De l'anxiété pré-compétitive aux fluctuations d'états affectifs positifs et négatifs

:
bilan des recherches sur les émotions compétitives en sport de haut niveau

Nadine Debois
Laboratoire de Psychologie et d’Ergonomie du Sport

INSEP

Jusqu’aux années 90
Formations d’entraîneurs essentiellement centrées sur les états affectifs négatifs (anxiété, stress, peur) Pléthore de recherches sur ces états négatifs Modélisations construites auprès de populations non expertes (e.g., sport scolaire, clubs sportifs) Recours à des échelles de mesure d’affects négatifs (e.g., STAI, CSAI-2)

Quand anxiété rime avec fragilité...

Le trait d’anxiété compétitive… comme tendance à une perception “menaçante” des situations compétitives La mesure du trait d’anxiété …prédictive de l’état d’anxiété compétitive ...et une relation état d’anxiété-performance en U inversé
Bonne

Performan ce

Trait d’anxiété élevé
Faible Modéré Elevé

Faible

Anxiété compétitive

Témoignages d’athlètes de haut niveau Vivre des émotions = Motivation à disputer des compétitions Compétition = Source d’émotions multiples (positives et négatives) Emotion = Moteur de la performance Emotion = Frein à la performance .

2002-2003) Objet: Analyser les émotions compétitives en contextes spécifiques de haut niveau . 1999-2001) Emotions pré-compétitives caractéristiques des meilleures et moins bonnes performances d’escrimeurs de haut niveau (Debois & Carrier. 1998-2000) Identification des états affectifs éprouvés par les tireurs de haut niveau lors de leurs meilleures et moins bonnes performances (Debois & d’Arripe-Longueville. Fleurance. & d’Arripe-Longueville. 2001-2003) Expérience émotionnelle de basketteuses de haut niveau lors des Championnats d’Europe cadettes (Ottenhof & Debois. 1997-1999) La relation anxiété-performance chez des tireurs de haut niveau (Debois & Gernigon.Recherches développées à l’INSEP Les sources de l’anxiété pré-compétitive chez les jeunes gymnastes féminines (Debois.

carabine 10m) Tir 2: 18 tireurs de haut niveau (10 femmes. 26 gymnastes de niveau fédéral (clubs) Tir 1: 45 tireurs de haut niveau (22 femmes.Les populations d’études Gym: 18 gymnastes de haut niveau (pôles). 13 hommes) Basket-ball: 5 joueuses de l’équipe de France cadette championne d’Europe 2001 . pistolet et carabine 10m) Escrime: 28 escrimeurs de haut niveau (15 femmes. pistolet 10m. senior. junior. 23 hommes. 8 hommes.

basketball) .Les protocoles de recherche Recherches quantitatives s’appuyant sur la passation d’une batterie de questionnaires: Tout au long d’une saison sportive (gym. tir) En référence à des compétitions particulières (escrime) Recherches qualitatives s’appuyant sur des entretiens d’explicitation Centrés sur des contextes de réalisation des meilleures ou moins bonnes performances (tir) Centrés sur des événements particuliers (gym.

escrime) PANAS (escrime) Relevé d’unités de sens et catégorisations (gym.La mesure des états affectifs CSAI-2 (gym) CSAI-2 modifié (tir. tir. basket-ball) .

.2…..4 3. .4 2.3….…. 5.2..…. Je me sens à l’aise…….. J’ai le trac……………….. … 16. 4..Intensité CSAI-2 Pas du tout Beaucoup 1. Je doute de moi……………. Je me sens énervé…………………1….3…. Je suis préoccupé à propos de cette compétition…………….…1. Je crains de faire une performance médiocre … 27... Je me sens tranquille…………. 6.

Le modèle de l’interprétation directionnelle (Jones. 1991) Intensité Perception .

5.3 .. Je me sens tranquille………….1...…1.3…. Je crains de faire une performance médiocre … 27.3…....-2....3 -3….....-1.. Je suis préoccupé à propos de cette compétition……………. 4... 6.2..1...0.. Je me sens énervé…………………1….. … 16.. -3….. Je doute de moi…………….Intensité Effet attendu sur la perf Très défavorable Très favorable CSAI-2 modifié Pas du tout Beaucoup 1.. J’ai le trac………………..4 2..2... Je me sens à l’aise……..…..2..4 3......0.-1..….2….-2..

Intéressé…………….5 3..2.. Fâché……………...0........3 -3….4…. Enthousiaste 8....... -3…... fort………………. Nerveux … 24. Fier 9... Angoissé………………1…..5 2..4….. Effrayé……… 7..-2.. 5..-1.3…..1... Excité…………...3 .Intensité Effet attendu sur la perf Enormément Très défavorable Très favorable PANAS Très peu ou Pas du tout 1.…. Irrité 10...-2. 6.2...…1. 4.0.1..….3….2….2..-1.

basket-ball) Eléments contextuels et personnels concomitants des états affectifs (tir.Principaux résultats Anxiété pré-compétitive (gym. basketball) Fluctuation des états affectifs (tir. escrime) Etats affectifs positifs et négatifs (tir. tir. escrime. gym) . basket-ball.

non performants -) HN: Comparaison meilleure/moins bonne performance (tir. moins bonne -) .Anxiété pré-compétitive Comparaison sportifs HN/non HN (gym) Trait d’anxiété HN < non HN Perception des réactions affectives de l’entourage HN > non HN Etat d’anxiété pré-compétitive HN < non HN Polarisation sur les émotions HN < non HN HN: Comparaison performants/non performants (tir) Pas de différence d’intensité de l’anxiété Différence / effet attendu de l’anxiété (performants + . escrime) Pas de différence d’intensité de l’anxiété Différence /effet attendu de l’anxiété (meilleure + .

mais tout en sachant que si je ne suis pas stressée.et ça ne va pas (T8)" Moins bonne performance "En fait. j’avais peur. Autant aux Championnats du Monde. J’avais peur de me planter"(T17) .Extraits …. Là. Meilleure performance "Ce jour-là.. mais j’avais pas peur. que je ne suis pas investie. ça veut dire que j'ai pas envie. J’avais peur de faire mon match.. j’étais stressée. j’avais vraiment peur. j’étais stressée. j'étais vraiment stressée.

.L’impact de l’anxiété sur la performance ne dépendrait pas tant du niveau d’intensité de l’anxiété que de la manière dont l’athlète perçoit cette anxiété comme facilitatrice ou perturbatrice vis-à-vis de la performance à réaliser.

Etats affectifs positifs et négatifs (comparaison meilleure/moins bonne performance) Escrime .

CSAI-2 PANAS Meilleure performance Moins bonne performance Pas de différence + facilitante Pas de différence Pas de différence + intenses + facilitante Anxiété Intensité Perception Emotions négatives Intensité Perception Intensité Perception Emotions positives .

Etats affectifs positifs et négatifs Escrime Basket-ball Etats affectifs pré-compétitifs descriptifs des Moins bons matches Meilleurs matches (Russie poule. Russie finale) (Bulgarie.6 % négatifs 84 % positifs Tir . Italie) 38 % négatifs 62 % positifs 15.

3 % 88.2 % 56.2 % 75 % 30 20 Perceptions défavorables Perceptions favorables ou neutres 10 0 + _ + _ Meilleures performances Moins bonnes performances Etats affectifs pré-compétitifs .Etats affectifs pré-compétitifs Engagement 50 Emotions Perceptions de compétence 40 82.

Extraits …. Meilleure performance "Quand je suis arrivée là-bas. réelle" (T6) "Moi. personnellement. j’étais bien dans ma tête. On croyait qu’il y aurait facilement 20 ou 30 points d’écart" (B3) . quoi. pas de souci particulier "(T3) Moins bonne performance "J’en étais arrivé presque à un constat que je pouvais me mettre sur un pied. je n’ai pas stressé. J’avais une impression de facilité qui était assez énorme. je faisais un 10. sereine. On partait gagnantes.

Les émotions positives semblent jouer un rôle adaptatif important dans la bonne gestion de la compétition Quel rôle jouent-elles dans la gestion des émotions négatives liée à la compétition ? Comment favoriser à l’entraînement et en compétition l’émergence et l’entretien d’états affectifs positifs ? .

Fluctuation des états affectifs Au cours d’une épreuve (tir) .

3 % 88.7 % 10 26.2 % 56.2 % 30 20 43.Bascule / Etats affectifs Engagement 50 Emotions Perceptions de compétence 40 100 % 75 % 100 % 82.6 % 0 + _ + _ + _ + _ Meilleures Moins bonnes performances performances Moins bonnes Meilleures performances performances Etats affectifs pré-compétitifs Etats affectifs per-compétitifs .

parce que j’ai fait 96.Fluctuation des états affectifs Au cours d’une épreuve (tir) Début match Sensation de contrainte Efforts soutenus Phase contraignante Ex / Meilleure performance : "Je me rappelle très bien que j’ai tiré les dix premiers coups. enfin les douze premiers coups. Mais c’était dur. quoi"(T11) . dans ces eaux-là. j’ai bien tiré. 95. Effectivement. C’était à l’arraché. de manière très difficile.

per et postmatches) Bascule d’états affectifs individuels vers les états affectifs partagés (après le match contre l’Italie. deuxième match du Championnat d’Europe.Fluctuation des états affectifs Au cours d’un tournoi (basket-ball) Alternance d’états affectifs positifs-négatifs tout au long du tournoi (pré. précédant celui de la Russie) .

Les résultats ou performances intermédiaires ne suffisent pas à expliquer les fluctuations d’états affectifs en cours de match ou de tournoi Quels sont les éléments contextuels et personnels liés à l’action susceptibles de donner du sens à cette dynamique des émotions ? .

Eléments contextuels et personnels concomitants des états affectifs Tir .

1 % .Eléments concomitants pré-compétitifs Meilleures performances Moins bonnes performances Niveaux de préparation comparables Conditions de réalisation comparables Enjeux perçus comparables Stratégies de planification Imagerie mentale Discours interne Fixation de buts 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Perf + Perf Buts auto-référencés 77.6 % 61.7 % Buts socialement référencés 50 % 66.

Eléments concomitants per-compétitifs Meilleures performances Moins bonnes performances Concentration Focalisation / Fil directeur Déconcentration/Reconcentration Isolement Pensées parasites Déconcentration Attention aux adversaires Discours interne négatif. évaluatif Imagerie « inadaptée » Stratégies de conseil Persistance dans un système unique Application technique Stratégies d’accompagnement de l’action Discours interne positif.Créativité Prise de risque Stratégies de tir . opérationnel Imagerie mentale positive Rupture / habitudes Spontanéité .

Eléments contextuels et personnels concomitants des états affectifs Tir Basket-ball Stratégies exprimées Nb Unités de sens 25 20 15 10 5 0 Stratégies individuelles Stratégies collectives Pr eB Pe ulg r-B ari ul e g Pr arie eIt Pe alie Pr r-I e.tal R ie Pe uss r-R ie1 Pr uss ei Ru e1 Pe ss r-R ie2 us sie 2 .

tal R ie Pe uss r-R ie1 Pr uss ei Ru e1 Pe ss r-R ie2 us sie 2 Pr eB ul ga P er -B rie ul ga rie P re -It al ie P er P re Ital -R ie us P si er -R e1 us P si re -R e1 us P si er -R e2 us si e2 Etats affectifs exprimés Stratégies exprimées Stratégies collectives Etats affectifs - Etats affectifs + Stratégies individuelles .Nb Unités de sens Nb Unités de sens 10 15 20 25 16 14 12 10 8 6 4 2 0 0 5 Pr eB Pe ulg r-B ari ul e g Pr arie eIt Pe alie Pr r-I e.

et notamment la manière dont elles interagissent avec les émotions « désagréables » dans la préparation et la réalisation de l’action La pluralité des émotions compétitives et leurs fluctuations temporelles rend illusoire l’idée d’une modélisation stricto sensu de la relation émotionsperformance .Réflexions .. L’importance accordée à l’anxiété (en recherche et en pratique) est plus culturelle que légitime Les émotions « agréables » ont été trop longtemps négligées..

Mieux cerner le rôle des émotions positives dans la gestion efficace des situations compétitives Contribution des émotions positives à la gestion des émotions négatives ? Mieux cerner les conditions d’émergence des émotions compétitives Contribution des stratégies mises en œuvre à l’émergence des émotions positives ? Mieux cerner la réciprocité des liens entre émotions et actions Fluctuations des émotions ? .Perspectives de recherche...

.Perspectives appliquées.. Repenser les contenus de formation des entraîneurs sur les émotions en sport Privilégier l’analyse des situations dans les collaborations chercheurs-entraîneurs plutôt que la prescription de solutions toutes faites Elargir à la notion de bien-être subjectif du sportif (au quotidien) l’analyse des émotions compétitives .

Merci de votre attention .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful