You are on page 1of 20

Influence d’essences fixatrices d’azote sur la décomposition de litière d’arbres non fixateurs et théorie du « Home Field Advantage »

MONTILLA, Yesyka Master 2 Biologie des Plantes et des micro-organismes, Biotechnologies, Bioprocédés Parcours Interaction Microorganismes, Hôtes, Environnements GMBP309 Synthèse Bibliographique

SOMMAIRE

Introduction 1- DÉCOMPOSITION DE LA LITIÈRE 1.1- Processus 1.2Facteurs qui contrôlent le processus de décomposition 1.3- Litière mélange 1.4- Home Field Advantage 2- ORGANISMES DÉCOMPOSEURS 2.1- Fragmentaire 2.2- Bactéries et champignons 3- OUTILS MOLÉCULAIRES 3.1- Extraction de l’ADN du sol 3.2- La DGGE 3.3- PCR-Q 3.4- Pyroséquencage. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES……………………………………………….. FIGURES……………………………………………………………………………………… Fig.1. Décomposition de la litière expérimentale dans une forêt mixte tempérée sud de hêtres en Patagonie, Argentine….………………………………………….. Fig. 2. Effets d'affinité et de la diversité sur la décomposition……………………….. Fig. 3. La litière des arbres dans les forêts généralement décomposés plus rapidement en home qu’en away…………………………………………………... Fig. 4. Réponse des substrats à l'ajout de l'azote………………………………………. Fig. 5. Cumulatif de respiration de CO2 : la perte de masse de litière en présence des enzymes extra-cellulaire des champignons…………………………………… Fig. 6. Cumulatif de respiration de CO2 : stimulations des enzymes extra-cellulaires par l’addiction de l’azote……………………………………………………………… Tabla 1. La perte de masse en mélange……………………………………………….. Tabla 2. Indices de l'avantage (HFA)……………………………………………………..

RÉSUMÉ DE LA SYNTHÈSE…………………………………………………………..

2000. Vivanco & Austin 2006). Cornelissen 1996. il peut y avoir une fragmentation de grandes structures jusqu'aux plus petit . Schlesinger. Dans le deuxième chapitre nous décrivons la composition de la communauté décomposeurs et sa fonction dans le processus de la décomposition. En revanche. Palaez. généralement la décomposition inclut les processus physiques. (Palma et al. cite par Vivanco et al. des nutriments et le maintien de la fertilité des sols forestiers. Cornelissen & Thompson 1997. si la décomposition est très lente. 1998. les débris se dégrader et utilise donc le carbone organique et autres nutriments pour leur croissance et leur développement. chimiques et biologiques qui transforment la matière organique dans des formes plus stables. 2008. cité par Castellanos-Barliza.Processus Selon Aber et Melillo (1991) et Berg et McClaugherty (2008). Bubb et al. 2010. la capitale de nutriments disponibles pour les plantes peut être insuffisante et de limiter la croissance et le développement (Jordanie 1985.1. cite par Vivanco et al. 1989. En particulier. Vivanco & Austin 2006). cité par Castellanos--Barliza.INTRODUCTION La décomposition de la litière contribue à la régulation du cycle des éléments nutritifs. cité par CastellanosBarliza. le sol peut être perdu par lessivage ou volatilisation. Plant species identity effects on decomposition have been widely studied and have contributed greatly to our knowledge of the control of litter quality on carbon and nutrient cycling in terrestrial ecosystems (Hobbie 1992. décomposition de la litière. la première étape dans la formation du sol et organicmatter un flux principaux de CO2 dans le sol vers l'atmosphère. 1998. species identity effects on decomposition have been widely studied and have contributed greatly to our knowledge of the control of litter quality on carbon and nutrient cycling in terrestrial ecosystems (Hobbie 1992. Dans le premier cas. 2011). Ce processus clé pour le fonctionnement de la forêt. Cornelissen 1996. (Wang et al. Palaez. Montagnini & Jordan 2002. 2011). du recyclage des matières organiques. Swift & Anderson. (2008). cité par Garcia-Velasquez et al. car les nutriments sont relâchés rapidement. Cornelissen & Thompson 1997. 2011). Cette communauté est formé majoritairement par des micro-organismes (bactéries et champignons) et les invertébrés. Palaez. la productivité primaire. (2008).Décomposition de la litière 1. 1.

Dans une révision de littérature on a trouvé que Coûteaux M. car seulement restent les éléments récalcitrants et manque la matière organique pour décomposer. Gartner et Cardon. et al.(catabolisme) par minéralisation. bois. (1993). Palaez. 1997. par lessivage des composés solubles qui sont transportés dans l'eau ou en elle. (1995) partagent le même avis. la cellulose et d’autres composé par une succession de micro-organismes. cité par Barajas-Guszman et Alvarez-Sánche (2003). cité par Castellanos Barliza. Arellano et al. notamment l'humidité. Weerakkody & Parkinson. suivi d'une période d'immobilisation et enfin une phase de libération nette. 1. Goma.2- Facteurs qui contrôlent le processus de décomposition Les facteurs qui contrôlent la décomposition varient en dépendant la latitude. sont régis par les interactions de ces variables. (N) sont progressivement minéralisé ou immobilisé et la seconde phase de l’humification de lignine. Selon Lavelle et al. leur importance relative des changements de lieu en lieu et du substrat au substrat (feuilles. composition chimique) et l'activité de la communauté décomposer (bactéries. 2006a. (1993) . en outre. et al. avec une activité enzymatique extracellulaire. etc). qui dominent le processus de lavage. la température. Par ailleurs. comme le C et l’azote. (1995) décrivent la décomposition de la litière (la perte de masse) à deux séries simultanées et fondamentale des processus : phase initiale. 2004. et al. les amidons et les protéines). Coûteaux M. (2011). dans la seconde phase la vitesse de décomposition est plus lente. Lavelle et al. Palaez. tandis que les mécanismes biologiques incluent l'ingestion et la digestion. La vitesse de décomposition de tous les districts. mais celle-ci peut avoir transformations biologiques comme la dégradation de polymères (l'hydrolyse de la cellulose et hémicellulose) qui fait les exoenzymes des micro-organismes décomposers comme les bactéries et les champignons jusqu'à dimères et monomères. cité par Castellanos-Barliza. (1995). certains phénols. et al. Aerts. ceux-ci sont réglementée par plusieurs facteurs. Par ailleurs. (2011).. (2004) et Coûteaux M. qui est la transformation qui font les micro-organismes à partir matière organiques pour former composés organique pour la faune du sol. la qualité de la litière (par exemple. la vitesse de décomposition de la première phase est rapide et ajoutent la décomposition de matériaux labiles (sucres. champignons et la . car il est nécessaire pour être ingéré pour ces organismes. tiges. On a parlé que transformations physiques et chimiques qui souffrent la litière pendant sa décomposition. ce processus est capable d'avoir trois phases pour la libération de nutriments : une version initiale rapide des composants solubles.Tchimbakala & Bernhard-Reversat 2006. où il y a descend de la lixiviation dans le sol des composés solubles. parmi les transformations chimiques tels que l'humidification. Palaez (2011) et Coûteaux M. (1995). Castellanos-Barliza.

Marshall V. et al. 2011). (2009) ont proposé que le réchauffement climatique intensifie la décomposition de la matière organique sol en résultant la perdue du carbone. 2011. Swift et al. Celui-ci a été considéré par de nombreuses études comme un bon prédicteur de la décomposition (Xuluc-Tolosa et al. la qualité de la litière régule le processus de la décomposition en affectant les micro-organismes du sol à la fois dans ses activités comme sa composition. 2000. par exemple. Villela & Proctor 2002. Preston et al. on peut remarquer que Rustad et al. Singh et al.Litière mélange La qualité de la litière (N et les concentrations de P. . que l'humidité pendant la décomposition seulement ne proviennent pas des conditions climatiques. Liao et al. D’autre part. (2001) . la lixiviation et change le microclimat (La température et l'humidité).) et son tour.3. 2004. Hobbie et al.faune du sol). Bradford M. etc. (1979). celle-ci peut être causée par certains organismes du sol en affectant le taux de décomposition. se décomposent plus rapidement (2) des effets stimulants de composés spécifiques dans la litière (3) l'amélioration des conditions microclimatiques et (4) les interactions entre les niveaux trophiques des décomposeurs Jacob et al. C / N et N / P. essentiellement l'activité enzymatique extra-cellulaire qui permet la décomposition et la perte de masse de la litière. (2002) a considéré que la température et l'humidité affectent l'activité des organismes décomposers. cité par Castellanos--Barliza. Par ailleurs. Prause & Fernández 2007. par exemple quand il y a grands quantité de nutriments disponibles grâce à la litière il y aura major décomposition mais celle-ci diminue avec l’augmentation de concentration de lignine or polyphénols (Gosz et al. cité par Castellanos--Barliza. Palaez.G. celle dernière put être affecté par la concentration d'oxygène et le pH. Il suggère également. Bubb et al. cité par Gartner et Cardon (2004). (2000) ajout que les activités de l'homme affect le biote du sol. Il est difficile de déterminer la contribution relative de chacun de ces facteurs sur la décomposition. 200. ont trouvé que dans le sapin de Douglas et l'aulne ont eu un effet synergique après 32 semaines en mélange dans microcosme. 1. 2000. cité par Allison et al. Huang et al. 1998. 2004). 2002. Palaez. 2004). Trofymow et al. McGrath et al. Martinez-Yerízar et al. cité par Gartner et Cardon. 2003 et Ngoran et al. Fyles et Fyles (1993). (2002). mais à la fin ils sont importants pour qu’il y ait une décomposition et libération de grandes quantités des nutriments (Gartner et Cardon. (2010). modifie la qualité et quantité de la litière. tanins. altère les exsudant des racines. 1972. niveaux élevés de minéralisation et disponibilité de nutriments dans le sol. 2006b Weerakkody & Parkinson. Kumar Agrawal & 2001. peut déterminer la biomasse microbienne et la minéralisation des nutriments (Attiwill & Adams 1993. la lignine. Voir chapitre 2. MacClaugherty and Berg 1987. 2007. celui-ci peut du à: (1) le transfert des nutriments: la décomposition de litière de haute qualité augment la disponibilité des nutriments en causant le transfert des nutriments vers les feuilles de faible qualité. principalement quand on trouve qui la celle-ci se fait avec litière mélange . 2006. 2006. ajoute les caractéristiques physiques et chimiques du sol.

1996. 1995. une espèce non fixatrice d'azote qui croît en mélange avec des essences fixatrice d'azote aura une disponibilité d'azote en mélange par plusieurs façons : (1) azote fixé peut devenir accessible aux espèces non-fixatrices d'azote. (Table 1) . 1986. 2000 . Le mélange de litière avec de la litière d'eucalyptus riches. suggèrent que le microcosme pourrait avoir une influence d'amélioration pendant la décomposition. 2006). Grâce à tout cela l'azote peut être accessible dans sol pour les plantes non-fixatrices.5 %). (1998) cité par Gartner et Cardon (2004). Fisher et Binkley. alors que l'azote aura un effet négatif sur la décomposition des litières riches en carbone récalcitrant comme lignine (Xang et al.. l'azote des espèces fixatrices souvent ont des concentrations plus élevées et qui se décomposent plus rapidement. (3) les plantes fixatrices d'azote peuvent s'appuyer fortement sur l'azote fixé. cité par Forresters et al. Une hypothèse est que l'apport d'azote exogène pourrait réduire le développement et l'activité des champignons filamenteux et ainsi réduire la vitesse de décomposition de la lignine (i) en inhibant la synthèse d'enzymes ligninolytiques (Carreiro et al. Stock et al. 2006). 1988 cité par Allison et al. (2) via l'exsudation racinaire ou de connexions entre les systèmes mycorhiziens racine. feuilles dans les deux études ont été recueillies dans les forêts avoisinantes. selon Richards et al. (Carreiro et al. Paul et al. 2006). 2000) Selon Forresters et al. d'azote et Phosphore après 110 jours d'incubation. après les tissus végétaux et les microbes meurent et se décomposent. En revanche. 2004. négative ou neutre sur la vitesse de décomposition de litière.. cité par Forrester et al. Xiang et Bauhus (2007) n'ont trouvé aucune différence dans la perte de masse. 2001. libérant l'azote dans les cycles à travers l'écosystème (Van Kessel et al. Par exemple.3 %) ou des effets antagonistes (19. 2009 et Carreiro et al. (2006). 2006). Par contre. en termes de perte de masse. seules quelques études où il y a des effets négatifs de la qualité de la litière en mélange sur la décomposition.Salamanca et al. Il est évident que la disponibilité d'azote dans le sol (organique ou minéral) peut avoir des effets positifs. May et Attiwill. tandis que d'additifs (33. Fog. 2011. au moins initialement. 2003. des effets synergiques ont trouvé dans la majorité des études de décomposition de litière en mélangé la (47. alors la chimie de litière peuvent avoir différence au sein des espèces.1 %) étaient moins fréquemment observée. mais pas identiques. (2010). Espèces d'eucalyptus produisent souvent litière avec de faibles concentrations des éléments nutritifs et qui se décompose lentement au cours des premiers stades de décomposition (Guo et Sims. Gartner et Cardon (2004) ont constaté que. cité par Forrester et al. plus facilement décomposables et plus nutritif peut améliorer la décomposition de la litière d'eucalyptus (Briones et Ineson. 1994. À cause de fortes proportions de nutriments qui peuvent ne pas être décomposée (Adams et Attiwill. 2000). Les différences dans la chimie de litière peuvent également être importants . cité par Forresters et al. 2000) ou (ii) en réagissant avec les sousproduits issus de la dégradation de la lignine pour former des composés récalcitrants. Un effet positif de la disponibilité de celui-ci est généralement observé pour les sols riches en carbone labile.

(Fig. cette théorie prédit que les feuilles de l'espèce A se décomposeront plus facilement sous l'espèce A que sous l'espèce B et inversement. ont dit que la théorie du Hold Field Advantage prédit que les populations microbiennes sont adaptées à l'essence qu'elles colonisent. la nitrification ou la respiration du sol (Vivanco et Austin 2008). L’indice de HFA c’est une approche pour calculer l’indice du Hold Field Advantage (HFA) qui donne le pourcentage de la rapide (ou lent) perte de masse de la litière quand il se décompose sous l'espèce d'arbre à partir de laquelle il avait été dérivée (c’est-à-dire en home) que sous les espèces d'arbres différentes. cette litière son place de différents manière (Fig. Ayres et al.1. (2009). Vivanco et Austin (2008). ont fait une révision de littérature.Home Field Advantage Selon Ayres et al. puis ils ont calculé indice de HFA avec les données publiées sur la perte de masse de litière à partir d'expériences sur le terrain des arbres transplantés et réciproquement surveillé sa décomposition à l'aide de sacs de litière. (2010) ont utilisé des feuilles mortes d'espèces individuelles ou mixtes et ont classé le lieu où elles seront placées par le niveau de diversité. 3 Ayres ) et le 77 % des recherches étudiés a été stimulé par la décomposition au-dessus de la plante qui produit la litière. Jacob et al. cette sélectivité peut se devenir au court-terme une adaptation physiologique ou à long terme une évolution. (2009). Aerts 1997. grâce à des populations microbiennes spécifiques. Par conséquent. par exemple. les essences des arbres favorisent à la communauté . (2009) ont trouvé que HFA accélère la décomposition (Fig. (2009). C'est pour cette raison que quand il y a décomposition il y aura une compétition pour ces ressources. 2). cité par Ayres 2009). ont fait une approche expérimentale afin d'isoler les effets de la seule essence et leur mélange avec des autres litières sur les caractéristiques l'écosystème intacts au-dessous d'elles avec de petites variations. (2010) et Ayres et al. En plus.4. la proportion du carbone. Vivanco et Austin (2008). Jacob et al. 2000. Autrement dit. la litière de diffèrent espèces ont une structure et une composition chimique propre par exemple la forme spécifique des feuilles des arbres. c’est pour cette raison que plusieurs recherches ont été observée cette théorie. Ayres et al. Par conséquent devra avoir une sélectivité pour les organismes qui seront efficient en briser la litière dérivée d'essences au-dessous d'elle en résultant le Hold Field Advantage (rapide décomposition de la litière en home qu'en away). Gholz et al. Par Ailleurs. 1985. mais ne pas pour constater quelle est l’interaction entre la litière et le site. (2009) ont suggéré que la composition chimique de la litière (qualité) affecte direct ou indirectement des processus tels que l'immobilisation microbienne. Jacob et al. l'azote et la concentration de lignine (MacClugherty et al. Santiago 2007. puis ils ont mesuré l'index HFA pendant la décomposition et ils ont observé que l'indice le plus élevé de HFA a été trouvée pour la combinaison Fagus-Carpinus (20 % plus élevé de litière perdue de masse en home que''away''après sept mois) Table 2 Vivanco et Austin (2008). (2010) et Ayres et al. étant basé sur la prédominance des espèces utilisées. 1) HFA a été étudié pour savoir l’importance de la qualité de la litière et site de décomposition.

selon Marshall V.G. ils ont constaté que des effets neutres. 2009) Il est important de savoir qu'il y a des expériences qui montrent que cette théorie n'est pas observée pendant la décomposition rapide dans le lieu d'origine ou « indigène » (Ayres et al. ont constaté que la qualité de la litière (défini comme le contenu d'azote initial) a des effets sur la décomposition était différente liée à la complexité de la faune.Organismes décomposeurs La décomposition se fait par l'action combinée de la communauté décomposeur. Ces mêmes auteurs suggèrent que les effets positifs par exemple dans les invertébrés sur les taux de disparition étaient le plus élevé en azote et C mauvaise litière. libérant des nutriments qui seront prises par les producteurs primeurs.G. les champignons et les invertébrés. Pour conclure HFA pourrait être liés à la spécialisation du biote du sol dans la décomposition de la litière produite par la plante au-dessus d'elle. Marshall V. Celle-ci est prédominé par micro-organismes (bactéries et champignons) et organismes fragmentaires (invertébrés du sol) qui dégradent les détritus et les utilisent le carbone organique et des autres nutriments par sa croissance et développement. 2006). cité par Marshall V. positifs et négatifs sont possibles. digèrent et changent la composition chimique de la matière morte. Schadler et Brandl (2004). après sont éventuellement libèrent pour les invertébrés qui le mangent et finalement pour les selles qui modifient la matière organique (Teuben et Verhoef (1992). 2. Cependant. c'est pour cette raison qui est commun les trouvé dans la litière avec concentrations de lignine plus élevé. Les champignons lignolytiques forment des enzymes qui dégradent la lignine.G. (1999) suggère que les celui-ci gardent une substantielle quantité de nutriments dans sa biomasse comme l'azote par exemple les décomposeurs l'utilisent pour synthétiser leurs acides nucléiques et des protéines (bactéries). (Ayres et al. la chitine (e. Cette spécialisation de la biote du sol dans la décomposition des certains types de litière pourrait se manifester de nombreuses façons différentes. Gartner et Cardon (2004) n'ont pas trouvé consistent des effets de la litière en . champignons et arthropodes). (1999) sont immobilisés par les bactéries et champignons temporellement.. Smith et Bradford (2003b). Cependant. cité par Schadler et Brandl (2004). aucun effet sur la taux de décomposition doit être attribué à l'activité de la communauté décomposeurs qui change dans ces mélanges. (1999) ou la mort des bactéries. Les décomposeurs jouent un rôle très important dans le recyclage des nutriments dans tous les écosystèmes du monde. ont fait une révision de la taux de décomposition dans des mélanges (deux ou plus de litière d'espèces végétales).décomposeur en créant une adaptation à conditions spécifiques qui influencent leur propre décomposition. Ils triturent.g. Par contre.

2011. comme les bactéries il y aura un transfert de l'azote de l'essence fixatrice à la no-fixatrice.. Swift et Anderson (1989). Quand diminue la quantité de matière par être dégradé il y aura la chute de l'activité et la diversité de la communauté décomposeur (Loranger-Merciris et al. celle-ci sera plus lente. On peut remarquer que Les résultats de Szanser et al. De plus. L'importance relative des invertébrés diffère d'un site à un autre (Swift et al. cité par Szanser et al.mélange sur la diversité et abondance de décomposeurs. ont constaté que les invertébrés ont besoin de composés richesses avec des microorganismes sur la basse de son alimentation. cité par Szanser et a. pourraient augmenter la proportion de champignons dans les communautés microbiennes du sol et pourraient donc renforcer l'humification (Kajak et al. suggère une haute quantité d'invertébrés on peut le traduire comme une haute décomposition. 1998.Organismes fragmentaires Les fragmentaires sont principalement des invertébrés du sol qui utilisent des matières organiques (font sa catabolisme) et transforment sa qualité en réduisant à petits morceaux pour que les micro-organismes peuvent se nourrir de celle-ci. 2000. cité par cité par Barajas-Guzman et Alvarez-Sanchez (2003). À la fin c'est difficile prédire les effets des invertébrés décomposeurs sur la taux décomposition de la litière.Bactéries et champignons Forreters et al. Par contre. 2011). 2011 suggèrent que grâce à des techniques moléculaires (voir audessous) on peut démontrer que les invertébrés ont une spécialité pour se nourriture. Szanser et a.. Les micro-organismes ont aussi cette spécialisation en produisant un ensemble d'enzymes Pearl et Pinckney (1996). 1979 . Shadler et Brandl (2004).1. mais il y a des autres étudies qui ont montré que l'activité des décomposeurs change par la chimique de la litière qui varie pendant la décomposition. 1984 . pour . parce que grâce l'aide des décomposeurs. Les bactéries ont besoin des nutriments riches en azote. différentes espèces d'invertébrés peuvent être attirés par certains types de litière. 2.2. l'exclusion de certains organismes dans la décomposition. cité par Szanser et al. Seastedt. (2006). 2006. cité par Shadler et Brandl (2004)). Swift et Anderson (1989). cité par cité par Barajas-Guzman et Alvarez-Sanchez (2003).. mais pourraient également différer entre les types de litière et de mélange de litière spécifique. Heneghan et al. remarque que l'utilisation d'une essence fixatrice d'azote (Acacia) avec une essence no-fixatrice d'azote (Eucalyptus) affecte directement la disponibilité de l'azote pour améliorer un système en mélange. ces mêmes auteurs ont remarqué que grâce aux microarthropodes il y aura colonisation des bactéries. (2011) ont indiqué que les macroarthropodes déprédateurs par diminution la densité de la mésofaune fungivorous. En outre. (2011). 2.

D'un côté. . par conséquent des cycles que les bactéries font.Extraction de l’ADN du sol 3. les tanines et la cellulose. pour diminuer la relation C : N de la litière. De l'autre côté. Grâce à celle-ci sont produit par des micro-organismes pendant la décomposition qui varient significativement par espèce des champignons (P<0.La DGGE 3. Sa minéralisation et immobilisation dans son protoplasme. Marshall V. a stimulé l''activité des enzymes extracellulaires de certains champignons pendant la décomposition du substrat (litière) de carbone initial faible. ont travaillé avec des enzymes qui dégradent la cellulose comme la βglucosidase.001).Outils Moléculaires 3.2.g. Allison et al.3-PCR-Q 3. (2006) a décrit que l'activité des bactéries peuvent augmenter quand une espèce avec une haute tenue foliares d'azote (essences fixatrice d'azote) est inclus dans le premier stage où la vitesse de la décomposition est plus rapide. 3. Fog (1988). 4A). cité par Allison et al. (2009) ont remarqué que dans des autres études quelques Basidiomycètes ne sont pas inhibé par l'addition d'azote. Ils ont observé de la même manière que Allison et al. Ils ont observé que l'ajout de l'azote (20 µmg) (Fig. (2000). (2009) l’activité de ces enzymes quand on ajoute l’azote en différent concentration et ils ont constaté que les champignons sont inefficaces dans l'utilisation de carbone par la haute concentration de celui-ci et si on ajoute l'azote peut supprimer la synthèse de quelques enzymes extra-cellulaires (e. mais pas pour l'ajout d'azote (Fig. Forreters et al. Par ailleurs. la leucine amino-peptidase et le polyphénol oxydase. c’est pour cette raison que il est important de mesure ces enzymes parce que on peut reconnaître la réponse des décomposeurs en face à la qualité de la litière. (2000) suggère que les bactéries décomposent la matière organique pour profiter le carbone et des autres nutriments comme l'azote. parce qu’ils augmentent ou maintiennent des taux de minéralisation du CO2 sous l'addition d'azote (Fig. 5 B –E et Fig. enzymes ligninolytiques).1. par exemple le cycle de l'azote et les autres nutriments pourraient être plus accélérés. (2009).G. Carreiro et al. ont travaillé dans microcosme sur l'activité des champignons comme la respiration et les patrons des enzymes la β-glucosidase.4-Pyroséquencage. la Nacetyloglucosidase. 6). 4 D-F). A la fin on peut remarquer que l’addition d’azote sur la litière peut avoir des effets négatives ou positifs en stimulant l’activité de ces enzymes et en améliorant la décomposition. fait possible qui synthétisent les acides nucléiques et des protéines qui ont besoin.déchirer composés comme la lignine. cellobiohydrolase et endocellulose et des enzymes que dégradent la lignine comme la peroxydase et phénol oxydase.

H. M. 10 : 63 – 63. Oikos 104 : 230-246.. Decomposition dynamics in mixedspecies leaf litter. Tree species identity alters forest litter decomposition through long-term plant and soil interactions in Patagonia. Tran T.. Randy R. 2002. 5. (2004). 2011. climate and litter quality.. CARDON Z. Argentina. T. Journal of Tropical Biology 59 : 113-128. R. a. Soil Biology & Biochemistry 41 : 293-302. Litter decomposition and nutrient release in Acacia mangium plantations established on degraded soils of Colombia. – Trends Ecol. G. Austin. Leon-Pelaez JD.Couteaux.GARTNER T. M. 2. Evol.. Eggers. .Castellanos-Barliza J. and mesh size interactions in litter decomposition.Vivanco.G. T. et al. 4. E. (1999) Impacts of forest harvesting on biological processes in northern forest soils. 2008. 7.Allison S.D.. Forest Ecology and Management 133 : 43-60. Journal of Ecology 96 :727-736. (2009) Low levels of nitrogen addition stimulate decomposition by boreal forest fungi. and Newington.Bradford.B.. L. M. S. 3. Jones. Oikos 99 : 317–323. a. A.T. Litter decomposition. Ofrecio M. fauna. 6.Marshall V. Anh-Minh Ta..G. Microbiota. Tordoff.. J. A. LeBauer D.REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 1. 1995.. M.

Viedenz K.. Forest Ecology and Management 233 : 211–230 13-Ayres. (2011) Impact of litter species diversity on decomposition processes and communities of soil organisms Soil Biology & Biochemistry 43 : 9-19 15. Thoma F. (2005).. M.. Brand R. . Ecology 81 : 2359-2365.Jacob M. Oecologia 164 : 1083–1094.. Parkhurst D. Forrester D.L.D. Scherer-Lorenzen M. Kusínska A.Barajas-Guzmán G.8. Cowie A. (2006). Tree Physiology 30: 1192–1208 10-Schäladler M. 2000. Russel S.. Moore J... Repert D.. I. Sieminiak D. (2010.T. Vanclay J. 11-Carreiro M. Parton W. Home-field advantage accelerates leaf litter decomposition in forests.. Mellor N. Polle A. 12-Forrester D. Applied Soil Ecology 24 : 91–100 . (2010) Leaf litter decomposition in temperate deciduous forest stands with a decreasing fraction of beech (Fagus sylvatica). . Soil Biology & Biochemistry 41 : 606-610. Steltzer H. Górska E. Kajaka A. Soil Biology and Biochemistry 37(2) : 329337. E. Wallenstein M.H. Bauhus J.. L.. . 14-Szanser M. Simpson R. Mixed-species plantations of Eucalyptus with nitrogen-fixing trees: A review.. Do invertebrate decomposers affect the disappearance rate of litter mixtures ?. (2009a)..I.. Alvarez-Sánchez J. Bauhus J. The influence of mixed tree plantations on the nutrition of individual species: a review.Richards A.. Kisiel M.C.J. Simmons B. Olejniczak I..E. Wojewoda D. (2003) The relationships between litter fauna and rates of litter decomposition in a tropical rain forest.M.... Wall D.. Microbial enzyme shifts explain litter decay responses to simulated nitrogen deposition.. Ilieva-Makulec K.. Steinweg J.. Sinsabaugh R. K. 9.

Argentine (a) La matière organique restante (%) in situ (observée lorsque la litière et le microsite ont été du même type) et ex situ (décomposition constante en moyenne sur les microsites d'autres monospécifiques) pour les trois espèces de Nothofagus (* P <0. 1 Décomposition de la litière expérimentale dans une forêt mixte tempérée sud de hêtres en Patagonie. Symboles ou les bars sont des moyens (n = 5 dans les incubations in situ et n = 10 pour les incubations ex situ).001). (b) les constantes de décomposition (k) in situ et ex situ pour chaque espèce de litière. ** P <0.01 et *** P <0. une erreur-type de la moyenne est présentée.Fig. Vivanco et al.05. (2008) .

Effets d'affinité et de la diversité sur la décomposition. Microsites ont été définis par l'intersection de la canopée trois arbres dans une zone d'environ 4 m2: Nous avons établi quatre types de microsites dans la matrice de forêt: (i) délimité par des triangles de trois arbres de N. Décomposition de la litière expérimentale dans une forêt mixte tempérée sud de hêtres en Patagonie.Fig. nerveuse et un seul arbre de N. un substrat de litière standard (). et (iv) délimité par des triangles d'un seul arbre de N. Vivanco et al. ont également été préparés. Argentine. dombeyi. dombeyi. Litière: litière de feuilles de trois différentes espèces de Nothofagus a été placé en sacs de litière individuel et un mélange de litière de ces espèces a également été placés ensemble dans sacs de litière unique. (2008) . Tous les types sacs de litière ont été placés dans tous les types de microsites. obliqua. nervosa. (ii) délimité par trois triangles arbres de N. En outre. un seul arbre de N. (iii) délimité par des triangles de trois arbres de N. 2. obliqua. les sacs de litière contenant la litière de feuilles de Populus nigra.

3. indique que HFA a été commun.Fig. (Ayres et al. 2009) . La litière des arbres dans les forêts généralement décomposés plus rapidement en home qu'en away (a). La litière des arbres dans les forêts généralement décomposés rapidement plus en home qu’en away. HFA a été encore plus prononcé entre les biomes.

et les moyens par la même lettre ne sont pas significativement différentes (ANOVA sur les données transformées en log). 2009) . Les barres représentent les moyens (± SE). 4 Réponse des substrats à l'ajout de l'azote. Cumulatif de respiration de CO2 en moyenne sur des substrats en réponse à l'addition N pour toutes les espèces fongiques (A) et chaque espèce (B-F).. (Allison et al.Fig.

La perte de masse de litière en présence des enzymes extra-cellulaire des champignons. et des effets significatifs d'ANOVA sont indiquées sur chaque panneau.. (Allison et al. et l'acide phosphatase (E) sur la perte de masse de substrat de litière. Axe X symboles comme dans la Fig. le polyphénol oxydase (D). Cumulatif de respiration de CO2 (A) et les activités de la b-glucosidase (B). 6. L'ajout d'azote et d'espèces de champignons n'a pas affecté significativement l'activité leucine amino peptidase. la N-acétyl glucosaminidase (C). 2009) . Les barres représentent les moyens (± SE).Fig. 5.

Non = pas de contrôle des champignons. 6. Mor = Mortierella spp. et des effets significatifs d'ANOVA sont indiquées sur chaque panneau. Pho = Pholiota carbonaria . Cumulatif de respiration de CO2 (A) et les activités de la b-glucosidase (B).. et le polyphénol oxydase (D) sur substrat de bois d'épinette. Stimulations des enzymes extra-cellulaires par l’addiction de l’azote. 2009) . Pol = Polyporus varius . (Allison et al.Fig. L'ajout d'azote et d'espèces de champignons n'a pas affecté significativement la leucine aminopeptidase ou les activités phosphatase acide. Pen = Penicillium spp . Agr = Agrocybe praecox. Les barres représentent les moyens (± SE). la N-acétylglucosaminidase (C).

bn = larges feuilles portées + aiguille. ** = LB litterbag.05. (Gartner et Cardon 2004) . *** Les résultats sont dans le mélange. GM microcosme à effet de serre = FM microcosme = champ. d = jours. LP = leafpacks. par rapport aux valeurs prédites de la dynamique des espèces uniques. significatif si <0.* B = feuillus.

2010) .. cordata Selon Ayres et al. 4 et 7 de décomposition de la litière dans des sacs en MONO (n = 3) incubés dans les peuplements monospécifiques (peuplements purs de hêtres. Ils donnent le pourcentage d'un (signe positif) plus rapide ou plus lent d'une perte de masse (signe négatif) de la litière quand il se décompose en ‘‘home’’ (le type de peuplement à partir de laquelle la litière a été dérivée) par rapport en ‘‘away’’(un type de peuplement avec une composition différentes espèces d'arbres) (Jacob et al. sylvatica) à la décomposition de la litière d'Acer platanoides.Tableau 2. C. betulus. F. Indices de l'avantage du terrain (HFA) calculé comparaisons forpairwise de décomposition de la litière de hêtre (F. (2009) Les indices sont basés sur HFA litière perte de masse déterminée après 1. excelsior et T. DL 1). et dans les tribunes multispécifiques de DL 3.