TS MAI – ©EPoulin 28/03/09-E.

Poulin page 1





1.1. INTRODUCTION
La modélisation des signaux usuels rencontrés en électricité ou en électronique utilise des fonctions définies sur IR et
nulles sur l’intervalle
] [
−∞;0 ou les « translatées » de ces fonctions.
On dit qu’une fonction de la variable réelle t définie sur IR et telle que pour tout t strictement négatif f(t)=0 , est une
fonction causale.
L’objet de la transformation de Laplace est de permettre de :
• déterminer les solutions causales d’une équation différentielle linéaire ou d’un système différentiel
• déterminer dans des problèmes à support technologique la réponse d’un système linéaire usuel à un signal d’entrée
donné.

1.2. DEFINITIONS
1. TRANSFORMEE DE LAPLACE D’UNE FONCTION
Soit f une fonction définie sur IR à valeurs réelles ou complexes telles que pour tout ( ) t f t < = 0 0 , et
p un réel.
La transformée de Laplace de la fonction f est la fonction définie par L[f(t)]= ( ) e f t dt
pt −
+∞

0

(lorsque l’intégrale converge).

Pour raison de commodité, la transformée de f est aussi notée F(p) ; on dit que f est l’original de F
2. FONCTION ECHELON UNITE
On appelle fonction échelon unité la fonction notée U définie par :

( )
( )
U t t
U t t
= ≥
= <
¦
´
¹
1 0
0 0
si
si
3. TRANSFORMEE D’UNE FONCTION NON NULLE
Si f définie sur IR est non nulle sur
] [
−∞;0 , sa transformée est L[f(t)U(t)]
1.3. RESULTATS USUELS
Les résultats du tableau suivant permettent de déterminer la transformée d’une fonction ou
inversement l’original d’une fonction.

Fonction usuelles

L[U(t)]=
1
p
L[e
-at
.U(t)]=
1
p a +

L[t.U(t)]=
1
2
p
L[ sinωt .U(t)]=
ω
ω p
2 2
+

1. Transformation de Laplace
TS MAI – ©EPoulin 28/03/09-E.Poulin page 2
L[t
n
.U(t)]=
n
p
n
!
+1
; n IN ∈ L[ cosωt .U(t)]=
p
p
2 2



Propriétés

L


f(t)U(t) F(p)

L
-1



λ µ f g +
( ) ( ) λ µ F p G p +
( ) f at ; a>0 1
a
F
p
a
|
\

|
¹
|

( ) e f t
at −

F(p+a)
( ) ( ) f t U t − − τ τ
( ) F p e
p −τ

( ) ′ f t
( ) ( )
pF p f −
+
0
( ) ′′ f t
( ) ( ) ( )
p F p pf f
2
0 0 − −
+ + '

( ) −tf t ( ) ′ F p
( )
0
t
f u du


( ) F p
p

( ) f t
t

( ) f u du
p
+∞


( ) ( ) f u g t u du
t


0

( ) ( ) F p G p
f périodique de période T
( ) F p
e
pT
0
1
1−


où ( ) ( ) F p e f t dt
pT
T
0
0
=


















TS MAI – ©EPoulin 28/03/09-E.Poulin page 3


1.4. APPLICATION : CALCUL D’UNE EQUATION
DIFFERENTIELLE

L’utilisation de la transformée de Laplace permet de déterminer les solutions causales d’une équation
différentielle ou d’un système différentiel.
Exemple : déterminer la solution causale de l’équation différentielle :
( ) ( )
( ) ( )
′′ + = ⋅
= ′ =
¦
´
¦
¹
¦
+ +
x t x t t U t
x x
4 3
0 1 0 0
cos ( )
;
(1)

Utilisons la transformation de Laplace : notons X(p) = L[x(t)]
De (1) on déduit :
L[x’’(t)+ 4x(t)] = L[cos3t.U(t)]
Soit L[x’’(t)] + 4L[x(t)] =
p
p
2
9 +

Avec L[x’’(t)] = p
2
X(p)-px(0
+
)-x’(0) = p
2
X(p)-p

On obtient ainsi : (p
2
+4)X(p)-p =
p
p
2
9 +

D’où ( )
( )( )
X p
p
p
p
p p
=
+
+
+ +
2 2 2
4
4 9


En notant que
( )( )
p
p p
p
p
p
p
2 2 2 2
4 9
1
5 4
1
5 9
+ +
=
+

+


On obtient ( )
( )
X p
p
p
p
p
=
+

+
6
5 4
1
5
9
2 2

D’où l’original de X(p), solution causale de l’équation différentielle donnée :

( ) x t t t U t = −
|
\

|
¹
|
6
5
2
1
5
3 cos cos ( )

Poulin page 2 .L[tn.U(t)]= p p +ω2 2 Propriétés L f(t)U(t) F(p) L-1 λf + µ g f ( at ) . n ∈ IN p n+1 L[ cos ωt .U(t)]= n! . a>0 λF ( p) + µG( p) 1  p F  a  a F(p+a) f ( t − τ )U (t − τ ) f ′( t ) e − at f ( t ) f ′′( t ) −tf ( t ) p2 ( ) F ( p) − pf ( 0 ) − f (0 ) pF ( p) − f 0 + + ' + F ( p )e − τp F ′( p ) ∫ f (u)du t F ( p) p 0 f (t ) t ∫ +∞ p f (u)du ∫ f (u) g(t − u)du t 0 F ( p )G ( p ) f périodique de période T F0 ( p) 1 1 − e − pT T 0 où F0 ( p) = ∫ e − pT f (t )dt TS MAI – ©EPoulin 28/03/09-E.

Poulin page 3 .4. solution causale de l’équation différentielle donnée : 1 6  x( t ) =  cos 2t − cos 3t  U (t ) 5  5 TS MAI – ©EPoulin 28/03/09-E.U(t)] p Soit L[x’’(t)] + 4L[x(t)] = 2 p +9 2 + Avec L[x’’(t)] = p X(p)-px(0 )-x’(0) = p2X(p)-p On obtient ainsi : (p2+4)X(p)-p = D’où X ( p) = p 2 2 p p +9 2 p p + 2 p +4 p + 4 p2 + 9 ( )( ) En notant que (p 2 +4 p +9 )( ) = 1 p 1 p − 2 5 p + 4 5 p2 + 9 On obtient X ( p) = 6 p 1 p − 2 2 5 p +4 5 p +9 ( ) D’où l’original de X(p). x ′ 0 = 0  ( ) ( ) Utilisons la transformation de Laplace : notons X(p) = L[x(t)] De (1) on déduit : L[x’’(t)+ 4x(t)] = L[cos3t.1. APPLICATION : CALCUL D’UNE EQUATION DIFFERENTIELLE L’utilisation de la transformée de Laplace permet de déterminer les solutions causales d’une équation différentielle ou d’un système différentiel. Exemple : déterminer la solution causale de l’équation différentielle :   x ′′( t ) + 4 x( t ) = cos 3t ⋅ U (t ) (1)  + +  x 0 = 1.