You are on page 1of 54

DOSSIER DE PRESSE 15 mars 2012

musée

TOULOUSE-LAUTREC

DOSSIER DE PRESSE 15 mars 2012 musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI « LE MUSÉE RÉINVENTÉ » Au printemps

ALBI

« LE MUSÉE RÉINVENTÉ »

Au printemps 2012, c’est un musée international de référence qui ouvre ses portes à Albi.

11 années de travaux auront été nécessaires pour faire du musée Toulouse-Lautrec, un grand musée contemporain.

La performance d’avoir maintenu durant toute la durée de ce chantier (à l’exception des trois derniers mois seulement) le musée ouvert au public est par ailleurs à souligner.

Le 2 avril 2012, c’est un nouveau musée Toulouse-Lautrec, aux espaces réinventés, qui sera rendu au public.

Avec près de mille œuvres, tableaux, lithographies, dessins et affiches, le musée Toulouse-Lautrec possède la plus importante collection publique au monde dédiée à Henri de Toulouse-Lautrec, peintre français majeur du XIX e siècle.

Il est installé, depuis 1922, dans le cadre unique du Palais de la Berbie, puissante forteresse du XIII e siècle, résidence des évêques d'Albi jusqu'en 1905, et aujourd’hui monument majeur de la Cité épiscopale d'Albi, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ouverture

au public

2 avril 2012

musée TOULOUSE-LAUTREC

ALBI - FRANCE

SOMMAIRE

Extrait de correspondance (1919) Avant propos : « le musée réinventé »

  • 1. Redécouvrir Toulouse-Lautrec

    • 1.1. Le projet muséographique du musée

    • 1.2. Les dates clés de la vie de Toulouse-Lautrec

    • 1.3. La collection Toulouse-Lautrec et visuels des chefs d’œuvre

    • 1.4. La collection d’art moderne et la liste des artistes exposés

    • 1.5. Les dernières acquisitions

    • 1.6. Le partenariat avec le Musée d’Orsay - les prêts et dépôt

    • 1.7. Toulouse-Lautrec « hors les murs »

  • 2. Le musée Toulouse-Lautrec

    • 2.1. témoignage de l’architecte muséographique

    • 2.2. Le projet patrimonial : témoignage de l’architecte en chef

    • 2.3. L’établissement public

    • 2.4. Les partenaires

    • 2.5. La salle d’exposition temporaire et la programmation 2012

    • 2.6. Le centre de ressources documentaires

    • 2.7. Les ateliers pédagogiques

    • 2.8. Les réserves

  • 3. Le palais de la Berbie

    • 3.1. Histoire et Patrimoine de l’Humanité

    • 3.2. Les pavements médiévaux

    • 3.3. La salle palatiale (XIII e siècle)

    • 3.4. La galerie d’Amboise et les peintures Renaissance

    • 3.5. Les salles d’apparat du Lude

    • 3.6. Le salon de Bernis et le jardin

    • 3.7. Les galeries d’histoire

  • 4. Informations pratiques

    • 4.1. Calendrier d’ouverture et grilles tarifaires

    • 4.2. Visites - Audioguides

    • 4.3. L’auditorium et l’atrium

    • 4.4. La boutique du musée

    • 4.5. Comment venir au musée Toulouse-Lautrec à Albi

    • 4.6. Accès et handicaps

  • musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    « Il y a dix-huit ans, le peintre Henri de Toulouse-Lautrec mourait prématurément, laissant toutefois, avec une réputation qui depuis ses débuts n'avait fait que grandir dans les milieux d'art français et étrangers, une œuvre profondément originale et quoiqu'interrompue, d'une qualité et même d'une abondance exceptionnelles. Depuis ce temps, la réputation est devenue gloire et l'œuvre est disputée par tous les grands musées et les collectionneurs les plus éclairés. »

    « La mère d'Henri de Toulouse-Lautrec, désireuse de perpétuer la mémoire de son fils et d'assurer à sa ville natale l'attrait, l'enseignement et le profit de cette partie capitale de son œuvre, a résolu, monsieur le maire, de l'offrir à la ville d'Albi. »

    Comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec, Maurice Joyant, Tapié de Céleyran. Octobre 1919.

    « La ville d'Albi, fière de posséder les œuvres d'un de ses plus illustres enfants, ne négligera rien pour assurer à son œuvre si originale, dans un cadre digne d'elle, tous les aménagements nécessaires. »

    Edouard Andrieu, maire d'Albi, le 10 novembre 1919.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Avant propos : « le musée réinventé »

    Le 2 avril, le nouveau musée Toulouse-Lautrec ouvre. Réinventé, rénové, agrandi, doté des fonctionnalités les plus modernes, le musée Toulouse-Lautrec va vous surprendre, très heureusement. Il ne s’agit pas d’une simple rénovation. Il a changé de nature, il a changé d’envergure.

    L’ouverture du musée Toulouse-Lautrec réinventé est un événement culturel majeur de l’année 2012. Le musée est un hommage à l’œuvre d’Henri Toulouse-Lautrec et à la culture française.

    Le musée réinventé que nous vous invitons à venir découvrir est aussi un hommage au Palais de la Berbie bâtiment exceptionnel de force et d’intelligence dont nous n’avons pas fini de découvrir les secrets. Visiter le musée Toulouse-Lautrec est aussi visiter le Palais, mieux le comprendre, appréhender son architecture, chronologiquement première par rapport à la Cathédrale. Le choix de préserver et de présenter in situ la plus belle surface de pavements médiévaux existant probablement en Europe comme de restaurer les peintures de la galerie d’Amboise si longtemps occultées vous permettra d’avoir la double lecture du monument : la lecture médiévale et la lecture Renaissance, comme à la Cathédrale.

    Dans un contexte national d’interrogations sur le sens des choses et de l’action, Albi suit une trajectoire résolument tournée vers l’excellence culturelle :

    été 2010 : classement de la Cité épiscopale au patrimoine mondiale l’UNESCO

    printemps 2012 : un grand musée contemporain d’envergure internationale consacré à Toulouse-Lautrec voit le jour

    fin 2013 : une salle de spectacles (un patrimoine du XXI e siècle signé par Dominique PERRAULT) complétée d’un aménagement urbain de grande qualité sera livrée au cœur de ville notamment au bénéfice de la Scène Nationale d’Albi.

    Notre vœu le plus cher est que tous ceux qui viendront découvrir le musée Toulouse-Lautrec réinventé y partagent pleinement notre attachement pour la culture et le patrimoine.

    Philippe Bonnecarrère

    Maire d'Albi Président du conseil d’administration du musée Toulouse-Lautrec

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1. Redécouvrir Toulouse-Lautrec

    1.1. Programme muséographique du musée Toulouse-Lautrec

    « Un projet d’aménagement ou de restructuration de musée s’appuie sur un document de référence qu’il est de la responsabilité du conservateur du lieu de rédiger et de soumettre à la Direction des musées de France / ministère de la Culture. Ce dossier qui dresse le bilan de l’existant, tant pour ce qui est des dysfonctionnements éventuels que des atouts à développer, pose également les grands axes de la politique culturelle et scientifique à venir du musée, d’où son nom de Programme scientifique et culturel (ou PSC). Le PSC du musée Toulouse-Lautrec a été validé par la Direction des musées de France au début de la décennie 1990 ; il s’appuyait sur une étude approfondie du Palais de la Berbie faite en regard de son utilisation comme espace muséal mais aussi sur l’historique du bâtiment analysé par Patrice Calvel, Architecte en chef des Monuments Historiques.

    Si le constat établi alors soulignait l’exceptionnelle qualité de l’édifice, ainsi que la valeur d’une collection monographique riche et cohérente, complétée par des fonds d’art ancien et d’art moderne de qualité, il pointait également les graves carences du lieu en matière de conditions de conservation, de réponses aux normes de sécurité, l’absence de locaux techniques, (ateliers, réserves), ou de service pour le personnel (vestiaires) comme pour le public (boutique).

    Deux directions étaient proposées pour servir de fil conducteur à la restructuration envisagée par les collectivités :

    l’affirmation et le développement des éléments d’accueil, de mise en valeur des collections et de logistique, afin de positionner le musée d’Albi parmi les grands musées contemporains ;

    la redécouverte du Palais dans son authenticité et son évidence architecturale.

    Pour répondre à la politique culturelle envisagée, il était demandé des espaces d’exposition temporaire permettant la création d’événements ou de moments forts, des lieux dédiés aux activités pédagogiques qui sont au cœur de la mission muséale, un auditorium appuyant les actions d’initiation à l’art à travers colloques ou conférences, et en raison du statut particulier du musée Toulouse-Lautrec héritier du peintre Henri de Toulouse-Lautrec et détenteur du droit moral sur son œuvre, un centre de documentation permettant d’affirmer le rôle de centre de référence scientifique de l’établissement.

    Sur ces bases, complétées par une réflexion sur les collections et sur leur présentation, un concours d’architecte a été lancé au niveau européen en 1997 par un Syndicat mixte d’amé- nagement créé pour la circonstance réunissant le Département, propriétaire du bâtiment, et la Ville, détentrice des collections.

    Parmi les trois équipes sélectionnées lors d’un premier jury, Pierre-Louis Faloci, Bodin et As- sociés, Dubois et Associés, c’est ce dernier cabinet qui a été retenu en raison de la cohérence des réponses apportées au programme et du souci d’intégration des aménagements contemporains dans les espaces historiques, ce dont l’architecte en chef est resté le garant pendant toute la conduite d’une opération commencée de façon effective en 2001, qui s’achève en 2012.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Les gains de surface imaginés en occupant les salles basses du Palais alors vides ou à l’abandon, ainsi que les espaces sous combles, et en creusant deux niveaux sous la cour d’honneur et sous la terrasse haute, ont permis d’apporter des réponses satisfaisantes aux fonctions muséales qui ne pouvaient être assurées dans l’enceinte du monument.

    Le parcours muséographique propose dorénavant de dérouler la découverte de l’œuvre d’Henri de Toulouse-Lautrec avec une approche à la fois chronologique et thématique, depuis les tableaux de jeunesse jusqu’aux œuvres tardives, ponctuée de moments forts dans des salles dédiées à un thème particulier (les portraits, les maisons closes, les stars de la nuit parisienne, l’affiche de réclame) ou à une technique (la lithographie). L’accrochage plus aéré permet une meilleure lisibilité des œuvres, avec un souci didactique. Le projet muséographique prévoyait à ce titre de présenter l’ensemble des 31 affiches de Toulouse-Lautrec avec les études qui les précédaient dans les trois salles à la base de la tour Mage ; la décision de restituer la salle pa- latiale du donjon Saint-Michel dans son état médiéval, comme un témoignage archéologique de l’histoire de l’édifice, a conduit à repenser ce parcours. Une première section regroupe les affiches consacrées aux stars de la nuit parisienne dans les deux salles restées à vocation muséale, et précède les huiles sur carton sur ce même thème de l’aile des Suffragants, en cohérence avec la démarche de Lautrec qui ne différenciait pas les genres, et utilisait aussi bien la peinture que la lithographie pour créer des images iconiques des vedettes qui le captivaient. Une seconde section, réunissant les affiches de réclame vantant un produit ou une publication est présentée en fin de parcours, dans l’aile Stainville, après la salle consacrée à la lithographie, avec un accompagnement sur cette technique où Toulouse-Lautrec excelle.

    Un point particulier consistait également à souligner les rapports entre le fonds Toulouse- Lautrec et le fond d’art moderne, qui s’ouvre dorénavant par une évocation des complicités ou des rencontres de Lautrec avec d’autres peintres, avant de permettre de suivre une partie de l’évolution de l’art français au début du 20 e siècle. Cette présentation s’achève avec des œuvres d’artistes alors célèbres choisies par les responsables du musée albigeois au milieu du siècle, qui permettent une mise en contexte de l’évolution de la collection, ainsi qu’une lecture de l’histoire du regard sur l’art.

    Chaque section de ce parcours artistique a été pensée en harmonie avec la variété des espaces du Palais (exemple : l’art ancien dans les salons au décor classé réhabilité, l’art moderne

    dans des espaces redessinés soulignés d’enduits muraux colorés, etc

    ..

    ), avec le souci de

    laisser au visiteur la possibilité d’apprécier le bâtiment dans des salons qui proposent une respiration, ou une échappée d’où l’on peut contempler le site et les jardins.

    Enfin les découvertes archéologiques effectuées à l’occasion des interventions sur le bâti du Palais, et le classement de la cité épiscopale au Patrimoine mondial de l’humanité ,ont conduit à compléter le projet par deux galeries d’histoire présentant et expliquant ces éléments.

    C’est ainsi un musée « réinventé » qui est donné à voir à l’issue de dix ans de travaux complexes et ambitieux dotant Albi d’un équipement contemporain au service de l’art et de l’architecture. »

    Danièle DEVYNCK,

    Conservateur en chef du

    Musée Toulouse-Lautrec

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1.2. Les dates clés de la vie de Toulouse-Lautrec

    1864

    > Naissance d'Henri de Toulouse-Lautrec à l'hôtel du Bosc, à Albi.

    1872

    > Installation à Paris. > Entrée au lycée Fontanes (Condorcet).

    1878

    > Première fracture du fémur. > Séjours à Amélie-les-Bais et à Barèges.

    1879

    > Nouvelle fracture du fémur.

    1880

    > Convalescence à Nice.

    1881

    > Henri de Toulouse-Lautrec fréquente l'atelier de Princeteau, un ami de la famille.

    1882

    > Entrée à l'atelier du peintre académique et portraitiste Léon Bonnat, puis chez Fernand Cormon.

    1886

    > Henri de Toulouse-Lautrec loue un atelier rue Caulincourt. > Rencontre avec Van Gogh et premières illustrations pour des journaux (Le Courrier français, le Mirliton

    ...

    1888

    > Exposition de ses œuvres à Bruxelles.

    1894

    > Voyage aux Pays-Bas, Angleterre, Espagne. > Illustrations dans la Revue Blanche. > Album d'Yvette Guilbert. Série d'œuvres sur les maisons closes.

    1895

    > Expositions au salon de l'Art nouveau, galerie Laffitte, salon des Indépendants, salon des Cent.

    1899

    > Internement dans une maison de santé à Neuilly. > Série de dessins sur le cirque.

    1900

    > Départ pour le Havre, Taussat et Bordeaux.

    1901

    > Dernières œuvres. > Mort d'Henri Toulouse-Lautrec, le 9 septembre, au château de Malromé (Gironde).

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1.3. La collection Toulouse-Lautrec et visuels des chefs d’œuvre

    Le nouveau parcours emmène le public sur plusieurs niveaux dont deux dédiés aux œuvres de Toulouse-Lautrec (rez-de-chaussée et premier niveau).

    La salle d’exposition temporaire se situe en partie inférieure du Palais. Le troisième niveau est dedié à la conservation et au centre de ressources documentaires.

    8
    8

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Le nouveau parcours muséographique :

    « Toulouse-Lautrec, un musée, une œuvre »

    Le musée Toulouse-Lautrec conserve la plus importante collection publique au monde du célèbre peintre albigeois qui illustre de façon cohérente et exemplaire les facettes du talent multiforme et innovateur de l’artiste.

    Le parcours consacré à Toulouse-Lautrec propose sur deux niveaux :

    une découverte chronologique de l’œuvre, tableaux de jeunesse, chevaux, paysages de la propriété familiale de Céleyran, études d’ateliers illustrant les premières étapes de sa formation jusqu’aux œuvres tardives ;

    une approche thématique :

    • - les portraits : sa mère, la comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec, son ami, Maurice Joyant, ses

    proches, images mettant en évidence la capacité du peintre à saisir la vérité d’une physionomie ;

    • - les maisons closes : monde féminin où Lautrec capte les attitudes quotidiennes, les gestes

    simples et intimes, avec la toile majeure, Au Salon de la rue des moulins (1894) synthèse

    de son travail sur la prostitution ;

    • - la nuit parisienne et ses stars (Yvette Guilbert, Jane Avril, danseurs et acteurs de théâtre).

    une mise en évidence des qualités de coloriste du peintre grâce à une muséographie sobre et raffinée au service des œuvres, permettant d’apprécier par la somptuosité des couleurs vibrantes de l’Anglaise du Star, l’intensité des rouges et des verts du portrait de Gabriel Tapié de Céleyran, son cousin germain, ou le clair-obscur de la Modiste, mais aussi l’arabesque nerveuse et élégante de son trait,

    une analyse de sa technique lithographique et de son processus créatif avec la présentation de l’ensemble des 31 affiches réalisées par Toulouse-Lautrec conjointement et pour la première fois, avec études, dessins préparatoires ou premiers tirages, mais aussi d’un choix régulièrement renouvelé de lithographies accompagnées, pour certaines, des pierres lithographiques.

    De récentes acquisitions qui ont enrichi cette collection de référence grâce aux fonds du FRAM, au mécénat et aux dons de la Société des Amis du musée, constitueront une découverte supplémentaire.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Au rez-de-chaussée :

    à la découverte d’Henri de Toulouse-Lautrec ...

    JARDIN classique ŒUVRES ICONOGRAPHIE PORTRAITS DE JEUNESSE MAISONS CLOSES PLACE DE L’ARCHEVÊCHÉ SALLES D’EXPOSITION BOUTIQUE TOULOUSE-LAUTREC
    JARDIN classique
    ŒUVRES
    ICONOGRAPHIE
    PORTRAITS
    DE JEUNESSE
    MAISONS
    CLOSES
    PLACE DE
    L’ARCHEVÊCHÉ
    SALLES D’EXPOSITION
    BOUTIQUE
    TOULOUSE-LAUTREC

    Au rez-de-chaussée :

    Accueil des publics, salle Choiseul et boutique du musée La première partie de la présentation de la collection des œuvres de Toulouse-Lautrec (iconographie, oeuvres de jeunesse, portraits, maisons closes)

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Le public pénètre dans le Palais de la Berbie en traversant

    Le public pénètre dans le Palais de la Berbie en traversant la Cour d’Honneur

     
     

    L’accueil des publics est situé en rez-de-chaussée, salle Choiseul

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Le public pénètre dans le Palais de la Berbie en traversant

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE « l’Iconographie » Cet espace accueille des tableaux de jeunesse, de

    « l’Iconographie »

    Cet espace accueille des tableaux de jeunesse, de chevaux, de paysages de la propriété familiale de Céleyran, des études d’ateliers illustrant les premières étapes de sa formation jusqu’aux œuvres tardives.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE « l’Iconographie » Cet espace accueille des tableaux de jeunesse, de

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    « Les œuvres de jeunesse »
    « Les œuvres de jeunesse »

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    « Les Portraits » les portraits de sa mère, la comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec, de son
    « Les Portraits »
    les portraits de sa mère, la comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec,
    de son ami, Maurice Joyant, de ses proches,
    Tarn, France
    Des images mettant en évidence la capacité
    du peintre à saisir la vérité d’une physionomie.
    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE « Les Portraits » les portraits de sa mère, la comtesse

    La Comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec, HTL (1881)

    Musée Toulouse-Lautrec-Albi,

    14

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Au Salon de la Rue des Moulins, HTL (1894)

    Musée

    Toulouse-Lautrec-Albi,

    Tarn, France

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Au Salon de la Rue des Moulins, HTL (1894) Musée Toulouse-Lautrec-Albi,

    « les maisons closes »

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Au Salon de la Rue des Moulins, HTL (1894) Musée Toulouse-Lautrec-Albi,

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Le premier niveau du palais

    AFFICHES

    (LA RÉCLAME) AILE STAINVILLE LITHOGRAPHIES TOULOUSE-LAUTREC GALERIE D’AMBOISE CHAMBRE SALON DE DE L’EVÊQUE AILE DES SUFFRAGANTS
    (LA RÉCLAME)
    AILE STAINVILLE
    LITHOGRAPHIES
    TOULOUSE-LAUTREC
    GALERIE
    D’AMBOISE
    CHAMBRE
    SALON DE
    DE L’EVÊQUE
    AILE DES SUFFRAGANTS
    BERNIS
    AFFICHES
    COLLECTION
    TOULOUSE-LAUTREC
    DESSINS
    NUIT PARISIENNE
    GALERIES
    D’HISTOIRES
    SALLE PALATIALE
    (XIII e SIECLE)
    ESPACE D’INTERPRETATION
    HISTORIQUE

    Le premier niveau propose :

    la seconde partie de la présentation de la collection des oeuvres de Toulouse-Lautrec (nuit parisienne, dexu espaces dévolus aux affiches, dessins, lithographies) une collection d’Art Ancien la salle palatiale (XIII e siècle) et la galerie d’Ambois incluses dans le parcours de visite

    les galeries d’histoire (de la Cité épiscopale et du palais de la berbie)

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    La nuit parisienne (Aile des Suffragants)
    La nuit parisienne (Aile des Suffragants)

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Les affiches
    Les affiches

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Les dessins de Toulouse-Lautrec
    Les dessins de Toulouse-Lautrec

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Les lithographies
    Les lithographies

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Les affiches (aile de Stainville) Toulouse-Lautrec et la réclame
    Les affiches (aile de Stainville)
    Toulouse-Lautrec et la réclame

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    La collection d’art ancien Les collections d'art ancien forment le premier fonds du musée constitué à
    La collection d’art ancien
    Les collections d'art ancien forment le premier fonds
    du musée constitué à la fin du XIX e siècle.
    Le musée compte des œuvres de qualité réunies dans
    deux salles d'exposition parmi lesquelles
    une toile de Francesco Guardi (1712-1793) et deux œuvres
    de Georges de la Tour (1593-1652), Saint Jude Thaddée
    et Saint Jacques le Mineur.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1.4. La collection d’art moderne et la liste des artistes exposés

    Les acquisitions, dons et dépôts d'Etat, qui forment le fond d'art moderne, illustrent les courants artistiques que le peintre a pu côtoyer : le synthétisme (P. Gauguin, E. Bernard), les Nabis (M. Denis, P. Bonnard, A. Vuillard, F. Valloton), mais aussi les œuvres d’artistes qui l’ont inspiré (J-L. Forain, E.Degas), ou de condis- ciples proches de lui durant ses années de formation chez Fernand Cormon (H. Rachou, E. Gauzi, L. An- quetin, S. Valadon).

    Des œuvres de peintres les plus célèbres du temps (H. Matisse, A. Marquet, R. Dufy, K. Van Dongen) et de sculpteurs reconnus (Bourdelle, Maillol, Despiau) sont également présents dans les collections du musée. Notons également un ensemble significatif d’artistes « témoins de leur temps », reconnus par les milieux culturels et artistiques (M. Brianchon, J. Cavaillès, R. Legueult, R. Limouse, R. Oudot, C. Terechkovitch).

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 1.4. La collection d’art moderne et la liste des artistes exposés

    LOCAUX TECHNIQUES

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 1.4. La collection d’art moderne et la liste des artistes exposés

    Le deuxième niveau propose :

    - la présentation de la collection d’art moderne du musée Toulouse-Lautrec collection d’Art Ancien - la présentation des prêts du Musée d’Orsay

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Vues des salles d’expositions d’art moderne
    Vues des salles d’expositions
    d’art moderne

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Vues des salles d’expositions d’art moderne 25

    Vues des salles d’expositions d’art moderne

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Vues des salles d’expositions d’art moderne 25

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1.5. Les dernières acquisitions

    La Modiste

    Melle Margouin en fourreau de mannequin (en pied), Henri de Toulouse-Lautrec, 1900, peinture à l’essence sur carton.

    Acquisition de cette œuvre majeure réalisée avec la par- ticipation de la Région Midi-Pyrénées, du Département du Tarn, de l’Etablissement public musée TL, de la Société des Amis du mTL et des Laboratoires Pierre Fabre.

    Ce portrait en pied, propose une figure plus austère que le portrait en buste en clair-obscur que possède déjà le musée. La composition audacieuse repose sur un jeu de hachures verticales de couleur verte qui forment un rectangle soulignant la stature de la figure au premier plan et renforçant l’attitude réservée de la jeune femme.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 1.5. Les dernières acquisitions La Modiste Melle Margouin en fourreau de

    La Belle Hélène, Henri de Toulouse-Lautrec, 1900, dessin aux crayons, noir et bleu, acquisition de la Société des Amis du musée Toulouse-Lautrec

    Elsa la Viennoise, Henri de Toulouse-Lautrec, mine de plomb sur papier gris bleu, acquisition de la Société des Amis du musée Toulouse-Lautrec

    Portrait charge de Maurice Joyant, Henri de Toulouse-Lautrec, 1899, monotype en couleurs, acquisition de la Société des Amis du musée Toulouse-Lautrec

    Au Cirque (Le Clown), Henri de Toulouse-Lautrec Acquisition de la Société des Amis du musée Toulouse-Lautrec

    Nuit Blanche, Henri de Toulouse-Lautrec, 1893, lithographie rehaussée d’aquarelle jaune pâle

    et bleue, annotée par l’artiste au crayon vert olive : « nuit blanche » en haut à gauche, acquisition de la Société des Amis du musée Toulouse-Lautrec

    May Milton, Henri de Toulouse-Lautrec, 1895, 5 e épreuve d’essai, exemplaire unique, acquisition

    de la Société des Amis du musée Toulouse-Lautrec May Milton fait partie de ces figures féminines qui inspirent successivement l’artiste. Cette épreuve d’essai, outre sa rareté, présente un réel intérêt didactique pour l’étude technique et esthétique des affiches de Toulouse-Lautrec. La souplesse sinueuse et dynamique de l’arabesque au pinceau témoigne de la virtuosité du dessinateur, et commande la répartition des grandes et petites zones colorées de l’affiche finale.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1.6. Le partenariat avec le Musée d’Orsay Les prêts exposés

    À l’occasion de l’ouverture du musée Toulouse-Lautrec réinventé, le musée d’Orsay a souhaité s’associer à l’événement et contribuer à l’exposition des collections d’art moderne.

    A titre de prêts exceptionnels de deux ans, le musée d'Orsay a mis à disposition du musée Toulouse-Lautrec sept œuvres issues de leur fonds. Parmi les tableaux, deux ont été réalisés par Léon Bonnat et un par Fernand Comon, dans les ateliers desquels Toulouse-Lautrec s'est formé. Le musée d'Orsay a également accordé un dépôt d'une œuvre de Charles Laval (Femmes au bord de la mer dit la Martinique) pour une durée de cinq ans.

    Ainsi, 7 prêts exceptionnels de 2 ans ont été consentis par le musée d’Orsay

    Léon BONNAT

    Portrait de dame âgée

    1898

    - 0,65 X0,54 - Inv 20070

    Léon BONNAT

    Portrait de l’artiste au chapeau

    1916

    - 0,65 X0,50 - Inv 20034

    John Lewis BROWN

    Cavaliers et cabriolet

    1876

    - 0,35 X 0,265 - Inv RF 1967-13

    Eugène CARRIERE

    Gustave Geffroy

     

    Vers 1891 - 0,50 X 0,60 - Inv RF 2627

    Fernand CORMON

    Nu

    1,03 X 0,71 - Inv RF 1977-110

    Joseph GRANIE

    Yvette Guilbert

     

    1895

    - 0,41 X0,31 - RF 1977-187 (AM 2708)

    Edouard VUILLARD

    Roman Coolus

     

    1906

    - 0,74 X 0,68 - rf 1977-364 (LUX 1789)

    Et un dépôt pour 5 ans du Musée d’Orsay

    Charles LAVAL

    Femmes au bord de la mer dit la Martinique

    1887

    - 0,65 X 0,915 - RF 2001-11

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    1.7. Toulouse-Lautrec dans le monde

    Identifié sur la carte du monde comme un lieu culturel de premier ordre, le musée Toulouse-Lautrec participe chaque année à plusieurs expositions qu'il conçoit ou pour lesquelles il prête une ou plusieurs œuvres. Ces expositions contribuent au rayonnement à l'international du musée et d'Albi. Dans les années à venir, des projets d'exposition ayant trait à l'artiste albigeois sont envisagés, par exemple, en Australie, aux Etats-Unis ainsi que dans des villes européennes, notamment à Vienne en Autriche (Kunstforum) ...

    Akiya Takahashi Directeur du musée Mitsubishi Ichigokan à Tokyo.

    « La dernière exposition à Tokyo a attiré 115 000 visiteurs »

    « Toulouse-Lautrec est bien connu par les amateurs d'art japonais. Le musée Mitsubishi Ichigokan abrite, pour sa part, une très belle collection d'œuvres de Toulouse-Lautrec, essentiellement des lithographies et affiches, héritage de l'artiste. Notre musée contribue à le faire connaître, notamment grâce aux expositions que nous organisons et au jumelage que nous avons engagé avec le musée Toulouse-Lautrec d'Albi il y a deux ans. La dernière exposition consacrée à Toulouse-Lautrec en 2011 à Tokyo, avec la participation du musée albigeois, a attiré 115 000 visiteurs. Dans les années qui viennent, d'autres projets devraient être menés. Le peintre était fasciné par le Japon et son art a été beaucoup influencé par les estampes japonaises, ce qui explique l'attachement des Japonais pour ce peintre. Il s'agit d'un art très populaire et apprécié dans mon pays. Je pense que la façon de vivre de Toulouse-Lautrec, son art, proche du peuple, ne laissent pas insensibles les Japonais. Le classe- ment d'Albi au patrimoine mondial est un argument de plus pour les inciter à venir découvrir le musée, d'autant qu'ils apprécient l'histoire et le patrimoine. »

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 1.7. Toulouse-Lautrec dans le monde Identifié sur la carte du monde

    >

    Preuve de l'attrait suscité par Toulouse-Lautrec au niveau mondial, des œuvres du peintre se trouvent également à l'Art Institute de Chicago, au Staten Museum for Kunts de Copenhague, au musée d'Orsay à Paris, à la Tate Gallery à Londres, au Mitsubishi. Ichikogan Museum de Tokyo ainsi qu'au musée de Sao Paulo et au Philadelphia Museum of Art. Plusieurs collections privées possèdent également des œuvres du peintre, notamment en Suisse, en Allemagne et aux Etats-Unis.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2. Le musée Toulouse-Lautrec

    2.1. Témoignage de l’architecte muséographe

    Philippe charles Dubois, architecte chargé de la muséographie,cabinet Philippe Dubois et associés (Paris)*

    « Une muséographie en harmonie avec le palais »

    En quoi consistait votre intervention ?

    Notre cabinet a été chargé de l'aménagement intérieur du musée. Ce projet exceptionnel par l'ampleur de l'opération exigeait de bien connaître l'histoire et l'architecture du palais. L'une des difficultés résidait dans le fait de réaliser un programme muséographique dans un tel bâ- timent. Nous avons donc repensé dans sa globalité le musée pour offrir des locaux et des salles adaptés à la visite. Pour cela, nous avons été amenés à réinvestir certains espaces et en créer de nouveaux, tout en respectant le monument, mais aussi en maintenant le musée ouvert pendant la durée du chantier !

    Quels étaient les objectifs à atteindre ?

    Le projet de restructuration du musée s'est avéré complexe, d'autant que le musée est resté ouvert. Il a fallu prendre en compte de nombreuses contraintes techniques et patrimoniales pour élaborer un parcours de visite cohérent, en conciliant mémoire du lieu et création d'un nouvel outil. Cela a exigé des compromis. Tout en voulant préserver l'identité du palais de la Berbie, nous avons apporté une vision résolument contemporaine à notre travail, mais il était essentiel que notre intervention soit en harmonie avec l'esprit du palais. Nous avons réelle- ment conçu le musée de demain, avec une très grande sobriété, un choix subtil de matériaux pérennes et de couleurs qui ne dénotent pas avec le palais. Le but de notre démarche a été de permettre au musée de pouvoir évoluer au fil du temps, ce qui est nécessaire pour renouveler l'intérêt du public, que ce soit en terme d'accrochage ou d'éclairage, par exemple.

    En quoi ce projet a-t-il été passionnant ?

    Les découvertes archéologiques, mais aussi les différentes phases de chantier nous ont constamment poussés à nous remettre en question afin de réadapter le projet d'un point de vue architectural, technique et muséographique. Le travail d'équipe et de concertation engagé avec nos interlocuteurs, notamment le conservateur, l'architecte des monuments historiques et tous les corps de métier, a été ici primordial. La mise à jour de vestiges du palais a été aussi l'occasion d'intégrer des espaces d'interprétation du monument. La dernière tranche de travaux marque la fin d'un chantier qui aura duré plus de dix ans. Au public maintenant de s'approprier ce travail qui, pour ma part, aura constitué une belle expérience humaine et une grande aventure.

    * Sur le projet du musée, l'architecte Fabrice Mazaud a assuré les fonctions d'architecte d'opération.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.2. Le projet patrimonial :

    témoignage de l’architecte en chef

    Patrice Calvel, architecte en chef des monuments historiques

    « Une renaissance pour le palais de la Berbie »

    J'ai été chargé, pendant près de 25 ans, de veiller sur le palais de la Berbie au titre du ministère de la Culture. Ma mission était de restaurer le monument et suivre l'évolution du chantier. La restauration a passé par un travail de nettoyage, mais aussi de démontage, de remise en état, de consolidation, parfois de restitution, mais jamais de reconstitution.

    Il s'agissait aussi de préserver ce patrimoine et d'en assurer la pérennité. Le musée est une structure appelée à évoluer contrairement au monument, qui, lui, durera toujours. Il a fallu faire des choix afin d'adapter des salles médiévales aux exigences de la muséographie contemporaine, mais le bâtiment a gardé ses caractéristiques majeures. Les pièces essentielles ont été conservées.

    Il ne serait donc pas pertinent de séparer le musée du palais : les deux sont liés l'un à l'autre. L'idée était de mettre en valeur les vestiges archéologiques : les pavements médiévaux, les plafonds peints, par exemple. Le chantier a permis une renaissance du palais de la Berbie. Qu'on pense à la galerie d'Amboise dont les peintures exceptionnelles de la fin du XV e siècle sont en cours de restauration.

    Les travaux de restructuration du musée ont dès lors donné l'occasion de redécouvrir le palais de la Berbie et de mieux comprendre son évolution. Je me réjouis qu'un espace d'interprétation de son histoire puisse trouver place au sein du musée afin que le visiteur puisse mieux appréhender ce monument.

    Avec la réouverture du musée, au moins un quart des volumes du palais jamais exploité l'est enfin !

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.3. L’établissement public du musée Toulouse-Lautrec

    Le 30 juillet 1922 le ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, Léon Bérard, inaugure ce que l’on appelle alors la galerie Toulouse-Lautrec, le Palais de la Berbie prenant ainsi la fonction de musée qu’on lui connaît aujourd’hui. La collection Lautrec va assurer la notoriété nationale et internationale du musée. Celui-ci connaît une seconde étape importante à partir des années 30 et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, sous la conduite d’Edouard Julien, nommé à la conservation du musée en 1934. Celui-ci va travailler avec Louis-Charles Bellet, homme d’affaires albigeois et membre du conseil d’administration du musée, qui a l’ambition de montrer à Albi un panorama de l’art de l’époque.

    Louis-Charles Bellet et Jules Cavaillès

    Pour conduire cette quête artistique, Bellet peut s’appuyer sur un artiste d’origine tarnaise, Jules Cavaillès. Né à Carmaux en 1901, ce dernier a suivi les cours de l’Académie Julian, puis exerce son art à Paris encouragé par Bourdelle, et est proche du peintre Limouse. Il admire Derain, Vlaminck et Matisse, mais plus encore Bonnard à qui il rend régulièrement visite au Cannet. Nommé professeur à l’Ecole Nationale des Arts décoratifs en 1938, il se lie avec Le- gueult et Oudot. Réfugié à Albi pendant la Seconde Guerre mondiale, il y reçoit ses amis pein- tres dans l’atelier du 19 rue de la Berchère, et « est à l’origine de l’heureux – et rare – engouement dont bénéficièrent les arts, et singulièrement la peinture à Albi » selon les termes de l'ancien conservateur du musée (jusqu'en 1988), Jean Devoisins, lui-même peintre, parallèlement à sa carrière de journaliste.

    Des acquisitions représentatives

    Les œuvres qui vont alors entrer dans les collections albigeoises témoignent de l’influence de Jules Cavaillès sur les choix d’Edouard Julien et de Charles Bellet. Aux côtés d’artistes ma- jeurs qui ont connu Toulouse-Lautrec, et l’ont côtoyé, tel Vuillard, Maurice Denis, Pierre Bon- nard ou Paul Sérusier, on trouve des artistes du mouvement que l’on a appelé « peintres de la réalité poétique », ainsi que des sculpteurs qui prônent un retour à la simplicité des formes et à un art empreint d’équilibre. Ce courant néo-classique de la sculpture du début du XX e siècle est illustré par Maillol, Despiau ou Belmondo, pendant que les tableaux d’Oudot, de Te- rechkovitch, Brianchon ou Cavaillès représentent la manière des peintres tenant d’une écriture figurative également revendiquée par les artistes « témoins de leur temps », qui ont alors la faveur du public et la reconnaissance des milieux culturels.

    Les recherches menées pour écrire l’histoire du musée et de ses collections (Le musée Toulouse- Lautrec, Albi, édition fondation BNP Paribas, 2003) ont permis d’approfondir la réflexion sur cet ensemble d’art moderne, et d’affiner sa présentation dans le parcours muséographique qui sous-tend la troisième étape de l’évolution que connaît le musée d’Albi avec l’ambitieuse restructuration qui arrive à son terme en 2012.

    Ce fonds constitué d’œuvres d’artistes majeurs, mais aussi de peintres de la réalité sensible dont l’importance ne s’est pas toujours confirmée, marque une page particulière de l’histoire du musée qu’il était important de souligner en lui donnant cohérence et lisibilité.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.5. Les partenaires

    La société des amis du musée Toulouse-Lautrec

    La Société des amis du musée Henri de Toulouse-Lautrec (S.A.M) a été créée en 1929 afin d'honorer la mémoire du peintre et d'apporter son soutien au musée

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 2.5. Les partenaires La société des amis du musée Toulouse-Lautrec La

    albigeois. Habilitée à recevoir des dons et des legs au profit de la collection du musée, la société enrichit depuis sa création la collection par des achats (lithographies, dessins,

    affiches

    )

    et participe au financement de la restauration d'œuvres conservées au musée. De

    ... 1993 à 2011, sur le conseil scientifique du conservateur du musée, une dizaine de pièces sont venues compléter le fonds des œuvres. Afin de favoriser le rayonnement du musée, la S.A.M, qui compte aujourd'hui près de 400 membres, organise régulièrement concerts et voyages.

    Le club des partenaires du musée Toulouse-Lautrec

    Le musée et la Chambre de commerce et d'industrie ont créé en 1997 un club des partenaires dans le cadre d'une stratégie de diffusion territoriale et d'ouverture à de nouveaux publics. Ce club d'affaires, qui compte aujourd'hui les représentants de nombreuses entreprises et établissements publics, assure la promotion du musée et de l'art auprès du milieu économique à travers plusieurs actions en lien étroit avec Toulouse- Lautrec et son œuvre. Exposition d'affiches publicitaires (TDC, Albi s'affiche), soutien à la création du Sapin du musée, Le Nouveau salon des Cent constituent les temps forts du club qui organise également des visites thématiques pour ses membres. Les valeurs véhiculées par Henri de Toulouse Lautrec, comme la créativité, l'innovation et l'exigence sont partagées par le club qui a profité de la réouverture du musée pour présenter une nouvelle identité et un nouveau logo.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 2.5. Les partenaires La société des amis du musée Toulouse-Lautrec La

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.5. La salle d’exposition temporaire :

    une opportunité nouvelle pour le musée Toulouse-Lautrec

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 2.5. La salle d’exposition temporaire : une opportunité nouvelle pour le

    La salle et la galerie créées ex-nihilo sous la terrasse de Bernis permettent au musée de prévoir désormais des expositions temporaires de qualité. D'une surface de plus de 450 m 2 et d'une hauteur sous plafond de 5,40m, la salle est modulable et adaptée pour plusieurs formats d'ac- crochage.

    Du 26 mai au 20 juin et du 28 juin au 22 juillet 2012 - EXPOSITION

    « Ukiyo-en, les maîtres de l'estampe japonaise »

    Henri Toulouse-Lautrec a été fortement influencé par l'art de l'estampe japonaise dont on retrouve l'esprit dans un certain nombre d'œuvres. Sa rupture avec la tradition picturale puise dans cet art ancestral, populaire et esthétique diffusé en Europe à partir du milieu du XIX e siècle, au moment où le Japon s'ouvrait au monde après plus de deux siècles d’isolement.

    La gravure japonaise ou Ukiyo-e (image du monde flottant, éphémère), apparue au Japon à partir du XVIIe siècle fut en effet une source d'inspiration pour plusieurs artistes dont Claude Monet, Vincent Van Gogh et Henri Toulouse-Lautrec.

    Du 26 mai au 20 juin et du 28 juin au 22 juillet 2012, le musée accueille des estampes issues de la collection privée japonaise du musée Isago no Sato de Kawasaki. Les plus grands maîtres sont représentés et permettent d'apprécier la richesse de ces images imprimées sur papier au moyen d'une planche de bois gravé dont la fragilité fait qu'elles ne peuvent pas être exposées plus de trois semaines, d'où la présentation de jeux d'estampes différents.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.6. Le centre de ressources documentaires

    Le centre de ressources documentaires du musée, va dorénavant être installé au 3 e étage dans les bureaux de la Conservation, dans une vaste salle qui conserve des aménagements de l’époque Louis d’Amboise (1474-1503), cheminée et voûte lambrissée. Il vise à affirmer son rôle de pôle de référence international sur l’artiste Toulouse-Lautrec pour les historiens de l’art qui peuvent accéder à une masse critique importante sur le peintre. La diffusion et la va- lorisation du fonds documentaire permettent de renforcer le rôle de médiation du mTL, de favoriser et susciter la recherche et de développer les collaborations avec les musées de notoriété in- ternationale.

    Ce centre disposera d’une grande salle de lecture accueillant les scolaires, étudiants, enseignants, universitaires, conférenciers, documentalistes, historiens d’arts, chercheurs, conservateurs ainsi que la presse, les amateurs et les particuliers sur rendez-vous.

    Son fonds va s’organiser autour de plusieurs pôles :

    une bibliothèque riche d’environ 2 800 ouvrages ;

    la documentation scientifique spécifique constituée par les dossiers d’œuvres et les dossiers d’artiste sur les collections Toulouse-Lautrec et les collections d’art ancien, d’art moderne et contemporain ainsi que sur l’histoire du Palais de la Berbie ;

    les archives scientifiques relatives aux expositions organisées depuis 1988 ; l’inventaire informatisé et la numérisation des collections ; les outils pédagogiques destinés aux enseignants et à leurs classes.

    Bibliothèque Le fonds, lié aux œuvres conservées au mTL permet d’aborder l’Histoire de l’art du XVI e à l’époque contemporaine et de se documenter plus spécifiquement sur les collections XIX e et XX e siècles.Il réunit de nombreux catalogues d’expositions sur Toulouse-Lautrec et des artistes contemporains du peintre albigeois ou de collections permanentes de musées français ou étrangers, des ouvrages thématiques, monographiques. L’actualité artistique est consultable grâce aux catalogues d’exposition français et étranger et par l’intermédiaire des revues d’art.

    Photothèque

    Les reproductions des œuvres conservées au musée Toulouse-Lautrec, les images du Palais de la Berbie et des salles du mTL peuvent être obtenues auprès de la photothèque en charge de la diffusion et gestion des reproductions d’œuvres destinées à des expositions, catalogues, travaux de recherche ou pour toute diffusion commerciale.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.7. Les ateliers pédagogiques

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 2.7. Les ateliers pédagogiques À l’issue de la deuxième tranche de

    À l’issue de la deuxième tranche de travaux en 2007, une salle dédiée aux activités pédagogiques est ouverte au niveau du rez-de-jardin. Il s'agit par ses dimensions et son architecture d'une des plus belles salles du musée.

    Cet espace modulable d'une capacité de 120 personnes accueille les cours d'arts plastiques proposés par le musée.

    Ces animations destinées aux enfants et aux adultes donnent la possibilité d'appréhender de manière didactique l'œuvre de Toulouse-Lautrec et de permettre au public de devenir acteur de sa visite. Parmi les propositions, des cours de dessin d'après modèle, des ateliers d'arts plastiques, etc.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    2.8. Les réserves

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 2.8. Les réserves La restructuration du musée a permis de créer

    La restructuration du musée a permis de créer des équipements techniques répondant aux normes muséographiques actuelles.

    Le palais de la Berbie abrite actuellement deux espaces dédiés à la conservation des peintures (plus de

    500 œuvres), une réserve pour les dessins, une autre pour les petits objets (sculptures

    ...

    ).

    L'ensemble

    de ces pièces ne sont pas visibles au public, mais sont susceptibles d'être présentées lors d'expositions

    temporaires.

    Par ailleurs, deux réserves contiennent du mobilier et des objets lourds (pièces d'archéologie, dépôts de fouilles).

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3. Le palais de la Berbie

    3.1. Histoire

    Dominant de sa masse imposante la Cité épiscopale, le palais de la Berbie a été construit au XIIIe siècle par les seigneurs évêques d'Albi. Forteresse puissante cernée progressivement par des remparts, il a représenté pendant près de six siècles le pouvoir temporel des évêques. Bâti à l'origine comme un château fortifié, cette citadelle de briques à l'architecture unique au monde, a connu d'importantes modifications à partir du XV e , où il perd son aspect défensif. Il devient alors un palais épiscopal à vocation uniquement résidentielle avec salons d'apparat et jardin classique. En 1598, une partie des fortifications est démolie. Aux XVII e et XVIII e siècles, de nouveaux travaux d'embellissement et de rénovation sont réalisés. Au XIX e siècle, il est envisagé de faire du palais, devenu bien national à la Révolution, un musée d'histoire naturelle, d'art et d'antiquités. Classé monument historique en 1862, le palais de la Berbie constitue avec la cathédrale Sainte-Cécile un ensemble monumental exceptionnel au coeur de la Cité épiscopale d'Albi classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2010.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3. Le palais de la Berbie 3.1. Histoire Dominant de sa

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    -De la forteresse au palais

    XIII e siècle

    Construction d'une tour et d'un corps de logis par l'évêque Durand de Beaucaire (1228-1254).

    Construction de la tour Saint-Michel destinée au tribunal et aux prisons ecclésiastiques.

    Milieu et fin du XIII e siècle

    Renforcement des fortifications, construction de remparts par les évêques Bernard de Combret et Bernard de Castanet

    1474-1503

    Aménagement du palais par Louis I er d'Amboise avec fenêtres à meneaux, poivrières coniques, toiture d'ardoises ...

    1598

    Démolition d'une partie des fortifications.

    XVII e -XVIII e siècles

    Travaux de réaménagement, création des appartements de l'aile des Suffragants. Création d'un portail sous l'aile d'Amboise. Aménagement d'un jardin avec promenoir.

    1790

    Le palais abrite un tribunal, une prison et une bibliothèque

    1823

    Le siège épiscopal est rétabli au palais

    1862

    La chapelle Notre Dame et les salons du Lude et de Bernis sont classés aux monuments historiques.

    1905

    Séparation des biens de l'Église et de l'État.

    1909-1929

    Restitution des états antérieurs du XV e siècle au niveau de la façade de l'aile d'Amboise

    1922

    Inauguration des galeries consacrées à la collection Toulouse-Lautrec suite au legs du comte et de la comtesse de Toulouse-Lautrec.

    1945-1985

    Restaurations au niveau des charpentes, couvertures et menuiseries extérieures

    1997

    Concours international d'architectes en vue de la restructuration du musée

    2001-2012

    Travaux de restructuration du musée Toulouse-Lautrec

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3.2. Les pavements médiévaux

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.2. Les pavements médiévaux Dans le plus ancien bâtiment du palais

    Dans le plus ancien bâtiment du palais de la Berbie, subsistent à trois endroits des pavements du XIII e siècle.

    Conservés in situ

    Si la majorité des pavements de cette époque a disparu, ceux d'Albi, toujours en place, ont été plus ou moins épargnés, car isolés, oubliés ou recouverts. En y regardant de plus près, on constate que les pavements utilisés notamment en bordure comprennent une série de motifs. Chien, griffon, chasseur, fleur de lys, danseurs (inédit dans le Midi), crosse épiscopale retiennent l'attention. D'autres carreaux ont été utilisés pour servir de sous-couche, ce qui est unique

    dans le Midi. On y découvre des animaux fantastiques ailés à queue de serpent, un aigle à

    deux têtes, des dragons, mais également la croix de Toulouse

    Apparu au milieu du XII e siècle

    ... dans le Nord de la France, le procédé de fabrication était relativement simple bien qu'innovant.

    Le tuilier moulait le carreau à la main, puis après un premier séchage réalisait le décor à l'aide d'une matrice qui lais- sait une empreinte de 5 mm remplie d'un enduit. Un dernier séchage précé- dait l'application d'une couche de « ver- nis », substance à base de silice et de plomb, qui se vitrifiait au cours de la cuisson. Une fois posés, les carreaux estampés formaient une sorte de tapis ou de mosaïque géométrique du plus bel effet. Les pavements qui restent au palais de la Berbie en constituent un beau témoignage. Un patrimoine rare au cœur de la Cité épiscopale.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.2. Les pavements médiévaux Dans le plus ancien bâtiment du palais

    39

    Sources : Mémoires de la société archéologique du Midi de la France, 2001-2002. Les pavements gothiques du palais de la Berbie, Jean-Michel Garric et Henri Pradalier.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3.3. La salle palatiale (XIII e siècle)

    Les travaux de restructuration ont permis de mettre à jour dans plusieurs salles du palais de la Berbie des pavements médiévaux composés de carreaux de terre cuite vernissée datant du XIII e siècle. Formant des mosaïques d'un intérêt historique majeur, ces pavements qui ornaient au Moyen-Age les salles d'apparat des châteaux et édifices religieux, sont présentés in situ dans une des salles de la Tour Mage. Compte tenu de leur état de conservation et leur richesse d'un point de vue des couleurs et de la composition, le palais de la Berbie possède un des ensembles de pavements médiévaux les mieux conservés d'Europe. Les murs révélant des vestiges de peintures, les ouvertures du XIII e siècle restaurées, une cheminée médiévale, une amorce d'escaliers et d'anciennes portes condamnées ont été mises en valeur et offrent aux visiteurs un ensemble exceptionnel.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.3. La salle palatiale (XIII e siècle) Les travaux de restructuration

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3.4. La galerie d’Amboise et les peintures Renaissance

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.4. La galerie d’Amboise et les peintures Renaissance Les sondages réalisés
    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.4. La galerie d’Amboise et les peintures Renaissance Les sondages réalisés

    Les sondages réalisés il y a trois ans dans la galerie Renaissance située dans l'aile d'Amboise avaient révélé des traces de peintures anciennes dissimulées sous d'au- tres couches, mais n'avaient pas permis d'imaginer le décor exceptionnel caché en- dessous. Deux premières travées de ce pla- fond en forme de carène de bateau renversée ont été dégagées en 2011, don- nant à voir des peintures de la fin du XV e siècle. Compte tenu de l'intérêt de ce patri- moine exceptionnel, l'ensemble des travées est en cours de restauration.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3.5. Les salles d’apparat du Lude

    Mgr Gaspard de Daillon du Lude aménagea au premier étage une salle à manger appelée « Salon doré » et un salon de réception dit « salle de la Croix », décorés par les soins du peintre Coupelet. Ces peintures ont fait l'objet d'une restauration soignée qui leur a rendu tout leur éclat. Les deux miroirs situés de part et d'autre de la plus grande salle ainsi que les boiseries et dorures ont également été rénovés. On peut distinguer une série d'angelots, des allégories de la vertu, les armoiries des évêques et quelques têtes de lion.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.5. Les salles d’apparat du Lude Mgr Gaspard de Daillon du

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3.5. Le salon de Bernis et le jardin classique

    Au XVIII e siècle, le cardinal de Bernis creuse dans la tour Nord-Ouest un petit salon qui offre aujourd'hui, au cours de la visite, un point de vue panoramique exceptionnel sur le Tarn et le jardin classique de la Berbie qui se déploie en contrebas.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.5. Le salon de Bernis et le jardin classique Au XVIII

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    3.6. Les galeries d’histoire

    L'histoire du palais de la Berbie et les découvertes archéologiques qui y ont été faites sont évo- quées dans un espace d'interprétation situé au-dessus de l'accueil du musée (dans la galerie du Lude). Le visiteur peut y découvrir les différentes étapes de construction du palais et com- prendre en détail les découvertes archéologiques réalisées. Maquette et bornes interactives compléteront prochainement cet espace.

    Une galerie de présentation de la Cité épiscopale classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2010, retrace sous forme de panneaux didactiques en trois langues, l'histoire et la for- mation de la Cité épiscopale, le rôle des seigneurs évêques au XIII e siècle, l'âge d'or du pastel, l'architecture de l'ensemble épiscopale et les évolutions urbaines au fil des siècles.

    La Cite épiscopale d'Albi, patrimoine mondial de l'Humanité

    Le samedi 31 juillet 2010, à Brasilia, la Cité épiscopale d'Albi a été inscrite par un vote unanime du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO sur la liste du Patrimoine mondial dans la caté- gorie des biens culturels.

    Elle comprend dans son périmètre de près de 20 hectares, la cathédrale Sainte-Cécile, la plus grande cathédrale en brique au monde, chef-d’œuvre absolu du gothique méridional, construite entre 1282 et 1480, le palais de la Berbie, qui abrite le musée Toulouse-Lautrec, la collégiale Saint-Salvi et son cloître, les berges du Tarn et le pont-Vieux bientôt millénaire ainsi que plusieurs édifices classés monuments historiques et quatre quartiers médiévaux.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 3.6. Les galeries d’histoire L'histoire du palais de la Berbie et

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    4. Informations pratiques

    4.1. Calendrier d’ouverture et grilles tarifaires

    Fermeture H e u r e s d' o u v e r t u r
    Fermeture
    H e u r e s
    d' o u v e r t u r e
    Périodes
    hebdomadaire
    9 h
    10 h
    11 h
    12 h
    13 h
    14 h
    15 h
    16 h
    17 h
    17h30
    18 h
    Janvier
    Février / Mars
    Avril / Mai
    1 er au 20 Juin
    21 juin au 30
    septembre
    Octobre
    Novembre / Décembre
    fermé le mardi
    fermé le mardi
    aucune
    aucune
    aucune
    fermé le mardi
    fermé le mardi
    • ! Fermé les 1 er janvier, 1 er mai, 1 er novembre et 25 décembre

      • " Du 2 janvier 2012 au 1 er avril 2012 le musée sera fermé pour redéployer ses collections et aménager ses nouveaux espaces.

    TARIFS (Avril – Décembre 2012)

    EUROS

     

    Adultes (collection permanente)

    8

    !

    LOCATION d'AUDIOGUIDES : 4 !

    Etudiants ou groupes (à partir de 15 personnes)

     

    Présentation des œuvres d'Henri de Toulouse-Lautrec :

    (collection permanente)

    4

    !

    une cinquantaine d'œuvres commentées, depuis les

    Enfants (jusqu'à 13 ans inclus)

    Gratuit

    premiers travaux de jeunesse jusqu'à l'ultime toile du

    peintre, disponible en français, anglais, allemand, espagnol

    Familles (couple d’adultes + 1 enfants de plus 13 ans) collection permanente et exposition temporaire

    17 !

    et italien.

    Exposition temporaire uniquement

    5

    !

     

    Etudiants ou groupes (à partir de 15 personnes) collection permanente et exposition temporaire

    7

    !

     

    Adultes (collection permanente et exposition temporaire en cours)

    10 !

     
    • ! Contacts :

      • " Réservation des groupes :

    Service Educatif : Tél : 05 63 49 58 97 / fax : 05 63 49 48 88

    Service des Publics : Tél : 05 63 49 48 95

    / fax : 05 63 49 48 88

    # POUR TOUTE INFORMATION SUR LES MANIFESTATIONS ET SUR LE CIRCUIT DE VISITE, CONSULTER NOTRE SITE : www.musee-toulouse-lautrec.com

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    4.2. Visites - Audioguides

    Plusieurs moyens de visiter le musée sont mis à la disposition des visiteurs. Des audio-guides sont disponibles en anglais, allemand, espagnol et italien et donnent la possibilité de découvrir en détail les œuvres. Des fiches de salles traduites en cinq langues (anglais, espagnol, russe, italien et allemand et en gros caractères pour les mal voyants) sont également disponibles. Les deux films diffusés en boucle à l'auditorium en français et en anglais complètent l'offre. Pour les familles, trois carnets découverte imaginés sous forme de jeux de piste sont proposés à l'entrée.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 4.2. Visites - Audioguides Plusieurs moyens de visiter le musée sont

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 4.3. L’auditorium et l’atrium Associé à son foyer, l'Atrium, cet espace

    4.3. L’auditorium et l’atrium

    Associé à son foyer, l'Atrium, cet espace fonctionnel et résolument contemporain est situé sous la cour d'honneur du palais de la Berbie. Intégré au parcours de visite, l'auditorium propose au public la projection de films sur Toulouse-Lautrec et son œuvre. Avec une capacité de 150 places, il permet également l'organisation de conférences d'histoire de l'art et de colloques.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 4.3. L’auditorium et l’atrium Associé à son foyer, l'Atrium, cet espace

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    4.4. La boutique du musée

    L’espace-Boutique du musée propose en exclusivité une gamme éditoriale et une gamme de produits dérivés comme souvenir de la visite. Sélectionnés par la Conservation à partir des collections du musée, les produits sont réalisés dans un esprit pédagogique ou décoratif et répondent à un souci qualitatif et esthétique.

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 4.4. La boutique du musée L’espace-Boutique du musée propose en exclusivité

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    4.5. Comment venir au musée Toulouse-Lautrec

    Venir à Albi

    Albi est situé à 50 minutes en voiture de Toulouse, moins de 3 heures des Pyrénées et moins de 2 heures de la mer Méditerranée. Coordonnées GPS : Long : 2° 8’ 57" Est Lat : 43° 55’ 36" Nord

    Par avion

    Paris - Toulouse, Paris - Rodez, Paris - Castres. Toulouse - Genève 1h10 Londres 1h50 Bruxelles 2h Amsterdam 2h20 Madrid 2h Rome 2h Montréal 6h New York 6h Tokyo 13h Pékin 11h Abu Dhabi 9h Rio 13h

    Par la route

    De Toulouse : 79 km - RN 88 voie rapide, autoroute A68 - 50 minutes De Montpellier : 200 km A9/RN112 - 2h30 De Bordeaux : 260 km A62/ RN113 - 2h55 De Paris : 690 km A10/ A71-A75-N88

    Par le train

    Toulouse/Albi : 17 liaisons quotidiennes - 1 heure de trajet TGV Toulouse-Paris en passant par Bordeaux - 6 heures de trajet

    Par bus

    Gare routière sur la place Jean-Jaurès à Albi Toutes destinations dans le Tarn, Toulouse, Rodez, Millau, Béziers avec changement de bus.

    Aérodrome : Albi le Séquestre (LFCI)

    À moins de dix minutes du centre historique d’Albi, l’aérodrome d’Albi – Le Séquestre accueille l’aviation d’affaire, les vols privés, l’aviation à vocation touristique et sportive ainsi que les vols d’entraînement. Syndicat Mixte de l’aérodrome d’Albi Tél : 05 63 49 48 47 Fax : 05 63 49 48 41

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    4.6. Accès et handicaps

    Un musée accessible

    Le musée Toulouse-Lautrec a développé plusieurs actions vers les publics porteurs de handicaps. Il a profité des travaux pour améliorer l'accessibilité des salles. Des outils pédagogiques ont été créés avec des visites audio-descriptives, en langue des signes et en discours adapté.

    Office de tourisme d’Albi

    Palais de la Berbie Place Sainte-Cécile 81000 Albi

    Tel : 33 (0)5.63.49.48.76. Consultez le site de l’office du tourisme

    www.albi-tourisme.fr

    Accessibilité handicapés

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 4.6. Accès et handicaps Un musée accessible Le musée Toulouse-Lautrec a

    L’accessibilité constitue une priorité pour la Cité épiscopale qui poursuit son action en faveur des personnes en situation de handicap. Divers aménagements contribuent à améliorer l’accueil des visiteurs.

    Stationnements G.I.C. ET G.I.G.

    2 places sur le quai Choiseul proche du porche de l’entrée du musée, 2 places sur la place Monseigneur Mignot, 8 places au parking du Bondidou, 2 places sur la place du Palais, 3 places rue Docteur Devoisins, 2 places Boulevard sibille, 1 place sur la place Ste Claire.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    4.7. Tourisme

    Située au sud-ouest de la France, sur les berges du Tarn et près des vignobles de Gaillac, du plateau cordais et de la forêt de la Grésigne, la commune d’Albi se love entre le bassin Aquitain et le Massif Central.

    À l’est, les premiers plateaux de faible altitude forment les contreforts des Causses. Au sud-est, quelques moyennes montagnes, atteignant les 1300m d’altitude, forment une barrière : monts de Lacaune, mont du Sidobre et la montagne Noire. Au nord d’Albi, existe un plateau de basse altitude appelé le Ségala.

    Climat

    La ville bénéficie d’un climat tempéré doux en automne, avec des printemps le plus souvent doux et humides et des étés chauds et secs. La température moyenne annuelle est de 15,3 °C, l’ensoleillement moyen annuel est de 2 300 heures environ ce qui offre à la ville un climat méridional particulièrement agréable.

    Office de tourisme

    Palais de la Berbie - Place Sainte-Cécile - 81 000 Albi - France

    Tél : 33 (0)5 63 49 48 76

    - Tél : 33 (0)5 63 49 48 86 - Fax : 33 (0)5 63 49 48 93

    groupes@albitourisme.com - www.albi-tourisme.fr

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE 4.7. Tourisme Située au sud-ouest de la France, sur les berges

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Le palais de la Berbie est la propriété du Département du

    Le palais de la Berbie est la propriété du Département du Tarn.

    La collection des œuvres de Toulouse-Lautrec a été léguée par les parents du peintre à la ville d’Albi.

    Le chantier de rénovation du palais de la Berbie et du musée Toulouse-Lautrec s’élève à un montant désormais supérieur à 40 millions d’euros TTC, qui ont été financés par :

    le Syndicat Mixte d’Aménagement du musée Toulouse-Lautrec (ville d’Albi Département du Tarn) à hauteur de 45% ; le ministère de la Culture à hauteur de 33% ; la région Midi-Pyrénées à hauteur de 17% ; l’Union européenne - programme FEDER à hauteur de 5%.

    musée TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Découvrez le musée Toulouse-Lautrec et suivez toute son actualité.sur le premier

    Découvrez le musée Toulouse-Lautrec et suivez toute son actualité.sur le premier réseau social digital mondial.

    Des exclusivités, des informations inédites, des quizz pour redécouvrir Toulouse-Lautrec et des lots à gagner ...

    musée

    TOULOUSE-LAUTREC

    ALBI - FRANCE

    Palais de la Berbie BP 100

    81003 Albi Cedex. Tél : 33 (0)5 63 49 48 70

    www.musee-toulouse-lautrec.com

    Relations avec la presse nationale et internationale

    Heymann, Renoult Associées

    Agnès Renoult, Eléonora Alzetta et Marika Bekier

    01 44 61 76 76 presse nationale : e.alzetta@heymann-renoult.com presse internationale : m.bekier@heymann-renoult.com visuels téléchargeables sur www.heymann-renoult.com

    Et pour mieux découvrir Albi :

    www.albi.fr

    www.cite-episcopale-albi.fr

    www.mairie-albi.fr

    musée TOULOUSE-LAUTREC ALBI - FRANCE Palais de la Berbie BP 100 81003 Albi Cedex. Tél :