L’OBSERVATOIRE DE L’OPINION

LH2 – nouvelObs.com - Vague de janvier 2012 Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr

PUBLIÉ PAR
LEVÉE D’EMBARGO : LUNDI 9 JANVIER 2011 À 18H

Blandine TARDIEU Chargée d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 09 Blandine.tardieu@lh2.fr Observatoire de l’Opinion – Novembre 2011

Note technique
Sondage réalisé par l’institut LH2 pour nouvelObs.com les 6 et 7 janvier 2012, par téléphone. Echantillon de 974 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Echantillon constitué selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les rappels qui précèdent mai 2008 figurant dans ce rapport correspondent aux données issues des vagues de l’Observatoire LH2-Libération.

Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom de l’institut, la méthode d’enquête, les dates de réalisation, la taille d’échantillon.
Les données émanant de sous-catégories de population connaissent les marges d’erreur inhérentes aux résultats d’enquêtes quantitatives.

2
Observatoire de l’Opinion – Janvier 2012

Principaux enseignements
- Nicolas Sarkozy voit la part d’opinions positives à son égard diminuer de 7 points, pour s’établir à 30%, son score le plus faible depuis son élection en 2007 - La popularité de François Fillon, stable à 42%, est également à son niveau le plus bas depuis sa nomination -

■ La dernière vague de l’Observatoire de l’Opinion LH2 pour nouvelObs.com, réalisée les 6 et 7 janvier 2012, fait le point
sur la popularité de l’exécutif, dans un contexte toujours très marqué par la crise financière, crise devenue nationale avec la montée du chômage en France, et la pression sur le pouvoir d’achat.
En ce début d’année plutôt morose, et après les vœux présidentiels, la cote de popularité du Président de la République chute de 7 points à 30% d’opinions positives. Il s’agit de la plus forte baisse enregistrée depuis février 2008.

■ La mesure phare de la fin du mandat de Nicolas Sarkozy, le retour à la TVA sociale, a été très mal accueillie par les Français, et semble

avoir eu un impact négatif sur son image. Après une embellie en novembre avec une hausse de 5 points des opinions positives à son égard, puis une stabilisation en décembre à 37%, la popularité du Président de la République atteint son niveau le plus faible depuis le début de son mandat : 30% d’opinions positives, soit une forte baisse de 7 points. Il avait déjà enregistré ce score en avril dernier. Dans un contexte de crise toujours plus marqué, le Président peine à convaincre les Français. points. La part de Français ayant une opinion très négative du Président est celle qui progresse le plus, 34% contre 30% en décembre. Logiquement, le solde d’image (opinions positives – opinions négatives) de Nicolas Sarkozy se détériore très fortement, et passe de -21 à -35 points.

■ 65% des Français déclarent avoir une opinion négative du chef de l’Etat, contre 58% le mois dernier, ce qui correspond à une hausse de 7

■ La chute de la popularité du Président de la République touche quasiment l’ensemble des Français, quel que soit leur âge, leur sexe, leur
catégorie socioprofessionnelle et leur préférence politique. ◘ Tout d’abord, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy régresse nettement auprès de son électorat de référence, c’est-à-dire les retraités (42%, -10 pts), les plus de 65 ans (45%, -6 pts), et les 50-64 ans (28%, -13 pts). La dégradation de l’image du chef de l’Etat est également forte parmi les sympathisants de l’UMP (84%, - 8 pts) et les sympathisants de la droite (60%, -8 pts). A noter une baisse significative chez les proches du Modem, baisse qui peut sans doute s’expliquer par un système de vase communicant, François Bayrou semblant avoir récemment regagné la confiance de ses sympathisants. ◘ L’image du Président de la République se détériore auprès de quasiment l’ensemble des catégories socioprofessionnelles, en particulier parmi les professions intermédiaires (22%, -10 pts) et les ouvriers (22%, -6 pts). Les plus bas revenus, qui seraient certainement les plus touchés par la mise en place de la TVA sociale, sont plus critiques envers Nicolas Sarkozy que le mois dernier (26% soit -16 pts auprès des foyers dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1000€). ◘ D’autre part, Nicolas Sarkozy ne semble pas bénéficier en termes de popularité de son choix de prononcer ses vœux le 1er janvier devant des fonctionnaires à Metz en Moselle. Effectivement, les salariés du publics ne paraissent pas convaincus par ses vœux, puisque la part d’individus travaillant dans le secteur public jugeant positivement Nicolas Sarkozy perd 9 points et s’établit à 18%.
Observatoire de l’Opinion – Janvier 2012

3

Principaux enseignements
François Fillon reste stable à 42% d’opinions positives

■ Alors que son actualité avait été chargée au mois de novembre, notamment avec l’annonce des mesures de rigueur, François Fillon est moins
exposé ces dernières semaines. Ainsi, la popularité du Premier ministre ne connaît pas la même chute que celle du Président de la République. François Fillon voit les opinions positives à son égard se stabiliser à 42%, ce qui reste tout de même son score le plus bas depuis son accession à Matignon en 2007. La part d’opinions très positives diminue de 2 points à 8%, la part des opinions négatives est constante à 52% et son solde d’image (opinions positives – opinions négatives) reste stable.

■ Contrairement à Nicolas Sarkozy, le Premier ministre est relativement constant auprès de l’électorat-référent de l’UMP c’est-à-dire les 65
ans et plus (61% d’opinions positives, + 2 pts), les retraités (56%, - 1pt) et les sympathisants de l’UMP (88%, - 2 pts).

■ La chute de popularité de François Fillon chez les « CSP+ » et les « CSP- » ne se poursuit pas ce mois-ci. La confiance envers le Premier
ministre progresse de 5 points parmi les CSP+ (49%) et de 6 points parmi les CSP- (33%).

■ Le gain de 10 points d’opinions positives le mois dernier auprès des foyers dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1200€ ne se confirme
pas en ce début d’année. Tout comme pour Nicolas Sarkozy l’image du locataire de Matignon auprès de ces foyers s’érode (36%, -6 pts), ce qui semble logique puisque François Fillon est également impliqué dans la future instauration de la TVA sociale, il a précisé le calendrier d’adoption de cette mesure le 5 janvier. Par contre, sa popularité connaît une forte hausse (61%, +16 pts) parmi les foyers dont les revenus mensuels sont les plus élevés (supérieurs à 5000 euros). Alors que l’année 2012 débute sous le signe de la morosité, la popularité du chef de l’Etat s’en ressent et diminue fortement en janvier. En cette période de début de campagne, on observe une cristallisation des jugements qui deviennent plus sévères. Le début d’année est aussi l’occasion pour les Français de dresser un bilan de l’année écoulée, bilan qui semble globalement négatif. Nicolas Sarkozy n’a pas tiré de bénéfices de ses vœux présidentiels, censés lui permettre de dévoiler son projet présidentiel sans se déclarer candidat. Aucune de ses propositions ne semble avoir satisfait les Français, et l’annonce du retour à la TVA sociale a spécialement déplu. Le Président de la République tente de démontrer sa détermination à agir en temps de crise, notamment concernant la sauvegarde de l’emploi. Cela ne semble pas convaincre, le chef de l’Etat souffre toujours d’un déficit de confiance sur les enjeux socioéconomiques (lutte contre le chômage, défense du pouvoir d’achat), alors que ceux-ci sont primordiaux dans le contexte actuel de crise. L’implication de Nicolas Sarkozy par un témoin entendu par les juges qui enquêtent sur le dossier Karachi a certainement également joué en sa défaveur. Quant à François Fillon, moins exposé que le mois dernier, son image est moins affectée que celle du Président. Blandine Tardieu, chargée d’études, département Opinion Institutionnel de LH2
Observatoire de l’Opinion – Janvier 2012

4

La cote de confiance de l’exécutif
Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez une opinion…
A tous (974 individus)

Très positive

Assez positive

Assez négative

Très négative

Ne se prononce pas

ST POSITIVE Ensemble Nicolas Sarkozy, en tant que président de la République
Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite

ST NÉGATIVE

30%
10% 60%

7% 1% 9% 21%

23% 37%

31%

34% 50%

5% 3% 20% 1%

65%
87% 39%

39%

19%

ST POSITIVE Ensemble François Fillon, en tant que Premier ministre
Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite

ST NÉGATIVE
8% 34% 22% 21% 40% 47% 31% 21% 33% 17% 6% 4% 14% 1%

42%
23% 68%

52%
73% 31%

1%

5

Observatoire de l’Opinion – Janvier 2012

La cote de confiance de l’exécutif (rappels)
En % Très positive Assez positive ST Positive Assez négative Très négative ST Négative

NSP

TOTAL

Nicolas Sarkozy, en tant que président de la République 6 et 7 janvier 2012
Rappels 1er, 2 et 3 décembre 2011 Rappels 4-5 novembre 2011 Rappels 7-8 octobre 2011 Rappels 9-10 septembre 2011 Rappels 8-9 juillet 2011 Rappels 10-11 juin 2011 Rappels 6-7 mai 2011 Rappels 8-9 avril 2011 Rappels 4-5 mars 2011 Rappels 4-5 février 2011 Rappels 7-8 janvier 2011 Rappels 3-4 décembre 2010 Rappels 5-6 novembre 2010

7
9 9 6 6 7 7 5 6 6 8 7 7 8

23
28 28 26 28 29 29 29 24 26 30 29 28 27

30
37 37 32 34 36 36 34 30 32 38 36 35 35

31
28 28 29 31 28 30 30 32 33 26 28 27 28

34
30 27 35 30 34 29 33 34 31 32 32 32 32

65
58 55 64 61 62 59 63 66 64 58 60 59 60

5
5 8 4 5 2 5 3 4 4 4 4 6 5

100
100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

François Fillon, en tant que Premier ministre 6 et 7 janvier 2012
Rappels 1er, 2 et 3 décembre 2011 Rappels 4-5 novembre 2011 Rappels 7-8 octobre 2011 Rappels 9-10 septembre 2011 Rappels 8-9 juillet 2011 Rappels 10-11 juin 2011 Rappels 6-7 mai 2011 Rappels 8-9 avril 2011 Rappels 4-5 mars 2011 Rappels 4-5 février 2011 Rappels 7-8 janvier 2011 Rappels 3-4 décembre 2010 Rappels 5-6 novembre 2010
Observatoire de l’Opinion – Janvier 2012

8
10 11 9 11 11 12 12 10 9 13 14 13 17

34
32 35 37 34 37 39 39 33 39 36 37 38 31

42
42 46 46 45 48 51 51 43 48 49 51 51 48

31
33 27 30 28 29 28 28 31 29 29 27 24 26

21
19 17 17 19 18 14 15 19 15 16 15 16 19

52
52 44 47 47 47 42 43 50 44 45 42 40 45

6
6 10 7 8 5 7 6 7 8 6 7 9 7

100
100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100

Évolution comparée des popularités
Nicolas Sarkozy
67 63 57 57 55 54 51 47 54 50 47

François Fillon
2008 2009 2010 2011

2007
66 65 59 56 54 53 50 61

55 52 48 45 46 46 40 39 37 36 36 34 35 36 33 45 45 46 43 49 51 48 49 45 44 42 48 41 52 48 48 49 47 45 50 44 45 42 42 41 39 38 37 34 35 34 35 49 47 47 51 47 45 48 51 51 49 51 51 48 48 43 38 36 36 36 32 30 34 34 32 30 46 45 42 42 37 37 46

46 41

45 47

47 41

44 44

44

m a ju i in ju ao il. se ût pt oc . no t. dé v. ja c. nv fé . m v. ar s av ri m l a ju i in ju se il. pt oc . no t. dé v. ja c. nv fé . m v. ar s av ri m l a ju i in ju ao il. se ût pt oc . no t. dé v. ja c. nv fé . m v. ar av s r m il a ju i in ju se il. pt oc . no t. dé v. ja c. nv fé . m v. ar av s r m il a ju i in ju se il. pt oc . no t . dé v. ja c. nv .

7

Observatoire de l’Opinion – Janvier 2012

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful