Janvier 2012 Numéro 2

La majorité de gauche au Sénat : une action qui préfigure l’alternance !
Alors que le gouvernement compte bien utiliser les trois mois qui lui restent avant les élections pour persister dans sa politique d’austérité qui interdit tout retour à la croissance, la majorité de gauche au Sénat agit. D’abord en s’opposant aux décisions injustes et inefficaces comme la hausse de la TVA à taux réduit sur les travaux de construction et de rénovation des logements ou la baisse des indemnités journalières pour les salariés en arrêt maladie. Ensuite, en proposant des mesures de justice sociale et de relance économique qui pourraient être une préfiguration du programme de mandature que porterait une future majorité de Gauche en juin prochain. Le Sénat a ainsi adopté des mesures concrètes comme l’encadrement des loyers dans le cadre de la proposition de loi visant à renforcer la protection des droits des consommateurs. Pour lutter contre la hausse du coût du logement qui représente le premier poste de dépense dans le budget des Français, les sénateurs de gauche ont en effet adopté l’encadrement des loyers à la première location et à la relocation. Nous prenons aussi des positions fortes sur notre vision de la France dans le monde, en adoptant notamment la résolution sur le séjour des étudiants étrangers diplômés que j’ai défendue lors de la discussion en séance publique pour dénoncer la logique discriminatoire de la circulaire Guéant. La droite quant à elle s’enfonce dans ses doutes et ses incohérences. On rappellera notamment l’attitude du groupe UMP, qui avait rejeté lors de l’examen du Projet de Loi de Finances pour 2012 la taxation des transactions financières, pour y devenir favorable un mois après. Reste qu’il ne faudrait pas qu’il ne s’agisse que d’un écran de fumée, les produits dérivés devant être également concernés par cette taxation. Le travail du mois de janvier était particulièrement dense au Sénat mais nul doute qu’avec les nouvelles propositions du président de la République le Sénat de gauche sera mobilisé jusqu’à la fin de la session en mars contre les graves atteintes à notre modèle social et républicain que l’UMP et la droite veulent tenter d’imposer dans la loi avant que les Français aient pu exprimer leur choix pour l’avenir du pays. 1

MarieLienemann Intervention de Marie-Noëlle Lienemann sur la résolution relative au séjour des 18/01/2012 étudiants étrangers diplômés – 18/01/2012
meilleure exportation Notre vieux pays, qui lienemann.typepad.fr de leurs produits, grâce appartient à un vieux à leur connaissance de cultures que nous continent, a beaucoup appris de l’histoire. n’arrivons pas spontanément à Nous le savons, chaque fois que la France comprendre, vous refusez de les entendre ! abandonne une partie de ses valeurs, trouve quelque compromis pour Il est faux de prétendre que le séjour en contourner ses objectifs humanistes, France des étudiants étrangers explique le adopte je ne sais quels arrangements nombre important de médecins étrangers techniques pour se détourner de sa dans notre pays. La raison d’une telle mission universelle, cela annonce un recul situation est ailleurs : nous ne formons de sa grandeur et de son rayonnement. plus assez de médecins qualifiés et refusons de nous donner les moyens d’un Ces petites choses du quotidien qui véritable aménagement peuvent paraître de notre territoire. quantitativement négligeables auront, Rappelez-vous, ce n’était dans notre pays et pas de gaîté de cœur que ailleurs, de graves les infirmières conséquences pour espagnoles venaient l’image de la France. dans nos hôpitaux ! C’est Nous serons en effet parce que nous n’en nombreux à nous avions ni formé ni rappeler celles et ceux, recruté suffisamment. Le brillants, parfois problème est d’ailleurs brillantissimes, qui identique pour ce qui furent utiles à nos concerne les ingénieurs. entreprises et que la Face aux difficultés que France jugea pertinent nous rencontrons dans de rapatrier chez eux. Ils certains secteurs, ne nous trompons donc s’en souviendront, monsieur le ministre, pas d’analyse. avec leurs amis, leurs voisins, leurs enfants. Quel étudiant est le plus important pour la France ? L’étranger qui vient y faire ses C’est un mauvais coup porté à la France, études, travaille quelques années pour nos qui témoigne d’une étroitesse de vue. Qui entreprises, et défend ensuite, dans son peut imaginer en effet que notre pays ou ailleurs, nos valeurs et nos développement économique serait raisonnements, en assurant le menacé par quelques milliers d’étudiants rayonnement de notre langue ? Ou bien étrangers de haut niveau que nos celui ou celle dont les études mirobolantes entreprises ont bien voulu embaucher ? auront été payées par la nation, qui Quand il s’agit de faire reculer les droits s’enrichira dans notre pays, mais dès qu’il sociaux, vous ne vous privez pas d’écouter sera riche refusera d’y payer des impôts et ces mêmes entreprises ! Mais dès lors s’expatriera ? À mes yeux, le premier est qu’elles sollicitent ces étudiants brillants, plus important pour la France que le qui leur permettent d’assurer une second.

2

MarieIntervention de Marie-Noëlle Lienemann dans le débat sur les négociations internationales climatiques – 17/01/2012
nous parviendrons à Après chaque lienemann.typepad.fr un accord sommet contraignant, nous n’y arriverons pas ! international, on nous sert la même Nous n’arrivons même pas à nous mettre litanie : le pire aurait été évité et le d’accord sur des contraintes à l’échelle dispositif sauvé. Cette stratégie contribue à européenne. […] entretenir l’esprit de résignation ou l’illusion selon laquelle les problèmes L’Union européenne doit conduire des seraient en voie de résolution alors même politiques communes pour économiser qu’ils s’accroissent. […] l’énergie et pour la recherche. C’est d’ailleurs de notre intérêt, au La conférence de Durban aprix du baril de pétrole ! t-elle permis de progresser ? Indépendamment même du Les orateurs les plus changement climatique, optimistes ont soutenu que l’Europe dispose là d’une l’on avait plutôt avancé stratégie de croissance puisque, grand miracle, on endogène. n’avait pas reculé, les Le juste échange est un autre promesses de Copenhague enjeu important. Si nous ayant été réitérées ; mais, à y continuons dans la voie du libre-échange, regarder de plus près, il faut constater que sans normes sociales ni la réalité est plus nuancée. environnementales hors de l’Union Oui, s’agissant de la gouvernance, il européenne mais parfois aussi en son semblerait qu’ait été retenu le principe, sein, nous n’arriverons pas à limiter les très ambigu au demeurant, d’un accord émissions de gaz à effet de serre. L’Union juridique « liant ». Or on sait pertinemment européenne doit présenter un que, hormis ceux de l’Union européenne, mémorandum à l’OMC pour qu’il soit mis la plupart des grands pays, qui comme un terme à des échanges mondiaux tels sont en mesure de bloquer les fondés sur les seules règles de la décisions, ne veulent pas d’un accord concurrence et pour que s’imposent enfin juridique contraignant. C’est ainsi la des règles mondiales minimales en position de principe des États-Unis, matière environnementale – sur le position que même le président Obama carbone en particulier – comme en n’a jamais remise en cause, et la Chine, matière sociale. Enfin, certaines activités pas plus que les États-Unis, n’acceptera doivent être relocalisées. En effet, la d’être jugée par une instance mondiale. meilleure méthode pour lutter contre le changement climatique est d’éviter le Nous sommes donc sortis d’un protocole transport inutile de produits construits qui comprenait, quoi qu’on en dise, une ailleurs, alors qu’ils pourraient l’être dans part de contraintes acceptées pour adopter de bonnes conditions dans notre pays. le principe d’un acte juridique peut-être « liant » mais dont le non-respect fera La crise écologique n’est pas seconde par l’objet d’une sanction nulle ! Il s’agit d’un rapport à la crise financière. Il s’agit d’une recul de fait par rapport au protocole de même crise, celle d’un modèle de Kyoto. Inutile de nous faire accroire que développement en bout de course !

3

A PARIS
Marie-Noëlle Lienemann a pris la parole lors du meeting contre le logement cher organisé par l’association Droit au logement au théâtre du rond-point lundi 9 janvier pour lancer la campagne « Non au logement cher, un toit c’est un droit ! ». Réunissant des associations de mal-logés, des syndicalistes, des artistes et des personnalités politiques dont plusieurs candidats de gauche à la présidentielle, ce meeting a été l’occasion d’insister sur la nécessité sur la nécessité d’une volonté politique forte de la part de l’Etat pour permettre l’accès de tous à un logement décent, tant par la construction massive de logements sociaux que par l’utilisation des outils législatifs actuels. Elle est également intervenue lors du débat organisé par la Ligue des droits de l’homme du 19ème arrondissement intitulé « les services public face à la crise » jeudi 12 janvier, aux côtés notamment de Gérard Aschieri, ancien secrétaire général de la FSU et Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental.

Commission d’enquête :
Marie-Noëlle Lienemann a été désignée par le groupe socialiste pour faire partie des 21 sénateurs qui siégeront dans la nouvelle commission d’enquête mise en place le 1er février à l’initiative du groupe communiste sur l’évasion des capitaux et des actifs hors de France et ses incidences fiscales.

Marie-Noëlle Lienemann dans les médias :
Objectif Elysée sur LCP de Serge Moati, débat sur l’avenir de la zone euro et de l’Europe, 19/12/2011 JT de Public Sénat, 18/01/2012 La voix est libre sur France 3 en direct du forum de Libération à Grenoble, débat justice/fiscalité puis démocratie/institutions, 28/01/2012 Ça vous regarde sur LCP : Logement, quand les candidats s’en mêlent, 01/02/2012 Politique matin sur LCP, 03/02/2012

Communiqués :
-

Devant les Restos du Cœur, Nicolas Sarkozy aura préféré le costume de Super Menteur à celui du Père Noël, 23 décembre Les propositions "logement" de Nicolas Sarkozy : une affligeante impréparation, des annonces dérisoires, l'aveu de ses échecs ! le 30 janvier Logement et prix de l’immobilier : Nicolas Sarkozy dans le rôle de l’arroseur arrosé le 2 février

-

Retrouvez les vidéos des interventions médiatiques et l’intégralité des communiqués de presse de Marie-Noëlle Lienemann sur :

lienemann.typepad.fr
4