Histoire du Canada 1231 Examen de Juin 2006 Ashika Iqbal Vocabulaire Monarchie (royauté): une autocratie gouverné par

un monarque; un gouverneur unique et absolu qui hérite habituellement de l'autorité et qui règne un état ou un territoire. Dictature (autocratie): le pouvoir appartient à une seule personne qui bénéficie généralement ou soutien de l’armée (ex. Hitler, Hussein, Staline, Mussolini) Despote (tyran): un gouverneur absolu qui régit sans restrictions. Aristocratie: une classe privilégiée tenant les titres héréditaires, les membres les plus puissants d'une société Scandale: un incident annoncé qui provoque le déshonneur ou offense les susceptibilités morales de la société Trahison: violation d'allégeance vers son pays ou souverain Patriote: tout le monde qui lutte pour la démocratie sous Papineau Blocus maritime: pendant la guerre de 1812, la G-B a mis en place un blocus maritime pour empécher les bateaux des autres pays de faire du commerce avec la France. Démocratie: gouvernement par les personnes, exercées directement ou par les représentants élus. Assimilation: pour absorber des immigrés ou un groupe culturelement distinct dans la culture régnante. Suffrage: La droite ou le privilège de voté. Capitalisme: Un système économique où les moyens de production appartient à une classe sociale (propriétaires/bourgeoisie) et qui font faire le travail par une autre classe sociale (travailleurs/prolétariat) Communisme: systéme économique ou les moyens de production appartient à la classe de travailleurs (prolertariat) et que le paus soit gouverné par un parti politique composé de travailleurs. Colonialisme: exploitation par un pays plus fort de le plus faible ; l'utilisation des ressources du pays plus faible de renforcer et enrichir le pays plus fort Métropole: les pays colonisateurs (G.B., France, Espagne, Portugal, Hollande) Mercantilisme: systéme économique qui favorise les merchands de la métropole en favorisant les exportations vers les colonies, et en décourageant les importations des colonies. Hégémonie: L'influence prédominante, en date d'un état, d'une région, ou d'un groupe, audessus d'un autre ou d'autres. Nationalisme: dévotion aux intérêts ou à la culture de sa nation. Xénophobie: une personne à l'excès craintive ou méprisante de ce qui est étrangère, particulièrement des étrangers ou des peuples étrangers

Common Law: le système des lois qui ont commencé et se sont développées en Angleterre et basé sur des décisions a fait devant le tribunal, sur les doctrines implicites dans ces décisions, et sur des coutumes et des utilisations plutôt que sur des lois écrites codifiées. Jurisprudence: le système de la loi base sur des cas precedents Droit public: la branche de la loi qui traite l'état ou le gouvernement et ses rapports des individus ou d'autres gouvernements. Droit privé: la branche de la loi qui traite les droites légales et les rapports des personnes. Gouvernement responsable: quand le cabinet (pouvoir executive compose du Premier Ministre et des ministres est choisi parmi les members élus. Gouvernement totalitaire: un gouvernement où il ya un dictateur qui a controle de tous les aspects de la societé. Il y a aucune partie d’opposition. Il y a aussi de la nationalisme extrême (xénophobie) et très peu de libertés individuelles. Fédéralisme: un système de gouvernement dans lequel la puissance est divisée entre une autorité centrale et des unités politiques constitutives Jurisdiction: La gamme (range) territoriale de l'autorité ou de la commande. Rep by Pop: la représentation d'un peuple d'un pays ou d'une région basée sur la population. Plus la population est haute, plus les représentants sont choisis pour représenter cette région. Député: un représentant dans un corps législatif dans certains pays. Déficit: quand les dépenses sont plus grands que les revenues pour un ans Dette: la somme de tous les déficits Soins de santé universel: Établi en 1967, le régime d'assurance-maladie offert à tous les résidents du pays les soins médicaux et les traitements hospitaliers nécessaires. Ce régime est financé par les gouvernements fédéral et provinciaux par les impôts Chambre de l'assemblée: Chambre où les représentants élus (il y en a 48 à Terre Neuve 34 PC, 12 Libéraux, 2 NPD) se rencontrent Chambre des communes: Chambre à Ottawa où les 308 représentants élus se rencontrent pour discuter/modifier les sujets courants du du gouvernement Gouvernement provisoire: un gouvernement temporaire, et n’est pas élue Confédération: une alliance; ex : En 1867, quand les colonies au nord dans l’Amérique du Nord ont décidé de se joigné ensemble pour former le Canada Pouvoir législatif: ce qui a de la pouvoir à créer des lois Pouvoir exécutif: ce qui a de la pouvoir à appliquer les lois Pouvoir judiciaire: ce qui a de la pouvoir à interpréter les lois Budget: un plan de revenus et de dépenses Diffamation orale: la déstruction de la réputation d'une autre en utilisant les mots parlés Diffamation écrite: la déstruction de la réputation d'une autre par les mots écrits

Coupable: a commis une crime et devrait dépenser du temps en prison Responsable: quand quelqu'un est poursuit par une autre, et devrait payer un montant d’argent Dossier criminel: après avoir commis des crimes illégales, les infractions sont notés permanentement dans leur dossier criminel Guerre civile: une guerre entre des factions d’une seule pays Gouvernement minoritaire: le parti qui gagne le plus grand nombre de sièges, mais moins que la moitié + 1 Gouvernement majoritaire: le gouvernement formé du parti politique qui a gagné 50% + 1 des sièges à la chambre des communes (155 sièges) Haut Canada: nommé avec la création de l’Acte Constiutionnel (1791), ce qui constitue aujourd’hui l’Ontario Bas Canada: nommé avec la création de l’Acte Constiutionnel (1791), ce qui constitue aujourd’hui le Québec Métis: le résultat d’un mariage exogamme Clique du château: classe des nobles au Bas Canada qui avaient beaucoup de pouvoir et d’influence gouvernementale Family Compact: classe des nobles en Haut Canada qui avaient beaucoup de pouvoir et d’influence gouvernementale Fenians: Les ex-Irlandais qui ont déménagé en Amérique pour trouver des emplois. Ils sont très fièrs de leur parenté, et veulent du révenge sur les Britanniques qui essayaient de contrôler leur chère patrie. A.A.N.B./B.N.A. Act: L'Acte d'Amérique du Nord Britannique; acte qui joigne les provinces NB, NÉ, Ontario, et Québec dans un nouveau dominion : Le Canada. Cabinet: groupe de politiciens responsable de l'administration et de la politique du gouvernement La droite: en politique; personnes qui croient plus dans les profits que dans les droit individus et ont une mentalité de “la survie du plus fort”. ex : les Conservateurs La gauche: en politique; personnes concernés par le bien-être sociale et croient dans l’importance de l’environnement, des programmes sociaux, etc. ex : les Libéraux Portfolio: responsabilité de chaque ministre dans le cabinet Politique protectioniste: le contraire de libre-échange. Le gouvernement impose des tarifs/douanes sur les produits importés pour encourager les gens d'acheter des produits qui viennent de leur propre pays Tarifs/douanes: un montant d’argent payé dans l’échange des produits entre des pays Libre-échange: l’échange des produits entre des pays sans les tarifs/douanes Loyaliste: quelqu'un qui est loyale à la couronne britannique Conscription: l’enrôlement obligatoire en temps de guerre

Anti-Sémite: la haine des Juifs Impérialisme (Les Rivalités Economiques): politique d’un empire ou d’un pays qui cherche à étendre son autorité ou sa domination par des moyens politiques, économiques ou militaries Réparations: le remboursement des dommages de guerre, après la guerre de 1914-1918. Hédonisme (Plaisir): vivre pour le présent Concupiscence (Matérialisme): désir de s’entourrer d’objets matériels Armistice: accord conclu pour mettre fin aux combats Militarisme (Course aux Armes): la politique d’un pays qui augmente continuellement sa puissance militaire et qui menace ses ennemis d’attaques armées Geurre d’Usure: un concept stratégique qui déclare cela pour gagner une guerre, son ennemi doit être portée vers le bas au point d'effondrement par des pertes continues dans le personnel et le matériel. La guerre sera habituellement gagnée par le côté avec plus grand de telles réservations. Fascisme: la philosophie où le système de gouvernement qui est marqué par le commande sociale et économique rigoreuse, un gouvernement fort et centralisée qui se dirige habituellement par un dictateur, et souvent une politique du nationalisme belligérant. Les ennemies de facisme sont des communists et les sémites. Leur symbole, le faisceux, représente unite et autorité. Ils résoudrent tous ses problèmes avec le violence.

Fédéralisme: Partage des Pouvoirs Juridictions Municipale: 1. nettoyage des rues en hiver (déneigement) 2. services de santé publique 3. permis et inspection (construction residentelle) 4. services d’ambulance 5. entrentien des rue et des trottoirs/éclairage 6. collection des rebus (vidanges) 7. parcs et loisirs (récreation) 8. police et pompiers 9. eau et égoûts 10. recyclage 11. transport en commun Source de Revenus: • taxe foncière (propriété) Juridictions Provinciale: 1. éducation 2. hôpitaux 3. permis 4. propriété privée 5. droit civil 6. taxation directe 7. réssource naturelles (sur/sous la terre) 8. administration de la santé 9. gouvernement municipale 10. autoroutes 11. musées et sites historiques 12. bibliothèques 13. administration de la justice Source de Revenus: • impôt sur le revenu • taxe de vente- HST (8%-taxe de vent, 7%-TPS) Juridictions Fédérales: 1. défense 2. citoyenneté 3. taxation 4. monnaie et poste 5. commerce 6. lois sur le marriage/divorce 7. immigration 8. peches et océan/ navagation et transport maritime 9. autochtones 10. droit criminel (peine de mort) Source de Revenus: • impôt sur le revenu • TPS (GST) Chef des Partis Politique Fédéraux: • Conservateur: Stephen Harper • Bloc Québecois: Gilles Duceppe • NPD: Jack Layton • Libéral: Stéphane Dion

Les Evénéments 1534-1541: Jacques Cartier  Un capitaine de navire natif de Saint-Malo qui a été envoyé par le Roi de France (François 1) pour trouver 3 choses : le passage nord-ouest, terres et des richesses. Il a fait 3 voyages. 1604-1608: Samuel de Champlain  Un cartographe natif de France qui se rend a la Nouvelle France pour le coloniser. Il a essayé 2 fois 1713: Le Traité d’Utrecht  Un traité signé par France et le Grand Bretagne pour rétablir la paix qui désigné les colonies aux pays. 1755: La Grand Déportation (Acadie)  12,000 Acadiens vivent en Acadie. En 1755, 7,000 sont déportés : • 1/3 => Louisiane • 1/3 => France • 1/3 => Vont mourir 1759: Bataille des Plaines d’Abraham  Une bataille qui fait parti du Guerre de Sept Ans (1756-1763) qui a eu place le 13 septembre, 1759. Cette bataille a déterminé le sort de Canada. • Louis de Montcalme de Saint Vérane –chef des français. • James Wolfe –chef des anglais. • 1,300 victimes 1763: Traité de Paris  Le signé de cet traité règle les disputes entre les deux métropoles (Grand Bretagne/France). • Contenu : Tout l’Amérique (Nouvelle France et 13 colonies) devient possession Britannique sauf St. Pierre et Miquelon et les droits de pêche sur la cote nord-ouest de Terre Neuve. • Proclamation Royale : Met en place le Serment du Test (une promesse de reconnaître le roi de Grand Bretagne comme le chef de ton église). Serment du Test = instrument d’assimilation. 1774: L’Acte de Québec  Dans les Treize Colonies britanniques, le mouvement indépendantiste s’amplifie. La Grand Bretagne se méfie que les Canadiens Français vont s’allier avec les forces indépendantistes contre la Grand Bretagne. Pour calmer leur mécontentement a propos du Serment du Test, l’Acte de Québec sera mis en place. • Abolir le Serment du Test • Les Frontières de la province de Québec seront agrandis • Le Québec sera accordé son propre système légal (système de droit) Système de droite au Canada

1776: Guerre d’Indépendance Américain  Un mouvement indépendantiste au Etats-Unis éclate. Ce mouvement est une conséquence de l’Acte de Québec. 1791: L’Acte Constitutionnel  L’Acte constitutionnel est un résultat du mouvement indépendantiste au Québec. 1812-1814: La Guerre de 1812  En Europe in conflit existe entre Grand Bretagne et France. La Grand Bretagne veut une fin aux ambitions territoriales de Napoléon. La France reçoit les provisions des Etats-Unis (pour remercier la France pour l’aide pendant la guerre d’indépendance). La Grand Bretagne proteste cette implication des États-Unis et impose un blocus maritime. 400 bateaux vont être coulés. Ceci enrage les Américains et puis ils attaquent la colonie britannique le plus proche Canada. 1837: Les Rébellions de 1837  Les habitants de Canada ne sont plus satisfaits avec leur système de gouvernement. • Louis Joseph Papineau- le chef des rebelles au Bas Canada (Les Patriotes) Causes :  Le peuple n’accepte plus que l’assemblée législative n’ait pas de pouvoir  Ceux qui ont le véritable pouvoir sont nommes parmi les amis de l’administrateur (patronage). Ils sont riches et puissants (Clique du Château/Family Compact) et certains abusent leur pouvoir pour s’enrichir. 1838: Lord Durham  Après s les rébellions, le roi d’Angleterre a envoyé Durham aux Canadas pour observer la situation et pour aider au Roi pour prendre sa décision sur quoi faire du problème des rebelles. 2 Grands Missions: • Identifier les causes des rebellions/problèmes • Quoi faire des prisonniers suite aux rebellions. Solution : • Il devrait avoir un gouvernement responsable • Assimilation des Français • 150 prisonniers sont libres en échange pour 8 chefs des patriotes 1840: Acte d’Union  Suite a la recommandation d’assimilation de Durham, le Haut Canada et le Bas Canada sont fusionnés en un Canada avec deux provinces : Le Canada Est (Bas Canada/Québec) et Canada Ouest (Haut Canada/Ontario). 1861-1864: La Guerre Civile Américain

Un des grandes causes de cette guerre était que les états de sud ont soutenu l’esclavage et les états des nords sont contre l’esclavage.

1867 : Confédération  Causes externes : • La Menace Américain  La Grand Bretagne continue d’échanger avec les états de sud et ceci enrage les états du nord, qui ont menace d’attaquer Grand Bretagne, mais la Grand Bretagne est si loin des États-Unis qu’ils ont menace d’attaquer Canada au lieu. o Si Canada est séparé du Grand Bretagne, les États-Unis n’ont pas de raison pour les attaquer. • La menace des Fenians  Les Fenians sont des Irlandais qui vivent dans les États-Unis, surtout dans la région du nord-est, qui veulent que Irlande devient indépendant de Grand Bretagne. Ils ont voulu attaquer Canada pour montrer cela, mais, comme les américains, Grand Bretagne est trop loin pour attaquer, alors ils attaquent Canada ; ceci résulte dans une guerre « guérilla ». o Encore, si Canada est séparé du Grand Bretagne, les Fenians n’ont pas de raison pour les attaquer. o Le coût très haut des colonies pour Grand Bretagne • A cause de coût très haut d’avoir les colonies (défense, administration, etc.), le Grand Bretagne a décidé que, si un colonie a voulu de se séparer, il n’y aura pas d’objection de Grand Bretagne.

Causes internes : • La dette  Toutes les colonies (Canada Est et Ouest, Nouveau Brunswick, Nouvelle Écosse, Terre Neuve et Île du Prince Édouard) étaient endettées, mais ils ont voulu construire un chemin de fer d’une cote à l’autre. Ils ont demandé a Grand Bretagne pour de l’argent, mais le Grand Bretagne n’a pas voulu donner de l’argent au des petits colonies. o Si toutes les colonies sont unies, il y aura plus de chance que Grand Bretagne leur donne de l’argent. • La Terre de Rupert et du territoire de l’ouest  Il y avait une peur que les États-Unis pourrait prendre le Terre de Rupert et des autres territoires dans l’ouest. Une union des colonies pourrait agrandir a l’ouest et a la nord pour empêcher les États-Unis de prendre ce terre et pour utiliser les ressources la. • L’économie  Une union des colonies pourrait éliminer les tarifs et faciliter le commerce. • L’efficacité  Une union pourrait résoudre le problème de l’impasse politique (« political deadlock ») au Canada Est et Canada Ouest.

L’Ordre Chronologique des Evénements Pertinents dans l’Histoire du Canada 1534: Jacques Cartier a fait son premier voyage 1608 : Samuel de Champlain a colonisé le Québec 1713: Traité d’Utrecht- les possesions français et anglais sont diviser 1755: La Déportation/ Le Grand Dérangement d’Acadie 1759: La Bataille des Plaines d’Abraham- Montcalm et Wolfe 1763: Traité de Paris- Proclamation Royale 1774: Acte de Québec 1776: Guerre d’Indépendance aux E-U 1791: Acte Constitutionelle- orginisation politique 1812: Guerre de 1812 (-1814)- Le Canada gagne le droit ne pas devenir Américain 1813: Le voyage de Laura Secord 1837-1838: Les Rébellions (pour démocratie)- Papineau/ Mackenzie 1840: Acte d’Union 1864: La Conférence de Charlottetown (1-9 sept) 1864: La Conférence de Québec (10-27 oct) 1867: L’Acte de l’Amérique du Nord Britannique 1870: Louis Riel a tué Thomas Scott pour trahison (hiver) 1870: Manitoba était le 5e province du Canada 1870: Exil de Riel 1870: Attaque finale des Feniens 1871: Colombie- Britannique était le 6e province du Canada 1873: Scandale du Pacifique- JAM a démissioné- Mackenzie a pris sa place 1873: I.P.E était le 7e province du Canada 1878: JAM a gagné l’élection 1880: Canadian Pacific Railway 1885: La Rébellion de Nord-Ouest 1885: Riel était pendu 1885: Le chemin de fer est fini 1890: Greenway arrête le français dans les écoles Manitoban 1891: JAM est mort, John Abbott a pris sa place 1894: Mackenzie Bowell devient PM 1896: Laurier devient PM 1899: Guerre des Boers 1903: Le Ligue Nationaliste de Bourassa est mise en place 1905: Alberta et Saskatchewan est entré en Confédération 1910: La Loi sur la Marine 1911: Borden devient PM

Louis Riel: - Mené par Riel, les Métis repoussent les représentants du gouvernement d’Ottawa et forme leur propre gouvernement provisoire avec Riel comme chef. Les Métis Réclament: des terres pour des generations à suivre droits lingustiques (anglais et français) enseignement religieux catholique dans les écoles

- Thomas Scott, un protestant de la région, se rebelle contre le gouvernement provisoire et sème le désoudre. - Le gouvernement provisoire le capture, le juge et l’execute pour trahison (hiver 1870). - Ceci cause un crise nationale avec horreur et outrage en Ontario. - Par conte, au Québec, il est vu comme un défenseur des droits linguistique et religieux. - Le gouv. de JAM tente de calmer la situation, les négociations pour mise en place d’une nouvelle province continuent. - 1870: 5e province avec les 3 conditions telles que presentées par le gouv. provisoire. - L’armistice est refusée pour Riel, donc il s’enfuit aux E-U. La Rebellion de Nord-Ouest: En 1885, l’Ouest s’agitait à nouveau. Un grand nombre de Métis avaient quitté la colonie de la Rivière- Rouge. Quand le chemin de fer atteignent l’est des Prairies, il amena au Manitoba une foule de colons. Beaucoup d’entre eux étaient des anglophones protestants de l’Ontario qui n’avaient aucun penchant pour la langue française et l’Eglise catholique. Les Métis ne pouvaient plus vivre comme avant et ils se mirent en quête d’un lieu où ils pourraient pratiquer la chasse et l’agriculture en paix. Les Métis partirent donce pour les plaines de l’Ouest. Une fois de plus, cependant, la vague des colons les rejoignit. Craignant de perdre leurs terres et leur mode de vie, les fermiers métis et blanc demandèrent l’aide du gouv. canadien. Dans de longue missives où ils font part de leurs inquiètudes et de leur désarroi, les missionaires, les agent de police et les commerçants disaient aux buraucrates d’Ottawa qu’une rébellion se préparait dans l’Ouest. Le gouv. JAM ne fit à peu près rien, le Métis appelèrent Louis Riel à la rescousse. Revenu au Canada, Riel dirigea une rébellion armée dans les plaines de l’ouest de la Saskatchewan. Cette fois cependant, il fut défait. Riel fut capturé, jugé pour trahison et condamné à mort. Le jury, cependant, recommenda la clémence, car Riel avait déjà souffert de troubles mentaux et n’était peut-être pas sain d’esprit

au moment de soulèvement. Son sort reposait entre les mains de JAM. Le premier ministre, toutefois, soupesait non seulement le sort de Riel mais aussi les réactions que sa décision provoquerait en Ontatrio et au Québec. Son ministre de l’Intérieur lui présenta les faits comme suit: « S’il n’est pas pendu, si les prouves de sa folie sont claires- l’Ontatrio se mettre en colère; et si sa peine est commuée et internement dans un aisle d’aliénés, le Québec réclamera sans cesse sa libération. » JAM opta pour la sévérité. Il déclara: « Riel sera pendue, bien que le Quebec entier plaide en sa faveur. » Louis Riel mourut sur l’échafaud à Regina, le 16 novembre 1885.

L’Art du Compromis de Wilfrid Laurier Manitoba Schools Act: - Quand Manitoba est entrée dans la confédération le gouvernement promis deux choses: 1. bilinguisme officielle 2. une école catholique pour les francophones - En 1890, les promis sont briser et il y a un nouveau acte qui s’appelle le Manitoba Schools Act, qui arrête la financement des écoles francophones et déclarer l’anglais comme la langue étudier. - L’espoir et l’avancement de Riel et des Métis n’existe plus, mais ils démandent l’aide du gouvernement, mais MacDonald est mort en 1891, et rien a changé. - En 1896, Laurier était le nouveau Premier Ministre. Il sympathise avec les francophones parce qu’il était un québecois et catholique. - Pour rendre les anglophones et les francophones heureux il fait un compromis qui s’appelle: Le Compromis Laurier Greenway (PM de Manitoba): - Manitoba ne doit pas financer les écoles catholiques pour les francophones. - Il doit avoir une classe de religion pour une demi-heure. - minimum de 40 élèves catholiques (urbaines) - minimum de 25 élèves catholiques (rurale) Il doit avoir un professeur francophone s’il y a au moins 10 élèves francophone. Les Réactions: - Le compromis était accepter par les deux groupes mais ils n’ont pas content quand même parce que les deux groupes pensent qu’ils n’ont pas reçu beaucoup. - En 1916, le gouvernement du Manitoba est retourné à la Manitoba Schools Act encore. - Quand Saskatchewan et Alberta veut entrer à la confédération les fracophones catholiques ont le même problème que le Manitoba. * MacDonald et Laurier ne peut intervenir parce que les écoles sont un juridiction provincial. La Guerre des Boers: (le 11 oct. 1889)

- G.B. combattaient dans deux petites républiques d’Afrique du Sud: le Transvaal et l’Etat libre d’Orange - Les Boers sont les colons néerlandais (dutch) qui vivaient là s’opposaient aux uitlanders qui sont des immigrants britanniques. - La tension montait entre les Boers et les Britanniques quand les Uitlanders émigrent vers les champs aurifères nouvellement découverts et il y a des conflits sur leurs droits civiles sous la domination des Boers. - La G.B. veut les troupes du Canada pour combattre les Boers qui étaient dirigés par le président du Transvaal. Francophones et Anglophone Anglophone: a. penser que le Canada doit envoyer tous les soldats que possible (aide des affaires impériales de la G.B.) Francophone: (sous l’exemple d’Henri Bourassa et la Ligue Nationaliste Canadienne) a. penser que ce n’est pas necessaire d’être en guerre avec la G.B. sur un continent aussi lointain b. ils ne veulent pas ajouter les difficultés de G.B. sur leurs épaules

Compromis de Laurier: - envoyer 1000 soldats si la G.B. paye pour le transport ----> > > > 7000 infirmières et soldats canadiens ont participé les anglophones et francophones sont mécontents Bourassa lui surnomme « Waffley Wilfy » les anglophones lui nomment « Sir Won’tfrid »

Le Projet de Loi sur la Marine: - Quand la G.B. et l’Allemagne se preparent pour la guerre, la G.B. sait que la puissance navale était la force la plus puissante dans la guerre. - La flotte allemande était une des meilleurs du monde. - Les espions du G.B. ont trouvé que l’Allemagne va ajouter 4 cuirassés (grand navires de guerre lourdement armés) à sa flotte. - La G.B. a demandé au Canada pour de l’argent pour construire des navires de guerre. Compromis de Laurier: - Le Canada se formerait lui-même une petite marine que la G.B. pourrait utiliser avec le consentement du Parlement du Canada. Les Anglophones: Se moquèrent la compromis et les 5 croiseurs et les 6 destroyers proprosés et ils aussi accusèrent Laurier d’intervenir trop peu et trop tard. Les Francophones: Penser que la G.B. doit s’occuper seul de ses problèmes. Penser que maintenant le Canada serait automatiquement attirés dans tous les guerre de G.B. Ils soutenaient que la conscription ne tarderait pas à suivre.

- Avant l’élection en 1911, les nationalistes canadiens-français s’habillent comme les agents de recrutement et frapper à toutes les portes du Québec pour convaincre les gens à voter contre les libéraux. - Laurier veut faire des solutions avec la raison et le « fair play ». - Les francophones critiquent Laurier plus que les anglophones. - Durant sa campagne électorale en 1911. Il a fait un discours: « Je suis étiqueté comme un traître aux Français au Québec et comme un traître aux Anglais en Ontario… le Québec m’accuse d’être impérialiste et l’Ontario d’être antiimpérialiste. Je suis ni l’un ni l’autre. Je suis un Canadien. » - Le 21 sept. 1911, le gouvernement de Laurier a terminé.

Les Causes Lointaines de la Première Guerre Mondiale 1. Le nationalisme 2. L’impérialisme (rivalités économique)- Allemagne et G.B. 3. Le militarisme (course aux armes)- Allemagne et G.B. 4. Les alliances * Tous les 4 vont contribuer à augmenter les tensions 1. Nationalisme a) Alsace Lorraine c’est une region à la frontière de l’Allemagne et de la France 1870: lors de la guerre Fraco-Prusse (ancienne province de l’Allemagne) la Prusse est victorieuse et réclame l’Aksace Lorraine qui est riche en fer (acier-steel) et charbon la France n’oubliera jamais cette perte et le sentiment xénophobique grandit en France contre l’Allemagne

b) Pan-germanisme c’est un sentiment de regrouper toutes les régions de desecendance Allemagne c’est une justification d’envahir des territoires voisins qui ont des souches allemandes. c) Les Balkans la péninsule qui comprend aujourd’hui la Grèce, la Bulgarie, la Bosnie, l’Albanie 2. Impérialisme (Rivalités Economique) - un conflit longue durée entre la G.B. et Allemagne a) G.B. empire coloniale pour les ressources et la vente des produits manufacturés pays industrialisé (innovation)- production manufacturés élevées 1ère revolution industrielle en G.B. (1750) 2ème revolution industrielle pour le monde (1850) la plus grande flotte navale pour les échanges

b) Allemagne ambition coloniale très forte pour vendre leurs produits

-

l’éducation met l’accent sur les sciences/technologie (production manufacturés élevées) riche en matière première (fer et charbon- Alsace Lorraine)

3. Militarisme (Course aux Armes) a) G.B. et Allemagne dépensèrent des millions de dollars pour équiper leur armée et leur marine avec les armes plus modernes b) Au début du siècle Allemagne: i. plus puissante armée d’Europe G.B.: i. beaucoup de pouvoirs sur les océans ii. faire de grands efforts pour conserver cet avantage d) 1906: G.B. constuit un nouveau genre de naivres- dreadnoughts/ cuirassés cuirassé: grands vaisseaux rapides dont la force de frappe était concentrée dans 10 canons géants enfermés dans des tourelles cela est plus rapide et plus puissante que les bateaux allemande e) 1908: Allemagne: commença a renforcé sa flotte G.B.: construit 4 cuirassés de plus f) 1914: marine allemande: 17 naivres de guerre et 7 cuirassés marine britannique: 29 cuirassés

4. Système des alliances la G.B. et ses alliés (les « Alliés ») formaient la Triple Entente l’Alllemagne et ses alliés (les « Puissances Centrales ») constituaient la Triple Alliance ces alliances était censé maintenir la paix en Europe et calmer les ardeurs guerrières des pays en effet, une déclaration de guerre contre une nation alliée équivalent à une guerre contre l’alliance entière a) Triple Entente (Les Alliés) - G.B. - Russie - France - E.U et 15 autres pays b) Triple Alliance (Puissance Centrale) - Italie - Autriche- Hongrie - Allemagne - Empire Ottoman (Turquie) Cause Immédiate Sur l’échiquer des empire, les petits pays étaient des pions à la merci de leurs puissants voisins. L’Empire austro-hongrois était constitué de nombreuses ethnies, dont les Autrichiens, les Hongrois et les Slaves. L’Autriche et la Hongrie avaient accepté en 1867 de former deux royaumes distincts sous la même couronne. L’Autriche-Hongrie annexa la Bosnie et l’Herzégovine en 1908. Dans ces deux provinces, de nombereux Slaves rejetaient leur maîtres

austro-hongrois. Ils voulaient se joindre au nouvel Etat de la Serbie, ce avec quoi la Serbie était d’accord. La Serbie encourageait ses nationalistes et l’un d’entre eux, Gavrilo Princip, tira les coups de feu qui déclechèrent la Première Geurre Mondiale. Le matin du 28 juin 1914, l’archiduc d’Autriche-Hongrie, François-Ferdinand, devait être officiellement acecueilli à Sarajevo, la capitale de la province de la Bosnie. François-Ferdinand monta dans une voiture décaptoble à côté de son épouse Sophia. Le cortège s’enbranla. Le couple princier saluait de la main les curieux massés la long du trajet. Sept terroristes serbes appartent à un groupe appelé la Main noire prirent position dans la foule. Leur cible: l’heritier du trône de l’Empire austro-hongrois, l’archiduc François-Ferdinand. La voiture des visiteurs s’approcha d’un terroriste serbe de 19 ans, Gavrilo Princip. Celui-ci s’avança, pointa un pistolet vers l’archiduc et tira deux fois. Plus tard, ce jour-là, un message codé de la Main noire parvint dans la capitale serbe: « Excellente vent des deux chevaux. » L’archiduc François-Ferdinand et son épouse Sophia étaient morts.

Le Traité de Versailles Quand la Première Guerre mondiale prit fin, le 11 novembre 1918, l’Allemagne était non seulement vaincue mais aussi complètement écrasée. Elle avait épuisé toutes ses resources pout tenter de remporter une victoire decisive avant que les Américains n’entrent en scène. Ayant échoué dans cette tentative, elle était totalement démunie devant les vainqueurs. Le traité de Versailles, signé en 1919, traduisit le déséquilibre des pouvoirs qui existait à la fin de la Première Guerre mondiale. 1. Clause de Cupabilité (War Guilt Clause) l’Allemagne doit admettre d’avoir causé la guerre et serait responsable de payer pour les dommages. Ceci blesse le nationalisme allemand ils doivent payer 30 000 000 000 $ (30 milliards)-- > 52% à France l’armée allemande doit s’élimiter à 100 000 soldats l’industrie de guerre est interdite 2. Territoires Alsace Lorraine -- > France l’Allemagne doit abandonner ses colonies (territoires en France/Danemark) indépendance à Hongrie, Pologne, Tchécoslovaquie 3. Création du Société des Nations (League of Nations) La Société des Nations était une création du traité de Versailles. Son rôle était de maintenir la paix et punir les pays belliqueux. Le traité de Versailles visait à garantir que la Première Guerre mondiale serait véritablement la « dernière des guerres » et que l’Europe jouirait d’une paix durable. inspirée par Woodrow Wilson (Président Américain) 14 points: recommandations pour metter une fin à la guerre et des mesures pour prevenir une autre guerre E-U ne veut pas être dans cette société parce qu’ils avait seulement une vote comme tout les autre pays grand et petit La société était former pour la coopération entre les pays, empêcher une autre guerre, c’est idéaliste mais peu efficace. Les responsablité de la guerre et les réparations L’article 231 du traité de Versailles fut peut-être la pilule la plus difficile à avaler pour l’Allemagne. Cet article, en effet, contraignait l’Allemagne à se reconaître responsable de la Première Guerre mondiale même si beaucoup d’Allemands croyaient qu’ils s’étaient battus

pour se défendre contre la G.B. et la France. L’Allemagne fut obligée de faire réparation pour les dommages qu’ell avait causés pendant la guerre. Le versement des dommages de guerre corrompra l’atmosphère de l’Europe pendant ses années. Le traité de paix ne précisait pas le montant des dommage de guerre, mais la France et la G.B. étaient déterminées à faire payer l’Allemagne pur la dévastation qu’elle avait causée. Le traité, d’une grande rigueur, mécontenta les Allemands et créa en Europe une paix précaire.

Les Années 20 (Années folles, Roaring 20’s) En 1918, les atrocités de la Première Guerre mondiale se terminèrent enfin. Quelque temps plus tard, les « années folles » battaient leur plein. L’on se souvient des années 1920 comme l’époque de la richesse, du luxe, des jupes courtes, des manteaux de raton laveur, de la contrabande alcool et des automobiles rutiliants. La Première Guerre mondiale a apporté beaucoup de souffrance aux Canadiens, mais elle leur donné confiance en eux. Mondialement acclamés pour leur bravoure militaire, déterminés à obtenir leur autonomie politique, les Canadiens des années 1920 étaient fiers d’eux-mêmes et de leur pays. Hédonisme (plaisir)-- > vivre pour le présent: a) Dance (boîte de nuit) Charleston Foxtrot Tango b) Radio (objet de choix) Jazz c) Sports (loisirs) Baseball (Babe Ruth) NFL Boxe d) Cinéma Chaplin Mary Pickford Valentino e) Acheter-- > s’habiller/ coiffure/ bijoux Concupiscence (Matérialisme) -- > objets convoités: a) Radio b) Automobiles de Henry Ford c) Appareils domestiques (Revolution Domestique) i. réfrigérateur ii. grille-pain iii. laveuse iv. aspirateur v. fer à repasser

Impact immediate sur l’économie la demande est élevée pour certains produits et en conséquence la production augmente et les gens ont des emplois et dépensent l’attitude est optimiste, les gens de l’argent et la dépense les achats à credit sont introduits car l’économie est promettre

Impact à long terme *problème: surproduction -- > seulement une des causes du dépression certaines usines ferme le chômage augmente et plusieurs gens ils peuvent pas payer leur debt

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful

Master Your Semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master Your Semester with a Special Offer from Scribd & The New York Times

Cancel anytime.