You are on page 1of 17

Présidentielle 2012 Les intentions de vote des Français

Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice Département Opinion institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 36 vanessa.galissi@lh2.fr Guillaume INIGO Chargé d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Sondage LH2 / Yahoo !
LEVÉE D’EMBARGO : DIMANCHE 19 FEVRIER 2012 À 04H00

- Vague 10 -

www.lh2.fr

Note technique
    Sondage réalisé pour : Dates de réalisation : Mode de recueil : Echantillon : Les 17 et 18 février 2012 Interrogation par téléphone 967 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent, pour chacune d’entre elles, sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d’aller voter et ayant exprimé une intention de vote. Méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Nous rappelons que toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée d’éléments techniques tels que : la méthode d’enquête, les dates de réalisation, le nom de l’institut, la taille d’échantillon.

 Les

résultats d’intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l’état du rapport de forces à moins de 3 mois de l’issue du scrutin, en fonction des différentes hypothèses envisagées pour le 1er et le 2nd tour. Les résultats doivent être interprétés avec prudence dans la mesure où les candidatures définitives ne sont pas encore connues.

 Pour la population dont les intentions de vote sont analysées dans le présent rapport, la marge d’erreur est la suivante :
+/+/+/-

2,5 points pour une intention de vote entre 5 et 10% 3,5 points pour une intention de vote entre 10 et 30% 4 points pour une intention de vote entre 40 et 60%

2

Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

Principaux enseignements (1/4)
Présidentielle 2012 Les intentions de vote des Français à 2 mois du premier tour

Alors que le 1er tour de l’élection présidentielle aura lieu dans près de 2 mois, LH2 en partenariat avec Yahoo! a réalisé une nouvelle mesure des intentions de vote des Français. Il s’agit de la dixième vague de ce dispositif qui permet de suivre la campagne jusqu’à l’issue du scrutin, le 6 mai 2012. Cette enquête a été réalisée après une semaine politique très dense, marquée par l’officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy ainsi que le retrait de Christine Boutin puis d’Hervé Morin. [Le terrain de ce sondage a été mené les 18 & 19 février 2012, soit juste avant le premier grand meeting de Nicolas Sarkozy à Marseille.]

Une entrée en campagne qui ne semble pas créer de réelle dynamique en faveur du candidat de l’UMP, du moins au premier tour

 Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu ce dimanche, 26% des Français voteraient pour Nicolas Sarkozy. C’est 0,5 point de
plus que lors de notre dernière vague, réalisée les 3 et 4 février. Cette progression, très limitée, ne permet pas pour l’instant d’affirmer que l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy a donné un nouveau souffle à sa candidature. Il ne bénéficie pas non plus des retraits de ces derniers jours : il faut dire que lors de la précédente vague de notre dispositif, Christine Boutin et Hervé Morin étaient crédités de moins de 0,5% des intentions de vote à eux deux. Le ralliement de ces deux candidats au Chef de l’Etat n’était ainsi de toute façon pas réellement susceptible de lui apporter des voix en nombre important. Néanmoins, on pouvait penser que son annonce officielle mercredi soir sur TF1, suivie par le meeting d’Annecy, auraient pu lui faire gagner 1 à 2 points dans les intentions de vote. Ce n’est pas le cas, preuve qu’il n’a pas réussi pour l’instant à convaincre les Français. Le faible impact de ce début de campagne s’explique sans doute aussi par le fait que l’annonce de sa candidature n’était en réalité une surprise pour personne. Les jours qui viennent seront très importants, notamment avec le premier grand meeting de campagne du Président / candidat à Marseille dimanche. Notons, enfin, que 82% des électeurs ayant l’intention de voter pour Nicolas Sarkozy se déclarent sûrs de leur choix, soit 6 points de plus que lors de notre précédente mesure : le socle électoral du candidat de l’UMP s’est solidifié à l’issue de cette séquence politique particulièrement importante pour lui.

 François Hollande, quant à lui, arriverait toujours en tête du premier tour avec 32% des suffrages, soit 2 points de moins que lors de notre
précédente vague, il y a deux semaines. Cette légère érosion des intentions de vote en faveur du candidat socialiste n’est pas tellement surprenante. La précédente mesure avait en effet été effectuée après une séquence politique et médiatique particulièrement dense pour le candidat du PS (meeting du Bourget, annonce de son programme, participation à l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2), ce dernier étant moins visible ces derniers jours. Notons que 73% des personnes ayant l’intention de voter pour le candidat socialiste se déclarent sûres de leur choix (+1 point).
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

3

Principaux enseignements (2/4)
L’écart se resserre au second tour, même s’il demeure important  Si François Hollande conserve son statut de favori au second tour, on note toutefois une évolution du rapport de force entre les deux candidats par rapport à notre précédente mesure. En effet, si le second tour de l’élection présidentielle avait lieu ce dimanche, François Hollande l’emporterait avec 55% des voix (-2 points) face à Nicolas Sarkozy (45% ; +2 points). L’écart entre les deux candidats se resserre même si le candidat socialiste bénéficie toujours d’une avance de 10 points sur son rival.  Cette évolution est la conséquence de l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy, qui s’est positionné sur une ligne et des valeurs clairement à droite. Ainsi, si cette entrée en campagne n’a eu que peu d’effet sur les intentions de vote pour le 1er tour, elle a des conséquences plus marquées sur le second tour : on observe que certains électeurs, tentés par des votes alternatifs au premier tour, se reportent plus volontiers sur Nicolas Sarkozy : ainsi par exemple, les reports de voix des électeurs de Marine Le Pen se font davantage sur Nicolas Sarkozy qu’il y a quelques semaines (65% des suffrages exprimés, contre 58% il y a un mois). Si les effectifs, dans les enquêtes, sont trop faibles pour tirer des conclusions précises en ce qui concerne les autres candidats, on peut imaginer que les électeurs de Nicolas Dupont-Aignan ou Frédéric Nihous seront également séduits par les valeurs déclinées par Nicolas Sarkozy.  François Hollande, quant à lui, bénéficierait toujours de reports de voix massifs des électeurs du Front de Gauche et des électeurs écologistes ainsi que des deux tiers des voix accordées à François Bayrou au premier tour (66%). Marine Le Pen en perte de vitesse, François Bayrou sur ses talons  En tout état de cause, pour la deuxième vague consécutive, l’écart entre les deux candidats en tête des intentions de vote pour le premier tour et leurs challengers est de plus de 10 points. La « bipolarisation » de la campagne observée depuis 15 jours se confirme.  La dynamique de Marine Le Pen reste orientée à la baisse : elle recueillerait en effet 14% des voix au premier tour de l’élection présidentielle, soit 1 point de moins que lors de notre précédente mesure début février et 3 points de moins qu’il y a un mois. La candidate du Front national pâtit de la bipolarisation de la campagne autour des deux principaux candidats. Par ailleurs, elle paie peut-être en partie sa stratégie de dédiabolisation du FN : d’une part, en gommant les aspérités qui faisaient la spécificité de son parti, elle prend le risque de perdre une partie de ses électeurs, séduits précisément par ces aspects ; d’autre part, parce que, de plus en plus considérée comme une candidate « comme les autres », elle se doit d’apparaître aussi crédible que les autres principaux candidats, notamment sur les sujets de fond qui occupent actuellement les esprits (crise, questions économiques et internationales, etc.). Or, elle n’apparaît pas comme telle aux yeux des Français. Distancée de 12 points par Nicolas Sarkozy, elle ne semble plus aujourd’hui en mesure d’accéder au second tour.
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

4

Principaux enseignements (3/4)
 François Bayrou, quant à lui, progresse d’1 point par rapport à notre dernière mesure et talonne désormais la présidente du FN. Il est crédité de 13% des intentions de vote et bénéficie peut-être marginalement du retrait d’Hervé Morin. A noter par ailleurs que 55% des individus ayant l’intention de voter pour le leader du Modem se déclarent sûrs de leur choix, soit 6 points de plus que lors de notre dernière mesure. Son socle électoral apparaît néanmoins toujours plus fragile que celui des autres candidats, à l’exception de celui de Dominique de Villepin.  Le candidat du Front de Gauche, qui a multiplié les meetings récemment, progresse de 0,5 point : si l’élection avait lieu ce dimanche, JeanLuc Mélenchon recueillerait 8% des suffrages. Il réussit à rassembler une partie importante de « la gauche de la gauche », au détriment des candidats de l’extrême-gauche. Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière, est ainsi créditée de 1% des voix (stable), tandis que Philippe Poutou, qui semble rencontrer des difficultés pour recueillir ses 500 parrainages, peine toujours à émerger (<0,5%).  Eva Joly ne parvient décidément pas à faire décoller sa campagne : la candidate écologiste est toujours créditée de 3% des intentions de vote, comme lors de nos deux dernières mesures. Outre sa personnalité qui divise, cette difficulté peut s’expliquer en partie par le fait que - dans un contexte de crise économique - les questions environnementales ont été reléguées à l’arrière-plan, au profit des problématiques économiques.  Notons enfin qu’à l’exception de Dominique de Villepin crédité de 1,5% des intentions de vote (stable), les autres candidats obtiennent toujours des scores inférieurs à 1% : Corinne Lepage, Frédéric Nihous et Nicolas Dupont-Aignan sont à 0,5%. Il va sans dire que les toutes prochaines semaines seront déterminantes.

5
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

Principaux enseignements (4/4)
A l’heure où la campagne pour l’élection présidentielle est officiellement lancée pour tous les candidats, LH2 et Yahoo ! ont souhaité évaluer le jugement des Français vis-à-vis de la qualité de la campagne, un peu plus de deux mois avant le 1er tour.  Sur ce sujet, les Français se montrent assez critiques, avec près de 6 personnes sur 10 (59%) qui estiment que la campagne menée jusqu’à aujourd’hui par les candidats n’est pas une campagne de qualité (dont 28% pas du tout), contre 36% qui estiment qu’elle est de qualité (7% seulement la jugeant de très bonne qualité).  Ce résultat est sans doute le reflet de la défiance de plus en plus marquée des Français vis-à-vis de la politique de manière générale, l’élection présidentielle ne faisant pas totalement figure d’exception. Par ailleurs, dans le contexte actuel de crise qui perdure, les Français attendent de la campagne présidentielle des débats de fonds, et leur jugement critique vis-à-vis de la qualité de la campagne montre que leurs attentes sont loin d’être comblées.  Le sentiment que la campagne est de mauvaise qualité est davantage perceptible parmi les cibles se montrant traditionnellement les plus intéressées par le débat politique : les hommes (61% vs 56% des femmes), les cadres (66%) et les personnes les plus diplômées (66% des personnes de niveau Bac+4 et plus vs 56% parmi celles ayant un diplôme inférieur au baccalauréat). On notera que les ouvriers, dont les attentes sont fortes aujourd’hui, se montrent également très critiques : 62% estiment que la campagne n’est pas de bonne qualité.  Le sentiment d’une campagne dont le niveau de qualité est pour le moins perfectible, est peu marqué politiquement, avec 55% des sympathisants de la gauche comme ceux de la droite parlementaire qui se montrent critiques. Sans surprise, ce sont les sympathisants du Front National qui sont les plus sévères (72%).  Maintenant que tous les candidats se sont déclarés, les meetings et les débats vont s’intensifier, et il sera intéressant de suivre dans les prochaines semaines l’évolution de la perception des Français vis-à-vis de la qualité de la campagne pour l’élection présidentielle.

Adélaïde Zulfikarpasic, Directrice, Département Opinion Institutionnel de LH2

6
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

1

Intentions de vote au premier tour

Intentions de vote au 1er tour
Résultats d’ensemble
Au premier tour de l’élection présidentielle, je dis bien au premier tour, si l’élection avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les candidats suivants, quel serait celui pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez ?
François Hollande : Nicolas Sarkozy : Marine Le Pen :

32%

26%

14%

Evolution depuis le 5 février 2012 = =

Nathalie Artaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon François Hollande Eva Joly François Bayrou Corinne Lepage Dominique de Villepin Nicolas Sarkozy Frédéric Nihous Nicolas Dupont-Aignan Marine le Pen

1

8 32 3 13 0,5 1,5 26 0,5 0,5 14

+0.5 pt -2 pts = +1 pt +0.2 pt = +0.5 pt
Non testé

+0.5 pt -1 pt

Base : certains d’aller voter ayant exprimé une intention de vote. N’ont pas exprimé d’intention de vote : 18%

8

Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

Intentions de vote au 1er tour
Historique des intentions de vote des principaux candidats
39
40

35
35

34 31 31,5 30 30 26 23,5 25,5 26
Nicolas Sarkozy

32

François Hollande

29
30

27 24 29

25 20 19

21,5

21

21 17 15

18
15

13 11 11 7 8 6 6 6 8

14

15 13,5 13 7 6,5 7 6 6,5

14

15 12 13

14

Marine Le Pen

François Bayrou

10

8,5

8,5

7,5 3

8
Jean-Luc Mélenchon

5

7 4 5 4
5 sept. 2011 10 juil. 2011 2 oct. 2011

3 4,5

3
Eva Joly

5

0
8 mai 2011

23 oct. 2011 20 nov. 2011

11 déc. 2011 15 janv. 2012

5 fév. 2012 19 fév. 2012

Primaire socialiste (9 et 16 octobre 2011)
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

Meeting du Bourget de François Hollande (22 janvier 2012)

Candidature officielle de Nicolas Sarkozy (15 février 2012)

9

Intentions de vote au 1er tour
Détail des intentions de vote des 3 premiers candidats
En %
François Hollande : 32% Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et + CSP+
(agriculteurs, commerçants, chefs d’entr., cadres)

Nicolas Sarkozy : 26%

Marine Le Pen : 14%

30 33

23 28

16 12

33 51 28 28 27 10

21

9 16

23 26 39

14 15 12

32 39 32 25 18

24 9

12

Prof. intermédiaires CSP(employés, ouvriers)

19 36 14

21

Retraités

10
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

Intentions de vote au 1er tour
Fermeté du choix concernant les principaux candidats
Etes-vous sûr de votre choix ou pouvez-vous encore changer d’avis ?

Rappel 5 février : 67% Rappel 5 février : 67%

SUR DE SON SUR DE SON CHOIX : :73% CHOIX 73%

PEUT ENCORE PEUT ENCORE CHANGER : :27% CHANGER 27%
Rappel 5 février : 33% Rappel 5 février : 33%

Rappel 5 février

Rappel 5 février

Jean-Luc Mélenchon

78%

69

31

22%

François Hollande

72%

73

26

1

28%

François Bayrou

49%

55

45

51%

Nicolas Sarkozy

76%

82

18

24%

Marine Le Pen

67%

81

19

33%

% Je suis sûr de mon choix

% Je peux encore changer d’avis

% Ne se prononcent pas

11

Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

2

Intentions de vote au second tour

Intentions de vote au 2nd tour
Au second tour de l’élection présidentielle, je dis bien au second tour, si l’élection avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les candidats suivants, quel serait celui pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez ?

 2nd tour Hollande - Sarkozy
70 65

60

60 57

60

60

François Hollande : 55%

60 55 50 45 40 35

58

57

57

57

55

43 40 40 40 40

42

43

43

43

45

Nicolas Sarkozy : 45%

30
8 mai 2011 10 juil. 5 sept. 2 oct. 23 oct. 20 nov. 11 déc. 15 janv. 5 fév. 19 fév.

N’ont pas exprimé d’intention de vote : 25%

Primaire socialiste (9 et 16 octobre 2011)

Meeting du Bourget de François Hollande (22 janvier 2012)

Candidature officielle de Nicolas Sarkozy (15 février 2012)

13

Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

Intentions de vote au 2nd tour
Report de voix des principaux candidats entre le 1er et le 2nd tour
François Hollande INTENTION DE VOTE AU 1er TOUR : Nicolas Sarkozy

Jean-Luc Mélenchon

91

9

François Hollande

100

0

François Bayrou

66

34

Nicolas Sarkozy

0

100

Marine Le Pen

35

65

14

Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

3

Perception de la qualité de la campagne

Perception de la qualité de la campagne par les Français
Selon vous, globalement la campagne menée jusqu’à aujourd’hui par les candidats à la présidentielle est-elle une campagne de qualité ?
À tous (967 personnes)

Oui tout à fait

Oui plutôt

Non plutôt pas

Non pas du tout

NSP*

ST Oui : :36% ST Oui 36%

29% 7% 5% 28%
Sympathisants de la gauche ST Oui Oui tout à fait Oui plutôt ST Non Non plutôt pas
* Non suggéré
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

31%

ST Non : :59% ST Non 59%

Sympathisants de la droite 37% 8% 29% 60% 31% 29% 3%

41% 8% 33% 55% 30% 25% 4%

Non pas du tout Ne se prononcent pas*

16

Yahoo! est le groupe media digital leader qui permet à plus d’un demi-milliard de consommateurs à travers le globe de se connecter à celles et ceux qui comptent le plus pour eux, à travers des produits et services qui apportent à chacun une expérience numérique personnalisée. Yahoo! permet également aux annonceurs de toucher leurs consommateurs grâce à son unique combinaison Science + Art + Scale. Son siège est basé à Sunnyvale en Californie. Contact de presse Yahoo! Vanessa Orzechowski-Castelli Responsable communication - 06 03 88 54 71 - vanessao@yahoo-inc.com

Fondé en 1977, Louis Harris devient LH2 en 2005. Spécialiste des études d’opinion et de marché, LH2 est structuré autour de 7 grands pôles d’expertise : Opinion Institutionnel, Energies-Environnement, Banque Assurance, Services Industrie, Grande Consommation, Technologies Médias, LH2 Create. Ses atouts : indépendance, réseau international, positionnement ad hoc au plus proche des demandes de ses clients et terrains d’études maintenus en France. Le département Opinion Institutionnel rassemble une dizaine de spécialistes des études d’opinion, qualitatives et quantitatives, qui accompagnent leurs clients institutionnels, privés ou associatifs sur leurs problématiques politiques, sociétales ou de communication. Département Opinion Institutionnel Adélaïde Zulfikarpasic Directrice du département – 01 55 33 21 41 - 06 17 45 78 98 - adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr
Intentions de vote à l’élection présidentielle 2012 - Février 2012

17