Cours

Web: CUY:

Télécharger

S'exercer

Explorer

Principes de comptabilité générale Comptes de liaison Virements internes

copyleft

See You Why?
Résultat et stocks (07) | | La T.V.A. (09)

Contenu
I. II. III. IV. V. VI. VII. VIII. IX. X. Introduction Note méthodologique Versement sur son compte postal ou bancaire Retrait de son compte postal/bancaire par chèque/retrait automatique Virement d'un de ses comptes postal/bancaire sur un autre Paiement par chèque/virement bancaire/postal Remise d'un chèque à l'encaissement Remarques diverses Exercices sur les comptes de liaison Exercices

I. Introduction
Ne confondons pas l'existence de ces comptes belges qui servent à enregistrer en plusieurs étapes des opérations qu'un comptable serait tenté d'enregistrer en une seule fois.

Nos voisins français emploient les comptes de liaison dans un tout autre contexte : le compte 18, chez eux, enregistre des cessions entre établissements, succursales, usines ou ateliers d'une même entité qui tiennent des comptabilités autonomes. C'est un compte de classe 1 (même sens que la classe 1 belge, c'est-à-dire) compte de capitaux. Lorsque l'entreprise A cède un actif à l'entreprise B de la même entité,

l'entreprise A créditera le compte d'actif adéquat (puisque ses actifs diminuent), par le débit du compte de liaison 181 "Comptes de liaison des établissements" ouvert au nom de l'établissement client ; l'entreprise B débitera le compte d'actif adéquat (puisque ses actifs augmentent), par le crédit du compte de liaison 181 "Comptes de liaison des établissements" ouvert au nom de l'établissement fournisseur ;

Lorsque l'entreprise A cède un service ou un produit à l'entreprise B de la même entité,

l'entreprise A créditera le compte 187 " Biens et prestations de services échangés entre établissements (produits) " (comme s'il s'agissait d'une vente, donc d'un produit, donc augmentation de la dette envers les actionnaires), par le débit du compte de liaison 181 " Comptes de liaison des établissements " ouvert au nom de l'établissement client ; l'entreprise B débitera le compte 186 " Biens et prestations de services échangés entre établissements (charges) " (comme s'il s'agissait d'un achat, donc d'une charge, donc diminution de la dette envers les actionnaires), par le crédit du compte de liaison 181 " Comptes de liaison des établissements " ouvert au nom de l'établissement fournisseur ;

Le lecteur attentif aura remarqué... et c'est logique... que pour l'ensemble de l'entité, les comptes 186 et 187 présentent des soldes qui s'annulent : les sommes portées au crédit du compte 187 par les établissements fournisseurs et les sommes inscrites au débit du compte 186 par les établissements clients s'équilibrent entre eux. Mais, abandonnons ces comptes de liaison français, pour nous attacher à la notion de comptes de liaison belges que l'on pourrait aussi surnommer des comptes de transition ou des comptes de décomposition d'opération unique... Voyons cela chez nous. Le raisonnement logique nous pousse à effectuer rapidement certaines opérations. Le raisonnement comptable nous oblige à effectuer un enregistrement à la réception de chaque document comptable. Nous allons montrer dans ce chapitre que suivre cette double logique risque d'entraîner des erreurs et comment les comptes de liaison (belges) peuvent corriger ces erreurs possibles. La majorité des cas nécessitant des comptes de liaison sont des opérations de transfert de fonds d'un compte à un autre. En effet, lorsque l'entreprise émet un virement de son compte dans la banque A vers son compte dans la banque B, elle risque d'enregistrer plusieurs fois la même opération : = au dépôt de son virement dans la banque A (ou sa copie électronique), = à la réception de son extrait bancaire (avis de débit) de la banque A,

= à la réception de son extrait bancaire (avis de crédit) de la banque B.

II. Note méthodologique
Ces notions de transit par un compte provisoire sont souvent ignorées dans le cadre des cours de l'enseignement général ; nous le déplorons, même si ces écritures (ou plus exactement leur ignorance) n'affectent pas beaucoup la compréhension du mécanisme comptable. Nous pensons cependant qu'il est utile de "présenter" le sujet, même s'il n'y a pas d'intentions de questionner par la suite. De plus, à ce stade, il est fait usage de plusieurs comptes bancaires appartenant à une même entreprise. Le lecteur choisira s'il veut employer le compte général "550 Banque - compte courant" ou s'il fera la distinction que permet le P.C.M.N., à savoir le choix de 0 à 9 pour le troisième chiffre, selon l'établissement bancaire : "5500 Dexia - compte courant", "5501 Dexia chèques émis", "5510 ING - compte courant", etc.

III. Versement sur son compte postal ou bancaire
A. Au moment du dépôt de fonds B. Au moment de la réception de l'extrait de compte

A. Au moment du dépôt de fonds

Au moment du dépôt de fonds, la seule preuve de l'opération est soit le talon du virement s'il s'agit d'un virement au lieu d'un versement, soit un document remis par la banque ou l'OCP, signifiant l'exécution d'une opération de dépôt sur un compte bancaire ou postal. De même, plusieurs journaux comptables et plusieurs justificatifs comptables peuvent être nécessaires pour une même opération : un journal de caisse pour la sortie de liquidités de la caisse, un journal de banque pour le versement effectué en espèces au guichet... d'où le risque d'enregistrer plusieurs fois une même opération, ou de ne pas l'enregistrer croyant qu'elle est enregistrée ailleurs. Aucune signification de l'arrivée dudit montant sur le compte bancaire ou postal n'existe. Dès lors, une écriture de virement interne est nécessaire. Écriture au livre chronologique d'un versement sur compte courant de 4 000 : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + D Cr 58 Vir intern 570 Caissesp Comptes crédités Montant Montant débité crédité 4 000 4 000

23 23470 09 570 Caissesp

58 Vir intern A A

dépôt de 4 000 sur n/ cpte DEXIA 799-5233451-12 ; document bancaire n° 567

B. Au moment de la réception de l'extrait de compte
Au moment de la réception de l'extrait de compte (bancaire ou postal), la preuve de l'opération est cet extrait remis par la banque ou l'OCP, signifiant l'arrivée" de l'argent sur un compte bancaire ou postal. Dès lors, l'écriture de virement interne n'est plus nécessaire. Écriture au livre chronologique de la réception du montant du versement sur compte courant de 4 000 : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + Cr D 550 Bque Ccour 58 Vir intern Comptes crédités Montant Montant débité crédité 4 000 4 000

23 24471 09 550 Bque Ccour

58 Vir intern A A

dépôt de 4 000 sur n/ cpte DEXIA 799-5233451-12 ; extrait bancaire n° 53

IV. Retrait de son compte postal/bancaire par chèque/retrait automatique
A. Au moment de l'émission du chèque B. Au moment de la réception de l'extrait de compte

A. Au moment de l'émission du chèque
Au moment de retirer de l'argent de son compte (bancaire ou postal), l'entrepreneur émettra soit un chèque en sa faveur qu'il ira toucher au guichet de la banque, soit il ira dans un "distributeur automatique de billets" (type Bancontact ou MisterCash) ; la preuve de l'opération est la fiche aide-mémoire du chéquier ou le document remis par la machine. Dès lors, l'écriture de virement interne est nécessaire, en attendant "preuve plus probante". Écriture au livre chronologique de l'émission du chèque d'un montant de 74 000 EUR, pour retrait : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + Cr D 570 Caissesp 58 Vir intern Comptes crédités Montant Montant débité crédité 74 000 74 000

23 27479 09 570 Caissesp

58 Vir intern A A

retrait de 74 000 de n/ cpte DEXIA 799-5233451-12; chèque DEXIA n° 538743902

B. Au moment de la réception de l'extrait de compte
Ce n'est qu'au moment de la réception de l'extrait de compte (bancaire ou postal) que l'entrepreneur aura la preuve de l'opération par cet extrait remis par la banque ou l'OCP, signifiant le "départ" de l'argent du compte bancaire ou postal. Ce document est appelé un avis de débit, puisqu'il signale que la banque a enlevé de l'argent (débité votre compte). Dès lors, l'écriture de virement interne n'est plus nécessaire. Écriture au livre chronologique de la réception de l'extrait de compte courant pour retrait (mis en caisse) de 74 000 : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + D Cr 58 Vir intern 550 Bque C cour Comptes crédités Montant Montant débité crédité 74 000 74 000

23 28483 09 550 Bque C A cour

58 Vir intern A

retrait de 74 000 de n/ cpte DEXIA 799-5233451-12; chèque DEXIA n° 538743902; extrait n°54 Un lecteur non attentif n'aura pas remarqué la subtilité que l'on crédite un compte quand on reçoit un "avis de débit". Si vous ne trouvez pas la réponse, vous lirez ici la réponse au problème. Attention : lorsque le Banque crédite mon compte, mon avoir en banque augmente... en effet, elle m'envoie un avis me signalant que sa dette envers moi augmente (d'où l'avis de crédit envoyé par elle). Cependant, mon compte "Banque" augmente, donc je dois le débiter. Le lecteur pourrait s'étonner de la non utilisation d'un compte "55 Banque Dexia - chèques émis" ; ce compte "chèques émis" ne sera employé que lorsqu'il s'agira d'émettre un chèque à un tiers envers qui l'entreprise a une dette... (fournisseurs ou autres créanciers).

V. Virement d'un de ses comptes postal/bancaire sur un autre
Pour des paiements de factures par virement postal ou bancaire, les virements internes ne sont pas nécessaires, compte tenu que la preuve de la dette existe (la facture) et que la preuve de l'extinction de cette dette sera la réception de l'extrait envoyé par la banque ou l'OCP.

Cependant, pour des mouvements internes d'un compte à un autre, un contrôle plus strict est nécessaire ; d'où la nécessité de l'emploi de comptes de liaison entre la réception des deux avis bancaires. Généralement, le premier extrait reçu est celui de la banque A par laquelle le paiement est fait (retrait de ce compte), ensuite, celle qui a reçu le montant, à savoir la banque B (versement sur ce compte) dans notre exemple, le signale à son client. A. Au moment de la réception de l'avis de débit (banque A) B. Au moment de la réception de l'avis de crédit (banque B) C. Avis de débit/crédit...compte Banque à créditer/débiter

A. Au moment de la réception de l'avis de débit (banque A)
Écriture au livre chronologique de la réception de l'extrait de compte courant banque A pour retrait (versé à la banque B) , aussi appelé avis de débit, de 7 000 : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + D Cr 58 Vir intern 5500 Bque A Cc Comptes crédités Montant Montant débité crédité 7 000 7 000

23 30490 09 5500 Bque A A - C cour

58 Vir intern A

versement de 7 000 de n/ cpte DEXIA 799-5233451-12 sur n/cpte ING 3707869545-09; extrait Dexia n° 84

B. Au moment de la réception de l'avis de crédit (banque B)
Écriture au livre chronologique de la réception de l'extrait de compte courant banque B pour réception du montant viré (versé par la banque A), aussi appelé avis de crédit, de 7 000 :

N° Date Intitulé

A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + Cr D 5510 Bque B Cc

Comptes crédités

Montant Montant débité crédité 7 000

23 05495 10 5510 Bque B A Cc

58 Vir intern A

58 Vir intern

7 000

versement de 7 000 de n/cpte DEXIA 799-5233451-12 sur n/cpte ING 3707869545-09; extrait ING n° 213

C. Avis de débit/crédit...compte Banque à créditer/débiter
Le lecteur attentif aura trouvé curieux que l'on = débite le compte "5500 Banque A - Compte courant" lorsqu'on reçoit un avis de crédit ; - cependant, recevoir un avis de crédit, c'est recevoir un document (extrait de compte) qui signale que l'avoir en compte a augmenté. Or, un actif qui augmente, est un compte qu'il faut débiter. - Par contre, si l'avoir de l'entreprise à la banque augmente, cela signifie que la dette de la banque vis-à-vis de cette entreprise augmente... donc, pour la banque (c'est elle qui rédige l'extrait de compte), il s'agit d'une dette qui augmente, donc un compte à créditer. = crédite le compte "5500 Banque A - Compte courant" lorsqu'on reçoit un avis de débit ; - cependant, recevoir un avis de débit, c'est recevoir un extrait de compte qui signale que l'avoir en compte a diminué. Or, un actif qui diminue, est un compte qu'il faut créditer. - Par contre, cela signifie que la dette de la banque vis-à-vis de cette entreprise diminue... donc, pour la banque (c'est elle qui rédige l'extrait de compte), il s'agit d'un compte à débiter. = note : dans le libellé, il s’agit d’un versement à la place d’un "virement", c'est en effet une erreur du comptable... BRAVO, si vous l'aviez vu !

VI. Paiement par chèque/virement bancaire/postal
Lorsqu'il s'agit d'un paiement à un tiers par virement, l'emploi d'un compte de liaison n'est pas obligatoire ; cependant, en cas de paiement par chèque, l'emploi, bien que non obligatoire, n'en est pas moins recommandé. L'emploi du compte "5501 Banque A- chèques émis", permet de garder la philosophie d'attente de preuve pour une opération effectuée.

A. Au moment de l'émission du chèque/virement B. Au moment de la réception de l'extrait de compte

A. Au moment de l'émission du chèque/virement
Au moment de payer par chèque (bancaire ou postal), l'entrepreneur émet un chèque faveur (d'un fournisseur, par exemple) ; la preuve de l'opération est la fiche aide-mémoire du chéquier. Dès lors, l'écriture de virement interne est nécessaire, en attendant "preuve plus probante" du paiement de la dette. De plus, même si les banques acceptent cette opération, le virement n'est pas un moyen de paiement que l'on donne à celui que l'on veut payer. Écriture au livre chronologique de l'émission du chèque d'un montant de 74 000 EUR, pour paiement à un fournisseur : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités Cr D 440 Fourniss 5501 Bq A Ch Émis Comptes crédités Montant Montant débité crédité 74 000 74 000

5501 Bq A A 23 27- Ch Émis 479 09 440 Fourniss P

Chèque de 74 000 de n/cpte DEXIA 799-5233451-12; paiement fact. 9087 de Fourny Soeurs; chèque DEXIA n° 538743904

B. Au moment de la réception de l'extrait de compte
Ce n'est qu'au moment de la réception de l'extrait de compte (bancaire ou postal) que l'entrepreneur aura la preuve du paiement de sa dette v-à-v de son fournisseur, par cet extrait remis par la banque ou l'OCP, signifiant le "départ" de l'argent du compte bancaire ou postal. Dès lors, l'écriture dans le compte provisoire "Chèques émis" n'est plus nécessaire. Écriture au livre chronologique de la réception de l'extrait de compte courant pour retrait (payé au fournisseur) de 74 000 : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + Cr D 5500 Bque A Cc 5501 BqA ChÉm A Comptes crédités Montant Montant débité crédité 74 000 74 000

5501 BqA A 23 28- ChÉm A 483 09 5500 Bque A A Cc

Chèque n/cpte DEXIA 799-5233451-12 pour paiement fact 9087 de Fourny Soeurs; extrait Dexia n° 57 Vu ou pas vu ? Une erreur... Sélectionner le texte <D'ICI>... A/P Comptes Comptes Montant Montant +/- d/c Pr/Ch débités crédités débité crédité 5501 BqA 5501 BqA A + D 74 000 ChÉm A 23 28- ChÉm A 483 09 5500 Bque A 5500 Bque A Cr 74 000 Cc A Cc Chèque n/cpte DEXIA 799-5233451-12 pour paiement fact 9087 de Fourny Soeurs; extrait Dexia n° 57 N° Date Intitulé </À ICI> et vous verrez l'erreur corrigée... l'extrait de compte nous signale que notre avoir en banque a diminué... actif qui diminue... donc créditer, en soldant le compte "chèques émis", donc en le débitant... et pour le banquier c'est une diminution de sa dette envers moi, d'où l'avis de débit qu'il m'envoie, facile, non ? ;o)

VII. Remise d'un chèque à l'encaissement
Lorsqu'il s'agit d'un paiement d'un tiers par chèque bancaire ou postal, l'emploi d'un compte de liaison est obligatoire ; en effet, en cas de paiement par chèque, la preuve du paiement n'est pas la réception du chèque, mais bien l'enregistrement de la réception par la banque où le chèque sera déposé. L'emploi du compte "54 Valeurs échues à l'encaissement", permet de garder la philosophie d'attente de preuve pour une opération effectuée. C'est aussi ce compte qui sera utilisé en cas de remise à l'encaissement de "coupons" de dividendes / d'intérêts pour actions et/ou obligations.

A. Au moment du dépôt du chèque à la banque/poste B. Au moment de la réception de l'extrait de compte

A. Au moment du dépôt du chèque à la banque/poste
Au moment de recevoir le chèque (bancaire ou postal), l'entrepreneur éteint en principe une créance en sa faveur (d'un client, par exemple); la preuve de l'opération n'est autre que ce chèque reçu, qu'il doit déposer en banque pour encaissement. Dès lors, l'écriture de liaison par le compte "54 Valeurs échues à l'encaissement" est nécessaire, en attendant "preuve plus probante" du paiement de la dette de son débiteur, le client dans notre exemple. Écriture au livre chronologique de la réception du chèque d'un montant de 79400 EUR, pour paiement d'un client et sa remise à l'encaissement : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + D Cr 54 Val Éch à l'encaiss 400 Clients Comptes crédités Montant Montant débité crédité 79400 79400

54 Val Éch à A 23 29- l'encaiss 493 09 400 Clients A

Chèque ING 65437698 de 79400 EUR remis à encaissement sur n/cpte DEXIA 7995233451-12; paiement K.Lian n/fact. 908 ;

B. Au moment de la réception de l'extrait de compte
Ce n'est qu'au moment de la réception de l'extrait de compte (bancaire ou postal) que l'entrepreneur aura la preuve de l'extinction de sa créance sur son client, par cet extrait remis par la banque ou l'OCP, signifiant l'arrivée" de l'argent sur son compte bancaire ou postal. Dès lors, l'écriture dans le compte provisoire "Valeurs échues à l'encaissement" n'est plus nécessaire. Écriture au livre chronologique de la réception de l'extrait de compte courant pour arrivée (payée par le client) de 79400 : N° Date Intitulé A/P Comptes +/- d/c Pr/Ch débités + Cr D 5500 Bque A Ccour 54 Val éch à l'encaiss Comptes crédités Montant Montant débité crédité 79 400 79 400

54 Val éch à A 23 28- l'encaiss 493 09 5500 Bque A A Ccour

Paiement chèque ING 65437698 pour paiement n/fact 908 à K.Lian; extrait DEXIA n° 59

VIII. Remarques diverses
A. Banque ou O.C.P. ? B. Remise à l'encaissement : et les effets ?

A. Banque ou O.C.P. ?
Dans tous les exemples de ce chapitre, on aurait facilement pu faire usage du compte "560 OCP compte courant", à la place du compte "5500 Banque Dexia compte courant" dont nous avons fait usage. Remarquons que l'OCP a changé de nom ("banque de la poste"), mais pas encore le PCMN.

B. Remise à l'encaissement : et les effets ?
Dans un chapitre suivant (ici), nous étudierons les "effets de commerce" et nous constaterons que le compte "4011 Effets à recevoir à l'encaissement" fonctionne exactement comme le compte "54 Valeurs échues remises à l'encaissement", en attendant l'extrait de compte prouvant le paiement enregistré.

IX. Exercices sur les comptes de liaison
A. Vrai ou faux, corriger si faux
Lorsqu'un client nous paie par chèque bancaire, on débite le compte "5500 Banque Chèques émis" ; Lorsque nous payons un fournisseur par banque, il nous faut créditer le compte "58 Virements internes", en attendant réception de l'extrait de compte ; Nous devons faire usage du compte "58 Virements internes" à deux occasions : le créditer au moment de la rédaction du virement, le créditer au moment où la banque nous fait parvenir un avis de crédit ; En cas de virement d'un compte propre sur un autre, on débitera le compte "58 Virements internes" à la réception d'un avis de crédit de la banque ; Afin de retirer de l'argent liquide, une entreprise peut émettre un chèque en sa faveur et le toucher au guichet de la banque. Elle créditera le compte "5501 Banque X Chèques émis" ; Il n'est fait usage du compte "58 Virements internes" que pour des transferts d'un compte propre vers un autre compte propre de l'entreprise ; Les comptes "5501 Banque Chèques émis", "58 Virements internes" et "54 Valeurs échues remises à l'encaissement" sont utilisés dans les mêmes cas ;

voir solution 801, ici

Merci de votre visite à partir de : http://www.google.ci/url?sa=t&rct=j&q=virement%20interne%20fonctionnement%20e t%20ecriture&source=web&cd=3&ved=0CDcQFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.cu y.be%2Fcours%2Fcpta%2Fcpteliaison8.html&ei=IyleT6QO4qSOo7xyZQN&usg=AFQjCNEGLOjj8mhFNWljgR-h8EQMPWmW6g Vous êtes sur : http://www.cuy.be/cours/cpta/cpteliaison8.html

Vous voulez lire quelques messages reçus ? Cliquez ici

CONTACT
Votre Adresse Email

Votre Prénom

Votre Nom

Votre téléphone (facultatif)

copyleft Des liens ne fonctionnent plus ? Avez-vous des suggestions ? des commentaires, des corrections, un encouragement... ?
Pour info : Non, il n'y a pas de version papier ou DOC, PDF, etc. de ces notes.

Votre pseudo (si vous souhaitez que vos coordonnées n'apparaissent pas)

Objet du message

' Envoyez-moi un E-Mail (cuy(point)w(at)skynet(point)be) Attention (at) signifie @ et (point) signifie

Votre message concerne Et plus particulièrement Comment êtes-vous arrivé sur mon site ? Recevoir une copie de cet e-mail

.

avec votre logiciel habituel de messagerie (Outlook Express, Windows Live Mail,Mozilla Thunderbird, etc.) ou... si vous préférez un webmail (boîte Hotmail, etc.) complétez le formulaire de contact ci-joint à gauche

Votre message Retour à la page d'accueil de CUY = See you why ?
EasyCounter BelStat La 1 000 000e page a été visitée le 21 mai 2010. La 1 900 000e page a été visitée ce 18 janvier 2012. La 1 975 000e page a été visitée ce 2 mars 2012. À quand la 2 000 000e page visitée ?

Le 50 000e nouveau visiteur belge depuis le fin septembre 2009 est passé sur le site CUY le 1er mars 2011. Depuis fin septembre 2009