You are on page 1of 32

Elodie

RUDNYCKYJ

2 0 0 7 / 1 1

B

O

O

K

F

L

U

X

ARCHITECTURE URBANISME ECOLOGIE

ASSISTANTE A CHEF DE PROJET / CDI/ CDD

CV

PROSPECTIVE ARCHITECTURALE, URBAINE ET PAYSAGERE
LA RUE DES CARMES DANS L’INTRAMAIL D’ORLéANS/ LA PLACETTE DES CHARRETIERS/ LES FAILLES VéGéTALES (P.11) MOS DES ESPACES VERTS, NATURELS POUR LA TRAME VERTE DU TERRITOIRE DE VILLEPINTE (P.54)

LE PARVIS FLUVIAL DANS LA ZAC SEGUIN-RIVES DE SEINE A BOULOGNE-BILLANCOURT (P.44)

CARTES DE DIAGNOSTIC DE L’INTRAMAIL D’ORLéANS (P.8) elodie.rudny@gmail.com

QUEL AVENIR POUR LES 35 HA LE SIGNAL DE LA RUE DES CARMES (P.8) DE LA PLAINE MONTCELEUX ? (P.56) FRANCHISSEMENT DE LA RD1 ET DU PARVIS FLUVIAL (P.44)

PLAN MASSE PAYSAGER DE LA ZAC (P.46) FAISABILITéS SUR L’ILOT V NORD (P.49)

LES

DIFFéRENTES

éCHELLES

DE

PROJET/

EXPéRIENCES

PROFESSIONNELLES

2011 10 09 08 07

1 2

LA SéQUENCE éVéNEMENTIELLE RUE DES CARMES MICROCITY OU LES «CHIFFONNIERS DU 92» LE NUAGE DES JARDINS DES SCIENTIFIQUES

8/13 14/19 20/27

1°PROSPECTIVE
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

3

4

MAISON CAPTEUR AUX 3 PATIOS MAISON CARRéE BULBéE EAU, AIR, SOLEIL A LA BOCCA LES MILIEUX DE LA CITE LACUSTRE

30/31 32/33 34/35 36/41

2°AMBIANCES CLIMATIQUES
DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION

4 5 6

7

LE PARVIS FLUVIAL PLANS MASSES PAYSAGERS ET FAISABILITéS L’ARC PAYSAGER DU PLATEAU DE CHENNEVIèRES S/ MARNE LA TRAME VERTE DU TERRITOIRE DE VILLEPINTE

44/45 46/49 50/53 54/59

A A U P C E A P V S PARIS 10

AGENCE D’ARCHITECTURE, D’URBANISME ET DE PAYSAGE PATRICK CHAVANNES ECOLE D’ARCHITECTURE PARIS-VAL-DE SEINE/ ENSEIGNANTS MASTER : M.DILLET/ E.MORTAMAIS/ A.GUIHEUX (PFE) UNIVERSITé NANTERRE-LA DéFENSE PARIS 10/ ENSEIGNANTS MASTER : P.PHILIFERT/ A.SANDER

3°ECOLOGIE U R B A I N E
S O M M A I R

8 9 10
E

RENOUVELLEMENT URBAIN EN CENTRE-VILLE HISTORIQUE

1°PROSPECTIVE

MéTABOLISME URBAIN

éCONOMIE CIRCULAIRE

èRE INFORMATIQUE

E.KREISE/ QUELQUES CERCLES/ HUILE SUR TOILE/ 1926

1 ° P R O S P E C T I V E

07

2011 10 09 08 07

SCéNARIO « RéHABILITATION»

SCéNARIO « COHABITATION»

SCéNARIO « MUTATION»

01
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

LA SéQUENCE éVèNEMENTIELLE RUE DES CARMES

LOGOS POUR LA GRILLE MULTICRITèRES

VUE AXONOMéTRIQUE DU TISSU URBAIN EXISTANT

SCHéMA DES INVARIANTS DU PROGRAMME DE REQUALIFICATION

bain à forte valeur patrimoniale,

Située dans un tissu ur-

et « baroque » se différencie de celle

la revalorisation de la rue des Carmes est un véritable défi urbain. La au cœur de la démarche. Un effort bâtis a été apporté afin d’extraire question de l’acte de création est de compréhension de l’histoire des l’essence de ce qui fait patrimoine :

en intérieur d’ilot qui est « ludique ». plusieurs fonctions. Il permet de Le séquençage vertical a

rythmer la façade en spacieuses maisons de villes, de créer des espaces de respiration extérieurs,

appropriables par les habitants et de création par la végétation subtile. Le « théâtre » de la placette

- les éléments de modénatures (encadrements, garde-corps, motif, lucarnes et éléments de toiture) le découpage parcellaire,

d’apporter une touche de fantaisie et

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
AAUPC/ IMAGE DE SYNTHèSE DE LA PLACETTE AVEC LE SIGNAL EN éCHO

- la diversité dans la relative homogénéité d’un tissu urbain ancien.

avec le Signal en écho, se prolonge dans la rue et dans le coeur d’ilot. Des balcons, tels des loges, des plantes végétaux débordent du nu de façade. grimpantes, des arabesques et motifs

La façade sur rue, noble, classique

éLéVATION DE L’EXISTANT/ PHOTOMONTAGE DES ILOTS 1,2 ET 3

A A U P C E A P V S PARIS 10

08

http://aaupc.fr/projets/fiche/lang/fr/id/11

2 0 1 1

LA

SéQUENCE

éVèNEMENTIELLE

RUE

DES

CARMES

1 ° P R O S P E C T I V E

09

SCHéMA DU SéQUENçAGE DE LA FAçADE NORD PAR LES FAILLES VéGéTALES

AAUPC/ IMAGE DE SYNTHESE DE L’ILOT 1 SCENARIO «MUTATION»/ éLéVATION

PLAN DU RDC/ LES COMMERCES ET ACCèS AU COEUR D’ILOT PAYSAGé

DéCLINAISONS DES BAIES/ RéINTERPRETATIONS DU MOTIF DES GARDE CORPS/ BARREAUDAGE ET TôLE PERFORéE

10

http://aaupc.fr/projets/fiche/lang/fr/id/11

2 0 1 1

LA

SéQUENCE

éVèNEMENTIELLE

RUE

DES

CARMES

1 ° P R O S P E C T I V E

11

AAUPC/ PLAN D’éTAGE COURANT/ ILOT 1 MATERIAUX/ ZINC, VERRE OPALIN, PIERRE

EXEMPLES DE MURS PIGNONS A VéGéTALISER

AAUPC/ IMAGE DE SYNTHèSE/ ZOOM SUR LA FAçADE

ENTRE LES MURS, UN PUIT DE LUMIèRE VERS LE CIEL

R & SIE/ MAISON LOST IN PARIS

FAILLES VéGéTALES/ COUPE SUR LES ESPACES EXTERIEURS INTéRIORISéS

JONCTION MUR-TOITURE/ DETAILS SUR CHENEAUX

12

http://aaupc.fr/projets/fiche/lang/fr/id/11

2 0 1 1

LA

SéQUENCE

éVèNEMENTIELLE

RUE

DES

CARMES

1 ° P R O S P E C T I V E

13

11 10 09 2008 07

02
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

MICROCITY OU LES «CHIFFONNIERS DU 92»
LE PORT DE GENNEVILLIERS : 1èRE PLATE FORME PORTUAIRE D’ILE-DE-FRANCE SCHéMA D’INTENTION DE L’IMPLANTATION DES «NAPPES DE RECYCLAGE» IMAGE DE MODéLISATION

de Gennevilliers prend et réinjecte des matières premières et secondaires à la capitale parisienne. Des entreprises locales de traitement des déchets, de BTP, de l’automobile sont implantées sur le port.

La

plateforme

portuaire

viron des

ganise autour du centre de tri ressources, l’éco-centre.

500

personnes

qui

s’or-

Des logements, ateliers, commerces, paces de sport, parkings, chambres une vie quasi autonome sur le port.

cantines, écoles, bibliothèques, esd’hôtel, bureaux, locaux permettent

Le fort métabolisme du site permet l’implantation d’un nouveau tion, le recyclage, le troc, la création, mode de vie basé sur la récupéra-

L’eau courante est fournie en partie par des citernes d’eau de pluie provenant des toitures des bâtiments du port.

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
LA PLATE-FORME PORTUAIRE DE GENNEVILLIERS AU FORT MéTABOLISME POUR LE PROJET MICROCITY / DARSES N°1 ET 2

l’entraide face aux crises énergétique, financière et économique… Microcity est un quartier

Le chauffage est assuré par une chaufferie à biomasse située au centre des «nappes de recyclage» de Microcity.

d’en-

éLéVATION ET PLAN R+0 DE LA BARRE N° 2 EN PROLONGATION DU DARSE N° 2

A A U P C E A P V S PARIS 10

14

2 0 0 8

MICROCITY

OU

LES

«CHIFFONNIERS

DU

92»

1 ° P R O S P E C T I V E

15

DARSE N° 2

CONSTANT/ NEW BABYLON

FONCTIONS/ COUPE LONGITUDINALE

SILOS, COURS INTéRIEURS, CUVES D’EAU, PARKINGS, TERRAINS DE JEUX, AMPHITHéâTRE/ PLAN

FONCTIONS/ PLAN R+2

COUPE TRANSVERSALE

PONT ROULANT/ éLéVATIONS

C.PRICE/ FUN PALACE/ COUPE-PERSPECTIVE

C.PRICE/ FUN PALACE/ PLAN

Y.FRIEDMAN/ SPATIAL CITY

16

2 0 0 8

MICROCITY

OU

LES

«CHIFFONNIERS

DU

92»

1 ° P R O S P E C T I V E

17

LA FAçADE A AUTOMOBILES/ PHOTOMONTAGE

ETAGE DU CENTRE DE TRI/ ZOOM PLAN R+3 CHANTIER DE DéMOLITION DES USINES RENAULT SUR L’ILE SEGUIN EN 2004

LOGEMENTS SOCIAUX, CHAMBRES D’éTUDIANTS ET ESPACES COMMUNS/ ZOOM PLAN R+5 LE CENTRE DE TRI OU ECOCENTRE/ PHOTOMONTAGE

M.POTRC/ HYBRID HOUSE

L’éCONOMIE CIRCULAIRE/ LE CYCLE DES MATIèRES SECONDAIRES ET RENOUVELABLES/ PHOTOMONTAGE

18

2 0 0 8

MICROCITY

OU

LES

«CHIFFONNIERS

DU

92»

1 ° P R O S P E C T I V E

19

11 10 2009 08 07

03
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

LE NUAGE DES JARDINS DES SCIENTIFIQUES
T.ITO/ BAIGNER DANS LES INFORMATIONS LUMINEUSES CHAMPS MAGNETIQUES AUTOUR DES TOURS DE VIDE, PRECURSEURS DU NUAGE/ IMAGES DE SYNTHèSE

PFE 2009

Guiheux, Alain, Directeur d’étude

Le nuage est un lieu d’échanges, de consommation d’images et d’Internet.

Blurring the boundaries... sur le plateau de Saclay 2020 / Elodie Rudnyckyj. - Paris : ENSA Paris-Val de Seine, 2009. plans ; 29 75 cm. p. : ill., Bibliogr. 15

ll est composé de jardins, fluides et biances de flux sont aménagées.

lumineux, dans lesquels des am-

Le nuage qui recouvre les jardins est un voile «mutant» opalescent à transparent, dont la maille se prolonles profondeurs des espaces fonctionnels et métaphysiques sous terrains.

Grand Paris sur le plateau de Sa-

Le futur campus cluster du

ge sous forme de vortex jusque dans

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
«LE NUAGE INTERNET»/ IMAGE DE SYNTHESE

clay a besoin d’un grand pavillon scientifiques, diants les

d’accueil et de rencontre pour les et les citoyens.

étu-

C’est et

d’informations

un

monde

d’air,

lumineuses.
LE SYNCHROTRON COMME EMBLèME DU PLATEAU DE SACLAY LE NUAGE ENTRE LES TOURS DE VIDE/ PLAN MASSE

d’eau

A A U P C E A P V S PARIS 10
METAMORPHOSES DE LA MATIERE MUTANTE DU NUAGE/ IMAGES DE SYNTHèSE

20

http://www.paris-valdeseine.archi.fr/services/PFE-2009.pdf

2 0 0 9

LE

NUAGE

DES

JARDINS

DES

SCIENTIFIQUES

1 ° P R O S P E C T I V E

21

MONDE DES ONDES

MONDE DES ENERGIES

T.ITO/ TARZANS IN THE MEDIA FOREST/ LES FLUX ELECTROMAGNETIQUES

M.FUKSAS/ VORTEX ET VOILE DE VERRE/ PARC DES EXPOS A MILAN

LES DIFFERENTS DEGRéS DU NUAGE/ IMAGE DE SYNTHESE ET PHOTOMONTAGE

LIQUIDITé DU NUAGE/ IMAGE DE SYNTHESE

MONDE DES INFORMATIONS
LES DEGRES DU NUAGE/ MAQUETTE

22

http://www.paris-valdeseine.archi.fr/services/PFE-2009.pdf

2 0 0 9

LE

NUAGE

DES

JARDINS

DES

SCIENTIFIQUES

1 ° P R O S P E C T I V E

23

RéSEAUX/ PLANS SUPERPOSéS DE LA STRUCTURE INFORMATIQUE DU NUAGE

24

http://www.paris-valdeseine.archi.fr/services/PFE-2009.pdf

2 0 0 9

LE

NUAGE

DES

JARDINS

DES

SCIENTIFIQUES

1 ° P R O S P E C T I V E

25

AQUE : DESIGN + RESEARCH/ FLOATABLES COUPE LONGITUDINALE SUR LE VOILE NUAGEUX, LES JARDINS, VORTEX ET ESPACES IMMERGéS

INTéRIEUR DU NUAGE/ MAQUETTE D’éTUDE P.RAHM/ PHYSIOLOGIE DE L’ESPACE T.ITO/ MUR DIGITAL/ EXPOSITION MEDITATION L’ECUME DE L’OCéAN DILLER+SCOFIDIO/ BLUR BUILDING

LES JARDINS/ PLAN DEGRé 0 DU NUAGE

26

http://www.paris-valdeseine.archi.fr/services/PFE-2009.pdf

2 0 0 9

LE

NUAGE

DES

JARDINS

DES

SCIENTIFIQUES

1 ° P R O S P E C T I V E

27

RéINTERPRéTATION DU FENG SUI

2 ° A M B I A N C E S CLIMATIQUES

THERMIQUE

IMMATéRIALITé

VIDE

AQUATECTURE/ GOUACHE, ENCRE DE CHINE, COTON/ 2004

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

29

11 10 09 08 2007

04
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

MAISON CAPTEUR AUX 3 PATIOS
SCHéMA DES 3 PATIOS LE VICINATO DES SASSI A MATERA VILLA GIULIA A ROME/ 1550

Comme l’Homme, la maison est un capteur de flux (pluie, vent, soleil). Elle les met

ces « secs » aux espaces « humides » (vent > soleil> eau).

ment

en

contact

de

physiquel’habitant.

La maison a été conçue pour accueillir

2 ou 3 familles qui partagent les paque l’entrée, le potager, la laverie, la

Une des représentations «grossière» que, les bouches de ventilation, etc. Du fonctionnel au symbolique :

tios et des espaces communs tels cave, la salle de sport ou le sauna. Les pièces peuvent être sécables, dissociés d’hôte, cabinet, des familles location (chambre cham-

utilise le robinet, la prise électri-

la typologie du patio est ici uti-

lisée pour valoriser les flux et

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
PATIO AIR ET DOUBLE PATIO SOLEIL-EAU/ COUPE

les

rendre

plus

«

concrets

».

bre, etc.) car ils gardent une relative autonomie grâce aux patios. Le ce vide crée la

La maison est un cheminement depuis la rue jusqu’au jardin des espa-

et

favorise

le

dialogue.
MVRDV/ ETUDE DE TYPOLOGIES

distan-

MAQUETTE-COUPE

POUR MAISONS A PATIOS

A A U P C E A P V S PARIS 10
VENT PLUIE SOLEIL DE FORTE DENSITé

30

2 0 0 7

LA

MAISON

CAPTEUR

AUX

3

PATIOS

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

31

11 10 09 08 2007
MAISON CARREE BULBEE
MAQUETTE

ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

Ce projet s’inspire de la compacité des villas romaines dont j’ai traité le sujet dans mon mémoire de séminaire concernant les enjeux de la récupération de l’eau de pluie à l’échelle de la maison en rapport avec celle de la ville. La maison carrée bulbée est basée sur l’optimisation de l’espace en fonction de son orientation par rapport à la voûte solaire. La pièce centrale aux parois coulissantes est l’espace flexible en creux qui relie et sépare les différentes pièces de la
MATéRIALISATION DE LA COURSE DU SOLEIL/ SCHEMAS

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
MAISON ROMAINE A ATRIUM ET PéRISTYLE/ PLAN ET COUPE/ MéMOIRE DE SéMINAIRE : EAU PLUVIALE, EAUX ET VILLE

maison. Le plan orthogonal (carré) est rationnel et la façade (bulbée) avec sa toiture-enveloppe, se veut plus souple. Ils expriment la modularité.
NIVEAU BAS/ PLAN NIVEAU HAUT/ PLAN

LE CAS DE 3 VILLES HISTORIQUES ITALIENNES : MATERA, ROME ET VENISE

A A U P C E A P V S PARIS 10
PUITS VENITIEN/ COUPE COUPE

32

2 0 0 7

MAISON

CARREE

BULBEE

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

33

AAUPC/ PLAN MASSE DU QUARTIER DE LA BOCCA

11 2010 09 08 07

1) RECUPéRATION 2) STOCKAGE

05
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

EAU, AIR, SOLEIL A LA BOCCA

3) BRUMISATION 4) DIFFUSION

AAUPC/ PRINCIPE HYGROTHERMIQUE DE L’OASIS URBAINE

Concernant une étude de définition pour la mise en oeuvre d’un projet urbain sur le site de Cannes marchandises en phase 3, le travail consiste à proposer une approche «sensible» sur la question de la gestion durable des flux sur le site et les bâtiments. Par ex, la gestion de l’ensoleillement se fait par l’intermédiaire de 3 paramètres : - la végétation - les dispositifs urbains

COURANT D’AIR MARIN

OASIS PATIO

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION

(patios, ombres portées des bâtiments) - les dispositifs architecturaux (balcons, loggias, matériaux de façades,
GESTION DE L’ENSOLEILLEMENT EN THERMIQUE D’éTé/ COUPE

double peau, etc.). .
VENTILATION NATURELLE/ COUPE AAUPC/ IMAGE DE SYNTHèSE

A A U P C E A P V S PARIS 10

34

2 0 1 0

EAU,

AIR,

SOLEIL

A

LA

BOCCA

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

35

11 10 09 08 2007

06
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

LES MILIEUX DE LA CITE LACUSTRE
HERZOG & DE MEURON

M

I

L

I

E

U

gulariser leur climat intérieur. La

Ensemble

des êtres vivants, des conditions physiques, fluencent ques qui entourent un chimiques,

des

objets

matériels, climativivant.

succession de peaux de verre ,

végatale, de béton crée des «enà l’ouvert. Les propriétés physicochimiques -température, taux

tre-lieux» variés : du clos/couvert

organisme

et qui in-

d’humidité, courant d’air, intensité lumineuse- sont les outils des ambiances végétales et architecturales.

Les mllieux sont reliés entre eux par permet de structurer finement le quartier de la cité lacustre , ainsi que de gérer de façon duraun réseau hydraulique qui

villons symbolisant le climat des

Les milieux sont des pa-

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
MICRO-CLIMAT HIVERNAL RECONSTITUé/ MAQUETTE DE L’éCRIN DE L’IMMATéRIEL

ble

des

écoulements

pluvieux.

4 saisons. A chacune est associée un thème et des fonctions: le printemps est lié à la terre, au corps, l’été aux énergies, l’automne est lié à l’eau et l’hiver à l’esprit.
L’AIRE D’éVOLUTION URBAINE ENTRE LE BOURGET ET DUGNY/ PLAN MASSE MUR D’EAU

Ils utilisent les rus et les étendues

d’eau en circuit fermé afin de ré-

éTé

AUTOMNE

PRINTEMPS

HIVER

A A U P C E A P V S PARIS 10
PRINCIPE D’AMéNAGEMENTS DES MILIEUX/ 3 ENVELOPPES : INERTIELLE, THERMIQUE ET PHONIQUE

TEMPLE DES éNERGIES

ETANGS DE PLAISANCE

FOYER DES SPORTS

ECRIN DE L’IMMATéRIEL

36

2 0 0 7

LES

MILIEUX

DE

LA

CITE

LACUSTRE

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

37

Ce complexe est un véritable lieu de rencontres où les gens de tous âges aiment s’y rencontrer pour pratiquer leur sport, s’acclimater, se nourrir, se désaltérer,... Il est situé entre un chemin piétonnier bordé par un ruisseau et l’artère principale qui relie le Bourget à Dugny. Protégé de la route par une enveloppe végétalisée, il utilise l’eau du bassin aquatique et du ruisseau pour plusieurs fonctions (régulation thermique, humidité ambiante, agrément visuel). Le foyer des sports se compose de 2 longs monolithes (peaux inertielles) qui accueillent le gymnase, dojo, cafétéria et sauna ainsi que d’enveloppes ayant chacune une fonction pour la régularisation du micro-climat. La succession des enveloppes proposent des « entre-lieux » avec différents degrés thermiques et taux d’humidité en fonction des sports pratiqués ou du moment de la journée. De grands espaces couverts extérieurs permettent de profiter du grand air sans être soumis aux agressions extérieurs (pluie, froid, pollution, bruit, rayons UV) tout en pratiquant une activité physique avec une température médiane. PLAN DU FOYER DES SPORTS

FAçADE SUD-EST DéCOMPOSéE/ LES ENVELOPPES THERMIQUES

ENVELOPPES INERTIELLES/ BéTON ENVELOPPE HYDRAULIQUE/ RESEAU D’EAU

PRINCIPE DE RéGULATION THERMIQUE EN SAISONS CHAUDE ET FROIDE/ COUPES SCHéMATIQUES

ENVELOPPE PHONIQUE/ VITRAGE

ENVELOPPE VéGéTALE/ PLANTES GRIMPANTES

P.RAHM/ SALLE DE SPORT A NEUFCHATEL

MAQUETTE D’ETUDE

38

2 0 0 7

LES

MILIEUX

DE

LA

CITE

LACUSTRE

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

39

MAQUETTE

V.PARREIRA/ TéLéPORT, INSTALLATION, 2006

Le Temple des Energies fait office de dépose-minute et crée le lien entre la future gare de Dugny, la ville, le parc de la Courneuve et les voyageurs. C’est une microcentrale qui produit de l’électricité en utilisant l’énergie radiative du soleil et celle de la force de l’eau au moyen d’une turbine hydraulique. L’eau provient d’un bassin artificiel existant qui s’écoule plus bas pour ruisseler. C’est un lieu consacré aux automobiles pour qu’elles se stationnent, se lavent, se sèchent, se rechargent en carburant électrique. Enfin les humains peuvent y acheter du détail d’énergie sous formes de petites batteries rechargeables.

L’Ecrin de l’Immatériel abrite des œuvres d’art et invite à la méditation/ réflexion. Un jardin accolé au monolithe de béton et de panneaux en aluminium est protégé de l’extérieur par une épaisseur de vide où la vapeur d’eau est diffusée. Elle rafraîchit l’atmosphère, rend flou les alentours et contribue au mystère du bâtiment. De l’autre côté, l’écrin donne sur un lac, dont il utilise l’eau en circuit fermé pour réguler son atmosphère. Une sculpture aquatique insolite flotte au milieu de l’étendue miroitante.

MAQUETTE

TURBINE HYDRAULIQUE DU TEMPLE DES ENERGIES/ COUPE

L’éCRIN DE L’IMMATéRIEL/ COUPE

MAQUETTE

W.TURNER/ LE RIGI BLEU, AQUARELLE, 1842

40

2 0 0 7

LES

MILIEUX

DE

LA

CITE

LACUSTRE

2°AMBIANCES

CLIMATIQUESE

41

SCéNOGRAPHIE URBAINE VIVANTE

3°ECOLOGIE URBAINE

CONTINUITé PAYSAGèRE

MAILLAGE éCOLOGIQUE DU TERRITOIRE

TRAME VERTE ET BLEUE

L’éCOSYSTèME DE VENISE/ PHOTO SATELLITE

3°ECOLOGIE

URBAINEE

43

LE SOCLE ARCHITECTURAL

11 2010 09 08 07

07
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

LE PARVIS FLUVIAL
AAUPC/ COUPE LONGITUDINALE

+
LES TERRASSES ENGAZONNéES

Ce projet de concours a été pensé avec une équipe de paysagistes de l’agence Chavannes Il a été organisé par la SAEM Val de Seine avec l’agence TER, qui a conçu le parc de la ZAC Seguin-Rives de Seine à Boulogne-Billancourt. L’axe principal du projet de franchissement de la RD1 réside dans la continuité visuelle et paysagère -de la ville à la Seine- au travers le parc et la «plaque centrale» Grand principe de la composition urbaine et paysagère de la ZAC, les traverses créent le lien direct avec le fleuve. Les pavillons de verre font écho au sous-bassement de la tour IGH sur l’ilot D5.
AAUPC/ PLAN MASSE PAYSAGER AAUPC/ LE PARVIS-JARDIN EST UNE SCéNOGRAPHIE URBAINE VIVANTE/ IMAGE DE SYNTHèSE LE CADRE

+

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION

+
L’OUVRAGE PONT/ PASSERELLE RD1

A A U P C E A P V S PARIS 10
LES BOITES DE VERRE ET LA FONTAINE SèCHE/ IMAGE DE SYNTHèSE LA PASSERELLE/ COUPE TRANSVERSALE

44

http://aaupc.fr/projets/fiche/categorie/3/lang/en/id/62

2 0 1 0

LE

PARVIS

FLUVIAL

3°ECOLOGIE

URBAINEE

45

11 2010 09 08 07

08
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

PLANS MASSES PAYSAGERS ET FAISABILITES ZAC SEGUIN-RIVES DE SEINE A BOULOGNE-BILLANCOURT (92)
porté le concours en 2002 pour la mission d’urbaniste coordinateur de la ZAC (trapèze), ainsi que la maîtrise d’oeuvre des espaces publics. En tant qu’assistante à chef de projet de l’urbaniste L’agence Chavannes a remprojet avec leur transcription réglementaire et leurs outils de conception ont été largement abordées: ZAC (CPAUP), secteurs Les différentes échelles de

teur, les travaux ont été variés :

coordina-

niste

• •
DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
ILOTS D’INTERVENTION/ PLAN MASSE ET PAYSAGER SCHéMATIQUE/ JUILLET 2010

faisabilités ilots AA et V nord cahier pont RD1, des V nord charges et D5

ilot (études de faisabilité, cahier

coordinateur),

macrolot

(urba-

ou

des charges, consultations, architecte coordinateur, CT), lot (PC)

• • •

analyse de concours A4 ouest et Y concours documents traversée de

tion et plans de recollement cours Seguin, ilot A3 et ZAC

communica-

RD1

Coordonner, débattre, échanger, informer, mettre à jour, faire quer, connaître, s’impliquer, communivisiter, ...

photographier,

écouter,

A A U P C E A P V S PARIS 10

46

http://aaupc.fr/projets/fiche/categorie/2/lang/en/id/27

2 0 1 0

PLANS

MASSES

PAYSAGERS

ET

FAISABILITES

3°ECOLOGIE

URBAINEE

47

SAEM VAL DE SEINE/ LA ZAC EN NOVEMBRE 2010/ PHOTO AéRIENNE

LE SECTEUR NORD DU TRAPèZE ET L’ILOT éPARS V NORD/ PLAN PAYSAGER DES ILOTS CENTRAUX

LES LANIèRES VéGéTALES/ PRESCRIPTIONS PAYSAGèRES/ PRINCIPES DU PLAN MASSE DE L’ILOT V NORD/ CAHIER DES CHARGES ARCHITECTURALES, URBAINES ET PAYSAGèRES

LE COURS SEGUIN/ PLAN D’AMéNAGEMENT URBAIN

PHOTO DU COURS SEGUIN/ JUILLET 2010

48

http://aaupc.fr/projets/fiche/categorie/2/lang/en/id/27

2 0 1 0

PLANS

MASSES

PAYSAGERS

ET

FAISABILITES

3°ECOLOGIE

URBAINEE

49

11 10 2009 08 07

09
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

L’ARC PAYSAGER DU PLATEAU DE CHENNEVIERES S/ MARNE

conçu

Ce

ridisciplinaire L’Arc

avec

projet une de

5

équipe

a

étudiants.

plu-

été

Il s’agit d’aménager en plusieurs temps cette réserve foncière et de requalifier pour la ses réalisation mixte franges urbaines d’un de

sère

verts et naturels à grande échelle. Le projet est constitué en im-

dans

une

paysager trame

d’espaces

s’in-

programme logements, tivités gère et

alliant

bureaux

ZAC de 4 hectares sur le Plateau de Chennevières-sur-Marne,

ment autour des espaces paysagers (bassin de rétention en coeur d’ilot, la rue-jardin et le parc biotope).Ils ont une fonction écologique, économique et social. Il valorisent le bâti et permettent de gérer durablement les eaux pluviales..

Les

bâtiments

ressources

qualité

et

s’organis-

locales.

paysa-

ac-

plantée sur le site des Petits Car-

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
CARTE DE LA DIVERSITé DES ESPACES VERTS ET NATURELS

reaux. Il fait parti des terrains gelés par l’Etat qui étaient destinés à l’emprise de l’ex VDO, aujourd’hui

remplacée par le projet Altival (TCSP).

SITUATION/ PHOTO SATELLITE

L’ARTICULATION DES 3 éCHELLES DE PROJET

LE PROJET DU TCSP ; VéRITABLE ARMATURE DE DéVELOPPEMENT éCONOMIQUE ET D’ARTICULATION DES ESPACES VERTS

A A U P C E A P V S PARIS 10

50

2 0 0 9

L’ARC PAYSAGER DU PLATEAU DE CHENNEVIERES S/ MARNE

3°ECOLOGIE

URBAINEE

51

DéTAIL SUR NOUE PLANTéE

PRINCIPES D’AMéNAGEMENTS URBAINS ET PAYSAGERS DE L’AMORCE DE L’ARC PAYSAGER/ SCHéMA

éQUIPE MASTER/ PLAN MASSE

COUPE TRANSVERSALE

BASSIN DE RéTENTION PAYSAGER

NOUE PLANTéE EN MILIEU URBAIN

PISCINE éCOLOGIQUE

TERRASSE EN PLATELAGE BOIS

52

2 0 0 9

L’ARC PAYSAGER DU PLATEAU DE CHENNEVIERES S/ MARNE

3°ECOLOGIE

URBAINEE

53

TYPOLOGIES DE CORRIDOR éCOLOGIQUE

11 2010 09 08 07

10
ARCHITECTURE URBANISME P A Y S A G E

LA TRAME VERTE DU TERRITOIRE DE VILLEPINTE
CORRIDOR LINéAIRE (+) CORRIDOR EN «PAS JAPONAIS» (++) CORRIDOR PAYSAGER (+++) P.BERGER/ CARTE DU BORD NATUREL DE LA PLAINE DE FRANCE, 2005

lisée dans le cadre d’une convention de recherche entre l’université de Paris 10 et la commune de Villepinte afin de prospecter sur la

Cette commande a été réa-

poser un maillage écologique du territoire à différentes échelles. La bleue, arborée et herbacée. trame verte se décompose en trames Les thèmes qui ont été abor-

faisabilité d’une continuité d’espaces verts et naturels de 4 km entre Tremblay, Villepinte et Sevran. La pression de l’urbanisa-

dés par l’équipe pluridisciplinaire concernent :

LES LISIèRES PAVILLONAIRES

• • • • • •

les jeux d’acteurs privés et publics ainsi que leurs projets, les textes réglementaires, les questions foncières,
L’HôPITAL ROBERT BALLANGER

tion rend nécessaire de valoriser

les «vides» et ses franges, situés

DIAGNOSTIC P R O J E T T H E O R I E COMMUNICATION
PROLONGATION DE LA TRAME VERTE PROPOSéE PAR LA COMMUNE DE VILLEPINTE

en limite de la ceinture verte régionale. Une analyse multiscalaire a permi de recouper la trame verte

la démocratie participative, urbains et paysagers, terme.

les principes d’aménagements la gestion et le suivi sur le long

avec d’autres liaisons afin de pro-

LE BASSIN DE RéTENTION DU PARC DE LA COURNEUVE

A A U P C E A P V S PARIS 10
http://www.mieuxvivreavillepinte.fr/www.mieuxvivreavillepinte.fr/Accueil_files/resume_memoire-trame-verte_20100517.pdf

54

2 0 1 0

LA TRAME VERTE DU TERRITOIRE DE VILLEPINTE

3°ECOLOGIE

URBAINEE

55

LES ENJEUX DES 5 SéQUENCES DE LA TRAME VERTE SUR LES 3 COMMUNES DE TREMBLAY, VILLEPINTE ET SEVRAN ETAT DES LIEUX AUTOUR DE LA SéQUENCE DE LA PLAINE MOONTCELEUX/ DIAGNOSTIC SéQUENCE DE LA PLAINE MONTCELEUX A SEVRAN/ PRéCONISATIONS LA PLAINE MONTCELEUX (35 HA)

MARE DANS LE PARC DE LA POUDRERIE

LE CANAL DE L’OURCQ

56

http://www.mieuxvivreavillepinte.fr/www.mieuxvivreavillepinte.fr/Accueil_files/resume_memoire-trame-verte_20100517.pdf

2 0 1 0

LA TRAME VERTE DU TERRITOIRE DE VILLEPINTE

3°ECOLOGIE

URBAINEE

57

LA TRAME VERTE INTERCOMMUNALE : UN MAILLAGE FIN POUR UN TERRITOIRE POREUX

CARTE DE PRéCONISATIONS DE GESTION DU FONCIER

CARTE DES ESPACES VERTS, NATURELS ET AGRICOLES, PUBLICS ET PRIVéS/ SYNTHèSE

58

http://www.mieuxvivreavillepinte.fr/www.mieuxvivreavillepinte.fr/Accueil_files/resume_memoire-trame-verte_20100517.pdf

2 0 1 0

LA TRAME VERTE DU TERRITOIRE DE VILLEPINTE

3°ECOLOGIE

URBAINEE

59

61