You are on page 1of 9

MyAlumni

Le journaL de L’aLumni HeG Genève
entrepreneurship thesquare / betternbetter / le voyage de l’amitié / the workshop retour en iMages 4ème business & lifestyle portrait Claire baribaud inforMations news heg.

n°4 Hiver 2011

édito

La CrÉaTion danS TouS SeS ÉTaTS !

Créer son entreprise! voilà une phrase que l’on entend souvent. myalumni a voulu savoir ce qui se cache dans la tête de nos entrepreneurs. et oui, parmi nos alumnis, nous avons de jeunes talents qui ont de la suite dans les idées. Profitez de nos pages où nos interviews exclusives vous apportent la preuve que la creation d’entreprise ne connait pas la crise. Nouvelles formations continues, programme en management international, prix Genilem, la HEG fait parler d’elle (page 13). Vous découvrirez également à l’intérieur de ce numéro spécial, notre reportage sur notre incontournable “Business&Lifestyle”. En cette fin d’année, le Team Alumni vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et que 2012 soit riche en opportunités et en suprises.

Day one
ey.com/ch/careers

bonne lecture ! rédacteur en chef

is your time to shine
Day one. It’s when you show what you’re made of. When the doors are opened and the future lies in front of you. When your views count and making a difference is part of the job. From the day you join us, we’re committed to helping you achieve your potential. So, whether your career lies in assurance, tax, transaction, advisory or core business services, shouldn’t your day one be at Ernst & Young?

Take charge of your career. Now.
ediTeur : Alumni HEG Genève, c/o Haute Ecole de Gestion de Genève, Campus Battelle / Batiment F, 7 route de Drize, 1227 Carouge www. alumni-hesge.ch/heg - Email: alumni.heg@hesge.ch rÉdaCTion : Aurélien Robert, Nathalie Turin & Alexandre Ramseier GraPHiSme: Coralie Chevalley imPreSSion : Imprimerie de Rive
© 2008 EYGM Limited. All Rights Reserved.

sommaire

myaLumni n°4

06 – entrepreneurship Dossier Spécial

11 – portrait Claire Baribaud

we want you !
12 – retour en images BnL
CoMMe nous tu penses que la ConstruCtion d’un réseau solide est essentielle et tu souhaites partiCiper à la valorisation des diplôMes heg ? viens assister à une séanCe du CoMité aluMni et rejoins nous dans l’élaboration de notre vie assoCiative, que Ce soit en tant que MeMbre du CoMité ou CoMMe soutien sur un projet partiCulier.

au plaisir de te rencontrer!
Pour plus d’informations, contacte Aurélien sur le mail Alumni : alumni.heg@hesge.ch.

14 – informations Actualités HEG
04

entrepreneurship
beTTernbeTTer

lanCé il y a plus d’un Mois, betternbetter se positionne CoMMe un site d’aChats groupés spéCialisé dans le design, aussi bien hôtels qu’aCCessoires. Chaque seMaine, les internautes déCouvrent le travail de designers européens et des Coins de paradis dans des hôtels exClusifs. la partiCularité de Ce portail ? nous avons eu la ChanCe de renContrer, david davinroy, jeune diplôMé de la heg et fondateur de l’entreprise, quelques jours avant le lanCeMent offiCiel. MyaluMni: CoMMent vous déCrieriez-vous ? david : Nous sommes une plateforme offrant des offres exclusives s’adressant à une communauté de trendsetters européens bien précis avec comme fil conducteur le design, l’art, et le voyage. A titre d’exemple, nous avons observé qu’il était extrêmement difficile pour un designer de se faire connaître et donc de proposer ou vendre ses produits. Très vite, nous avons compris qu’il existait un besoin. D’une part, nous offrons une visibilité européenne à l’artiste choisi et d’autre part, nous donnons la possibilité aux visiteurs de notre site de découvrir ce domaine aux travers de nos offres. Mya : d’où vous est venue Cette idée ? d : L’idée de créer, de collaborer sur un projet commun m’a toujours poursuivi. Six mois auparavant, un ami de mon épouse, spécialiste dans le secteur internet, m’a parlé d’une opportunité d’acheter la partie technologique d’une plateforme internet fonctionnant autour des achats groupés. En d’autres termes, il s’agissait d’avoir la possibilité d’utiliser cette technologie à des fins commerciales. Après plusieurs échanges, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure.

Mya: quelle est la différenCe aveC les autres sites? d : Proposer des offres sur internet n’est pas nouveau. Nous avions envie de proposer quelque chose de plus ciblé. Aujourd’hui, la plupart des acteurs visent une clientèle tout public. Une des premières approches fut de “trouver” un segment-produit bien défini afin de lui proposer une offre ou un produit qui lui corresponde. Notre but n’est pas de casser les prix! Bien entendu, nous allons essayer de proposer un produit à un prix avantageux avec notre offre découverte par exemple. Mais la grande différence réside dans notre sélection qui se n’arrête pas à un niveau local comme on peut le constater chez la concurrence. Mya : la heg vous à-t-elle aide ? d : Oui clairement ! De formation hôtelière, j’avais envie de me réorienter et la HEG me paraissait une bonne solution. Après 11 ans d’activité dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie, je cherchais une formation de type généraliste qui puisse me donner les bases du management. Sur les conseils de Monsieur Jean Tuberossa, j’ai donc décidé de suivre la formation en économie d’entreprise. Mya : un Conseil à donner? d : Tout d’abord, j’en envie de dire que l’argent n’est pas un frein en soi ! Les bonnes idées priment. Très souvent, les gens pensent qu’il faut beaucoup d’argent pour démarrer un projet ou une entreprise. Personnellement, j’ai investi CHF 2000.– au démarrage. Enfin, je conseille aux étudiants de ne pas hésiter à demander conseils à leurs enseignants, chose que j’ai faite à de nombreuses reprises et qui m’a fortement aidé. aveC déjà 1000 insCrits, l’entreprise seMble bien partie pour s’iMposer CoMMe la référenCe en terMe de séleCtion design en europe. bonne ChanCe ! site internet : www.better-n-better.CoM

07

entrepreneurship
THe Square

entrepreneurship
Le voyaGe de L’amiTiÉ
profil un peu atypique dans nos portraits d’entrepreneurs, MyaluMni voulait vous présenter une assoCiation à laquelle partiCipe des aluMni et des étudiants aCtuels de la heg. le voyage de l’aMitié, C’est son noM, œuvre à la Création de bibliothèques sColaires dans les régions défavorisées du sénégal. MeMbre depuis 2005, Karine pasquier, nous en dit un peu plus sur Cette jolie aventure. MyaluMni: CoMMent t’es-tu lanCée dans Ce projet? Karine pasquier : En 2003, Fama Diagne Sene, une étudiante sénégalaise du programme de Bachelor en Information documentaire, a organisé une collecte et un envoi de livres au Sénégal. Cependant, elle n’avait alors pas mis de structure en place. Son diplôme en poche, elle est rentrée au Sénégal et aucune suite n’a été donnée. Peu après, mes camarades de classe et moi avons été contactés pour reprendre le projet, sous l’impulsion de Madame Esterman et dans le cadre d’un cours de gestion de projet, nous avons alors repris le flambeau et structuré ce qui avait déjà été fait. Je n’ai jamais quitté l’association depuis ce jour. Fama, retournée au Sénégal après son diplôme, représentait le contact idéal pour un tel projet. De par sa formation et sa première expérience, elle a alors endossé tous les aspects de gestion sur place, au Sénégal. Mya : avais-tu déjà une expérienCe dans le doMaine assoCiatif ? K. : En effet, j’avais déjà vécu une première aventure similaire. Après un voyage d’aide au développement à Madagascar en 2004, j’ai créé un projet s’intitulant Madakao-Livres grâce auquel j’ai pu mettre sur pied dix-sept bibliothèques à Madagascar. Pour ce faire, j’ai organisé la récolte de livres et la recherche de financements nécessaires à l’envoi et au déploiement des structures sur place. Malheureusement, pour diverses raisons, une fois le premier envoi effectué et les bibliothèques créées, je n’ai pas pu aller plus loin sur ce projet et réitérer l’aventure. Le Voyage de l’amitié était donc la parfaite opportunité de mettre à profit mon expérience et continuer dans cette voie. Mya : est-Ce que la heg t’a préparé à une telle aventure ? K. : Ah oui ! Surtout qu’au départ, c’était dans le cadre d’un projet d’étudiants. Les cours ont pu nous aider, mais aussi le soutien des profs, certaines compétences des personnes au sein de l’école et la HEG elle-même qui nous a généreusement prêté des locaux, du matériel, etc. Mya : quel est le proChain objeCtif ? K. : On a déjà monté douze bibliothèques au Sénégal et un nouveau chargement va être envoyé tout prochainement pour en créer trois supplémentaires. Sept étudiants de la HEG vont d’ailleurs se rendre sur place pour aider à la mise en place. De plus, nous avons acheté des ouvrages provenant de l’édition sénégalaise locale pour compléter les douze bibliothèques déjà créées afin de valoriser la culture locale auprès des élèves. Mya : une aneCdote à partager ? K. : En 2007, j’ai eu la chance de me rendre sur place pour mettre sur pied ces bibliothèques et former le personnel à leur bonne gestion. A Tivaouane, une fois la bibliothèque montée, elle n’a jamais désempli. Les élèves venaient même chez le bibliothécaire les jours fériés ou les week-ends pour qu’il vienne la leur ouvrir. Comme quoi, ça marche ! Mya : aiMerais-tu donner un Conseil ? K. : La HEG nous donne du temps grâce aux différents projets, travaux de bachelor, etc. pour développer ce dont on a envie de s’occuper. Commencer un projet dans le cadre d’un cours permet d’avoir l’avis des profs, un suivi intéressant et même d’y intégrer des camarades qui pourront aider par la suite ; c’est une opportunité à saisir ! En ce qui concerne des Alumni ou non-étudiants qui voudraient créer une association, je pense qu’il est essentiel de trouver les bonnes personnes pour collaborer sur place. De plus, si l’on veut que ça fonctionne et que ça dure, il est nécessaire d’avoir un investissement de toutes parts. Dans notre cas, les écoles sénégalaises s’engagent à nous fournir un local qui servira de bibliothèque, par exemple. forte de plusieurs années d’aCtivités et aniMée par des personnes Motivées, le voyage de l’aMitié est une belle histoire qui n’est pas prête d’éCrire ses dernières pages… MyaluMni leur souhaite plein suCCès ! site internet : www.voyageaMitie.org

en Mars 2011, un nouveau ConCept voyait le jour à genève sous l’iMpulsion de deux diplôMés heg en éConoMie d’entreprise, Celui de Magasin éphéMère. Mathieu jaCquesson et vinCent gros nous en disent un peu plus sur leur expérienCe. MyaluMni : quelles ont été vos Motivations à Créer une entreprise ? Mathieu : Pour ma part, je ne voyais pas bien où allait se trouver ma place dans le monde du travail. Durant un stage dans le domaine de l’entrepreneuriat social et solidaire, le désir de me lancer dans l’aventure a grandi peu à peu. vinCent : Pour moi c’est un peu différent. Mon père est entrepreneur et, à travers son parcours, j’ai pu prendre conscience des implications d’un tel choix. J’ai souhaité me lancer dans cette aventure avec Mathieu avec pour souhait de dynamiser l’image de Genève grâce à notre concept. Mya : CoMMent vous déCririez-vous ? M. : Nous sommes des créateurs de magasins éphémères. Nous proposons un espace neutre disponible à la location. Des marques, des associations ou des privés peuvent donc se l’approprier pendant un temps défini. v. : Nous proposons toute une série de services additionnels afin de personnaliser le local aux couleurs de l’événement mais pouvons également personnaliser un autre lieu si un client le désir. Mya : d’où vous est venue l’idée ? M. : Tout a commencé dans le cadre du cours de Business Plan de troisième année. Avec un autre collègue, nous avons fait un mix de plusieurs idées et, après quelques recherches, sommes tombés sur ce concept de pop-up store. Dans l’affilée, nous avons décidé de participer au concours Genilem afin de rendre le projet le plus réaliste possible et nous avons fini dans le quatuor de tête. Mya : la heg vous a-t-elle préparé à une telle aventure ? M. : En bonne partie oui ! v. : Le cours de Business Plan a vraiment été très formateur dans notre cas. Sorte de melting pot de toutes les connaissances acquises au cours du bachelor, il nous a poussé à améliorer notre projet pas à pas afin de l’encrer toujours plus dans la réalité. Les critiques constructives qui en sont ressorties nous ont permis de nous présenter avec de bonnes bases au concours Genilem et un business plan qui tenait la route.

M. : Je dirai quand même que la réalité est bien différente de l’école. Etre entrepreneurs c’est 250 métiers à la fois et on doit se débrouiller pour trouver les ressources dont nous avons besoins. v. : On a notamment été confronté au problème du choix d’un programme comptable et on s’est vite rendu compte que c’était bien différent des comptes en T ! (Rires) Mya : quel est le proChain objeCtif ? M. : On aimerait s’ouvrir à des marques internationales. On leur servirait alors de test sur un marché qu’ils ne connaissent pas forcément très bien. v. : C’est vraiment un gros challenge car nous devons lier des contacts à distance et réussir à leur vendre Genève et la Suisse qui, malgré un gros pouvoir d’achat, ne représentent pas des volumes de vente importants. Nous essayons de nous déplacer à l’étranger pour créer des liens mais cela a un coût bien évidemment. Mya : auriez-vous une aneCdote à partager ? M. : Lors de notre premier événement, nous avions loué notre espace à un site de vente quotidien en ligne bien connu des romands. Nous proposions en exclusivité la nouvelle tablette d’une célèbre entreprise américaine, et ce même avant les magasins que cette dernière possède en Suisse. Une semaine après, nous avons reçu un appel du responsable du site qui avait organisé l’événement ; il nous expliquait avoir reçu un appel des avocats de la grande marque à la pomme. Ceux-ci exigeaient expressément que l’on retire toutes les photos de l’événement… nous nous sommes exécutés ! (Rires) Mya : un Conseil à donner à quelqu’un qui Créer son entreprise ? v. : Il faut être sur tous les fronts et prêts à réagir ! Au début, on part avec une image idéale de notre business ; on se rend bien vite compte qu’il faut être capable de s’éloigner du plan de base, faire des modifications et savoir s’adapter à la réalité. Nous avons assisté à plusieurs événements dans lesquels nous avons pu rencontrer d’autres entrepreneurs et cela nous a beaucoup apporté. MyaluMni souhaite à the square enCore plein de MoMents éphéMères et une ConCrétisation de leurs projets futurs. site internet : www.the-square.Ch

08

09

entrepreneurship
THe WorkSHoP CreaTive aGenCy Geneva

portrait
CLaire baribaud

dès notre arrivée, nous soMMes surpris par la grandeur des loCaux. anCienne ManufaCture de saCs de CouChage, qui abritait autrefois la Marque riChner, le lieu respire l’authentiCité et l’esprit « 100% hand Made ». d’un Coté, un bureau d’arChiteCture d’intérieur, de l’autre un bureau de Mobilier design, et au Centre theworKshop. agenCe de Création et de CoMMuniCation sous la direCtive de deux graphistes, raphaël pasquali et alexandre pugnin ainsi que de Corentin Maitre, assoCié et gestionnaire de l’entreprise. ils nous parlent tous les trois de leur aventure et de leurs aMbitions. MyaluMni: CoMMent est née votre Collaboration? Corentin : C’est une longue histoire ! A la base, je viens du graffiti. C’est là que j’ai rencontré Raphaël, lien entre les différents membres de notre collaboration. Honnêtement, je ne m’attendais pas à démarrer aussi vite. Les choses se sont déroulées tout naturellement. L’agence était déjà opérationnelle essentiellement dans le print design et le besoin de se restructurer s’est fait sentir. C’est Raphaël qui nous a regroupé Alexandre et moi même afin de créer une agence capable de gérer des projets allant de la création à la réalisation. raphaël / alexandre : L’arrivée de Corentin a dynamisé nos projets. Il apporte sa vision et surtout un recul sur nos projets. Nous avons appris à voir nos « créations » sous un aspect plus marketing, mais aussi à comprendre l’importance des synergies entre l’atelier de création et celui de réalisation. Bien entendu, la collaboration n’aurait été possible si nous ne partagions pas la même sensibilité artistique. Mya : qu’est- Ce qui se CaChe derrière « theworKshop » ? C : Nous offrons un service complet dans le domaine des arts graphiques tels que logo, mise en page, papeterie, layout, affiche, corporate design, illustration, packaging, web design, ou encore sérigraphie. Nous fonctionnons comme des artisans. Nous voulons préserver ce coté « authentique» et être le plus proche possible de nos clients et de leurs besoins.

r /a : le graphisme peut se résumer à « comment traduire une idée en image ». Notre travail s’inscrit dans une démarche qualitative. Mya : que signifie pour vous un laboratoire artistique? r /a : De part la nature du lieu et les différents métiers qui s’y croisent, on veut se diriger dans l’expérimentation graphique de tous supports sur lesquels nous pourrions exprimer notre créativité. Nous sommes tous issus d’un milieu créatif à l’origine, c’est pourquoi il était important pour nous d’assouvir cette passion commune, qui aujourd’hui représente réellement un besoin pour nous. Nous souhaitons à la fois fournir un travail de qualité auprès de nos clients, mais aussi être reconnus pour nos créations artistiques afin de se démarquer des agences de graphismes et de communication traditionnelles. C’est pourquoi nous souhaitons rapidement ouvrir un showroom qui aura pour unique but de véhiculer nos valeurs et notre vision par nos créations personnelles. Mya : Corentin, est-Ce que ta forMation à la heg t’a aidé dans Cet aventure? C :La HEG est bien plus qu’une Haute Ecole, elle permet également de tisser des liens après le cursus, c’est pourquoi Il est important d’en parler à son entourage, famille, amis et anciens professeurs, car ce sont les premières personnes qui vous tendront la main. La HEG m’a permis à la fois d’avoir une vision globale de l’entreprise, mais également d’avoir une vision plus ciblée de notre propre chaîne de valeur. J’ai également beaucoup appris à travailler en équipe, ce qui n’est pas toujours évident lorsque les groupes de travail sont imposés. la syMpathique équipe ne Manque pas d’idées. on leur souhaite plein de suCCès et on se réjouit de voir leurs futurs projets. site internet :www.theworKshop.Ch PHOTO / REALISATION : Gaby Balagué

au printeMps dernier, Magali dubosson annonçait son souhait de reMettre les Clés de la direCtion de la heg, désirant retourner à l’enseigneMent. entrée en fonCtion le 12 septeMbre 2011, Claire baribaud, arrivée de la filière en inforMatique de gestion, reprenait alors le flaMbeau. MyaluMni vous présente brièveMent la nouvelle direCtriCe et son parCours et vous proposera une interview plus CoMplète dans son proChain nuMéro. formation académique Docteur ès Sciences de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) expériences à la heg genève Claire Baribaud est arrivée à la HEG en 2000, comme enseignante pour la filière Informatique de Gestion (IG) où elle a mené plusieurs projets dont la coordination de l’architecture des systèmes. Elle a également contribué au développement de liens avec des partenaires externes, à l’ouverture d’une formation continue et au développement de l’Académie Cisco de la HEG. expériences extra heg Claire Baribaud est responsable pour la HES-SO // Genève du projet www.career-women.ch initié par les cinq hautes écoles de gestion de la HES-SO. Il s’agit d’un vaste réseau de professionnelles des secteurs administratifs et privés qui a pour but de promouvoir les carrières féminines. Au travers notamment d’événements ou de formations, ce projet accompagne les femmes qui le désirent dans l’accomplissement de leurs buts professionnels.

10

11

retour en images
4ème buSineSS & LifeSTyLe
9 juin 2011, hôtel Métropole gérez votre e-réputation ! un CresCendo d’éMotions pour le 6èMe évèneMent de la série business & lifestyle (bnl), l’aluMni heg genève a investi le dernier étage de l’hôtel Métropole afin d’aborder le sujet brûlant de la gestion de la réputation en ligne puis de s’adonner à une non Moins torride initiation à la salsa sur la terrasse panoraMique de l’hôtel. Gérer son e-réputation : sage précepte mais dont l’application est autrement plus ardue. Dans les méandres de l’internet, où notre « présence », en tant qu’entreprise ou individu, devient multiple, décentralisée et éternelle, comment, d’une part, s’assurer que l’intégrité de notre identité est assurée et, d’autre part, utiliser au mieux les réseaux sociaux à des fins de recrutement ou de promotion ? Pour répondre à ces interrogations, trois experts ont partagé leurs points de vue et expériences. Stéphane Koch, formateur, conseiller et conférencier dans le domaine des TIC, a démontré les risques liés à la surexposition de soi sur Internet, tels que les atteintes à la réputation ou l’usurpation d’identité. Un rappel très utile sur le fait que tout ce que nous publions, ou qui est publié par autrui à notre sujet échappe à notre contrôle dès lors qu’il est propagé sur la Toile et, de surcroit, existe potentiellement pour l’éternité. Elodie Rosset, consultante RH chez Capgemini France, a ensuite détaillé la façon dont les grandes entreprises utilisent les réseaux sociaux pour la recherche et l’évaluation de personnel ainsi que pour la promotion de leur propre image. En ce qui concerne l’aspect RH de la démarche, bien que ces moyens restent accessoires aux méthodes traditionnelles, leur utilisation est néanmoins grandissante et exercée sans tabou par toujours plus de sociétés, qui trouvent ainsi une nouvelle manière de rechercher un nouvel employé ou d’évaluer un candidat. Quant à la promotion de leur propre image, les entreprises sont dès lors confrontées à l’imposant défi que représente la complexité de gérer ce qui se dit sur soi au sein d’un univers qui ne connaît aucune frontière, quelle qu’elle soit, qui est soumis à l’influence de nombreux intervenants et qui exige, de par sa nature, une transparence presque intégrale. Enfin, Pascal Meyer, autoproclamé « Loutre in chief » de qoqa.ch, le fameux site qui propose un objet par jour, en quantité limitée et à prix cassé, personnifiant l’esprit décalé qui règne au sein de cette start-up, est revenu sur l’aventure qoqa.ch afin de souligner comment les réseaux sociaux et l’esprit de communauté ont permis de construire le succès qu’ils connaissent. Transparence, réactivité et interactivité avec leurs clients – le terme « adeptes » paraît même plus approprié – sont les maître-mots chez qoqa et la formule marche à merveille. salsa La soirée s’est ensuite poursuivie sur la terrasse panoramique située au sommet de l’hôtel Métropole, où, avec la rade à leurs pieds, les Alumni ont découvert les rudiments de la salsa cubaine sous l’égide du couple formé d’Ada et Moh, professeurs à l’école Salsageneva, dont le talent n’avait d’égal que la sympathie. Une fois la séance d’initiation terminée, les professeurs ont pris le relai pour exprimer leur art de la plus belle des manières, par une démonstration sensuelle autant que rythmée. Un véritable moment de plaisir.

Comité alumni heg 2011

12

informations
aCTuaLiTÉS

informations
aCTuaLiTÉS formaTionS ConTinueS
Mas / Mba / eMba Management Communication Organisation (MCO) Intelligence Economique et Veille Stratégique (IEVS) Management du Luxe (Luxe) Management de la Sécurité des Systèmes d’Information (MSSI) das Commodity Trading Gestion des Risques d’Entreprise (GRE) Management Durable (MaDu) Cas CAP Manager (Leadership Transformationnel, Management de proximité) Conception et Direction de Programme d’Insertion Management de Projet Appliqué (MPA) Audit interne (CIA) Business Analyse (BA) Plus d’informations sur : h t t p : // w w w. h e s g e . c h / h e g / formation-continue/

Conférences
innovation, finanCeMent et entrepreneuriat – vendredi 3 février 2012 Cette conférence, complétée par un atelier doctoral le 4 février, vise à mettre en évidence les liens indéniables existant entre l’innovation, le financement et l’entrepreneuriat. Une table ronde constituée d’orateurs professionnels sera complétée par des discussions autour des développements en recherches scientifiques menées dans le domaine. http://www.hesge.ch/heg/Cife/welcome.asp

PrÉSenTaTion buSineSS anaLySe
dès janvier 2012, la heg proposera une nouvelle forMation Continue en business analyse inédite en suisse roMande. MyaluMni a donC renContré nathalie junod, CoordinatriCe du prograMMe et seCrétaire générale du geneva Chapter of switzerland de l’iiba (international institute of business analysis) afin qu’elle nous en dise un peu plus. MyaluMni : a qui s’adresse la forMation en business analyse ? nathalie junod : La formation s’adresse à une population assez large dans laquelle se retrouvent toutes les personnes, directement ou indirectement, liées à l’analyse fonctionnelle des besoins de l’entreprise. Ainsi, on retrouvera des personnes issues des métiers de la qualité, de l’informatique ou encore des chefs de projet pour n’en citer que quelques-uns. La confusion avec le métier de chef de projet est d’ailleurs assez fréquente mais la Business Analyse est un métier en soi. Elle se place plus en amont et a une vue plus globale des besoins et exigences. Mya : quel est la plus-value de Cette forMation ? n.j. : Tout d’abord, elle permet d’acquérir les standards de pratique du métier de Business Analyste. Au travers des différents modules, nous offrons un large panel de connaissances qui permet de mieux présenter la fonction et le métier lié à cette fonction. De plus, nous somme les premiers à offrir une certification académique en Europe. En effet, le métier de Business Analyste se professionnalise de plus en plus. Il était important pour nous de suivre cette tendance et d’offrir une formation de qualité qui soit reconnue à un niveau international.

neWS HeG
prix de la Classe industrie et CoMMerCe Benjamin Nanchen s’est vu remettre le Prix de la Classe Industrie et Commerce de la Société des Arts de Genève le 6 octobre dernier. Institué en 2010, ce prix distingue l’auteur d’une thèse de Master réalisée à la HEG. Intitulée « Design d’un service d’information touristique – vers un accueil 2.0 », cette thèse répond aux défis rencontrés par les offices du tourisme suite à l’apparition des nouvelles technologies de l’information. Elle met notamment en avant l’importance des ressources humaines et de la gestion des connaissances pour le métier exercé dans un bureau d’information touristique. Nous félicitons Benjamin et lui adressons tous nos vœux de succès pour la suite ! prix genileM hes-so genève Nicolas Hürzeler a été récompensé le 20 octobre dernier pour le développement de son application web Nfx Manager. Il s’agit d’un outil permettant aux entraîneurs de foot de mieux organiser leur gestion sportive mais aussi d’améliorer la compétitivité entre les joueurs. En effet, chacun d’eux bénéficie d’un accès à ses données via un compte personnel. Ce projet vise dans un premier temps le marché romand mais son créateur imagine déjà le développé en dehors des frontières helvétiques. Utilisant Internet comme support, Nfx Manager souhaite également favoriser la compétition entre les clubs. Toutes les données recueillies permettent alors tant aux joueurs qu’aux entraîneurs et managers de prendre du recul pour l’analyse de données ; cet outil peut, entre autre, aider à la sélection de joueurs. Nous souhaitons plein succès à Nicolas !

PrÉSenTaTion iba
depuis un an déjà, la haute eCole de gestion a ouvert une nouvelle orientation au sein de la filière d’éConoMie d’entreprise. il s’agit d’un prograMMe en international ManageMent Connu sous l’abréviation iba. Ce ne sont pas Moins de 51 étudiants à plein teMps et 24 étudiants en eMploi qui suivent d’ores et déjà Cette forMation. renContre aveC niColas Montandon, adjoint sCientifique à la heg, qui aCCoMpagne la professeure sabine eMad dans la Coordination de Cette orientation. MyaluMni : a qui s’adresse Cette forMation ? niColas Montandon : On peut distinguer deux cibles principales. Tout d’abord, je pense aux personnes souhaitant travailler plus tard dans un contexte international, que ce soit à Genève ou à l’étranger. Avec cette orientation, qui compte une quinzaine de nationalités différentes parmi ses inscrits, nous offrons donc un contexte idéal pour se familiariser avec un environnement multiculturel. De plus, nous avons constaté qu’il y avait également un besoin auprès des enfants d’expatriés établis dans la région. Jusque-là, ils n’avaient d’autre choix que de suivre des cours dans des universités privées ou de poursuivre leurs études à l’étranger. Ce double constat nous a encouragé dans notre ambition de créer cette formation qui est à l’heure actuelle la seule débouchant sur un diplôme de bachelor reconnu par la confédération. Qui de mieux placé qu’une école de la Genève internationale pour proposer un tel programme ? Précisons encore que ce programme s’adresse à des personnes ayant un niveau suffisant d’anglais pour suivre les cours, analyser leur contenu et rendre des travaux en anglais. Mya : selon vous, en quoi est-Ce un plus pour la heg ? n.M. : Que ce soit au niveau du corps enseignant ou des étudiants, cela amène une plus grande diversité culturelle au sein de l’école et permet d’ouvrir de nouveaux horizons. Par ailleurs, cela permet à la HEG de se repositionner dans le contexte des échanges internationaux. L’année dernière, l’école comptait une dizaine d’étudiants Erasmus ; cette année le chiffre a doublé ! Et cela est en partie dû à cette nouvelle offre de cours en anglais. Mya : CoMMent voyez-vous le futur de Cette orientation ? n.M. : Nous avons déposé une demande d’accréditation auprès de la confédération afin de pouvoir évoluer sous forme de filière. A l’heure actuelle, nous suivons le programme de la filière économie d’entreprise. En effet, celui-ci a déjà été éprouvé et constitue donc une base solide autour des problématiques de la gestion. Par la suite, si nous obtenons le feu vert de la confédération, nous aurons la possibilité de donner un focus plus international à nos cours. Finalement, plutôt que de se couper de la filière économie d’entreprise, nous souhaiterions pouvoir à notre tour leur faire bénéficier de notre programme en permettant à leurs étudiants de suivre des cours en anglais dans le cadre des modules à option.

agenda

février Afterwork

mars BnL
N°2
PRINTEMPS – ÉTÉ
Mentionner à la commande dans le champs de l’adresse (Alumni HEG) pour que votre association reçoive les CHF 20.- de soutien

2010

LE JOURNAL DES ALUMNI HEG GENÈVE

MyAlumni

06
10

INTERWIEW
Sébastien Ottet

RETOUR EN IMAGE
3ème BnL

12

GROS PLAN
Meilleur travail de Bachelor

14

VIE HEG
Formation Continue

avril évenement surprise

avril MyAlumni N°5

mai 5ème anniversaire HEG

juin BBQ Party

14

15