L'Évangile des larmes

1. Plus Tullia portait le petit dans ses bras, plus elle reconnaissait l'erreur de sa vie, et elle en pleurait amèrement ! 2. L’Enfant Se dressa et dit à Tullia : "Ma chère Tullia, Je n'aime guère te voir pleurer continuellement quand tu Me portes dans tes bras. 3. Sois heureuse et joyeuse maintenant, car Je n'apprécie pas les vaines larmes des hommes. 4. Crois-tu que tes larmes purifieront ton cœur devant Moi de tout péché ? 5. Oh ! Quelle idée stupide ! Les larmes troublent tes yeux, glissent sur tes joues et te font du mal, 6. Mais tes larmes ne coulent pas sur ton cœur et ne le purifient pas, tout au contraire, souvent elles le ferment en sorte que rien de bon ni de mauvais ne peut y pénétrer. 7. Et voici que cela cause la mort de l'esprit qui réside dans le cœur ! 8. Car un homme triste est un être offensé et un tel être n'est plus en mesure d'accepter quoi que ce soit. 9. Je n'ai mis que trois sortes de larmes dans l'œil de l'homme : les larmes de joie, les larmes de compassion et les larmes que tire la douleur. 10. Ces larmes seules agréent à Mes yeux, mais les larmes de chagrin, de repentir et de colère, qui proviennent de l'apitoiement sur soimême, sont le fruit de son propre fond et n'ont pour Moi aucune valeur. 11. Car les larmes de chagrin proviennent d'une sensibilité blessée qui réclame une compensation. Si celle-ci fait défaut, la sensibilité se tourne en secrète colère puis en sentiment de vengeance. 12. Les larmes de repentance ont la même origine et n'apparaissent qu'après le péché, si le péché a attiré sur lui une punition méritée. 13. Mais ce ne sont pas des larmes sur le péché, mais seulement sur la punition du péché. 14. Ces larmes-là n'améliorent pas le cœur, car l'homme ne fuit pas le

péché par amour pour Moi, mais par crainte de la punition, et ceci est pire que le péché lui-même. 15. Quant aux larmes de colère, il ne vaut pas la peine d'en parler, car elles jaillissent tout droit du fin fond de l'enfer. 16. Ces larmes-là ne baignent pas tes yeux; heureusement, ce sont des larmes de repentance. 17. Mais Je te le dis, sèche aussi de tes yeux ces larmes-là, car tu vois qu'elles ne Me causent aucune joie !" 18. Alors Tullia essuya ses yeux et dit: "O Seigneur, que Tu es infiniment sage et bon ! 19. Oh! que je serais heureuse et joyeuse si je n'étais pas pécheresse. 20. Mais à Rome, par ordre de l'Empereur, j'ai dû faire un sacrifice à une idole et cette action ronge mon cœur comme un ver." 21. Et l’Enfant lui dit : "Je t'ai pardonné ce péché avant même que tu le commettes. 22. Mais tu étais jalouse de l'amour que Cyrenius avait pour Moi! Et voilà le véritable grand péché ! Maintenant Je t'ai entièrement pardonné, et tu es désormais sans péché, car tu M'aimes à nouveau ; sois donc heureuse et joyeuse." 23. Alors Tullia et toute la maison furent à nouveau remplis de joie et toute la compagnie se mit à table.

L'Évangile de Jacques – L'enfance de Jésus – Ch 206 Source: http://www.scribd.com/BORIS%20B1/d/23702587-Evangilede-Jacques-L%E2%80%99enfance-de-Jesus-Jacob-Lorber

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful