TECHNICAL ISSUES

Guide des meilleures pratiques dans le domaine de la haute disponibilité

Le point sur : Les informations sur demande et en temps réel, l’intégration des données et l’informatique décisionnelle

W H I T E

PA P E R

Présentation
Des PME aux grands comptes, toutes les entreprises s’appuient sur leurs informations pour assurer un niveau de service optimum, déployer de nouvelles stratégies de marketing, répondre aux attentes de leurs clients et améliorer leur rentabilité. Aujourd’hui, même les petites et moyennes entreprises sont dans l’obligation de garantir la disponibilité immédiate de leurs informations. Face à des utilisateurs et à des clients qui ne veulent plus attendre, les responsables informatiques doivent assurer la disponibilité des informations à tout moment, en tout lieu et par tous les moyens.

«

Les services informatiques doivent en permanence identifier de nouvelles

méthodes pour partager des données entre silos d’applications sans dépenser trop d’argent, sans ré-héberger les applications ni recourir à une chirurgie applicative importante, tout en partageant les données en temps réel

Mais dans la plupart des entreprises, les informations sont disséminées dans des applications et des bases de données qui éprouvent de grandes difficultés à les partager, sauf en procédant à des programmations onéreuses ou en faisant appel à un personnel capable de gérer les différents processus. Ceci concerne tout particulièrement l’informatique décisionnelle — la Business Intelligence — et les entrepôts de données en temps réel. Les responsables informatiques doivent trouver des solutions toujours plus simples pour distribuer les données entre différents silos d’applications temps réel en évitant bien sûr de procéder à des dépenses excessives, de ré-héberger des applications ou de recourir à une « chirurgie » applicative majeure. La tâche est loin d’être aisée dans un contexte informatique où bases de données, applications et systèmes d’exploitation cohabitent et où les volumes de données sont en constante augmentation, les compétences de plus en plus rares et les charges administratives toujours plus lourdes. Le présent document explique comment un logiciel de réplication de données peut apporter une valeur ajoutée accrue en simplifiant le partage de données à la demande d’un bout à l’autre de l’entreprise et en facilitant l’intégration des données au moment opportun pour les entreprises de toutes dimensions. Nous étudierons comment ce type de solution peut assurer facilement la réplication des données entre les bases de données les plus courantes et les bases de données héritées, véritable cauchemar des entreprises d’aujourd'hui. Problématique : À l’image de nombreuses autres PME, votre équipe informatique doit probablement lutter pour faire face à des exigences croissantes et fournir en temps réel des informations issues de différentes plates-formes d’exploitation, bases de données et applications. Vous devez simplifier les stratégies d’intégration des données pour que votre environnement soit plus rapide, plus performant et plus évolutif tout en diminuant les tâches administratives, les coûts et des compétences. Bref, vous devez faire toujours plus en utilisant les actifs dont vous disposez.

»

— DM Review

1

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

Vous attendez davantage de vos informations, mais disposez de moins de temps et d’un budget réduit ?

«

En informatique, plus vous en faites, plus on vous en demande. Et en plus, vous

devez dépenser moins tout en répondant à des besoins et à des exigences de plus en plus importantes de la part des utilisateurs », « Balance the Cost of IT with Need for Resources

• Votre entreprise vient de fusionner avec une rivale. Vos applications centralisées qui utilisaient les mêmes standards depuis plusieurs années ont été consolidées sur une plate-forme UNIX dotée de plusieurs serveurs Windows. La société absorbée utilisait pour sa part un environnement distribué et vous apporte un cocktail complet composé de bases de données Oracle® et SQL®, d’un système d’exploitation i5/OS™ et d’applications critiques SAP et Oracle. Comment associer ces différents éléments sans vous lancer dans un processus d’intégration onéreux qui pouvant durer une année complète ? • Une communauté d’utilisateurs aimerait accéder en temps réel à certaines données de production IBM System i™ stockées dans une base de données DB2/400®. Ces utilisateurs souhaitent que ces données soient transférées dans une base de données SQL Server disposant d’interfaces graphiques et d’applications qu’ils maîtrisent parfaitement. • Une grande entreprise de vente au détail vient d’acquérir une nouvelle application de tarification fonctionnant sous Windows/SQL Server. Elle doit partager la mise à jour des prix en temps réel avec des applications de back office tournant en environnement Solaris/Informix. • Un système de comptabilité générale utilisant des bases de données SQL Server reçoit des données fournies primo par le logiciel de paie des Ressources Humaines, lequel fonctionne en environnement Oracle, secundo par les applications de gestion des factures, des comptes créditeurs et des comptes débiteurs tournant en environnement SQL Server, et tertio par une application de gestion de la chaîne de fabrication utilisant Sybase. • Les services Marketing et Ventes utilisent une application qui n’a jamais été conçue pour partager des informations avec des applications de gestion de la relation clients (CRM) et des progiciels de gestion intégrés (ERP). Le programme personnalisé demandait que les données soient fournies en temps réel.

»

techrepublic.com

Barriers to Information Sharing
Isolated Corporate Data Silos Billing/ AR SQL Server ® Windows® Data Warehouse DB2® UDB® AIX®

Back Office Financial / ERP Systems i5™ DB2/400®

Manufacturing Sybase™ Solaris™

Other Legacy Data

HR Oracle® Linux

A mixed environment like this adds unnecessary costs to the business. TDWI estimates that analytic silos increase costs by 30 to 50 percent.

2

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

Comme la plupart des PME votre environnement informatique allie des applications développées en interne, acquises auprès de tierces parties ou intégrées au fil de fusions et d’acquisitions. Quelle que soit la méthode utilisée, le résultat semble identique : un cocktail de platesformes d’exploitation communes supportant un cocktail de systèmes de gestion de bases de données héritées et de hautes performances. Pire, dans un tel environnement, des tâches administratives redondantes sont obligatoires pour assurer le bon fonctionnement de ces différentes bases de données. L’impossibilité de partager facilement des données ente plates-formes et silos d’applications constitue un obstacle de taille pour le déploiement de stratégies qui nécessitent un contexte plus souple et évolutif. Auparavant, l’objectif était d’exécuter les tâches demandées en utilisant la meilleure application possible. Il s’est avéré par la suite que ces silos d’informations ne conviennent pas aux environnements professionnels qui fonctionnent sur demande et en temps réel. Aujourd’hui, de nombreux administrateurs de bases de données ont pour mission de trouver une solution à ce problème. Ils doivent imaginer comment ces différents silos d’applications peuvent partager des données de façon opportune, tout en trouvant une solution évitant la refonte d’applications ou la migration d’applications vers un système d’exploitation et un système de gestion de bases de données relationnelles (OS/SGBDR) commun.

«

La disponibilité représente

le principal problème pour les données compatibles avec les environnements Web. Si les données ne sont pas disponibles, le e-business ne fonctionne pas. Cette situation a un impact sur les ventes, sur la rentabilité et, à terme, sur le prix et la valeur des stocks

Les administrateurs de bases de données des PME doivent gérer d’autres applications que Oracle, DB2 ou SQL Server. Bon nombre utilisent également MySQL® ou CA-IDMS®, parfois pour une seule application ou une seule entité. Il arrive que ces bases de données soient issues de l’acquisition d’une entreprise et qu’elles n’ont jamais été intégrées ou standardisées. Sans oublier les centaines de bases de données utilisateur indépendantes fonctionnant sous MS Access®, MS Excel® et Lotus Notes®. Gérer plusieurs versions de la même base de données dans différents environnements (développement, test, production et site de reprise sur sinistre) soulève d’autres défis, tels que synchroniser des objets de bases de données ou créer des utilitaires pour exécuter cette tâche. Cette situation qui nécessite davantage de temps, de tâches administratives et de coûts, requiert des compétences spéciales ainsi que plusieurs opérations de sauvegarde pour protéger ces actifs. Alors que les entreprises s’efforcent d’être plus efficaces, plus performantes et plus rentables, il est plus que jamais nécessaire de pouvoir accéder à des informations en temps réel en vue de prendre les meilleures décisions possibles. L’accès en temps réel (que certains analystes qualifient d’« opportun ») est aujourd’hui considéré comme un avantage concurrentiel indispensable sans lequel les entreprises, petites, moyennes ou grandes, sont confrontées à des risques toujours plus élevés (décisions inadaptées, opportunités manquées ou clients non satisfaits).

»

— Databasepronews.com

Intégration et qualité en hausse, fragmentation en baisse
Certaines études montrent que le volume des données double tous les 6 à 18 mois. Cette augmentation des volumes de données va de pair avec la consommation des informations, c’est à dire le moment où les données modifiées doivent être exploitables par les entreprises. Ces forces convergentes placent l’intégration des données informatiques au cœur des débats.

3

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

«

Les besoins en informations toujours plus récentes

s’accélèrent, d’où une pression croissante pour que les données soient intégrées plus rapidement et plus fréquemment, de sorte que la « fraîcheur » des informations se mesure en heures ou en minutes et non plus en jours

Si les applications de data warehousing et data mining entraînent une augmentation du stockage de données pendant des périodes étendues, les enseignements analytiques offerts par ce type de déploiements compense largement leur coût. De plus, les applications Web, la messagerie électronique, le clickstream et les données multimédias soulèvent de nouveaux défis quant au partage des données. Les dirigeants comptent sur leurs équipes informatiques pour fournir des données de qualité cohérentes permettant de générer une vue unique de toute l’entreprise. Mais quand les données sont éparpillées dans plusieurs bases de données, essentiellement Oracle, SQL et DB2, comment parler de vue unique ? Leur association au sein d’une seule et unique version soulève des défis importants pour les petites et moyennes entreprises en termes de format, de cohérence et de transformation des données. A mesure que l’informatique évolue vers une cohérence, une exactitude et une fiabilité accrues pour les informations, il semble évident que des données de mauvaise qualité présentent certains risques pour les investissements consacrés par les entreprises aux logiciels de gestion de la relation clients (CRM), aux progiciels de gestion intégrés (ERP) et aux initiatives de data warehousing et d’informatique décisionnelle (Business Intelligence). Les stratégies d’intégration de données doivent permettre d’accéder aux sources de données correctes au bon moment afin d’assurer que des informations de haute qualité atteignent leur cible au cours des opérations de migration ou de consolidation — une tâche généralement complexe nécessitant une programmation personnalisée. Pour qu’une entreprise tourne correctement, les données modifiées doivent être utilisées presque immédiatement dans de nombreuses situations. C’est ce que le Cabinet Forrester Research appelle « l’intégration des données au moment opportun » par opposition au temps réel ou quasi-temps réel. L’intégration des données au moment opportun implique que les actifs de données soient constamment « recombinés » pour pouvoir être réutilisés dans de nouvelles applications ou de nouveaux environnements. Cette approche signifie également que l’intégration des données doit avoir lieu à tous les niveaux de l’entreprise avec une distribution et des combinaisons accrues, y compris l’intégration des systèmes internes et des processus en-ligne chez les clients et les partenaires.

»

— Forrester Research

Des pressions croissantes de la part des responsables et des dirigeants
De plus, les responsables informatiques font quotidiennement l’objet de pressions croissantes de la part de leurs supérieurs en vue de : • Fournir des services informatiques adaptés aux attentes des clients. Nouvelle tendance, la « tonalité de données » qui correspond à la tonalité d’invitation à numéroter que l’on entend avant de composer un numéro de téléphone. Lorsqu’un client souhaite accéder aux données, il s’attend à une réponse immédiate. • Comprendre comment créer davantage de valeur à partir des ressources existantes. Pour y parvenir, les applications, les données, les réseaux et les plates-formes d’exploitation requièrent une adaptation plus simple et plus fluide aux stratégies d’entreprise, un développement de produits plus rapide, de nouveaux circuits de vente ou le développement des méthodes de ventes croisées via Internet. • Assurer la flexibilité, l’adaptabilité et l’évolutivité afin de répondre à des demandes en pleine évolution. Les services informatiques doivent pouvoir compter sur des composants évolutifs, flexibles et modifiables afin d’assurer à moindre coût une disponibilité, une accessibilité et une facilité d’administration totales.

4

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

• Fournir la technologie nécessaire pour respecter plus facilement des exigences de restauration et des réglementations toujours plus strictes. Les services informatiques doivent être capables d’intégrer rapidement et à moindre coût les nouvelles exigences officielles en matière d’accessibilité, de disponibilité et de résilience des informations. Selon les statistiques disponibles, ces réglementations absorberont une grande partie des budgets informatiques mondiaux au cours des années à venir.

Des approches alternatives au partage et à l’intégration des données

«

Les petites et moyennes

entreprises le savent : les années de croissance difficiles sont une période brève où les besoins dépassent souvent les ressources disponibles et où les DSI doivent prendre des décisions en fonction de facteurs qu’ils n’avaient probablement pas pris en compte

Dans de nombreuses entreprises, les dirigeants affichent une certaine impatience par rapport aux barrières imposées par les bases de données. Les services informatiques ont résolu ces problèmes de différentes manières : • Extraits périodiques généralement effectués pendant les heures creuses : Un fichier FTP (File Transfer Protocol) est envoyé aux hôtes cibles où un moteur ETL transforme les données selon les catégories de données correspondant aux SGBDR cibles. Cette solution peut fonctionner si le partage des données n’est pas urgent et si le transfert par FTP ne doit pas être effectué quotidiennement. Toutefois, si les utilisateurs requièrent un accès en quasi-temps réel à un magasin de données opérationnelles (ODS), l’approche par FTP ne convient pas. En outre, cette approche implique une surcharge de travail pour créer et gérer les fichiers, et charger les utilitaires sur la base de données cibles. • Réplication de données entre les bases de données sources et cibles : La plupart des éditeurs de SGBDR proposent un certain niveau de réplication de données, ce qui peut représenter une charge supplémentaire pour la base de données source. En général, seules les bases de données similaires sont prises en charge (dans certains cas, un serveur dédié est même nécessaire pour exécuter la réplication). Pour prendre en charge d’autres bases de données hétérogènes, cette solution doit être complétée par une passerelle qui assurera la communication avec les SGBDR tierce partie. Il arrive souvent que l’administration de ces solutions soit compliquée et qu’elles ne permettent pas d’assurer la réplication entre différentes versions d’un même produit. • Utilisation d’un produit pour l’intégration d’applications ou d’un middleware orienté message : Cette solution fournit une plate-forme pour l’intégration des applications. Sur le papier, cette solution peut intéressante, mais elle requiert l’utilisation d’un ou de plusieurs serveurs dédiés pour le courtier en messages et nécessite la modification de l’application, côté éditeur et côté abonné. Si vous disposez d’une expérience en la matière, vous savez que les middleware orientés message peuvent être terriblement lents et nécessitent certaines tâches de développement, ce qui peut entraîner certains inconvénients similaires aux projets d’intégration traditionnels. • Projets d’intégration traditionnels et onéreux : Plus le nombre d’applications et de bases de données devant partager des informations est important, plus il sera nécessaire d’intervenir pour les relier au moyen de techniques d’intégration traditionnelles, telles que des scripts ou des programmes individuels « one to one ». Imaginez par exemple l’augmentation exponentielle des tâches requises pour interconnecter six systèmes au moyen de scripts « one to one ». S’il faut ajouter un nouveau système, sept scripts individuels supplémentaires seront nécessaires, l’ajout d’un huitième système impliquera huit scripts supplémentaires, et ainsi de suite.

»

— searchmallbizIT.com

5

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

Développer ou acheter : La question du retour sur investissement

«

Il arrive souvent que les utilisateurs qui étudient

l’économie de l’intégration des données s’étonnent que le coût du codage manuel soit excessivement faible au cours de la première phase d’un projet avant d’exploser littéralement lors des phases de maintenance ultérieures

L’informatique fait l’objet d’une attention croissante en raison du coût des projets d’intégration de données. Par le passé, bon nombre de projets de ce type ont échoué à assurer des résultats à long terme et à évoluer. Dans le cas de projets d’intégration traditionnels, le retour sur investissement varie en fonction du nombre de sources et de tables cibles, ainsi que de la fréquence de changement des besoins. Tout calcul de retour sur investissement doit tenir compte des coûts suivants et d’un coût de main d’œuvre compris entre 125 et 150 000 dollars par an. • Coûts de développement : Chaque source et cible de réplication doivent être traitées comme individuellement. En fonction de l’évolution des besoins, chaque source et table cible deviennent un projet de développement séparé. • Coût des systèmes de test : Ce coût comprend les licences des SGBDR et les produits supplémentaires tels que les passerelles qui peuvent être nécessaires pour mettre en œuvre une solution développée en interne. • Coûts de maintenance : De plus, le calcul doit intégrer le coût de maintenance des solutions développées en interne (tests avec de nouvelles versions des systèmes d’exploitation et SGBD, modifications des exigences de réplication, etc.). • Manque à gagner : Le fait qu’une équipe informatique soit dédiée au développement d’une solution de réplication interne au détriment d’autres projets internes présente un certain coût. Celui-ci doit également inclure les coûts associés à la maintenance d’un outil interne.

»

— Forrester Research

Avantages des logiciels de partage des données

«

Dans le domaine de la santé,

gérer des silos d’informations représente une opération critique dans la mesure où les payeurs cherchent à partager l’analyse au sein d’un environnement applicatif hétérogène. Ils doivent développer une tactique à court terme pour jeter les bases d’une analyse d’entreprise à long terme

Si les méthodes traditionnelles d’intégration des données peuvent fonctionner dans certaines situations, leur planification et leur mise en œuvre nécessitent parfois plusieurs mois. Pendant cet intervalle, de nombreuses modifications peuvent survenir au sein de l’entreprise, ainsi qu’au niveau du marché et de l’environnement informatique, ce qui n’est pas sans impact sur l’étendue du projet et les délais de réalisation. Votre entreprise est-elle en mesure d’investir du temps et des ressources budgétaires alors que la vitesse de réaction et la souplesse constituent des avantages concurrentiels ? Aimeriez-vous répliquer sans difficulté vos données entre bases de données DB2 héritées et bases de données Oracle, Informix ou SQL — et vice-versa — sans programmation personnalisée ni coûts d’intégration à grande échelle ? Aimeriez-vous partager des données entre deux applications temps réel en sachant que le format des données correspondra exactement aux besoins de l’application et des utilisateurs ? Aimeriez-vous avoir la possibilité d’ajouter un nouveau client, d’actualiser un inventaire ou de supprimer une référence de votre stock en permettant à chacune de ces applications de partager les mêmes informations ? Quels seraient les avantages pour votre environnement et l’entreprise si vous pouviez « ouvrir » des silos d’informations utilisateur et permettre à chacun d’accéder sans difficulté à toutes les informations ? Et que diriez-vous si vous aviez la certitude que les données demandées arrivent sans souci à leur destinataire, ce qui vous permettrait de consacrer davantage de temps à d’autres problèmes d’alignement entre la structure informatique et l’entreprise ? Au moment où les dirigeants vous demandent de définir des méthodes économiques pour prendre en charge les réglementations officielles et exigences les plus récentes en matière de sécurité et

»

— Gartner Group

6

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

d’accessibilité aux données, aimeriez-vous avoir la possibilité de satisfaire ces exigences sans déployer des projets d’intégration et de qualité de données particulièrement onéreux ? Enfin, aimeriez-vous répondre à toutes ces interrogations sans chambouler les investissements déjà consacrés à vos systèmes informatiques et bases de données ?

Pourquoi utiliser des logiciels de réplication et de partage de données ?
Le partage des données sur demande, d’un bout à l’autre de l’entreprise, au moyen d’un logiciel de réplication répond à tous vos besoins si vous souhaitez résoudre rapidement des questions d’intégration de données pressantes entre applications critiques telles que Oracle/PeopleSoft, Siebel, SAP, des logiciels de gestion intégrée (ERP), des applications Web ou des logiciels de gestion de la relation clients (CRM). Par exemple, vous devez intégrer des bases de données hétérogènes et différentes applications critiques sans avoir les moyens de les consolider ni de lancer un onéreux projet d’intégration d’applications.

Partage des données : Oracle et données géo-spatiales
Problématique : Pour mettre ses données à la disposition de ses abonnés en temps réel et en continu via Internet, cette entreprise américaine de gestion des sols, dont les clients sont des entreprises de toutes dimensions (propriétaires privés de forêts non industrielles, investisseurs, entreprises de protection et entreprises du secteur forestier), recherchait un outil de haute disponibilité permettant de fournir des données efficacement et au meilleur coût, à tout moment et en tout lieu, conformément aux besoins de ses utilisateurs. L’utilisation de données géo-spatiales de grand format posait un important problème d’intégration. La société souhaitait mettre les informations facilement à la disposition des applications clientes ainsi que de multiples bases de données de type Oracle disséminées au sein de ses différents groupes d’activité. « Grâce à MIMIX replicate1, nous avons accru notre productivité et nos performances, car cette solution nous a permis de gérer des fichiers géo-spatiaux de grandes dimensions en toute simplicité et sans programmation ». La solution : Cette entreprise a compris que seul MIMIX replicate1 était suffisamment robuste pour mettre ses informations géo-spatiales à la disposition des applications clients et des utilisateurs. Elle a apprécié la capacité de notre solution à gérer tous les processus de partage de données au niveau de la base de données, ainsi que la console d’administration qui en simplifie l’installation. Sa structure à base de tables s’est facilement adaptée aux besoins particuliers de l’application développée en interne et de ses processus métier sans programmation personnalisée, avec à la clé d’importantes économies de temps et d’argent. L’automatisation intégrée a permis de réduire les tâches administratives tout en étant personnalisée et administrée en quelques clics.

«

Le self-service a eu un impact majeur sur de

nombreuses entreprises, et tout récemment dans le cadre de déploiements de portails. Partout où il existe des processus à base de papier ou qui nécessitent des interventions, partout où des hommes doivent entrer en interaction avec d’autres hommes pour effectuer une transaction, le self-service a un rôle à jouer

Grâce à de telles solutions, les données sont disponibles à tout moment, en tout lieu et simultanément à partir d’applications Oracle, SQL, DB2, Sybase et autres bases de données. Ces solutions permettent de résoudre les problèmes d’intégration entre silos d’applications ou de bases de données issues de récentes acquisitions ou fusions. Elles peuvent transformer les données en informations professionnelles exploitables indépendamment de l’endroit où elles sont stockées et des applications qui les utilisent. Les logiciels de réplication et de partage des données fonctionneront parfaitement dans votre environnement si vous consacrez un minimum de temps à la configuration et à la gestion du processus de partage des données. Ces outils vous aideront à gagner du temps et de l’argent parce qu’ils sont pilotés par une base de données et non par une programmation.

»

— Gartner, Inc., “IT Executive Survival Guide.”

7

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

La simplification du partage des données d’entreprise sur demande au moyen d’un logiciel de réplication bénéficie également de la souplesse des technologies standard ouvertes dans le cadre de vos stratégies de gestion de bases de données. Cette approche permet de mieux faire face aux modifications et aux futurs plans de croissance et convient aux entreprises qui recherchent une solution non spécifique et économique assurant un retour sur investissement rapide.

Une solution performante pour éliminer les barrières entre bases de données

«

L’absence d’accessibilité est le principal motif

d’insatisfaction des clients et la raison qui peut amener des clients à déserter une entreprise

Avec MIMIX® replicate1™ de Lakeview Technology, les PME peuvent relever ces différents défis. Cette solution de partage de données sur demande au sein de l’entreprise met la moindre donnée de l’entreprise à la disposition de vos différentes applications en temps réel. Elle assure un haut niveau de qualité et une perte de données nulle. Dans la mesure où cette solution s’appuie sur des fichiers XML comme instanciation du modèle de déplacement de données/de réplication et non sur une programmation spéciale, elle permet de résoudre rapidement des problèmes de réplication ou de partage de données. MIMIX replicate1 peut être facilement complété par d’autres bases de données ou modifié en fonction de l’évolution ou de la consolidation de votre environnement. Ce logiciel vous permettra de fournir des informations à partir de ces sources et cibles sans interrompre son fonctionnement normal. Par exemple, vous pourrez rapidement valider la distribution d’informations entre un bureau central et des sites distants de façon transparente et en quelques clics. MIMIX replicate1 réplique les données en temps réel ou de façon planifiée entre bases de données en s’appuyant sur des clichés ou des transactions. Cette application détecte les changements apportés aux données au moment où ils surviennent, ce qui permet de les répliquer en temps réel. Les options avancées permettent de gérer la réplication en cascade et de type broadcast pour économiser les ressources réseau, et donc abaisser les coûts. Cette application fonctionne avec les principaux SGBD, tels que Oracle, DB2/UDB, DB2/400, DB2/VMS, Informix, Microsoft SQL Server et Sybase. Cette compatibilité permet de limiter les dépenses d’intégration des applications et des bases de données. À titre d’exemple, il est possible de configurer MIMIX replicate1 pour convertir des données Oracle au format que requièrent les applications et bases de données SQL Server ou DB2. Simultanément, MIMIX replicate1 peut transformer des données SQL Server et DB2 au format Oracle. Voici comment :

»

— Center for Customer Driven Quality, Purdue University

«

La troisième dimension est l’intégration aux systèmes professionnels à tous les

niveaux de l’entreprise. Qu’il s’agisse d’un périphérique chargé de générer les données, d’un simple fichier ou d’un document XML, vous disposez de tous les outils nécessaires pour les intégrer dans le système de l’entreprise

User-Defined Data Transformation
Boston Product Shoe Code SHO34 Size 9.5 Color Brown Quantity 10

»

Data Transformation

— System i Network
Scarpe Prodotto SC953 Codice 44 Misura Rome Marrone Colore 10 Quantita

The business-rules based tables ensure data is transformed as needed and reaches targets in the required format and language without custom programming.

• Une console d’exploitation robuste : Minimise les tâches de supervision et d’administration de base de données, ce qui réduit le coût total de possession ; • Une configuration effectuée une fois pour toutes : Indique automatiquement à l’utilisateur toute erreur par messagerie électronique ou protocole SNMP
8
www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

One-To-One

Broadcast Mapping

Paths
HQ

Source

Source MIMIX replicate1 MIMIX replicate1

MIMIX replicate1

MIMIX replicate1

Division

MIMIX replicate1 Target Targets

MIMIX replicate1

Region

Flexible replication methods can solve data challenges regardless of source or target database. For example, the “Paths” mode allows you to specify how data will reach targets using intermediate hosts, which do not require a resident database server. This supports cascade replication as well as replication through firewalls and gateways.

• Une configuration et une mise en œuvre à base de modèle : Fonctionne au niveau de la base de données en totale indépendance par rapport aux applications, ce qui assure la flexibilité nécessaire pour répondre aux besoins de chaque application d’entreprise. Ce produit comprend un ensemble complet de valeurs par défaut, ce qui simplifie et accélère l’installation. • Pilotage par règles métier : Plus de 40 fonctions de transformation des données cliquables sont intégrées afin d’éliminer les tâches de configuration. Les outils de personnalisation fournissent d’autres options et commandes. A titre d’exemple, si une entité jusqu’alors autonome doit partager des informations avec le service financier, il suffit de modifier des règles métier au niveau de la console pour configurer les processus de réplication correspondants, pour une unique instance ou pour partager des données en permanence. • Flexibilité : La technologie Java basée sur des standards ouverts permet de prendre en charge rapidement et économiquement de nouvelles plates-formes et systèmes d’exploitation et de maximaliser le retour sur investissement. Cette solution utilise le langage XML et la connectivité des bases de données JDBC. Ceci élimine les coûts nécessaires à la réalisation et à la maintenance des différentes bases de données, élimine l’écriture des scripts « one to one » tout en assurant l’adaptabilité aux futures évolutions de la technologie de base de données. • Journalisation : Capture les détails relatifs à toute mise à jour dans une table et les enregistre sur la table cible (journal) aux fins de vérification. Ce processus standard assure automatiquement la conformité à la norme Sarbanes-Oxley section 404 et établit un historique des données en cas de modification des informations financières (valeurs antérieures et postérieures des différentes colonnes, type de transaction et informations relatives aux transactions, nom des utilisateurs, nom de la table et type de la SGBD émettrice). • Intégrité des données : Garantit que seules les transactions effectuées au niveau source sont répliquées sur la ou les cibles et appliquées dans l’ordre où elles ont été traitées au niveau de la source. MIMIX replicate1 résout tous les conflits pouvant survenir lorsque deux mises à jour sont effectuées simultanément, arbitrant le conflit et s’assurant que tous les sites sont synchronisés pour garantir la cohérence des données. En cas d’interruption, toutes les transactions inachevées seront relancées. Cette absence de perte de données se traduit par une fiabilité totale des informations pour les utilisateurs et les dirigeants.
9
www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

• Outils de modélisation : Ces outils permettent de modéliser des modifications avant de les mettre en œuvre. Cette option assure un filet de sécurité contre tout problème pouvant affecter les bases de données de production et permet de réparer automatiquement toute erreur.

Partage de données : Données Oracle et DB2/400
Le défi : Un câblo-opérateur sud-américain comptant plus de 1,5 millions d’abonnés a été amené à utiliser un environnement informatique hétérogène. Ses systèmes d’exploitation fonctionnaient avec des serveurs IBM System i et des bases de données DB2/400 alors que les applications de marketing, commerciales et Web tournaient en

MIMIX replicate1, mode d’emploi

environnements Sun et Oracle. Il était difficile de partager des données entre ces différentes technologies et les analyses marketing sollicitaient fortement les ressources informatiques. Par conséquent, il était difficile pour la société de fournir aux marketers un accès direct aux données opérationnelles. « L’installation a été effectuée rapidement et sans difficulté. Sans MIMIX replicate1, trois mois auraient probablement été nécessaires ». La solution : MIMIX replicate1 intègre en toute transparence et simplicité les informations provenant les différents systèmes d’exploitation, plates-formes matérielles et systèmes de gestion de bases de données. La société réplique sans difficulté les données entre les différentes

«

Tout le monde tente

d’être compétitif sur le marché mondial. Pouvezvous réduire vos délais d’approvisionnement ? Pouvez-vous adapter des produits aux besoins spécifiques de vos clients ? Pour servir vos clients, il est nécessaire d’avoir des réponses en temps réel

Ces exemples montrent comment utiliser une solution de partage des données sur demande telle que MIMIX replicate1 : • Davantage d’informations sont mises à la disposition de davantage de personnes en répartissant les silos de données entre applications et plates-formes (matériel et système d’exploitation) et bases de données héritées. • Intégration fluide : MIMIX replicate1 permet d’intégrer de façon efficace les systèmes à la suite d’une fusion ou d’une acquisition en évitant de migrer vers une base de données ou un système d’exploitation commun. MIMIX replicate1 permet également de partager les données entre les applications acquises et les applications développées en interne.

»

sources et une cible de type LPAR (Logical Partition) et entre les plates-formes System i et Sun. Les utilisateurs du marketing peuvent désormais accéder sur demande aux données afin de les analyser en utilisant les répliques, sans le moindre impact sur les performances de l’environnement de production. L’équipe informatique utilise la plate-forme Sun/Oracle pour accéder facilement aux données créées dans l’environnement DB2/400 sur serveur System i.

— System i Network

• Gère les conditions d’accès et la protection des informations liées à la gouvernance d’entreprise. MIMIX replicate1 permet de protéger les données de façon efficace et de les rendre davantage accessibles au moment voulu. Par exemple, ses fonctions d’audit permettent aux responsables de comprendre ce qui est arrivé aux données. Le journal peut être sauvegardé pendant la durée souhaitée, avant d’être utilisé sous forme d’historique archivé ou pour effectuer des requêtes ad hoc en cas d’anomalies ou de problème, sans affecter la base de données de production. Cette capacité de réplication rapide en temps réel permet de déplacer des données hétérogènes vers un référentiel en utilisant un format conforme aux exigences des réglementations HIPAA. • Prise en charge efficace et rapide des stratégies d’entrepôt de données : La structure à base de tables peut être adaptée aux besoins de data warehousing, tels que le déplacement d’informations entre différents sites vers un format standard au sein d’un entrepôt de données central, en assurant l’actualisation de l’entrepôt au moyen d’envois de données planifiés, ou en transformant un entrepôt de données dispersé entre différentes bases de données hétérogènes en un format unique exploitable.

10

www.LakeviewTech.com

W H I T E

PA P E R

• Développer ou acheter ? Fin du suspens grâce à une solution économique. La structure à base de table et la nature non spécifique de cette solution permettent de tirer un trait sur les projets d’intégration onéreux et fastidieux. Les fonctions de modélisation vous permettent de tester les stratégies de partage de données rapidement ou d’apporter des changements aux stratégies existantes sans impact sur les utilisateurs ni la production. • Une requête de données en temps réel sans impact sur les systèmes de production. Par exemple, MIMIX replicate1 peut répliquer des données en temps réel sur une cible sécurisée (telle qu’un LPAR) sur un serveur existant. Les utilisateurs professionnels peuvent effectuer des requêtes en temps réel ou réaliser des analyses par rapport à la cible en maintenant le bon fonctionnement des systèmes de production. Cette solution utilise également les capacités complètes des serveurs existants qui peuvent être sousexploitées.

Partage de données : Un problème de management
Les besoins en matière de partage des données sont monnaie courante dans les environnements informatiques hétérogènes d’aujourd’hui. La plupart des services informatiques doivent supporter plusieurs serveurs SGBD, lesquels supportent différentes applications. Permettre à ces applications et bases de données hétérogènes de partager leurs données représente l’un des principaux problèmes d’alignement pour les entreprises et les services informatiques d’aujourd’hui. Une solution logicielle comme MIMIX replicate1 fournit aux PME une solution simple et administrable d’un simple clic pour partager leurs données entre silos d’applications et bases de données hétérogènes sans programmation ni gestion d’une plate-forme d’intégration personnalisée. Sa capacité d’adaptation et sa technologie à base de systèmes ouverts étendra la durée de vie de vos applications et bases de données et leur permettra de réagir rapidement à l’évolution des besoins tant au niveau des informations que des entreprises.

Un fournisseur, plusieurs solutions : Lakeview Technology
Lakeview Technology, spécialiste de la disponibilité informatique, met ses solutions de haute disponibilité, de protection des données et de gestion des données à la disposition des entreprises de toutes dimensions. Novatrice, la technologie Lakeview assure la disponibilité des informations professionnelles, ce qui permet aux utilisateurs d’accroître leur productivité, de réduire les coûts et de répondre aux engagements pris en matière de niveau de services et de conformité. Faciles à installer, à administrer et à utiliser, les solutions Lakeview sont compatibles avec les applications déployées en environnements i5/OS™, Windows®, AIX® et Linux®. Depuis plus de 15 ans, les entreprises du monde entier ont fait de Lakeview un partenaire indispensable pour la disponibilité de leurs informations. Visitez le site www.LakeviewTech.com pour tout complément d’informations.

Technology Inc. eadquarters Meyers Road, Suite 600 k Terrace, IL 60181 USA 282.8100 wTech.com/worldwide

Lakeview Technology bvba Interleuvenlaan 3 Researchpark Haasrode B-3001 Heverlee (Leuven) Belgium + 32 16 39 55 55 LakeviewTech.com/worldwide

Lakeview Technology Ltd. Sun Hung Kai Centre 30 Harbour Road Room 4105-08 ® © Copyright 2007 Lakeview Technology Inc.Hong Kong Wanchai, All Rights Reserved. MIMIX is a trademark of Lakeview Technology. All other trademarks and registered trademarks are property of their respective holders. M-WPT-Do More Data + 852 2970 3280 Sharing-fr-0407 LakeviewTech.com/worldwide

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful