOW Tchaker était disponible. Bien sûr tout cela a profondément perturbé la préparation de l’équipe.

Au cours d’une réunion avant-hier

Zaïm a mis en garde ses joueurs
de l’USMB n’a fait allusion au prochain match de son équipe. Celle-ci aura à recevoir l’ESM. Une belle performance contre le onze mostaganemois serait un bien beau cadeau que feraient les joueurs à leur président, en plus de retrouver cette confiance qui a semblé faire défaut à l’équipe vendredi passé.

Tout le monde a de l’ambition
Pour ce qui est des performances futures de l’équipe et des prestations de ses joueurs, Salim Menad, le coach blidéen, précisera : «C’est un équilibre à trouver. Il faut gérer cet ensemble car nous avons effectivement une obligation de bien figurer au classement. Blida doit retrouver une place sécurisante au tableau, ça se fera avec beaucoup de travail et avec les jeunes joueurs formés au club et ceux qui sont venus cette année. La base est là aujourd’hui. Tout le monde a de l’ambition et souhaite progresser, c’est très positif pour l’avenir mais ça passe aussi par des résultats. Il nous faut dès le match de ce vendredi repartir sur de nouvelles bases.» Slimane Baghdali

Telbi out
Le milieu de terrain Telbi a dû déclarer forfait pour le match de ce vendredi. Il souffre du genou et le médecin qui l’a examiné lui a prescrit un repos de quatre jours.

Kibia suspendu
De son côté, Kibia sera suspendu et cela pour cause de cumul de cartons jaunes. Il sera remplacé dans la zone intermédiaire par le jeune Hamia.

e président de l’USMB a réuni ses joueurs à la fin de la séance d’entraînement d’avant-hier. Il a fait le point avec eux sur ce qui n’a réellement pas marché lors des derniers matchs. Visiblement mécontent de la prestation de l’ensemble de l’équipe, il a lancé aux joueurs un cinglant avertissement : «Si ce match contre Bis-

L

kra qui s’est joué dans d’excellentes conditions, à huis clos, sur terrain neutre et contre une équipe mal classée s’est terminé par un nul, c’est que vous avez failli quelque part. Vous n’avez, en tout et pour tout, pratiqué un football à peu près correct que durant tout au plus une vingtaine de minutes et c’est trop peu pour espérer gagner. La direction du club fait d’énormes sacrifices pour que

vous soyez dans les meilleures conditions et c’est la même chose en ce qui concerne le staff technique. La balle est dans votre camp et c’est le dernier faux pas que vous commettez cette saison».

Belkheir pour servir Kerfalli et Ledrâa
Pour ce qui est des armes offensives, la formation blidéenne comptera sur ses deux fers de lance Ledrâa et Kerfalli. Salim Menad n’a eu, pour référence, que le match d’application disputé avant-hier pour composer sa ligne d’attaque et ce jour-là, incontestablement ce sont Kerfalli et Ledrâa qui se sont montrés les plus dangereux. Ils seront à la pointe de l’attaque et il s’agira pour eux de profiter de toutes les opportunités. Ils auront, pour les mettre dans de bonnes conditions, Belkheir qui, depuis déjà quatre matchs, est celui qui prend le jeu de son équipe à son compte.

L’ESM, une belle occasion pour se ressaisir
A aucun moment le président

Aliouène : «Nous battre jusqu’au bout de nos forces»
Vous êtes sûrement très déçu après ce nul concédé face à Biskra, n’est-ce pas ? Comment ne pas l’être quand on voit que tous les efforts que nous avons consentis ont été réduits à néant. Ce nul est un véritable cauchemar car nous ne nous attendions pas du tout à le concéder. Nous voulions vraiment nous racheter après nos deux derniers faux pas. Ces mauvais résultats vont-ils avoir des conséquences sur le plan moral, par exemple ? Je ne peux pas vous répondre pour le moment car nous sommes tous très affectés et nous avons, bien sûr, le moral à zéro. Maintenant, je vous dirais que nous devons être très forts et nous ressaisir au plus vite. Il nous faut, je pense, discuter entre nous et faire une auto- critique qui nous permettra de nous corriger. Notre entraîneur a, j’en suis certain, des solutions pour nous permettre de gagner des matchs car c’est surtout ce qui nous manque pour le moment. Ne pensez-vous pas que vous, les défenseurs, êtes les premiers responsables des mauvais résultats de votre équipe ? Je ne suis pas du tout d’accord avec ce que vous dites. C’est toute l’équipe qui est concernée. Tout au moins, c’est ce que nous en pensons, nous les joueurs. Bien sûr, il ne peut y avoir de but sans qu’il y ait une erreur au départ. Cela ne veut pas dire que si nous avons perdu, c’est à cause de tel ou tel joueur. C’est toute l’équipe qui a perdu et c’est ensemble que nous devons assumer les mauvais résultats. Après un début de championnat acceptable, vous multipliez ces derniers temps les contre-performances. A quoi cela est-il dû ? La cause principale est, à mon avis, ce manque de réussite qui nous poursuit depuis plusieurs semaines. Si on prend juste le dernier match contre Biskra, nous nous sommes créé un très grand nombre d’occasions très dangereuses et à chaque fois il y avait le gardien, le pied d’un défenseur, un poteau ou je ne sais trop quoi qui empêche le ballon de rentrer. Nous avons réussi de superbes performances, à l’extérieur, avec pratiquement la même équipe. Est-ce que cela ne va pas finir par vous décourager ? Il est vrai que nous ressentons un sentiment de frustration et d’injustice. Cette équipe de Biskra s’est contentée de rester derrière et de défendre. Elle a en plus une chance incroyable et au final elle prend comme nous, qui avons fait d’énormes efforts, un point. Nous allons continuer à nous battre et il ne nous faut surtout pas céder au découragement.
Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Qui à la barre technique ?
Le dernier coach qui a été proposé à Zaïm est Medjahed. Le boss blidéen nous dira qu’aucune décision ne sera prise avant le match de ce vendredi face à l’ESM. Il précisera qu’il aura à choisir entre trois entraîneurs sans pour autant préciser leur identité. Un proche du boss blidéen nous dira que si le duo Menad-Saâdaoui arrive à mener l’équipe vers la victoire ce vendredi, ce sera lui qui terminera la saison à la tête de l’équipe et qu’aucun entraîneur ne sera recruté. S. B.

Deux actionnaires majoritaires n’ont pas été convoqués à l’AGEX RCK Negache-Messani, la réconciliation
our la première fois depuis longtemps, la famille koubéenne a laissé ses problèmes de côté et a prôné ainsi l’union sacrée. Finalement, l’AGEX du SSPARCK s’est déroulée mardi dans de bonnes conditions et dans une bonne ambiance. Le point noir de l’AGEX a été l’absence de deux actionnaires majoritaires, en l’occurrence Amri et Doudou. Ces der-

P

niers n’ont pas pris part aux travaux puisqu’ils n’ont pas été convoqués. On se demande si celui qui a établi les convocations a dû oublier ces deux hommes ou cette démarche est calculée. Les membres présents du conseil d’administration se sont mis d’accord sur l’ensemble des points inscrits à l’ordre du jour. En plus du bilan financier approuvé à l’unanimité, le fait marquant de ladite

réunion reste incontestablement la réconciliation entre les deux antagonistes, Bouzid Negache et Salim Messani. Les deux hommes ont décidé de tourner la page et travailler ensemble pour mener l’équipe à bon port. Ils arbitreront la gestion financière et administrative du club jusqu’à la fin de la saison. Negache et Bouzid ont même rendu visite hier aux joueurs où ils ont dîné avec eux. Ils seront pré-

sents ensemble cet aprèsmidi à Benhaddad. Voici une bonne nouvelle qui réjouie la famille koubéenne.

Equipe type et système de jeu révolutionnés
Plusieurs changements sont attendus cet aprèsmidi à l’occasion du match contre l’ASMO sur la composante de l’équipe. En effet, le staff technique

koubéen a décidé de revoir la dernière copie et apportera ainsi certains rectificatifs. En l’absence de Guennifi, blessé, le milieu récupérateur, Krimo Khellidi, sera associé à Ben Ahmed dans l’axe. La récupération du ballon sera assumée par un seul milieu défensif, en l’occurrence Chouieb. Bencherifa retrouvera son statut de titulaire et sera aligné sur le flanc gauche de l’attaque. Tchicou sera titularisé sur

le côté droit de l’attaque et Illoul assurera l’animation du jeu. Berguiga et Bouabdallah seront incorporés en pointe. En plus de ces changements, le schéma tactique sera complètement changé. Ainsi, le Raed prônera un nouveau système de jeu. Des changements qui pourront provoquer le déclic. Youcef M.

22

N° 1720 Jeudi 20 octobre 2011

Coup d’œil International

Ligue des champions
SSC Naples Real Madrid Inter Milan

Mazzarri : «Pas de calculs»

Benzema au rendez-vous
Sous pression après les belles prestations de Gonzalo Higuain, Karim Benzema a répondu face à Lyon (4-0), mardi soir. A la hauteur de l'événement, le Français a marqué et délivré une passe décisive. De l'excellent boulot. Il est des grands rendez-vous auxquels les grands joueurs répondent présents. Mis sous pression par l'efficacité récente de Gonzalo Higuain, Karim Benzema a brillé, mardi soir, face à Lyon. Attendu au tournant après sa blessure à l'adducteur gauche, le Français, finalement titularisé par José Mourinho, a marqué et délivré une passe décisive, s'affichant comme l'un des protagonistes principaux de la large victoire madrilène (4-0). Le revers le plus lourd des Lyonnais en C1. «Je pensais que Karim Benzema avait le profil pour jouer face à cette opposition. Il est habile dans les combinaisons et il est capable de pénétrer dans les petits espaces», a confié Mourinho après la raclée. Bien vu. Benzema n'a donc pas craqué et montré sa force de caractère. Comme dans le passé. Même s'il est resté muet face à Barcelone la saison passée - cet été il avait égalisé à 2-2 lors de la Supercoupe d'Espagne finalement remportée par le Barça 3-2 - Karim Benzema a fait mouche avec les Bleus et s'est imposé comme l'un des hommes de base de Laurent Blanc. Au Real, en ce début de saison 2010-11, il voit revenir dans ses pattes Higuain, longtemps blessé, de retour au premier plan (8 buts en Liga dont deux tripés consécutifs, plus un autre avec l'Argentine), mais cela ne semble pas le moins du monde l'affecter.

L'entraîneur de Naples, victoire de Walter l'Inter à Lille, Mazzarri, a mardi (1-0), été accroClaudio Ranieri n'a pas ché mardi caché sa joie. par le Son équipe a Bayern «redressé la Munich barre» dans (1-1), mais son équipe a monle Nord, s'esttré des progrès dans cette il réjoui «L'équipe a très bien réagi. Tout Ligue des champions que le a bien tourné pour nous, pour technicien est heureux de reune fois. Malgré la mauvaise trouver 21 ans après. Walter Mourinho : «Après le meilleur de Higuain, on a vu le meilleur de Benzema» passe que traverse l'équipe en ce Mazzari dira : «Nous sommes Une concurrence avec le buteur argentin qui ne le préoccupe pas spécialement. «En ce qui concerne le moment, nous avons su redresde retour en Ligue des chamfameux débat Higuain ou Benzema, je peux vous dire que je ne m'en occupe pas. Je suis là pour être titulaire ser la barre à Lille. Nos trois atpions après 21 ans, avons été et je fais tout pour ça. Je n'ai aucun problème avec Higuain. S'il marque un triplé, je trouve ça bien pour le taquants (Sneijder, Pazzini et Real», a ainsi lâché le Français après le succès sur son ancienne formation. Un OL qu'il a fait souffrir comme Zarate) peuvent faire mal à versés dans le groupe le plus la saison passée (buteur en huitième de finale à l'aller comme au retour). Le Français de 23 ans a d'abord beaucoup d'équipes et ils l'ont dur et tout le monde pensait ouvert la marque de près à la 19e minute. Pour un coup franc trop vite joué, son deuxième but de la soirée prouvé. Notre problème est que nous pouvions oublier la a été annulé (40e). Très présent sur le front de l'attaque grâce à ses appels et ses accélérations, Benzema a notre manque de réussite en qualification. Nous devons ensuite offert une subtile passe décisive à Khedira, d'un ballon savamment dosé dans l'axe (47e). Un ser- Championnat. Nous allons nous nous améliorer et jouer vice du même calibre pour Özil (60e) n'a pas eu la même réussite. Après 72 minutes de très haut niveau, il appuyer sur ce succès pour rechaque match comme nous pouvait laisser sa place à... Higuain, muet sur la fin de match. «Mettre un but et donner une passe décisive bondir. Nous pouvons aussi l'avons fait jusque-là. Je ne m'a vraiment fait du bien, parce que ça faisait plus de vingt jours que je ne jouais pas et ça me démangeait», nous appuyer sur des joueurs comme Sneijder, Thiago Motta fais pas de calculs mais nous s'est réjoui Benzema dont la prestation a évidemment plu à José Mourinho. «Après le meilleur de Higuain, on a vu le meilleur de ou Stankovic qui reviennent Benzema et je soutiens que les deux peuvent jouer ensemble», a souligné le Portugais dont les choix sont désormais attendevons jouer comme face à bien. Désormais, nous devons dus pour le déplacement à Malaga, ce samedi. Comme d'habitude, Benzema les attend avec sérénité. Villarreal (victoire 2-0) ou rechercher la continuité.» In francefootball.fr comme ce soir.»

Ranieri : «Tout a bien tourné pour nous»la Après

Bayern Munich

Manchester City

O. Lyon

Badstuber met fin à 1.108’ d’invincibilité de son équipe Toutes les bonnes choses ont une fin. Le Bayern, qui n'avait plus en-

caissé le moindre but depuis 1.108 minutes au coup d'envoi, a vu son Garde a été impressionné par le Real (4-0) et demande désormais à incroyable série prendre fin mardi soir à Naples (1-1) sur un but de... ses joueurs de se remobiliser pour évacuer ce revers. «C'était diffiBadstuber contre son camp (39e). En dehors de cela, Manuel Neuer cile pour l'OL. On s'attendait à une opposition très forte face à un adDans la rencontre qui opposait n'a rien eu à faire, ou presque. mardi Manchester City à Villarreal versaire de très haut niveau, au complet, contre lequel nous avons Mené au score dès la 2e minute, ((2-1) dans le cadre de la 3e journée encore déploré des absents. Nous suite à une belle frappe de de la phase de poules de la Ligue des n'avions pas l'équilibre que nous Kroos, Naples n'a jamais vraiChampions, Sergio Agüero s'est pouvions avoir lors des derniers ment existé. A l'image d'un montré décisif, en marquant le but matches. Nous avons beaucoup Cavani transparent, les Italiens souffert. J'avais imaginé le match n'ont rien proposé, ni victorieux dans les tous derniers insmême cadré la moindre tants de la partie (90e+4). Mais l'attaquant un peu comme cela, comme je le craignais avec une frappe. Volontaire et argentin préfère se concentrer sur le potentiel équipe du Real qui plutôt inspiré, comme des Citizens. «Je suis très content de ce but, mais le plus impormonopolisait le balsouvent, le Bayern autant, c'est que notre équipe progresse. On peut faire tant de lon, nous obligeant rait pu en revanche choses", a indiqué l'ancien buteur de l'Atlético de Madrid au à défendre très bas. forcer la décision à micro de Canal+. Le "Kun" se projette déjà sur le derby Ce qui m'a surpris plusieurs reprises (20e, contre Manchester United en Premier League dide la part du Real 33e, 55e). Mais la réussite c'est l'intensité a fui les Bavarois, qui ont manche : "On affronte une autre grosse équipe qu'il a mis dans la également manqué un penalty, par mais on est confiant. On est leader de la Prerécupération du balGomez (50e, arrêt de De Sanctis). Ils resmier League et on se déplacera pour lon. Il faudra être fort et tent toutefois en tête du groupe A (7 pts), dene pas perdre des points.» solidaire pour surmonter cette vant leur adversaire du soir (5 pts). déception. Quand on prend quatre buts, c'est un sérieux revers».

«On peut faire tant de choses»

Agüero

Garde : «Quand on prend quatre buts, c'est un sérieux revers» S'il s'attendait à un match difficile ce mardi soir à Madrid, Rémi

Lille OSC

Garcia : «Victime du réalisme italien»
L'entraîneur de Lille, Rudi Garcia, reconnaît que ses joueurs se sont «mis en difficulté» au classement de leur groupe en Ligue des champions après leur défaite face à l'Inter Milan (0-1), mardi soir à domicile lors de la 3e journée. Qu'a-t-il manqué à Lille face à l'Inter Milan ? Je pense que nous aurions dû jouer en première période comme on l'a fait lors de la seconde. On a trop laissé jouer cette équipe de l'Inter en première, on l'a laissée prendre confiance et ils ont marqué sur une belle action, un exploit individuel. On avait bien étudié cette équipe, et on savait qu'elle défendait très bien, en nombre dans ses trente mètres, sans s'affoler. On a été victimes du réalisme italien. Quand on a mis de la folie dans notre jeu en seconde période, on a été plus conquérants, on a plus tenté. Malheureusement, on n'a pas été récompensés du travail fourni. Quels sont vos regrets ? C'est une équipe qui vous laisse les côtés ouverts, donc on a beaucoup centré. Ce qui est à déplorer, c'est notre manque de présence dans la surface de réparation. On n'avait que Moussa Sow, donc c'était assez facile (pour l'Inter) de défendre sur un seul attaquant. Avec le changement de système, on a au moins eu de la présence dans ce secteur de jeu, et c'est ce qui a fait qu'on a été plus dangereux. Avec deux points au compteur en trois matches et cette dernière place au classement, quelles sont les ambitions du Losc dans la compétition ? Mathématiquement, on s'est mis en difficulté. Quand on ne peut pas gagner

Manchester United

un match, il faut au moins savoir ne pas le perdre. Je suis déçu pour les joueurs, parce qu'on méritait de marquer en seconde période. Les Italiens ont eu un réalisme Auteur d'un doublé sur le important ce soir mais c'est terrain d'Otelul Galati aussi la marque de l'expé(2-0), mercredi soir, rience. Rien n'est perdu, Wayne Rooney est demais ce qui est sûr, c'est venu seul le meilleur buqu'il faudra rattraper à l'exteur anglais en Ligue des térieur les points perdus champions. Avec 26 réalichez nous. On ira à l'Inter pour faire l'exploit et au sations depuis 2004, l'attamoins pour ne pas les laisser quant de Manchester s'échapper. Il reste neuf points United devance désormais son ancien à distribuer. On n'aura rien à coéquipier Paul Scholes (24). Frank perdre sur les prochains Lampard (20) et Steven Germatches.

Rooney dépasse Scholes

In francefootball.fr
Contact@lebuteur.com

rard (19) suivent derrière.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com jeux-santé@lebute

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1720 Jeudi 20 octobre 2011
Horaires des prières
22 dou el Keida 1432

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
JEUDI
LARGEMENT DÉGAGÉ

VENDREDI
BEAU TEMPS

«La porte la mieux fermée est celle qu'on peut laisser ouverte»
(proverbe chinois)

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk : 12h33 : 15h39 : 18h10 : 19h27 : 05h34 : 06h58

DÉGAGÉ

DÉGAGÉ

Vendredi

Matin : 16 °C A-M : 25°C Vent : 11 km/h Direction : N. E.

Matin : 15 °C A-M : 25°C Vent : 18 km/h Direction : E.

S

T ars

14 aliments qui peuvent sauver votre cœur !
1 partie
re
Certains aliments ont le pouvoir de protéger le cœur ! Certains font baisser le taux de cholestérol, limitent les risques dʼhypertension ou encore empêchent les artères de sʼencrasser aussi efficacement que des médicaments… quatorze denrées à mettre au menu ! substances qui empêchent le cholestérol de sʼagréger sur les parois des artères. En pratique : évitez lʼhuile dʼolive en cuisson (elle est coûteuse), mais pensez systématiquement à elle en accompagnement de vos salades ou pour donner du goût à vos légumes… des yaourts nature sont particulièrement probants chez les individus sujets à lʼhypertension, mais ces laitages ont aussi des bienfaits en cas de résultats sanguins normaux, donc en prévention. En pratique : pensez à manger

Des animaux sauvages s'échappent d'un zoo de l'Ohio la police impose le couvre-feu
Guépards, grizzlis, loups, tigres et lions… Une cinquantaine d'animaux se sont échappés mardi d'une réserve de l'Ohio, aux EtatsUnis, rapporte la chaine de télévision américaine Fox News. Le propriétaire du zoo, le Muskingum County Animal Farm, a été retrouvé mort mais la police ne connaît pas encore les causes de son décès. Les enclos des animaux sauvages ont été retrouvés ouverts et les animaux sont maintenant en liberté dans les alentours du parc, entraînant la fermeture de quelques écoles qui préfèrent que les élèves restent chez eux. C'est après avoir reçu quelques appels de voisins affolés que la police a été faire un tour au zoo. C'est là qu'ils ont trouvé le corps sans vie de Terry Thompson, le propriétaire. Toutes les cages étaient ouvertes et quelques animaux étaient restés dans le parc. La police a abattu quelques animaux dangereux avant de faire appel à des soigneurs du zoo voisin de Columbus pour capturer les autres. Le shérif de la région a recommandé aux voisins du zoo de rester enfermés et certaines écoles pourraient être fermées. «Ce sont des animaux sauvages que l'on voit dans les documentaires animaliers. Nous sommes particulièrement inquiets à cause des félins et des ours en liberté», a expliqué le shérif. La police est maintenant à la poursuite des animaux échappés : 25 d'entre eux auraient déjà été abattus.

3 -Les herbes aromatiques
Leurs vertus : les herbes aromatiques sont riches en antioxydants, ces micronutriments qui protègent les cellules du vieillissement et des soucis cardio-vasculaires. Surtout, ajouter ce type de piment à votre cuisine. La gastronomie indienne lʼutilise beaucoup, par exemple.

1 -Les amandes
Leurs vertus : chez lʼadulte, manger environ 30 grammes dʼamandes par jour entraîne une baisse de 13 à 20 % du taux de mauvais cholestérol (LDL) ! Un résultat impressionnant qui, selon des chercheurs de lʼuniversité de Toronto (Canada), nʼa rien à envier aux effets de certains médicaments. Certes, lʼamande est un fruit sec, donc un aliment calorique, mais elle est particulièrement bénéfique pour le cœur en raison de sa richesse en vitamine E, un antioxydant qui protège de lʼathérosclérose (lʼencrassement des artères). Autre atout : les amandes apportent du calcium en quantité non négligeable. En pratique : émincées ou entières, pensez à les ajouter à vos yaourts ou fromages blancs, ou à en déguster entières au petit déjeuner…

6 -Les oranges
Leurs vertus : elles sont délicieuses et nʼapportent que 65 calories à lʼunité (un atout pour rester mince !). Mais elles ont également lʼavantage de contenir un type de fibres très particulier, appelé pectine, qui non seulement calme la faim et limite les fringales, mais permet aussi de contrôler son… taux de cholestérol ! En pratique : savourez-les en saison, cʼest à cette période quʼelles sont les plus goûteuses et, surtout, les plus riches en vitamines.

également des yaourts au petit déjeuner ! Et si vous nʼêtes pas fan de ce genre de laitage, rattrapez-vous avec un verre de lait demi-écrémé ou pensez à lʼincorporer dans vos préparations culinaires (vos sauces par exemple). elles présentent une excellente alternative au sel, avec seulement 2,4 mg de sodium par cuillère à thé (la dose que nul ne devrait dépasser pour éviter lʼhypertension !). En pratique : achetez-les fraîches et séchées. La ciboulette et le romarin vont à merveille avec les pommes de terre, le persil avec les oeufs, la sauge accompagne admirablement les volailles…

5 -Le piment de Cayenne
Ses vertus : saupoudrez quelque grains de cette épice aiderait à prévenir les pics de glycémie (taux de sucre dans le sang), souvent à lʼorigine dʼun rétrécissement vasculaire... Cʼest en tout cas la conclusion dʼune récente étude qui a comparé le taux de glucose sanguin chez différents groupes dʼindividus après un hamburger et une boisson sucrée. Ce taux était inférieur chez les personnes ayant ajouté du piment de Cayenne… Selon les scientifiques, la capsaicine présente dans lʼépice serait à lʼorigine de ce bienfait. En pratique : sans en abuser (gare aux irritations intestinales !), pensez à

7 -Les cerises
Leurs vertus : les cerises sont riches en anthocyanins, des antioxydants qui permettent de neutraliser les enzymes à lʼorigine des dépôts de plaques dʼathérosclérose dans les artères. Quʼelles soient fraîches ou séchées, les cerises ont les mêmes bienfaits… Vous nʼavez donc aucune excuse pour ne pas en manger toute lʼannée ! En pratique : pensez à en ajouter à vos yaourts, à vos fromages blancs, à vos desserts, et à en manger dès le petit déjeuner !

2 -Lʼhuile dʼolive
Ses vertus : lʼhuile dʼolive est riche en graisses mono-insaturées bénéfiques à nos artères. Il suffit souvent de remplacer dans son alimentation toutes les graisses saturées (beurre, fromage…) par ces lipides très particuliers, pour que le mauvais cholestérol (LDL) baisse rapidement ! Ces graisses "mono" sont aussi présentes dans lʼavocat ou les noisettes, mais lʼhuile dʼolive présente lʼavantage dʼapporter en plus des polyphénols,

4 -Les yaourts nature
Leurs vertus : selon certaines études américaines, les personnes qui consomment suffisamment de calcium et de potassium voient en général, leur tension baisser. Les effets

Des chercheurs découvrent un virus géant dans la mer
Des scientifiques du CNRS viennent d'isoler un virus, encore plus grand et plus complexe que tout ce qu'on connaissait jusqu'ici. Il a été découvert dans la mer près des côtes chiliennes mais n'affecterait pas l'homme, d'après les recherches. C'est la première fois qu'un tel virus est identifié dans l'environnement marin. Lundi, des chercheurs français du Centre national de recherche scientifique (CNRS) ont annoncé une découverte de taille : dans l'océan, à proximité des côtes du Chili, ceux-ci ont découvert un virus très particulier et qui a d'ores et déjà battu plusieurs records. En effet, le micro-organisme est le plus gros et le plus génétiquement complexe des virus connus à ce jour.

A suivre...

Cancer du sein : 15 conseils pour lʼéviter
Une femme sur dix est concernée par le cancer du sein. On peut heureusement se protéger de cette maladie désormais courante. Alimentation, médicaments, traitements hormonaux… 15 conseils pour lʼéviter.

Se faire dépister gratuitement
Même si chaque année on atteindre 90% notamen sait un peu plus sur les ment avec un dépisfacteurs de risque du cantage précoce." Et le cer du sein, la manière la Pr Henri Joyeux, chiplus fiable de le prévenir rurgien cancéroest de se faire dépister. logue, dʼajouter : "Si Comme le rappellent les 60 % des femmes de spécialistes : "La survie 50 à 69 ans subismoyenne du cancer du sein était inférieure saient une mammographie, la mortalité à 50 % il y a 20 ans. Elle peut maintenant pour ce cancer diminuerait de 30 %." Demain : Avoir allaité ses enfants

Sortir facilement les cheveux d’une brosse
Lorsquʼon se brosse les cheveux et quʼils sont longs, on en laisse fatalement sur la brosse et ils sont durs à faire partir. Pour ne plus avoir ce problème, prendre une gaze et la mettre dans la brosse. Se brosser ensuite les cheveux et il ne restera plus quʼà faire venir la gaze.

A

stuce du jour

Insolite

Question
L’huile de tournesol est moins grasse que l’huile d’olive
Quelle que soit leur origine (fruits, graines, germes de céréales), toutes les huiles sont composées à 100 % de lipides et apportent environ 900 kcal pour 100 g (soit 90 à 100 kcal par cuillerée à soupe). Ce qui les distingue, c’est la nature de leurs acides gras dominants : les huiles de coprah, de plamiste et de palme sont riches en acides gras saturés (susceptibles d’augmenter le taux de cholestérol), les huiles d’olive, d’arachide et de colza en acides gras monoinsaturés (qui réduisent le taux de cholestérol LDL, le «mauvais» cholestérol) et les huiles de tournesol, de maïs, de soja, de noix, etc. en acides gras polyinsaturés (qui peuvent entraîner une diminution du taux de cholestérol total). Il est bon de varier les huiles.. et les plaisirs : vous ne vous en porterez que mieux !

Obama s'est fait voler son téléprompteur Une camionnette qui transportait
le téléprompteur de Barack Obama a été volée dans le parking d'un hôtel de Virginie lundi 17 octobre. Un contributeur de NBC à Richmond rapporte que le véhicule, qui contenait également du matériel audio, des sceaux présidentiels et un podium, a été retrouvé dans la même journée dans un autre parking d'hôtel, mais il n'était pas clair si tout le contenu de la camionnette, d'une valeur totale d'environ 200.000 dollars (145 millions d'euros), a été récupéré. La Defense Information System Agency, l'agence gouvernementale qui fournit le soutien informatique au président américain a déclaré dans un communiqué: «Aucune information confidentielle ou sensible ne se trouvait dans le véhicule. Nous prenons de tels incidents très au sérieux, et une enquête formelle est en cours en coordination avec les agences de maintien de l'ordre concernées.»

N ew s
Sa nté

Le Primpéran déconseillé aux moins de 18 ans
des mâchoires, mouvements anormaux des yeux, difficulté pour avaler ou pour parler, torticolis...). Ces effets connus sont mentionnés dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et la notice du médicament. La réévaluation du métoclopramide (Primpéran et génériques) à destination des enfants et adolescents a montré un "profil de risque défavorable" avec "risque augmenté de survenue d'effets neurologiques" dans la population pédiatrique, ce risque augmentant pour des doses élevées ou répétées, notent les spécialistes.

Faux

Le Primpéran de nouveau réévalué. Le médicament contre les nausées et vomissements, déjà contre-indiqué chez le nouveauné, ne devrait plus être utilisé chez les moins de 18 ans, selon les recommandations dʼune commiss i o n spécialisée d'autorisation de mise sur le marché dʼune agence Européenne du médicament . Le Primpéran (molécule: métoclopramide) peut provoquer des effets indésirables neurologiques, comme des mouvements anormaux de la tête et du cou (spasmes du visage, contraction

Le

C hiffre du jour
la chercheuse, Raytheon Polar Services Co., assure à l'Associated Press que la décision de ne pas l'évacuer a été prise par la National Science Foundation, l'agence fédérale américaine qui sous-traite à Raytheon. Douceur et sa famille ont tenté de faire entendre leur désaccord avec cette décision, en créant un site Internet, saverenee.org, une page Facebook et une pétition qui a recueilli plus de 1.000 signatures.

2

Victime d'une attaque cérébrale, elle attend 2 mois les secours
Vous trouvez que vous tombez toujours malade au mauvais endroit, au mauvais moment ? Vous n'avez pas encore essayé d'avoir une attaque au Pôle sud. L'ingénieure Renee-Nicole Douceur en a fait l'expérience après avoir subi les symptômes d'une attaque cérébrale fin août alors qu'elle travaillait dans une station de recherche en Antarctique. Après deux mois de problèmes de vision et de diction, Douceur a été secourue par hélicoptère lundi 17 octobre et emmenée vers un hôpital en Nouvelle-Zélande. «Mon cerveau est encore intact», a-telle écrit dans un email à Associated Press le jour de son arrivée à l'hôpital. Elle doit passer des tests médicaux dans la journée de mardi. Les autorités avaient rejeté sa première demande d'évacuation d'urgence en août, arguant que les températures glaciales de l'hiver et les vents violents auraient rendu le trajet dangereux pour les pilotes et que l'état de santé de Douceur n'était pas critique. L'entreprise qui emploie

13:55 Les oubliées 14:50 Flash info 15:00 TV5MONDE, le journal 15:25 Questions pour un champion 16:00 360° GEO 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Tout sur moi 18:05 Epicerie fine 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Un oeil sur la planète 22:00 TV5MONDE, le journal 22:10 Journal (TSR) 22:40 Questions à la une 23:35 TV5MONDE, le journal Afrique 23:50 Les châtaigniers du désert 01:35 Cent regards sur le monde 02:00 TV5MONDE, le journal

12:55 Les feux de l'amour 13:55 Piégée sur la toile 15:35 Les frères Scott 16:25 Grey's Anatomy 17:20 Une famille en or 18:05 Le juste prix 18:50 Le journal de la Coupe du monde de rugby 2011 18:55 Tout commence par une idée 19:00 Journal 19:15 Parole directe 19:40 C'est ma Terre 19:50 MasterChef 22:25 MasterChef se met à table 23:20 L'affiche du soir 23:25 New York police judiciaire 00:10 New York police judiciaire 01:00 Reportages 02:15 Les deux mondes

16:50 CD'aujourd'hui 16:55 On n'demande qu'à en rire 17:55 N'oubliez pas les paroles 18:46 Et si on changeait le monde 18:55 La minute du Chat 19:00 Journal 19:30 Météo 2 19:35 Envoyé spécial 21:05 Complément d'enquête 22:05 Paris en plus grand 22:10 Soignés d'office 23:09 Dans quelle éta-gère 23:10 La morsure de la folie 00:20 Journal de la nuit 00:35 Météo 2 00:37 CD'aujourd'hui 00:40 Non élucidé 02:10 Toute une histoire 03:10 Des mots

11:43 Météo 11:45 Le 12.45 12:00 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:45 Le choix de l'amour 14:45 Pour le meilleur... 16:40 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:43 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:45 Babylon A.D. 21:25 Bons baisers de Bruges 23:30 Journeyman 00:15 Journeyman 01:00 Météo 01:05 M6 Music / Les nuits de M6

N° 1720 JEUDI 20 OCTOBRE 2011

o C ilmme lui a dit

«La balle est désormais dans le camp de la direction»
Abderrahmane Hachoud, défenseur de l’ESS

Et toi, tu tiens le fusil !

Rabah Madjer, Forest Whitaker, lorsque deux stars se croisent
otre Madjer national a été nommé officiellement ambassadeur de «bonne volonté» par l’UNESCO, cette semaine, à Paris. La cérémonie a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités politiques et… hollywoodiennes ! Etait présent, en effet, le célèbre acteur et réalisateur américain, Forest Whitaker. Le narrateur dans la série la 13e dimension, célèbre par ses nombreux films, notamment Repo Men, a échangé quelques mots avec Rabah Madjer au cours de la cérémonie. L’Américain, qui a pratiqué le football US dans sa jeunesse, n’a pas proposé de rôle à l’homme à la talonnade dans son prochain film. Ce qui ne déplairait pas à Madjer qui se verrait bien au cinéma. Il en a juste profité pour le féliciter. Belles trouvailles !

C’est de la langue de bois

N

«La défaite m’a fait plus mal que ma blessure»
Mohamed Zaouche, milieu de terrain de l’ASO

Libye

Gentile, futur sélectionneur

Chalali, du soleil de la Grèce au froid d’Ecosse
Il semblerait que Mohamed Chalali a du mal à s’habituer avec le froid de l’Ecosse. Si l’attaquant des U23 s’est vite adapté dans son nouveau club, enchaînant même quelques bonnes prestations, on en dira pas autant du climat qui sévit en Ecosse. Habitué au soleil «printanier» d’Athènes et de ses belles plages, Momo ne se retrouve pas encore dans le froid et la grisaille du Nord. Avec 4° seulement en ce mois d’octobre, Chalali a de quoi grincer des dents !

L'Italien Claudio Gentile, champion du monde en 1982, a accepté de devenir le sélectionneur de la Libye, qualifiée pour Ils la CAN 2012. le «privent» C'est ce qu'il a révélé dans de ballons pour une interview à l'hebdomadaire l’empêcher de s’illustrer Oggi à paraître aujourd’hui. «Je Lorsque la concurrence bat son plein dans un retourne dans ma Libye pour diposte, chaque joueur fait en sorte de s’illustrer. Il arrive riger la nouvelle sélection natiomême que des coalitions se forment de manière à isoler nale, j'ai accepté par amour», a le joueur menaçant. C’est ce qui se fait, par exemple, au dit Gentile, né en 1953 à TriLe 1er-Novembre de Batna et sein d’un club de la capitale où deux milieux récupérateurs poli (la Libye fut une colonie font exprès de tenir à distance un jeune joueur au talent Chahid-Hamlaoui trop utilisés italienne). «Pour l'instant, l'acindéniable. Malins comme ils sont, ils ont vite trouvé Déjà que l’on se plaint à longueur d’année de la quacord n'est pas formalisé, il faut lité des quelques rares pelouses en herbe encore valable, l’astuce. Le priver de ballons. Une manière comme une que la situation politique soit clavoilà qu’on s’en sert à l’usure. C’est le cas de le dire autre de l’empêcher de s’illustrer et, par ricochet, garifiée, que Khadafi soit arrêté. gner une place de titulaire. Une fois ça passe, lorsqu’on sait que le CAB et le MSPB reçoivent au 1er-NoPeut-être ferons-nous un amical deux fois aussi, mais à la longue, cela a fini vembre de Batna. Habituellement, les deux clubs phares des contre l'Italie», a-t-il également expar peser sur le malheureux joueur qui Aurès s’alternent grâce à un calendrier bien étudié faisant pliqué à l'agence italienne Ansa. La est allé en toucher deux mots à que si l’un reçoit, l’autre joue en déplacement. De même nouvelle Libye, obligée de jouer ses son président. pour le MOC et le CSC. Sauf que ces derniers ont reçu, venmatchs à l'extérieur, s'est qualifiée pour sa dredi et samedi, le MSPB et l’USMH au stade Hamlaoui. De troisième CAN (après 1982 et 2006). même pour le MSPB qui reçoit le PAC ce vendredi et le CAB, la JSMB samedi. Ailleurs, les pelouses peuvent supEuro 2012 porter l’enchaînement des matches, car de bonne qualité et soigneusement entretenues. Comme nos «jardiniers» ne semblent pas avoir la main verte, tout comme nos footeux sont loin d’être «écolos», il ne faut pas s’étonner si l’herbe ne pousse plus sous leurs souliers !

Brandao entendu Zidane «intelligent, par la justice sérieux et motivé» Inscrit au CDES de Limoges, pour y suivre une à Marseille formation de manager général de club sportif
Accusé de viol par une jeune femme de 24 ans en mars 2011, Brandao va être entendu ce mercredi par le tribunal de Grande Instance de Marseille, selon RMC. L'attaquant brésilien de l'OM, actuellement prêté à Porto Alegre, se présentera ainsi à 14 heures devant le juge Bergeron. Une confrontation avec Rachel, la jeune femme qui l'accuse, est au programme. Le joueur, âgé de 31 ans, va également subir des examens psychologiques, avant de regagner le Brésil en fin de semaine. Brandao assure que la relation sexuelle entre lui et la plaignante a été consentie.

professionnel, Zinédine Zidane laisse une excellente impression au directeur de ce diplôme, également président du CDES, Gérard Coudert : «On a découvert quelqu'un d'extrêmement sérieux, motivé et intelligent. Il souhaite simplement mieux comprendre les enjeux du secteur dans lequel il aspire à prendre des responsabilités. Il est à l'image de Laurent Blanc, qui est également passé par le CDES, avant de s'engager avec Bordeaux.» La formation, également suivie par Eric Carrière ou Olivier Dacourt, dure deux ans et comprend 14 séminaires de plusieurs jours dont l'un se déroulera au siège de l'UEFA (Nyon), en présence de Michel Platini.

Zemma
heureux papa !
Heureux qui comme Mohamed-Amine Zemmamouche dont le foyer vient d’être égayé par la naissance de son premier bébé, prénommé Houssam-Yakine. Le gardien de but international, qui attendait cet événement avec impatience, n’a pas manqué de dédier, samedi, la victoire face au CRB, à son épouse. Prompt rétablissement à la maman et longue vie au nouveauné à qui son «célèbre» papa va sans doute initier au foot ou à la pétanque. Ce n’est en tous les cas pas le choix qui va lui manquer.

continuent en Ukraine et en Pologne, un fait divers fait couler beaucoup d'encre et réagir nombre d'associations. En Ukraine, dans la ville de Lysychansk, les pouvoirs publics mènent une violente politique d'éradication des chiens errants pour éviter les risques de morsure durant la compétition : ces animaux sont tués, puis brûlés par des brigades d'intervention mobile. Une politique radicale pour nettoyer les rues avant d'acsupporteurs des 16 nations qui secueillir les ion. Plus ront représentées lors de la compétit personnes ont signé une pétition de 500 000 président pour que ce carnage prenne fin. Et le FA, Michel Platini, a lui-même dede l'UE mettre mandé au gouvernement ukrainien de à cette campagne d'élimination des un terme chiens errants.

L’Ukraine n’ettoie ses rues en brûlant iens fs de l'Euro 2012 desschles préparatierrants que
Alor

Footaises
s Tant

p eo ple

qu’il n’est pas complètement assommé, Azeddine Dokha restera le numéro 1 Dellacasa a fait appel à la mafia pour récupérer son argent

s

o ’inf L

s

s Giovanni

s oublié d’avoir signé
s Lounès

Gaouaoui a

à Noisy-le-Sec !