Master de biotechnologie alimentaire et sante

Hypertension artérielle
Présenté par : Ilyas SAMARA Asmae MIMI

Plan
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Introduction Généralités Définition de l’hypertention artérielle Physiopathologie et Régulation HTA facteur de risque cardio-vasculaire Mesure de la TA Traitement

1-Introduction
La pression artérielle correspond à la pression du sang dans les artères. On parle aussi de tension artérielle, car cette pression est aussi la force exercée par le sang sur la paroi des artères.

Le sang

Le sang est un liquide qui sert à diffuser l’oxygène nécessaire aux processus vitaux parmi tous les tissus du corps, et à y enlever les déchets. Le sang circule grâce à une pompe bien connue, un muscle qui se nomme le cœur. Il passe aux poumons pour se faire oxygéner, et ensuite circule à travers tout le corps par les artères. Il diffuse son oxygène en passant par des vaisseaux sanguins microscopiques nommés capillaires. Il retourne ensuite au cœur par les veines.

Les artères

Une artère est un vaisseau sanguin qui transporte du sang en provenance du cœur vers les organes, par opposition aux veines qui transportent le sang des organes vers le cœur Si en général le sang contenu dans les artères est plus oxygéné que celui contenu dans les veines, il existe des exceptions. L'artère pulmonaire part du cœur vers les poumons où le sang se charge en oxygène. Les veines pulmonaires envoient le sang fraîchement enrichi en oxygène vers le cœur, afin qu’il soit redistribué dans tout l’organisme.

Les artères sont constituées de trois couches superposées : l’intima, un endothélium en contact avec le sang la media, constituée de fibres élastiques (muscle, élastine) ; l’adventice, couche périphérique fibreuse et rigide (collagène). Plus les artères sont éloignées du cœur et plus leur calibre diminue.

Circulation sanguine

Il existe 2 circulations distinctes dans notre corps : La circulation systémique : (grande circulation) dont le rôle est d’apporter de l’oxygène aux tissus et aux organes pour bien fonctionner. La circulation pulmonaire : (petite circulation) dont le rôle est d’assurer la réoxygénation du sang par les poumons et l’élimination par ceux-ci du gaz carbonique produit lors d’une respiration.

Schéma de la circulation sanguine

Le cœur

C’est un muscle dont la taille normale est de la grosseur de notre poing. Il fonctionne comme une pompe, en aspirant le sang oxygéné, et en le renvoyant dans l’organisme. Il est constitué de 2 oreillettes et 2 ventricules et il est divisé en 2 parties : le cœur droit et le cœur gauche qui sont voisins à l’intérieur du même organe.

Anatomie du coeur

2-Définition de l’HTA

« l ’hypertension chez l ’adulte est arbitrairement définie comme une tension systolique égale ou supérieure à 140 mm Hg […] et/ou une tension diastolique […] égale ou supérieure à 90 mm Hg.. »

classification de l’HTA selon l’OMS

Physiopathologie de l’hypertension artérielle
 

A-HTA secondaire : Cela correspond à 5% des HTA (donc exceptionnel) les Principales causes sont: On cite HTA métabolique : diabéte,obésité,alcoolisme, également HTA d’origine rénale (due à une hypersécrétion de rénine) ,HTA endocrinienne :ou modification du ionogramme :dosage du Na+, K+ syndrome de cushing, hyperaldostéronisme primitif il est nécessaire de faire un bilan biologique et clinique à tout hypertendu :K, NA, glycémie (pour éliminer le diabète),créatinine (pour éliminer une maladie rénales)

-HTA essentielle : Dans 95 % des HTA, l’étiologie est inconnue. L’origine d’une HTA essentielle est multifactorielle (pas une cause simple) -Activité excessive des systèmes presseurs :  Augmentation du débit, des résistances ou des deux combinés.  Il s’agit d’anomalies au niveau des systèmes presseurs:

Régulation

La Régulation à court terme de la PA (quelques secondes): Système nerveux autonome (sympathique et parasympathique). Son action s’exerce par le biais du baroréflexe dont les deux composantes, artérielle et cardiaque, agissent pour tamponner les fluctuations de PA

Le système orthosympathique accélère la FC (fréquence cardiaque), VES(volume d’ejction systolique), augmente les résistances donc augmente la PA. La noradrénaline (NA) est le médiateur utilisé, avec les récepteurs adrénergiques aussi que les catécholamines qui renforcent l’effet de la NA. Donnant ainsi un Effet globalement hypertenseur

Le système parasympathique peut diminuer la FC (rôle mineur sur la PA du parasympathique) considéré comme freinateur, l’acétylcholine est le médiateur utilisé avec les récepteurs muscariniques: au niveau du myocarde donnant ainsi un effet globalement hypotenseur (en diminuant la fréquence cardiaque)

Localisation des barorécepteurs artériels

La régulation à moyen terme de quelques minutes à quelques heures. Le SRA (système rénine angiotensine) est présent au niveau du rein mais aussi dans tous les tissus (agit sur les vaisseaux locaux)

HTA :facteur de risque cardio-vasculaire

La relation entre HTA et maladies cardiovasculaires est linéaire La PAS est un meilleur indicateur de risque que la PAD. La PA pulsée (PAS –PAD) (perte de l’élasticité artérielle) est un indice prédictif indépendant , de la mortalité CV à long terme

Complications

Coronaropathie: la maladie des artères.

Insuffisance cardiaque. L'hypertrophie ventriculaire gauche (HVG):

Augmentation de la masse du VG par hypertrophie des cardiomyocytes et fibrose.

Fibrillation auriculaire : contraction anarchique des oreillettes , entrainant une contraction rapide et irrégulière des ventricules .  Insuffisance rénale : l’hypertension artérielle va progressivement léser la membrane de filtration du rein (la membrane glomérulaire)

7-Mesure De La Tension Artérielle
Sphygmomanomètre à mercure

8-Traitement
Les antihypertenseurs

Les antihypertenseurs sont des médicaments qui font baisser la tension artérielle sans toucher à la cause de la maladie. Ces médicaments doivent être administrés au long cours et à doses suffisantes pour ramener les chiffres tensionnels à la normale. On a souvent recours à l’association de plusieurs antihypertenseurs.

Les antihypertenseurs
      

Diurétiques : Inhibiteurs de l ’Enzyme de Conversion (IEC) -bloquants (-) Inhibiteurs Calciques Antagonistes des récepteurs de l ’Angiotensine II (AA II) Antihypertenseurs centraux Autres : -bloquants, vasodilatateurs… Associations

 • • •

Les antihypertenseurs se regroupent en 4 familles principales : - les diurétiques : - les bêtabloquants - les inhibiteurs calciques (ICA) - les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC)
et en 3 familles secondaires : - les alpha bloquants - les antihypertenseurs à action centrale - les vasodilatateurs à action directe

 • • •

Régime hypotenseur

Réduction de la consommation de sel
  

Peu saler à la cuisson, ne pas resaler Éviter charcuteries, fromages, condiments, eaux gazeuses Utiliser les sels de Potassium (KCl)

Réduction de la surcharge pondérale

Glucides / Protides / Lipides (arrêt du Réglisse)

Réduction de la consommation d ’alcool

Limiter à 1 ou 2 verres de vin par jour

Activité physique
 

modérée mais régulière (quotidienne, bi-hebdomadaire...) sports de « fond » (marche, vélo, natation..)

Lutter contre le stress

techniques de relaxation sommeil suffisant

Lutter contre les autres facteurs de risque cardiovasculaires ++
  

Arrêt du Tabac (association pilule-tabac) Traitement du Diabète Traitement des Dyslipidémies

MERCI DE VOTRE ATTENTION

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful