You are on page 1of 2

LES PROBLÈMES EN MONTAGNE

Document 1
Les écosystèmes de vallée de montagne sont vulnérables* à la pollution atmosphérique* due aux transports
routiers. L’altitude et la pente augmentent les émissions* de polluants, l’encaissement* favorise la stagnation*
des masses d’air et le trafic international est souvent important car il existe peu de passages en montagne. Ce
trafic est en constante progression. Gaëlle DELETRAZ, La Pollution des transports routiers

Vulnérable : fragile
Atmosphérique : de l’air
Émissions de polluants : les polluants sont beaucoup plus présents
Encaissement : Lieu qui est resserré entre deux versants abrupts de montagne
Stagnation : le fait de rester immobile

a) De quelle pollution l’auteur parle-t-il ?


b) À quoi est-elle due ?
c) La dernière phrase permet-elle d’espérer une baisse de pollution ? pourquoi ?

Document 2
Le ferroutage consiste à transporter

sur des plateaux de wagons

des semi-remorques routières sans

leurs tracteurs ou des camions


monoblocs.
Avantages du transport par route Avantages du ferroutage
- autonomie - sécurité pour les usagers de la route
- rapidité - pas de pollution sonore
- souplesse - pas de pollution atmosphérique
http://www.ac-grenoble.fr/risqmaj/realisations/38/vaillant/page04.htm

d) Qu’est-ce que le ferroutage ? (Utilise tes mots à toi)


e) Quels sont les avantages et les inconvénients du ferroutage ? (Utilise tes mots à toi)

Document 3
Les zones de montagne renferment de fortes réserves d'eau en raison de fortes précipitations et
d'une couverture neigeuse des zones d'altitude. Le Conseil supérieur de la pêche montre que les
zones de montagne sont touchées par la dégradation de la qualité des cours d’eau. Les causes
principales de cette détérioration sont : la pollution d'origine agricole ou domestique, la pollution
domestique d'origine urbaine et industrielle dans les vallées, la canalisation des cours d'eau, les
séquelles des extractions de granulats, les ouvrages hydroélectriques.
La montagne est perçue comme un grand stade, simple support des activités ludiques plus ou moins
agressives pour le milieu naturel. Le développement considérable de la pratique du ski alpin a
engendré l'extension des milieux urbains, la création de stations en altitude, l'équipement en
remontées mécaniques et pistes de ski, la création ou l'agrandissement des routes, l’augmentation
d'eaux usées et de déchets ménagers, le gaspillage de l'eau et d'énergie (remontées mécaniques,
canon à neige).
Marc Maillet, membre du conseil d'administration de France Nature
Environnement et membre du Conseil national de la montagne
f) Dans le premier paragraphe, à quoi est due la pollution de l’eau ?
g) Pourquoi les stations de ski détruisent les milieux naturels de montagne ?

Document 4
Sondage : OURS, oui !
samedi 28 janvier 2006
Mi-janvier, la Dépêche du Midi a mis en ligne un sondage pour ou contre la réintroduction de l’ours.
Résultats au 26 janvier 2006, 19h : 3093 personnes ont voté.

Le sondage :
Cinq nouveaux ours vont être introduits dans les Pyrénées en avril prochain. Qu’en
pensez-vous ?
Oui, c’est une bonne chose pour favoriser la biodiversité
2730 votes soit 88,3%
Non, pas d’accord. La présence de l’ours est incompatible avec l’élevage.
363 votes soit 11,70%

h) Qu’est-ce qu’un sondage ?


i) Que demandait-on aux internautes ?
j) Pourquoi peut-on dire que l’ours est un problème en montagne ?

Sondage : OURS, oui !


samedi 28 janvier 2006

Mi-janvier, la Dépêche du Midi a mis en ligne un sondage pour ou contre la


réintroduction de l’ours.
Résultats au 26 janvier 2006, 19h : 3093 personnes ont voté.

Le sondage :
Cinq nouveaux ours vont être introduits dans les Pyrénées en avril
prochain. Qu’en pensez-vous ?
Oui, c’est une bonne chose pour favoriser la biodiversité
2730 votes soit 88,3%
Non, pas d’accord. La présence de l’ours est incompatible avec
l’élevage.
363 votes soit 11,70%

h) Qu’est-ce qu’un sondage ?


i) Que demandait-on aux internautes ?
j) Pourquoi peut-on dire que l’ours est un problème en montagne ?

Sondage : OURS, oui !


samedi 28 janvier 2006

Mi-janvier, la Dépêche du Midi a mis en ligne un sondage pour ou contre la


réintroduction de l’ours.
Résultats au 26 janvier 2006, 19h : 3093 personnes ont voté.

Le sondage :
Cinq nouveaux ours vont être introduits dans les Pyrénées en avril
prochain. Qu’en pensez-vous ?
Oui, c’est une bonne chose pour favoriser la biodiversité
2730 votes soit 88,3%
Non, pas d’accord. La présence de l’ours est incompatible avec
l’élevage.
363 votes soit 11,70%

h) Qu’est-ce qu’un sondage ?


i) Que demandait-on aux internautes ?
j) Pourquoi peut-on dire que l’ours est un problème en montagne ?