nsable ion respo rance ’innovat Île-de-F de l en

Édition spéciale réalisée à l’occasion de la deuxième édition des

L’usage est enfantin : on prélève un morceau de plante à étudier. on le broie dans le sachet et on y place la bandelette qui. « Il faut d’abord collecter dans les plantes les isolats responsables des virus. il faut trouver le meilleur anticorps capable de détecter ces isolats et d’apporter une réponse fiable via la bandelette. explique Marc Masson. La Confédération Paysanne ou Greenpeace se ruent sur les kits d’identification des organismes génétiquement modifiés tandis que les maraî- . tel pourrait être l’adage de la société Agdia Biofords spécialisée dans la détection de maladies et de virus transmis aux plantes. explique Marc Masson. Ces outils de diagnostics rapides sont basés sur le principe de la réaction antigène / anticorps et demandent près de 2 ans de recherche pour être mis au point. entre autres. A partir de là. ne dépasse pas la taille d’un post-it et annonce pourtant la révolution dans les champs ! Produit vedette de la marque. change de couleur en présence de l’élément recherché. aux agriculteurs de mieux doser l’usage de produits phytosanitaires. des champignons ou des modifications génétiques. » Marc Masson. le Flashkit® est composé d’un petit sachet de broyage dans lequel on introduit une bandelette qui va indiquer en quelques minutes seulement la présence ou non d’éléments pathogènes ou étrangers dans les plantes. des bactéries. » © Centre Francilien de l’Innovation « Grâce à ce système ultra simple.Agdia Biofords Bandelette des champs De la mesure en toute chose. fondateur de la société Agdia Biofords Plus de 80 kits de détection créés en 10 ans « Les viticulteurs achètent le kit de détection du mildiou ». fondateur de la société Biofords en 1988. tous les pays en développement pourront accéder aussi à cette détection précoce des parasites des plantes. Il coûte le même prix qu’un pain de campagne. à la manière d’un test de grossesse. Ses kits de détection permettent.

il est possible d’étouffer rapidement les foyers de contamination.conventionnels agrochimistes mentaire. C’est une innovation sanitaire considérable. conseillère entreprises au Centre Francilien de l’Innovation . le BBTV est de loin le de produits phyto seront ainsi plus dangereux et il peut avoir épargnés ? « Impossible à caldes effets dévastateurs sur les culer. confie le spécialiste mais récoltes. 10 bactéries et 2 champignons. Lorsque les symptômes sont identifiés tôt. : 33 • LE SITE rds. explique Caroline Meunier.. » . ce qui évitera de contaminer l’ensemble Hélène Binet de la culture.. Plus on adapte les traitements et plus on réduit l’utilisation de produits phytosanitaires. conseiller entreprise du Centre.. l’équipe de l’agrochimie Pour faire souffler un vent d’écologie sur les cultures.biofo EANTE E DIRIG • L’ÉQUIP T INTERNE SON. Le défi est de Selon l’EFSA. Combien de litres le monde. » Lorsque le kit sera si la pratique se généralise. « Les kits poursuivent également un objectif écologique. Marc MAS ent r et présid fondateu ue scienfiq directeur Le concept est également proposé aux agriculteurs bio qui pourront ainsi réduire leur consommation de purin d’ortie. « de tous les virus sont déjà partants pour utiliaffectant les bananes de par ser ces kits. » 1988 ÉES ORDONN • LES CO pole GIP Géno ruères enri Desb 5. « Les utilisateurs pourront ainsi évaluer s’ils doivent ou non utiliser ces produits. qui pourrait bien intéresser l’industrie Actuellement. Nous avons souhaité accompagner ce projet dans sa démarche d’innovation responsable pour assurer la survie des populations locales. l’Autorité taille mais plusieurs groupes européenne de sécurité ali. bref fords en Agdia Bio RÉATION E DE C • L’ANNÉ de Biofords planche sur un kit BBTV (Banana Bunchy Top Virus) avec le soutien du Centre Francilien de l’Innovation qui a accompagné l’entreprise. Son objectif ? Les convaincre d’assortir leurs produits chimiques avec ses bandelettes spécifiques. » Les 80 kits créés permettent aujourd’hui de détecter 50 virus. précise Marc. » Caroline Meunier. une vingtaine d’OGM. rue H DEX RY CE 91030 EV 81 64 (1) 60 78 Tél.chers se tournent vers les kits de détection des virus. « Ce virus ravage les bananeraies du monde entier. Agdia Biofords contribue à la survie de l’ensemble des populations locales.. bactéries et champignons présents au potager. Marc se rapproche des firmes agrochimistes. « En luttant contre la perte des récoltes.com www. disponible. il permettra de l’impact sur l’environnement savoir en quelques minutes si peut s’avérer conséquent. » Une innovation décidément responsable. de bouillie bordelaise ou autres fongicides. » un plant est affecté.

un panneau solaire est soit photovoltaïque (un système de cellules transforment l’énergie du soleil en électricité) soit thermique (des tuyaux placés derrière des vitres sombres et raccordés directement à . rien ne se perd. gérant de la société. » Si quelques bâtiments ont déjà adopté ces « géostructures ». Cette société créée en 2008 voit la vie en grand et. Assurément. explique Jean-Baptiste Bernard. qui remplacent purement et simplement les dizaines de mètres de tuyaux dans le sol exigés par les pompes à chaleur géothermiques classiques. En s’appuyant sur une Panneaux solaires hybrides Parmi les autres innovations qui devraient faire parler d’elles.Ecome géothermie professionnelle L’énergie positive © Centre Francilien de l’Innovation Chauffer les bâtiments l’hiver. chez Ecome géothermie professionnelle. le coût de revient des pieux énergétiques est de l’ordre de 30% inférieur aux solutions de géothermie sur sondes verticales. il reste encore à obtenir l’avis technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) pour homologuer le procédé. « Le système de fondations thermo-actives est une innovation responsable qui existe déjà en Autriche. pour apporter chaleur et rafraîchissement avec des rendements remarquables. en véritable GéoTrouvetout des énergies renouvelables. nous sommes toujours les seuls à proposer ce dispositif. En France. ou des infrastructures. les refroidir l’été. elle revisite tous les classiques pour les rendre encore plus performants. gérant d’Ecome géothermie professionnelle Fondations thermo-actives « Ces tubes permettent de capter l’énergie du sous-sol directement à partir des structures des bâtiments. Sa première innovation ? Des tubes intégrés directement dans les fondations des bâtiments. les panneaux solaires hybrides. tout se transforme. » Jean-Baptiste Bernard. Jusqu’à présent. ou encore le gymnase municipal de Châteauroux. le tout en captant l’énergie du sous-sol. comme le parking Vinci Park à Neuilly. structure à réaliser.

dans les planchers notamment. « Un bon moyen de gagner de la place sur les toits » témoigne Jean-Baptiste.geoth ANTE E DIRIGE . Avec Ecome géothermie professionnelle. Ecome géothermie professionnelle sait travailler en partenariat avec d’autres acteurs dans un milieu où ce genre de pratique n’est pas courante et l’entreprise investit largement en R&D. confirme le gérant. l’eau puisée dans le sol (autour de 15°C) par des pompes de circulation permettra de refroidir directement le bâtiment. nous prenons de l’avance sur le standard obligatoire pour tous les logements neufs à partir de 2020. la maison pourra rester fraîche. et de faire communiquer tous ces fluides. l’hiver.fr • LE SITE -professio ermie www. et prendre des risques structurés. « Les soutenir a été une évidence. tion photovoltaïque des panneaux hybrides. le Centre Francilien de l’Innovation accompagne l’équipe pour développer les outils les plus pertinents. tout nouveau bâtiment devra produire plus d’électricité qu’il n’en consomme ! » Hélène Binet A terme. des radiateurs ou des planchers chauffent l’ensemble du circuit). conseiller entreprise au Centre Francilien de l’Innovation. » Thomas Fauvel. le système puisera dans le surplus de production d’eau chaude solaire de l’été (stockée dans les fondations géothermiques) pour chauffer la maison. : 09 8 T INTERNE nnelle. Et la pompe à chaleur qui demande de l’électricité pour fonctionner trouvera des watts verts disponibles grâce à la produc- othermie Ecome gé nelle n professio en bref ÉATION E DE CR • L’ANNÉ 2008 ÉES ORDONN • LES CO ndant comma 10 rue du 008 PARIS Rivière 75 2 1 71 06 0 Tél. Oui. non ? Tout ce dispositif a été présenté au dernier salon Pollutec et a reçu un excellent accueil. • L’ÉQUIP BERNARD tiste Jean-Bap gérant « La problématique de la consommation énergétique de la construction est abordée avec beaucoup de recul par l’équipe qui souhaite aller jusqu’au bout de la logique écologique. insiste Thomas Fauvel. l’autonomie énergétique Le grand projet de l’entreprise est de faire cohabiter toutes ces innovations. conseiller entreprises au Centre Francilien de l’Innovation . Grâce à leurs conseils et leur expertise. les deux technologies seront bientôt réunies. » « Le Centre Francilien de l’Innovation nous aide à aller au bout de nos idées. L’été. Ingénieux. Grâce à ce système de free-cooling. une chaudière. Aujourd’hui. dans 9 ans.un ballon d’eau chaude. A l’inverse.

nous ne sommes finalement pas si éloignés. D’un luxe miraculeux pour le sérum éclat. la guayusa. Encourageons les communautés locales à garder les différentes semences traditionnelles et à pratiquer la polyculture. Les emballages des 7 produits Aïny résument à eux seuls la philosophie de la marque. des précisions sont données sur les ingrédients phare du produit. » Daniel Joutard. à l’occasion d’une mission d’un an en Equateur. Magie et science sont en réalité deux manières différentes de dire la même chose. fondateur d’ Aïny . l’une des rares chamanes femmes de l’Amazonie péruvienne et j’ai pris conscience de sa connaissance exceptionnelle des plantes. il faut commencer par préserver sa diversité. On découvre au verso un dessin magique créé par une chamane amazonienne.. un titre élégant emprunté à Baudelaire : Tes yeux illuminés pour le correcteur anti-cernes. c’est grâce à la plante maîtresse de la recette. On apprend par exemple que si nos valises dégonflent après l’application du contour des yeux. » Mais au fil des années et des allers retours entre Paris et l’Amazonie. « J’ai découvert le chamanisme il y a 13 ans. le jeune diplômé de l’Essec est plutôt sceptique. il suffit de retourner l’emballage (sans colle). Au recto. » Au début. « Je trouvais cela limite ridicule. « J’ai plusieurs fois été soigné par Herlinda Augustin. Sur le côté. sorte de talisman protecteur. les peuples autochtones font partie de la noce. hautement concentrée en caféine.. voire sarcastique vis-à-vis de ces pratiques.Aïny (Al)chimie sacrée Les cosmétiques Aïny marient les savoirs botaniques du cœur de l’Amazonie aux dernières technologies de pointe de la chimie verte occidentale. Un éclair puis la nuit pour le lait démaquillant. Si elle conçoit le monde de façon enchantée quand nous l’envisageons sous un angle économique et rationnel. » © Centre Francilien de l’Innovation « Pour respecter la nature. Et pour une fois. Une troisième face donne la liste complète des ingrédients assortie du sceau des certifications officielles. la carapace de l’économiste commence à verdir. Pour voyager dans l’hémisphère Sud. explique le fondateur Daniel Joutard.

« Notre particularité est de développer des ingrédients techniques à partir de plantes de la forêt primaire. nous publions nos recherches.Science enchantée En 2004. explique Daniel. Nous empêchons ainsi d’autres laboratoires de faire main basse sur les connaissances des peuples autochtones du Pérou ou d’Equateur. rapidement. Les plantes sont achetées à un prix équitable. « Jean-Claude est venu avec ses exigences de qualité. Innovation éthique Sur un plan éthique. bureau Bâtiment haux on Jou 11 rue Le ARIS 75010 P 98 ) 62 18 38 Tél. » Comment dit-on respect* en quechua ? Hélène Binet ref Aïny en b RÉATION E DE C • L’ANNÉ 2006 ÉES ORDONN • LES CO euples oir des P Aïny. Aïny a une vraie conscience éthique et sensibilise l’opinion publique aux travers de la biopiraterie. le trentenaire décide de lancer sa propre gamme de cosmétiques aux plantes sacrées. JeanClaude est nommé Président du conseil scientifique et. aucun brevet n’est déposé. Aïny passe des accords avec les populations locales.fr www. » Commence alors de longues années de recherche sur les actifs des plantes sacrées. Enfin. fait basculer la cosmétique du rêve vers la connaissance. 4% du CA est reversé aux peuples autochtones comme droit d’usage des plantes et des connaissances. de 2 à 3 ans. : 33 (9 • LE SITE T INTERNE . le regard de Daniel a définitivement changé. il faut avant tout qu’il soit efficace. Terminé le conseil aux entreprises. Tout est décortiqué dans le laboratoire de recherche de la marque hébergé à l’Ecole de biologie industrielle. naturel ou sacré. conseillère entreprises au Centre Francilien de l’Innovation * En quechua un homme respectable se dit runapacha. Quand la plupart des marques pillent le savoir faire des indiens en brevetant les actifs de certaines espèces amazoniennes. Pour lui. la méthode employée par l’équipe de 5 personnes est elle aussi innovante.ainy ANTE E DIRIGE • L’ÉQUIP . les cycles d’étude sont très longs. L’objectif est d’obtenir des performances sensorielles équivalentes à celles des cosmétiques conventionnels. C’est pour consolider notre démarche que le Centre Francilien de l’Innovation nous accompagne. » Chez Aïny. Des années de R&D ne peuvent justifier le dépôt de brevets sur des plantes utilisées depuis des millénaires par les populations qui les ont fait connaître. dans la banlieue parisienne. peu importe que le cosmétique soit bio. Il rencontre l’ex-directeur R&D de Chanel Jean-Claude Le Jollif qui se joint immédiatement à l’aventure. . UTARD Danier JO président «Au delà d’un travail de R&D conséquent qui permet d’aboutir à des formulations élaborées. » Stéphanie Saliou.Sav 304 A. « Au contraire.

Antegrin Antegrin prend l’antenne Avant. Testé en rase campagne comme en ville. passe des heures à l’INPI pour éplucher plus de 850 brevets d’antennes déposés sur le marché. un arbre ou sur le mur de la maison). » Kham monte sa société Antegrin. En toute discrétion. confiet-il. La qualité de réception est excellente et l’antenne peut s’installer aussi bien à l’extérieur (sur un mât. © Centre Francilien de l’Innovation Francilien de l’Innovation. n’a besoin d’aucun watt pour fonctionner et pourtant capte les ondes à une quarantaine de kilomètres à la ronde. Notre antenne pèse peu. qu’à l’intérieur posée à proximité du poste de télévision. ex-expert du réseau câblé depuis une vingtaine d’années et récent fondateur d’Antegrin. il remporte tous les suffrages. conçoit une quarantaine de modèles différents et aboutit finalement à K1001. Aujourd’hui. tâtonne. on m’a demandé de chercher des antennes qui pourraient remplacer les râteaux. . Qu’importe l’enrobage marketing pourvu que le boîtier remplisse son office. « Lorsque je travaillais en tant qu’expert. « On n’a pas trouvé de nom. fondateur d’Antegrin Elle ressemble à une brique. on improvisait une antenne-maison avec une fourchette plantée dans le téléviseur ou l’on installait un râteau de fer sur le toit. Antegrin vient d’inventer l’antenne la plus légère. » Kham Bounpraseuth. dans la main et sur la planète. alors on a gardé cette appellation un peu technique ». ne pèse que 420 grammes. pour éviter la friture sur les chaînes de télévision. écologique et design du moment. « Grâce au Centre Présentation. nous avons poussé la logique écologique jusqu’au bout. Cette antenne nouvelle génération est la trouvaille de Kham Bounpraseuth. J’ai prospecté en vain pendant des mois et j’ai finalement décidé de la créer moi-même. discrète.

comppour fonctionner et ne tombe tabilise l’ingénieur. responsable entreprises de la zone Est de l’Ile-de-France au Centre Francilien de l’Innovation . » Boulanger la commercialise déjà en marque propre et AnteLe Centre Francilien de grin entend bien conquérir les l’Innovation est convaincu autres enseignes. notamment par le projet. nous espérons capter choisir les matériaux les plus 10% du marché français et écologiques.ante ANTE E DIRIGE . : 33 (1 T INTERNE • LE SITE om taires dans la presse. » Ce qui donne. « Il faudrait poussent Kham à aller encore avoir le maximum de points de plus loin dans sa démarche ventes. Mais avant de finir en pièces détachées. de déchets en moins générés. Et autant jamais en panne. Hélène Binet ngrin. et les conseillers celles de bricolage. Nous avons reçu de nombreux prix et lu de très jolis commenCar la petite antenne est écolo ne contient aucun élément électronique et ses composés sont facilement dissociables et recyclables.Le vert est dans l’antenne en bref Antegrin RÉATION E DE C • L’ANNÉ 2010 ÉES ORDONN • LES CO y on Geffro 21 rue Lé EINE RY SUR S 94400 VIT 92 ) 43 91 10 Tél. En plus du fort intérêt environnemental. la petite boîte légère comme un coffret DVD compte bien ratisser les ondes pendant des dizaines d’années. nous développer à l’export. un des plus importants de l’Hexagone.100 000 antennes chaque tique (polymère simple selon année.c www. sente près de 4000 tonnes de elle n’a pas besoin d’électricité matières premières ! ». D’ici d’innovation responsable. précise le fondateur. « Notre antenne est commercialisée depuis le début de l’année. un an à peine après la création de la société. et à 2 ans. Passive. • L’ÉQUIP RASEUTH UNP Kham BO fondateur « Le produit est d’ores et déjà reconnu par les professionnels. L’ensemble est produit à Alençon. explique Kham. en Basse Normandie par un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail). K1001 est fabriqué en France par des personnes en difficulté. « La consommation les normes de l’Union euro. » Laurent Dechesnes. rien que pour Résultat ? L’antenne est la France entre 60 000 et issue d’un mélange de plas.totale d’antennes râteaux péenne) et de copeaux de bois pour le territoire national repréet est traitée anti-UV.

avec un seul instrument. nos peintures et nos produits ménagers dégagent des gaz nocifs pour la santé ? Heureusement. c’est parce que nos meubles. La qualité de l’air vient d’être ajouté dans le Code de l’environnement. explique Julien Roquette. Et.Blue Industry and Science L’air intérieur sous monitoring Quel temps fait-il dans votre cuisine ? Respire-t-on la bonne odeur du rôti ou s’enivre-t-on d’un cocktail à base de formaldéhyde et de styrène ? Qu’on se le dise : nos cocons ne sont pas aussi purs qu’ils en ont l’air. De penser éco-conception. nous avons saisi l’occasion.. » Il faut dire que le contexte est largement favorable. Comment ? Grâce au X-FLR8 basé sur une technologie optique inventée par les chercheurs de l’Onera (Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales) et mis sur le marché par la jeune société Blue Industry and Science. de caractériser en continu les différents composés gazeux d’une pièce. « Nous cherchions à valoriser le travail de la recherche publique.. Le Grenelle II rend obligatoires les mesures de l’air intérieur dans les établissements recevant du public sensible. co-fondateur de Blue Industry and Science Saviez-vous qu’un européen occidental passe près des 90% de son temps à l’intérieur ? Que l’air y est en moyenne 5 à 20 fois plus vicié qu’à l’extérieur ? Que certains polluants courants dans nos maisons sont classés « cancérogènes certains » par l’Organisation mondiale de la santé ? Que si l’asthme et les allergies explosent. Lorsque nous avons découvert en janvier 2010 cette technologie optique qui permet. dès l’origine du projet. » Julien Roquette. l’un des 3 fondateurs de la société. tous ces composés organiques volatils (les fameux COV) devraient bientôt sortir de l’ombre. matières et recyclage. selon une étude conduite avec le . Démonstration avec Blue Industry and Science qui vient de mettre au point un analyseur de gaz intérieurs. © Centre Francilien de l’Innovation « Le Centre Francilien de l’Innovation nous a permis. d’adopter les bons réflexes.

fondateur S AULNO eorges DE ur ohann G J ndate général. » retravailler la configuration de leurs bâtiments. le formaldéhyde et le benzène. l’X-FLR8 lui même Pour le moment. en voiture car tous les relevés même lorsque les quantités se font sur place. Les professionnels rieur. Et ce. que le meilleur moyen de réduire les émissions. la ventilation se met en marche. Grâce à lui. le deuxième du trio fondateur. MAUGUE Olivier LE associé fondateur Les fabricants de meubles sommés depuis peu d’indiquer les polluants sur les étiquettes de leurs produits pourraient aussi se saisir de l’engin pour revoir leurs chaînes de production et supprimer tout ce qui fait tâche. Ce monitoring port. « On peut. on caractérise à l’aide de produits chimiques les deux principaux polluants. » stry and Blue Indu bref n Science e N ATIO E DE CRÉ • L’ANNÉ 2010 ÉES ORDONN • LES CO 503 Bâtiment e d’Orsay cientifiqu Centre s u Moulon Plateau d SAY 91400 OR nce. l’X-FLR8 doit être irréprochable sur un n’existe que sous la forme d’un plan environnemental. « Il ne faut pas oublier. nous par l’Observatoire de la qua. Autrement dit. Si l’analyseur détecte du toluène par exemple. conseiller entreprises au Centre Francilien de l’Innovation . rappelle Olivier. les relevés de l’air sont particulièrement poussifs.évitons de nombreux trajets lité de l’air intérieur. préside QUETT Julien RO associé IS. à terme.soutien du Centre Francilien de l’Innovation (aide PTR). De la taille d’une Centre Francilien de l’Innovaboîte d’allumettes. sans transsont infimes. • L’ÉQUIP E. La technique la plus courante consiste à prélever de l’air dans des tubes alors envoyés dans des laboratoires spécialisés. 20 gaz les plus préoccupants confie Olivier. tiraillés mieux.com andscience eindustry ttp://blu h ANTE E DIRIGE nt. » Thomas Fauvel. on ne pouvait pas rêver de la construction. Notre outil est selon le classement établi éco-conçu. est de ne pas les produire. « Le prototype. Aujourd’hui. explique Olivier Le Mauguen. aucune technologie du genre n’existe encore sur le marché. » Une innovation qui anade la qualité de l’air devrait lyse les polluants intérieurs trouver de nombreux débou.com ndscie ndustrya info@bluei T • LE SITE INTERNE . Là. si ? entre des contraintes de performance énergétique et de Hélène Binet qualité de l’air vont pouvoir « Ce projet de détection rapide des polluants de l’air intérieur apporte beaucoup en termes de prévention sanitaire et devrait faire évoluer profondément le secteur.en préservant notre air extéchés. fo directeur associé N. d’utiliser des matériaux et des composants sains. » C’est Dans l’air du temps pourquoi. il détecte tion nous a particulièrement par un système de lasers les accompagné sur cet aspect. alors qu’avec l’X-FLR8 il faut à peine un quart d’heure. « La manipulation prend plusieurs semaines pour seulement deux gaz. imaginer que l’X-FLR8 soit couplé avec des systèmes d’aération explique Julien.

lorsque les fondateurs se penchent sur les questions de précarité et reçoivent alors l’accompagnement des conseillers du Centre Francilien de l’Innovation. Il s’agit de regrouper les dettes des personnes et de trouver la banque qui accepte d’accorder un prêt sur une durée plus longue pour alléger leurs charges mensuelles. Au départ. » Un service loin d’être inutile si l’on considère les chiffres alarmants du surendettement (800 000 ménages chaque année). développé en coopération avec deux mathématiciens de haut vol. explique le président fondateur.CreditDomus Courtage éthique La finance peut être responsable. » Mathieu Morio. Objectif ? Enrayer la machine infernale du surendettement. L’entreprise vient de mettre sur pied des d’outils spécifiques pour la Chambre REgionale de SUrendettement Social (Crésus) et tend la main aux plus démunis. La spécificité de CreditDomus émerge plus tard. pour que nos clients puissent être accompagnés par les 500 bénévoles du groupe et sortir plus faci- © Centre Francilien de l’Innovation « En quoi notre service est-il socialement innovant ? Il permet de répondre plus facilement et rapidement aux demandes des plus démunis. donne en quelques minutes une réponse à toute demande de crédit grâce à des algorithmes sophistiqués et des accords passés avec les établissements bancaires. spécialisée dans l’aide aux personnes surendettées. Une prouesse technique qui vaut à l’entreprise plusieurs prix prestigieux et l’agrément du pôle de compétitivité mondial Finance Innovation. « Nous travaillons avec l’association Cresus. Sans doute un peu plus innovant car le simulateur de crédit Kiwi. CreditDomus en apporte la preuve aujourd’hui. président fondateur de CreditDomus . « Nous avons lancé il y a deux ans un service de courtage pour le rachat de crédit. CreditDomus est un service de courtage en crédits immobiliers presque comme les autres.

« Un grand nombre n’est malheureusement pas éligible. déplore Mathieu. Les personnes jusqu’alors détournées du rachat de crédit pourront y accéder à condition qu’elles soient suivies par Cresus. Mathieu pousse également à la création d’un outil GRC (gestion de la relation client) pour mieux tracer les relations entre les bénévoles Cresus et leurs protégés. Autant le savoir rapidement. il ne reste plus qu’à le décliner de l’autre côté de la barrière. confie Mathieu. : 01 • LE SITE T INTERNE E DIRIG • L’ÉQUIP om itdomus.c www. » Passionné par la valeur client. là où l’on accompagne les personnes en difficulté. entame alors une réflexion plus large : comment aider Cresus à gérer un nombre croissant de demandes ? « Les lois de lutte contre le surendettement n’y faisant rien. la valse de l’innovation sociale ne fait que commencer. conseiller entreprises au Centre Francilien de l’Innovation . » Donner plus d’humanité aux services financiers. « Nous sommes en train de créer un programme spécifique de restructuration pour les exclus. c’est un projet qui me tient particulièrement à cœur. CreditDomus apporte son savoir faire financier et ses outils d’organisation et de gestion à des structures sociales gérées en grande partie par des bénévoles. mais c’est aussi une belle image que l’on pourra faire valoir économiquement. L’équipe de CreditDomus réalise un premier programme capable de renseigner les bénévoles sur la possibilité ou non d’une personne à restructurer son crédit. je me suis dit qu’il fallait créer des outils innovants pour faciliter le travail des bénévoles. « Socialement. » Cet engagement devrait d’ailleurs déboucher prochainement sur un accord avec une grande banque. On considère que le supplément de risque sera compensé par l’accompagnement de professionnels. » Romain Vallée. « Tous ces programmes sont actuellement en cours de développement et devraient voir le jour l’an prochain.lement de cette situation. Hélène Binet « La problématique du surendettement est cruciale aujourd’hui. intimement persuadé que toute activité économique doit essayer d’avoir un impact sur la société. » Déclinaisons bancaires Kiwi a fait ses preuves. » Pour l’association. Enfin.cred ANTE E ORIO Mathieu M r t fondateu présiden budget viendra compléter le dispositif et donner des pistes d’économies pour la personne fragilisée. un outil d’analyse de la situation et de gestion de ref mus en b CréditDo RÉATION E DE C • L’ANNÉ 2007 ÉES ORDONN • LES CO rges int Geo 51 rue Sa RIS 75009 PA 10 77 75 17 Tél. il y a tout à gagner : la prestation est gratuite et les services devraient permettre d’optimiser le travail des 500 bénévoles. » Mathieu.

35 kilos de déchets en moins pour tout buveur d’eau qui se respecte (un centième de la production annuelle d’un Français). Reprenons. on se croirait dans un film de science fiction. » Soit 3. » Si le nom résonne comme une spécialité de Casimir. design. Jusqu’à ce que l’on imagine Gobi en 2009. Plus de 150 consommateurs ont été associés à la réflexion sur Internet. et aux couleurs acidulées vient d’investir les bureaux et promet d’éclipser gobelets et bouteilles plastique. « La trouvaille peut paraître anodine. se souvient Xavier. © Centre Francilien de l’Innovation « Le design a été conçu de manière collaborative. co-fondateur de Gobi A entendre Xavier Moisant. mais du fait de son caractère réutilisable. une docteur en pharmacie. ils inventeront un super produit. le designer Cédric Ragot et le Pôle européen de la plasturgie. Les méchants sont les phtalates ou le bisphénol A pourchassés par les docteurs en blouse blanche. qu’un jour.Gobilab L’innovation se jette à l’eau C’est sûr. la coopérative MU spécialisée dans la création d’éco-produits. » Xavier Moisant. les jeunes communicants croisent leurs souris en se jurant. trois collègues versés communication et responsabilité sociale des entreprises. Il était une fois. Jusqu’au jour où le gentil Gobi. Dans le scénario. ça va être un succès. quand ils seront grands. L’objectif ? Trouver le plus petit multiplicateur commun à ce futur contenant . un Gobi remplace chaque année 70 bouteilles jetables par personne et 650 gobelets.. mais rien qui ne tienne vraiment la route. Samuel et Xavier. Son secret ? Etre parfaitement saine. « On a eu plein d’idées pendant ces 96 mois. c’est en réalité une bouteille en plastique écologique. le héros s’appelle Tritan et la planète Gobilab. l’un des fondateurs de la jeune société créée il y a un an. Florence. le trio s’entoure de spécialistes : l’Ademe. Pour élaborer la bouteille au design élégant et l’écoconcevoir à la base. éco-conçue et personnalisable. Une petite bouteille haute comme 3 pommes. Il y a 8 ans..

L’utilisateur peut ensuite la remplacer par des images de son choix. il pourra imprimer sur une même feuille plusieurs cartes illustrées pour personnaliser sa bouteille et indiquer l’humeur du jour à ses collègues (en cas de nuage par exemple. à un coût abordable et.com. Rassurant en ces temps de BPA et de nonylphénol baladeurs. n bref Gobilab e RÉATION E DE C • L’ANNÉ Messages embouteillés L’été dernier. devraient être livrées avant l’été. En clair : définir la forme et choisir le matériau idoine pour que le Gobi soit écologique. « Les conseillers nous ont mis en relation avec une entreprise du Val-de-Marne. de la fontaine aux commerçants ouverts aux remplisseurs de Gobi pour ne jamais tomber en rade.aux multiples inconnues. les réglages sont désormais au point. Ce qui est très cohérent par rapport à notre démarche d’éco-conception. Sur un autre site www. conseiller entreprises au Centre Francilien de l’Innovation . une application i-phone donnera tous les points d’eau disponibles dans les villes.gob EANTE E DIRIG • L’ÉQUIP T INTERNE R. le Tritan. EGREMO Samuel D associé fondateur ISANT.eaupen. facile d’usage. sain. il sera préférable de ne pas venir le chatouiller). » René-Jacques Bahu. Parce qu’une bonne idée doit pouvoir se vendre. s’enthousiasme l’équipe. réalisable en série. a su trouver les bonnes compétences techniques pour que son produit soit entièrement éco-conçu. Buveurs d’eau. Les 10 000 bouteilles commandées par les entreprises. les collectivités et les particuliers en ligne. le Centre Francilien de l’Innovation a aidé Gobilab à faire breveter le projet et accompagné le trio dans l’aventure du prototypage des bouteilles. explique Xavier. il est parfaitement stable et ne laisse aucun perturbateur endocrinien migrer dans le liquide ». Il faut dire que la petite bouteille a plus d’un atout marketing dans son goulot. BAITINGE Florence e associé fondatrice NT. Chacun peut y placer un petit message à l’intérieur (par un système qui rappelle les messages des bouteilles de marin) et afficher ses couleurs.* Xavier MO associé fondateur premières séries perfectibles. : 33 (1 • LE SITE ilab.begobi. Sinon c’est une fausse bonne idée. n’est sorti qu’un seul matériau. levez votre Gobi à toutes ces bonnes idées. bd de CS 30108 X 10 RIS CEDE 75468 PA 28 06 ) 70 23 Tél.net. issue de la communication et du marketing .. Tchin ! Hélène Binet « L’équipe. « De cette moulinette.com www. Sur www. Autorisé aux Etats-Unis depuis 2007 (et en France seulement depuis le début de l’année). » Après des 2010 ÉES ORDONN • LES CO urg Strasbo 32. désirable..

org www.CONTACTEZ-NOUS Centre Francilien de l’Innovation Le Passage de l’Innovation 74.org REJOIGNEZ-NOUS sur sur Réseau Eco-Génération Le Réseau Francilien de l’Innovation et des Entreprises à fort potentiel Avec le soutien de © Centre Francilien de l’innovation. rue du Faubourg Saint-Antoine 75012 Paris 0 810 012 074 contact@innovation-idf.innovation-idf. 2011 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful