Dossier Pro Jet 2011

……… DOCUMENT DE TRAVAIL 2011 / 2012 ASSOCIATION DU CHAMP DES POSSIBLES ………

L’association du Champ des possibles existe depuis 1992. Elle a eu une activité importante jusqu’en 2004 environ, autour du spectacle vivant, de la musique, d’activités pédagogiques orientée vers les jeunes publics. Depuis trois ans, un nouveau projet se met en place progressivement. Le présent document est destiné à documenter sa mise en place et ses perspectives de développement.

Contact : Association le champ des possibles Telephone : (0033) 04 70 48 83 71 e-mail : cdpossibles@gmail.com www.cdpossibles.org

…) > Ateliers pour enfants (2011 .………………… SOMMAIRE ………………… INTRODUCTION PROJET CULTUREL DE L’ASSOCIATION DU CHAMP DES POSSIBLES (a) Orientation de recherche • Mettre en place une fabrique de culture en Bourbonnais • Mettre en forme le collectif humain / non humain (b) les projets : deuxième semestre 2011 et premier semestre 2012 • La Grange (programmation pour la salle de spectacle. 2011) • Les ateliers de recherche-action Les communes > Commune 1 : créer une monnaie (septembre 2011) > Commune 2 : basses technologies et design lent (1er semestre 2012) Les forums hybrides > Politique de la nature.…) • Productions en design graphique et environnement > Design graphique et communication > Design d’environnement … ANNEXES… (annexe 1) Situation locale • Une culture communiste locale • La Ferme de La Mhotte • Une zone expérimentale (annexe 2) Mode de développement culturel • Moyens humains • Moyens de développement technique (annexe 3) Membres associés et partenariats . La voix des haies (2011-2012) > Coalition inter-espèces (2011 – 2012) > La planète laboratoire n°4 : l’ordinateur • Ateliers pédagogiques > Ateliers de théâtre pédagogiques avec scolaires (2011 .

un démon et un formulaire administratif ? Peuvent-ils se rencontrer et à quel condition ? Peuvent-ils enfin former un monde commun. et ayant largement pratiqué en France et dans différents pays. des scolaires.………………… ………………… INTRODUCTION ………………… ………………… Comment fait-on cohabiter. une culture de l’hybridité. le totémisme et l’analogisme. c’est-à-dire. . L’avantage de la situation à la Ferme de La Mhotte pour le développement d’une fabrique de culture c’est (1) de disposer sur place de ressources lui permettant d’accueillir des étudiants. Et l’analogisme voire l’animisme de la culture anthroposophique. un cheval. On trouve un tel territoire hybride en Allier sur la Commune de Saint Menoux. notre monde contemporain . C’est en partant d’une réflexion sur les modes de formation d’une culture que l’association d’artistes “Bureau d’études“ cherche à développer l’activité de l’association du Champ des possibles. permettant de sortir des classements et des modes de production usuellement mis en œuvre dans les institutions culturelles. sur la Ferme de La Mhotte (Saint Menoux. Or. Ayant l’expérience de la programmation culturelle dans le cadre d’une association située à Strasbourg (le Syndicat potentiel. 03). créé en 1992). nous pensons (nous. un livre. à la fois en proximité et délocalisé. la fertilité et l’intrication des sociétés et des créations culturelles contemporaines. le groupe d’artistes Bureau d’études) qu’il faut changer de méthode : articuler une programmation à des ateliers où sont développées des recherches-actions. installée depuis une trentaine d’années. si le naturalisme a été le mode de pensée dominant de la Modernité. Ce voisinage.monde post-colonial et post-moderne . un costume de théâtre. sur un même lieu ou sur un même territoire. la pluie. l’animisme. Sur ce territoire voisinent le naturalisme de l’agriculture industrielle. (2) De pouvoir s’appuyer sur un réseau social double.requiert pour être intelligible de prendre appui sur une culture à ontologies multiples. des artistes en résidence. du communisme paysan et de l’administration française moderne. une perceuse. cohabiter pacifiquement ? Les recherches anthropologiques de Philippe Descola montrent qu’il y a quatre grands modes d’association possibles de tous ces objets disparates évoqués ci-dessus : le naturalisme. peut être envisagé sereinement pour peu que l’on sache s’extraire des grands clivages issus de la modernité et ouvrir la culture à des ontologies multiples. (3) De pouvoir travailler sur un territoire culturellement problématique. problématique à première vue. mon voisin. lui permettant de mettre en place des collaborations riches et différenciées. à la fois complexe et à compétences multiples. susceptibles de nous aider à appréhender la complexité. les modes d’action culturelle. ou tout au moins.

remettant en question les grands clivages issus de la modernité : on ne peut plus dire aujourd’hui qu’il y a la nature d’une part et la culture d’autre part. technique et politique d’un collectif hybride associant des machines et des organismes. leurs associations hybrides redéfinissent la société en profondeur. • Un capacité d’accueil en résidence qui puisse se coupler à des ateliers . des espaces intérieurs et extérieurs qui définissent notre environnement. la qualité de vie. les télécommunications. Le travail du designer est symétriquement un travail sur des objets et sur ses usages. héberger. les humains et les non humains. des ontologies. l’art et le réel. Elle requiert l’implication des habitants de ce territoire dans les processus de fabrication de cette culture. . Le design est le lieu de mise en forme d’un collectif humain/non humain. (1) METTRE EN PLACE UNE FABRIQUE DE CULTURE Une fabrique de culture en milieu rural c’est une capacité de donner forme et expression à une capacité créative imprégnant un territoire au quotidien. des lieux construits. le rapport forme/fonction. • une maîtrise de la chaine de montage culturelle. C’est le lieu de constitution esthétique. pour des utilisateurs qui en auraient besoin .………………… ………………… PROJET CULTUREL DE L’ASSOCIATION DU CHAMP DES POSSIBLES ………………… ………………… (a) ………………… ORIENTATIONS DE RECHERCHE ………………… Le champ des possibles développe son activité autour de deux grandes orientations. Elle demande aussi une capacité d’hybrider ou de faire cohabiter des cosmologies. d’un même mouvement. de la philosophe américaine Donna Haraway et de l’anthropologue Philippe Descola (Collège de France). chercheurs. Désormais. C’est dans le champ du design qui est possible de poser. • Une capacité à mener. les sujets et les objets. artistes. personnel technique. Leurs associations s’effectuent selon les ontologies multiples telles qu’elles ont été énoncées par Philippe Descola : le naturalisme. nous pensons qu’un tournant culturel est en train de s’opérer. agriculteurs. susciter des projets “sans territoire“ (sans fonction univoque) . • une capacité de financement ou de mise en œuvre . le souci écologique. (2) METTRE EN FORMES LE COLLECTIF HUMAIN / NON HUMAIN Nous inspirant librement des recherches du sociologue Bruno Latour (École de Sciences Politiques de Paris). • Des capacités de formation. des pratiques et des disciplines différentes (voir la deuxième orientation de recherche).… • Une capacité à croiser des compétences et des disciplines . des objets et des sujets. la monnaie. Les conditions pour la mise en place d’une fabrique de culture demande : •Des ressources humaines et en compétences multiples qui puissent être associées de façon multiples : enseignants. Elle s’appuie sur l’identification de l’existant social. Design d’environnement Le design d’environnement couvre le registre élargi de ce qui compose notre culture matérielle. l’animisme. les modes de productioncirculation-réception d’artefacts. des humains et des non humains. y compris de base. étudiants. le totémisme et l’analogisme. d’un monde commun à des sujets et des objets. allant de la conception des objets. entrepreneurs. Design d’information et communication Le design de communication approche les grandes catégories des objets déstinés à l’échange et à la circulation de signes : l’édition. culturel et physique (voir annexe 1).

• Chacune des résidences-création se regroupe autour d’une problématique. relevant des arts du spectacle. pour le moment. Il s’agit de faire se croiser des identités et de les faire rencontrer un territoire. • Représentations publiques : > une représentation du travail créé lors de la résidence est effectuée à la Grange (public attendu 100 personnes) > une soirée théâtre (public attendu : 100 personnes) > trois soirées films-débat (public attendu 40 personnes) > Débat public (Public attendu : 70 personnes) . le ménage. organisés en auto-financement. Représentations et évènements publics La salle de la Grange accueille régulièrement des évènements culturels (une vingateine par an) : concerts. Cette problématique est travaillée collectivement par les différentes participants pendant 15 jours donnant lieu à une présentation publique. Faire coexister des activités pratiques avec des activités créatives et théoriques. organisation de workshop avec des étudiants. clowns. nationales et locales de compétences diverses.(b) ………………… LES PROJETS ………………… DEUXIÈME SEMESTRE 2011 / PREMIER SEMESTRE 2012 (1) LA GRANGE (PROGRAMMATION POUR LA SALLE DE SPECTACLE. publication. de l’architecture. cohabiter sur le même site pendant une semaine. ayant comme point commun une dimension exploratoire dans leur pratique individuelle. des moments de recherche et rencontre collective débouchant sur différentes réalisation (théâtre. les aménagements. En effet concevoir un axe de programmation pour la salle de la Grange nécessite la création d’un poste salarié pour son administration. européennes. marionnettes. • Durée de la résidence : 15 jours (avec deux résidences par an). Cela n’empêche pas que la salle de spectacle La Grange reste ouverte à toutes sollicitations de diffusions. …). • La résidence-création rassemble des individualités internationales. des sciences et techniques. de l’écriture. de la musique. des personnes issues de milieux et de contextes différents partagent un temps de vie et un temps de travail ensemble. la sécurité. manger ensemble voire préparer le repas ensemble. des arts plastiques. de la performance. (2) LES ATELIERS DE RECHERCHE-CRÉATION (2011 – 2012) LES COMMUNES Les Communes ont pour finalité d’articuler à des résidences-création (deux résidences par an).… Ces spectacles et évènements sont. l’entretien et le rangement du matériel. 2011) Le champ des possibles a fait le choix de ne pas construire une programmation d’évènements mais de développer des projets qui inscrivent la scène en tant qu’outil dans un process de création. pièces de théâtre. • Nombre de participants invités : une dizaine d’intervenants invités et une dizaine de participants locaux. Partager un temps de vie : dormir dans un même lieu. Principe Une commune est une rencontre où des compétences différentes.

L’électrochoc de 2009-2010 n’est pas étranger à ce phénomène quoique les crises de 1995-98 aient provoquées une floraison de monnaies alternatives dans différentes régions du monde. Cette commune ne sera pas seulement constituée d’ateliers de réflexion. des philosophes. Manager de la monnaie régionale Chiemgauer. Ce faisant. Il a étudié l’administration commerciale à Rosenheim et la pédagogie commerciale à Munich.Artiste et juriste Christian Gelleri (Allemagne). Il a été professeur à l’école Waldorf de Prien am Chiemsee en 2002. organisatrice du réseau SOL Intervenants européens et internationaux Tristan Wibault (Belgique). Brian Holmes (USA). ses modes de fonctionnement sont devenus un enjeu culturel majeur qui passionne et préoccupe de plus en plus de personnes à travers le monde. Formes et fonctions de la monnaie Jour 2 – Le socle social et culturel d’une monnaie Jour 3 – Que faut-il compter ? Jour 4 – Les monnaies. films. et des rencontres avec les acteurs sociaux et politiques de la région. des fabriques de culture Jour 5 – Créer une monnaie régionale Jour 6-14 : Elaboration d’une forme collective Jour 15 : présentation publique Liste des Intervenants Intervenants locaux Bureau d’études (Allier). performances. philosophe et critique Chto Delat (Saint-Petersbourg) collectif regroupant des artistes. groupe d’artistes Matthieu Weulersse (Allier). Cie La tribouille (Nantes) Jour 1 – Design monétaire. Ses usages. Enseignant et entrepreneur en bâtiment.COMMUNE 1 – Créer un jeu de la monnaie Pour cette première Commune organisée par l’association du Chant des possibles. nous avons décidé de nous rencontrer autour de la monnaie. . Elle sera également accompagnées de pièces de théâtre. Intervenants nationaux François Deck (France). réalisateur Céline Whitacker (France). la monnaie sculpte et oriente le projet de société. discussion. Artiste Isaac Isitant (France). Plus qu’un simple outil technique. des critiques. Spectacle invité en ouverture Association compagnie de théâtre La Tribouille (Nantes) et leur spectacle Les petits contes de la richesse à l’usage des êtres humains. elle combinera des discussions spécialisées avec des moments publics. débat public et recherche en groupe.… traitant spécifiquement de la question monétaire. date de la Commune : septembre 2011 Programme (un document détaillé d’organisation peut être communiqué sur demande) ouverture avec le spectacle “Les petits contes de la richesse à l’usage des êtres humains”.

elles peuvent également être mises en œuvre par la société civile. groupe d’artistes François Louis Delfolie (Allier. membre de groupe Exyzt Ewen Chardronnet (Paris). Elles mettent en œuvre ce qu’Alastair Fuad-Luke appelle un slow design. d’expérimentation. industriel et urbain. pour reprendre les mots d’Ezio Manzini. Il ne qualifie plus seulement ces pratiques issues de l’ère pré-industrielle. des objets. des matériaux. par des associations. des dispositifs symboliques. Saint-Menoux). des organismes. Souvigny) céramiste Les étudiants de la sections BTS Design Produit du Lycée Jean Monnet d’Yzeure Intervenants nationaux Christophe André (Grenoble). Avec l’electronique. artiste et ingénieur la revue AZIMUT (Saint-Etienne) Jean Marie Perdrix (Paris). des organismes. styliste et costumier Marc Enjalbert (Allier. Et ces pratiques ne sont pas seulement contrôlées par les organisations publiques ou privées . l’informatique. La conception et la fabrication nécessitent des machines. des “amateurs“. l’artisanat change de sens. d’associer diverses compétences. d’apprentissage… Elle demande aussi la mise en œuvre de nouvelles formes d’artisanats et de bricolages. basses technologies et slow design contribuent à l’établissement durable d’”iles de lenteur dans un océan de vitesse”. des complexes symboliques. sculpteur Alexander Röhmer et Construclab (Berlin-Paris). espace ou image qui encourage le ralentissement du métabolisme humain dans les domaines économique. Saint-Menoux). designer et théoricien de du low design . professeur au Politecnico de Milan. groupe de designers Intervenants Internationaux Alastair Fuad-Luke (Angleterre). Car il existe un artisanat qui fabrique des machines. de déplacer ses repères. de prototypage. de production locale. ce design “manifeste dans tout objet. date de la Commune : printemps 2012 Liste des Intervenants Intervenants locaux Bureau d’études (Allier. membre de la structure Ars Longa Studio Lo (Paris). il qualifie également les pratiques de l’époque post-industrielle. L’éthique et la politique de ces basses technologies se produit cependant selon une autre écologie du temps. sa manière de fabriquer des mondes. la génétique et différentes disciplines qui se sont développés dans les environnements techno-scientifique. Cette conception demande des espaces de création. des machines.COMMUNE 2 – Basses technologies et design lent Former une culture suppose de concevoir et fabriquer des objets. de bricolage.” Ce faisant.

LES FORUMS HYBRIDES Selon la définition de Michel Callon et Arie Rip. Politique de la nature. imprimé à 10 000 exemplaires et diffusé en ligne. par un appel à l’action ouverte à notre présent le plus immédiat : celle d’adopter un essaim pour développer la pollinisation et de reposer en des termes nouveaux la présence et la participation des non humains à la vie politique urbaine. • calendrier des rencontres : 02. le maire d’Autry-Issards. sciences et critique des techniques. • Les rencontres et différentes phases du projet seront archivées et mise en ligne. . • Ce projet doit trouver une forme d’expression finale : campagne. Sur les 2 millions de kilomètres de haies recensées en 1929.000 kilomètres. une quarantaine de ruches ont été adoptées par des personnes de tous âges et milieux sociaux. les pratiques artistiques et politiques contemporaines. La différence entre ceux qui représentent les choses et ceux qui représentent les personnes a disparu. Bruno Latour donne un exemple de ce genre de forums avec le réchauffement climatique qui met ensemble des porte-paroles de la haute atmosphère. 2.2010 : présentation du projet à Sciences Po Paris et validation du projet. le groupe d’artistes Bureau d’études. a mis en place un système d’adoption d’essaims d’abeilles. des ONG. Et ainsi de déplacer l’art de la production d’objets symboliques à la mise en oeuvre d’outils d’habitation du monde. La planète laboratoire Depuis la Seconde guerre mondiale. Trois forums hybrides sont en développement : 1. 3. Il a été également abordé par les métamodélisations issues de la cybernétique. un forum hybride se définit comme l’association du forum des choses de la nature et le forum des personnes. Le journal est dirigé par Bureau d’études et Ewen Chardronnet. Il demande aujourd’hui à être thématisé pour lui-même et à s’appuyer sur les multiples champs empiriques ou il est mis en oeuvre. la voix des haies Ce chantier se développe avec le Master d’expérimentation arts et politique (SPEAP) dirigée par Bruno Latour à l’école de Sciences Politiques de Paris depuis cette année. la planète se transforme progressivement en laboratoire à l’échelle 1. anglaise et française. La haie est un lieu privilégié pour aborder l’association entre humains et non humains. et des électeurs. Au modèle de la « planète usine » s’ajoute désormais un modèle de la « planète laboratoire » . édition ou autres. 3 autres séminaires de 5 jours sont prévues sur l’année 2011. Il s’agissait pour bureau d’études de répondre à une commémoration où il n’est question que de l’histoire des hommes. le groupe d’artistes bureau d’études. des lobbies pétroliers. Comment faire entrer les haies en politique ? Comment les constituer. La Planète Laboratoire est un journal périodique. subsistent aujourd’hui 750. Ce modèle a été diversement abordé en anthropologie. l’association du Champ des possibles envisage d’activer ce projet en Allier. Il est publié en deux langues. près de 70% des haies ont disparu en France. une formation originale en arts politiques visant à renouveler les liens entre les sciences sociales. Dans un article important. Après sa phase expérimentale au Portugal qui va s’étendre sur toute l’année 2011. Rencontre de Sylvie Monier (mission Haies Auvergne). en collaboration avec les différents services de la fondation. Le numéro #4 portera sur l’ordinateur. de philosophie. 5 étudiants du SPEAP. Au cours de l’exposition.12. en sociologie. Il faut savoir qu’en 50 ans. du fait de remembrements destructeurs en arbres et en haies et du fait de la politique agricole commune. Un budget de 3000 euros sera allouée à cette production. 18-20 mars : séminaire au Champ des possibles avec Bruno Latour. citizens !“ organisée par la fondation Serralves pour le 100e anniversaire de la révolution portugaise de 1910. Coalition inter-espèces Dans le cadre de l’exposition “To the art. sortie prévue septembre 2011. d’autres. non pas seulement comme environnements à protéger (approche patrimoniale) mais comme une technologie de pointe. en philosophie. une technologie politique associant des humains et des non humains. le CAUE de Moulins.

allemand. philosophie. l’association du Chant des possibles aide différentes initiatives culturelles et sociales locales pour le développement et la valorisation de leurs activités. 2011. Ces ouvrages peuvent être à caractère graphique ou textuels (essais. 2009. italien.(3) LES ATELIERS PÉDAGOGIQUES Ateliers de théâtre pédagogique avec des scolaires.…) : édition d’un calendrier mensuel des évènements culturels locaux (2) Aide à la conception d’identité graphique et à la communication auprès des associations culturelles locales. l’association a mis en place : (1) un atelier d’impression avec le projet de développer une activité éditoriale (2) sa participation active à un Système d’échange local (SEL) (3) une première investigation sur le concept d’Amap culturel (4) une rencontre en septembre 2011 pour la création d’une monnaie régionale Ce design d’information et communication s’appuie sur les recherches développées par le groupe d’artiste Bureau d’études à partir de 1998 – 1999 : création d’un magasin gratuit à Paris dans une galerie d’art contemporain . 2008.…) Atelier de doublage et sonorisation de films pour enfants (commencement mars-avril 2011) Atelier d’observation des insectes et développement d’habitats pour insectes (commencement mars – avril 2011) (4) PRODUCTIONS EN DESIGN DE COMMUNICATION/INFORMATION ET D’ENVIRONNEMENT Design de communication et d’information Pour développer un design de communication et d’information. Elle regroupe entre 10 et 20 élèves à chaque fois. au Printemps et à l’Automne. > réalisation d’affiches pour différents évènements locaux organisés par des associations locales. en différentes langues (anglais. > conception et réalisation d’un journal (8 pages. Ces éditions réalisées. . conservatoire) menées sur les lieux. Elle veut se servir de cette participation pour renforcer son dispositif de travail et améliorer sa méthodologie et ses ateliers associés à l’activité théâtrale. espagnol. observatoire. expérimentation sur les formes de l’échange au Centre National de l’art imprimé de Chatou. 2009. au développement et à la communication des activités situées dans la zone expérimentale ou associée directement à elle . 5000 exemplaires) imprimé sur rotative Offset. ces classes linguistiques sont l’occasion de développer une activité de théâtre pédagogique qui puisse ultérieurement permettre de mettre en place des séjours linguistiques autour du montage de pièces de théâtre (et des activités associées). Les séjours linguistiques s’adressent à des élèves d’Europe non francophone (allemands et hollandais notamment) entre 16 et 18 ans. Depuis deux ans. Les éditions du Chant des possibles en cours de mise en place ont pour objet : > tous supports éditoriaux contribuant à l’organisation. Cette aide. Deux classes linguistiques de 3 mois sont organisés chaque année. L’association a developpé plusieurs outils d’aides au développement culturel local : (1) Outils de coordination des programmations culturelles locales (2010 . Une activité éditorial est développé par ce groupe depuis une dizaine d’années. > conception de l’identité graphique et de la communication de base de l’école d’eurythmie Artemis. anthropologie. arabe) vont désormais trouver leur point d’ancrage sur la Ferme de La Mhotte et servir au développement local. selon les contextes. etc. pour l’éco-festival de Bourbon l’Archambault en 2008. (3) Des éditions sont réalisées depuis 12 ans par l’association d’artistes Bureau d’études.…). des publics spécifiques (2011 . > les matériaux issues des rencontres et travaux pédagogiques développés sur la Ferme de La Mhotte > des ouvrages participant au développement des activités de recherche (laboratoire. 2010.…) L’association du Champ des possibles participe aux activités pédagogiques d’un séjour linguistique bi-annuel mis en place par l’École de La Mhotte (Saint Menoux). janvier 2011. 2010. > conception de l’identité graphique de différentes personnes morales de la Ferme de La Mhotte. Pour l’association du Chant des possibles. portugais. Ateliers pour enfants (2011 . effectuée dans le cadre de coopérations inter-associatives est destinée à consolider le territoire culturel local.

Cette zone. etc. a été autrefois le lieu de naissance de projets qui. par un mouvement qui s’est développé en France à partir des années 1915 : le mouvement de culture anthroposophique. de façon directe ou indirecte. des recherches et expérimentations en agriculture biodynamique (Ferme des Béguets. des recherches en pédagogie par le cheval (Ekita. Ferme de La Mhotte). > Équipe Accueil (gîtes et repas) : association des Sept Piliers. Il existe également à travers une médecine d’orientation homéopathique. En France. > Équithérapie : SARL Ekita. mais liés plus ou moins culturellement : un lieux de vie pour handicapés mentaux. La plupart de ces initiatives est marquée culturellement. la Ferme de La Mhotte est celui qui a une vocation à l’hybridité culturelle. Ce communisme culturel a pris appui à la fois sur une vieille culture des communautés rurales en Auvergne (Frérèches. > Équipe maraîchage : maraîchers de La Mhotte. et sur un contexte d’ouvriers agricoles pauvres ayant à lutter contre des grands propriétaires terriens. Chant des possibles. non pas à la façon des réserves naturelles mais comme ressource active. Ferme de La Mhotte). Cette culture est aujourd’hui en voie de disparition apparente. Deux maraîchers en cotisant solidaire. La Ferme de La Mhotte L’association du Chant des possibles mène ses activités locales sur la Ferme de La Mhotte. Un bail emphytéotique est en cours d’écriture entre cette SCA et l’association du Chant des Possibles. parmi ses multiples particularités. une pédagogie curative. Un salarié (emploi aidé) > un magasin de produits bio faisant partie du réseau Biocoop : Une personne (mi-temps). ce mouvement a été temporairement classé dans la liste des mouvements dits “sectaires“ par un rapport parlementaire de 1998 avant d’en être rétiré. une technique d’agriculture (l’agriculture biodynamique principalement utilisée en France dans la production du vin). un patrimoine qu’il s’agit de sauvegarder. comme lieu d’accès à un savoir qui peut être partagé et échangé. > équipe pour le montage de projets culturels : Association Bureau d’études. sous le coup de la dépopulation rurale et des changements de mentalité. le producteur de semences libres de droit Kokopelli. fertile. une personne en mission de service civique. Pinons). Elle constitue à notre sens. La Ferme de La Mhotte abrite : • des gîtes avec une capacité d’accueil de groupes sur place . Cette ferme appartient à une Société Civile Agricole (SCA). aujourd’hui ont quittés la région : la Banque solidaire NEF. . Cette ferme est l’un des trois lieux d’une zone expérimentale constituée par trois lieux juridiquement et financièrement indépendants : la Ferme de La Mhotte. • un groupement de compétences : > équipe pour le théâtre pédagogique : Association du Chant des Possibles avec un salarié (emploi aidé). une école d’eurythmie en formation. la Ferme des Béguets/Foyer Michaël et le Château de La Mhotte. Une personne. Ce mouvement existe aujourd’hui à travers des écoles (678 écoles Waldorf en Europe). a développé une culture particulière : le communisme rural.ANNEXE 1 ………………… SITUATION LOCALE Une culture communiste locale Le territoire du Bourbonnais. Ferme de La Mhotte). un habitat groupé de personnes âgées. Des trois lieux. Sur ces lieux sont effectuées des recherches pédagogiques (École Libre de La Mhotte. deux auto-entrepreneuses. des recherches culturelles (Ass. Autour de cette zone expérimentale gravitent différents autres projets juridiquement et économiquement indépendants. Foyer Michaël). > une SARL de conduite d’engins Une zone expérimentale L’association du Chant des possibles est située sur la Ferme de La Mhotte. etc.

Atelier d’édition L’activité éditoriale a été développée par le groupe d’artistes Bureau d’études depuis une quinzaine d’années sur différents supports (offset feuille. AB Technol. • Petits outillages. sérigraphie. • production de costumes • production de décor Point internet En accès libre sans assistance pour les adhérents. non polluant et moins contraignant que l’offset est aujourd’hui lancée. La mise en place d’une capacité d’impression sur duplicopieur qui est à la fois plus économique que le photocopieur. offset rotative.. 6 A + pied d’enceinte. Des partenariats et aides sont recherchées pour développer la production de machines. de diffusion/distribution… et commercialisation (s’il y a lieu). les capacités graphiques et éditoriales développées par l’association sont destinées à venir soutenir un tissu associatif local. • Salle pouvant accueillir 120 personnes > Matériel scénique associé : Scène. enseignants.. > Instruments de musique associés : Piano à queue Pleyel. agriculteurs. jardiniers) > un salarié emploi aidé > agrément pour trois services civiques MOYENS DE DÉVELOPPEMENT TECHNIQUE MOYENS HUMAINS Une salle de spectacle Utilisation à des fins événementielles ou pour des usages pédagogiques. Enceinte basse 2. les capacités graphiques. 6 A. Atelier de production (en projet) La Ferme de La Mhotte dispose d’un atelier encore faiblement équipé.ANNEXE 2 ………………… MODE DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL > une équipe de bénévoles > une équipe de professionnels associés (artistes. photocopie. Enceinte basse 1. AB Technol. Electro-portatif + machines à bois. Imprimante laser. Bloc puissance Galatec. les capacités d’impression. Piano droit. . Gradins > Matériel lumière associé : Orgue lumière. Ampli basse DB technol. (2) Les capacités éditoriale comprennent à la fois les capacités rédactionnelles. duplicopie). 12 projecteurs 1000 W > Matériel son associé : Table de mixage son. 12 x 3 kw. Matériels : Duplicopieur Riso 970 EDuplicopieur GR 3770. (1) Les capacités d’éditions sur papier.

Il se construit selon une approche critique des pratiques documentaires et du statut de l’image contemporaine. Depuis janvier 2000. USA) Critique d’art. de l’éclat. Artiste invitée à la Documenta de Kassel 11 (2002) et 12 (2007). Auteur de Association des Astronautes Autonomes (anthologie). Benjamin Cadon (Orléans) Coordinateur de Labomédia Jean-François Mugnier (Strasbourg) Coordinateur du Syndicat potentiel Christophe André (Grenoble) Designer Alejandra Riera (Bourges) artiste photographe italo-argentine. reconnaissance de la vocation d’intérêt général de l’association. ingénierie. essayiste et traducteur. Son travail se situe au croisement de la photographie. Quitter la gravité. Jaëlle Barthelemy (Suisse) artiste Brian Holmes (Chicago. agrément centre de formation) ………………… MEMBRES ASSOCIÉS ………………… Ewen Chardronnet (Paris) Ewen Chardronnet. économie politique et mouvements sociaux. ed. Il a dirigé son numéro spécial « l’Art contemporain : la recherche du dehors ». il vit à Paris et s’intéresse aux croisements entre art. 1997. Janvier 2004. François Deck (Grenoble) Artiste plasticien. architecture. Il a effectué un doctorat sur les langages et la littérature romantiques à l’Université de Berkeley ( Californie ) et a été l’éditeur en anglais du recueil « Documenta X ».ANNEXE 3 ………………… MEMBRES ASSOCIÉS ET PARTENARIATS ………………… LES AGRÉMENTS ………………… L’association a reçu l’agrément pour 3 services civiques licence de spectacle (à réactiver) agréments Pédagogiques : à chercher (JEP. Membre du comité de rédaction transnational de Multitudes. Kassel. enseignant à l’Ecole des beaux-arts de Grenoble. urbanisme). Exils. artiste média et auteur indépendant travaillant à Paris. Germany. du reportage et de l’analyse sociale. il participe au module d’enseignement des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau Friche(s) à l’oeuvre (art. Alexander Röhmer (Paris) Architecte membre du groupe d’architectes Exyst. .

Porto. la formation aux outils et le suivi technique. association des 7 piliers (Saint-Menoux) PARTENARIATS PÉDAGOGIQUES école de la Mhotte à Saint-Menoux (réalisé) école primaire de Saint-Menoux (en projet) école primaire d’Autry-Issard (en projet) école des Arts politiques (Sciences politiques. Tours Fondation Serralves. Bordeaux (en projet) la Chaussée ( Hérisson) (en cours) les ateliers du P’tit Bastringue. Cosnes d’Allier (en projet) . Clermont Ferrand : le partenariat signé en décembre 2010 porte sur le matériel d’impression. Paris (en projet) Le bruit du frigo. Portugal Ars Longa. Paris) (en projet) Lycée Jean Monnet d’Yzeure (en cours) Ecole Nationale des Beaux-arts de Bourges (en cours) école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand (en cours) Ecole d’Architecture de Clermont-Ferrand (en cours) PARTENARIATS CULTURELS Le Syndicat potentiel.………………… PARTENARIATS ………………… PARTENARIATS TECHNIQUES Riso. Strasbourg (réalisé) Système d’échange local (SEL) du Bourbonnais (réalisé) Labomedia.

Fondation Serralves. 100 places) Séminaire sur les abeilles. Porto.La Grange (salle de spectacle. 2011 .

ligne él ec trique P lan de l a Fe r me de La M hotte 17 Conduit d'eau 1 Bureau général 16 Logements volontaires Drain Clôture 2 Atelier Édition + espace internet 17 Serres Ligne électrique 20 000 v 3 22 9 Espace Fablab (en projet) 18 Aire maraîchère 4 Box à chevaux 19 Place de feu Cuve enterrée 5 Carrière 20 Bar extérieur Fosse septique 6 Espace de jardins 21 Bassin Dégraisseur 7 Gîtes 21 Habitats en projet Compteur d'eau 8 8 R Four à pain Puits 9 18 F A Poulailler A 10 Carrière G Robinet d'arrêt Cuve de gaz R 11 Logement Résidence d’artistes T point d'ancrage d'arrivée des eaux Arrivée téléphonique 12 Théatre WC Sortie WC 13 7 A Coulisses F Cuve à fioul 14 21 Ha bit at b itat Salle publique Compteur central 15 bureau d’études.8 0m 15 ri 16 20 21 19 Fosse toutes eaux 5000 litres butte 22 5 Nord R Est Ouest Sud . 2011 Prise 380 V Magasin de produits biologiques vers le compteur général au Château de La Mhotte Ha G A 4 2 1 3 6 T 14 13 WC 11 Gr La e ang 12 Ab 3.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful