«Le Mondial a été

«A part défendre et jouer le contre, qu’avons-nous fait en Afrique du Sud ?»

mal préparé»

Saâdane

Djebbour

tacle

3 pour El Harrach
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1884 PRIX 20 DA MERCREDI 4 AVRIL 2012

matchs à huis clos

Affaire USMH-USMA : La Ligue a eu la main lourde

1

L’AG de tous les dangers !
à 16h, au siège du club

Elle aura lieu aujourd’hui,

JSK

Ghrib «Faire jouer Kerbadj «Voici

R. Haddad «Je ne comprends pas
pourquoi on nous a sanctionnés»

Mana «La sanction est trop
sévère, on ne se taira pas»

pour l’USMA

USMH-MCA à huis pourquoi le derby se jouera à huis clos est une fuite clos, au 5-Juillet» en avant»

Yousfi «On maintient
notre sit-in, l’AG ne se tiendra pas»

Saïb accuse les joueurs
CRB

saBabouche colère
et Koudri incertains pour le derby
que lorsqu’on sera payés»
NAHD ESS
«On ne reprendra

Sayoud rumine
MCA

Les Usmistes s’en remettent à Raouraoua

dernière journée pour fuir ailleurs»

«Certains n’attendent que la une place sur le podium !»

USMA

Gana «Je veux

Delhoum

suspendu

Saoudi 2 mois

Daïf, un autre gardien dans les calculs d’Halilhodzic
ahid Halilhodzic est en train de suivre de près et avec beaucoup d’importance le championnat de Ligue 1. Après avoir réussi à trouver l’attaquant qu’il convoitait, à savoir Mohamed-Amine Aoudia, Vahid Halilhodzic cherche toujours des solutions pour opérer des changements au sein de l’EN. L’attaquant de l’ESS, qui est le meilleur buteur du championnat, a fait un match plein à Banjul, à l’occasion de la première manche du 2e tour des éliminatoires de la CAN-2013, face à la Gambie. C’était en quelque sorte une victoire de la philosophie du technicien franco-bosniaque. Du coup, en prévision des matchs de juin prochain, face au Rwanda et le Mali pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde2014 et contre la Gambie en match retour des éliminatoires de la CAN- 2013, le sélectionneur compte adopter la même stratégie que celle avant ce match face à la Gambie. Un stage est prévu, comme nous l’avions indiqué, au milieu de ce mois d’avril, consacré uniquement aux joueurs locaux. De nouvelles têtes seront présentes, dont Belkalem. La nouveauté, c’est qu’il y aura un nouveau gardien de but, en l’occurrence Amara Daïf. Le gardien du CS Constantine avait déjà pris part au stage des portiers en janvier dernier.

02

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Equipe nationale
Milan éliminé, Mesbah dans la tribune
Djamel Mesbah a bel et bien effectué le déplacement à Barcelone avec ses coéquipiers de l’AC Milan, mais il n’était pas sur la feuille de match contre le Barça, en retour des quarts de finale de la Ligue des champions. S’il était attendu qu’il ne soit pas titularisé, la surprise est qu’il n’a même pas été prévu comme remplaçant. L’entraîneur Massimiliano Allegri a probablement estimé qu’il ne rentrait pas dans le schéma tactique qu’il avait concocté pour contrer les Barcelonais. En tout cas, ce schéma s’est révélé infructueux puisque les Milanais se sont inclinés 3-1, ce qui signifie la fin de leur parcours dans cette compétition.

V

Il devrait être retenu pour le stage des locaux

Doukha et, bien sûr, Daïf.

15 locaux seront retenus pour le prochain stage

Selon une source digne de foi, Amara Daïf, qui figure dans le calepin de Vahid Halilhodzic, depuis janvier dernier, ne cesse de gagner des points. Le keeper du CSC a été supervisé ces derniers temps par le staff technique de l’EN. Tout d’abord, il y a eu Abdenour Kaoua qui s’est rendu au stade Hamlaoui de Constantine où il avait assisté au match CSC-USMA. Ce jour-là, le gardien en question avait sorti un match plein permettant à son équipe de remporter un point face aux Rouge et Noir. Quelques jours plus tard, il a réalisé une autre prestation remarquable à Tlemcen face au WAT, pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Il a été décisif au point où les Constantinois lui doivent beaucoup dans cette qualification. Avant ça, Daïf a été supervisé à plusieurs reprises par le staff technique, dont Kaoua qui l’avait suivi au cours de MCA-CSC. La convocation de ce gardien n’est que le fruit de son travail, puisqu’il est régulier depuis l’entame de la saison. Selon notre source, il se pourrait même que deux autres gardiens de but soient retenus pour ce stage, ce qui pourrait porter le nombre à six gardiens, avec la présence de Chaouchi, Zemmamouche,

La concurrence sera encore très rude

La concurrence sera très rude au cours de ce regroupement qui commencera dans une dizaine de jours. En l’absence de Raïs Mbolhi, retenu avec son équipe, la concurrence va être féroce dans les bois entre Chaouchi, Doukha, Zemmamouche et Daïf. Le duo KaouaBelhadji devrait en effet choisir deux gardiens parmi les quatre pour épauler le sociétaire du CSKA Sofia dans la liste des 23, alors qu’un autre sera retenu en tant que réserviste. Le quatrième sera tout simplement remercié. La question qui se pose actuellement : qui sera écarté ? Chacun des quatre portiers a des points forts et des ponts faibles. Ce sera vraiment très difficile pour la paire Kaoua-Belhadji, ou même Halilhodzic, de faire des choix. Hamza R.

2 penalties généreux

Djamel Belmadi et son joueur Madjid Bougherra ont compromis sérieusement e leurs chances de qualification en Ligu champions d’Asie après avoir des concédé une défaite à la dernière minute du match contre l’équipe de Ce1 pahan. Le score s’est terminé par 2 à Iraniens qui glanent ainsi au profit des à domicile (Aspahan), trois précieux points lors de cette troisième journée du groupe C. Belmadi et Bougherra voient donc leurs chances de qualification amoindries de manière sénational algérien n’a pas réalisé rieuse. A noter que le défenseur inter vie dans cette rencontre. le match de sa

Belmadi et Bougherra chutent en Ligue des champions d’Asie

Il est vrai que la Barça a eu à tirer profit de la «générosité» de l’arbitre du match, Björn Kuipers, qui a sifflé deux penalties (le premier a été provoqué par Luca Antonini, celui qui a joué à la place de Mesbah sur le flanc gauche de la défense) en sa faveur dont un (le deuxième) pas du tout évident. La campagne médiatique de «victimisation» menée par le Barça et ses relais depuis le match aller semble avoir atteint son objectif puisque M. Kuipers sifflait, hier soir, à chaque fois qu’un Barcelonais tombait. Pour Mesbah, la demi-saison qu’il est en train d’accomplir à l’AC Milan lui a permis de participer à deux matches de la Ligue des champions, chose inespérée pour lui en janvier dernier. F. A.-S.

S

Benlamri et Belkalem obtiennent leurs promotions

elon une source bien informée, Vahid Halilhodzic a retenu 15 joueurs pour le stage réservé uniquement aux locaux, prévu du 14 au 18 avril, au centre technique national de Sidi Moussa. Hier, en début de soirée, des noms ont été évoqués dans les rouages de la fédération. Quatre gardiens de but ont été choisis pour prendre part à ce regroupement : Faouzi Chaouchi (MCA), Azzedine Doukha (USMH), Mohamed Lamine Zemmamouche (USMA) et Amara Daïf (CSC). Des joueurs ayant pris part au dernier stage des locaux ont été retenus, à l’image de Khaled Lemmouchia (USMA), Djabou et Aoudia (ESS) ainsi que le duo du CR Belouizdad Rebbih-Slimani.

La seule certitude, Meftah ou Remache

deux joueurs ont été promus en Equipe nationale A. Il s’agit de Saïd Belkalem (JSK) et Djamel Benlamri (NAHD). Après avoir été chez les Olympiques, ils ont fini par taper dans l’œil du sélectionneur.

Par ailleurs, un seul nom n’a pas été confirmé, étant donné que la liste n’avait pas été communiquée sur le site de la fédération au moment où nous mettions sous presse, c’est bien celui de Rabie Meah. En effet, la convocation de l’Usmiste a été évoquée, au même titre que celle de l’arrière droit de la JS Kabylie, Belkacem Remache. Reste à savoir maintenant lequel a été retenu dans la liste, ou carrément les deux. Selon l’entourage du sélectionneur national, Vahid Halilhodzic était sur

Benmoussa, l’invité surprise

les traces de Mokhtar Benmoussa, le polyvalent de l’ES Sétif. Le sélectionneur a, en effet, suivi ce joueur pendant plusieurs rencontres de l’Entente. Sur le coup, il a mis son nom discrètement sur son calepin, tout en continuant à le superviser. Après des prestations de hautes factures sous le maillot sétifien, Halilhodzic a décidé de donner la chance à ce joueur de 25 ans, lors du stage réservé exclusivement aux locaux. Pour rappel, Benmoussa est un élément polyvalent, qui peut évoluer en tant qu’ailier gauche, milieu gauche ou même arrière gauche. Il a le même profil que Hocine Metref, l’excellent milieu de terrain de la JSK qui traverse, faut-le le rappeler, une période difficile. Il est à signaler que Benmoussa a inscrit 5 buts en championnat et 3 en coupe. H. R.

La nouveauté cette fois-ci, c’est que

La Fédération algérienne de football, outrée et scandalisée par la violence qui a sévi lors du 1/4 de finale de la Coupe d’Algérie USMH-USMA, disputé au stade du 5-Juillet le samedi 31 mars 2012, condamne énergiquement et fermement les actes de vandalisme commis par les fauteurs de troubles. La FAF déplore et regrette les incidents et les dégâts matériels causés au stade du 5-Juillet, ainsi que la casse de caméras de la Télévision algérienne, présentes pour transmettre au plus grand nombre cette importante rencontre. La FAF appelle les clubs et les associations de supporters à respecter les règles établies et à exclure de leurs rangs les pseudo-supporters qui ne font par leurs agissements inqualifiables que ternir l’image de leurs clubs. La FAF demande à l’ensemble des ligues d’appliquer avec vigueur et autorité les règlements et de sévir avec fermeté à l’encontre des clubs et de leurs supporters qui commettent des dépassements et des actes de violence. La FAF saisit cette occasion pour remercier les services de sécurité pour tous les efforts consentis afin d’assurer la couverture de milliers de matches organisés à travers l’ensemble du territoire national. Elle les invite à interpeller les casseurs afin de les déférer devant les tribunaux pour que des peines exemplaires leur soient infligées conformément à la loi. La FAF déploiera tous les moyens en sa possession afin que de tels incidents ne se reproduisent plus et que les matchs de cette fin de saison se déroulent dans une bonne atmosphère et dans un fair-play total.

La FAF scandalisée par les incidents du match USMH-USMA

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Équipe nationale

03

Deux ans après, Djebbour tacle Saâdane :

«On a mal préparé

le Mondial»
a mal préparé le tournoi.» «A part défendre et jouer le contre, qu’avons-nous fait en Afrique du Sud ?» Il faut dire que Djebbour n’a pas été tendre avec Saâdane lors de cette interview. Pour lui, la sélection algérienne devait etre ambitieuse dans son jeu, pas frileuse. Il estime qu’avec Halilhodzic, l’EN progressera énormément, notamment sur le plan offensif, quand on sait que Vahid demeure un adepte du jeu porté vers l’avant. «En Afrique du Sud, qu’avons-nous fait, à part défendre et jouer la contre-attaque ? Rien !», a-t-il lâché. «Halilhodzic a été un grand attaquant et il veut que maintenant nous jouions un football d’attaque. L’Algérie doit être ambitieuse, pas frileuse !» Voilà qui va faire plaisir à Cheikh Saâdane. «Avec Halilhodzic, on est dans le vrai» Bien qu’il n’ait pas été convoqué pour la rencontre face à la Gambie, disputée le 29 février dernier et comptant pour le 2e tour des éliminatoires de la CAN-2013, Djebbour reste tout de même serein et ne veut surtout pas polémiquer. Il assure qu’il n’y a aucun problème entre lui et le coach et que sa non- convocation demeure totalement justifiée. «C’est toujours comme ça en Algérie. Si le sélectionneur ne vous appelle pas pour un match, soit vous êtes nul, soit il ne veut plus de vous ! S’il ne m’a pas pris, c’est parce que je me rétablissais d’une blessure. Avec Halilhodzic, on repart sur de nouvelles bases. Avec lui, on est dans le vrai !» «Il a travaillé en Europe et cela se voit» L’attaquant des Verts n’a pas manqué de faire l’éloge de l’actuel sélectionneur national et surtout de mettre à plat tout différend qui l’oppose-

rait à ce dernier. «Halilhodzic est un entraîneur qui sait «lire» les joueurs. Il a travaillé en Europe, et cela se voit. Il est très exigeant dans l’approche des matches. La préparation physique est pointue. Il ne fait pas des choses extraordinaires. Seulement, elles sont bien faites ! On va maintenant essayer d’atteindre le premier objectif, la CAN2013. Par la suite, la Coupe du monde-2014.» «Il viendra le jour où je quitterai la Grèce pour un championnat plus huppé» Arrivé en janvier 2011 au club du Pirée, en provenance de l’AEK Athènes, Rafik Djebbour verra son contrat avec le champion de Grèce prendre fin à l’été 2013. Courtisé de toutes parts, le joueur ne veut pas cependant se précipiter. Pour lui, le plus important actuellement est de se concentrer sur son club et après, si départ il y aura, ce sera pour un championnat assurément plus huppé. «Mon contrat court jusqu’en 2013 et je dois dire que je me sens bien en Grèce. Je joue dans ce pays depuis 2005, mais il viendra le jour où j’aurais peut-être envie de découvrir autre chose, d’évoluer dans un autre championnat, plus huppé.» «J’aime beaucoup le championnat allemand» En réponse à la question du journaliste qui voulait savoir si le joueur était disposé à revenir jouer en France, lui qui a fait sa formation à l’école auxerroise, Djebbour a répondu : «Pourquoi pas ? J’aime aussi beaucoup le championnat allemand. Je pense avoir encore quelques belles années devant moi pour jouer dans un grand championnat européen. Mais pour l’instant, il n’y a pas d’offre, je suis sous contrat, et les dirigeants des clubs grecs ne sont pas du genre à laisser partir facilement leurs joueurs.» Synthèse de Saïd F.

Djebbour et Abdoun en déplacement à Crète L’Olympiacos le Pirée sera en déplacement, ce soir, sur la pelouse de l’OFI Crète pour y disputer la deuxième manche de la demi-finale de la Coupe de Grèce. Victorieux à l’aller (1-0), les coéquipiers de Djebbour et Abdoun feront en sorte d’assurer leur qualification en finale et prétendre au doublé.

Raspentino et Nantes accrochés En clôture de la 30e journée de Ligue 2, le FC Nantes accueillait le quatrième au classement, Troyes, avant-hier à La Beaujoire. Un match qui s’est soldé sur un nul équitable d’un but partout. L’attaquant franco-algérien de cette équipe nantaise, Florian Raspentino, titulaire, a été remplacé à la 69’. La montée en Ligue 1 s’éloigne un peu plus. S. F.

L’international algérien Rafik Djebbour a accordé une interview, hier, au magazine hebdomadaire, Jeune Afrique, dans lequel il est revenu sur plusieurs sujets relatifs à son actualité et son avenir. L’attaquant de l’Olympiacos a aussi taclé assez sévèrement, au cours de cette interview, l’ancien sélectionneur national, Rabah Saâdane, à qui il a reproché notamment sa philosophie de jeu lors du Mondial sudafricain. Djebbour ne s’est pas arrêté là, en affirmant haut et fort, deux ans après, que la préparation pour cette compétition mondiale a été mal faite. «Oui, avant on était dans le faux», a-t-il souligné, avant de préciser : «La Coupe du monde 2010 aurait dû être mon meilleur souvenir de footballeur. C’est l’inverse qui s’est produit. On

Ayant gardé d’excellents rapports avec l’entraîneur des Canaris

Halilhodzic propose Djabou au FC Nantes
hodzic a assisté pour superviser Raspantino, le sélectionneur a rencontré Landry Chauvin pour lui faire part des qualités de Djabou. L’entraîneur nantais n’est pas resté insensible aux propos de coach Vahid.

Une source très proche du sélectionneur révèle :

«Actuellement, Djebbour est hors des calculs d’Halilhodzic, reste à savoir si… »
Bien qu’un mois et demi nous sépare du début du stage de l’Equipe nationale, des informations font état de l’éventuelle mise à l’écart de Rafik Djebbour, encore une, après celle contre la Gambie. L’attaquant de l’Olympiacos ne semble plus faire partie des calculs du sélectionneur national. C’est une source très proche de Vahid Halilhodzic qui nous a révélé cette information Bien qu’il soit en forme cette saison avec son équipe, ses statistiques en sélection semblent en deçà des attentes, c’est ce qu’on a compris à travers ce qu’a confié Halilhodzic à son entourage. En effet, on évoque avec insistance le désir du Bosnien de se passer des services de Djebbour pour le prochain stage prévu au mois de mai. Néanmoins, pour être bien clair, cette décision d’écarter Djebbour n’est pas définitive : «Actuellement, Djebbour est hors des calculs du sélectionneur. Reste à savoir si… », Indique notre source. En effet, Halilhodzic songe à prendre cette décision, mais étant donné qu’il ne l’a pas encore fait, rien ne pourrait être avancé de manière officielle. Outre Ziani et Belhadj qui ne font pas partie des plans du sélectionneur, il semblerait que l’attaquant de l’Olympiakos les ait rejoints, car Halilhodzic estime qu’il ne peut plus donner à l’EN. La balle est dans le camp de Djebbour qui doit impérativement prouver le contraire à son entraîneur.

Vahid Halilhodzic est en train de suivre avec beaucoup d’intérêt l’évolution de ses joueurs, que ce soit ceux évoluant à l’étranger ou en Algérie. C’est ainsi qu’une source bien informée nous a révélé que le sélectionneur national veut voir le meneur de jeu de l’ESS, Abdelmoumen Djabou, évoluer en Europe la saison prochaine, afin de compter sur lui en sélection. Estimant qu’il est loin du niveau des compétitions internationales, Vahid Halilhodzic a convoqué Djabou aux différents stages de l’EN, sans pour autant compter sur lui lors des matchs internationaux. Ainsi, une source crédible nous a révélé que le sélectionneur national a proposé l’ancien Harrachi au FC Nantes Atlantique, en vue de son recrutement en juin prochain. Le sélectionneur national a mis à profit ses excellents rapports avec Landry Chauvin, l’entraîneur des Canaris, pour lui conseiller Djabou qu’il espère voir progresser davantage. Notre source nous a révélé qu’à l’issue du match RC Lens-FC Nantes auquel Halil-

Landry Chauvin a failli être l’adjoint de Coach Vahid en sélection

Il faut dire que Landry Chauvin s’est montré intéressé par l’idée de recruter Abdelmoumen Djabou au FC Nantes. Ce qui a beaucoup influencé sur sa décision, c’est le fait que le Sétifien sera libre de tout engagement vis-à-vis de son club employeur, en juin 2012. Autrement dit, Halilhodzic a su comment convaincre son interlocuteur. Pour ceux qui ne le savent pas, Landry Chauvin, qui entretient d’excellents rapports avec Vahid Halilhodzic, a failli être l’assistant du sélectionneur, avant que le choix de la FAF ne se porte sur l’ancien défenseur international, Nordine Korichi, du moment que Chauvin s’était engagé

pour une durée de deux ans avec les Canaris, deux semaines avant l’installation d’Halilhodzic à la tête de l’EN. «Djabou a de fortes chances d’être nantais la saison prochaine» Notre source nous a révélé, hier, que Abdelmoumen Djabou a de fortes chances d’être nantais la saison prochaine en déclarant : «Djabou a de fortes chances d’être nantais la saison prochaine. Halilhodzic lui a conseillé d’embrasser une carrière professionnelle à partir de cet été, afin de progresser encore plus et être performant avec les Verts. Un conseil que le joueur semble avoir pris en considération.» Hamza R

L’arrêt du championnat grec, un handicap pour le joueur

Parmi les causes de cette décision, c’est le fait que le championnat grec prendra fin à partir du mois d’avril. C’est dire que le joueur demeurera sans compétition pendant plus d’un mois. Cette situation a mis Halilhodzic dans l’embarras, quand on sait qu’il souhaite avoir des joueurs prêts sur le double plan physique et technique.

Le sélectionneur hésite à propos de Nouri

Par ailleurs, nous apprenons d’une source crédible que le nom de Ryad Nouri a été bel et bien noté dans le calepin de Vahid Halilhodzic qui ne s’est pourtant pas rendu à Istres pour le superviser. Alors qu’il était attendu la semaine dernière pour assister à la rencontre Istres-Stade de Reims, Halilhodzic ne s’y est pas rendu comme prévu. Toutefois, il a confié la mission de superviser le milieu de terrain du FC Istres à un de ses assistants. Notre source nous a révélé que ce joueur a donné satisfaction au staff technique, seulement, Halilhodzic hésite à mentionner son nom dans la liste des joueurs convoqués pour le stage du mois de mai. Serait-ce une question de temps seulement ? Hamza R.

04

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup raté USMA

USMA-JSK se jouera à huis clos

C’

était dans l’air, désormais c’est officiel. Le prochain match des Rouge et Noir, prévu pour ce week-end face à la JSK, se jouera à huis clos. C’est ce que nous avons appris d’une source digne de foi. Si cette décision a été prise, c’est pour sanctionner les deux clubs algérois, l’USMA et l’USMH, après tous les incidents qui se sont produits samedi passé en marge du derby des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Après avoir étudié le dossier, les membres de la commission de discipline ont donc infligé une

sanction d’un match à huis clos pour le club de Soustara. Son adversaire, lui, en a pris quatre. Le club usmiste jouera donc pour la deuxième fois depuis le début de la saison à Bologhine devant des gradins vides. La première fois, ce fut face au CSC. Les coéquipiers de Bouchema, auteur de l’unique réalisation de son équipe lors de cette partie, se sont neutralisés face à leur hôte sur le score nul d’un but partout.

Pourtant, les Usmistes n’ont fait que se défendre…
Cette décision prise par les hautes instances

d’infliger un match à huis clos au club de Soustara n’a pas été du goût des amoureux du club. Selon ces derniers, l’USMA ne mérite pas une telle sanction, pour la simple raison que les supporters n’ont rien fait de grave par rapport à ceux d’El Harrach. Toujours selon eux, même si les supporters ont mal réagi, il faut savoir qu’ils n’ont fait que se défendre, après avoir été pris pour cible par ceux de l’autre galerie qui n’avaient d’ailleurs pas hésité à les attaquer dans la tribune qui leur était réservée. Livrés à euxmêmes en l’absence du service d’ordre, ils étaient obligés de se défendre et c’est ce qui les

a contraintsd’arracher quelques sièges pour les balancer à leur tour sur les Harrachis.

Le huis clos arrange les joueurs
S’il y a une partie pour laquelle le huis clos a été une bonne nouvelle, c’est bien les joueurs. En effet, pris à partie alors qu’ils allaient quitter le stade samedi passé, les protégés de Meziane Ighil, dont les retrouvailles avec les supporters s’annonçaient chaudes, joueront sans pression face au club kabyle. Seule une victoire pourrait calmer les supporters en colère.

A. C.

Les Rouge et Noir fuient la pression
Programmée dans un premier temps au stade Omar-Hamadi, la première séance d’entraînement de la semaine a eu lieu en fin de compte à la caserne de la Protection civile de Dar El Beïda. Si une telle décision a été prise par les responsables du club, c’est pour fuir la pression mais aussi éviter toute mauvaise surprise, surtout après avoir eu vent que certains supporters, mécontents, n’allaient pas hésiter à faire un saut à Bologhine pour mettre les points sur les i avec certains éléments qui n’ont pas été, selon eux, à la hauteur de la confiance placée en eux et des sacrifices faits jusque-là, que ce soit par eux ou les dirigeants. N’ayant pas apprécié que leur club favori sorte de la coupe face à l’USMH, certains ne semblent pas prêts à tourner la page de sitôt, et c’est ce qui a contraint les membres du staff technique à changer le lieu de la reprise, après avoir eu l’accord de la direction. En prenant une telle décision, Meziane Ighil et ses protégés ont fui la pression en s’entraînant loin des regards des supporters en colère.

S’estimant lésés par M.Haïmoudi face à l’USMH, les dirigeants de l’USMA ne comptent pas se taire, après tout ce que leur équipe à Joint par nos soins juste après la confirmation de cette information, Revécu lors de son dernier match disputé au bouh Haddad a défendu son équipe, en nous déclarant : «Ils pouvaient sanc- stade olympique. En effet, nous avons appris que les responsables attendent le retour de tionner l’USMH sans nous infliger à nous aussi une sanction. Je pense que Mohamed Raouraoua au pays pour prendre nous n’avons rien fait pour mériter d’être suspendus. La décision est prise. attache avec lui et lui remettre un rapport Nous allons jouer notre match en espérant que tout se passera bien pour nous», sur l’arbitre international qui n’a pas été dira-t-il pour conclure. correct selon eux, privant le club de Soustara d’un but valable et A. C. d’un penalty.

pu sanctionner l’USMH sans nous infliger une telle sanction»

Rebouh Haddad «Ils auraient

L’USMA saisira directement Raouraoua

Alors que Laïfaoui et Feham sont out

n plus de Laïfaoui et de Feham, déjà out pour le prochain rendez-vous de leur Ce n’est en fin de compte ni du équipe, Farouk Chafaï, lui, est incertain. En effet, souffrant d’une blessure au péroné ni du genou que Mohamed niveau du dos, c’est aujourd’hui que le jeune défenseur central sera fixé. Boualem a été opéré, mais de la cheville. Déjà privés des services de plusieurs joueurs, un forfait ne devra que comPrévue dans un premier temps pour avantpliquer la situation des Usmistes et de leur coach qui devra trouver des solutions à hier, ce n’est qu’hier mardi que le milieu de même de pallier les absences, avant d’aborder le prochain rendez-vous prévu pour terrain offensif a subi l’intervention chirurgicette fin de semaine. cale. Cette opération a eu lieu à la clinique du professeur Zemmouri. Ce qui pourrait permettre au n°10 de l’USMA de revenir Joint par nos soins hier après-midi, Farouk Chafaï, le défenseur un peu plus tôt que prévu, lui qui a central des Rouge et Noir, nous parle, dans cet entretien qu’il nous été annoncé out pendant au moins trois mois. a accordé, de l’élimination de son équipe face à l’USMH ainsi que

E

Chafaï incertain

Boualem opéré de la cheville

«Il faut vite remonter la pente»
des prochains rendez-vous de l’USMA.

Ayant un match important à disputer en fin de semaine face à la JSK, à l’occasion d’une rencontre pour le compte de la 24e journée de Ligue 1, les Rouge et Noir, troisièmes au classement, auront une occasion en or de récupérer la seconde place, à une seule condition bien sûr : gagner. Mécontents, les supporters doivent se montrer compréhensifs vu que l’équipe a été éliminée de la coupe et qu’il est inutile de s’en prendre aux joueurs, du moment que cela ne changera pas la donne. Toujours en course pour une place sur le podium, les amoureux du club doivent, malgré tout, continuer à soutenir leur cher club, en attendant des jours meilleurs.

Les supporters doivent se montrer compréhensifs

Après avoir eu droit à plus de 48h de repos, c’est hier dans l’aprèsmidi que la reprise des entraînements a eu lieu. Privé des services de plusieurs joueurs, le premier responsable à la barre technique a donc dirigé cette séance dans une ambiance morose, ce qui est normal après que le club eut quitté une compétition que tout le monde, du côté de Soustara voulait, à savoir le trophée.

Ambiance morose…

A. C.

Alors Farouk, quelles sont vos nouvelles ? Je vais plutôt bien. Là, je viens de terminer les soins. Ressentant des douleurs au niveau du dos, je me suis déplacé à Bologhine où j’ai été pris en charge par le staff médical. Etes-vous concerné par la reprise ? Non. Je ne vais pas m’entraîner. Je crois que je dois me rendre au stade mardi pour être fixé. Seriez-vous d’attaque contre la JSK ? Franchement, je ne sais pas. Aucune idée. Comme je viens de vous le dire, j’attends d’être ausculté par le médecin du club, avant de savoir si je pourrai être présent ou pas face au club kabyle. Je sais que mon équipe sera privée de plusieurs éléments, donc j’espère me remettre à temps sur pied afin d’être disponible pour cette rencontre. Avec le temps, avez-vous digéré votre élimination de la coupe ou pas ? C’est difficile d’accepter une telle défaite. Je crois qu’il ne fallait pas arriver à la série de tirs au but, et

même aux prolongations. Il fallait les battre pendant les 90’, mais malheureusement nous n’avons pas pu le faire, c’est dommage. La déception fut grande à la fin du match, ce qui est normal. Je crois que seuls de bons résultats nous permettront de tourner la page une fois pour toutes. Selon vous, qu’est-ce qui n’a pas marché ? Franchement, je me pose toujours la question. Pourtant, nous avons les meilleurs joueurs du championnat. Il faut seulement voir ce que Djediat, Boumechra, Lemmouchia et les autres ont fait lors de l’exercice précédent. Nous étions motivés. Nous aurions voulu gagner, mais au final nous n’avons pas pu atteindre notre objectif. Peut-être que c’est à cause de la pression. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous sommes tous déçus. Nous demandons pardon à nos supporters. D’après vous, y avait-il penalty sur Feham ou pas ? J’étais loin de l’action et puis je ne l’ai pas revue à la télévision, donc je ne pourrai pas vous répondre. Le prochain match face à la JSK se jouera à huis clos. Est-ce que vous préférez jouer devant des gradins

Branci en vides ou regroupement bien dedu 7 au 9 vant Boukhalfa Branci devra prendre votre public ? part, à l’instar de tous les entraîneurs des gardiens de but des Perclubs des Ligues 1 et 2, à un sonnellestage qui s’étalera du 7 au 9 du mois courant. Ce stage ment, je aura lieu à Sidi n’ai pas un Moussa. choix particulier. Avec ou sans nos supporters, nous sommes obligés de réagir. Nous sommes dos au mur, il reste quelques matchs, il faut les jouer comme des matchs de coupe. C’est vrai que la mission pour remporter le titre est difficile, mais nous allons quand même faire le nécessaire pour remonter la pente, à commencer par le match de ce week-end contre la JSK. L’équipe sera privée des services de plusieurs éléments. Que comptezvous faire pour pallier ces absences ? Le groupe est composé de plusieurs joueurs. J’espère que ceux qui seront disponibles réussiront à offrir un bon résultat au club. Il nous reste quelques jours avant d’aborder cette rencontre, nous allons en profiter pour apporter les retouches nécessaires. Entretien réalisé par Adel Cheraki

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

dont un avec sursis pour El Harrach
uatre matches de suspension dont un avec sursis pour l’USMH et une amende de 100 000 DA. Tel est le verdict de la commission de discipline de la LNF qui a traité avant-hier l’affaire du match des quarts de finale USMH-USMA et les incidents ayant émaillé cette rencontre. La formation de l’USMH jouera donc ses trois prochains matches à domicile sans ses supporters. Attendue avec beaucoup de curiosité, la décision de l’instance chargée de la gestion de la compétition est finalement tombée hier après-midi, à savoir une suspension de trois matches à huis clos en plus d’un match avec sursis. Si l’on tient compte du fait qu’il reste deux matches à jouer au stade Lavigerie, à savoir face à la JSMB, et l’ASK, on peut dire que la formation harrachie terminera la saison à huis clos

Quatre matches de suspension

Coup ferme USMH

05

Q

USMH-CRB en public

programmé en nocturne.»

Par ailleurs, le derby USMH-CRB de la 29e journée se jouera en public, étant donné que la formation harrachie aura purgé trois matches fermes à huis clos à savoir le MCA(24e journée), JSMB (26e journée ) et enfin l’ASK (27e journée). Donc le derby face à Belouizdad se jouera en présence des supporters des deux équipes

«A Lavigerie on a perdu quatre matches cette saison et il ne s’est rien passé»
De son côté, Fayçal Bensemra, qui avait été le représentant de l’USMH dans l’audition de la partie harrachie à la ligue, a tenu à défendre son club contre cette sanction sévère : «Je considère cela comme une injustice et je vais vous dire pourquoi. D’abord, nous étions contre le choix du stade du 5Juillet pour abriter cette rencontre. En tant que club premier tiré, on avait le droit de choisir le terrain pour ce match des quarts de finale. Si on nous avait laissé le choix, on aurait pris nos dispositions pour assurer la sécurité comme nous l’avons fait depuis le début de saison au stade Lavigerie. Je vous rappelle que nous avons perdu quatre matches à domicile cette saison et rien ne s’est passé. Pour l’instant, c’est tout ce que j’ai à dire en attendant la réunion du conseil d’administration que se tiendra demain.» N. R.

Mana : «La sanction est trop sévère, on fera appel»
Dès l’annonce de la décision de la commission de discipline de la LNF, nous avons tenté de contacter le président Laïb, mais ce dernier était injoignable sur son portable. Nous avons ainsi appelé Abdelkader Mana, le porte-parole officiel du club. Surpris, l’ancien président de l’USMH nous dira : «La sanction est trop sévère et on ne se taira pas. Nous allons faire appel auprès des instances concernées pour revoir cette sanction que je trouve trop sévère. Le choix du stade 5-Juillet n’est pas le nôtre. C’est un terrain neutre où un club ne peut pas assurer la sécurité, surtout quand le match est

Doukha, Ziane Chérif et Legraâ absents face au MCA
ll Azeddine Doukha ne pourra pas participer au derby contre le MCA. La Ligue nationale de football vient de lui infliger un match de suspension pour contestation de décision. Le joueur en question devra s’acquitter d’une amende de 20 000 dinars. Idem pour Ziane Chérif et Mohamed Legraâ, tous deux expulsés lors du match des quarts de finale contre l’USMA. Ces trois joueurs seront contraints de purger leur match de suspension. Ils seront donc absents face au MCA

Alors que les derbys domiciliés au stade du 5-Juillet n’étaient pas concernés jusque-là par les sanctions du huis clos infligées aux clubs fautifs, le match USMH-MCA se déroulera sans la présence du public. Contacté par nos soins, le président de la LFP, Mohamed Kerbadj, nous expliquera : «Le stade du 5-Juillet est cette fois concerné par la sanction du huis clos parce que les incidents ont eu lieu dans ce stade», dira tout simplement le président de la LFP. Le milieu de terrain, Islam Tatem, ne veut en aucun cas rater le derby face au MCA. Même s’il s’est légèrement blessé au mollet, le joueur affirme qu’il peut reprendre sa place normalement lors du prochain match contre le MCA. «C’est vrai que j’avais contracté une légère blessure à Chlef contre l’ASO, mais cela ne m’a pas empêché de participer au quart de finale contre l’USMA. D’ailleurs, je pense même être présent pour le match qui nous opposera au MCA», nous

Kerbadj «Voici pourquoi USMH-MCA se jouera à huis clos, au 5-Juillet» «Face au MCA, ce sera sûrement un tout autre match »
dira-t-il. L’ex-Usmiste estime qu’il s’agira d’un tout autre match comparativement à celui des quarts de finale. «C’est certain qu’il s’agira d’un autre match. C’est une compétition différente et nous savons que le MCA fera tout pour nous piéger mais nous avons

Bechouche
«Devant le Doyen, ce ne sera pas du gâteau»

ll

Tatem

F. A.
une revanche à prendre. Néanmoins, nous avons un objectif à atteindre, gagner et maintenir la distance avec nos poursuivants. Nous avons l’occasion de jouer au 5-Juillet à Alger, nous ferons en sorte d’en profiter. Il faut tout de même rester très vigilants car les matches ne se ressemblent pas. On s’attend à ce que le match face au Mouloudia soit peut-être plus dur», nous avouera Tatem.

Griche : «Prêt à reprendre ma place»
ll Mis sur le banc des remplaçants contre l’USMA, Griche, le capitaine de l’équipe harrachie, devrait reprendre sa place au centre de la défense pour pallier la défection de Ziane Cherif, suspendu. Interrogé à propos d’une éventuelle titularisation face au MCA, Griche nous a déclaré : «Je suis prêt à reprendre ma place dans l’équipe et je jouerai là ou l’entraîneur aura besoin de moi. Je suis polyvalent et, de ce fait, je n’ai pas une préférence pour un poste bien précis. De mon côté, cela ne posera aucun problème. Je ne vous cache pas que j’ai une grande envie de jouer, et si l’entraineur me fait confiance, je ferai tout pour être à la hauteur».

Bounedjah «Nous sommes très motivés
On suppose qu’il y a une bonne ambiance au sein du groupe, n’est-ce pas ? Effectivement. La qualification à la demi-finale a donné une plus grande motivation au groupe.  D’ailleurs, vous avez dû remarquer la volonté affichée par les joueurs en perspective de notre prochain rendez-vous face au MCA. Justement, votre prochain rendez-vous c’est face au MCA, une équipe que vous connaissez bien… Certes, on a une idée sur notre adversaire, mais cela ne peut servir de référence. Les matches ne se ressemblent pas tous. Comment alors se présente pour vous cette rencontre ? Elle se présente plutôt bien si l’on en juge par rapport à l’ambiance qui règne dans le groupe. On comprend par là que vous êtes décidés à enchaîner avec une victoire… Effectivement. Il n’y a même aucun doute à cela. Le groupe est très motivé pour arracher une victoire, que ce soit le MCA ou une autre équipe. La rencontre sera certes difficile, mais on a les moyens de gagner, j’en suis même sûr. Devant notre public, nous serons mieux armés sur le plan psychologique que notre adversaire. Comment comptez-vous procéder ? Notre souci, c’est la victoire. Il est donc clair que nous allons jeter toutes nos forces en attaque pour sortir victorieux de cette confrontation. Malgré la difficulté de la tâche, vous semblez très confiant… Effectivement, et puis je ne suis pas le seul, tous mes coéquipiers le sont. Maintenant il faut aussi savoir que le MCA est un adversaire à prendre très au sérieux, et qui peut, grâce à ses individualités, nous créer beaucoup de problèmes. Cela ne nous fait pas peur, car Il n’y a que le terrain qui détermine la valeur d’une équipe. Votre équipe paraît très ambitieuse cette saison, c’est un bon signe, n’est-ce pas ? Cette saison, comme l’année dernière, on a une bonne équipe et un entraîneur qui veut la perfection. C’est toujours bien de travailler avec lui. Ce qui est bien à El Harrach, c’est qu’on joue avec moins de pression par rapport à d’autres équipes qui briguent le titre. Cette situation nous met davantage en confiance. Sur le plan personnel, vous êtes en train de réaliser une exceptionnelle. A quoi est due cette grande forme ? Vous savez, p e r s on n e l l e ment, je suis convaincu que quand le moral est au beau fixe   le joueur retrouve une certaine volonté et l’envie de jouer. En ce qui me concerne et Dieu merci, je ne me suis jamais senti aussi volontaire et déterminé que cette saison. Cela est dû, bien entendu, aux bonnes conditions dans lesquelles nous évoluons. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

La direction de l’USMH précise
ll Suite à notre article intitulé «Bensemra régularise les joueurs», la direction de l’USMH a réagi pour apporter une précision qui paraît importante, du moins pour le comité directeur. En fait, cette information qui nous a été donnée par une source proche de la direction du club n’est pas totalement fausse. Mais ce que la direction a voulu préciser, c’est que Bensemra n’a pas payé les joueurs de sa poche, mais avec l’argent du club.

Pour leur second derby en l’espace d’une semaine, les Jaune et Noir sont appelés à confirmer leur bonne forme actuelle et leurs bons résultats de ces dernières semaines, mais surtout engranger trois nouveaux points qui leur permettront de se rapprocher un peu plus du trio de tête. Ayant six points de retard sur le leader, l’USMH espère accentuer sa remontée au classement. Une telle éventualité passera impérativement par un succès contre le MCA, ce weekend. «Notre objectif en championnat, c’est d’arriver à 50 points. Cela ne peut être effectif qu’en cas de succès dans les derbys et dans les matches à domicile. Sinon nous devons impérativement ramener des points de l’extérieur et ce ne sera pas aussi facile maintenant que le championnat tire à sa fin. Pour cela, nous avons demandé aux joueurs de rester concentrés et de redoubler de vigilance. Cela leur permettra d’aborder la rencontre avec beaucoup d’atouts», soulignera Bechouche. Même si sur le papier les deux équipes paraissent de même valeur, sur le terrain, les Banlieusards partent légèrement favoris. Le staff technique a axé son discours sur la vigilance et la concentration. «Ce sera un match extrêmement difficile pour les deux équipes. Il le sera davantage pour nous, car nous aurons en face une équipe en quête de points pour assurer son maintien. Donc, je reste persuadé que nous aurons à affronter une équipe très volontaire», nous dira le coach adjoint harrachi. N. R.

06

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup de force JSK
Elle aura lieu cet après-midi à 16h
Le sit-in est maintenu pour aujourd’hui à 14h

Hannachi défie Yousfi et confirme la tenue de son AG
compte porter l’estocade cet après-midi en fermant la porte du bureau à ceux qui ont abandonné le club durant des années et qui prétendent aujourd’hui être membres de l’assemblée. De plus, Yousfi sait qu’en tant que membre exclu de l’assemblée, il ne pourra se porter candidat à la présidence du club, chose qui risque de chambouler son plan d’attaque. points concernant la nouvelle année.

Le projet des Espagnols en débat
Parmi les points qui seront abordés avec les membres de l’assemblée, le premier responsable du CSA et de la SPA étalera le projet du nouveau partenariat avec les Espagnols. Pour rappel, la société espagnole qui se charge de la construction du nouveau stade envisage de construire un centre d’affaires pour le club, ainsi qu’une banque et plusieurs locaux et appartements. Le projet prendra plusieurs années. Toutefois, la présence du DG de la société en question cet après-midi n’est pas encore acquise, du moment qu’il n’a pas le droit d’assister à l’AG.

Toutes les invitations ont été envoyées aux membres de l’assemblée
Et afin de faire les choses dans les règles, nous avons appris que chaque membre de l’assemblée a reçu son invitation il y a quelques jours. Sans pour autant avoir le nombre exact, on parle de 40 à 60 invitations envoyées. La direction a reçu par la même occasion autant de réponses favorables pour l’assemblée de cet après-midi. Un nombre important d’anciens joueurs et d’ex-dirigeants est donc attendu.

Evoquer l’avenir de la JSK
Face au mouvement d’opposition qui frappe le club depuis plusieurs semaines, le président Hannachi évoquera avec les membres de l’assemblée l’avenir de la JSK. D’après ses proches, Hannachi ne compte pas baisser les bras. Il estime que ses opposants ne se basent sur rien et que le temps était venu pour que les gens fassent la différence entre les amoureux du club et les opportunistes. A. A.

La réunion qui devait regrouper une délégation de la commission de réflexion et le DJS de Tizi, hier au siège de la direction, n’a pas eu lieu comme prévu. En effet, les membres de la commission de réflexion ayant appris que la DJS a donné son accord à la JSK pour tenir son AGO bien qu’ils l’estiment non conforme à la réglementation en vigueur en matière d’organisation des AG des associations sportives. Par ailleurs, les membres de la commission de réflexion n’ont pas compris pourquoi la DJS a donné son aval pour sa tenue, alors que les textes sont clairs dans ce sens, c'est-à-dire que les responsables de la JSK devaient saisir l’organe de contrôle, la DJS, au minimum quinze jours à l’avance et préparer des brochures à distribuer aux membres de l’AG dans le même temps pour qu’ils prennent connaissance des bilans à présenter pour pouvoir s’exprimer le jour de l’AG.

La commission de réflexion n’a pas rencontré le DJS hier

La réunion de préparation du sit-in a eu lieu à 17h
Par ailleurs, la commission de réflexion a tenu une réunion hier à 17h à Tizi Ouzou pour discuter justement des modalités d’organisation du sit-in. Au cours de la réunion, les membres de la commission ont appelé les anciens joueurs, les anciens dirigeants et tous les supporters à se présenter cet après-midi devant le siège du club pour contester dans le calme la tenue de l’AGO qui, selon eux, est illégale et non conforme à la réglementation. A. Y.

près une semaine de spéculations, l’assemblée générale aura bel et bien lieu cet après-midi. C’est finalement le président, Mohand Cherif Hannachi, qui a eu le dernier mot face à ses opposants qui estiment que l’AG est illégale. Pas plus tard qu’hier matin, les membres de la commission de réflexion ont pris la décision de ne pas rencontrer le

A

DJS du fait que l’assemblée était maintenue. De nombreux observateurs estiment que Hannachi a réservé sa meilleure réponse à l’opposition après une semaine d’attaques sans fin. Pis encore, Yousfi, en compagnie de certains anciens joueurs, qui avaient prévu de se déplacer aujourd’hui au siège du club, n’auront pas le droit d’assister à ladite AG, leur nom ne figurant pas sur la liste depuis plus de 15 ans. Hannachi

Bilan des 2 derniers mois de 2011 au menu
Lors de cette assemblée, plusieurs points seront débattus. Dans un premier temps, nous avons appris que Hannachi présentera le bilan des deux derniers mois de l’année écoulée, soit les mois de novembre et décembre. Une fois le bilan approuvé, le boss kabyle s’attaquera à d’autres

Mourad Yousfi : « On tiendra notre sit-in, l’AGO ne doit pas avoir lieu »
Le président de la commission de réflexion, Mourad Yousfi, s’est, lui aussi, exprimé à propos de l’AGO que compte tenir aujourd’hui la JSK : «Elle est illégale du moment qu’elle n’est pas organisée conformément à la loi. Nous sommes dans un pays de lois et la réglementation ne doit pas être bafouée. Tout le monde sait que pour convoquer une assemblée générale, il faut saisir qui de droit au minimum quinze jours auparavant alors que ce n’est pas le cas. Nous, en tant qu’anciens dirigeants et les anciens joueurs aussi, dénonçons énergiquement la tenue de cette assemblée. Notre sit-in est maintenu pour mercredi devant le siège de la JSK, et au président Hannachi d’assumer ses responsabilités». assister des figures emblématiques du club. Nous allons protester pacifiquement pour empêcher sa tenue dans le calme et sans violence.»

«Nous n’avons aucun problème personnel avec Hannachi, les supporters ne veulent plus de lui à la tête du club»
«Que tout le monde sache que nous n’avons aucun problème personnel avec le président Hannachi. Mais lorsqu’il s’agit de parler de la JSK, il est de notre devoir de dénoncer sa gestion. Moi, au même titre que les membres de la commission de réflexion, sommes désignés par des ex-dirigeants et ex-joueurs du club pour les représenter dans la commission. Nous ne sommes pas des assoiffés de pouvoir, nous sommes venus régler la situation. Le jour où la JSK sera remise sur les rails, chacun de nous retournera à ses occupations. Seulement, les supporters de la JSK ne veulent plus de lui à la tête du club. Voilà la situation actuelle.»

cette polémique autour de la commission de réflexion née suite à la crise que vit la JSK. Aussi, je veux ajouter que Miloud Iboud et moi sommes deux anciens présidents de la JSK élus et sommes légitimes et il est un devoir pour nous d’intervenir lorsque le club va mal.»

« Comment ose-t-il fermer les portes de l’AG devant Fergani, Iboud, Menad, Saïb, Kamel Abdeslam et les autres et inviter un Espagnol qui va construire un centre commercial ?»
Yousfi dira en guise de conclusion : «C’est malheureux que la liste de l’AG d’un aussi glorieux club comme la JSK soit réduite à une dizaine de personnes. Le président Hannachi a tout simplement fermé la porte de l’AG devant des figures emblématiques qui ont tant donné à la JSK, comme Ali Fergani, Miloud Iboud, Kamel Abdeslam et tous les autres anciens joueurs et dirigeants pour ouvrir la porte à un soi-disant industriel espagnol qu’on n’a à ce jour pas vu. Il l’invite parce qu’il va construire à Tizi un centre commercial comme si en Kabylie nous n’avions pas d’entreprises qualifiées pour le faire».

«Cela fait un mois que nous avons saisi le wali, aucune suite n’a été réservée à notre courrier»
«Quelques jours après la création de la commission de réflexion, nous avons saisi le wali. Nous lui avons adressé un courrier officiel dans lequel nous lui avons décrit la situation. Nous l’avons aussi sollicité pour qu’il intervienne, malheureusement nous n’avons, à ce jour, pas reçu de réponse.»

«Nous appelons les supporters à protester pacifiquement et dans le calme»
«Je tiens à préciser une chose très importante : la commission de réflexion est composées de gens sages, d’anciens dirigeants et d’anciens joueurs. Notre appel au sit-in s’inscrit dans le souci de refuser que la direction actuelle bafoue les lois de la République. Il est hors de question de tenir une assemblée à laquelle ne vont pas

«Iboud et moi sommes deux anciens présidents élus, nous sommes légitimes»
«Je ne vois pas l’utilité de toute

«Nous avons sollicité Hannachi pour étudier les solutions, il a carrément fermé les portes»
«Nous avons aussi pris attache avec le président Hannachi pour

discuter avec lui et étudier dans le fond la situation dans laquelle est plongée la JSK. Malheureusement, ce dernier n’en fait qu’à sa tête, refusant de nous recevoir. Il a fermé les portes du dialogue, à lui d’en assumer toutes les conséquences !» A. Y.

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup sûr JSK
Intervenant sur le plateau de Berbère TV avant-hier

07

Saïb dénonce «A un mois de la fin de
saison, certains joueurs n’attendent que la dernière journée pour partir ailleurs»

I

nvité sur le plateau de l’émission sportive de Berbère TV avant-hier soir, l’ancien international de la JSK, Moussa Saïb, est revenu, une nouvelle fois, sur la vie quotidienne de son ex-club. A sept journées de la fin de l’exercice, il pense que la JSK n’a encore pas assuré complètement sa survie en Ligue 1. Pour lui, ce qui reste comme matches est plus difficile encore et les joueurs n’ont pas le droit à l’erreur. Par ailleurs, pour celui qui a entamé la saison avec la JSK avant d’être limogé, pense que certains joueurs n’ont plus la tête à jouer et n’attendent que la fin de saison pour changer d’air : «J’ai appris que certains joueurs ont déclaré qu’avec 31 points, la JSK ne risque pas la relégation. Or, ils oublient qu’il reste encore sept matches très serrés avant la dernière journée. Au vu du classement actuel et des matches qui attendent la JSK, je peux vous assurer que rien n’est encore joué et la mobilisation doit être de mise. Malheureusement, je le déplore d’ailleurs, certains joueurs n’ont plus la tête au club et songent déjà à leur avenir personnel. A un mois de la fin de cet exercice, certains n’attendent que la dernière journée pour prendre leurs valises et ce n’est pas logique. La JSK doit d’abord être sauvée.»

«Certains ne sont pas conscients du danger qui menace le club»
L’ex-entraîneur de la JSK n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour dénoncer le comportement de certains joueurs en cette fin de saison : «Je trouve anormal que des joueurs se permettent de s’absenter sans que personne ne s’explique avec eux au niveau de la direction. En tout cas, je ne vois pas les réactions des dirigeants d’une manière officielle sur ces absences répétées qui nuisent au travail du staff technique. A sept matchs de la fin de l’exercice, des joueurs boudent les entraînements, c’est malheureux ! J’ai l’impression que certains d’entre eux ne mesurent pas le danger qui guette le club, à savoir la relégation en Ligue 2. Et ce n’est pas impossible au vu du classement actuel.»

hausser le ton avec son entraîneur en chef, c’est nouveau à la JSK ! Je me demande s’il y a vraiment un conseil de discipline qui réagit à toute cette situation nuisible et qui porte atteinte à l’image du club. Les responsables doivent intervenir et ne pas ouvrir de brèches.»

«Il reste encore sept matches, la JSK n’est pas encore à l’abri d’une mauvaise surprise»
Pour ce qui est de l’avenir du club, Saïb enchaîne : «Il reste encore sept matches, deux périlleux déplacements chez l’USMA et le CSC, les joueurs doivent bien se mettre dans leur tête qu’il est strictement interdit de continuer à perdre des points. Il faut arracher le maximum de points et ne pas attendre la dernière journée pour assurer la survie en Ligue 1 comme ce fut le cas l’an dernier. La JSK n’est pas encore à l’abri».

«Karouf doit s’imposer et ne pas fermer les yeux sur aucun écart disciplinaire de plus»
Pour ce qui est des écarts disciplinaires enregistrés depuis quelque temps au sein de l’effectif de la JSK, Saïb dira : «La JSK n’est pas ce qu’elle était par le passé en matière de discipline. Nous sommes en train de vivre une situation dont jamais vous ne trouverez trace dans le riche parcours du club. La JSK est réputée pour être un exemple pour toutes les autres formations en matière de rigueur et de discipline. L’entraîneur actuel, Mourad Karouf, doit s’imposer encore plus et frapper d’une main de fer contre tout manquement à la discipline. Il ne doit plus tolérer aucun autre écart disciplinaire de plus dans l’intérêt de la vie interne de son groupe».

«C’est légitime que les supporters soient inquiets, ils gardent encore en tête le scénario de l’an dernier»
Evoquant l’inquiétude des supporters en cette dernière ligne droite, l’ancien Auxerrois ajoute : «Je comprends parfaitement la crainte des supporters de voir la JSK passer à côté du sujet. C’est légitime de ressentir ce sentiment. Les supporters de la JSK sont inquiets parce qu’ils gardent encore en tête le triste scénario de la saison écoulée où la JSK a dû attendre la dernière confrontation face au MCA, pour arracher le point qui manquait pour rester parmi l’élite. Il y avait bien des matches avant et l’on a tous cru qu’on n’allait pas attendre l’ultime journée, mais les mauvais résultats se sont enchaînés et il a fallu retenir son souffle jusqu’à la fin. C’est ce scénario que les fans du club ne veulent pas voir se reproduire». Synthèse de L. A.

«Je déplore l’absence d’un conseil de discipline»
«On a assisté ces derniers temps à plusieurs écarts disciplinaires, que ce soit chez les seniors ou même en équipe espoirs, où un joueur a osé

comme l’a été Hannachi envers nous»
L’attaquant de la JSK, Nabil Hemani, a affiché un grand optimisme pour la prochaine rencontre de championnat face à l’USMA. Le joueur en question estime que la JSK n’a rien à perdre et doit jouer le tout pour le tout. Hemani nous a fait savoir par la même occasion que le discours du coach, Karouf, fut extrêmement motivant à la reprise des entraînements, ce qui leur a permis de se préparer avec un moral au beau fixe. Vous avez entamé le travail samedi dernier en prévision du match de l’USMA. Dans quel état d’esprit préparezvous ce RDV ? Ce qui me réjouit le plus, c’est que le groupe a un excellent moral. Le fait de ne pas avoir joué de rencontre ce week-end nous a permis de nous ressourcer. Ce fut l’occasion pour les uns de prendre du recul et pour d’autres d’effectuer des soins. Cela concerne bien évidement les joueurs blessés. Je pense que cette mini trêve est vraiment tombée à pic. Voulez-vous dire que le groupe a repris petit à petit la confiance perdue ? Oui, heureusement d’ailleurs. Le discours du coach à la séance de reprise fut très motivant. Il a su trouver les mots justes pour nous redonner la joie de jouer. Je pense qu’il a raison quand il nous dit qu’on doit jouer le tout pour le tout. Pour cela, on doit seulement évacuer la pression négative. C’est l’avis de l’ensemble de mes partenaires. C’est la raison pour laquelle j’estime que le groupe se porte bien. Pourvu que ça dure le plus longtemps possible. Tout le monde parle de revanche face à l’USMA. Estimez-vous que c’est le bon terme à utiliser ? Je pense qu’on parle beaucoup plus de revanche par rapport à notre élimination de Coupe d’Algérie. C’est normal tant que ça reste une revanche saine. C’est ce genre de défi qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes. Pour ma part, je pense qu’il est préférable de se fixer un objectif et de parler de revanche plutôt que de se déplacer à Alger dans la peau d’une victime. Certes, l’USMA se trouve en meilleure position que nous, mais ce n’est pas une raison de baisser les bras. Je tiens aussi à ajouter un point très important. Lequel ? Je tiens à dire qu’on doit se ressaisir ne serait-ce que pour le président Hannachi qui a toujours été correct avec nous. Il a tout fait pour nous mettre dans les meilleures conditions et ce serait ingrat de notre part de laisser tomber l’équipe. La JSK ne rétrogradera pas en Ligue 2, en tout cas pas avec nous. Il s’agit de l’histoire de ce club mais aussi de notre réputation. Je ne veux pas que mon nom soit associéé à une telle catastrophe. On sauvera la JSK. Vous avez raté le match du MCO pour cause de suspension. Pensez-vous pouvoir retrouver votre place ce samedi ? Il est vrai que je n’ai pas joué le match précédent. Dommage, car j’aurais souhaité prendre

Hemani : «On doit se comporter en hommes,
part à cette rencontre. Maintenant, je suis prêt à reprendre ma place face à l’USMA et retrouver surtout mon efficacité devant. On fera de notre mieux pour réapprendre à gagner à l’extérieur, d’autant plus que nous n’avons ramené aucune victoire en dehors de Tizi depuis l’entame de la phase retour. Il ne vous manque que 7 points pour assurer le maintien. A 7 journées de la fin, pensez-vous que c’est jouable ? Croyez-moi que nos objectifs sont bien plus au-dessus des 7 points. On ne vise pas le maintien mais plus que ça. On essayera d’empocher le maximum de points possible à partir de samedi prochain. Il nous est interdit de perdre une nouvelle fois. Personnellement, je suis très optimiste même si de nombreuses personnes pensent le contraire. On mettra tout notre savoirfaire pour terminer sur une bonne note. Entretien réalisé par M. L.

«Nous n’avons aucune excuse car on ne manque de rien»

Anniversaire
C’est aujourd’hui le 4 avril 2012 que notre adorable poupon Mohamed Lamine LALIAM souffle sa deuxième bougie. En cette heureuse occasion son papa Hacène et toute sa famille lui souhaitent un joyeux anniversaire et une longue vie.

08

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Pour meubler l’arrêt que le championnat national a observé à cause des quarts de finale de la Coupe d’Algérie, le technicien kabyle a jugé utile de programmer deux matchs amicaux contre les espoirs de la JSK et ce, pour permettre aux joueurs de renouer avec la compétition et préparer convenablement le prochain déplacement à Bologhine. Contacté par nos soins, l’arrière droit, Belkacem Remache, a tenu à nous dire que tous les matchs restants jusqu’à la fin de saison sont difficiles et non pas seulement celui de l’USMA. Selon lui, les joueurs doivent se donner à fond jusqu’au dernier souffle pour pouvoir décrocher une place honorable.
Après quelques jours d’entraînement, l’entraîneur en chef de la JSK vous a programmé une seconde joute amicale contre l’équipe espoirs de la JSK. Comment s’est déroulée cette rencontre ? Tout d’abord, je tiens à vous dire que c’est toujours bien de retrouver la compétition après une semaine d’arrêt que le championnat national a observé. Sincèrement,

Remache : «Tous les matchs qui nous restent sont difficiles»
nous avons bien profité de cette seconde joute amicale pour corriger toutes les lacunes et sir notre pari et prendre notre revanche. Nul doute que cette empoignade s’annonce très difficile, du moment que nous allons affronter une bête blessée qui s’est fait éliminer de la Coupe d’Algérie. Nous sommes persuadés que les joueurs de l’USMA livreront cette partie à mille à l’heure, pour éviter un mauvais résultat qui leur coûtera très cher. Un match très important en championnat vous attend contre une équipe qui vous a éliminés de la Coupe d’Algérie, l’USMA en l’occurrence. Qu’avez-vous à nous dire làdessus ? Comme je viens de vous dire, l’élimination de l’USMA en Coupe d’Algérie sera une arme à double tranchant. Il se pourrait que ces derniers soient affectés comme ils peuvent être prêts à nous battre pour éviter une autre débâcle. Le plus important est que nous livrions cette rencontre sans faire trop de calculs. Un bon résultat face à l’USMA nous permettra de nous réconcilier avec nos supporters, et renouer avec les bons résultats. préparer convenablement notre prochain déplacement à Alger pour affronter l’USMA. Il nous reste encore quatre jours. Nous allons en profiter pour suivre à la lettre les consignes de l’entraîneur, et pourquoi ne pas surprendre les Rouge et Noir devant leurs supporters. Qu’avez-vous à nous dire sur le compartiment offensif qui s’est montré efficace lors des deux derniers matchs amicaux ? C’est toujours une bonne chose pour l’équipe que le compartiment offensif ait retrouvé son efficacité. Cela dit, nos attaquants entameront le match face à l’USMA avec un moral gonflé à bloc pour réusN’oubliez pas que même la JSK est amoindrie puisque à moins de trois jours de la rencontre, deux éléments essentiels sont toujours blessés, Rial et Sedkaoui... Tout à fait, les blessures peuvent handicaper l’équipe, car il s’agit de deux éléments essentiels. Mais je suis certain que si ces derniers ne sont pas prêts pour cette affiche, l’entraîneur trouvera certainement une solution pour les remplacer et incorporer des éléments qui peuvent apporter un plus. Il reste encore quatre jours avant le jour J. le staff technique pourrait les récupérer à temps. Que pensez-vous du reste du parcours où trois autres périlleux déplacements vous attendent ? Tous les matchs qui nous restent sont très difficiles. Nous n’avons pas trop le choix que de négocier rencontre par rencontre, et essayer de glaner le maximum de points. N’oubliez pas que le prochain déplacement qui nous mettra aux prises avec le CS Constantine se jouera sans la présence du public. C’est une opportunité pour nous de revenir avec un bon résultat et pourquoi pas une victoire. Entretien réalisé par Saïd D.

Coup dur JSK

4 février - 4 avril 2012…

Les Kabyles, deux mois sans victoire

L

e match face aux Usmistes s’approche et la tension monte d’un cran à Tizi Ouzou. Les coéquipiers de Salim Hanifi, qui ont pris part à deux rencontres amicales cette semaine, pour bien préparer leur déplacement à la capitale, reprendront cette matinée le chemin des entraînements après avoir bénéficié d’une journée de repos. Le peu qu’on puisse dire sur cette journée de championnat, c’est quelle s’annonce d’ores et déjà difficile pour le club kabyle qui devrait coûte que coûte éviter un autre mauvais résultat. Pour ceux qui ne sont pas à jour, la JSK n’a plus gagné en championnat depuis belle lurette. Les Jaune et Vert, qui ont été tenus en échec dernièrement par le MCO, traversent une situation des plus difficiles. Sachant que leur der-

nier succès remonte au 4 février dernier contre le WAT (2-0). Autrement dit, les coéquipiers de Nabil Hemani souffleront aujourd’hui leur deuxième mois sans le moindre succès. D’ailleurs, c’est pour cette cause que le premier responsable à la barre technique secoue à chaque occasion ses poulains pour qu’ils soient prêts pour le rendez-vous de samedi, où la défaite est interdite. Une défaite et trois nuls dans les quatre derniers matchs Depuis la victoire acquise face au WAT, les joueurs de la JSK n’ont pu faire mieux que d’enregistrer une défaite face à l’USMH au stade Lavigerie, et trois matchs nuls respectivement face aux MCEE, à l’ASK et le MCO. Dans les deux matchs livrés à domicile, les poulains de

Après Saïd Belkalem qui a contracté une blessure au niveau de la e le sujet du cheville lors du match manque d’assiduité à la JSK a face au MCO, l’internafait couler beaucoup d’e ncre tional Olympique, Abces deux dernières semain es derezak Bitam, qui avec les absences à répéti tion souffrait d’une blessure de joueurs tels que Metre f, au niveau des adducTedjar et Nessakh. Beau coup teurs, a ressenti cette estiment que ces absenc es sont semaine des douleurs la cause du relâchement de cerabdominales qui l’ont tains éléments qui n’ont plus poussé à rater même envie de poursuivre leu r misl’entraînement. Après sion avec le club kabyle . Toute fois, d’autres n’ont pas hés - des soins intensifs, le staff médical a réussi à remetité à tre sur pied les deux défenseurs, qui ont même parpointer du doigt la direct ion ticipé avant-hier, contre les espoirs. Seulement, le du club qui est la premi ère res- boulot des médecins semble loin d’être fini, puisque ponsable de cette situati on. Les deux autres joueurs souffrent toujours de différentes nombreux obser vateurs estiblessures. Il s’agit du capitaine Ali Rial et du milieu ment que quelle que soi t la sirécupérateur Kaci Sedkaoui. Alors que le premier, tuation dans laquelle se Mourad Karouf n’ont réussi trouve qui souffre d’une élongation à la cuisse, devrait la JSK, la direction ne do à glaner que deux points. it pas connaître la réponse de sa participation contre Pour pouvoir se racheter, il céder d’un cran aux cap rices l’USMA, demain à la reprise des entraînements, du faudra se montrer plus endes joueurs, et que la dis cipline treprenant au stade du 1ermoment qu’il a déjà pris part à quelques tours de du groupe doit rester un e prio- piste. Sedkaoui, qui souffre d’une double blessure, au Novembre pour finir le rité. Pour l’instant, et po championnat en beauté. ur ce mollet et au genou, devrait poursuivre les soins qui reste du parcours en Pour rappel, la JSK a encore Ligue jusqu'au jour du match pour pouvoir prendre une 1, le coach, Karouf, fait trois matchs à livrer à dode son micile. Deux contre les remieux pour maîtriser son décision finale. D’ailleurs, lors de notre entretien avec lui avant-hier, il nous a révélé qu’il préfère se soigner légables, à savoir le MCS et groupe, mais il est clair qu’il ne jour et nuit pourvu qu’il soit d’attaque face aux Usle NAHD, tandis que le pourra le faire seul à la barre miste samedi prochain. Parlons des solutions que l’endernier match sera contre technique. L’appui et le soutien traîneur en chef possède dans ces deux postes. Dans le le vice-champion d’Algérie de ses responsables est ind la saison passée, l’ASO iscas où Rial déclarerait forfait, plusieurs défenseurs pensable. Pour leur part, Chlef en l’occurrence. les sont aptes à prendre leur place à l’image de Bitam, qui joueurs doivent aussi fai Rappelons que ces résulre s’est rétabli, Assami qui a joué l’intégralité de la partie preuve de professionnali tats ne contiennent pas sme et contre les espoirs ainsi que Khellili qui désormais est l’élimination concédée en sauver le club de la reléga tion, prêt à reprendre la compétition. Concernant le cas Coupe d’Algérie contre car c’est de leur nom qu ’il s’agit Sedkaoui, Mourad Karouf alignerait à sa place, dans le l’USMA, un but à zéro. en premier. cas où il serait indisponible, l’Ivoirien, Madani Camara Au total, la JSK a concédé deux défaites et trois nuls A. C. aux côtés de Hocine El Orfi. en deux mois. S. Djoudi Saïd D.

La discipline du groupe doit rester une priorité Nul doute qu

Même si le club ne vit pas ses meilleurs moments

Trois jours pour récupérer Rial et Sedkaoui

Le staff médical est en course contre la montre

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup difficile ESS

09

uite au mouvement de grève déclenché par les joueurs, on est en droit de se demander si l’ESS n’offre pas une image déplorable aux yeux du monde sportif. A trois jours du match retour contre le Simba de Tanzanie pour le compte de la Coupe de la CAF, un match qui, rappelons-le, peut leur permettre de poursuivre l’aventure africaine, les joueurs sétifiens ont décidé de boycotter l’entraînement. Ils exigent le paiement intégral de leurs arriérés financiers. Les camarades de Delhoum ont ainsi refusé de s’entraîner. Une action préméditée et surtout prévisible. Les joueurs ayant à maintes reprises avertis la direction du club. De toutes les façons, ce que vit le club des Hauts Plateaux est aussi pathétique que surréaliste. Le club à l’agonie ! Ceux qui suivent de près le quotidien du club sétifien vous diront que l’état de crise dans lequel se trouve la direction sétifienne était finalement prévisible. Plusieurs indicateurs étaient au rouge depuis maintenant des mois et les résultats purement techniques, qui sont excellents, cachent mal un profond malaise financier. Ce n’est que parce que les joueurs ont consenti à maintes reprises à faire des sacrifices que cette crise n’a pas surgi plus tôt et cela aurait été un mal pour un bien. Les conséquences seront graves et surtout irréversibles car on se trouve en phase de dénouement en ce qui concerne les compétitions dans lesquelles est engagée l’ESS. C’était pratiquement inévitable Les joueurs de l’ESS, le leader de la L1 professionnelle, se sont mis en grève, il y a maintenant deux jours. Ils ont refusé de s’entraîner mardi et mercredi en raison des retards répé-

S

Aussi pathétique que surréaliste

La grève se durcit et aucune solution à l’horizon

tés dans le versement de leurs salaires et de certaines primes de match. Dans l’immédiat, l’équipe de l’ESS pourrait ne pas se présenter lors du match contre le Simba, ce vendredi. Si la décision de jouer cette rencontre est quand même prise, l’équipe sera privée de ses titulaires. Plusieurs salaires impayés Les joueurs n’ont pas perçu plusieurs salaires et surtout n’ont pas de certitude d’être payés d’ici au 30 juin, date officielle de la fin de saison. L’ESS est dans une situation financière très délicate. «L’Entente possède une histoire et fait partie du patrimoine de la région et du pays. Ce qui aurait dû être une chance pour le club n’a finalement été d’aucune utilité», a expliqué Serrar. La décision de geler les activités du club ayant été prise, jusqu’à nouvel ordre, aucune des catégories que compte le club ne jouera de match officiel ou amical. Tout a commencé au mois de janvier Les principaux responsables de l’APC, de la daïra et de la wilaya avaient invité, au mois de janvier dernier, les chefs d’entreprises qui pros-

pèrent dans la wilaya de Sétif. Onze d’entre eux feront honneur à cette invitation et il était convenu que chacun d’eux versent, au compte de l’ESS, la somme de 300 millions de centimes. Les chefs d’entreprises émettront une seule condition. Ils ont exigé que Serrar et Hammar s’acquittent de la même somme. Qu’à cela ne tienne, les deux responsables du club donneront aussitôt l’exemple. Six sur treize, le mauvais compte ! Six seulement des onze chefs d’entreprises auxquels il faut ajouter Hammar et Serrar tiendront leur promesse. Enfin, ce n’est pas exactement le cas pour trois d’entre eux. Ces derniers auront tôt fait de trouver divers subterfuges pour que les chèques qu’ils ont émis ne bénéficient pas à l’ESS. Au final, les caisses du club ne seront renflouées que par une somme qui dépasse de peu le milliard de centimes alors qu’elles devaient l’être, selon les promesses faites au wali, par près du quadruple de ce montant. De la démagogie, en veux-tu-en-voilà ! Et pourtant, ils en ont tenu des

beaux discours ces soi-disant bailleurs de fonds, en présence du wali de Sétif et sur les ondes de radio Hidhab. «L’ESS est la deuxième mère», dira l’un, avant de se faire transparent pour très longtemps. «Nous les Sétifiens, nous marchons au nif !», ajoutera l’autre, tout en ne tenant pas sa promesse d’aider le club. Bien sûr, toute cette mauvaise foi des uns et des autres ne saurait cacher qu’il y a eu, quelque part, disfonctionnement au niveau des structures mêmes du club. Les petits mécènes ignorés Force est de reconnaître que Serrar et Hammar, les deux principaux responsables sétifiens, se sont démenés comme ils ont pu pour alimenter les caisses du club. Ce qu’on peut leur reprocher est le changement de vision en ce qui concerne les sources de financement. En effet, cette saison, manifestement, on a compté, du côté de la direction du club, sur les gros investisseurs en délaissant totalement les habituels petits bailleurs de fonds. Ces derniers sont des petits entrepreneurs locaux qui n’hésitaient pas à mettre la main à la poche pour donner des sommes, certes, modestes,

mais loin d’être négligeables. Une trentaine de panneaux publicitaires ont disparu Ce virage à 180 degrés qui a été pris par la direction du club se traduit par la disparition de près d’une trentaine de panneaux publicitaires sur le pourtour du terrain du stade du 8Mai. Ils laisseront la place à une dizaine de panneaux portant les logos de grosses entreprises. La morale de la célèbre fable de La Fontaine «La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf» s’applique, on ne peut mieux, au grand club de Sétif. Les membres du staff atterrés Il est certain que Geiger et ses adjoins ont, comme on dit, les mains liées devant cette situation. Ils sont manifestement atterrés par tout ce qui arrive. Bien sûr, aucun commentaire ne sera fait et Geiger et son équipe ne peuvent qu’attendre quelle tournure prendront les événements. A n’en pas douter, si l’équipe finit par jouer le match contre le Simba, elle ne le fera pas dans le meilleur état d’esprit et cela ne peut jouer qu’en faveur des Tanzaniens. S. B.

Delhoum : «Nous sommes arrivés

à un point de non-retour»
Aucun joueur de l’effectif sétifien n’a voulu faire la moindre déclaration en ce qui concerne le mouvement de grève entamé depuis lundi. Ils nous diront que seul leur représentant, Delhoum, a le droit de parler en leur nom. Nous nous sommes tout naturellement rapprochés du capitaine sétifien qui nous a accordé l’entretien qui suit.

ESS-Simba : l’affiche du jour, selon la CAF
On pouvait lire sur le site officiel de la CAF que le match qui opposera ce vendredi l’ESS au Simba est l’affiche de cette journée de Coupe d’Afrique. Cette rencontre, si elle se joue, mettra aux prises deux équipes qui caracolent en tête de leurs championnats respectifs.

Vous avez entamé un mouvement de grève la veille d’un match de Coupe d’Afrique. Un commentaire… Ecoutez, si nous en sommes arrivés à cette solution extrême, c’est qu’il n’y en avait aucune devant nous. Comme on dit chez nous, «le couteau est arrivé à l’os». Nous avons essayé de trouver un accord à l’amiable avec la direction du club, en vain. Est-ce que vous avez pris cette décision sur un coup de tête ? Pas du tout. Elle est mûrement réfléchie. Elle a été prise à l’unanimité et aucun des joueurs ne s’y est opposé. Par ailleurs, la direction du club était avertie depuis des semaines. La dernière fois où nous avons lancé notre ultimatum, c’était à notre arrivée à Dar Essalam. Pas le moindre geste d’apaise-

ment n’a été fait, nous avons le sentiment que nous n’avions rien à espérer. Ne pensez-vous pas que vous auriez dû temporiser, tout au moins après le match face au Simba ? Cela n’aurait rien changé et ce serait reculé pour mieux sauter. Sans entrer dans la vie privée des uns et des autres, nos familles souffrent du fait que nous n’avons perçu aucun salaire depuis longtemps. Il est possible que vous soyez régularisés dans les toutes prochaines heures. Ne croyezvous pas que c’est une erreur que de refuser de vous entraîner ? Nous sommes des professionnels et si il y a, comme vous dites un dénouement heureux très bientôt, nous avons les capacités de nous qualifier face au Simba, même si la préparation de ce match a été perturbée. Cette façon de faire pourrait priver l’ESS et ses supporters de titres qui sont à votre portée. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ? Nous ne nous sommes que des

joueurs professionnels qui ont des devoirs, certes, mais aussi des droits. Les titres dont vous parlez ne peuvent être conquis avec de fausses promesses. Nous avons le sentiment d’avoir bien fait notre travail jusque-là et nous ne comprenons pas pourquoi nous ne sommes pas rémunérés pour cela. Que chacun assume ses responsabilités. En ce qui nous concerne, nous avons la conscience tranquille. Et si on vous demandait de transmettre un message à vos supporters ? Chacun d’entre nous a reçu des dizaines de messages d’encouragements de la part des supporters, même si ces derniers regrettent que l’avenir du club soit en danger. Nos supporters savent pertinemment que les joueurs qui composent l’effectif sont issus de bonne famille et qui ont fait les sacrifices nécessaires pour porter très haut les couleurs du club. Malheureusement, la décision finale ne nous appartient pas. Entretien réalisé par Samir B.

Les juniors éliminés
Les juniors sétifiens ont été éliminés en demi-finale de la Coupe d’Algérie. Ils ont été battus par leurs homologues de l’ASO (2-1) à Baraki. C’est Guenfoud qui a inscrit le seul but sétifien.

Les internationaux hors du coup
Trois des joueurs alignés par le staff sétifien venaient tout juste de participer au dernier tournoi de l’UNAF. Il s’agit de Bezzaz, Chenni et Saïghi qui, manifestement, n’ont pas eu le rendement qu’on attendait d’eux. En petite forme physique, ils n’ont pas été d’une grande utilité à leur équipe.

Moubani : «Nous avons été victimes de l’arbitrage»
«Avant toute chose, je me dois de reconnaître que l’ASO mérite sa qualification. Mes joueurs ont fait de gros efforts au cours de cette rencontre et leur déception est grande. L’arbitre a peut-être faussé le verdict de ce match en nous refusant un but valable suite à une soi-disant faute sur le gardien de l’ASO.» S. B.

10

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup de colère MCA
fin de saiso A l’approche de la ent exposés aux blessures muscu s du us souv joueurs sont pl de la fatigue. La plupart des joueur fait laires en raison t pas s’entraîner sur du tartan, du upo MCA ne souhaiten re est la cause de blessures. Les du du que cette surface al préfèrent de loin le stade annexe si la lains de Bouhell us l’appellation de Hadjout, même 5-Juillet connu sodu gazon n’y est pas parfaite. qualité

fèrent Les joueurs pré le gazon il est connu que les n,

Retenu par des part au match amical face au H ordipêché de prendre pris l’entraînement de manière sera re Fawzi Chaouchi a er le derby face à l’USMH, où il ers. ur prépar naire po pour ses coéquipi d’un grand apport

ment traîne normale aouchi s’enations personnelles, ce qui l’a emCh oblig AC,

Sayoud en colère
Lundi dernier et à l’occasion du match disputé face au HAC, Kamel Bouhellal a permis à presque tous les joueurs de prendre part à cette confrontation, où chacun d’entre eux a eu un volume de jeu bien précis, à l’exception de l’ex-joueur d’Al Ahly du Caire, Amir Sayoud, qui n’a pas bénéficié de la confiance de son coach lequel a décidé, une fois de plus, de le ménager, car le joueur, selon son coach, n’est pas prêt à reprendre du service, contrairement à l’international olympique algérien qui se dit apte à rejouer. Grande, toutefois, est la différence entre le souhait et la réalité du terrain. Sayoud qui souhaite prendre part au derby prévu samedi prochain face à l’USMH doit redescendre de son nuage et travailler davantage pour espérer gagner la confiance du coach. Une source digne de foi nous a appris que Sayoud était très en colère du fait qu’il n’ait pas pris part au match contre le HAC, sans pour autant vouloir montrer son mécontentement car il n’est pas en position de force.

Il n’a pas joué le match amical

Moumen annonce la couleur pour cette fin de saison
ception de quelques brèves apparitions. Moumen, qui était promu à un bel avenir dès son jeune âge, commence à revenir à son meilleur niveau et il postule même pour une place de titulaire en cette fin de saison, malgré la présence de Koudri et de Ghazi qui sont les deux milieux récupérateur de l’équipe. Le joueur annonce la couleur et gagne des points en cette fin de parcours, comme l’atteste sa prestation face au HAC. Il a juste besoin de plus de matchs dans les jambes pour faire parler de lui. Le coach le préfère à Daoud pour pallier une éventuelle absence de Koudri Si Koudri est incertain pour le derby à cause d’une blessure, même si le staff médical est confiant de le récupérer pour samedi prochain, Kamel Bouhellal a d’ores et déjà préparé le joueur qui le remplacera, si son absence se confirme. Le coach du MCA accorde sa confiance à Billel Moumen et le préfère à Daoud pour remplacer Koudri dont la participation au derby sera tributaire de l’évolution de son état de santé. Moumen affiche une meilleure forme que Daoud qui reste pourtant l’un des joueurs qui ont souvent donné satisfaction à chaque fois que l’équipe avait besoin d’eux. Sa bonne prestation face au HAC est un signe qu’il a fait à Bouhellal qui ne pourra que se réjouir d’avoir plus de solutions, de surcroît de qualité. K. M.

Il postule pour une place de titulaire

Bouhellal se montre réaliste
Depuis qu’il a été recruté, Sayoud fait objet de polémique, après avoir échoué au Ahly et Al Ismaily, en faisant souvent banquette. Certains dirigeants se sont opposés énergiquement à son recrutement au mercato du moment qu’il manque terriblement de compétition, mais d’autres ont misé sur lui tout en espérant qu’il donnera un plus à l’équipe, s’appuyant sur la volonté du joueur à relever le défi et prouver qu’il a été lésé en Egypte, quoi qu’il n’ait rien montré par le passé. A l’issue de deux séances d’entraînement en Espagne lors du stage de préparation, et malgré le fait que l’entraîneur adjoint du Mouloudia, Rachid Malek, se soit opposé même à la convocation de Sayoud face à la JSK, et emporté par la vague d’euphorie du mercato, François Bracci, à la surprise générale, titularise Sayoud dans cette rencontre.

Lundi dernier face au HAC, Billel Moumen était l’un des éléments qui ont joué l’intégralité de cette confrontation Résultat : le joueur n’a pu amicale. Le jeune milieu de terrain du aller au bout de la partie, resMouloudia était tout simplement époussentant des douleurs aux adtouflant et confirme la belle forme qu’il afducteurs. Depuis, le joueur a fiche actuellement. Ceux qui connaissent le fait deux apparitions décejoueur ne peuvent nullement douter vantes face au CSC et la de ses qualités. Toutefois et depuis JSMB, et le temps a : en équipe fanion, fini par donner raiMoumenuer qu’il a été promudes plus jeunes en étant l’un à jo son à ceux qui di«Prêt joueurs du MCA, Billel Moumen saient que Sayoud face à n’a pas eu de chance à cause des n’était pas prêt, à le i blessures répétition qu’il a l’USMH se le contractées,àoù il était contraint l’image de Rachid hm Malek. A son tour, coac de se faire opérer et rester indise» Bouhellal se montre ponible pour une longue durée demandntent réaliste et ne veut pas co «Je suis i une afin de repartir du bon pied. A rn brûler les étapes pour d’avoir fou face au l’occasion de la rencontre qu’il a l’ex-joueur d’Al Ahly. jouée face au MCS, où il a été tionne partie Bien que Sayoud soit en b AC, car j’ai besoin tularisé contre toute attente par H colère, le coach lui rend de matchs son coach, le joueur a bien saisi s d’avoir plu mbes pour service. En effet, s’il resa chance et a quitté le terrain ans les ja chute cette fois-ci, il sera d retrouver tous mes sous les applaudissements des indisponible pour une Actuellemoyens. sens bien Chnaoua qui étaient pourtant longue durée, et la fin de e en colère contre tous les ment, je m uer face à saison sonnera pour lui. joueurs. L’enfant de Guelma a et prêt à jo le coach Vaut mieux donc pour le si l’USMH nde. Le confirmé tout le bien qu’on a milieu de terrain du MCA me le dem ant pour pensait de lui, en faisant sa de prendre encore son mal plus import rentrée en cours du jeu face e en patience, même s’il ne t la victoir moi, c’es pour en au CAB, donnant un plus à reste que sept journées de l’équipe une troi- l’équipe. A le voir jouer, on r pour la fin de cet exercice. chaîner pa e.» ne pourra jamais penser K. M. sièm qu’il s’agit de quelqu’un qui est resté presque deux saisons sans compétition, à l’ex-

Attafen : «On battra l’USMH comme au match aller»
Vous avez rejoué après une longue absence qui a duré presque deux mois… Je suis ému de retrouver la compétition car il m’était très difficile de rester loin des terrains après l’opération que j’ai subie. J’ai bien soigné ma blessure et je ne voulais en aucun cas précipiter mon retour à la compétition, même si j’avais hâte de rejouer. J’espère repartir du bon pied et terminer la saison en force. Vous étiez très remuant après votre rentrée, vous sentiezvous prêt sur le plan physique ? J’ai travaillé en biquotidien pour que je puisse retrouver toute ma forme, et durant le temps de jeu que j’ai eu lors de ce match amical face au HAC, je me suis bien senti sur le plan physique. Pour preuve, j’ai pu tenir le coup, même s’il est logique que je manque de rythme. Cette rencontre m’a fait du bien, car j’ai pu rejouer et elle a permis à mes coéquipiers de rester compétitifs en prévision du derby. En parlant du derby face à l’USMH, peut-on dire que vous êtes prêt à prendre part à cette confrontation ? L’idéal pour moi, c’est de reprendre la compétition officielle par un derby comme celui que nous allons jouer face à l’USMH, et je me sens prêt à donner ce que l’on attend de moi. La décision revient maintenant à l’entraîneur qui est le seul habilité à décider si je serai titularisé ou si je resterai sur le banc. Je pourrai donc jouer comme joker et le plus important pour moi c’est de retrouver la compétition. Votre expérience pourra profiter à votre équipe dans de pareilles rencontres... Je veux bien mettre mon expérience au profit de mon équipe comme vous le dites, d’autant plus que ce facteur est très important dans ce derby qui se jouera sur des détails, mais la décision finale revient à l’entraîneur. Ne pensez-vous pas que votre longue absence risque de vous jouer un mauvais tour ? Souvent, lorsqu’un joueur est blessé, il y a son coéquipier pour le remplacer et qui a le mérite de tenir son rôle convenablement. Je m’attends à être soumis à une rude concurrence, c’est donc à moi de faire valoir mon expérience comme vous le dites et de reprendre ma place sur le terrain. D’aucuns estiment que la blessure a stoppé votre élan, car vous étiez bien parti pour réaliser une bonne phase retour du championnat… Que voulez-vous, les blessures font partie du métier et je voulais, comme vous le dites, réaliser une bonne phase retour. Il faut maintenant tourner la page et essayer de terminer le parcours en force. Je ne vous cache pas que j’étais peiné pour mon équipe suite au passage à vide et je n’ai retrouvé le sourire qu’après ces deux dernières victoires en championnat. Justement, comment avez-vous suivi cette période ? J’avais des fourmis dans les jambes et il m’était très difficile de ne pouvoir aider mon équipe. Maintenant que mes coéquipiers ont relevé le défi je vais essayer de donner un plus à l’équipe. Ce derby semble difficile dans la mesure où l’USMH reste sur une série de bons résultats en se qualifiant même au dernier carré de la Coupe d’Algérie… J’ai suivi les derniers résultats de l’USMH et c’est une équipe dont il faut se méfier, car elle est en pleine confiance. Je dirai seulement qu’au match aller, notre adversaire était favori mais c’est nous qui l’avons emporté et de fort belle manière. Vous allez donc rééditer le coup ? Ce match est très important pour nous car on doit confirmer le retour de l’équipe au premier plan. On doit donc battre l’USMH, comme au match aller, pour qu’on puisse prétendre terminer le championnat à une place honorable. Entretien réalisé par Kamel M.

Il a rejoué après une longue absence

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup risqué MCA
Suite à la décision de la commission de discipline de faire jouer le match USMH-MCA à huis clos

11
La candidature de Châabane Louanes crée l’événement
Annonçant sa candidature au poste de président du CSA/MCA, Châabane Louanes, cette figure de proue du Mouloudia a créé l’événement chez la grande famille du Doyen. Ayant occupé par le passé le poste de président de la section football, ce dernier, par son intention de se présenter aux prochaines élections, veut remettre le Mouloudia sur la bonne voie. Lui qui est souvent sollicité lorsque le club va mal, apportant ainsi sa contribution que cela soit sur le plan financier ou moral en participant à la sauvegarde du club. Châabane Louanes, qui est l’un des plus anciens dirigeants du MCA, a un projet ambitieux pour le club et il mise sur la formation qui a été délaissée. A travers l’entretien qu’il nous a accordé, il veut une rupture avec la politique des stars menée par le club depuis deux décennies et qui est en grande partie responsable de l’endettement du Mouloudia. Et ceux qui le connaissent bien savent pertinemment qu’il réussira à mener le MCA à voir le bout du tunnel.

Ghrib «C’est de la fuite en avant car ils sont incapables d’organiser un match»

«Je me demande s’il y a une relation entre la LNFP et la commission de discipline. Cette dernière est au courant que les derbys ne se jouent pas à huis clos, comment se fait-il qu’elle prenne une décision pareille ? Le derby entre l’USMH et le MCA n’a jamais été un problème, que ce soit au 5-Juillet ou dans un autre stade. C’est de la fuite en avant. S’ils ne sont pas capables d’assurer l’organisation d’un match, qu’ils nous le disent. La réglementation est claire et les engagements de la LNFP doivent être respectés» dira Ghrib.

Babouche et Koudri incertains pour le derby
sure aux ligaments. Une situation qui inquiète à plus d’un titre le coach Bouhellal, bien qu’il dispose d’autres solutions.

Ils ne se sont pas entraînés hier avec le groupe

Vers le scénario de Saïda pour Koudri
Si Babouche pourrait éventuellement participer à ce match, si, bien entendu, il reprendra l’entraînement aujourd’hui, la situation semble un peu plus compliquée pour Koudri qui a déjà raté deux séances d’entraînement. Et s’il sera rétabli, il y a de fortes chances de le voir sur le banc face à l’USMH comme cela a été le cas lors du match qui a opposé les poulains de Bouhellal au MCS. Ce jour-la, Koudri était sur le banc des remplaçants et n’a effectué sa rentrée sur le terrain qu’en cours de jeu.

Alors qu’il était satisfait de pouvoir récupérer tous ses joueurs en prévision du derby face à l’USMH, à l’exception de Megherbi, le coach du Mouloudia, et contre toute attente, risque d’être privé pour cette confrontation de deux pièces maîtresses de son échiquier, à savoir Babouche et Koudri. Les deux joueurs se sont présentés en tenue de ville hier à la séance d’entraînement qui a eu lieu au

vorisé la sagesse et qu’il prenne le club en main, car c’est le dialogue. Au moquelqu’un qui l’aime et qui réusment où les luttes intessira dans sa mission.» tines ont atteint leur paroxysme au MCA, ChâaLa prime du CAB payée aujourd’hui Daoud prêt pour le derby bane Louanes a souvent joué le rôle Les joueurs du Mouloudia devraient toucher la prime du match gagné face au Après avoir été ménagé par son entraîneur lors du de réconciliateur mettant l’intérêt du CAB, aujourd’hui. Omar Ghrib a discuté avec Réda Babouche en sa qualité de camatch amical livré face au HAC, car il souffrait de la checlub au-dessus de toute autre considéraville, Farid Daoud a repris hier les entraînements avec le pitaine d’équipe et lui a expliqué que ce retard n’incombe pas à la direction du club, tion. Juste après avoir annoncé officielcar il y a des formalités administratives à accomplir au niveau de la banque. Les groupe, et il y a eu plus de peur que de mal pour lui. Ce lement sa candidature, les appels joueurs seront donc payés aujourd’hui, ce qui les motivera davantage pour le derby dernier est prêt donc pour le derby et il représente une affluaient sur son téléphone portable solution de plus pour Bouhellal qui veut disposer de tous face à l’USMH où ils percevront une prime similaire s’ils arrivent à prendre le despar plusieurs membres de l’AG, d’ansus. Toutefois et à travers les déclarations des joueurs, et même sans toucher la ses atouts pour ce derby. Il est à rappeler que Daoud est ciens dirigeants et joueurs pour lui maprime, battre l’USMH est avant tout une question de suprématie pour eux, mais un élément polyvalent au milieu de terrain et qui peut nifester leur soutien. aussi un cadeau à offrir aux supporters, lorsqu’on sait ce que vaut une victoire sur même jouer en défense si c’est nécessaire. K. M. les Harrachis pour les Mouloudéens

stade annexe du 5-Juillet. La participation de Babouche et Koudri au derby est incertaine, du fait qu’elle dépendra de l’évolution de leur état de santé. Pour ce qui est du capitaine mouloudéen, il souffre tout simplement d’une blessure à la cuisse qu’il a contractée face au HAC, ce qui l’a contraint à quitter le terrain avant la fin de la première période de jeu. Quant à Koudri, ce dernier est victime d’une bles-

Djeghbala et Belaïd, deux solutions sur le flanc gauche

Koudri, du fait que ce dernier affiche une belle forme, bien qu’on n’écarte pas la possibilité de le voir compter sur Daoud qui s’est rétabli de sa blessure, il n’a pas encore décidé qui de Belaïd ou de Djeghbala remplacera Babouche sur le flanc gauche de la défense au cas où son absence se confirmerait. Une fois de plus, Bouhellal risque de se retrouver Il fait l’unanimité contraint de chambouler autour de lui son équipe à cause de Châabane Louanes fait ces blessures qui donc l’unanimité autour se sont pas de lui, car c’est l’un des «Je soutiens la faites pour arrares dirigeants qui candidature de Châabane ranger les afjouit du respect de pour qu’il préside le MCA» faires du toute la famille Le président du CSA/MCA, en l’occurDoyen face rence Abdelhamid Zedek, qui aurait obtenu ré- mouloudéene et à une cemment le quitus de la validité de son AG crie à qui a les moyens équipe qui veut l’entendre qu’il ne sera pas candidat pour de sa politique. harrachie Ce dernier représider le Mouloudia. Toutefois, il soutient la qui est en présente ainsi candidature de Châabane Louanes. Il dira en pleine l’homme du substance : «Je soutiens la candidature de Châaconfiance. consensus du fait bane Louanes, il pourra apporter beaucoup de K. M. qu’il a souvent fabien au club. Personnellement, je souhaite

Zedek

Si Bouhellal pense beaucoup plus à Moumen pour remplacer

NAHD
Saoudi suspendu 2 mois «Je ne me tairais pas pour l’intérêt du club»
Le dirigeant du Nasria, Kamel Saoudi, a été suspendu par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel pour deux mois d’interdiction d’accès au stade et une amende de 60 000 DA pour déclarations et critiques envers les responsables du football national. En effet, Kamel Saoudi avait critiqué, dans ces mêmes colonnes, le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj et «le traitement à deux vitesses» affiché par son instance quand il s’agit de prendre des sanctions. Le président des catégories jeunes, Saoudi, avait surtout critiqué la Commission de discipline de la LFP pour n’avoir pris aucune décision envers l’AS Khroub, le prochain adversaire du Nasria, après les dépassements survenus lors du match contre le CSC, marqués par de graves incidents. Après cette sanction, le dirigeant du Nasria a vite réagi. Il a affirmé qu’il continuerait à lutter pour l’intérêt de son club préféré. «Peu importe la nature ou la durée de la sanction. Moi, je continuerai à défendre les intérêts de mon club et je dénoncerai les décisions que je juge peu commodes. Le phénomène de la violence qui sévit dans

les stades en cette fin de saison est justement le résultat, entre autres, des pratiques de la LFP qui veut nous réduire au silence. Je me battrai jusqu’au bout pour l’intérêt de mon club. Enfin, on verra bien quelles seront les décisions qui seront prises à l’encontre d’autres dirigeants qui ont eu la même réaction que moi», a déclaré en substance Saoudi.

Benlamri reprend et rassure Merzekane
dre les entraînements et se trouve avec le groupe depuis quelque temps. En plus de ces deux éléments, le Nasria bénéficiera du retour de ses deux attaquants Benyahia et Hafid qui n’étaient pas au mieux de leur forme face au MC El Eulma. j’ai repris mes forces physique et mentale et je suis prêt pour la bataille». Okbi sera sans doute parmi les 18 qui effectueront le voyage au Khroub, mais sa participation dépendra des choix tactiques du coach husseindéen. S. H.

«Nous devons être prêts pour battre l’ASK»

Alleg

Le défenseur international du Nasria, Djamel Benlamri, a repris les entraînements avec le groupe après avoir manqué la reprise pour des raisons inconnues, et du coup, il rassure l’entraîneur Merzekane qui compte beaucoup sur lui dans ce match

capital. Benlamri n’a pas donné d’explications sur son absence, mais le coach était content de revoir son poulain dans le but d’affronter l’AS Khroub avec ses meilleurs éléments. En plus de Benlamri, l’entraîneur Merzekane pourrait également bénéficier du retour de l’attaquant Paul Biaga qui a été autorisé à repren-

Le milieu défensif Foued Alleg, qui sera au four et au moulin samedi contre l’ASK de part son rôle de récupérateur, affirme que le match s’annonce difficile pour les deux équipes à cause de l’enjeu, mais le Nasria doit être prêt pour battre l’ASK et rester en course Okbi se dit prêt pour pour le maintien. «On s’entraîne normalement Lahlou depuis deux semaines pour ce match qui s’anle match au forum sur le nonce pourtant capital. On se prépare sur Le meneur de jeu du Nasria, tous les plans physique, tactique et psyHichem Okbi, qui n’a pas joué professionnalisme chologique pour faire face à la prescontre le MC El Eulma, lors L’ancien président du club, actuellement sion de la rencontre. Certes, le de la dernière journée pour membre du bureau de la SPA/NAHD, Mourad Lahmatch s’annonce difficile mais nous des raisons familiales, aflou, a décidé de faire partie du forum sur le profesavons les moyens pour surprendre firme qu’il est apte pour le sionnalisme. Lahlou a eu le feu vert de la direction qui l’ASK, à condition que toutes les match de ce samedi compte sur son apport pour bien représenter le club sang conditions soient réunies. On contre l’AS Khroub aussi et or dans ce forum, surtout avec son expérience en matière craint beaucoup plus l’arbitrage bien sur le plan physique de gestion. Lahlou, qui reste un dirigeant dynamique afdans ce genre de rencontres. que mental. Okbi, l’une firme : «J’ai beaucoup d’idées et de propositions en tête que D’ailleurs, nous avons été victime des valeurs sûres du Nasje veux matérialiser sur le terrain. Je vais les proposer au de l’arbitrage au match aller et ria, avait repris les entraîforum sur le professionnalisme et j’espère qu’elles seront nous ne voulons pas que le même nements et se trouve avec adoptées et appliquées. Je vais également militer pour scénario se reproduise. Je suis très le groupe pour préparer le l’intérêt du football et des clubs qui souffrent de triste de l’absence de Boussaïd, mais match contre l’ASK. Il dira à l’absence de moyens financiers pour assurer la je pense que son remplaçant fera de l’occasion : «Je suis prêt pour la mutation vers le professionnalisme», a son mieux pour remplir son rôle compétition. Après avoir fait l’imdéclaré en substance Lahlou. convenablement», a déclaré Alleg. passe sur le match contre le S. H. MCEE pour des raison familiales, S. H.

12

Le safari d’Abidjan commence aujourd’hui
N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup tam-tam JSMB

L’axial béjaoui, Redouane Bachiri, et contrairement à la dernière rencontre au Tchad, ne sera pas présent cette fois-ci à Abidjan. Le joueur, qui souffrait d’une élongation de la cuisse, a repris le travail lundi dernier avec le groupe mais, par précaution, le staff médical, en concertation avec le staff technique, a décidé de ménager Bachiri pour ce match. Il devra donc faire l’impasse sur la rencontre de samedi contre l’AFAD et sera certainement de retour contre le CRB en championnat. Alors qu’il devait rejoindre le Cameroun hier afin de rester au chevet de son père très malade ses derniers jours, l’attaquant camerounais de la JSMB sera du voyage avec le reste du groupe à Abidjan. Vu le manque d’effectif, le coach béjaoui a préféré l’emmener avec l’équipe en Côte d’Ivoire. Le joueur devra ,néanmoins rejoindre directement le Cameroun après le match contre l’AFAD pour passer quelques jours chez lui et s’occuper de son père.

GG Bachiri out

Michel très furieux contre les absents de lundi soir
Coup de colère JSMB

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

GG Yabeun du voyage

A

Megatli d’attaque

13

es Béjaouis qui se trouvent depuis hier à Alger s’apprêtent à se déplacer cet après-midi en Côte d’Ivoire pour le match retour de la Ligue des champions contre l’AFAD prévu samedi prochain à 15h. Ainsi, ils comptent renverser la vapeur et revenir avec la qualification après leur défaite au match aller à Béjaïa. Une rencontre qui ne s’annonce pas du tout facile pour les camarades de Maïza devant une équipe qui pratique un bon football. Malgré la qualité de l’adversaire, ils semblent confiants et veulent réussir cette sortie afin de prendre leur revanche et offrir la victoire au public béjaoui qui attend une réaction positive de leur part.

L

près avoir pris un jour de repos suite à la dernière rencontre jouée face au MCEE, les camarades de Bellakhdar ont repris le chemin des entraînements hier dans l’après-midi au stade de l’Unité maghrébine. Pour cette première séance, on a constaté l’absence de pas moins six éléments : Gasmi, Maïza, Benchaïra, Derrag, Boucherit et le Burkinabé Yellemou, qui a été autorisé à s’absenter contrairement aux autres. Cette attitude n’a pas été du goût du coach Michel qui nous a fait savoir que tous les joueurs doivent répondre présents, sans exception. Personne n’a été autorisé à prolonger son repos. Il nous fait savoir que ces éléments seront sanctionnés.

que ces éléments ont vraiment perdu des points et comme d’habitude, ils auront des surprises et seront sanctionnés», a-t-il dit.

Gasmi, Maïza et Boucherit ont repris en attendant Benchaïra et Derrag

de Zafour vont entamer leur voyage afin de rejoindre l’aéroport de Casablanca pour une escale, avant de poursuivre leur chemin dans la soirée, à partir de 20h30, après pas moins de trois heures d’attente. L’arrivée à Abidjan est prévue à 1h du matin. Les Béjaouis devront donc passer pas moins de quatre jours à Djékanou pour jouer leur match face à l’AFAD, le samedi 7 avril, à 15h. Concernant leur retour, ils regagneront le pays le lendemain dans la soirée également. L’arrivée à Alger est prévue le 9 avril dans la matinée.

Départ à 20h30, arrivée prévue à 1h du matin

Une délégation forte de 25 personnes

quatre membres du staff technique, à savoir le coach Alain Michel, Hacène Hamouche et Kamel Achouri, ses deux assistants, ainsi que Abderazak Harb, le préparateur des gardiens de but. On a noté aussi la présence du soigneur Khaled Stambouli et du docteur Ider qui forment le staff médical. Ajouter à tout de bon monde, Madani, le responsable de la logistique, Kamel Mahindad, le représentant de la FAF, et le directeur technique de l’équipe, Saïd Benmouhoub, en sa qualité de chef de délégation.

veut surtout que ces deux séances soient à l’heure du match, soit 15h, ce qui permettra à son équipe de retrouver ses repères et de s’adapter à la pelouse avant le match de ce samedi. Deux séances d’entraînement seront suffisantes pour bien peaufiner sa préparation en prévision de ce rendez-vous qui revêt une importance particulière pour les Béjaouis qui veulent honorer les couleurs de la JSMB et leur pays.

GG Les Ultras Jokers ont
créé une belle ambiance avant-hier

Michel : «Ils seront sanctionnés»

Même s’ils ont raté la première séance de travail avec leur équipe hier dans la soirée, trois joueurs ont repris hier dans la matinée : Gasmi, Maïza et Boucherit. C’est l’occasion pour le coach béjaoui d’avoir tout l’effectif sous la main en vue de la rencontre face à l’AFAD. Ainsi, il ne sera que soulager puisqu’il aura l’embarras du choix cette fois-ci à composer avec tous ses éléments, puisque, sauf défection de dernier moment, tous les joueurs concernés par le voyage en Côte d’Ivoire seront prêts pour perdre leur place.

Le jeune défenseur de la JSMB, Amine Megatli, qui a subi une intervention chirurgicale du genou récemment, se sent beaucoup mieux actuellement. Il a repris le travail avec le groupe depuis la semaine dernière. Déjà, il commence à récupérer ses moyens, ce qui a d’ailleurs poussé le coach de la JSMB à le retenir pour le match de samedi contre l’AFAD. Après avoir fait l’impasse sur les quatre dernières rencontres de son équipe pour la même blessure, Amine Megatli reprendra sa place sur le côté droit, dès samedi prochain, contre l’AF Amadou Diallo. Une bonne nouvelle donc pour cette équipe béjaouie et pour le coach, Michel, qui a aussi récupéré les deux autres défenseurs axiaux, Zafour et Maïza, qui n’ont pas joué ensemble depuis quelques journées.

Benchaïra et Derrag devaient rejoindre le groupe à l’hôtel

«Prêt à aider mes coéquipiers dans leur mission !»

Deux séances d’entraînement sur place

Les Béjaouis depuis hier à Alger

Après deux séances de travail à Béjaïa, la délégation de la JSMB s’est déplacée hier à Alger où elle a passé la nuit à l’hôtel Adghighe. C’est donc cet après-midi, plus précisément à 14h30, que les camarades

Aourès rend visite à ses coéquipiers

La JSMB se déplacera cet après-midi avec une délégation de 25 personnes, dont 18 joueurs. Il s’agit de Si Mohamed, Djebarat, Megatli, Bellakhdar, Mebarakou, Zafour, Maïza, Kacem, Ouali, Benchaïra, Maroci, Zerrara, Boulahia, Yabeun, Derrag, Boulaïncer, Gasmi et Yellemou. La délégation est composée de

Mebarakou

Le jeune attaquant de la JSMB, Mohamed Lamine Aourès, qui a été mis au repos total depuis son choc lors du dernier stage effectué par l’équipe à Tipasa après un télescopage avec son camarade, Yacine Djebarat, a bien récupéré ses esprits ces derniers jours. Après avoir suivi la dernière rencontre de son équipe à Béjaïa à partir de la tribune, Aourès n’a pas hésité à se rendre au stade, avant-hier dans la soirée, pour voir ses coéquipiers, histoire de les encourager et leur souhaiter bonne chance pour ce match contre l’AFAD.

«En principe, je reprendrai dans dix jours maximum»

Avant de quitter le stade, Aourès nous a fait savoir que, désormais, il se sent vraiment très bien après cette longue période de repos et que, dans dix jours, il reprendra le travail avec le reste du groupe : «Je me sens beaucoup mieux actuellement. Cette période de repos m’a permis de récupérer mes esprits. Désormais, je ne risque rien, toutefois je dois consommer cette période de repos qui m’a été prescrite par le médecin. En principe, je reprendrai dans dix jours. J’ai vraiment hâte de retrouver l’ambiance du groupe et de renouer avec la compétition». S. A.

Vous êtes sur le point de vous envoler à destination Abidjan. Comment vous sentezvous à quelques heures de ce premier rendez-vous africain Nous sommes dans les meilleures dispositions psychologiques pour disputer ce match de Ligue des champions face l’AFAD. Nous avons profité de cette période après notre match face au MCEE qui nous a beaucoup fait de bien pour bien préparer cette affiche. Et comment préparezvous justement cette rencontre ? Après avoir bénéficié d’une journée de repos qui nous a permis de souffler un peu suite au match face au MCEE, on a entamé la préparation pour cette empoignade. On n’est bien concentrés pour cette épreuve, tout le monde est conscient de la tâche qui l’attend. Comment voyez-vous ce match ? C’est un match très difficile, rien n’est encore joué. Certes, ça sera un peu dur surtout après la défaite au match aller chez nous, sans oublier qu’on va subir une chaleur très élevée. Malgré ces contraintes, notre mission n’est pas impossible. Donc, nous ferons tout notre possible pour revenir au bercail avec le billet qualificatif. Pensez-vous que votre équipe a les capacités de contrer cette équipe chez elle ? Tous les joueurs sont conscients de la difficulté de la mission, mais on n’a pas le choix, on a perdu au match aller, donc les choses sont très claires pour nous : on ira là-bas pour défendre nos chances et gagner. On doit être forts et concentrés, on doit

«On n’a qu’une chose en tête : la qualification»

Une fois sur les lieux et afin de poursuivre la préparation pour cette rencontre très importante devant à l’AFAD, le staff technique béjaoui a programmé deux séances d’entraînement. La première se déroulera demain dans la soirée et la seconde est prévue pour la veille du match au stade de Djékanou, qui abritera la rencontre de ce samedi. Le staff technique

C’est hier à 14h que la formation béjaouie s’est déplacée à Alger pour passer la nuit à l’hôtel Adghighe avant le voyage d’aujourd’hui à Abidjan. La direction a voulu surtout mettre les joueurs dans les meilleures conditions, en rejoignant l’aéroport Houari-Boumediène à temps ce matin et éviter ainsi de se déplacer aujourd’hui dans la matinée, ce qui pourrait retarder leur arrivée à Alger. S. A.

Les camarades de Bellakhdar ont eu droit à une belle surprise avant-hier à l’occasion de la séance de la reprise qui s’est déroulée dans l’après-midi de la part des Ultras Jokers, un groupe de supporters qui a l’habitude d’occuper la tribune couverte A, le jour du match. Quelques minutes donc après le début de cette séance, ces supporters, venus spécialement pour remercier les poulains de Michel pour leur dernière victoire au MCEE et surtout les encourager pour le match de ce samedi contre l’AFAD, ont créé une très belle ambiance dans la tribune avec leur fanions et des fumigènes. Un geste qui a vraiment touché les joueurs qui ont promis à ce groupe de fans de faire de leur mieux pour revenir avec la qualification.

GG JSMB-CRB programmé
pour le 14 avril

Pub

«J’ignore toujours la raison de leur absence aujourd’hui. On avait rendez-vous pour ce soir mais je vois qu’il y a des joueurs qui ne se sont pas présentés. Ce n’est pas normal à la veille d’un match aussi important. J’espère qu’ils ont une raison qui justifie leur absence. Le seul joueur qui a eu l’autorisation, c’est Yellemou qui se trouve chez lui, sinon les autres devaient répondre présents. Ce n’est pas juste ! Je peux vous dire

Hamouche, Aït Fergaune, Merzouki et Amer s’entraîneront avec les espoirs

Absents lors aussi durant des deux derniers jours, Azzedine Benchaïra et Mohamed Derrag, qui ont rejoint leur domicile après le match face au MCEE, ne se sont pas entraînés hier. Toutefois, ils devaient rejoindre le reste de l’équipe hier dans la soirée directement à l’hôtel à Alger.

Non retenus par le coach Alain en prévision de la rencontre de ce samedi face à l’AFAD, les trois jeunes joueurs de la JSMB, Hamouche, Aït Ferguane, Merzouki et la nouvelle recrue hivernale, Amer Massinissa, ont reçu des consignes de la part du staff technique afin qu’ils poursuivent les entraînements avec les espoirs, histoire de préserver leurs moyens physiques et techniques. S. A.

Accosté à l’issue de la séance de travail de son équipe, Megatli nous a fait savoir qu’il se sentait beaucoup mieux et qu’il est prêt à prendre sa place dès ce samedi contre l’AFAD pour aider ses coéquipiers sur le terrain afin qu’ils décrochent une qualification malgré la difficulté de la tâche qui les attend devant cette jeune et accrocheuse équipe : «Pour le moment, je me sens beaucoup mieux. Je m’entraîne le plus normalement du monde avec le groupe et je ne ressens plus aucune douleur. C’est déjà une satisfaction pour moi. Je suis retenu pour le match prochain et je peux vous dire que suis prêt à prendre ma place dès ce samedi. Je veux jouer ce match et aider mes coéquipiers sur le terrain afin qu’ils réalisent l’objectif qui leur a été assigné, celui de battre cette équipe de l’AFAD et s’offrir une belle qualification. Ce sera difficile, certes, mais on doit quand même faire de notre mieux pour honorer les couleurs de la JSMB.» S. A.

faire un match plein et jouer nos chances à fond. La méfiance sera dans notre camp. Comme je viens de vous le dire, on ne se déplacera pas pour faire du tourisme. Le staff technique a décidé de faire le déplacement avec dix-huit joueurs seulement, cela ne risque-t-il pas de vous poser un problème une fois sur place ? Non, je pense qu’on est déjà dans les normes. Il y a des équipes qui ont connu le pire et qui ont fait le déplacement avec treize ou quatorze joueurs seulement. C’est vrai qu’on aurait aimé avoir tout le monde soit avec nous pour éviter toute mauvaise surprise, mais il ne faut pas faire une fixation sur ça, la majorité du groupe est déjà là et c’est le plus important. Il faut qu’on soit à la hauteur et qu’on accomplisse notre mission convenable. Vous les défenseurs, votre mission sera bien précise, non ? C’est vrai, on est appelés à se montrer prudents pour ne pas encaisser. Je pense aussi le match de toute l’équipe. La mission de défendre ne se limitera pas uniquement aux défenseurs, dans ce genre de situation, tout le monde est appelé à fournir plus d’efforts. On doit défendre tous en bloc et attaquer aussi avec intelligence afin de surmonter le score de l’aller qui est en notre défaveur. On imagine que la pression a dû monter d’un cran à l’approche du match… Pas du tout ! Je ne ressens pas cette pression. Nous sommes tous très détendus. Nous sommes en train de nous préparer comme il se doit. La pression sera palpable peut-être lorsqu’on sera au stade. Dans ce match, nous allons plutôt tenter de justifier notre force. Il ne faut pas avoir peur de la pression, on peut l’absorber et vaincre aussi. Avez-vous quelques appréhensions avant d’aborder cette rencontre ? On a toujours quelques appréhensions car les matchs de Coupe d’Afrique ont un cachet assez particulier. Quand on joue en Afrique, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Par conséquent, on doit s’armer de courage afin de rester toujours dans le bain. Entretien réalisé par S. A.

La Ligue de football professionnel a déjà communiqué le programme de la 26e journée du championnat professionnel de Ligue 1 ainsi que la 27e de Ligue 2. La rencontre de la JSMB contre le CRB, qui a été sur le point d’être reportée, a été finalement maintenue au même titre que celles de la même journée. Elle se jouera donc le samedi 14 avril à 15h à Béjaïa juste après le retour de la délégation de son voyage en Côte d’Ivoire.

GG La direction a payé
pour les visas

Même si l’ambassadeur avait promis de leur faciliter la tâche afin d’avoir, gratuitement, les visas pour pénétrer en Côte d’Ivoire, les dirigeants de la JSMB ont dû toutefois payer pour les obtenir avant-hier. En effet, Saïd Benmouhoub, qui a été chargé de récupérer les visas avant-hier à l’ambassade de Côte d’Ivoire, a dû débourser pas moins de 3 500 DA pour chaque visa, ce qui fait en tout 87 500 DA pour les 25 visas des joueurs qui devront faire le déplacement aujourd’hui.

Les joueurs de la JSMB ont touché pas moins de 10 millions avant leur déplacement en guise de prime pour leurs deux dernières victoires, contre l’ASK, à domicile, qui a été fixée à 4 millions et celle de la semaine dernière, en déplacement face au MCEE, qui vaut pas moins de 6 millions, conformément au règlement intérieur du club. Par ce geste, la direction a voulu motiver ses joueurs afin qu’ils puissent aborder le match contre l’AFAD ce samedi avec les meilleurs atouts possibles dans l’espoir de les voir renverser la vapeur et revenir avec la qualification. S. A.

Les joueurs ont touché 10 millions

GG

veux une Gana «Je podium !» place sur le
Coup franc CRB
Il offria un déjeuner à ses joueurs

14

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

e premier responsable du Chabab de Belouizdad, Azeddine Gana, pour fêter la qualification de son équipe en demi-finale de la Coupe d’Algérie, compte offrir un déjeuner à ses joueurs, aux membres du staff technique ainsi qu’aux sponsors du club, avant le déplacement à Sétif où l’équipe affrontera l’ESS pour le compte de la mise à jour de la 23e journée. Le président du CRB veut, par ce geste, remercier ses joueurs pour leur quali-

L

fication dans le dernier carré de l’épreuve populaire. Il va les rassurer pour leur argent Lors de ce déjeuner, le président du CRB ne manquera pas d’évoquer avec ses joueurs, qui ne cessent de réclamer leurs arriérés. Gana essaiera, lors de ce déjeuner, de convaincre ses poulains de se concentrer sur le reste du parcours et de faire honneur au club, leur promettant de les régler dans les meilleurs délais.

«Les matches à dimicles seront décisifs» Cinquième au classement actuellement, le CRB espère améliorer sa position dès le prochain match de mardi prochain contre l’ESS s’il veut garder ses chances de jouer une place sur le podium. Le président du CRB y croit dur comme fer. «Nous avons une chance de jouer une place sur le podium. Nous avons quatre matches à disputer au stade 20-Août (ASO, CAB, CSC et ASK), en plus de deux

derbies, contre le MCA et l’USMH. Si nous arrivons à gérer ces matches, nous pourrons jouer l’une des trois premières places du classement», dira-t-il. «Nous avons un barème pour les primes des matches de coupe» En plus de leurs salaires, les joueurs veulent connaître le montant de leur prime de match pour la qualification en demi-finale de la Coupe d’Algérie. A ce sujet, le président du CRB, Azeddine

Gana, dira : «Nous avons des traditions au CRB concernant les primes des matches de qualification en demi-finale, voire en finale de la Coupe d’Algérie. Nous n’allons pas déroger à la règle. On en fera de même cette année. Il y a actuellement des joueurs, comme Ousserir et Maâmeri, qui ont été présents lors de la dernière coupe remportée en 2009. Ils sont donc au courant du montant des primes.» N. B.

Une opportunité pour
Amroune et Oudira de jouer
attaquant belouizdadi Islam Slimani ne sera pas du voyage à Sétif avec son équipe qui croisera le fer avec le leader, dans le cadre de la mise à jour du championnat, pour cause de suspension, après contestation de décision d’arbitrage lors des quarts de finale de la Coupe d’Algérie contre l’ASO Chlef. Un casse-tête pour le staff technique qui n’aura pas la tâche facile pour lui trouver un remplaçant.

Slimani étant suspendu pour le match contre l’ESS

être aligné contre l’ESS»
Après votre qualification en demi-finale de la coupe, on imagine dans quelle ambiance va se dérouler la reprise... Tout à fait, cette qualification nous a donné beaucoup de joie, que ce soit aux supporters ou aux joueurs. Le moral est au beau fixe, certes, et cela nous permettra de passer une semaine tranquille pour préparer nos prochaines échéances. La coupe fait-elle partie des objectifs de l’équipe ? Oui, à ce stade de la compétition, on ne peut que rêver de gagner cette coupe. C’est ce que tout le monde espère. Personnellement, je veux avoir un premier titre pour ma première saison avec le CRB. Notre qualification a été amplement méritée, et nous devons continuer à jouer avec la même détermination. Pourvu que nous jouions le prochain match au 20Août pour accroître nos chances de passer en finale. Après ce sera une autre histoire. Vous allez affronter l’ESS mardi prochain, comment voyez-vous cette rencontre ? C’est un match important, nous devons récolter le maximum de points lors des derniers matches pour espérer jouer les premiers rôles. Il ne faut pas lâcher ceux qui nous devancent, l’USMA et l’ASO par exemple. Vous n’avez pas joué face à l’ASO, pensezvous être de la partie mardi prochain ? J’aurais aimé jouer ce match de coupe, malheureusement ce n’est pas le cas. Mais l’essentiel est de se qualifier. Pour le match de l’Entente, entre Amroune et moi, ce sera à l’entraîneur de décider. C’est tout à fait naturel que j’ambitionne d’être de la partie et montrer qu’on peut compter sur moi. Entretien réalisé par F. A.

Oudira«Je souhaite

Les espoirs se rassurent lLes espoirs du CRB ont disputé hier un lLe Comatch amical mité de contre l’équipe supporteurs du première de CRB tient à rél’OMR au stade pondre au prédu 20-Août en sident de l’ASO prévision de Chlef, qui a releur match de proché aux Besamedi face à louizdadis de ne l’ASO. Les Rouge et Blanc pas lui réserver se sont imposés une place dans 4-2 et se rassula tribune offirent avant leur cielle. Le présimatch officiel. dent du comité, Mohamed Mes- Mat ch dour, dira que amical c’est lui-même demain qui a invité MelAfin de douar à rejoinmeubler dre la tribune cette minitrêve, le staff officielle, mais technique bece dernier a relouizdadi fusé sous précompte organitexte qu’il ne ser un match voulait pas être la cible des sup- amical demain. Reste à déterporters : «Meminer l’équipe douar a refusé qui lui servira de s’asseoir à la de sparringtribune offipartner. Djamel cielle contraire- Menad veut ment au garder ses président du joueurs compétitifs pour le MSPB, Hadj rendez-vous de Zeddam, et le mardi face à président du l’ESS. MCS, Khaldi.»

Le Comité de supporteurs répond à Medouar

l

l

l

.

L’

œuvre de l’ex-attaquant de la JSM Chéraga. Le technicien belouizdadi, qui s’inquiète d’ailleurs pour ce problème en attaque, souhaite trouver des solutions le plus rapidement possible afin de permettre à son équipe de retrouver son efficacité. Amroune veut saisir sa chance En l’absence de l’attaquant de pointe Islam Slimani, Mohamed Amroune espère avoir la chance de jouer et prouver qu’il est capable de donner un plus à l’équipe. Recruté au mercato hivernal, l’attaquant belouizdadi n’a fait que de rares apparitions sous les couleurs des Rouge et Blanc. Il a d’ailleurs été remplaçant lors du derby contre le MCA puis la rencontre de coupe face à la formation de Sidi Salem. L’ex-joueur du Mons, qui a déjà réclamé du temps de jeu avant le dernier match contre l’ASO Chlef, veut avoir une véritable chance en tant que titulaire pour avoir le temps nécessaire de s’exprimer comme il le souhaite, afin de gagner la confiance du coach pour les matches restants :

«Je veux avoir ma chance. Je pense que l’entraîneur peut compter sur moi. Si la chance se présente, je ferai en sorte d’être à la hauteur. Nous avons un match important à disputer et nous irons à Sétif pour réaliser un résultat positif.» Oudira, une autre solution pour Menad Recruté lors du dernier mercato hivernal, Oudira a été utilisé comme joker par l’entraîneur Djamel Menad. L’ancien joueur de Noisy-le-Sec a réussi à marquer un but contre le MCEE et à délivrer une passe décisive face à la JSK, avant de connaître une période creuse au cours de laquelle il ne jouait plus. Non convoqué pour le dernier match contre l’ASO Chlef, Oudira devra être retenu parmi les 18 joueurs qui affronteront l’Entente, mardi prochain, à Sétif. En l’absence de Slimani, Oudira devra constituer une solution de plus pour l’entraîneur Djamel Menad. N. B.

Difficile de remplacer le buteur de l’équipe La formation du Chabab restera sans compétition ce weekend, en raison de la participation de l’ASO Chlef en Ligue des champions africaine. Elle sera en déplacement à Sétif mardi prochain, pour le compte de la mise à jour de la 23e journée du championnat. L’entraîneur Djamel Menad aura du souci à trouver un remplaçant pour l’attaquant le plus en forme de son équipe. En effet, lors des sept dernières rencontres, le Chabab n’a marqué que deux buts

Lahmar s’inquiète

pour sa situation

Ne faisant plus partie des plans de son entraîneur, Mohamed Lahmar-Abbou s’inquiète pour sa situation peu reluisante qu’il est en train de vivre avec son club. En effet, le milieu de terrain belouizdadi n’a fait que de rares apparitions cette saison, comme ce fut le cas

d’ailleurs la saison d’avant. Alors qu’il n’a pratiquement pas joué lors de la phase aller, Lahmar espérait un changement pour la deuxième phase du championnat, mais sa situation n’a pas changé d’un iota. Le milieu de terrain des Rouge et Blanc, qui réclame du temps

de jeu, espère que cette fois-ci, il aura l’occasion de renouer avec la compétition officielle, d’autant plus que Billel Naïli ne sera pas du voyage à Sétif pour cause de suspension. Cela dit, Djamel Menad pourrait lui préférer Benaldjia qui a plus de matchs dans les jambes

De notre envoyé spécial au Congo
Brahim Saâdallah

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup risqué ASO

15
Cinq heures de galère à l’aéroport HouariBoumediène

mes joueurs puissent récupérer»

Saâdi «Mon seul souci, c’est que

La délégation chélifienne vraiment n navant desouffert, avant-hiera lundi, prendre le vol à

destination de Paris d’où elle devait rallier la capitale de la République démocratique du Congo. En raison de la grève qu’ont connue les différents aéroports français, les Chéliffiens ont dû passer près de cinq heures à l’aéroport Houari-Boumediène, avant d’embarquer vers Charles de Gaule. Prévu à 18h45, l’avion transportant la délégation chélifienne n’a décollé que vers 22h. Et puisque les joueurs étaient sur place deux heures avant l’horaire prévu, cela fait cinq heures de galère.

oureddine Saâdi, l’entraîneur de l’ASO, sait que la mission de son équipe sera difficile à Kinshasa, mais il estime néanmoins que ses chances de qualification restent intactes. Pour le match de ce dimanche, le coach chélifien table sur la récupération de ses joueurs. «Mon seul souci en ce moment, c’est que mes joueurs puissent récupérer de leurs efforts et de la fatigue du voyage. Ce qui me pose le plus de problèmes, ce sont les attaquants que je dois récupérer. Je parle notamment de Seguer et Haddouche, même si les chances de les utiliser ce dimanche sont minces. C’est pour cette raison qu’il est important que tout le groupe jouisse de tous ses moyens», dira-t-il à ce propos. «Le 0 à 0 de l’aller est un score piège pour notre adversaire» Concernant les chances de l’ASO

N

douche au 20-Août, nous avons oublié cette Après un long voyage jusqu’à élimination en coupe» Kinshasa, Farid Mellouli a accepté de
nous accorder cet entretien, malgré la fatigue et la grande envie de dormir. Il revient sur les conditions du voyage et sur le dernier match contre le CRB.

Mellouli «Dès que nous avons pris notre

d’aller chercher la qualification, Noureddine Saâdi se dit optimiste : «Quand on voit le score du match aller, qui est un score piège pour notre adversaire, et par rapport ce qu’a montré le Vita Club, je soutiens que nos chances sont grandes d’arracher la qualification. Rien n’a été fait après le match aller, il reste encore 90 minutes à jouer, mais il est encore trop tôt pour en parler, car nous n’avons pas encore toutes les cartes en main», explique-t-il. «J’espère pouvoir récupérer Seguer» Au sujet de son attaquant Seguer, qui risque de rater le match, Saâdi s’est dit très déçu de ne pouvoir compter sur lui : «Comme n’importe quel entraîneur, je veux bien avoir toutes les armes en main et bénéficier de tout mon effectif. Je ne perds pas encore l’espoir de pouvoir récupérer Seguer mais pour Haddouche, je n’en suis pas si sûr. Nous l’avons ramené tout de même avec nous, afin qu’il

Les joueurs ont passé la nuit à l’aéroport Charles de Gaule

Après heures de l’ atterri l’aéroport n néquipe adeuxLesàjoueursvol, Charles de Gaule. pensaient que leur cauchemar avait pris fin, mais ils se sont rendus compte qu’ils allaient passer la nuit à l’aéroport jusqu’au petit matin, avant d’embarquer pour Kinshasa. Faut-il signaler que tous les restos de l’aéroport avaient fermé boutique. Pour oublier la faim et la fatigue, il n’y avait qu’une seule solution, dormir à même le sol.

puisse poursuivre les soins sur place», déçu de ne ajoutera-t-il. «Pourvu que l’arbitrage pouvoir bénéficier soit correct» des services de Saïdoun En plus de toutes ces Lors d’une discussion avec l’entraîcontraintes, le coach chélifien Achiou, neur de l’ASO, ce dernier nous a fait craint naturellement l’arbitrage Zaoui, Hamidi savoir qu’il était déçu que Saïdoun qui, selon lui, «prend souvent n’ait pu faire le voyage avec parti de l’équipe locale. Cela se et Ali Hadji ont l’équipe. Pour rappel, l’ex-dépasse toujours comme ça en quitté l’aéroport Afrique. J’espère qu’il sera corfenseur de l’USMA n’avait pas Quatre joueurs seulement ont pu rect, car sur le terrain, l’ASO a les de page vide dans son pasaller dormir ailleurs, chez des connaismoyens de réaliser un bon résulseport où on pouvait lui sances à Paris. Il s’agit de Zaoui, tat». fixer le visa du Congo. B. S. Achiou, Hamidi et Ali Hadji. Les qua-

Saâdi

C’est un voyage long et harassant, non ? C’est très fatiguant, on ne peut pas jouer un match de football de cette importance dans des conditions pareilles. Nous avons beaucoup galéré avant d’atterrir à l’aéroport Charles-de-Gaulle et, en plus de tout cela, nous avons eu sept heures de vol jusqu’à Kinshasa sans fermer l’œil. Mais que voulez-vous y faire, on se doit de faire avec. Mais d’après vos coéquipiers, vous avez pu fermer l’œil pendant un moment, contrairement aux autres… Oui, je crois que j’ai dormi pendant trois heures, ce qui est très peu par rapport à ce que nous avons enduré. Il n’y a pas beaucoup de différences entre eux et moi, je n’ai pas suffisamment dormi. Revenons à votre dernier match face au CRB en Coupe d’Algérie , comment expliquez-vous cette élimination ? On peut l’expliquer comme on veut, sauf «footballistiquement» si vous me permettez l’expression. Je ne peux pas dire que nous avons été éliminés dans les règles de l’art mais je pense que notre élimination était programmée, et c’est ce qui explique les erreurs flagrantes de l’arbitre lors de cette rencontre. Il a refusé un but et un penalty à notre équipe et en parallèle, il a ac-

cordé un penalty pas du tout valable au CRB. Les images de la télévision ont montré tout ce que je dis, c’était un théâtre où l’acteur principal avait pour nom AbidCharef. En tout cas, nous avons oublié ce match et nous sommes actuellement concentrés sur ce qui va venir. Vous considérez donc que Abid -Charef est le seul responsable de votre élimination ? Je dirai qu’il est responsable à 80%. Quand on vous refuse un but et un penalty, et qu’on accorde en plus un penalty imaginaire à votre adversaire, que vous reste-t-il ? C’est lui le responsable, il n’y a pas d’autres explications. Mais votre équipe non plus n’a pas joué sur sa vraie valeur, non ? Face au CRB, nous n’avons pas joué avec tous nos moyens. Nous avions enregistré plusieurs absences, comme celle de Hamidi, qui n’a pas été convoqué, ou celle de Ali Hadji, qui était blessé. En plus, nous

Aouamri était Dès que l’équipe de l’ASO s’est retrouvée avons perdu dans la zone franche de l’aéroport Houarià l’aéroport Seguer en Boumediène, Samir Zaoui s’est approché C’est un geste très toudébut de du secrétaire du club, Abdelkader Wahab, chant que celui de Mohamatch pour pour lui demander les frais de mission med Amine Aouamri qui cause de blesdes joueurs que le capitaine chélifien a tenu, malgré sa blessure, sure et Achiou s’est chargé de distribuer à ses coà se déplacer jusqu’à l’aéroétait en manque équipiers. Chaque joueur a port pour rester un moment de compétition. eu droit à 100 euros. avec ses coéquipiers et leur souMême la défense était haiter bon voyage. Le défenseur amoindrie. En dépit de chélifien, qui n’a pas encore enlevé le tout cela, je peux dire que nous plâtre, s’appuyait sur des béquilles et se déplaçait avons bien joué quand même. N’était difficilement. Il est resté près de deux heures avec cet arbitrage scandaleux qui nous a inses coéquipiers avant de rentrer chez lui, en leur justement pénalisés, nous aurions pu souhaitant bon courage. arracher la qualification. Avez-vous oublié cette élimination ? Seguer du voyage, Dès que nous avons pris notre malgré sa blessure douche au stade, ce match était déjà mis L’attaquant de l’ASO, Mohamed Seguer, a été aux oubliettes car ce qui nous attend en du voyage lundi avec son équipe, en RépuLigue des champions est beaucoup plus blique démocratique du Congo. Malgré une important. blessure à la cheville contractée lors du match Justement, que pensez-vous de ce des quarts de finale contre le CRB, le staff techmatch contre le Vita Club ? nique a tenu à le convoquer. Ses chances de Il faut revenir au résultat du match jouer sont minces, mais Saâdi ne perd pas esaller pour dire que le match nul que poir de pouvoir le récupérer. C’est aussi le cas nous avons concédé sur notre terrain de Haddouche qui a enlevé le plâtre, mais qui peut s’avérer comme un score piège pour ne pourra certainement pas être prêt pour le notre adversaire. Pour nous, il va falloir match de ce dimanche. éviter la défaite. C’est le scénario à éviter. En cas de match nul, quel que soit le Mellouli a failli être refoulé score, c’est nous qui passerons au proEn raison d’une erreur sur le visa de Melchain tour. Le score vierge obligera toulouli, la police des frontières congolaises a failli tefois les deux équipes à recourir aux tirs interdire à Mellouli l’accès sur le territoire au but. Il faut donc être très vigilants et congolais. Ce n’est qu’après l’intervention des veiller à bien nous protéger derrière. a services consulaires algériens que le problème Entretien réalisé par Brahim Saâdallah été réglé.

Zaoui se charge de distribuer les frais de mission

tre joueurs en question, qui avaient des visas Schengen en cours de validité, pouvaient donc quitter l’aéroport.

16

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Savoy renvoie Belaïli de l’entraînement
Ouamane a repris
Le portier Réda Ouamane, qui a souffert après le match contre l’USM Alger de son épaule, a repris le chemin pparemment, l’entraîneur des entraînements, après une absence du Mouloudia ne donne de deux semaines. Le gardien de but pas l’impression de en question, qui se contente de vouloir badiner avec la quelques tours de piste, ne devra discipline. Hier matin, il n’a pas pas être présent face au hésité un seul instant à interdire l’accès MCS. au terrain à la star de l’équipe, Mohamed Youcef Belaïli, qui s’est présentée au stade Allal-Toula avec seulement quelques Les minutes de retard. Et pourtant, le père blessés du joueur avait pris son téléphone réintègrent et informer Haddou Moulay de ce retard, avant même le début de la le groupe séance. Mais l’intervention du Les éléments qui étaient convalescents la manager général n’a rien donné, semaine passée et ayant débuté en solo en puisque l’entraîneur avait déjà début de semaine viennent d’intégrer le pris la décision de renvoyer groupe au travail. Ainsi, les Kechout, Belaïli de l’entraînement. Le Bourzama, El Bahari et Sandaogo sejoueur n’a même pas eu le temps ront opérationnels pour le match de mettre les pied sur le terrain, face au MC Saïda. puisque Savoy lui a fait signe de quitter le stade. C’est avec un ton coléreux que Belaïli a dû rebrousser Belabbès chemin, jurant de ne plus remettre les absent pieds au stade, jugeant que Le coach n’a pas apprécié, hier, l’abl’entraîneur fait dans le deux poids sence de Belabbès, qui a pourtant fait deux mesures. Une fois revenu à savoir à ses responsables qu’il a rendez- son domicile, le joueur a été pris vous à la daïra d’Oran pour retirer son en charge par son père qui passeport. Le joueur devra reprenreconnait que son fils avait fauté. dre aujourd’hui l’entraînement avec le groupe.

Coup de tonnerre au stade Toula-Allal

Coup de colère MCO

CAB
Mardi, défection de Ghodbane
Mardi dernier était consacré à deux séances. Le matin, les coéquipiers d’Abderahmane Boultif ont effectué une séance de musculation. Dans l’après-midi, ils devaient jouer le match amical contre le CRBAF. La première séance a été caractérisée par la défection de Ghodbane. Ce dernier s’est présenté à l’entraînement en tenue de ville, avant de demander l’autorisation à son coach d’être dispensé de la séance. Ce qui laissait entendre que Ghodbane n’allait pas jouer le match amical contre le CRBAF. Le joueur aurait expliqué à son coach qu’il était malade et qu’il ne se sentait pas en mesure de jouer. Mais d’aucuns ont lié cette défection aux soucis du joueur avec la direction du club, à la suite de son comportement contre le MCA. Pour rappel, le groupe de joueurs qui s’échauffait du côté des supporters du MCA, en championnat, à Bologhine, l’avait échappé belle. Des individus fous furieux ont failli envahir le terrain et en découdre avec le joueur qui avait eu la stupide idée de faire un vilain geste au groupe de supporters.

A

«Tu t’es présenté en retard, tu as fauté», lui dira Hafid son père, avant de le mettre en garde : «Tu dois te présenter le premier à la séance d’aujourd’hui.»

Il sera contraint de l’aligner contre le MCS
D’aucuns estiment que l’entraîneur en chef, Raoul Savoy, pouvait faire preuve d’indulgence en adoptant une autre sanction que le renvoie. En plus du fait que le joueur demeure une pièce maîtresse dans l’échiquier du Mouloudia et qu’il sera finalement obligé de le faire jouer durant le match de Saïda. Il faut dire aussi que le fait qu’il rate une séance d’entraînement, à quatre jours seulement d’un aussi décisif match, n’est pas approprié. Par exemple, Savoy aurait pu soumettre le joueur à des tours de piste sans pour autant le laisser partir sans rien faire pendant 24 heures. Surtout

lorsque l’on sait qu’il sera forcé de l’accepter dans le groupe aujourd’hui et qu’il va certainement baser le jeu de l’équipe sur lui face au Mouloudia de Saïda.

Le joueur doit se montrer plus responsable
Se réveiller tard n’est la faute ni de l’entraîneur qui est libre de prendre la sanction qu’il veut à l’égard de son joueur, encore moins de son père qui n’est pas obligé de le réveiller chaque jour. Mais c’est la faute au joueur à lui seul. Certes, Belaïli n’a que 20 ans et qu’une belle carrière se profile à son horizon, mais il doit tout de même faire preuve de plus de conscience et prendre ses responsabilités. Donc, ce renvoi doit être une leçon pour Belaïli. A. L.

L’USMH, l’ESS et le CRB, en championnat dans cet ordre
A la veille du match amical contre le CRB Aïn Fakroun, l’effectif était présent dans sa majorité. Les coéquipiers de Amar Boutria ont pris très au sérieux ce match de préparation. Le CAB ne va pas jouer en championnat, ce samedi, en raison du report de son match, contre l’Entente. On n’a pas noté d’absence remarquable à la reprise. Ce qui dénote l’état d’esprit du groupe qui sent, sans doute, que l’équipe entame la dernière ligne droite du championnat qui pourrait mener les Rouge et Bleu vers l’objectif tant souhaité, celui du maintien. Les Cabistes se projettent déjà vers le match du 14 avril prochain. L’USMH sera confronté au Chabab. Ce décalage est en soi une bonne chose pour les gars des Aurès. Les Harrachis ont désormais l’esprit tourné vers la coupe. Ils sont qualifiés en demi-finales et n’espèrent plus grand-chose en championnat. Ce qui n’est pas le cas de l’ESS qui devra rendre visite au CAB, le 7 avril. L’Entente est leader du championnat et ne viendra pas à Batna en victime expiatoire. Bien au contraire, elle tentera de refaire le coup de la saison 2009, quand les gars des Hauts Plateaux ont créé la surprise sur le gazon du stade de l’OPOW. C’est pour cette raison qu’il est préférable pour le CAB de jouer d’abord contre l’USMH, d’assurer obligatoirement les trois points, avant de se retourner vers l’ESS.

Prime spéciale en cas de succès face à Saïda
Une prime spéciale sera accordée aux joueurs, en cas de succès, samedi prochain, contre le MCS. La direction du club affirme qu’une prime conséquente sera versée aux joueurs, afin de les motiver à battre l’équipe de Saïda. Mais pour le moment, les dirigeants n’ont pas encore fixé le montant de la prime. Ils devront soit attendre la venue de Djebbari, soit discuter avec lui avant le match si jamais il prolongera son séjour en France après le derby.

Benattia «Saïda n’a rien à espérer à Zabana»
Le capitaine du Mouloudia d’Oran, Madjid Benattia, estime que son équipe n’a plus droit à l’erreur, quand il s’agira des matchs à domicile. Pour lui, la victoire ne devra point échapper à son équipe samedi aprèsmidi au stade Zabana, à l’occasion de la réception du Mouloudia de Saïda.
Apparemment, les choses sérieuses vont réellement commencer pour votre équipe, à l’occasion de ce derby face au MCS… Plus le championnat tire à sa fin, plus les choses se compliquent. C’est vrai que nos chances pour atteindre notre objectif qui est le maintien restent intactes, mais je dois avouer qu’on n’a plus droit à l’erreur. Nous avons grillé plusieurs jokers. Je suis en train de faire allusion à ces derniers matchs où nous n’avons pas arraché le moindre succès. Le plus important samedi prochain est d’assurer les trois points de la victoire. D’aucuns estiment que ce derby est un match à six points, puisque le MCO et le MCS sont pratiquement à la même enseigne. Qu’en pensez-vous ? La situation de l’adversaire ne nous intéresse pas. On sait que le MCS est aussi relégable comme nous et que le match sera difficile, mais nous allons faire en sorte de rendre la monnaie de la pièce à cette équipe qui nous a battus à l’aller chez elle. On va prendre notre revanche le plus normalement du monde, car je n’imaginerai pas un autre résultat que la victoire samedi prochain. Un succès qui pourra faire sortir momentanément le MCO de la zone rouge. Cela devra vous motiver ? Disons que la victoire sera importante pour nous sur le double plan mental et comptable, car les trois points vont nous permettre de reprendre confiance, car cela fait tout de même cinq matchs que nous n’avons pas gagné, mais aussi de dépasser notre adversaire du jour et par là même quitter la position de relégable dans laquelle on est coincés depuis le début de saison. Le groupe est-il conscient de l’importance de cette confrontation ? C’est sûr ! Tous les joueurs sont conscients de cela. On n’est tout de même pas au milieu du classement. Mes coéquipiers savent mieux que quiconque que nous allons aborder un match qui pourra être décisif, car seule la victoire nous permettra d’augmenter nos chances de maintien. Dans le cas contraire, on risque de compliquer davantage notre mission. Donc, pour espérer battre le MCS, il faut que tous les joueurs soient prêts pour la bataille. Celui qui se sent inapte à jouer ce match, qu’il nous le dise maintenant. Est-ce que le cachet derby de ce match va avoir son pesant dans les débats de samedi ? Pas forcément, dans la mesure où c’est la motivation de quitter la zone des relégables qui va encourager les deux équipes à se donner à fond. Il est clair que notre équipe possède tous les avantages au cours de cette rencontre, à commencer par celui du terrain et du public. Ce sont des facteurs qui peuvent être déterminants dans ce genre de confrontations. Dans d’autres conditions, le cachet derby pouvait prendre le dessus. Mais samedi prochain, c’est la survie qui va nous animer le plus. Justement, l’entrée au stade sera gratuite ce samedi. Vous misez donc beaucoup sur l’apport de votre public… C’est une louable initiative prise par les responsables du club et de l’OPOW, puisque nous allons profiter de l’apport de nos fans au cours de ce match. Cela n’est plus arrivé depuis le match contre le CRB. On est très excités à l’idée de retrouver nos fans. Cela nous motivera davantage. On leur promet de se défoncer sur le terrain pour arracher les trois points de la victoire. J’espère seulement qu’ils seront nombreux et qu’ils nous soutiendront jusqu’aux ultimes minutes du match. Le maintien ne va pas se réaliser juste après le match de Saïda. Que faudra-t-il aussi pour cette équipe du Mouloudia afin d’atteindre son objectif qui est la survie en Ligue 1 ? La victoire face à Saïda ne sera qu’un premier pas pour le maintien, car si on arrive à quitter cette zone de relégable, le plus important serait de ne plus revenir à cette position. Il faut tout faire pour éviter d’être à nouveau relégable. Pour cela, on doit chercher le maximum de points de l’extérieur, et aussi assurer les succès au stade Zabana. Mais il y a une autre chose aussi. Laquelle ? Il faut que tout le monde s’y mette pour sauver le MCO qui n’est la propriété de personne. Ce club appartient à toute une ville. Il faut que tous ceux qui portent ce club dans leur cœur lui viennent en aide dans ces moments difficiles. Il faut que les Oranais soient fiers d’avoir un club en Ligue 1. Entretien réalisé par Amine L.

Boulediab perd son statut de titulaire
Au fil des matchs en championnat, on constate que le défenseur central du CAB, Billel Boulediab, a perdu son statut de titulaire au bénéfice de Mourad Boudjelida. Le staff technique, qui connaît mieux les aptitudes de Boudjelida, a sans doute poussé le coach à opter pour ce choix.

Match amical contre Seriana le 10 avril
Le CAB est soumis au repos forcé depuis son dernier match en championnat contre le MCA. Le staff technique a demandé à jouer des matchs amicaux durant cette période creuse. Une confrontation amicale était programmée mardi dernier, à 14h30, sur le gazon du stade du 1er-Novembre face au CRB Aïn Fakroun. On en avait parlé dans notre édition de lundi dernier. Une autre rencontre amicale est programmée pour la semaine prochaine. Elle devrait opposer le CAB à l’équipe de Seriana, un club évoluant dans les petites divisions de la wilaya de Batna.

16

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup de colère MCO

Savoy renvoie Belaïli de l’entraînement
Ouamane a repris
Le portier Réda Ouamane, qui a souffert après le match contre l’USM Alger de son épaule, a repris le pparemment, chemin des entraînements, après une l’entraîneur du absence de deux semaines. Le gardien Mouloudia ne de but en question, qui se contente donne pas de quelques tours de piste, ne l’impression de vouloir badiner devra pas être présent face avec la discipline. Hier matin, il au MCS. n’a pas hésité un seul instant à interdire l’accès au terrain à la star de l’équipe, Mohamed Youcef Les Belaïli, qui s’est présentée au blessés stade Allal-Toula avec réintègrent seulement quelques minutes le groupe de retard. Et pourtant, le père du joueur avait pris son Les éléments qui étaient convalescents la téléphone et informer semaine passée et ayant débuté en solo en Haddou Moulay de ce retard, début de semaine viennent d’intégrer le avant même le début de la groupe au travail. Ainsi, les Kechout, séance. Mais l’intervention du Bourzama, El Bahari et Sandaogo semanager général n’a rien ront opérationnels pour le match donné, puisque l’entraîneur avait face au MC Saïda. déjà pris la décision de renvoyer Belaïli de l’entraînement. Le joueur Belabbès n’a même pas eu le temps de mettre les pied sur le terrain, absent puisque Savoy lui a fait signe de Le coach n’a pas apprécié, hier, l’abquitter le stade. C’est avec un sence de Belabbès, qui a pourtant fait ton coléreux que Belaïli a dû savoir à ses responsables qu’il a rendezrebrousser chemin, jurant de vous à la daïra d’Oran pour retirer son ne plus remettre les pieds au passeport. Le joueur devra reprenstade, jugeant que l’entraîneur dre aujourd’hui l’entraînement fait dans le deux poids deux avec le groupe. mesures. Une fois revenu à son domicile, le joueur a été pris en charge par son père qui reconnait que son fils avait fauté. «Tu t’es présenté en retard, tu as fauté», lui

Coup de tonnerre au stade Toula-Allal

Baba : «Je n’ai aucun problème avec Djebbari, mais... »
ll L’actionnaire majoritaire de la SSPA du MCO, Mohamed Belhadj, affirme avoir été approché par Krimo Hassani, il y a de cela trois jours. Le bras droit de Djebbari avait, en effet, comme mission de convaincre Baba de venir prêter main-forte à l’actuel P-DG de la société. «Oui, Djebbari m’a envoyé un émissaire qui est Hassani que je connais bien d’ailleurs. Ils ont voulu solliciter mon aide. Personnellement, je suis prêt à aider l’équipe sur tous les plans, afin qu’elle évite le purgatoire, mais il n’est pas question que je me rapproche de la direction. Je ne veux aucun poste dans la haute sphère hiérarchique du Mouloudia», annonce Mohamed Belhadj avant d’expliquer : «Je veux bien aider Djebbari dans sa tâche, mais je ne changerai jamais ma vision des choses. Je ne suis pas prêt à travailler aux côtés de ceux qui m’ont insulté et qui ont accroché des banderoles avec des slogans hostiles à ma personne.»

A

dira Hafid son père, avant de le mettre en garde : «Tu dois te présenter le premier à la séance d’aujourd’hui.»

Il sera contraint de l’aligner contre le MCS
D’aucuns estiment que l’entraîneur en chef, Raoul Savoy, pouvait faire preuve d’indulgence en adoptant une autre sanction que le renvoie. En plus du fait que le joueur demeure une pièce maîtresse dans l’échiquier du Mouloudia et qu’il sera finalement obligé de le faire jouer durant le match de Saïda. Il faut dire aussi que le fait qu’il rate une séance d’entraînement, à quatre jours seulement d’un aussi décisif match, n’est pas approprié. Par exemple, Savoy aurait pu soumettre le joueur à des tours de piste sans pour autant le laisser partir sans rien faire pendant 24 heures. Surtout lorsque l’on sait qu’il sera forcé de l’accepter dans le groupe aujourd’hui et qu’il va certainement baser le jeu de l’équipe sur lui face au Mouloudia de Saïda.

joueur, encore moins de son père qui n’est pas obligé de le réveiller chaque jour. Mais c’est la faute au joueur à lui seul. Certes, Belaïli n’a que 20 ans et qu’une belle carrière se profile à son horizon, mais il doit tout de même faire preuve de plus de conscience et prendre ses responsabilités. Donc, ce renvoi doit être une leçon pour Belaïli. A. L.

Belaïli : «Je suis arrivé avec 5 mn de retard»
L’attaquant oranais reconnaît être arrivé en retard à la séance d’entraînement d’hier, mais il aurait aimé que d’autres formes de sanction soient prises à son encontre, au lieu de l’exclusion. «Il y avait une erreur de ma part, car je ne me suis pas réveillé à temps, mais je me suis débrouillé pour arriver avec seulement cinq minutes de retard. L’entraîneur aurait pu passer l’éponge et me laisser m’entraîner. J’aurais même accepté qu’il me gronde. J‘aurais voulu lui expliquer les raisons de ce retard», dira le joueur avant d’ajouter : «La décision de l’entraîneur ne m’a pas affecté, car je vais retourner travailler aujourd’hui le plus normalement du monde.»

Prime spéciale en cas de succès face à Saïda
ll Une prime spéciale sera accordée aux joueurs, en cas de succès, samedi prochain, contre le MCS. La direction du club affirme qu’une prime conséquente sera versée aux joueurs, afin de les motiver à battre l’équipe de Saïda. Mais pour le moment, les dirigeants n’ont pas encore fixé le montant de la prime. Ils devront soit attendre la venue de Djebbari, soit discuter avec lui avant le match si jamais il prolongera son séjour en France après le derby.

Le joueur doit se montrer plus responsable
Se réveiller tard n’est la faute ni de l’entraîneur qui est libre de prendre la sanction qu’il veut à l’égard de son

Benattia «Saïda n’a rien à espérer à Zabana»
Le capitaine du Mouloudia d’Oran, Madjid Benattia, estime que son équipe n’a plus droit à l’erreur, quand il s’agira des matchs à domicile. Pour lui, la victoire ne devra point échapper à son équipe samedi après-midi au stade Zabana, à l’occasion de la réception du Mouloudia de Saïda.
Apparemment, les choses sérieuses vont réellement commencer pour votre équipe, à l’occasion de ce derby face au MCS… Plus le championnat tire à sa fin, plus les choses se compliquent. C’est vrai que nos chances pour atteindre notre objectif qui est le maintien restent intactes, mais je dois avouer qu’on n’a plus droit à l’erreur. Nous avons grillé plusieurs jokers. Je suis en train de faire allusion à ces derniers matchs où nous n’avons pas arraché le moindre succès. Le plus important samedi prochain est d’assurer les trois points de la victoire. D’aucuns estiment que ce derby est un match à six points, puisque le MCO et le MCS sont pratiquement à la même enseigne. Qu’en pensez-vous ? La situation de l’adversaire ne nous intéresse pas. On sait que le MCS est aussi relégable comme nous et que le match sera difficile, mais nous allons faire en sorte de rendre la monnaie de la pièce à cette équipe qui nous a battus à l’aller chez elle. On va prendre notre revanche le plus normalement du monde, car je n’imaginerai pas un autre résultat que la victoire samedi prochain. Un succès qui pourra faire sortir momentanément le MCO de la zone rouge. Cela devra vous motiver ? Disons que la victoire sera importante pour nous sur le double plan mental et comptable, car les trois points vont nous permettre de reprendre confiance, car cela fait tout de même cinq matchs que nous n’avons pas gagné, mais aussi de dépasser notre adversaire du jour et par là même quitter la position de relégable dans laquelle on est coincés depuis le début de saison. Le groupe est-il conscient de l’importance de cette confrontation ? C’est sûr  ! Tous les joueurs sont conscients de cela. On n’est tout de même pas au milieu du classement. Mes coéquipiers savent mieux que quiconque que nous allons aborder un match qui pourra être décisif, car seule la victoire nous permettra d’augmenter nos chances de maintien. Dans le cas contraire, on risque de compliquer davantage notre mission. Donc, pour espérer battre le MCS, il faut que tous les joueurs soient prêts pour la bataille. Celui qui se sent inapte à jouer ce match, qu’il nous le dise maintenant. Est-ce que le cachet derby de ce match va avoir son pesant dans les débats de samedi ? Pas forcément, dans la mesure où c’est la motivation de quitter la zone des relégables qui va encourager les deux équipes à se donner à fond. Il est clair que notre équipe possède tous les avantages au cours de cette rencontre, à commencer par celui du terrain et du public. Ce sont des facteurs qui peuvent être déterminants dans ce genre de confrontations. Dans d’autres conditions, le cachet derby pouvait prendre le dessus. Mais samedi prochain, c’est la survie qui va nous animer le plus. Justement, l’entrée au stade sera gratuite ce samedi. Vous misez donc beaucoup sur l’apport de votre public… C’est une louable initiative prise par les responsables du club et de l’OPOW, puisque nous allons profiter de l’apport de nos fans au cours de ce match. Cela n’est plus arrivé depuis le match contre le CRB. On est très excités à l’idée de retrouver nos fans. Cela nous motivera davantage. On leur promet de se défoncer sur le terrain pour arracher les trois points de la victoire. J’espère seulement qu’ils seront nombreux et qu’ils nous soutiendront jusqu’aux ultimes minutes du match. Le maintien ne va pas se réaliser juste après le match de Saïda. Que faudra-t-il aussi pour cette équipe du Mouloudia afin d’atteindre son objectif qui est la survie en Ligue 1 ? La victoire face à Saïda ne sera qu’un premier pas pour le maintien, car si on arrive à quitter cette zone de relégable, le plus important serait de ne plus revenir à cette position. Il faut tout faire pour éviter d’être à nouveau relégable. Pour cela, on doit chercher le maximum de points de l’extérieur, et aussi assurer les succès au stade Zabana. Mais il y a une autre chose aussi. Laquelle ? Il faut que tout le monde s’y mette pour sauver le MCO qui n’est la propriété de personne. Ce club appartient à toute une ville. Il faut que tous ceux qui portent ce club dans leur cœur lui viennent en aide dans ces moments difficiles. Il faut que les Oranais soient fiers d’avoir un club en Ligue 1. Entretien réalisé par Amine L.

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

17

MCS

ASK

Addadi : «Tout pour gagner face au MCO»
d’une semaine et elle est en train de peaufiner sa préparation afin d’être prête pour la reprise du championnat samedi prochain. Mais le plus important, c’est que le moral est au beau fixe et la dernière victoire face au WAT nous a fait beaucoup de bien. Et comment se déroule cette préparation pour ce match face au MCO ? La préparation se déroule comme d’habitude et il n’y a rien de spécial concernant cette confrontation face au MCO. Nous sommes entrés dans la deuxième semaine de cette préparation et nous suivons le programme tracé par notre coach. Le plus important est que le moral de l’équipe est au beau fixe et nous avons assez de temps pour préparer ce match face au MCO sur tous les plans. Donc cette mini trêve est bénéfique pour le MCS... C’est vrai, cet arrêt du championnat est venu au bon moment, avant un math derby où le faux pas n’est pas permis, donc ça nous a permis de nous préparer comme il se doit pour ce grand match et d’être prêts sur les plans physique, technique et tactique. En plus, c’était une bonne occasion pour récupérer nos joueurs blessés et surtout corriger nos lacunes. Nous avons profité au maximum de cette mini trêve afin d’être prêts pour le jour J. Comment se présente ce match face au MCO ? C’est un derby et entre deux équipes qui se trouvent en bas du tableau, donc il y a un grand enjeu pour cette confrontation. C’est un match très serré et ça va être très difficile du moment que chaque camp ne voudra pas rater cette occasion pour empocher les trois précieux points pour sortir de cette zone rouge. Donc c’est un match que le MCS n’a pas le droit de rater ? Oui, ce math face au MCO, nous n’avons pas le droit de le rater et la défaite est interdite pour nous qui sommes conscients de la tâche qui nous attend ce samedi sur le terrain de Zabana. Depuis plus d’une semaine, nous sommes en pleine préparation afin d’être prêts pour ce grand derby et nous allons entrer sur le terrain avec un seul objectif qui est de ne pas rater ce match et revenir à Saïda avec les trois points de la victoire. Mais le MCO ne jure que par la victoire ? Nous savons que notre tâche sera très difficile, du moment que le MCO est dos au mur et n’a pas le droit de rater ce match chez lui et devant son public. Un faux pas risque de peser lourd sur notre adversaire qui misera sur une victoire ce samedi où il sera poussé par ses milliers de supporters. Malgré la difficulté de notre tâche, nous sommes conscients de la mission qui nous attend sur le terrain, et on fera tout pour gagner ce match face au MCO Entretien réalisé par Amar B.

Les Khroubis ne pensent qu’à la victoire face au NAHD
Après avoir remporté le derby de l’Est face au CSC sur la pelouse synthétique d’Abed-Hamdani, il y a plus de 15 jours de cela, les Khroubis seront de retour sur leur stade fétiche ce week-end. Les coéquipiers de Mesfar veulent refaire le même coup samedi prochain face au NAHD et offrir une victoire précieuse avec l’art et la manière aux Diables Rouges qui ne souhaitent que des succès, à chaque fois que leur team joue à domicile. Les joueurs et le staff technique envisagent aussi de tout faire pour réussir le même souhait, tout rafler au Khroub et garder cette avance au classement général, seule condition pour garantir une joyeuse atmosphère au sein du groupe et préparer les prochains rendez-vous dans la sérénité et le calme, sans cette pression qui n’aide pas trop le joueur algérien. L’équipe khroubie a besoin des trois points ce samedi, et les joueurs sont motivés et conscients de leurs responsabilités. Il faut juste le prouver sur le terrain. Ziad : «On est condamnés à gagner» Le défenseur central askiste reste serein et confiant pour le prochain match qui attend son équipe ce samedi. Ziad affirme que la rencontre sera difficile comme toutes les rencontres précédentes, mais il ne cache pas son envie de se battre pour que le gain du match reste au Khroub, surtout que son équipe est en manque de joie depuis quinze jours maintenant : «En cette période précise, tous les matches qui restent sont importants et décisifs pour les objectifs tracés de chaque formation, et on va tout faire pour remporter notre duel et faire sortir les Nahdistes de la course au maintien. Cela passe par une victoire afin d’éviter tous les autres calculs.» Pour ce qui est de l’adversaire, le natif de Aïn M’lila reste insensible aux déclarations des joueurs nahdistes et les motivations que reçoivent les capés de Merzekane de la part de leur direction : «Leur motivation ne nous intéresse pas. Une chose est sûre, ils ne vont pas venir au Khroub pour faire du tourisme, ils jouent leur avenir eux aussi dans ce championnat et on fera tout pour les battre. Avec ou sans argent, on est condamnés à gagner.» Boudaoud : «On n’a plus le droit à l’erreur» Pour le latéral gauche de l’équipe des Rouges, le match contre les Husseindéens sera intense et très engagé sur le tapis vert, car les deux équipes n’ont plus le droit à l’erreur et veulent faire vibrer leurs fans, objectif oblige. Boudaoud nous a affirmé que ses coéquipiers feront tout pour rester hors de danger, surtout que le programme de rencontres fait les affaires des Askistes qui auront le droit de recevoir quatre fois à Abed-Hamdani. «On doit faire le plein à domicile. Plus aucun point ne sera cédé au Khroub, le maintien est dans nos cordes, et on ne doit surtout pas se compliquer la tâche. Face au NAHD, on doit être à la hauteur et l’emporter, peu importe la manière.»

Comment est l’ambiance au sein de votre groupe ? L’ambiance est bonne et notre équipe a repris les entraînements depuis plus

Abdou Henine

WAT

Après l’élimination en coupe

E

Que faudra-t-il attendre de cette fin de saison ?
durant le reste de la saison, afin de préserver la nouvelle relation solide entre les deux parties. Continuer à titiller les grandes écuries Avec déjà 35 points au compteur, le WAT est loin de se situer dans le ventre mou du classement, en figurant régulièrement dans le top 5 ces derniers temps, sauf qu’il faut garder la même cadence, en faisant un sans faute à domicile, tout en récoltant le maximum de points de l’extérieur, afin de mettre une forte pression sur les équipes du peloton de tête, en espérant créer la belle surprise, en finissant la saison sur le podium.   Jouer chaque match comme une finale de coupe Si les joueurs regrettent amèrement de ne pas avoir battu le CSC en coupe, ils auront malgré tout l’occasion de considérer leur sept derniers matchs comme de véritable rencontres de coupe, en visant toujours la victoire au bout du compte. Ce qui permettra au WAT de finir la saison sur une note positive. Avoir un jugement final sur le réel niveau de certains éléments Alors que le coach Amrani n’a pas voulu accabler publiquement ses joueurs après la fin de la rencontre face au CSC, il était forcément déçu par la prestation de certains éléments qui n’ont pas été à la hauteur de l’événement. D’ici la fin de saison, l’entraîneur tlemcénien fera forcement un choix définitif, concernant la possibilité de mettre sur le marché certains joueurs qui ne devront pas défendre le maillot bleu et blanc la saison prochaine.      Connaître davantage les postes à renforcer pour l’an prochain Toujours dans le domaine technique, cette fin de saison pourra aussi permettre au coach Amrani d’établir d’ores et déjà une liste de joueurs à recruter pour la saison prochaine, ou au minimum les postes de jeu à renforcer, afin de permettre à la direction de débuter d’ores et déjà sa recherche des oiseaux rares, à l’aube de l’ouverture du mercato estival. Ne pas partir déjà en vacances C’est la déclaration à chaud du milieu de terrain Rabie Belgheri, qui nous a confié, après l’élimination face au CSC, qu’il ne faut en aucun cas tout abandonner et laisser le club à la dérive, pour la simple raison que le WAT a quitté la coupe. Il faut plutôt garder le même état d’esprit et surtout l’union sacrée. Othmane Riyad Baba Ahmed

CSC
Boulhabib «Pour une première saison, ne faisons pas la fine bouche»
es sorties médiatiques de l’homme fort du CS Constantine, en l’occurrence Boulhabib, sont toujours attendues car ce dernier voit autrement les choses dans son club. S’exprimant hier sur la situation générale de sa formation, il a tenu à déclarer : «Je voudrais dire à nos supporters qu’ils ne doivent pas oublier que c’est notre première saison parmi l’élite. Ils ne doivent pas se prendre trop la tête car un énorme travail, à tous les niveaux, est encore à entreprendre. Cela ne nous empêche pas de tenter de faire de notre mieux et c’est ce qui se passe. Arriver en demi-finales avec les grosses cylindrées que chacun connaît est une performance de taille. L’euphorie doit être gérée dans le camp des joueurs car le football est fait de surprises et tout laisser-aller serait pénalisant. Et puis, ce serait maladroit de se dire que nous sommes arrivés. Chacun sait qu’il y a encore du pain sur la planche. D’ailleurs, je l’ai clairement signifié aux joueurs pour leur dire qu’ils étaient capables de donner plus que lors de certains matchs de coupe ou de championnat. Et pour preuve, il existe des comportements d’éléments que nous allons sanctionner financièrement pour que la discipline et la rigueur soient scrupuleusement respectées. Toute réussite ultérieure est tributaire de ces paramètres. L’essentiel serait de continuer à progresser et de penser d’ores et déjà au moyen terme et bien sûr au long terme.» Belhout maintient le groupe en alerte En dépit du côté festif qui a entouré la première séance d’entraînement, l’entraîneur Belhout a rapidement

L

liminé de la Coupe d’Algérie à domicile, le WAT devra vite tourner la page de cette désillusion, en se concentrant d’ores et déjà sur la suite de la saison, et un challenge intéressant en championnat. Si certains ont des doutes concernant la réelle volonté et motivation des Bleu et Blanc, après l’élimination en coupe, voici quelques bonnes raisons pour suivre avec beaucoup d’intérêt les sept dernières journées de championnat.  Assurer le maintien dès samedi prochain Même si cela pourrait paraître comme un véritable manque d’ambition, mais la réalité est que l’objectif principal de la direction avant le coup d’envoi de la saison était d’assurer le maintien du club, avant la dernière journée. Un pari quasi gagnant, vu qu’en cas de victoire ce samedi face au CSC à domicile, le WAT aura 38 points au compteur, en assurant d’une manière officielle le maintien, à six journées de la fin du championnat.  Ne pas briser la relation avec le public Si le public tlemcénien a tenu à applaudir les Bleu et Blanc, malgré l’élimination vendredi dernier, les joueurs ont intérêt à rendre l’ascenseur aux supporteurs widadis, en se donnant à fond

pris les choses en main pour ne point permettre aux joueurs de tomber dans l’euphorie. C’est ce qui explique sa rencontre avec eux et le discours qu’il a tenu. Parmi les points évoqués, figurent en bonne place la concentration sur le parcours restant et surtout la rigueur et la discipline que doivent observer les composantes pour les matchs restants, tant en championnat qu’en Coupe d’Algérie. Il a insisté sur le fait que chaque élément se devait d’assumer pleinement son rôle. L’équipe défend son maintient parmi l’élite, et de l’autre, cette demi-finale qui se profile à l’horizon. Il n’a pas manqué de mettre en valeur la production de quelques joueurs précis en les invitant à faire plus et mieux. Rencontre avec Boulhabib avant la séance Afin d’éviter toute déperdition et autre démobilisation, le dirigeant Boulhabib a rencontré ses joueurs juste avant l’entame du travail. Il était aux côtés du coach et des autres membres du staff technique. Son langage visait essentiellement le fait que chacun des éléments se devait de fournir les efforts exigés par le staff technique. Il a insisté sur le facteur de la concentration en ces moments importants pour le groupe. Malgré le bon parcours, Boulhabib a déclaré que tout dépassement ne pourrait être passé sous silence, car c’est la meilleure façon d’atteindre les objectifs assignés depuis quelque temps. A l’opposé, il a tout fait pour ne point mettre une quelconque pression supplémentaire sur des joueurs qui sont conscients de ce qui les attend en cette fin de saison. Tahar Aggoune

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

17
Bezzaz et Daïf en tenue de ville
ll Finalement, l’attaquant Bezzaz et le gardien de buts Daïf ont fait preuve de discipline extrême en se présentant à la reprise des entraînements, malgré leurs blessures. Habillés en tenue de ville, ils ont pu avoir l’autorisation du coach Belhout de ne pas prendre part au travail. Un geste fortement apprécié par les Sanafir présents en grand nombre et qui les ont fortement et longuement applaudis. Pour ce qui concerne le gardien Daïf, il aurait eu un congé d’une semaine suite à sa récente blessure contractée face à Tlemcen. Un repos qui pourrait être salutaire pour un élément parmi les plus utilisés depuis plusieurs saisons déjà.

CSC

saison, ne faisons pas la fine bouche»
es sorties médiatiques de l’homme fort du CS Constantine, en l’occurrence Boulhabib, sont toujours attendues car ce dernier voit autrement les choses dans son club. S’exprimant hier sur la situation générale de sa formation, il a tenu à déclarer : «Je voudrais dire à nos supporters qu’ils ne doivent pas oublier que c’est notre première saison parmi l’élite. Ils ne doivent pas se prendre trop la tête car un énorme travail, à tous les niveaux, est encore à entreprendre. Cela ne nous empêche pas de tenter de faire de notre mieux et c’est ce qui se passe. Arriver en demi-finales avec les grosses cylindrées que chacun connaît est une performance de taille. L’euphorie doit être gérée dans le camp des joueurs car le football est fait de surprises et tout laisser-aller serait pénalisant. Et puis, ce serait maladroit de se dire que nous sommes arrivés. Chacun sait qu’il y a encore du pain sur la planche. D’ailleurs, je l’ai clairement signifié aux joueurs pour leur dire qu’ils étaient capables de donner plus que lors de certains matchs de coupe ou de championnat. Et pour preuve, il existe des comportements d’éléments que nous allons sanctionner financièrement pour que la discipline et la rigueur soient scrupuleusement respectées. Toute réussite ultérieure est tributaire de ces paramètres. L’essentiel serait de continuer à progresser et de penser d’ores et déjà au moyen terme et bien sûr au long terme.»

Boulhabib «Pour une première
la première séance d’entraînement, l’entraîneur Belhout a rapidement pris les choses en main pour ne point permettre aux joueurs de tomber dans l’euphorie. C’est ce qui explique sa rencontre avec eux et le discours qu’il a tenu. Parmi les points évoqués, figurent en bonne place la concentration sur le parcours restant et surtout la rigueur et la discipline que doivent observer les composantes pour les matchs restants, tant en championnat qu’en Coupe d’Algérie. Il a insisté sur le fait que chaque élément se devait d’assumer pleinement son rôle. L’équipe défend son maintient parmi l’élite, et de l’autre, cette demi-finale qui se profile à l’horizon. Il n’a pas manqué de mettre en valeur la production de quelques joueurs précis en les invitant à faire plus et mieux.

L

Des amendes pour Ziti et Dahmane Efossa et Dahmane autorisés à se rendre chez eux
N’étant pas concernés par la prochaine rencontre de championnat devant le WA Tlemcen, les deux éléments clés de l’échiquier Belhout, à savoir Dahmane et Efossa, ont regagné leurs domiciles à l’étranger, c’est-à-dire la membres du staff technique. Son France pour le premier et Dubaï langage visait essentiellement le fait que chacun des éléments se devait de pour le second. Efossa a eu l’accord de l’administration bien fournir les efforts exigés par le staff avant, mais il a dû retarder son technique. Il a insisté sur le facteur départ pour une affaire de papede la concentration en ces moments rasse, alors que Dahmane, susimportants pour le groupe. Malgré le pendu, en aurait profité pour bon parcours, Boulhabib a déclaré aller voir sa famille. Toujours estque tout dépassement ne pourrait il que certains des proches estiêtre passé sous silence, car c’est la ment ce genre de pratique meilleure façon d’atteindre les pénalisant pour le groupe censé objectifs assignés depuis quelque travailler ensemble et parfaire temps. A l’opposé, il a tout fait pour cette cohésion qui, par moments, ne point mettre une quelconque fait défaut sur l’aire de jeu. La dépression supplémentaire sur des joueurs qui sont conscients de ce qui cision incombe à l’administration qui sait comment gérer son effecles attend en cette fin de saison. tif. Tahar Aggoune ll L’administration clubiste n’est pas prête de passer sous silence le comportement de deux de ses joueurs. Il s’agit du latéral Ziti et de l’attaquant Dahmane. Le premier pour avoir enlevé son maillot, après sa belle réalisation devant Tlemcen et le second pour avoir remis en cause son remplacement dans le même match. Ils doivent ainsi payer une amende dont le montant n’est pas encore connu. Une manière de garder une discipline indispensable à la sérénité du collectif.

Départ ce vendredi à Tlemcen
ll Pour son second match à Tlemcen, la délégation constantinoise devrait rallier la ville d’Oran ce vendredi. Elle le fera, croit-on savoir, par le vol régulier sur la capitale de l’ouest du pays. L’équipe ralliera Tlemcen dans la matinée du match de championnat. Elle regagnera la ville des Ponts dès la fin du match via Alger par avion. Tahar Aggoune

Rencontre avec Boulhabib avant la séance
Afin d’éviter toute déperdition et autre démobilisation, le dirigeant Boulhabib a rencontré ses joueurs juste avant l’entame du travail. Il était aux côtés du coach et des autres

Belhout maintient le groupe en alerte
En dépit du côté festif qui a entouré

ASK

Les Khroubis ne pensent qu’à la victoire face au NAHD
L’équipe khroubie a besoin des trois points ce samedi, et les joueurs sont motivés et conscients de leurs responsabilités. Il faut juste le prouver sur le terrain.

Match USMH-ASK à huis clos
ll Après les incidents honteux qui se sont produits lors du derby algérois entre l’USMH et l’USMA, pour le compte des quarts de finale de Dame Coupe, la commission de discipline va certainement sanctionner l’équipe harrachie par deux matches à huis clos que l’USMH devra consommer en championnat. Ce qui nous amène à dire que l’ASK, qui se déplacera à Lavigerie lors de la 2e journée, affrontera la bande à Charef devant des gradins et tribunes vides, ce qui a fera les affaires des Khroubis qui éviteront la forte pression des Kawassir.

Ziad : «On est condamnés à gagner»
Le défenseur central askiste reste serein et confiant pour le prochain match qui attend son équipe ce samedi. Ziad affirme que la rencontre sera difficile comme toutes les rencontres précédentes, mais il ne cache pas son envie de se battre pour que le gain du match reste au Khroub, surtout que son équipe est en manque de joie depuis quinze jours maintenant : «En cette période précise, tous les matches qui restent sont importants et décisifs pour les objectifs tracés de chaque formation, et on va tout faire pour remporter notre duel et faire sortir les Nahdistes de la course au maintien. Cela passe par une victoire afin d’éviter tous les autres calculs.» Pour ce qui est de l’adversaire, le natif de Aïn M’lila reste insensible aux déclarations des joueurs nahdistes et les motivations que reçoivent les capés de Merzekane de la part de leur di-

rection : «Leur motivation ne nous intéresse pas. Une chose est sûre, ils ne vont pas venir au Khroub pour faire du tourisme, ils jouent leur avenir eux aussi dans ce championnat et on fera tout pour les battre. Avec ou sans argent, on est condamnés à gagner.»

Boudaoud : «On n’a plus le droit à l’erreur»
Pour le latéral gauche de l’équipe des Rouges, le match contre les Husseindéens sera intense et très engagé sur le tapis vert, car les deux équipes n’ont plus le droit à l’erreur et veulent faire vibrer leurs fans, objectif oblige. Boudaoud nous a affirmé que ses coéquipiers feront tout pour rester hors de danger, surtout que le programme de rencontres fait les affaires des Askistes qui auront le droit de recevoir quatre fois à Abed-Hamdani. «On doit faire le plein à domicile. Plus aucun point ne sera cédé au Khroub, le maintien est dans nos cordes, et on ne doit surtout pas se compliquer la tâche. Face au NAHD, on doit être à la hauteur et l’emporter, peu importe la manière.» Abdou Henine

Sécurité renforcée ce samedi à AbedHamdani
ll Après les incidents qui ont éclaté lors du match ASK-CSC il y a 15 jours, le service d’ordre compte renforcer la sécurité aux alentours du stade et à l’intérieur, ce samedi. Cela va rassurer les habitants et les commerçants qui se trouvent à proximité de Abed-Hamdani qui restent toujours sous le choc, après le derby face au voisin constantinois. A. H.

Après avoir remporté le derby de l’Est face au CSC sur la pelouse synthétique d’Abed-Hamdani, il y a plus de 15 jours de cela, les Khroubis seront de retour sur leur stade fétiche ce week-end. Les coéquipiers de Mesfar veulent refaire le même coup samedi prochain face au NAHD et offrir une victoire précieuse avec l’art et la manière aux Diables Rouges qui ne souhaitent que des succès, à

chaque fois que leur team joue à domicile. Les joueurs et le staff technique envisagent aussi de tout faire pour réussir le même souhait, tout rafler au Khroub et garder cette avance au classement général, seule condition pour garantir une joyeuse atmosphère au sein du groupe et préparer les prochains rendez-vous dans la sérénité et le calme, sans cette pression qui n’aide pas trop le joueur algérien.

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

17
Une reprise dans une bonne ambiance
ll Le MCS a eu juste une journée de repos en deux semaines, puisque l’entraîneur de cette équipe de Saïda sait que ce match face au MCO est déterminant pour la suite du parcours de son équipe et il veut que le groupe soit prêt sur tous les plans pour ce grand derby face au MCO. Les camarades de Kial sont conscients de la tâche qui les attend et la reprise des entraînements s’est faite dans une grande sérénité et en toute concentration, et surtout dans une très bonne ambiance. Cet état d’esprit de cette équipe de Saïda prouve que les joueurs sont très conscients de la tâche qui les attend face au MCO.

MCS

gagner face au MCO»
Comment est l’ambiance au sein de votre groupe ? L’ambiance est bonne et notre équipe a repris les entraînements depuis plus d’une semaine et elle est en train de peaufiner sa préparation afin d’être prête pour la reprise du championnat samedi prochain. Mais le plus important, c’est que le moral est au beau fixe et la dernière victoire face au WAT nous a fait beaucoup de bien. Et comment se déroule cette préparation pour ce match face au MCO ? La préparation se déroule comme d’habitude et il n’y a rien de spécial concernant cette confrontation face au MCO. Nous sommes entrés dans la deuxième semaine de cette préparation et nous suivons le programme tracé par notre coach. Le plus important est que le moral de l’équipe est au beau fixe et nous avons assez de temps pour préparer ce match face au MCO sur tous les plans. Donc cette mini trêve est bénéfique pour le MCS... C’est vrai, cet arrêt du championnat est venu au bon moment, avant un math derby où le faux pas n’est pas permis, donc ça nous a permis de nous préparer comme il se doit pour ce grand match et d’être prêts sur les plans physique, technique et tactique. En plus, c’était une bonne occasion pour récupérer nos joueurs blessés et surtout corriger nos lacunes. Nous avons profité au maximum de cette mini trêve afin d’être prêts pour le jour J. Comment se présente ce match face au MCO ? C’est un derby et entre deux équipes qui se trouvent en bas du tableau, donc il y a un grand enjeu pour cette confrontation. C’est un match très serré et ça va être très difficile du moment que chaque camp ne voudra pas rater cette occasion pour empocher les trois précieux points pour sortir de cette zone rouge. Donc c’est un match que le MCS n’a pas le droit de rater ? Oui, ce math face au MCO, nous n’avons pas le droit de le rater et la défaite est interdite pour nous qui sommes conscients de la tâche qui nous attend ce samedi sur le terrain de Zabana. Depuis plus d’une semaine, nous sommes en pleine préparation afin d’être prêts pour ce grand derby et nous allons entrer sur le terrain avec un seul objectif qui est de ne pas rater ce match et revenir à Saïda avec les trois points de la victoire. Mais le MCO ne jure que par la victoire ? Nous savons que notre tâche sera très difficile, du moment que le MCO est dos au mur et n’a pas le droit de rater ce match chez lui et devant son public. Un faux pas risque de peser lourd sur notre adversaire qui misera sur une victoire ce samedi où il sera poussé par ses milliers de supporters. Malgré la difficulté de notre tâche, nous sommes conscients de la mission qui nous attend sur le terrain, et on fera tout pour gagner ce match face au MCO Entretien réalisé par Amar B.

Addadi «Tout pour

Nahari, Mebarakou et Madouni, bons pour le service
ll Pour cette première séance de la semaine qui s’est déroulée au stade 13Avril-1958, on a assisté au retour de trois éléments qui étaient blessés durant toute la semaine dernière. Il s’agit des deux défenseurs Mebarakou et Nahari et de l’attaquant Madouni qui ont réintégré le reste de l’effectif et seront bons pour le service, samedi prochain.

Hadiouche et Bouraba ont rejoint le reste de l’effectif
ll Si lors de la première séance d’entraînement, Hadiouche et Bouraba se sont contentés juste de soins puis de tours de piste, puisqu’ils reviennent de blessure, pour le premier, une déchirure musculaire à la cuisse et une lésion au genou pour le second, le médecin de l’équipe leur a donné le feu vert de reprendre avec le groupe hier matin où les deux joueurs ont pris part à la deuxième séance de la semaine. Amar B.

Lachgar prépare un commando pour affronter le MCO
epuis lundi dernier, le MCS a entamé la deuxième phase de la préparation pour le grand derby de l’Ouest face au MCO. Le staff technique sait que cette confrontation est difficile pour son équipe, et en

D

même temps très importante pour la suite du parcours. Le maintien dépendra de ce derby face au MCO et c’est pour cette raison que l’entraîneur Lachgar a commencé à apporter les dernier réglages sur les plans

technique et tactique pour préparer un commando pour affronter le MCO car le coach de Saïda mise sur une victoire samedi prochain, d’autant qu’il a récupéré la totalité des joueurs titulaires, ce qui lui a facilité la tâche afin

que le MCS soit prêt et au grand complet samedi prochain. Lachgar a déjà une idée sur les 11 rentrants qui vont affronter le MCO, puisqu’il est en train de préparer un commando pour venir à bout de cette

équipe du MCO et il compte sur l’esprit de solidarité et la rage de vaincre et surtout la motivation de tous les joueurs pour arracher les trois points. Amar B.

WAT

Après l’élimination en coupe
pourra aussi permettre au coach Amrani d’établir d’ores et déjà erif une liste de joueurs à Bench r aux recruter pour la saison tou de re ements uari prochaine, ou au n aquant Ho minimum les postes de entraî ne att bi su du jeu if, qui a jeu à renforcer, afin de l’instar fiane Bencher urgicale A permettre à la il, So vention chir x u Taou inter retour a direction de débuter une fait son séance de nt, a d’ores et déjà sa cemme ents durant la firme que ré con em recherche des oiseaux entraîn lundi. Ce qui u MCA aura rares, à l’aube de ise de de l’ESS et d jouer, repr eur de re l’ouverture du mercato l’ex- jou ortes chances in de la estival. de f e la f êm avant m . Ne pas partir déjà saison

E

Que faudra-t-il attendre de cette fin de saison ?

liminé de la Coupe d’Algérie à domicile, le WAT devra vite tourner la page de cette désillusion, en se concentrant d’ores et déjà sur la suite de la saison, et un challenge intéressant en championnat. Si certains ont des doutes concernant la réelle volonté et motivation des Bleu et Blanc, après l’élimination en coupe, voici quelques bonnes raisons pour suivre avec beaucoup d’intérêt les sept dernières journées de

Assurer le maintien dès samedi prochain
Même si cela pourrait paraître comme un véritable manque d’ambition, mais la réalité est que l’objectif principal de la direction avant le coup d’envoi de la saison était d’assurer le maintien du club, avant la dernière journée. Un pari quasi gagnant, vu qu’en cas de victoire ce samedi face au CSC à domicile, le WAT aura 38 points au compteur, en assurant d’une manière officielle le maintien, à six journées de la fin du championnat. 

championnat. 

en vacances
C’est la

Continuer à titiller les grandes écuries
Avec déjà 35 points au compteur, le WAT est loin de se situer dans le ventre mou du classement, en figurant régulièrement dans le top 5 ces derniers temps, sauf qu’il faut garder la même cadence, en faisant un sans faute à domicile, tout en récoltant le maximum de points de l’extérieur, afin de mettre une forte pression sur les équipes du peloton de tête, en espérant créer la belle surprise, en finissant la saison sur le podium.  

Ne pas briser la relation avec le public
Si le public tlemcénien a tenu à applaudir les Bleu et Blanc, malgré l’élimination vendredi dernier, les joueurs ont intérêt à rendre l’ascenseur aux supporteurs widadis, en se donnant à fond durant le reste de la saison, afin de préserver la nouvelle relation solide entre les deux parties.

Avoir un jugement final sur le réel niveau de certains éléments
Alors que le coach Amrani n’a pas voulu accabler publiquement ses joueurs après la fin de la rencontre face au CSC, il était forcément déçu par la prestation de certains éléments qui n’ont pas été à la hauteur de l’événement. D’ici la fin de saison, l’entraîneur tlemcénien fera forcement un choix définitif, concernant la possibilité de mettre

CSC en coupe, ils auront malgré tout l’occasion de considérer leur sept derniers matchs comme de véritable rencontres de coupe, en visant toujours la victoire au bout du compte. Ce qui permettra au WAT de finir la saison sur une note positive.

Jouer chaque match comme une finale de coupe

Connaître davantage les postes à renforcer pour l’an prochain

1 déclaration à – ICST sur le marché al WAT 3 le mors pour la chaud du certains pourpréparatif milieu de …Bondre des ment la le joueurs ca r t notam terrain Dans le ampionnat, e prochain pou e qui ne ch di ed Rabie suite du du CSC, sameatrième journé e joute devront n u un Belgheri, réceptioe de la vingt-q a programmé e locale de pas qui nous compt ach Amrani face à l’équip t Blanc défendre co i, ue a confié, l’élite, lehier après-mid ui a vu les Ble», grâce à le q après amicale « Sidi Said», e victoire «3-1ne, Taouil maillot l’ICST rter une larg ancis Amba e aux bleu et o rir Fr sou remp sations de onné le n blanc la des réali eur, qui a red ur éliminatio l’élimination saison et Sam adis, après le pe. face au CSC, Wid n cou e prochaine.     

Si les joueurs regrettent amèrement de ne pas avoir battu le

Toujours dans le domaine technique, cette fin de saison

qu’il ne faut en aucun cas tout abandonner et laisser le club à la dérive, pour la simple raison que le WAT a quitté la coupe. Il faut plutôt garder le même état d’esprit et surtout l’union sacrée. Othmane Riyad Baba Ahmed

18 MOB

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

Grande mobilisation pour l’ASMO
Conscient de l’importance de la rencontre de ce weekend pour son équipe surtout que la victoire s’annonce obligatoire, le responsable de la barre technique Mourad Rahmouni a tenu à mettre en garde ses joueurs quant à l’excès de confiance tout en leur demandant de prendre les choses très au sérieux et surtout de ne pas sous-estimer l’adversaire qui est en mesure de leur créer des difficultés. Cela dit, les joueurs semblent être convaincus qu’ils doivent fournir plus d’efforts pour glaner les trois points de la victoire et remonter ainsi dans le classement.

Ousmail «Rien 
que la victoire»
Appelé à être titulaire ce vendredi en remplacement de son camarade Ferhat au milieu du terrain, Omar Ousmail affirme que la victoire s’annonce plus que jamais impérative pour espérer rester dans le haut du tableau et ne pas perdre contact avec le peloton de tête.
Un commentaire sur la victoire arrachée face au RC Kouba ? La victoire arrachée face au RC Kouba est très précieuse pour nous dans la mesure où elle nous a permis d’assurer définitivement notre objectif à savoir, le maintien en ligue deux et d’espérer à un meilleur avenir. Cela dit, ce succès est venu au bon moment en nous permettant de garder contact avec les équipes du haut du tableau et de jouer le podium jusqu’à la fin de saison. Donc, vous avez réalisé votre objectif primordial tracé en début de saison, n’est-ce pas ? Effectivement, nous avons réalisé notre objectif prioritaire à savoir, le maintien puisque nous disposons de 39 points dans notre escarcelle, ce qui nous a permis de nous mettre définitivement à l’abri d’une mauvaise surprise et, par la même, éviter les calculs de fin de saison. Cela dit, cela est une bonne chose pour l’équipe. Vous êtes proches du podium à une longueur seulement de l’USMBA, donc vous êtes en mesure de jouer la carte de l’accession ? Maintenant que nous avons atteint notre premier objectif tracé en début de saison, je peux dire que nous allons tenter de bien gérer les rencontres restantes pour espérer terminer la saison en beauté et jouer cette carte de l’accession surtout que nous sommes proches du podium. Pour cela, on doit bien négocier les matches restants pour espérer améliorer notre classement bien que notre tâche ne soit pas facile. Vous allez affronter la formation de l’ASM Oran ce week-end, comment s’annonce pour vous cette rencontre ? La rencontre de ce vendredi face à l’ASM Oran ne sera pas facile dans la mesure où nous serons appelés à arracher les trois points de la victoire afin de poursuivre le parcours dans de bonnes conditions. Cela dit, la rencontre revêt une grande importance pour nous et on fera le maximum pour glaner les trois points afin d’améliorer notre classement. Ne pensez-vous pas qu’un succès face à l’ASMO pourrait vous ouvrir les portes du bonheur ? Effectivement, une victoire ce vendredi nous permettra d’aborder le reste du parcours dans de bonnes conditions et de garder le contact avec le peloton de tête. A cet effet, on doit prendre les choses très au sérieux et éviter d’entrer dans le piège de la facilité pour arracher les trois points de la victoire. Entretien réalisé par  Yugurtha A.

C’

est dans l’après-midi d’hier mardi que les Crabes du MO Béjaïa ont repris le chemin des entraînements et ce, après avoir bénéficié de trois jours de repos à l’issue de la rencontre de samedi dernier face au RC Kouba, en prévision de la rencontre de ce week-end face à l’ASM Oran dans le cadre de la 26e journée du championnat de la ligue deux. En effet, ayant réussi à s’imposer à Benhaddad sur le score de 2/1, les camarades de Nemdil seront appelés encore une fois à fournir plus d’efforts pour enchaîner par un autre succès qui leur permettra d’améliorer leur classement et de remonter sur le podium surtout que leurs concurrents  directs pour cette troisième place à savoir, l’USMB, l’USMBA et l’USMAn évolueront en déplacement. Ce qui est jugé une belle opportunité pour s’emparer de la troisième place en cas de défaite des autres formations.

La victoire est impérative
Ainsi donc, en se retrouvant qu’à une seule longueur du podium puisque la troisième place est occupée actuellement par la formation de l’USM Bel-Abbès, voilà que les camarades de Boulekhmir n’auront pas d’autre alternative que de glaner les trois points de la victoire afin de rester dans la course à l’accession et surtout éviter de perdre contact avec le peloton de tête. A cet effet, tout le monde est unanime à dire que la victoire est impérative afin de profiter d’un probable faux pas des autres concurrents pour remonter sur le podium et garder leurs chances intactes pour jouer la carte de l’accession.

aux rencontres précédentes, le staff technique sera amoindri par les services de pas moins de quatre éléments à savoir, Ferhat, Rehal, Dehouche et Akrour pour suspension. Ce qui sera un véritable cassetête pour le coach béjaoui surtout avec l’importance de cette rencontre face à l’ASMO. Malgré cela, le patron de la barre technique semble avoir les solutions nécessaires qui lui permettront de combler les absences de ces éléments et d’aligner les joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe lors de cette confrontation.

Des changements en perspective
Vu les absences de certains éléments pour le match de ce vendredi face aux Asémistes de l’ASMO pour des raisons de suspension, le staff technique devrait procéder à des changements afin de combler l’absence de ces joueurs notamment au milieu du terrain, en l’absence de Dehouche et Ferhat. A cet effet, on croit savoir que le coach Rahmouni compte incorporer Ousmail et Klahnmer au milieu aux côtés de Selloum et Nemdil, alors que le défenseur Boulekhmir pourrait être reconduit face à l’ASMO après avoir réalisé une belle prestation face au RCK, sans oublier le retour de Baâouali dans l’axe central. Yugurtha A.

Rahmouni met en garde ses joueurs

Aissani a été entendu par la direction
Comme attendu, le portier Aissani a été entendu avant-hier lundi par la commission de discipline et ce, suite à son accrochage verbal avec son coach lors de la rencontre face au MSP Batna. Cela dit, une sanction financière devrait être infligée au gardien dans les prochains jours.

Les absences, véritable  casse-tête
Toutefois, et contrairement

RCK

L

es joueurs du RCK ont repris lundi matin le chemin des entraînements sous la houlette de Teldja, Kebir et Saber. Une reprise marquée par l’absence de l’ensemble des joueurs, ce qui a incité le staff technique à faire appel aux éléments espoirs et juniors. Ainsi, c’est avec un groupe jeune et amoindri que le Raed devrait préparer le reste de la compétition. Avant cela, le club aura deux périlleux déplacements consécutifs. D’abord, l’équipe fera le déplacement à Batna avant d’effectuer une deuxième virée à Sidi Bel-Abbès, un prétendant à l’accession. Après ces deux importants rendez-vous, le Raed devrait évoluer à domicile contre l’OM, une formation qui a déjà assuré son maintien avant d’effectuer le dernier déplacement de la saison pour croiser le fer avec l’USMAn. En fin de parcours, le RCK accueillera l’USMB. Quatre matches, a priori, difficiles à négocier vu la qualité de l’adversaire et l’état d’esprit qui règne au sein du club koubéen. Mais tout reste jouable dans la mesure où mathématiquement, rien n’est encore joué et le Raed détient des chances pour le maintien. C’est

Faire le plein et attendre
ainsi que les dirigeants veulent mettre la pression sur le groupe et exigent les quinze points des cinq  prochaines rencontres. De son côté, le staff technique, par le biais de Teldja, n’a pas hésité à secouer ses éléments et les inciter à se concentrer plus sur leur travail, tout en les motivant à réaliser un sursaut d’orgueil. Pour lui, le RCK doit impérativement réussir un sans faute si les joueurs veulent sauver le club de la relégation. Gagner toutes les rencontres permettra au club d’espérer et d’éviter, probablement, d’être menacé directement par le purgatoire. A présent, les Koubéens ne veulent pas abdiquer et croient, dur comme fer, au maintien. Certes, l’équipe garde ses chances intactes pour le maintien mais au rythme où vont les choses, l’avenir du club est compromis. Il faut faire le plein mais aussi attendre un cadeau du ciel. Afin de ne pas fausser les calculs, les coéquipiers d’Assad sont, d’abord, dans l’obligation de gagner le match face au MSPB. Donc, la balle est dans leur camp et ils n’ont plus le droit à l’erreur. De leur côté, les jeunes joueurs ont bien reçu le message et sont déterminés à battre leur adversaire et ne plus faire de concessions à l’avenir ! En parallèle, ils veulent une réaction rapide de la direction car les dirigeants doivent prouver, eux aussi, leur bonne foi.

PAC
La mission sauvetage a commencé

A

Où est passé le comité des supporters ?
En plus des problèmes sportifs et extra sportifs qu’a connus le RCK cette saison, l’absence des supporters reste l’autre fait marquant de l’année. En effet, le Raed évolue depuis l’entame du championnat devant des gradins, presque, vides. Mais aucun n’a pu convaincre les supporters à venir en masse pour soutenir leur équipe, au moins dans les moments difficiles, y compris le comité des supporters. Ce dernier a brillé par son absence et n’a pas accompli son rôle comme il se doit. A l’exception des fidèles stadiers et la direction du stade, à sa tête Belkacem Bedjaoui, le comité des supporters a été hors sujet. Un facteur qui a joué un mauvais tour à l’équipe, ce qui confirme que la responsabilité du naufrage demeure collective. Youcef M.

près deux victoires consécutives, le PAC n’a pas encore assuré son maintien. Afin d’atteindre ce but, les Pacistes ont déjà préparé un plan de sauvetage qui consiste à remporter toutes les rencontres restantes. Le premier responsable de la barre technique est en train de préparer sa troupe pour le prochain rendez-vous face à l’USM Blida à Hydra. Les joueurs et le staff technique ainsi que le staff administratif, sont conscients de la tâche qui les attend face un adversaire qui cherche les trois point de l’accession, mais les Pacistes cherchent eux aussi les trois points pour rebondir dans le classement général. D’ailleurs, la première partie du plan de sauvetage consiste à gagner les deux matchs à

domicile, le premier face à l’USM Blida et le second face à l’AB Merouana.

Les joueurs ont perçu leurs primes 
Afin de motiver les joueurs, le staff administratif à sa tête le président Kheireddine Zetchi, a décidé de remettre aux joueurs trois primes. Il s’agit de celles de l’ASMO, du MSPB et de Biskra. Les joueurs ont apprécié ce geste qui vient les motiver davantage avant le prochain match décisif.

victoire face à Blida. Désormais, la balle est dans leur camp, mais selon eux, le plus important est de sauver le PAC.

Ambiance bon enfant aux entraînements
On a constaté que les camarades de Nekkache ont le moral, et comment ! Après deux victoires consécutives, les Jaune et Bleu d’Hydra se sentent libérés de la pression subie durant plusieurs semaines. Le technicien paciste compte beaucoup sur cet aspect psychologique pour remporter le prochain match face à Blida. Selon lui, c’est un autre atout en faveur du PAC. Khalil Y.M.

Et une autre en cas de victoire face  à Blida
La direction a promis aux joueurs une autre prime en cas de

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

19 USMAn
La direction trouve enfin une solution pour le déplacement à Béchar
Nous avons appris d’une source bien informée que la direction de l’USMAn a enfin trouvé une solution pour le déplacement à Béchar, pour affronter la formation de la JSS, vendredi prochain. Vu la crise financière que le club bônois traverse, le dirigeant Kechkache, qui nous a révélé après le match face à Mostaganem que les Rouge et Blanc ne possèdent pas suffisamment d’argent pour se rendre au sud du pays, a tenu à nous informer qu’une solution a été enfin trouvée. Les proches du club ont réussi à se procurer l’argent nécessaire pour le déplacement. Le club pourra ainsi livrer le match dans les meilleures conditions possibles.

CABBA

Hammouche  «On aurait pu faire mieux à Blida»
Le jeune Hammouche qui a porté le brassard de capitaine contre l’USMB faisait figure de vétéran de l’équipe pour diriger ses coéquipiers espoirs sur le terrain vu qu’il fait partie de l’effectif depuis l’entame de la saison. Malgré les 3 buts encaissés, ce défenseur axial, doté d’un gabarit impressionnant, s’est acquitté convenablement de sa tâche.

Un mot sur le dernier match face à Blida ? Comme vous le savez, notre équipe traverse actuellement une période difficile à cause de la crise financière que connaît le club. L’équipe espoir mise sur pied la veille du match a fait de son possible pour honorer ses couleurs mais c’était une mission presque impossible parce que les joueurs n’étaient pas préparés à ce genre de rendez-vous sachant que 48h auparavant, personne n’était au courant de la situation. Cela ne vous a pas empêchés de tenir le coup pendant les vingt premières minutes avant d’encaisser le premier but mais par la suite notamment en seconde période, vous n’avez pas eu le même rendement sauf durant le dernier quart d’heure, comment l’expliquez-vous ? Nous sommes rentrés sur le terrain en laissant notre complexe

dans les vestiaires et c’est pour cette raison que nous avons pu contenir les Blidéens. Nous avons eu même une occasion nette de rétablir l’équilibre et c’était le cas je pense que la seconde période aurait connu un autre scénario. En seconde mi-temps, nous avons manqué de jus et c’est tout à fait normal car nous avions en face des seniors qui évoluaient sur leur terrain et devant leurs supporters. Cela ne nous a pas empêchés de marquer un but en fin de partie. Malgré la défaite, on peut dire donc que vous avez tiré votre épingle du jeu, n’est-ce pas ? Personnellement, je suis déçu par cette défaite et j’aurai bien aimé ramener un point, ce qui aurait permis à notre équipe d’accéder officiellement en ligue 1. De cette manière au moins on serait rentrés par la porte dans l’histoire du club. Votre coach a déclaré que beaucoup d’éléments de cette équipe ont prouvé qu’ils ont un bel avenir devant eux et qu’ils seraient promus en équipe senior en cette fin saison, ce qui peut être considéré comme étant déjà un acquis, non ? Absolument, car l’occasion était propice pour chacun de montrer ce qu’il vaut. Seulement, je ne le répéterai jamais assez, la plupart

n’étaient pas préparés à jouer ce match puisqu’ils ont été convoqués à la dernière minute.  Si c’était le cas, je pense que nous aurions réussi un bien meilleur résultat. En ce qui vous concerne, comment jugez-vous votre rendement ? C’est au coach et à tous ceux qui ont vu le match de pouvoir juger ma prestation et celle de mes coéquipiers. Pour ma part, je dirai que j’ai tout donné pour donner un peu d’assurance à la défense avec l’aide de mes coéquipiers mais le fait d’avoir encaissé 3 buts m’est resté en travers de la gorge d’autant plus que ce secteur a concédé pour la première fois cette saison ce nombre de buts.   Entretien réalisé par A.B.

La direction a loué un grand bus
Par ailleurs, et pour assurer un déplacement dans de bonnes conditions, la direction de l’USMAn a jugé utile de louer un grand bus. Ainsi, trois chauffeurs expérimentés ont été choisis pour conduire l’équipe à bon port. Pour rappel, le déplacement durera plus de 24 heures.

Mebarkia assure l’intérim
Vu que le président Messaoudène s’est porté candidat aux prochaines législatives, c’est le DG de la SPA du club à savoir, Mebarkia qui le remplacera durant son absence. Ce dernier aura plusieurs décisions à prendre après le boycott des joueurs qui ne s’étaient pas déplacés à Blida.

Le match face au MOB programmé pour le 13 avril
Quelques jours seulement après leur déplacement au sud du pays pour affronter le dauphin du championnat, la JSS, les poulains de Kamel Mouassa disposeront de moins d’une semaine pour préparer le match face au MOB. Une partie difficile pour les Bônois qui espèrent empocher le maximum de points, pour garder l’espoir de l’accession.

MOC
Que d’interrogations ?
l est vraiment difficile de se faire la meilleure idée possible sur ce qui se passe au Mouloudia de Constantine. Surtout que les uns et les autres affichent un mutisme grave. Beaucoup de concernés évitent volontairement de se prononcer sur une situation de crise que nul n’ignore. Mais l’absence de prise de responsabilité et autre courage ont fait que chacun observe un silence afin de ne pas avoir à le regretter. Hors du cadre officiel, les discussions les plus âpres existent et les remarques ne manquent pas. Imaginez un entraîneur qui trouve le moyen de ne pas donner son opinion sur ce cirque existant. Il a trouvé la solution de refuser tout commentaire. Le pourquoi de la chose n’est connu que par sa personne. Quant aux dirigeants, il va falloir d’abord les trouver, eux que l’on ne voit que le jour du match dans les environs des vestiaires et encore pas à la fin des matchs.

MSPB

Un groupe plus étoffé à la reprise
e que l’on craignait ne s’est pas passé. Une reprise comme d’habitude avec une pléthore d’absences. Il semble que les joueurs se sont donné le mot, en essayant de faire un effort pour reprendre les entraînements au début de la semaine. Cela n’est plus arrivé depuis quelque temps, une reprise régulière, sommes-nous tentés de dire. Certains joueurs pour différentes raisons n’ont plus mis les pieds à l’entraînement depuis plusieurs semaines. Comme d’habitude, des supporters sont venus chahuter la séance. Mais, cela n’a pas perturbé l’atmosphère plus que ça. Les joueurs sont blasés à force d’attendre des promesses sans lendemains. Certains d’entre eux sont persuadés qu’ils ne verront pas la couleur de l’argent à cause de la crise qui secoue les différentes parties en conflit, au sein même du club.

I

C

onze sans être face à un cassetête chionis. La défense était quasi absente contre l’USMBA, efficacement parlant. La seule absence notable est celle de Slimane Bouraoui. Pour le buteur du MSPB, la saison semble être terminée. Même si le joueur nous confiait qu’il espérait revenir à la compétition lors de la sortie de son équipe à Médéa.

Les Oranais ne sont pas venus à la reprise
Benmeghit, Abdellaoui et Belkheir ont fait l’impasse sur la reprise. Si Abdellaoui n’est pas concerné par le match de vendredi prochain contre le RCK, les Benmeghit et Belkheir ne devaient pas tarder avant de rejoindre le groupe.

Un sursaut d’orgueil, pourquoi pas ?
Les supporters les plus mordus croient encore aux chances de leur formation pour sauver une saison à mettre aux oubliettes. Ils estiment que l’occasion est de taille pour les camarades de Boulemdaïs de s’imposer devant un sérieux client ce vendredi à Hamlaoui. Il s’agit tout simplement du troisième club qui dispute cette accession encore très ouverte. Bel-Abbès pourrait constituer un adversaire de qualité difficilement jouable surtout avec la dynamique actuelle d’un Mouloudia en perdition depuis près de neuf rencontres sans la moindre victoire. Il y a vraiment le feu à la maison mociste. Pendant ce temps, certains font les projections les plus saugrenues sur un changement de dirigeants.

RCK. Un match à six points. Il n’y aura pas de cadeau entre les deux équipes. On est loin de la saison 2008, les deux équipes jouaient les premiers rôles et avaient toutes les deux fini par monter en division1. Le bonheur n’a pas duré longtemps. Cette saison, les deux équipes jouent leur survie en Ligue2. Le MSPB va connaître en plus une fin de saison très difficile. N’était le semi échec de l’OM à domicile face à la JSS qui a éloigné Médéa, sans doute définitivement de la course à l’accession, Boubiya aurait eu à son menu les matchs les plus explosifs. Annaba et Blida vont se retrouver sur la route du MSPB. Et à ce stade du championnat et avant le voyage de l’USMAn à Bechar, on peut dire que l’USMAn et l’USMB concernées par la course à l’accession ne vont pas faire de cadeau au MSPB.

20 joueurs convoqués
Le premier responsable à la barre technique de l’USMAn, Kamel Mouassa, a décidé de convoquer 20 joueurs pour le déplacement à Béchar. La veille de la rencontre, le technicien devrait sacrifier deux éléments pour atteindre le nombre de 18 joueurs qui seront concernés par la rencontre.

Naâmoune, Seddik et Toubal de retour
La liste des joueurs convoqués que Mouassa nous a communiquée renferme les noms de trois joueurs qui enregistrent leur retour à la compétition. Il s’agit de l’attaquant Naâmoune qui souffrait d’une blessure au niveau de la cuisse, ainsi que Seddik et Toubal qui ont purgé leur suspension.

Zeghidi, Sahraoui, Benzaid et les autres
Les Zeghidi, Benzaid, Sahraoui étaient présents à la reprise. Tous les trois se plaignaient de douleurs et de blessures, avant leur retour à l’entraînement. Les bobos ont disparu. Une bonne nouvelle pour le staff technique qui pourra enfin composer son

Kouba, Médéa, l’USMAn et Blida : dure, dure la fin de saison
Avec 32 points, le MSPB est loin de s’en être sorti. Il n’a pas encore assuré le maintien. Les équipes mal classées comme l’ABM, le RCK ou le PAC ne sont pas irrémédiablement condamnées. Avec les victoires à trois points, tout peut arriver. Le retour de la majorité de l’effectif tombe à pic. Le MSPB qui a connu deux déplacements consécutifs, reçoit ce vendredi le

Abdellaoui suspendu contre le RCK
Le demi-défensif Abdellaoui sera absent vendredi prochain à l’occasion de la visite du RCK. Le transfuge du WAT a écopé d’un troisième carton jaune contre l’USMBA, à Bel-Abbès. Pas besoin de faire un long voyage pour rentrer à la maison. Il est originaire de la ville de la Mekerra. C’est sa 2e suspension pour cumul de cartons.

Liste des joueurs convoqués
Ouaddah, Houamed, Zemmouchi, Ali Guechi, Maâziz, Lahcen, Toubal, Ounes, Ghadir, Mouasse, Sissaoui, Herbache, Seddik, Ben Abdellah, Naâmoune, Bouharbit, Bey, Doughmani, Bekrar, Chebira

Tahar Aggoune

M. B.

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

19
Mezair reprend en solo, Aini réintègre le groupe
Avant-hier, le gardien de but Mezair Hichem a repris le chemin des entraînements après une absence de plusieurs semaines. L’enfant de la ville de Tlemcen s’est contenté de quelques tours de piste au stade Ahmed – Zabana. Toutefois, sa participation au prochain match face au MOB demeure très compromise. Pour sa part, le milieu de terrain Aini Mohamed Amine a réintégré le groupe. Absent lors du dernier match de son équipe face à l’ABM en raison d’une blessure, l’ancien sociétaire de l’OMA espère être prêt pour le match de ce vendredi face au MOB.

Quelle équipe face au MOB ?
s’être rétabli de sa blessure. Devant cette situation, le staff technique sera dans l’obligation de procéder à des changements, mais aussi et surtout sur la stratégie de jeu. Nulle ne doute que les Asémistes vont opter pour une stratégie défensive et se contenter de jouer les contre-attaques. Dans les bois, Moudjar est bien parti pour garder sa place de titulaire surtout en l’absence de Mezair, le seul capable de le concurrencer. Ce sont d’ailleurs ces deux gardiens de but qui ont joué tout au long de cette saison. Saoula et le jeune Louati n’ont jamais eu le moindre temps de jeu dans un match officiel cette saison. En défense, des changements seront opérés. Très peu utilisé depuis le départ de Benchadli, la nouvelle recrue Chikhaoui devra bénéficier de l’absence de Youssef Yacine pour retrouver du temps de jeu sauf si le staff technique décide de faire confiance au jeune Benayada ou bien de reconvertir Aberrane au poste de défenseur latéral arrière droit. A gauche de la défense, Sirat sera une nouvelle fois titularisé. Alors que dans l’axe de la défense, le staff technique misera cette fois-ci sur la paire Ouasti – Bouaâmria en raison de l’absence de Mazari suspendu. Le milieu de terrain sera très certainement renforcé afin d’empêcher les joueurs du MOB de produire du jeu. Contrairement à d’habitude, tout porte à croire que le staff technique fera jouer deux joueurs à la récupération. Cela-dit, il faut reconnaître que l’effectif asémiste n’est pas bien garni dans ce registre. La libération de Bentaleb a fait beaucoup de mal à l’ASMO. Désormais, le staff technique ne possède pas beaucoup de choix dans ce registre hormis Aberrane et le jeune junior Youssef Zakaria. Ou encore moins Bey qui reste pendant plusieurs mois sans compétition ou le jeune émigré Kalai qui n’a plus joué depuis le limogeage de Medjahed. Pour compléter le milieu de terrain, le staff technique aura le choix entre Chaib, Chaouti, Sari et Aini qui vient tout juste de reprendre le chemin des entraînements. En attaque, le staff technique misera très certainement sur la paire Balagh Sofiane - Amer Yahia. Cette paire a bien fonctionné lors du dernier match face à l’AB Merouana vu qu’ils ont inscrit les deux buts de la victoire de leur team.

ASMO

Les Asémistes très fébriles à l’extérieur
Le moins que l’on puisse dire est que l’ASMO demeure une équipe très fébrile à l’extérieur. Certes, les gars de M’dina J’dida ont bien entamé la saison mais depuis quelque temps déjà, ils éprouvent les pires difficultés pour engranger des points en dehors du stade Ahmed – Zabana. Les chiffres sont là pour le prouver, les coéquipiers de Chaib n’ont gagné qu’une seule fois hors de leurs bases cette saison face à l’US Biskra. Lors des sept derniers matchs disputés à l’extérieur, ils n’ont récolté que deux petits points (Ndr : face à l’OM et l’ABM) contre cinq défaites face au PAC, le SAM, l’USMAn, la JSS et le CABBA. L’on se demande à présent si les Asémistes sont capables d’aller chercher des points à Béjaïa. Riad O.

C’

est un match ô combien difficile que livreront les Asémistes, ce week-end, face au MO Béjaïa. Les gars de M’dina J’dida auront en face d’eux un des sérieux prétendants pour l’accession en ligue1. Occupant la 4e place au classement général avec une unité de retard seulement sur le podium, le MOB lutte avec toutes ses forces pour accéder en ligue1. Le MOB, qui reste sur une série de deux victoires consécutives, veut enchaîner un troisième succès de suite. Sur le papier, le MOB est favori face à l’ASMO surtout qu’il va bénéficier des atouts du public et du terrain. Mais les Asémistes espèrent sur-

prendre leur vis-à-vis. Toutefois, il faut reconnaître que la mission des hommes du duo Maâtallah – Bouha sera très compliquée surtout que l’ASMO reste très fébrile à l’extérieur. Cette saison, l’ASMO n’a gagné qu’une seule fois hors de ses bases face à l’US Biskra. Cela dit, elle est capable du meilleur comme du pire. Mais l’un des handicaps qui risque de faire mal ce week-end face au MOB est incontestablement l’absence de plusieurs de ses joueurs. En effet, la formation de M’dina J’dida sera, ce vendredi, privée des services de pas moins de 4 joueurs. Il s’agit de Youssef Yacine, Mazari et Mebarki, suspendus et de Mezair qui vient tout juste de reprendre le chemin des entraînements après

Départ aujourd’hui pour Béjaïa
C’est aujourd’hui que les Asémistes rallieront la ville de Béjaïa pour préparer le match d’après-demain face au MOB. Les coéquipiers d’Amer Yahia effectueront une séance d’entraînement ce matin au stade Ahmed – Zabana. C’est à l’issue de cette séance que l’entraîneur dévoilera la liste des 18 joueurs convoqués. R. O

USMBA
Boucif Boutareg n’est plus
A Bel-abbès, le football est en deuil. La nouvelle est tombée tel un couperet mettant en émoi toute une ville en émotion. L’ancien joueur de l’USMBA et de l’ASMO des années 70/80 s’est éteint à l’âge de 59 ans lundi à l’hôpital d’Oran succombant ainsi à une longue maladie. Ses compères et amis gardent de Boucif les qualités d’un homme au caractère enjoué et sympathique. Ils étaient nombreux à rendre un ultime hommage à la personne qui a marqué de ses empreintes les années fastes de l’USMBA. Que Dieu Le Tout-Puisant lui accorde sa miséricorde et l’accueille dans son vaste paradis. M.O. N.

Le MOC en ligne de mire C’
est donc avec un moral gonflé à bloc que les Vert et Rouge ont repris, avant-hier, le chemin des entraînements en prévision du match qui les mettra aux prises avec le MOC à Constantine. Il est certain que la récente victoire contre le MSPB n’a pas été sans provoquer la jubilation des dirigeants et joueurs. Toutefois, du côté du staff technique, on préfère garder les pieds sur terre et perpétuer sur la même pondération à même de réaliser l’exploit contre le MOC quoique la tâche s’annonce laborieuse. Le dernier succès a mis du baume aux cœurs des joueurs, il est à mettre, cependant, sur le compte du cœur et de la résolution. Cela nous renseigne sur les desseins des hommes de Benyellès qui reconnaît que sa troupe a eu l’efficience escomptée. Pour l’entraîneur d’El Khadra, la victoire de samedi passé doit exhorter le groupe à mettre les bouchées doubles d’autant qu’un match capital se pointe à l’horizon la journée prochaine face au MOC.

Tout pour éviter une autre défaite
L’entraîneur Benyellès aura quelques jours pour préparer son groupe sur tous les plans pour affronter haut la main les Mocistes. L’adversaire est à prendre au sérieux d’autant qu’il s’agit d’une rencontre décisive pour les deux teams en dépit de l’opposition des ambitions. Le MOC n’est pas des moindres même s’il reste gagnable sur son propre terrain. Cepen-

dant, la mission paraît abrupte pour les Vert et Rouge qui auront affaire à un adversaire blessé et qui ne cherchera que les 3 points de la victoire pour éviter le purgatoire. Les Unionistes, quant à eux, enhardis par leur ambition comptent faire de ce match celui de la confirmation. Le groupe a acquis une certaine confiance et reste sur un essor patent. Il est vrai que cette rencontre contre le MOC recèle en apparence certaines épreuves qui risquent de chambouler les plans de Benyellès mais l’exhortation est de mise dans le camp belabbésien.

ce qui se dégage de l’ambiance prévalant au sein du groupe. L’entraîneur, quant à lui, ne cesse d’exhorter ses joueurs à se transcender contre le MOC notamment. En effet, Benyellès ne voudrait en aucun cas que son équipe rate sa sortie. Ceci est autant valable pour les fans qui estiment qu’une victoire permettrait à leur équipe de consolider l’accession.

la victoire et augmenter leurs chances de réussir l’accession. Cependant, l’équipe ne sait plus gagner en déplacement car contrairement à la phase « aller » où l’équipe a réussi de belles prouesses en dehors de ses bases, elle n’arrive pas à s’imposer en déplacement. Pis encore, elle a concédé

quatre défaites et un seul nul en cinq sorties durant la phase retour. Cela nous renseigne sur les difficultés que rencontre la troupe à Benyellès extra-muros car même en jouant bien, l’USMBA n’arrive pas à allier le rendement au résultat. M.O. Noureddine

Reprise avec un bon moral
Le onze unioniste a repris lundi après-midi les entraînements en présence de la majorité de ses éléments. Les Vert et Rouge vivront une période particulière avant le rendez-vous de Constantine où ils y croiseront le fer avec le MOC. Les joueurs sont déterminés à redoubler d’efforts pour se sentir d’attaque le jour « j » puisque l’accession dépendra, dans une large mesure, du résultat qui sanctionnera cette rencontre. L’entraîneur Benyellès et dans son habituel briefing avant l’entraînement est succinctement revenu sur la victoire contre le MSPB avant de s’étaler sur l’importance des prochaines rencontres dont celle contre le MOC. Une sortie à ne absolument pas rater. M.O. N.

L’équipe doit réapprendre à gagner en déplacement
Accession exige, il faut dire que les Vert et Rouge sont motivés pour le restant des joutes. Les camarades de Hamzaoui sont déterminés à maintenir la mesure et rester sur la lancée. Ils comptent revenir de Constantine avec les trois points de

A Constantine pour la gagne
Le mot est lâché : rien que la victoire pour rester dans la course. C’est du moins

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

19
Les entraînements à Brakni

Tout reste possible

USMB

nSalim Menad décidé ngrammer toutesasemaine de proles séances d’entraînement de cette au stade Brakni. La raison en est toute simple. Le stade mythique de l’USMB qui se trouve pas loin du centre-ville est doté d’une pelouse en tartan comme celle de Hydra où doit se dérouler le prochain match des Blidéens. 

E
l

n développant un jeu de qualité et avec des joueurs affûtés sur le plan physique, les joueurs de Blida ont

réalisé une bien belle prestation qui les rapproche des meilleurs au classement.  De quoi donner des idées et surtout des envies aux coéquipiers de Defnoun de

surprendre lors de la prochaine journée de championnat les joueurs du PAC. Cette équipe pourrait laisser des plumes si les Blidéens réitèrent le match joué contre le CABBA. Tout reste possible, donc, pour cette équipe de l’USMB qui n’arrête pas d’étonner. Il lui faut maintenant montrer qu’elle est capable de prendre des points dans une

conjoncture pas du tout évidente.

Que des matchs à enjeu
Lors des cinq dernières journées, l’USMB aura à se déplacer à trois reprises. Elle aura à défier des équipes qui sont concernées soit par la relégation (PAC et RCK), soit par l’accession en (MOB). C’est dire que la tâche s’annonce ardue. Les joueurs de Menad auront par contre à recevoir la JSS et le MSPB, pas facile. Slimane Baghdali

nDefnoun, le défenseur a nraté la séance de reprise. central,du On se rappelle qu’il n’est pas allé au terme match face au CABBA. Suite à un choc, il a dû quitter ses coéquipiers. Sa blessure serait sans gravité et il n’a eu besoin que de deux jours de repos. Il s’est entraîné hier avec le reste du groupe.

Defnoun a repris

Une reprise studieuse
lDès la fin du match joué samedi passé, les joueurs ont eu quartier libre. La reprise s’est faite avant-hier et comme d’habitude, les joueurs qui ont pris part au match se sont entraînés légèrement. Ils se sont adonnés à exercices d’étirement et d’assouplissement. Le programme a été un peu plus copieux pour ceux qui n’ont pas joué. Bien sûr, l’ambiance était excellente et cela est dû à la série de bons résultats enregistrés par l’équipe.

Krifalli «Gardons les pieds sur terre»
Krifalli, l’attaquant  blidéen, a fourni un match époustouflant samedi dernier face au CABBA. Il en a fait voir de toutes les couleurs aux défenseurs de Bordj. Alliant à merveille puissance et finesse, il a contribué pour une large part au succès de son équipe. Il n’a voulu, dans l’entretien qu’il nous a accordé, faire preuve d’aucun triomphalisme. Il nous dira, entre autres, que la route qui mène vers le retour en L1 est encore longue. D’après votre entraîneur, vous auriez pu donner plus d’ampleur à votre victoire face au  CABBA. Qu’en pensez-vous ? Le coach est exigeant, et c’est normal. Il nous faut reconnaître qu’en première période, nous avons raté trois occasions nettes de scorer. Nous avons su lors des précédents matchs et à nos dépens, que le moindre relâchement se paierait cash. Le coach a tout simplement voulu que nous ne retombions plus dans les mêmes travers. C’est pour ça qu’à la mi-temps il a, en quelque sorte, remis les pendules à l’heure. Cela dit, vu la physionomie du match, il était logique que l’on concède quelques occasions. Aviez-vous des appréhensions avant cette rencontre ? Non, pas spécialement et à l’heure où je vous parle, ce sont les prochaines que j’appréhende. Cette rencontre face au CABBA fait partie du passé et c’est vers l’avenir que nous devons regarder. On va gérer les prochains matchs à notre manière. On va bien récupérer physiquement et préparer comme il se doit les échéances que nous avons. On va jouer de gros matchs, à nous de faire en sorte de bien continuer. Avant de parler de l’avenir, vous avez été passeur décisif samedi passé, satisfait, n’est-ce pas ? Ce but marqué par Naamani est surtout très important car il nous a permis d’accentuer notre avance au score et de ne pas douter. Sur ce but, ce sont surtout mes coéquipiers qui ont effectué un superbe travail car le contre a été très rapide et j’ai, disons, fini le travail. Ce but nous a fait énormément plaisir car nous la voulions cette victoire. Vous sentez-vous capables de réaliser un bon résultat contre le PAC lors du prochain match ? Aller chercher le PAC qui joue sa survie en L2 sera très dur. Il faut être honnête. On a réalisé une victoire lors de notre précédente sortie, et cela est encourageant. De toutes les façons, nous n’avons pas d’autres choix que de nous battre et le moindre point pris pèsera très lourd dans le décompte final. Nous prenons les matches comme ils viennent.

nLe blidéen s’est nvuparmilieu de terrainde la période prescrire un repos vingt jours son médecin. C’est nécessaire pour qu’il se rétablisse de sa blessure à la clavicule. C’est un coup dur pour l’équipe quand on connaît l’importance de ce joueur dans le système de jeu de Menad.

Haddou out pour 20 jours

lOn que des deux derlniers se rappelle ranglorsremplaçant car matchs joués par son équipe, Ledraa a été relégué au de revenant tout juste de blessure. Il a effectué son retour dans l’équipe et le moins que l’on puisse dire est qu’il a su tirer son épingle du jeu. Un atout de plus pour Menad en cette fin de saison qui s’annonce décisive.

Retour gagnant de Ledraa…

Entretien réalisé par Slimane Baghdali

nEncore un but et nde très haut niveau,une prestation Hamia n’en finit plus de briller lors des matchs joués par son équipe. Si les Blidéens redoutaient ce match contre le CABBA, une équipe en forme qui domine le championnat, ils ont été vite rassurés par la qualité de jeu des poulains de Menad qui ont fait le spectacle pour s’imposer 3 à 1. Hamia, auteur d’un superbe but à la  20e minute, suite à une reprise de volée que le portier du CABBA ne verra pas passer, a été le joueur le plus en vue. Le jeune milieu de terrain de l’USMB a réussi encore un match de très grand niveau, avec un superbe but et un travail de fourmi, sans compter les nombreuses occasions qu’il s’est créées. Un régal pour les yeux, Hamia et nul doute qu’on éprouvera de grandes difficultés pour le garder du côté de la ville des Roses.

Hamia est en forme

lLe milieu offensif blidéen a connu la lmême réussitedeque son coéquipier Ledraa, à l’occasion son retour dans l’équipe samedi passé. Il a gagné un grand nombre de duels au niveau de la zone intermédiaire et a distillé quelques ballons à ses coéquipiers de l’attaque. Son retour dans l’équipe a donné plus d’assurance à tout le monde.

…Et de Mellika

De même que Belloucif
nBelloucif s’avère en nmatch comme unede matchC’est pièce indispensable de l’échiquier blidéen.

lL’une raisons l’embellie de ll’USMBdeshabitude,de de sa défense. est la solidité Comme à son Khelladi le portier blidéen a été décisif. Certes, il avait peu de travail à effectuer mais ce qu’il avait à faire, il l’a bien fait, comme ces deux parades en tout début de seconde mi-temps. Khelladi a su redonner confiance à ses coéquipiers et il a pris beaucoup d’assurance, se révélant être le maître de sa surface en dirigeant et en encourageant de la voix ses défenseurs. Il est, avec le libéro Defnoun, l’assurance tous risques de cette équipe de Blida.

Une défense à toute épreuve

l’autre joueur en forme dans cette équipe de Blida, et il a lui aussi tenu son rang, comme il se doit, samedi passé. Contribuant par son énorme abattage à la victoire des Blidéens face au CABBA, il est devenu, au fil des matchs, ce patron qui a tant manqué à l’équipe lors de la phase aller. Solide défensivement, il a réussi à mettre sous l’éteignoir son vis-à-vis, l’exSkikdi a été égal à lui-même. Totalement remis de sa blessure au genou, tout porte à croire qu’il va terminer très fort la saison. S. B. 

S. B. 

OM
De nouveau la crise
etour à la case départ. Deux jours après son échec face à la formation de Saoura, l’O Médéa replonge à nouveau dans la crise. Le délai accordé à la direction pour le paiement des joueurs a pris fin hier, et les joueurs sont entrés en grève. Le premier responsable de l’équipe Amar Bouchou avait promis de régler le pro-

Les joueurs ont boycotté la reprise des entraînement
sion de boycotter les entraînements jusqu’à la régularisation des salaires.  

R

blème la fin du mois passé mais n’a, une fois de plus, pas tenu ses engagements au grand dam des joueurs et du staff technique. La réaction du groupe ne s’est pas fait attendre cette fois-ci. N’ayant rien vu venir de concret après le premier entraînement d’avant hier, les joueurs se sont réunis pendant quelques minutes avant d’informer le staff technique de leur déci-

Latrèche : «C’est regrettable qu’on puisse en arriver là»
Le coach des Orange et Bleu, Latrèche Abdelkrim, était hors de lui, mais dans le

même temps, il ne pouvait imposer quoi que ce soit au groupe, il ne peut pas obliger des joueurs à s’entraîner alors qu’ils ne sont pas payés.  Il est entré dans une colère noire, nous dit-on, à l’égard de certains dirigeants, en allant jusqu’à menacer de partir dans le cas où la situation financière de l’équipe ne sera pas assainie rapidement. «C’est regrettable qu’on puisse

en arriver là. Ça me gêne, ça me révolte aussi de me retrouver dans une situation pareille. Imaginez un entraîneur qui programme la reprise d’entraînement pour essayer de suivre son programme de travail à la lettre, d’autant plus qu’un périlleux déplacement nous attend le week-end à Mostaganem et là des joueurs viennent m’annoncer qu’ils ne viendront

pas à l’entraînement parce qu’ils n’ont pas été payés », regrette le coach des Orange et Bleu qui ne voulait pas se prononcer, à chaud, sur son avenir avec l’OM. Latrèche devait tenir hier une réunion avec les responsables. « Je ne sais pas, on va voir ce qui va se passer », s’est-il limité à dire. 

H. Benmouloud

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19

relance la course au titre L’
aa El Mizan, contre toute attente, a trébuché lors de la 19e journée à Freha où elle a concédé un match nul devant la JS Tala Tgana. Les hommes du président Kara qui restaient sur une longue série de victoires, ont calé à la surprise générale. Une situation qui profite au dauphin, l’IRB Yakouren, qui réduit l’écart à cinq points à la faveur de sa victoire hors de ses bases face à la JSC Sidi Namane. Les gars de Yakouren, qui

La JS Tala Tgana
Et oil e de Dr maintiennent toujours l’espoir de demeurer dans la course à l’accession, sont talonnés de près par les Unionistes d’Azazga qui s’accrochent à la troisième position grâce à leur succès acquis à l’extérieur aux dépens du MS Ait Abdelmoumene. C’est dire que l’accession est relancée même si les Etoilés ont une marge d’avance qui peut leur permettre de voir venir. Une chose est sûre, la suite du parcours s’annonce des plus palpitantes. De son côté, l’US Kemouda a enchaîné une autre victoire devant

Pré-Honneur Tizi-Ouzou  (19e journée)

Pré-Honneur Béjaïa (21e journée)

Ath Smail tient bon la barre 
issue de la vingtet-unième journée a été bénéfique pour le leader, l’US Ait Smail, qui a pu disposer chez lui, non sans difficulté, de son homologue du CS Boumellal Chemini dans ce qui constituait la grande affiche de cette journée. Un virage donc bien négocié par les Ath Smail qui gardent intact leur fauteuil malgré la sérieuse menace d’un trio de poursuivants toujours aussi ambitieux. De son côté, la formation du Ghalia de Béjaïa a été contrainte au match nul en déplacement devant l’autre représentant de la commune de Chemini, en l’occurrence la JS Chemini, et se voit désormais relégué à la troisième place cédant ainsi la place de dauphin à l’Olympique de Feraoun qui reste sur une belle dynamique et qui avance doucement mais sûrement. Aussi, la formation de Semaoun n’a pas été en reste en sortant vainqueur devant le Chabab de Tala Hamza, ce qui lui offre le droit de partager avec le club bougiote du GC Bejaia la troisième loge avec un retard pas insurmontable de quatre points par rapport à la tête de file. C’est dire qu’à quelques encablures de la fin de l’exercice, la concurrence pour l’accession bat son plein entre pas moins de six prétendants. Par ailleurs, le club de Mellala s’est permis une véritable balade de rencontre qui devait mettre aux prises la JSC Awzellaguen à l’IRB Bouhamza alors que l’ES Akbou et l’ES Ighil Ali, deux clubs occupant le milieu du tableau, ont joué sans la moindre pression et donnent d’ores et déjà l’air d’être en vacances.     Tahar Meziane

L’

Résultats
JS Tala Tgana 0 – JSC Sidi Namane 1ES Assi Youcef  0 US Kemouda 1 – MS Ait Abdelmoumene 0– IRB Bounouh 2 – Exempt:
la JS Ait Yahia Moussa  et en prime de la 5e place. L’IRB Bounouh, qui a perdu son match de la 18e journée sur tapis vert avec la défalcation de trois points, a réussi à remonter la pente en enregistrant un probant succès aux dépens de la JSE Mouldiouane. H. K.

E Draa El Mizan 0  IRB Yakouren 3 O Makouda 3 JS Ait Yahia Moussa 0 US Azazga 4 JSE Mouldiouane 0 Olympique de Tizi Gheniff 

Résultats
JS Chemini 2   GC Béjaïa 2 JS Semaoun 2 CRB Tala Hamza 1 ES Akbou 2 ES Ighil Ali 2 US Ait Smail 2 CS Boumellal Chemini 1 O Feraoun 2 US Amalou 0 CR Mellala 5 ES Béni Maouche  0 JSC Awzellaguen – IRB Bouhamza (non joué) Exempt : OC Akfadou
santé à l’occasion en atomisant son homologue de Béni Maouche sur le gros score de 5 buts à zéro, un succès qui le propulse d’ailleurs juste au milieu du classement après avoir longtemps végété au plus bas de la hiérarchie. Enfin, on notera le report de la

Classement 
Equipes                 Pts      J 1 -   E Draa El Mizan     46    18 2  -  IRB Yakouren     41    18 3  -  US Azazga     39    18 4 -   O Tizi Gheniff     30    17 5  -  US Kemouda      27    17 6  -  JSC Sidi Namane     22    17 7 -  IRB Bounouh     21    17 8  -  JSE Mouldiouane     20    18 9  -  JS Tala Tgana     19    18 10  -  MS Ait Abdelmoumene 17    17 11  -  O Makouda     14    18 12    ES Assi Youcef     06    17 13    JS Ait Yahia Moussa   05    18

Classement
1-US Ait Smail     45 2-O Feraoun       42 3-GC Béjaïa       41 4-JS Semaoun  41 —————————— 14-US Amalou    14 15- JSC Awzellaguen 14 16-FC Ifri  (forfait général)

ES Azeffoun

Tiouartit  (attaquant): «On n’est pas encore champions, de vraies batailles nous attendent»
Le jeune et virevoltant attaquant de l’ES Azeffoun, Tiouartit, estime que son équipe qui reste sur une victoire à domicile face au CRB Aokas, est capable de négocier les six rencontres restantes sans dommages. Selon lui, si elle réussit à négocier positivement la prochaine sortie à  face au DC Boghni, la formation d’Azeffoun aura pratiquement de manière définitive assuré son passage au palier supérieur.

CRB Aokas  Les Requins n’en reviennent pas !  

Tant mieux pour nous. Avec cette marge sécurisante de treize points par rapport au dauphin, vous semblez, maintenant, avoir mis un pied et demi en Régionale 1, n’est-ce pas ? Il est vrai qu’à la lecture des derniers résultats et du classement, avec nos treize longueurs d’avance sur le dauphin, Sidi Aich, on peut penser qu’on a déjà mis un pied en division supérieure, mais nous, je peux vous assurer qu’on fait abstraction de tout cela, on se dit qu’il y a encore six rencontres à disputer, soit six batailles à livrer et pas moins de dixhuit points en jeu. On doit négocier ce parcours restant match par match, comme si notre vie en dépend, cela pour vous dire qu’il faudra qu’on soit vigilants dans cette dernière ligne droite du championnat. Et puis, en cette fin de championnat, on est devenus l’équipe à battre, donc, on se doit de rester concentrés au maximum. La reprise des entraînements s’est déroulée dans la bonne

humeur on imagine Oui, comme à notre habitude, on a repris dans la plus grande sérénité et tout le sérieux voulu. Le travail n’est pas encore fini. C’est vrai, ce n’est pas facile de faire abstraction de la belle situation dans laquelle on se trouve, mais dans l’immédiat, on a  oublié notre dernier match pour nous concentrer sur notre prochaine confrontation. Justement, comment se présente pour vous cette confrontation face au DC Boghni ? Ce sera un match difficile pour les deux équipes qui cherchent à améliorer leur capital-points et confirmer leur bonne santé. Le caractère derby donnera plus de piment à ce duel. Certes, l’adversaire, qui reste sur un bon nul à l’extérieur chez Timezrit, fera tout pour épingler le leader, comme le font tous nos adversaires. De notre côté, on part avec la même intention et détermination pour arracher un résultat probant. J’espère que la sportivité sera au rendez-vous et que le meilleur l’emporte. Propos recueillis par Zahir Ait Hamouda

L

Un mot sur votre dernier match gagné chez vous  face au CRB Aokas ? C’était une partie difficile face à une formation du CRB Aokas qui n’a pas encore assuré son maintien. De notre côté, on n’a pas fait de calculs, on était dans l’obligation d’arracher un résultat positif pour garder nos distances par rapport au poursuivant immédiat. Dieu merci, on a répondu présent sur le terrain. On a pris les choses en main dès l’entame du match, et nos efforts ont été justement récompensés, puisque nous sommes parvenus à arracher les trois points.

es Requins, le surnom des supporters du Chabab d’Aokas, n’arrivent pas à ravaler leur amertume après les sanctions infligées à leur club par la Ligue régionale suite à ce qu’il est convenu d’appeler ‘’l’affaire du match de Tichy’’. On rappellera que le gardien de but Bedjou et son coéquipier Tairi ont écopé d’une suspension de six mois chacun, alors que l’entraîneur Mokhtar Djouder est désormais interdit à vie d’exercer toute activité en relation avec le football. C’est surtout cette sanction infligée à l’entraîneur Mokhtar Djouder qu’ils jugent ‘’démesurée’’ eu égard à ce qui s’est

réellement passé lors de ce fameux derby face à Tichy. « Est-ce qu’il a tué pour mériter un tel sort ? », s’interrogent plus d’un à Aokas. Mokhtar Djouder, conseiller en football et cadre à la DJS de Béjaïa, a créé la première école de football à Aokas en 1991 juste à sa sortie de l’ISTS d’Alger. Il a commencé cette saison avec la JS Akbou avant de décider de se reposer, pour reprendre ses dires. Les grandes difficultés rencontrées par le club phare de la région d’Aokas vers les dernières journées de la phase aller et après insistance des dirigeants et des supporters du Chabab, Mokhtar n’a pas eu le courage de refuser d’aider son

club de toujours le CRB Aokas. Mokhtar est connu pour sa grande rage de vaincre et la pression qui pesait sur ses épaules l’a poussé à commettre ce que tout le monde reconnaît comme un impaire, mais pas de la dimension qui aurait induit une suspension à vie. On a appris de la part de la direction du club qu’un recours a été envoyé à la ligue régionale de football d’Alger et les Requins espèrent que les membres de la commission de discipline de la LRFA soient plus indulgents avec une personnalité qui a beaucoup donné au football à Aokas et ailleurs sur les différentes localités de la wilaya de Béjaïa.

Tous espèrent que les membres de la ligue prennent en considération que Mokhtar Djouder est diplômé du prestigieux institut de l’ISTS d’Alger et que le nombre de personnes qui ont la même formation au niveau de toute la région Est de la wilaya de Béjaïa se comptent sur les doigts d’une seule main. Les supporters d’Aokas sont convaincus que le football a encore besoin de Mokhtar Djouder et ils souhaitent un geste de clémence, ou plutôt une sanction qui réfrène les ardeurs du coach, de la part des dirigeants de la Ligue régionale. Hafit Zaouche

20
Arsenal

N° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Coup d’œil International
AC Milan Man Utd

8M€ pour la Messi est plus fort que C. Ronaldo selon Ibrahimovic carrière : «Je pensais qu’il (Pato) Zlatan Ibrahimovic, l'attaserait la future star du Milan Milan, a comélation El quant de l'AC Messi avec rév mais maintenant, je crois paré Lionel qu’il doit quitter le Milan. ? dettes du Ronaldo, les verawy de Cristiano Barça et du Real Shaasa politique Tous y gagneraient», a-t-il eà
Fidèl Madrid, en marge du quart recrutement, Arsène Wende finale retour de la Ligue ger envisage de des champions entre le poursuivre Barça et les son mercato Lombards, en recruhier soir, au tant de Camp Nou. “Leo Messi est un talent, alors que s jeune Cristiano Ronaldo est le fruit d'un entraînejoueurs. Le ment intensif ”, a-t-il déclaré à TV3, une dernier en chaîne de télévision suédoise. “Messi n'a pourrait date même pas besoin de son pied droit. Il n'utilise se trouver du que son pied gauche et est le meilleur du ie comme nous côté de l’Ital monde. Imaginez s'il utilisait aussi le droit...” le révèle le quotidien La Gazzeta dello Sport. En Boban : «Pato doit quitter effet, la formation d’Arsele Milan AC» nal suivrait de près, SteL’ancienne star du phan El Shaarawy. Âgé de Milan AC, Zvonimir 19 ans, ce dernier porte acBoban, aujourd’hui tuellement les couleurs du consultant pour Sky Milan AC. Considéré Italia, a fait part de comme un très grand esson sentiment poir, il peine à s’imposer concernant la situacomme un titulaire indistion sportive de l’attacutable. Le club londonien quant brésilien pourrait formuler une offre Alexandre Pato. L’ancien de 8 millions d’euros. milieu de terrain offensif du Milan AC estime que Pato a fait son temps au sein du club lombard et qu’un départ serait le meilleur moyen de relancer sa

déclaré dans des propos rapportés par le site spécialisé Solo Milan. «Le joueur n’aurait plus Ibrahimovic devant lui, les Rossoneri récupéreraient une coquette somme d’argent et seulement là, nous pourrions admirer un grand joueur», a-t-il ajouté. L’ancien meneur milanais n’a donc pas tourné sa langue sept fois dans la bouche pour conseiller au joueur et au club de divorcer ; procédure lancée en janvier dernier mais vite abandonnée. Le chroniqueur de Sky voit donc le salut de Pato dans un adieu au Milan, club au sein duquel le numéro 7 est actuellement perdu entre les blessures et une concurrence impitoyable.

Ferguson reste prudent pour le titre Alex

A. Madrid

Falcao égale déjà Agüero

Barça

En une saison seulement, Radamel Falcao est devenu la nouvelle idole de l’Atlético Madrid. Un statut que le Colombien s’est offert grâce à ses prestations sur les terrains et à ses statistiques impressionnantes. Pour preuve, en inscrivant, ce week-end face à Getafe (3-0), son 20e but de la saison en Liga (27 toutes compétitions confondues), El Tigre a égalé le meilleur total obtenu par Kun Le milieu de terrain de Parme, SebasAgüero avec le maillot des Colchoneros (saitian Giovinco, serait dans les petits pason 2010-2011). Un signe qui ne trompe pas piers des recruteurs du FC Barcelone, selon lorsque l’on connaît l’importance d’Agüero Tutto Mercato Web. Grand espoir italien dans l’histoire récente de l’Atlético. Troilorsqu’il a débuté sous les couleurs de la Jusième meilleur buteur de la Liga (derrière ventus de Turin, le joueur de 25 ans n'a jales intouchables Lionel Messi et Cristiano mais réellement confirmé les espoirs placés Ronaldo), le numéro 9 rojiblanco est égaleen lui. Prêté à Parme la saison dernière, puis ment l’attaquant le plus influent du chamtransféré définitivement cet été, "la Fourmi pionnat puisqu’il a inscrit 48% des buts de Atomique" réussit actuellement sa meilson équipe. L’avant-centre de l’Atlético Madrid fait des ravages dans le leure saison au plus haut niveau, avec déjà championnat espagnol, tant et si bien que Manchester City et Chelsea au10 buts à son actif en Serie A. A noter que raient coché son nom. Interrogé par Sky Sports, le joueur fait le point : la Juventus songe à récupérer son ex-joueur, «J’ai lu dans la presse que City et Chelsea s’intéressaient à moi, mais je reste alors que le Zenith Saint-Petersbourg, est serein. Je fais de bonnes choses avec l’Atlético, c’est donc normal que des clubs prêt à débourser une grande somme me suivent. Mais je suis concentré sur mon équipe. Je suis ici par choix, et je pour recruter l’ancien joueur suis heureux d’être dans le meilleur championnat du monde.» d’Empoli.

Un œil sur l’italien Giovinco

Ferguson, le manager de Manchester United, a fait part de sa satisfaction après la victoire de son équipe sur la pelouse de Blackburn, lundi soir, en match décalé de la 31e journée de Premier League (2-1). Un succès qui permet aux Red Devils de compter cinq points d’avance sur Manchester City au classement de la Premier League. Sir Alex Ferguson a estimé qu’United a mérité sa victoire, après avoir été d’une patience extrême contre les Blackburn Rovers à Ewood Park : «La soirée fut longue, n’est-ce pas ? La persévérance, il n’y a que ça de vrai. Au final, on a été récompensé. Ce but de Valencia, inscrit si tard dans la partie, est très important car il illustre l’histoire du club quelque part. Il a mis une puissance phénoménale dans sa frappe. Ça aurait pu être un centre ou un tir. Peu importe», a-t-il déclaré, selon le site officiel du club mancunien. Malgré l’avance de cinq points de MU, Alex Ferguson ne veut pas s’enflammer et reste concentré sur les échéances à court terme : «Il reste sept matchs et selon mon expérience, peu importe le nombre de points que vous avez pour l’instant. Le principal, c’est d’essayer de gagner dimanche», a-t-il ajouté.

PSG Nenê : «Je ne porterai plus jamais ce maillot !»
Mécontent de ne pas avoir été aligné samedi dernier à Nancy (1-2) où il a passé l’intégralité de la rencontre sur le banc, Nenê a laissé éclater sa frustration dans les vestiaires du Stade Marcel-Picot à la fin du match, lançant : «Je ne porterai plus jamais ce maillot.» Une remarque peu goûtée par son entraîneur et certains de ses coéquipiers qui ne se sont pas gênés pour le lui faire savoir. Même Leonardo, le directeur sportif, y est allé de sa petite explication avec son compatriote. «Chacun peut avoir sa réaction, on le respecte, mais on ne peut pas se comporter comme ça. Il n’y a rien de personnel contre lui. Je pense qu’il a compris.» Peu probable donc que le Brésilien (30 ans, 13 buts, 5 passes décisives cette saison en L1) mette sa menace à exécution. transfert de l'Argentin “n'a pas coûté 42 M€”. Combien alors ? "Moins. Mais une clause de confidentialité m'interdit de révéler le vrai chiffre. On parle de Pastore, mais Alexis Sanchez, Barcelone l'a acheté 27 M€ à l'Udinese. David Villa, le Barça l'a payé 42 M€. Daniel Alves, ils l'avaient acheté 41 M€, dont 8 M€ de bonus. Un marché existe et ce n'est pas le PSG qui l'a inventé, tient à souligner le directeur sportif parisien. Et puis, je rappelle que Pastore faisait partie d'une liste très réduite de talents très prometteurs, aux côtés de Sanchez, Neymar et Ganso. Ces quatre joueurs de 20, 22 ans, tout le monde les voulait.” Depuis l'arrivée de QSI à sa tête, le PSG a dépensé un peu plus de 100 millions d'euros sur le marché des transferts.

La Juve veut du sang neuf cet été
Le secteur offensif de la Juventus est en chantier. En effet, Amauri ne reviendra pas, Del Piero est en fin de contrat, Guagliarella, Krasic, ainsi qu’Elia sont de plus en plus annoncés sur le départ. De ce fait, la Vieille Dame s’activerait pour trouver de nouveaux joueurs. A ce propos, beaucoup de noms circulent depuis plusieurs semaines à ce sujet et tuttomercatoweb.com relance même la rumeur Nicolas Gaitan (Benfica). Des émissaires turinois étaient même présents lors de la rencontre Benfica -Chelsea en Ligue des Champions. Mis à part Gaitan, les Bianconero auraient inscrit le nom de deux nouveaux joueurs sur leurs tablettes. Il s’agirait d’Angel Di Maria (Real Madrid), selon Tuttosport et Stevan Jovetic (Fiorentina), d’après Itasportpress. A noter que pour recruter Di Maria, les Turinois envisageraient de proposer 20 millions d’euros au Real. Pas sûr que cela suffise… Pour information, la Gazzetta dello Sport rapporte que la Vieille Dame envisageait de s’attacher les services du milieu de terrain de Catane, Mariano Izco. Il serait d’ailleurs un des souhaits de l’entraîneur, Antonio Conte.

Juventus

Matri et Bonucci prolongent
Victorieuse de Naples dimanche (3-0) en Serie A, la Juventus Turin commence à s'assurer la présence de certains éléments sur le long terme. Le club piémontais a ainsi annoncé, via son site officiel, que Leonardo Bonucci et Alessandro Matri, tous les deux recrutés en 2010, ont prolongé leur contrat avec la Vieille Dame jusqu'en 2017. Matri est le meilleur buteur turinois en championnat cette saison avec 10 réalisations

Leonardo : «Pastore n’a pas coûté 42 M€»
L'été dernier, le Paris Saint-Germain cassait sa tirelire pour s'offrir Javier Pastore (22 ans, 25 matchs et 9 buts en L1 cette saison). Casser sa tirelire, vraiment ? Dans les colonnes de L'Equipe hier, Leonardo assure que le

n° 1884 Mercredi 4 avril 2012

Real Madrid

Coup d’œil International

21
Manchester City et sa famille ne se sentiraient pas à l'aise en Angleterre et la direction du real souhaiterait proposer un échange avec Gonzalo Higuain, en plus d'une somme d'argent comprise entre 5 et 10 millions d'euros. d'après la même source, Aguero serait ouvert à l'idée d'un retour en Espagne.

Benzema bat un nouveau record d’Higuain
Karim Benzema, auteur d’un but incroyable samedi en Liga contre l’osasuna pampelune (5-1), est entré dans l’histoire du real Madrid. Mais c’est plutôt en Ligue des champions qu’il faut regarder. Karim Benzema est en train de prendre une dimension hallucinante avec José Mourinho. titulaire indiscutable sur le front de l’attaque du real Madrid, le joueur formé à l’oL peut même être comparé à un porte-bonheur en Espagne. Selon le site officiel du club merengue, KB9 détient un record qui en fait rêver plus d’un : le nombre de matchs consécutifs où il est resté invaincu en Ligue des champions. La série, de 17 rencontres suivies, est en cours ! quand Benzema a joué, le real n’a ainsi plus goûté à l’amertume de la défaite depuis le 28 septembre 2010 à Auxerre (0-1). Son bilan est hallucinant : 14 victoires pour 3 nuls ! Jusque-là, ce record fort enviable était détenu par Miguel tendillo et… Gonzalo Higuain, avec 16 unités.

Vers un échange Higuain-Aguero
Le real Madrid songerait à formuler une offre à Manchester City, afin d'obtenir la signature de l'attaquant argentin Sergio Aguero. Le real Madrid détient certains des meilleurs attaquants du monde dans ses rangs, mais ne souhaite pas s'en contenter. d'après AS, le club de la capitale espagnole songerait à rapatrier l'attaquant argentin, Sergio Aguero. Le buteur de

Maradona rêve de voir Agüero au Real
diego Maradona est le beau-père de Sergio Agüero, autrement dit l'attaquant de Manchester City. L'entraîneur d'Al-Wasl pense que son compatriote argentin aurait dû rejoindre le real Madrid l'année dernière car désormais ce sera plus difficile de le faire : «Il aurait été préférable pour lui de signer au Real. Désormais, ce ne sera pas facile d'obtenir un transfert puisqu'il est à Manchester City. Ils veulent le garder parce que Mancini compte sur lui (...) Ce ne serait pas un problème d'argent car quand le président Florentino Perez veut un joueur, il arrive à l'avoir, mais les Citizens ont aussi beaucoup d'argent», a analysé "El pibe de oro", selon Marca.

Les trois grands défis de Mourinho dévoilés
S’il affirme ne pas vouloir plier bagage dans l’immédiat, même s’il est annoncé en Angleterre (Chelsea, Manchester City) ou en italie (inter Milan), le coach madrilène a confié au Corriere della Sera ses ambitions pour le futur : «Dans le monde du football, il y a trois défis, tous très difficiles. Être le premier entraîneur à remporter la Ligue des Champions avec trois clubs différents (Porto, Inter Milan et le Real Madrid). Être le seul à gagner les trois championnats les plus difficiles au monde (Premier League, Serie A, Liga). Et dans quelques années, être le premier à remporter quelque chose avec la sélection portugaise.» Gourmand, le MoU peut donc parvenir presque à ses fins dès cette saison, le real Madrid ayant six points d’avance sur le Barça en championnat et se trouve bien placé pour aller en demi-finales de la LdC, en attendant de prendre un jour les commandes de la sélection portugaise. finale retour de la Ligue des Champions. En attendant, l'entraîneur des Merengue a regardé attentivement la rencontre entre le Bayern Munich et l'oM qui s’est déroulé hier : «J'attends de voir le Bayern car il peut être notre adversaire en demi-finale et aussi Marseille. Ce match m'intéresse et je vais le regarder. La rencontre entre le Barça et Milan est aussi intéressante, peut-être la plus importante de ces quarts de finale, mais je ne vais pas la regarder», a analysé le "Special one" selon Marca.

Arsenal

La chicha de la discorde
Chamakh a été grillé par une photo. Cette photo, publiée dans le Daily Mail d’hier, montre Marouane Chamakh dans un bar à chicha, avec son compatriote Adel taarabt, l’attaquant de qpr. Jusqu’ici, pas de problème, d’autant plus que cela est totalement légal en Angleterre. En revanche, cela pose un problème d’éthique à Arsène Wenger, notamment en raison du timing de la petite sortie entre amis. En effet, cette photo a été prise juste après la défaite d’Arsenal face à qpr en premier League. Un match où taârabt a d’ailleurs été buteur. S’afficher avec un adversaire quelques heures après une défaite importante ne plaît pas à Wenger qui aurait été furieux de l’épisode. Loin de cette affaire, et si tout semble le conduire vers un départ, le Marocain a bien l'intention de rester à Londres : «J'ai parlé avec Wenger et je reste à Arsenal», a-t-il confié dans le magazine onze mondial du mois d'avril. «Je pense qu'il a confiance en moi, c'est la raison pour laquelle j'ai quitté Bordeaux pour Arsenal. Je pense que j'ai réalisé quelques bonnes performances lors de ma première saison et je peux les répéter. Mes agents ont reçu des appels d'autres clubs, mais je veux prouver ce que je peux faire ici dans les mois à venir.»

L. Diarra, Khedira et Carvalho absents contre Nicosie
José Mourinho a convoqué un groupe de 20 joueurs pour la réception de l'Apoel nicosie, ce soir, en quarts de finale retour de la Ligue des champions. Si le technicien portugais doit se passer de ricardo Carvalho, Lassana diarra et Sami Khedira, l'entraîneur des Merengues a bien retenu Angel di Maria, de retour de blessure, ce week-end, en Liga contre osasuna.

Il snobe le choc entre le Barça et Milan
Le real Madrid défiera l'Apoel nicosie, ce soir, en quarts de

Joe Cole réclame le retour de Mourinho

Chelsea

Schalke 04

Huntelaar repousse l’intérêt de la Juve

Liverpool Transféré de Chelsea à en 2011, 2010 puis prêté à Lille en t un œil Cole garde malgré tou Joe . Il sugntif sur son ancien club atte amovitch e même à Roman Abr gèr pour faire de tout mettre en œuvre revenir José Mourinho. People, Joe Dans les colonnes de lsea aue livre son avis sur Che Col «Si José l il reste très attaché : que pour rentre le moindre intérêt mo aller en ir à Chelsea, ils doivent ven ener agne, le récupérer le ram rd Esp Stamfo le chemin du retour à sur a beaucoup Bridge. Je pense qu’il y l’exploitepotentiel là-bas mais il de fois quand . C’est mon club et par rait ses se pasje vois comment les cho t, je suis ensen core plus frustré», explique l’international anglais. «En regardant de l’extérieur, ils ont des joueurs fantastiques, des modèles fantastiques, mais ils ne les utilisent pas assez», a-til ajouté.

Divers Anzhi : 300 millions pour un recrutement XXL

Manchester United

L’attaquant de Schalke 04, Klaas Jan Huntelaar (28 ans, sous contrat jusqu’en juin 2013), qui intéresse Manchester United mais qui pourrait aussi terminer sa carrière dans son club, selon ses propres dires, est dans le viseur de la Juventus de turin selon itasportpress. Le problème est que l’international néerlandais ne souhaiterait pas retourner jouer en italie, lui qui garde une mauvaise expérience de son passage au Milan AC.

fica LisMalgré la défaite du Ben di dernier bonne sur ses terres mar quarts de ficontre Chelsea (0-1) en chamnale aller de la Ligue des estime que les pions, Oscar Cardozo toutes leurs Lusitaniens ont encore retour ce soir chances lors du match us avons à Stamford Bridge : «No United lors déjà battu Manchester mpions et ils de cette Ligue des cha lsea. Notre sont meilleurs que Che mais pas imdéfi ne sera pas facile, l’internapossible», a ainsi déclaré Daily Mail, tional paraguayen au ut peut arriavant d’ajouter que «to phorie peut ver en 90 minutes. L’eu tourner au désastre pour Chelsea.»

«On a déjà battu Manchester United, donc…»

Cardozo

Benfica

Le club russe de l'Anzhi Makhachkala devrait encore animer le marché des transferts cet été. Après avoir réussi à faire venir quelques gros poissons comme Samuel Eto'o ou bien encore Yuri Zhirkov, le club de la République du Daguestan bénéficierait d'une enveloppe de 300 millions d'euros pour encore se renforcer, selon Sport Illustrated. Il faut tout de même rappeler que malgré les investissements colossaux réalisés en début de saison, l'Anzhi n'a terminé que 7e du championnat de Russie. Le désormais ex-joueur Roberto Carlos est chargé de procéder au recrutement de l’Anzhi Makhachkala lors du prochain mercato, afin de renforcer la formation russe et faire venir d’autres stars, ou on parle déjà de joueurs comme Drogba, Lampard, Fernando Torres ou encore Carlos Tevez. L’argument financier sera le principal atout pour Roberto Carlos, qui l’a lui-même confirmé. «Tout le monde veut venir à l’Anzhi. Ils savent que nous avons beaucoup d’argent ici.»

Selon la presse anglaise, Manchester United aurait l'intention de recruter Javi Martinez l'été prochain. Séduit par le joueur notamment lors de la confrontation en Ligue Europa entre son club et l'Athletic Bilbao, Sir Alex Ferguson serait prêt à dépenser les 30 millions d'euros réclamés par le club basque pour laisser partir leur milieu de terrain défensif.

30 millions d’euros pour Javi Martinez

qUotidiEn SportiF AnnExE dE pAnorAMA

Contact@lebuteur.com

& Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez l’ANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 1884 Mercredi 4 avril 2012

v Sa utile

oir

Détente
r e-mail : Réagissez à cette page pa com jeux-sante@lebuteur.

Sudoku n° 937

In

Les relations sexuelles brûlent 360 calories par heure.
ous ?

QCM
Quel est le pays le plus riche d'Europe ?
a- Angleterre b- Allemagne

L’intrus
Ibn Sina Al-Rhazi Al-Baïrouni Ibn Nafis

LS V
eaviez-

Pourquoi le mot ''barbare'' est-il utilisé au cours des siècles ?

M

c- France

Charade
Les Grecs de l'Antiquité appelaient des personnes ne parlant pas leur langue des Barbares. A cette époque, il n'y avait aucune connotation péjorative. Lorsqu'il y eut par la suite des invasions germaniques violentes, les Romains utilisent le mot barbare pour indiquer des peuples hostiles à leur empire. Au IVe siècle, les Barbares deviennent les Huns, les Vikings, etc... Au Moyen-âge, on désigne la Berbérie qui n'est autre que l'Afrique du Nord aujourd'hui et les habitants qui sont des berbères. Le mot barbare, utilisé au cours des siècles est finalement utilisé par les civilisations qui sont envahies par des personnes étrangères et qui viennent conquérir leurs terres.

éli Débusquez 2 épices dont les L a v i l l e d e s B e a t l e s élo noms ont été mélangés : fLecangineLroLe

Qui C’est ?

D

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire c’est de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

evinette

- Mon 1er c'est ce qu'on fait quand on range des timbres. - Mon 2e est un haut de chemise. - Mon 3e se trouve dans une mine. - Mon tout qualifie le drapeau français.

Qui est au milieu de la mer et toujours dans un bateau ?

D’ ç

film célèbre a s o r t ? De quelextraite ? cette photo est-elle

Enigme
Vincent demande à son veilleur de nuit : «Réveillez-moi à 7h demain matin, je dois prendre l'avion pour New York.» Le lendemain, le veilleur réveille son patron et lui dit : «J'ai rêvé que votre avion s'écrasait, n'y allez pas.» Vincent suit le conseil de son gardien, et comme de fait, l'avion s'écrase. Il retourne voir le veilleur et lui dit : «Merci, vous m'avez sauvé la vie, mis vous êtes renvoyé.» Pourquoi ?

Qui a dit ?
«La formule sacrée du positivisme : L’Amour pour principe, l’Ordre pour base et le Progrès pour but»
Albert Einstein Victor Hugo Léonard de Vinci Auguste Comte

Mots fléchés n° 1392

Ce

jour-là

1912 : l’Italie s’empare de Rhodes. 1960 : indépendance du Sénégal. 1968 : assassinat de Martin Luther King.

Humour…
w - Un fonctionnaire dit à son copain : - Je suis vraiment fatigué ce matin. - Pourquoi, tu n'as pas dormi ? - Si, mais j'ai rêvé que je travaillais ! ----------------------w - Une blonde se commande une pizza. La cuisinière lui demande : - Voulez vous que je vous la prédécoupe en 6 ou en 12 parts ? - Oh en 6, s'il vous plaît ! Je ne serais jamais capable de manger 12 morceaux.

La photo du jour

Solution des jeux…
Méli-Mélo Cannelle et girofle L intrus Ibn Nafis (le seul parmi ces quatre scientifiques à être d’origine arabe) b- Allemagne D’où ça sort Bronson QCM Qui c’est ? Liverpool Devinette La lettre E Qui a dit ? Auguste Comte Enigme Lorsque le gardien dit à Vincent qu'il a rêvé, il avoue par le fait même qu'il a dormi durant son travail, d’où le renvoi.

Sudoku n° 937

Charade TRICOLORE

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

­ ­D écra­­s sage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1884 Mercredi 4 avril 2012
Horaires des prières
12 Djoumadi el awel 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
MERCREDI
AVERSES éPARSES

JEUDI
En PARtIE EnSoLEILLé

«Mauvais chien ne crève jamais»
(Proverbe Grec)

Mercredi
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h51 : 16h27 : 19h16 : 20h37 : 04h59 : 06h28

Jeudi
Fedjr Chourouk

Matin : 13°C A-M : 19°C Vent : 4 km/h Direction : n.

Matin : 12°C A-M : 20°C Vent : 7 km/h Direction : n.W.

ACTUEL

Un chef de la mafia piégé grâce à Facebook

mamans : 3 exercices pour une silhouette élancée après bébé
Après la grossesse, ces exercices personnalisés vous permettront de faire le plein d'énergie et de récupérer une silhouette élancée ! A effectuer au minimum 3 fois par semaine pendant 2 mois pour obtenir des résultats rapides et visibles. 2 fois par semaine en programme d'entretien.

Recettes
M'tewem aux boulettes de poulet

Vito Roberto Palazzol, considéré comme l’un des principaux dirigeants de la Cosa nostra, branche sicilienne de la mafia, a été arrêté à l’aéroport de Bangkok dans le cadre d’une opération d’Interpol, selon plusieurs médias italiens. Les enquêteurs ont piégé Palazzol, en cavale depuis sa condamnation définitive en 2009, en surveillant son profil et celui de ses proches sur Facebook. Palazzolo, 64 ans, est considéré par les enquêteurs comme le financier chargé de blanchir l’argent sale de l’ex-chef suprême de la mafia toto Riina et de l’ex-parrain Bernardo Provenzano. Au moment de sa condamnation en première instance en 2006, le parquet de Palerme avait présente Palazzolo comme l’une des plus importantes figures de Cosa nostra depuis une vingtaine d’années, notamment en raison de son rôle important de charnière entre le monde des entreprises et la mafia.

Exercice n°1
Allongez-vous sur le dos, genoux fléchis et mains sur la nuque. Levez les genoux fléchis vers la poitrine. En expirant, soulevez lentement la tête et les épaules comme si vous vouliez toucher les deux genoux avec les coudes. Une dizaine de fois.

Exercice n°2

Allongée sur le ventre, le menton et le front au sol sur un coussin, les cuisses écartées et les mains entourant les chevilles. Décollez vos cuisses du sol en tirant vos chevilles vers les fesses. Relâchez. Si vous avez les lombaires fragiles, roulez une serviette et posez-la sous la taille. 4 fois.

Exercice n°3
Pour finir, allongez-vous sur le ventre, pubis bien collé au sol et bras tendus devant vous. En expirant, levez lentement un bras et la jambe opposée. À effectuer en alternance de chaque côté. 5 fois.
Ingrédients : w 3 blancs de poulet w 1 tête d'ail w 2 tomates mûres w 1/2 cuillère à soupe de tomate concentrée w 1/2 cuillère à soupe de poivre rouge w 1/4 cuillère à café de poivre w Cumin w 1 poignée de pois chiches w Smen + beurre w 2 cuillères à soupe de chapelure w 1 jaune d'œuf w Sel Préparation : Désossez les blancs de poulet, mettez les os dans une marmite, râpez dessus les tomates, la moitié de l'ail écrasé, saupoudrez de sel, de poivre noir, de cumin et de poivre rouge. Faites diluer la tomate concentrée dans 1 verre d'eau et versez dans la marmite, joignez 1 cuillère de smen ou de beurre, portez la marmite sur le feu, laissez mijoter en remuant de temps à autre pendant 10 minutes, mouillez avec 2 verres d'eau, mettez les pois chiches et laissez cuire (retirez les os au bout de 20 minutes). Hachez les blancs de poulet, ajoutez le reste de l'ail, 1/2 c à café de cumin, 1/4 de cuillère à café de poivre noir, la chapelure, 1/2 cuillère de sel, 1 noix de beurre et l'œuf. Formez des boulettes de la grosseur d'une petite noix. Dès que les pois chiches commencent à devenir tendres, plongez les boulettes dans la sauce et laissez cuire 20 minutes.

L’Etna, le plus haut volcan d’Europe, s’est réveillé dimanche dernier. tôt le matin, il a craché des gerbes de lave en fusion pendant plus d’une heure. C’est déjà la cinquième fois que le volcan entre en éruption cette année. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’Etna mérite bien son statut de volcan le plus actif d’Europe. Situé en Sicile, à proximité de la ville de Catane, celui-ci est de nouveau entré en éruption tôt le matin aux alentours de 4h heure locale. Pendant plus d’une heure, de la lave en fusion s’est écoulée de son cratère qui a également éjecté des cendres dans le ciel italien. or, c’est la cinquième fois depuis le début de l’année que l’Etna montre des signes de réveil. Il est donc étroitement surveillé par les spécialistes de l’Institut national de géophysique et de Volcanologie en Italie. Bien que les effusions de lave s’avèrent souvent spectaculaires, celles-ci n’ont fait aucun des dégâts dans les environs. De même, les cendres éjectées n’ont pas nécessité une suspension du trafic aérien.

L’Etna à nouveau entré en éruption

Notre astuce + Dès après la naissance, commencez cet exercice de rééducation du plancher pelvien : pendant quelques secondes, contractez les muscles vaginaux et anaux pour accélérer la récupération de leur tonicité.

MInCEUR : 10 IDEES REÇUES SUR LES CALoRIES DES FEtES
Les calories qui nous font si peur ne sont pas toujours là où on le croit. Pour ne plus se faire avoir, un point sur les 10 pièges les plus fréquents de la nutrition.

Question
Les diabétiques peuvent manger des gâteaux
Vrai !
Oui, ils peuvent absolument manger de temps à autre des douceurs comme des gâteaux. Aucun aliment n'est interdit dans les régimes pour diabétiques, même le sucre. Essayez simplement de ne pas manger plus d'une fois par semaine des aliments comme des gâteaux, des biscuits et de la crème glacée. Demandez à un(e) diététiste ou une éducatrice ou un éducateur spécialisé(e) en diabète de vous aider à planifier un plan de repas au cas où vous souhaiteriez manger des aliments à plus forte teneur en sucre. Mangez de petites portions et mangez votre gâteau après un repas équilibré. Choisissez plus fréquemment un dessert sain comme des fruits frais, un flan ou un yaourt maigre et, lorsque vous mangez du gâteau ou des biscuits, mangez-les lentement pour savourer chaque morceau!

Les féculents font grossir

People
Bruce Willis devient papa à 57 ans
Il y a quelques mois, on apprenait que Emma Hemming Willis, la femme de Bruce Willis, attendait un enfant, le premier du couple. Puis quelques semaines plus tard, la nouvelle tombe : c’est une petite fille. Le 1er avril dernier, Emma Hemming Willis a donc donné naissance à une fille que le couple a prénommé Mabel Ray selon les informations d’Entertainment tonight. Le bébé serait apparemment très robuste puisqu’il aurat pesé plus de quatre kilos à la naissance. Les heureux parents se portent bien. Il s’agit du quatrième enfant de Bruce Willis, qui à 57 ans est déjà père de trois filles nées de son mariage avec Demi Moore : Rumer (23 ans), Scout La Rue (20 ans) et tallulah (18 ans). Bruce Willis et Emma Hemming se sont mariés il y a trois ans et semblent très heureux depuis. L’acteur va donc se replonger dans les joies de la paternité mais il ne laisse pas sa carrière de côté pour autant puisqu’il sera prochainement à l’affiche de Moonrise Kingdom, un film de Wes Anderson qui fera l’ouverture du prochain festival de Cannes, le 16 mai prochain.

Contrairement à ce que l’on dit souvent, les féculents ne sont pas particulièrement gras ni riches en calories. Le pain, les céréales, les pâtes, les pommes de terre contiennent une faible teneur en lipides et une forte teneur en fibre, ce qui explique pourquoi ils donnent rapidement une sensation de satiété. Ce qui est

calorique et mauvais pour la ligne, ce ne sont pas les féculents eux-mêmes mais la façon dont ils sont cuisinés. Par exemple, 100 gr de pommes de terre cuisinées à l’huile ne représentent que 125 calories, mais 100 gr de frites équivalent à 400 calories. De plus, ce sont les accompagnements qui sont caloriques, par exemple, le beurre que l’on étale sur le pain, la charcuterie, etc.

Demain : les produits 0% sont très peu caloriques

News
Santé

La structure du cerveau, moins complexe qu’on ne pense
fait penser au maillage d’un tissu en laine ou à une grille en trois dimensions. Pour autant, comme le précise Van Wedeen, l’un des auteurs de l’étude, plus on remonte dans l’arbre généalogique (c’est-à-dire vers l’Homme) plus des plis et des courbures cérébraux apparaissent. Si cette découverte s’avère donc parfaitement inattendue, elle pourrait aider à mieux comprendre l’évolution du cerveau. Il deviendrait peut-être même possible d’établir un lien entre des lésions au niveau du cerveau et des pathologies neurologiques ou psychiatriques. Selon les scientifiques, si des fibres manquantes sont à l’origine de maladies nerveuses, on pourrait alors les soigner en connectant de nouveau entre elles des régions qui auraient dû rester en communication.

Le cerveau est composé de dizaines de milliards de neurones qui sont reliés entre eux par des centaines de milliards de connexions. Pourtant, selon des scientifiques de l’Ecole de médecine de Harvard, cette apparente complexité cache une structure beaucoup plus facile à aborder. Pour arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont utilisé une technique d’IRM à spectre de diffusion qui permet d’observer les fibres du cerveau en suivant la propagation de l’eau à l’intérieur. Il est ainsi possible de suivre le chemin emprunté et de repérer les zones de connexion avec précision. Les résultats présentés dans la revue Science montrent que les fibres du cerveau des primates et des hommes sont disposées de manière parallèle. A chaque jonction, elles tournent à 90 degrés, ce qui

Aider à faire partir un ténia
Il arrive que l’on apprenne que l’on a le ténia. Cette nouvelle n’est jamais agréable mais pas grave. Il faut prendre son traitement médical. on peut aider à faire partir ce locataire en mangeant deux gousses d’ail cru avant chaque repas mais il faut pouvoir avaler cette mixture pourtant très efficace.

A stuce

Le

C hiffre du jour

34

Une vague de 34 mètres de haut pourrait toucher le Japon en cas de nouveau séisme
Plus d’un an après la catastrophe de Fukushima, le Japon n’est pas à l’abri d’une nouvelle catastrophe. Selon un panel d’experts du gouvernement japonais cité par le Guardian, si un tremblement de terre de la même magnitude que celui de 2011 se produisait, une vague de 34 mètres de haut submergerait les côtes du pays: «Ils rapportent qu’une vague d’une telle hauteur pourrait résulter de n’importe quel tsunami déclenché par un tremblement de terre d’une magnitude de 9.0 dans la zone du Nankin, qui va de l’est de l’île principale du Japon au sud de l’île de Kyushu.» Suite à Fukushima, les experts japonais ont revu leurs prévisions à la hausse : les précédentes, datant de 2003, évoquaient un tsunami de moins de 20 mètres. toujours selon ces nouvelles prévisions, un tsunami pouvant faire plus de 20 mètres de haut pourrait toucher la centrale de Hamaoka (fermée en 2011), dans le centre du pays, alors qu’un mur de «seulement» 18 mètres est en train d’être construit par Chubu Electric Power, l’opérateur de la centrale. La centrale de Fukushima pouvait, quant à elle, encaisser un tsunami de 6 mètres de haut, soit quasiment moitié moins que celui qui la frappa le 11 mars 2011.

15:25 Questions pour un champion 16:00 Patrimoine et énigmes du monde marin 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Chabotte et fille 18:05 En voyage 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 France 2012 21:40 TV5MONDE, le journal 21:50 Journal (RTS) 22:25 Le point 23:20 TV5MONDE, le journal Afrique 23:35 Na wéwé 00:00 La disparition de Giulia 01:30 La valise 01:45 Hôtels particuliers

11:00 Les douze coups de midi 11:50 L'affiche du jour 12:00 Journal 12:40 Petits plats en équilibre 12:45 Météo 12:55 Julie Lescaut 14:40 Les toqués 16:25 Quatre mariages pour une lune de miel 17:20 Une famille en or 18:05 Money Drop 18:55 Météo 19:00 Journal 19:35 Mon assiette santé 19:37 Météo 19:50 Les experts 20:35 Les experts 21:25 Les experts 22:15 New York, section criminelle 23:05 New York, section criminelle 23:55 Présumé coupable 00:50 Tous ensemble 01:40 La Dame de pique (2/2)

14:15 Comment ça va bien ! 15:15 Le jour où tout a basculé 16:09 Côté Match 16:10 Seriezvous un bon expert ? 16:50 CD'aujourd'hui 16:55 On n'demande qu'à en rire 17:55 N'oubliez pas les paroles 18:55 Elysée moi 19:00 Journal 19:30 Tirage du Loto 19:35 Mourir d'aimer 21:20 Dans les yeux d'Olivier 22:50 Dans quelle éta-gère 22:55 Journal de la nuit Outre-mer 23:09 CD'aujourd'hui 23:10 Des mots de minuit 00:45 Toute une histoire

11:45 Le 12.45 12:00 Scènes de ménages 12:42 Astuces de chef 12:45 Nounou brésilienne 14:30 Merci, les enfants vont bien ! 15:30 Merci, les enfants vont bien ! 16:40 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Victoire Bonnot 21:30 16 ans... et bientôt maman 22:45 16 ans... et bientôt maman 00:00 16 ans... et bientôt maman 01:15 The Big Game

N° 1884 MERCREDI 4 AVRIL 2012

o C ilmme lui a dit

Pires et Chapuisat,

«J’ai quitté l’USMA à cause de Mekhazni» Tatem, attaquant de l’USMH

OK pour Madjer

Même Mekhazni quittera l’USMA à cause de toi !

C’est de la langue de bois

est un quatrième champion du monde qui vient de donner son accord pour le 23 avril prochain, en la personne de l’ex-international français, Robert Pires, qui s’ajoutera aux trois autres que sont l’Italien Alessandro Altobelli (1982), l’Allemand omas Berthold (1990) et le Français Christian Karembeu (1998). A ceux-là, il faudra ajouter l’ancienne star de Stuttgart et de la sélection nationale suisse, en l’occurrence Stephan Chapuisat, le gaucher au pied d’or. La fête s’agrandit un peu plus avec ces deux stars du football mondial, en attendant la confirmation de plusieurs autres vedettes internationales qui sont en contact avec notre Madjer national.

C’

«Avec Halilhodžic, on est dans le vrai»

Karembeu «Arrête Rabah, ne me dis pas que le match est annulé !» Dans ses contacts téléphoniques avec
les stars qui ont été invitées pour le match gala du 23 avril au stade du 5-Juillet, Rabah Madjer s’est marré un bon coup en appelant Christian Karembeu hier. Ce dernier, qui a vu le numéro de l’auteur de la plus célèbre talonnade du football mondial, s’est exclamé en lui disant : «Arrête Rabah, ne me dis pas que le match du 23 est annulé !» Madjer, qui l’appelait bien sûr pour des détails liés à son séjour à Alger, l’a tout de suite rassuré dans un long fou rire partagé entre les deux amis.

Voici la logique du sélectionneur des Verts. Dans une longue émission d’une station de radio française, Halilhodzic a confié, toute honte bue, que «Nadir Belhadj est un super joueur, rapide et bon du pied gauche, mais… il joue au Qatar». C’est à peine qu’il a oublié de dire malheureusement, il est atteint d’une maladie grave qui s’appelle la «Qatarite». Le problème, c’est qu’en 2006, notre cher Vahid aussi était l’entraîneur d’Al Ittihad Jeddah. Pourra-t-il nous dire qu’en cette année-là, lui aussi était un super entraîneur, rapide et bon des mains et des pieds, mais… il entraînait en Arabie Saoudite ?

Halilhodzic était mauvais en 2006 !

S

Djebbour, attaquant de l’Olympiacos

merveilles

uzanne au pays des

Guardiola, le tombeur de ses dames

Un lapsus ô combien révélateur Raymond Domenech ne semble pas avoir ena échappé aux responsables du core digéré le fait de voir certains binationaux site arabophone de la Fédération choisir le pays d’origine de leurs parents. algérienne de football qui ont anAvant-hier, dans une émission radio française, noncé ouvertement que c’est l’USM l’ancien sélectionneur des Bleus a poussé sa Alger qui s’est qualifiée en demi-finales curiosité jusqu’à demander à Vahid Halilhodde la Coupe d’Algérie, aux dépens de zic : «Comment font les Algériens pour sal’USMH. Il ne faut pas chercher la grosvoir qu’un joueur est d’origine algérienne ? sière erreur, du moment que toute l’Algérie Ne me dites pas que Raspentino est un sait parfaitement que ce sont les Harrachis qui nom à consonance algérienne !» Domeont eu cet honneur, même s’ils l’ont fait dans nech est tout étonné que les «services l’horreur absolue qu’on connaît. A vrai dire, c’est sans doute l’intention inasecrets» de la FAF soient plus compévouée des dirigeants de la FAF qui a rejailli inconsciemment dans cette bêtise. tents que ceux de la FFF. VH a tenté On parie deux «kh’fafat» qu’à Dély Ibrahim, tout le monde aurait souhaité que d’expliquer à sa manière en sortant un l’USMA remplace l’USMH grossier mensonge du genre : «Je deau prochain tour. Mais mande à tous les clubs s’ils n’ont pas quand on manque de cran, de joueurs d’origine algérienne et je on finit toujours par croire les appelle». Ce que Vahid ne veut qu’on en a eu. Même si c’est pas dire, c’est que Raspentino a dans le rêve ! été découvert par pur hasard, grâce à notre photographe Yacine Selhani qui est l’ami du cousin du joueur de Nantes. Que Domenech se rassure, il n’y a enD'après une enquête réalisée par un site de core aucune structure au rencontre espagnol spécialisé dans les niveau de la FAF pour détecrencontres extraconjugales, de nombreuses ter les jeunes talents d’orin présifemmes mariées ou en couple seraient prêtes à Les journalistes du BuDepuis le départ de l’ancie 5), le gine algérienne et c’est tromper leur conjoint avec Pep Guardiola teur se font interpeller stapha Lamali (2000-200 s dent Mu Il faut dire que Pep dispose à la fois d'une r bien dommage pour les lui que dan chaque jour dans la rue pou Verts ! image d'homme dynamique, capable de réussir, RCK ne fait plus parler de de certains lamer leur aide à se voir réc responsable … d'une image d'homme sensible, divers, liés à l’agressivité les faits s gesdirigeants qui se sont proche de sa famille, en plus d'un certain sexfaire déguerpir les actuel pseudo supporteurs. Les r, par une guerre appeal. Et pourtant, il n’était rien avant aires du MCA. Mustatou tionn succédé ont brillé à leur udia, d’entraîner le Barça de Messi. A quand la nt d’exaspérer les pha, un fidèle du Moulo sa «inter…minable», au poi chute ? ettre x-là, qui ont vite nsm

Pour la FAF, c’est l’USMA qui est en demifinales, pas l’USMH !

Domenech étonné par les services secrets de la FAF

Lyamine Bougherara a pu sauver sa saison en prenant les commandes du MC El Eulma. En effet, l’ancien coach de l’AS Khroub, démissionnaire de ce club il y a quelques semaines, a pu rebondir pas loin, mais dans un club qui se bat également pour sa survie en Ligue 1. Il a pris hier ses fonctions avec une grosse envie de sauver le MCEE, à défaut d’avoir pu le faire avec l’ASK. Espérons juste qu’on le laissera terminer les sept matchs qui restent à jouer, sans qu’il soit bousculé ou viré, comme de coutume dans nos clubs.

Bougherara rebondit à El Eulma

Ghrib plus accrocheur qu’un poulpe !

Kouba réclame

Assad

nous a priés de tra x qui haine totale pour tous ceu villa la veulent s’enraciner dans , j’ai pêché de Chéraga. «Toute ma vie mais je anate» (poulpes), des «qr ceux n’en ai jamais vu pire que qui s’accrochent au koursi opcomme Ghrib et tous ces re not portunistes qui ont noyé cher club», a-t-il regretté.

o L’inf

la prière d’Al Âsr C’est lundi 2 avril, après et lieu de terrain de l’ASMO que l’ancien mi Boucif, a été enterré. de l’USMBA, Boutrig amis entre footBeaucoup de ses anciens s, dirigeants et rs, arbitre balleurs, entraîneu ts au cimetière pour journalistes étaient présen de Boucif à sa derla dépouille accompagner long combat contre la nière demeure. Après un l’âme à l’âge de 55 maladie, Boutrig a rendu une famille qui le pleuans, laissant derrière lui

quitte à jaméais ans Boutrig Boucif nous ucif avait jou quatre

s ceu vrais supporteurs, les pur de Mustapha Lamali, mais aussi fait de réclamer le retour le plus doué de l’histoire du et surtout du footballeur l’occurrence Salah Assad. en RCK (avec Amirouche), allures révolutionnaires C’est par des slogans aux sident de quitter fissa le l pré qu’on a demandé à l’actue n lire sur les eri irhal» (dégage !) peut-o de Benhadclub. «Mech aux alentours du sta banderoles déployées mps koubéen ? dad. Est-ce le vrai printe

un Algérien répondre à un journaliste étranger en descendant ses compatriotes ! Hier, c’était le tour de Rafik Djebbour de nous vomir sur le dos, en confiant de manière dédaigneuse à un certain Alexis Billebault de Jeune Afrique qui lui demandait s’il ne s’inquiétait pas pour son avenir avec les Verts. «C’est toujours comme ça en Algérie. Si le sélectionneur ne vous appelle pas pour un match, soit vous êtes nul, soit il ne veut plus de vous !» Il faut s’appeler Le Pen pour trouver une réponse plus pourrie que ça. C’est toujours comme ça en Algérie… Pfff. Genre, ce sont de pauvres blédards, incapables de comprendre les gens civilisés comme vous et moi qui vivons en Europe. Non content de ses salissures, Djebbour ajoutera une couche en tirant sur le pauvre Saâdane, tout en versant dans un léchage de botte pitoyable à l’égard de Vahid Halilhodzic. «Il a travaillé en Europe, et cela se voit», a-t-il dit pour partager joyeusement sa complicité avec l’Européen. Comme j’ai tous les défauts des Algériens, j’ai donc fait appel à ma fierté excessive en allant fouiner dans le passé du même Djebbour dans les colonnes du Buteur. Savez-vous ce qu’il disait de Saâdane quand le Cheikh était «debout» ? «Saâdane a réussi là où beaucoup d’autres avaient échoué.» Et de Benchikha ? «Il a révolutionné l’EN !» En fait, ce mec ne tire que sur les ambulances. Vous voyez pourquoi certains «zémégrés» m’énervent ?

Ces «zémégrés» qui m’énervent ! Quelle horreur d’entendre

suzanneamokrane@yahoo.fr

rera à tout jamais. Bo Fellah, Chibane et à Bel Abbès, aux côtés de O, en compagnie si à l’ASM autre Salhi, mais aus Benaoudene, dans les de Redouane Guemri et football entre autres. Ses amis du Buteur années 1980 de la rédaction du national et l’ensemble défunt leurs sincères présentent à la famille du loureuse circonsen cette dou condoléances enons et à Lui nous tance. A Dieu nous appart s. retournon

p eo ple

le juge...
I I

Zenir veut jouer I attaquant devant
I

Footaises

Suzanne Amokrane

points perdus contre Ighil !

Ighil veut battre I gratuitement la JSK. Karouf veut I récupérer les 12