Chapitre 6 : les méthodes de coûts par activités ABC

La méthode du coût objectif est une méthode de gestion prévisionnelle. L’analyse de la valeur est la technique de base pour rapprocher le coût estimé du coût cible. L’analyse de la valeur traduit le besoin du client non pas pour un produit, mais pour les fonctions utiles.

I – insuffisance de la comptabilité de gestion
A – définition Coût cible = prix de vente futur – marge attendue (ou profit cible) Coût cible => objectif de coût à atteindre durant le cycle du produit Prix de vente futur => prix attendu par le marché Marge attendue => marge stratégique définie par l’entreprise     Le coût cible est défini avant la conception du produit Le coût cible sert d’outil stratégique pour s’attaquer à un marché identifié Il permet d’appréhender tout le cycle du produit et d’anticiper les évolutions technologiques Le coût cible est prévisionnel

B – Démarche du coût cible 1. Le prix cible est déterminé par des études de marchés 2. Le profit cible dépend de la stratégie mise en œuvre pour le nouveau produit 3. Le coût plafond est le coût acceptable par le marché Coût plafond = prix cible – profit cible Réduction continue des coûts Ecart 2 Coût cible Ecart 1 coût estimé Phase de conception et développement

4. Le coû estimé est obtenu par la mise en œuvre des méthodes classiques de calcul des coûts (MCA, ABC…) compte tenu des volumes de production déterminés. 5. Le coût estimé est comparé au coût cible : Ecart coût = coût estimé – coût cible  Il faut réduire cet écart en abaissant le coût estimé : - Ingénierie de la valeur (optimisation de la conception) - Amélioration du processus de production

La valeur est mesurée par le rapport entre la satisfaction du client et le coût global.Maintenance . Les synthétiser en les formalisant dans le cahier des charges fonctionnelles (tableau de synthèse) .Fonctionnement .II – analyse de la valeur A – définitions L’analyse de la valeur est une méthode de travail en groupe pour concevoir ou modifier un produit visant à réaliser un équilibre entre les fonctions nécessaires du produit (besoins du client) et le coût de production des éléments assurant les fonctions. Une fonction peut être décrite par un verbe (que faut-il faire ?) et un nom (sur quoi ou sur qui l’acteur doit-elle s’exercer).Fiabilités . Les valoriser (matrice du coût des foncions) 5.Facilité d’utilisation . Recenser les fonctions en menant une recherche initiative et une étude d’environnement des fonctions (brainstorming. Exemple : laver la vaisselle.Fonctions inutiles L’analyse consiste à : 1. Un lave vaisselle di laver la vaisselle.Fonctions . entretiens…) 2. Les hiérarchiser (degré d’importance) 4. Les fonctions de contraintes : imposées par le client ou par les normes Les fonctions secondaires : .Facilité d’entretien .Solidité .Fonctions d’usage . Les ordonnancer 3. Satisfaction : . On distingue 3 fonctions :    Les fonctions principales : raison d’être du produit.Elimination B – analyse fonctionnelle 1.Foncions d’estime .Esthétique Coût global : . Les fonctions du produit Une fonction est une action que doit réaliser un produit pour satisfaire un besoin d’un utilisateur.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful