Institut Supérieur des Technologiques de Gabès Département de Gestion d’entreprises

Etudes

Matière : Gestion de matières Niveau : GP 4 Enseignante : Ines DRIRA

Introduction générale
La fonction production est l’une des plus anciennes fonctions de l’entreprise. Elle occupe aussi une place importante dans l’organisation de cette dernière La fonction production consiste à produire, en temps voulu, les quantités demandées par les clients dans les conditions de coût et de qualité déterminée. La gestion de production va consister à optimiser tous ces paramètres ainsi que les ressources de l’entreprise de façon à assurer sa pérennité, son développement, et sa compétitivité. Pour mieux saisir le rôle de la gestion de matières et son fonctionnement au sein de l’entreprise, il convient de la situer par rapport à la gestion de production. En réalité, pour atteindre ses objectifs la gestion de production se base sur plusieurs fonctions en plus de ses fonctions opérationnelles. Ces fonctions dites de support sont les suivantes : − Préparation, liée à la recherche et à la prévision ; la planification des ressources (matérielles, financières, ou humaines), − conception, liée à la définition de l’output ; − contrôle, ou suivi des activités ; − logistique, liée à l’aspect physique du potentiel productif. Nous devons tout d’abord définir la logistique dans laquelle s’intègre la gestion de matières.

Evolution de la définition de logistique :
• • 1948: « mouvement de manutention du point de production au point de consommation » (American Marketing Association) 1962: « toutes les activités physiques et administratives nécessaires au mouvement de produits, des lieux de production aux lieux de consommation » (National Council of Physical Distribution Management) 1970: « technique de contrôle et de gestion des flux de matières et produits depuis leur source d’approvisionnement jusqu’à leur point de consommation » (Magee) 2005: « la logistique … concerne toutes les opérations déterminant le mouvement des produits tel que la localisation des usines, des entrepôts, l’approvisionnement, la gestion des stocks, la manutention et la préparation de commandes, le transport et les tournées de livraison » (Aslog) 1

• •

2 .

nous pouvons constater que chaque service à des exigences particulières liées à ses objectifs :  Le service de ventes réclame des prestations de livraisons optimales. Les responsables en gestion de matières sont contraints de rechercher en permanence un équilibre entre ces différents besoins.  Pour que le service « entretien » puisse assurer ses fonctions de réparation nécessaire au fonctionnement des machines. En effet. il est nécessaire que les objectifs des différents services soient précis et les informations reçues par le gestionnaire de matières clairement formulées. en gestion de matières. La gestion de matières s’intègre alors. en veillant au bon acheminement des consommations intermédiaires. Etant donné la difficulté de cette tâche. »1 Contrairement à la gestion de stock traditionnelle.En effet. la logistique peut se subdiviser en trois parties : − Système physique d’approvisionnement − Système logistique interne − Logistique de distribution. • Ce responsable assume alors principalement deux fonctions : – exécuter la politique d’achats de la société en choisissant les fournisseurs. Introduction à la gestion d'entreprise. Versus Verlag Zürich 3 . Or. la gestion des stocks des matières indispensables à la production et la planification de production des produits et de leurs composants. il définit l’ordonnancement des quantités à produire pour mettre en adéquation la fabrication des produits et les besoins des clients 1 Thommen Jean-Paul (1997). il faut avoir en stock les quantités adéquates de pièces de rechange. et ses activités tireront profit d’une communication réelle et efficace avec les autres divisions La gestion de matières est soumise à plusieurs tensions au sein de l’entreprise. Tous ces besoins requièrent un important stock de matières qui occasionnent des coûts élevés. en gérant les équipements de manutention et d’entreposage et en optimisant les niveaux de stocks – sur le plan de la production. dans la fonction logistique (voir figure 1) « La gestion matières est la fonction de l'entreprise qui assure l'approvisionnement. l’entrepôt doit interagir avec les autres départements de l’entreprise. il ne faut pas oublier les demandes du service financier qui insiste sur la limitation de ces stocks pour minimiser les coûts de possession.  La production s’attend à ce que le service des achats puisse satisfaire ses demandes en peu de temps.

− Flux de matières : assurée par le respect des engagements (quantité et moment programmée). Pour assurer ces conditions. lors du traitement du produit. on veut dire par là. en tenant compte des capacités réelles. de fabrication…) et la réduction des coûts des stocks. Lorsqu’on parle de garantie. ainsi que l’organisation au niveau des entrepôts de magasinage permet d’obtenir une circulation aussi aisée que possible. au moment et lieu assurant le bon déroulement du processus de production. mais aussi l’organisation des ateliers … • La planification de la production : Consiste en la régulation à moyen terme de la production. C’est donc une décision tactique. les produits semifinis ou les pièces de rechange. Elle fait le lien entre les décisions opérationnelles à court terme et les décisions stratégiques à long terme. le fait d’assurer la quantité nécessaire de la matière adéquate. Dans le cadre de la planification le gestionnaire devra concevoir les programmes de production dans lesquels seront définis le produit à fournir. la quantité et le moment. en analysant les goulots d’étranglement … II/ Objectifs de la gestion de matières • Mise à disposition des biens nécessaires à la production et maintien de bonnes relations avec les fournisseurs Ceci concerne les matières premières. il s’étend à l’approvisionnement en produits fabriqués dans l’entreprise ou en articles sous traités. les composantes. soient assurées au coût le plus bas. Il s’agit donc de nouer de bonnes relations avec les fournisseurs qui peuvent garantir la disponibilité des matières.I/ Actions de la gestion de matières Nous pouvons distinguer deux grands types d’actions qui caractérisent la gestion de matières : • La maîtrise des flux : Elle concerne en premier lieu les flux physique (de matières). Elle est généralement établie par approches successives. la manutention et la circulation des matières. − Flux d’informations : il s’agit d’assurer l’arrivée des informations nécessaires et fiables au bon moment aux personnes concernées. de réception. Le gestionnaire doit veiller au même temps à ce que la réception. Ces informations concernent les ordres de fabrication. Ceci implique que l’approvisionnement ne se limite pas à l’achat. en prévoyant des solutions de remplacement. L’entreprise peut aussi 4 . il s’agit de vérifier que la disposition des machines et du matériel du système de production. La qualité de la matière doit elle aussi être vérifiée. mais aussi les flux d’informations (voir figure 2). les lancements. l’optimisation des cycles de fabrication (réduction des délais d’approvisionnement.

• Minimisation des coûts : C’est l’objet d’un dilemme . Ceci impose une souplesse notamment au niveau de l’approvisionnement : les matières nécessaires aux nouvelles productions doivent être disponibles à temps. pour pouvoir augmenter à temps les premières de manière à remplir les engagements de l’entreprise. il est aussi du ressort de la gestion de matières de déceler les décalages entre les capacités de production et les quantités demandées par la planification de production. La réduction des coûts passe aussi par l’amélioration de la politique d’approvisionnement. Ensuite. • Flexibilité et sécurité (capacité de livraison): C’est la capacité à s’adapter aux changements de l’environnement externe de l’entreprise. par la négociation des prix avec les fournisseurs et la réduction des coûts de transport. la satisfaction des clients passe par l’adaptation des produits à ses besoins. et peu d’entreprises ont commencé à l’adopter. Cette orientation présente l’avantage d’être un atout de communication efficace auprès des consommateurs et de permettre aussi de faire des économies à partir des recyclages. • Orientation vers l’environnement : C’est l’objectif le plus récent en gestion de matières. 5 . Il s’agit aussi de choisir des matières recyclables dans la composition des produits. Enfin. ainsi qu’à l’évolution de sa situation. il s’agit de constituer un stock de sécurité aussi important que possible en maintenant des coûts de possession de stocks soutenables.prévoir des fournisseurs alternatifs en cas de défaillance des fournisseurs habituels. Il concerne surtout les déchets et rebus et leur écoulement de manière à préserver l’environnement. ce qui pourrait nuire au premier objectif. la souplesse concerne aussi la logistique interne de l’entreprise dans la mesure où les techniques les plus adaptées et les plus innovantes doivent être appliquées pour assurer de meilleurs délais. De plus. L’objectif de minimisation des coûts requiert un stock de valeur faible. D’abord. des perturbations possibles doivent être prévus chez les fournisseurs.

Magasinag e Gestion de matières Approvisionnement Achat Fabrication de composants Figure 1 : La gestion de matières dans la fonction logistique Entreprise Direction générale Flux d’informations Etudes de produits fabrication Méthodes Prévision de ventes Gestion des commandes Gammes de Achats et approvisionnement Lancements Programme de production Fiches de stock Fournisseurs Flux de matières Stock d’entrée Stock intermédiaire Stock de produits finis Transport Logistique Planification de production Stocks Distribution Achat Production Production Vente Juste à temps Marchandises Figure 2 : les flux intervenant en gestion de matières Clients 6 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful