You are on page 1of 10

LES TOTALITARISMES FASCISTES

I DANS QUELLES CONDITIONS NAÎT LE FASCISME ?
A- Quelles sont les conséquences de la guerre ?
• 1) Qu’est ce qui définit la génération des tranchées ? Une expérience unique : guerre de tranchées :  Expérience collective  Tranchées = brassage social  Expérience inédite pour tous  Sentiment de fraternité né des risques pris en commun.  Mort de masse  Mort industrielle  Nombre de morts sans précédents  Incapacité à revenir à vie civile pour une minorité Importance groupes d’anciens combattants :  Arditi en Itali . Vont devenir fasci.  Corps francs en Allemagne : groupes patriotiques se forment dans chaque petite ville, souvent autour de notables proches « Parti national allemand ». Armée organise détachements + ou - clandestins = « Reichswehr noire »: chaque régiment en cours de démobilisation choisit sous-officiers et soldats de métier expérimentés et exempts d'influence marxiste  « corps francs », non reconnus officiellement, peuvent intervenir aux frontières sans compromettre gouvernement aux yeux vainqueurs. Mission = servir troupes auxiliaires pour réprimer extrême-gauche. Armée soutient, partis nationalistes; accorde subsides, fournit armes entreposées dans dépôts clandestins, délègue officiers. Hommes armés disponibles pour toutes les aventures 2) En quoi la guerre a-t-elle révélé une crise de la civilisation européenne ? Fascismes plongent racines dans histoire immédiate sociétés européennes confrontées bouleversements 2° révolution industrielle. o Transformation radicale structures économie capitaliste : importants changements technologiques, utilisation nouvelles sources d'énergie, avènement production de masse qui implique concentration géographique et sociale entreprises. Mise en place grandes unités de production. Renforcement oligarchies dirigeantes. Concentration fortunes. Constitution de puissants empires économiques, effacement de la petite et de la moyenne entreprise. o Accroissement forces de production, et destruction renforce volonté de puissance des peuples en même temps que gravité des menaces qui pèsent sur eux  sentiment d'insécurité ↑ . Déshumanisation complète des rapports entre l'homme et son travail. Plongé dans univers grandes cités industrielles, jeté sur routes de l'exil ( exode rural, immigration ), homme européen subit déracinement profond . o Développement d'un système économique multilatéral mondialisé infiniment plus sensible aux crises et d'une complexité telle que toute prévision rationnelle devient impossible sentiment d'insécurité. Rôle nouveau dévolu à Etat : à conception libéral Etat " neutre " ( maintenir ordre et paix civile) se substitue dans certains milieux économiques idée Etat partenaire privilégié dont on attend appui effectif dans entreprise difficile conquête marchés extérieurs.  interpénétration croissante monde des affaires et de l'appareil étatique. Cet Etat modérément interventionniste, milieux économiques le veulent de + en + efficace. 1

• •

de contestation violente. charité ou démocratie. La propagande nationaliste dénonce la « victoire mutilée ». Cf. non plus esclave résigné mais créateur capable de transformer son destin. n'a aucun mandat sur les ex-colonies allemandes ou turques et son gouvernement se voit contraint de faire évacuer Fiume. Opposant à " morale du troupeau " celle du Surhomme. Foi dans science bienfaitrice de l'humanité et base progrès de toute société. résiste mal en effet à des théories qui nient absolu. Abdication empereur. volonté de puissance. exaltation corps vigoureux et sain. • En Allemagne : thème du coup de poignard dans le dos : Extrême droite dénonce diktat Versailles. Italie ne reçoit que 10 % des réparations. huile d'olive. justice. se heurtent à rude concurrence et au protectionnisme ambiant. Romain Rolland parlera du " tremblement de terre des années 1900 et des éruptions de pensée qui bouleversèrent et incendièrent l'esprit du siècle commençant ". Exportations agricoles formées de produits méditerranéens. occupations de terres par les ouvriers agricoles. o Montée nouvelles catégories sociales et poussée de nouvelles élites qui tendent à contester l'hégémonie des oligarchies en place. • Revanche de l'irrationnel : crise intellectuelle et morale. sainteté.  grande peur classes possédantes • B. traités de paix violent promesse faite à Italie en 1915 pour l'inciter à entrer en guerre. vin. Philosophie = outil de destruction dirigée contre pseudo-valeurs sur lesquelles reposent institutions sécurisantes âge positiviste : droit.Quelles sont les conséquences des crises économiques ? • 1) En Italie : la crise des années 20 Guerre a désorganisé finances italiennes déjà fragiles.  Attitude de refus. stabilité et continuité des choses. Gouvernement social-démocrate. Couverture commerciale ne dépasse pas 35 % en 1919.Problème intégration politique masses. de peuplement slave. et les exportations industrielles formées surtout de produits textiles. Formation de conseils ouvriers qui font fonctionner entreprises.. Nietzsche : lutte acharnée contre pensée rationnelle. o Contestation rationalisme et scientisme sur lesquels avaient reposés conceptions philosophiques de l'élite intellectuelle depuis le XVIII ème. cadres de l'industrie et du commerce. Le pays doit par ailleurs importer l'essentiel des matières premières et de 2 . • En Italie : 1920 : vague de grèves avec occupation dans les grandes usines du nord. fonctionnaires  intégration facile à nouvelle société. Mais agitation sociale continue. dans putchisme et dans 1° fascisme. culte vie dangereuse. Classes moyennes prises entre 2 tendances contradictoires. Problème très aigu dans pays récemment industrialisés et dépourvus traditions libérales. de désespoir qui cherchera expression politique dans l'anarchisme. 3) En quoi la fin de la 1° guerre mondiale génère-t-elle de nouvelles difficultés ? a) En quoi le règlement du conflit génère-t-il des frustrations nationalistes ? • En Italie : principes wilsoniens droit des peuples à disposer d'eux-mêmes = privent Italie de la Dalmatie. petits propriétaires. o Ce qui est surtout remis en cause = déterminisme scientifique et ceci au profit affectivité et culte de l'action. intellectuels déclassés . Janvier 1919 tentative de révolution communiste écrasée dans le sang par les socialistes. Proclamation république.. agrumes. soviets suivant exemple russe). occupé par les volontaires dirigés par d'Annunzio. b) Quel est le poids de la peur de la vague révolutionnaire (cf cours sur fin 1° guerre mondiale) • En Allemagne révolution du 9 novembre 1918 : conseils ouvriers et de soldats (cf. Notion de surhumanité. o ≠ pour catégories menacées par concentration capitaliste : artisans. 1 partie d'entre elles profite modernisation économique et poids croissant appareil étatique = épargnants. héroïsme qui dépasse individualité éphémère et s'affirme dans sacrifice de soi. petits commerçants.

Italie contrainte d'emprunter à l'étranger. comme rentiers et pensionnés. entreprises doivent fermer. au pouvoir depuis 1930.  en France. comme Fiat fondée en 1899. seul homme politique capable de maintenir dialogue réel avec vainqueurs de l'Allemagne. Prise en charge par pouvoirs publics grévistes expulsés de Ruhr par troupes françaises gonfle déficit budgétaire. industrie italienne n'a entamé développement qu'à la fin du XIXe siècle. o Classes moyennes particulièrement touchées par «inflation galopante». Masse monétaire en circulation 10 fois + forte qu'en 1914. Avenir jeunesse compromis. 28 lires. A partir crise de 1929 : retrait capitaux US  crise bancaire. depuis juillet 1913. Mark a perdu ½ de sa valeur /$. chômage↑ : touche 600 000 personnes en 1921. Rathenau. surtout petites entreprises. Déficit budgétaire et restrictions = ↑ prix.  austérité et déflation. Allemagne = situation financière = autres pays belligérants d'Europe. Dégradation : jusqu'au milieu 1921. Prix. Mais grande industrie a emprunté à bon comte pour rembourser en monnaie dépréciée et pour exporter massivement. de dévaluer mark et de mettre budget en déficit pour relancer économie. exigences des vainqueurs réclamant 132 milliards de marks-or au titre des réparations. Avec fin commandes militaires et démobilisation. Provoque augmentation chômage > 6 millions de chômeurs en 1932  désarroi. fait vivre 20 M de personnes.• • • • l'énergie nécessaires. 2) En Allemagne un double choc En 1923 : o Après guerre. Guerre a conduit à déficit budgétaire générateur d'endettement intérieur et d'inflation. Politique appliquée avec grande sévérité ne permet pas relancer la production. Situation depuis longtemps explosive dans Midi et Sicile où densité population forte : troubles agraires s'y X depuis fin XIXe siècle. C. alors que nombreux paysans = aucune terre. symbole d'intransigeance à l'égard de l'Allemagne. Panique aggrave demande au moment où produits se raréfient :  hyper-inflation + chute vertigineuse taux de change. 3 événements ↑ difficultés :  annonce. Privée de la Ruhr. Guerre a aggravé défauts traditionnels économie italienne. à partir de janvier 1923.Face au déficit balance paiements. mais pas plus qu'ailleurs. surtout commerçants et détenteurs revenus fixes. Lire flotte à la baisse : en 1914 . nombre d'entre elles menacées de disparition par ralentissement commandes publiques.5. Structure foncière très inégalitaire juxtapose grands domaines mal exploités. en mai 1921. A l'exception de quelques grandes sociétés.Comment se manifeste la crise politique ? • • 1) La faiblesse des régimes parlementaires a) en Italie Unification récente : pas de véritable société nationale. élimination de Briand en janvier 1922 et arrivée de Poincaré. source de revenus en devise maintenues à l’étranger. voulue et organisée par Poincaré pour contraindre Allemagne à reprendre versement réparations  effondrement monétaire. Concentrée dans le Nord et plus particulièrement dans le triangle Turin-Gênes-Milan. 1 $ = 8 lires. Population ↑ + de 500 000 chaque année Arrêt émigration réduit sommes envoyées au pays par Italiens expatriés. En 1919. o Occupation Ruhr.  en juin 1922. latifundia. assassinat par corps francs de W. faute sources d'énergie et matières premières. Souvenir cuisant crise de 1923 empêche chancelier Brüning. chute monnaie paraît pouvoir être maîtrisée. Agriculture = 46 % population active. en 1920. Prix X par 4 mais salaires par 2. économie paralysée. Monarchie constitutionnelle : 3 . Classes moyennes menacées par prolétarisation et paysans touchés par chute exportations agricoles. loyers et salaires abaissés de 10 %.

Les Allemands et la république. • 1919 : suffrage universel : pape autorise vote catholiques = immense force électorale conservatrice et monarchique. mais toute la population paysanne et une partie même de la population ouvrière. • • • • Mais régime doit assumer responsabilité traité de Versailles : socialistes et Zentrum (cathos) acceptent ratification.) L'Allemagne sera-t-elle longtemps une république. • Constitution votée en 1919 à Weimar = compromis entre tendances centralisatrices et respect autonomie des Länder. Chaque Land conserve vastes pouvoirs : responsabilité éducation. Envoie délégués à Berlin pour former la 2° chambre du Parlement = Reichsrat. équipements publics. Se maintiennent grâce à confiance président de la République ou recourent aux élections anticipées.. Que représente d'autre part la république ? L'humiliation et l'insécurité du présent avec la crainte d'un lendemain gros de privations et de souffrances. disent-ils. Double opposition : communistes et extrême droite. Dans atmosphère troublée. Direction pays = fait de partis de gouvernement libéraux ou modérés sans assise profonde dans pays : Symbole = Giolitti (1903-1914) puis 1920-21. de toute interruption de la vie économique et de toute perturbation de la vie sociale (.. encore que tracassière et inquisitoriale. 2) En quoi la vague révolutionnaire de la fin du conflit marque-telle la vie politique ? Révolution russe = rôle de révélateur : fondation Komintern en 1919 pose problème : 21 conditions d’adhésion  font éclater partis socialistes. On ne change pas.).. Les autres sont d'un avis contraire. ces ennemis jaloux de la race germanique. s'il se concilie les partis bourgeois qu'une nouvelle révolution (1) effraierait. Fonction chef d'État pas purement symbolique. N'allez pas vous imaginer que le Michel (2) allemand fasse peser sur la tête du Kaiser la responsabilité de la guerre qui a mis fin à son bonheur et le poids du désastre national. si impérial que soit le visage que cette République s'est donné ? Là-dessus les opinions diffèrent.  Impuissance gouvernements libéraux à résoudre problèmes. reposent sur coalitions partis. (. b) en Allemagne : la république de Weimar : un compromis fragile • Après répression insurrection spartakiste.. nombre d'États réduit de 25 à 17 et président fédéral peut exceptionnellement dissoudre un gouvernement local. du fait représentation proportionnelle.. Paris. = droit de renvoyer loi devant peuple. sous contrôle assemblée locale (Landtag). ou Chambre des députés élus au suffrage universel. choisi par président de la République dans formations susceptibles de recueillir majorité au Reichstag. les Anglais et le Tsar russe. A partir de 1930.d'un régime aristocratique soustrait au contrôle du parlement. (. par souci d'unitarisme. Mais. 1er novembre 1919. pleins pouvoirs. 4 . ou provinces. bien entendu . La monarchie serait donc constitutionnelle et parlementaire. chanceliers gouvernent par ordonnances ou décrets-lois.  Elections 1919 marquent recul poids des partis traditionnels conservateurs et libéraux au profit du parti socialiste et de la démocratie chrétienne. deviennent de + en + fragiles. les militaires et la classe bourgeoise. les mettait à l'abri des grèves. 2) Personnage mythique incarnant l'Allemand moyen. Vous savez bien que pour cet esprit obtus et simpliste. " Impressions de Berlin ".) Que représente la monarchie aux yeux des Allemands ? L'époque heureuse où l'argent coulait à flot dans l'Empire. gouvernement est responsable devant le Reichstag. conservatrice sur plan social.... Glissement progressif vers droite.). élu au suffrage universel pour 7 ans = légitimité = députés. Depuis 1870 papes recommandent aux catholiques de ne pas voter ==> prépondérance électorale d'une bourgeoisie urbaine et laïque. où ils avaient en abondance de quoi manger à leur faim (.. petite bourgeoisie et artisans : à l'écart vie politique et trouvant mal place dans évolution industrielle ==> anticapitalistes et antiparlementaires. Blocage lié à la persistance des problèmes éco et sociaux. On ne veut pas..) " Baron BEYENS. Tome 3 de l'Histoire de l'Allemagne dirigée par Jacques DROZ. en cas crise nationale. La monarchie est le régime naturel que regrettent aujourd'hui non seulement la noblesse. plusieurs accordent au gouvernement actuel des chances de durée. République de Weimar et régime hitlérien 1918-1945. L'Allemagne glisserait peu à peu au régime démocratique et républicain avec des cadres empruntés à la monarchie et [le régime] s'installerait insensiblement dans les meubles de la royauté. Hatier.en dehors de quelques hobereaux incorrigibles . Nouvelle constitution = république fédérale et présidentielle. endoctriné comme il l'est par ses maîtres. les communistes allemands (les " Spartakistes ") tentèrent à Berlin une révolution qui fut réprimée dans le sang. Mais forme de démocratie directe permet à 1/10 électeurs de demander référendum sur loi votée par députés. 1973. rapporté par Jacques BARIÉTY. les vrais coupables sont les Français. le temps où l'administration. Droite développe thème du « coup de poignard dans le dos.Jusqu’en 1913 : suffrage censitaire très restreint. • Régime apparemment parlementaire : gouvernement dirigé par chancelier. Parmi mes interlocuteurs. majorités gouvernementales qui. Président. en quelques mois les institutions dans lesquelles une nation aussi moutonnière que la nation allemande a vécu enfermée ni le pli séculaire que son passé lui a imprimé. et. 1) En janvier 1919. 1919 " (. police. in Revue des Deux Mondes.

C'est pourquoi nous exigeons la confiscation intégrale de tous les bénéfices de guerre.Nous exigeons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux. il faut expulser les ressortissants des nations étrangères...Tous les citoyens doivent avoir des droits égaux et des devoirs égaux. 3.Nous demandons une augmentation substantielle des pensions des retraités. 25. S'il est impossible de nourrir l'ensemble de la population de l'Etat. l'abolition de la servitude des intérêts.Pour l'exécution de ce programme. 12." 5 .Considérant les sacrifices énormes en biens et en vies humaines que la guerre impose au Peuple.. soit manuellement. (.En quoi les fascismes apparaissent-ils comme une réponse à ces crises ? 1) Comment définir les premiers programmes fascistes ? Programme du parti national-socialiste (1920) "(. 10.Ne peut être citoyen que celui qui fait partie du Peuple. aucun Juif ne peut faire partie du peuple.). Fossé de sang entre les 2 (en Allemagne après répression révolution spartakiste de janvier 1919 par les socialistes). Les journaux dont l'action est contraire à l'intérêt général doivent être interdits (. 15. l'autorité absolue du Parlement politique sur l'ensemble du Reich et sur toutes les organisations. la publication d'une loi permettant l'expropriation du sol sans indemnité pour des besoins d'intérêt général. 11.. 2... II COMMENT LES FASCISTES ACCÈDENT-ILS AU POUVOIR ? A.. 9.Nous exigeons la participation de tous aux bénéfices des grandes entreprises.. à condition qu'elles ne mettent pas en danger son existence. 24.. l'institution de Chambres corporatives et professionnelles chargées de l'application dans les Etats des lois générales édictées par le Reich.Nous exigeons des territoires pour la nourriture de notre Peuple et l'établissement de son excédent de population. 16..... au besoin au péril de leur vie. 5...Nous exigeons.Nous exigeons l'étatisation de toutes les entreprises groupées en trusts. Il combat l'esprit judéo-matérialiste en nous et en dehors de nous. quelle que soit sa confession.Nous exigeons la création et le maintien d'une classe moyenne saine. ni peine.La suppression de tout revenu obtenu sans travail.). nous exigeons : la création d'un pouvoir central fort dans le Reich. Communistes écartés de la vie politique parlementaire (en termes d’alliances) mais rôle de + en + important dans la vie sociale (surtout Allemagne).Celui qui n'est pas citoyen ne peut vivre en Allemagne que comme hôte et doit être soumis à la législation applicable aux étrangers. 4. ni ne heurtent le sentiment ou la morale de la race allemande. Ne peut faire partie du Peuple que celui qui est de sang allemand. L'activité individuelle ne doit pas s'exercer en opposition aux intérêts de la Communauté. Les chefs du Parti promettent de se dépenser sans compter pour la réalisation de ce programme. nous fondant sur les droits des peuples à disposer d'eux-mêmes. 17. soit intellectuellement.) 23.... que l'on tienne le plus grand compte des petits fournisseurs pour les commandes de l'Etat.Le premier devoir de tout citoyen doit être de travailler.Nous exigeons pour le Peuple allemand l'égalité des droits avec les autres nations. (..Nous exigeons que la loi combatte le mensonge politique conscient et sa diffusion par la presse (.. et il est convaincu qu'un assainissement durable de notre Peuple ne peut être obtenu que si chacun est intimement convaincu de ce principe essentiel : l'intérêt général prime l'intérêt particulier..Nous exigeons que l'Etat s'engage à assurer aux citoyens la possibilité de gagner leur vie. 13. 14. En conséquence... l'abrogation des traités de Versailles et de Saint-Germain. la réunion de tous les Allemands en une Grande Allemagne..Nous exigeons la liberté de toutes les confessions religieuses dans l'Etat... Le Parti se place sur le terrain d'un christianisme positif sans se lier confessionnellement à un dogme précis.) 1. l'enrichissement par la guerre doit être stigmatisé comme crime contre le Peuple. la suppression des hypothèques sur biens-fonds et l'interdiction de toute spéculation sur les terrains.. des Etats et des Communes..• • Création de partis communistes  mouvement ouvrier durablement divisé entre réformistes et révolutionnaires. l'expropriation par les communes des grands magasins qui devront être loués à bas prix aux petits commerçants. mais dans le cadre de cette Communauté et pour l'utilité de tous.) 7.

brisent les grèves. Adhère au PS. renouvellement des élites Fondation le 23 mars 1919 à Milan. = idéalisme : régénération par la violence. Comment se déroule l’arrivée au pouvoir ? 1) Le rôle de la violence En Italie : o = action des squadristi. passent à tabac les leaders et militants de gauche. égalitaire et fraternelle. puis avanti. + activisme 2) La conquête du pouvoir par la voie légale. Mussolini demande dissolution Chambre et participation au pouvoir. organe officiel du PS. 1923 en Allemagne Comparaison des programmes Alliance avec classes dirigeantes 3) Qui se retrouve dans les programmes fascistes ?  Classe moyenne prolétarisée  Sous-prolétariat : chômeurs… Une partie de la grande bourgeoisie qui finance ces mouvements B. o en octobre. fils forgeron et institutrice. a) En Italie Mussolini appelé par le roi. o Fort de ce succès. dont reprend direction après guerre qui lui a laissé l’idée que nation au combat = meilleure expression communauté démocratique. fuit en Suisse en 1902 où fréquente des révolutionnaires russes. place San Sepolcro des Fasci italiani di combattimento o = pour l’annexion des Alpes autrichiennes et du littoral adriatique 6 • • • • . Enfance misérable. devient instit en 1901. groupes d’action qui sèment le trouble. élevé dans culte des révolutionnaires du XIXe siècle. Fonde en 14 Il populo d’Italia. tendance socialiste (lotta di classe). Revient ensuite en Italie. (= Chemises Noires) o Grève générale organisée par les syndicats en juillet 1922 brisée par la force par fascistes. Marche sur Rome des Chemises Noires (40 000) En Allemagne : rôle des S. Né en 1883 en Romagne. y est journaliste. animée par grand dessein.• • • • • • • • • Anticapitaliste Antilibéral Antiparlementaire 2) Pourquoi et comment ces programmes évoluent-ils ? Agitation révolutionnaire jusqu’en 1922 en Italie.A.

abolition du Sénat. o Brillant orateur. de militaires comme Ernst Roehm. NSDAP se présente comme parti état et parti société. Il limite à la Bavière la propagande du NSDAP. qui devient contre-révolutionnaire. agri. o Dote parti nouveau nom: NSDAP: National Socialistische Deutsche Arbeiter Partei et organise en août 1921 sections d'assaut Sturm Abteilungen dites SA dotées de chemises brune et brassard à croix gammée. Hitler forme parti de masse avec idée qu’il pourra constituer cadres Etat virtuel. Succès croissant (720 000 membres en 1922) et agitation permanente. Né à Braunau sur l'Inn en Autriche ( ville frontière entre l'Autriche et la Bavière) 20 avril 1889 Adolf Hitler issu famille modeste. Hitler accède à notoriété et rédige Mein Kampf. Jusqu' en 1913. 249) o En fait. expropriation des richesses. acquiert alors idées qui proviennent milieux nationalistes et pangermanistes. b) En Allemagne. o Mais interdit grèves et se fait donner les pleins pouvoirs o Création de la Milice Fasciste. Glissement doctrine. lisant beaucoup. . puis à partir de 1922 des marches et des défilés de propagande. Grièvement blessé par gaz en 1918. o Condamné à 5 ans de prison après échec putsch de Munich en novembre 1923. justice…) o donne au NSDAP structures parallèles pour encadrer société et individu quelque soit son âge. défaite le plonge dans honte et désespoir. Hitler s’entoure d’intellos marginalisé . réforme agraire. Au sommet du NSDAP existe 2 organes de direction PO 1 et PO 2 chargé de saper pouvoir en place et de remplacer par sections spécialisées (Aff etra. Peu redoutable mais le roi ne fait pas intervenir la troupe et appelle Mussolini au pouvoir le 30 octobre 1922 o Mussolini se veut rassurant et forme un gvnt de coalition. Mussolini ne s’intéresse que peu à ce programme. Il veut surtout prendre le pouvoir et développe dans ce but ces thèmes démagogiques. qui le moment venu se substituera au vieil Etat décadent . spécialistes violence systématique à l'encontre adversaires politiques. o = 17000 membres fin 1919. mais les divisions des parlementaires permettent à M de garder le pouvoir. ancien bras droit du chef des corps francs et fondateurs des milices bourgeoises et des sections d’assaut (SA) de Hermann Goering. (ligue des o 7 . sexe ou profession: Hitlerjugend. armée parallèle de défense du régime o Modification la loi électorale et triomphe aux élections de 1924 o Fascistes sont mis en difficulté à l’occasion de l’assassinat du député socialiste Matteoti. Carrière d'Hitler commence à Munich en 1919 : accepte fonctions d'informateur politique que lui propose l'armée. o Chargé propagande de ce parti. o Mise en place de l’État fasciste. se consacre à sa nouvelle fonction: il exploite le sentiment national par des réunions et des manifestations de plus en plus massives. correspondant aux circonscriptions électorales du Reich. o Divise NSDAP en 34 structures locales ( GAUE) dirigé par gauleiter. vie de misère  type même du déraciné. Autodidacte. (doc 5 p. Entre dans groupuscule « association des travailleurs allemands Deutsche Arbeiter Partei fondé par Drexler. Dès lors. presse. finances.• • • • • • • • • = établissement de la République. réactionnaire Election de 35 députés (dont Mussolini) aux élections de 1921 Transformation des Faisceaux en Partito Nazionale fascista. pilote d’aviation qui appartient au milieu industriel du IIe Reich et qui se placera à la tête des SA en 1923. Reçoit soutien industriels et grands propriétaires Italie du nord à l’occasion troubles sociaux 1920. gestion des entreprises par les syndicats.

attribué aux communistes décret suspendant garanties constitutionnelles o arrestations massives d’antifascistes et communistes o déportation à Dachau. le NSDAP recueille 2. Mussolini affirme: « L’expansion des nations est une manifestation de vitalité. annonce aussi une révolution nationale très floue . (groupement nazi d’avocats. au parlementarisme. o grâce à l’appui grande bourgeoisie (et donc presse) et armée o interdiction de tous les partis et syndicats entre mars et juillet o NSDAP parti unique le 14 juillet III.Le fascisme est une doctrine politique définie par 3 traits: 1) Un nationalisme de crispation et d’expansion a) nationalisme humilié et meurtri apparu dans sillage Première Guerre mondiale : thème du coup de poignard dans le dos en Allemagne (l’armée allemande n’a pas été vaincue militairement mais trahie de l’intérieur par la complicité des socialistes. » Nationalisme débouche ainsi sur un expansionnisme (espace vital = lebensraum : revendiqué par l’Allemagne. de médecins. de juriste. promet sa disparition. o déchéance des députés communistes o obtention des pleins pouvoirs le 23 mars. • • Aux élection de 1928. ouvert en mars 1933 Victoire au élections. mais subjectivement. Frick à l’interieur. 12 députés en 28. de profs etc.5%.) DONC parti à vocation de masse En 1928 Hitler crée la SS section spéciale confiée à Himmler.o • • • • • • écoliers nazis. ligue des femmes allemandes). Argument pour dire que l’accession d’Hitler à la chancellerie n’est pas déterminante. au syndicats et partis de gauche. QUELLES SONT LES COMPOSANTES DU FASCISME ? A. 107 en 30 = 2ème parti du Reichstag Juillet 1932 : NSDAP = 37. b) Ce nationalisme se propose un double objectif « renforcer à l’intérieur l’unité et la cohésion de la nation et développer à l’extérieur sa grandeur et sa puissance ». Göring + Goebbels en mars à la propagande o hostilité à République. sauvetage du capitalisme. jeunesses hitlériennes 15-18. o Dissolution Reichstag o SA terrorisent adversaires politiques o incendie Reichstag. Italie fait partie des vainqueurs. ligue des étudiants nazis). elle n’en a pas le sentiment).6 % des voix auprès des jeunes et de la classe moyenne. objectivement. En tête de tous les partis allemands. mais insuffisante. Hitler nommé Chancelier par Hindenburg le 30 janvier 1933 o soutien de l’armée o soutien des industriels Gouvernement de coalition o nazis + conservateurs o seulement 3 ministres nazis (Hitler. Petite baisse en novembre 1932. thème victoire mutilée en Italie (Italie n’a pas obtenu tous les territoires qu’elle revendiquait à la Conférence de la Paix. (ligue des jeunes filles alldes. des communistes et des juifs avec l’ennemi). Hitler promet tout et son contraire : retour à l’ordre. volonté italienne de faire de la Méditerranée un « lac italien » : Mare nostrum 2) Le rejet de 1a démocratie parlementaire pour trois raisons : 8 • • • • • .

A.Volk). multipartisme nuit à unité nationale. Hitlerjugend) et conditionnée par littérature enfantine orientée. Dévouement et camaraderie sont célébrés. Mussolini affirme que « plus que jamais. camps de concentration). Fascisme s’affirme socialiste. Le fascisme est une sensibilité politique 1) Trois grands cultes Fascisme entend modeler nouveau type d’homme  exalte certaines valeurs • héroïsme guerrier. « l’État est l’absolu devant lequel les individus et les groupes ne sont que le relatif». démocratie = individualiste alors que fascisme exalte collectivité (cf. sacrifice. autoritaire. éducation. internements arbitraires. drapeaux. Ballila. des groupements professionnels. P. 2) La soumission au chef Duce en Italie (du latin ducere. La lutte est à l’origine de toutes choses ». des syndicats.. Cette autorité s’affirme rapidement (en Allemagne. Le fascisme. Fascisme se veut et se dit dans le « sens de l’histoire » . militarisé (discipline stricte. en Italie. obéir. commence toujours par supprimer « tout ce qui différencie.Le fascisme est une force politique • • • • • • • C.• • • • • • démocratie = régime faible qui entretient divisions. rituels). le 23 mars 1933. S. Hitler intitule son livre Mein Kampf (mon combat). avec la « mise au pas » à partir des pleina pouvoirs k Hitler. Devise jeunes fascistes italiens = « Croire. art. combattre ». Mussolini entend construire la troisième Rome. tout ce qui entretient la diversité. Pour Mussolini. 1) Le parti unique structure d’organisation commune aux fascistes et aux nazis lorsqu’ils accèdent au pouvoir. Organise oeuvres sociales : dopolavoro en Italie. insignes. révolutionnaire (révolution nationale) mais non marxiste : condamne lutte des classes qui compromet unité nationale. Dans cette perspective chaque geste politique ou même privé acquiert résonance exceptionnelle : fascisme aboutit à dramatisation vie quotidienne. 3) L’aspiration à un nouvel ordre social capable de mettre fin à « l’aliénation » des travailleurs. » B. • Jeunesse présentée comme symbole de renouveau et fluide régénérateur. 3) La politisation de la société Par propagande +embrigadement jeunesse enrôlée par organisations du parti (Enfants de la Louve. en accédant au pouvoir. 9 . démocratie = libérale alors que fascisme autoritaire (censure surveillance.. Mussolini affirme: « Je prends l’homme au berceau et je ne l’abandonne qu’au moment de sa mort où je le rends au pape. courage. Idéologie fasciste = « monopolistique » car imprègne information. le pluralisme » : dissolution des partis politiques. « Force par la Joie » en Allemagne. En Allemagne. ou Proudhon). Hitler invoque « les Romains et les Germains ». D. après la Rome impériale et la Rome pontificale. à partir des lois fascistissimes de 1925). Une police toute puissante (Gestapo en Allemagne. Hitler renoue avec traditions pangermanistes. ensemble vie sociale. lutte sans merci : « Le fascisme méprise la vie commode. Parti national-socialiste des Travailleurs allemands. • Histoire. les peuples ont soif d’autorité. Fascistes recherchent parrainages philosophiques d’extrême gauche (Georges Sorel. en inaugurant ère nouvelle (messianisme). hymne officiel fascisme italien = Giovinezza (= Jeunesse). le Führerprinzip. principe selon lequel l’autorité du chef est indiscutable et l’obéissance à ses ordres un devoir absolu. apôtre de la « violence prolétarienne ». parti fasciste centralisé. uniformes. Ovra en Italie) traque les opposants. Parti hitlérien s’intitule N. Incarne avenir radieux. conduire). pense que son apparition fera date dans l’histoire. de direction et d’ordre ».

Une propagande habile et persévérante finit par amener les peuples à croire que le ciel n’est au fond qu’un enfer et que la plus misérable des existences est au contraire un paradis. » Mépris du « monde bourgeois » et de la recherche du bonheur qui asservit hommes au seul souci d’ « êtres nourris et engraissés » (Mussolini).  L'État fasciste est anti-individualiste puisque les nécessités de l'État passent avant celles des individus : l'homme doit vivre pour l'État et faire abstraction de lui-même. L'État fasciste est nationaliste et anti-intellectuel : chaque nation étant conçue comme un organisme vivant différent.. Par-là s'expliqueront en partie le culte de la violence et l'anti-intellectualisme des fascistes (" Quand j'entends le mot "culture". Use de la force physique et de la violence pour liquider culture qu’il estime nocive et révolue : brûle livres et contraint à l’exil savants (Einstein) ou les écrivains (Thomas Mann) qui n’adhèrent pas à ses valeurs. L'État fasciste est également antilibéral puisque le libéralisme signifie la liberté de chaque individu en tant qu'être autonome et responsable. les trois pouvoirs (législatif. Caudillo en Espagne) de qui émanent tous les pouvoirs et qui détermine les relations politiques. je sors mon revolver "). patronat) doivent harmoniser leurs aspirations particulières pour qu'elles concourent toutes au renforcement du pouvoir intérieur et international de l'État. • 10 . L'État fasciste est antidémocratique et se caractérise par la haine du parlementarisme et donc la suppression du pluripartisme. L'individu n'existe pas en tant qu'être . et accordera à l'irrationnel ainsi qu'aux instincts la primauté sur la raison. Or.2) Trois grands mépris Mépris de la foule : Hitler : « Les foules se laissent plus facilement impressionner par les gros mensonges que par les petits. Le tout est dans l'État qui prend un caractère mystique. Dans ce contexte idéologique. Les groupes sociaux. syndicats.. toute liberté est dans l'État et par l'État. l'État fasciste doit donc tout contrôler et tout organiser : presse. Cet État est conduit par le chef (Führer en Allemagne . exécutif. judiciaire) sont à la discrétion du chef.Quel est la vision et le rôle de l’Etat ? État fasciste est totalitaire : il réclame de l'individu l'abandon de tous ses droits. régulateur de la société. production et même vie privée. économiques et sociales des individus : notion démocratique d'un pouvoir issu de la masse et délégué à ses représentants disparaît. seule son appartenance à la masse ou au groupe a une valeur. Duce en Italie . en principe opposés (prolétariat. pour le système du parti unique dans lequel chacun est sensé se retrouver.. Fascisme = réaction anti-intellectualiste qui entend réhabiliter instinct et puissances affectivité au détriment rationalité.. • Mépris racial : propre au national-socialisme à l’origine puis en Italie après 1938 A. tout droit naturel. L'économie (de paix ou de guerre) est et ne peut être qu'une économie d'État. L’esprit réceptif des foules est très pauvre. Dans l'État totalitaire. le nationalisme niera toute morale universelle. et leur compréhension fort limitée. • Mépris de la culture et de l’intelligence. L'individu n'est qu'une partie d'un tout.