Chapitre 2 : Spectroscopie

:
Spectroscopie : analyse de la lumière émise par une source lumineuse. Analyse spectrale de la lumière blanche : On obtient un spectre de la lumière blanche dit continu. C’est la DECOMPOSITION de la lumière blanche. Ceci est du au prisme et au fait que l’indice de réfraction du prisme est ≠ pour chaque longueur d’onde. La lumière blanche est polychromatique (constituée de nombreuses couleurs).

Spectre de la lumière blanche et domaine visible de la lumière. En effet, en dessous de 400 nm (Ultra Violet) et au dessus de 800 nm (Infra rouge), l’œil humain ne perçoit pas la lumière des longueurs d’ondes. Les radiations composant une couleur polychromatique sont séparées lors du passage à travers un prisme car l’indice de réfraction du prisme varie en fonction de la longueur d’onde. Ce qui fait que le bleu est plus dévié que le rouge. Spectre d’émission continu, d’origine thermique : On remarque que lorsque la source lumineuse est un corps chauffé, son spectre change… En effet, il s’enrichie en bleu.

Conclusion : Tout corps porté à haute T° émet un spectre continu qui s’enrichit en courte longueur d’onde lorsque la T° ↗.

Spectre de raies d’émission.

Ici ce n’est pas la température qui est responsable de l’émission de lumière mais le comportement des atomes qui subissent des décharges électriques. Conclusion : Les spectres de raies d’émission sont ≠ pour chaque lampe et permettent d’identifier l’élément chimique. ****** ****** ****** Spectre de bandes d’absorption : ****** ****** ****** *****

Conclusion : Lorsqu’on intercale une solution colorée devant une lumière blanche et un prisme, on observe sur le spectre continu des bandes noires (couleurs qui ont été absorbées). La position de celles-ci est ≠ selon la couleur de la solution utilisée. Spectre de raies d’absorption :

Conclusion : Lorsqu’on intercale des vapeurs de sodium devant une lumière blanche et un prisme, on observe des raies noires d’absorption. Celles-ci ont exactement la même position que lorsque cet élément était dans la lampe à vapeur. Un élément n’est capable d’absorber que les longueurs d’onde qu’il était capable d’émettre.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful