You are on page 1of 3

Transmission de puissance par lien flexible

PS (C*ω) PE (C*ω) TRANSMETTRE
Pertes énergétiques η ≈ 0,98

1. PRINCIPE : Deux arbres sont munis de poulies et reliés entre eux par une courroie.
Brin tendu
R2

V

Poulie motrice 1

N2 N1
R1

Poulie réceptrice 2

Brin mou

L’entraînement se fait grâce à l’adhérence entre la courroie et les poulies.

2. RAPPORT DES VITESSES : L'étude mécanique qui suit porte sur la transmission par courroie lisse.
Si l'on admet pour hypothèse que la courroie s'enroule sans glisser sur les poulies, on peut écrire que les vitesses linéaires à la périphérie des poulies (V1 et V2) sont égales. Ces vitesses sont définies par la relation : V = R * ω , on obtient donc . En remplaçant ω par 2π*N/60, on obtient la loi : N1 * R1 = N2 * R2
2

Soit un rapport de transmission (Nsortie/Nentrée) =

N2 = N1

R1 R2
En fonctionnement Les tensions T0 se transforment en T et t
Elément de courroie Fn

3. COUPLE TRANSMISSIBLE :
Au repos La courroie est tendue avec une tension de pose nommée T0
R2

T0 T
2π-α α α

Ft

T0

R1

t

R1

Le couple est transmis par la différence de tension entre les deux brins de la courroie. Soit C1 le couple transmis par la poulie motrice : C1 = (T – t) * R1. Les tensions T et t proviennent de la tension de pose T0 nécessaire à assurer l’entraînement au démarrage, on a la relation : T + t = 2 * T0 La différence entre T et t est due à l’adhérence de la courroie sur les poulies, cette adhérence dépend du coefficient de frottement courroie/poulie: f et de l’angle d’enroulement minimum (en général sur la petite poulie). On a alors fα avec e exponentielle (2,718) et α angle d’enroulement minimum exprimé en radians. la relation : T = t * e En résumé: Pour une fréquence de rotation donnée, la puissance transmissible dépend de la tension de pose, du coefficient de frottement courroie/poulies et de l’angle minimum d’enroulement.
1/4

permet la transmission de puissances importantes. Réservé à de petits mécanismes avec de faibles puissances. 4.4. Inversion du sens de rotation: On croise la courroie entre les deux poulies (voir figure ci-contre). Augmentation de l’angle d’enroulement: Le galet enrouleur est toujours placé sur le brin mou et sur l’extérieur de la courroie.Augmentation de l’entraxe ∆ entre les poulies .6. Cette solution ne convient que pour des courroies plates car il faut croiser les deux brins. DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES : 4. cette solution ne convient que pour des vitesses faibles et un entraxe suffisant. donc l’augmentation de la différence entre les deux tensions T et t. donc utiliser la courroie sur ses deux faces. 4. Ce galet peut également faire office de galet tendeur. convient pour de grandes vitesses et des puissances moyennes. les deux brins de courroie frottent.4. convient pour transmettre de fortes puissances. Mise en place de la tension de pose: Deux grands principes sont appliqués: . 4. sauf pour les courroies rondes qui sont très souvent un tore en caoutchouc synthétique.5.2 Composition des courroies: Les courroies ne sont généralement pas constituées d’un seul matériau. Excellente adhérence. 4.Utilisation d’un galet tendeur (souvent galet enrouleur) 4. silencieuse. il permet l’augmentation de l’angle α sur la petite poulie.3. Différents types de courroies: Courroie plate Courroie trapézoïdale Courroie Poly « V » Courroie ronde Simple. 2/4 . les poulies sont bombées comme sur la figure ci-dessus. Bonne adhérence. Forme des poulies: Pour maintenir une courroie plate dans le plan médian des poulies et éviter un glissement latéral.1. Au croisement.

Phénomène vermiculaire: L’élasticité de la courroie et la différence de tension en fonctionnement provoquent un allongement de la courroie pendant son passage sur la poulie.3 Avantages – Inconvénients: Avantage: Les chaînes permettent de transmettre des couples très importants. Le rapport des vitesses ne peut donc être parfaitement respecté. 4. Le rapport des vitesses s'écrit ici en fonction des nombres de dents Z des poulies : N2 m t T N1*Z1 = N2*Z2 5. On a alors recours à une transmission par courroie crantée. Inconvénients: Elles sont plus bruyantes et nécessitent une lubrification.4.1.2 Courroies crantées ou synchrones: Celles-ci sont munies de dents engrenant avec les poulies crantées. La masse de courroie entrante sur la poulie étant identique à celle sortante.4 Constitution: Principaux constituants ROUE Fermeture de la chaîne Douille 3/4 . 6. Phénomène de glissement .1 Principe: La courroie est remplacée par un ensemble de maillons généralement en acier qui engrènent avec des roues dentés.7. Une des poulies doit être munie de flasques afin d'éviter le glissement axial de la courroie. TRANSMISSION PAR CHAÎNE : 6.Solution: 4. L'utilisation d'une transmission par courroie lisse n'est donc pas possible si une mise en position précise doit être obtenue (déplacement d'une tête d'imprimante par exemple).7.7. il y a un glissement inévitable. COMPARAISON AVEC UNE TRANSMISSION PAR ENGRENAGE : + Solution économique Fonctionnement silencieux Amortissement des à-coups grâce à l'élasticité des courroies Matériaux des courroies non adaptés à des conditions difficiles (température élevée par exemple) Durée de vie limitée Nécessité d'une surveillance périodique en vue du remplacement de la courroie CHAINE - 6. 6.2 Rapport des vitesses: Il s'exprime en fonction du nombre de dents des roues : N1*Z1 = N2*Z2 6.