You are on page 1of 2

Transparence et gouvernance : le couplet gagnant Toute une culture est à promouvoir et à ancrer au sein de l’entreprise.

« Transparence financière, bonne gouvernance et développement économique : perspective de l’après-révolution en Tunisie », tel est le thème de la rencontre organisée, mercredi 25 mai 2011 à Tunis, par IMG (Internet management groupe) entreprise éditrice du site webmanagercenter.com, en partenariat avec le CJD (Centre des jeunes dirigeants de Tunisie). Un thème d’actualité et d’extrême importance en l’occurrence en phase de transition et après la découverte de l’ampleur de la corruption dont souffrait le pays sous l’ancien régime. Les différents intervenants se sont penchés sur des questions relatives aux dispositifs et outils utilisés en Tunisie en matière de transparence financière et de lutte anti-corruption, ainsi que les défaillances et les lacunes du système de veille et de lutte. Plusieurs autres points importants ont été abordés. Il s’agit notamment de questions relatives à l’abus de la part de l’ancien président, de certains responsables et de certaines institutions financières et bancaires et à la relation entre transparence financière, bonne gouvernance, transparence et développement économique. Pour Moez Joudi, directeur de l’agence de formation en gouvernance d’entreprise Formapro, la facture de la corruption et du manque de transparence payé par la Tunisie, durant les deux dernières décennies, s’élevait à 1.5% de croissance économique par an. Une lutte commune « La lutte contre la corruption nécessite la conjugaison des efforts de plusieurs intervenants dont la presse qui doit investiguer et dénoncer toute pratique corrompue, le pouvoir public qui doit mettre en place les moyens et les structures de veille nécessaire et la société civile qui doit sensibiliser les citoyens sur les effets sur la santé économique du pays », ajoute M. Joudi. M. Joudi a, également, appelé à la refonte de l’ensemble du système bancaire pour pouvoir aboutir à un système transparent capable de lutter contre toute sorte de corruption. « Les salariés doivent élire un administrateur capable de les représenter et de défendre leurs droits au niveau du conseil d’administration de la banque », ajoute-il. Pour lui, le système bancaire doit aussi lutter contre la transparence en s’opposant à toute opération opaque. Pour sa part, le président du CJD, Slim Ben Ammar a, souligné : « les performances de l’entreprise sont tributaires du climat d’investissement dans lequel elle évolue. La corruption et le manque de transparence nuisent significativement à l’entreprise. La corruption tue la concurrence, la créativité et l’investissement ». D’ailleurs, le centre a plusieurs fois abordé la question de la bonne gouvernance dans les différentes manifestations qu’il organise. Pour M. Ben Ammar, il est primordial de promouvoir la culture de la bonne

président de la BVMT (Bourse des valeurs mobilières de Tunis). Ce phénomène semble faire partie de la nature de l’Homme et la lutte contre ce phénomène est aussi une lutte en faveur des droits de l’Homme. M. il a expliqué que chaque PME tunisienne élabore 3 bilans : pour la banque. Dans certains pays. La lutte contre la corruption est aussi. et pour la famille. Il explique : « Alors qu’elles ont démarré à la même période. souligne Fadhel Abdelkéfi. Elle ne finance que 6% de l’économie ce qui est trop peu ». Pas de bourse sans transparence « Je ne veux être ni noir ni blanc. Même dans les pays les plus démocrates la lutte contre la corruption est à l’ordre du jour. Les journalistes aussi peuvent être punis et accusés de diffamation. elle nécessite l’intervention de toutes les parties concernées ». Les PME tunisiennes doivent changer de management et adopter la bonne gouvernance. Abdelkéfi estime qu’il y a un grand travail à faire pour donner à la bourse la place qu’elle mérite. ils n’ont pas le droit de protéger leur source…la lutte contre la corruption est une lutte contre pouvoir. affirme-il. . la Bourse de Tunis ne représente que le 1/8 de la Bourse marocaine et le 1/10 de la Bourse égyptienne. « Si elles insistent à rester fermées. Nous avons des acquis que nous devons renforcer pour dépasser cette étape particulière ». précise-il. A titre anecdotique. Alors que l’économie nationale a besoin de voir développer ses entreprises ». les dégâts sont importants mais pas catastrophique. Et d’ajouter : « le développement de la Bourse est tributaire du changement de la mentalité des entrepreneurs tunisiens. « Or ces derniers peuvent aussi être punis par le pouvoir qui se sert de l’inamovibilité des magistrats comme punition performante.gouvernance auprès des jeunes dirigeants et au sein des PME tunisiennes qui constituent le principal maillon de l’économie. elles resteront toujours endettés aux banques et ne développeront jamais leurs activités. mais plutôt gris. Elles ne peuvent pas aller en Bourse et profiter des atouts du marché sans instaurer la transparence et les bonnes pratiques ». le devoir des magistrats. selon Jacques Terray vice-président de Transparency International. La Tunisie a largement souffert de la corruption. Ma vérité à moi est au juste milieu. pour le contrôle financier.

./0.30090 .74.4:7802.

43.07 03 4:780 09 5741907 /08 .045502039/0. 39073.38.3.705.24.8085:8/F24.80/749/05749F070:7 84:7.9F/080397057030:789:38038 08!9:3803308/4.: -.0 57F8/039 /0 %7.47 6: 80 8079 /0  3.039 5./496:0 .9:70/0 422009.703.43970.-0843/0 . 2039. :990 .7.477:5943089 47/70 /:4:7 05F342G30802-01.47/08 2.943 ..4220 5:3943 5071472.43970 .3.:88  8043 .307/0 2.6:0!9:380330F.96:08  9970.F 8.790/0.:990.-9F /08 2.0 ./45907 .43970.-470-.2.94:98 /: 2.7.039 H970 5:38 09 .1.06:0/0 F.943.2. .03943/094:908085.07 0954:7.9F8 4786:0 F.:88 H970 5:38 5.302039/0.. /0..9.045507439.:88:30:990031.3.98 .6:08 %077.897.80:78.38 54:7.02039 09 ..47/F.4:78008997-:9.8 .385..434203.98   7.43420. .7 0 54:.943.0455078080397057808 .43970..056:F6:0.8908 .477:5943089:30:990...039.3.4397054:.80   H20/.4:907 0/F. -4330 4:.385.0:7/08/7498/0 4220  ..477:5943 089 .:990 .3.-.4:780F590330 03013.36:08 09 30 /F.039 .70/:.36:0 54:70.4397013.30.0.073.385.06:089 974550:  9/ .38 389.08/07307850:.:990.073F08 57F.11720   .:8F8/0/11.7908.:88 50:.8 83 4395..08890  3907.05F342G30089. 0/0.908.0  08 30 50:.0 09 08 -4330857.:707 .703..47 003F.897. 97.38085.20  $0083889039  708907 1072F08  008 708907439 94:4:78 03/099F8 .079.390  08 4:73.