ADORNO LECTEUR DE KIERKEGAARD

Subjectivité et individualité
Eliane Escoubas Editions Kimé | Tumultes
2001/2-2002-1 - n° 17-18 pages 45 à 56

ISSN 1243-549X

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-tumultes-2001-2-page-45.htm

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 109.205.250.114 - 06/12/2011 18h20. © Editions Kimé Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 109.205.250.114 - 06/12/2011 18h20. © Editions Kimé

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Escoubas Eliane , « Adorno lecteur de Kierkegaard » Subjectivité et individualité, Tumultes, 2001/2-2002-1 n° 17-18, p. 45-56. DOI : 10.3917/tumu.017.0045

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Editions Kimé. © Editions Kimé. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

On peut donc remarquer qu'Adorno entre sur la scène universitaire et intellectuelle par des travaux qui ont pour objet la philosophie — et la philosophie la plus proche. a été publié en 1933. 2002 Adorno lecteur de Kierkegaard Subjectivité et individualité Université Paris XII-Val de Marne Le livre d'Adorno. Escoubas.205. © Editions Kimé Eliane Escoubas Document téléchargé depuis www. fr. C'est la première œuvre philosophique importante d'Adorno. Adorno. © Editions Kimé . presque immédiatement antérieure. tr. Kierkegaard — Construction de l'esthétique. Toutefois Husserl.info .. Critique de la politique. W. soutenu son habilitation en 1931 à Francfort.06/12/2011 18h20.cairn. Quant à Kierkegaard. avec ce texte.cairn. Kierkegaard — Construction de l'esthétique1. coll. E.. était loin d'avoir achevé son propre parcours et n'avait pas encore écrit l'un de ses textes les plus importants.109. Document téléchargé depuis www.06/12/2011 18h20. Paris..114 . 1995. Adorno l'avait écrit en 192930 et avait. T.info .114 . numéro 17-18.250.109.TUMULTES. la Crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale (1935).250. bien qu'il ait auparavant écrit sa dissertation sur La Transcendance de la chose et du noème dans la phénoménologie de Husserl (1924).. sur lequel porte la thèse de 1924. Payot. le philosophe danois — qu'Adorno lit dans les traductions allemandes récentes à son époque — il a écrit au milieu du XIXe 1.205.

. 3.114 .cairn. Ainsi vont s'articuler dans le Kierkegaard deux lectures critiques : une lecture.109. coll. Or. dans l'opposition à Hegel — Hegel qui fera ultérieurement l'objet de la plus grande attention de la part d'Adorno. dont il a lu le texte sur les Affinités électives de Goethe.. Adorno. T. « un rejeton » de l'idéalisme allemand. © Editions Kimé siècle (1840-1855) et son œuvre s'inscrit. D'où la nécessité pour Adorno de scruter micrologiquement les textes de Kierkegaard. Paris.250.06/12/2011 18h20.. puis sur le Trauerspiel (l'Origine du drame baroque allemand) 3 publié en 1928. Adorno avait rencontré Benjamin dix ans auparavant. avant sa disparition. des thèmes et des concepts philosophiques. « benjaminienne ». 1979.info . que ce processus est susceptible de délivrer sa vérité. Nous renvoyons à notre préface de la traduction ci-dessus (note 1). c'est à la fin d'un processus. en 1923. 1985. © Editions Kimé . Trois études sur Hegel. en grande partie.. et une lecture. Dès lors Kierkegaard. Paris. W. c'est précisément parce qu'il est un tard-venu qu'il est intéressant — car. Les concepts benjaminiens vont devenir des outils de lecture de ce qu'Adorno appelle l'idéalisme. déjà sans doute « adornienne ».109. et Adorno est en cela déjà hégélien. Walter Benjamin a fait une recension du Kierkegaard d'Adorno. Flammarion. serait pour Adorno le poste d'observation le plus approprié pour délivrer le sens latent de l'idéalisme tout entier.info . Document téléchargé depuis www. 4. avec les concepts du baroque littéraire allemand4. Critique de la politique. Kierkegaard est désigné par Adorno comme « un penseur tardif ».46 Adorno lecteur de Kierkegaard 2.114 . Origine du drame baroque allemand. Le livre d'Adorno sur Kierkegaard. notamment dans les années 1956-1962 avec les textes rassemblés dans Trois études sur Hegel2. publiée dans la Vossische Zeitung le 2 avril 1933. Benjamin. Le texte d'Adorno est un véritable travail de patience (ce dont Adorno ne nous donnera plus l'exemple dans ses textes des années 1950-60 sur la Document téléchargé depuis www.cairn. en tant que moment de l'explosion et/ou de la disparition de l'idéalisme. Nous voulons faire une seconde remarque.205. fut très influencé par les analyses benjaminiennes du baroque allemand du Trauerspiel et les concepts que Benjamin met en œuvre.06/12/2011 18h20. W.205. écrit dans les années 1929-30. Payot.250.

avec la critique de la subjectivité.. malgré les différences du « type » de lecture qu'Adorno fera de Hegel dans les années Document téléchargé depuis www. avec la critique de l'individualité intériorité. un point du temps : c'est-à-dire l'instant.06/12/2011 18h20. Nous voudrions remarquer que. © Editions Kimé philosophie — exception faite de ses textes sur Hegel). et la thématique sociologique..109. © Editions Kimé . Pourquoi « subjectivité » ? Parce que Kierkegaard prend figure. entre sociologie et philosophie ». Dans le K i e r k e g a a r d . comme l'ultime « penseur subjectif ».. qu'il fait parler par leur rapprochement ou leur distance. c'est-à-dire l'existence privée. d'ailleurs. des pans entiers de citations issues des écrits de Kierkegaard.114 .Eliane Escoubas 47 Document téléchargé depuis www. individualité et intériorité se superposent et s'identifient et c'est sur cette double notion kierkegaardienne d'individualité-intériorité que va porter le soupçon adornien d'idéalisme. C'est ainsi qu'Adorno va conjuguer les deux thématiques  : la thématique philosophique. celui de « subjectivité » et celui d'« individualité ».info . sans espace donc.250. en tant qu'elle définit précisément l'individu ou l'existant. de manière très benjaminienne. close sur soi. le stade éthique et le stade religieux) met en place l'homme individuel.info . nul besoin de forcer la note : Kierkegaard lui-même se désigne comme un « penseur subjectif » et nombreux sont ses écrits qui sont martelés par une formule qui va faire l'objet de la critique adornienne : « la subjectivité est la vérité ».. Pourquoi « individualité » ? Parce que Kierkegaard. au travers notamment de la théorie des stades ou des sphères de l'existence (le stade esthétique. Dans la lecture adornienne de Kiergegaard.109.205.250. dans les analyses adorniennes.06/12/2011 18h20. Adorno fait intervenir.205. répondant du même coup à la recherche commune du présent volume : « la philosophie critique. dont il parle comme d'un « château fort » — cette existence privée dont il dit qu'elle est « contractée dans un point » (un point sans dimensions). Pour cela.cairn. leur choc ou leur conjonction. Deux thèmes nous semblent susceptibles de rendre compte de façon centrale de cette lecture adornienne de Kierkegaard. Kierkegaard met donc en place la notion d'intériorité.cairn.114 .

selon Adorno.cairn. en revanche. trois emplois du terme « esthétique ». C'est cette notion d'immédiateté qui va faire l'objet de la critique adornienne . aux yeux de son critique. selon Adorno.114 . ce qui consacrera le privilège de Hegel dans la lecture adornienne de l'histoire de la philosophie..info .205.109. une « catégorie de la connaissance » et.48 Adorno lecteur de Kierkegaard 1956-62. est ce par quoi il est immédiatement ce qu'il est ». Adorno écrit que « l'esthétique se rapporte à la communication subjective et se justifie à partir du concept kierkegaardien d'existence ». c'est le « donné ». on retrouvera des traces thématiques de cette double critique. Bergson. © Editions Kimé Document téléchargé depuis www. dit-il. constamment crédité par Adorno d'être un « penseur de l'extériorité » — ce qui sauve éminemment Hegel. Kierkegaard écrit que « l'esthétique.. l'immédiateté. © Editions Kimé .06/12/2011 18h20. c'est-àdire ce qui n'a besoin d'aucune médiation . il est. la catégorie philosophique d'intuition — et toute la critique adornienne de la philosophie portera ultérieurement sur les philosophies de l'intuition (en un seul bloc : Husserl.06/12/2011 18h20.250. Heidegger). L'esthétique. chez Kierkegaard est. Mais le second emploi est plus complexe : c'est.info . chez Kierkegaard. c'est-à-dire la dialectique. l'esthétique kierkegaardienne présente. dans l'homme. une « attitude » ou une « sphère » de l'existence : l'attitude et la sphère de l'immédiateté. Question du rapport du sujet et de l'objet.109. auxquelles il opposera les philosophies de la médiation. comme l'affirme Adorno. L'esthétique kierkegaardienne est donc l'héritière de la question philosophique du rapport du sujet et de l'objet. comme chez Hegel et comme chez Kant..250. plus précisément. à l'opposé de l'attitude éthique par laquelle « l'homme devient ce qu'il est ».205. La subjectivité kierkegaardienne La critique adornienne du « penseur subjectif » et de la « subjectivité de la vérité » s'enracine dans l'analyse de la notion kierkegaardienne d' « esthétique ».. « la position de la pensée par rapport à l'objectivité ».cairn. c'est donc. car. Le premier emploi caractérise le domaine de l'art et de la théorie de l'art. Mais si Hegel tombe aussi sous les coups de la critique adornienne de l'idéalisme.114 . Mais il y a un troisième emploi du terme « esthétique » chez Kierkegaard : celui qui met en œuvre la notion de « communication » . La particularité de la Document téléchargé depuis www.

Qu'est-ce. toute extériorité et toute variation ou transformation du sujet . comme chez Hegel. in Kierkegaard. Cité par Adorno. © Editions Kimé lecture adornienne consiste ici à dire que ce troisième emploi du terme « esthétique » concerne le « comment » subjectif de la communication. Ce qui est important pour comprendre la saisie adornienne de l'histoire de la philosophie : la philosophie (idéaliste) résiderait. au contraire. c'est-à-dire si l'on peut dire : seul l'immédiat est subjectif. réflexion. d'un autre côté. Document téléchargé depuis www.. Dans La maladie à la mort. au contraire. Ce sera. C'est au cœur de ce « rapport à soi » que se constitue le « soi ». en considérant.info . sortie de soi. retour.109. il est.cairn. selon lui. les « formes » comme des « contenus sédimentés ». autrement dit dans la séparation du transcendantal et de l'empirique mise en œuvre depuis Kant. que la « réflexion » chez Kierkegaard ? C'est « un rapport se rapportant à soi ». selon Adorno.109. en effet. mieux : il est cette forme. que comme « rapport à soi » — redoublement. Kierkegaard écrit : « Mais qu'est-ce que le soi ? Le soi est un rapport qui se rapporte à soi-même » et Kierkegaard parle ici de « double réflexion »5. Ce qui veut dire : le sujet est pure forme (sans contenus). le défaut de l'idéalisme. seul le subjectif est immédiat. Adorno va voir dans ce qui est. p. 135.205. et dans l'impossibilité d'un quelconque passage de l'un à l'autre.205.. équivocables ou réciprocables l'un avec l'autre.06/12/2011 18h20. © Editions Kimé . Si immédiateté et subjectivité sont. et pure identité abstraite. le sujet prend la « forme » de la réflexion. qu'il va décrire comme refus de l'empirique et de l'historique.114 .. alors surgit dans cette configuration conceptuelle scrutée par Adorno. c'est-à-dire la « forme » de la communication.06/12/2011 18h20. op. celui du « soi » — à quoi Adorno consacre les analyses du chapitre IV du Kierkegaard. Donc le soi est miroir de soi et non pas.Eliane Escoubas 49 5. il a cette forme. selon lui. fondamentalement dans la séparation de la « forme » et du « contenu ».info . Le « soi » kierkegaardien est « réfléchi en soi ». cit.. selon Adorno.250. par suite. Le « soi » n'existe. une absence de rapport entre « forme » et « contenu ».250.. paradoxalement. pure identité à soi. dans la philosophie. à ce défaut idéaliste que Hegel — bien qu'il soit aussi.cairn. idéaliste — échappera. Oublieux de la théorie du schématisme — de l'imagination — qui assure précisément chez Kant ce passage. un autre terme philosophique majeur : celui de réflexion et. Ainsi sont niées. On voit donc Document téléchargé depuis www.114 .

à partir de lui-même. 138-139.. comme le note Adorno. Op. Adorno pose alors la question : « En quoi un « rapport » se distingue-t-il d'un « rapport qui se rapporte à soi » ? La seule réponse possible est. cit. p. le « penseur subjectif ». « la répétition kierkegaardienne gravite dans le centre mythique de sa philosophie : le rapport du rapport par lequel il détermine le soi ».info . lequel rapport se rapporte à lui-même.cairn. Ainsi se cache dans le microcosme du soi kierkegaardien non seulement la synthèse transcendantale kantienne. Le rapport qui se rapporte à soi-même est une désignation métaphorique pour l'unité originaire. mais aussi le macrocosme de la « totalité » hégélienne.. de même que la « vie » est pour le jeune Hegel l'unité de ce qui se divise . © Editions Kimé que la notion de « forme » englobe aussi bien le sujet transcendantal kantien (en tant que « l'unité synthétique originaire de l'aperception ») que le sujet kierkegaardien.. Ce qui veut dire.. le travail comme maître-mot de la subjectivité hégélienne. ou rapport se rapportant à soi.. D'abord.50 Adorno lecteur de Kierkegaard 6.cairn.205. a reconstitué le système sans le savoir. 7. selon Adorno. opposé au système hégélien.info .250. Mais aussi le « désespoir » : dans La maladie à la mort. que la réflexion. Le désespoir apparaît donc comme le maître-mot de la subjectivité kierkegaardienne — à quoi Adorno opposera plus tard.109. Mais c'est dans la synthèse que réside la possibilité du non-rapport »7. dans Trois études sur Hegel. selon lui.250.. c'est-à-dire : désespoir. Adorno lit : « le désespoir est le nonrapport dans le rapport d'une synthèse. Document téléchargé depuis www.. est aussi bien nonrapport. dans cette pure « forme ».p. p.p. productive. cit. concentré dans le « point sans dimensions »6. qui pose les contradictions et en même temps les unit.06/12/2011 18h20.114 .205. Op.109. alors que le simple « rapport » mettrait des moments divergents en relation les uns avec les autres.06/12/2011 18h20. D'autres catégories kierkegaardiennes ont leur source dans ce « rapport du rapport ». productive et infinie. 136-137. Le soi kierkegaardien est le système. © Editions Kimé .114 . les moments qui se rapportent les uns aux autres.. celle-ci : ce dernier rapport produit comme unité. On voit donc que Kierkegaard. Document téléchargé depuis www.

Et Adorno commente : « Pour lui.. Document téléchargé depuis www. 53-54. ici où l'on doit considérer principalement la réclusion...info . © Editions Kimé Document téléchargé depuis www.. contre l'individuel et le privé. 53..205. la sphère de ce qui échapperait au social et à l'historique. mais il n'a pas encore traversé la sociologie et la critique sociale. tout particulièrement. Le mot est prononcé par Kierkegaard : la réclusion. ne se présentent pas de façon disparate. Adorno revendique déjà le social et l'historique. de sorte que la notion d'« individu » reste en quelque sorte à l'arrière-plan d'une autre notion philosophique majeure : celle d'intériorité.p. entendue comme la sphère du « privé ». Op. dans les Trois études sur Hegel.info . Ils sont entrelacés les uns avec les autres. Non pas qu'il n'y ait pas dans le Kierkegaard. cit.. © Editions Kimé . ou bien ce qu'on pourrait désigner comme une intériorité dont la serrure est bloquée ». Il s'agit de ce qu'Adorno appelle « une dialectique de l'immanence ».06/12/2011 18h20. mais cette critique s'identifie avec la critique de « l'intériorité » : dans le Kierkegaard.114 . Op. une critique de l'« individu ».109. il n'y a qu'une subjectivité isolée. cernée par une obscure altérité »9. 9. ni indépendant du sujet. Ainsi écrit-il au chapitre II : « Les moments contradictoires dans la mise en place kierkegaardienne du sens.Eliane Escoubas 51 L'individualité kierkegaardienne comme intériorité Dans les textes ultérieurs.205. Il n'y a pas plus chez Kierkegaard de sujet-objet au sens hégélien du terme.06/12/2011 18h20. Bien plutôt. Leur figure s'appelle l'intériorité »8. Adorno cite de nouveau Kierkegaard dans La maladie à la mort : « Ici — c'est-à-dire dans le désespoir — l'extériorité est complètement indifférente. subjectivité isolée : ainsi sont déterminées à la fois et en un seul geste la notion d'individu et celle d'intériorité 8. il est supprimé. une simple « résistance » pour l'acte de foi. cit. du sujet et de l'objet.cairn. le monde des choses n'est ni propre au sujet. « individualité » et « intériorité » coïncident. qu'il n'y a d'objets à teneur ontologique . Réclusion.109.114 . Cette critique sera alors le propre d'un « Adorno sociologue » . p. dans le livre sur Kierkegaard. Il n'offre au sujet qu'une simple « occasion » pour l'action.250..250. Adorno mettra en œuvre une critique acérée et acerbe de la notion « mythique » d'« individu ».. p. A la même page.cairn.

ou bien dehors sur la plage.06/12/2011 18h20. p. La critique d'Adorno consiste donc à montrer comment individu et intériorité ne font qu'un. A première vue. sont une seule et même catégorie philosophique. « seul au monde ». © Editions Kimé — l'individu. c'était une pauvre compensation et pourtant il s'y cachait quelque chose de tout autre. cit. Il est intéressant de remarquer ici que le principe d'explication d'Adorno est celui qui a lieu dans le passage et la transformation des « contenus » en « formes ».. Suivant ce principe.. le père lui proposait de temps en temps en compensation de se promener de long en large dans la pièce en lui tenant la main.109. par l'entrée jusqu'à un château de plaisance qui était proche.. Alors.250. absolument comme Johannes le voulait . L'habitation bourgeoise est appelée un « intérieur ». suivant lequel donc on ne peut comprendre les « formes » (abstraites) qu'en les comprenant comme résultat de la sédimentation des contenus (historiques). car le père était capable de tout. au chapitre II.p. le Johannes Climacus qui. pure intériorité.info . La proposition était acceptée et le soin était laissé entièrement à Johannes de déterminer où il voulait aller. la « forme » de l'intériorité résulte de la sédimentation des « contenus » de la société bourgeoise du XIX e siècle. Op.205.info . « éclaire remarquablement la production de l'individu isolé »10 : Document téléchargé depuis www.109. en tant qu'isolé.cairn. ou bien ils se promenaient de long en large dans les rues. le père racontait tout ce qu'ils voyaient . Alors ils allaient. Adorno cite longuement un écrit de jeunesse de Kierkegaard. ditil. ce qu'il appelle une « sociologie de l'intériorité » : l'intériorité kierkegaardienne est l'image de l'intérieur bourgeois du XIX e siècle. Document téléchargé depuis www. © Editions Kimé .52 Adorno lecteur de Kierkegaard « Quand Johannes demandait de temps en temps la permission de sortir. en revanche.114 .. C'est ici qu'Adorno met en œuvre.06/12/2011 18h20. des voitures 10. 72-73..250.114 . tandis qu'ils arpentaient de long en large la pièce. cela lui était le plus souvent refusé . C'est ce principe qui travaille tout le livre sur Kierkegaard comme principe de la méthode critique sociologique et qu'Adorno continuera par la suite à appliquer à l'histoire de la philosophie tout entière comme aux comportements sociaux.205. est précisément « sans monde ». de même que l'homme de la bourgeoisie du XIXe siècle est appelé un « individu ». c'est le principe suivant lequel « les formes sont des contenus sédimentés ». ils saluaient des passants.cairn.

comme le disait Document téléchargé depuis www. et que la tâche de la « sociologie critique » serait alors de dévoiler dans les formes abstraites les contenus historiques sédimentés et dans la position de la « nature » des contenus de l'histoire.Eliane Escoubas 53 les dépassaient bruyamment et couvraient la voix du père . mélancolie et réflexion se correspondent chez Kierkegaard. en « nature humaine ». Au centre des constructions philosophiques du jeune Kierkegaard apparaissent parfaitement des images d'espaces intérieurs qui sont certes engendrés dans l'œuvre même par la philosophie. 11.250. Op.205.250.06/12/2011 18h20. C'est pourquoi s'organise chez Kierkegaard une immanence affective.114 .205. c'est-àdire de l'attitude esthétique chez Kierkegaard. selon Adorno.. Décryptage très proche de ce que W... 111. Le grand motif de la réflexion relève de l'« intérieur »11. Ce qui veut dire que. les gâteaux aux fruits de la pâtissière étaient plus appétissants que jamais ». Document téléchargé depuis www. mais qui vont au-delà de cette strate. de même l'« intérieur » est en même temps l'espace réel qui libère hors de soi les catégories de la philosophie. cit. la réalité lui apparaît seulement reflétée par la pure intériorité.109. © Editions Kimé . dont l'affect central est la mélancolie. 13.114 .. Adorno montre que ce n'est pas une attitude naturelle.cairn. Et c'est cette « immanence recluse en soi » qu'Adorno désigne comme « baroque » : « D'après sa genèse dans l'histoire des idées. De même que dans l'« intérieur » métaphorique les intentions de la philosophie de Kierkegaard se croisent. selon Adorno.. s'agissant de l'esthétisme.info .info .06/12/2011 18h20. la philosophie idéaliste transforme l'histoire en nature.cairn. au XVIIe siècle — mais il est historique sous la loi de l'intériorité mythique (il correspond à l'intérieur bourgeois du XIX e siècle). dont « l'individu » traverse le labyrinthe et qui adhère de façon inséparable à ses images historiconaturelles »12. © Editions Kimé Et Adorno commente : « Ainsi le flâneur se promène dans la chambre . Il s'agit donc d'effectuer ce décryptage de la « nature » 13. Benjamin avait mis en œuvre dans la double notion d'image mythique/image dialectique. C'est pourquoi. Par exemple. p. le baroque de Kierkegaard est anachronique — il a eu lieu deux siècles avant Kierkegaard. Les explicitations entre parenthèses sont de nous. Ibid.109. par la force des choses qu'elles retiennent. 12. par la strate de la relation sujet-objet.

ce sont bien plutôt les deux faces inséparables d'une même « micrologie » adornienne.109. Mais ne pourrait-on se demander : pourquoi là.. bien sûr. de même que le dandy baudelairien.06/12/2011 18h20. Pour Adorno dans le Kierkegaard. mais une attitude historique. Dans la troisième étude sur Hegel.54 Adorno lecteur de Kierkegaard Document téléchargé depuis www.06/12/2011 18h20. compte tenu de la transformation qu'il lui fait subir en « dialectique négative ».. Mais est-ce une raison suffisante pour qu'Adorno. Nous voudrions conclure en insistant sur des rapprochements qu'il conviendrait de faire entre le livre sur Kierkegaard et les Trois études sur Hegel. catégories philosophiques et comportements sociaux doivent être « lus » comme des images mythiques. qui apparaît à une certaine époque et en un certain lieu. Skoteinos ou comment lire. mais l'apparition historique des grandes villes qui constitue la figure de l'esthète ou du dandy. pourtant distants de presque trente ans. Dès lors. la pratique adornienne des textes philosophiques s'exprime par une double exigence : exigence de distance critique et exigence d'immersion dans le texte. © Editions Kimé Kierkegaard lorsqu'il parlait de l'immédiateté de l'esthétique. des énigmes et des rébus dont il faut découvrir les contenus socio-historiques sédimentés et occultés. Document téléchargé depuis www. Peut-être surtout quelque chose de commun s'y inscrit-il s'agissant de la « méthode » de lecture d'Adorno.205. Kierkegaard — et ici.114 . Ce n'est pas la nature de l'homme.info .205. près de trente ans après le livre sur Kierkegaard.250. valorise à ce point Hegel.114 . comme s'il avait une dette à lui restituer dans l'histoire de la philosophie ? Il s'agit. naît dans les grandes villes. une des obsessions majeures du philosophe Kierkegaard a été son opposition à Hegel — au Hegel du « système ». Peut-être n'y a-t-il pas très loin de celles-ci à celui-là.cairn.. de la dette que constitue la « dialectique » — devenue entre-temps la catégorie majeure de la philosophie d'Adorno. © Editions Kimé . comme pour le Benjamin du Trauerspiel.109.info .250. Hegel ? On le sait. Ces deux exigences ne sont contradictoires qu'en apparence. presque trente ans plus tard. la vérité critique réside dans le dévoilement des contenus historiques sédimentés dans les formes abstraites : catégories philosophiques ou formes de l'art. L'esthète kierkegaardien.cairn.. car.

250. Document téléchargé depuis www. mais qu'il oublie de reconnaître — et de reconnaître aussi puissante — chez Kierkegaard ? Ou même que les écrits de Kierkegaard.205. pour Adorno luimême.. nous semble-t-il. ne veut pas faire l'apologie de la métaphysique prékantienne et la restaurer contre une pensée scientifique qui n'a cessé de la déposséder toujours davantage de ses objets et de ses théories. entièrement développée la critique du positivisme scientifique qui aujourd'hui et de plus en plus se fait partout passer pour la seule forme légitime de connaissance.109. Dans la deuxième étude sur Hegel.109. nous lisons : « Formé à la science.250..] On trouve déjà chez lui. l'unité de la réification .info . cit. ont permis de découvrir après coup et de valoriser chez Hegel ? Et qu'Adorno ne cesse de revendiquer aussi pour lui-même et pour sa propre philosophie ? Nous voulons parler de la thématique anti-positiviste — qui est.205. Trois études sur Hegel.06/12/2011 18h20. © Editions Kimé Toutefois ne peut-on pas penser aussi que l'aveuglante clarté de cette dette occulte paradoxalement... également commune à Adorno. bien avant qu'on en soit arrivé là. Le fait que la science se soucie moins de la vie des choses que de leur conformité avec ses propres règles de jeu justifie le concept hégélien de réification. De la thématique adornienne anti-positiviste. Document téléchargé depuis www.cairn.d'une fausse objectivité. Deux citations. Et plus loin : « La critique hégélienne de la science. et à l'aide de ses moyens. Sa philosophie est en même temps une philosophie de la raison et une philosophie antipositiviste »14. 83-84.. Hegel et Kierkegaard.. seuls. on trouve le développement dans les Trois études sur Hegel. dont le nom revient constamment chez lui de manière emphatique.p. © Editions Kimé .. ce qu'il s'avère être aujourd'hui dans d'innombrables recherches creuses et sans intérêt.06/12/2011 18h20. que nous retenons au sein des explications adorniennes de l'antipositivisme de Hegel. peuvent nous permettre de cerner la question. une thématique qu'il relève puissamment chez Hegel.. telle qu'elle régnait avant lui et de nouveau après lui quand la pensée perdit la tension démesurée de son auto-réflexion.info . op. Hegel a reconnu en lui.114 . 75 et p.cairn. [. le Contenu de l'expérience. il (Hegel) a franchi les limites d'une science qui se borne à constater et à ordonner.Eliane Escoubas 55 14..114 . respectivement p.

ne peut-on dire qu'il ne s'agit. Parce que « la règle philologique. convient sans doute à Hegel moins qu'à quiconque. 16. Ibid.114 . Ibid.. sa méthode entend laisser se développer la chose même et non développer des considérations personnelles »16. © Editions Kimé .205.info . © Editions Kimé extérieure à la chose même. inséparable de la chose.. de « dégager le sens visé subjectivement par l'auteur ».109. proposer des explications possibles et les mettre en contraste avec le texte et l'interprétation déjà éprouvée. les faits et les chiffres...] Le lire de manière expérimentale signifie le mesurer à son propre critère »17.. resterait-il encore à Adorno : « Lire Hegel serait par conséquent un processus d'expérimentation : imaginer.. Hegel et Kierkegaard. 121. Skoteinos ou comment lire.info . d'ailleurs problématique. mais de « développer la chose même » qui est en question dans le texte en lecture ? Aussi le dernier mot. [. avec son principe »15.. s'attache-telle à montrer que « ce sur quoi il parle est plus important que ce qu'il voulait dire » — autrement dit qu'une lecture de Hegel doit s'attacher à manifester la chose même dont parle Hegel. s'agissant de la lecture des philosophes (et pas seulement de Hegel).250. exposée dans la troisième étude.cairn.109. car.114 .56 Adorno lecteur de Kierkegaard 15. près de trente ans plus tôt. Ne pouvons-nous convenir que c'est la méthode qu'Adorno a déjà.. p. Ibid. 83-84. Document téléchargé depuis www.p.250. appliquée dans sa lecture de Kierkegaard ? Mais ne pouvons-nous supposer aussi que c'est également la méthode que Kierkegaard a lui-même appliquée là où il a mis Hegel en lecture ou en jeu ? Dans les lectures croisées qu'on pourrait faire entre Adorno. Document téléchargé depuis www. abstraite pour employer le vocabulaire hégélien — et d'une naïveté qui confond le simple reflet du monde.06/12/2011 18h20.cairn. p. pour aucun d'eux. 17. Aussi la méthode adornienne de lecture de Hegel. qui consiste à dégager le sens visé subjectivement par l'auteur. 158.205.06/12/2011 18h20. p..