De notre envoyé spécial en Italie

Flavio Roma «Vu ses qualités,
Mesbah va faire beaucoup de matchs à l’AC Milan»
Allegri (ent.)
«Il aura une seconde chance»
qualifie au Brésil, on passera le premier tour»
De notre envoyé spécial au Gabon

Kadir «Si on se

0-1

«Pour jouer le titre, il faut battre le CSC, le NAHD et la JSMB»
«Les conseils de Halilhodzic m’ont servi»
c’est le meilleur»
USMA

Hannachi-Ighil,

MCA

«Je me rappelle de l’ambiance du 5-Juillet en 2007, on avait peur»

Feindouno
DIMANCHE 29 JANVIER 2012

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1818 PRIX 20 DA

Chaouchi

le clash !
inadmissible qu’il tente d’agresser un dirigeant !»

«Actuellement,

Bracci

Hannachi «C’est

au titre est relancée»

Menad «La course

sur la sellette
USMH

Ollé-Nicolle

Dembélé qualifié

manipulateurs parmi nos supporters» 1-0 Merzekane «C’est la victoire de l’espoir»

Doukha «Il y a des

02
N° 1818 DIMANCHE 29 JANVIER 2012

C a dit lui il
omme

«Le déclic, c’est cet après-midi»
Asselah, gardien de but de la JSK

Bracci et le casse du siècle

Le déclic n’était pas au rendez-vous, la claque oui !

Spaggiari

d’Albert

est un menteur»
Dans notre édition d’hier, nous avons rapporté les propos de l’entraîneur de l’ASMO, Nabil Medjahed, qui accusait Abdelkrim Latrèche de l’avoir agressé physiquement en lui assénant un coup de tête à la fin du match OM-ASMO (00). Réagissant, Latrèche a tenu à apporter un démenti formel à ces accusations en rapportant sa version des faits : «Suite aux mensonges de M. Medjahed qui m’accuse de l’avoir agressé physiquement, permettrez-moi d’apporter un démenti catégorique au contenu de l’article paru dans votre édition de samedi et de vous relater les faits tels qu’ils se sont passés. La partie se déroulait dans de bonnes conditions et dans un fair-play total quand un pétard, jeté de la tribune, a éclaté près de cet entraîneur. Il s’est écroulé par terre et a commencé à hurler. Le voyant dans cet état, les services de la Protection civile et le délégué du match ont accouru vers lui, mais voyant qu’il n’avait rien et qu’il faisait du cinéma, l’arbitre n’a même pas arrêté le match. Et quand le médecin de la Protection civile s’est approché de M. Medjahed, ce dernier lui a asséné un coup de poing. Cela a d’ailleurs été mentionné sur la feuille de match : “Agression de monsieur Medjahed sur le médecin de la Protection civile”. A la fin du match, je me dirigeais tranquillement vers les vestiaires quand j’ai vu M. Medjahed courir derrière mon joueur Raït Billal en lui crachant dessus. Il l’a saisi par la poitrine et c’est là que j’ai réagi en allant pousser Medjahed pour le séparer de mon joueur, en lui disant textuellement : “Arrêtes de faire le cirque”. Quant au fait qu’il était question que je lui succède au RCK, je tiens à rafraîchir la mémoire à cet entraîneur en lui rappelant, d’abord, que j’ai fait partie des gens qui ont fait accéder le RC Kouba et que le président Hadj Bouzid est un frère. A cette époque, je me préparais à me rendre à La Mecque pour effectuer le pèlerinage, et par conséquent, il m’était impossible d’entraîner ni le RCK ni un autre club. L’OM est le seul club que j’ai pris depuis mon retour de La Mecque.»

Latrèche : «Medjahed

Ce n’est pas de la langue de bois
«C’est fini, c’est ma dernière saison à El Harrach» Doukha, gardien de but de la JSK

Belloumi,
une passe à l’aveuglette ratée

A l’issue du match face à l’ESS, qui a vu son équipe réaliser le hold-up parfait, François Bracci avait reconnu que son équipe a marqué le but de la victoire contre le cours du jeu, en avouant qu’il avait même prédit ce hold-up : «Je l’avais prédit, je savais que notre mission allait être difficile face l’ESS à laquelle très peu d’équipes peuvent résister sur son terrain.» Le coach mouloudéen a même comparé ce «vol» commis en terre sétifienne au «casse du siècle» de la banque Société générale de Nice en 1976. «Cela ressemble au casse du siècle commis par Albert Spaggiari à Nice», nous a-t-il déclaré sur un ton ironique. Il est à rappeler qu’Albert Spaggiari est un malfaiteur français d’origine italienne connu pour avoir été le cerveau du «casse du siècle» survenu au niveau d’une agence de la banque Société générale, à Nice, en 1976.

Quand Halilhodzic et Aït Djoudi s’ignorent

Oscar Ruiz est l’un des meilleurs tres au monde. Ce Colombien a notamment dirigé les rencontres France-Afrique du Sud et Grèce-Nigeria lors de la dernière Coupe du monde. Aujourd’hui, il est au centre d’une drôle d’affaire... Mauricio German Sanchez, un ancien arbitre colombien, l’accuse d’abus sexuel pour des faits qui se sont produits le 5 décembre 2010. «Oscar Ruiz m’a appelé et il m’a invité à venir chez lui. Rien d’anormal jusque-là. Il y avait trois chambres. Il était couché sur son lit dans la plus grande des trois. Dans la matinée, il a commencé à se blottir contre moi et à me prendre par le bras. Je me suis séparé de lui immédiatement. Voilà ce qu’il s’est passé», a précisé Mauricio German Sanchez dans un journal de Bogota.

Un arbitre FIFA accusé d’abus sexuel par un collègue arbi-

7 Affrontements entre

blessés parmi les forces de l’ordre

Sanafir et forces anti- émeutes

Belloumi était un génie, il savait tout faire avec un ballon, et, avec sa clairvoyance sur le terrain, il pouvait tout voir. Cela, nos confrères marocains ne le lui contestent pas, et c’est peut-être pour cette raison que, dans une interCe n’est que mercredi passé, à l’occasion de la conférence de presse qu’il avait view qu’il a accordée jeudi passé à Auanimée à Blida, que le sélectionneur national a, pour la première fois, réagi aux jourd’hui le Maroc, soit la veille de la propos tenus par Azzedine Aït Djoudi, au lendemain de l’élimination de l’Equipe déconvenue marocaine face au Gabon, nationale olympique des JO de Londres. Pour rappel, Aït Djoudi avait clairel’ancienne star du football africain a été ment accusé le Bosnien d’avoir rajouté de la pression sur son équipe. «Francheinvitée à donner ses favoris pour cette ment, j’ai été choqué par ses propos. Je suis allé les encourager pour se qualifier et le CAN-2012. Belloumi citera le Ghana, monsieur (ndlr Aït Djoudi) dit, paraît-il, que j’ai mis de la pression sur son équipe. le Maroc, la Tunisie et la Côte d’Ivoire Alors, je dis stop», a répondu Halilhodzic sans trop s’étaler sur le sujet. Les deux pour former le carré final, et on ne sait hommes ne s’étaient plus revus depuis cette sévère élimination contre le Nisi c’est par complaisance ou objectivité. geria, jusqu’à hier où les deux hommes s’étaient déplacés à L’ancien Ballon d’Or africain Tizi Ouzou pour suivre le match JSK-CRB. Tout le ajoutera sans hésiter monde guettait le moindre geste, le moindre requ’il voyait le Maroc gard ou la moindre réaction d’une des deux et la Côte d’Ivoire parties, mais il n’y a rien eu. Halilhodzic, qui animer la finale était accompagné de Cyril Moine, et Aït de cette édiA la tête du Gabon qui organise en ce moment la Coupe Djoudi se sont croisés, mais se sont ignotion. Le d’Afrique des nations, Gernot Rohr a appris une bien maurés, comme s’ils ne s’étaient jamais connus. lendevaise nouvelle, hier matin, soit au lendemain de la victoire du Gabon face au Maroc (3-2). En effet, et c’est le quotidien Sud- main, les Ouest qui révèle l’information. Un homme a été retrouvé noyé Lions de dans la piscine de la propriété de Gernot Rohr, au Cap Ferret. Selon l ’At l a s les premiers éléments de l’enquête, l’homme en question aurait par- s o r t i ticipé, hier, à une soirée organisée dans la propriété. La gendarmeront de rie a ouvert une enquête et ne manquera pas de recueillir des a informations auprès du sélectionneur du Gabon qui s’attendait à l tout, après la bril- course lante qualification par la de son équipe aux plus pequarts de finale, tite des sauf à cette portes en La défaite du CSC au stade Hamlaoui face à l’ASO Chlef, hier, sur le score de nouvelle, pour s’inclinant le moins introis buts à un, n’a pas été sans conséquences. En effet, des affrontements devant le ont éclaté, au stade, entre des supporters et les forces de l’ordre. Cette situa- trigante. Gabon (3-2). tion s’est poursuivie aux alentours du stade lorsque les supporters du club ont tout saccagé sur leur passage. Il a fallu l’intervention des forces anti-émeutes, Une passe à l’aveupour ramener le calme. Malheureusement, on a comptabilisé sept blessés du glette ratée. côté des services de l’ordre. Par ailleurs, les Sanafir ont insulté les joueurs

Un mort dans la piscine de Gernot Rohr !

ainsi que l’entraîneur Rachid Bouarrata, les menaçant de revenir à la charge, suite à cette défaite qu’ils n’ont pas du tout digérée.

Footaises

o L’inf

s bouleversé, le 1-0 l’a soulagé Albert Spaggiari, le père s spirituel de François Bracci... Sayoud s’entraîne s chez lui !!!
s

Driouèche : le 1-7 l’a

ople

s

pe

s

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Équipe nationale

03

Kadir «Si on se qualifie au Brésil, on passera le premier tour»
’ homme en forme des Verts en ce moment, le milieu de terrain de Valenciennes FC, Foued Kadir, a été sollicité par le site Internet de la FIFA pour revenir sur les prochains objectifs qui attendent l’Equipe nationale algérienne sous la coupe du coach Vahid Halilhodzic. Kadir, qui nous avait, sur ces mêmes colonnes, avancé en exclusivité que «s’il faut mourir sur le terrain pour rejouer une autre Coupe du monde avec l’Algérie, on le fera», a montré la même détermination au micro du site de la plus haute instance du football mondial, FIFA.com : «Le but premier, c’est 2014 même si on a vraiment envie de faire la CAN 2013 avant. On a un groupe assez jeune et je suis sûr que si on va au Brésil, on

L

pourra passer les poules. On aurait déjà dû y parvenir en 2010, mais on a été pris par la folie de la Coupe du monde. Nous étions trop émerveillés. En 2014, on saura comment s’y prendre avec trois ans de vécu et plus d’expérience.»

envie, son expérience et sa rigueur, ça ne peut être que du positif pour les mois à venir.»

«L’entraîneur compte sur moi»
Polyvalent et précieux tactiquement, Foued Kadir, qui s’est imposé à Valenciennes comme une pièce maîtresse dans l’échiquier du coach Daniel Sanchez, fait partie de cette pléiade de joueurs qui formeront l’ossature du nouveau système de jeu du coach Vahid Halilhodzic. A ce sujet, le milieu de terrain, qui reste sur trois buts marqués en une semaine, assume son rôle et affirme : «Le fait que je puisse jouer à plusieurs postes et mon envie de travailler me rendent facile à utiliser. L’entraîneur compte sur moi, ça se passe bien avec lui. Je lui montre que j’ai les capacités et les qualités pour être sur le terrain.» Synthèse de Moumen A.

«La rigueur de Halilhodzic nous fait du bien»
Foued Kadir estime que les ingrédients existent pour atteindre cet objectif, surtout après la nomination du nouvel entraîneur Vahid Halilhodzic : «Il y a des progrès, même si ce n’est pas exceptionnel. On repart du bon pied avec un autre sélectionneur qui est arrivé avec sa façon de travailler et sa connaissance du football. Sa rigueur nous fait du bien. Depuis qu’il est là, on est tous repartis de zéro. Comme il le dit, il n’y a pas d’anciens ou de nouveaux, chaque jouer doit gagner sa place. Les meilleurs seront sur le terrain. Avec son

de pouvoir qualifier l’Algérie au Mondial 2014, je n’aurais pas accepté la mission»
Interrogé par le site FIFA.com à propos des joueurs internationaux qui se sont expatriés au Golfe, à savoir Nadir Belhadj, Mourad Meghni, Karim Ziani et Madjid Bougherra, le sélectionneur national a tenu un langage clair et précis, assurant qu’il n’a pas du tout peur de la difficulté de la mission qui l’attend : « Je leur dirai d’élever leur rythme de jeu, car le football au Qatar est complètement différent de celui pratiqué en Afrique qui requiert des qualités particulières pour pouvoir tenir tête à l’adversaire. Je suis quelqu’un de franc et clair. J’aurais refusé le poste si je n’étais pas convaincu de pouvoir qualifier l’Algérie à la CAN-2013 et au Mondial-2014.» M. A.

Halilhodzic «Si je n’étais pas convaincu

Bouazza non convoqué

Après avoir tiré son épingle du jeu contre la Lazio

Auteur d’un doublé

Le driver du Milan AC, Allegri, a affirmé lors de la conférence de presse tenue hier soir, soit la veille du déplacement du groupe à Le retour de Rafik Saïfi à la compétition a d’En-Avant Guingamp sur le score de deux buts à un. Un succès rendu Cagliari, qu’il comptait bien donner une seconde chance à Djamel coïncidé avec une belle victoire d’Amiens rame- Mesbah. Sans donner plus de précisions, Allegri a indiqué qu’avec possible grâce à un doublé magnifique de l’un de ses joueurs algériens, née de l’extérieur, chez Boulogne-sur-Mer, sur le recrutement de l’ex-joueur de Lecce, il n’a plus de problème d’arRyad Nouri, en l’occurrence. Ce joueur, qui est passé par une période le score d’un but à zéro. Saïfi, qui était blessé, a rière gauche : «Avec Antonini, Zambrotta et l’arrivée de Mesbah, je difficile, a frappé en marquant deux buts, offrant ainsi les trois points été incorporé dès l’entame de la rencontre. A peux dire qu’on n’a plus aucun souci à se faire sur le flanc gauche de de la victoire à son équipe. Nassim Akrour a commencé la rencontre la défense. Maintenant, il est clair qu’après avoir pu tirer son épingle court physiquement, en raison de sa d’entrée. Quant à Yahia-Cherif, il a de nouveau été laissé sur le banc de du jeu contre la Lazio, longue absence, il a été remplacé à un touche. A la faveur de ce succès, les Istriens s’éloignent de la zone rouge et Mesbah aura une deuxième quart de la fin par son coéquicomptent six points d’avance sur le premier reléguable. chance.» pier Bazile (75’).

Nouri retrouve son efficacité Le FC Istres Ouest Provence a battu, hier, difficilement la formation

Hameur Bouazza ne figurait pas, hier, sur la feuille de match de Coupe d’Angleterre disputé par Millwall à domicile, contre Southampton. Bouazza, qui avait pourtant retrouvé un temps de jeu assez conséquent, en prenant part aux dernières sorties de son équipe, ne fait de nouveau plus partie des plans de son Retour coach.

Mesbah sera-t-il reconduit ? Après avoir réussi son baptême du feu en
quart de finale de Coupe d’Italie, jeudi face à la Lazio de Rome, Djamel Mesbah est pressenti pour commencer la rencontre de championnat face à Cagliari, ce soir, comme titulaire. Selon quelques sites milanais, l’entraîneur Allegri compte bien lui renouveler sa confiance dans ce match important pour le Milan AC à l’extérieur, afin d’être fixé de manière définitive sur le potentiel de son nouveau joueur. Retenu dans la liste des 18 concernés par cette empoignade, Mesbah est annoncé rentrant.

gagnant de Saïfi avec Amiens

Allegri : «Mesbah aura une seconde chance»

Une première sur le banc pour Yahia

Ancien coéquipier de Mesbah à Lecce et ex-joueur du Milan AC, Massimo Udo esL’attaquant du time que le défenseur algérien est, certes, Mans FC, Idir chanceux de jouer pour un grand club Ouali, a été titularisé comme Milan, mais il précise aussi qu’il aura du mal à s’imposer tant la concurd’entrée contre Châteauroux. Ouali n’a pu se montrer efficace rence est rude au sein de cette équipe : «Mesbah a de la chance de jouer dans un dans ce match perdu à la maison aussi grand club, mais il n’aura pas la sur le score d’un but à zéro. Le tâche facile parce qu’il sera en concurrence Mans s’enfonce dans les proavec d’excellents joueurs milanais.» fondeurs du classeM. A. ment.

Ouali titulaire,

Udo : «Mesbah n’aura pas la tâche facile à Milan»

Le FC Kaiserslautern a tenu bon, hier après-midi, en déplacement à Augsburg, un adversaire direct pour le maintien en Bundesliga cette année. Arrivé en renfort cet hiver en provenance d’Al Nasr, le capitaine d’équipe de l’EN, Anthar Yahia, n’a pas joué ce duel. Il s’est contenté d’une place sur le banc des remplaçants. En dépit de ce point ramené en dehors de ses bases, Kaiserslautern reste toujours reléguable.

Chalali laissé sur le banc
Remis de sa blessure à la cheville, l’attaquant d’Aberdeen, Mohamed Chalali, a été retenu pour la confrontation d’hier contre Dunfermline. Chalali, qui a commencé le match sur le banc, a pris part aux 20 dernières minutes de cette empoignade qui s’est soldée par une victoire d’Aberdeen un but à zéro. Il a été incorporé à la 70’ par son entraîneur à la place de son coéquipier Magennis.

04
Alors que son prêt est peu probable

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Soudani en mauvaise posture

V

ittoria Guimarães est parvenu à mettre un terme à sa série de mauvais résultats en s’imposant avant-hier soir sur le score d’un but à zéro. L’attaquant algérien de Guimarães, Hilal Al Arbi Soudani, n’a pas été utilisé dans ce match gagné face au Nacional de Madère. Laissé sur le banc, Soudani n’a pas joué la moindre minute. A deux jours de la date butoir du marché des transferts, Soudani

n’est pas sûr de trouver un club où il pourra retrouver un meilleur de temps de jeu.

Sa place en sélection est en péril
L’entraîneur national Vahid Halilhodzic s’est plaint de la situation de certains joueurs algériens qui accusent du retard dans le jeu. Hilal Soudani fait partie de ces éléments qui n’ont pas trop eu la chance de jouer avec leurs clubs depuis l’entame de

cette saison. Hormis ce match de Coupe du Portugal qu’il a disputé, l’ancien buteur de l’ASO s’est contenté de quelques brèves apparitions avec Guimarães. Une situation qui le place dans une très mauvaise position en prévision du prochain match de l’EN contre la Gambie. Hilal risque tout simplement de ne pas être du déplacement à Banjul le 29 février prochain. M. A.

ables te des transfér Placé sur la lis ncrète

co Aucune offre uedioura pour G quelques sites

Boudebouz «Si on n’est

Selon fait des afanglais très au ampton, s de Wolverh faire Wolves la direction des ilieu de nm aurait placé so , Adlène terrain algérien liste des la Guedioura, sur cet hiver. sférables de tran i ne fait plus Guedioura, qu du coach ans partie des pl y, est en Mick Mc Carth concurla rude s frais de train de faire le ns son poste. Les Loups e qui existe da à négocier toute prorenc ibles seraient dispon anant de clubs désireux sition de prêt ém . A quelques heures de po oura d’enrôler Guedi ché des transferts, Adlène ar la clôture du m offre concrète indique une n’a reçu aucune ncien joueur de Charle. L’a source du club i menacé d’une demi-sains roi se trouve ai rsqu’on sait qu’il est un n blanche lo ation. so sein de sa form second choix au

li opter Bouzid a failki Sofia pour le Levs ux

était à de Ismaïl Bouzid aer pour la form doigts de sign Sofia. Levski tion Bulgare du rmations rtisé par des fo Cou autres ukrainiennes et a finalement , Bouzid grecques ur Baniyas où préféré opter po uter la ligue disp il sera appelé à iatique. «Efampions as des ch reçu plusieurs fectivement, j’ai de Baniyas offres, mais celle ssante sur le re était la plus inté plan sportif» nous a confié l’ex-joueur de PAS Giannina s qui est resté de mois sans percevoir le moindre salaire en Grèce.

pas allés à la CAN, c’est qu’on ne méritait pas de nous qualifier»
«Franchement, je ne m’inspire de personne, mais comme tout le monde, lorsque j’étais petit, j’aimais bien Zidane. Mais depuis qu’il a pris sa retraite, je n’ai pas franchement d’idole. Bien sûr, on apprécie Messi, Ronaldo et Ben Arfa, mais ma première source, c’était Zizou. Tous les gestes techniques que j’ai appris, c’était dans mon quartier avec mes grands frères et mes potes.» frères. Le moment de la remise du ballon par Cannavaro était très émouvant. Après, on se dit que c’est pour des moments comme ça qu’on joue au foot.»

Le Havre AC a payé cash sa grosse débauche d’énergie consen contre l’OM tie Marseille en Coupe de France dimanche passé. Les coéquipiers de Walid Mes- dé loub n’ont pu se uipe ire d’une éq fa qui se bat d’Arles-Avignon Consiien. pour son maint ent imcomme un élém , déré de son équipe portant mencé la parMesloub a com tigué lui aussi tie d’entrée. Fa gation jouée par cette prolon il n’a pu aller au Vélodrome, Il a cédé sa duel. au bout de ce arade Fonplace à son cam taine (75’).

Mesloub et Le Havre accrochés

I

nvité de l’émission le journal du Sport, Ryad Boudebouz, qui a été interrogé à propos de sa consécration de meilleur joueur algérien, distinction attribuée par les quotidiens sportifs Le buteur et El Heddaf, déclare : «C’est un moment qu’on n’oublie jamais dans sa vie. Le ballon d’Or est une consécration qui me stimule à travailler plus. J’espère que je vais pouvoir encore revivre des moments pareils.»

«On ne doit pas se louper pour la prochaine Coupe d’Afrique»
Interrogé si le fait de n’avoir pas assuré le billet pour la CAN 2012 ne constituait pas une surprise, Boudebouz dira : «Si on n’est pas allés à la CAN, c’est parce qu’on ne méritait pas de nous qualifier. Maintenant, je pense qu’on a les moyens et le staff qu’il faut pour jouer la prochaine Coupe d’Afrique. Il faut surtout penser au pays qui mérite bien de meilleurs résultats.» Moumen A.

«Je ne m’inspire de personne, mais j’aime bien Zidane»
A propos des gestes techniques qu’il réalise, Ryad Boudebouz avoue qu’il s’inspire beaucoup plus de ses grands frères, tout deux footballeurs, et de ses potes de quartier où il a tout appris :

«C’est pour donner de la joie à mes parents que je joue au foot»
Voulant connaître ses impressions au moment où il a reçu le Ballon d’Or des mains de l’exchampion du monde, l’Italien Fabio Cannavaro, Ryad Boudebouz indique : «Je ne vous cache pas que j’ai eu une pensée envers mes parents, mes amis et mes

Après avoir convaincu

Aouedj devrait signer aujourd’hui au FC Bruges
Se trouvant en Belgique depuis quelques jours pour effectuer des essais, Sid-Ahmed Aouedj devrait signer aujourd’hui un contrat le liant au club belge du FC Bruges, selon des informations en notre possession. Le joueur a tout sacrifié pour quitter son club, le MC Oran, et décrocher un contrat professionnel. Même le président du club, Youcef Djebbari, nous a confirmé cette information : «Aouedj devrait effectivement signer au FC Bruges. L’affaire se déroule comme prévu.»

Ghilas frappe de nouveau
A un mois du match contre la Gambie, Kamel Fethi Ghilas est en train de retrouver toute sa classe de buteur avec le Stade de Reims qui lui avait, pour rappel, permis d’enregistrer un retour rapide en sélection. Buteur déjà la semaine passée, Ghilas s’est encore distingué hier de fort belle manière, en délivrant une balle décisive et en inscrivant le troisième but de son équipe à dix minutes de la fin de rencontre face à Angers. Bien servi par l’un de ses camarades en profondeur, l’ancien joueur de Hull City a mis dans le vent le gardien adverse avant de déposer le ballon au fond des filets. Vainqueurs trois buts à zéro, les Rémois s’installent confortablement à la seconde place du classement et sont plus que jamais bien partis pour retrouver la Ligue 1, des années après l’avoir quittée. L’autre Algérien de Reims, Idriss Saâdi, a commencé le match comme remplaçant. Il a fait son apparition à la 86’ à la place de son compatriote Ghilas.

Buteur et passeur décisif

Boudebouda victime d’une blessure au tibia
Brahim Boudebouda devait jouer cette rencontre face à Châteauroux pour aider son équipe qui lutte pour se maintenir en deuxième division française. Cette empoignade, qui s’est déroulée à domicile, était d’une très grande importance pour le FC Mans. Seulement, à la dernière minute, Boudebouda a déclaré forfait pour ce match. Selon une source autorisée, cette absence est due à une blessure que l’ancien Mouloudéen a contractée à l’issue de la dernière séance d’entraînement. Un coup au tibia l’a obligé à faire l’impasse sur cette affiche, après avoir raté quelques matchs.

De notre envoyé spécial au Gabon : Saïd Fellak

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Équipe nationale

05

Feindouno «Je me rappelle encore de l’ambiance du 5-Juillet en 2007.
Toujours aussi courtois, l’attaquant emblématique de la Guinée Conakry, en l’occurrence Pascal Feindouno, a gentiment accepté de répondre à nos questions, hier, à l’issue de la rencontre qui a opposé sa formation de la Sily National au Botswana (6-1). L’ancien Stéphanois nous a parlé des ambitions de sa sélection pour cette CAN et est revenu avec nous sur le fameux match Algérie-Guinée qui s’est disputé le 16 juin 2007 au stade du 5-juillet qui a vu les Guinéens l’emporter 2-0 et barrer ainsi la route aux Verts pour une qualification à la phase finale de la CAN 2008.

On avait peur !»
je ne m’attendais pas à ce large score. Néanmoins, on a réalisé l’essentiel et c’est ce qui compte. Je dois dire qu’on avait bien préparé la rencontre et là, on est très contents. Ce fut une partie facile, n’est-ce pas ? Vu les buts qu’on a marqués, peut-être, mais au début, je vous assure que ça été chaud pour nous. On a réussi à faire le plus important en marquant rapidement et c’est ce qui nous a un peu facilité la tâche aujourd’hui. Vous en avez profité aussi pour soigner votre goal average au cas où… Ah, oui, c’est sûr. Il fallait assurer, on ne sait jamais. On suivra avec attention le résultat de l’autre match pour savoir comment les choses vont se présenter (NDLR : entretien réalisé avant Ghana-Mali qui s’est déroulé hier en soirée). La Guinée a épaté aujourd’hui. Quel sera votre objectif pour cette compétition ? Pour l’instant, on pense surtout à se qualifier pour le prochain tour. Toutefois, on espère que cette fois-ci, on parviendra au moins à atteindre les demifinales. Ça fait trois fois de suite qu’on échoue en quarts de finale. Cette année, j’espère que ça sera la bonne. Cette CAN est marquée par l’absence de plusieurs grandes nations de football, à l’image du Cameroun, de l’Egypte et de l’Algérie. Vous en pensez quoi ? Oui, tout à fait. Les costauds ne sont pas là cette année. Dommage pour eux ! C’est ça le football et il faut l’accepter. On aurait voulu que l’Algérie soit présente à ce rendez-vous continental, mais bon, c’est comme ça ! La tendance au niveau africain a changé, puisque même le Sénégal et le Maroc, qui partaient favoris pour cette CAN, ont été précipitamment éliminés de la compétition. Comment expliquez cela ? Je ne sais pas. Peut-être que c’est à cause de leurs fédérations ou leurs joueurs, je ne saurais vous dire. C’est la loi du foot-

Très belle victoire acquise aujourd’hui (hier, ndlr) face au Botswana. Un commentaire ? Oui, ce fut une belle victoire. Je suis quelque peu surpris car

ball, voilà tout. Lors de la CAN 2008 aussi, l’Algérie n’y avait pas participé et cela en grande partie à cause de vous, la Guinée. Vous vous rappelez de ce fameux match en juin 2007 que vous avez remporté au 5-Juillet (2-0) ? Ah, oui ! On avait peur ce jour-là (il rigole franchement). Le stade était rempli comme un œuf et il y avait une ambiance de folie. Je m’en rappelle bien. Entretien réalisé à Franceville par Saïd Fellak

Ghana 2 - Mali 0
Les Ghanéens passent, ça se complique pour les Maliens
Le second match du groupe D s’est joué dans la soirée entre le Ghana, un des favoris de ce tournoi, et les Aigles du Mali. Les Blacks Stars l’ont emporté sur le score de deux buts à zéro. Les deux réalisations ont été inscrites en seconde période grâce à Asamoah Gyan sur coup franc direct et André Ayew sur un exploit individuel. Le Ghana passe désormais en quarts, alors que la seconde place se disputera lors de la dernière journée entre les Maliens et les Guinéens.

Face au problème de gardien de but et après avoir assisté à USMA-USMH chez La prospection té hier N U20 a débu l’E pection L’opération pros ée N U20 a été entam chez l’E us l’avions inDéfait en championnat, la hier, comme no nos présemaine passée à Xanthi, diqué dans l’une de En effet, l’Olympiakos a recédentes éditions. organisée noué avec le succès cette opération, de but, surtout après perviser le trio sétifien Djabou-Aouau hier soir contre ErDTN, permettra par la avoir été convaincu par dia-Belkhodja. Kaoua continuera à nneur, le gotelis. Les camanouveau sélectio ses qualités techniques, suivre la prestation de Chaouchi. lo, c Nobi rades de Djamel Français Jean-Mar durant le deuxième Le gardien mouloudéen sera eilleur m Abdoun ont arrade sélectionner le stage des joueurs lo- suivi avec beaucoup d’intérêt préparaché une précieuse Selon une source bien informée, le caux. Ainsi, il a décidé en prévision de la nale victoire (3-0). Dénatio d’accorder une impor- staff technique de l’EN, à sa tête Vahid tion de l’Equipe fendu par son coach, N 2013 tance particulière au Halilhodzic, compte suivre attentivequi disputera la CA n qui malgré les critiques qu’il a . L’opératio ment le niveau et les prestations de gardien mouloudéen. ici en Algérie essuyées, Abdoun, qui a été averti dans rès-midi Faouzi Chaouchi, jusqu’à la première Il a envoyé a commencé hier ap techcette empoignade, est resté sur le terrain re semaine du mois de février. Ainsi, le Belhadji à Sétif au niveau du cent pendant 75’ avant de sortir. Par ailleurs, de Sidi sélectionneur national veut s’assurer spécialement nique national l’absence de Rafik Djebbour perdure en ence qu’il peut lui faire confiance à Banjul. pour lui ssa a vu la prés dépit des assurances données par joueur à Mou ine de La preuve que Vahid Sa titularisation à Banjul d’une cinquanta rentes la presse grecque concernant sa blessure au Halilhodzic s’intéresse ne serait pas écartée des diffé genou. joueurs, issus s. On a La même source nous a indiqué que à Chaouchi, il a envoyé lections régionale sé Hassane Belhadji, son la titularisation de Chaouchi à Banjul, présence de cerAprès 6 mois d’absence noté aussi la collaborateur, au stade le 29 février prochain, à l’occasion de qui vont tains techniciens OPOW de Sétif pour cette rencontre face à la Gambie, ns sa misaider Nobilo da e casse-tête des gardiens qu’il assiste à la rencontre ESS-MCA, comptant pour les éliminatoires de la age des directeurs sion, à l’im de but en sélection n’est comptant pour la seizième journée de Coupe d’Afrique des nations 2013, ne De retour après une longue aux. Il est techniques région pas près de connaître son la Ligue 1. Halilhodzic veut avoir un serait pas écartée. Au cas où il contiabsence causée par une e tous les utile à signaler qu épilogue. Bien qu’un stage aperçu sur le rendement de ce gardien. nuerait sur cette lancée, l’enfant de blessure (rupture du lint les ro spécial des portiers ait été Ainsi, Belhadji a établi un rapport po- Bordj Ménaïel figurera dans le onze joueurs retenus passe Sidi gament croisé intére de organisé au centre tech- sitif sur Chaouchi, qui a sorti un grand type qui sera à l’épreuve des Scorpions. trois nuits au cent rieur et du ménisque nique national de Sidi Moussa, match face au leader. Il a même suivi Pour le moment, Halilhodzic est très Moussa. externe) contractée à

Abdoun titulaire,

l’Olympiakos relancé

Halilhodzic accorde une importance

particulière à Chaouchi

Ferradj rejoue

L

sous la conduite du duo Kaoual’entraînement, le isé Belhadji, Halilhodzic est très inNobilo a superv a mois de juillet derRCK-JSK à Koub ission, quiet quant à ce poste. En nier, le latéral droit Continuant sa m ndu assistant au match USMAdu Stade Brestois, Brast re him Ferradj, a retrouvé Jean-Marc Nobilo s’e nhad- USMH, il a suivi attentivement la de Be prestation des deux keepers, la compétition officielle, hier matin au sta de suivre Zemmamouche et Doukha. hier soir, à l’occasion du match dad de Kouba, afin p- Même si ce dernier s’est distinjoué et perdu par son équipe contre le Paris la rencontre RCK-JSK com championnat gué lors de cette partie en arrêSaint-Germain (0-1). Ferradj a commencé la tant pour le rencontre sur le banc. Seulement, la blessure de national des moins de 19 ans. tant un grand nombre de contrairement à son camarade Zebin‹a, après 9 minutes de jeu, a Objectif : prendre note sur ballons, précipité son entrée sur le terrain. Son retour re- les meilleurs joueurs que Zemma. La seule fois où le garforma- dien des Rouge et Noir de Souporté en raison d’un petit bobo au niveau de la renferment les deux ’il oc- stara a été sollicité durant le cuisse (ischio-jambier) a duré un peu de 50 minné qu tions. Etant do nutes, puisque le joueur formé à l’AJ Auxerre a chef de match lui a été fatale en concécupe le poste de ation dant un but sur une erreur été remplacé à la 62’ par Bigne. A un mois du partement de la form il a d’appréciation. Vu cette prestarendez-vous décisif contre la Gambie, Ferradj dé fédération, ès de la n’est pas pour autant sûr de faire partie du groupe aupr quipe de tion, Halilhodzic pourrait jeter suivi, vendredi, l’é son dévolu sur Faouzi Chaouqui se déplacera à Banjul, le 29 février prochain. FAF. ie de la M. A. l’Académ R. chi pour résoudre définitiveH. ment le problème de gardien

Belkhodja, dont beaucoup de choses ont été dites à son sujet. Kaoua sera à Bologhine ce mardi pour MCA-CSC D’autre part, Vahid Halilhodzic a décidé d’envoyer l’autre assistant pour superviser Faouzi Chaouchi : Abdennour Kaoua, l’ancien gardien de but de l’EN. En effet, ce dernier assistera au prochain match du Mouloudia d’Alger face au CS Constantine, prévu au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Kaoua rédigera, à son tour, un rapport sur Chaouchi qu’il remettra au sélectionneur national. Il profitera de cette occasion pour suivre de près le portier du CSC, Amara Daïf, qui a pris part au stage des gardiens de but. De son côté, Vahid Halilhodzic assistera à l’affiche qui opposera la JSMB à l’ESS pour su-

satisfait de son rendement, et semble un peu inquiet quant à la forme du gardien du CSKA Sofia, Wahab Mbolhi. Ce dernier a eu un piètre rendement, à l’issue du match d’application disputé suite à l’annulation d’Algérie-Cameroun. Après USMA-USMH, la concurrence a été complètement relancée Vu la situation, la concurrence dans les bois a été complètement relancée, suite à ce match USMA-USMH qui a complètement changé la donne. La prestation de haute facture de Doukha et l’erreur commise par Zemmamouche ont incité le sélectionneur à revoir ses calculs. Désormais, la concurrence est relancée. Hamza R.

06
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 1

JSK 0 - CRB 1
Affluence : moyenne Arbitres : Necib, Djaghlout, Hadjadji Avertissements : Camara (34’), Rial (37’) (JSK) ; Naïli (39) (CRB) But : Slimani (69’) (CRB)

en première manche, notre qq«Il est vrai qu’équipe manquait de concentration et de sérénité mais on a su résister aux assauts des Kabyles qui nous ont fait reculer d’un cran derrière. En seconde période, on a mis en place une stratégie qui s’est avérée payante, puisque nous avons su comment bloquer les issues sur les côtés et en même temps surprendre l’adversaire. En prenant à la gorge Tedjar et Metref, on a réussi à déséquilibrer cette formation qui manquait de coordination dans le jeu, d’où leur impuissance à percer le mur belouizdadi. Les joueurs kabyles étaient amoindris mentalement et tactiquement. Je crois que notre victoire est amplement méritée. Quant à l’arbitrage, il a été correct même si je dois souligner qu’il avait commis certaines erreurs d’appréciation. Le public du CRB mérite qu’on lui procure de la joie et dommage pour les supporters de la JSK.» Quant à la position que le CRB occupe après ce succès, il nous dira : «Nous sommes en égalité avec la coriace équipe de l’ASO qui reste un sérieux prétendant au titre. Je pense que le championnat est relancé. On négociera match par match mais si l’opportunité d’aller encore plus loin se présente, alors on sautera dessus.»

Menad : «Notre victoire est amplement méritée»

JSK 0
Asselah, Zarabi, Rial, Remache, El Orfi, Metref (Belkalem 89’), Tedjar, Bitam (Ziad 84’), Camara, Hanifi
(Boulemdais 74’),

CRB 1
Ousserir, Naïli, Boukedjane, Abdat,
Benabderrahmane,

Hemani Entraîneur : Ighil

Mammeri, Meghout, Ammour, Rebih (Benaldjia 81’), Kherbache (Oudira 58’), Slimani (Guebli 87’) Entraîneur : Menad

Le Chabab dans une autre dimension
emblée, les Canaris voulaient faire la différence en profitant de la difficulté des Belouizdadis à entrer dans leurs matchs. Bien que les locaux dominent partiellement la première mi-temps sans pour autant se montrer menaçants, mise à part quelques incursions kabyles et les balles arrêtées mal exploitées, cela ne change rien au score. D’ailleurs, c’est Rebih qui, à deux minutes de la pause, a lamentablement raté un but tout fait empêchant ainsi son équipe de prendre l’avantage après un double service de Kherbache et Slimani. C’était l’occasion la plus franche des quarante-cinq premières minutes. , joli mouvement collectif des Kabyles, Tedjar écarte sur le côté gauche Hanifi. Ce dernier fixe son

D’

1’

vis-à-vis et tire instantanément sur Ousserir qui dégage le ballon en corner. Ce fut la première alerte. Cinq minutes plus tard, toujours le même Hanifi n’a pas su profiter de la lourdeur dans l’axe adverse et adresse mollement un tir, intercepté sans peine par Ousserir. Rebih répond par un tir qui a surpris aussi bien ses partenaires que le gardien Asselah qui n’a pu se saisir de la balle qu’en deux temps. Avant le quart d’heure de jeu, un coup franc bien botté à la limite de la surface, Hemani envoie le cuir dans les décors. , El Orfi hérite d’un coup franc, Metref parvient à poser la balle sur la tête de Bitam étrangement seul au second poteau, mais l’ancien joueur du MSPB loupe le cadre, alors qu’il avait les bois

19’

grands ouverts. Les Belouizdadis ont ensuite essayé de sortir de leur camp en tentant d’exercer un pressing constant sur le porteur du ballon, mais ce n’était que brièvement. Bien qu’ils soient costauds derrière, l’entrejeu et l’attaque belouizdadie n’ont pas eu le rendement escompté. A la demi-heure de jeu, le directeur de jeu siffle un coup franc en faveur des Lions du Djurdjura. Metref loin de sa forme tire des 20 mètres, sa balle est allée mourir dans le mur. Le rythme de la rencontre et l’intensité ont été absents. De ce fait, le jeu est resté concentré au milieu. A la 40’, Tedjar a réussi toutefois à inquiéter Ousserir d’une jolie parade, mais ce dernier intercepte le cuir sans problème. Rebih, omniprésent et entreprenant, n’a pas réussi à concrétiser

l’unique potentielle occasion pour ouvrir le score qui en resta là jusqu’à la pause.

Le bourreau a encore frappé
Après une bonne lecture de jeu de l’entraîneur Djamel Menad, son équipe est rentrée sur la pelouse plus déterminée. Cependant, ce sont les joueurs de la JSK qui lancent la première offensive. Hanifi, à court sur l’action, permet au gardien Ousserir d’anticiper sur le ballon. , Naïli de la droite effectue un centre parfait dans le paquet, Rebih saute plus haut que tout le monde, mais la tête mal ajustée est passée audessus de la transversale du portier Asselah. , Rebih, sur le côté gauche, centre, Zarabi a trompé de la tête son

60’

69’

gardien. La balle repoussée par le poteau, Slimani, à l’affût, ne laisse aucune chance et d’une frappe ouvre le score. , Hemani prend le dessus sur Ousserir, le ballon prenait la direction des bois. Benabderrahmane en couverture sauve la cage. Une minute après, Hemani d’une tête piquée a failli faire mouche. La vigilance d’Ousserir a été payante. Les Kabyles ont essayé de jeter toutes leurs forces afin de revenir au score, mais la défense belouizdadie d’une part et la touche personnelle de Menad, d’autre part, ont permis aux Algérois de battre la JSK dans son antre et d’accaparer le fauteuil de leader. Saïd Djoudi

71’

a affronté bonne équipe de la Je suis qq«On buteur JSK.unegrâcedeà nouveau et cela mes coéquipiers qui font un travail énorme pour me mettre dans des conditions favorables. La victoire est bonne pour le moral, mais on ne doit pas s’enflammer car la suite est encore longue et difficile. On jouera le reste de la compétition en essayant de la gérer match par match. Pour terminer, je dois préciser que je suis à ma septième réalisation.»

Slimani : «Un beau succès !»

geant du club. Les deu il s’est accroché ave c un dirix hommes ont même cause ? Ledit dirigea failli en arriver aux nt voulait pénétrer mains. La au vestiaire, mais Igh lui faisant savoir qu’ il l’en a empêché, il ne le connaissait pas et qu’il n’avait nétrer car cela relevai aucun droit d’y pét de l’intimité des jou eurs.

Accrochage entre Ig hi qqEn fin de match, l’entraîneur MezianelIghet un dirigeant

Voici ce qu’a dit Hannachi au
vice-président après le match d’hier

«C’est inadmissible qu’Ighil tente d’agresser un membre du conseil administratif !»
En fin de match, le premier responsable du club, Mohand Cherif Hannachi, a appelé au téléphone le viceprésident afin de comprendre ce qui s’est réellement passé entre Ighil et le dirigeant du club. Hannachi n’a pas caché son mécontentement en lui disant texto : «C’est inadmissible qu’Ighil tente d’agresser physiquement un membre du conseil administratif ! C’est un dirigeant et il est normal qu’il soit proche de ceux qui travaille pour le club.» nécessaires quant à cet incident. Nous devons protéger nos dirigeants. Ce n’est pas normal qu’un entraîneur se comporte de la sorte !»

«C’est inacceptable de perdre 12 points à domicile !»
Quant à la défaite de son équipe, le vice-président nous a fait savoir que le président Hannachi n’a pas hésité à lui lancer : «Jusque-là, nous avons perdu 12 points. C’est inacceptable ! Jusqu’à quand on continuera à perdre des points si facilement à Tizi ? De plus, je trouve qu’il est illogique de faire rentrer un défenseur en fin de match, au moment où l’équipe est en retard d’un but.» S. D.

Les supporters en colère qNous avons assisté à une fin de match houaprès leuse défaite cette amère face au CRB. Les supporters de la JSK n’ont pas hé onter au sité à m ocréneau au m où les ment t joueurs tentaien dans le d’entrer ic tunnel. Le publ n’a pas dikabyle e géré cette second la saison défaite de vait alors que de ur rester gagner po au dans la course . podium

Ighil : «On ne méritait pas de gagner»
«On a pris des risques inutiles» En évoquant la physionomie de la rencontre, Ighil estime que ses joueurs n’ont été présents que lors des 20 premières minutes de la partie. Il dira : «Nous avons bien joué lors des 20 premières minutes, mais par la suite, nous n’avons pas osé. Je dirai aussi que mes joueurs voulaient tellement gagner ce match qu’ils ont pris des risques inutiles. On ne méritait pas de gagner comme on ne méritait pas de perdre non plus. Mais bon, ça reste un match et il va falloir relever la tête rapidement.» «Ça fait toujours mal de perdre de la sorte» Avant d’ajouter : «Le plus gros souci aujourd’hui, c’est de ne pas avoir été constants dans le jeu. On a eu plusieurs occasions nettes de marquer, mais ce problème de l’attaque se pose toujours. Tout le monde connaît nos points forts et nos faiblesses. Je regrette vraiment cette défaite qui fait toujours mal. Perdre un match de la sorte est difficile à digérer. C’est ça le football, une semaine on est bien et parfois on est moins bien.» «Je ne peux accabler mes joueurs car ils font de leur mieux» Quant à la prestation de ses joueurs, le premier responsable du staff technique déclare : «Mes joueurs étaient tout simplement dans un jour sans. Je ne peux les accabler car ils font de leur mieux. On savait que cette rencontre face au CRB allait être extrêmement compliquée. Le CRB joue bien à l’extérieur et de façon très à l’aise. Mais je reste persuadé qu’on aurait pu faire beaucoup mieux avec plus d’efficacité et moins de précipitation.» «J’espère que cette défaite les secouera avant mardi» Comme ce fut le cas après la défaite de l’USMH, Ighil souhaite que ce soit un déclic pour son équipe : «Face à l’USMH, nous avons perdu à domicile, mais cela ne nous a pas empêchés d’enchaîner avec de bons résultats par la suite. J’espère que cette défaite va secouer mes joueurs en prévision du match de mardi prochain face au CAB.» L. A.

q

«On prendra les mesures nécessaires»
Avant d’ajouter : «Ce qui s’est passé en fin de match ne passera pas sous silence. Nous allons prendre les mesures

En fin de match, soit Un bobo au juste après avoir dévergenou ser sa colère dans le vespour Asselah portier tiaire, le premier qLe a Malik Asselah responsable du staff iné la partie technique, Meziane term re de blessée. Il souff u. Il Ighil, a livré des déclauleurs au geno do une rations aux médias devrait passer au- afin d’essayer d’expliéchographie pour quer la défaite de son jourd’ hui ne de équipe sur le score gi connaître l’ori d’un but à zéro. ses douleurs.

q

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

JSK-CRB
Aït Mouloud présent
le titre de vice-champion d’Afrique, président de la qqDe retour de Casablancaleoù l’EN a arrachéFédération algérienne de handball, Djaâfar Aït Mouloud, n’a pas raté l’occasion de suivre le match JSK-CRB au stade du 1er-Novembre. Il était accompagné de l’entraîneur des gardiens de but de la sélection, Daoud.

Coup d’œil Ligue 1
Son TMS a été envoyé par e-mail hier après-midi

07

Dembélé qualifié

Une minute de silence à la mémoire de Cherif Kheddam

prévu, avant le coup d’envoi de partie, les joueurs des deux équipes, les des ql’qComme de l’assistance ontmembresunelastaffs, ainsi que ensemble observé minute de silence à la mémoire du défunt Cherif Kheddam. Pour rappel, le célèbre chanteur kabyle a été inhumé vendredi en début d’après-midi, dans son village natal.

G

rand soulagement pour l’attaquant kabyle Makan Dembélé et les dirigeants de la JSK ! Après plu-

Metref a joué blessé

Meziane Ighil vu juste pour cause, en prenant décision Metref qqFinalement,kabyle a prislaun n’a pas d’aligner hier. Et d’entrée, le coach énorme risque. Finalement, la décision la plus sage aurait été de le ménager puisque le joueur a complètement raté son match.

Accueil chaleureux pour Menad
er

que l’on puisse dire Djamel Menad a toujours au stade du qqLe moinsPour preuve,ladèscote est quehier au 1 -Novembre. son entrée stade, il a été ovationné par les supporters kabyles qui n’ont pas oublié leur ancien joueur qui a fait les beaux jours de la JSK dans les années 80 et 90. Un geste qui a fait chaud au cœur de l’actuel entraîneur du Chabab.

sieurs semaines d’attente, ce fameux TMS a fini par être envoyé par la Fédération iranienne de football. C’est hier après-midi, plus précisément à 15h, que Hanafi, le chargé de ce dossier, a reçu cette lettre sur sa boîte e-mail. Toutefois, et aux dernières nouvelles, les responsables de la Fédération iranienne n’ont pas mentionné les raisons de ce retard. Pour rappel, Makan Dembélé, qui a été recruté par la JSK au début de ce mois, avait déclaré qu’il était bel et bien en fin de contrat avec son exclub Aboomoslem, au moment où certains

l’avaient accusé d’avoir signé pour une autre formation. Il lui manquait donc juste ce TMS qui a tardé à venir. De leur côté, les responsables kabyles commençaient à perdre patience au moment où le club venait d’entamer la phase retour du championnat. Finalement, les interventions du premier responsable du club n’ont pas tardé à porter leurs fruits. A présent, le joueur pourra se concentrer davantage sur sa mission sur le terrain. Il aura sans doute la chance d’effectuer son baptême du feu, ce mardi, face au CAB.

Il a suivi le match à partir de la tribune
C’est au niveau de la tribune d’honneur que l’attaquant malien a appris la nouvelle de sa qualification en championnat. C’est un dirigeant du club qui lui a fait savoir que sa lettre était arrivée. Le joueur a affiché un grand sourire quand on sait que cette histoire l’a beaucoup perturbé. Il est resté jusqu’à la fin de la rencontre pour voir à l’œuvre ses partenaires. A la fin du match, Makan Dembélé nous a accordé un entretien dans lequel il a affiché clairement sa joie d’en avoir fini avec cette histoire. L.A.

«Je vous avais bien
dit que mon contrat était valable»
Aussi tôt son TMS arrivé, nous nous sommes entretenus avec Makan Dembélé pour qu’il nous livre ses impressions. Il a affiché clairement son soulagement sur cette affaire, après avoir passé un sale quart d’heure. Finalement, votre TMS a fini par arriver. Comment avez-vous accueilli cette nouvelle ? Avec un grand soulagement. Depuis ma venue à la JSK, je n’attends que ce TMS Quelle est, à votre avis, la cause de ce retard ? Croyez-moi, je n’en ai aucune idée. En principe, cette lettre devait arriver plutôt que prévu. Une fois que la JSK a émis sa demande, la réponse devait être rapidement rendue. En tous les cas, l’important est que ce TMS soit là. Il va être envoyé au niveau de la Ligue algérienne pour compléter mon dossier de demande de licence. A présent, cette affaire fait partie du passé. Le fait que votre TMS soit arrivé prouve que vous êtes bel et bien libre de tout engagement ? N’est-ce pas ? Je vous avais bien dit que mon contrat à la JSK est bel et bien valable. Je ne suis pas un gamin pour signer dans un autre club. Je savais aussi que j’étais libre de tout engagement. Je connais bien mes droits et mes devoirs. En venant signer à la JSK, je savais qu’il s’agit d’un grand club à l’échelle africaine. Il n’était pas question de jouer à un double jeu avec un club aussi prestigieux. Quel est votre objectif à présent ? Maintenant que ma lettre est arrivée, je veux m’imposer à la JSK. Je sais que ce club me donnera l’opportunité de redonner une autre dimension à ma carrière. Il est impératif pour moi de gagner ma place. Je veux être ce buteur qui manque au club. Je ferai en sorte de répondre aux attentes des supporters et dirigeants de la JSK. A présent, place au terrain ! Pensez-vous pouvoir effectuer votre baptême du feu ce mardi en championnat face au CAB ? J’attendrai d’abord que ma qualification s’officialise. Si tout se passe comme prévu, je souhaiterais avoir la chance de jouer pour la première fois à la JSK. En tous les cas, je me sens en pleine forme. Je m’entraîne au quotidien pour être au top. Si le staff technique me sollicite, je répondrai favorablement à ses attentes. Je souhaite seulement faire mes débuts par une victoire. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

Naïli insulté

sur le terrain, xjoueur de JSK, qqDès son laentrédesBilel Naïli, n’al’epas échappé aux insultes supporters. Toutefois, ce dernier est resté de marbre refusant de répondre aux provocations du public. Il s’est contenté de poursuivre son échauffement. Il faut dire que ce genre d’agissement est de plus en plus fréquent sur nos terrains.

été élu meilleur du mois par quotidien sportif Maracana. est avant qqL’attaquantleSalim Hanifi al’actuel buteur deC’joueur (4 le coup d’envoi de la partie que la JSK buts en Ligue 1, 1 but en Coupe de la CAF) a reçu son trophée sous les applaudissements du public.

Hanifi élu meilleur joueur du mois

Les Espoirs se neutralisent

Espoirs JSK se sont neutralisés, score partout Pourtant, KaqqLes d’un butdeaulascoreavec le CRB.but de hier,lessur le byles avaient mené suite à un Lamhene. Mais juste après l’expulsion de ce dernier en fin de match pour cumul de cartons, les Kabyles ont craqué.

Ighil-Menad, l’accolade

st en toute sportivité que ntraîneur de la JSK Meziane qqC’eCRB,Ighil a souhaité bonnel’echancea àeuson homologue du Djamel Menad. Ce dernier aussi l’occasion de revoir l’actuel entraîneur-adjoint de la JSK, Mourad Karouf.

«Je suis soulagé !»
qui a tardé à venir. Aujourd’hui, je peux me concentrer sur mon travail sur le terrain. J’ai enfin pu voir le bout du tunnel. Je souhaite être qualifié dans les prochaines heures. Vous n’imaginez pas mon soulagement en ce moment. Je suis vraiment passé par une grande pression.

Hannachi aux abonnés absents

premier responsable du club, Mohand Cherif Hannachi, a hier après-midi, qqLekabyle n’abrillé,fait le déplacementpar son absence. Le boss pas au stade, préférant suivre la partie sur le petit écran. Nessakh et Khellili présents qLes deux joueurs convalescents, Chamseddine Nessakh et Sofiane Khellili, étaient présents au stade du 1er-Novembre pour suivre la partie. C’est en tenue de ville que les deux joueurs ont pris place dans la tribune d’honneur. Ils réintègreront aujourd’hui le groupe.

q

Abdeli (manager de Dembélé) :

«Heureux que Dembélé soit qualifié»
Ecarté par le staff technique à cause de son arrivée tardive aux entraînements, le meneur de jeu, Sid Ahmed Aoued, accepte la décision de son entraîneur sans rechigner bien que son retard ne soit en aucun cas prémédité, car pour lui, la séance devait débuter à 16 heures : «Franchement, je croyais que la séance d’entraînement allait débu-

«Il existe une grande confiance entre Hannachi et moi. Maintenant, je suis soulagé et heureux que le TMS du joueur soit arrivé à temps. Je souhaite à Dembélé de réussir.»

Menad menace et sévit
La discipline a toujours été le cheval de bataille de l’entraîneur du Chabab, et Aoued l’a appris à ses dépens à la première incartade, en se voyant carrément écarté du groupe, malgré la méforme et les absences de certains joueurs. L’incompréhension et un certain laxisme laissent désormais place à l’application et au sérieux car le staff technique a souvent affirmé qu’il n’était pas en mesure de sanctionner un joueur si celui-ci n’était pas payé. Il faudrait, dit-il, que «la direction régularise la situation financière de tous les éléments pour que l’entraîneur puisse effectuer son travail et imposer la discipline et sa méthode. Ce qui est, à mon avis, inconcevable en ce moment mais lorsque tout sera réglé, alors on pourraalors instaurer un règlement intérieur digne de ce nom». Cependant, le staff belouizdadi veut frapper fort pour montrer que la discipline est faite pour être

Aoued : «Je ne suis pas un joueur à problèmes»
ter à 16 heures, mais grand fut mon étonnement sur les lieux en constatant que mes coéquipiers s’étaient déjà mis au travail depuis un quart d’heure déjà. Je ne savais pas qu’elle devait se dérouler une demi-heure plus tôt. L’entraîneur-adjoint, Bouhila, est venu à ma rencontre en m’affirmant que je devais m’entraîner pendant vingt minutes, avant de partir.» qu’il a écopé, le joueur est, certes, déçu de ne pouvoir disputer cette rencontre : «Je ne peux pas m’opposer à la décision du coach mais je dois par ailleurs préciser que je n’ai jamais été un joueur à problèmes. Je n’ai pas pour habitude d’avoir ce genre de comportement. Je n’ai pas rejoint mon domicile, préférant rester à Alger pour m’entraîner seul et me préparer pour le prochain match face au WAT, de ce mardi.» Djamel A.

respectée. Il ne suffit plus d’en parler ou d’en discuter, mais il faut passer à l’acte et la mettre à exécution car il y va de l’avenir du club. L’ancien attaquant nîmois a certaines valeurs qu’il voudra mettre en avant pour réussir dans sa mission parce que tout part d’un état d’esprit sain et d’un collectif assidu. Djamel Abed

«Je respecte la décision de Menad»
Concernant la sanction

08

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup de vieux MCA
Le Mouloudia s’impose à l’extérieur après 13 mois et demi de disette

Bracci : «Il faut garder les pieds sur terre»

a victoire obtenue par le Mouloudia en terre sétifienne n’a pas fait perdre le nord à François Bracci qui craint que ses joueurs s’enflamment après avoir pris la mesure du leader. «Vous savez, ici on gonfle très vite après une victoire aussi retentissante. C’est pour cela qu’il faut garder les pieds sur terre et éviter de s’enflammer. La concentration doit être de mise pour les prochains rendez-vous que nous allons enchaîner chez nous», dira Bracci avec beaucoup de lucidité.

L

bouche qui est un joueur exemplaire. Malgré la grippe, il a tenu au prix de soins intensifs à jouer ce match avec la performance que l’on sait.»

«Yachir a été en deçà de son niveau»
Voulant connaître son avis sur le rendement de Samy Yachir, Bracci avoue que son joueur n’a pas eu le rendement escompté. «J’avoue que Yachir a été en deçà de son niveau. Mais je suis persuadé qu’il rectifiera le tir dès le prochain match car il a une âme de compétiteur.»

ballon pour être plus performant à l’avenir. «Pour éviter de se faire acculer dans notre camp et ne pas user de longs ballons, comme nous l’avons fait contre la JSK, il est important d’améliorer notre jeu de conservation.»

«Chaouchi a prouvé qu’il était sans conteste le meilleur»
Pour conclure, nous avons évoqué la prestation de haute facture de Fawzi Chaouchi qui a annihilé à lui seul la majorité des offensives des attaquants sétifiens. «Ce n’est pas du tout une surprise de voir Chaouchi briller de la sorte. Ce type de rendez-vous, Chaouchi l’affectionne tout particulièrement. Une nouvelle fois, il a prouvé qu’il était sans conteste le meilleur gardien en Algérie», nous a confié Bracci avant de quitter la conférence de presse d’après-match. T. Che

qqLa bande à Bracci aura réussi l’exploit de la journée en allant damer le pion au leader du championnat dans son antre du 8-Mai-45 devenu une muraille infranchissable. Avant-hier soir, les camarades de Babouche ont réussi le hold-up parfait en arrachant une victoire dans le temps additionnel. C’est d’ailleurs la première victoire du Mouloudia à l’extérieur depuis belle lurette. Il faut remonter au 3 décembre 2010 pour assister au dernier coup d’éclat du MCA hors de ses bases. C’était face à sa bête noire, le Widad de Tlemcen, sur le score de 2-1 grâce au réalisme de Mokdad et Amroune. Depuis ce succès sous l’ère Alain Michel, il a fallu attendre le 27 janvier 2012 pour revoir le MouLa délégation est loudia remporter enfin rentrée à minuit un match en déplaceA la fin du match contre ment. l’Entente, les joueurs du Mouloudia on t pris aussitôt place dans le bus du club T. Che pour rallier Alger. Après un petit cro chet par Al Yachir pour dîner, les camara Au sujet de son des de Zeddam ont poursuivi leur rou ratage à la te sur Alger. Et c’est vers les coups de minuit que la demi-heure de jeu bande à Bracci est arrivé e à bon port.

«La victoire face à Sétif ne sera belle que si nous battons le CSC»
Toujours dans le même contexte, le technicien corse songe déjà à la confrontation face au CSC qui sera déterminante pour la suite du parcours des Vert et Rouge. «Certes, cette victoire contre Sétif a un impact positif sur le moral des joueurs, mais elle ne sera belle que si nous battons ce mardi le CSC chez nous devant notre public.»

«Le ratage de Berradja aurait pu faire basculer le match»

«Je tiens à saluer le courage de Babouche qui est un joueur exemplaire»
Le coach n’a pu s’empêcher de rendre un vibrant hommage au courage de Réda Babouche qui a dû avoir recours aux infiltrations pour pouvoir jouer ce match. «Je tiens à saluer le courage de Ba-

On ne pouvait solliciter Bracci sans ouvrir une petite parenthèse pour évoquer avec lui le ratage de Berradja qui aurait pu coûter cher à son équipe. «C’est sûr que si Berradja avait transformé en but l’ocCe matin, thalasso casion nette qu’on s’est créée en La à Sidi Fredj première mi-temps, le match aurait Face à l’enchaînement des prime de 10 rencontres à pris une tout autre tournure. raison d’un match chaqu e trois jours, la millions, cette Mais le plus important c’est récupération devient un élément qu’il a su réagir à l’instar de semaine pondérant pour permettre préses partenaires en restant à une A la fin de la rencontre, Omar Ghrib, le reséquipe de rester performa nte. Et c’est concentré.» ponsable de section, a promis à ses joueurs de dans cette optique que les par leur octroyer la prime de 10 millions de cennaires de Ghazi se sont ren tedus à «Il faudra qu’on times cette semaine. Il n’est pas donc exclu que Sidi Fredj pour une séance de thas’améliore dans la les camarades de Ghazi touchent la somme lassothérapie. Tous les mo yens ont conservation du promise avant la réception du CSC, question été mis à la dispositi on des Mouloude booster le moral des troupes qui est déens pour bien préparer ballon» la réception actuellement au beau fixe. A propos de la prestation glodu CSC à Bologhine. bale de son équipe, l’entraîneur T. Che du MCA estime qu’il faudra progresser dans la conservation du

Les Mouloudéens ont eu à peine le temps de se remettre de leur émotion qu’ils ont repris l’entraîn ement hier après-midi les parten . En effet, aires de Babouche ont eu droit à un e séance de décrassage à l’annexe du 5-J uillet. Un programme qui a été rés ervé uniquement aux titulaires. Les rem plaçants, pour leur part, se sont ent raînés normalement avec l’ambition de se faire ce mardi une place au soleil.

Hier, décrassage pour les titulaires

Berradja : «Je m’en serai voulu si nous avions perdu le match»
qqL’occasion manquée par Seddik Berradja à la demi-heure de jeu, alors qu’il avait toute latitude d’ouvrir la marque, n’a finalement pas eu d’incidence sur le résultat final, à son plus grand soulagement. «Si j’ai tergiversé avant de tirer, c’est parce que j’avais l’intention de faire une passe. N’ayant pas de solution, j’ai opté pour le tir, mais le gardien Benkhodja m’a fermé l’angle. Sincèrement, je m’en serai voulu si nous avions perdu le match, mais Dieu merci, nous avons gagné grâce à la solidarité de tout le groupe.»

Zeddam incertain face au CSC
L’élongation au genou droit semble faire toujours souffrir Hamza Zeddam qui a dû se faire violence pour aller au terme de la rencontre. Une blessure qui a remis en question sa participation au prochain match prévu face à son club formateur. Zeddam a dû déclarer forfait au dernier moment, en raison d’une déchirure au mollet droit. Cette fois-ci, c’est une élongation au genou qui pourrait priver Zeddam de se retrouver face à son club formateur. «C’est drôle, depuis que j’ai quitté le CSC, il y a de cela cinq saisons, je n’ai pas joué contre mon club formateur. Ce mardi, ça pourrait être la première fois, si bien sûr je me remets de cette blessure qui me fait souffrir», a déclaré l’enfant de Constantine.

Djallit : «Je reconnais avoir touché le ballon involontairement de la main»
qqLe but salvateur du Mouloudia signé Attafen, amené suite à un débordement de Mustapha Djallit, a été longuement contesté par les Sétifiens, car entaché d’une faute de main. Les joueurs de l’Entente ont eu le sentiment d’avoir été lésés par l’arbitrage trop laxiste avec les Mouloudéens. Voulant avoir la version du concerné, Djallit a été franc et direct : «C’est cela le football. Contre la JSK, j’ai marqué un but valable qui n’a pas été validé. Cette fois, j’ai touché le ballon de la main, mais involontairement, qui a été accepté.»

Yachir : «L’essentiel est d’avoir réussi la passe de trois face à l’Entente »
Au-delà de son niveau habituel comme nous l’avait souligné François Bracci lors de la conférence de presse d’après-match, Samy Yachir, à défaut de briller, a une nouvelle fois gagné son duel face à l’ESS. Ayant déjà battu à deux reprises lors de l’exercice précédent l’Entente sous les couleurs de l’USMH, Yachir va goûter une nouvelle fois aux joies du succès, mais cette fois sous le maillot du Mouloudia. «Les directives étaient de bloquer les espaces sur les couloirs. Et puis, la physionomie du match ne nous a pas permis à nous les attaquants de briller. Le plus important est d’avoir gagné contre Sétif. Je suis heureux, car je viens de réussir la passe de trois, ce qui n’est pas rien face à l’une des meilleures équipes du championnat», a déclaré le joueur émigré. T. Che

Zeddam : «Depuis que je l’ai quitté, je n’ai jamais joué face à mon club formateur»
Au match aller, Hamza

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup de joie MCA

09
L’enfant de Bordj Menaïel, une muraille infranchissable
L’ancien entraîneur du Mouloudia et de l’ESS, Nourredine Zekri, nous avait déclaré que le résultat du Doyen dépendrait essentiellement de la performance de Fawzi Chaouchi. Zekrinho avait finalement vu juste, car Chaouchi s’est dressé avanthier telle une muraille infranchissable face aux attaquants de l’Entente. A tour de rôle, Djabbou, Benmoussa et Aoudia ont tous buté sur l’enfant de Bordj Menaiel. L’arrêt réflexe du pied droit réalisé sur une tête plongeante croisé d’Aoudia juste avant la pause illustre parfaitement la forme éblouissante dans laquelle se trouve actuellement le héros d’Oum Dourman. La régularité en termes de performance devenue le leitmotiv de Chaouchi devrait lui ouvrir très bientôt les portes de l’Equipe nationale avec en ligne de mire ce rendez-vous face à la Gambie.

Chaouchi : «Les conseils d’Halilhodzic m’ont servi et je l’invite à venir me voir contre le CSC»

Un mot sur cette brillante victoire que vous avez obtenue contre l’ESS ? Cette victoire nous fait beaucoup de bien, que ce soit sur le plan psychologique ou comptable. Il était important pour nous de réagir positivement, après le faux concédé chez nous face à la JSK. Vous attendiez-vous à gagner ce match face au leader du championnat ? Nous sommes venus à Sétif avec la ferme détermination de réussir un très bon résultat. Maintenant, ce n’est que du bonheur d’avoir pu arracher dans les temps additionnels les trois points de la victoire, alors qu’on se dirigeait droit vers un match nul. Vous avez été le héros du match avec une prestation de haute facture qui a déstabilisé votre adver-

saire ? En toute modestie, je n’ai fait que mon travail. Il est évident que je suis satisfait de ma prestation, car le plus important pour un gardien est de garder sa cage vierge. Et ma foi, j’estime avoir atteint mon objectif. Malgré les deux tirs sur le poteau des Ententistes, vous êtes resté très confiant ? Il le faut surtout lorsqu’on est un gardien de but. Il fauta aussi reconnaître que j’ai eu de la réussite avec ces deux poteaux. Mais en football, il en faut de la réussite et de la chance, surtout dans des matchs pareils. Avez-vous été affecté par l’attitude du public du 8-Mai-45 qui vous a bombardé d’insultes ? Je ne leur tiens pas rancune, car les supporters de Sétif ont essayé de

me déstabiliser. Mais ce fut peine perdue. Après cette retentissante victoire, peut-on parler de nouveau du titre ? C’est possible, mais cela passe par trois victoires lors de nos trois prochains matchs contre le CSC, le NAHD et la JSMB. C’est à cette condition seulement qu’on pourra espérer jouer le podium, voire plus. Actuellement en superbe forme, beaucoup vous voient le numéro 1 pour le match des Verts face à la Gambie ? Ça serait fabuleux. Mais le fait d’avoir déjà retrouvé l’Equipe nationale me fait beaucoup de bien. Je ne peux pas aussi oublier que c’est grâce au Mouloudia que je suis redevenu le Chaouchi que tout le monde connaissait. Maintenant, moi je vais

continuer à bosser très dur avec l’espoir d’être retenu pour la Gambie. Dans le cas contraire, je respecterai le choix du sélectionneur national, tout en travaillant davantage. Le sélectionneur national Halilhodzic vient de déclarer que seules vos performances pourront vous garantir un retour chez les Verts ? En toute sincérité, tous les conseils que m’a prodigués le sélectionneur national m’ont beaucoup servi pour aller de l’avant. D’ailleurs, j’invite Halilhodzic à venir ce mardi à l’occasion du match contre le CSC pour constater de visu tous les progrès que je suis en train de réaliser. Entretien réalisé par

Grosse déception pour Chichou
Ayant écopé d’un carton jaune juste avant la pause, Hamza Koudri sera contraint de faire l’impasse sur le match de ce mardi contre le CSC. En effet, le milieu récupérateur sera suspendu pour cumul de cartons. Le natif de Mila devra être sur le terrain lors du derby face au Nasria.

Le MCA refuse d’avancer le match du CSC à 15h
qqLa direction du MCA a été sollicitée par la LNFP afin que sa rencontre face au CSC, prévue ce mardi, soit avancée à 15h afin de pouvoir retransmettre cette confrontation sur le petit écran. Cependant, le coordinateur de la section football du club s’est excusé poliment, car il y va de l’intérêt de l’équipe que l’heure du match soit maintenue à 18h, afin de permettre aux supporters d’assister à cette rencontre.

L’AG s’est déroulée au siège du club

Motion de soutien pour Amrous
H
ier, des membres de l’AG du MCA ont répondu à l’assemblée ordinaire provoquée par Sadek Amrous qui s’est tenue au siège du club, à Chéraga. Toutefois, cette assemblée générale ordinaire, qui avait pour ordre du jour de débattre de la situation actuelle du club et des modalités d’élargissement de la composante de l’assemblée générale, s’est transformée en motion de soutien pour Amrous, puisque des membres de l’AG, fustigeant Abdelhamid Zedek, ont demandé qu’une motion de soutien soit votée pour soutenir Amrous et qu’une copie soit envoyée à la DRAG. Ce qui a été fait d’ailleurs sur proposition d’Ahmed Gaceb, dont l’idée a été appuyée par d’autres membres, avant qu’elle ne soit votée à l’unanimité. Outre la motion de soutien à Amrous, les membres présents se sont opposés à toute idée d’élargir la composante de l’AG avant l’élection d’un nouveau président du CSA. Ils ont décidé donc à l’unanimité l’installation d’une commission après l’AGE, et qui sera chargée de recueillir les demandes d’adhésion ainsi que la création de nouvelles sections, à savoir celles du football féminin, la natation, la boxe, la pétanque et l’athlétisme. Des procurations non légalisées et le quorum atteint Le fait notoire dans cette assemblée générale est que ces travaux ont été retardés de quatre heures, pour cause de quorum non atteint, puisque l’entame de l’AG était prévue à 9h30. Ainsi, le groupe de Amrous a fait du porte-à-porte pour recueillir les procurations de certains membres, seulement il faut noter que parmi ces procurations, quelques-unes n’étaient pas légalisées mais qui ont été tout de même prises en considération. Ce n’est donc qu’en début d’après-midi que le quorum a été atteint, avec vingt-etun membres présents et six procurations. Les représentants de la DJSL absents Toutefois, et même si Amrous n’avait pas besoin de l’autorisation de la DRAG pour tenir cette AG, car elle eu lieu au siège du club, l’on se demande si ce dernier a eu l’aval de la DJSL pour tenir les travaux de cette assemblée générale. Il y a anguille sous roche avec cette absence des représentants de la DJSL, l’on se demande pourquoi cette instance n’a pas délégué ses représentants. En effet, ce n’est pas la première fois que les représentants de cette instance brillent par leur absence, lors des dernières assemblées organisées par Amrous. «On a adressé une correspondance à la DJSL, mais le fait que ses représentants ne soient pas présents n’a posé aucun problème, car il y a un huissier de justice qui est présent, et on va envoyer son rapport à la DJSL», nous dira Amrous. Toutefois et du côté de l’opposition, on crie à qui veut l’entendre que cette instance ne pourra jamais envoyer un représentant du fait que Amrous n’est plus reconnu comme président du CSA/MCA. Ou bien comment

Ghrib veut jouer le titre
qqLe coordinateur de la section football, Omar Ghrib, et suite à la victoire de l’équipe à Sétif, n’a pas caché ses ambitions de jouer le titre. Ce dernier, et lors de l’AG, s’est montré serein et ne semblait nullement concerné par le conflit qui oppose Amrous à Zedek, car son seul souci est de trouver les moyens nécessaires pour subvenir aux besoins du club.

expliquer que la DRAG ait délivré un agrément à Zedek ainsi qu’une autorisation pour tenir l’AG qu’il a prévue pour le 4 février prochain. Les pouvoirs publics critiqués par les partisans de Amrous Tout en votant une motion de soutien à Amrous, ses partisans ont critiqué ouvertement les pouvoirs publics. Ils estiment que la DRAG ne devait pas délivrer un agrément et l’autorisation à Zedek d’organiser l’AG. L’un des membres de l’AG n’a pas manqué de critiquer à son tour les pouvoirs publics, se demandant pour quelle raison a été délivré un agrément à Zedek, à cinq mois seulement de la fin du mandat de Amrous, alors que cette affaire date depuis trois années déjà. Ainsi, les présents à cette assemblée ont fustigé les pouvoirs publics en dénonçant la déstabilisation.

Marif a donné une procuration à Amrous
qqAvant l’entame des travaux de l’AG, certains membres nous ont montré la procuration de Rachid Marif qu’il a adressée à Amrous, histoire de dire que l’homme fort du MCA n’est pas favorable à l’AG programmée par Zedek. Du côté de l’opposition, on jure par tous les saints que Marif n’a mandaté personne pour le représenter lors de cette AG.

Comme on change de fusil d’épaule… Ce qu’il y a à retenir dans cette assemblée générale, c’est le fait que les anciens partisans de Amrous sont restés fidèles à leur ligne de conduite. Cependant, les mêmes personnes qui ont voté le retrait de confiance à Amrous, et qui ont pris part aux travaux de l’AGEx pour le destituer, ont tourné casaque maintenant, et se sont alignés à ses côtés, évoquant l’intérêt du club. A l’époque, pourquoi n’avaient-ils pas pensé à la stabilité du MCA ? Ce n’est que maintenant qu’ils se découvrent des vertus de légalistes ! La réalité est tout autre, car leur seul soucis, c’est d’empêcher tout élargissement de la composante de l’AG avant l’élection d’un nouveau président, afin d’élire eux-mêmes le président qu’ils veulent. Sans commentaire. Kamel M.

10

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup franc USMH
Le siège de l’USMH transféré au parc des sports
Laïb et son bureau viennent de déménager d’Hussein Dey pour El Harrach et plus exactement au Parc des sports au nouveau siège de l’USMH qui, depuis quelques mois, subissait des travaux de rénovation. Rappelons que ce nouveau bureau est la propriété de l’APC d’El Harrach dont le premier responsable a décidé de le céder à l’USMH.

Doukha : «Il y a des manipulateurs

parmi les supporters»
casser l’équipe. Durant les matches, le groupe a besoin d’encouragements pour gagner. Les insultes ne font que du mal aux joueurs.»

«Ceux qui viennent pour insulter les joueurs feraient mieux de rester chez eux»
«Cela dit, je demande à ceux qui ne peuvent se rendre au stade sans insulter les joueurs de rester chez eux parce que les joueurs ne peuvent avoir un bon rendement quand ils évoluent sous les insultes de leurs propres supporters, ceux qui sont censés les encourager. Je vous assure que c'est décourageant et même impossible de garder le moral quand on évolue sous les insultes. En plus, cela ne fait qu’augmenter la confiance dans le camp adverse.»

chologiques. Les joueurs ont évolué la peur au ventre comme si on jouait en déplacement. Cela a influé négativement sur leur rendement. N’oubliez pas que la plupart des joueurs sont jeunes et donc n’ont pas d’expérience pour résister à la pression du stade Lavigerie. Ils ont donc besoin d’encouragements de la part de leurs supporters, notamment dans les moments difficiles. Les insultes ne font que diminuer de leurs capacités. Ce sont donc là les vraies raisons des deux défaites à domicile.»

«Laïb et Charef ont redonné une grande dimension à l’USMH»
«J’ai comme l’impression que certains parmi les supporters ont la mémoire courte. Ils ne doivent pas oublier que l’USMH est restée sept ans en deuxième division avant l’arrivée de Laïb. Aucun des autres dirigeants avant lui n’a pu faire accéder l’équipe. Sitôt Laïb arrivé, l’USMH a retrouvé l’élite. La prise en main de la direction technique par Charef a permis a l’équipe de progresser considérablement au point où tout le monde reconnaît que l’USMH est l’équipe qui pratique le meilleur football en Algérie.»

Layati : «Jouer dans l’axe ou sur le côté, je n’ai pas de préférence»
Layati a joué pour la première fois comme défenseur central et s’en est bien tiré. Pour le match contre le MCS, Charef devrait le reconduire dans ce rôle probablement, pour pallier la défection de Ziane Cherif. Interrogé concernant sa préférence pour un poste en particulier, il nous dira : «Depuis mon jeune âge j’ai toujours évolué dans différents postes en défense. Là où l’entraîneur me veut, je répondrai présent. Je n’ai pas vraiment une préférence pour un poste précis. Jouer à droite ou dans l’axe, cela m’est égal. Donc, si le coach me demande de jouer dans l’axe, je suis prêt.»

«J’ai peur pour cette équipe la saison prochaine»
«Comme je viens de vous le dire, c’est ma dernière saison à El Harrach. Je ne pense pas rester la saison prochaine même si on m’offre un pont d’or. J’ai encore quatre mois à passer durant lesquels je compte faire le maximum pour terminer en beauté mon passage à l’USMH. J’espère qu’on atteindra l’objectif tracé en début de saison. J’ai su que Laïb va partir en fin de saison tout comme Charef ainsi que d’autres joueurs en fin de contrat. Cela me laisse perplexe quant à l’avenir immédiat de l’USMH. Mais croyez bien que j’ai très peur pour l’avenir de cette équipe.»

la fin du match contre l’USMA, les journalistes, qui étaient dans l’attente d’une déclaration du gardien de but Doukha, en ont eu plus qu’ils n’en voulaient. Le gardien harrachi, à sa sortie des vestiaires, a provoqué une petite réunion avec la presse écrite pour dire ce qu'il avait sur le cœur. «Permettez-moi de vous demander de ne poser aucune question concernant le match mais juste de m’écouter et d’écrire intégralement ce

A

que je vais vous dire.» Par cette sortie, le gardien harrachi a surpris tous les journalistes venus lui arracher une petite déclaration. C'était donc une petite conférence improvisée par le héros du match USMAUSMH. Le gardien de but harrachi a d’abord commencé par attirer l’attention et mettre en garde les jeunes fans de l’USMH en leur disant qu'il y a parmi les supporters des manipulateurs qui viennent au stade pour casser l’équipe. «Je dirais à tous nos supporters de faire attention aux manipulateurs qui viennent pour

«Les joueurs craignent de plus en plus Lavigerie»
Parlant des raisons des dernières contre-performances de l’USMH à domicile, le gardien de but harrachi a mis cela sur le compte de l’effet psychologique. «Les dernières contre-performances de l’équipe à domicile sont dues à des considérations psy-

Demou : «Cette victoire nous a suffisamment motivés pour battre Saïda»
Demou, le défenseur harrachi est certain que son équipe a les moyens d’arracher une victoire face au MCS. Auteur de prestations remarquables face à l’USMA, le jeune international olympique semble avoir retrouvé ses moyens. Convaincus de ses qualités, l’enfant de Mohammadia est serein à la veille de cette confrontation face au MCS. Interrogé sur sa forme actuelle et sur les chances de son équipe dans cette confrontation, Abdelghani pense que le match sera équilibré mais que la victoire pourrait pencher en faveur de l'USMH. Même s’il reconnaît que la rencontre sera difficile, ce joueur croit en effet fermement que son équipe est en mesure d’arracher les trois points. «Le match est, certes, très difficile, mais nous sommes suffisamment motivés pour faire un grand match», dira l’ancien milieu de terrain du SAM.

Aïssaoui : «Cette victoire ne doit pas nous faire rêver»
Vous avez arraché une précieuse victoire face à l’USMA. Un commentaire ? Je pense que la victoire face à l’USMA est méritée. Ce succès a été réalisé grâce à la volonté du groupe. C'est vrai qu'on n’a pas été très offensifs mais on a procédé par des contres rapides. En plus nous nous sommes bien défendus en défense comme au milieu de terrain. En d’autres termes je dirais qu'on a été plus réalistes. Après les deux défaites consécutives à domicile, beaucoup parmi les supporters étaient inquiets avant ce match contre l’USMA. On suppose que cette victoire va soulager tout le monde à El Harrach… Certainement. Une victoire contre le leader est toujours réconfortante. On est soulagés parce que, dans un derby, tout peut arriver et, en plus, on n’est jamais certain d’un résultat positif. Par cette victoire, vous allez pouvoir mieux négocier vos prochains rendez-vous, n’est-ce pas ? Avant tout, je dirais que notre position actuelle au classement est amplement méritée mais il est vrai aussi qu’elle nous met dans une situation telle que nous serons soumis à une certaine pression du fait que nos supporters seront plus exigeants. Cela nous obligera à fournir plus d’efforts pour arracher d’autres résultats positifs et aborder le reste de la compétition avec la même détermination. A travers les résultats et les prestations de votre équipe, ne pensezvous pas que l’USMH est en mesure de jouer les premiers rôles ? D’abord, je peux dire que ce résultat ne doit pas nous faire rêver. Gagner face à l’USMA n’est pas un exploit pour commencer à voir plus haut. En plus, jouer les premiers rôles ne fait pas partie de nos objectifs On doit d’abord assurer le maintien et après on verra. Parlons de votre prestation. Nombre de ceux qui ont suivi le match s’accordent à dire que vous avez réalisé un bon match… Cela me réjouit beaucoup et m’encourage à faire plus d’efforts. Malgré les critiques de certains, j’ai toujours eu confiance en mes capacités. Une prestation comme celle que j’ai réussie contre l’USMA est une preuve que 'Aïssaoui n’a rien perdu de sa valeur. Il faut aussi dire que j’ai joué sans le moindre complexe.

belle réalisation…
Là vous exagérez un peu. C’est vrai que j’ai réussi le but de la victoire et quelques belles actions mais il faut aussi mettre en exergue le rôle de mes coéquipiers, en défense, notamment au milieu et en attaque. Cela dit, je ne vous apprendrai rien en vous disant que je n’ai fait que mon devoir. Votre équipe est appelée à livrer un match important ce mardi, face au MCS. Comment préparez-vous ce rendez-vous ? Comme d’habitude. Certes, ce match sera difficile mais il n’y a eu aucune préparation spéciale. Le groupe est animé d’une grande volonté pour réaliser un bon résultat. Le MCS est une très bonne équipe, mais nous avons les moyens de nous imposer. Des appréhensions pour ce match ? Non pas du tout mais je dois dire que ce sera un match très difficile pour les deux équipes. Nous allons donc aborder ce match avec une seule idée en tête, rafler les points de la victoire. Ce qui nous permettra d’aborder la suite de la compétition dans de bonnes conditions. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

Vous semblez un peu affecté par les critiques de certains mais vous gardez votre modestie alors que vous avez une part prépondérante à la performance de votre équipe grâce à votre

CG

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup ferme USMA

11

était le match à ne pas perdre, mais en fin de compte, l’USMA n’a pas pu faire mieux qu’essuyer une défaite, la première de cette phase retour, en s’inclinant avant-hier face à l’USMH, à l’occasion du derby algérois de la dix-septième journée par la plus petite des marges. Après la fin de la partie, Didier Ollé-Nicolle n’a pas été épargné par les critiques. En effet, le technicien français a été pointé du doigt comme étant le responsable de cet échec, en tant que premier responsable de la barre technique. Hué et insulté juste après le deuxième changement qu’il a effectué en sortant Djediat et en incorporant à sa place Daham, nombreux sont les amoureux du club qui ont estimé que si leur équipe préférée a perdu, c’est parce qu’elle a joué sans âme face à une formation banlieusarde au bord de la crise, suite à ses deux dernières défaites concédées à domicile. Les Rouge et Noir devaient profiter de cette situation, mais ils ont été défaits par une équipe amoindrie et composée de plusieurs éléments venus de divisions inférieures. Di-

C’

plus l’unanimité
dier Ollé-Nicolle n’a pas su trouver les mots qu’il faut pour booster ses protégés et c’est ce qui a coûté trois précieux points au final. En plus de leur rendement, loin d’être celui d’un futur champion, les choix tactiques et surtout les changements effectués par l’ancien coach de Nice et de Xamax Neuchâtel n’ont pas trop convaincu. Sortir Djediat qui fut plus présent au lieu de Boumechra qui marchait sur le terrain aurait été plus judicieux. Sa sortie a vidé le milieu de terrain compliquant ainsi la tâche aux attaquants qui n’ont plus reçu de bons ballons. Durant plusieurs minutes, l’USMA a joué avec quatre attaquants et deux milieux de terrain seulement, Lemmouchia et Boumechra en l’occurrence.

Ollé-Nicolle ne fait

relever la tête, avoir accepté de et vite» Il était l’un des rares joueurs à
revenir sur la défaite essuyée par son équipe avanthier contre l’USMH. Pour Mohamed Rabie Meftah, ce n’est pas l’USMH qui a été plus forte, mais c’est plutôt l’USMA qui n’a pas su gérer le derby. Ecoutons-le.

Meftah «Il faut

été de reporter ses débuts. Alignée lors du dernier quart d’heure, la seule recrue hivernale des Rouge et Noir n’a rien pu faire. N’ayant touché que quelques ballons qu’il a ratés, N’gal n’a pas montré grandchose. Préféré à Kalu Uche, Babacar Gueye ou encore à King Osanga, il doit faire plus d’efforts pour prouver qu’il mérite de défendre les couleurs d’un club comme l’USMA.

Ollé-Nicolle déjà sur la sellette
Déçu par la défaite, Ollé-Nicolle n’a pas voulu s’adresser aux journalistes. Conscient que cette défaite n’allait pas arranger ses affaire, ni celles du club, le technicien français sait qu’il est sur la sellette et qu’il ne fait plus l’unanimité. D’ailleurs, il lui est reproché de ne pas maîtriser le groupe. Le technicien français a fauté en ne sanctionnant pas les quatre joueurs qui ont raté la dernière séance d’entraînement ainsi que Daham et Ouznadji qui se sont disputés sans en être rappelés à l’ordre. En plus de la discipline, le coach a souvent parlé de l’effectif qui, selon lui, n’est pas équilibré. Ce qui a fait couler beaucoup de salive dans les fiefs usmistes puisque pour de nombreux fans, le club est le plus étoffé du championnat et ce, à tous les postes. Adel C. donner de bons ballons aux attaTout d’abord, qu’avez-vous à quants, mais malheureusement nous dire à propos de cette dénos occasions n’ont pas été concréfaite que vous venez de concétisées. C’est dommage, mais il ne der contre l’USMH ? faut pas baisser les bras. La suite Que voulez-vous que je vous du parcours est encore longue, dise ? Nous avons bien débuté donc le plus dur est à avenir. Il faut notre match. Nous nous sommes relever la tête, et vite. procuré plusieurs occasions de scorer, mais sans les concrétiser. Cette défaite ne va-t-elle pas déNous n’avons pas été incisifs. Les stabiliser le groupe ? joueurs de l’USMH n’ont eu qu’une Non. Nous avons assez d’expéoccasion, ils ont su en profiter. Ils rience et nous savons très bien ont pris l’avantage. Nous avons en- qu’il faudra se racheter au plus vite suite voulu revenir au score, en pour éviter que le doute ne s’insvain. Les efforts que nous avons talle. fournis n’ont pas suffi pour revenir L’ESS a perdu. Vous avez certaidans la partie. nement quelques regrets… Cette défaite n’est-elle pas due Oui. Nous aurions voulu en proau fait d’avoir sous-estimé votre fiter, mais ça n’a pas été le cas, adversaire ? dommage. C’est le destin. Nous Non. Nous savions dès le départ aurions pu être actuellement seuls que ça allait être un match difficile. leaders avec trois points d’avance. C’est un derby. Personne ne sait ce La défaite de l’ESS peut nous que ce genre de match peut nous consoler. Eux, ils ont perdu à doréserver. Nous sommes déçus. micile et cela prouve qu’aucune Nous n’avons pas bien joué, mais équipe n’est à l’abri d’une mauvaise nous nous sommes créé plusieurs surprise. occasions. Eux, ils n’ont eu qu’une Vous allez vous déplacer mardi et elle leur a permis de remporter au Khroub. Un mot à propos de les trois points. ce match… Pourquoi l’USMA n’a pas livré Nous allons faire de notre mieux une belle prestation ? pour revenir avec un bon résultat C’est vrai que nous n’avons pas qui nous fera oublier notre ratage. bien joué. Le fait peut-être d’avoir Ça va être difficile, mais nous encaissé un but, alors que nous n’avons pas trop le choix. étions plus dangereux, Nous sommes obligés nous a scié les jambes. de gagner pour resReprise ter en course pour Ne pensez-vous aujourd’hui le titre, et c’est ce Après avoir bénéficié pas que cette déque nous allons d’une journée de repos, c’est faite est due au tenter de réaliser aujourd’hui que les Rouge et manque d’efficaNoir reprendront du service. face à l’ASK. cité du compartiLa première séance de la seEntretien ment offensif ? maine devra avoir lieu au réalisé par Nous avons fait de stade Omar-Hamadi, Adel Cheraki comme d’habinotre mieux pour
tude.

N’gal n’aurait pas dû jouer ce match
En plus de ses choix tactiques et des changements inadéquats opérés, Didier Ollé-Nicolle a commis une autre faute en incorporant N’gal. Au club depuis quelques semaines, le Camerounais a disputé vendredi son premier match avec sa nouvelle équipe. Un match qu’il ne devait pas jouer, puisqu’il est loin de sa forme. Le mieux aurait

Une copie à revoir avant qu’il ne soit trop tard
e retour avec une belle victoire de Batna, l’USMA a débuté le match d’avant-hier avec une seule idée en tête : le gagner afin de préserver son statut de leader tout en attendant un faux pas de ses concurrents directs, le CRB et l’ESS. Mais au final, le club de Soustara s’est incliné, au grand dam de ses supporters. Les protégés de Didier Ollé-Nicolle sont passés à côté de leur sujet. Dans un jour sans, les Usmistes, en livrant une piètre prestation, ont surpris les présents. Loin d’être cette équipe intraitable, les Rouge et Noir ont craqué face à une formation harrachie privée de plusieurs titulaires. A quelques jours seulement de leur prochaine sortie en championnat, les choses

D

sont claires. Les Algérois sont appelés à revoir leur copie et au plus vite, avant qu’il ne soit trop tard. Ayant pour objectif de décrocher le titre, ce n’est pas avec cette manière que le club sera champion. D’ailleurs, ce week-end, les Unionistes ont été loin d’être cette équipe aux allures de futur champion. Malgré les gros efforts de la direction, beaucoup de travail reste à faire pour que l’équipe soit plus performante et c’est ce qui commence à inquiéter de plus en plus les supporters du club.

là, le premier responsable du club n’a fait que quelques apparitions et ne réagit que de temps en temps. Contrairement à l’année passée où à l’issue de chaque défaite une sanction était infligée, les responsables sont donc appelés à intervenir et reprendre les choses en main, pour espérer que le club retrouve plus de sérénité et de stabilité.

coéquipiers de Zemma mais aussi de tenter de les motiver afin de se racheter dès les prochains rendez-vous du club.

Il fallait laisser partir Hamiti
Ayant émis le vœu de quitter le club cet hiver, la direction du club et les membres du staff technique ont peut-être commis une faute en décidant de garder Hamiti dans l’effectif de l’USMA pour les six prochains mois. N’ayant qu’un petit but à son actif, le Blidéen est loin de son meilleur niveau. Faut-il rappeler que le joueur voulait changer d’air, mais l’USMA ne l’a pas laissé partir. Il est même titulaire alors que le constat est clair, le joueur n’a pas beaucoup apporté au club, depuis qu’il a été recruté. Adel C.

Une réunion aura lieu aujourd’hui
A ce sujet, nous avons appris d’une source digne de foi que les responsables vont passer à l’action aujourd’hui en tenant une réunion avec les joueurs, en présence des membres du staff technique, pour mettre les points sur les i. Toujours selon notre source, c’est Rebouh Haddad et Mouldi Aïssaoui qui devront prendre la parole pour sermonner les

Les responsables appelés à intervenir
A l’USMA, il est vrai que les dirigeants ont mis les gros moyens, sans plus. Jusque-

12

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil CAN 2012

Le Maroc en deuil !
de gagner le titre et le dédier au peuple marocain. Cette génération est capable de le faire.» Bien trop connaisseur du football, l'excoach de l'OM nuançait évidemment ensuite ses propos : «La volonté et le réalisme sont deux choses bien distinctes. En tout cas, les joueurs et le staff sont prêts à se surpasser pour aller chercher la coupe.» Houssine Kharja, en bon capitaine, s’est beaucoup dépensé, vendredi soir, sur la pelouse de Libreville. Le milieu de terrain de la Fiorentina n'a pas été vraiment aidé par ses coéquipiers, battus 3-2 par une formation gabonaise boostée par un public qui a terminé en transe. Et il y avait de quoi ! La foule s'est d'abord levée au moment de l'égalisation de Pierre-Emerick Aubameyang, auteur d'une puissante demi-volée du droit (78’, 1-1), répondant à l'ouverture du score du natif de Poissy à la 22’, suite à une précise frappe du gauche. Deux minutes plus tard, un autre familier de la Ligue 1, Daniel Cousin, enchaîne puis tire (2-1, 80’). Les murs tremblent. Une furie éteinte par le doublé de Kharja, plus précisément par le sang- froid de cet habitué de la Serie A qui transforma un penalty (2-2, 90’). Le président Bongo et tout un peuple exulteront enfin lorsqu'au bout du temps additionnel, le petit miracle va s'opérer. Le coup franc direct de Mbanangoye Zita trouve la lucarne droite de Lamyaghri (32, 96’). Une trajectoire parfaite qui envoie les Panthères en quarts de finale et les Lions de l'Atlas à leurs études.

Coup CAN d’œil 2012
La faillite tactique des Marocains
En conférence de presse, Eric Gerets a estimé que cette défaite n’était pas tactique. Pourtant, il faut bien reconnaître que ses remplaçants sont directement impliqués sur les actions de buts. La déviation d’Alioui, qui a remplacé Basser, touché à la cheville (72’) conduit à l’égalisation gabonaise. Deux minutes plus tard, Taârabt, entré à la place de Carcela (66’) perd le ballon et offre un contre au Gabon. Cousin est à la conclusion et permet au Gabon de prendre l’avantage (2-1). A l’inverse, le sélectionneur gabonais voit ses remplaçants lui donner raison. Ayant commencé en position d’avant-centre, Aubameyang éprouve des difficultés en début de rencontre. Passé sur le côté droit après l’entrée de Cousin, il a constamment mis la défense marocaine en difficulté, grâce à ses accélérations. Buteur sur l’égalisation, il est passeur décisif sur le deuxième but gabonais, alors qu’il avait été très peu en vue en première période. On note également que 2 des 3 buts gabonais ont été inscrits par des remplaçants : Cousin (79’) est rentré à la place de Nguéma au début de la 2e période, et Mbanangoye l’auteur du but de la victoire (90’+5), a remplacé Mouloungui à 5’ de la fin du temps règlementaire. Les faits parlent d’eux-mêmes.

u terme d'une fin de match époustouflante, le Gabon a battu le Maroc, avant-hier vendredi à Libreville (3-2). Ce succès permet aux hommes de Gernot Rohr de passer en quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations, tout en éliminant les protégés d'Eric Gerets. Par ailleurs la Tunisie, victorieuse un peu plus tôt à l'arraché du Niger (2-1), sera également au rendez-vous du tour suivant. Et pourtant, quelques jours avant le début de la compétition, alors qu'il se trouvait en stage à Marbella, Éric Gerets affichait clairement les ambitions de son équipe : «Notre objectif est

A

Gerets «Si on me laisse
faire mon travail, je resterai, mais… »

Après l'élimination de la CAN, à l’issue des deux matchs joués dans la compétition seulement, Eric Gerets n'a pas caché sa déception. Le Maroc, pourtant attendu comme l'un des favoris de cette CAN-2012, s'est incliné (3-2) face au Gabon, ce vendredi. Cependant, Gerets souhaite continuer l'aventure à la tête du Maroc, malgré cette lourde désillusion. Eric Gerets a déclaré après la rencontre : «J'ai déjà vu beaucoup de situations de jeu dans ma vie... C'était une bataille, mais je crois que ça n'a pas été tactique. On n'a pas fait notre jeu. Il faut accepter les choses comme elles viennent, c'est ça le sport.» Très déçu de ne pas avoir attaqué cette CAN par le bon bout, Eric Gerets a ajouté : «On a joué une seconde mi-temps indigne de l'équipe nationale du Maroc. J'ai commencé quelque chose que j'aimerais bien finir. A mi-chemin, il y a un énorme échec. Si on me laisse faire mon travail, je resterai. S'ils (la fédération) ne sont pas contents de mon travail, ils me le diront [...] On gagne ensemble et on perd ensemble. J'aime autant prendre tout sur la gueule.» La Tunisie et le Gabon joueront les huitièmes de finale de la compétition aux dépens du Maroc et du Niger, en étant hors course.

e demand dja : «Je e pas trop Chrétien: «C’est Khar en s» presse d unes joueurmaro- un gros gâchis» à la e e les je Le capitain e Mickael Chrétien, plus ssin escendr d in, Hou
ca connu sous le nom de Basser uble buKharja, do di pour avec la sélection du Maroc, re teur vend a déclaré s'est exprimé au micro de e, son équip contre : RFI après le revers des Lions s la ren aprè de l'Atlas contre le Gabon aucoup de «Il y a be décep(3-2), l'un des deux pays e tristesse, d ien géré organisateurs de la CANb tion. On a mi2012 avec la Guinée équare en premiè rend le toriale, dans le groupe C. p temps. On un «C'est un gros gâchis ! On s but et aprè up de a une belle génération. co deuxième n revient C'est une grosse décepO marteau. tion. Il n'y a pas grandt là, il met au score e c... On chose de positif à retirer n ce coup fra ut. Sortir ce soir (vendredi soir, ha tombe de e match ndlr)», a-t-il confié, m au deuxiè tour... Je avant de conclure : r du premie la presse «On est éliminés ce eà demand soir. C'est le pire scénatrop desde ne pas unes rio qui pouvait nous s je cendre le rqué arriver. On va essayer rs. J'ai ma rjoueu de sauver l'honneur qui ne se trois buts On a sur le dernier match e n. vent à ri face au Niger.» aurais J' zéro point. dre des ren préféré p points.»

Gabon

Le président du Gabon a dansé dans le vestiaire
la suite de la victoire du Gabon face au Maroc, Ali Bongo est descendu dans les vestiaires féliciter l'équipe gabonaise et a esquissé quelques pas de danse pendant que les joueurs manifestaient leur joie et chantaient.

Gernot Rohr (ent. Gabon) : «Les Marocains ont eu en face d’eux 11 combattants»

Daniel Cousin : «Notre victoire, c’est le bon coaching»

A

Ali Bongo (président de la république du Gabon) : «La finale, un rêve»
Le président de la République du Gabon, Ali Bongo, s'est ensuite exprimé au micro de Claude Leroy qui l'interrogeait pour Orange Sport : «Je suis heureux, ç’a été un match intense (...), et surtout plein d'émotion. Ce fut un match comme on les aime, avec beaucoup d’intensité et à la fin cette victoire, c’est ex-

traordinaire. Nous avions beaucoup de pression, nos frères de Guinée équatoriale ont accompli un match fantastique, héroïque avec une belle qualification, et en marquant de très beaux buts. Il fallait que nous soyons au second tour, mission accomplie. Le rêve pour nous est d’aller le plus loin possible... Si le plus loin possible, c’est la finale, nous sommes preneurs (...) Nous voulons rester calmes, concentrés, gagner le 3e match, finir premiers du groupe, puis prendre chaque match qui va venir comme une finale. Nous allons prendre du plaisir et rester concentrés. C’est une compétition très ouverte, des favoris trébuchent, d'autres ne sont pas ceux qui ont le plus marqué les esprits... Pour parler familièrement, il y a un coup à jouer...Une grande satisfaction qui est la nôtre est de voir le mental de nos joueurs qui avait été par le passé une grande faiblesse.»

qq«C'est des matchs comme ça qui font aimer le football. C'est toute l'équipe qui a su égaliser et qui a su prendre l'avantage. C'est un match plein, un match dont on se souviendra. Mes joueurs ont prouvé leur force mentale, ce sont des combattants. Ce n'est pas évident d'être menés, de marquer, d'être rejoints et de gagner quand même. J'avais confiance : j'ai 11 combattants sur le terrain et 12 sur le banc. Quand vous êtes unis comme ça, vous pouvez faire des choses comme ça. Maintenant, on va essayer de terminer premiers du groupe pour pouvoir rester à Libreville pour les quarts. Un nul nous suffit.»

qq«On est passés à l’offensive en seconde période. On était un peu sur la défensive en première période. On avait un peu peur. On a pris deux buts, mais on en a marqué trois. Il fallait prendre des risques et on les a pris avec deux bons coachings, les rentrées de deux mecs expérimentés, moi et Bruno Mbanangoye qui avons amené la victoire. […] On est chez nous, on sait que le public ne nous pardonnera rien. On a joué nos deux matches à domicile, à Libreville, et on a gagné au stade de l’Amitié. Il n’y a pas meilleur scénario possible. Maintenant, il faut confirmer.»

qq«On va bien se reposer, car on a laissé beaucoup d’âme. L’équipe a tout donné et on peut pousser un ouf de soulagement, car on est en quarts de finale. C’est vraiment spécial, car on n’avait pas atteint ce stade de la compétition depuis longtemps (CAN 1996). Toute l’équipe est ravie. Pour notre jeune pays, c’était très important d’y arriver.»

Didier Ovono : «Maintenant, on ne pense qu’au quart de finale»

Mouloungui : «Tout est possible maintenant»

qq«C’était sensationnel. C’est une grande joie pour toute la population gabonaise. Le pays est en ébullition. Pour nous les joueurs, c’est une grande satisfaction. Ca nous fait croire un peu plus en nous, mais il ne faut pas croire que tout est arrivé. Tout est possible. Tout un pays est derrière nous.»

Programme d’aujourd’hui :
Libye - Sénégal Guinée équatoriale - Zambie

De notre envoyé spécial au Gabon : Saïd Fellak

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil CAN 2012
Niger

13
Courbis : «La Tunisie était moyenne, mais elle a gagné»

pu aller loin dans cette CAN si elle s’était qualifiée»
«Après le CHAN, pourquoi pas la CAN ?»
inscrivant dès les premières minutes un but. Malheureusement, l’arbitre accorde le but égalisateur pour l’adversaire qui n’était pas du tout valable, puisqu’il y avait une faute de main flagrante sur l’action. Vous attendiez-vous à autant de difficultés pour remporter ce match qui, pourtant, paraissait largement à votre portée ? Pour tout vous dire, oui. Contrairement à ce que beaucoup pouvaient s’attendre, nous, on savait que notre tâche n’allait pas être aussi facile que ça. Le Niger a des joueurs de qualité et ils n’avaient pas d’autre alternative que de nous battre pour prétendre encore à une qualification. On a pris le match avec le plus grand sérieux et on a cru à la victoire jusqu’à la dernière minute. Ce soir, on retiendra la victoire, en attendant de s’améliorer encore sur le plan du jeu. Justement, la Tunisie n’a pas montré jusque-là un visage offensif convaincant. Vous préférez subir le jeu et jouer en contres ? Ça diffère des matchs et des adversaires. Aujourd’hui, on a quand même pris le jeu à notre compte. Face au Maroc, je vous l’accorde, on était plus retranchés derrière, mais au final, cela nous a été favorable, puisqu’on a réussi à gagner. Je pense que le plus important dans ce genre de tournoi, c’est de jouer simple et d’être efficaces. Faire le show et perdre à la fin, ça ne sert à rien. En tout cas, on est vraiment contents du parcours qu’on réalise jusque-là. Vous êtes quasiment qualifiés pour les quarts de finale (NDLR : entretien réalisé juste avant le match Gabon-Maroc). Quel sera réellement votre objectif dans cette compétition ? Pour l’instant, on ne se met pas trop de pression. On va essayer de gérer match après match et on verra bien. Cela dit, je ne vous cache pas que notre ambition est d’aller le plus loin possible, voire de remporter le tournoi. On dispose d’une bonne équipe et je pense qu’on a les moyens de ramener le trophée en Tunisie. Après le CHAN, pourquoi pas la CAN ? On sent qu’il y a une très bonne ambiance au sein du groupe… Oui, effectivement. Je pense que c’est ce qui fait notre force. On est solidaires et on n’a qu’un seul but, c’est d’offrir un maximum de bon-

Dhaouadi «L’Algérie aurait
L’attaquant vedette du Club Africain, Zoheir Dhaouadi, qu’on a accosté juste après le match qui a opposé sa sélection à celle du Niger (victoire des Aigles de Carthage 2-1), est revenu avec nous sur ce succès étriqué et a répondu à quelques-unes de nos questions relatives notamment à l’absence de la sélection algérienne à ce rendez-vous continental.
heur au peuple tunisien. L’Algérie est absente à ce rendezvous africain. Qu’en pensezvous ? Je ne vous cache pas qu’une CAN sans l’Algérie n’a pas de saveur. L’Algérie est une grande nation de football et c’est très regrettable de ne pas la voir présente ici dans cette compétition. J’espère vraiment qu’elle parviendra à se qualifier pour la prochaine. Vous avez récemment affronté l’Algérie en amical. Pensez-vous au vu de ce qu’elle a montré au cours de ce match qu’elle aurait pu faire un bon tournoi lors de cette CAN ? Je pense que la question ne se pose même pas. L’Algérie a un bon groupe et d’après ce que j’ai vu à Blida lors du match qui nous a opposés, elle pouvait prétendre aller loin dans ce tournoi s’il elle s’était qualifiée. Dommage, le sort a voulu que ça se joue entre l’Algérie et le Maroc. Il faut juste laisser le temps à votre coach pour qu’il puisse faire du bon travail. Entretien réalisé à Libreville par Saïd Fellak

Une victoire dans la douleur acquise face au Niger. Votre commentaire… Tout à fait, ce fut un match très compliqué pour nous. On est tombés sur une coriace équipe du Niger qui était très bien organisée et qui nous a posés d’énormes problèmes. Elle était aussi bien compacte derrière et a procédé par contres tout au long du match, ce qui nous a un peu déstabilisés. Pourtant, nous avions très bien entamé le match en

En dominant l'état d'esprit et la solidarité de ses finale de la CAN. Satisfait, Sami Trabelsi a salué organisé et bon en contres. On a eu un joueurs : «Nous savions que le Niger était bien s par des moments difficiles, mais les passage à vide après le premier but. On est passé chances jusqu'au dernier moment. Dieu joueurs ont réussi à s'en sortir. On a cru en nos pas été dans notre meilleur jour, une équipe merci, on a réussi à gagner. Même si on n'a Le sélectionLe Niger a montré aujourd'hui ses vraies comme la Tunisie sait gérer ce genre de match. a des petits problèmes qu'on neur de la Libye, fait l'essentiel, on a pris les 3 points, mais il y qualités. On a Marcos Paqueta, va régler pour les prochains matches.» estime que ses

lsi «On redi soir, Tuni no qualifiée pour les s» TrabeNiger (2-1) venda crulaensie s'ests chancequarts de le

Tunisie

Libye

Paqueta
pas de nous, nous devrons en attendre le résultat. J'espère que la Guinée équatoriale jouera aussi bien que lors du premier match (victoire 1-0 contre la Libye, ndlr)», a-t-il précisé. «La Guinée équatoriale est déjà qualifiée et la Zambie n'a besoin que d'un nul, mais elle voudra gagner pour ne pas avoir à affronter la Côte d'Ivoire», a-t-il a ajouté. La Libye a besoin d'une victoire contre le Sénégal combinée à une défaite de la Zambie pour pouvoir espérer passer en quarts de finale, en fonction de la différence de buts générale. Paqueta se méfie du Sénégal, «qui a de grands joueurs expérimentés. Il n'y a pas de match facile. Et comme on doit gagner, il faudra ouvrir le jeu. Quand on attaque, on ouvre des espaces, on prend des risques. Mais si on veut se qualifier, on n'a pas le choix».

«Mes joueurs sans club voudront se distinguer»

Renard : «Il faut terminer
Zambie
Comment vous abordez cette rencontre alors qu'un point vous suffit pour vous qualifier ? L'objectif que l'on s'était défini était de rejoindre absolument les quarts de finale. On a fini premier de notre poules en 2010 et on veut faire la même chose cette fois-ci même si les bookmakers ne misaient pas sur nous avant le début de la compétition. C'est toujours mieux de terminer premiers surtout quand on sait qu'il y a la Côte d'Ivoire de l'autre côté. L'objectif est donc simple, il faut gagner ce match pour terminer premiers. On ne possède pas des joueurs de talent des Ivoiriens, il vaudrait mieux les éviter. On n'aura pas peur. Il n'y a donc pas la tentation de partager les points avec la Guinée équatoriale, ce qui arrangerait les deux équipes ? Eux, ça les arrangerait plus que nous. Je ne pense pas que ce soit la meilleure façon de respecter la Coupe d'Afrique. Il ne faut pas non plus oublier la Libye, qui est toujours en

premiers pour éviter la Côte d’Ivoire»

joueurs «sans club voudront se montrer» lors de leur dernier match dans le groupe A de la CAN-2012, aujourd’hui à Bata (19h00), et qu'ils course. On n'est pas sûrs de se qualifier. doivent «faire leur part» pour Il faut donc qu'on aborde le match de la croire à une qualification. façon la plus sérieuse possible et confir«Vendredi, j'en ai parlé avec les mer notre premier match. joueurs, ils veulent prouver Que pensez-vous de la Guinée équaquelque chose à eux-mêmes, a toriale ? dit le technicien brésilien en Il faut la féliciter parce qu'elle a obconférence de presse. Ils ont tenu six points. Le match contre la l'occasion de montrer leurs Libye (1-0) n'était pas un grand qualités. Les joueurs sans match, techniquement club voudront se c'était moyen mais montrer, et c'est Botswana 1ils ont eu la force le cas de la de pousser et Guinée 6 plupart. de gagner. Nous C'était imavons nos portant. chances Par contre, de qualicontre le Sénégal Dans le groupe D, la Guinée s’est imposée hier fication, (2-1), ils ont fait sur un score très large de six buts à un face au nous un excellent Bostwana. Diallo a inscrit un doublé, Camara, devons Traoré, Soumah et Bah ont marqué un but match. Je ne suis chacun. Tandis que l’unique but du Botswana a y croire. pas surpris. «Nous été inscrit sur penalty par Selolwane. Il est à Quand on apdevons noter que le Botswana en a raté un juste porte des joueurs avant. L’autre match du groupe a eu lieu faire notre avec des qualités hier dans la soirée à Franceville entre part, c'est le techniques, comme le Mali et le Ghana. La victoire du plus imporils l'ont fait, ça forme Syli National est le premier tant. L'autre carton de cette CAN. un bon groupe. match ne dépend

Premier carton de la CAN

El Kathroushi out
Pour ce match, l'attaquant El Kathroushi sera forfait, victime d'une blessure à une cuisse, selon l'encadrement libyen.

Battu mais pas abattu : le coach-conseiller du Mena national du Niger, Rolland Courbis, a analysé avec précision et lucidité la défaite de ses joueurs face à la Tunisie, ce vendredi à Libreville. Quelle déception pour le Mena du Niger de perdre cette rencontre sur le fil ! Etes-vous abattu ce soir ? Après ce match, nous avons vécu un après-match particulier. J’ai félicité tout le monde. La Tunisie pour sa victoire. Mes joueurs pour leur prestation. Très compliqué de gérer un match à la CAN avec des joueurs qui font beaucoup d’efforts, avec des matches tous les trois jours (quatre en fait, ndlr). Le début de notre D de ce soir a commencé contre le Gabon, avec trois blessés et un joueur à l’arcade ouverte. Les 25 dernières minutes à dix contre onze face au Gabon nous ont fait faire beaucoup d’efforts. C’était plus compliqué aujourd’hui. Mais on aurait pu et dû mieux faire. La prochaine CAN, en 2013, va arriver très vite. Y pensezvous déjà ? Chaque chose en son temps. J’ai d’abord l’obligation d’analyser ce match. Avec cette analyse, on peut savoir ce qui va se passer. La Tunisie a été moyenne mais a su gagner. Nous avons été bons, mais nous n’avons pas su gagner. Il faut féliciter la Tunisie. Il faut tirer les enseignements des bonnes choses que l’on a fait. Et inversement tirer les enseignements des mauvaises choses faites contre le Gabon. L’un des objectifs, c’est d’essayer d’être bons à l’extérieur de Niamey. Or, on a marqué un but ce soir, et on a eu la possibilité d’en marquer un autre… Est-ce la touche Courbis que l’on vu ce soir, avec l’amélioration du niveau de jeu de l’équipe ? Non. Mais depuis 2 mois, j’essaye de faire ouvrir les yeux au Niger sur ses mauvaises habitudes. Je fais profiter un collègue plus jeune dans le métier de détails appris précédemment auprès de Goethals, Sacchi, Lippi. Appliquer ces petites choses ne vous garantit pas à 100% de gagner. Mais ne pas les appliquer vous assure presque à 100% de ne pas gagner. In Football365

In Francefootball.fr

14

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup pour coup ESS
Affaire Edangar…

Les joueurs rejettent
les accusations de Geiger

La direction doit payer 85 000 euros avant le 7 février
La direction de la SPA/ESS vient d’être destinatrice d’un écrit d’un cabinet d’avocats parisien, lui intimant l’ordre de payer la somme de 85 000 euros à l’ex-joueur sétifien, le Franco-Tchadien Edangar, avant le 7 février. Dans le cas contraire, le club des Hauts Plateaux, en plus des lourdes sanctions financières qui lui ont été infligées, pourrait se voir défalquer des points en championnat. de payer la somme qu’elle doit en deux tranches. La première, d’un montant de 40 000 euros, sera réglée dans les tout prochains jours. Les 45 000 euros restants seront versés dans deux mois. Par ailleurs et pour avoir montré sa bonne foi, la direction du club des Hauts Plateaux a demandé à ce que les 5 000 euros de pénalité soient soustraits du montant global.

Trouver un accord pour un échéancier
Le joueur tchadien est entré en contact avec l’un des avocats faisant partie du cabinet Bertrand et ayant pignon sur rue à Paris. Après que toutes les procédures judiciaires et sportives et les recours ayant été effectués et ce, depuis la genèse de cette affaire en 2009, la direction du club sétifien n’a pas eu gain de cause et se trouve ainsi dans l’obligation de payer la somme précitée dans les meilleurs délais. C’est dans ce sens que la direction de l’Entente a saisi le cabinet d’avocats français pour proposer un échéancier.

Une affaire qui date de… 2009
Le moins que l’on puisse dire est que la direction du club sétifien aurait dû trouver une solution à cette affaire à ses débuts. En plus de n’avoir pas eu gain de cause, le club de Sétif doit payer une pénalité de retard. Le montant global de cette dette est précisément de 84 922,64 euros.

Ce sera aux avocats du joueur de choisir
Il est certain que dans cette affaire, les Sétifiens auront à s’exécuter puisque la décision du jugement est sans appel. Ils attendront la décision qui sera prise en espérant que l’échéancier soit accepté de même que la ristourne concernant les 5000 euros de pénalité.

a défaite de vendredi face au Mouloudia d’Alger a été de très lourde conséquence. Tout d’abord, l’ESS a perdu sa place de leader. Ensuite, il y a un début de crise interne au sein de l’équipe. D’ailleurs, après le match, l’entraîneur Alain Geiger a critiqué ouvertement les joueurs, les accusant d’avoir commis certaines erreurs pendant la partie. Chose que les joueurs ont carrément refusée.

L

Ils accusent les responsables de les avoir lésés
De leur côté, les camarades de Riad Benchadi estiment que ce faux pas était attendu, au vu de tous ce qu’ils ont enduré ces derniers jours. Aux vestiaires, ils n’ont pas manqué l’occasion de pointer un doigt accusateur vers la direction du club qu’ils estiment les avoir lésés. Avant ce match, le groupe se préparait tout seul, dans l’indifférence de la direction

de Serrar et Hammar, estiment les camarades de Amine Aoudia.

nant que le compte bancaire était vide.

Aoudia en colère contre la direction
Dans les vestiaires, l’attaquant Mohamed Amine Aoudia était très en colère contre la direction du club et les dirigeants. L’attaquant sétifien leur a fait part de son mécontentement suite à sa non-régularisation financière. Une fois à la banque, grande fut sa surprise en appre-

Altercation à l’hôtel Zidane
Une fois à l’hôtel Zidane, une altercation a eu lieu entre l’entraîneur des gardiens de but, Sebaâ, et le joueur Benmoussa. Chacun s’en lavait les mains de cette défaite. Il faut dire que ce scénario se déroule pour la deuxième fois, après le match de la JSK à Tizi Ouzou. S. B.

L’ESS règlera sa facture en deux tranches
La direction de l’ESS a proposé

S. B.

Le match disputé avant-hier contre le MCA est le troisième depuis que Diss a écopé d’une suspension. Ayant purgé, il sera du déplacement à Béjaïa, pour le match de ce mardi. En plus d’être suspendu, Smaïn Diss était aussi blessé au niveau du poignet. Totalement rétabli, le défenseur central sétifien sera probablement dans le onze de départ face à la JSMB. Diss nous a confirmé qu’il s’est totalement rétabli et apte à jouer. Il nous dira en substance : «Ma blessure n’est plus qu’un mauvais souvenir et je ne ressens aucune douleur. Si le coach le décide, je tiendrai ma place sans aucun problème. Je vous avoue que j’ai hâte de renouer avec la compétition.»

Diss a purgé

Il s’est totalement rétabli

Diss : «Pas de souci, je suis prêt»

jeuner. Le choix de cet horaire est dicté par le fait que le trajet de 107 kilomètres qui séparent Sétif de Béjaïa se fait en près de trois heures.

sétifienne prens s Laladélégationjuste aprèsdemain dra route vers Béjaïa, le dévers 13 heures, soit

Le départ à Béjaïa en début d’après-midi

Après la grosse faute de main non sifflée…

Abid-Charef a offert une victoire imméritée au MCA
l a battu à lui seul l’Entente ! Si du côté du MCA, on va forcément évoquer la prestation grandiose de l’ex-portier sétifien, Fawzi Chaouchi, du côté de l’ESS, tout le monde est unanime à dire que l’arbitre, Abid-Charef, a tout fait pour faire chuter les Noir et Blanc, en fermant les yeux sur une faute de main flagrante de Djallit, sur l’action de l’unique but de la partie. Une faute grossière, qui a permis au Doyen de repartir avec le gain complet de la partie, tout en laissant une population sétifienne qui gronde sa colère envers les multiples décisions arbitrales louches mais surtout défavorables à l’Entente, qui commencent vraiment à freiner l’excellente marche de la bande à Geiger.

Djahnit et Hechoud mis au repos
Deux joueurs de l’effectif sétifien sont actuellement convalescents. En effet, Hechoud et Djahnit ne sont pas concernés par le match contre la JSMB.

s Lors de leurs précédents déplacements à Béjaïa, les Sétifiens avaient pour habitude de prendre leurs quartiers à l’hôtel Tabet. Ce ne sera pas le cas cette fois, car ils ont jeté leur dévolu sur la résidence El Ouloui.

s

La nuit à la résidence El Ouloui

I

une équipe du MCA, qui a eu besoin d’un énorme coup de pouce de l’homme en noir pour repartir avec une précieuse victoire du stade 8-Mai-45.

Il a sifflé avant même la fin du temps additionnel
En plus de cette grossière bévue, Abid-Charef n’a jugé utile de jouer que trois petites minutes de temps additionnel, histoire d’éviter au MCA d’encaisser le but égalisateur, lui qui était forcément assez heureux au fond de lui-même de voir la grande formation sétifienne perdre dans son jardin fétiche du 8-Mai-45 face à une équipe algéroise, ce qui va lui permettre de gagner de probants points aux yeux de ceux qui lui ont offert le badge d’arbitre fédéral.

Il a tout fait pour arbitrer ce match
Alors qu’il devait s’excuser d’arbitrer cette grande affiche entre l’Entente et le MCA, après le décès de sa grand-mère, trois jours seulement auparavant, Abid-Charef a refusé de rater l’occasion d’attirer les feux des projecteurs sur lui, vu que la rencontre était retransmise en direct sur le petit écran, d’où l’occasion de faire parler davantage les médias de ses capacités à donner ce genre de coup de main aux équipes algéroises.

Ils seront opérationnels contre l’ASO
Selon le médecin du club, Hechoud et Djahnit pourraient reprendre la compétition lors du match contre l’ASO. Cette rencontre entre dans le cadre de la 20e journée du championnat.

s

s Expulsé face au NAHD, Rachid Ferrahi aura à purger son troisième et dernier match, ce mardi. Son nom s’ajoute à la liste des absents à cette rencontre.

Ferrahi suspendu

Sétif sont Cinq car menace d’une s slatous àjoueurs desuspension,sous leur actif deux avertisseayant ments. Il s’agit de Belkaïd, Tiouli, Delhoum, Benchadi et Hechoud. Les joueurs de l’ESS n’ont pu s sla séance de reprise. Et pour avoir accès au terrain du 8-Mai pour cause, une rencontre comptant pour le championnat féminin se déroulait au même moment. Ils ont dû se contenter d’une séance allégée à l’intérieur des vestiaires dirigée par Madoui. S. B.

Cinq joueurs sous la menace

Il a rendu un précieux service aux Mouloudéens
Si le public sétifien est reconnaissant envers la bonne prestation des protégés d’Alain Geiger, malgré l’amère défaite au bout du compte, vu la forte détermination des coéquipiers de Ghazali de remporter une nouvelle victoire à domicile, personne ne pourra pardonner la grande bévue de l’arbitre Abid-Charef, sur l’action de l’unique but mouloudéen, offrant une victoire totalement inespérée pour

Tout le monde a vu la main de Djallit, sauf les arbitres
Malgré la réaction spontanée du défenseur, Belkaïd, qui a immédiatement levé le bras en l’air pour réclamer la main de Djallit, l’arbitre Abid-Charef a décidé de laisser l’attaquant mouloudéen poursuivre son action, avant que Attafen ne marque le but victorieux. S’il est, certes, le maître des décisions sur le terrain, il ne faut pas oublier non plus que le juge de touche était, lui aussi, complice sur cette action, étant donné qu’il pouvait lui aussi lever son drapeau pour signaler une faute de main flagrante pour tous les présents au stade 8-Mai-45.

Il n’a signalé ni les jets de bouteilles ni les crachats des joueurs

Ils reprendront les entraînements cette semaine
Totalement remis, les deux joueurs sétifiens reprendront le chemin des entraînements cette semaine. Les membres du staff ont prévu un programme spécial pour Hechoud et Djahnit.

Priorité aux dames…

Le plus grave et qui montre que l’arbitre Abid-Charef avait comme unique objectif lors de sa venue à Sétif avant-hier de voir le MCA repartir avec les trois points de la victoire, c’est son refus de signaler le moindre jet de bouteille par le pu240 blic sétifien sur la feuille du millions de match, ainsi que les reproches recette du violents des joueurs sétifiens à la fin de la partie, où nous match du MCA avons appris que certains ont La recette du match ESS-MCA même carrément craché sur est de 240 millions de centime, inlui, sans lever le petit doigt dique une source autorisée auprès pour rédiger un rapport accade la direction sétifienne. Un blant sur ce genre d’agression. chiffre assez intéressant, vu le Mais bon, après tout, «son» nombre de supporters qui MCA a gagné et, pour cela, il est étaient dans les graprêt à faire ce genre de concesdins. sion… Samir B.

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup risqué Ligue 1
Stade : 20-Août-1955 (Alger) Affluence : faible Arbitres : Zouaoui, Bitam, Chenaoua Avertissement : Benlamri (10’) (NAHD) But : Merbah (75’) (NAHD)

15
La participation de Gasmi s’est confirmée au dernier moment

NAHD 1 - JSMB 0

adducteurs durant toute semaine a prés s Souffrantlades entre quiJSMB et cédé le match d’hier la

NAHD 1 JSMB 0
Ghoul, Benlamri (Mellouli 58’), Abbas, Merbah, Khedis, Zerouki
(Derrardja 38’),

Si Mohamed, Megatli, Zafour, Maïza, Bachiri, Maroci
(Benchaïra 70’),

Boussaïd, Allag, Ouhada (Khitar 87’), Biagua, Zennou Entraîneur: Merzekane

Boucherit, Zerrara, Kacem (Ouali 63’), Gasmi, Yabeun
(Boulaïncer 63’)

le NAHD local, l’attaquant de la JSMB, Ahmed Gasmi, qui a été annoncé incertain, a finalement été titularisé par le coach Alain Michel au dernier moment. Gasmi s’est senti beaucoup mieux quelques heures avant le match, ce qui a poussé le staff technique à le porter sur la liste des dix-huit et l’aligner d’entrée en pointe aux côtés du Camerounais William Yabeun.

Entraîneur : Michel

Ils étaient 500, voire un peu plus, les s seffectuésupporters de la àJSMB à avoir le déplacement la ca-

Plus de 500 supporters béjaouis dans les gradins

Michel : «Un rendezvous manqué»
«On a bien débuté la partie on a raté plusieurs occasions. L’équipe du NAHD était aussi très généreuse dans l’effort aujourd’hui. Les joueurs nahdistes ont joué un match de coupe. Ils ont tout donné. Ils nous ont surpris sur une action individuelle. Certes, on est très déçus de cette défaite car on a joué un peu de malchance aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que c’est la première victoire du NAHD cette saison. Je dirai que c’est un rendez-vous manqué. Toutefois, il faut oublier et vite cette défaite et se concentrer sur nos deux prochaines sorties à domicile face à l’ESS et à l’ASO que nous ne devrons pas rater.»

Après 1
n appel hier au stade du 20-Août, les Béjaouis, qui restaient sur une belle victoire la semaine dernière face au CSC, n’ont pas pu tenir leur promesse d’aligner une autre victoire, concédant une défaite amère contre l’équipe du NAHD qui a réalisé, à l’occasion, sa première victoire de la saison après 17 journées de disette. Le match débute timidement avec une succession d’arrêts de jeu. On n’ouvre pas le jeu facilement d’un côté comme de l’autre. Les Sang et Or du NAHD sont les plus menaçants. Mais on n’enregistrera que quelques actions dignes de ce nom en cette première période. D’abord cette action à la 10’ lorsque suite à un travail individuel de Zenou sur le côté gauche, celui-ci centre sur Zerouki qui reprend le cuir d’une tête croisée. Le ballon finit dans les bras du gardien Si Mohamed. Les locaux continuent à mettre de la pression en ce début de rencontre sans pour autant prendre à défaut la défense béjaouie bien en place. 24’ coup franc de Khedis. Le ballon a failli terminer sa course au fond des filets n’était l’intervention du gardien béjaoui

gagne enfin !
qui, d’une claquette, parvient à dévier le tir en corner. Peu à peu, la machine béjaouie se met met en branle pour prendre l'ascendant. Un peu après l’action des Nahdistes, les Vert et Rouge de la JSMB vont avoir une première occasion par l’intermédiaire de Gasmi qui, d’une tête, a failli tromper la vigilance de Ghoul. Le gardien Nahdiste va se montrer encore intraitable sur une nouvelle action de l’attaquant Yabeun (29’). Les Béjaouis reculent, se contentant de défendre devant les assauts répétés de cette coriace équipe du NAHD qui aurait pu au moins inscrire le premier but à la 41’ par l’intermédiaire de Boussaïd qui tente sa chance d’un tir puissant, mais sa balle passe légèrement au-dessus. Malgré les multiples occasions des deux côtés, le score reste inchangé zéro partout à la mitemps.

530’ le NAHD
des poulains de Merzekane qui ont raté une occasion en or à la 52’ lorsque Allag, seul face à Si Mohamed, ne trouve pas mieux que de tirer à côté. Derrardja se distinguera par un joli tir à la 71’ qui percute le poteau gauche de Si Mohamed. 73’, Boucherit mène une contre-attaque à partir du milieu du terrain, il qui passe en profondeur à Zerrara dont le tir contraint le gardien Ghoul, bien en place, à capter le ballon en deux temps.

pitale hier pour soutenir leur équipe favorite. Après la dernière victoire acquise haut la main face au CSC la semaine dernière, les supporters de la JSMB ont tenu à assister au match d’hier, question de donner de la voix aux camarades de Zafour. opposé jeunes Béjaouis à leurs homos s La rencontre ayantcompte delesla logues nahdistes pour le huitième journée du championnat des U21 ans et qui s’est déroulée au stade de Zioui hier dans la matinée, s’est soldée par une victoire sans appel de 3 buts à 0 en faveur des Béjaouis. Après leur victoire lors de la dernière journée face au CSC à domicile, les poulains du coach Amine Ghimouz, qui n’ont perdu que rarement cette saison en déplacement, ont pu maintenir la même cadence en réalisant la septième performance à l’extérieur en attendant la confirmation lors des prochaines journées.

Les espoirs déroulent

E

Merzekane : «C’est la victoire de l’espoir»
Pour sa part, le coach du NAHD, Chaâbane Merzekane, estime que cette victoire est venue au bon moment pour permettre à tout le monde de garder espoir quant au maintien du NAHD. «Tout d’abord, je tiens à remercier les joueurs pour cette première victoire. Pour être franc, je dirai que comme on a gagné, il était aussi possible qu’on perde ce match car on a joué devant une équipe très organisée qui nous a vraiment posé beaucoup de problèmes. Je retiens donc cette victoire qui va nous permettre surtout de garder l’espoir de sauver ce club.

75’, sur un but d’anthologie, Merbah libre les siens
Après cette action, le jeu redouble d’intensité, la bataille fait rage pour la conquête du ballon et ce, jusqu'à la 75’ lorsque Merbah exécute un coup franc dont la puissance de tir ne laisse aucune chance au gardien Si Mohamed qui n’a fait que constater les dégâts. Un but d’anthologie qui permet au NAHD de gagner son premier match après 17 journées d’incertitude. Les poulains de Merezkane peuvent souffler un peu et garder l’espoir de se maintenir parmi l’élite. Mahfoud A.

trois joueurs qui s’ ntraînent depuis début s s Leseavec les seniorsden’laleJSMBété de saison ont pas convoqués par le staff technique pour le rendez-vous d’hier face au NAHD. Afin d’avoir plus de temps de jeu dans les jambes, les trois joueurs ont été laissés à la disposition des espoirs de Ghimouz. Leur apport était donc bénéfique, en témoigne cette belle victoire face aux U21 du NAHD.

Hamouche, Mebarakou et Aït Ferguane avec la réserve

71’, le poteau sauve Si Mohamed
De retour des vestiaires, les Nahdistes ont essayé de porter le danger dans la zone adverse avec une bonne maîtrise de la balle. Les occasions les plus en vue de cette seconde période sont à mettre à l’actif

L’entraîneur de la JSMB, Alain Michel, n’a opéré aucun changement dans le onze rentrant hier par rapport à la dernière rencontre de la semaine dernière face au CSC. Le driver béjaoui n’a pas voulu donc chambouler sa formation afin de maintenir les automatismes dans le jeu de son équipe qui commençait à retrouver sa verve sur le terrain. Ce qui a été remarqué d’ailleurs lors de la dernière rencontre après la victoire face au CSC. Ainsi, malgré la disponibilité de tous les joueurs, l’ancien coach du MCA a reconduit le même onze qui a pris les dessus sur le CSC à domicile et le même schéma tactique, le 4-3-1-2 en l’occurrence. Titularisé pour la première fois cette saison lors du dernier match face au CSC, la nouvelle recrue de la JSMB, Toufik Zerrara, qui a réalisé une belle première prestation sous les couleurs de sa nouvelle équipe, a été reconduit hier par le coach Michel qui semblait très satisfait du rendement de son joueur qui a pu décrocher une place de titulaire malgré la présence de plusieurs milieux de terrain dans cette équipe de la JSMB.

Michel opte pour la stabilité…

retenu lors des dernières rencontres de s s Non saison àson équipesadepuis le début de cause de blessure au genou, la nouvelle recrue de la JSMB, Mohamed Derrag, était également parmi les joueurs retenus hier pour la rencontre contre les Nahdistes en déplacement. Toutefois, c’est à partir du banc de touche que le joueur a suivi le début du match. Quant à Yellemou Erneste, qui a reçu lui aussi sa première convocation, il n’a pas été porté sur la liste des dix-huit.

Derrag sur le banc, Yellemou sacrifié

Merbah «Se battre encore et toujours pour sauver le NAHD»
Auteur du but de la première victoire de son équipe cette saison hier face à la JSMB, Malek Merbah estime que le plus dur est à venir pour l’équipe. Le joueur nous a fait savoir qu’après ce premiers succès, les joueurs ont repris confiance, ce qui leur permettra d’aborder les prochains matchs avec au moral au beau fixe. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, Merbah parle de cette première victoire, de son joli but et de la prochaine rencontre face à l’ASO.

…et reconduit Zerrara

C’est un premier succès très précieux que vous avez arraché aujourd’hui, un commentaire ? Oui, c’est vrai, c’est une victoire très importante pour nous. On a tout fait pour gagner ce match afin de garder toujours l’espoir de sortir de cette zone rouge le plus vite possible. Je pense aussi que notre victoire est amplement méritée du moment qu’on a dominé le match. Cela va nous permettre d’oublier un peu nos derniers échecs et penser plus à l’avenir. Comment avez-trouvé la JSMB ? Il fait avouer qu’on a joué devant une grande équipe qui est venue pour la victoire aussi.

Notre adversaire était aussi bien organisé et on a rencontré beaucoup de difficultés, surtout en seconde période. Le plus important pour nous sont les trois points et cette victoire nous permettra de préparer convenablement le prochain match face à l’ASO qui est très important aussi. Justement, avec ce succès, vous allez aborder le prochain match avec un bon moral, n’est-ce pas ? Absolument, le mach de l’ASO est très important pour nous. On va faire de notre mieux pour réaliser le meilleur résultat possible et confirmer cette victoire face à Bejaïa. Ce sera certes difficile, mais on doit quand même lutter jusqu’au bout pour sauver le NAHD.

Enfin vous avez inscrit un joli but qui a permis à votre équipe de gagner son premier match, Une première pour quel est votre sentiment ? Ouhada et Zerouki Je suis vraiment très content s Les deux nouvelles recrues hipour ce but, mais surtout pour vernales du NAHD, Ouhada et cette victoire qui nous a fait vrai- Zerouki, qui n’ont pas été retenus par le coach Merzekane lors de la dernière ment beaucoup de bien. J’ai rencontre face à l’ESS, ont fait l’habitude de botter partie du groupe des 18 des coups francs et Maroci joueurs convoqués par aujourd’hui j’ai l’entraîneur du NAHD. sort blessé eu de la chance. Arrivés cet hiver en Tayeb Maroci a été Vous savez, provenance du PAC contraint de céder sa place à chaque joueur et du NRBR, les deux Azzedine Benchaïra, à la 70’. Le joueurs ont été aliéprouve du milieu de terrain de la JSM Bégnés d’entrée pour la plaisir en majaia a ressenti des douleurs inpremière fois hier quant des buts tenses au niveau de la cuisse. Il face à la JSMB. lui était donc impossible de et c’est le cas continuer la rencontre. aussi pour moi. Entretien réalisé par M. A.

s

16

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 1

CSC 1 - ASO 3
Stade Hamlaoui (Constantine)
Affluence : nombreuse Arbitres : Amalou, Agrine, Bounoua Avertissements : Gherbhi (30’), Aouamri (54’) , Zaoui (64’) (ASO) ; Naït Yahia (74’) (CSC) Buts : Zit (11’) (CSC) ; Oussalé (53’ sp), Gherbi (59’), Messaoud (82’) (ASO)

CSC 1
Daïf, Ziti, Bensaci, Djillali, Gil, Zmit (Naït Yahia 71’), Mansouri, Ferhat, Bezzaz, Ifoussa, Dahmane Entraîneur : Bouarata

ASO 3
Ghalem, Senouci, Zaoui, Aouamri, Mellouli, Zaouche, Gherbi (Bentocha 78’), Abdeslam, Oussalé (Maâmar 89’), Messaoud, Seguer (Nasri 90’) Entraîneur : Saâdi

Bouarata pense déjà au programme hebdomadaire qqAvec les trois rencontres inscrites au programme de la semaine en cours, à savoir la réception de Chlef, la sortie au Mouloudia d’Alger et aussi la visite du CA Batna à Hamlaoui, l’entraîneur, Bouarata, a d’ores et déjà concocté son programme de travail afin que le groupe ne soit pas pris de court. Les séances d’entraînement et autres modalités du déplacement à Alger sont prévues dans les moindres détails. Grosse déception pour Messali qqLe défenseur central, Messali, qui a été l’élément le plus utilisé durant la phase aller, se trouve dans l’obligation de prendre une dizaine de jours de repos pour une histoire de blessure. Sérieux, il assiste aux entraînements de ses coéquipiers en tenue de ville. Il nous a d’ailleurs confié : «Ma déception est grande car je me retrouve dans l’obligation de rater des rencontres avec cette nouvelle programmation. Je ferai de mon mieux pour récupérer assez vite sans pour autant me précipiter et prendre des risques inutiles. J’espère que mes coéquipiers vont pouvoir passer cette phase avec le maximum de réussite afin de rester dans une position convenable au classement général.» Le MCA met une pression certaine qqEn remportant une victoire devant les Sétifiens de l’Entente au 8-Mai-45, les camarades de Babouche ont mis une pression supplémentaire sur des Constantinois censés se produire à Alger ce mardi. Un résultat qui prouve que la bande à Bracci se trouve dans les meilleures conditions possibles et devrait être prise très au sérieux.

Accueil chaleureux pour les Chélifiens
Depuis le début de la saison, jamais une équipe n’a été accueillie au stade Hamlaoui comme l’ASO Chlef. Accompagnés de leur président Abdelkrim Medouar, les Chélifiens ont été chaleureusement applaudis par les nombreux supporters des Sanafir présents hier au stade.

Le champion
en titre en leader
a première mi-temps a été plaisante entre les deux formations avec une équipe du CSC plus offensive. Les locaux n’ont pas trop attendu pour frapper et ouvrir le score dès la 11’ de jeu. Sur un coup franc bien botté, le défenseur constantinois Ziti monte plus haut que tout le monde et catapulte le cuir de la tête au fond des filets. Un but qui a donné des ailes aux poulains de Bouarata, qui ont continué à presser leur adversaire et créer d’autres occasions sans toutefois parvenir à corser l’addition

L

Ghalem titularisé
Touché au niveau du talon d’Achille lors de la séance d’entraînement de jeudi passé, le gardien de but Mohamed Ghalem n’était pas sûr de prendre sa place dans le onze hier. Finalement, plus de peur que de mal pour lui, puisque c’est lui qui a gardé les bois de son équipe contre le CSC.

et tuer le match. De leur côté, les camarades de Messaoud ont essayé de réagir et porter le danger dans le camp adverse, mais la défense constantinoise veillait au grain. L’arbitre de la rencontre renvoie les deux antagonistes aux vestiaires sur ce petit avantage en faveur des locaux. La seconde période a été complètement folle. Les Chélifiens réussirent à remettre les pendules à l’heure grâce à un penalty transformé par Oussalé (53’). Six minutes plus tard, ils prennent l’avantage en marquant un deuxième but

par l’intermédiaire de Gherbi, qui a profité dune erreur de Djillali. A la 67’, les locaux obtiennent un penalty que Ziti échoue à transformer et gâche ainsi l’occasion d’égaliser pour son équipe. Pire, Djillali récidive et commis une autre erreur qui permet à Messaoud de corser l’addition (82’). Les poulains de Saâdi réussirent à renverser la vapeur et empocher les trois points mis en jeu qui les poussent en haut du tableau.

T. A.

Boulhabib change de poste

Il a été celui qui aura assumé les responsabilités relatives au recrutement et autres relations avec la quasi-totalité des joueurs en jouant le rôle de directeur sportif depuis l’entame de l’actuelle saison. La semaine passée a vu ce dirigeant faire part de son éventuel retrait du club avant de revenir

à une autre position. Il vient en effet de déclarer qu’il serait pour rester dans le club mais avec de nouvelles fonctions. On parle d’une responsabilité au niveau des investissements futurs. Il y a aussi le volet de la récupération des anciens biens du club qui, pour des considérations inconnues pour l’heure,

ont été perdus ou récupérés par d’autres utilisateurs. Le problème, qui reste posé dans sa totalité, sera celui de son successeur car chacun connaît les difficultés à travailler dans une formation de la trempe du CS Constantine. On en saura davantage dans les jours qui viennent.

Tahar Aggoune

Kader est resté à Chlef qqLe Franco-Djiboutien Kader Hassan qui se trouvait la semaine dernière en France, pour régulariser sa situation, est resté à Chlef ne s’est pas déplacé à Constantine avec le reste de l’équipe car il n’a pas été convoqué pour ce match, L’entraîneur Saâdi a jugé que le joueur n’a pas travaillé toute la semaine bien qu’il soit officiellement qualifié. Quoi qu’il en soit, le joueur en a profité pour s’entraîner en solo, surtout que son premier match sous les couleurs de l’ASO est prévu pour ce mardi face au NAHD Retour tardif qqL’équipe est rentrée hier très tard la nuit après avoir pris le vol de retour ConstantineAlger à 19h, ce avant de continuer le voyage vers Chlef avec le bus de l’équipe qui les attendait à l’aéroport d’Alger. Tous les joueurs sont rentrés chez eux pour prendre un peu de repos après ce long voyage. Décrassage aujourd’hui qqLes joueurs de l’ASO ne bénéficieront pas de repos après le match d’hier, ils devront reprendre le travail aujourd’hui à 18h lors d’une séance de décrassage à l’intention de ceux qui ont joué, les autres, qui n’ont pas pris part à la rencontre, auront un programme plus chargé afin qu’ils soient prêts pour le prochain match, surtout ceux qui reviennent de blessure. Achiou s’en remet qqHocine Achiou nous a déclaré qu’il aurait bien pu jouer face au CSC, mais il n’a pas voulu prendre le risque de rechuter. Le fait d’avoir bénéficié de plus de jours de repos lui permettra d’être prêt pour le match du NAHD mardi prochain. Achiou avait contracté une blessure face à Saïda, chose qui l’a obligé à faire l’impasse sur le match d’hier. Les vestiaires presque prêts qqAprès le feu qui a ravagé les vestiaires de l’ASO, la direction du stade Boumezrag a engagé une course contre la montre afin d’en finir avec les travaux avant le match de mardi prochain, ceci pour permettre aux Chélifiens de revenir dans leurs vestiaires, sinon ils seront encore obligés d’utiliser le salon de la tribune d’honneur.

Ahmed Feknous

Stade : 13-Avril-58 (Saïda)
Affluence : moyenne Arbitres : H’lalchi, Brahim, Doulachert Buts : Hadi Adel (2’) (CAB) ; Bagayoko (20’) (MCS) Avertissements : Ould Teguedi (29’), Fallouli (52’), Saâdi (67’), Nahari (73’) (MCS) ; Boudjlida (44’), Bella (48’), Maïdi (85’), Merazka (87’) (CAB) Expulsion : Hadiouche (85’) (MCS) ; Daïra (85’) (CAB)

MCS 1 - CAB 1

MCS 1
Bouhedda, Mebarakou, El Hadjari, Nahari, Bagayoko, Atek (Fallouli 26’), Saâdi, Berramla (Madouni 69’), Hadiouche, Sayeh, Ould Teguedi (Nabet 51’) Entraîneur : Rouabah

CAB 1
Boultif, Boutria, Daïra, Bella, Boudjlida, Saïdi, Heriat, Hadi Adel, Ghodbane (Merazka 46’), Amrane (Maïdi 79’), Siffour (Mani Sapol 46’) Entraîneur : Ameur Djamil

qq«Je regrette de le dire, mais ma mission avec le MCS est terminée. J’ai fait de mon mieux, mais les résultats n’ont pas suivi. Je vais déposer ma démission. J’espère que le coach qui prendra la relève saura provoquer le déclic. En ce qui concerne le match, je dois dire que nous avions réussi à revenir à la marque, après avoir encaissé un but en début de partie. Aussi, l’attaquant Bouraba a manqué à l’équipe.»

Rouabah : «Ma mission est terminée avec Saïda»

Ça va de mal en pis pour les Saïdis
Ce qui va à la longue faciliter la tâche à Hadiouche et ses coéquipiers. 20’, Le Mouloudia de Saïda bénéficie d’un coup franc, Sayah se charge de le botter, Bagayoko saute plus haut que tout le monde et remet les pendules à l’heure. Le match redémarre à zéro. Atek est obligé de quitter le terrain, après 26’ de jeu seulement. Blessé, il cédera sa place à Fallouli. La seule action digne de ce nom à relever après le but des Rouge et Bleu est cette frappe de Hadi Adel. Le coup franc bien enroulé du milieu offensif du CAB frôle la transversale de Bouhedda. La première mi-temps se termine par une domination quasi-totale des poulains de Rouabah. Le CAB s’en sort à bon compte. On notera trois actions dangereuses en seconde mitemps, du côté de Saïda, dont la plus sérieuse à la 53’, Berramla tire dans les décors, alors qu’il était seul en face à Boultif. Batna, qui joue mieux qu’en première période, procède à trois changements. Hadi Adel se retrouve seul contre Bouhedda, mais sa frappe est déviée miraculeusement pas le portier saïdi qui sauve son équipe d’une défaite certaine. A cinq minutes de la fin de la partie, les esprits s’échauffent. Daïra et Hadiouche s’échangent des coups. L’arbitre H’lalchi les renvoie aux vestiaires. Le match se termine sur un score de parité qui n’arrange nullement le Mouloudia de Saïda. Quant au CAB, ce point du nul vaudra sans doute son pesant d’or dans le décompte final. Amar B.

es locaux sont cueillis à froid. A la 2’, à la suite d’un mauvais renvoi du défenseur Mebarakou, le ballon atterrit dans les pieds de Hadi Adel qui fusille Bouhedda. Batna ouvre la marque. Ould Teguedi retrouve le MCS, son exéquipe. Le milieu offensif de Saïda va se distinguer à la 15’, sa frappe touche la transversale de Boultif. Quelques minutes auparavant, la tête de Hadiouche trouve Boultif à la parade. Les locaux accentuent leur domination. Les visiteurs se regroupent autour de leur gardien.

L

qqLe staff technique a décidé de se mettre en veilleuse, depuis quelques semaines. On a dû donc se retourner vers le chef de la délégation du club, Kamel Farhi. L’ancien joueur du CAB dira : «On était en mesure de revenir avec les trois points du match, si Hadi Adel avait marqué le but du KO, à trois minutes de la fin. Je suis naturellement satisfait du résultat. Il faut très vite oublier ce match, parce qu’un autre nous attend contre la JSK, ce mardi, au cours duquel on sera amoindris par l’absence de Saïdi et Daïra. Par ailleurs, on va faire un travail psychologique pour éviter les suspensions qui pénalisent l’équipe. Les joueurs doivent savoir se tenir sur le terrain et éviter les cartons bêtes. Malgré un effectif amoindri, on se surpassera pour vaincre la JSK.»

Farhi : «Je suis naturellement satisfait du résultat»

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 1

17

MCO 3 - ASK 0
Stade : Ahmed-Zabana (Oran)
Affluence : faible Arbitres : Bouster, Omari, Hamou. Avertissements : Harizi (33’), El Bahari (41’), Belaïli (83’) (MCO) ; Menzri (25’), Souakir (53’), Mehia (60’) (ASK) Buts : Belaïli (50’ et 75’), Sandaogo (73’) (MCO)

WAT 2 - MCEE 0

Les Widadis confirment
près la victoire ramenée du Khroub le week-end dernier, l’équipe du WAT ne voulait pas rater l’occasion de recevoir le MCEE pour enchaîner avec un deuxième succès et ajouter trois points à son capital. Et si l’on compte la victoire ramenée d’El Harrach pour le compte de la dernière journée de la phase aller, les Tlemcéniens restent sur trois WAT 2 MCEE 0 victoires d’affilée et confirment Berrefane, Mazouzi, leur bonne santé. Une opération Kada Benyacine, Saâfi qui leur a permis d’ailleurs de (Bouzid 70’), Boudjakdji, Benamer, Messaoudi, monter au classement et de se rapHebaïche, Tiza, procher plus du peloton de la tête. Berchiche, Sidhoum, La première mi-temps fut équiliGherbi, Belgherri brée entre les deux équipes, avec Bentayeb (Belkaroui 81’), des occasions timides de part et (Bouaïcha 63’), Touil, d’autre. Il a fallu attendre la seDeghiche, Sameur Tiaïba, (Bourahli 74’), conde période pour voir la renBellakhdar Ambane contre s’emballer avec l’ouverture (Hemmami 85’), (Rechrouche 90’), du score par l’équipe locale. Après Kadri Andri un débordement sur le côté droit, Entraîneur : Entraîneur : le jeune Touil effectue un centre Taleb Amrani pour Sameur qui reprend victorieusement le cuir de la tête (47’). Les Eulmis réagissent et passent à U21 côté d’une égalisation sur un tir puissant de Kadri qui heurte la EE 1 WAT 0 - MC transversale à la 78’ de jeu. Deux ement à l’équipe preContrair minutes plus tard, les locaux se mière, les Espoirs du WAT ont mettent à l’abri en ajoutant un deuxième but par l’intermédiaire concédé une défaite, hier à dod’Andri qui profite d’un mauvais micile, face au MCEE sur le renvoi de la défense adverse pour score d’un but à zéro. A noter battre le gardien Berrefane. que l’équipe des U21 d’El Eulma O. R. B. A. est leader du championnat de sa
Arbitres : Mial, Gourari, Semsoum Affluence : moyenne Avertissements : Saâfi (16’), Benamer (70’) (MCEE) ; Sidhoum (62’), Mazouzi (80’) (WAT) Buts : Sameur (47’), Andri (80’) (WAT)

Stade Birouana (Tlemcen)

MCO 3
Fellah, Sebbah, Boussaâda (Tahar 76’), Belabbès, Zidane, Benatia, Harizi

ASK 0

A

Toual, Boukhiar, Zouak, Mehia, Sebie, Souakir (Bounab 62’), Menzri, (Boukemacha 58’), Boudar, Dagoulou, Bekha, El Bahari Amada (Sandaogo 54’), (Koufi 54’), Belaïli, Chaïb Boussehaba Entraîneur : Entraîneur : Khezar Henkouche

Belaïli suspendu face au MCEE
Auteur d’une bonne prestation et surtout de deux buts lors de la rencontre d’hier face à l’AS Khroub, le jeune attaquant du Mouloudia d’Oran, Belaïli, sera le grand absent du prochain match de son équipe prévu ce mardi face au MC El Eulma. En effet, le joueur de l’EN olympique a écopé de son troisième avertissement. L’absence de Belaïli face au MC El Eulma constitue un coup dur pour le Mouloudia d’Oran.

Victoire méritée

des Oranais
fenseur oranais passe à coté de la cage, mais les joueurs du MCO ne lâchent pas prise. Quelques minutes plus tard, on assiste à une action similaire. Coup franc bien tiré par Benatia et c’est Dagoulou qui est cette fois-ci à la réception. La tête du Centrafricain passé légèrement au dessus de la barre transversale. Voulant trouver le chemin des filets, les hommes de Mohamed Henkouche continuent de presser leur vis-à-vis et jouent l’attaque à outrance. C’est ainsi que l’on assiste, à la demiheure de jeu, à l’occasion la plus dangereuse de cette première période du match. Suite à un centre millimétré de Boussehaba, l’attaquant du Mouloudia, El Bahari, manque de très peu de secouer les filets adverses, mais le gardien de but de l’ASK parvient miraculeusement à dévier le cuir au corner. Les Oranais entament la seconde mitemps du match tambour battant. 5 minutes seulement après le

L

Djebbari présent au stade
Le président du Mouloudia d’Oran, Djebbari Youcef, était présent, hier, au stade Ahmed-Zabana pour suivre le match de son équipe face à l’AS Khroub. L’homme fort du MCO s’est déplacé au stade afin de soutenir ses joueurs et les encourager à confirmer leur dernier succès acquis à El Harrach et à enchaîner un second succès consécutif. Djebbari s’est montré très satsisfait du succès de son équipe.

U21 : MCO 2 ASK 1
Les Espoirs du Mouloudia d’Oran se sont imposés sur le score de deux buts à un, hier, face à l’AS Khroub. Les U21 ont, en plus de la victoire, livré une bonne prestation. De bon augure pour eux, avant d’aborder la suite de la compétition.

A.L.

e Mouloudia d’Oran n’a pas fait dans le détail, hier, en battant l’un de ses concurrents directs dans la course pour le maintien, l’AS Khroub, sur le score sans appel de trois buts à zéro. Les Hamraoua enchaînent, du coup, leur deuxième victoire consécutive après celle réalisée le week-end dernier à El Harrach. La première mi-temps de ce MCO-ASK a été complètement dominée par les Oranais qui, dès le début du match, affichent leurs intentions en prenant d’assaut les bois du gardien Toual. La première occasion du match est signée Belaïli à la 13’. Le petit lutin oranais tente de surprendre le keeper de l’ASK d’un tir lointain, mais sa frappe passe légèrement au dessus de la barre transversale. A la 16’, Benatia, sur coup franc, sert parfaitement Zidane qui, de la tête, manque de peu de tromper la vigilance de Toual. La balle du dé-

début de cette manche, Belaïli parvient, d’un joli tir enveloppé, à ouvrir le score pour le Mouloudia, à la grande joie des supporters présents dans les travées du stade Ahmed–Zabana. Après cette première réalisation, l’entraîneur Henkouche a décidé d’incorporer le Burkinabé Sandaogo qui a apporté un plus à l’avant-garde de son team. D’ailleurs, il réussira à inscrire le second but de son équipe à la 73’. Le Burkinabé parvient à chiper la balle à Zouak avant d’aller dribler le gardien Toual et mettre tranquillement le cuir au fond des filets. Deux minutes plus tard, bien servi par Boussehaba, Sandaogo, seul face au gardien Toual, préfère servir Belaïli qui, sans aucune difficulté, inscrit le troisième but pour son team. Le Mouloudia d’Oran décroche ainsi un précieux succès qui lui permet d’augmenter ses chances d’assurer son maintien en Ligue1. Amine L.

catégorie.

Berrefane et Berchiche retrouvent Sidhoum
La rencontre qui a mis aux prises, hier, le WAT avec le MCEE, a été l’occasion pour les deux joueurs d’El Eulma, Berrefane et Berchiche, de retrouver leur coéquipier en sélection militaire, Sidhoum, avec qui ils ont remporté la Coupe du monde au Brésil.

Résultats de la 17e journée
JS Kabylie NA Hussein Dey CS Constantine ES Sétif MC Saïda USM Alger MC Oran WA Tlemcen 0-1 1-0 1-3 0-1 1-1 0-1 3-0 2-0 CR Belouizdad JSM Béjaïa USM El Harrach ASO Chlef MC Alger CA Batna USM El Harrach AS Khroub MC El Eulma

Classement

su maî«En première mi-temps, nous avons es, nous n’avions pas été triser les débats. Cert avions le dangereux mais, toujours est-il, nous s su contrer monopole de la balle. Nous avon s, nous notre vis-à-vis. En seconde mi-temp mis beaucoup d’erreurs qui nous ont avons com loudia coûté cher. Le deuxième but du Mou coup mal tandis que le troinous a fait beau très déçu sième nous a coupé les jambes. Je suis cette rencontre qui ne par le résultat final de souhaité nous arrange guère car nous aurions ltat positif. Mais revenir d’Oran avec un résu rmais que nous n’avons pas d’autres choix déso proer vite ce match pour préparer notre d’oubli s lutter jusqu’à la chaine rencontre. Nous allon r assurer dernière journée du championnat pou e1.» le maintien de l’ASK en Ligu

Khezar : «Il faudra vite oublier cette défaite»

Henkouche : «J’ai sermonné les joueurs à la pause»
«Le succès réalisé aujourd’hui face à l’AS Khroub est amplement mérité, car nous avons dominé notre vis-à-vis durant la majeure partie du match. En première mi-temps, nous nous sommes procurés une multitude d’occasions sans parvenir toutefois à les concrétiser. Je dois avouer que j’étais très en colère contre mes joueurs à l’issue de la première période. D’ailleurs, je les ai sermonnés à la pause. En seconde mi-temps, mes joueurs ont fourni de grands efforts et ont réussi à faire la différence. Ce succès est très important, car il va nous permettre d’aborder la suite de la compétition avec beaucoup plus de détermination. Le stage de Marrakech nous a été très utile, car les joueurs se portent désormais beaucoup mieux sur le plan physique. Maintenant, il faudra se remettre au travail et préparer le prochain match face au MC El Eulma qui s’annonce très difficile.»

Programme de la prochaine journée
ASO CRB MCEE ASK CAB USMH MCA JSMB NAHD WAT MCO USMA JSK MCS CSC ESS

18 MOB

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 2

USMB
Après la défaite face à Annaba
Les joueurs ont évolué la peur au ventre
Néanmoins, suite à la pression exercée sur eux par les supporters qui leur ont demandé de réagir, les camarades de Dehouche ont évolué crispés avec la peur au ventre, en ratant même des occasions de buts en deuxième période par Benchabane, Henider et Rehal. Cela dit, cette grosse pression a finalement donné ses résultats puisque les joueurs ont bien réagi sur le terrain en arrachant une précieuse victoire qui sera d’un grand apport pour la suite de la compétition comme elle leur a permis de remonter dans le classement. éléments pour diverses raisons, à l’instar de l’absence des deux attaquants Yaya et Akrour. A cet effet, Rahmouni a fait appel à deux autres éléments, en l’occurrence Nemdil et Rehal qui ont été titularisés dans ce match. Des changements qui ont donné leurs fruits avec une précieuse victoire en dépit de sa difficulté.

Les Crabes réagissent bien

Blida s’enlise

I

Le public a boudé son équipe
Afin d’exprimer leur mécontentement quant aux derniers résultats arrachés par leur équipe, les nombreux fans de la formation du MOB ont décidé de bouder leur équipe à l’occasion de la rencontre de vendredi dernier devant le Paradou AC. D’ailleurs, nous avons constaté l’absence d’une grande partie du public, qui, d’habitude, remplit les gradins du stade de l’Unité maghrébine. Soit un message fort pour les joueurs afin d’améliorer les résultats de l’équipe à l’avenir et permettre aux supporters de revenir. Yugurtha A.

E

tant déjà condamnés à réagir suite à la défaite concédée face à Biskra, les Crabes du MOB ont bien réagi vendredi dernier à l’occasion de la venue de la formation du Paradou AC en arrachant une précieuse victoire. Un succès jugé très important pour la suite du parcours, bien que cela n’a pas été facile devant des Algérois du PAC qui ont créé beaucoup

de difficultés aux poulains du coach Mourad Rahmouni puisque ces derniers ont éprouvé d’énormes difficultés pour trouver la faille puisqu’ils ont été contraints d’attendre la 78’ pour voir le milieu de terrain Ferhat ouvrir le score sur un tir puissant des vingt mètres et rompe la vigilance du portier paciste. Ainsi donc, les événements que l’équipe a connus durant la semaine avec la révolte

d’un groupe de supporters et la pression qui pesait sur les joueurs avant l’entame de la partie a fait que les camarades de Henider ne donnent pas le rendement escompté notamment en première période avant que les choses évoluent de retour des vestiaires avec une seule réalisation qui a permis aux Béjaouis d’arracher les trois points de la victoire et de se ressaisir de la dernière défaite à Biskra.

ls n’auront fait illusion qu’une mi-temps, les Blidéens, vendredi passé face à une formation annabie qui, le moins que l’on puisse dire, était au rendez-vous. Elle ne paraissait cependant pas intouchable et pas du tout au mieux de sa forme si l’on en juge par les énormes bévues de ses défenseurs en début de rencontre. Les Blidéens se feront piéger dix minutes après le retour des vestiaires par Debbous. Vendredi passé, on peut dire que les camarades de Khelladi sont totalement passés à côté de leur sujet et la conséquence directe est qu’ils ont été logiquement battus. Elle ne semblait, pourtant, rien d’un foudre de guerre, cette formation de l’USMAn qui, dès le coup d’envoi du match, a montré que ses lignes arrières n’affichaient pas une grande sérénité.

Des changements au niveau de la composante
Sur un autre volet, le staff technique sous la houlette du coach Mourad Rahmouni a été contraint de procéder à de légers changements sur la composante en raison de la défection de certains

Ah, ce ratage de Kerfalli !
Les attaquants blidéens ont bien essayé de prendre à défaut le mur défensif d’Annaba et ils étaient tout près de réussir à la quatrième minute de la rencontre quand le ballon de Kerfalli frôlera de quelques millimètres le poteau d’Ouaddah archi battu sur ce coup. Si l’essai de l’attaquant de Blida avait fait mouche, bien des choses très certainement auraient changé. Cette défaite, lors d’un match qu’il ne fallait absolument pas perdre, ne peut aboutir qu’à un état de crise. C’est justement ce que veut éviter Zaïm qui a tenu à motiver ses troupes dans les vestiaires et de leur demander d’oublier au plus vite cette défaite. Une déconvenue que, du côté de Blida, on ne veut pas que ce soit « celle de trop ». Slimane B.

Première réalisation pour Ferhat
L’unique réalisation signée face au Paradou AC vendredi dernier est une première pour le milieu de terrain Malek Ferhat, qui a réussi un joli but avec un tir des 20 mètres. Ce but a permis d’ailleurs aux Béjaouis de remporter une précieuse victoire comme il sera une motivation de plus pour le joueur en question pour tenter de confirmer son retour en force ces dernières journées en championnat.

Ferhat Malek «Ce succès est d’une grande importance pour nous»
Etant l’auteur de la seule réalisation de son équipe face au Paradou AC, le milieu de terrain Malek Ferhat dira dans cet entretien qu’il nous a accordé que son équipe a trouvé d’énormes difficultés pour arracher ce succès qui est d’une grande importance pour la suite de la compétition. Vous avez arraché une victoire difficile mais précieuse, un commentaire ? Effectivement, nous avons réussi à arracher une précieuse victoire face au Paradou AC bien que cela n’a pas été facile pour nous dans la mesure où l’équipe du PAC s’est déplacée à Béjaïa avec le seul objectif de réussir un bon résultat comme nous avons évolué sous la pression, car, nous étions condamnés à gagner. Dieu merci, en dépit de tout cela, nous avons réussi à arracher trois précieux points qui nous seront d’un grand apport pour la suite de la compétition. Nous avons constaté que votre équipe a livré une piètre prestation en première période, pourquoi à votre avis ? Il ne faut pas oublier que cette équipe du PAC occupe une place dans le bas du tableau et se trouve condamnée à réaliser un bon résultat en se déplaçant à Béjaia avec la ferme intention d’éviter la défaite. D’ailleurs, la stratégie mise en place par cette équipe nous a créé quelques difficultés mais, grâce à notre volonté de renouer avec les bons résultats, on a reux d’avoir inscrit ce but qui a permis à mon équipe d’arracher un succès important et ce, bien que je tiens à dire que je n’ai fait que mon devoir. Néanmoins, je pense que ce but sera une motivation pour moi afin de tenter de livrer une meilleure prestation à l’avenir et aider mon équipe à réaliser d’autres bons résultats. Vous allez effectuer un déplacement difficile ce week-end à Merouana, comment s’annonce ce rendez-vous pour vous ? Tout d’abord, nous allons savourer cette victoire qui nous a beaucoup soulagés surtout que nous étions sous grosse pression avant d’entamer à partir de ce dimanche la préparation de notre prochain match face à l’AB Merouana. Un match qui ne s’annonce pas facile bien que nous allons faire le maximum pour réaliser un résultat positif. A cet effet, on aura besoin de se bien préparer pour ce match que nous allons prendre très au sérieux. Entretien réalisé par Yugurtha A.

Akrour et Yaya purgent
N’ayant pas pris part à la rencontre face au Paradou AC pour cause de suspension, puisque Yaya a été sanctionné par la direction du club, alors que Akrour a été suspendu suite au carton jaune dont il a écopé lors de la rencontre face à l’US Biskra, ces deux joueurs viennent de purger leur sanction et seront de retour lors de la prochaine rencontre face à l’AB Merouana où leur retour sera d’un grand apport pour l’équipe.

La reprise à Tchaker
Amrouche a accordé une journée de repos à ses joueurs après le match disputé face à l’USM Annaba. Rendez-vous a été donné sur la pelouse du stade Tchaker pour cet aprèsmidi.

Une première pour Toual
Le portier Athmane Toual qui a rejoint le groupe lors de la période du mercato, a disputé son premier match sous les couleurs de sa nouvelle équipe puisqu’il a été titularisé à la place de son coéquipier Aissani, suspendu par la direction du club jusqu’à nouvel ordre. D’ailleurs, ce dernier n’a pas été beaucoup sollicité pour cette première apparition.

réussi à arracher cette victoire qui sera une motivation pour nous afin d’aller chercher d’autres points dans les prochains matches. Vous étiez l’auteur de la seule réalisation de votre équipe dans ce match, quel est votre sentiment ? A l’instar de mes camarades, je ne vous cache pas que je suis heu-

Telbi rétabli
Cela fait plus d’un mois que le latéral droit blidéen est absent. Après le dernier contrôle qu’il a effectué jeudi passé, il été autorisé à reprendre par son médecin. Cependant, il ne sera pas de la partie lors du prochain match face à l’O Médéa.

Benhocine de retour dans l’équipe type
Le défenseur Benhocine qui a été longtemps absent des terrains en raison de blessure, a retrouvé sa place dans le couloir droit à l’occasion de la venue de la formation du Paradou AC, puisque ce dernier a été préféré par Rahmouni à d’autres éléments. D’ailleurs, « Moumouh » a livré une belle prestation et commence déjà à retrouver sa forme.

Touahri opérationnel
Le milieu de terrain de l’USMB Touahri a enfin vu le bout du tunnel. Totalement remis de sa blessure au genou, il a repris les entraînements et son coach pourra compter sur ses services lors du prochain match. S.B.

Yugurtha A.

18

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup dur USMB

Après la défaite face à Annaba

Blida s’enlise
Les Blidéens se feront piéger dix minutes après le retour des vestiaires par Debbous. Vendredi passé, on peut dire que les camarades de Khelladi sont totalement passés à côté de leur sujet et la conséquence directe est qu’ils ont été logiquement battus. Elle ne semblait, pourtant, rien d’un foudre de guerre, cette formation de l’USMAn qui, dès le coup d’envoi du match, a montré que ses lignes arrières n’affichaient pas une grande sérénité. près de réussir à la quatrième minute de la rencontre quand le ballon de Kerfalli frôlera de quelques millimètres le poteau d’Ouaddah archi battu sur ce coup. Si l’essai de l’attaquant de Blida avait fait mouche, bien des choses très certainement auraient changé. Cette défaite, lors d’un match qu’il ne fallait absolument pas perdre, ne peut aboutir qu’à un état de crise. C’est justement ce que veut éviter Zaïm qui a tenu à motiver ses troupes dans les vestiaires et de leur demander d’oublier au plus vite cette défaite. Une déconvenue que, du côté de Blida, on ne veut pas que ce soit « celle de trop ». Slimane B.

La reprise à Tchaker
Amrouche a accordé une journée de repos à ses joueurs après le match disputé face à l’USM Annaba. Rendez-vous a été donné sur la pelouse du stade Tchaker pour cet aprèsmidi.

Telbi rétabli
Cela fait plus d’un mois que le latéral droit blidéen est absent. Après le dernier contrôle qu’il a effectué jeudi passé, il été autorisé à reprendre par son médecin. Cependant, il ne sera pas de la partie lors du prochain match face à l’O Médéa.

Touahri opérationnel
Le milieu de terrain de l’USMB Touahri a enfin vu le bout du tunnel. Totalement remis de sa blessure au genou, il a repris les entraînements et son coach pourra compter sur ses services lors du prochain match. S.B.

I
L

ls n’auront fait illusion qu’une mitemps, les Blidéens, vendredi passé face à une

formation annabie qui, le moins que l’on puisse dire, était au rendez-vous. Elle ne paraissait cependant pas intouchable et pas du

tout au mieux de sa forme si l’on en juge par les énormes bévues de ses défenseurs en début de rencontre.

Ah, ce ratage de Kerfalli !
Les attaquants blidéens ont bien essayé de prendre à défaut le mur défensif d’Annaba et ils étaient tout

Les rêves d’accession se sont sérieusement «effilochés»
es joueurs de la formation blidéenne n’auront, ce vendredi face à l’O Médéa, qu’un seul et unique objectif, celui d’engranger trois nouveaux points. L’USMB occupe une peu enviable place au classement et elle n’en est pas moins à l’abri d’être larguée. Les joueurs de Blida veulent comme nous l’a confié leur capitaine Defnoun, ne laisser passer aucune occasion pour récolter des points : «Il y a vraiment trop de risques à courir à attendre les toutes dernières journées de championnat pour récolter les points qui nous manquent pour être tranquilles». Pour ce qui est de l’actuel exercice, ceux qui ont déjà usé de la calculette sont unanimes pour dire que les rêves d’accession se sont sérieusement effilochés.

Amrouche «Nous avons manqué de percussion»
Le coach blidéen nous a accordé un long entretien et il nous parle de la mauvaise passe traversée par son équipe. D’un autre côté, il est facile de constater qu’il y a beaucoup d’amertume et beaucoup de regrets dans ses propos. Il se veut catégorique, son équipe a laissé passer lors de la dernière journée de championnat une superbe occasion de réaliser une performance qui aurait fait le plus grand bien à tout le monde. Sur le plan technique, il nous dira que des changements et cela au niveau de tous les compartiments sont plus que nécessaires.
Avant toute chose, c’est une bien mauvaise passe que celle qui est traversée par votre équipe. Un commentaire ? Les résultats en championnat ne sont pas exactement ceux escomptés et c’est ce qui nous préoccupe. Nous venons de perdre encore des points face à Annaba et croyez-moi, cela devient inquiétant. En réalité, ce sont là nos principales préoccupations. Justement, quelles sont les causes de cet échec à Annaba? Il faut dire qu’à chaque fois, nous avons encaissé des buts totalement contre le cours du jeu. Tout cela a chamboulé la stratégie que nous avions mise en place. Contre l’USM Annaba, nous n’avons en réalité éprouvé certaines difficultés que durant les vingt premières minutes de la rencontre et cela était, somme toute, prévisible. Le score de parité ne nous arrangeait pas, en réalité et nous étions dans l’obligation de jouer offensivement. Honnêtement, nous n’avons pas étés très percutants. Au vu des très nombreuses absences, j’ai titularisé des éléments qui n’avaient jusque-là que très peu joué. D’autres ont évolué, par la force des choses, à des postes qui ne sont pas les leurs. Malgré cela, mes joueurs ont fait le jeu et se sont créé de très nombreuses occasions. Plusieurs causes ont fait que nous ne sommes pas arrivés à conclure. Il y a cet excès de précipitation et surtout ce manque de chance qui ne veulent pas nous quitter. Je vous rappelle que nous nous sommes créés un grand nombre d’occasions, surtout en première période. Nous traînons depuis plusieurs matchs les mêmes défauts. Peut-on comprendre par-là que l’équipe d’Annaba ne vous était pas supérieure endredi passé ? Notre adversaire a fait l’essentiel en inscrivant ce but après un quart de jeu en seconde période. Il est clair qu’il a, par la suite, totalement refusé de jouer Les choses auraient pris une toute autre tournure si nous n’avions pas eu à déplorer un aussi grand nombre d’absents. La malchance est toujours là et pour le moment, je n’ai pas d’autres explications à fournir en ce qui concerne nos derniers résultats qui sont négatifs, bien sûr. On vous reproche de ne pas avoir doté votre équipe d’attaquants et que vous jouez plutôt pour le nul à l’extérieur. Qu’en est-il ? Cela n’a aucun sens, et même si cela a été le cas, j’aurais incorporé très vite des attaquants quand nous sommes menés au score. Il y avait dans mon équipe à chaque fois trois, voire quatre joueurs aux avants-postes. Je me dois de reconnaître qu’ils étaient trop statiques et par conséquent ne pouvaient que très difficilement se défaire du marquage. Qu’auraient-ils dû faire dans ce cas ? Ils auraient dû se montrer plus entreprenants car à mon avis, ils ont été trop respectueux envers l’adversaire. Ce sont là des choses qui doivent disparaître au plus vite. En football, si on doute de ses capacités, il est difficile de gagner des matchs. Il nous faut à l’avenir se faire respecter et c’est à ce prix que se gagnent les matchs. Mes joueurs ont aussi manqué d’initiative et de prise de risques et cela malgré mes recommandations de le faire. Pouvons-nous dire que vous avez fait le diagnostic de ce qui ne va pas dans votre équipe ? Je savais ce qui manquait réellement à l’équipe dès ma première semaine au club. Je peux vous dire que si nous aurons à continuer avec la même composante, nous aurons une fin de championnat très difficile. Il y a beaucoup d’insuffisances sur les plans qualité et quantité. Il est indispensable de procéder à des dentes et ceux qui étaient sur le terrain ont mis tout leur cœur dans ces matchs. Nous avons, je pense, perdu des points devant des adversaires largement à notre portée, mais cela ne veut nullement dire que nous n’avons pas fait les efforts nécessaires pour réaliser de belles performances. Il nous faut maintenant nous remettre au travail et être à la hauteur de la responsabilité qui est la nôtre. C’est certain, vous avez mis vos joueurs devant leurs responsabilités, c’est cela ? Cette période est celle de la remise en cause. Elle permet aux joueurs de réfléchir quant à leur avenir immédiat au sein de cette équipe. Ils doivent fournir beaucoup d’efforts lors des séances d’entraînement et aussi montrer qu’il ya une certaine

Non, non…rien n’a changé
Condamner dès maintenant cette équipe de Blida, serait allé trop vite en besogne, car il y a des raisons d’y croire. Si la défense présente des garanties intéressantes (malgré des errements lors de certains matchs), Blida montre surtout un visage séduisant. Le jeu de passe est ainsi bien léché. En fait, il manque seulement les buts. Un détail qui fait toutefois toute la différence au final. Depuis le début de la phase retour, les Blidéens n’avancent plus. Et commencent à regarder derrière même si les huit points qui les séparent de l’équipe qui occupe la dernière place du podium sont loin d’être insurmontables.

concurrence entre ceux qui veulent tenter de décrocher des places de titulaires. Vous allez donc faire jouer la concurrence ? La concurrence est déjà rude au sein de l’équipe, ce qui est à mes yeux une bonne chose, car cela permettra à l’USMB de grandir et d’être compétitive dans tous les compartiments. Pour moi, il n’y a pas de titulaire indiscutable, je suis au contraire contre cette façon de voir les choses. La porte du onze rentrant est ouve Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Avant de recevoir l’O Médéa pour le compte de la prochaine journée, l’USMB attend de voir la chance tourner
On croise les doigts pour que Kerfalli, Hamia et à un degré moindre Belkheir, toujours muets cette saison, retrouvent un peu de réalisme. « Il faut souhaiter à l’USMB de se mettre de nouveau à marquer car nous jouons bien », souffle l’entraîneur blidéen qui attend des jours meilleurs et surtout de disposer des joueurs qui sont blessés, avec impatience. Le grand club de Blida n’avance plus en championnat et ses joueurs commencent à douter. S.B.

changements et cela au niveau de tous les compartiments. Pensez-vous que les joueurs donnent le maximum une fois sur le terrain ? La plupart du temps, nous avons évolué dans des conditions pas du tout évi-

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 2

19 USMAn
Après une nouvelle victoire face à l’USMB

CABBA

La victoire qui chasse le doute

L

es Bordjiens se sont déplacés à Batna en l’absence de pas moins de 5 éléments ayant l’habitude de participer en tant que titulaires. Il s’agit de Benchergui et Mansour suspendus ainsi que Belkheir, Abed et Akkouche blessés, sans compter la défection du jeune Hamdadou indisponible et qui allait remplacer dans l’axe défensif Benchergui. Même avec une équipe amoindrie et avec des joueurs jeunes et manquant d’expérience qui ont été titularisés pour la première fois, le CABBA a réussi à produire un grand match et ramener 3 points inespérés. Le score aurait pu être plus conséquent si les attaquants avaient exploité les occasions qui s’étaient présentées à eux, notamment ce penalty raté par Belguerfi. Il faut avouer que le coach appréhendait beaucoup cette empoignade qui intervenait après une période de disette (4 matches sans la moindre victoire aussi bien à domicile qu’à l’extérieur) avec un effectif sensiblement amoindri. On se rend compte aujourd’hui des dires du coach Ifticène qui n’a jamais cessé de marteler que pour lui le terme « titulaire » était insi-

gnifiant.

Les jeunes en renfort
Face aux nombreuses défections enregistrées dans l’effectif, Younes Ifticène a dû faire appel à des joueurs qui n’avaient pas joué depuis le début de la saison et plus encore qui n’avaient jamais été convoqués auparavant à l’image du défenseur Hammouche et de l’ancien buteur de l’équipe junior Benmessaoud. Les « bleus » ont fait preuve de beaucoup de savoir et de volonté car c’était l’occasion ou jamais de glaner des galons et d’après leurs prestations, on ne peut pas dire qu’ils ont échoué dans leur entreprise.

Le club bônois sort ses griffes
t dire que les Annabis ont failli jouer le maintien en L2 ! Après un début de saison très compliqué, au point de s’approcher dangereusement avec le bas du tableau, voilà que la bande à Kamal Mouassa retrouve un large sourire, mais surtout prend goût à l’enchaînement des succès, en remportant une quatrième victoire de suite, après le succès largement mérité face à l’USMB « (2-0) avant-hier. Un nouveau succès qui confirme l’excellente phase actuelle des Bônois, qui rêvent plus que jamais d’un retour imminent en fin de saison parmi l’élite.

E

8e but pour Belguerfi
Le buteur maison de la formation bordjienne a réussi à retrouver le chemin des filets face au MSBP. Il ne lui a suffi que de 13 minutes pour frapper en logeant le cuir en pleine lucarne du gardien de Batna resté pantois sur l’action. Walid Belguerfi aurait pu signer son premier doublé de la saison s’il n’avait pas raté un penalty en seconde période. A

vrai dire, il n’a pas été désigné initialement pour exécuter la sentence car c’était Bakhtaoui qui allait s’en charger mais à la dernière minute, il se présenta au point de penalty. C’est peutêtre le manque de concentration qui l’a empêché de signer un doublé qu’il méritait vu qu’il a été un véritable poison pour les défenseurs adverses tout au long des 90 minutes.

Ouazzani n’a pas retenu la leçon puisqu’il a écopé d’un second carton rouge depuis l’entame de la saison c’était contre…le MSPB à Bordj et on se rappelle qu’il avait écopé de 3 matches de suspension. Il s’était accroché avec Belhadi qui l’aurait provoqué. En tout cas, il risque une sanction similaire.

2e carton rouge pour Chérif El Ouazzani
Il semble que Chérif El

Les Criquets n’ont pas fait le déplacement
Le problème du quota de billets qui allait être octroyé aux supporters du CABBA au début a découragé beau-

coup pour faire le déplacement. Initialement, l’administration avait fait savoir par voie de presse qu’elle ne réserverait pas plus de 100 billets aux Bordjiens, une décision décourageante pour les Criquets qui ont décidé de faire l’impasse sur ce déplacement. Entretemps, les Batnéens se sont ravisés à la dernière minute en décidant de faire preuve de plus de largesse mais c’était trop tard. L’essentiel est que le match se soit déroulé sans incident.

Les joueurs ont prouvé qu’ils sont des «hommes»
Malgré la très forte crise financière qui secoue le club depuis plusieurs semaines déjà, les Rouge et Blanc ont fait preuve d’une détermination irréprochable, pour venir à bout d’une très accrocheuse équipe de l’USMB, en mettant de côté le volet financier, afin de se concentrer uniquement sur le registre sportif, au grand bonheur de tous les fervents supporteurs.

Mouassa a gagné la bataille tactique
Au fond du gouffre, le coach Kamal Mouassa a décidé pourtant de prendre l’immense responsabilité de prendre les commendes de l’équipe première annabie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience du coach annabi est en train de porter ses fruits, lui qui a une nouvelle fois trouvé les bonnes solutions pour permettre à son équipe de sortir vainqueur au coup de sifflet final, avec des changements très positifs en seconde période, qui ont chamboulé tous les plans de l’entraîneur Amrouche.

A.B.

MOC
Le Mouloudia grand perdant de la journée

MSPB
Il l’aurait déclaré à son entourage
Bibi «Je me démarque et condamne les supporters qui s’en sont pris à Nezar»
qu’ils ont admis que leur administration se devait de respecter ses engagements en matière de règlement des joueurs. Toujours est-il, la venue d’une grosse cylindrée comme Saoura pour la semaine prochaine est déjà sur toutes les bouches des Mocistes. La reprise des entraînements pourrait être assez chaude, laisse-t-on croire à Constantine.

P

ar cette défaite devant l’ES Mostaganem, les camarades de Bourenane ont donné l’opportunité à Saoura en particulier de creuser l’écart et de le porter à … six points. Ce qui est conséquent dans un trio talonné de très près par d’autres équipes. C’est d’ailleurs ce qui explique le mécontentement généralisé des supporters mocistes qui avaient effectué le déplacement à l’ouest du pays pour soutenir leur formation, en vain. Selon beaucoup d’entres eux, leurs protégés n’ont pas eu leur comportement habituel en faisant preuve de nonchalance et d’un manque flagrant de combativité. Le résultat est là pour prouver que le Mouloudia de Constantine est en train d’allier le bon et le très mauvais. Et ce n’est point un bon signe pour la suite de la compétition.

Q

Mechiche : «Il faut réagir au plus vite»
La déception de l’entraîneur Mechiche était grande en fin de rencontre : « Il y a de quoi rester perplexe quand on voit la différence de comportement de beaucoup de nos éléments sur le terrain. Arriver à dominer le leader de la tête et des épaules et rencontrer des contraintes face à une équipe moyenne de Mostaganem est quelque peu difficilement explicable. Pour ma part, je dirais que des efforts concrets de gestion doivent voir le jour car l’équipe possède les qualités pour cette accession. Mais persister dans cette façon de faire est préjudiciable à plus d’un titre». Tahar Aggoune

u’est-ce qui a poussé des jeunes qui se réclameraient des fans du Boubiya à se diriger vers la maison du président du CAB ? Qui a voulu réveiller les vieux démons? Le CAB et le MSPB ne font plus partie de la même division. Rien ne présageait de tels actes. On a envie de dire que c’est l’affaire entre le président du MSPB d’un côté et le CAB et son président de l’autre côté qui serait la cause des inci-

dents qu’avait vécus Nezar et sa famille. Un groupe de jeunes est allé faire du tapage devant le domicile du président du CAB Le lendemain profitant du match MSPB- CABBA, Kemine dit Bibi président de la section a fait cette déclaration à son entourage puis à la presse : « Je condamne vigoureusement le comportement des jeunes qui sont allés faire du tapage et proférer des menaces à l’encontre du président du

CAB. Je me démarque de cet incident. Le Mouloudia de Batna n’a rien à voir avec ce qui s’est passé devant le domicile du président Nezar ».

Zedam a connu le même harcèlement
On avait contacté des Cabistes au sujet de l’événement regrettable qu’a vécu le président Nezar. Et d’aucuns pointent du

doigt « un dirigeant influent du MSPB », mais personne ne veut citer de nom. On se rappelle que le dirigeant Zedam a été surpris de voir des jeunes pointer devant sa maison et crier des slogans contre le dirigeant et traiter Zedam de tous les noms d’oiseaux. Zedam avait déposé une plainte, mais on n’a jamais connu les responsables de tels actes. M. B.

4 places gagnées en deux matches
Après un rythme de reléguable en début de saison, les Bônois ont réussi à redresser la barre tout juste avant la fin de la phase aller, en la terminant à la dixième place. Surfant sur une vague d’euphorie, les coéquipiers de Ali Guechi ont réussi en l’espace de deux matchs depuis l’entame de la phase retour, de hisser le club à la sixième place, après les victoires remportées à domicile face à l’O Médéa et l’USMB.

Une victoire face au SAM pour parler d’accession
Malgré ce véritable rebondissement dans le classement général, les Annabis refusent de trop évoquer le sujet de l’accession, en attendant de confirmer l’actuelle bonne phase de la bande à Mouassa par un nouveau succès à Mohammedia, face au SAM local, qui traverse une terrible crise interne, d’où la nécessité de revenir avec le gain complet de la partie.

Sahraoui suspendu pour contestation de décision
Salaheddine Sahraoui a écopé d’un carton jaune contre le CABBA. Le gardien avait contesté une décision de Bahloul, l’arbitre du match. Il sera suspendu contre l’USB, lors du prochain déplacement de l’équipe à Biskra.

Les joueurs pris à partie
Les deux cents supporters qui ont rallié Mostaganem n’ont pas caché leur déception en fin de match en signifiant cela à leurs joueurs. Parmi le grand reproche, figure cette idée d’avoir boycotté les séances d’entraînement en semaine en dépit du fait

lieu de terrain récupérateur Lokmane Belhadi a été expulsé par l’arbitre à la suite de coups réciproques avec Cherif El Ouazani. Belhadi écopera au minimum de 2 matchs de suspension. La sentence sera rendue ce mardi au plus tard par la commission de discipline de la Ligue professionnelle.

matchs nuls, comme contre l’USMBA ou l’ASMO.

Benmeghit et Belhadi dans le onze rentrant
Malik Magra les avait jugés en forme, c’est pour cette raison que Belhadi et Benmeghit ont débuté le match dans le onze titulaire. Mais, Benmeghit avait dû céder sa place à la fin de la première mitemps. Tandis que Belhadi, le milieu récupérateur du MSPB, a été expulsé à la 85’.

Tout le monde attend la réponse de la direction
Si tout le monde à Annaba est aux anges après le nouveau succès des Bônois, les yeux seront forcément braqués durant les heures à venir sur la réaction de la direction, qui devra se débrouiller pour trouver l’argent nécessaire pour payer les arriérés des joueurs, qui sont plus que jamais en position de force vis-à-vis de la bande à Menadi, qui n’a pas d’autres choix que de régler ce problème dans les plus brefs délais, afin de préserver cet excellent état d’esprit au sein du groupe.

1re défaite à domicile
C’est la première défaite du Mouloudia de Batna dans son fief cette saison. Boubiya avait fait des faux pas à domicile, mais jusque-là, elle se contentait de faire des

Belhadi risque gros
Deuxième joueur qui sera privé de match, vendredi prochain, le mi-

M. B.

Riyad M.

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19

Régionale 2 (16e journée)

ES Azeffoun 1- ORB Akbou 2
consommées (3’) que Kebbous s’engouffrait dans la surface et d’un tir croisé du droit concluait un mouvement collectif de son équipe. Une ouverture du score qui a donné des ailes aux joueurs de l’ESA. Ils vont maintenir leur net ascendant, ce qui leur a d’ailleurs permis de se créer d’autres opportunités de prendre le large au score comme sur cet essai de Lamini (27’) qui verra le poteau dévier le ballon. Après le retour des vestiaires, la partie sera un peu plus animée avec une formation akboucienne qui n’ayant plus rien à perdre et sentant qu’il y avait un bon coup à jouer, changera d’attitude pour se montrer menaçante. Elle en sera récompensée à l’heure de jeu grâce à Tigrine. Piqués au vif, les locaux vont tenter de réagir, mais toutes leurs tentatives échoueront devant une hermétique défense olympienne. Les coéquipiers de Saidi, profitant d’un temps fort, doubleront la mise par Lardjene (70’). Un but qui a littéralement scié les jambes des Marins qui ne s’en remettront pas malgré quelques coups de boutoirs, concédant ainsi leur premier revers de la saison. Zahir Ait Hamouda

Chute du leader !
près avoir concédé un nul chez lui face au dauphin, le leader se devait impérativement d’engranger les trois points de la victoire sous peine de voir la menace de la meute de poursuivants se préciser. Finalement, et contre toute attente, les Ivahriyen ont sombré au 1er-Novembre, concé-

A

dant leur premier revers de la saison face à de vaillants Olympiens d’Akbou. Pourtant, rien ne présageait un tel scénario, puisque dès l’entame du match, les coéquipiers de Haraoui ont montré leurs intentions. Ne laissant aucun espace à leurs vis-à-vis, les protégés du duo Kaced-Chikhi ont exercé un pressing constant dans le camp adverse. Une stratégie payante puisqu’à peine trois minutes

Hocine Chikhi (co-entr. ESA) :
«Il faut retenir la leçon»
«C’était une partie très disputée. Nous avons pris l’ascendant en première période, mais en deuxième mi-temps, nous étions amorphes. On a laissé l’adversaire prendre l’initiative, ce qui les a mis en confiance pour matérialiser les opportunités qui lui ont été offertes. On a essayé d’apporter des correctifs, mais en vain».

Abdenour Mira (entr. ORBA) :
«Nos efforts ont été récompensés»
«C’était un match difficile et serré. Nous sommes vite entrés dans le vif du sujet malgré le fait qu’on ait été cueillis à froid. On a opéré quelques changements, il y a eu une hausse de régime sur le plan de jeu, nous a su marquer aux moments opportuns». Z. A, H,

MC Bouira 2- JS Tichy 0

ES Timezrit 1- JRA Zaatra 0

Sur un doublé de Kadi
Stade Bourouba-Saïd de Bouira Affluence faible Arbitrage Kebaili, Hallou, Oukidja Avertis Boutaous, Kaci, Belouarem, Aoudia (MCB) Ourabah (JST) Buts Kadi (31’ et 57’) MCB MCB : Zaidi, Kadi (Khoudari), Mohad, Kaci, Aoudia, Tellal K., Gani, Kacel, Allouache(Belouarem), Boutaous (Allache). Entraîneur : Tellal Ali JST : Arriche, Larabi, Mersel (Medkour), Saidani, Ourabah, Hilem (Zitoune), Bousebaine, Hamadi, Karim, Ayache (Adrar), Hammoum Entraîneur : Adrar Kamel elle victoire du MC Bouira sur son homologue de Tichy visiblement fatiguée, certainement suite aux deux dernières rencontres face à Azeffoun puis mardi dernier face à Iflissen. Malgré cela, il y eut de très belles phases de jeu, deux bonnes équipes qui pourront dire leur mot dans la phase retour en dépit de la domination d’Azeffoun. Dès la 1re minute de jeu, les poulains de Tellal ont failli ouvrir le score par l’intermédiaire d’Allouache qui ratait de peu le cadre. Les littoraux, jusqu’à la demi-heure de jeu, répliqueront à chaque tentative du MCB. Le premier coup de semonce Mouloudéen viendra à la 31’ par Kadi à l’issue d’une jolie combinaison avec Mohad. Les visiteurs tenteront de vite revenir au score, mais tactiquement, les Bouiris se sont bien préparés. En deuxième mi-temps, après un gros ratage, Kadi réussira à doubler la mise. La réaction des visiteurs a été beaucoup plus convaincante qu’elle ne l’a été après le premier but, mais cela n’a pas suffi pour changer le cours du match qui, d’ailleurs, aurait pu prendre une plus mauvaise tournure pour Tichy si Tellal K. n’avait pas trop temporisé face aux bois vides. Hammoum puis son coéquipier Larabi ont donné des sueurs froides aux Bouiris qui engrangent en fin de compte un succès qui les relance dans leur ascension vers la partie haute du tableau. A. Samy

Les Ath Yemel au forceps
Stade l’Amitié de Sidi-Aïch Affluence moyenne Arbitres : Akkouche M., Aksas, Djemaoune Avertis : Tilkout, Bachouche (EST) Chikh, Morsli, Rial (JRAZ) But : Iken (30’) EST EST : Hamani, Baouche, Benmamar, Mazer, Souama, Bachouche, Iken, Rehal, Tilkout (Yaya), Deflaoui, Boulaincer (Kenzi). Entraîneur : Touahria JRAZ : Kheirdine, Chikh, Khelifi, Haddouche (Boukhlif), Mansouri, Morsli, Tamine (Boussadia), Aoudia (Ouferhat), Tlemçani, Rial, Tafer. Entraîneur : Rachid Boukhlif centre de Deflaoui pour ouvrir la marque. Après ce but, les visiteurs ont plusieurs fois répliqué, mais sans pour autant arriver à égaliser. De leur côté, les hommes du président Kedadouche ont eu de multiples occasions de faire le trou mais butaient sur une défense bien organisée de Zaatra. De retour des vestiaires, ce sont les gars de Zaatra qui prendront le match en main pour revenir à la marque. Ils domineront outrageusement les locaux sans arriver à concrétiser leurs occasions notamment par Rial qui avait le but au bout du pied à trois reprises (68’, 70’ et 72’). Malgré la fatigue, les enfants d’Ath Yemel ont su comment gérer la rencontre et réussir l’essentiel face à un sérieux client. C’est sur ce score étriqué que l’arbitre mettra fin aux débats avec un grand soulagement du côté des Orange. H. Tahar

Adrar Kamel (entr. JS Tichy) :
«Le MCB mérite la victoire»
«Dans l’ensemble, le MCB mérite amplement la victoire. C’est notre troisième rencontre en déplacement et en une semaine. Malgré cela, on s’est créé quelques occasions que nous avons ratées à cause de l’excès de précipitation des joueurs et du manque de concentration due à la fatigue».

Ali Tlemçani (JRA Zaatra) :
«Sans cet arbitre…»
«Nous avons fourni un bon match, mais on n’a pas eu de chance devant les buts adverses. Je ne suis pas habitué à critiquer les arbitres, mais celui-ci, il faut bien le dire, nous a lésés, sans lui, on aurait pu rentrer à la maison avec au moins le point du nul».

B

Tellal Ali (entr. MCB) :
«L’essentiel, les trois points»
«Nous appréhendions cette rencontre face à la bonne équipe de Tichy. Nous avons évolué amoindris, mais j’ai bien motivé les joueurs pour réagir et ne pas laisser échapper les trois points à domicile. Tactiquement, on a mieux joué que notre adversaire. On a réussi l’essentiel en récoltant trois précieux points».

L’

Espérance de Timezrit a réalisé l’essentiel en s’imposant face à la coriace équipe de Zaatra qui n’est pas venue en touriste à SidiAich. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les Orange opteront pour l’offensive à outrance. Après quelques vaines tentatives, intervenait l’action de la 30’ qui voyait Iken reprendre un

Toufik Tilkout (EST) :
«C’est la victoire du cœur»
«Ce fut un match difficile, car en face, il y avait une coriace formation de Zaatra. Je dirais que c’est la victoire du cœur et la volonté de tous les joueurs. On a terminé la partie sur les genoux. On doit se remettre au travail si on veut vraiment s’en sortir. Je remercie tous mes camarades qui ont fourni beaucoup d’efforts pour y arriver».

CRB Aokas 2- OC Azazga 1
Stade Benallouache de Béjaïa Affluence moyenne Arbitres : Benakouche, Akkouche, Talbi Buts : Salhi (24’) Oubernine (89’) CRBA, Aroua (80’) OCA Avertis : Boufoudi, Lahlouh S, Allili (CRBA)

Le Chabab a trimé L
es présents au stade Benallouache de Béjaïa ont eu droit à un match plein et chargé de suspense jusqu’à la dernière minute de la rencontre. Les littoraux d’Aokas, qui restaient sur deux faux pas consécutifs à domicile, n’avaient pas un autre choix que de gagner pour espérer s’éloigner de la zone de danger. La dernière défaite à domicile face à la lanterne rouge a fait beaucoup de mal aux Aokasiens. Durant la première mi-temps, les Aokasiens étaient les premiers à entrer dans la rencontre, enchaînant les mouvements offensifs, mais tout en ratant plusieurs occasions de scorer, avant que Salhi parvienne à vaincre le signe indien devant les bois adverses en inscrivant un but d’une jolie tête à la 24’. Les enfants d’Azazga se sont réveillés après cette réalisation et ont procédé par des contres, mais l’occasion la plus

CRBA : Hemaici, Boufoudi, Lahlou K., Djouder, Bourouba, Lahlou S., Moussouni, Salhi (Kari), Chabane (Oubernine), Allili, Boubekeur Entraîneurs : Djouder et Saidi OCA : Akouba S., Boussoum (Aroua), Selhi, Madani, Sadek, Djelouah, Akouba A. (Taouri), Halliche, Arezki (Boudjenah), Ikdoumi, Belkacem Entraîneurs : Benkaci et Amrous

nette a été pour Allili qui a failli ajouter la deuxième banderille à la 44’ après un tir puissant des 30 mètres. En deuxième mi-temps, on a noté une légère domination des gars d’Azazga qui ont joué le tout pour le tout. Le jeu s’est concentré donc durant les 30’ premières minutes de la deuxième mi-temps beaucoup plus dans la surface des locaux et le but de l’égalisation fut prévisible avant même qu’il vienne à la 80’ par le remplaçant Aroua. Les littoraux n’ont pas baissé les bras et se sont réveillés brusquement de leur long sommeil et exercèrent un grand pressing sur l’excellent gardien Akouba. Après un cafouillage dans la surface de réparation, Oubernine ajouta la deuxième banderille qui allait offrir la victoire presque inespérée des Aokasiens face à une bonne équipe d’Azazga.

DC Boghni 1 – ES Bir Ghbalou 0 Difficile mais mérité
Stade communal de Boghni Affluence nombreuse Arbitres : Messaoudi, Tebani, Hassani But : Edjekouane (21’) DCB n pleine confiance après sa victoire devant le MC Bouira, le DCB avait pour obligation, en recevant l’ES Bir Ghbalou, de remporter les trois points du succès à l’effet de rejoindre les équipes du ventre mou du classement. L’entame du match a été à l’avantage des Montagnards de Boghni. Ces derniers vont monopoliser le ballon et évoluer haut sous la houlette du capitaine Hamoudi avec la ferme intention de ne pas décevoir leur public. Une option qui permettra au DCB de prendre l’avantage, à la 21’, par Edjekouane, le nouveau buteur des locaux. La réaction des visiteurs viendra à la 25’ par Makhlouf qui écrasera sa lourde frappe sur la transversale des buts de Lekadir, auteur d’une belle prestation. Très disputée, la partie va s’emballer et voir les deux équipes se créer des occasions sans pour autant trouver le chemin des filets. De retour des vestiaires, les visiteurs vont opter pour l’offensive et renforcer leur ligne d’attaque devant un onze de Boghni très bien organisé au milieu du terrain. Passée l’heure de jeu, la rencontre va s’équilibrer entre les deux équipes tournées vers l’offensive sans scorer, faute de lucidité et d’efficacité.

E

Hafit Zaouche

H.Larbi

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 2

19
Medjahed : «J’ai été tabassé à l’issue du match»
Comme rapporté dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’hier, l’entraîneur Medjahed Nabil est revenu sur l’agression dont il a été victime en fin de la rencontre : «Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, je me suis dirigé directement vers l’entraîneur de l’équipe adverse Latrech pour le saluer. Mais ce dernier m’a surpris en m’assignant un coup de tête violent avant d’être tabassé par la suite», dira Medjahed Nabil qui a beaucoup regretté cet incident grave : «Ce qui s’est passé à Médéa est vraiment grave. C’est peut-être une première dans les annales du foot qu’un entraîneur agresse un autre. J’espère que les instances du foot vont prendre en considération cet incident et prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre de Latrech».

ASMO

Les changements de Medjahed donnent leurs fruits

I

l avait promis à l‘issue du dernier semi-échec concédé at home face au MSP Batna de révolutionner son équipe lors du match de l’O Médéa. L’entraîneur de l’ASMO Medjahed Nabil est passé à l’acte avant-hier en modifiant son effectif. Après avoir écarté plusieurs joueurs lors de cette rencontre tels que le capitaine Mazari et l’attaquant Balagh Sofiane, l’ancien driver du NAHD, et comme rapporté dans ces mêmes colonnes dans notre édition de mercredi dernier, a titularisé Mezair, Ouasti et Kalai. Ces trois joueurs ont apporté plus de stabilité au jeu asémiste même si l’ancien défenseur du Mouloudia d’Oran a dû céder sa place après 35 minutes de jeu seulement. Les Asémistes ont laissé une très bonne impression à Médéa. Ils ont surtout fait preuve de beaucoup de volonté et de combativité dans le jeu pour décrocher le précieux point du match nul là-bas. Même si l’équipe n’a pas gagné et reste sur une série de 8 matchs consécutifs en champion-

nat sans la moindre victoire, il n’en demeure pas moins que ce résultat du nul constitue une très bonne affaire pour l’ASMO qui, en dépit de six points de retard sur le podium, garde toujours ses chances intactes pour retrouver l’élite.

Avec lui, il n’y a plus de titulaire indiscutable dans l’équipe
L’entraîneur Medjahed Nabil a su, en un laps de temps, expliquer à ses joueurs qu’il n’existe plus de joueur titulaire indiscutable dans l’équipe. Seul le rendement lors des séances d’entraînement et des matchs du week-end peuvent assurer au joueur une place de titulaire dans l’équipe type. Si certains joueurs étaient intouchables jusqu’à présent, Medjahed Nabil n’a pas hésité un seul instant à se passer des services du capitaine Mazari et de Balagh Sofiane lors du match d’avant-hier. En procédant à de tels changements, l’entraîneur asémiste a sans doute voulu faire passer un message très clair à l’en-

semble de ses joueurs. Avec lui, seuls les joueurs en forme peuvent postuler à une place dans les 18. Cette façon de faire de l’entraîneur rendra la concurrence encore plus rude entre les joueurs car désormais, chacun doit travailler dur et mettre les bouchées doubles pour mériter une convocation pour les matchs officiels.

A Médéa, l’équipe a retrouvé son âme
En allant chercher le précieux point du match

nul à Médéa, la formation de M’dina J’dida a réalisé une très opération surtout que les résultats de la 17e journée lui ont été favorables, notamment après la défaite du MO Constantine à Mostaganem et du MSP Batna à domicile face au CA Bordj Bou-Arreridj. Mais en plus de l’importance de ce résultat positif acquis à Médéa sur le plan comptable, il faut dire que ce match a permis aux joueurs de retrouver l’âme qui faisait autrefois leur force : «Nos joueurs sont à féliciter pour leur rendement tout

au long des quatre-vingt dix minutes de la rencontre. Ils ont fait preuve de beaucoup de volonté et de combativité dans le jeu. C’est comme ça qu’ils doivent aborder la suite du parcours du championnat». Afin de retrouver la confiance et confirmer ce résultat positif acquis à Médéa, les hommes de Medjahed Nabil seront, ce vendredi, dans l’obligation de renouer avec le succès face à l’USM Bel-Abbès. Riad O.

Benamar : «Raho et Hamidi ont eux aussi été agressés»
Joint par téléphone, le manager général Benamar Houari nous a déclaré que certains de ses joueurs ont été agressés à la fin du match d’avant-hier face à l’O Médéa : «En plus de Medjahed qui a été agressé par l’entraîneur de l’O Médéa Latrech, plusieurs de nos joueurs ont été agressés à la fin du match à l’instar de Raho et de Hamidi». Benamar a beaucoup regretté ces incidents qui sont survenus à la fin de la rencontre surtout que le match s’est déroulé dans un fair-play total. R.O.

Mezair marque des points
Selon le manager général Benamar Houari, le gardien de but Mezair Hichem a livré une prestation de première classe face à l’O Médéa : «Il a tout simplement été énorme face à l’OM. Je le dit et je le répète, il a réalisé une très bonne prestation». Mezair marque ainsi des points auprès de son coach. Ce dernier devra le reconduire comme titulaire lors du prochain match face à l’USMBA. Le jeune Moudjar devra désormais travailler dur pour détrôner Mezair.

2 jours de repos pour les joueurs
Contrairement à d’habitude, les joueurs vont, cette fois-ci, bénéficier de deux jours de repos après le match de l’O Médéa. Les coéquipiers de Sirat ne reprendront le chemin des entraînements que demain lundi. Toutefois, les joueurs remplaçants ainsi que ceux qui n’avaient pas été convoqués pour ce match reprendront aujourd’hui les entraînements au stade Ahmed – Zabana.

Le défenseur central Ouasti Zoubir a rechuté avant-hier de sa blessure au niveau de la cuisse. L’ancien joueur du MCO qui avait fait son retour à la compétition face à l’OM a ressenti des douleurs au niveau de la cuisse. Ce qui l’a empêché d’aller au bout de ce match puisqu’il a dû céder sa place à Raho après 35 minutes de jeu seulement.

Ouasti rechute

Les U21 s’imposent à Médéa
Les espoirs de l’ASMO sont allés s’imposer à Médéa sur le score de trois buts à deux. Les hommes du duo Belkhaira – Kessairi confirment leur bonne santé et continuent de s’illustrer. Ils songent désormais à leur prochain derby face à l’USMBA.
R.O.

SAM

Mohammadia victime de la bêtise humaine
Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le bus transportant la délégation samiste était lui aussi…tombé en panne, pendant plus de 50 mn ! Cela étant, ces impondérables peuvent arriver à n’importe qui, c’est le destin. Maintenant, le milieu sportif de Mohammadia se demande pourquoi le SAM est arrivé à ce point ? N’a-t-on pas une direction capable de gérer cette situation ? Pourquoi les licences étaient-elles en possession du président au lieu du SG du club ? Pourquoi certains joueurs n’ont pas voulu faire le déplacement ? Décidément, les choses ne semblent plus évoluer, au contraire, elles continuent à s’empirer et ne font que projeter le SAM à la dérive. Là où l’union fait la force, à Mohammadia, on ne se soucie guère de cette union, on s’efforce de positiver dans le négatif et peu importent le prestige et l’histoire du club. Les joueurs sont pris en otages par le président et les opposants et chacun campe sur sa position comme étant le seul et unique représentant du club phare de la ville des Oranges. Cette situation nuit énormément au club et les fidèles supporters, de même que la passivité des autorités qui n’arrivent pas à conjuguer les efforts des deux parties afin que le SAM puisse retrouver sa stabilité et la joie de jouer. On ne sait pas si ces soi-disant samaritains veulent servir ou se servir du SAM, mais une chose est quasi sûre : à ce rythme-là, le SAM file droit vers le purgatoire. Par Allam Athmane

Certains joueurs n’ont pas voulu faire le déplacement
Après une phase aller des plus catastrophiques, le SAM s’était renforcé durant ce mercato, et ce, dans les trois compartiments. La première journée de la phase s’était déroulée sans encombre puisque le SAM a eu le dessus sur son adversaire du jour, le RC Kouba, mais il est tout de suite retombé dans ses travers. On aurait pu imaginer le pire des scenarii, mais ce qui était arrivé vendredi dernier frise le ridicule. Le SAM était amoindri par l’absence de trois éléments à savoir, Haoua, Fertoul (suspendus) et Bouhadi (blessé).Tout le monde était présent aux entraînements durant la semaine et prêt pour la rencontre, on n’a enregistré aucune blessure.Vendredi matin, Moumen et Aroussi étaient aux abonnés absents de même que le joueur Kerras a envoyé un certificat médical ! Ces absences préméditées laissent planer le doute qu’une brèche énorme est faite au sein du groupe et que les ennuis ne font que commencer. On veut la perte du club pure et simple.

a rencontre devant l’USMBA à son homologue du SAM n’a pas eu lieu, et pour cause, les licences des joueurs étaient en possession du président Habib Benfetta qui, soulignons-le, a été victime d’un accident de la circulation à la sortie d’El Karma, vers les coups de 13 heures. La

L

voiture a subi quelques dommages de même que le président a eu quelques égratignures. Cet impondérable a eu des effets négatifs puisque le président était arrivé en retard à Bel-Abbès, la rencontre a été perdue sur tapis vert par le SAM, en plus d’une défalcation d’un point selon les règlements.

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil Ligue 2

19
Suite à la pression des dirigeants
Illoul non convoqué
Prévu dans le onze rentrant, le capitaine Slimane Illoul s’est retrouvé exclu de la liste des joueurs convoqués pour le match contre l’USB. Et pourtant, le joueur avait exprimé ouvertement sa disponibilité pour jouer et aider le Raed face à Biskra. Finalement, le staff technique a subi une pression de la part de ses « dirigeants » afin d’écarter Illoul de la liste des 18. Les déclarations du joueur sur ces mêmes colonnes sont à l’origine de cette mise à l’écart insensée. A noter que Slimane Illoul avait déclaré clairement qu’il est revenu uniquement pour les supporters et qu’aucun « responsable » n’a bougé le petit doigt pour convaincre les cadres à revenir. Certes, le Raed est sorti indemne vendredi contre la lanterne rouge mais il ne faut pas croire que cette équipe peut s’en sortir sans des joueurs comme Illoul, Berguiga, Khellidi, Tchikou et les autres. Donc, soyez raisonnables, « les dirigeants » et pensez à l’intérêt du RCK avant toute autre considération…

RCK

Kouba réapprend à gagner
es Vert et Blanc ont réussi vendredi l’essentiel, à savoir, la victoire face aux Biskris, en s’imposant sur le score de 1 à 0. Même si les coéquipiers de Khellidi, meilleur élément sur le terrain, n’ont pas fourni un grand match, cela ne les a pas empêchés d’arracher un succès, ô combien précieux. Ainsi, ils ont renoué avec la victoire après deux mois de disette, car leur dernier succès en championnat remonte au match contre le MSPB. Sur le plan du jeu, les camarades de Assad ont eu affaire à une équipe biskrie bien orga-

L

nisée sur le plan défensif et qui n’a pas trop osé devant même si elle avait les moyens de faire bousculer la rencontre en sa faveur. Les deux formations se sont montrées prudentes en début du match, surtout du côté de Biskra, dans la mesure où les joueurs sont restés bien regroupés autour de leur gardien. En parallèle, les joueurs du RCK n’avaient pas les moyens pour dominer les débats et se sont contentés d’une frappe lointaine de Chouiéb pour inscrire la seule réalisation. En somme, tout ce qu’on peut retenir de ce match, c’est la victoire du RCK. Youcef M.

Y. M.

Khellidi «Nous avons renoué avec la victoire, peu importe la manière»
Après une période de disette, votre équipe a réussi une belle surprise en arrachant trois précieux points. Vos impressions ? C’est une belle surprise pour nous d’ailleurs après deux mois sans le moindre succès. Sans prétention aucune, on est rentrés sur le terrain pour récolter les trois points de la victoire même si l’équipe a été amputée des services de plusieurs cadres. Nous étions dans l’obligation de renouer avec le succès et faire en sorte de se racheter de nos mauvais résultats. Cela n’a pas été facile face à une redoutable équipe de Biskra qui reste difficile à manier même en dehors de ses bases. Nous aurions pu marquer d’autres buts mais l’essentiel c’est la victoire. Je dirai que ce succès est bon pour le moral du groupe pour la suite du championnat. Cette victoire vous permettra de respirer un peu et surtout de retrouver la sérénité du groupe. Vous attendiez-vous à une telle performance après tout ce que vous avez enduré avant ce match? Vous savez, on ne peut rien avancer tant que le match n’est pas fini. La réalité du terrain est toujours amère et différente. Je vous mentirai si je vous dis que ce match était facile pour nous mais on a entamé la rencontre avec la ferme intention de réussir un résultat probant. On savait que le RCK avait un bon coup à jouer contre l’USB et que nous n’avons rien à perdre. J’espère que ce succès sera le déclic. Vous avez mal joué mais vous avez gagné… Vous savez, nous ne sommes pas obligés de bien jouer pour gagner. Nous avons déjà réussi d’excellentes prestations sans pour autant gagner. L’essentiel, c’est que nous avons renoué avec la victoire, peu importe la manière. Donc, le moral est au beau fixe ? Après la rencontre, nous étions hyper contents car on ne pouvait prétendre à mieux. Les joueurs étaient tellement heureux et ont très bien savouré ce succès. Maintenant, les dirigeants doivent intervenir pour mettre l’équipe dans les meilleures conditions possibles. Cette situation ne peut pas durer très longtemps. A présent, il faut tourner la page et se concentrer sur le prochain rendez-vous du championnat. Entretien rélisé par Youcef M.

PAC
Une défaite qui complique la situation
es Jaune et Bleu d’Hydra se sont inclinés encore une fois, hier, face à la formation du MO Béjaïa. En effet, les Pacistes sont en train de compliquer leur situation. Avec une avant-dernière place, les coéquipiers du capitaine Benachour ont de la chance de ne pas être distancés par le SAM et l’ABM, déjà les quatre points d’écart c’est beaucoup. Khaled Lounici n’a pas marqué son premier match comme il le voulait. Pour-

OM
tant, le MO Béjaïa n’est pas une formation qui fera le poids, elle est d’un niveau moyen, ce sont les Pacistes qui ne sont pas à la hauteur. Le coach est conscient que désormais, le faux pas est interdit pour son équipe. Le PAC n’a pas encore perdu espoir, il garde toutes les chances pour assurer son maintien, mais pour cela, il faudra gagner la prochaine rencontre face au RC Kouba. Les responsables et le président Zetchi ne demandent
cidé d’aligner la paire Kechamli-Karboua dans l’axe. Les deux joueurs jouent pour la première fois ensemble, car pour le premier match de la phase aller, Karboua était suspendu. Avec leur expérience, les deux joueurs ont réussi une belle partie avant qu’ils soient surpris par le tir foudroyant de Ferhate à la 78’.

L

qu’une victoire lors du prochain derby qui aura lieu à Hydra. Khaled Lounici a intérêt à bien préparer sa troupe surtout sur le plan psychologique, car dans ce genre de rencontre, seule la volonté fera la différence. En attendant une première victoire de la phase retour, la situation du PAC reste compliquée avec cette place de relégable. Khalil Y.M.

S. Ammoura «La chance n’était pas avec nous et Mezair a joué son rôle»
L’ASMO, c’était un dur morceau, non ? Normal, quand vous jouez fermé vous ne laissez pas d’espaces à l’adversaire, la partie devient rude. Les visiteurs sont restés dans leur zone et ont supporté nos assauts durant tout le match. J’ai moi-même tenté des percées sur le flanc droit et par le centre, mais la chance n’était pas avec nous, le ballon ne voulait pas entrer et la baraka du gardien de l’ASMO Mezair a fait le reste. Vous paraissez déçu… Très déçus même. Nous sommes entrés pour nous ressaisir de notre mauvais résultat contre Annaba et nous mettre dès à présent à l’abri. Nous sommes sortis avec le partage des points face à une équipe qui a refusé de jouer en utilisant tous les subterfuges, arrêts de jeu provoqués, lenteurs dans l’exécution, changements de joueurs... Etes-vous en mesure de vous rattraper face à Blida ? Ecoutez, après le choc provoqué par le public au sein du groupe après le match à la sortie du stade, je crois que nous irons tous à Blida non point pour faire un petit résultat, mais pour revenir avec les 3 points. La réaction de notre public a instillé en nous la rage de vaincre et je promets un meilleur visage aux fans. Pensez-vous que l’OM a les moyens de sortir la tête de l’eau ? C’est ce que nous voulons réaliser malgré toutes les contraintes et nous avons l’équipe pour cela. Il nous faut bien sûr travailler et surtout améliorer certaines choses avec Latrache, comme la cohésion, les automatismes et l’efficacité devant le but adverse. Vos supporters peuvent donc être rassurés… Nous leur demandons d’être patients. Nous comprenons parfaitement qu’ils soient déçus après ce bilan. Nous avons besoin de leur soutien et nous leur promettons de rectifier le tir prochainement et nous ressaisir immédiatement. Entretien réalisé par H. Benmouloud

Nekkache de retour
Le jeune espoir du club Nekkache Hichem a retrouvé sa place de titulaire lors de cette rencontre. Le premier responsable de la barre technique a décidé de lui accorder toutes les 90 min afin qu’il puisse retrouver ses repères. Malheureusement pour lui, il n’a pas su refaire le coup de sa dernière titularisation où il a réussi à offrir la victoire à son équipe. Malgré cela, Nekkache a marqué des points auprès de son entraîneur avec sa bonne prestation.

la rencontre, mais mes joueurs n’ont pas pu tenir jusqu’au sifflet final de la rencontre, ce qui nous a coûté très cher».

«Face à Kouba, on aura un autre visage»
Le driver paciste nous a aussi parlé de l’avenir de son équipe. Il nous a assurés que lors du prochain match face à Kouba, ils auront un autre visage. L’entraîneur semble confiant, il faut s’attendre donc à une belle prestation des Pacistes sur leur terrain dès vendredi prochain. « Je n’avais pas beaucoup de temps pour préparer cette rencontre, mais attendeznous lors de la prochaine journée. Face au RC Kouba, ça sera le vrai départ du PAC. »

Lounici : «Nous n’étions pas à la hauteur physiquement»
Le premier responsable de la barre technique Khaled Lounici nous a déclaré après la rencontre que son équipe n’était pas à la hauteur physiquement, surtout dans le dernier quart d’heure. « Je pense qu’aujourd’hui, le manque de préparation physique nous a fait défaut. On a bien entamé

La paire KechamliKarboua pour la première fois
Le driver paciste a dé-

K.Y.M.

20

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Coup d’œil International
mercredi 25 janvier. Soit un bond de 33 % par rapport à l'année précédente. Une situation suffisamment grave pour que son président, Michel Platini, reçoive longuement Le Monde, à Nyon, au siège de l'institution, afin de tirer la sonnette d'alarme.

Platini «Prêt à exclure des clubs de la Ligue des champions, si… »
Les pertes cumulées des clubs européens de football s'élèvent à 1,6 milliard d'euros à la fin de l'exercice 2010, a annoncé l'UEFA,

«Il est hors de question de payer les joueurs qui prendront part à l’Euro comme l’a proposé le Barça»
1,6 milliard d'euros de pertes et 8,4 milaussi, c'est choquant ? La Pologne et l'Ukraine sont-elles prêtes liards de dettes, la situation du football Je suis prisonnier des appels d'offres. Il y pour accueillir l'Euro 2012 dans moins de européen est-elle préoccupante ? avait une telle différence entre la proposition cinq mois ? La situation est alarmante. Je suis le prési- de TF1 et celles d'Al-Jazeera et de Canal+ que C'est prêt dans une philosophie ukrainienne dent de l'UEFA et je ne peux pas je n'avais pas d'autre choix et polonaise. Ce n'est pas l'Allemagne. On est laisser le foot européen courir que de les attribuer à ces dans la même situation que pour l'Afrique du à la faillite. Même si je sais deux chaînes, sous peine Sud, le Brésil ou tous les pays émergents qui «Avec 1,6 aussi que ce 1,6 milliard me retrouver organisé de grande compétition. milliard de perte, le de tribunaux. TF1devant n'ont jamais pas trop comment cela va se pasn'est pas perdu pour tout le les a pro- Ils ne savent monde. Aujourd'hui, on ne posé 19 millions, puis 12, ser, et nous les aidons pour que cela se passe football européen peut pas demander à des puis 10 : la chaîne n'avait bien. Le premier match, ce sera difficile, le va à la faillite» pays de se serrer la ceinpas envie de l'avoir. Ce deuxième un peu moins, et la finale sera ture, et nous rester à ne rien n'est pas ma faute. S'il y avait parfaite. Les stades sont magnifiques. faire. C'est pourquoi nous deeu 1 ou 2 millions de différence, j'aurais pu Maintenant, s'il n'y a pas assez d'hôtels vons mettre en place le fair-play financier. Les faire autrement, mais là, le rapport était 5-étoiles pour les journalistes, ils declubs, les ligues, les fédérations nous deman- de 1 à 5. vront se contenter de 4-étoiles. La dent d'agir. Il faut sauver le football. plus belle femme ne peut donner Vous n'avez toujours pas attribué les que ce qu'elle a, et, franchement, ils Les pertes du foot européen sont passées droits de diffusion en France de l'Euro ont donné beaucoup. En tout cas, de 216 millions à 1,64 milliard d'euros en 2012. Il pourrait aussi tomber dans l'esje suis sûr que ce sera un Euro cinq ans. N'est-il pas déjà trop tard ? carcelle d'Al-Jazira... Il est évident que si les règles qui s'appliPour les matches des équipes nationales, festif. quent aux autres entreprises commerciales c'est différent. Je me battrai pour qu'ils restent Sur le plan sportif, l'Ess'appliquaient au football, il y a longtemps que diffusés sur des chaînes gratuites. Pour l'Euro, pagne reste favorite ? le foot aurait fait faillite. Les clubs ont toujours il y a obligation de diffuser en clair au moins L'Allemagne est forte. Ils vécu au-dessus des lois et dans les déficits, 19 matches. ont fait des éliminatoires parce qu'ils avaient le droit de le faire. Il y a des sans fausses notes. Pourquoi n'ont-ils toujours pas été attriclubs qui consacrent plus de 100 % de leur bués ? Et la budget aux salaires des joueurs ! Mais, avec le Parce qu'il y a quatre ans TF1 France ? fair-play financier, les clubs savent désormais avait proposé 100 millions, et Elle n'est pas «Les Qataris qu'il y a des règles qu'il faut respecter. Et ils sa- que cette année la chaîne n'en la favorite, mais elle vent qu'on pourra les sanctionner à partir de propose que 50. La France est ne nous achètent peut créer la surprise. La 2013. le seul grand pays dans ce cas. France fait partie de ces pas comme ça» équipes dont on sait qu'elles Quels types de sanction pourrez-vous Qatar Sport Investments prendre ? sont difficiles à battre. (QSI), propriétaire du Nous serons l'agence de notation des clubs. PSG, doit se plier au fair-play Les Bleus sont dans un groupe relativeLes sanctions seront échelonnées. Le but est financier. Mais QSI est aussi une source ment facile... d'aider les clubs, pas de les enfoncer. Cela importante de revenus pour l'UEFA en Facile ? La Suède ne nous a jamais vraiment pourra aller de l'interdiction de transferts à tant que diffuseur de la Ligue des chamréussi. L'Angleterre, c'est l'Angleterre. Et l'exclusion de la Ligue des champions. pions. N'y a-t-il pas un risque de conflit l'Ukraine, c'est le pays organisateur. Vous seriez prêt à écarter le FC Barcelone d'intérêts ? Le président de la Fédération française de de la Ligue des champions... Il faut poser la football, Noël Le Graët, a-t-il raison d'atJe ne vais pas citer de nom question à la tendre l'Euro pour décider de la reconde club, sinon Ligue et à son «Al Jazeera a mis le duction de Laurent Blanc à la tête des ça va faire la président FréBleus ? paquet pour avoir les "une" des jourdéric Thiriez. Je ne sais pas. On a déjà naux espagnols. Il y a eu un expérimenté toutes les droits de la Ligue des Le patron du champions, ce n’est pas le ilsappel d'offres, configurations : avant, l'ont gagné. après, pendant. Et chaque Barça veut Où est le pro- fois les choix du président cas de Canal + et TF1» que l'UEFA blème ? Ce n'est sont critiqués. paie les joueurs penpas parce que les Qadant l'Euro. Ce n'est pas Voyez-vous une diffétaris mettent de l'argent pour acheter très fair-play... rence avec l'ère Domenech ? minent son règne... C'est hors de question. On ne paiera pas la Ligue des champions que l'on va être plus Difficile à dire. Domenech, il est arrivé en fiCes affaires ne le touchent pas, il n'est pas ceux qui joueront en équipe nationale pendant tolérant avec le PSG. Les Qataris ne nous achè- nale de la Coupe du monde, et, pour l'instant, corrompu. Il a peut-être une façon de gouvertent pas comme ça. l'Euro. En revanche, il est normal que les clubs Laurent Blanc n'est pas allé à la Coupe du ner qui date des années passées. C'est une qui mettent leurs joueurs à disposition pour la Quand QSI s'achète un club et des joueurs monde. question de réorganisation. Sepp essaie de compétition touchent un intéressement sur les à coups de centaines de millions d'euros, changer le système, de changer les hommes, Laurent Blanc fait-il du bon boulot ? profits réalisés par l'Euro. ne contribue-t-il pas à aggraver la situaLaurent a qualifié l'équipe pour l'Euro. Mais mais c'est compliqué. Je lui donne le crédit de tion que vous dénoncez ? Ne craignez-vous pas qu'à l'instar du FC vouloir le faire, et j'essaierai de l'aider car il est Quand Canal+ ou, avant, Lagardère, sont je ne les ai pas trop vus jouer. J'ai été invité par Sion, qui multiplie les recours devant la l'Allemagne pour le match amical de février. blessé. arrivés dans le foot, ils ont fait flamber les sajustice suisse parce que vous l'avez exclu Il y a une autre élection présidentielle, laires. Quand des clubs veulent s'acheter leur Peut-être parce qu'ils veulent leur mettre une de l'Europa League, les clubs contestent beaucoup plus proche. Yannick Noah est jouet, je ne peux pas les en empêcher. Ce n'est taule devant moi ! Laurent essaiera toujours de les sanctions devant les tribunaux ? allé chanter au meeting de François Holpas moi qui fais les lois nationales. Depuis dix faire du bon boulot. Maintenant, il faut que les Nous nous préparons juridiquement à cette joueurs adhèrent ; qu'on ait un bon Benzema lande. Vous avez envie de vous mouiller ? éventualité et nous avons le soutien de l'Union ans qu'Abramovitch est arrivé à Chelsea, je dis et des bons attaquants pour marquer des buts, J'ai été une fois roulé dans la farine par Rayqu'il faut des règles pour empêcher qu'un club européenne. Le cas de Sion est une petite afet des bons défenseurs et un bon gardien pour mond Barre, quand il était en campagne pour faire de joueurs non qualifiés comme il en soit détenu par des investisseurs étrangers. ne pas en prendre. la mairie de Lyon. Depuis, je ne me suis jamais existe depuis cent ans dans le foot. Et ils se Lorsque les Qataris sont arrivés au PSG, j'ai réplus investi en politique. Yannick, il s'est touJoseph Blatter a dit récemment que vous pété que je n'étais pas fan. En Allemagne, les prennent casquette sur casquette devant les jours investi, et il continue. Moi, j'ai mes opiferiez un bon président de la FIFA. A 56 fonds doivent provenir à 50 % d'investisseurs tribunaux ! nions, mes idées, mais j'ai une retenue pour les ans, vous le pensez aussi ? allemands. Le club est un patrimoine. Quand Ne serait-il pas plus simple de fixer un afficher. De toute façon, celui Je ne sais pas. L'élection, c'est dans tu as un investisseur qatari, un directeur sporplafond aux salaires des joueurs ? qui va reprendre, il sera tif brésilien, un entraîneur italien et des trois ans. Sepp Blatter va finir son «Blatter Les lois européennes ne permettent pas dans la merde avec la crise. joueurs qui ne sont pas français, il y a quelque mandat. Le plus important, c'est d'appliquer un salary cap. Et quel salaire fauPropos recueillis par n’est pas un chose qui me choque. Mais peut-être que c'est que je l'aide à sortir par la grande drait-il retenir ? Je ne peux pas demander que Stéphane Mandard pour le football de demain et que les supporteurs du porte et que le foot mondial aille corrompu» Messi ait le même salaire qu'un joueur de Le Monde PSG l'accepteront... jusqu'au jour où l'équipe mieux. Nancy ! Le fair-play financier aura le même réne gagnera plus. Les affaires de corruption sultat. Les clubs devront modérer les salaires Votre fils, Laurent, vient pour limiter leurs pertes. On pourra demande rejoindre QSI. Vous der à un club de contenir sa masse salariale à n'avez pas essayé de l'en hauteur de 60 % de son budget. «Quand tu as un dissuader, pour éviter de N'êtes-vous pas choqué par les niveaux de investisseur qatari, un prêter le flanc aux critiques salaire de certains footballeurs ? ? directeur sportif brésilien, Ça ne me choquerait pas s'il y avait de l'arJe ne peux pas empêcher les gent. Mais avec 1,6 milliard de pertes, c'est un entraîneur italien et gens de penser ce qu'ils veulent. choquant. Mon fils fait sa vie, il va où il des joueurs qui ne sont Les fans de foot français devront payer veut. Ce pour quoi il a été débaupas français, il y a quelque l'an prochain pour voir des matches de ché n'a rien à voir avec le PSG et Ligue des champions à la télévision. Ça son volet financier. chose qui me choque»

N° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

Le journal des transferts
CSKA Barça AC Milan

Coup d’œil International

21

Honda : «Je suis proche de la Lazio»
Annoncé du côté d'Arsenal ou du Paris Saint-Germain cet hiver, le milieu de terrain du CSKA Moscou, Keisuke Honda, devrait très prochainement s'engager en faveur de la Lazio Rome. C'est ce que l'international japonais a confirmé sur le quotidien nippon Nikkan Sports : «Je veux aller à la Lazio. Le championnat italien m'intrigue, ce n'est peut-être pas le plus beau au monde, mais c'est le plus difficile. Nous sommes proches de conclure le transfert.» Aussi, la Lazio négocie toujours un prêt payant de 2 millions d'euros assorti d'une option d'achat obligatoire de 10 millions d'euros, alors que le CSKA Moscou réclame entre 14 et 16 millions d'euros.

Cuenca n’ira nulleprochain, ! part Alors que son contrat s'achevait en juin
l'attaquant du FC Barcelone Isaac Cuenca (20 ans, 7 matchs et 2 buts en Liga cette saison) n'avait toujours pas trouvé d'accord avec ses dirigeants. C'est désormais chose faite puisque la petite pépite du Barça a prolongé son bail jusqu'en juin 2015. Une bonne nouvelle pour le club catalan puisque le jeune ailier était notamment suivi de très près par Manchester United, Chelsea et Arsenal.

Maxi Lopez, l’heureux élu !
Alors qu'il souhaitait enrôler l'Argentin de Manchester City, Carlos Tevez, le Milan AC a finalement décidé d'engager Maxi Lopez (27 ans, 14 matchs et 3 buts en Serie A cette saison). L'attaquant argentin a, en effet, été prêté par Catane au club lombard jusqu'à la fin de la saison. «Nous étions tout près de conclure avec Tevez, a expliqué l'administrateur délégué des Rossoneri, Adriano Galliani. Mais j'ai donné ma parole à Catane et à Maxi. C'est un joueur très fort, prêt tout de suite et qui peut jouer la Ligue des Champions.» Une nouvelle porte de sortie qui se ferme pour Tevez.

Sao Paulo

Tottenham négocie pour Uvini
Le jeune défenseur central brésilien Bruno Uvini (20 ans) attise de plus en plus de convoitises. A en croire le Daily Mail, Tottenham se serait positionné pour accueillir le capitaine de la sélection brésilienne lors de la dernière Coupe du monde des moins 20 ans. Les Spurs auraient entamé des discussions avec le club de Sao Paulo pour tenter d’attirer le joueur dans leurs filets. Son nom a déjà circulé en Europe, notamment du côté d’Arsenal, du Genoa et du PSG.

Q.P. Rangers

Ajax Amesterdam

OM

Hughes veut Samba Diakité !
Le manager des Queens Park Rangers, Mark Hughes, espère vraiment que le board parviendra à conclure le transfert de Samba Diakité (23 ans, 15 matchs de Premier League en 2011/2012) pendant ce mercato hivernal. En effet, le coach des Hoops a souligné qu'il apprécie énormément le milieu de terrain malien de l'AS Nancy-Lorraine. «Nous espérons que les choses vont progresser. C'est un joueur que j'apprécie et je pense qu'il pourrait nous aider. On verra si les discussions qu'on a actuellement mèneront à quelque chose. Rien n'est fait pour l'instant», a assuré le technicien de QPR, selon Sky Sports.

Stuttgart

Direction, la Premier
League pour Pogrebnyak ?

Le Paris Saint-Germain auet demi, après l'avoir quitté. «Il est rait coché le nom de Gregory clair que Lucho aimerait revenir, Van der Wiel (23 ans, 13 matchs je ne sais pas si cela se fera et 1 but en championnat cette maintenant ou en juillet, saison) sur ses tablettes. Alors mais cela me paraît comque le défenseur de l'Ajax Amspliqué pour que ça arrive terdam était déjà suivi par Vamaintenant. Quitter Marlence et Tottenham, Chelsea seille est une priorité et le serait également entré dans la danse. D'après le FC Porto est un club marquant de sa Daily Mail, les Blues souhaiteraient s'attacarrière et il serait disponible pour y cher les services de l'international jouer», a confié le représentant de néerlandais pour remplacer José l'Argentin à O Jogo. A quelques jours Bosingwa, annoncé parde la clôture du mercato hivernal, tant. l'avenir de Lucho reste très incertain.

Lucho, déjà la tête à Porto ? Chelsea Alors que Didier Deschamps compte encore sur lui, Lucho Gonzalez (31 ans, 18 matchs et 2 buts en L1 aussi sur cette saison), qui souhaite bien quitter l'Olympique de Marseille, aurait déjà la tête au FC Van der Wiel Porto, qu'il souhaite retrouver deux ans

Très peu utilisé cette saison au VfB Stuttgart où il n'a disputé que 14 rencontres pour un petit but, l'attaquant international russe Pavel Pogrebnyak pourrait rebondir en Premier League. En effet, le tabloïd britannique The Daily Mail affirme que l'ancien joueur du Zénith Saint-Pétersbourg pourrait atterrir sous forme de prêt du côté de West Bromwich Albion. Avec l'arrivée de Vedad Ibisevic, Stuttgart ne serait pas contre son départ, d'autant plus que le manager anglais Roy Hodgson apprécie tout particulièrement son profil. Aussi, une option d'achat de 6 millions d'euros serait également à l'étude.

Allmagne Cologne piste Eder
A la recherche d'un attaquant, Cologne s'intéresse à Eder, l'avant-centre de l'Academica Coimbra, a confirmé Volker Finke, le directeur sportif du club allemand. «J'ai déjà vu Eder sur place fin octobre mais le prix a sensiblement augmenté. Maintenant, c'est à nouveau à l'ordre du jour», a-t-il déclaré. Le joueur est sous contrat jusqu'en juin prochain. «On a besoin d'un buteur habitué au haut niveau mais qui accepte aussi de passer du temps sur le banc», a ajouté Finke.

Porto

"El Bandido" ne partira pas cet hiver James Rodriguez (20 ans, 12 matchs de Liga Sagres en 2011/2012, 8 buts) a fait une très bonne partie de saison au FC Porto. Même s'il commence à être convoité par de grands clubs européens, le milieu offensif n'est pas pressé de quitter les Dragons ! En effet d'après le site du quotidien Record, l'international colombien est désormais considéré par l'entraîneur Vitor Pereira comme étant un élément indispensable au sein de son équipe. Celui que l'on surnomme El Bandido est donc intransférable pendant ce mercato hivernal.

Lyon

Faux départ en vue pour Cissokho

Annoncé du côté d'Arsenal, de Newcastle, du Borussia Dortmund puis de la Juventus Turin, Aly Cissokho (24 ans, 19 matchs en L1 cette saison) devrait finalement rester à Lyon au moins jusqu'en juin prochain. «La Juventus apprécie beaucoup Aly, mais Le directeur sportif du Paris Saint-Gerelle ne formulera pas d'offre cet hiver, Alan Smith (31 ans, 2 main, Leonardo, a profité avant-hier de la confie l'avocat du latéral gauche matchs de Premier League présentation du défenseur central brésilyonnais, Ali Barat, au quotien 2011/2012) pourrait quitlien Alex (29 ans, 3 matchs en Premier dien Le Parisien. Aly reste à ter Newcastle United, avant la League cette saison) pour donner une Lyon. Il n'y aura rien cet fin du mercato. Selon le site du précision importante concernant Carlos journal The Sun, l'attaquant hiver, même si on ne sait jaTevez. Les négociations avec le buteur arpourrait prendre une direcmais ce qui peut se passer gentin de Manchester City, rompues cette tion inattendue. En effet, le dans le football.» Jean-Mibuteur qui avait débuté sa semaine, ne devraient pas reprendre cet chel Aulas ne comptait pas carrière à Leeds United auété. «On a arrêté les négociations, il y a cinq céder son défenseur à moins raient de fortes chances de s'engager à MK jours. C'est vrai qu'on a parlé. On a fait des offres qui ne sont pas celles de 10 millions d'euros. NewDons. Cette formation évolue en qui étaient dans les journaux. On a fait l'offre qui était possible pour nous. League One (D3 anglaise) et occastle, le plus pressant, n'était pas Il n'y a aucune possibilité qu'il vienne cet été parce qu'avec Alex, on a nos cupe la cinquième place disposé à revoir son offre, comprise quatre joueurs extra-communautaires», a rappelé le dirigeant parisien. du classement. entre 8 et 9 millions, à la hausse.

Newcastle

PSG

Smith vers la sortie ?

Tevez ne viendra pas non plus cet été

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 1818 Dimanche 29 janvier 2012

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom jeux-sante@lebuteur.

Sudoku n° 879

In Une

étoile de mer n'a pas de cerveau.

QCM
Quel est lʼacteur principal du film Le Dernier Samouraï ?
a) Matt Damon b) Russel Crow c) Tom Cruise

Enigme
Quand je coule, je démontre la peine. Avec une lettre de plus, tout le quartier est averti.

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi le drapeau libanais possède-t-il un cèdre ?

M

éli Débusquez 2 chanteuses élo algériennes dont les noms ont été mélangés :

Qui Cʼest ? Cloclo

B A R I S A FA C H E H

Charade
Le drapeau du Liban est assez esthétique. Dans son centre, figure un cèdre sur un fond blanc bordé de deux bandes rouges horizontales. Le cèdre est l'arbre emblématique du pays. Il représente la sainteté, la paix et l'éternité. Son origine se retrouve dans plusieurs citations bibliques. Le blanc représente la neige qui est symbole de pureté et de paix. Les deux bandes rouges font référence au sang que les Libanais ont versé pour conserver leur pays face aux envahisseurs successifs. Ces deux couleurs sont aussi celles de deux tribus : les Kayssites et des Yéménites.

D

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

evinette

Mon 1er est une feuille distribuée pour publicité. Mon 2e dure 60 mn. Mon tout est une machine qui sert en agriculture.

Qu'est-ce que aucun homme ne veut, mais qu'aucun homme ne voudrait perdre ?

D ’ où Ç a sort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Qui a dit ?
«L'imagination est plus importante que le savoir»
Ibnou Sina Albert Einstein Wolfgang A. Mozart Albert Camus

L

’intrus
Litre Volt

Meta Gamma

Mots fléchés n° 1332

Ce

jour-là

1946 : La CIA succède à l'OSS aux États-Unis. 1986 : Le constructeur allemand d'automobiles Mercedes fête ses 100 ans. 1988 : à Toronto, Ben Johnson bat le record du sprint sur 50 m, franchi en 5,15 secondes. 2002 : George W. Bush dénonce les trois Etats de l'axe du mal : la Corée du Nord, l'Irak, l'Iran.

Humour…
 Tom demande à sa mère : - C'est vrai que quand on meurt, on devient poussière ? - Oui, malheureusement... - Alors viens voir, il y a un mort sous mon lit !  Un petit garçon appelle sa grand-mère : - Allo, qui parle ? Demande la grand-mère. - C'est ton petit-fils. - Je ne t'avais pas reconnu, lui dit-elle. - C'est normal je me suis fait couper les cheveux.  Prudente, la maman allumette recommande à ses enfants : Et surtout ne vous grattez pas la tête !

La photo du jour

Solution des jeux…
Litre : le seul auquel on ne peut pas ajouter le préfixe kilo

Sudoku n° 879

Chérifa et Sabah
Méli-Mélo L?intrus

Tracteur (tract - heure)

Charade

Dʼoù ça sort ? Sixième sens

c) Tom Cruise
QCM

Claude François
Qui Cʼest ?

Une tête chauve
Devinette

Albert Einstein
Qui a dit ?

Alarme
Enigme

a-

s

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

ufr

ar-

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
«Les paroles s'envolent, mais les coups restent.»
(Proverbe anglais)

Le Buteur n° 1818 Dimanche 29 janvier 2012
Horaires des prières
05 Rabi el awel 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
DIMANCHE
AVERSES MODÉRÉES

Le proverbe du jour

LUNDI
FORTE PLUIE

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 13h01 : 15h49 : 18h12 : 19h33 : 06h23 : 07h52

ue

-

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 7 °C A-M : 12 °C Vent : 18 km/h Direction : N.W.

Matin : 3 °C A-M : 9 °C Vent : 25 km/h Direction : N.W.

r. A. or-

ACTUEL
Histoire de l'homme : nous sommes tous des Arabes !

Que manger pour combattre la fatigue ?
Nous connaissons tous des périodes de fatigue, particulièrement durant la saison hivernale. Dès les premières sensations de fatigue, il faut réagir. Nous disposons de moyens très simples pour retrouver la forme, dont certaines recommandations alimentaires. Suivez le guide. Contre la fatigue, veillez à un sommeil suffisant Rhume, état grippal, manque de sommeil, stress, carence en vitamines et minéraux, les raisons d'être fatigué ne manquent pas. Sans attendre, reprenez votre hygiène de vie en main afin de couper court à toute période de fatigue. Le manque de sommeil est le générateur de fatigue numéro 1. Il faut donc veiller à dormir suffisamment et bien. Idéalement, il faut se coucher et se lever à heures régulières, et pour faciliter l'endormissement, respecter un rituel. Contre la fatigue, pratiquez une activité physique Raison de plus lorsqu'on est fatigué, il faut faire du sport. Le sport n'accentue pas la fatigue, bien au contraire. C'est un excellent régulateur du sommeil, du moral et de l'appétit car en ouvrant l'appétit au moment des repas, il coupe court aux fringales. Conseils alimentaires anti-fatigue qqAugmentez la part des fruits et des légumes Fruits à gogo : mandarines, pamplemousses, jus d'orange pressé au petit déjeuner, kiwis,

n

t

n e

-

it r

at -

Nous sommes tous des Arabes ! Telle est la dernière révélation fracassante des généticiens. Tous autant que nous sommes, Américains, Esquimaux, Chinois ou Papous, nous descendons d'ancêtres communs ayant peuplé la Péninsule arabique ! Après être née en Afrique, l'humanité aurait donc fait une étape dans l'Arabie heureuse, après avoir franchi la mer Rouge. C'est du scoop. En effet, jusque-là, les grands experts des migrations humaines pensaient que la division des troupes s'était plutôt faite au Proche-Orient ou en Afrique du Nord. Les paléogénéticiens des universités de Leeds et de Porto ont été amenés à faire cette hypothèse à la suite des confidences d'un indic ! Un indic qui se cache par milliers dans chacune de nos cellules : la mitochondrie. Ce minuscule organite, qui officie en tant que centrale énergétique de nos cellules, possède son propre ADN. Comme les chromosomes, il peut muter. Ainsi, quand les généticiens observent exactement la même mutation chez deux peuples différents, ils peuvent en conclure que ceux-ci partagent un passé commun. En comparant l'ADN mitochondrial prélevé sur des centaines d'individus à travers le monde et dans la Péninsule arabique, les chercheurs sont parvenus à la conclusion que tous les hommes, hors les Africains, ont tous effectué un passage de plusieurs milliers d'années très certainement, en Arabie. Voilà pourquoi nous sommes tous des Arabes et fiers de l'être. L'étude est parue dans American Journal of Human Genetics.

Recettes Soupe à la citrouille façon grand-mère

Le secret des avaleurs de sabre

si-

ng

s

Un

e il e

f-

a

Qui frissonne en regardant un avaleur de sabre n'a pas tort. Car au «moins 29» d'entre eux sont morts dans l'exercice de leur fonction durant les 50 dernières années alors qu'ils ne sont qu'une petite centaine à pratiquer cet art né il y a 4 000 ans en Inde. Avaler des sabres ne relève cependant pas de la magie. Comme on peut le voir sur la radiographie reproduite dans un article de Scientific American. La lame de métal, bien tranchante et acérée, pénètre très profondément dans l'oesophage en passant à côté de «toutes sortes d'organes vitaux». La difficulté est d'éviter que les petits nerfs du fond de la gorge détectent l'intrusion de ce corps étranger, et entraîne une «contraction des muscles», donc «un haut le cœur, parfois un vomissement alors que le corps tente de rejeter l'objet indésirable hors de la gorge et de la bouche». Le secret, le «truc», est alors de «bouger sa langue de telle sorte qu'elle ne se trouve pas sur le chemin» du sabre et de «décontracter» sa gorge pendant qu'on avale la lame.

ananas, etc. Il faudrait en manger au minimum deux par jour, idéalement trois. Légumes cuits et crus : une crudité ou un potage à chaque repas suivi d'un plat accompagné de légumes cuisinés. Les légumes et les fruits ont l'avantage d'apporter de la vitamine C et de l'acide folique, des éléments connus pour aider l'organisme à renforcer ses défenses. qqViande, poisson, œufs, une fois par jour Mettez au menu une fois par jour minimum du poisson ou des œufs, de la volaille ou de la viande. qqEvitez la consommation d'alcool et limitez les excitants Les excitants et notamment les boissons contenant de la ca-

féine (café, thé et sodas), tout comme l'alcool, fatiguent inutilement l'organisme. Mieux vaut donc s'en passer surtout lorsqu'on se sent fatigué. qqMisez sur le magnésium Et enfin, contre le stress, grand pourvoyeur de fatigue, pensez au magnésium ! Une alimentation équilibrée est généralement suffisante pour couvrir nos besoins. On peut cependant booster nos apports en privilégiant les aliments les plus riches en magnésium : épinards, céréales complètes, farine de sarrasin, fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes), légumes secs (haricots blancs, lentilles, pois cassés), bigorneaux et bulots, chocolat noir et certaines eaux minérales.

Ingrédients q 800 g de chair de citrouille q gros sel q beurre q 6 morceaux de sucre q 100 g de petites pâtes à potage (étoiles) q 1/2 verre de lait q sel, poivre Préparation 1 Dans un faitout rempli aux 3/4 dʼeau froide, mettre la citrouille coupée en morceaux assez gros. Ajouter une bonne pincée de gros sel et un peu de beurre. Dès que cela bout, laisser cuire pendant un quart dʼheure à gros feu. 2 Lorsque la citrouille est cuite, vider un peu dʼeau et mixer la citrouille à même le faitout, hors du feu. Puis ajouter les morceaux de sucre. Mixer à nouveau jusquʼà obtenir un mélange homogène. 3 Remettre sur le feu et ajouter les pâtes à potage puis le lait tout en remuant. Il faut remuer sans cesse à feu doux pendant 15 minutes avec une cuillère en bois, pour que cela nʼattache pas. Ne pas faire bouillir. Pour terminer, saler et poivrer.

25 aliments qui soignent
Certains aliments ont des pouvoirs guérisseurs ! Ail, citron, miel, myrtille, noix... ont des vertus contre le cholestérol, le cancer, lʼhypertension, la cataracte, Alzheimer ou les AVC. Vingt cinq aliments extraordinaires à mettre au menu dʼurgence !

Question
Pour mincir, il faut manger beaucoup de fruits Pour perdre du poids il Faux ! faut surtout manger de
tout, en nʼoubliant pas les fruits et légumes évidemment. En revanche, les fruits sont très sucrés donc il vaut mieux ne pas en abuser.

Du soja contre les bouffées de chaleur
Consommer régulièrement du soja permettrait de lutter contre les bouffées de chaleur ! Pourquoi ? Parce que "le soja contient de l’isoflavone, un composé qui possède une structure proche de celles des estrogènes (hormones féminines) et représente une alternative naturelle pour corriger son déficit caractéristique de la ménopause", répond le Dr Dominique-Jean Sayous dans Se soigner. Résultat : en comblant le manque d’estrogènes, il réduit les bouffées de chaleur qui y sont associées. Seul bémol : il faut reconnaître que l’efficacité du soja sur ce trouble varie d’une femme à une autre. En pratique : L’Afssaps recommande de ne pas dépasser 1 mg d’isoflavones par kilos/jour.

A stuce
Retaper un paillasson
Lorsqu’on possède un paillasson devant la maison, si ce dernier est en fibres naturelles, avec le temps, il s’avachit. Pour le retaper, il suffit de l’enduire de marc de café ou d’une quelconque lessive en poudre. Laisser agir toute la nuit puis absorber les résidus avec un aspirateur.

People
L'Emir d'Abou Dabi rembourse les dettes de ses concitoyens
L'État émirati de Dubaï a décidé de prêter deux milliards de dirhams - soit environ 414 millions d'euros - à ses concitoyens endettés. En effet, le cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane a donné l'ordre de remettre en liberté toutes les personnes ayant contracté des dettes envers l'État, selon Les Échos. L'agence officielle WAM a annoncé que le président des Émirats arabes unis "a ordonné de régler toute dette d'un montant inférieur à un million de dirhams (environ 207 000 euros) dont les citoyens n'ont pas pu s'acquitter". Cela revient à dire que 6 830 personnes seront acquittées de leur dette temporairement, mais en contrepartie elles devront verser à l'État 1/4 de leur salaire et s'engager à ne plus s'endetter. L'Émir d'Abou Dabi, 17e fortune mondiale, avait déjà fait un geste en créant un fond de 10 milliards de dirhams environ 2,07 milliards d'euros - pour rembourser les prêts bancaires de ses concitoyens à faibles revenus, en novembre.

Demain : Des œufs contre la DMLA

en

N ew s
S ant é

cri-

La bactérie E.coli refait parler d'elle
toxine dont les dégâts sur le matériel génétique des cellules intestinales seraient comparables à ceux causés par des rayonnements radioactifs. Si ces travaux sont confirmés, un traitement pourrait être mis au point, ainsi qu'un vaccin empêchant la prolifération de cette bactérie dans l'intestin.

n-

ui qui

s

ps-

s

E.coli, miniscule arme de destruction massive, complice active du cancer du côlon ? La bactérie E. coli, très présente dans la flore intestinale, pourrait augmenter le risque de cancer du côlon, d'après un chercheur toulousain travaillant pour l'Association pour la recherche sur le cancer. La bactérie secréterait une

e

Le

C hiffre du jour

19

Un astéroïde de 19 mètres a frôlé la Terre vendredi
Un astéroïde de la taille d'un bus a frôlé la Terre vendredi, ont affirmé les experts du Minor Planet Center, un organisme qui traque ces objets dans le système solaire, assurant cependant qu'ils n'avaient jamais été inquiets quant à la possibilité d'un éventuel impact. L'astéroïde, baptisé 2012 BX34, mesurait entre six et 19 mètres de diamètre, a indiqué Gareth Williams, directeur associé de cet organisme dont le siège se trouve aux Etats-Unis. L'objet céleste, soudainement apparu mercredi dans le champ de vision d'un télescope de l'Arizona (sud-ouest), s'est approché à 60 000 km de la Terre vendredi vers 17h heure française, a précisé à l'AFP Gareth Williams, assurant qu'une collision avait «été évitée de peu». L'agence spatiale américaine avait annoncé jeudi sur Twitter que l'astéroïde «passerait sans problème à côté de la Terre le 27 janvier.» Gareth Williams a expliqué que l'objet n'avait pu être détecté que lorsqu'il s'était trouvé tout près de la Terre en raison de sa petite taille. Il a cependant estimé que, malgré la surprise de le voir frôler la Terre, le phénomène n'était pas totalement inhabituel.

os ur

a

12:00 Flash info 12:05 Continent noir 12:30 Temps présent 13:30 Journal (RTBF) 14:00 Touche pas à mon poste 15:40 Nouvo 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 Tendance A 17:00 Kiosque 18:00 TV5MONDE, le journal 18:10 Internationales 19:00 360° -GEO 20:00 MaghrebOrient-Express 20:30 Journal (France 2) 21:00 On n'est pas couché 00:05 TV5MONDE, le journal 00:15 Journal (TSR) 01:15 Tout sur moi 01:40 TV5MONDE, le journal Afrique

12:00 Les douze coups de midi 12:55 Voile 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:30 Météo 13:35 Walker, Texas Ranger 14:25 Monk 15:20 Monk 16:10 Les experts 17:00 Les experts 18:05 Sept à huit 19:50 Là où je t'emmènerai 20:00 Journal 20:10 Nicolas Sarkozy, en direct de l'Elysée 21:10 Braquage à l'italienne 23:10 Profession profiler 01:00 Les experts : Manhattan 01:55 L'actualité du cinéma

12:05 Tout le monde veut prendre sa place 13:00 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:15 Vivement dimanche 16:25 Grandeurs nature 17:30 Stade 2 18:45 Point route 18:50 Vivement dimanche prochain 19:55 Emission de solutions 20:00 Journal 20:10 Nicolas Sarkozy, en direct de l'Elysée 21:10 Le serpent 23:10 Non élucidé 00:40 Journal de la nuit 00:50 Météo 2 00:55 Histoires courtes 01:40 Vivement dimanche prochain

13:05 Météo 13:10 Maison à vendre 14:40 C'est du propre ! 15:30 L'amour est dans le pré 17:10 66 Minutes 18:45 D&CO 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 E=M6 20:30 Sport 6 20:50 Zone interdite 22:45 Enquête exclusive 00:15 Zemmour et Naulleau 01:25 Météo 01:30 Dans le droit chemin 02:50 M6 Music / Les nuits de M6

a-

s-

N° 1818 DIMANCHE 29 JANVIER 2012

Roma «C’est clair, Mesbah va faire
beaucoup de matchs à l’AC Milan»

De notre envoyé spécial à Milan : Farid Aït-Saâda rois gardiens de but ayant ou ayant eu le statut d’international, c’est un luxe que seul un club comme l’AC Milan peut se permettre. Flavio Roma, qui a fait l’essentiel de sa carrière en France, à l’AS Monaco plus précisément, a été recruté, il y a trois ans, par le club milanais pour constituer un palliatif de qualité en cas de défection d’Abbiati ou d’Amelia. Il a aimablement répondu à notre sollicitation, afin d’expliquer au public algérien l’esprit de l’AC Milan, un club où il ne fait pas bon de perdre.

T

Vous avez plusieurs clubs dans votre carrière et divers championnats. Qu’est-ce qui fait, cependant, la particularité de l’AC Milan par rapport à d’autres clubs ? Il y a d’abord son palmarès, ce qui est déjà une chose importante. Ensuite, l’AC Milan est plus qu’un club de football. C’est une entreprise où, à chaque palier et dans chaque domaine, tout est réuni pour la réussite de l’équipe. Le joueur ne manque de rien, que ce soit dans sa vie professionnelle ou privée. Je ne sais pas, moi… C’est vraiment difficile à expliquer avec des mots. C’est quelque chose d’impressionnant quand on le vit de l’intérieur. Cela fait trois saisons que je suis là et je peux dire que, même si je suis italien et que j’entendais parler de l’AC Milan, j’ai bien vu qu’il y a un plus dans ce club. Nous avons des joueurs qui ont évolué dans de très grands clubs, comme le Real Madrid et le FC Barcelone et même eux disent que, l’AC Milan, ce n’est pas pareil. Il y a beaucoup de choses en plus au niveau de l’organisation et même au niveau des rapports humains. Les gens qui sont là et qui travaillent avec nous et autour de nous sont exceptionnels. Voulez-vous dire qu’ils sont plus que des employés, des «militants» ? Oui, c’est un peu ça. C’est particulier. Vous pouvez le constater par vous-même ici à Milanello, tout le monde s’investit pour l’équipe. Tu peux les appeler à n’importe quel moment de la journée quand tu as besoin de quelque chose, ils sont toujours disponibles et derrière toi pour t’aider. Dans un club comme l’AC Milan, où il y a obligation de résultats, la pression existe forcément, mais est-ce une pression positive qui fait transcender le joueur ? La pression ici est énorme. C’est normal, il s’agit de Milan. Si tu termines deuxième du championnat, c’est presque une défaite. Si tu sors de la Ligue des champions en quarts de finale ou en demi-finale, c’est une défaite. Si tu perds en finale de la Coupe d’Italie, c’est une défaite… C’est normal. Cette pression est positive, mais pas pour tous. Je pense que peu de joueurs, à cause de cette pression, peuvent jouer à l’AC Milan. La pression est énorme et constante. Elle est présente tous les jours, à chaque instant, à l’entraînement, dans les matchs et même dans ta vie de tous les jours. Moi, j’ai aujourd’hui un rôle différent de mes coéquipiers, mais je les vois être toujours sous pression du matin au soir. Confirmez-vous qu’à l’AC Milan, un joueur qui se rate dans un match même, après en avoir réalisé auparavant de très bons, peut payer ses erreurs ? Oui. C’est comme ça. Il faut toujours confirmer. C’est pour ça que je parle de pression. Hier (entretien réalisé vendredi, ndlr), nous avons gagné (contre la Lazio 3-1 en quart de finale de la Coupe d’Italie, ndlr), mais aujourd’hui, c’est fini et oublié. Cette victoire relève du passé et il faut penser à gagner le prochain match. Tu ne peux pas t’imaginer passer à côté d’un match. C’est la qualité qu’ont beaucoup de joueurs à l’AC Milan. Certains d’entre eux ont tout gagné dans

«Faire un bon match sans connaître ses coéquipiers, c’est qu’il a des qualités»
leur carrière, que ce soit dans ce club ou avec d’autres, mais on les voit s’entraîner avec acharnement. Quand ils parlent, ce n’est pas pour évoquer les trophées de Ligue des champions qu’ils ont gagnés, mais pour parler des objectifs à atteindre absolument cette année. Ils disent qu’il faut gagner le championnat, la Coupe d’Italie et la Ligue des champions. C’est comme ça. Nous sommes là pour gagner. On remarque aussi la richesse de l’effectif de l’AC Milan. Pour preuve, les trois gardiens de but, dont vous faites partie, sont tous passés à un moment donné par la sélection d’Italie. Cela constituet-il le grand avantage de l’équipe ? Absolument. Dans un club qui veut tout gagner, il faut qu’il ne manque de rien. Par exemple, c’est Amelia qui a joué hier parce que Abbiati était blessé et il a très bien joué parce que lui aussi est habitué au haut niveau. C’est ça, l’AC Milan, chaque joueur doit avoir une doublure valable. Il faut pour Seedorf ou Ibrahimovic des remplaçants du même niveau qu’eux, parce que ce n’est pas évident de pouvoir jouer tous les matchs. Milan ne peut pas se permettre d’avoir un manque de joueurs de haut niveau. Un joueur algérien, Djamel Mesbah, est arrivé à l’AC Milan durant le mercato. Aviez-vous entendu parler de lui auparavant ? Je le connaissais déjà parce qu’il a joué à Lorient, je pense… C’est vrai, il avait fait un passage de 6 mois là-bas… Voilà. Je me souviens de ce nom quand je jouais en France. Depuis deux ans, j’entendais parler de lui et je l’ai découvert à l’occasion des deux matchs que nous avons disputés contre Lecce l’année dernière. C’est un bon joueur. Hier (jeudi, ndlr), il a confirmé ses qualités parce qu’il a fait un bon match. De plus, il peut jouer derrière et au milieu du terrain. Il a les qualités requises pour jouer dans les deux postes et c’est important pour nous. Quand on vient d’un club modeste comme Lecce, qui était dernier du championnat, la priorité est-elle d’abord de travailler pour progresser ? Ici, tu es obligé de progresser et tu progresses forcément. Quand tu es entouré de 25 champions, tu ne peux que progresser. Si ça n’arrive pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas (rire). Je vois Mesbah à l’entraînement. Il travaille vraiment bien, est toujours très concentré. Tu vois du premier coup qu’il aime ce qu’il fait. De plus, il est assez réservé puisqu’il ne parle pas beaucoup… Oui, c’est vrai, il ne parle pas beaucoup et c’est pour ça que je dis qu’il est très concentré sur son travail durant les entraînements. Il est attentif aux consignes et à ce que font les autres. Avec votre longue expérience, voyez-vous en lui un joueur qui peut encore s’améliorer ? Oui. Dans la petite semaine passée avec nous, on voit que c’est un mec poser aussi sur le pour se régaler, mais pas ici. «Ici, i qui s’applique aux entraînements. terrain. Je me soul faut Hassan Yebda nous gagne tout Arriver à faire le match qu’il a fait viens aussi que le avait déclaré, lui qui match r, même les hier, après deux ou trois entraînemagasinier à l’AS est passé par Le Mans s amic ments avec nous, ça veut dire claireaux» Monaco était en France, Benfica au ment que c’est un joueur qui a des un AlgéPortugal et Portsqualités. Il a démontré ces qualités, rien. mouth en Angleterre, mais il peut encore s’améliorer, c’est C’est dire que je garde de bons souque le travail qu’il faisait à l’ensûr. De plus, il ne connaissait pas venirs des Algériens de France. traînement à Naples était complèbien ses nouveaux coéquipiers, la Même en Italie, ils sont plusieurs tement différent de tout ce qu’il méthode du coach, le style de jeu, à s’être imposés en Serie A, car en avait connu… mais il a fait quand même un bon plus de Djamel Mesbah, il y a eu C’est vrai. L’Italie, c’est ça. Pour match. Cela veut dire qu’il peut faire Mourad Meghni à la Lazio, Hasmoi qui ai fait les centres de formamieux. san Yebda à Naples et Abdelkader tion en Italie, c’est normal. J’ai grandi Lorsque vous étiez à l’AS Monaco, Ghezzal à Cesena. Est-ce à dire avec ça. On ne s’en rend presque pas vous aviez certainement croisé que les joueurs algériens peuvent compte. Quand tu vois les étrangers des joueurs algériens. Vous souves’adapter en Italie ? qui arrivent, même s’ils sont de très nez-vous de quelques-uns ? Oui, parfaitement. Pour Ghezzal, haut niveau, ils ont toujours des pro(Il réfléchit en soupirant) Il faut je sais qu’il a fait le tour de plusieurs blèmes au début parce que le travail remonter à loin ! J’ai croisé beaucoup clubs, toujours en Serie A, ce qui détactique ici est vraiment énorme. de joueurs algériens. Il y en avait un montre qu’il peut s’imposer. On Savez-vous que beaucoup d’Algéavec qui j’ai joué, Saïb, si je me soupourrait dire que les joueurs algériens sont des admirateurs du viens bien… riens sont Européens. C’est clair football italien depuis toujours, qu’ils s’adaptent bien aux championOui, Moussa Saïb avait joué de l’AC Milan (bien avant la venue nats en Europe. Il y en a aussi beauquelque temps à Monaco sous la de Djamel Mesbah), d’autres coup en Allemagne. Pour moi, c’est conduite de Didier Deschamps, clubs et de la sélection d’Italie ? une richesse pour ces championnats. en 2002… Oui et c’est sûrement parce que A mon avis, les Européens doiA l’époque, je ne nous sommes méditerranéens. De «Avec vent prospecter daconnaissais pas bien 2 plus, nous ne sommes pas très loin autou 5 champio le championnat de r de lu ns vantage en Afrique (rire). Les Algériens peuvent prendre peut q i, il ne du Nord qui constiue pro France ni les meill’avion à tout moment pour venir regresse leurs joueurs garder des matchs en Italie. Ça fait r» tue un réservoir intarissable. Je pense qui y évoplaisir, d’autant plus que ces derniers que les Italiens n’ont luaient, temps, il y en a eu Europe qui critipas encore conscience de cela. Ils mais j’avais vu en lui un bon joueur. quent le niveau du championnat de commencent tout juste de découvrir C’est par la suite qu’on m’avait dit Serie A. Pour moi, ce championnat les joueurs maghrébins. qu’il avait été champion de France et reste toujours du très haut niveau. qu’il avait joué en Espagne et en AnBeaucoup d’observateurs s’accorEspérez-vous remporter le triplé gleterre. J’ai joué 6 mois avec lui, puis dent à dire que les footballeurs alchampionnat-coupe-Ligue des il avait eu des soucis avec le coach et gériens sont intrinsèquement champions cette saison ? a été écarté. Je ne peux pas citer d’aupétris de qualités, mais qu’il leur Nous y travaillons depuis l’été dertres joueurs algériens, car je ne me manque une culture tactique. nier. Nous avions fait un stage de rappelle pas des noms, mais en Pensez-vous que la Serie A pourpréparation athlétique et nous avions France, c’est sûr que j’ai joué rait leur convenir de manière à dit que nous viserions tout. Ici, on ne contre des Algériens. combiner leurs qualités techpeut pas choisir de viser le chamCe qui est bien chez niques avec la formation tactique pionnat ou la Ligue des champions. eux, c’est qu’ils s’adapqui leur est prodiguée lors des en- On est là pour tout gagner, même les tent bien en France et traînements ? matchs amicaux et les tournois que au niveau du chamC’est sûr qu’en Italie, un joueur l’on fait avant le début de la saison. pionnat français. va beaucoup progresser sur le Quand tu arrives à l’AC Milan, il faut Certes, ils connaisplan tactique. Le travail qui est que ça devienne une habitude, même sent déjà la fait dans ce domaine est si ce n’est pas évident. Tu n’as pas le langue, mais énorme chaque semaine, choix. c’était mérichaque jour et même Un mot pour le public algérien toire de chaque minute. Auqui vous connaît et qui est des’imjourd’hui, par exemvenu, grâce à la venue de Mesbah, ple, nous avons fait plus supporter de l’AC Milan qu’il de petits jeux de 5 ne l’était auparavant ? contre 5 à domiJe peux juste féliciter les Algériens nance tactique. Il parce qu’ils ont, je pense, de bons faut toujours centres de formation puisqu’ils fourfaire attention nissent de bons joueurs à l’Europe. à ton placeQuant à Mesbah, sa présence à l’AC ment sur le Milan constitue un plus pour lui et, à «Je me terrain, à ce mon avis, il va faire beaucoup de à Monasouviens de S que tu fais. co, vra a Ailleurs, on matchs ici. iment u ïb bon jou Entretien réalisé à Milan par n eur» fait de peFarid Aït-Saâda tits jeux

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful