You are on page 1of 20

Chapitre 3 : Méthode des centres d’analyse : Coûts et résultats

1

COÛT COMPLETS : ENCAINEMENT ET HIERARCHIE DES COÛTS Coûts d’acquisition Stocks de matières (au coût d’acquisition Coûts de production des produits fabriqués Stocks de produits finis Coûts Hors production Coûts de revient Résultat
2

1

Coût d’acquisition et stocks d’approvisionnements

1.1.

Coût d’acquisition

On détermine un coût d’acquisition (ou cout d(‘achat) pour chaque approvisionnement (matière première, matière ou fourniture consommable, emballage commercial) entré dans l’entreprise. Un coût d’acquisition comprend : Des charges directes affectées au coût d’acquisition :

Montant HT de l’achat, figurant sur la facture d’achat
Charges indirectes imputées au coût d’acquisition par l’intermédiaire des centres d’analyse : Exemple : Cout du transport par l’entreprise, Cout de la réception (déchargement, manutention à l’arrivée) ;

3

Exemple :

L’entreprise Electro a prévu, dans son réseau d’analyse comptable, le centre d’analyse « Réception achats ». Centre d'analyse Réception achats Type Principal Unité d'œuvre (ou assiette de frais) Livraison d'un fournisseur

Au cours du mois de mai, l’entreprise à reçu 800 livraisons de ses fournisseurs. Le bas du tableau de répartition des charges indirectes est présenté ci-dessous :

Charges indirectes à répartir Totaux de la répartition secondaire Nature de l'unité d'œuvre Nombre d'unités d'œuvre Coût de l'unitié d'œuvre

Préparation du travail 11200 Livraison fournisseur 800 14,00 €

4

2

Stocks et approvisionnements Il est important de comptabiliser au jour le jour les entrées et les sorties de stock. 6 3 .2.Le 17 mai l’entreprise reçoit la facture suivante : 17 mai Fil de cuivre 1000 m à 6 € TVA 19.60 TOTAL TTC Facture A 5640 6000 1176 7176 Le 19 mai.92 € au transporteur (dont TVA 52. L’inventaire permanent ainsi réalisé permet : •De connaître à tout moment la situation du stock et de prévoir les commandes de réapprovisionnement . l’entreprise reçoit le fil de cuivre et paie 322.92€). A 5640) Transport sur achat Charges indirectes Centre Réception achats Total 1 livraison 14 14 6284 1000 6 6000 270 Quantité Prix unitaire (ou coût de l'unité d'oeuvre) Montant 5 1. Le calcul du coût d’acquisition du fil de cuivre est le suivant : Coût d'acquisition du fil de cuivre (réf 125) Date 19-mai Charges Charges directes Achats (fact. •De connaître la consommation d’approvisionnements à incorporer aux coûts de production.

7 Figure 1 : les entrées de stocks Entrées Achats + Frais accessoires + Charges indirectes d’approvisionnement Coût d’acquisition des entrées Stock initial Stocks Sorties Total 8 4 .1.2. Entrées des comptes de stocks Evaluation des entrées au coût réel d’acquisition On trouve en entrée des comptes de stocks : •Le report des stocks (quantité et valeur) existant au début de période . •Le coût d’acquisition des achats effectués au cours du mois (ainsi que les quantités achetées).1.

10 5 . Le 5 mai. un premier achat de fil de cuivre avait été fait (800m) pour un coût d’acquisition de 4880 €.20 6. Affectation des sorties de matières premières Les sorties de matières premières sont des charges directes affectées aux coûts de production des produits dans lesquels elles sont incorporées.10 6. le 1er mai était de 400m pour une valeur de 2080 € . Le compte de stock de fil de cuivre (côté des entrées) se présente ainsi pour mai : Entrées Date Facture Stock de matières premières : fil cuivre (réf : 125) Bon livraison Quantité Coût unitaire Montant Sorties 1-5 5-5 19-5 Stock initial A5104 A5640 400 800 1000 5.Exemple Dans l’entreprise Electro : Le stock de fil de cuivre.28 2080 4880 6284 Totaux 2200 13244 9 Affectation des sorties de stock Nous devons distinguer les sorties de : Matières premières Autres approvisionnements (matières et fournitures consommables).

Figure 2 : les sorties de stocks Coûts de production Entrées Stocks matières 1ères P3 Sorties P2 Stock initial Coût d’acquisition des entrées Sorties Stock final Coût d’acquisition des matières consommées Total des entrées = Total des sorties 11 Répartition des sorties des autres approvisionnements Les sorties de matières consommables et de fournitures consommables ne peuvent pas être affectées directement à un coût. Ce sont des charges indirectes qui doivent être réparties dans les centres d’analyse. Figure 3 : Répartition des sorties des autres approvisionnements Stocks autres approvis. Entrées Sorties Tableau de répartition des charges indirectes Centre A Centre B Centre C Stock initial Coût d’acquisition des entrées Sorties Fournitures consommées Stock final Total des entrées = Total des sorties 12 6 .

les éléments du stock d’une même matière n’ont pas forcément tous été achetés au même prix. •La méthode du coût de remplacement. Le prix a pu varier quand la matière a été achetée par lots successifs. Deux de ces méthodes sont autorisées par le PCG pour évaluer les stocks du bilan.3. 13 D’autres méthodes sont admissibles en comptabilité de gestion : •La méthode du dernier entré. premier sorti . Exemple : Différentes méthodes dont le choix comporte une part d’arbitraire. •La méthode du coût unitaire moyen pondéré. premier sorti (également autorisée pour les comptes consolidés) . Valorisation des stocks La valorisation des consommations de matières et fournitures pose un problème de choix du coût unitaire des éléments du stock.1. 14 7 . En effet. peuvent être retenues pour fixer le coût unitaire des sorties. •La méthode du premier entré.2.

Exemple : Au mois de mai les quantités suivantes sont sorties du stock : •10 mai : 300m destinés à la fabrication des moteurs M300 •21 mai : 1200 m destinés à la fabrication des transformateurs C4000 •Ces sorties doivent être évaluées à : • 5. premiers sorti (PEPS) Cette méthode est également connue sous le nom de FIFO (first in.2 6.U 5.28 € (coût achat du 19 mai) 15 Méthode 1 : Méthode du premier entré.20 6.2 5.27 6.10 6.10 € (coût d’achat du 5 mai) • 6.1 6.2 (coût de l’existant au 1er mai) • 6. Elle consiste à considérer séparément les lots et à calculer la valeur des sorties comme si les lots entrés les premiers étaient sortis les premiers également. first out) ou sous le nom de méthode d’épuisement des stocks.27 Montant 2080 4880 6270 31-mai Totaux 2200 13230 Sock final Date 10-mai 21-mai Destination M300 C4000 BS S5430 S5521 Qté 300 100 800 300 700 2200 C. Entrées Date 01-mai 05-mai 18-mai Facture Stock initial A5104 A5639 E5108 E5621 BL Stock de matières premières : fil cuivre (réf : 125) Quantité 400 800 1000 Coût unitaire 5.27 Sorties Montant 1560 520 4880 1881 4389 13230 16 8 .

28 Totaux CMUP = Quantité 400 800 1000 2200 Montants 2080 4880 6280 13240 13240 / 2200 = 6.28 6.02 6.U 6.02 17 Méthode 2 : Méthode du coût unitaire moyen pondéré (CMUP) de période Le compte de stocks se présenterait ainsi avec la méthode du CMUP des entrées de période Le CMUP des entrées de la période est égal au quotient du CMUP des entrées de période Entrées Date 01-mai 05-mai 18-mai Facture Stock initial A5104 A5639 Totaux Stock de matières premières : fil cuivre (réf : 125) BL Quantité 400 E5108 E5621 800 1000 2200 Coût Montant unitaire 5.1 6.2 6. Calculons le CMUP du fil de cuivre pour mai Coûts unitaires 5.02 Sorties Montant 1806 7224 4214 13230 18 9 .02 2080 4880 6280 31-mai Sock final 13230 700 2200 6.Méthode 2 : Méthode du coût unitaire moyen pondéré (CMUP) de période Cette méthode consiste à valoriser les sorties à un coût unitaire qui est la moyenne des coûts unitaires des entrées du mois (en y incluant le coût unitaire du stock initial).20 6.02 Date 10-mai 21-mai Destinati on M300 C4000 BS S5430 S5521 Qté 300 1200 C.10 6. Cette moyenne des coûts unitaires est pondérée par les quantités.

Méthode 3 : Méthode du coût unitaire moyen pondéré (CMUP) calculé après chaque entrée Dans cette variante de la méthode CMUP.05 20 10 .8 5.U 5.2 5.80 11504 / 1900 = 6.8 6.05 6.8 1740 Qté SORTIES C. La règle de calcul devient : Le CMUP des entrées est égal au quotient du stock en valeur par le stock en quantité déterminé après chaque entrée.10 Montant 2080 4880 300 1000 6.05 Montant 2080 6960 5220 11504 4244 01-mai 05-mai 10-mai 19-mai 21-mai Stock initial A5104 /E508 M300/S5430 A/560/E5621 C4000/S5521 400 800 6960 / 1200 = 5. On tient compte.28 6283 1200 6.20 6.U Montant Qté 400 1200 900 1900 700 Sorties STOCKS C. dans ce cas.05 7260 5. des sorties qui sont intervenues dans l’intervalle. 19 Méthode 3 : Méthode du coût unitaire moyen pondéré (CMUP) calculé après chaque entrée Entrées Date Référence Stock de matières premières : fil cuivre (réf : 125) ENTREES Quantité Coût unitaire 5. le coût moyen pondéré et recalculé après chaque entrée. sans attendre la fin du mois.

28 6. ce sont les lots entrés les derniers qui sont supposés sortir les premiers. Des bons de sortie des matières premières mentionnent la destination des la matière et permettent d’affecter la charge correspondante au coût du produit concerné. 22 11 .Méthode 4 : Méthode du dernier entré.U Sorties Montant 01-mai 05-mai 18-mai Stock initial A5104 A5639 E5108 E5621 400 800 1000 2080 4880 6283 10-mai 21-mai S5430 S5521 300 1000 200 6.20 6.1 6. Entrées Date Facture BL Stock de matières premières : fil cuivre (réf : 125) Quantité Coût unitaire 5.10 6.1 1830 6280 1220 3914 13244 31-mai Totaux 2200 13244 Sock final 700 2200 • La Méthode du coût de remplacement (sera traité en TD) 21 Coûts de production et stocks de produits Coûts de production On détermine un coût de production pour chaque produit (bien ou service) créé dans l’entreprise. first out).27 Montant Date Destinatio n M300 C4000 BS Qté C. Elle ressemble à la méthode PEPS à cette différence qu’ici. Un coût de production comprend : Des charges directes Coût d’acquisition des matières 1ères consommées pour la fabrication du produit Le coût des matières premières consommées est déterminé lors de la valorisation de la sortie du stock de matières. premier sorti Cette méthode est également connue sou le nom de LIFO (last in.

23 Coût de production Charges Charges directes de production Autres charges directes Charges indirectes TOTAUX Quantité Prix unitaire (ou coût de l'unité d'œuvre) Montant 24 12 . Elles sont ensuite imputées au coût de production au prorata des unités d’œuvre mesurant l’activité consacrée à la fabrication du produit. Charges indirectes Les charges indirectes de production ont d’abord été réparties dans les centres d’analyse de production.Autres charges directes Ce sont essentiellement les charges de personnel (main d’œuvre directe) correspondant au travail des ouvriers qui ont travaillé directement à la fabrication du produit. Des bons de travail précisent le temps consacré par chaque ouvrier à la fabrication du produit et permettent l’affectation des charges directes de main d’œuvre.

Exemple : L’entreprise Electro a prévu. dans son réseau d’analyse comptable. les centres principaux suivants : Centre d'analyse Montage Peinture Type Principal Principal Unité d'œuvre (ou assiette de frais) heure ouvrier kg de peinture consommés Le bas du tableau de répartition des charges indirectes pour le mois de mai est : Préparation du travail 80000 heure ouvrier 8000 10.00 € Charges indirectes à répartir Totaux de la répartition secondaire Nature de l'unité d'œuvre Nombre d'unités d'œuvre Coût de l'unité d'œuvre Atelier 12000 kg de peinture 1500 8€ 25 Les bons de sortie matières mentionnant les transformateurs C4000 ont été les suivants pour le même mois : Date 13-mai 19-mai 24-mai N° du bon S5455 S5521 S5632 Désignation Tôle Fil de cuivre Peinture Destination C4000 C4000 C4000 Quantité 8000 1200 250 Montant 8000 € 7224 € 1750 € Les bons de travail concernant la fabrication des transformateurs C4000 mentionnent en mai : Taux horaire 20 24 18 Date 14-mai 20-mai 25-mai N° du bon Désignation Destination Quantité T5237 T5301 T5480 Montage Montage Peinture C4000 C4000 C4000 250 h 350 h 100 h Montant 5000 8400 1800 26 13 .

2.2.2.02 24-mai Peinture 250 7 14-mai Main-d'œuvre montage 250 20 20-mai Main d'œuvre montage 350 24 25-mai Main d'œuvre peinture 100 18 Charges indirectes Centre Montage 600 (1) 10 Centre Peinture 250 (2) 8 Quantités produites : 120 : Coût total Coût unitaire : 334.2.Le calcul du coût de production des transformateurs C4000 se présente ainsi : Coût de production des transformateurs (réf C4000) Prix unitaire (ou coût de Date Charges Quantité l'unité d'oeuvre) Charges directes 13-mai Tôle 8000 1 19-mai Fil de cuivre 1200 6. Stocks de produits Entrées des comptes de stocks de produits Les entrées de stocks se font au coût de production. 2. CUMP) déjà évoqués à propos des stocks d’approvisionnement. 28 14 .2.78 Montant 8000 7224 1750 5000 8400 1800 6000 2000 40174 27 2. Les sorties de stock des produits finis Les sorties des produits finis sont valorisés par les méthodes (PEPS.1.

Produits résiduels : Ils peuvent être de deux types : Déchets : il s’agit des résidus inévitables issus de certains procédés de fabrication (Ex.2.2. Rebuts : il s’agit des produits semi finis ou finis défectueux ou non conformes aux normes prédéterminées ou aux qualités requises. vendus ou détruits. de transformation. Ce prix de vente net doit être déduit du coût de production des produits finis de l’entreprise.…). Coût de production du produit principal = coût total de production . chutes de tissus. copeaux de bois. Les coûts joints : Traitement des sous produits et des produits résiduels La fabrication des produits finis peut dans certains cas générer des produits résiduels et des sous produits. Le coût de cette destruction doit être ajouté au coût de production des produits finis. 29 Produits résiduels recyclables ou vendables : ils sont évalués à leur prix de revente net c'est-à-dire diminué des frais de recyclage. Les produits résiduels peuvent être recyclés.coûts des produits résiduels recyclables ou vendables + coût des produits résiduels inutilisables 30 15 .3. Produits résiduels inutilisables : ils sont détruits ou mis au rebut. conditionnement et commercialisation. Le traitement du coût de production est différent dans chaque cas.

En effet lorsqu’on commence la production en début de période. Coût de production du produit principal = coût total de production . On doit donc ajouter les coûts de ces en-cours au coût de production de la période.2. Leur fabrication sera achevée lors de période suivante.4.coûts de production des sous produits L’évaluation du coût de production d’un sous produits peut se faire de deux manières •Evaluation à partir du coût réel du sous produit •Evaluation forfaitaire 31 2. Les en-cours de production Les encours de production sont des produits dont la fabrication et inachevée en fin de période. on doit déduire leurs coûts du coût de production de la période. De même en fin de période s’il existe des en-cours inachevés. on utilise tout d’abord les produits inachevés restant de la période précédente. Ces produits seront utilisés et achevés lors de la période suivante : 32 16 .Les sous produits : il s’agit des produits secondaires obtenus au cours de la fabrication des produits finis. Le coût de production de la période doit être corrigé par la valeur des en-cours disponibles en début de période et des en-cours inachevés en fin période.

Coût de production = Charges de production + En-cours initial . Il comprend : Le coût de production des produits finis vendus Le coût de distribution des produits finis vendus Une quote part des charges communes non imputées aux coût fonctionnels. Coûts de revient et résultats 3.1.En-cours final Période précédente Période Période suivante En-cours Initial En-cours Final Coût de production de la période Coût de production de la période compte tenu des en-cours 33 3. Coût de revient Le coût de revient d’un produit représente la somme de son coût de production et de l’ensemble des coûts hors production. Ce coût de revient est calculé pour l’ensemble des produits vendus. 34 17 .

On détermine un résultat pour chaque catégorie de biens ou services vendus par l’entreprise. La différence entre ces produits d’exploitation et le coût de revient fait ressortir un résultat. Evaluation : Résultat = Chiffre d’affaires .Coût de revient des produits vendus.Coût de revient d’une commande Charges Coûts de production des produits vendus Coût de distribution Charges communes non imputables aux coûts fonctionnels TOTAUX Quantité Prix unitaire (ou coût de l'unité d'œuvre) Montant 35 3. 36 18 . Résultat Chaque couple produit marché ou chaque commande est générateur de produits d’exploitation.2.

Correction TD 2 . Totaux 26000 946000 32000 120000 99000 420000 540000 2183000 Atelier A 8181 260966 8828 42709 31151 235200 307546 894581 Atelier B 6836 391448 13241 44209 26030 168000 210157 859921 Entrepot 4483 10874 368 6450 17069 6720 6407 52370 Bureau 6500 282713 9563 26632 24750 10080 15890 376128 Vérification 26000 946000 32000 120000 99000 420000 540000 2183000 38 19 .Tableau de répartition primaire Charges indirectes Assurances incendie Charges de Sécurité sociale Taxe apprentissage Taxe professionnelle Taxe Foncière Electricité Abonnement des amortissements 26000 946000 32000 120000 99000 420000 540000 Valeur origine des bâtiments Salaires bruts Salaires bruts 50% Valeur d'origine des immo 50% Salaires bruts Valeur origine des bâtiments Puissance installée Valeur d'origine des matériels Atelier A Salaires bruts Pussiance installée Valeur d'origine Bâtiments Matériels 730000 1200000 600000 350 Atelier B 900000 250 610000 820000 Entrepot 25000 10 400000 25000 Bureau 650000 15 580000 62000 Totaux 2175000 625 0 2320000 2107000 37 Tableau de répartition primaire Total Assurances incendie Charges de Sécurité sociale Taxe apprentissage Taxe professionnelle(1) Taxe Foncière Electricité Abonnement des amortiss.

O Immob Atelier A 730000 1200000 1930000 Atelier B 610000 820000 1430000 Entrepot 400000 25000 425000 Bureau 580000 62000 642000 Totaux 2320000 2107000 4427000 Répartition Taxe profes. 60000 60000 Totaux Atelier A 26158 16552 42709 Atelier B 19381 24828 44209 Entrepot 5760 690 6450 Bureau 8701 17931 26632 Totaux 60000 60000 120000 39 20 .Immobilisation Bâtiments Matériels Total V.