Ce document appartient à

NORMES DE PRÉSENTATION DES TRAVAUX ÉCRITS

Septième édition

© 2008

Cégep de Sainte-Foy 2410, chemin Sainte-Foy Québec Qc G1V 1T3 Canada
e

Dépôt légal, 3 trimestre 2008 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada Septième édition

ISBN 978–2–921299–61–9

i

Remerciements Je remercie chaleureusement toutes les personnes qui, par leurs commentaires et suggestions, ont contribué à la réalisation de la première édition (1995) des Normes de présentation. Merci à Gérald ALLARD, Claude BÉLANGER , Pierre BÉRUBÉ, Louis DESCHAMBAULT, Gaétan D IONNE, Hélène DUGUAY , Paule HÉBERT, Jean-Marie LANDRY , Marc LEBEL, Christian MORIN, Jocelyne PETIT et Gabriel RIOUX. Pour leurs commentaires appréciés sur les deuxième (1996) et troisième (1997) éditions, je remercie également Charles-Henri AUDET, Jean BEAUDOIN, Doris BERTRAND, Denis CROTEAU, Alain GAGNON, Richard HAINCE, Dany H UDON, François LAFRENIÈRE , Josée MARCHAND, Louis PAINCHAUD, Louis PILOTE, Pierre RENAUD , Ron STANKO et Jean-François VALLÉE. Jean BEAUDOIN, Denis CROTEAU, Sylvie DROUIN, Dany HUDON et Danielle JOBIN m’ont apporté une aide précieuse pour la préparation de la quatrième (1999) et de la cinquième édition (2003). Je leur en suis très reconnaissant. Pour la sixième édition (2007), j’ai pu compter sur les très utiles commentaires et suggestions de Steeve BAKER , Emmanuel BOUCHARD, Frédéric BOURGAULT, Denis CROTEAU, Richard HAINCE, Paule HÉBERT, Philippe HOULE-LEROY , Dany HUDON , Lucie MORIN, Katia PERRON et Viviane SAINT-YVES. Grand merci à Denis CROTEAU, Richard HAINCE, Julie MORRISSETTE, Serge PERRON , Sylvie SAVARD et Yolaine TREMBLAY pour leur collaboration très appréciée à cette septième édition.

Jules Fontaine
jfontaine@cegep-ste-foy.qc.ca

NOTE

Ce guide de présentation des travaux écrits a été réalisé pour répondre à l’une des exigences de la Politique d’évaluation des apprentissages du Cégep de Sainte-Foy, soit l’article 6.1.10 intitulé Évaluation de la présentation et de la composition des travaux. Cet article se lit ainsi : « Les étudiants doivent présenter leurs travaux écrits en conformité avec les normes de présentation adoptées par le Cégep et les règles départementales qui viennent les préciser et les compléter. Les étudiants en sont informés au moyen du plan de cours∗. »

∗ CÉGEP DE SAINTE-FOY (2003), Politique d’évaluation des apprentissages, p. 13.

ii

NORMES DE PRÉSENTATION

TABLE DES MATIÈRES
AVANT DE COMMENCER VOTRE TRAVAIL ........................................................................................................... iv

INTRODUCTION ......................................................................................................................................... 1 Les catégories de travaux..........................................................................................................................1 1. Les éléments de base ....................................................................................................................... 1 1.1 Le format de papier ........................................................................................................................1 1.2 Les marges .....................................................................................................................................1 1.3 La pagination ..................................................................................................................................1 1.4 Le caractère ....................................................................................................................................1 1.5 Les paragraphes ............................................................................................................................3 1.6 L’interligne.......................................................................................................................................3 2. La présentation générale ................................................................................................................. 4 2.1 La page de titre...............................................................................................................................4 2.2 La table des matières.....................................................................................................................4 2.3 Les titres et les intertitres...............................................................................................................4 2.4 Les figures et les tableaux .............................................................................................................4 2.5 Les notes infrapaginales ................................................................................................................6 2.6 Les formules et équations..............................................................................................................6 3. Les citations ....................................................................................................................................... 7 3.1 Les citations courtes ......................................................................................................................7 3.2 Les citations longues......................................................................................................................7 3.3 La double référence .......................................................................................................................8 3.4 Le plagiat ........................................................................................................................................8 4. Les références ...................................................................................................................................10 4.1 Travaux généralement associés aux disciplines sciences de la nature et psychologie .........10 4.2 Travaux généralement associés aux autres disciplines ............................................................11 5. La bibliographie et les notices bibliographiques ........................................................................14 5.1 Méthode auteur-année.................................................................................................................15 5.2 Méthode auteur-titre .....................................................................................................................18 6. La présentation de la bibliographie ...............................................................................................21 6.1 Regroupement par ordre alphabétique.......................................................................................21 6.2 Regroupement par catégories de références.............................................................................22 BIBLIOGRAPHIE ........................................................................................................................................36

...................................................................................................... Les dates ..U......27 Figure B..........................................................................................................1 Les principales formes observées chez les bactéries..................... Les espaces .............5 Figure 4.....................................................................25 Figure A.............................................. Les accents et signes diacritiques ...32 B...............10 Numérotation des titres et intertitres selon le modèle numérique ............................................................5 Présentation des paragraphes (espacement interparagraphe significatif) .........32 D.......................................................27 D....13 Figure A............................25 Figure A........8 Table des matières selon le modèle numérique..............13 Le café..................12 Tableau E...............................................................27 Modèle de présentation d’un travail écrit.......................... Les exposants courants.....................................................3 Arbre de décision ..............35 N................. Le souligné .... ONU ou Onu ? ..............14 L’oiseau dans l’espace .......................33 Tableau E..................................................34 J...........................................................................23 Figure A...............................................................................................................................24 Figure A.......................................................................................................................................................................................26 Figure B..26 B...............................................9 Table des matières selon le modèle classique................................................................. Les sculptures ............. Les guillemets .................................................24 Figure A....................32 F.....25 Figure B....................... Les numéros.....................................................NORMES DE PRÉSENTATION iii LISTE DES ANNEXES Annexe A Annexe B Figures citées en exemples ..16 Vase de Tiffany .....26 Figure B....................................................................................................32 E..... Les parenthèses ( ).............23 La fiche technique ...............34 M....................................23 Figure A...............24 Figure A...............................................34 I........................................................11 Numérotation des titres et intertitres selon le modèle classique .....................................................................................................................................................................15 L’Hôtel Lambert. Les objets ...........34 H........................................................................................................27 LISTE DES TABLEAUX Tableau 2................... Les ligatures ....................................................32 C........................................7 Page de titre ........................34 L..................... le soir...............N.... Les règles de capitalisation des titres d’œuvres.............................................................. L’appel de note.............................................2 Abréviations dans les notes infrapaginales .......................................... Les sigles et acronymes : O. estampes et affiches ...........................................................................................28 Exemples de composition de différents niveaux de titre ................................34 G.................................................................................................................2 Vitesse d’une bille en chute libre en fonction du temps ........1 Les principaux changements associés à la métamorphose chez la grenouille ......................... L’apostrophe....................35 Annexe C Annexe D Annexe E LISTE DES FIGURES Figure 2..............................................................................................................................23 Figure A............................ Les œuvres architecturales ...... Les points de suspension....................5 Figure 2....................34 .........................................................................................6 Tableau 4..........................32 A....................6 Présentation des paragraphes (espacement interparagraphe non significatif).3 Les espaces avant et après les signes typographiques ....................... Les peintures.....26 C.............................................4 Exemples de composition de quelques exposants courants............................12 Suppression des jalons des intertitres de quatrième niveau ........................................................................................................34 K.........................................................................................................4 Les marges à respecter dans un tapuscrit................... crochets [ ] et accolades { } ..........................26 A...................................................................................................................................................................31 Quelques règles de typographie....................

2. 6 p. 15-17 ou 18-20 p. 4. 3 p. Quelle est la largeur des marges gauche et droite que vous devez respecter ? Quelle police de caractères utiliser ? Quelle taille de police utiliser ? Quelle justification donner aux paragraphes ? Où écrire le numéro des pages ? Comment paginer votre travail ? Comment composer la page de titre ? Où y écrire votre nom ? et ceux des membres d’une équipe. d’un périodique ou d’un site Web ? Comment présenter la bibliographie ? p. 4 et 26 p. p. 1 et 24 p. Si vous n’êtes pas certain des réponses à donner à toutes ces questions. 25 et 29 6. 15. 3 p. vous n’êtes pas encore tout à fait prêt à rédiger votre travail dans le respect des présentes normes. 1 et 24 p. 11 et 18 p. 7. 14. . 10. 8 et 9 p. 10 et 11 9. 27 et 28 p. p. 1 et 2 p. Assurez-vous donc de connaître les exigences de votre professeur concernant la présentation de votre travail écrit avant de l’entreprendre. 5 p. 13. 11. 12. 5. 8. 4. 21 et 22 16. 14 p. 10 et 15 p. 3. s’il y a lieu Comment numéroter les titres et intertitres ? Quel interligne appliquer aux paragraphes ? Si votre travail entre dans la catégorie des travaux a) généralement associés aux disciplines de sciences de la nature et de psychologie b) généralement associés aux disciplines autres que celles de sciences de la nature et de psychologie ? Comment composer une fiche technique ? Si vous devez écrire les références directement dans le texte ou dans les notes infrapaginales ? Comment citer correctement sans plagier ? Si le titre d’une figure s’écrit au-dessus ou en dessous de celle-ci ? Si le titre d’un tableau s’écrit au-dessus ou en dessous de celui-ci ? Où écrire l’année ou la date de publication dans une notice bibliographique ? Comment écrire la référence d’un article provenant d’un livre.iv NORMES DE PRÉSENTATION AVANT DE COMMENCER VOTRE TRAVAIL SAVEZ-VOUS… 1.

à environ 2 cm du haut de la page.1 Le format de papier 1. c’est ce qui rendra votre travail plus facile à lire et à comprendre et qui permettra à votre professeur de suivre votre cheminement avec plus de facilité. Ce sont des polices dont toutes les lettres (sauf le o) présentent des empattements2. ma chère.4 Le caractère La police 1. par exemple. toutes les pages sont numérotées. Si le papier n’en comporte pas. on les utilise souvent pour les titres et intertitres (comme dans le présent document). ma chère. Charles BAUDELAIRE. À l’exception de la page de titre.5 cm dans le haut et le bas de la page. tracez-en une ou cessez d’écrire à environ 2 cm du bord de la page.). il faudra en tracer une d’environ 3 cm de largeur. La présentation. En effet. On n’écrit ou n’imprime généralement que d’un seul côté de la feuille1. Faites la vérification dans Word : menu Fichier. c’est le travail lui-même. Le numéro de la page se situe dans le coin supérieur droit. Les fleurs du mal. ii. c’est-à-dire son contenu. 1. il faut le changer pour le format Lettre. Conservez la même police pour l’ensemble du travail. p.2 Les marges Dans les manuscrits Dans les tapuscrits 1. Le format A4 est le format européen : le papier est un peu plus long et un peu moins large. de la liste des abréviations ainsi que la liste des annexes. d’un exposé. Arial Entends. en respectant la marge de droite. Palatino ou Garamond. Exemples 3 Times New Roman Entends. vous devez appliquer les mêmes normes à ces deux catégories de travaux. Les polices sans empattements (comme Arial ou Helvetica) ont un aspect dépouillé. 3. à savoir les manuscrits et les tapuscrits. constitue un élément essentiel. soit le fond et la présentation. deux aspects généraux sont à retenir.3 La pagination Adoptez une police de caractères comme Times.NORMES DE PRÉSENTATION LES ÉLÉMENTS DE BASE 1 INTRODUCTION Au cours de l’élaboration d’un travail écrit. tandis que les tapuscrits sont effectués à l’ordinateur. entends la douce Nuit qui marche. iv. iii. à partir de 1. qu’il s’agisse d’une dissertation. Times New Roman. Le papier ligné standard n’a généralement pas de marge du côté droit . Ces empattements n’ont pas qu’une fonction esthétique : ils servent en effet à guider l’œil le long d’une ligne imaginaire de lecture et contribuent ainsi à améliorer la lisibilité du texte. p. 207. Mise en page. LES CATÉGORIES DE TRAVAUX Nous reconnaissons ici deux grandes catégories de travaux. Palatino Entends. c’est-à-dire des traits à leurs extrémités. qui fait l’objet du présent document. Respectez la marge de gauche déjà présente sur le papier ligné standard. Toutes les autres pages sont numérotées en chiffres arabes. Le fond. Respectez une marge d’environ 2. Chacun de ces exemples est composé en 10 points. 4. Les manuscrits sont les travaux rédigés à la main. entends la douce Nuit qui marche4. La pagination de la table des matières. 1. 1. d’un travail long ou d’un rapport de laboratoire par exemple. 24). Pour cette raison. à l’aide d’un logiciel de traitement de texte. LES ÉLÉMENTS DE BASE Les travaux standards doivent être présentés sur du papier de format lettre ou lettre américaine (8. ainsi qu’une marge d’environ 3 cm à gauche et à droite (fig. 1. Sauf indication contraire. Si c’est le format A4 qui s’affiche.5 X 11 po). figures et tableaux se fait en chiffres romains minuscules (i. ma chère. 2. . entends la douce Nuit qui marche. etc.

Dans les manuscrits. ad hoc. d’œuvres et pour les noms de journaux et de périodiques. Les trois styles de caractères les plus courants sont le romain (c’est-àdire droit. Adapté d’Aurel RAMAT. Le loup. . c’est-à-dire une perte d’intérêt de la part du lecteur. Les revues Actualité et Québec Science sont éditées au Québec. ibid. J’ai trouvé ce vélo dans les petites annonces du Soleil. on utilise le souligné à la place de l’italique. l’italique et le gras. On emploie le caractère gras pour faire ressortir plus fortement un mot ou une phrase. etc. italique et gras La taille de caractères recommandée pour le corps du texte est le 12 points. Utilisez ce style avec parcimonie pour ne pas alourdir la lecture : en attirant l’attention sur trop d’éléments à la fois. le renard. op. une expression ou une phrase. etc.2 LES ÉLÉMENTS DE BASE NORMES DE PRÉSENTATION La taille Les styles Romain. • Les noms scientifiques des genres et des espèces d’êtres vivants Canis latrans est le nom scientifique du coyote et Acer saccharum. celui de l’érable à sucre. composez ceux-ci en 11 points. Le caractère italique est utilisé pour faire ressortir un mot. p. peu importe où ils sont placés dans le travail (texte principal. notice bibliographique. • Les notes de musique La clef de sol se place sur la deuxième ligne. Guide de la communication écrite. • Dans les titres d’ouvrages. vous risquez de produire l’effet contraire. sic. • Pour les langues étrangères Il y a d’admirables œuvres de REMBRANDT à la National Galery of Art de Washington.. au genre Vulpes. 173–175. Le Ramat de la typographie. J’ai admiré La dernière cène de Salvador DALI dans l’un des musées de Washington. 6 • Pour faire ressortir un mot ou une expression. Le Ramat de la typographie. de même que dans les situations décrites cidessous. • Dans les locutions ou abréviations latines non francisées a posteriori.. ainsi que dans les devises. Notre professeur n’arrête pas de nous répéter que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. 5. on l’utilise couramment dans les titres. En outre. maximes et proverbes La devise de la ville de Québec est Don de Dieu feray valoir. Si vous utilisez une police sans empattements comme Arial ou Helvetica pour les titres et intertitres. 6. référence. le chien et le coyote appartiennent au genre Canis. p. cit.) Je viens de lire Le dictateur et le hamac de Daniel PENNAC. 114–122. p. cit. 114–122 et de Marie MALO.. comme le texte de cette phrase). Aurel RAMAT (2005). Certaines situations où l’emploi de l’italique est préconisé . loc. Les notes infrapaginales sont composées en 10 points5.

les notes infrapaginales. On dit alors que les paragraphes sont disposés en drapeau à droite. la première ligne de chaque paragraphe. dans la vallée du Saint-Laurent. les principales exceptions étant les citations longues et les titres des figures et des tableaux. Jean PROVENCHER. selon les consignes données par votre professeur. dans la vallée du Saint-Laurent. C’était l’été : La vie rurale traditionnelle dans la vallée du Saint-Laurent.6 de l’annexe A. au plumage cendré. Conclusion et Bibliographie) peuvent être centrés sur la page7. au plumage cendré. p. […] Petit à petit. sauf celui immédiatement sous un titre. ces gros pigeons migrateurs. il n’y a pas. Introduction. en mai et en juin. » Paragraphe aligné à gauche 1. Résumé. p. (Les titres Table des matières. vivant en colonies.6 L’interligne Dans les manuscrits Dans les tapuscrits Le texte courant. […] Petit à petit. 120). 10. Le texte courant est composé en interligne et demi ou en double interligne. 15. ibid. recommande un retrait positif (vers l’intérieur) d’environ 4 mm. 176. doit être renfoncée vers l’intérieur : c’est ce qu’on appelle communément un 8 alinéa .. ces gros pigeons migrateurs. En l’absence d’un espacement interparagraphe significatif. on les voit apparaître par bandes.NORMES DE PRÉSENTATION LES ÉLÉMENTS DE BASE 3 1. 8. L’un ou l’autre de ces types d’alignement peut être utilisé au choix. selon que le texte est justifié ou aligné à gauche. p. 11. RAMAT. […] Ils ne sont jamais si nombreux qu’en 11 juillet . p. on se prépare à la chasse aux tourtes. 28-30. On donne ainsi à l’alinéa son utilité première. c’est-à-dire le texte principal. à la queue longue et pointue. Ibid. p.) Grâce aux logiciels de traitement de texte. » « Chaque année. est composé en simple ou en double interligne.. en quête de nourriture. chez des lecteurs adultes. débutent contre la marge de gauche. Le maximum devrait être de 1 cm. on se prépare à la chasse aux tourtes. Exceptions La table des matières. p. de différence dans la vitesse de lecture. c’est-à-dire de marquer le début des paragraphes lorsque ceux-ci sont très proches les uns des autres. A. en quête de nourriture. les titres des figures et des tableaux. (Comparer les figures A. selon les consignes données par votre professeur. on les voit apparaître par bandes. 9. les citations longues. Discussion.) Il est conseillé de laisser un espacement significatif entre les paragraphes. ainsi que la bibliographie sont toujours composés en simple interligne. en mai et en juin. Voir l’annexe C. vivant en colonies. comme ailleurs en Amérique. 7. les références des figures et tableaux. .5 Les paragraphes Le début de la première ligne Tous les paragraphes. 23. y compris les titres. D’après RICHAUDEAU (1979. comme ailleurs en Amérique. […] Ils ne sont jamais si nombreux qu’en juillet10. 176. à la queue longue et pointue. Exemples L’espacement interparagraphe L’alinéa La justification Paragraphe avec pleine justification « Chaque année. il est facile d’imposer une pleine justification (le texte est aligné à gauche et à droite) ou d’aligner 9 le texte à gauche uniquement .5 et A.

les titres et intertitres sont appuyés contre la marge de gauche. Par exemple : La forêt derrière les arbres : Initiation au milieu forestier québécois.7 (p. Lorsque vous utilisez des figures et des tableaux dans vos travaux. 25). Si les titres et intertitres sont nombreux.4 LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE NORMES DE PRÉSENTATION 2. Dans le bas de la page. . 13.8 et A. La numérotation des figures et des tableaux est séquentielle et suit l’ordre dans lequel chacun de ces éléments apparaît.9.4 Les figures et les tableaux Les figures et les tableaux sont des éléments qui accompagnent et complètent les travaux.11. d’une revue. S’il y a plusieurs auteurs. éclaircir ou enrichir le texte. chacun de ces éléments étant sur une ligne différente. nommez-les dans l’ordre alphabétique des noms de famille [figure A. 2) le nom du professeur à qui il est remis ainsi que 3) le nom et le numéro de cours. Ne pas confondre avec sous-titre. 24. ainsi que le nom du cégep et la date de remise du travail. 28]. 24) et p.2 La table des matières La table des matières se compose en simple interligne. à peu près au centre de la page. 2. il est conseillé d’utiliser l’un des deux modèles (numérique ou classique) à votre choix ou selon les consignes données par votre professeur (figures A.1 La page de titre 2. Votre table des matières doit refléter le modèle de numérotation des titres et intertitres dans le texte. on retrouvera le nom du département et le nom du programme12 dont fait partie le professeur à qui le travail est remis. de façon à montrer leur importance ou leur utilité. d’un article de presse.10 et A. Le numéro de la page est indiqué en chiffres romains minuscules. n’indiquez que le nom du programme.3 Les titres 13 et les intertitres À l’exception du titre principal d’une section. car ils constituent une façon différente de présenter des données ou des idées qui viennent appuyer. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le nom et le numéro de groupe doivent être inscrits dans le coin supérieur gauche de la page de titre. 12. Viennent ensuite. 2. Il n’est pas obligatoire de mettre des points de conduite comme dans les exemples des figures A. p. d’un journal. Par exemple : Tableau 1 Figure 1 Figure 2 Tableau 2 Tableau 3 Figure 3 Tableau 4 Etc. qui désigne le plus souvent un titre d’une partie de livre ou un titre secondaire placé après le titre principal d’un ouvrage. Un intertitre est un titre d’une section d’un texte secondaire qui sépare et annonce les différentes parties d’un texte. qui peut être centré. Les exemples présentés à la page 24 illustrent le modèle numérique et le modèle classique. Ils sont importants. 1) le titre du travail (en caractère gras). vous devez y faire référence et les commenter. p. 2. Si les noms du département et du programme sont identiques.

s’il y a lieu. etc. . Exemples Sphérique En bâtonnet Hélicoïdale Source : Michael J. est également indiquée au bas de la figure. les photographies. À noter que le titre doit porter le nom de figure. La référence. p.2 Remarque Vitesse d’une bille en chute libre en fonction du temps Dans les rapports de laboratoire. entre celle-ci et le titre. en position centrée par rapport à la figure. les cartes. Sinon. les schémas. et elle est en 9 points. les dessins. S CHAN. les cheminements critiques. Figure 2. 22.NORMES DE PRÉSENTATION LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE 5 Les figures Les figures comprennent tous les éléments iconographiques tels les graphiques. C. Les figures sont toujours numérotées en chiffres arabes et accompagnées d’un titre en caractères gras situé en dessous. Il faudra donc tracer celui-ci plus haut sur la page afin de laisser de la place au bas pour le titre. Le titre et la référence sont composés en simple interligne. le type de papier utilisé pour tracer les graphiques laisse habituellement peu de place pour écrire le titre de la figure au bas du graphique. Ces différents éléments doivent être identifiés en tant que figures. Éléments de microbiologie. Pelczar et E. les illustrations.1 Les principales formes observées chez les bactéries Figure 2. mettre le titre bien en évidence dans la partie supérieure du graphique.

Marie MALO. Le titre et la référence sont composés en simple interligne. Le présent document contient de nombreux exemples illustrant ces deux fonctions. s’il y a lieu. C’est généralement le cas des disciplines autres que celles de sciences de la nature et de psychologie. Notez que les logiciels de traitement de texte permettent de créer facilement des notes infrapaginales16. Exemple Tableau 2. 2. 2. 32) présente certaines règles qui précisent où placer un appel de note. absence de queue Poumons et peau Carnivore Tube digestif court Source : Karen ARMS et Pamela S. 15. Ce sont d’abord des commentaires ou des notes explicatives apportées au texte (on parle alors de notes de contenu 14) . Chaque note apparaît en bas de la page et est surmontée d’une ligne horizontale. Guide de la communication écrite. CAMP. 177. Cet appel de note est un chiffre en exposant placé à l’endroit où on veut attirer l’attention sur un commentaire ou une explication. 16. Exemple L’équation suivante représente la dissociation incomplète d’une substance acide : AH ! A – + H+ Elle permet d’écrire : [A ] [H ] = K – + [ AH] (1) où K est la constante de dissociation. est écrite en 9 points en dessous du tableau. . Si elles sont numérotées. entre des parenthèses et appuyé contre la marge de droite. Les tableaux sont toujours numérotés en chiffres arabes et accompagnés d’un titre en caractères gras situé au-dessus. les formules et équations sont placées au centre de la ligne. Biologie générale. Le point C de l’annexe E (p. 230.1 Les principaux changements associés à la métamorphose chez la grenouille Fonction Milieu de vie Locomotion Respiration Nutrition Digestion Larve Aquatique Queue [servant de] nageoire Branchies externes Végétarienne Tube digestif long Adulte Terrestre Pattes . le numéro est à droite de la formule ou de l’équation. on les utilise également pour indiquer les références à des citations15 (notes de référence). dans certaines catégories de travaux. p. dites aussi notes de bas de page.6 Les formules et équations Lorsqu’elles sont isolées. Leur numérotation se fait de façon continue et vous ne devez pas les recommencer à 1 à chaque nouvelle page ou à chaque nouvelle section. ! 14. La référence. ont deux fonctions principales.5 Les notes infrapaginales Les notes infrapaginales. Une note infrapaginale correspond à un appel de note placé dans le texte. p.6 LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE NORMES DE PRÉSENTATION Les tableaux Les tableaux regroupent plusieurs séries de renseignements disposés de façon ordonnée en rangées et en colonnes.

S. quatre jours de marche. Antoine de SAINT-EXUPÉRY. En français. Comme le montre l’exemple ci-dessous. Et je suis un salaud si je ne marche pas17. p.2 Les citations longues Les citations longues (de quatre lignes et plus) de même que les citations en vers (de quatre vers et plus) sont mises en retrait d’environ 1 cm par rapport aux marges gauche et droite. le texte qui introduit une citation doit toujours se terminer par un deux-points. 660. 18.1 Les citations courtes Les citations courtes (de trois lignes ou moins) sont insérées dans le texte et encadrées par des guillemets. ne souhaitait plus que le sommeil. A. 164. en même temps que de pudeur. peuvent synthétiser eux-mêmes. appelé aussi vitamine C. la ponctuation finale est à l’extérieur du guillemet fermant. Les camarades croient que je marche. à l’exception des singes et des humains. Elles sont composées en simple interligne et ne sont pas guillemetées. K.. RAMAT. p. croit que je marche. 17. nous est donné par Guillaumet qui s’était écrasé en avion dans la cordillère des Andes et qui.NORMES DE PRÉSENTATION LES CITATIONS 7 LES CITATIONS Chaque fois que vous utilisez une citation ou une information qui ne fait pas partie du bagage commun des connaissances et dont vous n’êtes pas l’auteur. op. la ponctuation finale est à l’intérieur du guillemet fermant. après trois. Jacques PRÉVERT . Exemples L’un des plus beaux exemples de courage. . 177. » 3. CAMP. Mais il se disait : « Ma femme. Exemple Vous me dites qu’il est dommage que « les roses aient des épines ». On connaît maintenant la cause de cette maladie : Le scorbut est causé par une carence en acide ascorbique. » Remarque Si une citation débute par une minuscule. les tissus conjonctifs se décomposent lentement. 3. Histoires. ils doivent être utilisés de préférence aux guillemets américains (" " ou “ ”). les guillemets sont des chevrons (« ») . […] Sans vitamine C.. durant l’hiver 1535-1536. Les citations de deux ou trois vers peuvent être placées sur une même ligne et séparées par une barre oblique. Je vous réponds : « Heureusement. Ils ont tous confiance en moi. Le plagiat consiste en un non-respect de cette consigne. Il est essentiel. que le lecteur sache en tout temps si ce qu’il lit est original ou si cela a été emprunté ailleurs. » Voici la leçon d’orthographe de Jacques PRÉVERT : « C’est ma faute/C’est ma faute/C’est ma très grande faute d’orthographe18. cit. ne serait-ce que sur le plan éthique. Exemples Dans son deuxième livre de bord. ARMS et P. Si la citation débute par une capitale. 19. 88. Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry. vingt-cinq membres de son équipage sont morts des suites du scorbut. op. si elle croit que je vis. Jacques Cartier raconte que. les épines ont des roses19. 20. que la majorité des vertébrés. cit. […] Les gens atteints meurent généralement des suites d’hémorragies dues à des vaisseaux sanguins endommagés20. p. vous devez l’indiquer et en donner la référence. p.

LECLERC. Insérer dans un travail des images. l’étudiant obtient la note « 0 » pour cet examen ou ce travail.1. 1965. cité dans J. provenant de sources externes sans en indiquer la provenance . J. 22. des données. etc. 21. J. : Copier textuellement un passage d’un livre. Que sais-je ?. 2. p. Qu’est-ce que la langue ?. G UIRAUD.4 Le plagiat PIQUER. 4. 6. Il s’agit en réalité d’une source citée dans une source principale. et ce. de coopération à un plagiat ou de fraude lors d’un examen ou d’un travail. On y précise tout ce qui est considéré comme un plagiat ou une fraude.. » 25. même si cette personne a donné son accord . L’article 6. 30. op. 345 Pierre GUIRAUD. . on ne doit retrouver que la notice de l’ouvrage premier. ibid. p. ainsi que la sanction : « En cas de plagiat. soit Qu’est-ce que la langue ? 3. Acheter un travail sur le Web. p. 23. coll. J. sans exclure la possibilité d’autres sanctions compte tenu de la gravité de la faute. 345. C’EST TRICHER 24 25 Les six cas suivants illustrent des situations de plagiat 1. Dans l’exemple cidessous.3 La double référence On pourrait parler aussi d’une citation à l’intérieur d’une citation. Jacques LECLERC. Remarque Dans la bibliographie. des graphiques. 24. d’une revue ou d’une page Web sans le mettre entre guillemets ou sans en mentionner la source . P RÉVERT. Traduire partiellement ou totalement un texte sans en mentionner la provenance . 88. LECLERC utilise une donnée provenant de P. Web. 5. LECLERC nous apprend que le français a emprunté au néerlandais aux environs de 200 mots22 et à l’allemand quelque 170 mots23. 3. PUF.13 de la Politique d’évaluation des apprentissages est très sévère à cet égard. Utiliser le travail d’une autre personne et le présenter comme le sien. Des exemples de plagiat et de citations énoncées correctement sont illustrés à la page suivante. Résumer l’idée originale d’un auteur en l’exprimant dans ses propres mots. C’EST VOLER — PLAGIER.8 LES CITATIONS NORMES DE PRÉSENTATION Suite de la leçon d’orthographe de Jacques PRÉVERT : C’est ma faute C’est ma très grande faute C’est ma très grande faute d’orthographe Voilà comment j’écris Giraffe21 3. cit. mais en omettant d’en indiquer la source .. Johanne LAVOIE. Les mots étrangers. « Exemples de plagiat ». p. Exemple Lorsqu’on évalue les emprunts du français aux langues étrangères.

L’auteur du texte a partiellement reformulé le texte original et en a conservé des éléments qu’il a guillemetés28. 26. 5. Il vaut mieux faire des paraphrases.NORMES DE PRÉSENTATION LES CITATIONS 9 TEXTE D’ORIGINE Les caucasiens au phototype clair et en bonne santé sont peu à risque de développer des déficits en vitamine D. Ce texte est bien cité : il n’y a pas de plagiat. Comme on peut le constater dans cet exemple. p. » […] Ils ont aussi « un autre avantage ». Aucun guillemet. L’auteur du travail a paraphrasé une partie de la citation et a aussi supprimé du texte sans le signaler. est nécessaire au bon fonctionnement de la vitamine D. riche en calcium. Celui-ci. Ces mêmes individus ont aussi la chance de pouvoir digérer plus facilement le lait. L’auteur du travail a complètement reformulé le texte d’origine. Le texte en gras est le texte d’origine. 5). C’est ce qu’on appelle une paraphrase. 5) mentionne qu’on observe chez les individus de race blanche bien portants une disposition naturelle à combler leurs besoins en vitamine D. Lorsqu’une citation comprend une erreur ou un terme qui surprend. mais aussi en modifiant la structure. aucune référence : c’est du plagiat. aucune référence : c’est du plagiat. une citation qui renferme de nombreux éléments guillemetés ne se lit pas aisément. Un autre avantage est leur capacité à digérer plus facilement les produits laitiers riches en calcium dont la présence est essentielle pour une activité normale de la vitamine D. DROUIN (2007. 28. […] Un autre avantage des caucasiens est leur capacité à digérer plus facilement les produits laitiers riches en calcium […] 26 dont la présence est essentielle pour une activité normale de la vitamine D . Sic est un mot latin qui signifie ainsi. Ils n’ont qu’à exposer à quelques reprises chaque semaine de petites parties de peau nue au soleil pendant de courtes périodes de temps. soit celui de « digérer plus facilement les produits laitiers riches en calcium […] dont la présence est essentielle pour une activité normale de la vitamine D. riche en calcium. car ils sont en mesure d’en obtenir facilement de bonnes doses lors de courtes expositions (de 10 à 15 minutes quelques fois par semaine en découvrant de petites surfaces cutanée (sic) durant les mois d’avril à octobre). Ce texte est bien cité : il n’y a pas de plagiat. est nécessaire au bon fonctionnement de la vitamine D. Exemples de plagiat On observe chez les individus de race blanche bien portants une disposition naturelle à combler leurs besoins en vitamine D. non seulement en utilisant des synonymes. p. Celui-ci. Les crochets indiquent que l’auteur du travail a supprimé […]. Ils n’ont qu’à exposer à quelques reprises chaque semaine de petites parties de peau nue au soleil pendant de courtes périodes de temps. Les périodes favorables vont du mois d’avril au mois d’octobre. On l’écrit entre parenthèses. on ne le modifie pas. » L’auteur du texte a complètement reformulé le texte original et a indiqué la source au début. en plus d’être plus difficile à transcrire. Aucun guillemet. « Encore plus sur la vitamine D ». Christian A. Ces mêmes individus ont aussi la chance de pouvoir digérer plus facilement le lait. On observe chez les individus de race blanche bien portants une disposition naturelle à combler leurs besoins en vitamine D. mais on le greffe d’un 27 (sic) . Ils sont en effet en mesure d’en obtenir facilement de bonnes doses lors de courtes expositions au soleil durant les mois d’avril à octobre. « Ils sont en mesure d’en obtenir facilement de bonnes doses lors de courtes expositions au soleil durant les mois d’avril à octobre. Les périodes favorables vont du mois d’avril au mois d’octobre. Exemples de citations énoncées correctement Selon DROUIN (2007. 27. DROUIN. . p. on observe chez les individus de race blanche bien portants une disposition naturelle à combler leurs besoins en vitamine D. modifié ou ajouté des éléments. c’est-à-dire reformuler en vos propres mots le texte d’origine.

vous pourrez indiquer les références de deux façons. Ces éléments sont entre parenthèses.1 TRAVAUX GÉNÉRALEMENT ASSOCIÉS AUX DISCIPLINES DE SCIENCES DE LA NATURE ET DE PSYCHOLOGIE Consignes Les références sont données directement dans le texte. collaborateurs. 17). la méthode doit demeurer uniforme dans l’ensemble du travail. p. Exemple Remarques TREMBLAY (mars 2008. Reformulation « On définit les thérapies douces comme un ensemble de thérapies alternatives […] qui ne requièrent jamais plus qu’une technologie légère. écrivez les lettres a. (la date ou le mois de consultation et comm. (2002. SARRAZIN (1999. sous la forme d’échange de molécules. de préférence. S’il s’agit d’une communication personnelle ou d’éléments acquis lors d’une conférence. donnez le titre de l’ouvrage. (Voir la note 35. Mais quelle qu’elle soit. 30. Le nom de l’auteur se compose en majuscules ou. p. « la concentration de BPC est de 5 à 10 fois inférieure dans le placenta que dans le sang. (1987. b. l’événement suivant :… S’il y a plusieurs références pour un même auteur ayant des ouvrages ou des articles différents au cours d’une même année d’édition. LA RÉGIONALE DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE DE L ’ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC. Exemples La référence précède la citation. Si l’auteur est un organisme ayant un nom très long30. BAGNÈRES et coll. de l’article ou de l’extrait (si le titre est trop long. ».10 LES RÉFÉRENCES NORMES DE PRÉSENTATION 4. Le premier élément de la référence est le NOM du ou des auteurs29. LES RÉFÉRENCES Selon les disciplines. pour collègues.) Cependant. (Par exemple. au cours de la division cellulaire. . p. 4. 100) 29. » La citation précède la référence. Exemple POTHIER (1998a. il faut retrouver le nom de chaque auteur. soit à l’aide de notes infrapaginales.) Lorsqu’il y a deux auteurs ou plus. a été le système de communication le plus universellement utilisé. » D’après LA RÉGIONALE DE… (1990. « dès l’apparition des premiers êtres vivants […]. 20). p. Les deuxième et troisième éléments sont toujours l’année de publication et la ou les pages d’où provient l’information. pers. écrire le NOM de l’auteur. dans la bibliographie. la communication chimique. Selon BAGNÈRES et coll.. les types de travaux ou les directives données par votre professeur. ou conférence). » ROUSSEAU et coll. c… après l’année. par exemple. p. pers. 26). 70–71) POTHIER (1998b. 12) explique que les émergences d’évents d’eau chaude sur le plancher des océans sont à l’origine des cheminées hydrothermales. soit directement dans le texte. 80) POTHIER (1998c.) mentionne qu’on peut observer. n’en donnez que les deux ou trois premiers termes suivis de points de suspension. suivez la consigne ci-dessus). p. S’il n’y a pas d’auteur. comm. p. en petites majuscules. n’indiquez que le premier suivi de « et coll.

3) Web. La première fois que vous citez une référence dans une note infrapaginale. nouvelle langue.) Cependant. En l’absence d’une bibliographie. 3. et les références au chapitre et au paragraphe en chiffres arabes. LA RÉGIONALE DE…. Anne BAGNÈRES et coll. 3) Web. en petites majuscules. Deux situations peuvent être rencontrées : Exemples Œuvres en prose NOM de l’auteur. ». 3) le numéro de la page d’où provient la citation. Antigone. 2) le « titre » de l’article. Titre de l’ouvrage. Exemples Web (avec auteur) Web (sans auteur) C. HÉRODOTE. Document audiovisuel D. La victime cachée. 34. 33. p. de préférence. etc. 1006. référence au livre en chiffres romains. DVD. L’Iliade. p. 13. A15. n’indiquez que le premier suivi de « et coll. 20. périodiques. Radio-Ghana… ».2 TRAVAUX GÉNÉRALEMENT ASSOCIÉS AUX DISCIPLINES AUTRES QUE SCIENCES DE LA NATURE ET PSYCHOLOGIE Les références sont indiquées dans les notes infrapaginales31. V. vidéocassette. articles de presse. p. (Voir aussi la note 35. 2) le nom du site. 12–17. Si l’un de ces éléments est trop long.) Lorsqu’il y a deux auteurs ou plus. 11. 105. suivis de points de suspension. Comment faire un herbier. (Par exemple. 675–680. Œuvres en vers 31. 32 2) le titre de l’ouvrage. son nom sera indiqué dans les premières lignes de la fenêtre qui s’ouvrira. « La saga des spermatozoïdes ». NOM de l’auteur. Pour les œuvres anciennes José FOREST. Pour les sources audiovisuelles et électroniques Comme pour les imprimés. ouvrages de référence. Pour les imprimés (livres. même s’il y en a un. Les polluants dans la nature. Web. Les courriers de la mort. B. indiquez : A. HOMÈRE. Le nom de l’auteur peut ne pas être affiché sur la page. « Des montres… ». III. « Étrusques ». n’écrire que les deux ou trois premiers termes. S’il y a un auteur. il faudra bien sûr indiquer la référence au complet dans la note infrapaginale.2 Pour les références du Web avec auteur inconnu 34 1) Le titre du site. . mais avec. Périclès. il faut retrouver le nom de chaque auteur. ERICKSON. Exemples Livre Ouvrage de référence Article de presse Périodique Publication Pierre MAGNAN . référence au livre ou au chant en chiffres romains. Exemples CD Luc BROUILLET et coll. Robert P. Les références doivent être présentées en respectant le découpage interne du texte original. 32.) 1) le prénom et le NOM du principal auteur33. p. vis-à-vis de Author. « Ici. Histoires. B. Vous pouvez le vérifier en cliquant sur le bouton droit de la souris et en activant la commande Code source ou Afficher la source. Le nom de l’auteur se compose en majuscules ou. Anne CRISINEL . vidéocassette. SOPHOCLE. Web. L’anglais. de « l’article » ou de « l’extrait ». CD. p. dans la bibliographie. PLUTARQUE. 505. Michel VASTEL. Raymond BLOCH . et les références au poème et au vers en chiffres arabes. en troisième lieu. le type de source (CD. Le Temps. film) au lieu d’un numéro de page. collaborateurs.. pour collègues.NORMES DE PRÉSENTATION LES RÉFÉRENCES 11 4. Titre de l’ouvrage.1 Pour les références du Web avec auteur connu 1) Le prénom et le NOM du principal auteur.

Jean TREMBLAY. Loc. François POTHIER (b). le sujet traité et comm. pers. 100–101. p. Id. p. « Des animaux… ». La division cellulaire.. Tableau 4. comm. mais pour des citations provenant d’un périodique. Dans le cas de citations non consécutives d’un même auteur.12 LES RÉFÉRENCES NORMES DE PRÉSENTATION E. Dans le cas de citations consécutives du même auteur.2 Abréviation Les abréviations dans les notes infrapaginales Signification Utilisation Ibid. conférence. écrivez les lettres a. « La voie lactée… ». Comme op. pour ibidem (au même endroit) pour idem (le même) pour opere citato (ouvrage cité) pour loco citato (article cité) Dans le cas de citations consécutives d’une même source. ou conférence. Op. c… après le NOM de l’auteur. cit. Remarque Afin d’éviter les répétitions du nom des auteurs et des titres des références. p. selon les cas. 70. b. d’un dictionnaire. « Plus écologique que ça… ». dans des ouvrages différents. d’une encyclopédie ou d’un site Web par exemple. Exemple François POTHIER (a). 80. François POTHIER (c). Remarque S’il y a plusieurs références pour un même auteur ayant des ouvrages ou des articles différents au cours d’une même année d’édition. . cit. Le centre de l’univers. d’un quotidien. cit. Pour les communications personnelles ou conférences Écrire le prénom et le NOM de la personne rencontrée. Exemple Pierre CHASTENAY. pers. utilisez l’une ou l’autre des abréviations du tableau ci-dessous. surtout lorsque les références sont abondamment utilisées.

O U I Cette citation est-elle consécutive à une autre citation du même auteur ? OUI Cette citation vient-elle du même ouvrage que la citation précédente ? OUI Donc.. dans la note : Id. p. cit. La citation provient du dernier ouvrage de MAGNAN cité dans les notes infrapaginales. p. 50. Exemple P. 4. Avez-vous déjà cité le même auteur dans ce travail ? N O N Indiquez la référence selon les Normes. Boris VIAN . MAGNAN . Ibid. L’herbe rouge. p. Le mystère de Séraphin Monge. 1006. 27. 6. ERICKSON. La citation provient de l’auteur cité en 10. loc.. Ibid. mais d’un ouvrage différent. La citation est consécutive du même auteur. ERICKSON. provenant de l’auteur et de l’ouvrage cités en 1. La citation provient de l’auteur et de l’ouvrage cités en 7. 3. mais la page est différente. 1009. 9. op... 53.. suivi de op. La citation provient d’une revue scientifique. 10. 8. cit. ERICKSON. p. Exemple Ibid. 13. p..NORMES DE PRÉSENTATION LES RÉFÉRENCES 13 Exemples d’utilisation des règles d’abréviations dans les notes infrapaginales 1. P. cit. Pierre MAGNAN . R. 27. Figure 4. L’automne à Pékin. P.... La citation provient de l’auteur et de l’article cités en 8. P. 7. La naine. Exemple Id. dans la note : Ibid. cit. op.. 15. p. 58. Première citation de cet auteur.3 Arbre de décision .. La citation provient de VIAN .. NON Donc. MAGNAN. Le mystère de Séraphin Monge. 5. 236. p.. p. 21. et de la page. La citation est consécutive. 2.. et page. 11. p. titre et page. MAGNAN . 1008. p. soit Le mystère de Séraphin Monge. p. cit. Première citation de cet auteur. 1008. cité en 4. La naine. p. p. cit. P. loc. Id. La citation provient de l’auteur et de l’ouvrage cités en 6. op. cit. p. p.. mais provient d’un autre ouvrage. 58. Exemple R.. 50. cité en 3. Id. et de la page. « La saga des spermatozoïdes ». Robert P. Id. NON La citation est-elle tirée d’un livre ? OUI Initiale et NOM de l’auteur. suivi de loc. NON Initiale et NOM de l’auteur.

cégep. le titre en italique de l’ouvrage. en petites majuscules35) et le prénom suivis d’une virgule . ou le nom du site consulté sur le Web . 18). par exemple). les compléments bibliographiques. Certaines catégories de travaux exigent d’indiquer le nombre de pages de chaque ouvrage cité. S’il y a un sous-titre. Si le premier élément de la notice est un titre d’article ou d’extrait. débutez par le titre (non guillemeté) 38 de l’extrait ou de l’article. la collection. la maison d’édition. etc. celui-ci est séparé du titre par un deux-points. de quelque ordre qu’ils soient : pays. • • Si les références sont dans le texte. Chaque référence dans votre travail doit correspondre à une notice dans la bibliographie et chaque notice bibliographique doit correspondre à une référence. le lieu d’édition. LA BIBLIOGRAPHIE ET LES NOTICES BIBLIOGRAPHIQUES Ce qui doit figurer dans la bibliographie. dans la commande Format – Police de Word. lorsqu’ils sont présents dans l’ouvrage consulté : a) b) c) d) le NOM de l’auteur (en majuscules ou. 36. Consignes générales • • • • • Dans une bibliographie. dans l’ordre suivant : l’adresse Web. 37. Remarque e) f) Chacun de ces éléments est séparé par une virgule. L’endroit où cette information sera placée dépend de la méthode utilisée : auteur-année (p. Chaque notice bibliographique doit comprendre les éléments suivants. Gouvernements ou organismes gouvernementaux. La façon de rédiger les notices bibliographiques doit tenir compte de la façon dont vous avez indiqué les références dans votre travail. le volume. ne guillemetez pas le titre. sélectionnez le tout et. municipalité. les CD et les références Web .14 PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE NORMES DE PRÉSENTATION 5. Seulement lorsqu’il s’agit d’une seconde édition ou d’une édition subséquente. 35. Suivez alors les consignes de votre professeur à ce sujet. on indique le NOM et le prénom de chaque auteur. mais précède les pages citées. l’année ou la date d’édition. du périodique ou du quotidien. l’édition36. . Les notices bibliographiques doivent être présentées en ordre alphabétique. écrivez le nom avec majuscule et minuscules (Balzac. Si les références sont dans les notes infrapaginales. université. d’autres compléments supplémentaires propres à des notices bibliographiques particulières comme les documents audiovisuels. Lorsqu’on utilise la commande de tri de Word. Lorsqu’il n’y a pas d’auteur. Notez qu’un auteur peut également être un organisme officiel37. Pour écrire en petites majuscules. tous ces éléments étant séparés par une virgule . 38. mieux encore. validez l’option Petites majuscules. ce sont uniquement les sources utilisées qui apportent une véritable contribution à la réflexion et à la rédaction. le point final se trouvant à la fin de la notice seulement. province. le tome. le numéro du volume. 15) ou auteur-titre (p. les éléments guillemetés viennent se placer en haut de la liste : ce n’est pas ce qui est souhaité. la bibliographie sera composée selon la méthode auteur-année : l’année d’édition suit immédiatement le premier élément de la notice. suivi d’une virgule . « le titre de l’extrait » ou « le titre de l’article » entre guillemets. la bibliographie sera composée selon la méthode auteur-titre : l’année d’édition se trouve généralement à la fin de la notice bibliographique.

POTHIER François (sept. UPI (United Press International). A9. Gallimard. CNR. PC (Presse canadienne). Radio-Ghana… ».1 Livres et extraits de recueils 1. 1995). Presses universitaires de France. L’enfant psychosomatique. BAGNÈRES Anne Geneviève. Éditions Carcajou.1 MÉTHODE AUTEUR–ANNÉE Pour les travaux généralement associés aux disciplines de sciences de la nature et de psychologie. 4. vol. Le Soleil. Sélection du Reader’s Digest. « Titre de l’extrait ». « Rappel d’aliments : l’Agence canadienne d’inspection admet les carences ». 28. p. « Birmanie : la pluie s’abat sur les rescapés ». 2. Titre de l’ouvrage : Sous-titre s’il y a lieu. Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry. 10. Montréal. 10. L’Ancienne-Lorette. 81. etc. Maison d’édition. p. coll. Reuters. « Titre de l’article ». CP (Canadian Press). 5. Édition. 26-32. Volume. Lieu d’édition.1. Tome ou numéro. A15. Nombre de pages de l’ouvrage (facultatif 39). p. p. 5. no 9. no 9. VASTEL Michel (15 nov. Le Soleil. Par exemple. La Presse. « La voie lactée de l’an 2000 ». 81. Paris. 6e éd. 23-25. « Des animaux modifiés sur mesure ». 41. no 6. 42-46. Que sais-je ?.NORMES DE PRÉSENTATION NOTICES BIBLIOGRAPHIQUES 15 5. 10. Le bulletin des agriculteurs. vol. L’Infirmière. p. 39. p. 80-81. . Tome ou numéro. 3. 6. SAFIRE William (9 avril 1994). FIORE Francine (juil.1. 40. (Date d’édition). Alain LENOIR et Christine ERRARD (jan. Chimie organique : Notions fondamentales : Exercices résolus. Bibliothèque de la Pléiade. Paris. Ottawa. vol.–avril 2000). PC (2 avril 2008). « Lettre à un otage ». « L’exception malgache ». 2003). Demandez à votre professeur s’il tient à ce que vous mettiez cette information. vol. FONTAINE Jules (2007). BC). TUN Aung (17 mai 2008). Québec. « Ici. A5. NOM et prénom de l’auteur (Année d’édition). Pour la Science — Dossier Hors-Série. SAINT-EXUPÉRY Antoine de (1959). « Les infirmières au cœur du changement ». no 11. Dans le cas des quotidiens. Pages couvertes par l’article.2 Articles de périodiques et de quotidiens 40 e 1. A11. Collection. 7. AP (Associated Press). 3. L’Actualité. 7. Just Be Peppy ». 11. KREISLER Léon (1976). NOM et prénom de l’auteur et/ou de l’agence de presse41 2. 1998a). 9. Les cavernes les plus profondes (1990). Normes de présentation des travaux écrits. Le Devoir. ARSENEAULT Michel (juil. HUOT Richard et Gérard-Yvon ROY (1996). CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHE DU CANADA (1980). p. 5. Reuters. 8. Le bulletin des agriculteurs. indiquez la ville d’origine du quotidien entre parenthèses. 5. Programme d’énergie éolienne. Cégep de Sainte-Foy. Volume.-août 2003). Times Colonist (Victoria. 67-79. « La communication chimique ». Exemples 6. p. Marc OHRESSER. no 1669. p. Titre du périodique ou du quotidien. Le grand livre du monde. AFP (Agence France-Presse). 3 éd. POTHIER François (sept. à moins que le titre ne le mentionne ou que ce ne soit vraiment évident comme pour les journaux locaux (Le Soleil. « Don’t Worry. Le Devoir par exemple). 1998b). Exemples 4.

CRISINEL Anne (8 juin 1999). Nom du périodique.ukans. 45. Si l’adresse renferme les lettres www.) 1. Indiquez soit la date de l’information que vous citez (le site Web d’un quotidien. champions de la pollution lumineuse ».htm. (Date de consultation43).montrealgazette. EISNER J. AP (Associated Press). Volume. Grolier.ch/soc_3. Reuters. Bugs in the News. refait surface (8 juin 1999). Axis : L’univers documentaire Hachette : dossiers. 5. Le Soleil. Wikipedia.1. 44. . 42. 3 p. indiquez le nombre de pages du document imprimé. 12. Pages couvertes par l’article.0/0_0_0. 4. soit la date de consultation du site.1. NOM et prénom de l’auteur et/ou de l’agence de presse46 2. Pages couvertes par l’article. COTTER John (5 mai 2008). 5. 1 p. http://QuebecScience. 503–509. Exemples 4.html. 5. The Montreal Gazette. Cet article traite de Jules Verne. « Titre de l’article ». dictionnaires. encyclopédies. UPI (United Press International). PC (7 août 2006). L’adresse ne doit pas être imprimée en couleur.wikipedia. 498h-498i. (14 juin 1999). 2007). étant donné que les références électroniques sur un même site peuvent souvent être modifiées.com. http://letemps. Titre de l’ouvrage. 43. Hachette. PC (Presse canadienne). Base de données.ch/ soc_2. Danburry (Conn. 2. 1999). 366–367. 3. Ponctuation (1er nov. Si vous imprimez ces références pour une lecture future. Exemples NOM et prénom de l’auteur (Année d’édition). Pour supprimer le soulignement dans l’adresse. dans Canadian Free Press. A13. 6.).org/wiki/Ponctuation. tip of iceberg ». « Titre de l’article ». Encyclopædia Universalis. sélectionnez et soulignez l’adresse du site en même temps que du texte adjacent jusqu’à ce que le soulignement disparaisse. Corpus 7. Le Temps (Genève). Paris. 46.ca/ Cyber/ 0. et Victor W. par exemple). 5. AFP (Agence France-Presse. etc. mais des engins de recherche. Le Temps (Genève). 3. Encyclopædia Universalis. Winnipeg Free Press. The New Anglo (2 juil. Le nom d’un site Web est considéré sur le même plan que le titre d’un périodique ou d’un quotidien : on le met donc en italique. il est inutile de faire précéder l’adresse par http://. « Étrusques ». « Titre de l’article ». etc. http://letemps. 4 p. Maison d’édition. Verne Jules42 (1993). qui n’est pas ici considéré comme l’auteur de l’article.qc. www. Paris. Sans quoi son nom aurait été composé en petites majuscules.16 PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE NORMES DE PRÉSENTATION 5. vol. Le nombre de pages dans la référence. Le virus de Marburg. cousin de l’Ébola. GAUTHIER Philippe (23 juil. D.5 Articles en ligne 1.asp. Adresse du site45. 6.4 Web 1. (Date de publication de l’article). 3 p. Par exemple.3 Ouvrages de référence (atlas. p. SEIDEL (2001). 8. http://fr. 7. 10. dans Eureka. 11. p. BROWN John C. The Encyclopedia Americana. « Les Québécois. Lieu d’édition. edu/~jbrown/virus. 3.1.cc. http://falcon. du cerveau jusqu’au bout des doigts ». NOM et prénom de l’auteur 2. vol. 6. « Hundreds of birds dead in wasterwater. 1999). Notez que Google et Yahoo ne sont pas des noms de site. Québec Science. « What the Heck is a Virus ? ». 1 p. « Des montres dans toutes les cellules. BLOCH Raymond (1985). 2 p. Exemples 4. « La lutte favorise la violence chez les jeunes ». 5. p.htm. Nom du site44. p. p. « Folk medicine ». CP (Canadian Press).

1. Éditions Carpe Diem. NOM et prénom de l’auteur (Année de production). . Québec. La vie heureuse. 3. estampes et affiches . Andrée LEMIEUX et Frédéric AMYOT (1994). Les Belles Lettres. Micro-Intel et les Amis du Jardin botanique de Montréal. Propos sur l’immunité. 5.1. NOM et prénom de la personne ressource 2. le ciel profond. 13 min. Saint-Laurent. ONF. DVD et documents audiovisuels 1. Statut de la personne ou des personnes. HÉSIODE (1928). Grégoire. vidéocassette VHS. Sculptures . 5. 5. Type de document. 2. couleur. DRISSEN Laurent (2008). Exemples BROUILLET Louis. (Date de la rencontre). « Titre de l’extrait ». 5. La victime cachée. Collection. couleur. 26–27). FOREST José (1992). 47. sauf que l’on doit ajouter le nom de celui qui a établi et traduit le texte original. Exemple 4. Héraclès. Andromède. traduction. Communication personnelle ou conférence. CD. Montréal. 10. Québec. Ottawa. TREMBLAY Jean (6 mars 2008). Projet Image/Recherche Alzheimer. 3. conférence. texte établi et traduit par L.1. Théogonie. Université Laval. chercheur au département de biologie. Objets Consultez l’annexe B (p. 6. Appartenance.7 Œuvres anciennes Les consignes sont les mêmes que pour les livres et recueils. 6. DVD47. CHASTENAY Pierre (1er mai 2008). introduction et notes de Martial Bouchard.1. Il s’agit ici d’un DVD de données. Les Belles Lettres. « La division cellulaire ». FORTIER Louis (1997).9 Communications personnelles et conférences 1. « Objet de la rencontre ».NORMES DE PRÉSENTATION NOTICES BIBLIOGRAPHIQUES 17 5. Exemples EURIPIDE (1923). Cours d’astronomie. Durée. Maison d’édition. Parmentier et H. Pour les documents audiovisuels 9. 8.8 Fiches techniques : Peintures. CD. « L’univers extragalactique : Le zoo cosmique ». 38 min. texte établi et traduit par P. communication personnelle. Mazon. Éditions du Renouveau pédagogique. « Le centre de l’univers ». Lieu d’édition. 5. SÉNÈQUE (2004). Titre de l’ouvrage. Université Laval. Montréal. 4. Couleur ou n & b. L’Herbier Marie-Victorin. Paris. OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA (1971). 7.6 CD. Université Laval. « Comment faire un herbier ». Il n’y a donc pas de durée à signaler. Paris. film cinématographique 16 mm. Œuvres architecturales .

Presses universitaires de France. et/ou de l’agence de presse50. Volume. PC (Presse canadienne). juil. « Des animaux modifiés sur mesure ». 3. 2. 49. p. « Lettre à un otage ». 1980. Par exemple. 2 avril 2008. Paris. p. 1995. Lieu d’édition.2. etc. « Titre de l’article ». sept. NOM et prénom de l’auteur. L’enfant psychosomatique. 5. CP (Canadian Press). BC). vol. Marc OHRESSER. indiquez la ville d’origine du quotidien entre parenthèses./août 2003.2 MÉTHODE AUTEUR–TITRE Pour les travaux généralement associés aux disciplines autres que celles de sciences de la nature et de psychologie. « Don’t Worry. 1998. 26-32. 1994. Pages couvertes par l’article. ARSENEAULT Michel. 6e éd. 80-81. FIORE Francine. 8. p. 1976. 9. « Ici. 42-46. 17 mai 2008. 1990. Exemples 7. NOM et prénom de l’auteur.) 50. à moins que le titre ne le mentionne ou que ce ne soit vraiment évident comme pour les journaux locaux (Le Soleil.2 Articles de périodiques ou de quotidiens 49 e 1. 28. Sélection du Reader’s Digest. 2. 6. 15 nov. L’Actualité. « Titre de l’extrait ». 10. p. KREISLER Léon. HUOT Richard et Gérard-Yvon ROY. Cégep de Sainte-Foy. A11. Que sais-je ?. « L’exception malgache ». « La communication chimique ». CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHE DU CANADA. 48. jan. POTHIER François (a). A15. Chimie organique : Notions fondamentales : Exercices résolus. Le grand livre du monde. Édition Collection. Ottawa. 81. p. Le bulletin des agriculteurs. FONTAINE Jules.. Programme d’énergie éolienne.–avril 2000. Le bulletin des agriculteurs. 3. SAFIRE William. 67-79. Année d’édition. AFP (Agence France-Presse). L’Infirmière. 23–25. 1996. Volume.2.18 PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE NORMES DE PRÉSENTATION 5. 11. Exemples 4. L’Ancienne-Lorette. Maison d’édition. p. 6. 5. 2007. A5. Date d’édition. PC. « La voie lactée de l’an 2000 ». SAINT-EXUPÉRY Antoine de. Le Devoir par exemple. Titre de l’ouvrage : Sous-titre s’il y a lieu. CNR. . La Presse. no 1669. p. Paris. 10. Le Soleil. Numéro. vol. 7. VASTEL Michel. 1959. no 9. Le Soleil. BAGNÈRES Anne Geneviève. 4. « Les infirmières au cœur du changement ». 81. Just Be Peppy ». Reuters. 5. 1998. vol. p. Gallimard. Normes de présentation des travaux écrits. Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry. no 11. 5. Tome ou numéro.1 Livres et extraits de recueil 1. Le Devoir. 3 éd. Titre du périodique ou du quotidien. Éditions Carcajou. juil. A9. no 6. (Victoria. sept. Demandez à votre professeur s’il souhaite avoir cette information. vol.. AP (Associated Press). UPI (United Press International). Bibliothèque de la Pléiade. Reuters. 9 avr. no 9. TUN Aung. Nombre de pages de l’ouvrage (facultatif 48). « Rappel d’aliments : l’Agence canadienne d’inspection admet les carences ». Alain LENOIR et Christine ERRARD . Radio-Ghana… ». 2003. Québec. 10. « Birmanie : la pluie s’abat sur les rescapés ». POTHIER François (b). Les cavernes les plus profondes. Dans le cas des quotidiens. Pour la Science — Dossier Hors-Série. coll. p. Montréal. Times Colonist.

ch/soc_2. 5. « Titre de l’article ». CRISINEL Anne. tip of iceberg ». 1999. dans Eureka. SANDEEN Eric J.com/.2. Danburry (Conn. « Ellis Island ».NORMES DE PRÉSENTATION NOTICES BIBLIOGRAPHIQUES 19 5. p. NOM et prénom de l’auteur. champions de la pollution lumineuse ». « Hundreds of birds dead in wasterwater.2. 2 p. A13. « La lutte favorise la violence chez les jeunes ». Maison d’édition. Pages couvertes par l’article. Encyclopedia of American Studies. The Encyclopedia Americana. 3 p. dans Canadian Free Press. « Folk medicine ».html.. Pages couvertes par l’article. Volume. Exemples 4. Nom du périodique. qui n’est pas ici considéré comme l’auteur de l’article.org/wiki/Ponctuation.ch/soc_3. 2001. p.htm. 6. COTTER John. étant donné que les références électroniques sur un même site peuvent souvent être modifiées. Date de publication de l’article. 7 août 2006. Exemples NOM et prénom de l’auteur. 2007. refait surface. Encyclopædia Universalis. 12. 366–367. BROWN John C. 2. http://falcon. Le nombre de pages dans la référence.ukans. 3. Wikipedia. Le virus de Marburg. Paris. dictionnaires. Le Soleil. 1 p. . « Les Québécois. Adresse du site. et Victor W. 8 juin 1999. Ponctuation. 1 p.ca/Cyber/0. vol. Verne Jules51.4 Web 1. Encyclopædia Universalis. 503–509. http://fr. GAUTHIER Philippe. Hachette. Grolier Educational. PC.3 Ouvrages de référence (atlas.htm. Indiquez soit la date de l’information que vous citez (le site Web d’un quotidien. 51.wikipedia. vol. Base de données. 1er nov.. indiquez le nombre de pages du document imprimé.). 53. 2 juil. p. p. 3 p. encyclopédies. edu/~jbrown/virus. vol. http://letemps. Nom du site52. Lieu d’édition. 8 juin 1999. Grolier.qc. « Titre de l’article ». Sans quoi son nom aurait été composé en petites majuscules. New York. « Étrusques ». « Des montres dans toutes les cellules. 23 juil. « What the Heck is a Virus ? ». par exemple). D. 8. p. 1985. 2. 6. 5 mai 2008.asp. Le Temps (Genève). 3. du cerveau jusqu’au bout des doigts ».montrealgazette. 4. Titre de l’ouvrage. Année d’édition.2. Le nom d’un site Web est considéré sur le même plan que le titre d’un périodique ou d’un quotidien : on le met donc en italique. Winnipeg Free Press. p. 5. Québec Science. Paris. 5. 7. BLOCH Raymond. soit la date de consultation du site. Le Temps (Genève). 52. Si vous imprimez ces références pour une lecture future. « Titre de l’article ».) 1. Corpus 7. 6. www. The New Anglo. Bugs in the News. 14 juin 1999. http://letemps. Date de consultation53. Exemples 4. 3. http://QuebecScience. 10. 2. NOM et prénom de l’auteur et/ou de l’agence de presse. 4 p. etc. 11. 79-82. EISNER J. cousin de l’Ébola. Notez que Google et Yahoo ne sont pas des noms de site. 2. SEIDEL. Axis : L’univers documentaire Hachette : dossiers. The Montreal Gazette.0/0_0_0.cc.5 Articles en ligne 1. 5. Cet article traite de Jules Verne. 1999. mais des engins de recherche. 498h-498i. 5.

3. CD. Communication personnelle ou conférence. Appartenance. 2008. Les Belles Lettres. « Titre de l’extrait ». 13 min. 5. introduction et notes de Martial Bouchard. Québec. TREMBLAY Jean. Objets Consultez l’annexe B (p. FORTIER Louis. Université Laval. Saint-Laurent. Héraclès. Paris. 26–27). NOM et prénom de l’auteur. « L’univers extragalactique : Le zoo cosmique ». Date de la rencontre. Projet Image/Recherche Alzheimer. Université Laval. Mazon. 6 mars 2008. OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA. Lieu d’édition. Parmentier et H.2. Pour les documents audiovisuels 9. sauf que l’on doit ajouter le nom de celui qui a établi et traduit le texte original. 5. ONF.2.7 Œuvres anciennes Les consignes sont les mêmes que pour les livres et recueils. DVD54. Montréal. Éditions Carpe Diem. DRISSEN Laurent. 10. chercheur au département de biologie. conférence. 2004. HÉSIODE. 1er mai 2008. Il s’agit ici d’un DVD de données. Théogonie. Titre de l’ouvrage. DVD et documents audiovisuels 1. . Montréal. CD. vidéocassette VHS. Exemple 4. Les Belles Lettres. 3. 38 min. texte établi et traduit par L. Œuvres architecturales . Ottawa. couleur. 7. Éditions du Renouveau pédagogique. « La division cellulaire ». « Comment faire un herbier ». Paris. Couleur ou n & b. communication personnelle. Statut de la personne ressource. SÉNÈQUE. CHASTENAY Pierre. 5. 6.2. texte établi et traduit par P. Micro-Intel et les Amis du Jardin botanique de Montréal. Exemples BROUILLET Louis. 1928. La vie heureuse.8 Fiches techniques : Peintures. NOM et prénom de la personne ressource 2. 8. Andromède. Année de production Type de document. 5. Il n’y a donc pas de durée à signaler. couleur. 1992. 54. « Le centre de l’univers ». FOREST José. Maison d’édition. film cinématographique 16 mm.1997. 1971. 1994. Québec. Propos sur l’immunité. « Objet de la rencontre ». Cours d’astronomie. La victime cachée. Collection. Andrée LEMIEUX et Frédéric AMYOT. Grégoire. estampes et affiches . Exemples EURIPIDE . L’Herbier MarieVictorin. 2. Durée. Sculptures . 1923. 5. le ciel profond. traduction. Université Laval.20 PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE NORMES DE PRÉSENTATION 5. 6. 4.2.6 CD.9 Communications personnelles et conférences 1.

SAINT-EXUPÉRY Antoine de (1959). Grolier Educational. SAINT-EXUPÉRY Antoine de. jan. p. « Comment faire un herbier ». 81. p. 2001. Alain LENOIR et Christine ERRARD (jan. vol. Micro-Intel et les Amis du Jardin botanique de Montréal. sept. « La communication chimique ». Le bulletin des agriculteurs. 3 p. CD. « La voie lactée de l’an 2000 ». 3 p. cousin de l’Ébola. introduction et notes de Martial Bouchard. 1994. vol. vol. « Ellis Island ». Le virus de Marburg. 1998b. 79-82. 8 juin 1999. périodiques. Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry. « Des animaux modifiés sur mesure ». Informez-vous auprès de votre professeur pour connaître ses exigences. New York. 67-79. p. vol. 2. L’Herbier Marie-Victorin.ch/soc_2. 2. sept. par ordre alphabétique d’auteurs. Andrée LEMIEUX et Frédéric AMYOT (1994). Paris. FORTIER Louis. SANDEEN Eric J. 81. Saint-Laurent. CD. Andromède. 79–82. Web. vol. Andromède.ch/soc_2. p. POTHIER François (sept. Saint-Laurent. comme à la page suivante. Bibliothèque de la Pléiade. 26-32. no 9. CD. présenter la bibliographie en tenant compte des catégories de références (livres. « Ellis Island ». 1997. 80-81. introduction et notes de Martial Bouchard. Montréal. POTHIER François. no 9. Éditions du Renouveau pédagogique. Bibliothèque de la Pléiade. http://letemps. Paris. vol. 81. Le Temps (Genève). cousin de l’Ébola. p. BROUILLET Louis. SÉNÈQUE (2004). Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry.htm.1 REGROUPEMENT PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE 6. Gallimard. comme ci-dessous . Éditions Carpe Diem. traduction. Encyclopedia of American Studies. Le bulletin des agriculteurs. « Comment faire un herbier ». p. Le bulletin des agriculteurs.NORMES DE PRÉSENTATION PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE 21 6. Le Temps (Genève). (2001). La vie heureuse. POTHIER François (sept. « La voie lactée de l’an 2000 ». Andrée LEMIEUX et Frédéric AMYOT.–avril 2000). 26-32. 67-79. le ciel profond. Marc OHRESSER. regrouper toutes les références ensemble. 1998a. Québec. La vie heureuse.–avril 2000. Grolier Educational. http://letemps.. 389–405.1 Selon la méthode auteur-année (lorsque les références sont indiquées directement dans le texte) BAGNÈRES Anne Geneviève. Le virus de Marburg. no 9. le ciel profond.). « Des animaux modifiés sur mesure ». p. POTHIER François. BROUILLET Louis. Éditions du Renouveau pédagogique. New York. 2004. Pour la Science — Dossier Hors-Série. etc.htm. « Lettre à un otage ». « La communication chimique ». 6. 2. refait surface (8 juin 1999). L’Herbier Marie-Victorin. 81. SANDEEN Eric J. no 9. Alain LENOIR et Christine ERRARD . Micro-Intel et les Amis du Jardin botanique de Montréal. Le bulletin des agriculteurs. Montréal. p. 80-81. 1959. CD. Pour la Science — Dossier Hors-Série.1. 1998a). Québec. . traduction.1. Gallimard. p. FORTIER Louis (1997). 55. Éditions Carpe Diem. refait surface. Marc OHRESSER. SÉNÈQUE. 1998b).2 Selon la méthode auteur-titre (lorsque les références sont données dans les notes infrapaginales) BAGNÈRES Anne Geneviève. LA PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE Deux possibilités s’offrent à vous55 : 1. 6. Encyclopedia of American Studies.

Bayerisches Nationalmuseum. Éditions Carpe Diem. « Ici. C. Les imprimés • Livres CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHE DU CANADA. Québec. tip of iceberg ». Québec. DRISSEN Laurent. p. 2004. Vase. 1980. Micro-Intel et les Amis du Jardin botanique de Montréal. 15–17. L’Herbier MarieVictorin. DVD BROUILLET Louis. A5. Université Laval. no1525. 503–509. D. Ottawa. Éditions Gallimard. L’art nouveau : L’utopie de la réconciliation. vol. électroniques et en ligne • CD. p. dans Canadian Free Press.. PRÉVERT Jacques. • Articles en ligne COTTER John. « La voie lactée de l’an 2000 ». La vie heureuse. A15. Times Colonist (Victoria. p. À l’exception des fiches techniques qui se composent toujours selon la méthode décrite dans l’annexe B. traduction. vol. sept. Le livre de poche. verre irisé. 15 nov. B. « Don’t Worry. Paris. • Œuvres anciennes SÉNÈQUE. coll. p.moma. bronze. Si vous avez appliqué la méthode auteur-année. hauteur 45 cm. p. Taschen. VASTEL Michel.2 cm.php? object_id=81033. CNR. • Ouvrages de référence BLOCH Raymond. 1994. p. no 9. L'oiseau dans l'espace. Just Be Peppy ». « Hundreds of birds dead in wasterwater. 1995. « Comment faire un herbier ». 14. p. DVD. Fiches techniques • Objets TIFFANY Louis Comfort (1848-1933). 80-81. il faudra composer votre bibliographie en tenant compte de la méthode présentée dans la section 5.org/collection/browse_results. 5 mai 2008. www. Montréal. New York.22 PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE 56 NORMES DE PRÉSENTATION 6. BC). A13. Andrée LEMIEUX et Frédéric AMYOT. tous les exemples ci-dessus suivent la méthode auteur-titre. Les documents audiovisuels. vers 1900.. Grolier Educational. Histoires. no 9. Encyclopædia Universalis. 81. Web Les meilleurs endroits pour observer les oiseaux au Québec. 1928. Encyclopædia Universalis. « L’univers extra-galactique : Le zoo cosmique ». Cours d’astronomie. 20 juin 1996. 2001. New York. Le bulletin des agriculteurs. 56. introduction et notes de Martial Bouchard. 137. 9 avril 1994. • Sculptures BRANCUSI Constantin (1876-1957). POTHIER François. 27 juin 2007. « Des animaux modifiés sur mesure ». 79-82. • Articles de périodiques POTHIER François. Le bulletin des agriculteurs. . 1963. The Museum of Modern Art.html. 5 p. Le Soleil. 2008. • Articles de presse SAFIRE William. Cologne. 1998a.1. vol. 81. Corpus 7. Radio-Ghana… ». tiré de MoMA. Les oiseaux du Québec. 1999. 67-79. http://ntic. 1985.2 REGROUPEMENT PAR CATÉGORIES DE RÉFÉRENCES A. tiré de SEMBACH Klaus-Jürgen. « Étrusques ». Munich. Encyclopedia of American Studies. Winnipeg Free Press. p. p. 2. 1998b. sept. « Ellis Island ». CD. Paris. SANDEEN Eric J.ca/ ~nellus/sitefran. MoMA. Programme d’énergie éolienne.qc.

Ut wisi enim ad minim veniam. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat.5 cm Figure A. Ut wisi enim ad minim veniam. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.NORMES DE PRÉSENTATION 23 ANNEXE A FIGURES CITÉES EN EXEMPLES 2. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Elit. Cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. Ut wisi enim ad minim veniam.5 Présentation des paragraphes dans un tapuscrit (espacement interparagraphe significatif) Figure A. quis nostrud exerci tation ullam corper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. quis nostrud exerci tation ullam corper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit loborti. Nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Figure A. Ut wisi enim ad minim veniam. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Lorem ipsum dolor sit amet. consectetuer adipiscing. Eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Nam liber tempor. Cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. consectetuer adipiscing elit. vel illum dolore. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat.6 Présentation des paragraphes dans un tapuscrit (espacement interparagraphe non significatif) . vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. consectetuer adipiscing elit. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Lorem ipsum dolor sit amet. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Elit. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.4 Les marges à respecter dans un tapuscrit 7 La réfutation de la théorie de la génération spontanée La réfutation de la théorie de la génération spontanée 7 Lorem ipsum dolor sit amet. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam. consectetuer adipiscing. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Ut wisi enim ad minim veniam. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit loborti. At vero eros et accumsan et iusto odio dignissim. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. vel illum dolore. Nam liber tempor.5 cm 2 cm 1 3 cm 3 cm 2. Nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. At vero eros et accumsan et iusto odio dignissim. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Lorem ipsum dolor sit amet.

Dans les CLSC--------------------------------------------------1.7 Page de titre i TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES i INTRODUCTION ------------------------------------------------------I. Cadre juridique des approches alternatives dans la pratique infirmière -----------------------------------------------III.8 Table des matières selon le modèle numérique Figure A. Aspects négatifs --------------------------------------------------IV.9 Table des matières selon le modèle classique . Impacts sur la profession ---------------------------------------A. Position de la Fédération des infirmiers et infirmières du Québec (FIIQ) ----------------------------------------------------CONCLUSION ----------------------------------------------------------BIBLIOGRAPHIE ------------------------------------------------------LISTE DES ABRÉVIATIONS ---------------------------------------LISTE DES ANNEXES Annexe I Article 43 de la Loi médicale ----------------------------Annexe II Article 47 de la Loi sur les infirmières et infirmiers-LISTE DES FIGURES Figure 1 Nombre d’infirmières utilisant des thérapies douces dans les hôpitaux du Québec -------------------LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 Participation des différentes professions dans le mouvement des thérapies douces -----------------------Tableau 2 Nombre d’infirmières percevant des obstacles à l’intégration des thérapies douces-----------------------des thérapies douces dans les centres hospitaliers ---1 2 3 3 4 5 6 8 8 9 11 12 12 15 15 ii 18 19 INTRODUCTION -------------------------------------------------------1. Dans les CLSC----------------------------------------------------3. Description de la situation actuelle ---------------------------A. Dans la pratique privée------------------------------------------2.1 Aspects positifs -------------------------------------------------3.1. Importance relative du phénomène des thérapies douces-1. Position des infirmières comme groupe----------------------A. Impacts sur la profession--------------------------------------3.1 Importance relative du phénomène des thérapies douces 1.1 Dans la pratique privée ----------------------------------------1. Dans le milieu hospitalier---------------------------------------II. Description de la situation actuelle--------------------------1.1.2.1 Position de l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ) ----------------------------------------------4.2 Aspects négatifs ------------------------------------------------4. Aspects positifs---------------------------------------------------B. Position des infirmières comme groupe--------------------4. Cadre juridique des approches alternatives dans la pratique infirmière----------------------------------------------3. Position de l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ) ------------------------------------------------B.3 Dans le milieu hospitalier-------------------------------------2.1.2 Position de la Fédération des infirmiers et infirmières du Québec (FIIQ) -----------------------------CONCLUSION ----------------------------------------------------------BIBLIOGRAPHIE ------------------------------------------------------LISTE DES ABRÉVIATIONS ---------------------------------------LISTE DES ANNEXES Annexe I Article 43 de la Loi médicale ----------------------------Annexe II Article 47 de la Loi sur les infirmières -----------------LISTE DES FIGURES Figure 1 Nombre d’infirmières utilisant des thérapies douces dans les hôpitaux du Québec--------------------LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 Participation des différentes professions dans le mouvement des thérapies douces------------------------Tableau 2 Nombre d’infirmières percevant des obstacles à l’intégration des thérapies douces ------------------------ 1 2 3 3 4 5 6 8 8 9 11 12 12 15 15 ii 18 19 5 5 3 10 3 10 10 Figure A.24 ANNEXE A NORMES DE PRÉSENTATION Heidi BAUMAN Florence BOUCHARD Adora MARCHAND Jean ROSTAND Groupe 0012 Les propriétés cancérigènes du tabac chez l’être humain Travail présenté à madame Rita VALLÉE Structure et fonctions des pluricellulaires 101–FYA–04 Département de biologie Programme des sciences de la nature Cégep de Sainte-Foy 29 février 2008 Figure A.

3.2. 1. A.3 LES ALIMENTS SPÉCIFIQUES Les vitamines Les acides aminés 1. LA PHYSIOLOGIE BACTÉRIENNE LES BESOINS NUTRITIFS DES BACTÉRIES LES ALIMENTS ÉNERGÉTIQUES LES ALIMENTS CONSTITUTIFS LES ALIMENTS SPÉCIFIQUES Les vitamines Les acides aminés LES BESOINS PHYSICO-CHIMIQUES LA TEMPÉRATURE L’OXYGÈNE Les bactéries aérobies Les bactéries anaérobies 2. 1.1 1.2 2. B.2 LA COURBE DE CROISSANCE 2.1 2. 2. 1.2 2.2.2.2. 1.1 1.1 1. b. d.1 2.3 2.2.1 2.2. 1. 2.2.1. B.2 LE CYCLE NORMAL DE CROISSANCE Phase de latence Phase exponentielle Phase stationnaire Phase de déclin Figure A.2.1.1 LA REPRODUCTION BACTÉRIENNE 2. 2. b.11 Numérotation des titres et intertitres selon le modèle classique Note : On constate.2.4 REPRODUCTION ET CROISSANCE LA REPRODUCTION BACTÉRIENNE LA DIVISION CELLULAIRE LA COURBE DE CROISSANCE LE CONCEPT DE CROISSANCE LE CYCLE NORMAL DE CROISSANCE Phase de latence Phase exponentielle Phase stationnaire Phase de déclin II.2 1. LA PHYSIOLOGIE BACTÉRIENNE 1.2.2 L’OXYGÈNE Les bactéries aérobies Les bactéries anaérobies 2.2.10 Numérotation des titres et intertitres selon le modèle numérique Figure A. REPRODUCTION ET CROISSANCE 2. b. c.1.2 LES ALIMENTS CONSTITUTIFS 1.2.1.1. LA REPRODUCTION BACTÉRIENNE LA DIVISION CELLULAIRE LA COURBE DE CROISSANCE LE CONCEPT DE CROISSANCE LE CYCLE NORMAL DE CROISSANCE Phase de latence Phase exponentielle Phase stationnaire Phase de déclin Figure A.1.1 LA TEMPÉRATURE 1.2 1.2.2.1.2.3.2 2. 1.2.2.2 LA PHYSIOLOGIE BACTÉRIENNE LES BESOINS NUTRITIFS DES BACTÉRIES LES ALIMENTS ÉNERGÉTIQUES LES ALIMENTS CONSTITUTIFS LES ALIMENTS SPÉCIFIQUES Les vitamines Les acides aminés LES BESOINS PHYSICO-CHIMIQUES LA TEMPÉRATURE L’OXYGÈNE Les bactéries aérobies Les bactéries anaérobies I.2. a.12 Suppression des jalons des intertitres de quatrième niveau .1 1.2.2 LES BESOINS PHYSICO-CHIMIQUES 1.1.NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE A 25 1.2 1. REPRODUCTION ET CROISSANCE A. dans le modèle numérique surtout.1 LES BESOINS NUTRITIFS DES BACTÉRIES 1.1 1. que les jalons énumératifs des intertitres de quatrième niveau alourdissent la présentation.3 1.3.1.2 1.1 LA DIVISION CELLULAIRE 2. a. Il est permis de ne pas mettre ces énumérations. a.1 LES ALIMENTS ÉNERGÉTIQUES 1.1 2.1. C’est ce qu’illustre la figure ci-dessous.1 LE CONCEPT DE CROISSANCE 2. 2.2.

Exemple Figure B. 2.org/collection/browse_results. Paris. musée où est conservée l’œuvre (collection. le soir VAN GOGH Vincent (1853-1890). des œuvres architecturales ou des objets. année de décès). Titre de l’œuvre. B. le soir. 1928. Titre de l’œuvre. 4. ville. www. New York. Otterlo. 137.13 Le café. 7.5 cm. 1995. p. Cette fiche technique est la pièce d’identité de l’œuvre et elle prend la même forme qu’une notice bibliographique. L'oiseau dans l'espace. dimensions (cm ou po s’il y a lieu) : hauteur x largeur.moma.2 cm. année(s) de création. notice bibliographique de la source où a été puisée l’image. 81 x 65. 6. Exemple Figure B. matériaux. The Museum of Modern Art. numéro de page. s’il y a lieu). matériaux. musée où est conservée l’œuvre (collection. . Gründ. 79. exigent une fiche technique pour accompagner et décrire ces différents éléments. Le Café. huile sur toile.14 L’oiseau dans l’espace BRANCUSI Constantin (1876-1957). B. année de décès). 3. 1888. elle doit comporter les éléments suivants. 2. Rijksmuseum Kröller-Müller. NOM et prénom de l’auteur (année de naissance.php? object_id=81033. ESTAMPES ET AFFICHES 1.2 LES SCULPTURES 1. Pour être complète. numéro de page. dimensions (cm ou po s’il y a lieu) (la hauteur habituellement). 27 juin 2007. 7. tirée de KRAUSSE Anna-Carola. tiré de MoMA. s’il y a lieu). principalement ceux où l’on présente des œuvres d’art. MoMA. bronze. Histoire de la peinture de la Renaissance à nos jours. Ville. notice bibliographique de la source où a été puisée l’image. 3. NOM et prénom de l’auteur (année de naissance. selon les catégories d’œuvres. 4.1 LES PEINTURES. 5. 5. année(s) de création.26 NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE B LA FICHE TECHNIQUE Certaines catégories de travaux. 6.

p. Taschen. matériaux. http://www. verre irisé. etc. Centro Internazionale di Studi di Architettura Andrea Palladio. 7. tiré de MIGNOT Claude. année de décès). NOM et prénom de l’auteur (année de naissance. plan.NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE B 27 B. tiré de SEMBACH Klaus-Jürgen. Bayerisches Nationalmuseum. Exemple Figure B. 3. une admiration critique ».4 LES OBJETS 1.3 LES ŒUVRES ARCHITECTURALES 1.org/annali/pdf/a12_08_saggio_mignot. année(s) de construction.16 Vase de Tiffany TIFFANY Louis Comfort (1848-1933). ville.cisapalladio. vers 1900. s’il y a lieu). (collection. année(s) de création. notice bibliographique de la source où a été puisée l’image. 4. numéro de page. Paris. 9 p B. pays où est situé le bâtiment. 6. 14. 5. . 3. 1639-1645. 2. 21 mai 2007. Nom ou titre de l’objet. L’art nouveau : L’utopie de la réconciliation. 1999. 4. hauteur 45 cm. point de vue montré sur l’illustration (façade ouest. notice bibliographique de la source où a été puisée l’image. 2. Nom du bâtiment. musée où est conservée l’œuvre. Exemple Figure B. L’Hôtel Lambert.). ville. Cologne. Munich. Vase. numéro de page. France.15 L’Hôtel Lambert LE VAU Louis (1612-1670).pdf. « Palladio et l’architecture française du XVIIe siècle. 5. 6. dimensions (cm ou po s’il y a lieu) : hauteur x largeur. plan. vue aérienne. NOM et prénom de l’auteur (année de naissance. année de décès).

2. . « Ut wisi enim ad minim veniam.28 NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE C MODÈLE DE PRÉSENTATION D’UN TRAVAIL ÉCRIT i Heidi BAUMANN Florence BOUCHARD Adora MARCHAND Jean ROSTAND Groupe 0024 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ ---------------------------------------------------------------INTRODUCTION ----------------------------------------------------1. L’histoire de l’acide acétylsalicylique--------------------1. p. INTRODUCTION Selon DOROZYNSKY (1996. 48) rapporte que duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. p. 2. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. «lorem ipsum dolor sit amet.2. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. » sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim.1 3.2 3.1. MOINET (1998. consectetuer adipiscing (sic) elit.2 La découverte de l’AAS par Félix Hoffmann----------1. Il rajoute plus loin (p. il prétend que wisi enim ad minim veniam. consectetuer adipiscing elit. 37) que « duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Quant à WEISMANN (1991. consectetuer adipiscing elit.3.1 Les premières découvertes---------------------------------1. » On peut donc penser que at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. 2.3 La composition chimique de l’AAS ----------------------Les formules chimiques------------------------------------Les groupements fonctionnels ----------------------------Les facteurs humoraux -------------------------------------Les effets physiologiques de l’aspirine------------------Les rôles des prostaglandines dans l’organisme-------Les prostaglandines et le système cardio-vasculaire--Les prostaglandines et le système respiratoire---------Les prostaglandines et l’inflammation ------------------1 1 2 2 2 2 3 4 4 4 5 5 5 5 5 6 6 6 7 7 8 ii 3 3 Les effets physiologiques de l’aspirine Travail présenté à madame Rita VALLÉE Activité d’intégration 101–FZZ–03 DISCUSSION---------------------------------------------------------La super-aspirine------------------------------------------------L’évolution des recherches------------------------------------L’hypertension---------------------------------------------------CONCLUSION -------------------------------------------------------BIBLIOGRAPHIE ---------------------------------------------------LISTE DES ABRÉVIATIONS ------------------------------------LISTE DES FIGURES Figure 1 L’acide salicylique ---------------------------------------Figure 2 La synthèse de l’acide acétylsalicylique--------------- Département de biologie Programme Sciences de la nature Cégep de Sainte-Foy 29 février 2008 ii LISTE DES ABRÉVIATIONS RÉSUMÉ 1 AAS AINS AS BSA COX CML CPM GLN PG PHA TX Acide acétylsalicylique Anti-inflammatoires non stéroïdiens Acide salicylique Albumine sérique de bœuf Cyclo-oxygénase Culture mixte de lymphocytes Coups par minute Glutamine Prostaglandine Phytohémagglutinine Thromboxane Duis autem vel eum iriu re dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. 3. 34). quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat ».1 3.3 L’évolution de l’AAS jusqu’à aujourd’hui -------------2. 3. 120). vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis. Selon elle. p. Nam liber tempor cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.1. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.1. lorem ipsum dolor sit amet.1. Lorem ipsum dolor sit amet. […] Qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

vel illum dolore. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE C 29 2 1. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros. 2. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat Lorem ipsum dolor sit amet. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.3. 27) ajoute un point intéressant à l’effet que orem ipsum dolor sit amet. 38) explique en effet que vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. consectetuer adipiscing elit. consectetuer adipiscing elit. p. HISTOIRE DE L’ACIDE ACÉTYLSALICYLIQUE 3 1. WEISMANN (mars 1991. p. Les groupements fonctionnels Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequa. 2. 3. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat.1. « enim ad minim veniam. @home. 3 Figure 2 La synthèse de l’acide acétylsalicylique LEMELIN (avril 1996. @home. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. On peut en déduire que autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. 29) que lorem ipsum dolor sit amet. […] Eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent. » Il ajoute aussi (p. consectetuer adipiscing elit. » On en conclut que luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilis Lorem ipsum dolor sit amet. comme le mentionne ANDERSON (janvier 1999. p. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. consectetuer adipiscing elit. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat (figure 2). Accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. 7) que duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Lorem ipsum dolor sit amet. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit zzril delenit. 1. » Selon lui. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. vel illum dolore eu feugiat. 2) rapporte que uis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. augue duis dolore te feugait nulla facilisi. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna. 47) propose une hypothése très intéressante au sujet de l’influence des prostaglandines sur le processus inflammatoire : « lorem ipsum dolor sit amet.2. DOROZYNSKY (1996. 2).1. Selon minim veniam.3 L’évolution de l’AAS jusqu’à aujourd’hui Source : HASS. 3. Il faut cependant tenir compte de l’interprétation suivante de LEMELIN (1996. Les formules chimiques 3.1. )« duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. » À son avis. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. ut wisi enim ad minim veniam. nam liber tempor cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. p. consectetuer adipiscing elit. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. » Il ajoute (p. ut wisi enim ad Lorem ipsum dolor sit amet.1 LES EFFETS PHYSIOLOGIQUES DE L’ASPIRINE Les rôles des prostaglandines dans l’organisme Les prostaglandines et le système cardio-vasculaire 5 Voici comment HASS (8 juin 1999. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commod0. La classe de science. comme le mentionne ANDERSON (janvier 1999. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. MOINET (août 1998. consectetuer adipiscing elit. p.2 La découverte de l’AAS par Félix Hoffmann Source : HASS. p. 1. Cependant. 7) sont autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Ut wisi enim ad minim veniam. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Figure 1 L’acide salicylique 2.2 Les prostaglandines et le système respiratoire Ces groupements. 125) nuance cette interprétation ainsi : « Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. 6) ont une très grande importance. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. » On se rend compte que ut wisi enim ad minim veniam. 27) : « nam liber tempor cum soluta nobis eleifend (sic) option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. nous pensons que l’accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. 3. p. p. 2) a interprété ses observations : « ipsum dolor sit amet. Ut wisi enim ad minim veniam. LA COMPOSITION CHIMIQUE DE L’AAS HASS (8 juin 1999.1 Les premières découvertes HASS (1999. consectetuer adipiscing elit. La classe de science.. Il mentionne également que nam liber tempor cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum. p. 39-40). Les facteurs humoraux Selon WEISMANN (mars 1991. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat (figure 1).1 3. p. Ut wisi enim ad minim veniam. . p. p.1.3 Les prostaglandines et l’inflammation Ces facteurs. 4 2. En effet.. p. consectetuer adipiscing elit. 2. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. p. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Québec Science. @home. no 945. 3) est de l’avis que « nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. il faut aussi comprendre que . « La pilule du siècle ». » Nous pensons qu’il faut interpréter ceci de la façono suivante : ut wisi enim ad minim veniam.hcsc. 3 p.30 ANNEXE C NORMES DE PRÉSENTATION 6 DISCUSSION La super-aspirine 7 Comme l’explique MOINET (août 1998. 34–41. « lorem ipsum dolor sit amet. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. Nous ajoutons que vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Santé Canada. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. en effet. Lorem ipsum dolor sit amet. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. 120–125. 39). vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. 45–51. CONCLUSION Wisi enim ad minim veniam. p. 38) qui est d’avis que nam liber tempor cum soluta nobis eleifend option congue nihil imperdiet doming id quod mazim placerat facer possim assum.ping. p. 47) nous rappelle que « vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. HASS Bruno (8 juin 1999). Quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. o n 161. La classe de science. Mais à notre avis.gc. « L’acide acétylsalicylique et la prévention primaire des maladies cardio-vasculaires ». Science et vie. Lorem ipsum dolor sit amet. consectetuer adipiscing elit. p. LEMELIN André (avril 1996). be/at_home.ca. Science et vie. sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. 27–28. consectetuer adipiscing elit. quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Ut wisi enim ad minim veniam. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. « L’aspirine ». (juin 1999. p. L’évolution des recherches Consequat. p. consectetuer adipiscing elit. 50).orem ipsum dolor sit amet. Ut wisi enim ad minim veniam. « Le siècle de l’aspirine ». www. « Acide salicylique ». Ajoutons aussi l’interprétation de WEISMANN (mars 1991. » Nous pensons que luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. » Selon lui. n 971. 8 p. Ut wisi enim ad minim veniam. MOINET Marie-Claude (août 1998). Lorem ipsum dolor sit amet. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat. « La super-aspirine : révélations o sur le médicament du siècle prochain ». p. DOROZYNSKY Alexandre (juin 1996). consectetuer adipiscing elit. HASS 8 BIBLIOGRAPHIE ANDERSON Geoffrey (27 janvier 1999). vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Pour la science. WEISMANN Gérald (mars 1991). sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. p. www. vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio. consectetuer adipiscing elit. Comme il le dit plus loin (p. L’hypertension MOINET (août 1998. .

non gras Times. 12 points. 12 points. capitales. 12 points. 12 points. 1. 11 points. italique 1. italique 1. gras Arial.NORMES DE PRÉSENTATION 31 ANNEXE D EXEMPLES DE COMPOSITION DE DIFFÉRENTS NIVEAUX DE TITRE On suppose que la police de caractères utilisée pour le texte courant est le Times ou Times New Roman en 12 points. du résumé. 12 points. gras Arial. Hiérarchie Composition Exemples 1 2 3 4 5 6 Arial. 1..1 1.1 LA PHYSIOLOGIE BACTÉRIENNE LES BESOINS PHYSICO-CHIMIQUES 1. par exemple. C’est pourquoi la taille de la police a été réduite d’un point pour éviter une trop grande différence entre la taille de la police des titres et la police du texte courant. gras Times.1. C’est le cas du titre de la table des matières. .1 L’OXYGÈNE Les bactéries anaérobies Les bactéries anaérobies pathogènes Les bactéries anaérobies pathogènes et sporulées Pour une même taille de caractère (12 points). soit Times ou Times New Roman. capitales. 11 points. gras italique Arial. 11 points. capitale. non gras Arial.1 LA PHYSIOLOGIE BACTÉRIENNE LES BESOINS PHYSICOCHIMIQUES L’oxygène Les bactéries anaérobies Les bactéries anaérobies pathogènes Remarque Le titre de premier niveau peut être centré lorsqu’il ne contient pas de jalon énumératif . 11 points. le dessin des caractères Times ou Times New Roman est plus petit à l’impression que celui d’Arial. gras Arial. Exemple de composition des titres avec une police sans empattements (Helvetica ou Arial par exemple) et une hiérarchie comportant six niveaux. Exemple de composition des titres avec la même police que le texte courant Hiérarchie Composition Exemples 1 2 3 4 5 Times. de l’introduction et de la conclusion. 12 points. gras Times. gras italique Times. capitales. 12 points. cap. 11 points.1.

. Selon le même principe. en typographie. propose d’écrire les dates de la façon suivante : av. si on écrit 2 000 000 $. 5 ml. il faut prendre la précaution de taper une espace insécable entre p. tapées avec la barre d’espace. LES DATES Deux méthodes sont proposées pour l’écriture des dates avant ou après le début de notre ère. B. d’un paragraphe ou d’une citation et à l’intérieur du guillemet fermant.) Les doubles espaces Il faut remplacer toutes les occurrences de doubles espaces par une seule espace. qui évitent que des caractères ou des groupes de caractères soient séparés. sont dites espaces justifiantes61. 57. 60. J. et apr. Généralement. 59.. QUÉBEC. Par exemple. Obtenues en enfonçant les touches alt–barre d’espace (sur Mac) ou majuscule–alt–barre d’espace (sur PC). 61. Voir aussi les exemples au milieu de la page 7. L’APOSTROPHE Pour une meilleure qualité typographique. à l’exception du I et du J qui n’ont pas de point. Pour la même raison. ces espaces ont pour fonction de donner à toutes les lignes la même longueur. J. Word™ remplace automatiquement l’apostrophe ASCII par l’apostrophe typographique.-É. le terme espace est féminin. Non. Notez qu’il n’y a pas d’espace avant ni après l’apostrophe. D. l’appel se situe avant la parenthèse fermante58. 58. E. Quand le texte apparaît avec une pleine justification (gauche et droite. En effet. Celles qui retiendront notre attention sont les espaces justifiantes60 (ou variables) et les espaces insécables (ou fixes). Millénium. il convient de remplacer l’apostrophe dite ASCII ( ' ) par l’apostrophe typographique ( ’ ) 57. étant donné que cette connotation est historiquement incorrecte.-C. Cependant. 70. comme dans le paragraphe ci-dessous). Les espaces entre les mots. Stephen Jay GOULD. J. ce n’est pas une faute d’orthographe : en typographie. par exemple. p. L’APPEL DE NOTE L’appel de note est un chiffre en exposant ou un symbole qui renvoie à une note infrapaginale. si la note porte sur le contenu d’une parenthèse. Î. L’HAŸ-LES-ROSES. (avant et après JésusChrist). taper aussi une espace insécable entre les chiffres et les unités de mesure .-P.32 NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE E QUELQUES RÈGLES DE TYPOGRAPHIE A. plus classique. Dans le cas d’une phrase ou d’un paragraphe. 3 km/h. pour éviter que des zéros ou le symbole $ se retrouvent isolés sur la ligne suivante. le Christ étant né en l’an 4–5 av. Par exemple. de largeur invariable. et aussi parce que de nombreux événements ne concernent pas les peuples chrétiens59. C.-C. La première. l’appel de note se place toujours avant la ponctuation finale d’une phrase. placée au bas de la page. ÎLE JÉSUS. etc.-C. 1 cm. etc. L’utilisation volontaire des doubles espaces révèle une typographie fautive. Les espaces insécables sont comme des caractères blancs. (Dans les notices bibliographiques. . les deux espaces que certains ont appris à taper après le point découlent d’une pratique nord-américaine. et un numéro de page pour éviter de trouver les chiffres isolés sur la ligne suivante. LES ESPACES On connaît. Cet appel est placé après et contre le mot auquel il se rapporte. on aura intérêt à taper des espaces insécables dans ce montant à la place des espaces habituelles. LES ACCENTS ET SIGNES DIACRITIQUES Il faut mettre les accents et autres signes diacritiques sur toutes les lettres qui doivent en avoir. toutes sortes d’espaces. une autre méthode propose que l’on écrive plutôt AEC (avant l’ère chrétienne) et EC (ère chrétienne).

Dollars Pourcentage Premier tiret Deuxième tiret Degré Degré63 Légende : 0 = aucune espace * * + * 0 * $ % — — º º + + + + + 0 Ce livre coûte 8. es-tu content ? À apporter : fromages et vin. .30). Point-virgule Deux-points Point d’interrogation Point d’exclamation Guillemets * * * * . Exceptions : entre les deux chiffres d’un nombre. dans les adresses URL des sites Web. : ? ! + + + + Voici ta part . En outre. le signe de degré s’appuie contre le dernier chiffre. Ce livre — c’est le mien — tu me le rends ? Il fait 40º à l’ombre .3 Les espaces avant et après les signes typographiques Espace avant Ponctuations basses Espace après Signe Exemples Point62 Virgule Points de suspension Ponctuations hautes 0 0 0 . Surprise ! Me voilà ! Ouvrants Fermants Parenthèses + * « » * + En cette belle journée. Tout est dit. c’est trop chaud ! Il fait 40 ºC à l’ombre . Je suis venu. Si l’échelle de mesure n’est pas précisée.NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE E 33 Les espaces avant et après les signes typographiques Le tableau ci-dessous résume les conventions typographiques concernant les catégories d’espace à placer devant et après les principaux signes typographiques. il est précédé d’une espace insécable et suivi immédiatement de l’unité de mesure. J’ai trouvé ça… dans ce livre. Tableau E.4 cm) et le deux-points (il est 16:00). Sinon. Quand arrivent-elles ? Dans un mois. le prends-tu ? Il y a une réduction de 20 % sur tout. … + + + Voilà. 63. j’ai vu. » Ouvrantes Fermantes Autres signes + 0 ( ) 0 + Le virus de la varicelle (une maladie cutanée) cause aussi le zona. il n’y a pas d’espace avant et après le point (2. c’est trop chaud ! * = espace insécable + = une espace ordinaire 62. je suis parti. la virgule (75. il m’a dit : « Va donc jouer dehors. .95 $ . il n’y a jamais d’espace avant et après le point et le deux-points.

c’est-à-dire à peu près jamais.34 ANNEXE E NORMES DE PRÉSENTATION F. Jacques m’a raconté l’anecdote suivante : « Hier. L. LES POINTS DE SUSPENSION Il existe une combinaison de touches pour les points de suspension (…) qui donne un aspect différent des trois points tapés à la suite l’un de l’autre (. LES NUMÉROS Il ne faut jamais utiliser le dièse # (appelé aussi carré sur nos appareils téléphoniques) comme abréviation de numéro. œil. Toutefois. • C’est le numéro A–12345 qui gagne le voyage à Paris. l’abréviation est permise. j’ai remarqué André au cinéma. Œsophage. LE SOULIGNÉ Dans les tapuscrits composés à l’ordinateur. quel que soit le type de publication. J. les principales étant : œ. Écrivez numéro tout au long ou bien de façon abrégée (no ou nos) en suivant la règle ci-dessous.. K. LES EXPOSANTS COURANTS Tableau E. L’Histoire. Dans le cas des notices bibliographiques de périodiques. æ. p. 3ème Numéro Premier Première Deuxième Troisième G. 52–57. nov.. N’abrégez ce mot que s’il est immédiatement précédé du nom auquel il se rapporte et suivi d’un nombre en chiffres. LES LIGATURES En français. utilisez les guillemets « et ». . 2ème 3ème. Notez qu’il est très rare de voir du texte souligné dans les imprimés. cæcum. à moins que des effets visuels spéciaux ne soient recherchés. no 193. • Le microscope no 12 est rangé dans l’armoire centrale. On écrira donc. I.4 Exemples de composition de quelques exposants courants Formes correctes Formes tolérées no 1er 1re 2e 3e Formes fautives # 1ier 1ère. no 1er 1re 2e 3e LES GUILLEMETS Dans un texte français. 1995. CROCHETS [ ] ET ACCOLADES { } Il n’y a pas d’espaces entre ces signes et leur contenu. 64. « Compostelle : mille ans de pèlerinage ». par exemple. certaines lettres doivent être ligaturées (ou liées). Ce matin. curriculum vitæ. H. on écrira (signes typographiques) et non ( signes typographiques ). Il était assis deux sièges devant moi et il a dû s’endormir et faire un mauvais rêve. • SIGAL Pierre-André. LES PARENTHÈSES ( ). 1ière 2ème. Œil. Les guillemets “ et ” servent à encadrer une citation à l’intérieur d’une autre citation64. car on l’a entendu s’écrier : “Au ! Au feu !” ». Par exemple.). Œ et Æ. Ne soulignez surtout pas des mots en caractères gras ou italiques de même que du texte en capitales : ce sont des « pléonasmes typographiques ». cœur. ce ne sont pas tous les oe qui sont ligaturés : pensons à coefficient ou à Groenland par exemple. On ne met pas de points de suspension après etc. ne soulignez le texte qu’au compte-gouttes.

On pourra donc écrire Aléna (Accord de libre-échange nord-américain). Quand un sigle. cit. De nombreux acronymes sont également devenus des mots communs . p. p. for. during.. A Canadian Writer’s Reference. des tableaux. il est préférable d’utiliser des lettres capitales. URSS) ou d’acronyme (Onu. Notez que vous devez donner la signification d’un sigle ou d’une abréviation la première fois que vous les écrivez dans un travail. CLARK ? • Sais-tu qui a écrit How to Build an Empire ? N. des revues. Le français au bureau. 65. etc. Toutes les lettres d’un sigle sont prononcées séparément. Seul le premier mot prend une capitale initiale. Pendant longtemps. op. 114-115 et de Noëlle GUILLOTON et coll. il est important de les présenter dans une liste au début de votre travail (voir l’annexe C. d’associations. Tous les autres mots sont également capitalisés. 54. cégep (collège d’enseignement général et professionnel). par exemple. Adapté de A. RAMAT. En français 65 A. Si de nombreux sigles et abréviations sont utilisés. Dans l’incertitude. ONU ou Onu 69 ? Un sigle est une abréviation formée des lettres initiales de noms de pays. que ce soit des films. la coutume voulait que chaque lettre soit suivie d’un point abréviatif.. etc. since. sauf les prépositions (comme at. des journaux. ovni (objet volant non identifié). les articles (a. notons ici que l’article défini d’un titre (Le Soleil) doit être contracté au besoin. Pour répondre à la question posée dans le titre. op. il faut reconnaître que certains sigles sont lus ou prononcés en épelant les lettres (oh-ènne-u. etc. comme ONU. LES RÈGLES DE CAPITALISATION DES TITRES D’ŒUVRES Des règles précises régissent l’écriture des titres d’œuvres littéraires et artistiques. 69. Ne jamais écrire « de Le Soleil ».). 68. . • Have you read Einstein : The Life and Times by Ronald W. Onu. Rappelons-nous que. before. À l’aide de cet exemple. cit. dans un texte. le point devient de plus en plus facultatif de sorte que la composition sans point se généralise. urse).U. Les noms propres conservent bien sûr la capitale. in. 66. by. sauf devant un infinitif. dans l’usage actuel. on. • As-tu lu Quand les poules auront des dents et Comme les huit doigts de la main de GOULD ? • J’ai lu le même article dans Le Devoir et La Presse66. p. c’est un acronyme. On peut donc écrire ces abréviations sous forme de sigles (ONU. Un sous-titre est séparé du titre par un deux-points et le premier mot de chaque élément prend la capitale. LES SIGLES ET ACRONYMES : O. Cependant. • Cette série d’articles du Soleil67 était très intéressante. Celuici peut alors se composer avec une capitale initiale et des minuscules.. Adapté de A. 67. sida (syndrome d’immunodéficience acquise). MALO. Luxembourg). peut se prononcer comme un mot ordinaire (o-nu). • Je viens de terminer Les Eygletières : La faim des lionceaux de TROYAT . 144. Adapté à partir de M. ces titres sont toujours composés en italique. RAMAT. comportant plusieurs mots et dont on ne retient que les premières lettres : par exemple. etc. B. 286 et de Diana HACKER. p. op. with. 131. not et nor.N. ONU pour Organisation des Nations Unies ou OQLF pour Office québécois de la langue française.. des romans. • J’ai lu La guerre de Troie n’aura pas lieu. d’organisations.. etc. the) et les conjonctions and. p. des pièces de théâtre. p. an. des sculptures. To prend la majuscule. from. 68 En anglais On met une capitale au premier et au dernier mot. de sociétés. Nederland. • Une belle œuvre très connue du XVe siècle est Les très riches heures du duc de Berry. u-ère-ès-ès. Urss). Bénélux (Belgique.NORMES DE PRÉSENTATION ANNEXE E 35 M. cit. • The Coming Plaque by Laurie GARRETT is a fascinating book on newly emerging diseases. par exemple) ou comme un mot ordinaire (o–nu. Devoir et Presse sont ici des noms propres et les titres complets de ces quotidiens sont Le Devoir et La Presse. 28).

Gallimard. Guide pratique de Word 5. 45. HACKER Diana (1991). coll. C’était l’été : La vie rurale traditionnelle dans la vallée du SaintLaurent. 5. Montréal. Paris.uqam. Laval. CAMP (1993). DROUIN Christian A. www. Montréal. Le livre de Poche. Politique d’évaluation des apprentissages. Sainte-Foy. Études vivantes. et E. Millénium. p. Éditions du Boréal Express. Les fleurs du mal. Paris. PROVENCHER Jean (1982). . Biologie générale. Sainte-Foy. Aurel Ramat éd. PELCZAR Michael J. « Recueillement ». SAINT-EXUPÉRY Antoine de (1959). Le français au bureau. Paris. FONTAINE Jules (1993). Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale (1975). Gallimard. GUILLOTON Noëlle et Hélène CAJOLET-LAGANIÈRE (1996). Guide de la communication écrite au cégep. Montréal. S. PRÉVERT Jacques (1963). « Encore plus sur la vitamine D ». LECLERC Jacques (1989). Bibliothèque de la Pléiade. Le livre de poche. CÉGEP DE SAINTE-FOY (2003). Éditions HRW. no 7. RICHAUDEAU François (1979). Paris. Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry. Mondia Éditeurs. Éditions du Seuil. « Exemples de plagiat ». RAMAT Aurel (2005). Histoires. CHAN (1982). BAUDELAIRE Charles (1961). « Terre des Hommes ». Québec Science. 1 p. A Canadian Writer’s Reference. LAVOIE Johanne (5 juin 2007). Montréal. vol.1 pour le Macintosh. à l’université et en entreprise. Éditions du Renouveau pédagogique. coll. Montréal. MALO Marie (1996). GOULD Stephen Jay (1998). Éléments de microbiologie. Publications du Québec. Repères méthodologiques.36 NORMES DE PRÉSENTATION BIBLIOGRAPHIE ARMS Karen et Pamela S. Cégep de Sainte-Foy. Nelson Canada. (avril 2007). Unesco. Qu’est-ce que la langue ?.bibliotheques. C. Montréal. Paris. Scarborough. no 677. Conception de production des manuels scolaires : Guide pratique. 2e édition. Éditions Québec/Amérique. no1525. Sainte-Foy. Paris. GUIOMAR Marie-Germaine et Daniel HÉBERT (1995). Le Ramat de la typographie.html. Imprimerie nationale. Éditions Gallimard.ca/ recherche/plagiat/exemples. Éditions du Verger.