You are on page 1of 34

Transmission de l’information Éléments de base

Georges Arhodakis

© 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8

1

Ce support est constitué de la reproduction de documents utilises pendant le cours; il ne prétend en aucune manière à l'exhaustivité et n'est destiné à être utilisé que comme une illustration dans le cadre du cours correspondant. En tant que support de cours, ce document ne constitue pas une référence formelle et peut contenir des erreurs; ce support n'a notamment pas vocation à remplacer les normes, standards et autres spécifications techniques. Les marques déposées citées sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.

© 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8

2

1

Historique
• • • • • • • • • • • • 1865 Télégraphe (S.B. Morse) 1876 Téléphone (Graham Bell) 1930 Télévision (principes) 1963 Télex, liaisons spécialisées 1964 Transmission de données sur RTC 1969 Internet 1970 Réseaux locaux 1977 Transmic 1978 X.25 (Transpac) 1988 ISDN (RNIS – Numéris) 1995 ATM 1996 Frame Relay

© 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8

3

Transport de l’information - proximité

ETTD (DTE)

Canal de transmission

ETTD (DTE)

ETTD DTE

Équipement Terminal de Traitement de Données Data Terminal Equipment

Canal de transmission de données ou support physique (Coaxial, Fibre Optique, Paire Torsadée, …)

© 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8

4

2

Transport de l’information - distance

ETTD (DTE)

Canal de transmission ETCD (DCE) Circuits de données ETCD (DCE)

ETTD (DTE)

ETCD DCE

Équipement Terminal de Communication de Données (modem, …) Data Communication Equipment

Canal de transmission (Ligne téléphonique, …)
© 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8 5

Liaison de Données
a1 a2 a3

A
CA CL Circuit de Données Liaison de Données CL

B
CA

b1 b2 b3

C.A. → Commande d’Appareils C.L. → Commande de Liaison

© 2002, Georges Arhodakis - Université Paris 8

6

3

fibre optique. STP) Télévision. Georges Arhodakis . MAN/WAN LAN. LAN WAN WAN F Wide Area Network > 10 GHz X canaux MAN F Metropolitan Area Network STP F Shielded Twisted Pair © 2002. WAN Mono mode ±60km.Université Paris 8 7 Supports de Transmission Type Paire Torsadée (TP) Câble Coaxial Fibre Optique Bande Passante > 100 kHz > 100 MHz > 1 GHz Utilisation Téléphonie. …) © 2002. Georges Arhodakis . Multi mode ±2km Faisceaux Hertziens Satellites LAN F Local Area Network UTP F Unshielded Twisted Pair Variable (suivant nature & fréquence) MAN. …) •Électromagnétique (milieu aérien) •Lumineuse (milieu aérien. MAN.Nature de l’information transportée Transmission des données ETTD (DTE) Support de transmission ETCD (DCE) Circuits de données ETCD (DCE) ETTD (DTE) 1 0 1 1 bits Numérique Analogique 1 0 1 1 bits Numérique Propagations des ondes: •Électrique (paires métalliques.Université Paris 8 8 4 . LAN (UTP. LAN. coaxial.

Liaison Point à Point Poste de travail A Poste de travail B © 2002.Université Paris 8 10 5 .Université Paris 8 9 Liaisons Directes Point à Point Poste de travail A Poste de travail B Serveur Poste de travail C © 2002. Georges Arhodakis . Georges Arhodakis .

Georges Arhodakis . Poste de travail B Serveur Poste de travail C © 2002. Georges Arhodakis .Université Paris 8 12 6 . . .Université Paris 8 11 Liaisons en Boucle Poste de travail A . .Liaisons MultiPoint Serveur Poste de travail A Poste de travail B Poste de travail C © 2002.

Georges Arhodakis .Université Paris 8 14 7 . Georges Arhodakis .Université Paris 8 13 Liaison P2P: Échanges2 Contrôle du transfert d’Information.Liaison P2P: Échanges1 Information Accusé de réception Source Destination © 2002. Invitation à recevoir Invitation à recevoir Information Accusé de réception Source Destination © 2002.

Invitation à émettre Information Invitation à émettre Accusé de réception Source Destination © 2002. © 2002. Georges Arhodakis . par exemple.Liaison P2P: Échanges3 Contrôle du transfert d’Information. La liaison n'a donc lieu que dans un seul sens. L'un des équipements est émetteur et l'autre est récepteur. Georges Arhodakis . ce qui est le cas des liaisons de télévision.Université Paris 8 15 Liaison PàP Simplex Unidirectionnel ETTD Source ETCD ETCD Destination ETTD Station A Station B La transmission se fait à sens unique.Université Paris 8 16 8 .

Temps de basculement de la liaison (Commutation) © 2002. mais alternée. Cela signifie qu'un des équipements est émetteur quand l'autre est récepteur.Liaison P2P Symétrique Information S e Accusé de réception Accusé de réception D Station A r Information e S Station B r D © 2002.Université Paris 8 18 9 . et vice-versa. Georges Arhodakis .Université Paris 8 17 Liaison PàP Half-Duplex Bidirectionnel à l’alternat ETTD Source Destination ETTD ETCD Destination ETCD Source Station A Station B C’est une liaison bidirectionnelle. Georges Arhodakis .

Université Paris 8 20 10 .Université Paris 8 19 Liaison PàP Full-Duplex Bidirectionnel Simultané ETTD Source Destination ETTD ETCD Destination ETCD Source Station A Station B La liaison est bidirectionnelle en simultané. © 2002.Liaison P2P Dissymétrique Information S e Invitation à émettre & Accusé de réception Accusé de réception D Station A r Information e S Station B r D © 2002. Georges Arhodakis . Les informations transitent dans les deux sens simultanément. Georges Arhodakis .

DCE Ready 01.Off 1.Off 0. Georges Arhodakis .Université Paris 8 21 Liaison P2P FSA F. DCE Not Ready 1.Université Paris 8 11 .Off DTE Controlled & Not Ready. : Finite State Automaton Ready (DTE & DCE) 1.Off DTE Controlled & Not Ready.Off 0.Off DTE DCE 22 © 2002. DCE Ready 01.Off DTE Uncontrolled & Not Ready. DCE Ready 0.A.Off 0.Off DTE Uncontrolled & Not Ready.Liaison P2P Équilibré e 1e r 2e S 2e D r e D 1e S Station A Station B © 2002. DCE Ready 0.S.Off 1. Georges Arhodakis .Off DTE Ready.Off 0.

Georges Arhodakis .3 Ctrl Data Register Txmit Shift Register P ôle ntr Co de . … sd Bu 8.16.32.Université Paris 8 DTE DCE 0 & 1 Steady Binary Conditions 0.1 Alternate Binary Conditions Off & On Continuous Off & On Conditions 23 Transmission en Série ées onn e D 2.16. c r.Université Paris 8 A 24 12 .Liaison P2P FSA: Légende Transition DTE DCE n State Name t. … sd Bu 8. i Responsible for the Transition n State Number t Signal on Transmit circuit c Signal on Control circuit r Signal on Receive circuit i Signal on Indication circuit © 2002. Georges Arhodakis .16 0 1 0 0 0 0 0 1 101 8 6510 4116 © 2002.3 Serial Input/Output Processor Rxmit Shift Register 0 0 0 0 0 0 0 0 Connecteur d’interface b 7 b 6 b5 b 4 b 3 b2 b 1 b 0 ses res ’Ad 2. … s Bu 8.

Université Paris 8 26 13 .Transmission en Série-Synchrone1 Synchronisation de Bits Milieu de bit Instant de transmission 1 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 Signal d’horloge Temps Intervalle de bit © 2002. Georges Arhodakis .Université Paris 8 25 Transmission en Série-Synchrone2 Synchronisation de Caractères Frontière de caractères Caractère de synchronisation unique 0 0 0 1 0 1 1 0 0 1 0 0 0 0 0 1 SYN Caractère de synchronisation Caractère A Caractère de synchronisation doublé 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 0 1 0 1 1 0 SYN 1 Caractère de synchronisation SYN 2 Caractère de synchronisation Temps © 2002. Georges Arhodakis .

Georges Arhodakis .Transmission en Série-Asynchrone Caractère à transmettre 0 1 0 0 0 0 0 1 Caractère A Caractère à transmettre et sa parité Fin de caractère Parité (Paire. 1 ½ ou 2 Stop bit 1½ Temps © 2002.16.3 Serial Input/Output Processor Rxmit Register 0 0 0 0 0 0 0 0 ses res ’Ad 2. … sd Bu 8.16 0 1 0 0 0 0 0 1 b7 b6 b5 b4 b3 b2 b1 b0 Autant des fils que des bits 101 8 6510 4116 © 2002.16. Georges Arhodakis . Mark) 0 1 0 0 0 0 0 1 Caractère A ? Caractère transmit Fin de caractère Parité 1 0 1 0 0 0 0 0 1 Start bit Caractère A 1 1. None.Université Paris 8 A •Directionnelle •Transmission Différentielle •Signalisation 28 14 .3 Txmit Register Ctrl Data Register ôle ntr Co de .32. Space. Impaire.Université Paris 8 27 Transmission en Parallèle Connecteur d’interface ées onn e D 2. … s Bu 8. … sd Bu 8.

Université Paris 8 29 Transmission des données et Bande Passante Le spectre du signal à transmettre doit être compris dans la bande passante du support physique La transmission d’un signal à spectre étroit sur un support à large bande passante résulte à une mauvaise utilisation du support de transmission Les technologies de Modulation/Démodulation et de Multiplexage/Démultiplexage peuvent palier aux inadéquations d’usage (par exemple. W = F min − F max L’atmosphère élimine les UV L’oreille humain est sensible dans la bande des fréquences 15-15000 Hz Hertz F La fréquences d’un signal est le nombre des périodes (ou d’oscillations) par seconde. MHz. GHz. C’est la bande des fréquences dans laquelle les signaux sont correctement émis/reçus. Elle s’exprime en Hz. … © 2002. Georges Arhodakis . kHz.Université Paris 8 30 15 . point précédent) •Adapter les signaux au support •Rentabiliser l’utilisation du support © 2002.Bande Passante (Hz) Caractéristique de tout support de transmission. Georges Arhodakis .

il peut être représenté comme une fonction dans le temps par l’expression: a (t) = Asin(2πft+ϕ) a: est l'amplitude instantanée (niveau de tension) du signal à un instant donné t A: l'amplitude maximale f : la fréquence de l'onde porteuse ( f =1T . sa fréquence f et sa phase ϕ. … © 2002. •onde radio -électrique. •intensité lumineuse. T = période) ϕ: la phase Le signal est transporté sous la forme d’une onde faisant varier une des caractéristiques physiques du support: •dpp électrique. amplitude et phase) © 2002. Fréquence. Georges Arhodakis .Université Paris 8 32 16 . Georges Arhodakis .Université Paris 8 31 Modulation: Principe Signal utile Modulateur Signal transmis sur la ligne Onde porteuse Le signal se présente sous la forme d’une onde de base régulière: la porteuse P(t) = Ap cos (2πft p + ϕ p) Nous faisons subir de déformations (ou modulations) à cette porteuse pour distinguer les éléments du message. Nombre des modulations/seconde = f(w) du canal de transmission Quatre types de modulation: Amplitude. Phase (Synchronisation) Combinée (par exemple.Modulation: Principe Signal utile Modulateur Signal transmis sur la ligne Onde porteuse Un signal est caractérisé par son amplitude A.

Georges Arhodakis .Université Paris 8 33 Modulation: L’onde θ 2π f α = A sin (2πft) t A α α = A sin (2πft + θ) t A α Deux signaux sinusoïdaux déphasés © 2002. La modulation est la transformation d’un signal à transmettre en un signal adapté à la transmission sur un support physique. Georges Arhodakis .Modulation: Principe Signal utile Modulateur Signal transmis sur la ligne Onde porteuse Variation des paramètres de l'onde porteuse en fonction de la valeur binaire à transmettre. •Transposition dans un domaine de fréquences adapté au support de transmission •Meilleure protection du signal contre le bruit •Transmission simultanée des messages dans de bandes de fréquences adjacentes F meilleure utilisation du support © 2002.Université Paris 8 34 17 .

Université Paris 8 36 18 . Georges Arhodakis .Modulation: Fréquence F1 F2 F1 F2 F1 F2 F1 © 2002.Université Paris 8 35 Modulation: Phase1 F1 F2 F1 F2 F1 F2 F1 Décalage de la phase de 180° © 2002. Georges Arhodakis .

Georges Arhodakis .Modulation: Phase2 000 111 45° 110 010 001 101 100 011 Décalage de la phase avec codage © 2002.Université Paris 8 37 Modulation: Amplitude Modulation d’amplitude © 2002.Université Paris 8 38 19 . Georges Arhodakis .

Georges Arhodakis .Modulation: Numérique1 Signal utile Onde porteuse © 2002.Université Paris 8 40 20 .Université Paris 8 39 Modulation: Numérique2 Modulation d’Impulsion en Amplitude (MIA) © 2002. Georges Arhodakis .

Georges Arhodakis .Université Paris 8 41 Modulation: Numérique4 Modulation d’Impulsion en Position (MIP) © 2002.Université Paris 8 42 21 .Modulation: Numérique3 Modulation d’Impulsion en Durée (MID) © 2002. Georges Arhodakis .

10. et notée R. contrôle.intervalle de modulation alors le nombre maximum de modulation.Université Paris 8 43 Modulation de la porteuse en fréquence •Deux valeurs de la fréquence {0. Dans une transmission asynchrone. changement d’état par seconde représente la rapidité de modulation R. il est préférable de se référer à la notion de rapidité de modulation exprimée en Bauds . etc. synchronisation.). D= 1 bits par seconde T Si la nature des bits transmis ne nous intéresse pas (information.Université Paris 8 44 22 . R= 1 bauds T Exemple: Pour un canal sans bruit de 3 kHz transmettant des informations binaires R = 2*3000 = 6000 bauds © 2002. il est clair que cette définition est surtout utilis ée dans le cas d'une transmission synchrone. Si T représente la durée en secondes de l'intervalle significatif le plus court s éparant deux instants significatifs successifs .1} L’intervalle de modulation T est égal au transport d’un élément binaire (bit) Rm(bauds)= 1 =D(bits/sec) T •Quatre valeurs de la fréquence {00. Georges Arhodakis . Georges Arhodakis . 01. 11} L’intervalle de modulation T est égal au transport de deux éléments binaires (bits) Rm(bauds)= 1 T et D(bits/sec)=2*1 T © 2002.Modulation: Débit binaire / Bauds Le débit binaire D d'une voie de données est le nombre maximum de symboles binaires transmis par seconde sur cette voie.

Rm q: nombre des bits par intervalle de modulation (valence du signal = 2q) Remarque: Lorsque q = 1 (modulation simple).Modulation et débit binaire •De manière générale. D(bits/sec)=q.Université Paris 8 45 Théorème de C. Georges Arhodakis . Par abus du langage. Georges Arhodakis . R ≈ 30 kbits/s © 2002. nous avons pu parlé de Débits en Bauds – q ≠ 1 © 2002. avec un rapport S/N de 30 dB. 1948. Shannon Claude SHANNON. Théorie de l’Information  S R max = H log 2 1+ N      H: bande passante du canal S: puissance du signal N: puissance du bruit (Noise) S Signal / Bruit 10 log10 N s'exprime en Decibels (dB) Exemples: S/N S/N S/N S/N = 10 <> 10 dB = 100 <> 20 dB = 1000 <> 30 dB = 2 <> 2 dB Débit Exemple: Sur un canal de 3 kHz. le d ébit binaire (bits/s) est égal à la rapidité de modulation (Bauds).Université Paris 8 46 23 .

Université Paris 8 DCE: Data Communication Equipment DTE: Data Terminal Equipment 48 24 . le modem (souvent appelé ETCD) intervient entre un ETTD et une ligne de communication afin de permettre le dialogue de ceux-ci. Ces fonctions principales sont : Modulation. Nyquist Dans un canal de transmission sans bruit SI l’on passe un signal quelconque à travers un filtre passe-bas de bande passante H Hz ALORS le signal filtré peut être complètement reconstitué si l’on échantillonne à une fréquence 2H Hz Théorème de H. Nyquist débit maximum = 2H log2 V bits secondes H: Fréquence maximum (Bande Passante) V: Nombre de niveaux discrets du signal (voltage) © 2002. information num érique qu'il transmet ensuite au ETTD. Nyquist Critère de H. ETCD: Équipement Terminal de Communication des Données ETTD: Équipement Terminal de Traitement des Données © 2002. Georges Arhodakis . Dé modulation En réception. il convertit les signaux analogiques en modulation. Modulation Les informations numériques (bits) en provenance de ETTD sont converties en signaux analogiques correspondants aux spécifications de la ligne de communication.Théorème de H. Georges Arhodakis .Université Paris 8 47 Les Modems Réseaux1 Modem Modem Contraction de modulateur / démodulateur. Réseaux Publics/Privés Réels/Virtuels à commutation des Paquets. 1 Réseaux: Réseaux Téléphoniques Commutés (RTC) Analogiques / Numériques.

chaque sous bande est affectée à une voie de transmission © 2002. Georges Arhodakis . Georges Arhodakis .Université Paris 8 49 Multiplexage en fréquence Lundi de 19H00 à 21 H30 Jeudi de 09H00 à 11 H30 Vendredi de 19 H00 à 21H30 Lundi de 19H 00 à 21H 30 Vendredi de 19H 00 à 21H 30 Jeudi de 09H 00 à 11H 30 Principe Découper la bande passante d’un canal de transmission en plusieurs sous bandes .Université Paris 8 50 25 .Multiplexage Voies E/S Multiplexeur / Demultiplexeur M M Multiplexeur / Demultiplexeur Voies E/S ETCD Canal de transmission Objectif Optimiser l’usage des canaux des transmission F transit simultané du maximum d’informations Principe Traiter le signal pour concentrer des flux d’origines diverses sous forme d’un signal composite unique F signal multiplex Moyens Multiplexage en fréquences Multiplexage temporel Multiplexage temporel statique © 2002.

Université Paris 8 52 26 . © 2002. rapport Σ Di / Dt couramment de 4 à 5. sur les différentes voies reliées au multiplexeur pour construire un train des bits ou d’octets qui constituera le signal composite. Georges Arhodakis . de manière cyclique. © 2002. Le multiplexage temporel statique peut récupérer la bande passante des voies inactives mais a l’obligation de transmettre le numéro ou l’adresse de la voie émettrice Avantage Utilisation d’une voie d’acheminement du signal composite dont le débit Dt est inférieur à la somme des débits des voies reliées au multiplexeur Σ Di La sur-allocation (Overbooking).Multiplexage Temporel Time Division Multiplexing (TDM) 111111111111111111 333333333333333333 555555555555555555 Chaque intervalle de temps (IT) est affecté à une voie 333 555 111 333 555 111 Principe Des bits ou des octets sont prélevés successivement. est très utilis ée pour les lignes spécialis ées permanentes. Georges Arhodakis .Université Paris 8 51 Multiplexage Temporel Statique Time Division Multiplexing (TDM) Principe Le prélèvement successif sur les différentes voies du multiplexeur n’est plus cyclique mais modifié dynamiquement en permanence selon l’activité réelle de chacune d’elles.

seule sa modulation a une signification. Georges Arhodakis . Elle ne véhicule en elle.Types de transmissions •Transmission analogique: Signal analogique (radio.même aucune information. …) Signal analogique (MIC* ) F nécessite la numérisation du signal * MIC – Modulation par impulsion et codage/Pulse Coding Modulation © 2002.Université Paris 8 53 Transmissions analogiques Appelées aussi Transmissions par Modulation d’une Onde Porteuse Le spectre des signaux modulés est centré sur la fréquence porteuse La largeur du spectre est égale à la largeur du spectre des signaux à transmettre F Transmission par transposition des fréquences La porteuse n’a d’autre rôle que de transporter les signaux dans la bande passante du support. …) Signal numérique (ordinateur. Georges Arhodakis . …) •Transmission numérique: Signal numérique (bande de base.Université Paris 8 54 27 . téléphone. téléphone. L’opération de modulation/démodulation est réalisée par un modem (ou ETCD) © 2002.

liaisons satellites. utilisable uniquement sur les supports n’introduisant pas de décalage en fréquence. … Modulation de fréquence: Radiodiffusion stéréophonique. (n ≤ N. Georges Arhodakis .Université Paris 8 55 Transmissions numériques Appelées aussi Transmissions Bande de Base Un signal en Bande de Base ne subit pas de transposition en fréquence. téléphonie. faisceaux Hertziens (2GHz/370MHz). … Modulation de phase: Transport des signaux numériques sur les circuits téléphoniques. n > 0) Suite de symboles transformés de durée ∆ © 2002. l’ETCD est un simple codeur (codeur bande de base). Le signal en Bande de Base occupe toute la bande passante disponible Son avantage réside sur sa simplicité et son faible coût (pas de phase de modulation démodulation) Suite de symboles binaires de durée T Codeur Bande de Base Fonction de codage La suite des symboles transformés appartient à un alphabet fini: ∆ = n x T. téléphonie. télédiffusion.Transmissions analogiques Utilisation des différentes modulations Modulation d’amplitude: Radiodiffusion mono et stéréophonique.Université Paris 8 56 28 . … © 2002. Georges Arhodakis .

Codage d’un signal La transmission directe d’une suite de symboles binaires n’est pas possible: •Limitation de la bande passante vers les fréquences extrêmes de nombreux supports de transmission •transformateurs d’isolement. •… •Transmission du rythme d’horloge nécessaire à la reconstitution de la séquence des données reçues •La déformation des signaux transmis augmente avec la largeur de la bande de fréquences utilisée (on cherche à réduire la fréquence principale du signal transmis) Les fonctions de codage permettent d’adapter le signal au support de transmission Codage à deux (-α. + α) niveaux © 2002. Georges Arhodakis . •adaptateurs d’impédance. 1 ⇒ +α Exemple: la suite binaire 10000101111 est représentée par: Le débit maximum théorique est le double de la fréquence utilisée pour le signal F nous transmettons deux bits pour un hertz Le spectre de puissance du signal NRZ est concentré au voisinage des basses fréquences F mauvaise transmission par le support © 2002. 0.Université Paris 8 57 Fonctions de Codage Codage à deux niveaux: Codage NRZ (Non Return to Zero) F 0 ⇒ -α. ou 3 (-α.Université Paris 8 58 29 . + α). Georges Arhodakis .

1 ⇒ +α Principe : on produit une transition du signal pour chaque 1.Université Paris 8 59 Fonctions de Codage Codage à deux niveaux .Fonctions de Codage Codage à deux niveaux: Codage NRZI (Non Return to Zero Inverted) F 0 ⇒ -α.Manchester: Consiste à introduire dans le signal des transitions au milieu de chaque intervalle A F 0 ⇒ front montant. pas de transition pour les 0. nous voyons que la transmission de longues séries de 0 provoque un signal sans transition sur une longue période. mais ne peut pas transformer accidentellement un 0 en 1 ou inversement Le codage Manchester nécessite un débit sur le canal de transmission deux fois plus élevé que le codage binaire F inconvénient Le spectre de puissance du signal Manchester s’étale sur la bande de fréquence (0. Le débit binaire est le double de la fréquence maximale du signal F nous transmettons deux bits pour un hertz © 2002. Georges Arhodakis .Université Paris 8 60 30 . 2∆) F bien adapter à un support à bande passante assez large © 2002. Georges Arhodakis . 1 ⇒ front descendant Exemple: la même suite binaire que précédemment (10000101111) sera codée: Un bit 0 ou 1 étant caractérisé par une transition du signal et non par un état (cas des autres codages) F il est très peu sensible aux erreurs de transmission La présence de parasites peut endommager le signal et le rendre incompréhensible par le récepteur. Exemple: la suite binaire 10000101111 est représentée par: Avec le codage NRZI.

Georges Arhodakis . Georges Arhodakis .Miller: Codage Manchester en supprimant une transition sur deux Codage à trois niveaux – Bipolaire simple: Le signal transmis vaut 0 si la donnée vaut 0 Le signal transmis vaut alternativement -α ou +α si la donnée vaut 1 © 2002.α ι = 1 ⇒ front descendant Exemple: la même suite binaire que précédemment (10000101111) sera codée: Mêmes caractéristiques que précédemment Les bits transmis sont représentés par les transitions du signal et non pas par les changements d’états F insensible aux inversions de fils dans le câblage .avantage © 2002. (α ι-1) .Université Paris 8 62 31 . Un 1 est codé par l’absence de transition.Université Paris 8 61 Fonctions de Codage Codage à deux niveaux . un 0 est codé par une transition au début du cycle d’horloge F (α ι-1) .Manchester différentiel: La présence ou l’absence de transition au début de l’intervalle du signal d’horloge réalise le codage.Fonctions de Codage Codage à deux niveaux .α ι = 0 ⇒ front montant.

Georges Arhodakis .Université Paris 8 ETTD (DTE) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ETCD (DCE) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 64 32 . Ce bit supplémentaire est de même phase que le dernier 1 transmis pour pouvoir l’identifier. Georges Arhodakis .Université Paris 8 63 RS-232 C (DB9) RD DCD 1 6 2 7 RTS DSR CTS TD 3 8 4 9 RI DTR SG 5 Data Carrier Detect Receive Data Transmit Data Data Terminal Ready S ignal Ground Data S et Ready Request To S end Clear To S end Ring Indicator NB: La flèche indique le sens du signal © 2002.Fonctions de Codage Codage à trois niveaux – BHDn* (Binary High Density): n Variantes du code Bipolaire Simple destinée à limiter le nombre des zéros successifs en introduisant un bit supplémentaire au signal pour terminer une série de n 0 consécutifs. afin qu’il ne soit pas pris en compte dans l’information transmise. * Codage HDBn (Haute Densité Binaire d'ordre n) ou BnZs (Bipolar with n Zero Substitution) © 2002.

RS-232 C (DB25) PG TD 1 14 RD RTS 3 15 16 CTS DSR 5 17 18 SG DCD 7 19 20 2 4 6 8 21 9 22 10 23 11 24 12 25 13 TCLK RCLK DTR RI XTCLK ETTD (DTE) ETCD (DCE) 1 2 3 4 5 6 7 8 1 2 3 4 5 6 7 8 15 17 20 22 24 15 17 20 22 24 eXternal Tranmit C lock X Receive Clock Transmit Clock Protective Ground 65 NB: La flèche indique le sens du signal © 2002. Georges Arhodakis . Georges Arhodakis . Niveau de contrôle indéterminé -15 Volts © 2002.Université Paris 8 66 33 . Bit de données à marque (zéro logique) Zone de transition.Université Paris 8 Niveaux électriques (transitions RS-232 C) +15 Volts Contrôle actif Bit de données à espace (zéro logique) +5 Volts 0 Volts -5 Volts Contrôle inactif.

Université Paris 8 67 34 .Etats & Fonctions (transitions RS-232 C) Alternance Voltage Notation Positive État binaire État du signal Fonction 0 Espace On Négative 1 Marque Off © 2002. Georges Arhodakis .