S

AUVEGARDE DE LA

C

HAPELLE

S

AINT

J

OSEPH

R.N.A. : W382003676 – J.O.A.F.E. 05/11/2011 – N° d'annonce : 532 – N° de parution : 20110045

CHER VISITEUR

HEUREUSE BIENVENUE !

CET ÉDIFICE ÉTAIT ÉRIGÉ AVANT LE XIIIÈME SIÈCLE LORS DE LA FORTIFICATION DU CHASTELARD DE CESSIEU.* L'ILLUSTRE FAMILLE DES TORCHEFELON EN FIT SA CHAPELLE SEIGNEURIALE, LE SYMBOLE DE SA VAILLANCE. DIX-NEUF VILLAGES LUI SONT VISIBLES. COMMANDANT LA VALLÉE DE LA BOURBRE, CETTE CHAPELLE DEVINT L’EMBLÈME
DE LA PUISSANCE

TERRES FROIDES QUI SE SUCCÉDÈRENT DANS LA POSSESSION DES SEIGNEURIES DE CESSIEU, TORCHEFELON, MONTCARRA, LA TOUR DU PIN, MORNAS, VAUX, RUY, LA MOLETTE, PALADRU, MONTFERRAT, DIEMOZ, GROLÈE, CRESSIEU EN BUGEY, ETC
DES FAMILLES LES PLUS ÉMINENTES DES

CET HONNEUR CONTINU LUI VALU D'ÊTRE CONSTAMMENT RÉÉDIFIÉE, PARTICULIÈREMENT* AU XVÈME, PAR LE MARÉCHAL JEAN DE TORCHEFELON ET AU XVIIÈME PAR LE PRÉSIDENT PIERRE DE MUSY. DANS LES SIÈCLES QUI SUIVIRENT
LA NOBLESSE DU CŒUR PRIS LA SUITE DE LA NOBLESSE DE TITRE, ET NOTRE CHAPELLE FUT AINSI AUX

XIXÈME ET XXÈME RESTAURÉE ET EMBELLIE

SANS DISCONTINUITÉ PAR L'AFFECTION DE PERSONNES PRIVÉES ET LEUR DÉVOUEMENT.

La Restauration se continue au XXIème siècle
*la chapelle de la Salette fut fondée le 14 juin 1517 par Georges de Torchefelon – fils du Maréchal – sur les ruines de la Maison Forte du Chastelard. *Ces deux interventions formant les deux parties bien visibles de la chapelle actuelle.

LA DEVISE* DU MARÉCHAL DE TORCHEFELON QUI FIT DE CET ÉDIFICE SA CHAPELLE SEIGNEURIALE :

C'est la Noblesse d'un Projet qui rend le Cœur Valeureux
VENEZ ! SOUTENIR
SON

Optima Facta Dant Animam !
NOBLE PROJET !

R. I. B.
Sauvegarde de la Chapelle Saint Joseph – Banque 30003 – Guichet 01175 – n° de Compte 00037270903 – Clé RIB 42 – – Société Générale –

SIÈGE SOCIAL
Sauvegarde de la Chapelle Saint Joseph c/o Mairie de Cessieu 3, rue du Revol 38110 Cessieu

Contact : association.chapellesaintjoseph@gmail.com chapelle.saintjoseph@gmail.com chapelle.cessieu@gmail.com

que nos enfants n'aient pas à rougir de nous : huit cents ans de suite nos parents l'ont su édifier et réédifier et nous ne saurions pas même l'entretenir !

DONNEZ VOTRE COUP DE MAIN ! ÉCRIVEZ L'HISTOIRE !
* Le Maréchal fit notamment retentir cette devise durant la bataille d'Azincourt, pour redonner du cœur à la chevalerie française, lors que les 30.000 hommes du Roi de France se faisaient défaire par 6.000 archers anglais, le 25 octobre 1415 ainsi que le 17 août 1424 à la bataille de Verneuil.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful