You are on page 1of 7

B - L’âge du bronze ou la chine archaïque (les Xia, les Shang et les Zhou

)
1 - La dynastie des Xia

Le royaume des Xia

Situation de la dynastie des Xia (vallée du fleuve Jaune)

Dynastie des Xia (-2205/-1767)
1- Da Yu (-2205/-2197) 2 - Yu Qi (-2197/-2188) 3 - Tai Kang (-2188/-2159) 4 – Zhong Kang (-2159/-2146) 5 – Xiang (-2146/-2118) 6 – Shao Kang (-2118/-2097) 7 – Zhu (-2097/-2040) 8 – Huai (-2040/-2014) 9 – Mang (-2014/-1996) 10 – Xie (-1996/-1980) 11 – Bu Jiang (-1980/-1921) 12 – Jiong (Jian) (-1921/-1900) 13 – Jin (Yin Jia) (-1900/-1879) 14 – Gong Jia (Kong Jia) (-1879/-1848) 15 – Gao (-1848/-1837)

16 – Fa (-1837/-1818) 17 – Jie Gui (Lugui Jie) (-1818/-1767)

Yu le grand (Si Yu ou Da Yu)

Shundi (son prédécesseur)

Cités capitales de la dynastie des Xia

L’économie sociale de cette dynastie, sans doute mythique, repose sur l’agriculture. Les Xia utilisent des outils primitifs de bois et de pierre pour labourer la terre fertile du plateau de loess. Ils creusent des canaux pour irriguer leurs terres. Le surplus de céréales est utilisé pour faire du vin. Ils fabriquent des poteries, polissent des objets de pierre, façonnent des objets en os et fondent des objets en bronze. Leurs instruments de musique comportent des pierres sonores, des xun et des clochettes en poterie. Leur musique Shao accompagne non seulement des chansons mais aussi des danses. Défait par les Shang, le roi Jie s’enfuit à Nanchao (aujourd’hui, lac de Chaohu province d’Anhui)

2 – La dynastie des Shang

Chengtang (Shang Tang ou Zitang) (-1767/-1753)

Dynastie des Shang (-1767/-1122)
1 Cheng Tang (Zitang) (-1767/-1763) 2 Taiding -1753/-1753) 3 Wai Bing (-1753/-1720) 4 Zhong Ren (-1720/-1691) 5 Tai jia (-1691/-1666) 6 Wo Ding (-1666/-1666) 7 Tai Geng (Taikang) (-1666/-1666) 8 Xiao Jia (-1666/-1649) 9 Yong Ji (Yongyi) (-1649/-1637) 10 Tai Wu (-1637/-1562) 11 Zhong Ding (-1562/-1549) 12 Wai Ren (-1549/-1534) 13 He Dan Jia (Hechanjia) (-1534/-1525) 14 Zu Yi (Zhongzong) (-1525/-1506) 15 Zu Xin (-1506/-1490) 16 Wo Jia (-1490/-1465) 17 Zu Ding (-1465/-1433) 18 Nan Geng (Nanyin) (-1433/-1408) 19 Yang Jia (-1408/-1401) 20 Pan Geng (Panyin) (-1401/-1373) 21 Xiao Xin (-1373/-1352) 22 Xiao Yi (-1352/-1324) 23 Wu Ding (Gaozong) (-1324/-1265) 24 Zu Geng (-1265/-1258) 25 Zu Jia (-1258/-1225) 26 Lin Xin (Bingxin) (-1225/-1219) 27 Kang Ding (-1219/-1198) 28 Wu Yi (-1198/-1194) 29 Tai Ting (Jiaoding) (-1194/-1191) 30 Di Yi (-1191/-1154) 31 Di Xin (Zhou) (-1154/-1122)

La dynastie des Shang tire son origine d’une ancienne tribu du cours inférieur du fleuve Jaune, branche des tribus Yi de l’est. Les Shang s’allient avec neuf autres tribus Yi et déclenchent une guerre décisive contre les Xia à Mingtiao (aujourd’hui, Shangqiu province du Henan). Leur chef Shang Tang est couronné. L’influence des Shang dépasse de beaucoup celle des Xia. Le type de leurs constructions exercera une grande influence sur les dynasties à venir. Les Shang déplacent plusieurs fois leur capitale, la dernière fois, par le roi Pangeng, à Yin (aujourd’hui au nord-ouest d’Anyang dans le Henan). C’est sous son règne que la succession au trône se fait systématiquement de père en fils. L’époque la plus brillante, sous le règne de Wuding, connaît une large expansion territoriale, avec la défaite des Tufang et des Guifang au nord-est et les conquêtes sur terres autour des fleuves Hanjiang et Yangsté. Ses successeurs n’accordent guère d’attention aux affaires de l’état, le dernier, Zhou, est un ignoble tyran, qui se suicide par le feu après sa défaite devant le roi Wu des Zhou (petit peuple de la région du mont Qi au Shaanxi). Agriculteurs (millet, blé et riz) et éleveurs (chevaux et bœufs), les Shang sont aussi de remarquables artisans (bronze, porcelaine bleue primitive, travail du lin et de la soie). Société basée sur l’esclavage, avec corvées mais aussi sacrifices humains (enterrement vivant avec les défunts, sacrifice humain aux ancêtres).