You are on page 1of 3

LES CREDITS DOCUMENTAIRES EVITER LES IRREGULARITES

Un crédit documentaire c’est l’engagement irrévocable de paiement (à vue ou à échéance), d’acceptation ou de négociation fait par une Banque (Banque émettrice) à un exportateur (Bénéficiaire) contre présentation de documents strictement conformes. Les crédits documentaires sont soumis de leur émission à leur paiement aux Règles et Usances Uniformes émises par la CCI (Brochure 600 révision 2007)

Le schéma ci-dessus vous rappelle le circuit du crédit documentaire. Un crédit documentaire est émis sur instruction d’un importateur (Donneur d’Ordre) qui va déterminer les conditions permettant l’utilisation du crédit documentaire. Ces conditions concernent les dates d’expédition, de validité, le montant, la devise, les documents à présenter ainsi que certaines conditions dites spéciales demandées expressément par le client donneur d’ordre. Les instructions de l’importateur demandant l’ouverture de crédit documentaire, en particulier celles concernant les documents doivent être cohérentes avec l’incoterm prévu au contrat commercial, sinon le crédit documentaire n’est plus le reflet du contrat de base. Le choix de l’incoterm dans le contrat commercial va déterminer pour partie les documents qui seront exigés dans le crédit documentaire. On appelle réalisation du crédit documentaire le moment où les documents sont remis par l’exportateur à la Banque notificatrice ou confirmatrice ou négociatrice. Dans toute opération de crédit documentaire les Banques ont pour mission d’examiner les documents. Elles n’ont à se prononcer que sur l’apparence de conformité entre documents et instructions données dans le crédit documentaire.

note de poids Certificat d’origine Certificat/Police d’assurance (uniquement pour les ventes CIP ou CIF) Autres certificats inspection. phytosanitaire. d’un nom de bateau ou de port de départ dans le cas particulier de navire prévu ou port de départ prévu) Désignation du consignee ou du notify erronée ou absente Emetteur incorrect Absence d’endos Incohérence des données entre document d’expédition et Crédit documentaire et/ou autres documents Connaissement maritime : absence de la mention « on board » sur document « reçu pour être chargé » Lettre de transport aérien : absence de la date effective et du numéro de vol Lettre de voiture routière : absence du numéro de camion. normes CE etc. dénomination de marchandise différente de la facture Certificat d’assurance : n n n n Montant assuré inférieur Risques couverts incomplets Signature non conforme Absence d’endos Notes de poids et colisage : n n Aucune désignation de marchandise Différence de poids ou du nombre de colis avec les autres documents . ► Quelles sont les irrégularités régulièrement recensées ? Généralités : n n n n Expédition tardive Remise tardive des documents Crédit échu Montant du crédit dépassé Principales irrégularités sur facture : n n n n n Description des marchandises non conforme aux termes du Crédit documentaire Absence de précision d’éléments demandés dans le Crédit documentaire Nombre de pièces facturées inférieur ou supérieur à ce qui est requis. Pas de référence à la facture proforma ou au bon de commande Incohérences des informations entre facture et autres documents Principales irrégularités sur documents d’expédition : n n n n n n n n n Signature non conforme (non en adéquation avec ce qui est requis dans les RUU 600) Mention on board non conforme (absence de date. de signature. absence de signature de l’expéditeur ou du transporteur Principales irrégularités sur les autres documents : n n Certificat d’origine : Non émis ou non signé par organisme demandé dans le Crédit documentaire.Les documents prévus au crédit documentaire sont dans la majorité des cas les suivants : Documents principaux : n n n n n n n n Facture commerciale (preuve de la créance) Document d’expédition (preuve de l’envoi des marchandises) : Document de transport multimodal Connaissement maritime Lettre de transport aérien Lettre de voiture routière internationale Duplicata de lettre de voiture ferroviaire Attestation de transitaire Autres documents : n n n n Note de colisage. nombre de pièces différent de la facture.

A l’export. Revenir vers le donneur d’ordre (votre acheteur) pour lui faire part des problèmes relevés. ► Comment éviter de commettre des irrégularités : A l’import : Regarder la cohérence des dates par rapport à la réalisation de l’expédition Se référer aux conditions de vente conclues sur l’opération commerciale. tant dans le montage de vos crédit documentaires import que dans l’étude de vos crédits documentaire export. En conclusion : D’une manière générale n’hésitez pas à contacter votre Banquier par l’intermédiaire de votre Chargé d’affaires internationales qui se doit de vous apporter tous les conseils nécessaires. n Limiter la description des marchandises à l’essentiel n Ne pas intégrer de clauses non documentaires n Connaître précisément les points de départ et d’arrivée des marchandises et selon les conditions de vente apporter les précisions nécessaires. ou même en amont des moyens de paiement. demander à la banque notificatrice d’intervenir de son coté pour lister les modifications à recevoir. Pour appuyer votre demande auprès de l’acheteur. Ne pas effectuer d’expédition si vous n’avez pas reçu les modifications demandées. ne pas surcharger l’ouverture par des certificats qui n’ajoutent rien en croyant pallier les risques de la transaction. le plus souvent en raison de défauts dans le montage du crédit documentaire.► Pourquoi avons-nous des irrégularités ? A l’import. dans l’étude de votre contrat de base. Christine Damel Chargée d’affaires internationales Groupe Caisse d’Epargne . NB : il est toujours possible d’adjoindre à votre contrat commercial d’exportation une annexe présentant la trame du crédit documentaire que vous souhaitez recevoir. n Se renseigner sur les documents indispensables au dédouanement. le plus souvent à cause de problèmes dans la lecture et l’interprétation des termes du crédit documentaire. la banque qui accepte de confirmer doit s’assurer au préalable de la faisabilité de la transaction. n n A l’export : n n n n n n Lire attentivement le crédit documentaire qui vous est notifié Relever tous les éléments qui pourraient être interprétables ou qui empêcheraient la réalisation du paiement. Si vous souhaitez une confirmation.